Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser."

Transcription

1 Réponses ENQUÊTE SUR L EAU Connaissez-vous les secrets de? Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. La Lizaine est appelée aussi «Ruisseau le Savoyard» sur la commune d'evette-salbert. Elle prendra le nom de "la Lizaine" après sa traversée de la commune de Frahier, elle se jette dans l'allan à Montbéliard (25200) après avoir été canalisée sous terre pour traverser la ville et ce jusqu'à son embouchure. Elle prend sa source dans l étang de Chenebier.

2 Analyser la rivière pour mieux la connaître a. Quels sont les éléments indispensables pour réaliser un Indice Biotique? - Rappelez-vous, l indice biotique est la méthode pour déterminer l aptitude d un milieu à permettre l installation et le développement de la vie aquatique (faune, flore). On peut le calculer en fonction des animaux prélevés qui ont des degrés de sensibilité différente à la pollution.

3 b. Cite trois animaux qui vivent dans des eaux de bonne qualité : Qualité de l eau : de très bonne qualité - -

4 Qualité de l eau : bonne qualité

5 c. Cite trois animaux qui peuvent s adapter aux eaux polluées : l - - -

6 Les analyses physico-chimiques (panneaux salle de réunion) : a. Est-il normal de trouver des nitrates dans l eau? Oui, les plantes en ont besoin pour leur croissance. Ils existent naturellement dans les sols et les eaux. Les ions nitrates se forment naturellement au cours du cycle de l azote, notamment lorsque des matières organiques se décomposent, par l action des bactéries du sol. L azote organique se transforme par oxydation en composés ammoniacaux puis en nitrates.

7 b. D où viennent-ils? 1. De la décomposition de la matière organique (manière naturelle). 2. Les nitrates sont également fabriqués de manière industrielle, à partir de l azote de l air et de gaz naturel. Ce sont des engrais très solubles dans l eau, ils ne sont pas retenus par le sol.

8 c. Quel phénomène apparaît quand le taux de nitrates présent dans l eau devient élevé? L eutrophisation L enrichissement des milieux aquatiques par des apports importants d éléments nutritifs est appelé eutrophisation. Elle se caractérise par la prolifération de plantes aquatiques. L homme accélère considérablement ce phénomène naturel par des déversements de divers produits dans le milieu aquatique d effluents riches en nitrates

9 d. Quelles sont les causes et les conséquences de cet excès de nitrate? Pour l environnement : Les eaux se chargent d algues microscopiques et filamenteuses qui leur donnent une couleur verte. Cette masse végétale crée un écran qui empêche la lumière de passer. L activité photosynthétique productrice d oxygène se trouve réduite à quelques mètres de la surface. De plus, les végétaux morts s accumulent sur le fond et leur décomposition accentue l appauvrissement en oxygène, qui se traduit par la disparition progressive des êtres vivants. - -

10 Pour la santé La question des nitrates et notamment leur présence dans les eaux de boisson préoccupe la population. Les nitrites se forment à partir des nitrates qui n auront pas été excrétés par l urine ou la salive. La transformation se produit dans la bouche et l estomac par l intermédiaire de certaines bactéries. Chez l adulte, sauf pour les personnes souffrant de dérèglement gastrique, la formation des nitrites est bloquée par l acidité de l estomac qui freine la multiplication des bactéries et tue la plupart des germes pathogènes responsables de la transformation des nitrates. Les nourrissons de moins de 6 mois on un organisme très fragile de par l'immaturité de certains de ses organes. Avant l'âge de 6 mois, l'appareil digestif n'est pas totalement formé et les nitrates peuvent se transformer en nitrites. Or ceux-ci peuvent oxyder l'hémoglobine. La méthémoglobine ainsi formée empêche une bonne oxygénation du sang à certaines doses.

11 e. Quelles sont les sources de pollutions dans nos eaux? Comment réduire ces pollutions? Les engrais chimiques : Evite les engrais chimiques lors de tes séances de jardinage et préfère les engrais biologiques, qui ne pollueront pas les nappes phréatique Produits ménagers : Limite l'utilisation des produits ménagers : ils contaminent eux aussi les eaux usées et peuvent très bien être remplacés par des produits naturels, comme l'alcool à brûler, le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, etc. Médicaments : Ne jette pas les médicaments dont tu n'as plus besoin dans les toilettes, ramène-les chez le pharmacien. Les produits : Les solvants, peintures, huiles? ne doivent pas non plus être vidés dans les toilettes ou l'évier, ni même dans la poubelle : ils doivent être ramenés au point de collecte. Sinon, ils terminent tout droit dans les eaux usées! Les déchets : N'abandonne pas tes emballages et déchets dans la nature, et tout particulièrement près des cours d'eau, qu'ils vont polluer. Fosse septique : Fais régulièrement vider ta fosse sceptique (tous les cinq ans environ) pour éviter qu'elle ne contamine l'eau.

12 Comment réduire les pollutions à plus grande échelle? Problème : Agriculture intensive : Solution : révision des pratiques La lutte contre la pollution diffuse provoquée par l agriculture, qui touche plus ou moins toutes les régions d agriculture intensive, demande d abord une révision des pratiques de la fertilisation azotée, c est-à-dire une adaptation des apports d engrais aux besoins des plantes. L irrigation aussi doit être mieux raisonnée, car elle augmente les risques de lessivage des nitrates dans le sol.

13 Problème : eaux usées qui se déversent directement dans la rivière Solutions : Station d épuration Installation destinée à épurer les eaux usées avant de les restituer au milieu naturel. Comité de bassin : Les agences de l eau financent les travaux d assainissement des eaux usées et de traitement de l eau potable à l aide de l argent de la redevance acquittée par les consommateurs d eau.

14 Assainissement : En France, 95 % de la population bénéficie du traitement de ses eaux usées. 76 % bénéficie d un traitement en station d épuration et 19 % est équipée d un dispositif d assainissement autonome. Il est nécessaire de traiter les eaux usées de façon à préserver les nappes et cours d eau, car les rejets non maîtrisés participent à la pollution diffuse par les nitrates. Mises bout à bout, les innombrables petites sources de pollution que constituent les habitations s avèrent tout aussi importantes que les sources industrielles, quoique moins spectaculaires. Problème : pollution de la ressource Solution : Nitrates et réglementation La directive Nitrates La directive européenne "Nitrates" de 1991 a prescrit aux Etats membres de réaliser un inventaire des zones vulnérables à la pollution par les nitrates d origine agricole. Ces zones sont celles où l on retrouve, dans l eau des nappes, des taux de nitrates supérieurs à 50 mg/l, ou supérieurs à 40 mg/l avec une tendance à la hausse. Solution : Protection des nappes Prévue par le décret-loi du 30 octobre 1935, mais non appliquée. La protection des captages n est devenue obligatoire que par la loi du 16 décembre 1964 et loi sur l eau du 3 janvier Cette dernière a mis en place les périmètres de protection des captages d eau potable. La circulaire du 15 février 1993 du ministère de l Environnement précise les cas où la mise en place des périmètres de protection s impose. Il s agit, dans le cas des eaux souterraines, des captages dans une nappe alluviale ou dans des terrains largement fissurés.

15 Solution : Captage. Les périmètres de protection d un captage sont définis après une étude hydrogéologique. Leur but est de protéger les abords immédiats de l ouvrage et son voisinage et d interdire ou réglementer les activités qui pourraient dégrader la qualité des eaux captées.

16 F : Lister des gestes pour économiser l eau domestique (chez soi/ au jardin?) Récupérer et utiliser l eau de pluie pour arroser les plantes, laver la voiture. Bien refermer les robinets après utilisation Prioriser la douche au bain (60l au lieu de 150l) Eviter le goutte à goutte Couper l eau quand on se savonne Pensez à stocker l'eau de pluie, pour parer aux sécheresses que l'on connaît depuis plusieurs années! Bonus : Que retiens-tu de ce travail sur l eau? Préserver les rivières L eau n est pas accessible à tout le monde et de plus en plus rare L eau est précieuse, éviter de la gaspiller Faire attention à ses gestes au quotidien L eau = la vie Merci à tous les élèves qui ont participé à cette enquête!

Notre usage quotidien de l eau. L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes

Notre usage quotidien de l eau. L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes Notre usage quotidien de l eau L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes En France, en 2009, chacun d entre nous a consommé en moyenne 165 litres d eau par jour, tous

Plus en détail

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Si vous ne pouvez pas être relié au réseau du tout-à-l égout, vous devez disposer d un système d assainissement autonome pour traiter vos eaux

Plus en détail

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser 1 Séance 1 - Recueil des conceptions / connaissances des enfants 1ère phase: Ecoute d une histoire comme introduction

Plus en détail

L' homme agit sur son environnement.

L' homme agit sur son environnement. Duong Alexis 6eB L' homme agit sur son environnement. Causes des pollutions du sol Le sommaire La pollution des sols. -Introduction p3. -1) Définition du rôle du sol p 4-5. -2) Les causes de la pollution

Plus en détail

Maintenant, je sais que

Maintenant, je sais que Niveaux : 6 e et 8 e, secondaire 3 Maintenant, je sais que Matières scolaires : sciences de la nature, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances. Objectifs : Expliquer sa

Plus en détail

Eaux usées Centre de traitement

Eaux usées Centre de traitement EN BREF Dans une goutte d eau Eaux usées Centre de traitement Les eaux usées sont fréquemment appelées eaux d égout. Il s agit d eaux qui ont été utilisées pour le lavage et le nettoyage par chasse d eau

Plus en détail

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Réunion d information LES EAUX USEES DOMESTIQUES : Définition Quelles solutions de traitement? Quelle règlementation? Oct.09 Les Eaux Usées Domestiques

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature.

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature. La planète bleue Exercice Fiche n / Élève A l aide des documents que tu as consultés, réponds aux Où trouve-t-on de l eau dans l Univers? Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une

Plus en détail

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente La Maison du Développement Durable présente LE CARNET DE L ELEVE La Maison du Développement Durable est une réalisation d Objectif D. 15, rue André Del Sarte - 75018 Paris Ils t accompagnent pendant toute

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif sommaire 1) Pourquoi assainir? 2) Les lois et les obligations. 3) Technique de l ANC. 4) Déroulement de la visite. 1) Pourquoi assainir? Pour restituer

Plus en détail

Les nitrates : sources de problèmes

Les nitrates : sources de problèmes Les nitrates : sources de problèmes Nitrates et azote : quels liens avec notre alimentation et notre eau potable? Les nitrates (NO 3 ) sont des composés chimiques incolores, inodores et insipides constitués

Plus en détail

eau, nitrate agr culture mieux comprendre Le rôle du nitrate pour une agriculture durable, qui respecte L eau

eau, nitrate agr culture mieux comprendre Le rôle du nitrate pour une agriculture durable, qui respecte L eau eau, nitrate & i- agr culture mieux comprendre Le rôle du nitrate pour une agriculture durable, qui respecte L eau Les agriculteurs utilisent et produisent du nitrate, sous forme d engrais organique (fumier,

Plus en détail

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire.

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire. Calcaire En traversant les diverses couches géologiques, l'eau se charge en de nombreux minéraux et notamment en carbonate de calcium, plus communément appelé calcaire. Une eau riche en calcaire est qualifiée

Plus en détail

Comment gérer l eau dans mon entreprise?

Comment gérer l eau dans mon entreprise? Comment gérer l eau dans mon entreprise? Déroulement de la matinée 9h30 : «L Eau, l Or bleu de notre région» Madame Sophie BREMS Journaliste, RTBF, La première 10h15 : «L assainissement des eaux usées

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte Eau constituants nécessaire à la vie Pourquoi l eau est-elle si importante? Comment l eau est répartie sur la Terre? Sous quelle forme existe

Plus en détail

Éducation au développement durable Préserver l environnement

Éducation au développement durable Préserver l environnement séance 1 Éducation au développement durable Préserver l environnement Je découvre Fotolia - Stéphane Bidouze Fotolia - Sergiy Serdyuk Fotolia - Mujka Observe chacun des documents. Que constates-tu? D où

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

5 questions. L eau usee en. Où vont nos eaux usées? Pourquoi assainir nos eaux usées? Quelles quantité d eau usée produisons-nous?

5 questions. L eau usee en. Où vont nos eaux usées? Pourquoi assainir nos eaux usées? Quelles quantité d eau usée produisons-nous? L assainissement et vous L eau usee en 5 questions 1 3 2 Où vont nos eaux usées? Chaque jour nous produisons des eaux usées. Elles sont issues de la vaisselle, de la douche, de la lessive ou des WC. On

Plus en détail

L assainissement non collectif. (ou assainissement individuel)

L assainissement non collectif. (ou assainissement individuel) L assainissement non collectif (ou assainissement individuel) Chaque jour, vous utilisez de l eau pour la vaisselle, la douche, la lessive, les WC Ce sont les eaux usées domestiques. Après usage, ces eaux

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Analyse de qualité de l eau 212 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Entre août et octobre 212, l OBVNEBSL a procédé a des

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUETE

QUESTIONNAIRE D ENQUETE 1 QUESTIONNAIRE D ENQUETE Sujet : «Contribution à l étude des savoirs et des pratiques locaux ayant une incidence directe sur les ressources naturelles collectives : cas de la Commune RUTEGAMA et de la

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO! Vous arrosez avec l eau de pluie Vous gagnez 100 Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres L équipe suivante joue 2 Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO!

Plus en détail

Sauvons notre planète

Sauvons notre planète présente Economisez l eau Dans des conditions de fosses septiques normales, toute l eau utilisée dans votre maison est alimentée par le biais de trappes àgraisse, de gravières et ensuite gaspillée. Avec

Plus en détail

SPANC. Un nouveau service public! Le diagnostic des assainissements individuels. Plateau Picard Communauté de Communes

SPANC. Un nouveau service public! Le diagnostic des assainissements individuels. Plateau Picard Communauté de Communes Le diagnostic des assainissements individuels Un nouveau service public! Plateau Picard Communauté de Communes Diagnostic des assainissements non collectif SPANC La loi sur l eau et les milieux aquatiques

Plus en détail

MEMOIRE CONCERNANT : PROJET DE REGLEMENT SUR LE CONTROLE DES DEVERSEMENTS D EAUX USEES DANS LES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT ET COURS D EAU

MEMOIRE CONCERNANT : PROJET DE REGLEMENT SUR LE CONTROLE DES DEVERSEMENTS D EAUX USEES DANS LES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT ET COURS D EAU MEMOIRE CONCERNANT : PROJET DE REGLEMENT SUR LE CONTROLE DES DEVERSEMENTS D EAUX USEES DANS LES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT ET COURS D EAU Présenté à la Commission de l environnement de la Communauté Métropolitaine

Plus en détail

LES PETITES GOUTTES DU GRAND GASPILLAGE

LES PETITES GOUTTES DU GRAND GASPILLAGE LES PETITES GOUTTES DU GRAND GASPILLAGE Objectif(s) : Prendre conscience que l eau est une ressource naturelle limitée Comprendre que nous avons tendance à en gaspiller une grande quantité chaque jour

Plus en détail

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui?

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? Journée montérégienne de santé publique 7 juin 2006 Chantal d Auteuil, directrice générale La Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi Organisme

Plus en détail

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES!

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! 1 En moyenne, une personne gaspille 20 à 30% d'eau tous les jours, soit par inadvertance,

Plus en détail

SPANC : Service Public d'assainissement Non Collectif

SPANC : Service Public d'assainissement Non Collectif SPANC : Service Public d'assainissement Non Collectif LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE L eau étant devenue patrimoine commun, il est nécessaire de redonner au milieu naturel une eau traitée, dans le but de préserver

Plus en détail

Teneurs en nitrates et nitrites de la Vologne (partie 1) TAUX AUTORISES POUR UNE EAU DE CONSOMMATION

Teneurs en nitrates et nitrites de la Vologne (partie 1) TAUX AUTORISES POUR UNE EAU DE CONSOMMATION L eau de la Vologne est-elle de bonne qualité? Les élèves du lycée Jean LURCART ont commencé leurs études sur des bases de données, les conditions climatiques actuelles ne permettant pas de réaliser une

Plus en détail

Le circuit de l eau domestique

Le circuit de l eau domestique 7 Le circuit de l eau domestique L approvisionnement en eau, autrefois et aujourd hui On pourra utiliser les ressources documentaires du CDI ou celles d internet 1. Réalisation de dossiers documentaires

Plus en détail

Compte rendu : Visite de la station d épuration «Grand Prado» de Sainte-Marie

Compte rendu : Visite de la station d épuration «Grand Prado» de Sainte-Marie Compte rendu : Visite de la station d épuration «Grand Prado» de Sainte-Marie Introduction Le vendredi 21 mars de 8h30 à 11h30, nous nous sommes rendus en bus avec la classe de CM2 c de Mr GRENOUILLER,

Plus en détail

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT 1 sujet à traiter parmi ceux-là : - La maîtrise de la fécondité - Mode de vie et alimentation - Mode de vie et exposition au soleil - Des pratiques

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE 5. d après un conte indien. Littérature - Fiche élève 5 / page 1/5. www.cieau.com

FICHE ÉLÈVE 5. d après un conte indien. Littérature - Fiche élève 5 / page 1/5. www.cieau.com Un porteur d eau indien avait deux grandes jarres, suspendues aux deux extrémités d une pièce de bois qui épousait la forme de ses épaules. L une des jarres avait un éclat, alors que l autre conservait

Plus en détail

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous :

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous : L oxygène dissous Pourquoi l'oxygène dissous est-il important? L air que nous respirons contient de l oxygène (O 2 ), c est bien connu. Il y en a aussi dans les cours d eau, suite au contact entre l air

Plus en détail

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

PRENDRE CONSCIENCE DE LA VALEUR DE L EAU

PRENDRE CONSCIENCE DE LA VALEUR DE L EAU Activités éducatives pour les élèves de 8 à 9 ans PRENDRE CONSCIENCE DE A VAEUR DE EAU NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉÈVES DE 8 À 9 ANS SOMMAIRE DE ACTIVITÉ es élèves prennent conscience de l importance

Plus en détail

L eau ne tombe pas du ciel!

L eau ne tombe pas du ciel! DOSSIER2 L eau ne tombe pas du ciel! L eau douce, entre rareté et inégale répartition. DÉCOUPAGE DE LA FICHE Chaque fiche pédagogique «dossier» est structurée en deux parties : Première partie : documents

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

Comment utiliser le tableau des polluants de l eau à l expo?

Comment utiliser le tableau des polluants de l eau à l expo? Comment utiliser le tableau des polluants de l eau à l expo? Le tableau des polluants C est un outil pédagogique central de l expo! Il permet: - de récapituler les grandes catégories de déchets qui se

Plus en détail

COMMENT ÉVALUER LA SANTÉ D UN LAC. Alaa Maaref

COMMENT ÉVALUER LA SANTÉ D UN LAC. Alaa Maaref COMMENT ÉVALUER LA SANTÉ D UN LAC Alaa Maaref Sommaire Introduction Pourquoi évaluer la santé d un lac? Comment évaluer la santé d un lac? Qui doit le faire? Conclusion UN LAC, c'est un organisme vivant!

Plus en détail

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises Dans le cadre de démarches environnementales et de développement durable, de nombreux maîtres d ouvrages, notamment les collectivités territoriales,

Plus en détail

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises 1 Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises C est après trois années de travail que les pêcheurs de loisir, représentés par la Fédération

Plus en détail

Syndicat la Vérone : Alissas Chomérac Projet 2009 :

Syndicat la Vérone : Alissas Chomérac Projet 2009 : Syndicat la Vérone : Le Syndicat d assainissement de la Vérone regroupe les communes d Alissas et de Chomérac. Les compétences du Syndicat concernent la collecte et le traitement des eaux usées. La gestion

Plus en détail

Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures. Synthèse Juin 2009

Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures. Synthèse Juin 2009 Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures Synthèse Juin 2009 COMITE DE BASSIN DE LA REUNION DIREN OFFICE DE L'EAU - Consultation

Plus en détail

Géographie. Chapitre n. L accès à l eau

Géographie. Chapitre n. L accès à l eau Géographie Chapitre n. L accès à l eau I) Les ressources en eau en Australie Problématiques : Pourquoi les habitants d Aldinga ont-ils adopté une telle attitude face à l eau? Comment l eau est-elle utilisée

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

2. Pour chaque échantillon : comptabiliser le nombre d organismes observés («Effectif des échantillons»).

2. Pour chaque échantillon : comptabiliser le nombre d organismes observés («Effectif des échantillons»). Appréciation de la qualité biologique des systèmes lotiques Calcul d Indice Biologique Global Normalisé (IBGN) : analyse des données, comparaison, interprétation Écologie 1 Objectifs À partir d un exemple

Plus en détail

Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole. Quels enjeux?

Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole. Quels enjeux? Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole Quels enjeux? L eau est un patrimoine commun dont la valeur est reconnue par tous. Charte européenne de l eau, 1967 Atteindre

Plus en détail

Nos rendez-vous. www.eau-loire-bretagne.fr www.prenons-soin-de-leau.fr. 1 plénière. Stand n 146. 4 ateliers

Nos rendez-vous. www.eau-loire-bretagne.fr www.prenons-soin-de-leau.fr. 1 plénière. Stand n 146. 4 ateliers Nos rendez-vous sur le 16 e carrefour des gestions locales de l eau 1 plénière Le projet de Sdage Loire-Bretagne 2016-2021 soumis à la consultation du public et des assemblées. Jeudi 29 janvier / 14h30-16h

Plus en détail

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF?

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? I LA POLLUTION QUE NOUS PRODUISONS ET SON IMPACT SUR LE MILIEU NATUREL Pollution = Introduction d éléments extérieurs non

Plus en détail

dossier de presse ******************************************************************************+ ( #

dossier de presse ******************************************************************************+ ( # v e n d r e d i 1 9 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse en présence de!"#$%&, vice-président du conseil général '( ) ******************************************************************************+

Plus en détail

Pour améliorer la qualité Objectif esthétique pour l eau potable 1 mg/l

Pour améliorer la qualité Objectif esthétique pour l eau potable 1 mg/l Dans une goutte d eau Cuivre Le cuivre (Cu) est présent à l état naturel dans la roche, le sol, les plantes, les animaux, l eau, les sédiments et l air. Le cuivre est souvent présent sous forme de minéraux,

Plus en détail

Dans ces expériences, nous avons montré la réduction de la consommation d eau sur un robinet à l aide d un mousseur économique

Dans ces expériences, nous avons montré la réduction de la consommation d eau sur un robinet à l aide d un mousseur économique Introduction Dans une maison muni d un jardin, il existe plusieurs moyens pour réduire sa consommation d eau sur différents appareils : - Mise en place d un «stop douche» ou un mitigeur thermostatique

Plus en détail

LE SPANC VOUS CONSEILLE POUR :

LE SPANC VOUS CONSEILLE POUR : LE SPANC VOUS CONSEILLE POUR : ~ LA CONCEPTION D UN DISPOSITIF NEUF, ~ LA MODIFICATION D UNE INSTALLATION EXISTANTE. ET CONTRÔLE LA CONFORMITÉ DES INSTALLATIONS. POUR TOUT RENSEIGNEMENT 02 98 15 29 80

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay DOSSIER THEMATIQUE NOVEMBRE 2013 La station d épuration Acantia d Annonay certifiée ISO 14001 CONTACT Lyonnaise des Eaux Provence / SDEI Florian

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

Guide de l assainissement non collectif

Guide de l assainissement non collectif éco-action eau assainisse m ent Guide de l assainissement non collectif Guide de l assainissement non collectif éco-action eau assainisse m ent Dans un souci de santé publique et afin de veiller à la protection

Plus en détail

Qu est-ce que le respect du vivant?

Qu est-ce que le respect du vivant? Le respect de l environnement Qu est-ce que le respect du vivant? JE DÉCOUVRE QU EST-CE QUI EST VIVANT? Tu sais déjà que les animaux, les végétaux et les champignons sont des êtres vivants. Ils ont tous

Plus en détail

Collège (4 ème, 3 ème )

Collège (4 ème, 3 ème ) Collège (4 ème, 3 ème ) ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un

Plus en détail

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE QU EST-CE QUE LE PARLEMENT DES JEUNES POUR L EAU? Le Parlement des

Plus en détail

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)?

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Dans une Déclaration Environnementale de Produit ou EPD, 11 catégories d impact sur l environnement sont exprimées en chiffres. Il s agit d

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS

BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS Ou comment raccorder son habitation pour traiter les eaux usées et évacuer les eaux pluviales. www.grandtoulouse.fr Grand Toulouse - Direction Assainissement 1, place

Plus en détail

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme :

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme : Empreintes Les milieux Le défi de l'énergie L'énergie est indispensable, mais c'est aussi un des secteurs posant les plus grands défis en matière de pollution et de changements climatiques. Il existe plusieurs

Plus en détail

Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006

Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006 Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006 SPECIAL ASSAINISSEMENT Une réunion publique sur le thème de l assainissement s est tenue en juin à la salle des fêtes de Coucy. L objectif de cette rencontre était de

Plus en détail

Nous savons que la chimie est bien présente dans notre quotidien : sur la plupart des emballages en matière plastique se trouve un logo qui précise

Nous savons que la chimie est bien présente dans notre quotidien : sur la plupart des emballages en matière plastique se trouve un logo qui précise Nous savons que la chimie est bien présente dans notre quotidien : sur la plupart des emballages en matière plastique se trouve un logo qui précise la nature exacte de la matière plastique employée : PET,

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques que

Plus en détail

Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement.

Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement. Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement. L eau de javel s utilise soit pure, pour désinfecter uniquement, soit mélangée à du détergent, dans un

Plus en détail

LES ASPECTS TECHNIQUES

LES ASPECTS TECHNIQUES LES ASPECTS TECHNIQUES La réalisation d un dispositif d assainissement non collectif devra être conforme au DTU 64.1 XP P 16-603 (mars 2007). Le prétraitement : Le système de prétraitement retient les

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

16 Anima ons GRATUITES dans le bassin de l Ourthe

16 Anima ons GRATUITES dans le bassin de l Ourthe 16 Anima ons GRATUITES dans le bassin de l Ourthe Programme «Ecoles» Dans le cadre des journées de l eau, le Contrat de rivière Ourthe vous propose comme chaque année de participer avec votre classe à

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse de l Ammoniaque École Secondaire But: Déterminer la concentration en ammoniaque d'une eau potable provenant de 4 sources différentes, et d'un échantillon à la limite acceptée par l'union Européenne

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE

INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE ACCUEIL CLIENTÈLE «L EAU DE MA VILLE» DOSSIER DE PRESSE 24 NOVEMBRE 2014 INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE «L EAU DE MA VILLE» CONTACT PRESSE LYONNAISE DES EAUX PROVENCE SDEI Yaëlle BEGNATBORDE

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie?

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Durée Matériel Objectifs Compétenc es Lexique 1 heure Pour chaque groupe : - un ordinateur connecté à Internet (si cela n est pas possible, distribuer

Plus en détail

BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION ECO-PROFIL

BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION ECO-PROFIL ECO-PROFIL BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION «Acteur d un développement plus durable, Inertam souhaite présenter à ses clients des informations fiables

Plus en détail

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Introduction : Historique de l hydrologie urbaine Les solutions techniques Sommaire Définition des «Techniques

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Campagne de communication des acteurs de l eau de La Réunion 03 septembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Campagne de communication des acteurs de l eau de La Réunion 03 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Campagne de communication des acteurs de l eau de La Réunion 03 septembre 2014 Les Acteurs de l eau de La Réunion sont heureux de vous présenter la nouvelle campagne de communication

Plus en détail

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement Manifestations sportives dans les espaces naturels Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement La FRAPNA travaille depuis plusieurs années avec les organisateurs de manifestations

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

De 2013 à 2018, l agence de l eau apportera. Les redevances. Pollution de l eau d origine industrielle et modernisation des réseaux de collecte

De 2013 à 2018, l agence de l eau apportera. Les redevances. Pollution de l eau d origine industrielle et modernisation des réseaux de collecte Les redevances de l agence de l eau Loire-Bretagne 2 0 1 3-2 0 1 8 de l eau d origine industrielle et modernisation des réseaux de collecte J. L. Aubert De 2013 à 2018, l agence de l eau apportera 2,45

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont :

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont : Contexte et objectifs Le Syndicat National de l Extrusion Plastique (SNEP) rassemble plus d une trentaine d entreprises adhérentes, spécialisées dans la transformation de profilés par l extrusion et dans

Plus en détail

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau.

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau. L eau du logement I- Alimentation en eau. L eau est un bien rare, fragile et précieux. L eau est le patrimoine de tous et il faut la protéger. Elle est utilisée pour : - Nourriture et boissons : 7%. -

Plus en détail

L eau dure La dureté de l eau

L eau dure La dureté de l eau L eau dure La dureté de l eau Tous les jours, les publicités nous parlent de l'eau qui est trop dure, de l'eau qui est pleine de calcaire, que cela n'est pas bon. Quelles sont les conséquences liées à

Plus en détail

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX RECUPERATION D EAUX de PLUIE au JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX A quelques centaines de mètres de l historique «PONT de PIERRE» enjambant

Plus en détail

Les pompes à chaleur. ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds. Capter les calories

Les pompes à chaleur. ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds. Capter les calories Les pompes à chaleur ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds Elles valorisent les calories du sol ou de l eau des. nappes par le biais de réseaux de capteurs, de sondes ou de forages d eau.

Plus en détail

CIRCONSCRIPTION DU MARIGOT ZEP NORD-EST

CIRCONSCRIPTION DU MARIGOT ZEP NORD-EST EVALUATION CYCLE III EDUCATION AU TRI ET A LA VALORISATION DES DECHETS 1 1. Réaliser un tri sélectif. 10 Voici les déchets générés par les activités de la maison, écris sous chaque déchet la lettre correspondant

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail