CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT"

Transcription

1 CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT I- MESURES PREALABLES A L ACCEPTATION SUR SITE Au préalable à l acceptation des matériaux sur le site, le client devra fournir une demande d acceptation préalable, document de synthèse indiquant : ü le nom et les coordonnées du producteur du déchet et, le cas échéant, son numéro SIRET, ü l origine géographique des déchets, ü le libellé ainsi que le code à six chiffres des déchets, en référence à la liste des déchets figurant à l annexe II de l article R du Code de l Environnement, ü les quantités de déchets transportés. Ce document est signé par le producteur des déchets inertes et les différents intermédiaires. Pour tout déchet inerte non visé par la liste de l annexe I de l arrêté du 28 octobre 2010 relatif aux installations de stockage de déchets inertes ISDI ou en cas de présomption de contamination des déchets et avant leur arrivée dans l installation de stockage, le producteur des déchets ou l exploitant du centre de stockage effectue une procédure d acceptation préalable afin de disposer de tous les éléments d appréciation nécessaires sur la possibilité de stocker ces déchets en installation de stockage de déchets inertes. Cette acceptation contient a minima une évaluation du potentiel polluant des déchets par un essai de lixiviation pour les paramètres définis à l annexe II de l arrêté du 28 octobre 2010 et une analyse du contenu total pour les paramètres définis dans la même annexe. Le test de lixiviation à appliquer est le test normalisé NF EN Les déchets ne respectant pas les critères définis en annexe II ne peuvent pas être admis. S agissant des déchets d enrobés bitumineux sans goudron et d amiante liée à des matériaux inertes, autorisés en installation de stockage de déchets inertes selon l annexe I de l arrêté du 28 octobre 2010, le Groupe ECT a pris la décision de refuser systématiquement ces types de déchets sur l ensemble des sites qu il a en gestion. A ces déchets interdits s ajoutent ceux définis dans l arrêté du 28 octobre 2010 suivants : les déchets liquides ou dont la siccité est inférieure à 30 % ; les déchets dont la température est supérieure à 60 C ; les déchets non pelletables ; les déchets pulvérulents, à l'exception de ceux préalablement conditionnés ou traités en vue de prévenir une dispersion sous l'effet du vent. Dans le but de réduire les risques d admission de terres polluées qui n auraient pas été détectées, le Groupe ECT a créé depuis plusieurs années un département de contrôle et de suivi des sites potentiellement contaminés. Le Groupe ECT demande communication des rapports de diagnostic de sols obligatoirement réalisés par le producteur des déchets issus de ce type de site. 1/6

2 II- ADMISSION DES DECHETS II.1 - CONTROLES ET ADMISSION EN ENTREE DE L INSTALLATION Un poste d accueil et de contrôle est implanté à l entrée du site (photo 1), qui abrite un salarié attaché spécifiquement à la réception et au contrôle de la qualité des matériaux entrant sur le site. 1 Une première vérification visuelle et olfactive est réalisée à l arrivée sur le site par l opérateur de saisie, qui contrôle la qualité des matériaux et leur conformité avec les critères d acceptation énoncés précédemment, notamment par un contrôle du contenu supérieur de la benne depuis son guichet et aidé de la vidéo surveillance qui filme en temps réel le camion lors de l opération d admission (photo 2). 2 2/6

3 Au moment de la livraison des matériaux, le préposé à la réception des matériaux recueille les bordereaux fournis par le transporteur et enregistre les renseignements relatifs au chantier et au déchet dans le registre d admission numérique : ü le producteur du déchet ; ü la provenance exacte du matériau ; ü la nature du déchet ainsi que le code à six chiffres en référence à l annexe II de l arrêté du 28 octobre 2010 ; ü la quantité du déchet ; ü le transporteur ; ü le numéro d'immatriculation du camion ; ü la date et l heure d admission. Ces informations sont télétransmises quotidiennement au siège administratif d ECT avec les enregistrements numériques des contrôles vidéo qui renseignent sur l immatriculation du camion et son chargement, ainsi que la date et l heure de son passage (photos 3 et 4). 3 4 En cas de refus des déchets, ces mêmes renseignements sont reportés dans le registre avec le motif du refus. Ils sont ensuite communiqués au préfet du département hôte de l installation de stockage de déchets inertes. Enfin en cas de doute sur la conformité des déchets, leur réception ne se fera qu'après l'analyse des résultats de l évaluation du potentiel polluant réalisée par le producteur du déchet et/ou le personnel du Groupe ECT chargé des matériaux en provenance des sites potentiellement contaminés. Un plan topographique est tenu et mis à jour à l accueil, permettant de localiser les zones et les niveaux (en m NGF) où sont stockés les remblais correspondant aux données d admission. 3/6

4 II.2 - CONTROLES ET ADMISSION LORS DU DECHARGEMENT DES MATERIAUX Les déchets sont ensuite déversés à proximité du secteur en cours de remblayage où ils sont repris par un bulldozer assurant la mise en place des matériaux inertes. Un second contrôle visuel et olfactif des déchets est réalisé lors du déchargement, puis lors de leur étalement avant mise en remblai par le conducteur d engin. En cas de présence de déchets interdits ou de suspicion de pollution dans le chargement déversé, le chargement est isolé puis : s ils sont présents en faible quantité et aisément séparables, ils seront collectés et stockés temporairement dans des bennes prévues à cet effet (photo 5) ; s ils sont présents en quantité trop importante, la livraison concernée est rechargée et retournée à son expéditeur. en cas de suspicion de pollution, le chargement est isolé en quarantaine et un technicien compétent est immédiatement délégué sur le chantier de terrassement source pour effectuer des prélèvements, faire réaliser des analyses et, si nécessaire, faire interdire le chantier sur l ensemble des sites du Groupe ECT dans le cadre d une procédure «Alerte pollution», lancée depuis le siège administratif du groupe. Dans les deux derniers cas de figure, la procédure de refus de déchets décrite précédemment est également engagée. 5 4/6

5 La figure ci-dessous reprend les différentes étapes d admission et de contrôle d un déchet inerte décrites dans ce document. 5/6

6 III- TRAÇABILITE DES MATERIAUX En plus de la saisie informatique des bordereaux de suivi, tout passage d un chargement au poste d accueil et de contrôle fait l objet d un enregistrement vidéo du contenu des bennes et du transporteur avec mention de la date et de l heure. Le matériel d enregistrement reste en fonction de façon permanente, 24 heures sur 24. Les enregistrements numériques vidéo sont conservés par le Groupe ECT pendant un minimum de six mois. A partir du registre d admission informatisé, il est possible de connaître précisément l ensemble des clients et des chantiers ayant déversé des déchets sur le site et d émettre mensuellement un «Bordereau de Suivi de Traçabilité» par clients et/ou chantier. La tenue et la mise à jour du plan topographique permet de localiser les zones et les niveaux de remblais correspondant aux données figurant dans le registre. 6/6

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Les installations de stockage de déchets inertes ISDI 1 er et 2 décembre 2014 DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Références règlementaires : Directive

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Affaire suivie par : Mme Gisèle ATOUBA 02 32 76 53 91 mél : 02 32 76 54 60 gisele.atouba@seine-maritime.pref.gouv.fr

Plus en détail

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité 12 octobre 2012 Centre de stockage de déchets d ultimes non dangereux ou dangereux Les obligations réglementairesr en matière de conception et de traçabilit abilité Présentation de l inspection des installations

Plus en détail

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Affaire suivie par : Mme Gisèle ATOUBA 02 32 76 53 91 mél : 02 32 76 54 60 gisele.atouba@seine-maritime.pref.gouv.fr

Plus en détail

Installations de stockage de déchets inertes. 2006 mise à jour 2012 SOURCE D INFORMATION PREAMBULE

Installations de stockage de déchets inertes. 2006 mise à jour 2012 SOURCE D INFORMATION PREAMBULE Installations de stockage de déchets inertes 2006 mise à jour 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du Décret n 2006-302 du 15 mars 2006 relatif aux installations

Plus en détail

PROCÉDURE D AUTORISATION D UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI)

PROCÉDURE D AUTORISATION D UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI) PROCÉDURE D AUTORISATION D UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI) Le stockage de déchets inertes est régi par une procédure d autorisation spécifique prévue par différents textes législatifs

Plus en détail

- 1 - DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER

- 1 - DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER SERVICE ESPACE, HABITAT ET CADRE DE VIE Arrêté N 2014/031 ARRETE du 2014 Autorisant la société des Carrières de Brandefert à exploiter une installation

Plus en détail

TITRE IER : DISPOSITIONS GENERALES

TITRE IER : DISPOSITIONS GENERALES 1 sur 9 05/09/2012 11:05 ARRETE Arrêté du 28 octobre 2010 relatif aux installations de stockage de déchets inertes NOR: DEVP1022585A Le ministre d'etat, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement

Plus en détail

M i n i s t è r e d e l ' E c o l o g i e e t d u D é v e l o p p e m e n t D u r a b l e ARRETE DU 19 JANVIER 2006

M i n i s t è r e d e l ' E c o l o g i e e t d u D é v e l o p p e m e n t D u r a b l e ARRETE DU 19 JANVIER 2006 M i n i s t è r e d e l ' E c o l o g i e e t d u D é v e l o p p e m e n t D u r a b l e ARRETE DU 19 JANVIER 2006 MODIFIANT L ARRETE DU 9 SEPTEMBRE 1997 MODIFIÉ RELATIF AUX INSTALLATIONS DE STOCKAGE

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

Guides d applications MA en TR

Guides d applications MA en TR Guides d applications MA en TR MIDND et matériaux de la déconstruction du BTP Cerema / DTecITM Nies BOUSSIOUF Trame des guides d application DÉCHET Non Dangereux élaboration description du déchet et de

Plus en détail

HISTORIQUE et EXPLOITATION DETRIVAL I. ISDI et déchets d amiante lié à des matériaux inertes (amiante ciment) Commune de VIGNOC 35

HISTORIQUE et EXPLOITATION DETRIVAL I. ISDI et déchets d amiante lié à des matériaux inertes (amiante ciment) Commune de VIGNOC 35 HISTORIQUE et EXPLOITATION DETRIVAL I ISDI et déchets d amiante lié à des matériaux inertes (amiante ciment) Commune de VIGNOC 35 Vue aérienne du site de stockage amiante ciment Page 1-6 DETRIVAL I : ISDI

Plus en détail

CQP Inter-branches Agent Logistique. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Agent Logistique. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Agent Logistique Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Agent Logistique».

Plus en détail

PREFET DE SEINE-ET-MARNE

PREFET DE SEINE-ET-MARNE PREFET DE SEINE-ET-MARNE Direction départementale des territoires Service Environnement et Prévention des Risques Pôle Prévention des Risques et Lutte contre les Nuisances Unité Lutte contre les Nuisances

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement Liieu--diitt «lle Cognett» Commune de VAUX--SUR--SEULLES

Plus en détail

La gestion des terres excavées en Wallonie. Enjeux et perspectives

La gestion des terres excavées en Wallonie. Enjeux et perspectives La gestion des terres excavées en Wallonie Enjeux et perspectives CONTEXTE ARGW 14.06.01 favorisant la valorisation de certains déchets Terres de déblais (code 170504) = terres naturelles non contaminées

Plus en détail

Arrête RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement NOR :

Arrête RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement NOR : Arrêté du relatif aux conditions d admission des déchets inertes dans les installations relevant

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE SITE D AULNAY SOUS BOIS (93)

DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE SITE D AULNAY SOUS BOIS (93) DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE LISTE DE DIFFUSION : GERARD FILIS FRANÇOIS DUPERRIER DELTAVILLE SERVICE LABORATOIRE - JL MARTRES - 20 MAI 2013 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques

CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une entreprise

Plus en détail

D un régime administratif autonome à l encadrement par la règlementation Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE)

D un régime administratif autonome à l encadrement par la règlementation Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE) N 26 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 février 2015 ISSN 1769-4000 L essentiel STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES : NOUVEAU CADRE JURIDIQUE Les Installations de Stockage

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI) DOMAINE DE SOUVIOU COMMUNE DU BEAUSSET (83)

DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI) DOMAINE DE SOUVIOU COMMUNE DU BEAUSSET (83) Lettre de demande 83-001 28 janvier 2014 DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI) DOMAINE DE SOUVIOU COMMUNE DU BEAUSSET (83) EN VUE DE L AMENAGEMENT DE

Plus en détail

Objet. Déchets admissibles

Objet. Déchets admissibles C I R C U L A I R E C L I E N T / T R A N S P O R T E U R - CENT R E D E C O M P O S T A G E D E N A N I N N E Objet Le présent document a pour objet de décrire de manière précise les conditions d accès

Plus en détail

Règlement temporaire pour le traitement des véhicules d occasion dans le port d Anvers pour la période du 1 juillet 2011 au 31 décembre 2011

Règlement temporaire pour le traitement des véhicules d occasion dans le port d Anvers pour la période du 1 juillet 2011 au 31 décembre 2011 Règlement temporaire pour le traitement des véhicules d occasion dans le port d Anvers pour la période du 1 juillet 2011 au 31 décembre 2011 Art 1. Définitions : Art 1.1 : Véhicule d occasion : Les véhicules

Plus en détail

Déchets d amiante Les bonnes pratiques 4 juin 2015. 4 juin 2015 Thématique Amiante

Déchets d amiante Les bonnes pratiques 4 juin 2015. 4 juin 2015 Thématique Amiante Déchets d amiante Les bonnes pratiques 4 juin 2015 4 juin 2015 Thématique Amiante sommaire I Textes réglementaires (rappel code de l environnement et ADR) II Le classement des déchets d amiante III Les

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Commune de Bessens Monsieur Bonhomme Monsieur Flores NOS PROJETS: I Implantation de la société FLORES TP II Création d une société: SARL ECOMAT I IMPLANTATION FLORES TP A SON ACTIVITE

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

~ l..ib!!rlj Égalilé. Fr(l(errlité. \\J\A\Dlr.: PRÉFECTURE DES PYRÉNÉES-ORIEm1\tEs 1!--.- - ----------1. '1-6/0L) 3 q pyre. Perpignan, :11 FEY.

~ l..ib!!rlj Égalilé. Fr(l(errlité. \\J\A\Dlr.: PRÉFECTURE DES PYRÉNÉES-ORIEm1\tEs 1!--.- - ----------1. '1-6/0L) 3 q pyre. Perpignan, :11 FEY. ~ l..ib!!rlj Égalilé Fr(l(errlité Direction des Collectivités Locales et du Cadre de Vie Bureau du Cadre de Vie Section Protection de la Nature Dossier suivi par : Mich0lc BILLAULT ~ : 04.68.51.68 70 loi:

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 21 novembre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION

Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION Bruxelles Environnement CHANTIERS: AMIANTE ET DECHETS DANGEREUX Evy TROGH BRUXELLES ENVIRONNEMENT IBGE, Division Autorisations et partenariats Objectifs

Plus en détail

1. Contexte d étude. Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement

1. Contexte d étude. Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement 1. Contexte d étude Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement définir et réaliser des travaux de mise à niveau de l assainissement

Plus en détail

DECLARATION D EXPEDITION DE VEHICULE

DECLARATION D EXPEDITION DE VEHICULE DECLARATION D EXPEDITION DE VEHICULE EXPEDITEUR DESTINATAIRE Nom : Nom : Prénoms : Prénoms : Adresse : Adresse : Code Postal : Code Postal : Téléphone : Téléphone : Fax : Fax : Mail : Mail : Je déclare

Plus en détail

BEP LOGISTIQUE ET TRANSPORT. LIVRET DE COMPÉTENCES ET COMPORTEMENTS PROFESSIONNELS Support de l épreuve EP1 Activités de logistique et de transport

BEP LOGISTIQUE ET TRANSPORT. LIVRET DE COMPÉTENCES ET COMPORTEMENTS PROFESSIONNELS Support de l épreuve EP1 Activités de logistique et de transport Session.... Établissement de formation.. BEP LOGISTIQUE ET TRANSPORT LIVRET DE ET Support de l épreuve EP1 Activités de logistique et de transport NOM : Prénom : ENTREPRISE D ACCUEIL 1 (Nom, adresse et

Plus en détail

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point Analyse des Points critiques pour leur maîtrise SOMMAIRE : I. HACCP II. Origine exacte des plats préparés et livrés en liaison froide III. Présentation de

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

Les principales nouveautés de la version 14 portent sur les points suivants.

Les principales nouveautés de la version 14 portent sur les points suivants. Nouveautés de la version La version 14 du programme Sage Gestion commerciale Ligne 100 dispose de fonctionnalités nouvelles qui faciliteront l utilisation du programme tout en le rendant conforme aux directives

Plus en détail

Anciennes et nouvelles dénominations pour les installations de stockage de déchets conventionnels

Anciennes et nouvelles dénominations pour les installations de stockage de déchets conventionnels Terminologie Anciennes et nouvelles dénominations pour les installations de stockage de déchets conventionnels ISD (Installations de Stockage de Déchets) - terminologie à privilégier aujourd hui au sens

Plus en détail

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI Le SOSED (schéma d'organisation et de suivi de l'évacuation des déchets) est une démarche établie dans le même esprit qu une démarche qualité et ses outils SOPAQ et

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

Inventaire amiante du parc immobilier

Inventaire amiante du parc immobilier Inventaire amiante du parc immobilier Modèle du rapport d expertise Avril 2005 EPIQR Rénovation sàrl www.epiqr.ch Parc Scientifique de l'epfl PSE C CH 1015 Lausanne - +41 21/693.55.89 Sommaire 1.0 Responsabilités

Plus en détail

Z.A. «Les Boudras» - 265 chemin de Bellevue 26120 UPIE Tél. : 04 75 84 39 00 - Fax. : 04 75 84 39

Z.A. «Les Boudras» - 265 chemin de Bellevue 26120 UPIE Tél. : 04 75 84 39 00 - Fax. : 04 75 84 39 Le présent dossier a été élaboré en collaboration avec : Z.A. «Les Boudras» - 265 chemin de Bellevue 26120 UPIE Tél. : 04 75 84 39 00 - Fax. : 04 75 84 39 SOMMAIRE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES SICTOM PEZENAS-AGDE - Service Finances et Marchés Publics 27 avenue de Pézenas BP 112 34120 NEZIGNAN L EVÊQUE Tél: 04 67 98 58 05 PRESTATION DE TRANSFERT

Plus en détail

Sachez stocker 8. Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés

Sachez stocker 8. Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Détection et surveillance des fuites Les systèmes de stockage sans confinement secondaire ou encore munis de réservoirs

Plus en détail

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE 1. OBJECTIF L évaluation finale a pour objectif d évaluer : les mesures de gestion du risque ; les travaux d assainissement ; ou les travaux d assainissement limité,

Plus en détail

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3.

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3. A B INTRODUCTION La société Carrières et Ballastières de Picardie (société en nom collectif dont les associés sont les sociétés CEMEX Granulats et HOLCIM France) souhaite exploiter par campagne une installation

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/03/AV.1637. Liège, le 22 décembre 2003

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/03/AV.1637. Liège, le 22 décembre 2003 AVIS Réf. : CWEDD/03/AV.1637 Liège, le 22 décembre 2003 Objet : Etude d'incidences sur l'environnement relative à la demande de permis unique pour l extension et l exploitation d un Centre d Environnement

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail

Ordre téléphonique à la plate forme CA Titres au 08 25 04 30 04 (0,15 /mn)

Ordre téléphonique à la plate forme CA Titres au 08 25 04 30 04 (0,15 /mn) REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule Ne pouvant être souscrits et détenus que par les sociétaires des Caisses Locales et des Caisses Régionales

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION...

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION... BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION... Groupe de Production et de Travail - Académie de Nancy-Metz - Octobre 2014 Page 1 sur 28 Groupe de Production et de Travail

Plus en détail

GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE

GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE La plate-forme de dématérialisation des marchés publics du Conseil général de l Isère permet

Plus en détail

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César www.vap-securite.com vap Sécurité c est 10 années d expertise au service de sécurisation des biens et des personnes. vap Sécurité c est une équipe de personnes formées, qualifiées dans tous les domaines

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D'AGREMENT

DOSSIER DE DEMANDE D'AGREMENT Arrêté interministériel du 7 septembre 2009 modifié le 3 décembre 2010 définissant les modalités d'agrément des personnes réalisant les vidanges et prenant en charge le transport et l'élimination des matières

Plus en détail

Marseille, le 3/7/2015 CODEP-MRS-2015-025309. CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER Cedex

Marseille, le 3/7/2015 CODEP-MRS-2015-025309. CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête CODEP-MRS-2015-025309 Marseille, le 3/7/2015 CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de management de

Plus en détail

Les offres de Produits sont valables tant qu ils sont visibles sur le Site Internet, dans la limite des stocks disponibles.

Les offres de Produits sont valables tant qu ils sont visibles sur le Site Internet, dans la limite des stocks disponibles. CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. Préambule Les présentes conditions générales de vente (ci-après les «Conditions Générales de Vente») régissent toutes les transactions effectuées par le biais du site internet

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

FM 01 OUVERTURE D UNE DECHETTERIE

FM 01 OUVERTURE D UNE DECHETTERIE FM 01 OUVERTURE D UNE DECHETTERIE But / Finalité Garantir l admissibilité des apports de déchets par les usagers. Interdire la réception des déchets non-conformes. Risques sur l environnement Pollution

Plus en détail

Mise en place du partenariat D2PPHARMA

Mise en place du partenariat D2PPHARMA Mise en place du partenariat D2PPHARMA Logiciel Alliance Plus Préambule Le partenariat D2PPharma ALLIADIS comprend la mise en place du catalogue D2PPharma dans les logiciels d officine du groupe Alliadis,

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

A chaque déchet des solutions

A chaque déchet des solutions Page 1 sur 7 A Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Domaines d'intervention / Déchets / A chaque déchet des solutions / Déchets amiantés A chaque déchet des solutions Données générales

Plus en détail

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie du développement durable et de l énergie PROJET D ARRÊTE fixant les critères de sortie du statut de déchet pour les granulats élaborés à partir de déchets du

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER CONVENTION DE PORTAGE FONCIER ---------------------------- Entre LE CONSEIL GENERAL DES D YVELINES, ayant son siège à l Hôtel du Département 2 Place André Mignot 78012 VERSAILLES CEDEX Représenté par son

Plus en détail

Pégase 3 L AEM EDI. Dernière révision le 05/02/2007. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 L AEM EDI. Dernière révision le 05/02/2007. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 L AEM EDI Dernière révision le 05/02/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définition...3 Paramétrage dans Pégase...4 Nouveau numéro d agrément... 4 Paramétrage complémentaire...

Plus en détail

SITA FD. Comment remplir un BSD? Circuit du BSD

SITA FD. Comment remplir un BSD? Circuit du BSD SITA FD Comment remplir un BSD? Le BSD est le formulaire Cerfa n 12571 dont les règles d utilisation sont définies par l arrêté du 29 juillet 2005 modifié. Il suit obligatoirement le déchet depuis son

Plus en détail

La gestion des déchets de construction

La gestion des déchets de construction CCW_DD01 La gestion des déchets de construction Démarches administratives Le présent document résume les principales exigences et règles à respecter en matière de gestion des déchets, en conformité avec

Plus en détail

Procédure Véhicules Hors d Usage

Procédure Véhicules Hors d Usage Procédure Véhicules Hors d Usage 2007 SOURCE D INFORMATION Textes utilisés : Article «Véhicules Hors d Usage» du Ministère de l Ecologie, du Développement et de l Aménagement Durables Note d information

Plus en détail

La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise. Juillet 2004

La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise. Juillet 2004 La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise Juillet 2004 1 Contexte (1) Directive 2000/53/CE + Décision européenne des déchets 2000/532/CE: le VHU non dépollué est un déchet dangereux le

Plus en détail

FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique de production

FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique de production Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 2004 10 14 0231 FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique

Plus en détail

Gratuité Navigo pour les stagiaires de la formation continue en Ile-de-France. Site d inscription www.transports-jeunes-insertion.

Gratuité Navigo pour les stagiaires de la formation continue en Ile-de-France. Site d inscription www.transports-jeunes-insertion. Gratuité Navigo pour les stagiaires de la formation continue en Ile-de-France. Site d inscription www.transports-jeunes-insertion.fr Mode d emploi Cette note, destinée aux organismes de formation, rappelle

Plus en détail

Sachez stocker 6. Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés

Sachez stocker 6. Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés L identification de votre système En vertu du nouveau Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers

Plus en détail

Ce que disent les Instructions officielles.

Ce que disent les Instructions officielles. Ce que disent les Instructions officielles. Extraits du programme de 3 e de technologie Dans la logique de la technologie, les différentes activités sont mises en relation avec les réalités industrielles

Plus en détail

DEVIS SPÉCIAL (PARTIE TECHNIQUE)

DEVIS SPÉCIAL (PARTIE TECHNIQUE) N o contrat : DEVIS SPÉCIAL (PARTIE TECHNIQUE) N o document : 103 Unité administrative Direction de l Île-de-Montréal Plans et devis d'ingénierie Objet des travaux Gestion du bruit N o dossier N o projet

Plus en détail

E-commerce. Le logiciel de gestion pour votre métier

E-commerce. Le logiciel de gestion pour votre métier E-commerce Le logiciel de gestion pour votre métier Spécialement développé avec et pour les entreprises de négoce, la gestion commerciale CODIAL répond à l ensemble des besoins en gestion d une PME. CODIAL

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Décret n o 2013-301 du 10 avril 2013 portant diverses dispositions relatives aux déchets

Plus en détail

Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de. GSM - Italcementi Group

Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de. GSM - Italcementi Group Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes Quelques- uns de nos mé.ers Le géologue Il identifie les gisements exploitables. Il organise et planifie les opérations de sondage

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES THEME F CHANTIER VERT 3F P104/167. 3.6.1 Objectifs généraux Région. Répartition par type de déchets

3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES THEME F CHANTIER VERT 3F P104/167. 3.6.1 Objectifs généraux Région. Répartition par type de déchets 3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES 3.6.1 Objectifs généraux Région Planification régionale des déchets du BTP La mesure qui vise à attribuer à la Région IDF la compétence d élaboration d un plan

Plus en détail

Permis unique pour un centre logistique à Vaulx (TOURNAI) - Construction et exploitation d un centre logistique bimodal

Permis unique pour un centre logistique à Vaulx (TOURNAI) - Construction et exploitation d un centre logistique bimodal AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1127 Date : Permis unique pour un centre logistique à Vaulx (TOURNAI) 1. DONNEES DE BASE Demande : - Permis unique - Rubrique : 61.20.03 Projet : - Construction et exploitation

Plus en détail

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF Référence : PT/RES/018-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage des denrées alimentaires sous régime de froid. Mots clés : Chambre froide négative

Plus en détail

Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés

Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés (OTAS) 814.681 du 26 septembre 2008 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 32e, al. 1, 2 et 5, de la loi

Plus en détail

Archiver dans une entreprise privée commerciale Fiche 4 : au moins 5 ans

Archiver dans une entreprise privée commerciale Fiche 4 : au moins 5 ans Sécurité Livre de paie (applicable jusqu au 31/07/1998) art. L. 143-5). Déclarations préalables à l embauche L. 320). Relevé mensuel des contrats de travail art. R. 320-1-1). Tous documents, en général,

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières CONSEIL GENERAL DE LA SOMME DIRECTION DES BATIMENTS DEPARTEMENTAUX 3 RUE BEAUREGARD BP 326-15 80026 AMIENS CEDEX 1 Travaux de désamiantage de la sous-toiture des bureaux de la Direction Informatique du

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

FOURNITURE DE PRODUITS, PETITS MATÉRIELS D'ENTRETIEN ET PRODUITS D'HYGIENE

FOURNITURE DE PRODUITS, PETITS MATÉRIELS D'ENTRETIEN ET PRODUITS D'HYGIENE DEPARTEMENT DU VAL D'OISE MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES MAPA N 2014-008 FOURNITURE DE PRODUITS, PETITS MATÉRIELS D'ENTRETIEN ET PRODUITS D'HYGIENE Procédure adaptée passée en application de l'article 28

Plus en détail

MARCHE DE CREATION, D IMPRESSION ET REGIE PUBLICITAIRE D UN PLAN TOURISTIQUE POUR L ANNEE 2012

MARCHE DE CREATION, D IMPRESSION ET REGIE PUBLICITAIRE D UN PLAN TOURISTIQUE POUR L ANNEE 2012 Marchés publics de services ou de fournitures OFFICE DE TOURISME DE LOURDES Place Peyramale 65100 LOURDES Tél. : 05 62 42 77 40 Fax : 05 62 94 60 95 E-mail : @lourdes-infotourisme.com.lourdes-infotourisme.com

Plus en détail

Gestion. de l entrepôt BAC PRO. Nouvelle édition enrichie. Franck Alonso Valérie Houel Muriel Robichet

Gestion. de l entrepôt BAC PRO. Nouvelle édition enrichie. Franck Alonso Valérie Houel Muriel Robichet BAC PRO Gestion de l entrepôt Nouvelle édition enrichie Franck Alonso Valérie Houel Muriel Robichet Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-984-4 Société BALÉA Société BALÉA 21 route

Plus en détail

L objectif est de contrôler en amont la qualité du produit, afin :

L objectif est de contrôler en amont la qualité du produit, afin : Réduisez le nombre de produits défectueux fabriqués ou les réclamations clients grâce au contrôle qualité! Produit concerné : Sage 100 Gestion Commerciale i7- Pack Plus Contexte Vous avez une activité

Plus en détail

BON DE COMMANDE - INFORMATION PRODUIT Page 1

BON DE COMMANDE - INFORMATION PRODUIT Page 1 BON DE COMMANDE - INFORMATION PRODUIT Page 1 Notre solution comprend pour la durée de location : 1. L ouverture d un espace dédié et personnel sur notre site internet vous donnant accès à votre agenda

Plus en détail

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE Document à remplir et

Plus en détail

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants a exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs Services de santé au travail que doivent faire Les

Plus en détail

Mme Goasguen (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président

Mme Goasguen (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président Le : 16/04/2015 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 21 janvier 2015 N de pourvoi: 13-25759 ECLI:FR:CCASS:2015:SO00093 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Goasguen (conseiller

Plus en détail

Solution Géolocalisation par Satellite

Solution Géolocalisation par Satellite Solution Géolocalisation par Satellite Votre Système de suivi international AVANTAGES LA SOLUTION TELEMATIQUE Positionnement : GPS intégré pour une localisation très précise Couverture mondiale Données

Plus en détail

N MAPA 05-2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois-Energie Marché à bons de commandes (art 77 du code des marchés publics)

N MAPA 05-2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois-Energie Marché à bons de commandes (art 77 du code des marchés publics) N MAPA 05-2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois-Energie Marché à bons de commandes (art 77 du code des marchés publics) CHAUDIERE BOIS ENERGIE DE L HOTEL D ENTREPRISES Procédure adaptée art 28

Plus en détail

AP2R Opération A6 district de BEAUNE

AP2R Opération A6 district de BEAUNE Journée des acteurs de la route Thierry WINKEL - EIFFAGE TRAVAUX PUBLICS BOURGOGNE FRANCHE COMTE AP2R Opération A6 district de BEAUNE 1 Points abordés DE LA THEORIE A LA PRATIQUE Exemple d un chantier

Plus en détail