Politique Technologique : le cas du Japon Année académique , Semestre d'été

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Politique Technologique : le cas du Japon Année académique 2000-2001, Semestre d'été"

Transcription

1 Cours Science Technique Société Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne "TECHNOLOGIE ET MONDIALISATION" Politique Technologique : le cas du Japon Année académique , Semestre d'été Chargé de cours : Dr Nadia Nibbio 1

2 Descriptif du cours STS Politiques technologiques : le cas du Japon Date Intervenant Thème 15 mars Dr N. Nibbio Présentation générale 22 mars Prof. Y. Harayama Système universitaire japonais (UNIG) 29 mars Prof. Y. Harayama Instances gouvernementales chargées de la politique technologique 5 avril Prof. H. Bleuler (EPFL) Brève introduction sur la science, la technologie et société au Japon, avant l ère Meiji 12 avril Dr M. Sonderegger Brevets et transfert technologique (expérience d un Suisse au Japon) 26 avril Prof. R. Bafandi (aim) 3 mai Prof. R. Bafandi, M. Hashimoto (JETRO) Organisation des grandes entreprises Management et marketing : est-ce un art japonais? (1 ère partie) Management et marketing : est-ce un art japonais? (2 ème partie) Current Situation of Science and Technology Policy in Japan : Transfer Technology Systèmes d'innovation et politique technologique japonaise 10 mai Dr. P. Rossel (EPFL) 17 mai Nathalie Piguet Expérience industrielle d ingénieurs non japonais et discussion 31 mai Dr. E. Merk Contexte actuel du Japon et opportunités, (attaché scientifique, dans le cadre asiatique Ambassade Suisse Tokyo) 7 juin Prof. J.-P. Lehman Le Japon face au défi de la Globalisation (IMD) 14 juin Intervenants et invités Table ronde : bilan 21 juin Examen Tous les jeudis, 16h-18h, salle CO011. 2

3 1. Présentation générale du cours Dr.-Ing. Nadia Nibbio L objectif du cours est de sensibiliser les étudiants à la probématique de l industrialisation et de la politique technologique d un pays d Asie, plus particulièrement le Japon. On placera cette étude dans le contexte historique du pays, en présentant l évolution scientifique et industrielle de celui-ci avant et après son ouverture au monde extérieur en L étudiant acquerra une vue générale de la situation économique et politique du Japon et pourra ainsi développer une réflexion sur les perspectives futures du Japon. Nadia Nibbio est diplômée en génie électrique, volée 1989, de l Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Elle est retournée à l EPFL en 1995 afin d effectuer une thèse de doctorat après avoir passé six ans dans l industrie du câble (Câbleries de Cossonay devenu Alcatel Cable Suisse). Elle a séjourné une année au Japon, entre 1992 et 1993, et a travaillé chez Sumitomo Electric Industries à Osaka. Après avoir obtenu sa thèse de doctorat en 1999, dans le domaine de la supraconductivité, elle a rejoint les Relations Internationales de l EPFL. Le retour dans l industrie s est effectuée fin de l année 2000 en tant que Directrice technique chez Swisscab, à Yvonand. Bibliographie Jean-François Sabouret, L état du Japon, La Découverte, Ruth Benedict, Le Chrysanthème et le Sabre, Editions Philippe Picquier, Edward T. Hall, Beyond Culture, Anchor Books, Karel Van Wolferen, L énigme de la Puissance Japonaise, Robert Laffont, Dominique Nora, L étreinte du Samouraï, Calmann.lévy, 1991, Nicolas Bouvier, Chronique Japonaise, Payot, Système universitaire japonais Prof. Y. Harayama Ce cours commence par un brève historique du système universitaire japonais et par une description du système universitaire d'aujourd'hui. La réforme de l'enseignement supérieur entreprise depuis la fin des années 80 sera ensuite examinée afin de dégager les grandes lignes de la politique universitaire au Japon. Le cours tentera ensuite de répondre à la question "Quelle est la place de l'université au sein de la société japonaise?" tout en se focalisant sur sa relation avec l'industrie. La contribution escomptée de l'université par le Plan fondamental de la science et technologie arrêté en 1996 sera présentée. Elle portera en particulier sur la promotion de la coopération université-industrie en matière de recherche, le 3

4 Technology Licensing Office, l'internship et mise en place d'un système d'accréditation. Yuko Harayama est maître assistante au Département d'économie politique, Université de Genève, et Research Fellow au MITI Research Institute. Elle est titulaire d'un doctorat en sciences de l'éducation et d'un doctorat en économie politique, de l'université de Genève. Ses recherches portent sur la contribution économique de la science et technologie et la politique technologique. Elle a réalisé des études de cas portant sur le Japon. Bibliographie Harayama, Y. (2000), Le Système Universitaire Japonais, Paris, Economica. Japanese Government Policies in Education, Science, Sport and Culture (1995), Remaking Ministry of Education, Science, Sport and Culture (2000), Higher Education (http://www.monbu.go.jp/aramashi/2000eng/e04/e04-5.htm) Universities: Continuing Reform of Higher Education (http://www.monbu.go.jp/hakusyo/1995eng/index.html) 3. Instances gouvernementales chargées de la politique technologique Prof. Y. Harayama A la suite d'un brève historique de la politique technologique, les concepts-clé tels que les "sciences académiques", la "science et technologie", la "technologie industrielle", seront présentés. En partant de l'organigramme de l'administration centrale, les organes gouvernementaux responsables de la politique technologique, en particulier le Ministry of Education, la Science and Technology Agency, le Ministry of International Trade and Industry, Council for Science and Technology, seront examinés afin de dégager le partage du travail ou la concurrence en termes de compétences. Etant donné que la restructuration du gouvernement central a eu lieu le 6 janvier 2001, la présentation se fera en deux phases: la situation avant janvier 2001 et après. L'accent sera mis sur les enjeux politiques de ce changement. Le cours examinera s'il y a un lien entre la mise en place de cette nouvelle s tructure et la nouvelle politique technologique basée sur une approche s tratégique présentée en Bibliographie Council for Science and Technology (2000), "Science and Technology" Thriving in and for Society, Final Report (accessible sur: Japanese Government Policies in Education, Science, Sport and Culture (1997), Scientific Research Opening the Door to the Future (http://www.monbu.go.jp/hakusyo/1997eng/index.html). 4

5 Okimoto, D. (1989), Between MITI and the Market, Stanford, Stanford University Press. Study Committee on Strategies for National Industrial Technology (2000), National Strategies for Industrial Technology (http://www.meti.go.jp/english/report/data/gnsit01e.html). 4. Brève introduction à science, technologie et société au Japon avant l'ère Meiji Prof. H. Bleuler Le Japon moderne est conditionné par le passé lointain comme toutes les cultures. Une spécificité du Japon est que la nation est elle-même beaucoup plus consciente de ce conditionnement que par exemple l'occident. L'influence du passé est cultivée activement. Il convient donc, dans le cadre de ces cours, de présenter au moins un aperçu sommaire de l'histoire du Japon et, dans notre contexte, surtout du domaine peu connu du développement des sciences, des technologies et du commerce du Japon avant le miracle de la restauration Meiji qui s'amorce en Hannes Bleuler, ing. électricien de l'epfz, a passé six ans au Japon en deux séjours, un premier comme ingénieur chez Hitachi et un second à l'université de Tokyo, Institute of Industrial Sciences (IIS) Il est depuis professeur en microtechnique au DMT ainsi que responsable des relations de l'epfl avec le Japon et des échanges de stagiaires et de boursiers avec ce pays. 5. Brevets et transfert technologique Dr. M. Sonderegger This lecture will cover following points: Patents Japanese patents compared to European patents How to get a Japanese Patent Case studies Technology Transfer Find a Japanese Partner Contract case study Exchange of employees Academic interchange Discussion Marcel Sonderegger est ing. Microtechnicien de l Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Il a obtenu le titre de Doctor Research de l Université de Tokyo, en 1998, dans le domaine de l engineering Biomedical. Il a fondé son entreprise 5

6 en 1994, Sonderegger Engineering Ltd., spécialisée dans le Medical Instrument Design. 6. Organisation des grandes entreprises et Management et marketing : est-ce un art japonais Prof. R. Bafandi Le marketing est-il un art ou une science? Quelle est l approche marketing des entreprises japonaises? Imitent-elles les concepts et les pratiques de marketing occidentaux? En quoi le marketing à la japonaise est-il différent? Y a-t-il des leçons à tirer des entreprises japonaises dans leur pratique du marketing? Bibliographie : Dr Roya Bafandi est Directrice et co-fondatrice de aim academy of international management dont les activités comprennent le conseil et la formation auprès de diverses entreprises. Elle a occupé pendant de nombreuses années divers fonctions managériales au sein de sociétés manufacturière et de service. D autre part, elle a également une expérience étendue en matière de conseils et de recherches auprès d entreprises nationales et internationales. Ses expériences dans l enseignement et la recherche en management et marketing s étendent auprès de diverses écoles de gestion telles que l Université de Lausanne, l Université de Genève, HEG-vd, American Graduate School of Business, Babson College, et George Mason University. Sa thèse de doctorat est intitutlée «Marketing Management of Japanese and European Companies : A Comparative Approach». Bibliographie Renaud de Naricourt, «Les Samouraïs du management», Librairie Vuibert, Paris, Johnny Johansson et Ikujiro Nonaka, «Le marketing à la japonaise», Editions Village Mondial, Paris, Foreign Affairs, «Will Japan Rise Again?, July/August Oxford Review of Economic Policy, «The Japanese Economy», Vol. 16 No. 2, Summer Current Situation of Science and Technology Policy in Japan Masahiro Hashimoto This January 2001, Japanese government has reformed its own shape and reduced the number of the ministries to 13. The systems inside the government of science and technology policy have reorganized at the same time. On the other hand, there are new current to establish the national strategies for technology, in April 2000, there established a new national strategies for industrial technology. There is another movement to promote technology transfer from academic side to industry. 6

7 These situations are coming from the worries about the future of the Japanese economy. In the United States, economy was boosted out by the lead of the technology/knowledge-based industry such as IT industry in 90's. Japanese economy had various kind of problems but the solution are not so much, one of them will be to establish new industry based on the innovation. I would like to show how Japanese policy moved in this decade and where it will go, from the view point of an official inside the government. Mr Masahiro Hashimoto is Director of the Japan External Trade Organization (JETRO), of Geneva Office. Graduated from Tokyo Institute of Technology. Degree in Engineering. Master's degree in Engineering, Tokyo Institute of Technology. Joined the Ministry of International Trade and Industry in April 1982, Mr.Hashimoto had his own post in this Ministry, took part in policy making in various fields. Especially, he was in charge of policy for promoting new industry such as new multi media or new biotechnology industry. He spent a lot of time in Paris representing the Japanese delegation to bio-tech groups in science and technology committee in OECD, and was a member of the Japanese delegation to Earth Summit in Rio de Janeiro in He also played a role in establishing Japanese science and technology policy when he was a deputy director of the general affairs division in Agency of Industrial science and Technology, and a director of the Universities/Industry cooperation office of MITI in In June 1998, he transferred to Japan External Trade Organization (JETRO), to be a director of the Geneva office. At the JETRO office, he is in charge of international standardization issues as a representative to ISO and IEC for the Japanese National Committee, as well as the other JETRO activities including technology policy matters. 8. Système d innovation et politique technologique japonaise Dr. Pierre Rossel Concepts de systèmes d innovation et de politique technologique Le Japon pays novateur sur le plan technologique (système d innovation national et surtout politique technologique) Les étapes du développement japonais et politiques publiques de la science et de la technologie Eléments-clés du système d innovation national ou de quoi expliquer le succès japonais de ces cinquante dernières années. La situation actuelle et l avenir : quelques indicateurs. : Pierre Rossel est docteur en anthropologie de l Université de Neuchâtel. Depuis 1985, il se consacre aux dynamiques d innovation, aux politiques technologiques et aux méthodes d évaluation des choix technologique (Technology Assessment). Depuis 1993, il dirige le Master européen ESST en Société, 7

8 Science et technologie à l EPFL. Impliqué dans de nombreuses recherches sur ce domaine en Suisse et dans le contexte européen, il a publié une centaine d ouvrages, articles et rapports à ce jour. Bibliographie : Faure Guy Les «visions» du MITI ou l avenir radieux de l industrie japonaise. Futuribles, janvier 1997, p Harayama Yuko Le système universitaire japonais. Paris : Economica. Latare Martine et Tersen Denis «Japon.com : un autre modèle». Problèmes économiques No 2697, p Porter Michael, Takeuchi Hirotaka et Sakakibira Mariko «Can Japan compete? Mendham (Suffolk) : Aardvark Editiorial. Rogers M.D Japanese Science and Technology Policy. Séville : Institute for Prospective Technoolgical Studies., European Commission s Joint Research Centre. Seizelet Eric Le Japon dans le nouvel ordre international. Paris : La Documentation française. 9. Expérience industrielle d ingénieurs non japonais Nathalie Piguet A compléter 10. Contexte actuel du Japon et opportunités présentes contexte asiatique Dr. E. Merk Après avoir constitué un modèle aux yeux du monde par son succès remarquable, l économie japonaise semble en ce changement de millénaire marquer le pas par rapport à ses rivales. Un changement drastique des conditions-cadre imposé par «la Nouvelle Economie» avec son contexte de compétition globale oblige en effet le Japon à changer de stratégie. Celle-ci requiert du secteur privé de procéder à des restructurations importantes visant à une pleine intégration des outils IT au sein de son management ; dans le secteur public il incombe notamment au gouvernement de promouvoir de manière adéquate la Connaissance au rang de matière première fondamentale, et simultanément de mettre en place des réformes gouvernementales visant à changer la relation entre l Etat et la Société. Quant à la société japonaise, elle a le défi d adapter ses structures mentales et communicatives à ce nouvel ordre mondial - en sacrifiant le moins possible ses traditions. Un vaste chantier sur les fondements duquel, il y a fort à parier, s érigera un Japon encore plus redoutable pour ses compétiteurs, à l Est comme à l Ouest. 8

9 Nous examinerons brièvement la stratégie gagnante passée et analyserons la nature des problèmes actuels avec un éclairage particulier sur l Education, les Sciences et la Technologie. Nous passerons en revue les réformes en cours ainsi que leurs impacts sociétaux probables et enfin nous tacherons d identifier les nouvelles avenues potentielles du succès japonais. Eric Merk est ing. physicien de l Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Physicien. Il a reçu le titre Docteur en physique de l EPFL en Il a travaillé au Guebelin Laboratory, Lucerne, puis a effectué des recherches en tant que chercheur invité au CNRS, Laboratoire Solid State Physics, Meudon et à l Université de Berkeley, Lawrence Berkeley Laboratory et en tant que professeur invité à l Université d Aix-Marseille II. Il a rejoint les Relations Internationales de l EPFL en Depuis 1998, il est conseiller scientifique à l Ambassade Suisse à Tokyo, Japon. 11. Le Japon Face au Défi de la Globalisation Prof. Jean-Pierre Lehmann, IMD Le grand essor du Japon dans les décennies après sa défaite lors de la seconde guerre mondiale a eu lieu sous le «couvre-feu» de la guerre froide et sous l égide d une idéologie de nationalisme économique. Protégé par «l ombrelle nucléaire», le Japon a pu pour ainsi dire s absenter totalement de la scène géopolitique internationale. La force motrice nationale était essentiellement la poursuite mercantiliste d objectifs économiques. Entre autres, cela se traduisait par une politique agressive d exportations et d investissements directs à l étranger, contre une politique ultra-protectionniste vis-àvis des importations et des investissements provenus de l étranger. Le miracle économique des années 60 est suivi d une forte reprise à la suite des chocs pétroliers des années 70 et l apogée a lieu dans les années 80 où le Japon apparaissait invincible, sur le point de dépasser les Etats Unis. A partir de 1989, l année de la chute du mur de Berlin d une part et de la lancée du «world wide web» d autre part, le Japon s écroule. Face à une série de discontinuités simultanées, géopolitique, politique, technologique, sociaux, désastres naturels (le séisme de Kobe) le Japon ne réussit aucunement à s ajuster aux nouveaux paramètres. Cela devient l immobilisme le plus total. Le Japon est l empire ottoman de l économie mondiale du 21è siècle. A l ère de la globalisation, le Japon reste encré dans des perspectives étroitement nationalistes. Cette session analysera la chute du Japon face au défi de la globalisation, les causes de la léthargie paralytique dans laquelle le pays se trouve, et posera des questions sur les scénarios pour l avenir. En particulier : comment la globalisation pourrait-elle servir d effet de relance et de re-dynamisation de l économie et de la société japonaise. Bibliographie Jean-Pierre Lehmann, «La paralysie japonaise : causes et conséquences pour l économie mondiale», Politique Etrangère, Hiver 1998/99. Jean-Pierre Lehmann, «Japan and Pacific Asia : from crisis to drama», in Gerald Segal and David S.G. Goodman, eds, Towards Recovery in Pacific Asia, Routledge, London,

10 Jean-Pierre Lehmann, The Dynamics of Paralysis: Japan in the Global Era, in T.C. Lawton, J.N. Rosenau & Amy C Verdun, Strange Power: Shaping the parameters of international relations and international political economy, Ashgate, Aldershot, Michael Porter & Hirota Takeuchi, Fixing what really ails Japan, Foreign Affairs, May/June Hisashi Owada, The Shaping of World Public Order and the Role of Japan, Japan Review of International Affairs, Spring Yoichi Funabashi, Japan s Moment of Truth, Survival, Winter Yoshihide Ishiyama, Japan Hits Rock Bottom, The World Today, January Masao Yukawa, Japan s Enemy is Japan, The Washington Quarterly, Winter In addition to the publications listed above, participants should in particular access the special Japan page on the website of Paul Krugman, 10

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master Bologne à l EPFL Réforme de Bologne Implications pour l EPFL Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master EPFL Quelques chiffres 6 600 Etudiants, 23% femmes, 38% étrangers, 109 nationalités 1 400 Doctorants

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

Observatoire de l Intégration Économique. Colloque : «Accord économique et commercial global et défis mondiaux du libre-échange»

Observatoire de l Intégration Économique. Colloque : «Accord économique et commercial global et défis mondiaux du libre-échange» Observatoire de l Intégration Économique Colloque : «Accord économique et commercial global et défis mondiaux du libre-échange» PROGRAMME 14h45 : Accueil des invités 15h-15h05 : Mot du Doyen de la Faculté

Plus en détail

1975-1979: Bachelor of Laws, Law School, University of Thessaloniki, (Grade: Distinction).

1975-1979: Bachelor of Laws, Law School, University of Thessaloniki, (Grade: Distinction). Asteris Pliakos Office Address: Athens University of Economics and Business Department of International and European Economic Studies; 76 Patission St., Athens 10434, Greece; Phone: (301) 210 8203128,

Plus en détail

Introduction. Plan de la présentation. La Politique Scientifique & Technologique au Japon Vers le Troisième «S & T Basic Plan»

Introduction. Plan de la présentation. La Politique Scientifique & Technologique au Japon Vers le Troisième «S & T Basic Plan» La Politique Scientifique & Technologique au Japon Vers le Troisième «S & T Basic Plan» Yuko HARAYAMA Tohoku University National Institute of S & T Policy (NISTEP) National Institution for Academic Degrees

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE SERVICE DE COOPERATION ET D ACTION CULTURELLE Projets de coopération universitaire et scientifique franco-turque / Turkish-French university and scientific cooperation projects

Plus en détail

Biographie. Activités

Biographie. Activités Julien GRANATA Courriel : j.granata@supco-montpellier.fr Fonction : Professeur adjoint Biographie Julien GRANATA est professeur adjoint de stratégie et de gestion à Montpellier Business School. Il a reçu

Plus en détail

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade Décret transférant certains secteurs du ministère des

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION POUR UN NOUVEAU COURS. Management of Transportation Systems

DOSSIER DE PRÉSENTATION POUR UN NOUVEAU COURS. Management of Transportation Systems DOSSIER DE PRÉSENTATION POUR UN NOUVEAU COURS PROGRAMME : MBA TITRE DU COURS : Management of Transportation Systems SIGLE : XXX PROFESSEUR RESPONSABLE DU PROJET DE COURS : Georges Zaccour SERVICE D'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE 1 st Cycle (1 Ciclo) (I livello) DEGREE (Grado) 240 ECTS (European Credit Transfer System) credits* over four years of university study). The equivalent

Plus en détail

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13 Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 11 March 2013 7342/13 TRANS 106 INFORMATION NOTE from: General Secretariat to: Council

Plus en détail

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP A joint institute between LIRMM and NXP Un laboratoire commun LIRMM-NXP ISyTest, Institute for System Testing In the fast-moving world of integrated systems, test solutions are faced with two major issues:

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

COURS D ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES

COURS D ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION COURS D ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES Sous la direction de Katia Horber-Papazian, professeure Caroline Jacot-Descombes,

Plus en détail

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Dr. Sawako TAKEUCHI Docteur es Ingénierie, l Université de Tokyo et Docteur es Sciences économiques Ancien conseiller du Premier Ministre du Japon sur la

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

CENTRE FRANCO-VIETNAMIEN DE FORMATION À LA GESTION CFVG International Business school in Vietnam

CENTRE FRANCO-VIETNAMIEN DE FORMATION À LA GESTION CFVG International Business school in Vietnam CENTRE FRANCO-VIETNAMIEN DE FORMATION À LA GESTION CFVG International Business school in Vietnam CFVG en chiffres Etablissement de formation en management avec: 2 centres: HN: Université d Economie Nationale

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE SUR LA COMPÉTITIVITÉ. s.éco&sociales UNIVER SITÉ DE FRIBOU RG / CEN T RE DE RE CHERCHE SUR L A COM PÉ T I T I V I TÉ

CENTRE DE RECHERCHE SUR LA COMPÉTITIVITÉ. s.éco&sociales UNIVER SITÉ DE FRIBOU RG / CEN T RE DE RE CHERCHE SUR L A COM PÉ T I T I V I TÉ CENTRE DE RECHERCHE SUR LA COMPÉTITIVITÉ s.éco&sociales UNIVER SITÉ DE FRIBOU RG / CEN T RE DE RE CHERCHE SUR L A COM PÉ T I T I V I TÉ Le Centre de recherche sur la compétitivité de l Université de Fribourg

Plus en détail

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques TR/06/B/P/PP/178009 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2006

Plus en détail

Isabelle DUCASSY EDUCATION

Isabelle DUCASSY EDUCATION Isabelle DUCASSY Associate Professor of Finance KEDGE Business School Domaine de Luminy, BP 921 Marseille 13228, France PROFESSIONAL +33 (0)4 91 82 79 45 isabelle.ducassy@kedgebs.com EDUCATION 2005 International

Plus en détail

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to November 24, 2015 À jour au 24 novembre 2015

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to November 24, 2015 À jour au 24 novembre 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to the Department of Industry, Science and Technology the Control and Supervision of Certain Portions of the Public Service and Transferring to the

Plus en détail

Automatisation, Robotisation pour une nouvelle Reindustrialisated Europe Reindustrialisated

Automatisation, Robotisation pour une nouvelle Reindustrialisated Europe Reindustrialisated Reindustrialisated 2013-1-PL1-LEO05-37568 1 Information sur le projet Automatisation, Robotisation pour une nouvelle Reindustrialisated Europe Titre: Automatisation, Robotisation pour une nouvelle Reindustrialisated

Plus en détail

La communauté académique de Sciences Po s'agrandit de 16 chercheurs et enseignants chercheurs de rang mondial

La communauté académique de Sciences Po s'agrandit de 16 chercheurs et enseignants chercheurs de rang mondial La communauté académique de Sciences Po s'agrandit de 16 chercheurs et enseignants chercheurs de rang mondial Durant l'année académique 2013-2014, seize chercheurs et enseignants chercheurs ont rejoint

Plus en détail

Ecole de Commerce ou Sciences Po? Quelle formation pour quels débouchés?

Ecole de Commerce ou Sciences Po? Quelle formation pour quels débouchés? Ecole de Commerce ou Sciences Po? Quelle formation pour quels débouchés? Anthony Victor MEHL Business Development COREXSOLAR SOUTH AFRICA Antoine RIFFIOD Chargé de Communication FSACCI Sommaire Qui sommes-nous?

Plus en détail

Transfert des expérimentales et innovantes méthodes d enseignement pour l education de management

Transfert des expérimentales et innovantes méthodes d enseignement pour l education de management l education de management 2010-1-PL1-LEO01-11462 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2010 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Résumé: Transfert des expérimentales et innovantes

Plus en détail

Diplôme universitaire. French StudieS

Diplôme universitaire. French StudieS Diplôme universitaire French StudieS «être français, c est justement prendre en considération autre chose que la france Journal, 1957-1960, Denoël, 1976, p. 25» le mot de la directrice «Vous êtes : French

Plus en détail

Open Access et gestion des données dans Horizon 2020: intégrer les nouveaux attendus dans vos projets de recherche Programme provisoire

Open Access et gestion des données dans Horizon 2020: intégrer les nouveaux attendus dans vos projets de recherche Programme provisoire FACILITATE OPEN SCIENCE TRAINING FOR EUROPEAN RESEARCH 612425 Open Access et gestion des données dans Horizon 2020: intégrer les nouveaux attendus dans vos projets de recherche Programme provisoire Universités

Plus en détail

Pourquoi choisir Sciences Po?

Pourquoi choisir Sciences Po? BIENVENUE Pourquoi choisir Sciences Po? Un projet éducatif fondé sur les sciences sociales, qui donne des outils pour comprendre le monde contemporain, et développe l esprit critique. Une forte ouverture

Plus en détail

Travailler dans le secteur du conseil après son doctorat Syllabus. Victor Haïm Mamou 2015

Travailler dans le secteur du conseil après son doctorat Syllabus. Victor Haïm Mamou 2015 Travailler dans le secteur du conseil après son doctorat Syllabus Victor Haïm Mamou 2015 Résumé exécutif Les cabinets de conseil ouvrent de plus en plus leur recrutement aux docteurs Les métiers du conseil

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès

The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès Excellence in Higher Education, Research and Innovation L excellence dans l enseignement supérieur, la recherche et l innovation

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick

Plus en détail

Rencontres Cap Digital/ Master MTI

Rencontres Cap Digital/ Master MTI Rencontres Cap Digital/ Master MTI 2 Présentation du MTI «MTI est un master de premier plan, qui attire depuis sa création des étudiants d'horizons très divers. Issu d une coopération de plus de 30 ans

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Une coopération universitaire et culturelle innovante créée par l INSA et l UFE

Une coopération universitaire et culturelle innovante créée par l INSA et l UFE La formation francoégyptienne en architecture : Une coopération universitaire et culturelle innovante créée par l INSA et l UFE Sixième Dialogue Euro Méditerranéen de Management Public Nathalie Choplain,

Plus en détail

L importance des Brevets pour une Startup. Pierre C. Fazan CTO Innovative Silicon

L importance des Brevets pour une Startup. Pierre C. Fazan CTO Innovative Silicon L importance des Brevets pour une Startup Pierre C. Fazan CTO Innovative Silicon Exemple 1 AC Immune Start-up PSE Fondée en 2003 Financ. 24 MCHF 15 employés 2 Exemple 2 RAMBUS ACHIEVES 500TH PATENT MILESTONE

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Philippe BARBE. Professeur Economie -Finance Kedge Business School

Philippe BARBE. Professeur Economie -Finance Kedge Business School Philippe BARBE Professeur Economie -Finance Kedge Business School FORMATION-DIPLOMES 1997 : Doctorat ès Sciences Economiques. Thèse intitulée : «Ensemble d information de marché et détermination des taux

Plus en détail

Memorandum 15:17. Date: June 25, 2015. Presidents and Administrative Officers Local, Provincial and Federated Associations

Memorandum 15:17. Date: June 25, 2015. Presidents and Administrative Officers Local, Provincial and Federated Associations Memorandum 15:17 Date: June 25, 2015 To: From: Re: Presidents and Administrative Officers Local, Provincial and Federated Associations David Robinson, Executive Director Vacancy on Equity Committee CAUT

Plus en détail

2008 : Séminaires méthodologiques du CEFAG (Centre Européen de Formation Approfondie à la Gestion).

2008 : Séminaires méthodologiques du CEFAG (Centre Européen de Formation Approfondie à la Gestion). Mail : eric.barquissau@esc-pau.fr Téléphone : 05.59.92.33.31 Professeur Eric BARQUISSAU Formation 2013 : Doctorat en Sciences de Gestion - Marketing. Thèse : «L évaluation de la qualité de la relation

Plus en détail

Site personnel : http://www.u-paris10.fr/11300/0/fiche annuaireksup/&rh=pers_annuaire

Site personnel : http://www.u-paris10.fr/11300/0/fiche annuaireksup/&rh=pers_annuaire Nom : du Marais, Bertrand Titre : Professeur associé de droit public, Université de Paris Ouest Nanterre, France Conseiller d Etat Paris, France Affiliations : CRDP, Chercheur associé à EconomiX Tel :

Plus en détail

Master de sociologie : double diplôme possible

Master de sociologie : double diplôme possible Master de sociologie : double diplôme possible Parcours du master «changements sociaux en Europe» en partenariat avec l Université de Vienne Version française Information générale Les étudiants s inscrivent

Plus en détail

Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines?

Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines? Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines? Dominique Jolly, Professeur à SKEMA Business School, Professeur Visitant à CEIBS (Shanghai)

Plus en détail

Arnaud Raynouard. Vice-Président chargé des Affaires Internationales. Service des Relations Internationales 3

Arnaud Raynouard. Vice-Président chargé des Affaires Internationales. Service des Relations Internationales 3 L INTERNATIONAL EN CHIFFRES DAUPHINE INTERNATIONAL IN FIGURES 2011-2012 SERVICE DES RELATIONS INTERNATIONALES INTERNATIONAL OFFICE EDITO Globalisation, mondialisation, internationalisation... Quel que

Plus en détail

CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE

CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE (Note: This sample agreement will normally be initiated by the European/other partner institution on their proforma)

Plus en détail

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation Matières enseignées Stratégie internationale Commerce international Entrepreneuriat international International marketing Ventes et négociation

Plus en détail

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL Partenariat entre l Université Paul Cézanne et l École Centrale de Marseille L École Centrale de Marseille et l IAE Aix Graduate School of Management, composante de l Université Paul Cézanne, signent une

Plus en détail

State as a shareholder, corporate governance of SOEs

State as a shareholder, corporate governance of SOEs France : Etat-actionnaire, gouvernance des entreprises publiques State as a shareholder, corporate governance of SOEs Alain TURC, contrôleur général économique et financier Ministère de l économie, des

Plus en détail

SEMINAIRE RESIDENTIEL ANRT EIRMA. Management de l Innovation en Interculturel 8 11 Juin 2004 Château de Maffliers 95560 Maffliers

SEMINAIRE RESIDENTIEL ANRT EIRMA. Management de l Innovation en Interculturel 8 11 Juin 2004 Château de Maffliers 95560 Maffliers SEMINAIRE RESIDENTIEL ANRT EIRMA Management de l Innovation en Interculturel 8 11 Juin 2004 Château de Maffliers 95560 Maffliers Study Group Leader, Dr Clive Phillips, Kobe Steel Assisté de Dr Heinz Hefter,

Plus en détail

La formation. La session 2010. Comment candidater? Le label Docteur pour l entreprise

La formation. La session 2010. Comment candidater? Le label Docteur pour l entreprise APPEL À CANDIDATURE La formation p. 2 La session 2010 p. 3 Comment candidater? p. 5 Le label Docteur pour l entreprise p. 6 Plus de renseignements sur: http://institutdoctoral.paristech.fr et www.paristech.fr

Plus en détail

Pierre Alain MARTINEZ

Pierre Alain MARTINEZ CURRICULUM VITAE ABRÉGÉ Pierre Alain MARTINEZ ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Professeur Émérite, UFR Sciences

Plus en détail

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation à l EPFL) du 14 juin 2004 (Etat le 1 er septembre 2015) La Direction

Plus en détail

Alexandre REICHART Associate Researcher in PHARE Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Alexandre REICHART Associate Researcher in PHARE Université Paris I Panthéon-Sorbonne Alexandre REICHART Associate Researcher in PHARE Université Paris I Panthéon-Sorbonne Civil state: Born: 19 May 1986, Thionville, France Nationality: French Office: PHARE Maison des Sciences économiques

Plus en détail

Rapport annuel. Chaire de recherche du Canada en Administration publique et en gouvernance 2010-2011

Rapport annuel. Chaire de recherche du Canada en Administration publique et en gouvernance 2010-2011 Rapport annuel Chaire de recherche du Canada en Administration publique et en gouvernance 2010-2011 Bilan a) Objectifs fixés en 2010-2011 et résultats obtenus J'ai complété mon manuscrit : Power : Where

Plus en détail

ECOLE ET SOCIETE : LES PARADOXES DE LA DEMOCRATIE

ECOLE ET SOCIETE : LES PARADOXES DE LA DEMOCRATIE Sous la direction de Raymond Boudon, Nathalie Bulle, Mohamed Cherkaoui ECOLE ET SOCIETE : LES PARADOXES DE LA DEMOCRATIE PUF 2001 Sommaire PRESENTATION PREMIERE PARTIE Les contradictions de l école dans

Plus en détail

numéro 212 mars 2011 Dossier Les relations siège-filiales dans les multinationales Sous la direction de Ulrike Mayrhofer

numéro 212 mars 2011 Dossier Les relations siège-filiales dans les multinationales Sous la direction de Ulrike Mayrhofer numéro 212 mars 2011 SOMMAIRE 9 Ont contribué à ce numéro 13 Le couple DG-DRH à l épreuve des démarches compétences Bruno Henriet, Cathy Krohmer 29 Technologie polyfonctionnelle et compétences des acteurs.

Plus en détail

ESSEC Business School - 38030312 - Mai 2012 - *La réponse est en vous - Panorama des programmes

ESSEC Business School - 38030312 - Mai 2012 - *La réponse est en vous - Panorama des programmes ESSEC Business School - 38030312 - Mai 2012 - *La réponse est en vous - Panorama des programmes Nos fondamentaux L excellence L ouverture L engagement L entrepreneuriat L innovation L humanisme La responsabilité

Plus en détail

«Innovation, start-up et nouvelles technologies : l avenir des relations économiques entre l Europe et le Japon passe-t-il par les PME innovantes?

«Innovation, start-up et nouvelles technologies : l avenir des relations économiques entre l Europe et le Japon passe-t-il par les PME innovantes? BUSINESS FORUM JAPAN 2010 7ème édition Mercredi 26 mai Jeudi 27 mai Vendredi 28 mai Mercredi 26 mai 2010 16h00 / 19h00 Conférence de Haut Niveau Au Centre de Recherche de Toyota ED² 2650 Route des Colles

Plus en détail

British Council LearnEnglish Online

British Council LearnEnglish Online British Council LearnEnglish Online Kiros Langston, English Programmes Manager, British Council Tunisia Nick Cherkas, English Programmes Manager, British Council Morocco British Council LearnEnglish Online

Plus en détail

French / English bilingual and bicultural section

French / English bilingual and bicultural section Section bilingue et biculturelle français / anglais (6 ème / 5 ème / 2 nde ) French / English bilingual and bicultural section Deux langues et deux cultures Two languages and two cultures La section bilingue

Plus en détail

Sylvie LACUEILLE Professeur d Economie Département Finance & Economie

Sylvie LACUEILLE Professeur d Economie Département Finance & Economie Sylvie LACUEILLE Professeur d Economie Département Finance & Economie Education: October 1987 October 1982 June 1981 Le système français de crédits à l exportation- Université Monstesquieu Bordeaux IV-

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation à l EPFL) du 14 juin 2004 (Etat le 1 er septembre 2009) La Direction

Plus en détail

ETUDIER, TRAVAILLER ET VIVRE AUX EMIRATS ARABES UNIS.

ETUDIER, TRAVAILLER ET VIVRE AUX EMIRATS ARABES UNIS. ETUDIER, TRAVAILLER ET VIVRE AUX EMIRATS ARABES UNIS. Les Emirats Arabes Unis ; notamment Dubaï et Sharjah, offrent un cadre idéal pour poursuivre les études universitaires aux différents niveaux, licence,

Plus en détail

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE Le Master Economie Appliquée est destiné à des étudiants ayant reçu une formation universitaire solide en économie, statistiques, mathématiques et économétrie. Ce Master propose un cursus sur deux années

Plus en détail

Réunion du comité technique sur la gestion des déchets solides. Meeting of the Solid Waste Management Technical Committee

Réunion du comité technique sur la gestion des déchets solides. Meeting of the Solid Waste Management Technical Committee Réunion du comité technique sur la gestion des déchets solides. Meeting of the Solid Waste Management Technical Committee Le 12 juin 2014 18h30 Salle de conférence de la Commission de services régionaux

Plus en détail

«Si l enjeu des années 1980 a été pour les firmes automobiles de changer de modèle industriel, l enjeu actuel est probablement celui de leur

«Si l enjeu des années 1980 a été pour les firmes automobiles de changer de modèle industriel, l enjeu actuel est probablement celui de leur «Si l enjeu des années 1980 a été pour les firmes automobiles de changer de modèle industriel, l enjeu actuel est probablement celui de leur redéploiement international. Certes, l internationalisation

Plus en détail

Cours intensif en gestion des fondations donatrices

Cours intensif en gestion des fondations donatrices 16-18 septembre 2015 Cours intensif en gestion des fondations donatrices en collaboration avec COURS INTENSIF EN GESTION DES FONDATIONS DONATRICES Quelle fondation pour demain? Une formation destinée aux

Plus en détail

Fonds disponibles. Critères d'admissibilité Pour être admissible à une subvention aux étudiants du RRPSNB, vous devez répondre aux critères suivants :

Fonds disponibles. Critères d'admissibilité Pour être admissible à une subvention aux étudiants du RRPSNB, vous devez répondre aux critères suivants : Bourse d étude du Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau- Brunswick Le RRPSNB reconnait les grandes capacités de recherche des étudiants du Nouveau- Brunswick, tant des cycles supérieurs

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787

Plus en détail

Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA

Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA Master of Business Administration Management du Sport Ecole Européenne de Management reconnue par l Etat. Etablissement d Enseignement Supérieur

Plus en détail

Anne-Sophie FERNANDEZ

Anne-Sophie FERNANDEZ Anne-Sophie FERNANDEZ Courriel : Anne-sophie.fernandez@umontpellier.fr Fonction : Maître de conférences Biographie Anne-Sophie FERNANDEZ est Maître de Conférences au sein de l Université de Montpellier.

Plus en détail

CORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE

CORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH L a b o r a t o i r e E u r o p é e n p o u r l a P h y s i q u e d e s P a r t i c u l e s E u r o p e a

Plus en détail

Enseignement supérieur et Formation continue en Chine

Enseignement supérieur et Formation continue en Chine Enseignement supérieur et Formation continue en Chine Enjeux Est / Ouest Défis à relever et position française Michel PANET Consultant international mpanet@wanadoo.fr Professeur vacataire en Masters :

Plus en détail

Tian-Tan Horizon S.A. 瑞 士 天 壇 四 方 有 限 公 司

Tian-Tan Horizon S.A. 瑞 士 天 壇 四 方 有 限 公 司 WORLD EXPO 2010 SHANGHAI CHINA PRESENTATION PROGRAMME 2010 上 海 世 博 局 瑞 士 推 广 活 动 日 程 Monday 31 August 2009 Venue:Intercontinental Hotel Geneva 7-9 Chemin du Petit Saconnex 1209 Geneva 16h00 Presentation

Plus en détail

Transfer of e-learning quality innovation in mental health education (epsychnurse.net: equality System )

Transfer of e-learning quality innovation in mental health education (epsychnurse.net: equality System ) Transfer of e-learning quality innovation in mental health education (epsychnurse.net: equality System ) 2010-1-FI1-LEO05-03046 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Transfer of e-learning quality

Plus en détail

La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée

La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée 09.09.2009 INFORMATION A LA PRESSE La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée DFG et FNR signent un accord visant à simplifier les procédures

Plus en détail

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale CampusFrance 23 ème Congrès Conférence des Grandes Écoles Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale 7 Octobre 2010 ESTP Paris Le contexte international

Plus en détail

Règlement sur l indemnisation des employés de l État. Government Employees Compensation Regulations

Règlement sur l indemnisation des employés de l État. Government Employees Compensation Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Government Employees Compensation Regulations Règlement sur l indemnisation des employés de l État C.R.C., c. 880 C.R.C., ch. 880 Current to February 3, 2016 À jour au

Plus en détail

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation Atelier : Formation Rapport du Groupe 1 Brainstorming Formation actuarielle 1. Système de formation Formation universitaire ou Système examens (système anglo-saxon) Conciliation entre les deux: Formation

Plus en détail

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE A new offer adapted to English speaking companies May 30th, 2013 19.06.2013 - Page 1 SWISS PILOT PROJECT DEVELOPED IN GENEVE Project from the Swiss Confederation

Plus en détail

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR LE ROLE DE LA COMPTABILITE DANS LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SEMINAIRE ORGANISE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

Plus en détail

2015/16 International Exchange Students. Application Form. Etudiants Internationaux en Echange 2015/16. Dossier de Candidature

2015/16 International Exchange Students. Application Form. Etudiants Internationaux en Echange 2015/16. Dossier de Candidature 2015/16 International Exchange Students Application Form Etudiants Internationaux en Echange 2015/16 Dossier de Candidature 1. PERSONAL DATA/ COORDONNEES PERSONNELLES (block letters only / en majuscule)

Plus en détail

Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise.

Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise. Esther Jeffers Maître de conférence à l Université Paris 8 Email : esther.jeffers@univ-paris8.fr Thèmes de recherche Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise.

Plus en détail

Photo Manipulations in the 2011 CES

Photo Manipulations in the 2011 CES Canadian Election Study Methodological Briefs Methodological Brief #2013-A Photo Manipulations in the 2011 CES Patrick Fournier, Université de Montréal Stuart Soroka, McGill University Fred Cutler, University

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION : 2011 Feuille 1 / 6 SUJET DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES Epreuve de Langue Vivante Etrangère : ANGLAIS SESSION 2011 Durée : 1 h 30 Coefficient : 1 Ce sujet

Plus en détail