Politique Technologique : le cas du Japon Année académique , Semestre d'été

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Politique Technologique : le cas du Japon Année académique 2000-2001, Semestre d'été"

Transcription

1 Cours Science Technique Société Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne "TECHNOLOGIE ET MONDIALISATION" Politique Technologique : le cas du Japon Année académique , Semestre d'été Chargé de cours : Dr Nadia Nibbio 1

2 Descriptif du cours STS Politiques technologiques : le cas du Japon Date Intervenant Thème 15 mars Dr N. Nibbio Présentation générale 22 mars Prof. Y. Harayama Système universitaire japonais (UNIG) 29 mars Prof. Y. Harayama Instances gouvernementales chargées de la politique technologique 5 avril Prof. H. Bleuler (EPFL) Brève introduction sur la science, la technologie et société au Japon, avant l ère Meiji 12 avril Dr M. Sonderegger Brevets et transfert technologique (expérience d un Suisse au Japon) 26 avril Prof. R. Bafandi (aim) 3 mai Prof. R. Bafandi, M. Hashimoto (JETRO) Organisation des grandes entreprises Management et marketing : est-ce un art japonais? (1 ère partie) Management et marketing : est-ce un art japonais? (2 ème partie) Current Situation of Science and Technology Policy in Japan : Transfer Technology Systèmes d'innovation et politique technologique japonaise 10 mai Dr. P. Rossel (EPFL) 17 mai Nathalie Piguet Expérience industrielle d ingénieurs non japonais et discussion 31 mai Dr. E. Merk Contexte actuel du Japon et opportunités, (attaché scientifique, dans le cadre asiatique Ambassade Suisse Tokyo) 7 juin Prof. J.-P. Lehman Le Japon face au défi de la Globalisation (IMD) 14 juin Intervenants et invités Table ronde : bilan 21 juin Examen Tous les jeudis, 16h-18h, salle CO011. 2

3 1. Présentation générale du cours Dr.-Ing. Nadia Nibbio L objectif du cours est de sensibiliser les étudiants à la probématique de l industrialisation et de la politique technologique d un pays d Asie, plus particulièrement le Japon. On placera cette étude dans le contexte historique du pays, en présentant l évolution scientifique et industrielle de celui-ci avant et après son ouverture au monde extérieur en L étudiant acquerra une vue générale de la situation économique et politique du Japon et pourra ainsi développer une réflexion sur les perspectives futures du Japon. Nadia Nibbio est diplômée en génie électrique, volée 1989, de l Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Elle est retournée à l EPFL en 1995 afin d effectuer une thèse de doctorat après avoir passé six ans dans l industrie du câble (Câbleries de Cossonay devenu Alcatel Cable Suisse). Elle a séjourné une année au Japon, entre 1992 et 1993, et a travaillé chez Sumitomo Electric Industries à Osaka. Après avoir obtenu sa thèse de doctorat en 1999, dans le domaine de la supraconductivité, elle a rejoint les Relations Internationales de l EPFL. Le retour dans l industrie s est effectuée fin de l année 2000 en tant que Directrice technique chez Swisscab, à Yvonand. Bibliographie Jean-François Sabouret, L état du Japon, La Découverte, Ruth Benedict, Le Chrysanthème et le Sabre, Editions Philippe Picquier, Edward T. Hall, Beyond Culture, Anchor Books, Karel Van Wolferen, L énigme de la Puissance Japonaise, Robert Laffont, Dominique Nora, L étreinte du Samouraï, Calmann.lévy, 1991, Nicolas Bouvier, Chronique Japonaise, Payot, Système universitaire japonais Prof. Y. Harayama Ce cours commence par un brève historique du système universitaire japonais et par une description du système universitaire d'aujourd'hui. La réforme de l'enseignement supérieur entreprise depuis la fin des années 80 sera ensuite examinée afin de dégager les grandes lignes de la politique universitaire au Japon. Le cours tentera ensuite de répondre à la question "Quelle est la place de l'université au sein de la société japonaise?" tout en se focalisant sur sa relation avec l'industrie. La contribution escomptée de l'université par le Plan fondamental de la science et technologie arrêté en 1996 sera présentée. Elle portera en particulier sur la promotion de la coopération université-industrie en matière de recherche, le 3

4 Technology Licensing Office, l'internship et mise en place d'un système d'accréditation. Yuko Harayama est maître assistante au Département d'économie politique, Université de Genève, et Research Fellow au MITI Research Institute. Elle est titulaire d'un doctorat en sciences de l'éducation et d'un doctorat en économie politique, de l'université de Genève. Ses recherches portent sur la contribution économique de la science et technologie et la politique technologique. Elle a réalisé des études de cas portant sur le Japon. Bibliographie Harayama, Y. (2000), Le Système Universitaire Japonais, Paris, Economica. Japanese Government Policies in Education, Science, Sport and Culture (1995), Remaking Ministry of Education, Science, Sport and Culture (2000), Higher Education (http://www.monbu.go.jp/aramashi/2000eng/e04/e04-5.htm) Universities: Continuing Reform of Higher Education (http://www.monbu.go.jp/hakusyo/1995eng/index.html) 3. Instances gouvernementales chargées de la politique technologique Prof. Y. Harayama A la suite d'un brève historique de la politique technologique, les concepts-clé tels que les "sciences académiques", la "science et technologie", la "technologie industrielle", seront présentés. En partant de l'organigramme de l'administration centrale, les organes gouvernementaux responsables de la politique technologique, en particulier le Ministry of Education, la Science and Technology Agency, le Ministry of International Trade and Industry, Council for Science and Technology, seront examinés afin de dégager le partage du travail ou la concurrence en termes de compétences. Etant donné que la restructuration du gouvernement central a eu lieu le 6 janvier 2001, la présentation se fera en deux phases: la situation avant janvier 2001 et après. L'accent sera mis sur les enjeux politiques de ce changement. Le cours examinera s'il y a un lien entre la mise en place de cette nouvelle s tructure et la nouvelle politique technologique basée sur une approche s tratégique présentée en Bibliographie Council for Science and Technology (2000), "Science and Technology" Thriving in and for Society, Final Report (accessible sur: Japanese Government Policies in Education, Science, Sport and Culture (1997), Scientific Research Opening the Door to the Future (http://www.monbu.go.jp/hakusyo/1997eng/index.html). 4

5 Okimoto, D. (1989), Between MITI and the Market, Stanford, Stanford University Press. Study Committee on Strategies for National Industrial Technology (2000), National Strategies for Industrial Technology (http://www.meti.go.jp/english/report/data/gnsit01e.html). 4. Brève introduction à science, technologie et société au Japon avant l'ère Meiji Prof. H. Bleuler Le Japon moderne est conditionné par le passé lointain comme toutes les cultures. Une spécificité du Japon est que la nation est elle-même beaucoup plus consciente de ce conditionnement que par exemple l'occident. L'influence du passé est cultivée activement. Il convient donc, dans le cadre de ces cours, de présenter au moins un aperçu sommaire de l'histoire du Japon et, dans notre contexte, surtout du domaine peu connu du développement des sciences, des technologies et du commerce du Japon avant le miracle de la restauration Meiji qui s'amorce en Hannes Bleuler, ing. électricien de l'epfz, a passé six ans au Japon en deux séjours, un premier comme ingénieur chez Hitachi et un second à l'université de Tokyo, Institute of Industrial Sciences (IIS) Il est depuis professeur en microtechnique au DMT ainsi que responsable des relations de l'epfl avec le Japon et des échanges de stagiaires et de boursiers avec ce pays. 5. Brevets et transfert technologique Dr. M. Sonderegger This lecture will cover following points: Patents Japanese patents compared to European patents How to get a Japanese Patent Case studies Technology Transfer Find a Japanese Partner Contract case study Exchange of employees Academic interchange Discussion Marcel Sonderegger est ing. Microtechnicien de l Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Il a obtenu le titre de Doctor Research de l Université de Tokyo, en 1998, dans le domaine de l engineering Biomedical. Il a fondé son entreprise 5

6 en 1994, Sonderegger Engineering Ltd., spécialisée dans le Medical Instrument Design. 6. Organisation des grandes entreprises et Management et marketing : est-ce un art japonais Prof. R. Bafandi Le marketing est-il un art ou une science? Quelle est l approche marketing des entreprises japonaises? Imitent-elles les concepts et les pratiques de marketing occidentaux? En quoi le marketing à la japonaise est-il différent? Y a-t-il des leçons à tirer des entreprises japonaises dans leur pratique du marketing? Bibliographie : Dr Roya Bafandi est Directrice et co-fondatrice de aim academy of international management dont les activités comprennent le conseil et la formation auprès de diverses entreprises. Elle a occupé pendant de nombreuses années divers fonctions managériales au sein de sociétés manufacturière et de service. D autre part, elle a également une expérience étendue en matière de conseils et de recherches auprès d entreprises nationales et internationales. Ses expériences dans l enseignement et la recherche en management et marketing s étendent auprès de diverses écoles de gestion telles que l Université de Lausanne, l Université de Genève, HEG-vd, American Graduate School of Business, Babson College, et George Mason University. Sa thèse de doctorat est intitutlée «Marketing Management of Japanese and European Companies : A Comparative Approach». Bibliographie Renaud de Naricourt, «Les Samouraïs du management», Librairie Vuibert, Paris, Johnny Johansson et Ikujiro Nonaka, «Le marketing à la japonaise», Editions Village Mondial, Paris, Foreign Affairs, «Will Japan Rise Again?, July/August Oxford Review of Economic Policy, «The Japanese Economy», Vol. 16 No. 2, Summer Current Situation of Science and Technology Policy in Japan Masahiro Hashimoto This January 2001, Japanese government has reformed its own shape and reduced the number of the ministries to 13. The systems inside the government of science and technology policy have reorganized at the same time. On the other hand, there are new current to establish the national strategies for technology, in April 2000, there established a new national strategies for industrial technology. There is another movement to promote technology transfer from academic side to industry. 6

7 These situations are coming from the worries about the future of the Japanese economy. In the United States, economy was boosted out by the lead of the technology/knowledge-based industry such as IT industry in 90's. Japanese economy had various kind of problems but the solution are not so much, one of them will be to establish new industry based on the innovation. I would like to show how Japanese policy moved in this decade and where it will go, from the view point of an official inside the government. Mr Masahiro Hashimoto is Director of the Japan External Trade Organization (JETRO), of Geneva Office. Graduated from Tokyo Institute of Technology. Degree in Engineering. Master's degree in Engineering, Tokyo Institute of Technology. Joined the Ministry of International Trade and Industry in April 1982, Mr.Hashimoto had his own post in this Ministry, took part in policy making in various fields. Especially, he was in charge of policy for promoting new industry such as new multi media or new biotechnology industry. He spent a lot of time in Paris representing the Japanese delegation to bio-tech groups in science and technology committee in OECD, and was a member of the Japanese delegation to Earth Summit in Rio de Janeiro in He also played a role in establishing Japanese science and technology policy when he was a deputy director of the general affairs division in Agency of Industrial science and Technology, and a director of the Universities/Industry cooperation office of MITI in In June 1998, he transferred to Japan External Trade Organization (JETRO), to be a director of the Geneva office. At the JETRO office, he is in charge of international standardization issues as a representative to ISO and IEC for the Japanese National Committee, as well as the other JETRO activities including technology policy matters. 8. Système d innovation et politique technologique japonaise Dr. Pierre Rossel Concepts de systèmes d innovation et de politique technologique Le Japon pays novateur sur le plan technologique (système d innovation national et surtout politique technologique) Les étapes du développement japonais et politiques publiques de la science et de la technologie Eléments-clés du système d innovation national ou de quoi expliquer le succès japonais de ces cinquante dernières années. La situation actuelle et l avenir : quelques indicateurs. : Pierre Rossel est docteur en anthropologie de l Université de Neuchâtel. Depuis 1985, il se consacre aux dynamiques d innovation, aux politiques technologiques et aux méthodes d évaluation des choix technologique (Technology Assessment). Depuis 1993, il dirige le Master européen ESST en Société, 7

8 Science et technologie à l EPFL. Impliqué dans de nombreuses recherches sur ce domaine en Suisse et dans le contexte européen, il a publié une centaine d ouvrages, articles et rapports à ce jour. Bibliographie : Faure Guy Les «visions» du MITI ou l avenir radieux de l industrie japonaise. Futuribles, janvier 1997, p Harayama Yuko Le système universitaire japonais. Paris : Economica. Latare Martine et Tersen Denis «Japon.com : un autre modèle». Problèmes économiques No 2697, p Porter Michael, Takeuchi Hirotaka et Sakakibira Mariko «Can Japan compete? Mendham (Suffolk) : Aardvark Editiorial. Rogers M.D Japanese Science and Technology Policy. Séville : Institute for Prospective Technoolgical Studies., European Commission s Joint Research Centre. Seizelet Eric Le Japon dans le nouvel ordre international. Paris : La Documentation française. 9. Expérience industrielle d ingénieurs non japonais Nathalie Piguet A compléter 10. Contexte actuel du Japon et opportunités présentes contexte asiatique Dr. E. Merk Après avoir constitué un modèle aux yeux du monde par son succès remarquable, l économie japonaise semble en ce changement de millénaire marquer le pas par rapport à ses rivales. Un changement drastique des conditions-cadre imposé par «la Nouvelle Economie» avec son contexte de compétition globale oblige en effet le Japon à changer de stratégie. Celle-ci requiert du secteur privé de procéder à des restructurations importantes visant à une pleine intégration des outils IT au sein de son management ; dans le secteur public il incombe notamment au gouvernement de promouvoir de manière adéquate la Connaissance au rang de matière première fondamentale, et simultanément de mettre en place des réformes gouvernementales visant à changer la relation entre l Etat et la Société. Quant à la société japonaise, elle a le défi d adapter ses structures mentales et communicatives à ce nouvel ordre mondial - en sacrifiant le moins possible ses traditions. Un vaste chantier sur les fondements duquel, il y a fort à parier, s érigera un Japon encore plus redoutable pour ses compétiteurs, à l Est comme à l Ouest. 8

9 Nous examinerons brièvement la stratégie gagnante passée et analyserons la nature des problèmes actuels avec un éclairage particulier sur l Education, les Sciences et la Technologie. Nous passerons en revue les réformes en cours ainsi que leurs impacts sociétaux probables et enfin nous tacherons d identifier les nouvelles avenues potentielles du succès japonais. Eric Merk est ing. physicien de l Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Physicien. Il a reçu le titre Docteur en physique de l EPFL en Il a travaillé au Guebelin Laboratory, Lucerne, puis a effectué des recherches en tant que chercheur invité au CNRS, Laboratoire Solid State Physics, Meudon et à l Université de Berkeley, Lawrence Berkeley Laboratory et en tant que professeur invité à l Université d Aix-Marseille II. Il a rejoint les Relations Internationales de l EPFL en Depuis 1998, il est conseiller scientifique à l Ambassade Suisse à Tokyo, Japon. 11. Le Japon Face au Défi de la Globalisation Prof. Jean-Pierre Lehmann, IMD Le grand essor du Japon dans les décennies après sa défaite lors de la seconde guerre mondiale a eu lieu sous le «couvre-feu» de la guerre froide et sous l égide d une idéologie de nationalisme économique. Protégé par «l ombrelle nucléaire», le Japon a pu pour ainsi dire s absenter totalement de la scène géopolitique internationale. La force motrice nationale était essentiellement la poursuite mercantiliste d objectifs économiques. Entre autres, cela se traduisait par une politique agressive d exportations et d investissements directs à l étranger, contre une politique ultra-protectionniste vis-àvis des importations et des investissements provenus de l étranger. Le miracle économique des années 60 est suivi d une forte reprise à la suite des chocs pétroliers des années 70 et l apogée a lieu dans les années 80 où le Japon apparaissait invincible, sur le point de dépasser les Etats Unis. A partir de 1989, l année de la chute du mur de Berlin d une part et de la lancée du «world wide web» d autre part, le Japon s écroule. Face à une série de discontinuités simultanées, géopolitique, politique, technologique, sociaux, désastres naturels (le séisme de Kobe) le Japon ne réussit aucunement à s ajuster aux nouveaux paramètres. Cela devient l immobilisme le plus total. Le Japon est l empire ottoman de l économie mondiale du 21è siècle. A l ère de la globalisation, le Japon reste encré dans des perspectives étroitement nationalistes. Cette session analysera la chute du Japon face au défi de la globalisation, les causes de la léthargie paralytique dans laquelle le pays se trouve, et posera des questions sur les scénarios pour l avenir. En particulier : comment la globalisation pourrait-elle servir d effet de relance et de re-dynamisation de l économie et de la société japonaise. Bibliographie Jean-Pierre Lehmann, «La paralysie japonaise : causes et conséquences pour l économie mondiale», Politique Etrangère, Hiver 1998/99. Jean-Pierre Lehmann, «Japan and Pacific Asia : from crisis to drama», in Gerald Segal and David S.G. Goodman, eds, Towards Recovery in Pacific Asia, Routledge, London,

10 Jean-Pierre Lehmann, The Dynamics of Paralysis: Japan in the Global Era, in T.C. Lawton, J.N. Rosenau & Amy C Verdun, Strange Power: Shaping the parameters of international relations and international political economy, Ashgate, Aldershot, Michael Porter & Hirota Takeuchi, Fixing what really ails Japan, Foreign Affairs, May/June Hisashi Owada, The Shaping of World Public Order and the Role of Japan, Japan Review of International Affairs, Spring Yoichi Funabashi, Japan s Moment of Truth, Survival, Winter Yoshihide Ishiyama, Japan Hits Rock Bottom, The World Today, January Masao Yukawa, Japan s Enemy is Japan, The Washington Quarterly, Winter In addition to the publications listed above, participants should in particular access the special Japan page on the website of Paul Krugman, 10

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master Bologne à l EPFL Réforme de Bologne Implications pour l EPFL Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master EPFL Quelques chiffres 6 600 Etudiants, 23% femmes, 38% étrangers, 109 nationalités 1 400 Doctorants

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Dr. Sawako TAKEUCHI Docteur es Ingénierie, l Université de Tokyo et Docteur es Sciences économiques Ancien conseiller du Premier Ministre du Japon sur la

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE 1 st Cycle (1 Ciclo) (I livello) DEGREE (Grado) 240 ECTS (European Credit Transfer System) credits* over four years of university study). The equivalent

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

Site personnel : http://www.u-paris10.fr/11300/0/fiche annuaireksup/&rh=pers_annuaire

Site personnel : http://www.u-paris10.fr/11300/0/fiche annuaireksup/&rh=pers_annuaire Nom : du Marais, Bertrand Titre : Professeur associé de droit public, Université de Paris Ouest Nanterre, France Conseiller d Etat Paris, France Affiliations : CRDP, Chercheur associé à EconomiX Tel :

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING)

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LIEU: Sandman Hotel ( Près de la station de métro ) 999 rue de Sérigny Longueuil, QC, CANADA J4K 2T1 http://www.sandmanhotels.com/fr/hotel/quebec/montreal

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE SERVICE DE COOPERATION ET D ACTION CULTURELLE Projets de coopération universitaire et scientifique franco-turque / Turkish-French university and scientific cooperation projects

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade Décret transférant certains secteurs du ministère des

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

STATUS VIS-Av -VIS THE HOST STATE OF A DIPLOMATIC ENVOY TO THE UNITED NATIONS (COMMONWEALTH OF DOMINICA v. SWITZERLAND)

STATUS VIS-Av -VIS THE HOST STATE OF A DIPLOMATIC ENVOY TO THE UNITED NATIONS (COMMONWEALTH OF DOMINICA v. SWITZERLAND) 9 JUNE 2006 ORDER STATUS VIS-Av -VIS THE HOST STATE OF A DIPLOMATIC ENVOY TO THE UNITED NATIONS (COMMONWEALTH OF DOMINICA v. SWITZERLAND) STATUT VIS-Av-VIS DE L ÉTAT HÔTE D UN ENVOYÉ DIPLOMA- TIQUE AUPRÈS

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise.

Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise. Esther Jeffers Maître de conférence à l Université Paris 8 Email : esther.jeffers@univ-paris8.fr Thèmes de recherche Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise.

Plus en détail

Industrial Phd Progam

Industrial Phd Progam Industrial Phd Progam Catalan Government: Legislation: DOGC ECO/2114/2012 Modification: DOGC ECO/2443/2012 Next: Summary and proposal examples. Main dates March 2013: Call for industrial Phd projects grants.

Plus en détail

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE CALL FOR PAPERS / APPEL A COMMUNICATIONS RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE The Conference Rethinking

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES Claude-André Guillotte Directeur, IRECUS Université de Sherbrooke Claude-Andre.Guillotte@USherbrooke.ca Karen Miner Directrice générale Co-operative

Plus en détail

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe.

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions POURQUOI MOI? 1. Pourquoi entreprendre des

Plus en détail

Implications and Opportunities Presented by the Securitization of Catastrophe (Re)insurance

Implications and Opportunities Presented by the Securitization of Catastrophe (Re)insurance Implications and Opportunities Presented by the Securitization of Catastrophe (Re)insurance M. Morton N. Lane, Ph. D. Président, Lane Financial LLC Directeur, M. Sc. en ingénierie financière Université

Plus en détail

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-8a-v1 1 / 7 8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 EDUCATION 2011 Qualification aux fonctions de Maître de Conférences en Sciences

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance. organized by LAREFI - Bordeaux University

Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance. organized by LAREFI - Bordeaux University Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance organized by LAREFI - Bordeaux University Alternative Platforms and Organization of Trading Activities Friday, december

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

A I D E F I N A N C I È R E P O U R É T U D E S S U P É R I E U R E S

A I D E F I N A N C I È R E P O U R É T U D E S S U P É R I E U R E S 08/05/2015 www.bdo.lu A I D E F I N A N C I È R E P O U R É T U D E S S U P É R I E U R E S La loi du 24 juillet 2014 concernant l aide financière de l Etat pour études supérieures est entrée en vigueur

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Isabelle DUCASSY EDUCATION

Isabelle DUCASSY EDUCATION Isabelle DUCASSY Associate Professor of Finance KEDGE Business School Domaine de Luminy, BP 921 Marseille 13228, France PROFESSIONAL +33 (0)4 91 82 79 45 isabelle.ducassy@kedgebs.com EDUCATION 2005 International

Plus en détail

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL :

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : Management international APPEL A CONTRIBUTION Printemps 2014 UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES? Rédacteurs en chef invités : Corinne Bessieux-Ollier,

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 747-6-3 QC 750113 Première édition First edition 1993-11 Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets Partie 6: Thyristors Section trois Spécification

Plus en détail

Les doutes et les questions des économistes face au système des brevets

Les doutes et les questions des économistes face au système des brevets Les doutes et les questions des économistes face au système des brevets Dominique Foray Réunion du Groupe français de l AIPPI Octobre 2003 1 Nous nous intéressons. non pas à la PI en soi mais à l innovation

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 INTITULE

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle

Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle Stephanie Clarke Ecole doctorale FBM Amphipôle UNIL-Sorge Dorigny IMPORTANCE DE L INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences PUSG, UFR 413 35, avenue Abadie 33072 Bordeaux Cedex celine.barredy@u-bordeaux4.fr TEL +33(0)685431233 Education 2005: PhD in Management Sciences

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

Dédicace Papa, je te dédie ce mémoire car je t'aime très fort. Je te souhaite le meilleur rétablissement et un retour rapide parmi nous.

Dédicace Papa, je te dédie ce mémoire car je t'aime très fort. Je te souhaite le meilleur rétablissement et un retour rapide parmi nous. Dédicace Papa, je te dédie ce mémoire car je t'aime très fort. Je te souhaite le meilleur rétablissement et un retour rapide parmi nous. «The Pakistanis were always asking us for arms and I was always

Plus en détail

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 Numéro dans le SI local : 06 MCF 0413 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion

Plus en détail

Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms

Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms Dr E. van Deventer HSE/PHE/IHE 239 Le Projet International EMF Etabli en 1996 Coordonné au siège de l'oms Un effort

Plus en détail

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca Francoise Lee De: Francoise Lee [francoiselee@photoniquequebec.ca] Envoyé: 2008 年 11 月 17 日 星 期 一 14:39 À: 'Liste_RPQ' Objet: Bulletin #46 du RPQ /QPN Newsletter #46 No. 46 novembre 2008 No. 46 November

Plus en détail

CORPORATION DU VILLAGE DE / OF THE VILLAGE OF CASSELMAN

CORPORATION DU VILLAGE DE / OF THE VILLAGE OF CASSELMAN CORPORATION DU VILLAGE DE / OF THE VILLAGE OF CASSELMAN PROCÈS VERBAL RÉUNION EXTRAORDINAIRE Le jeudi, 8 mars 2012 à 19h15 Hôtel de Ville 751, rue St-Jean Casselman, ON K0A 1M0 1. APPEL À L ORDRE : La

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 28 CHAPTER 28 ASSENTED TO SANCTIONNÉE

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 28 CHAPTER 28 ASSENTED TO SANCTIONNÉE First Session, Forty-first Parliament, 60 Elizabeth II, 2011 Première session, quarante et unième législature, 60 Elizabeth II, 2011 STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPTER 28 CHAPITRE 28

Plus en détail

JUIN 2015. Nestlé Suisse SA opte pour Kireego, la start-up vaudoise qui connecte commerçants et entreprises!

JUIN 2015. Nestlé Suisse SA opte pour Kireego, la start-up vaudoise qui connecte commerçants et entreprises! JUIN 2015 Nestlé Suisse SA opte pour Kireego, la start-up vaudoise qui connecte commerçants et entreprises! Grâce à la plateforme Kireego, Nestlé Suisse SA permet à ses milliers de colla - borateurs de

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

Campus France Japon. Salon Européen de l Enseignement supérieur Tokyo, vendredi 16 et samedi 17 mai 2014 Kyoto, samedi 18 mai 2014.

Campus France Japon. Salon Européen de l Enseignement supérieur Tokyo, vendredi 16 et samedi 17 mai 2014 Kyoto, samedi 18 mai 2014. Campus France Japon Salon Européen de l Enseignement supérieur Tokyo, vendredi 16 et samedi 17 mai 2014 Kyoto, samedi 18 mai 2014. Fiche d informations *** Les informations en anglais sont les informations

Plus en détail

Eric BARGET, MCF à la Faculté des sports de Poitiers CEREGE (Centre de Recherche en Gestion), IAE de Poitiers

Eric BARGET, MCF à la Faculté des sports de Poitiers CEREGE (Centre de Recherche en Gestion), IAE de Poitiers Journée d étude sur «la métalogistique des événements sportifs» CRO3S / UFR STAPS d Orléans / 2 mai 2006 Eric BARGET, MCF à la Faculté des sports de Poitiers CEREGE (Centre de Recherche en Gestion), IAE

Plus en détail

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC Liens entre communication environnementale et performance d entreprise : l implication des doctorants HEC Plusieurs doctorants travaillent sur les thématiques reliées à la Chaire. Rodolophe Durand supervise

Plus en détail

Deadline(s): Assignment: in week 8 of block C Exam: in week 7 (oral exam) and in the exam week (written exam) of block D

Deadline(s): Assignment: in week 8 of block C Exam: in week 7 (oral exam) and in the exam week (written exam) of block D ICM STUDENT MANUAL French 2 JIC-FRE2.2V-12 Module Change Management and Media Research Study Year 2 1. Course overview Books: Français.com, niveau intermédiaire, livre d élève+ dvd- rom, 2ième édition,

Plus en détail

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET ATTENTION : Tout formulaire de candidature qui présentera des erreurs ou anomalies dans le remplissage des champs

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

tablissement public à caractère administratif).

tablissement public à caractère administratif). - & :.... - A. 4 1. 3 2. 5 2.1.. 5 2.1.1. : 7 8. : 9 3.2.2.. : 10 3.2.3. : - (Contrats d'établissement) 11 2.2. 12 2.2.1. : 13. 13. 15. 17 3.2.2. : 17 3.2.3. : 20 3. 25 3.1. : 25 3.2. 29 3.2.1. : 29 3.2.1.1.

Plus en détail

24 programmes master

24 programmes master 66 L EPFL EN CHIFFRES 2014 en bref recherche 350 laboratoires 3342 publications scientifiques selon la base de référence ISI web of science 94 bourses ERC (de 2007 à 2014) dont 4 en provenance du FNS en

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network?

Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network? Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/40137/ Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network? Description: Consumer needs in

Plus en détail

Curriculum Vitae. Informations générales

Curriculum Vitae. Informations générales Sandy CAMPART Maître de conférences de sciences économiques Membre permanent du CREM (UMR CNRS 6211) Directeur délégué à la formation continue de l IUP Banque Assurance de Caen Responsable de la licence

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

EUREKA Tourism et Projets Européens

EUREKA Tourism et Projets Européens EUREKA Tourism et Projets Européens Jean-Bernard TITZ jbtitz@dev-help.fr Activités principales Accompagnement des PME innovantes dans le montage de partenariats technologiques et financiers avec comme

Plus en détail

Professor Christophe SERAGLINI Partner. Tel.: +33 (0) 1 40 55 38 77 Direct: +33 (0) 1 40 55 38 83 christophe.seraglini@bettoseraglini.

Professor Christophe SERAGLINI Partner. Tel.: +33 (0) 1 40 55 38 77 Direct: +33 (0) 1 40 55 38 83 christophe.seraglini@bettoseraglini. Professor Christophe SERAGLINI Partner Tel.: +33 (0) 1 40 55 38 77 Direct: +33 (0) 1 40 55 38 83 christophe.seraglini@bettoseraglini.com Christophe Seraglini is Professor of law and a partner at betto

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 3 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 22 16 13 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to learn and write

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business

Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business 2009-1-TR1-LEO05-08630 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business

Plus en détail

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation Atelier : Formation Rapport du Groupe 1 Brainstorming Formation actuarielle 1. Système de formation Formation universitaire ou Système examens (système anglo-saxon) Conciliation entre les deux: Formation

Plus en détail

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation Matières enseignées Stratégie internationale Commerce international Entrepreneuriat international International marketing Ventes et négociation

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 30, 2015 À jour au 30 août 2015

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 30, 2015 À jour au 30 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to the Department of Supply and Services the Control and Supervision of the Government Telecommunications Agency and the Translation Bureau and Transferring

Plus en détail

Total nouvelles immatriculations (bachelor années 1, 2 et 3 & CMS)*

Total nouvelles immatriculations (bachelor années 1, 2 et 3 & CMS)* l epfl en chiffres ÉTUDIANTS EFFECTIFS RÉSUMÉ DES CANDIDATURES BACHELOR, MASTER ET DOCTORAT Candidatures bachelor & CMS Total candidatures bachelor & CMS Total nouvelles immatriculations (bachelor années

Plus en détail

General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software

General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software Licence générale d exportation n o Ex. 18 Ordinateurs personnels portatifs et logiciels

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

A / BIOGRAPHY. 2005-2009 : Doctorat en Sciences Economiques et de Gestion (Ph.D.), Louvain School of Management Université catholique de Louvain

A / BIOGRAPHY. 2005-2009 : Doctorat en Sciences Economiques et de Gestion (Ph.D.), Louvain School of Management Université catholique de Louvain Albert B.R. LWANGO, PhD. Finance, Innovation and Entrepreneurship Groupe ESC Troyes Contact address : 217 avenue Pierre Brossolette BP 710 10002 Troyes cedex - France Phone : +33(0)3 25 71 22 79 Mail :

Plus en détail

Cours postgrades proposant des sujets liés à l Olympisme

Cours postgrades proposant des sujets liés à l Olympisme Centre d Études Olympiques Cours postgrades proposant des sujets liés à l Olympisme Sélection 2015/2016 Tous les détails et coordonnées 4 mars 2015 Introduction : Tous les cours postgrades mentionnés dans

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION

AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION RED CARPET/Realistic Style Collection Automne-Hiver 2013-2014 Rynshu, avec cette nouvelle collection, veut permettre à chacun de se révéler par un style qui lui

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

Mines Nantes 20/05/2014. Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school. 2 Institut Mines-Télécom

Mines Nantes 20/05/2014. Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school. 2 Institut Mines-Télécom Mines Nantes Graduate School of Engineering FRANCE bernard.lemoult@mines-nantes.fr Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school 13 000 students 3 900

Plus en détail