Comment réduire le coût de votre assurance flotte automobile? Dossier L EXPERTISE DE VERSPIEREN AU SERVICE DE SES CLIENTS MAI 2014 / NUMÉRO 27

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment réduire le coût de votre assurance flotte automobile? Dossier L EXPERTISE DE VERSPIEREN AU SERVICE DE SES CLIENTS MAI 2014 / NUMÉRO 27"

Transcription

1 L EXPERTISE DE VERSPIEREN AU SERVICE DE SES CLIENTS MAI 2014 / NUMÉRO 27 CAS PRATIQUE Pour se développer à l international, il faut savoir s entourer de partenaires clés TENDANCES Bienvenue dans l ère de la santé connectée! Dossier Comment réduire le coût de votre assurance flotte automobile?

2 ÉDITORIAL Pierre-Anthony Verspieren Président du directoire Sécuriser votre développement, une stratégie gagnante Depuis quelques années, une évidence s impose : nous sommes entrés dans l ère de la crise permanente. Ce début d année 2014 aura, à nouveau, confirmé le phénomène. Prises en étau entre le taux de charges sociales le plus élevé d Europe et un marché intérieur comprimé, les entreprises doivent leur survie à leur capacité à réduire leurs coûts, à élaborer de nouvelles stratégies et à conquérir d autres marchés. Quel rôle doit jouer le courtier dans ce contexte? S engager à vos côtés dans votre stratégie de réduction des coûts, comme nous le faisons, par exemple, dans le domaine des flottes automobiles, sujet phare de ce numéro. En effet, dans ce cas particulier, il s agit de trouver les bons leviers pour limiter les primes d assurance dans un contexte de hausse généralisée, mais également de vous proposer des outils d optimisation globale de votre flotte. Un autre enjeu réside dans l accompagnement de vos activités à l international. En temps de crise, les entreprises sont poussées à chercher des relais de croissance à l extérieur des frontières. Nous nous sommes donné les moyens, par la création de notre réseau Verspieren International, de vous offrir, quel que soit le pays où vous développez vos activités, le même niveau de qualité et d exigence que sur le territoire national. 2 VIS à VIS MAI % d assurés satisfaits! Chaque année, Verspieren mène une enquête auprès de ses clients DRH et de leurs salariés. Objectif? S assurer de leur satisfaction, pour pouvoir améliorer en permanence la qualité de nos services en assurance santé et prévoyance. La dernière enquête à destination des salariés, organisée sur 4 périodes, a eu lieu en février, en juin, en septembre et en novembre Verdict : le taux de satisfaction globale des assurés est de 96 % en moyenne! Autre signe positif, nous sommes particulièrement performants sur les critères jugés les plus importants par les salariés, notamment les délais de remboursement (94% de salariés satisfaits) et de traitement des prises en charge optique (92% de personnes satisfaites). Réalisée en février et septembre 2013, une autre enquête mesure la satisfaction des DRH. Là encore, les résultats sont encourageants, avec 92 % de clients satisfaits et 91 % de clients confiants. Du coup, vous êtes plus de 89 % à envisager de recommander Verspieren. Contact Sylvaine Equinet Tél. : Tous en selle! Verspieren a remporté l appel d offres organisé par la Fédération Française de Cyclisme (FFC), avec Serenis Assurances, membre du Groupe des Assurances du Crédit Mutuel. Fort de notre connaissance du monde du cyclisme (Verspieren a déjà été le partenaire de la FFC entre 2001 et 2008), nous avons su trouver des solutions adaptées à la complexité de ces programmes. Le programme d assurance conçu pour la FFC comporte notamment un volet Responsabilité civile pour les organisations d événements inscrits au calendrier de la FFC (soit épreuves par an, dont le Tour de France, le Paris-Nice, etc.). De leur côté, les licenciés sont également assurés en RC et Individuelle accident pour toutes les activités organisées dans le cadre de leur club, ainsi que lors des entraînements. Verspieren assure aussi la flotte de véhicules de la FFC et les véhicules «suiveurs» lors des compétitions. Sont également proposées aux clubs et aux licenciés plusieurs garanties complémentaires, comme par exemple, une assurance contre le vol et la casse des vélos. Retrouvez l ensemble des solutions d assurance dédiées aux licenciés et clubs de la FFC sur Contact Annie-Claude Vuylstecker Tél. : Directeur de la publication : Dominique Sizes Rédactrice en chef : Ariane Vigilant Assistante de rédaction : Claire Garcia Comité de rédaction : Géraldine Boey, Marina Corso, Romain Derigny, Domitille Mazurek, Michel Sortais Conception et réalisation : Crédits photo : DR, Xavier Renauld, Thinkstock ISSN : Verspieren : SA à directoire et conseil de surveillance au capital de euros Siège social : 1, avenue François-Mitterrand, Wasquehal Siren : RCS : Lille Métropole N o Orias : SOMMAIRE 6 8 CAS PRATIQUE «Pour se développer à l international, il faut savoir s entourer de partenaires clés» JURIDIQUE L actualité juridique de votre entreprise

3 Le consentement éclairé devient électronique La loi Kouchner a renforcé l obligation d information des patients. Un chirurgien doit délivrer, avant toute intervention, une information détaillée mentionnant les complications possibles, les alternatives thérapeutiques et la discussion «bénéfice-risque». Ainsi informé, le patient peut donner un consentement libre et éclairé à l intervention qui lui est proposée. Si l information est avant tout orale, sa traçabilité est indispensable. En effet, en cas de litige, la charge de la preuve de l information incombe au praticien. Ce document est donc fondamental pour les praticiens, sachant que le défaut d information est la principale cause des condamnations quand il n y a pas de faute médicale ou technique (un défaut d information ou une information insuffisante est retenu dans 45 % des dossiers). Pour aider les médecins à faire face à cette nécessaire traçabilité de l information, Asspro Scientifique, partenaire du Cabinet Branchet, met en place le consentement éclairé électronique. Les fiches d information et les formulaires de consentement éclairé sont adressés aux patients via un site dédié (www.assproconsentement.fr) puis sont signés numériquement par le patient. Les documents sont archivés dans un coffre-fort électronique. Le praticien est alerté en cas de retard de signature du consentement. Découvrez le consentement éclairé électronique sur Contact Dr Antoine Watrelot, président Asspro Scientifique Tél. : Verspieren et l université de Lille 1 se penchent sur le présentéisme Le master Maîtrise des Ressources humaines de l université de Lille 1 est engagé dans un projet de recherche sur le présentéisme, c est-à-dire la propension des individus à venir travailler, alors même que leur état de santé nécessite un arrêt maladie. C est un phénomène que certains observateurs n hésitent pas à présenter comme potentiellement aussi dommageable que l absentéisme pour l entreprise. Il est d autant plus à prendre au sérieux par les DRH qu il peut conduire à une dégradation de l état de santé des collaborateurs, sur le plan physique comme sur celui des risques psychosociaux, et au développement ultérieur de maladies graves. Ce sujet, qui intéresse beaucoup Verspieren, est le point de départ d un partenariat, entre le courtier et l université de Lille 1, prévoyant la réalisation d une étude pour le compte de Verspieren. Autres volets prévus par ce partenariat : l intervention auprès des étudiants d experts Verspieren sur les problématiques de rémunération et de protection sociale, ainsi que la sensibilisation des entreprises à ces problématiques par le biais, notamment, d une journée «absentéisme et présentéisme». Un bel exemple de rapprochement gagnant-gagnant entre l université et le monde de l entreprise. Contact Aziz Nacer Tél. : AGENDA NOUS Y SERONS RIMS 2014 annual Conference & Exhibition : Verspieren International sera présent aux rencontres RIMS du 27 au 30 avril 2014 à Denver (États-Unis). ExpoBioGaz : retrouvez les équipes Énergies renouvelables du 3 au 5 juin 2014 à Paris porte de Versailles. Congrès CINOV : Montmirail sera présent les 5 et 6 juin 2014 à Perpignan, au Congrès de la Fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l ingénierie et du numérique. Salon STIMMED 2014 : retrouvez les équipes de Montmirail, les 11 et 12 juin 2014 au parc Chanot, à Marseille. Convention de la FHP-MCO : découvrez les offres de Verspieren Medical Services les 11 et 12 juin 2014 à l espace Cardin à Paris Stand 14. Congrès SYNAMOME : rencontrez les équipes Construction de Montmirail les 12 et 13 juin 2014 à Montpellier. Cannes Air Show : SAAM Verspieren Group présentera son offre du 12 au 14 juin 2014 à l aéroport international de Cannes-Mandelieu. Congrès de la Fédération des promoteurs immobiliers : découvrez l offre de Verspieren dédiée aux professionnels de l immobilier les 19 et 20 juin 2014 à Lyon. Congrès de l IFEC : découvrez l offre de Verspieren dédiée aux professionnels du chiffre les 3 et 4 juillet 2014 à Antibes. ULM Blois : découvrez l offre du SAAM Verspieren Group les 30 et 31 août 2014 à l aérodrome de Blois-Le-Breuil (41). Plus d informations sur : rubrique Agenda DOSSIER Comment réduire le coût de votre assurance flotte automobile? INTERNATIONAL Comment maîtriser des risques décuplés? TENDANCES Bienvenue dans l ère de la santé connectée! DÉCRYPTAGE Assurance construction : l esprit pack MAI 2014 VIS à VIS 3

4 Météo 2014, année climatique? Santé L assurance version VIP Des plafonds de garantie très élevés, des services d assistance inédits sur le marché, tel est le portrait-robot d Aunéor, le nouveau contrat complémentaire santé haut de gamme proposé par Verspieren Clientèle Privée depuis février Le pôle de Verspieren dédié à la clientèle privée a été jusqu à mettre en place une véritable «conciergerie médicale». L assuré a accès, via une plateforme téléphonique médicalisée, à des conseils et à des informations relatifs à sa santé. En cas de maladie grave, ou de suspicion de maladie, il bénéficie de l assistance de médecins spécialistes et de recommandations sur les meilleurs établissements de soins, en France comme à l étranger. Troisième volet, l assistance de personnes à l international : rapatriement en business class, assistance linguistique, etc. Verspieren Clientèle Privée va s appuyer sur son réseau partenaire de banques privées pour commercialiser Aunéor. Retrouvez l offre Verspieren Clientèle Privée sur Contact Raphaël Estades Tél. : Quel est le point commun entre une boutique de prêt-à-porter, un fabricant de glaces et un exploitant d éoliennes? Toutes ces entreprises sont «météosensibles» : l évolution de leur chiffre d affaires est directement liée aux caprices de la météo. Et elles sont loin d être les seules «Deux tiers des entreprises le sont : dans la filière agroalimentaire, le textile, le tourisme et les loisirs, les parcs d attractions, le secteur de l énergie, les jardineries, les enseignes de bricolage, etc.», note Xavier Guillerand, responsable du développement Services aux entreprises chez Verspieren. Fidèle à sa vocation pionnière, Verspieren a noué un partenariat avec Meteo Protect, spécialiste de ces risques, pour proposer aux entreprises des couvertures spécifiques. Après analyse des données météorologiques sur trente ans et de leur retentissement sur l activité de l entreprise, un seuil d intervention de l assurance est défini (indicateurs liés à la température, au nombre de jours de pluie ou à la puissance du vent pour les exploitants d éoliennes, par exemple), à partir duquel l indemnisation entre en jeu. Contact Xavier Guillerand Tél. : Retraite Le site qui dit tout sur la réforme des retraites La retraite est pour les salariés un sujet anxiogène. Et le seul moyen de les rassurer est de les informer. Verspieren aide les DRH à remplir cette mission avec un site dédié : «Cette boîte à outils leur permet d accéder à toute l actualité de la retraite, à des débats entre les experts de Verspieren et les acteurs de la réforme (1), de poser des questions et de découvrir toute notre offre de services : journées d information, Bilan retraite, Bilan social du salarié, etc.», résume Thomas Ducorps, responsable commercial à la direction Épargne-Retraite chez Verspieren. Le tout accompagné de la nouvelle signature de Verspieren pour cette activité : «Et si vous parliez retraite avec un expert?». (1) Le premier mis en ligne est consacré au thème : «L entreprise est-elle le régime de retraite obligatoire de demain?». Posez-nous toutes vos questions sur rubrique Vos questions. Contact Thomas Ducorps Tél. : VIS à VIS MAI 2014

5 Marchandise Un guide pour émettre toutes les réserves utiles La question des réserves à émettre lors de la réception d un colis est à la fois très connue et mal connue. «Les particuliers eux-mêmes ont recours à cette notion quand ils reçoivent un colis, mais très rares sont ceux qui l utilisent à bon escient», explique Stéphane Pons, responsable Maritime et Transport chez Montmirail. Pour aider les entreprises à préserver leurs droits en cas de dommage subi par les marchandises lors de leur transport, Montmirail a publié un guide pratique du bon usage des réserves à la livraison par transport routier. Ce support, offert aux clients du groupe Verspieren, fait le point sur toutes les précautions à prendre lors de la réception des marchandises : quand émettre des réserves? comment? et sous quelle forme? Demandez votre guide sur rubrique Nos publications. Contact Stéphane Pons Tél. : Réparations Sinistrés, mais pas sinistres Pour que vous gardiez le sourire en cas de sinistre, Verspieren a trouvé la solution : Serenissio. Une vraie innovation qui cible les entreprises subissant plusieurs dizaines de sinistres par an, comme les enseignes de grande distribution ou les bailleurs immobiliers. Le principe? L entreprise est déchargée de toutes les démarches. Elle se contente de déclarer le sinistre auprès de Verspieren. Un artisan du réseau Maisoning, partenaire retenu pour son efficacité et sa démarche qualité, réalise un devis et effectue les travaux. Verspieren se charge ensuite de régler directement l artisan. Conséquence : «L entreprise est délivrée de cette mission à faible valeur ajoutée, elle ne perd plus de temps à suivre le dossier d indemnisation et bénéficie de réparations de qualité, ce qui est fondamental quand l image de marque d une enseigne est en jeu», explique Jérôme Dognin, chargé de clientèle chez Verspieren. Le service est offert au client par l assureur, qui le finance grâce à une baisse du coût de la sinistralité de l ordre de 20 % liée aux tarifs négociés. Une réduction de la facture qui peut même, à terme, générer un allègement de la prime d assurance pour l assuré Retrouvez plus d informations sur Serenissio sur Contact Jérôme Dognin Tél. : MAI 2014 VIS à VIS 5

6 «Pour se développer à l international, il faut savoir s entourer de partenaires clés» Depuis une dizaine d années, le groupe Stago a ouvert des filiales à l étranger à un rythme très soutenu. Son directeur administratif et financier, Antoine Coulot, explique les raisons de cette internationalisation et le rôle que joue Verspieren dans ce déploiement. Votre groupe a connu ces dernières années une internationalisation très rapide. Quels sont les objectifs poursuivis par cette diversification géographique? Antoine Coulot : Notre groupe est un leader mondial de l hémostase qui a dès le départ décidé d être présent en direct sur deux marchés, la France et les États-Unis. Nous avons aussi très tôt assuré une part importante de notre chiffre d affaires à l international en nouant des partenariats avec des distributeurs. Il y a dix ans, nous avons souhaité développer notre propre réseau de distribution, via la création de filiales. Notre raisonnement était très simple : notre activité est celle d un spécialiste, elle est sous-tendue par une très forte technicité, une expertise pointue et des innovations continues, et nous sommes mieux placés qu un partenaire extérieur pour vendre nos solutions. 6 VIS à VIS MAI 2014

7 Les filiales sont donc essentiellement des filiales commerciales A. C. : Pour l essentiel, oui. Nous avons également développé ou acquis des centres de recherche et développement ainsi que des unités de fabrication aux États- Unis, en Allemagne, en Irlande et aux Pays-Bas (où nous avons racheté des petits laboratoires hyperspécialisés). Néanmoins, 90 % de la R&D et de notre production proviennent de France. C est important, car nous souhaitons maîtriser totalement nos processus et notre technologie. Notre réussite est liée à nos investissements en R&D, supérieurs à ceux généralement engagés dans l industrie du diagnostic in vitro, et à notre niveau d exigence en matière de qualité. Tout ceci contribue à faire de nous un acteur de référence pour l ensemble de la communauté scientifique. Quels ont été, à votre avis, les facteurs de succès de cette internationalisation? A. C. : Pour aller à l international, il n y a pas de secret, il faut savoir s entourer de partenaires clés : des banques, des conseillers fiscaux, un courtier en assurances prêt à vous accompagner. Verspieren s est imposé comme La saga de Stago un partenaire «naturel» de notre internationalisation, car nous avions noué avec lui d excellentes relations sur le marché domestique et qu il était en capacité de nous suivre à l international Bien entendu, la question de savoir si Verspieren était en mesure de nous accompagner partout était cruciale, et nous avons pris la peine de l étudier sous tous les angles. La réponse était oui. Avec son réseau de correspondants, Verspieren pouvait nous suivre sur l ensemble des marchés où nous comptions nous développer. Êtes-vous aujourd hui satisfait de ce choix? A. C. : Oui, pour plusieurs raisons. Tout d abord, Verspieren remplit sa mission. Son réseau Verspieren International nous accompagne sans faille, pour chacune de nos implantations, et nous n avons jamais eu aucune difficulté de placement. C est un réseau vivant, qui n est pas figé, qui est adapté non seulement à nos implantations présentes, mais à notre futur. Il évolue avec nous, grandit avec nous. Ce qui est la meilleure configuration possible pour accompagner une entreprise en perpétuelle mutation comme la nôtre. Par ailleurs, Micheline Galpin- Bagage, responsable de notre compte chez Verspieren, se montre extrêmement proactive. Nous communiquons le plus en amont possible sur nos projets d implantation, nous nous rencontrons régulièrement pour réfléchir ensemble sur les échéances à venir, etc. Notre chargé de compte International, Marc Paczesny, nous apporte également le soutien et la disponibilité nécessaires. Cette proximité est essentielle, et nous ne l aurions très probablement pas eu avec un réseau intégré. Verspieren et Stago ont le même ADN : ce sont des entreprises familiales, avec des valeurs communes, une taille similaire. Cela contribue certainement à rendre ce partenariat fécond. Quelles sont vos perspectives de développement? A. C. : La population vieillit sur les marchés matures, les besoins des pays émergents en matière de santé progressent à une vitesse exponentielle. Nous sommes clairement sur un marché porteur. Contact Micheline Galpin-Bagage Tél. : Créée en 1945 par Jacques Viret, l entreprise Diagnostica Stago s est spécialisée dans les domaines de l hémostase (l ensemble des mécanismes assurant le maintien du sang à l intérieur des vaisseaux, et donc l arrêt du saignement) et de la thrombose (la formation des caillots de sang). Plus concrètement, Stago élabore pour les laboratoires et les hôpitaux des réactifs et instruments d analyse du sang permettant de déceler les pathologies liées à ces deux phénomènes. L internationalisation de Stago commence, en 1985, par la création d une filiale aux États-Unis. Ces dix dernières années, cette stratégie s est accélérée avec la création de 14 nouvelles filiales : Chine (2003), Royaume-Uni (2005), bureau de représentation à Dubai pour l ensemble du Moyen-Orient (2007), Australie, Nouvelle-Zélande et Canada (2008), bureau de représentation à Hong Kong pour l Asie du Sud-Est (2011) et, l année suivante, huit nouvelles filiales européennes (Allemagne, Autriche, Espagne, Italie, Portugal, Suisse, Belgique et Pays-Bas). CHIFFRES CLÉS salariés, dont la moitié en France 15 filiales 110 pays couverts 350 produits commercialisés 60 années d expérience commandes traitées par an 85 % des laboratoires accrédités en hémostase en France équipés d analyseurs Stago MAI 2014 VIS à VIS 7

8 JURIDIQUE ANI : les clauses de recommandation «retoquées» par le Conseil constitutionnel Courtiers, assureurs et entreprises ont gagné une bataille décisive, qui aura duré près d un an. Après avoir écarté au printemps dernier les «clauses de désignation» (la possibilité pour les branches professionnelles de continuer à désigner un assureur pour les complémentaires santé, rendues obligatoires à l horizon 2016), le Conseil constitutionnel limite la portée des «clauses de recommandation», inscrites dans l article 14 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale L arrêt du 19 décembre 2013 censure cet article : les accords de branche pourront certes recommander un assureur, mais les entreprises pourront choisir librement leur complémentaire santé, sans être pénalisées par un doublement du taux du forfait social, comme l avait envisagé le gouvernement. Pour les entreprises, la bonne nouvelle est double. Non seulement elles vont pouvoir se mettre en quête de la complémentaire santé qui leur convient, mais elles retrouvent également leur liberté de choix en matière de contrat prévoyance. «La décision du Conseil constitutionnel fait bouger les lignes en ouvrant deux marchés majeurs. Les entreprises qui souhaitent changer de contrat prévoyance vont avoir besoin d un solide appui. Il est prévisible, en effet, que les assureurs qui détenaient leurs précédents contrats fassent tout pour les dissuader de partir, notamment en retenant les provisions», explique Jean-Philippe Ferrandis, directeur des Assurances de personnes chez Verspieren. Les entreprises peuvent compter sur la force de frappe juridique et commerciale des équipes de Verspieren et sur leur mobilisation pour assurer la défense de leurs intérêts. Contact Jean-Philippe Ferrandis Tél. : La notion de force majeure : décryptage La force majeure est parfois invoquée afin de pouvoir exonérer une personne ou une entreprise de toute responsabilité civile ou pénale c est-à-dire qu elle n est pas tenue d indemniser la victime, et qu elle ne peut pas être condamnée pénalement. Quelques exceptions existent, comme pour les accidents de la circulation. Si elle est souvent citée dans les clauses d exonération de la plupart des contrats, et parfois sous d autres termes (cas fortuit, cause étrangère présentant les caractéristiques de la force majeure), sa définition n est toutefois prévue par aucun texte législatif. Couvrant un panel de situations les plus diverses, elle est appréciée au cas par cas par les juges et fait l objet d une jurisprudence abondante et régulière. Pour que la force majeure puisse être retenue par les juges, elle doit revêtir trois conditions (le plus souvent cumulatives) : L événement constitutif d un cas de force majeure doit d abord être irrésistible ou inévitable : on ne peut pas l empêcher. Exemple : une forte tempête, un incendie criminel, une grève soudaine, un accident grave. Cette condition est la plus importante des trois requises. L événement doit aussi être imprévisible : on ne peut pas raisonnablement le prévoir, et on ne peut pas prendre de mesure pour éviter le dommage. Le comportement aberrant de la victime peut remplir cette condition et exonérer l auteur du dommage. En revanche, des pannes de matériel empêchant l exécution d un contrat ne sont généralement pas des cas de force majeure. Enfin, le cas de force majeure ne doit pas être imputable à celui qui l invoque, la cause doit être étrangère. Par exemple, une grève interne ou une faute intentionnelle d un salarié ne peut pas exonérer l entreprise des préjudices causés à ses clients. En revanche, un glissement de terrain peut être exonératoire si la cause est extérieure, comme des pluies diluviennes. La loi et la jurisprudence exigent donc des conditions précises pour qu un fait puisse être qualifié de «force majeure» mais, selon les circonstances, ces conditions sont appliquées avec plus ou moins de rigueur. Contact Bertrand Bouillon Tél. : VIS à VIS MAI 2014

9 DOSSIER Risque automobile Comment réduire le coût de votre assurance flotte automobile? Face à la hausse des tarifs, les leviers d économies ne manquent pas, des montages financiers à l aménagement des garanties, sans oublier la solution la plus durable : la prévention du risque automobile. Tour d horizon des astuces qui allègent la facture En 2014, les primes d assurance des flottes automobiles ont poursuivi leur ascension : entre 3 % et 5 % d augmentation automatique pour les contrats «sains» et des progressions à deux chiffres pour les sociétés affectées par une forte sinistralité, ou pour les entreprises de transport de marchandises ou de voyageurs, de plus en plus difficiles à placer. Les raisons de cette hausse des tarifs? Des sinistres corporels qui coûtent de plus en plus cher aux assureurs, et les conséquences de Solvency 2. Contraintes à l équilibre sur toutes leurs familles de produits, les compagnies ne peuvent plus compenser les déséquilibres de la branche automobile par une autre. «Cette année, les négociations ont été encore plus rudes que les années précédentes. Nous avons été pris en étau entre les entreprises, qui, face à une conjoncture très tendue, étaient forcées de réduire leurs coûts, et les compagnies d assurances, contraintes d élever les primes. Trouver une ligne médiane était difficile», témoigne Édith Delahaye, responsable des flottes MAI 2014 VIS à VIS 9

10 automobiles chez Verspieren. Résultat? Les négociations ont souvent été beaucoup plus longues que d habitude, et les équipes de Verspieren ont été saisies tardivement par des entreprises sous le coup d une résiliation ou d une hausse des tarifs qu elles ne pouvaient pas absorber. 3 Questions à Gilles Delaunay, responsable du Développement des Ressources humaines pour le pôle alimentaire d Euralis «Il faut trouver des alliés au sein de l entreprise» Quel est le déclic qui vous a conduit à bâtir un plan de prévention des risques automobiles? Au départ, le scénario était assez classique Notre assureur nous a proposé l alternative suivante : former nos collaborateurs ou revoir à la hausse la prime d assurance. Nous avons commencé par une intervention de deux heures auprès des commerciaux en 2011, et dès 2012, j ai défendu l idée qu il ne fallait pas se contenter d un «one shot» mais développer un véritable plan de prévention auprès de la totalité des effectifs du pôle alimentaire, soit salariés, pour une flotte de 400 véhicules. Comment avez-vous procédé? J ai pris le temps d installer les choses. Il y a un certain nombre d étapes clé à bien respecter : faire en sorte que le sujet devienne une priorité de la direction générale, trouver des alliés au sein de l entreprise, pour que la prévention ne soit pas un sujet de plus, déconnecté de la bonne marche de l entreprise, mais pour qu elle soit, au contraire, intégrée au quotidien. Si un directeur commercial fait une réunion au cours de laquelle il parle de sécurité routière en plus des résultats commerciaux, c est très impactant. Ma première action a donc été de mettre en place un comité de pilotage avec toutes les parties concernées : les ressources humaines, la communication, les ventes, le transport, la sécurité, l environnement, etc. Quel type d actions avez-vous mis en place? Avec l aide de nos partenaires, Verspieren et La Vie routière, nous avons bâti un véritable plan de prévention : la formation de 400 salariés sur trois ans avec des simulateurs de conduite, la mise en place de tableaux de bord de la sinistralité, des entretiens post-accidents avec les salariés, des actions régulières de communication (distribution de flyers, postage d une vidéo des formations, intervention sur un site, etc.). L important, c est d arriver à créer le buzz. Une palette de leviers Si Verspieren a pu limiter cette augmentation, c est en jouant sur toute la palette des leviers développés au cours des dernières années : mise en concurrence, montages financiers, développement de la part d auto-assurance, aménagement des garanties, gestion des sinistres, prévention. Par le biais du montage financier, l entreprise limite les taxes pesant sur son assurance. Elle met en «conservation» une partie de la prime correspondant au coût des sinistres futurs, qui échappe de ce fait à la taxation. Un autre levier consiste à augmenter les franchises et accroître la part d auto-assurance. «Souscrire à la garantie bris de glace n est pas forcément avantageux pour l entreprise. Celle-ci peut avoir intérêt à s auto-assurer et à passer par les grands réseaux du type Mondial Pare-Brise, avec lesquels nous avons noué des partenariats pour limiter les coûts», argumente Florence Bourbonneux, responsable Gestion du département Flottes automobiles chez Verspieren. Pour aider les entreprises à maîtriser leurs coûts, Verspieren propose également de gérer les 10 VIS à VIS MAI 2014

11 sinistres auto-assurés pour leur compte. «Nous passons par les réseaux de garages partenaires, suivons les dossiers, envoyons un expert si besoin, payons les réparations pour le compte de l entreprise Exactement comme si celle-ci était assurée auprès de nous. Non seulement le client est déchargé de ces tâches, mais il est sûr d y gagner financièrement. C est forcément plus onéreux quand un collaborateur dépose le véhicule au premier garage venu, sans possibilité de bénéficier d un tarif privilégié sur la main-d œuvre et de discuter le devis qui lui est proposé», décrypte Florence Bourbonneux. La prévention, voie royale de la réduction des coûts Ces dernières années, les équipes de Verspieren ont été encore plus loin en adoptant une politique globale de réduction du poste flotte automobile. Outre l assurance, les frais de restitution des véhicules auprès des loueurs jouent un rôle non négligeable dans la dérive des coûts. Grâce à la «Prestation restitution» lancée fin 2012, la facture s amenuise, Verspieren défendant les intérêts de son client lors de la restitution des véhicules au loueur. Reste, enfin, la voie royale de toute politique durable des coûts : la prévention des risques automobiles (voir les interviews de Jean-Luc Meusburger, chargé de prévention chez Verspieren, et de Gilles Delaunay, responsable du Développement des Ressources humaines pour le pôle alimentaire d Euralis). Un levier tellement efficace du point de vue de la sinistralité que les assureurs sont de plus en plus enclins à conditionner l assurance à la mise en place d une telle politique. Contact Édith Delahaye Tél. : Les leçons de la pyramide d Heinrich 3 Questions à Jean-Luc Meusburger, chargé de prévention «Le secret? Une direction générale mobilisée et des actions régulières» Comment êtes-vous amené à proposer à vos clients des plans de prévention? En général, le point de départ est une problématique d assurabilité. Le premier réflexe est d élever la part d autoassurance. Très rapidement, on s aperçoit que cette politique rencontre des limites (on ne peut pas augmenter cette part indéfiniment) et qu il serait beaucoup plus efficace de jouer sur les comportements des salariés. Gardons en tête que ce n est pas qu un problème de coût d assurance. Quand un accident grave ou mortel se produit au sein d une entreprise, c est un traumatisme dont on se remet difficilement. Quelles sont les particularités de l approche de Verspieren en matière de prévention? Nous sommes résolument dans une approche de conseil. Nous commençons par analyser les accidents, pour savoir s ils auraient pu être évités. Personnellement, j apprécie de me rendre sur le site, pour saisir l ambiance de l entreprise, le rapport des collaborateurs aux règles, etc. Nous faisons toujours du sur-mesure. Dès qu il s agit de faire évoluer les comportements, il faut vraiment être très pertinent. Le moyen le plus efficace pour faire évoluer la conduite de chacun est le débriefing systématique de chaque événement, qu il s agisse d un accident, d un accrochage ou même d un simple incident. Cela permet au conducteur de prendre conscience du lien entre sa conduite et l événement, et de changer par la suite son comportement au volant. Quelles sont les conditions de réussite des plans de prévention? Tout est une question de volonté et d implication de la direction générale. Si celle-ci ne donne pas des signaux forts d engagement sur cette question, l efficacité n est pas au rendez-vous. La répétition des messages et la régularité des actions sont également un critère important. Pour que l exposition au risque diminue, l implication de tous les acteurs de l entreprise est nécessaire. Notre volonté est donc d accompagner nos clients dans la conduite de leurs projets, notamment en participant et en animant des comités de pilotage des programmes de prévention du risque routier (2P2R). Herbert William Heinrich, pionnier américain de la prévention des risques dans les années 30, est à l origine d une théorie des risques développée pour les risques industriels mais qui éclaire avec autant d acuité la problématique propre aux flottes automobile. Son idée phare? Éviter les accidents est tout à fait possible. Il suffit pour cela d agir sur les comportements. Pour forger cette théorie, Heinrich part du réel. Il étudie accidents survenus dans l industrie et en tire trois conclusions majeures : 88 % des accidents sont liés à une erreur humaine, 10 % par un cadre de travail qui ne prend pas en compte les règles de sécurité, et par conséquent, seulement 2 % des accidents ne peuvent pas être évités. L un des moyens d éviter les accidents graves est notamment d analyser les situations d accidents, pour faire prendre conscience aux collaborateurs du danger auquel ils s exposent par leur comportement et les amener à évoluer. MAI 2014 VIS à VIS 11

12 Verspieren International Comment maîtriser des risques décuplés? Croissance nationale en berne, marchés matures ou saturés Pour continuer à se développer, les entreprises françaises doivent accélérer leur expansion à l international. Une tendance qui n est pas sans conséquences sur les risques auxquels elles s exposent. L une des parades? Une proximité encore plus grande avec le courtier. D une façon quasi mathématique, l international décuple les risques. «Imaginons, par exemple, une entreprise implantée ces dernières années en Chine, en Italie et en Iran. Elle aurait subi dans un laps de temps très court un tremblement de terre, une crise économique, et un embargo», explique Gilbert Canameras, président de l AMRAE (Association pour le management des risques et des assurances de l entreprise). Présente sur différents théâtres qu elle ne maîtrise pas, l entreprise cumule les aléas. «C est beaucoup plus complexe, à tous les points de vue. En France, les incertitudes sont relativement minimes : il n y a pas de risque de guerre, peu d attentats, pas de phénomène de corruption. L environnement est politiquement stable, le droit n évolue pas tous les jours, les sites sont facilement accessibles», énumère 12 VIS à VIS MAI 2014

13 Dominique Sizes, directeur du réseau Verspieren International. Au regard de l international, la France peut parfois faire figure d un parcours de santé À l étranger, la multiplicité des acteurs complique la donne. Un programme international se joue entre le responsable des programmes d assurance, le courtier master et ses partenaires locaux (dans le cas de Verspieren, les courtiers partenaires du réseau Verspieren International), l assureur et les filiales. «À l international, le risque de rupture dans la communication entre deux acteurs est toujours possible. Notre rôle, en tant que courtier, est donc de maîtriser l art de la communication multiflux : si l information ne passe pas par un canal, elle passe par un autre», analyse Jérôme Flach, directeur adjoint de Verspieren International. Des directions générales avides de reporting Ce schéma ne fonctionne que si trois conditions sont réunies : la souplesse du courtier, son adaptation aux spécificités de son client (un réseau intégré, régi par des standards de fonctionnement, ne fera pas preuve de la même adaptabilité) ainsi que la proximité instaurée avec le client. «Celle-ci est le nerf de la guerre. Il faut échanger régulièrement avec la maison mère, notamment pour lui donner une parfaite visibilité sur la manière dont sont gérés ses risques», pointe Dominique Sizes. Un impératif d autant plus prégnant que les directions générales et les parties prenantes de l entreprise (actionnaires, banquiers, etc.) sont de plus en plus exigeantes sur la qualité du reporting et des explications fournies par les risk managers. La fluidité des échanges entre le courtier master et les courtiers locaux est également un point clé, en raison des différences culturelles et des écarts de maturité des marchés d assurance. «Nous passons énormément de temps à rencontrer les partenaires du réseau. Cela permet de vérifier que notre label leur a été donné à bon escient et de les former à notre approche, notamment en matière de suivi des polices et de reporting», explique Dominique Sizes. Un essaimage d expertises qui permet de faire évoluer les pratiques, très inégales selon les pays, et de remplir la mission que Verspieren s est fixée avec son réseau : accompagner ses clients, partout où ils vont, en leur Gilbert Canameras, président de l AMRAE «Il existe une réelle complémentarité entre le courtier et le risk manager» Hors de nos frontières, à quels risques s exposent les entreprises? Bien que l international soit un fabuleux vivier d opportunités, il représente bel et bien un facteur d accroissement des risques. Hors des frontières, l entreprise cumule les risques commerciaux, politiques, de crédit, de contrefaçon, climatiques, etc. Quelles sont les conséquences sur le métier de risk manager? Cela demande encore plus de technicité, de professionnalisme. Ce qui est d ailleurs une tendance lourde du métier, révélée par le baromètre risk manager réalisé chaque année par l AMRAE. Pensez-vous que les risk managers y soient bien préparés? Aujourd hui, ce n est plus tant la technicité qui est en cause que le volet communication. Les risk managers doivent savoir communiquer sur les risques, expliquer leur nature et comment ils sont maîtrisés, auprès de la direction générale, des banquiers et des actionnaires. C est devenu un aspect fondamental de leur métier. La question se pose évidemment différemment selon la taille de l entreprise. Les entreprises de taille intermédiaire et les PME-PMI sont autant exposées aux risques que les grands groupes, mais ne disposent pas d équipes de juristes, de fiscalistes et de risk managers. À défaut d avoir une direction dédiée au management des risques, elles peuvent en appliquer les méthodes. C est toute l ambition de l AMRAE, de diffuser le plus largement possible une culture du risk management, par le biais d un triptyque formation/référentiel/certification. Qu attendez-vous du courtier? Son rôle est essentiel, et il existe une réelle complémentarité entre le courtier et le risk manager. L entreprise a besoin d avoir à ses côtés un ingénieriste de l assurance, doté d une vision globale du risque, qui l aide à la bonne traduction de ses besoins auprès de l assureur et qui facilite la gestion de ses programmes et sinistres, en France comme à l étranger. assurant le même niveau de qualité de service qu en France. Contact Dominique Sizes Tél. : Verspieren International présent sur le Web Pour découvrir la philosophie, l esprit, les partenaires, les expertises et la couverture géographique du réseau Verspieren International, consultez le nouveau site MAI 2014 VIS à VIS 13

14 Santé Bienvenue dans l ère de la santé connectée! Objets intelligents mesurant les données corporelles, développement de l automédication «encadrée» par le Net, émergence de dispositifs d e-consultation Épaulé par les nouvelles technologies, l individu devient le premier acteur de sa santé. En janvier dernier, la santé connectée était la vedette incontestée du Consumer Electronic Show, la grand-messe annuelle de la haute technologie de Las Vegas. Surfant sur le développement des smartphones et la miniaturisation des capteurs, une nouvelle génération d objets intelligents fait son apparition. Bracelets-coach mesurant l activité physique de la journée, capteurs placés dans les matelas analysant la qualité du sommeil et diffusant de la musique d ambiance aux phases clé, ceintures qui vibrent lorsque la position du corps n est pas adéquate, brosses à dents connectées, bodies surveillant la respiration des nouveaux-nés, balances intelligentes, etc. Gadgets ou avancées technologiques réelles? Une chose est sûre, il s agit d une tendance lourde, probablement irréversible. La santé est désormais «connectée», à tous les niveaux, révolutionnée par les nouvelles technologies. L usage du Web pour des questions de santé est pratiquement né avec Internet. Dès le départ, les internautes ont compris l intérêt de la Toile pour apaiser (ou exacerber ) leurs inquiétudes et leur permettre de devenir acteurs de leur santé, choisissant en toute connaissance de cause les traitements, 14 VIS à VIS MAI 2014

15 Automédication : le retard français Selon une étude de Celtipharm, spécialiste des données de santé, la part des produits achetés sans prescription représente en France seulement 15,9 % des ventes totales de médicaments, contre 23,3 % dans l ensemble de l Europe et 40 % en Allemagne. Explication possible : beaucoup de médicaments en vente libre en Europe, comme le Doliprane, font ou peuvent faire l objet d une prescription en France. Or, les Français recourent largement aux prescriptions, considérant qu il est normal de ne pas payer pour des médicaments. Les chiffres de vente du Doliprane en automédication s élèvent à 90 millions d euros, contre plus de 400 millions en médecine de ville. les praticiens ou les établissements de soins. D après une enquête de TNS Sofres publiée en 2013, près d un Français sur deux utilise aujourd hui Internet pour se renseigner sur sa santé. Automédication en ligne Ce désir d autonomie va très probablement se traduire, dans les années à venir, par la montée en puissance de l automédication. «Tout converge dans ce sens : les patients souhaitent être plus autonomes, les médecins n ont plus le temps de s occuper de leurs patients et la Sécurité sociale est en quête perpétuelle d économies», analyse Jean- Philippe Ferrandis, directeur des Assurances de personnes chez Verspieren. Une progression d autant plus prévisible que la France a un grand retard à combler dans ce domaine (voir l encadré ci-dessus). Les Français favorables aux objets de santé connectés D après une étude réalisée par OpinionWay pour l entreprise Withings, 53 % des Français considèrent que les outils technologiques peuvent les aider à mieux gérer leur santé. Si les plus jeunes se montrent les plus enthousiastes face aux objets connectés, les seniors ne sont pas en reste. Ainsi, 72 % des ans pensent qu un podomètre intelligent peut aider à se maintenir en forme et 70 % saluent les bienfaits des balances intelligentes. De leur côté, 61 % des Français âgés de 50 à 59 ans déclarent qu un podomètre intelligent peut leur permettre de mieux gérer leur santé au quotidien. Courtiers et entreprises ne sont pas restés à l écart de cette évolution. En partenariat avec le réseau de soins Santéclair, Verspieren propose aux salariés un site entièrement dédié à l automédication, à consulter sans modération, dès que se pose une question d ordre médical concernant les petits maux de la vie courante. Réalisé avec le concours de pharmacologues, il permet d exercer une automédication éclairée, encadrée par des spécialistes. Le salarié a un symptôme? Il sélectionne son profil et son symptôme puis clique, sur un personnage, là où «ça fait mal». Il obtient alors une fiche descriptive relative à son symptôme, des conseils et une liste de médicaments notés de 0 à 20 en fonction du critère efficacité/tolérance, ainsi que les précautions d usage et un prix moyen pour les médicaments en vente libre. Le site permet aussi aux entreprises d œuvrer pour le bien-être de leurs salariés et leur état de santé grâce à des conseils d hygiène de vie et de prévention des maladies, sur des thèmes comme le sevrage tabagique, les maladies infantiles ou la ménopause. L application Web OWIH proposée sur Visalta (l extranet Verspieren) complète ce dispositif en aidant le salarié à trouver le bon établissement pour une intervention en chirurgie, obstétrique ou cancérologie et en vérifiant que le devis proposé par le praticien est raisonnable. Verspieren ne compte pas s arrêter là «La santé est clairement un domaine où les lignes sont en train de bouger à la vitesse grand V. Nous avons beaucoup de projets en tête. Les salariés sont intéressés par l automédication, mais aussi par des solutions de consultation à distance pour les pathologies légères», avance Jean-Philippe Ferrandis. Une «valise de consultation» est notamment à l étude. Mise à disposition dans l entreprise, elle permettrait de prendre des mesures courantes (pouls, par exemple), et d être en relation avec une plateforme de médecins pour un diagnostic à distance. Une alternative intéressante aux longues heures passées dans les salles d attente des généralistes. Contact Jean-Philippe Ferrandis Tél. : MAI 2014 VIS à VIS 15

16 Assurance Assurance construction : l esprit pack Il y a une vingtaine d années, Verspieren révolutionnait l assurance travaux en inventant le pack «tout en un». Une approche qui s est imposée sur le marché et qui se décline aujourd hui en trois produits. Pourquoi un pack? Pour comprendre, un petit flash-back en 1989 est nécessaire. Les syndics d immeubles et les administrateurs de biens, confrontés à d importants travaux de rénovation, sont démunis face à l assurance construction, qui s avère très compliquée et peu adaptée au traitement d un grand nombre de chantiers d un faible coût. Verspieren a alors l idée de leur simplifier la tâche en créant un pack Multitravaux qui réunit quatre garanties : les garanties dommages ouvrage, tous risques chantier (qui couvrent tous les dommages matériels à l ouvrage en cours de construction), responsabilité civile du maître d ouvrage pour les dommages causés aux tiers du fait ou à l occasion des travaux et responsabilité constructeur non réalisateur. L objectif du pack est triple : simplifier les démarches des syndics, sécuriser leurs activités en les protégeant face à l ensemble des risques possibles, à un prix très intéressant. Pour les petits chantiers, le pack Multitravaux coûte deux à trois fois moins cher qu un contrat souscrit à titre individuel. Comment fonctionne la garantie dommages ouvrages? La garantie dommages ouvrage présente un caractère obligatoire. Selon la loi du 4 janvier 1978, tout propriétaire et maître d ouvrage doit en souscrire une avant l ouverture d un chantier susceptible d entraîner des désordres de nature décennale (c est-à-dire qui compromettent la solidité de la construction, la rendent inhabitable ou encore impropre à une occupation normale). L assurance garantit durant dix ans l indemnisation rapide du maître d ouvrage, l assureur avançant les frais, et ce, en dehors de toute recherche de responsabilité. Quels sont les autres packs proposés par Verspieren? Outre le pack Multitravaux destiné aux syndics, Verspieren propose un pack similaire, «Multitravaux patrimoine» pour les propriétaires ou les foncières se lançant dans des travaux de nature décennale sur leurs biens immobiliers. Un troisième pack est également proposé pour les rénovations de moindre importance (travaux de réhabilitation simple, d entretien, petites réparations), qui ne relèvent pas de la garantie décennale et de l obligation d assurance visée par la loi du 4 janvier 1978 : la Garantie de bonne tenue. Que recouvre le pack Garantie de bonne tenue? Il comprend trois garanties : la garantie de bonne tenue, l assurance tous risques chantier et l assurance responsabilité civile du maître d ouvrage. La garantie de bonne tenue couvre, durant cinq ans à partir de la réception des travaux, tous les dommages consécutifs à un défaut de produit ou de mise en œuvre. Bien que non obligatoire, cette assurance est une précaution utile pour parer l éventualité de malfaçons révélées après la réception des travaux et les difficultés de recours auprès des entreprises du bâtiment. Contact Gilles Tual Tél. : Pour vous abonner à Vis à Vis, connectez-vous sur 16 VIS à VIS MAI 2014

LA LETTRE MULTITRAVAUX

LA LETTRE MULTITRAVAUX LA LETTRE MULTITRAVAUX ASSURANCES CONSTRUCTION POUR LES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER OCTOBRE 2014 ÉDITO Desserrons le carcan! L univers de la construction et de l assurance construction est enserré dans

Plus en détail

Magasins Filière BIO Assurément Durable

Magasins Filière BIO Assurément Durable Magasins Filière BIO Assurément Durable 1 Madame, Monsieur, Voil{ maintenant plus de 15 ans qu un certain nombre d entre vous, ont osé développer leurs activités dans le domaine des produits naturels,

Plus en détail

Fiche Produit. Assurance CAMPING-CAR

Fiche Produit. Assurance CAMPING-CAR Fiche Produit Assurance CAMPING-CAR Avec Toutpratique-assurances, l assurance camping-car devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin

Plus en détail

DÉCOUVREZ DEPUIS PLUS DE 25 ANS, NOTRE AMBITION : CHANGER L IMAGE DE L ASSURANCE EN LA SIMPLIFIANT NOS COLLABORATEURS NOS MÉTIERS ET NOS ATOUTS

DÉCOUVREZ DEPUIS PLUS DE 25 ANS, NOTRE AMBITION : CHANGER L IMAGE DE L ASSURANCE EN LA SIMPLIFIANT NOS COLLABORATEURS NOS MÉTIERS ET NOS ATOUTS ET ATOUTS DÉCOUVREZ DEPUIS PLUS DE 25 ANS, NOTRE AMBITION : CHANGER L IMAGE DE L ASSURANCE EN LA SIMPLIFIANT ET ATOUTS APRIL, UN GROUPE INTERNATIONAL DE SERVICES EN ASSURANCES PRÉSENCE DANS 34 PAYS 20

Plus en détail

Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social.

Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social. Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social. Sham accompagne les acteurs de la santé, du social et du médico-social depuis plus de 85 ans. Par son

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE SANTÉ ET PRÉVOYANCE LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE CONÇUES POUR LA NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUS SOUHAITONS FAIRE DE LA PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

Assurance Assistance et Prévention

Assurance Assistance et Prévention Assurance Assistance et Prévention Solutions Partenaire Services Protéger votre Activité Animer vos Hommes Optimiser vos Finances Atouts Parc : la solution adaptée aux besoins d assurance, d assistance

Plus en détail

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété 1. Caractéristiques et champ d application d une Assurance Immeuble : Existe -t-il une obligation d assurance? Aucun texte

Plus en détail

Santé et Prévoyance. Les nouvelles assurances. un levier au service de votre stratégie. Conçue pour la nouvelle réglementation

Santé et Prévoyance. Les nouvelles assurances. un levier au service de votre stratégie. Conçue pour la nouvelle réglementation Santé et Prévoyance Les nouvelles assurances collectives du Crédit Agricole : un levier au service de votre stratégie Conçue pour la nouvelle réglementation 5 raisons de construire votre assurance d entreprise

Plus en détail

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE SANTÉ ET PRÉVOYANCE LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE CONÇUES POUR LA NOUVELLE RÉGLEMENTATION FAIRE DE LA PROTECTION SOCIALE UNE VRAIE OPPORTUNITÉ

Plus en détail

Multirisque Construction

Multirisque Construction Multirisque Construction Pourquoi souscrire un contrat Multirisque Construction? Un contexte législatif contraignant Depuis l entrée en vigueur de la loi Spinetta (votée le 04/01/1978), le secteur du bâtiment

Plus en détail

Information sur l Assurance CAMPING-CAR

Information sur l Assurance CAMPING-CAR Information sur l Assurance CAMPING-CAR Avec Assurances France-Loisirs, l assurance Camping-Car devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez

Plus en détail

Multirisque Construction

Multirisque Construction Multirisque Construction Pour vous protéger en toutes circonstances, faites confiance à Aréas Diriger, c est vous investir au quotidien, faire des choix, prendre des décisions importantes. Mais c est aussi

Plus en détail

dossier de presse Sylvassur, l assurance des Forestiers Privés de France, La Fédération des Forestiers Privés de France lance

dossier de presse Sylvassur, l assurance des Forestiers Privés de France, La Fédération des Forestiers Privés de France lance dossier de presse La Fédération des Forestiers Privés de France lance Sylvassur, l assurance des Forestiers Privés de France, en partenariat avec Verspieren panorama de la forêt française 16 millions d

Plus en détail

Offre de gestion 2014. www.gestineo.com

Offre de gestion 2014. www.gestineo.com Offre de gestion 2014 www.gestineo.com PRÉSENTATION DE GESTINEO 2 OBJECTIF ET ATOUTS Gestineo est une société spécialisée dans la gestion pour compte de tiers de contrats Santé et Prévoyance collective

Plus en détail

La personne ( prévoyance, mutuelle, retraite) L homme clé, garantie croisées d associés La RC Mandataire Social

La personne ( prévoyance, mutuelle, retraite) L homme clé, garantie croisées d associés La RC Mandataire Social L entreprise : De l importance du suivi des contrats IARD (Dommage aux biens, RC, Flotte Auto, Mission Collaborateur, Marchandises Transportées, Biens confiés, Perte d exploitation). Les risques nouveaux

Plus en détail

prenez le risque, nous assurons votre réussite

prenez le risque, nous assurons votre réussite prenez le risque, nous assurons votre réussite Vous méritez toute notre expérience Depuis plus de 150 ans, Marsh, leader mondial du courtage d assurance et du conseil en risques d entreprise, accompagne

Plus en détail

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE COURTAGE D ASSURANCE G R O U P E Le groupe GSA GSA, c est l expérience d un groupe au service de votre assurance : Le groupe GSA, crée en 1988, s adresse à une clientèle exigeante et prestigieuse composée

Plus en détail

Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014

Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014 Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014 Assurances de dommages (en général) - GAREAT MAI 2014 - Mieux connaître l assurance Fraude et malveillance (2 ème partie) MAI 2014 - Dommages

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Prestataires de services

Prestataires de services Prestataires de services Découvrez les solutions d assurance et d assistance destinées à protéger votre activité professionnelle et à préserver votre vie privée. www.allianz.fr Avec vous de A à Z 2 Allianz,

Plus en détail

Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise?

Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise? Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise? PASS RC des Dirigeants d'entreprise Prévention juridique ASSistance pénale d urgence Responsabilité Civile des Dirigeants

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

Dossier de presse. L assurance vie en Tunisie. L assurance automobile en Tunisie

Dossier de presse. L assurance vie en Tunisie. L assurance automobile en Tunisie Dossier de presse L assurance vie en Tunisie L assurance automobile en Tunisie Table Ronde 7 Avril 2009 (Réalités) Quel rôle pour les assurances dans l accompagnement du développement des économies en

Plus en détail

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Présentation de Judicial 2013 I Pack Pro : la solution d accompagnement juridique pour les Dirigeants de

Plus en détail

Mon véhicule. Assurance Auto. Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins.

Mon véhicule. Assurance Auto. Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins. Mon véhicule Assurance Auto Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins. La Macif est le premier assureur auto en France (1) forcément, ça donne confiance! «Si plus de

Plus en détail

dossier de presse Nounou Assure, l assurance des assistantes maternelles www.nounouassure.com

dossier de presse Nounou Assure, l assurance des assistantes maternelles www.nounouassure.com dossier de presse Nounou Assure, l assurance des assistantes maternelles www.nounouassure.com Communiqué de presse Mardi 22 septembre 2015 Nounou Assure, la nouvelle protection des assistantes maternelles

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Guide pratique de l assurance

Guide pratique de l assurance Guide pratique de l assurance Pour les clubs/organisateurs affiliés à la FFC Édition 2008 www.verspieren.com Sommaire 1. La garantie du club et de l organisateur affilié à la FFC 5 1.1. La responsabilité

Plus en détail

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ASSURANCE ALD AUTOMOTIVE, L ASSURANCE SIMPLIFIÉE POURQUOI CHOISIR ALD AUTOMOTIVE? Six véhicules sur dix auront statistiquement dans l

Plus en détail

Information sur l Assurance MOTO

Information sur l Assurance MOTO group Information sur l Assurance MOTO Avec AssurOne Group, l assurance Moto devient simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler en toute

Plus en détail

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.»

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Mon véhicule «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Pour la Macif, être à vos côtés au quotidien, dans chacun de vos déplacements, est essentiel. «POUR VOUS, LA MACIF

Plus en détail

Convention d assistance 921.147. FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique

Convention d assistance 921.147. FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique Convention d assistance 921.147 FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique Les prestations de la convention d'assistance souscrite par TEA CEREDE auprès de Fragonard Assurances (Société

Plus en détail

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre.

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. Construction Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. BTPlus Concept Métiers de la maîtrise d œuvre les solutions Entreprises Faits réels Octobre 2006 : étude d implantation

Plus en détail

Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations

Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations 2 Présentation S.A. à DIRECTOIRE ET CONSEIL DE SURVEILLANCE. DIRIGEANTS : THIERRY NEFF PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE LAURENT

Plus en détail

COUVERTURE EN CAS DE SINISTRE

COUVERTURE EN CAS DE SINISTRE COUVERTURE EN CAS DE SINISTRE Prestation LeasePlan Go www.leaseplango.fr Conduisez en toute liberté, on s occupe de tout La gestion d un accident automobile nécessite de nombreuses opérations spécifiques

Plus en détail

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur FICHE THEMATIQUE n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. LES ASSURANCES OBLIGATOIRES 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur 3. Police unique

Plus en détail

Séminaire Innovation

Séminaire Innovation Séminaire Innovation La garantie Oxygène, une réponse innovante des assureurs aux soucis budgétaires des ménages en temps de crise? 13 mai 2009 Pierre CORDIER Stéphane DÉSERT Nathanaël ORMILLIEN Introduction

Plus en détail

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014 Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Intervenant : - Jérôme Wittwer (Université de Bordeaux) Discutants : - Guillaume Sarkozy (Délégué

Plus en détail

Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham

Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham 1 ères Universités d Eté Internationales Francophones pour la Qualité et la Sécurité des soins 11 et 12 Septembre 2015, Rabat - Maroc

Plus en détail

SYNTHESE. Sécheresse de 2003 Un passé qui ne passe pas. A. La gestion des suites de la sécheresse de 2003

SYNTHESE. Sécheresse de 2003 Un passé qui ne passe pas. A. La gestion des suites de la sécheresse de 2003 SYNTHESE Sécheresse de 2003 Un passé qui ne passe pas A. La gestion des suites de la sécheresse de 2003 1. Entre 1989 et 2007, plus de 444.000 sinistres dus à la sécheresse ont été recensés, pour un coût

Plus en détail

BARRY F. LORENZETTI ÉNONCÉ DE MISSION MESSAGE DU PRÉSIDENT

BARRY F. LORENZETTI ÉNONCÉ DE MISSION MESSAGE DU PRÉSIDENT 15 ÉNONCÉ DE MISSION Cultiver le travail d équipe, la discipline et le dévouement afin d être la société de courtage et de conseil en assurance la plus professionnelle et la plus innovante au Canada, dont

Plus en détail

I -Assurance de dommage :

I -Assurance de dommage : I -Assurance de dommage : A- Définition : C est l assurance fondée sur le principe indemnitaire qui garantit l'assuré contre les conséquences d'un évènement pouvant causer un dommage à son patrimoine,

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Modèles Okaz. Votre demande d adhésion. Une solution d assurance avec un bon niveau de garanties à des prix attractifs. [ Auto ] Particulier

Modèles Okaz. Votre demande d adhésion. Une solution d assurance avec un bon niveau de garanties à des prix attractifs. [ Auto ] Particulier [ Auto ] Particulier 2007 Votre demande d adhésion Pour des [ véhicules plutôt âgés ] d une valeur d origine de moins de 30 000 Une solution d assurance avec un bon niveau de garanties à des prix attractifs

Plus en détail

La problématique de la responsabilité selon l assureur

La problématique de la responsabilité selon l assureur La problématique de la responsabilité selon l assureur par Frédéric Malaval Intervention donnée à l occasion du salon Europropre le 18 mars 2005 Le titre de cette intervention est: la problématique de

Plus en détail

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ Une approche mutualiste responsable LE MOT DU PRÉSIDENT Chères Adhérentes, Chers Adhérents, Vous, chefs et dirigeants d entreprise, et vos salariés constituez

Plus en détail

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE Regarder vers l avenir, c est essentiel VOUS REGARDEZ VERS L AVENIR Vous venez de créer votre entreprise de Travail Temporaire et nous

Plus en détail

DOMMAGES AUX BIENS et RESPONSABILITE CIVILE ASSOCIATION CULTUELLE

DOMMAGES AUX BIENS et RESPONSABILITE CIVILE ASSOCIATION CULTUELLE Direction des Activités Sectorielles et de la Construction Département Entreprises à taille humaine DOMMAGES AUX BIENS et RESPONSABILITE CIVILE ASSOCIATION CULTUELLE Pour toute information complémentaire,

Plus en détail

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Luxembourg Introduction à Altraplan Luxembourg La compagnie Altraplan Luxembourg est une compagnie d assurances créée en 1996, se targuant d une expertise inégalée dans

Plus en détail

lysse pécial Groupe L assurance des groupes de voyageurs européens dans le monde entier international [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS

lysse pécial Groupe L assurance des groupes de voyageurs européens dans le monde entier international [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS lysse pécial Groupe L assurance des groupes de voyageurs européens dans le monde entier 2012 Suivez-nous sur Facebook et Twitter! www.facebook.com/aprilexpat www.twitter.com/aprilexpat

Plus en détail

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions GUIDE DE LA NOUVELLE Guide de la nouvelle des professionnels les réponses à toutes vos questions SI ON PARLAIT «COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE»? QUE DIT LA NOUVELLE LOI? Avant le 1 er janvier 2016, toutes

Plus en détail

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL LES SOLUTIONS MNT PROTÉGEONS ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL COMPRENDRE LE CONTEXTE SAISIR LES OPPORTUNITÉS La collectivité est clairement identifiée

Plus en détail

Ministère du travail (22 janvier 2013)

Ministère du travail (22 janvier 2013) Ministère du travail (22 janvier 2013) Les apports de l accord sur la sécurisation de l emploi Conformément aux engagements de la feuille de route sociale de juillet et en réponse au document d orientation

Plus en détail

Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP

Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Étude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises 1 Deux enquêtes téléphoniques auprès de : Méthodologie

Plus en détail

Etes-vous sûr d être bien assurés? Jeudi 5 novembre 2015

Etes-vous sûr d être bien assurés? Jeudi 5 novembre 2015 Etes-vous sûr d être bien assurés? Jeudi 5 novembre 2015 Présentation du dispositif ANTICIP LR Françoise SACO CCI Montpellier Dispositif régional piloté par la Région Languedoc Roussillon en collaboration

Plus en détail

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions GUIDE DE LA NOUVELLE Guide de la nouvelle des professionnels les réponses à toutes vos questions SI ON PARLAIT «COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE»? Avant le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront

Plus en détail

INTERVIEW DU PRESIDENT DE LA CHAMBRE PROFESSIONNELLE DES EXPERTS TECHNIQUES DJEUHON FREDERIC

INTERVIEW DU PRESIDENT DE LA CHAMBRE PROFESSIONNELLE DES EXPERTS TECHNIQUES DJEUHON FREDERIC INTERVIEW DU PRESIDENT DE LA CHAMBRE PROFESSIONNELLE DES EXPERTS TECHNIQUES DJEUHON FREDERIC 1- Monsieur le président, la notion d expert technique est ambiguë pour le commun des lecteurs. Pouvez-vous

Plus en détail

www.financeimmo.com Le contrat d assurance est obligatoire à partir du moment où vous possédez une cylindré: auto, moto, scooter.

www.financeimmo.com Le contrat d assurance est obligatoire à partir du moment où vous possédez une cylindré: auto, moto, scooter. 1 sur 5 25/09/2008 16:07 Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin.

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Point de Vue. Etude du coût de gestion des palettes dans le système échange. Consulting Services. Secteur Transport et Logistique

Point de Vue. Etude du coût de gestion des palettes dans le système échange. Consulting Services. Secteur Transport et Logistique Point de Vue Etude du coût de gestion des palettes dans le système échange Consulting Services Secteur Transport et Logistique La palette : une douloureuse épine dans le pied des transporteurs! Répartition

Plus en détail

EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE

EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE RETRAITE COLLECTIVE, UN DEFI LEGISLATIF ET ORGANISATIONNEL Le paysage démographique comme économique de la France rend de plus en plus inéluctable

Plus en détail

PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS

PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS pour la protection sociale et la performance publique Assurances et services des collectivités locales Groupe Sofaxis Groupe Sofaxis Partenaire

Plus en détail

Atouts Parc, une réponse globale pour vos besoins auto

Atouts Parc, une réponse globale pour vos besoins auto Solutions pour les Entreprises Atouts Parc, une réponse globale pour vos besoins auto D es garanties Responsabilité et Dommages complètes Une Protection Juridique Des garanties d Assistance Des services

Plus en détail

Protégez votre avenir et celui de vos proches.

Protégez votre avenir et celui de vos proches. Professionnels de la santé aviva.fr/pro Protégez votre avenir et celui de vos proches. Professionnel, comme vous. Le médecin a, trop souvent, une prévoyance mal organisée et sous-évaluée par rapport aux

Plus en détail

NOTE NUMERO 1 ASSURANCES

NOTE NUMERO 1 ASSURANCES NOTE NUMERO 1 ASSURANCES L assurance est une matière complexe en perpétuelle évolution. Il nous semble nécessaire qu un Professionnel du spectacle vivant (une structure / Théâtre / Salle / Stade ou un

Plus en détail

Courtier grossiste sur Internet spécialiste de l assurance IARD du particulier. Il est temps de passer à la couleur supérieure!

Courtier grossiste sur Internet spécialiste de l assurance IARD du particulier. Il est temps de passer à la couleur supérieure! Courtier grossiste sur Internet spécialiste de l assurance IARD du particulier Il est temps de passer à la couleur supérieure! Notre VISION Vous êtes Assureur de proximité? Si vous voulez continuer à défendre

Plus en détail

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise Ne négligez surtout pas les assurances de votre entreprise Animé par : Valérie Cadiou, Responsable Commerciale GROUPAMA et Maître Emmanuel Ergan Cabinet LEPORZOU DAVID ERGAN Un diagnostic assurance indispensable

Plus en détail

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE Partir en toute assurance PARTOUT DANS LE MONDE L information contenue dans ce document l est à titre indicatif et n engage en rien la responsabilité de la Société de l assurance automobile du Québec.

Plus en détail

A l attention de tous les pratiquants d enduro Loisir Entrainement - Compétition

A l attention de tous les pratiquants d enduro Loisir Entrainement - Compétition A l attention de tous les pratiquants d enduro Loisir Entrainement - Compétition Table des matières 1. Avant propos 2. Nouvelles règles pour l enduro 3. Obligation d assurer un véhicule à moteur 4. Assurance

Plus en détail

Assurance Santé et Prévoyance. PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence.

Assurance Santé et Prévoyance. PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence. Assurance Santé et Prévoyance PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence. CIPRÉS vie Pack Pro Entreprise TNS Les solutions Prévoyance et Santé à la hauteur de vos ambitions. Ne choisissez plus entre performance

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

Libérez-vous du risque

Libérez-vous du risque Libérez-vous du risque COURTIER EN ASSURANCES Compétences plurielles. Notre philosophie Le Groupe SATEC s est construit et développé autour d un principe fondamental, mais trop souvent oublié : «le respect

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

www.cabinet-actioavocats.com

www.cabinet-actioavocats.com www.cabinet-actioavocats.com Cabinet de droit SOCIAL Un droit vivant, une matière complexe en évolution constante. Une norme protectrice et un outil de gestion pour l entreprise. 01 Un cabinet à votre

Plus en détail

Vos Droits, vos Obligations et vos Responsabilités

Vos Droits, vos Obligations et vos Responsabilités GUIDE DU CARROSSIER REPARATEUR Vos Droits, vos Obligations et vos Responsabilités Réparer un véhicule constitue, pour les carrossiers, leur «fonds de commerce» et leur raison d être. Les réparations engendrent

Plus en détail

1. Protection Juridique Vie Professionnelle

1. Protection Juridique Vie Professionnelle Cher(e)s collègues, Etre adhérent permet de bénéficier de nombreux services. L UFPL s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais aussi à mettre à la disposition

Plus en détail

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE juin 2014 Fiche de produit Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances

Plus en détail

Convention de stage. 1. L établissement d enseignement ou de formation. Année universitaire :..

Convention de stage. 1. L établissement d enseignement ou de formation. Année universitaire :.. Convention de stage Nota : pour faciliter la lecture du document, les mots «stagiaire», «enseignant référent», «tuteur de stage», «représentant légal», «étudiant» sont utilisés au masculin. 1. L établissement

Plus en détail

Collaborateurs des pharmaciens : Les problèmes d assurances liés aux déplacements professionnels avec leurs véhicules personnels

Collaborateurs des pharmaciens : Les problèmes d assurances liés aux déplacements professionnels avec leurs véhicules personnels 2010 Collaborateurs des pharmaciens : Les problèmes d assurances liés aux déplacements professionnels avec leurs véhicules personnels 200 avenue de Colmar 67100 STRASBOURG Tél. 03 88 40 16 71 Fax 03 88

Plus en détail

Baromètre Défis RH 2013

Baromètre Défis RH 2013 Baromètre Défis RH 2013 Petit-déjeuner conférence Etude Andrh Inergie pour Entreprise & Carrières Mardi 21 mai 2013 Pierre Havet Jean-Paul Coulange Luc Vidal Président Directeur des rédactions Directeur

Plus en détail

Titre 1 : Les Règles générales de l assurance

Titre 1 : Les Règles générales de l assurance Introduction L assurance est une technique qui repose sur un contrat, le contrat d assurance, en vertu duquel un assureur s engage, en contrepartie du versement régulier d une prime, d indemniser les sinistres

Plus en détail

La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs

La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs Paris, le 21 Mai 2013 Pour toute information complémentaire, contacter : Stéphane GRANDCHAMP 01.49.64.14.81 sgrandchamp@verspieren.com Introduction

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

Les fondements juridiques sous-tendant les

Les fondements juridiques sous-tendant les L expert Dégât des eaux et la responsabilité des entreprises L auteur Christophe Gadouleau Dans la pratique quotidienne de son activité, l expert Dégât des eaux intervenant en dommage est parfois en situation

Plus en détail

QBE France. Votre partenaire en gestion de risques

QBE France. Votre partenaire en gestion de risques QBE France Votre partenaire en gestion de risques QBE, un savoir-faire reconnu et des équipes professionnelles à l écoute des entreprises et des courtiers QBE, un leader mondial de l assurance et de la

Plus en détail

Vous permettre d entreprendre avec assurance?

Vous permettre d entreprendre avec assurance? Vous permettre d entreprendre avec assurance? Le bureau Verdun s y engage Place Reine Astrid 12-6820 FLORENVILLE Tél : 061/31.22.33 - Fax : 061/31.53.03 info@verdun.be - www.verdun.be Verdun-Bastogne sa

Plus en détail

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS Risques professionnels & assurance de personnes TNS, TPE et PME ASSURANCES COLLECTIVES Des offres santé et prévoyance conçues

Plus en détail

Naissance d une marque d assurances dédiée aux particuliers : Coverlife lance Cocoon

Naissance d une marque d assurances dédiée aux particuliers : Coverlife lance Cocoon Dossier de presse Février 2015 Naissance d une marque d assurances dédiée aux particuliers : Coverlife lance Cocoon Coverlife, le courtier spécialisé en distribution d assurances pour particulier, crée

Plus en détail

LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION

LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION 1 / 24 SOMMAIRE 1) INTRODUCTION AUX ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION 1.1) A chaque étape, des risques liés à la construction 1.2) Les cinq assurances couvrant l ensemble

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Assurance-crédit. Idées reçues & bonnes pratiques

Assurance-crédit. Idées reçues & bonnes pratiques Assurance-crédit Idées reçues & bonnes pratiques Assurance-crédit Idées reçues & bonnes pratiques Acteurs des décisions stratégiques et de la transformation de l entreprise, que pensent les responsables

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

GESTION DES SINISTRES

GESTION DES SINISTRES GESTION DES SINISTRES Notion de sinistre et limites Un sinistre est un évènement accidentel dont la nature est garantie par le contrat. Un sinistre est indemnisable uniquement s il provoque un dommage.

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL. Vous êtes ici. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné. CHANTAL coiffeuse.

Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL. Vous êtes ici. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné. CHANTAL coiffeuse. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné CHANTAL coiffeuse FABIEN notaire Vous êtes ici NATHALIE architecte ARNOLD fromager Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL Avec l arrivée prochaine de

Plus en détail

Premier réseau de franchises. «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation

Premier réseau de franchises. «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation Premier réseau de franchises «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation Contacts Kaélia Relations Presse APRIL GROUP Karine Berthier

Plus en détail