Boules Critiques. Serge Beucher. Centre de Morphologie Mathématique Mines Paristech

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Boules Critiques. Serge Beucher. Centre de Morphologie Mathématique Mines Paristech"

Transcription

1 Boules Crtques Serge Beucher Centre de Morphologe Mathématque Mnes Parstech Sémnare sur la caractérsaton de formes Fontanebleau, 27 Avrl

2 Avertssement! Cette présentaton est un document de traval nterne concernant des travaux en cours. Ce document est dsponble pour consultaton unquement (pas d mpresson ou de cope autorsées). Bblographe succncte dsponble: Transformatons résduelles en Morphologe Numérque Note nterne CMM n 04/04/MM, Mars

3 Boules maxmales et squelette Une boule B n (x) de talle n et de centre x est maxmale dans l'ensemble X, s'l n'exste aucun autre ndce k et aucun autre centre y tels que: B n ( x ) B ( y) X n k k Le squelette d'un ensemble X selon une famlle de boules {B n } est le leu géométrque des centres de toutes ses boules maxmales: S ( X ) = { x X : B ( x) maxmale} n 3

4 Formule de Lantuejoul Le squelette par boules maxmales correspond aux résdus d ouver- tures des érodés successfs de X : S ( X ) = [ ε ( ) ( ( ) )] X \ γ ε X N Chaque résdu r (noté auss S ) est le leu des centres des boules maxmales de rayon Les boules maxmales sont défnes sur les famlles homogènes de boules obtenues par les dlatatons successves de la boule élémentare B 0 4

5 Proprétés, rappels A chaque pont x du squelette, on peut assocer une foncton q(x) prenant la valeur du rayon de la boule maxmale mplantée au pont x. Cette foncton est appelée foncton d étanchété ou foncton d extncton q( x) = n : x S x ( X ), B ( ) maxmale L'ensemble X peut être construt à partr du squelette et de la foncton d'extncton: X = N δ La transformaton, réversble, fournt une autre représentaton de X: La donnée de X ou du doublet [S(X),q] sont équvalents n ( S ( X) ) 5

6 Squelette, foncton dstance et chapeau haut-de-forme Le squelette par boules maxmales peut s obtenr par un seul à la valeur 1 du chapeau haut-de-forme de la foncton dstance d X de l ensemble X Image ntale Foncton dstance Chapeau Haut-de-Forme Méthode très pratque pour obtenr des squelettes à partr de boules non élémentares (dodécagones par exemple) 6

7 Le squelette comme descrpteur de forme? Le squelette par boules maxmales n est pas un bon descrpteur de forme. Généralement, on ame décrre une forme «complquée» comme un assemblage de formes plus smples : 2 dsques Cette forme peut être décrte de la façon la plus smple qu sot comme l unon de deux dsques 7

8 Le squelette comme descrpteur de forme? (2) Cependant le squelette de cette forme fat apparaître une nfnté de nouveaux dsques! Le squelette n est pas stable par rapport à l unon d ensembles: S( X Y) S( X) S( Y) Idée pernceuse (on sat qu en toute rgueur cec est faux, mas on reste persuadé que ce n est pas TROP faux ) 8

9 Boules crtques, défnton La donnée des boules maxmales (poston et rayon) d un ensemble X permet de reconstrure X, mas cet ensemble est redondant pour la reconstructon. La donnée des boules crtques sufft. Défnton d une boule crtque Une boule maxmale B d un ensemble X est crtque lorsqu l n exste aucune combnason d autres boules maxmales qu recouvre B : { B }, B B : B k k k B k Les boules crtques d un ensemble sont suffsantes pour reconstrure l ensemble 9

10 Squelette, pett rappel topologque Le squelette est plus smple à manpuler lorsqu on le défnt sur des ensembles ouverts (avec des boules ouvertes) Connexté du squelette Pour les boules crtques, l semble ben que l usage d ensembles fermés sot plus appropré Boules crtques, boules fermés 10

11 Boules crtques, exstence, uncté Proprété (autre défnton) S B, boule crtque de X, alors l exste au mons un pont x de X qu n est recouvert que par cette boule [snon, tous les ponts de B seraent recouverts par au mons une autre boule et B ne serat pas crtque] Les ponts de X recouverts de façon unque ont de fortes chances d appartenr à la frontère de X [d où l usage des fermés] 11

12 Boules crtques, exstence, uncté (2) Exstence d un ensemble de boules crtques Etant donné X, ensemble borné et fermé, exste-t-l un ensemble de boules crtques parm les boules maxmales de X? Analyse des ponts-frontère : Ponts agus Pont recouvert par une seule boule maxmale (de rayon nul) Ponts «lsses» Boule maxmale, elle est forcément unque Ponts obtus Pont recouvert par pluseurs boules maxmales Uncté de l ensemble des boules crtques (trval) 12

13 Boules crtques, défnton dgtale et problèmes Pas d uncté à cause des «boules» de même talle Défnton d une boule crtque dans le cas dgtal : Une boule maxmale dgtale B de talle est crtque s l n exste aucune combnason de boules maxmales B j de talle dfférente de qu recouvre B. B crtque : J = { j,..., j : j } tel que B 1 n k j J B j 13

14 Quel usage pour les boules crtques? Ensemble crtque X (connexe) est crtque s toutes ses boules maxmales sont crtques X convexe X crtque X «lsse» (sans aspértés) X crtque X crtque ne sgnfe pas forme smple X crtque ne sgnfe pas frontère sans angle rentrant 14

15 Quel usage pour les boules crtques? Assemblage d ensembles crtques - Partant d ensembles crtques, on peut générer des ensembles non crtques par assemblage (unon) - On a naturellement tendance à voulor décomposer le nouvel ensemble en ses composantes de départ. - Il faut prvléger la mnmalté des composantes connexes et la stablté des boules crtques vs-à-vs de l unon 15

16 Quel usage pour les boules crtques? Problème nverse -Etant donné un ensemble X, détermner s l est crtque ou non (1 er problème) - S l n est pas crtque, détermner quel est l assemblage mnmal d ensembles connexes crtques permettant de le «décrre» (2 ème problème) S on appelle S c (X) le squelette crtque de X (c est-à-dre le leu des centres des boules crtques), on a : X non crtque X = I X, I mnmal, X crtque avec : S c ( X) = S ( ) c X I 16

17 Les boules crtques en pratque Ouvert ultme et foncton granulométrque θ = Sup I ( γ γ ) 1 c = arg max 1 ( γ γ ) La foncton granulométrque permet de trer les boules crtques. Assocée à une autre foncton, on peut extrare les centres des boules crtques. Deux étapes : - préservaton des boules maxmales non recouvertes par des boules plus grandes - Préservaton des boules maxmales non recouvertes par des boules plus pettes 17

18 Ouvert ultme et foncton d étanchété La foncton granulométrque lasse apparentes les boules maxmales qu ne sont pas totalement recouvertes par des boules de plus grande talle. La foncton d étanchété du squelette peut être utlsée pour construre la foncton granulométrque: { x : q( x ) } X = = k X, ndcatrce valuée de X : k k X X ( x ) = s x ( x ) = 0 snon X c = sup ( ( )) δ k X q, foncton d étanchété c, foncton granulométrque 18

19 Ouvert ultme et foncton duale On peut défnr une foncton «duale» c à partr de l ndcatrce «duale» k X : k' X ( x ) = s x X ; k' ( x ) = + snon X Cette foncton lasse apparentes les boules maxmales qu ne sont pas totalement recouvertes par des boules de plus pette talle: c' = nf ( ( )) ε k' X Les ponts de X recouverts par des boules qu ne sont pas elles-mêmes recouvertes par des boules de talle plus grandes ou plus pettes sont donc recouverts unquement par des boules crtques 19

20 Extracton du squelette crtque Les ponts x de X recouverts par des boules crtques sont tels que c(x) = c (x). On défnt e = c = c quand c = c. c c Ponts de e 0 Les centres s obtennent en consdérant les ensembles Z et Y : = { x : q( x ) } Y { y : e( y) } = = Z = L ntersecton Z δ et ( Y ) fournt les centres des boules crtques de talle 20

21 Squelettes crtques dgtaux Ensemble ntal Extncton du squelette Foncton granulométrque Foncton «duale» Centres des boules crtques Centres non crtques 21

22 Squelettes crtques connexes Le squelette par boules maxmales peut être connecté (par amncssement géodésque) - En vert, squelette crtque S c - En jaune, centre des boules non crtques - En rouge, jonctons Squelette crtque connexe Ensembles crtques (à gauche) et plus grande boule contenue dans chacun d eux (à drote) 22

23 Usage des boules crtques Utlsaton des boules crtques pour amélorer la défnton des marqueurs dans la segmentaton de roches en tas. Image orgnale Marqueur ntal Reconstructon Centre de Boule crtque Marqueur fnal (boule crtque) 23

24 Travaux actuels Boules crtques dodécagonales Fltrages sur les boules crtques (boules non crtques solées) Analyse fne des frontères (sectonnement) Noton d ensemble «super-crtque» (X super-crtque s tous ses ouverts sont crtques) Extenson aux mages de grs (par le bas du squelette par cylndres maxmaux sgnfcatfs) 24

Q(t) Figure 2.1 : Intervalle Temps-Ressource. Dans notre cas, la capacité Q(t) est considéré comme constante Q.

Q(t) Figure 2.1 : Intervalle Temps-Ressource. Dans notre cas, la capacité Q(t) est considéré comme constante Q. INTODUCTION : Tenr compte smultanément du temps et des ressources permet d ntrodure le concept d énerge et le concept d un rasonnement basé sur des blans énergétque. Ce chaptre donne tout d abord des rappels

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

TD6 : groupe linéaire, homographies, simplicité

TD6 : groupe linéaire, homographies, simplicité École Normale Supéreure 1ère année Année 2015-2016 Algèbre 1 TD6 : groupe lnéare, homographes, smplcté Exercces : à préparer à la mason avant le TD, seront corrgés en début de TD. Exercces : seront tratés

Plus en détail

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S.

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S. Méthodes en Scences-Physques. Programme de Premère S. Comment réalser et utlser les tableaux d avancement en Premère S Équaton de la réacton 3Ag + aq + AsO 3 4 aq Ag 3 AsO 4 s quanttés de matère en mol

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

SEGMENTATION D IMAGES THESE

SEGMENTATION D IMAGES THESE SEGMENTATION D IMAGES ET MORPHOLOGIE MATHEMATIQUE THESE présentée à l Ecole Natonale Supéreure des Mnes de Pars par Serge BEUCHER pour obtenr le ttre de DOCTEUR en MORPHOLOGIE MATHEMATIQUE Soutenance le

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Théorie des Nombres - TD1 Rappels d arithmétique élémentaire

Théorie des Nombres - TD1 Rappels d arithmétique élémentaire Unversté Perre & Mare Cure Master de mathématques 1 Année 2012-2013 Module MM020 Théore des Nombres - TD1 Rappels d arthmétque élémentare Exercce 1 : Trouver tous les enters n N tels que ϕ(n) = 6. Même

Plus en détail

Géométrie- Analytique- Cercles :

Géométrie- Analytique- Cercles : Géométre- Analytque- Cercles : Exercce 1 :, est un RON on donne les ponts A(1,0) ; B(5,) ; C(-1,4) 1/ Montrer que le trangle ABC est rectangle / Ecrre l équaton du cercle C crconscrt au trangle ABC 3/

Plus en détail

ETUDE DU VIRAGE : LA BILLE!

ETUDE DU VIRAGE : LA BILLE! ETUDE DU VIAGE : LA BILLE! La blle donne la même ndcaton que celle d'un pendule accroché c par commodté à l'extrémté du vecteur "". Cet nstrument a pour but de rensegner le plote sur la symétre du vol

Plus en détail

Logique propositionnelle

Logique propositionnelle 1 Sommare Lycée Lous-le-Grand Année 2003 2004 formules de la logque propostonnelle ; sémantque : l évaluaton des formules ; tautologes, formules satsfables, contradctons ; tables de vérté ; fonctons booléennes

Plus en détail

Récurrence ; Sommes, produits

Récurrence ; Sommes, produits Récurrence ; Sommes, produts ECE3 Lycée Carnot 7 septembre 0 Pour ce trosème chaptre, un peu de théore, pusque celu-c va nous permettre de défnr quelques notatons et méthodes supplémentares qu nous seront

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon Maquette ournesol olel, erre et rotatons La géométre et mathématques du sstème Maquette pour comprendre hm Observatore de Lon Les repères classques éclptque (longtudes et lattudes éclptques) et équatoral

Plus en détail

Module de statistiques

Module de statistiques Module de statstques On utlsera les exemples suvants dans tout le chaptre : Exemple 1 : Dans une maternté, on a référencé les pérmètres crânens à la nassance de 290 nouveaux nés. Pérmètre ( en cm ) 32

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

Heuristiques de recherche locale: méthode du gradient

Heuristiques de recherche locale: méthode du gradient 1-1 3-1 Cours 9: Recherche locale Heurstques de recherche locale Réseau de Hopfeld ou verre de spn Classfcaton par recherche locale Heurstques de recherche locale: puts et bosses Potentel: la méthode du

Plus en détail

Chapitre 2.1 Les vecteurs

Chapitre 2.1 Les vecteurs Chaptre.1 Les vecteurs Le vecteur Le vecteur représente un module (grandeur) avec une orentaton. On utlse la flèche pour le représenter graphquement. Pour dentfer une varable comme étant vectorelle, l

Plus en détail

Sujets des projets. Informatique de Base Université Pierre et Marie Curie

Sujets des projets. Informatique de Base Université Pierre et Marie Curie 1 Sujets des projets Informatque de Base Unversté Perre et Mare Cure D Bernard, F Hecht, N Segun Master I / sesson 2004/2005 Table des matères 1 Sujet : Recherche rapde d un trangle contenant un pont dans

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe Algorthme approché d optmsaton d un modèle de Processus Décsonnel de Markov sur Graphe Nathale Peyrard Régs Sabbadn INRA-MIA Avgnon et Toulouse E-Mal: {peyrard,sabbadn}@toulouse.nra.fr Réseau MSTGA, Avgnon,

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente Termnale S Spécalté Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente bectfs : - Constructon graphque de l mage d un obet plan perpendculare

Plus en détail

Grandeurs de réaction et de formation

Grandeurs de réaction et de formation PSI Brzeux Ch. hermochme 1 : grandeurs de réacton et de formaton 1 C H A P I R E 1 r a p p e l s e t c o m p l é m e n t s ) Grandeurs de réacton et de formaton 1. RAPPELS 1.1. Phases et consttuants Donnons

Plus en détail

Sommes, produits, récurrence

Sommes, produits, récurrence Sommes, produts, récurrence ECE3 Lycée Carnot 8 septembre 00 Pour ce deuxème chaptre, un peu de théore, pusque celu-c va nous permettre de dénr quelques notatons et méthodes supplémentares qu nous seront

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

Chapitre 5: La programmation dynamique

Chapitre 5: La programmation dynamique Chaptre 5: La programmaton dynamque. Introducton La programmaton dynamque est un paradgme de concepton qu l est possble de vor comme une améloraton ou une adaptaton de la méthode dvser et régner. Ce concept

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

- Tracer une droite dans le plan repéré. - Interpréter graphiquement le coefficient directeur d une droite.

- Tracer une droite dans le plan repéré. - Interpréter graphiquement le coefficient directeur d une droite. www.mathsenlgne.com 2G3 - EQUATINS DE DRITES CURS (1/5) CNTENUS CAPACITES ATTENDUES CMMENTAIRES Drote comme courbe représentatve d une foncton affne. - Tracer une drote dans le plan repéré. - Interpréter

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

REPRESENTATION DU COMPORTEMENT D'UN SYSTEME LOGISTIQUE PAR UNE RELATION ETATS / INDICATEURS DE PERFORMANCE

REPRESENTATION DU COMPORTEMENT D'UN SYSTEME LOGISTIQUE PAR UNE RELATION ETATS / INDICATEURS DE PERFORMANCE 3 e Conférence Francophone de Modélsaton et SIMulaton «Concepton, Analyse et Geston des Systèmes Industrels» MOSIM 0 du 25 au 7 avrl 200 Troyes (France) REPRESENTATION DU COMPORTEMENT D'UN SYSTEME LOGISTIQUE

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes Snthèse de cours PanaMaths (Termnale S) L ensemble des nombres complees Défntons n pose tel que = 1 { } L ensemble des nombres complees, noté, est l ensemble : z /(, ) = + Le réel est appelé «parte réelle

Plus en détail

Matrices. 3 Matrice d une application linéaire. On fixe pour tout le chapitre un corps K.

Matrices. 3 Matrice d une application linéaire. On fixe pour tout le chapitre un corps K. Unversté Claude Bernard Lyon 1 L1 de Mathématques : Math. II Algèbre (cursus PMI Année 2014 2015 Matrces I On fxe pour tout le chaptre un corps K. Matrce d une applcaton lnéare 1 L espace des matrces [...]

Plus en détail

Exercices sur la géométrie plane

Exercices sur la géométrie plane Eercces sur la géoétre plane Sot un trangle équlatéral et M un pont ntéreur au trangle n note H, K, L les projetés orthogonau respectfs de M sur les tros côtés éontrer que la soe MH + MK + ML est constante

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S Les nombres premers ( Spécalté Maths) Termnale S Dernère mse à jour : Mercred 23 Avrl 2008 Vncent OBATON, Ensegnant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 2007-2008) Lycée Stendhal, Grenoble ( Document de

Plus en détail

Evaluation des actions

Evaluation des actions Akrem ISCAE archés nancers : Evaluaton des actons Evaluaton des actons Secton I : Dénton hypothèses et notatons I-- La noton d un act nancer -a- Dénton Un act nancer est tout ben qu un nvestsseur désre

Plus en détail

Exercices de révision pour examen #1

Exercices de révision pour examen #1 Exercces de révson pour examen #1 Queston 1. Questons théorques. a) Nommez les courants qu exstent quand une dode est en équlbre. Courants de dffuson et de drft. b) Dessnez la structure physque réelle

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Introduction La cinématique étudie le mouvement des solides, indépendamment des causes qui le produisent.

Introduction La cinématique étudie le mouvement des solides, indépendamment des causes qui le produisent. Introducton La cnématque étude le mouvement des soldes, ndépendamment des causes qu le produsent I Poston d un pont d un solde Solde de référence La noton de mouvement est relatve On étude toujours le

Plus en détail

hal-00409942, version 1-14 Aug 2009

hal-00409942, version 1-14 Aug 2009 Manuscrt auteur, publé dans "MOSIM' 008, Pars : France (008)" 7 e Conférence Francophone de MOdélsaton et SIMulaton - MOSIM 08 - du mars au avrl 008 - Pars - France «Modélsaton, Optmsaton et Smulaton des

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type EAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Questons à Chox Multples (QCM). Cochez la bonne réponse Classer ces statstques selon leur nature (ndcateur de poston

Plus en détail

C F A / V I S H N O 2 0 1 6

C F A / V I S H N O 2 0 1 6 CFA 6 / VISHNO C F A / V I S H N O 6 - avrl 6, Le Mans Contrôle actf/passf e salle anéchoïque C. Pnhee, E. Frot, D. Habault et P. Herzog LMA - CNRS, 4 mpasse Nkola Tesla CS 46, 343 Marselle Ceex 3, France

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

Méthode de Vogel Modifiée pour la résolution du problème de transport simple

Méthode de Vogel Modifiée pour la résolution du problème de transport simple Appled Mathematcal Scences, Vol. 5, 2011, no. 48, 2373-2388 Méthode de Vogel Modfée pour la résoluton du problème de transport smple Salmata G. Dagne Département de Mathématques Unversté Chekh Anta Dop,

Plus en détail

Calcul de tableaux d amortissement

Calcul de tableaux d amortissement Calcul de tableaux d amortssement 1 Tableau d amortssement Un emprunt est caractérsé par : une somme empruntée notée ; un taux annuel, en %, noté ; une pérodcté qu correspond à la fréquence de remboursement,

Plus en détail

Etude Power Splitter Combiner (Adder).

Etude Power Splitter Combiner (Adder). Etud plttr Combnr (ddr) Etud Powr plttr Combnr (ddr). chéma d prncp d un splttr d pussanc (Fg.) : port plttr / Combnr port port Fg. plttr Combnr. plttr résstf. Crcut passf consttué d résstancs dntqus montés

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Partie I: Différences finies avec centrage partiel

Partie I: Différences finies avec centrage partiel U. PARIS VI et ÉCOLE POLYTECHNIQUE 7 anver 04 Spécalté Probablté et Fnance du Master de Scences et Technologe EXAMEN DU COURS ANALYSE NUMÉRIQUE DES ÉQUATIONS AUX DÉRIVÉES PARTIELLES EN FINANCE verson 03/0/04

Plus en détail

Modélisation des Réseaux Ad hoc par Graphes

Modélisation des Réseaux Ad hoc par Graphes SETIT 009 5 th Internatonal Conference: Scences of Electronc, Technologes of Informaton and Telecommuncatons March -6, 009 TUNISIA Modélsaton des Réseaux Ad hoc par Graphes M hamed Abdelmadd ALLALI et

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

L'INDUCTION ON5WF (MNS)

L'INDUCTION ON5WF (MNS) 'IDUCTIO ème parte / O5WF (MS) Dans la ère parte de cet artcle, nous avons vu qu'un courant électrque donnat leu à un champ magnétque (expérence d'oersted). ous avons ensute vu comment Faraday, après avor

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Physque Statstque Chaptre Système solé et dstrbuton mcro canonque On consdère un système physque donné contenant N partcules. - Etats accessbles du système. Spécfcatons d un système étudé Un système est

Plus en détail

INITIATION AUX PROBABILITES

INITIATION AUX PROBABILITES INITIATION AUX PROBABILITES. Vocabulare.. Expérence aléatore Une expérence aléatore est une expérence dont les résultats sont lés au hasard. Exemple : le trage d'une carte à jouer... Evènement Un événement

Plus en détail

Chapitre 3: Stockage et distribution

Chapitre 3: Stockage et distribution I- Défntons Chaptre 3: Stockage et dstrbuton Réseau de desserte = Ensemble des équpements (canalsatons et ouvrages annexes) achemnant de manère gravtare ou sous presson l eau potable ssue des untés de

Plus en détail

IUT Lannion Optique instrumentale

IUT Lannion Optique instrumentale IUT Lannon Optque nstrumentale Plan du cours Notons de base et défntons Photométre / Sources de lumère Les bases de l optque géométrque Généraltés sur les systèmes optques Eléments à faces planes Doptres

Plus en détail

Propriétés d une matrice stochastique précisées par son algèbre

Propriétés d une matrice stochastique précisées par son algèbre Proprétés d une matrce stochastque précsées par son algèbre J. Parzet 15 anver 2013 Une matrce stochastque est une matrce carrée réelle, à coeffcents postfs dont la somme des termes de toute lgne vaut

Plus en détail

Master de Chimie CH 702 Chimie Théorique

Master de Chimie CH 702 Chimie Théorique Thermodynamque statstque Master de Chme CH 702 Chme Théorque Laboratore de Modélsaton Fasccule de Mse à nveau Verson Septembre 2015 Thermodynamque statstque Les dstrbutons d équlbre Thermodynamque statstque:

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

SIMILARITÉS POUR DONNÉES TEXTUELLES

SIMILARITÉS POUR DONNÉES TEXTUELLES SIMILARITÉS POUR ONNÉES TEXTUELLES Martn Raman LIA Laboratore d'intellgence Artfcelle Ecole Polytechnque Fédérale CH-05 Lausanne, Susse e-mal: raman@la.d.epfl.ch Ludovc Lebart CNRS Ecole Natonale Supéreure

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Chapitre 3.6 La résistance équivalente

Chapitre 3.6 La résistance équivalente Chaptre 3.6 La résstance uvalente La résstance uvalente La résstance uvalente est la valeur d une résstance unque qu produrat la même dfférence de potentel qu un groupe de réssteurs qu l lu est assocé

Plus en détail

Mesure de compatibilité et recherche de solutions régulières en contact pénalisé

Mesure de compatibilité et recherche de solutions régulières en contact pénalisé Mesure de compatblté et recherche de solutons régulères en contact pénalsé G. Vermot des Roches,3, E. Balmes,2, Hachm Ben Dha 3, Rém Lemare 4 SDTools 44, Rue Vergnaud, 7503, Pars - FRANCE {vermot,balmes}@sdtools.com

Plus en détail

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers École doctorale n - ENAM-5 Doctorat ParsTech T H È S E pour obtenr le grade de docteur délvré par l École Natonale Supéreure d'arts et Méters pastel-68577, verson - 4 Apr Spécalté Géne électrque présentée

Plus en détail

Lumineuse technique. Philippe Brun Mars 2009. http://baguenaude.photo.free.fr

Lumineuse technique. Philippe Brun Mars 2009. http://baguenaude.photo.free.fr Lumineuse technique Mars 2009 http://baguenaude.photo.free.fr 2/29 Sommaire Particularité i l i é de la photo en studio Eclairage doux et dur Source étendue ou ponctuelle Les familles d angle d éclairage

Plus en détail

Information mutuelle et partition optimale du support d une mesure de probabilité

Information mutuelle et partition optimale du support d une mesure de probabilité Informaton mutuelle et partton optmale du support d une mesure de probablté Bernard Coln et Ernest Monga Département de Mathématques Unversté de Sherbrooke Sherbrooke JK-R (Québec) Canada bernard.coln@usherbrooke.ca

Plus en détail

Support Vector Machines (SVM)

Support Vector Machines (SVM) Ecoe Centrae de Lyon Cours: SVM Support Vector Machne Séparateurs à Vastes Marges Par : Lmng Chen Lmng.chen@ec-yon.fr 9/03/007 Ecoe Centrae de Lyon Support Vector Machnes SVM Une méthodooge d nférence

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 215 216 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Statstques Descrptves Séance 7: Indces synthétques Table des matères 1 Introducton 1 1.1

Plus en détail

Travaux pratiques : GBF et oscilloscope

Travaux pratiques : GBF et oscilloscope Travaux pratques : et osclloscope S. Benlhajlahsen ésumé L objectf de ce TP est d apprendre à utlser, c est-à-dre à régler, deux des apparels les plus couramment utlsés : le et l osclloscope. I. Premère

Plus en détail

Affecter une ou plusieurs catégories à un élément

Affecter une ou plusieurs catégories à un élément Outlook 2013 - Fonctons avancées Les éléments et dossers Catégores d'éléments Outlook 2013 - Fonctons avancées Affecter une ou pluseurs catégores à un élément Sélectonnez le dosser pus l élément auquel

Plus en détail

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation Décembre 2009 Indcateurs de compéttvté- prx et de performances à Méthodologe Les ndcateurs présentés dans ce document vsent à mesurer en temps réel l évoluton des parts de marché des prncpaux exportateurs

Plus en détail

Amélioration d une reconstruction 3D par voxels ( Visual Hull ) à l aide de la stéréo-vision

Amélioration d une reconstruction 3D par voxels ( Visual Hull ) à l aide de la stéréo-vision Améloraton d une reconstructon 3D par voxels ( Vsual Hull ) à l ade de la stéréo-vson Erc Nowak DEA IARFA 2002/2003 Rapport de stage de DEA Leu du stage : INRIA de Rocquencourt Projet : MIRAGES Responsable

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change Econome Ouverte Econome ouverte Taux de change et balance courante Taux de change et balance courante Modèle Mundell-Flemng Campus Moyen Orent Médterranée Défnton du taux de change Le taux de change est

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Support de table

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Support de table 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte du support de table MX200 La boîte du support de table MX200 content le support de table équpé d un pvot et un cache arrère. Placez le support de table sur une surface

Plus en détail

écrans de sous-toiture

écrans de sous-toiture écrans de sous-toture Les règles de bonne pratque # défnton Un écran souple de sous-toture est une feulle déroulée sur la charpente, sur un solant thermque ou sur un support contnu ventlé, avant la mse

Plus en détail

Chapitre 4 : Modèles booléen, vectoriel

Chapitre 4 : Modèles booléen, vectoriel Chaptre 4 : Modèles booléen, vectorel 1 Qu est ce qu un modèle de RI? Un modèle est une abstracton d un processus (c recherche d nfo) Les modèles mathématques sont souvent utlsés pour formalser les proprétés

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Règles départementales d évaluation des apprentissages (RDÉA) : Document explicatif 1

Règles départementales d évaluation des apprentissages (RDÉA) : Document explicatif 1 Règles départementales d évaluation des apprentissages (RDÉA) : Document explicatif 1 Novembre 2011 1 Le département est invité à faire appel au Service des études pour obtenir plus de précisions ou pour

Plus en détail

Electricité II : Régimes sinusoïdaux et transitoires AC and transient circuit analysis Fascicule d'exercices de Travaux Dirigés

Electricité II : Régimes sinusoïdaux et transitoires AC and transient circuit analysis Fascicule d'exercices de Travaux Dirigés Electrcté II : égmes snusoïdaux et transtores and transent crcut analyss Fasccule d'exercces de Travaux Drgés 5 cours / Séances de TD / 5 séances de TP égmes snusoïdaux Nombre de séances de TD prévues

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

Université Paul Sabatier - F.S.I. Année Universitaire 2014-15. Master 1 EEA. EM7ECEGM : Alimentations à découpage. Durée : 1H30

Université Paul Sabatier - F.S.I. Année Universitaire 2014-15. Master 1 EEA. EM7ECEGM : Alimentations à découpage. Durée : 1H30 Master 1 EEA Examen du 5 janver 015 EM7ECEGM : Almentatons à découpage Sans documents Durée : 1H30 La fgure 1 représente une almentaton à découpage consttuée de deux étages : le premer est un redresseur

Plus en détail

Coopération au sein d une constellation de satellites

Coopération au sein d une constellation de satellites Coopératon au sen d une constellaton de satelltes Grégory Bonnet gbonnet@onerafr Catherne Tesser tesser@onerafr Offce Natonal d Études et de Recherches Aérospatales (DCSD) 2, avenue Edouard Beln BP 74025

Plus en détail

S.L.1 Comment dévier la lumière?

S.L.1 Comment dévier la lumière? S.L.1 Comment déver la lumère? I) La propagaton de la lumère : Contrarement aux ondes sonores, la lumère n a pas beson d un mleu matérel pour se propager : elle se propage dans le vde à une vtesse vosne

Plus en détail

Calcul de structure en fatigue vibratoire. Fascicule u2.05 : Mécanique de la rupture et de l'endommagement

Calcul de structure en fatigue vibratoire. Fascicule u2.05 : Mécanique de la rupture et de l'endommagement Ttre : Calcul de structure en fatgue vbratore Date : 14/11/2012 Page : 1/9 Calcul de structure en fatgue vbratore 1 But Ce document a pour but de décrre la mse en œuvre d'un calcul de structure en fatgue

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton ECAM Cursus de Bacheler en Scences ndustrelles Informatque et communcaton B1030 Cycle 1 Bloc 1 Quadrmestre 1-2 Pondératon 5 Nombre de crédts 5 Nombre d heures

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

5- Analyse discriminante

5- Analyse discriminante 5. ANALYSE DISCRIMINANTE... 5. NOTATION ET FORMULATION DU PROBLÈME... 5. ASPECT DESCRIPTIF...3 5.. RECHERCHE DU VECTEUR SÉPARANT LE MIEUX POSSIBLE LES GROUPES...4 5.. Cas partculer de deu groupes...7 5.3

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte de la base du ped de support MX200 La boîte de la base du ped de support MX200 content la colonne du ped de support, deux caches et la base du ped de support, ans

Plus en détail

Institut de démographie

Institut de démographie Cours «Analyse et modèles démographques» par Alexandre Avdeev, DUP 24//23 Cours d analyse démographque(master de démographe) par Alexandre Avdeev Chaptre 9 Unversté Pars Panthéon Sorbonne, nsttut de démographe

Plus en détail

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 5: Application - Forces Centrales SMPC Chapitre 5 : Application - Forces Centrales I Force Centrale I.)- Définition Un point matériel est soumis à une force

Plus en détail

DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA RDM

DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA RDM DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDMENTUX DE L RDM 1 OJET DE L RDM PRINCIPES DE L STTIQUE.1 Défnton de l équlbre statque.1.1 Epresson du torseur des actons, moment d une force.1. Sstèmes de forces dvers 3. Les

Plus en détail