FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V4.05. Flux Thermiques Détermination des distances d'effets. Damien ECORCE.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V4.05. Flux Thermiques Détermination des distances d'effets. Damien ECORCE."

Transcription

1 Interface graphique v Outil de calcul V4.5 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : Société : No du Projet : Daien ECORCE Bureau Alpes-Contrôles SDService_1 Cellule : Coentaire : Date de création du fichier de données d'entrée : Date de création du fichier de résultats : 23/12/2 à 16:3:36 23/12/ Page 1

2 I. DONNEES D'ENTREE : SDService_1 Donnée Cible Données urs entre cellules Hauteur de la cible : 1,8 REI C1/C2 : in Géoétrie Cellule 1 No de la Cellule : Stockage atières preières 1 Longueur axiu de la cellule () 3 Largeur axiu de la cellule () 23, Hauteur axiu de la cellule () 7, Coin 1 L1 () L2 () Coin 2 L1 () L2 () Coin 3 L1 () L2 () Coin 4 L1 () L2 () Hauteur coplexe L () H () H sto () Toiture Résistance au feu des poutres (in) Résistance au feu des pannes (in) Matériaux constituant la couverture Nobre d'exutoires Longueur des exutoires () Largeur des exutoires () Panneaux sandwich - laine de roche 1 3, 2, Page 2

3 Parois cellule n 1 P4 P3 Cellule 1 P1 P2 Paroi 1 Paroi 2 Paroi 3 Paroi 4 Coposantes de la Paroi Monocoposante Monocoposante Monocoposante Monocoposante Structure Support Nobre de Portes de quais Largeur des portes () Hauteur des portes () Matériau R(i) : Résistance Structure(in) E(i) : Etanchéité aux gaz (in) I(i) : Critère d'isolation de paroi (in) Y(i) : Résistance des Fixations (in) 1 3, Panneaux sandwich-laine de roche Panneaux sandwich-laine de roche Panneaux sandwich-laine de roche Panneaux sandwich-laine de roche Page 3

4 Stockage de la cellule n 1 Mode de stockage Masse Diensions Longueur de préparation A Longueur de préparation B Déport latéral a Déport latéral b Hauteur du canton Stockage en asse Nobre d'îlots dans le sens de la longueur Nobre d'îlots dans le sens de la largeur Largeur des îlots Longueur des îlots Hauteur des îlots Largeur des allées entre îlots 2 2 9, 12,5 4,5 Palette type de la cellule n 1 Diensions Palette Longueur de la palette : Largeur de la palette : Hauteur de la palette : Volue de la palette : 1, 1, 1,5 1,5 3 No de la palette : Coposition de la Palette (Masse en kg) Palette Bois Poids total de la palette : 44 kg Bois Palette Bois NC NC NC NC NC 42 2 NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC Données suppléentaires Durée de cobustion de la palette : Puissance dégagée par la palette : 136,6 in 966,5 kw Page 4

5 Géoétrie Cellule 2 No de la Cellule : Stockage atières preières 2 Longueur axiu de la cellule () 25, Largeur axiu de la cellule () 3 Hauteur axiu de la cellule () 8,5 Coin 1 L1 () L2 () Coin 2 L1 () L2 () Coin 3 L1 () L2 () Coin 4 L1 () L2 () Hauteur coplexe L () H () H sto () Toiture Résistance au feu des poutres (in) Résistance au feu des pannes (in) Matériaux constituant la couverture Nobre d'exutoires Longueur des exutoires () Largeur des exutoires () Panneaux sandwich - laine de roche 1 3, 2, Page 5

6 Parois cellule n 2 P4 P3 Cellule 2 P1 P2 Paroi 1 Paroi 2 Paroi 3 Paroi 4 Coposantes de la Paroi Monocoposante Monocoposante Monocoposante Monocoposante Structure Support Nobre de Portes de quais Largeur des portes () Hauteur des portes () Matériau R(i) : Résistance Structure(in) E(i) : Etanchéité aux gaz (in) I(i) : Critère d'isolation de paroi (in) Y(i) : Résistance des Fixations (in) 1 3, Panneaux sandwich-laine de roche Panneaux sandwich-laine de roche Panneaux sandwich-laine de roche Panneaux sandwich-laine de roche Page 6

7 Stockage de la cellule n 2 Mode de stockage Masse Diensions Longueur de préparation A Longueur de préparation B Déport latéral a Déport latéral b Hauteur du canton Stockage en asse Nobre d'îlots dans le sens de la longueur Nobre d'îlots dans le sens de la largeur Largeur des îlots Longueur des îlots Hauteur des îlots Largeur des allées entre îlots ,5 1 4,5 Palette type de la cellule n 2 Diensions Palette Longueur de la palette : Largeur de la palette : Hauteur de la palette : Volue de la palette : 1, 1, 1,5 1,5 3 No de la palette : Coposition de la Palette (Masse en kg) Palette Bois Poids total de la palette : 44 kg Bois Palette Bois NC NC NC NC NC 42 2 NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC Données suppléentaires Durée de cobustion de la palette : Puissance dégagée par la palette : 136,6 in 966,5 kw Page 7

8 Merlons Vue du dessus 1 2 (X1;Y1) (X2;Y2) Coordonnées du preier point Coordonnées du deuxièe point Merlon n Hauteur () X1 () Y1 () X2 () Y2 () Page 8

9 II. RESULTATS : SDService_1 Départ de l'incendie dans la cellule : Stockage atières preières 1 Durée de l'incendie dans la cellule : Stockage atières preières 1 Durée de l'incendie dans la cellule : Stockage atières preières , in in Distance d'effets des flux axiu Flux (kw/²) Avertisseent: Dans le cas d'un scénario de propagation, l'interface de calcul Fluilog ne vérifie pas la cohérence entre les saisies des caractéristiques des parois de chaque cellule et la saisie de tenue au feu des parois séparatives indiquée en page 2 de la note de calcul. Pour inforation : Dans l'environneent proche de la flae, le transfert convectif de chaleur ne peut être négligé. Il est donc préconisé pour de faibles distances d'effets coprises entre 1 et 5 de retenir une distance d'effets de 5 et pour celles coprises entre 6 et 1 de retenir 1. Page 9

FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V4.02. Flux Thermiques Détermination des distances d'effets. Nicolas NOUGER.

FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V4.02. Flux Thermiques Détermination des distances d'effets. Nicolas NOUGER. Interface graphique v. 4...4 Outil de calcul V4.2 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : Société : No du Projet : Cellule : Coentaire : Date de création du fichier de données

Plus en détail

FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V Flux Thermiques Détermination des distances d'effets SOCOTEC FP1 + FP2 + FP3 19/2/15

FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V Flux Thermiques Détermination des distances d'effets SOCOTEC FP1 + FP2 + FP3 19/2/15 Interface graphique v. 3..2.1 Outil de calcul V3.31 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : Société : No du Projet : Cellule : TOUSSAINT Nicolas SOCOTEC SOCAMIL1Froidpositif1_1_5_1

Plus en détail

FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V Flux Thermiques Détermination des distances d'effets DEKRA.

FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V Flux Thermiques Détermination des distances d'effets DEKRA. Interface graphique v. 4...3 Outil de calcul V4.7.2 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : Société : No du Projet : Cellule : 273 DEKRA Cellules5avecdispositions_Vfinale_ 2 cellules

Plus en détail

FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V Flux Thermiques Détermination des distances d'effets SOCOTEC SOCAMIL3OPM_1_1 OPM

FLUMilog. Interface graphique v Outil de calcul V Flux Thermiques Détermination des distances d'effets SOCOTEC SOCAMIL3OPM_1_1 OPM Interface graphique v. 3..2.1 Outil de calcul V3.31 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : Société : No du Projet : Cellule : TOUSSAINT Nicolas SOCOTEC SOCAMIL3OPM_1_1 OPM Coentaire

Plus en détail

FLUMilog. Flux Thermiques Détermination des distances d'effets. Interface graphique v Outil de calcul V4.06. Utilisateur : AFIRM.

FLUMilog. Flux Thermiques Détermination des distances d'effets. Interface graphique v Outil de calcul V4.06. Utilisateur : AFIRM. Interface graphique v. 4...4 Outil de calcul V4.6 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : Société : No du Projet : AF AFIRM GF_LOCALSTOSK_216_vs2_2_1 Cellule : Coentaire : Date

Plus en détail

FLUMilog. Interface graphique v. 3.0.2.1 Outil de calcul V3.031. Flux Thermiques Détermination des distances d'effets SOCOTEC FROID NEGATIF 19/2/15

FLUMilog. Interface graphique v. 3.0.2.1 Outil de calcul V3.031. Flux Thermiques Détermination des distances d'effets SOCOTEC FROID NEGATIF 19/2/15 Interface graphique v. 3..2.1 Outil de calcul V3.31 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : Société : No du Projet : Cellule : TOUSSAINT Nicolas SOCOTEC SOCAMIL2FN_1_1_9_1 FROID

Plus en détail

Annexe 8 Etude Flumilog bâtiment existant

Annexe 8 Etude Flumilog bâtiment existant Annexe 8 Etude Fluilog bâtient existant Annexe 8 Interface graphique v. 3..2.1 Outil de calcul V3.31 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : PROVOTRANS Société : No du Projet :

Plus en détail

5 - DOCUMENTS ANNEXÉS

5 - DOCUMENTS ANNEXÉS Réf AM/E.2478.B.14 Anne MALBRAND Octobre 2014 Complété en Décembre 2016 DOSSIER DE DEMANDE D ENREGISTREMENT D UNE INSTALLATION CLASSÉE 5 - DOCUMENTS ANNEXÉS INARIZ Beausoleil 22400 - LAMBALLE LISTE DES

Plus en détail

Modélisation des effets thermiques d un incendie

Modélisation des effets thermiques d un incendie Modélisation des effets theriques d un incendie Agence HSE Bourgogne Chapagne 59 rue Rayond Poincaré CS 50252 10004 TROYES CEDEX Tél. 03 25 73 62 70 Fax. 03 25 73 60 77 Eail : hse.bourgogne-chapagne@socotec.co

Plus en détail

PJ 24 : Note de synthèse sur Flumilog

PJ 24 : Note de synthèse sur Flumilog PJ 24 : Note de synthèse sur Flumilog SOMMAIRE 1. - PREAMBULE - RAPPELS... 2 2. - METHODOLOGIES... 3 3. - HYPOTHESES DE MODELISATION... 3 3.1. - Justification de la structure de cellule... 3 3.1. - Justification

Plus en détail

Modélisation des effets thermiques liés à l incendie généralisé des stockages (cellule unique) :

Modélisation des effets thermiques liés à l incendie généralisé des stockages (cellule unique) : 5 NOTICE DES DANGERS Accidentologie : Pour l activité d entreposage envisagée par le site CAUDALIE, le risque incendie est le risque principal étant donné les quantités de matériaux combustibles stockées.

Plus en détail

ANNEXE 3 DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

ANNEXE 3 DOCUMENTS ADMINISTRATIFS ANNEXE 3 DOCUMENTS ADMINISTRATIFS KALIES KAN.16.010 ANNEXE 4 ENGAGEMENT FINANCIER DU GROUPE KALIES KAN.16.010 ANNEXE 5 NOTE DE CALCUL FLUMILOG ET ZONES D EFFET KALIES KAN.16.010 FLUMilog Interface

Plus en détail

Sécurité incendie des constructions bois

Sécurité incendie des constructions bois 1 Sécurité incendie des constructions bois SECURITE INCENDIE Les textes réglementaires Français ont pour but d assurer la sécurité des personnes et des services de secours. 2 2 => éviter les risques de

Plus en détail

Généralités sur la lutte contre les incendies comportement et réaction au feu

Généralités sur la lutte contre les incendies comportement et réaction au feu UV J.S.P. 2 Module : INC Généralités sur la lutte contre les incendies comportement et réaction au feu La chaleur développée par un incendie n'agit pas de façon identique sur tous les matériaux. Certains

Plus en détail

ANNEXE N 9 CALCULS D EFFETS DE SCENARIOS D INCENDIES

ANNEXE N 9 CALCULS D EFFETS DE SCENARIOS D INCENDIES ANNEXE N 9 CALCULS D EFFETS DE SCENARIOS D INCENDIES ATE ANNEXE 9 : CALCULS DES EFFETS D INCENDIES 1/9 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... CALCULS DES FLUX THERMIQUES RAYONNES....1 METHODOLOGIE.... HYPOTHESES DE

Plus en détail

Attestation d'utilisation AEAI n 14381

Attestation d'utilisation AEAI n 14381 Attestation d'utilisation AEAI n 14381 Requérant Chime-Flex Sa Fabricant Roccheggiani S.r.l. 60021 Camerano Italy TUBE SIMPLE PAROI SPG Description Système de conduits de fumée à une paroi: Matériau no

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Annexe 11 Modélisation des scénarios accidentels et dimensionnement des besoins en eau

Annexe 11 Modélisation des scénarios accidentels et dimensionnement des besoins en eau Annexe 11 Modélisation des scénarios accidentels et dimensionnement des besoins en eau Page 1 sur 17 Annexe 11 Sommaire 1/ Objet du dossier 2/ Méthode utilisée 3/ Cas étudié 4/Moyens de luttes contre incendie

Plus en détail

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A 1 Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour entrepôts 1510-A P. CASTEL Service Prévention Risques Risques Industriels Accidentels 2 Programme Généralités réglementaires sur la maîtrise de l

Plus en détail

Objectifs. Structure - Isolement Introduction

Objectifs. Structure - Isolement Introduction Structure - Isolement Introduction Résistance PE5: les PE6: ERP ou tiers Objectifs A l issue de la séquence, le stagiaire sera capable d expliquer comment isoler un tiers d un ERP en fonction de sa stabilité

Plus en détail

DÉTERMINATION DE GRANDEURS

DÉTERMINATION DE GRANDEURS DÉTERMINTION DE GRNDEURS MOLIRES PRTIELLES 1. VOLUME MOLIRE PRTIEL EU - ÉTHNOL 1.1 ut Déteriner les volues olaires partiels ainsi que le volue d excès de l eau et de l éthanol à différentes copositions.

Plus en détail

Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique

Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique Classe : Première Enseignement : Sciences physiques THEME du programme : HABITAT / VÊTEMENT et REVÊTEMENT Résumé du contenu de la ressource.

Plus en détail

Panneaux Isolants Murs & Couvertures. Fiche Technique. Kingspan KS1170 TFF

Panneaux Isolants Murs & Couvertures. Fiche Technique. Kingspan KS1170 TFF Panneaux Isolants Murs & Couvertures Fiche Technique Kingspan KS1170 TFF Description Panneaux sandwich en laine de roche à fibres redressées en largeur de 1170 mm. Les fixations des panneaux sont traversantes.

Plus en détail

Système d incorporation de modules photovoltaïques en toiture

Système d incorporation de modules photovoltaïques en toiture Version sur bac acier Version sur panneau sandwich Système d incorporation de modules photovoltaïques en toiture 2 1 Système 2 Versions 3 Mise en place de la réhausse de blocage en bas de chaque colonne

Plus en détail

Thema 1 Gevelwanden Brandveiligheid Yves Martin WTCB CSTC

Thema 1 Gevelwanden Brandveiligheid Yves Martin WTCB CSTC Thema 1 Gevelwanden Brandveiligheid Yves Martin WTCB CSTC 1 Les copies des notes de cours d'une façon générale ne font pas parties d'une des séries des publications officielles du CSTC et ne peuvent donc

Plus en détail

BRUCHAPaneel Panneau de bardage laine de roche type WP-F à fixation traversante et visible

BRUCHAPaneel Panneau de bardage laine de roche type WP-F à fixation traversante et visible BRUCHAPaneel ACOUSTIC WP-A PROFIL 6 PROFIL 5 PROFIL 4 PROFIL 3 PROFIL BRUCHAPaneel Panneau de bardage laine de roche type WP-F à fixation traversante et visible bonnes propriétés d isolation phonique grande

Plus en détail

FM LOGISTIC L HERBERGEMENT DESCRIPTIF

FM LOGISTIC L HERBERGEMENT DESCRIPTIF Identification du demandeur RAISON SOCIALE FM France FORME JURIDIQUE SAS (Société par Actions Simplifiées) NUMERO SIRET 367 801 404 000 40 CODE NAF 4941A Transports routiers de fret interurbains CAPITAL

Plus en détail

4200 / /

4200 / / 10 m Details techniques A B C D E F G H K Hauteur du faîtage externe / hors tout au faîtage interieur Hauteur sablière Débord de toit intérieure Largeur extérieure du toit Largeur des travées (mm) 8080

Plus en détail

Attestation d'utilisation AEAI n 23195

Attestation d'utilisation AEAI n 23195 Attestation d'utilisation AEAI n 23195 Groupe 450 Requérant Tubages et raccords pour conduits de fumée Fabricant GLASFLEX COMPLEX Description Tubages rigides en résine synthétique renforcée de fibres de

Plus en détail

GUIDE POUR LA CONCEPTION ET L INTÉGRATION DES PAROIS MÉTALLIQUES REI 120 DANS LES BÂTIMENTS DE STOCKAGE

GUIDE POUR LA CONCEPTION ET L INTÉGRATION DES PAROIS MÉTALLIQUES REI 120 DANS LES BÂTIMENTS DE STOCKAGE Centre Technique Industriel de la Construction Métallique Espace Technologique - L Orme des Merisiers - Immeuble Apollo - 91193 Saint-Aubin Tél : +33 (0)1 60 13 83 00 Fax : 33 (0)1 60 13 13 03 GUIDE POUR

Plus en détail

La résistance thermique

La résistance thermique La résistance thermique À l inverse des métaux, les isolants ne conduisent pas la chaleur mais lui opposent, au contraire, une résistance. Plus cette résistance est forte, plus l'isolation thermique est

Plus en détail

PANNEAUX DE TOITURE ISOLANTS

PANNEAUX DE TOITURE ISOLANTS PANNEAUX DE TOITURE ISOLANTS PLAFOND, ISOLATION, SUPPORT DE COUVERTURE MAÎTRISE ET SAVOIR-FAIRE INDUSTRIEL EN ISOLATION Beo latte Caisson chevronné 3 en 1 pour tous types de couvertures Le panneau est

Plus en détail

FICHE MENU : ISOLATION TOITURE

FICHE MENU : ISOLATION TOITURE FICHE MENU : ISOLATION TOITURE Laine de roche Chanvre Laine de mouton Cellulose Polystyrène Liège Laine «minérale»: La plus connue et la plus utilisée. Avantage : A base de produits naturels. Elle est

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Rapport d essai n 10979C

Rapport d essai n 10979C Aanwending der Brandstoffen en 41, B, Sint-Pietersnieuwstraat 9000 Gent Tél. : 09 264 32 88 Laboratoire d essais, 711, B, Ottergemsesteenweg 9000 Gent Tél. : 09 243 77 50 Fax : 09 243 77 51 Le maître d

Plus en détail

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof 1 Brique mono mur Pour une maison à énergie positive, on prévoit d équiper les murs de l extension en brique «mono mur» R = 3,25 m 2 K / W masse : 19 kg 1. Déterminez l épaisseur et la conductivité équivalente

Plus en détail

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES.

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES. 1 / 7 NIVEAU 1 Exercice 1 Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité λ = 1,15 W/m C. La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface du

Plus en détail

Avantage bois -incendie

Avantage bois -incendie Avantage bois -incendie Pas de déformation Pas de dégagement de gaz toxique Brule lentement Comportement au feu prévisible La justification est réalisée au ELU en situation accidentelle. Le degré de résistance

Plus en détail

Conception hygrothermique des toitures plates. 16 mars 2017

Conception hygrothermique des toitures plates. 16 mars 2017 Conception hygrothermique des toitures plates 16 mars 2017 Eddy Mahieu CSTC Page 1 Remarque: Avant-propos Les syllabi distribués lors de présentations données par le CSTC ne font pas partie de la liste

Plus en détail

MG2. Manchon coupe-feu M1-F 05/2013

MG2. Manchon coupe-feu M1-F 05/2013 Rf-Technologies nv - ange Ambachtstraat 40-9860 Oosterzele - België - Tel +32 9 362 31 71 - Fax +32 9 362 33 07 - www.rft.be - info@rft.be Index Présentation du produit...2 Certifications et Rapports d'essai...2

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Physique Statistique Chapitre 4 Introduction à la écanique statistique classique 1 Etats icroscopiques et espace des phases Soit une particule définie par ses coordonnées q i, p i ( ) à un instant t. q

Plus en détail

sous le foyer faible consommation de bois plusieurs largeurs et teintes disponibles puissance nominale plage d utilisation

sous le foyer faible consommation de bois plusieurs largeurs et teintes disponibles puissance nominale plage d utilisation 30-in P Le foyer 3 portes porte vitrée, porte pleine, feu ouvert maîtrise de la flamme étanchéité excellent rendement réglage fin de l air de combustion maîtrise de la répartition de l'air de combustion,

Plus en détail

Corrigé de la question de cours Optique ondulatoire

Corrigé de la question de cours Optique ondulatoire Corrigé de la question de cours Optique ondulatoire - Interférences, diffraction, dispersion. point 2-a) La période est le teps nécessaire pour que l onde soit identique à elle-êe. point La fréquence est

Plus en détail

GAMME LAINE DE ROCHE

GAMME LAINE DE ROCHE GAMME LAINE DE ROCHE DDP RT Panneau de laine de roche nu à haute performance thermique. Isolation thermo-acoustique des toitures terrasses inaccessibles y compris les chemins de circulation. Bords droits

Plus en détail

Poêle à bois SEDAN 10

Poêle à bois SEDAN 10 Poêle SEDAN 10 Référence : 6160 Poêle à bois SEDAN 10 Référence 6160 LC, le 16/02/2012 Page 1 sur 6 701 Poêle SEDAN 10 Référence : 6160 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement

Plus en détail

Données : Propriétés des matériaux de doublage d'un compartiment en feu

Données : Propriétés des matériaux de doublage d'un compartiment en feu Données : Propriétés des matériaux de doublage d'un compartiment en feu Le calcul des courbes paramétriques température / temps selon l'annexe A de l'en 1991-1- 2 exige que le projeteur tienne compte des

Plus en détail

Rehausse pour verrière double à 5 avec supports transversaux

Rehausse pour verrière double à 5 avec supports transversaux Verrières modulaires Rehausse pour verrière double à 5 avec supports transversaux Rehausse pour verrière double à 5 avec supports transversaux Les rehausses pour les verrières modulaires sont construites

Plus en détail

Poêle à bois SEDAN 10

Poêle à bois SEDAN 10 Poêle à bois SEDAN 10 Référence 6160 PhL, le 26/03/2013 Page 1 sur 5 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément notice particulière ainsi que la notice générale

Plus en détail

Étude du comportement des poutres de toiture d un Hall d athlétisme à Louvain-La-Neuve sous feu naturel

Étude du comportement des poutres de toiture d un Hall d athlétisme à Louvain-La-Neuve sous feu naturel Étude du comportement des poutres de toiture d un Hall d athlétisme à Louvain-La-Neuve sous feu naturel Scifo Anthony, Ingénieur de recherche Jean-Marc Franssen, Professeur ordinaire Introduction Hall

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Toiture Sarking. Toitures inclinées. Fiche technique

Toiture Sarking. Toitures inclinées. Fiche technique description du systeme APPLICATION La toiture Rockwool Sarking est un système d isolation de toitures inclinées dans lequel l isolation est appliquée par l extérieur. Le système est constitué d une couche

Plus en détail

FERMACELL Powerpanel H2O Cloisons non porteuses - Parement double

FERMACELL Powerpanel H2O Cloisons non porteuses - Parement double La solution recommandée en locaux fréquemment et fortement humides Descriptif : Les cloisons double peaux FERMACELL Powerpanel H 2 O sont des cloisons distributives non porteuses utilisées pour séparer

Plus en détail

PLAQUES PO CITY. Préconisations de pose : Fixation par crochets et collage des plaques PO CITY. Complément du manuel de pose

PLAQUES PO CITY. Préconisations de pose : Fixation par crochets et collage des plaques PO CITY. Complément du manuel de pose Préconisations de pose : Fixation par crochets et collage des plaques PO CITY Complément du manuel de pose 1 Mars 2014 Application : Les plaques ondulées en fibres-ciment PO CITY sont destinées à couvrir

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION SUR LE STOCKAGE ET LE CHARGEMENT/ DECHARGEMENT DE LIQUIDES INFLAMMABLES PARTIE STOCKAGE (1432 A)

GUIDE DE LECTURE DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION SUR LE STOCKAGE ET LE CHARGEMENT/ DECHARGEMENT DE LIQUIDES INFLAMMABLES PARTIE STOCKAGE (1432 A) Page 1/8 RAPPORT 2011/01 - GUIDE DE LECTURE DE LA REGLEMENTATION 21/09/2011 Groupe d Étude de Sécurité des Industries Pétrolières et Chimiques GUIDE DE LECTURE DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION SUR LE STOCKAGE

Plus en détail

Liste de prix 2010. Construire. Isoler. Bien vivre. TVA non comprise Palette complète Sans transport. www.pavatex.fr

Liste de prix 2010. Construire. Isoler. Bien vivre. TVA non comprise Palette complète Sans transport. www.pavatex.fr Panneaux suisses de fibres de bois. Matériaux de la nature. Liste de prix 20 TVA non comprise Palette complète Sans transport Construire. Isoler. Bien vivre. PAVATX France SARL 0 8 79 95 30 Coût d un appel

Plus en détail

Transferts d énergie thermique

Transferts d énergie thermique Transferts d énergie thermique Notions et contenus Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Notions de système et d énergie interne. Interprétation microscopique. Capacité thermique. Transferts

Plus en détail

Installations Classées pour la Protection de l'environnement Calculs des flux thermiques SOMMAIRE

Installations Classées pour la Protection de l'environnement Calculs des flux thermiques SOMMAIRE SOMMAIRE I. OBJECTIF... 2 II. CALCUL DE FLUX THERMIQUES CORRELATION DE THOMAS... 2 A- Méthodologie... 2 1) Principe... 2 2) Evolution de l'incendie... 4 3) Montée rapide de la température ambiante... 4

Plus en détail

Poêle à bois CHAUMONT

Poêle à bois CHAUMONT Poêle à bois CHAUMONT Référence 6183 40 LC le 16/02/2012 Page 1 sur 5 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément notice particulière ainsi que la notice générale

Plus en détail

Toitures coulissantes Informations Techniques

Toitures coulissantes Informations Techniques Toitures coulissantes Informations Techniques Toitures coulissantes. Series: - Série T5000 Guide 3 rails de 3 éléments - Série T5000 Guide 3 rails de 4 éléments - Série T5000 Guide 4 rails de 4 éléments

Plus en détail

e T N O F e m g A m m e F O N T e

e T N O F e m g A m m e F O N T e 06 La g a m m e F O N T E Alliant esthétique et robustesse, cette gamme offre un procédé de combustion des plus avancé grâce à une double paroi intérieure et un choix de matériaux de qualité. L option

Plus en détail

LA REGLEMENTATION AU FEU DE L ENVELOPPE DU BATIMENT

LA REGLEMENTATION AU FEU DE L ENVELOPPE DU BATIMENT GAZETTE SECC N 03-2016 LA REGLEMENTATION AU FEU DE L ENVELOPPE DU BATIMENT Editorial Dans le cadre de nos échanges techniques avec notre clientèle, nous sommes régulièrement confrontés à des questions

Plus en détail

Palais Phocéen P lais lais Phocéen P lais lais des Arts

Palais Phocéen P lais lais Phocéen P lais lais des Arts 3 Palais Phocéen 5 6 7 3 Palais Phocéen 8 2 1 Palais des Congrès Palais des Arts A. Présentation du 3 Avec une surface utile de 13 367 m 2 (hors Agora), le Palais Phocéen 3 offre la plus grande surface

Plus en détail

1 produit = 3 fonctions

1 produit = 3 fonctions Panneaux de toiture 1 produit = 3 fonctions plafond - isolation - support de couverture Caissons chevronnés Panneaux sandwichs édition 2016 Fabrication Française Caisson chevronné 3 en 1 pour tous types

Plus en détail

Chapitre n 3 : ETUDE DES CHOCS

Chapitre n 3 : ETUDE DES CHOCS Physique - 6 èe année - Ecole Européenne Chapitre n 3 : ETUDE DES CHOCS Ce chapitre constitue avant tout une application de la définition de la quantité de ouveent. Nous verrons que les exercices sur les

Plus en détail

- Dispersion de fumées toxiques - Rayonnement thermique - Perte de confinement / Pollution A 2. -Création d'une nappe potentiellement inflammable A 2

- Dispersion de fumées toxiques - Rayonnement thermique - Perte de confinement / Pollution A 2. -Création d'une nappe potentiellement inflammable A 2 N du scénario Elément étudié Evênement redouté Causes Conséquences PI GI Mesures de prévention existantes Zone de chargement / déchargement 1 Camion Incendie - Echauffement mécanique - Accident de camion

Plus en détail

Ces sous-faces sont disponibles suivant deux usinages : - Wood Touch W3 (planches larges) - Lambris 5L (lames de 12 cm)

Ces sous-faces sont disponibles suivant deux usinages : - Wood Touch W3 (planches larges) - Lambris 5L (lames de 12 cm) 1 La gamme Beopan s enrichit d un catalogue totalement dédié aux sous-faces bois. Les panneaux toits conservent bien sûr leur argument principal, à savoir le principe du 3 en 1 : 1 produit pour réaliser

Plus en détail

Bandage coupe-feu CFS-B

Bandage coupe-feu CFS-B Bandage coupe-feu CFS-B Solution coupe-feu couverte par un agrément technique européen pour tubes métalliques avec isolation. Applications Calfeutrement de tubes métalliques avec isolation (chaud/froid

Plus en détail

Liste des produits de normes harmonisées Code 22: TOITURES, LANTERNEAUX, LUCARNES ET PRODUITS CONNEXES KITS DE TOITURE

Liste des produits de normes harmonisées Code 22: TOITURES, LANTERNEAUX, LUCARNES ET PRODUITS CONNEXES KITS DE TOITURE Liste des produits de normes harmonisées Code 22: TOITURES, LANTERNEAUX, LUCARNES ET PRODUITS CONNEXES KITS DE TOITURE Norme Titre Application Produit-type Usages prévus système(s) d'attestation Mandat

Plus en détail

Consignes de montage Abri de jardin panneaux traités 2.80 X 1.80 M ép16 MM

Consignes de montage Abri de jardin panneaux traités 2.80 X 1.80 M ép16 MM Consignes de montage Abri de jardin panneaux traités 2.80 X 1.80 M ép16 MM Conseils avant-montage IMPORTANT Avant de démarrer le montage lisez attentivement les consignes de montage. Vous éviterez ainsi

Plus en détail

Plafonds non démontables gamme Knauf Métal (plâtre) Knauf Métal

Plafonds non démontables gamme Knauf Métal (plâtre) Knauf Métal Plafonds non déontables gae Knauf Métal (plâtre) Knauf Métal Détail produit p. 236 Conditions préalables à l exécution des ouvrages Les ouvrages ne seront réalisés qu après vérification des dispositions

Plus en détail

Isolation entre chevrons et ossatures en bois

Isolation entre chevrons et ossatures en bois Isolation entre chevrons et ossatures en bois Fini les découpes! avec zone déformable pas de découpe ajustage parfait avec liant sans formaldéhyde point de fusion > 1000 C Panneau isolant Flumroc SOLO

Plus en détail

sur base d une analyse de résultats d essais

sur base d une analyse de résultats d essais INSTITUT DE SECURITE INCENDIE A.S.B.L. ISIB INSTITUUT VOOR BRANDVEILIGHEID V.Z.W. AVIS TECHNIQUE 2016-A-012 sur base d une analyse de résultats d essais DEMANDEUR XELLA BE nv/sa Kruibeeksesteenweg 24 2070

Plus en détail

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES SPÉCIALITÉ : GÉNIE CIVIL SESSION 2012 ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS DURÉE : 6 HEURES COEFFICIENT : 8 Ce sujet comprend : - Un Dossier

Plus en détail

Panneaux de toiture. Isolation des toitures de maisons individuelles, logements collectifs et ERP*, en neuf et en rénovation. Sous-faces trilatte

Panneaux de toiture. Isolation des toitures de maisons individuelles, logements collectifs et ERP*, en neuf et en rénovation. Sous-faces trilatte Sous-faces trilatte Panneaux de toiture Isolation des toitures de maisons individuelles, logements collectifs et ERP, en neuf et en rénovation éligible au Crédit d Impôt Transition Energétique (CITE) Etablissement

Plus en détail

Service Manual SECHE-LINGE A CONDENSATION

Service Manual SECHE-LINGE A CONDENSATION Whirlpool Europe Customer Services AM 3696 Service Manual SECHE-LINGE A CONDENSATION AM 3696 MODELE AM 3696 VERSION 8540 369 29060 Page DONNEES TECHNIQUES 2-3 LISTE DE PIECES 4 VUE ECLATEE 5-6 SCHEMA DE

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Bilan thermique d une chambre froide Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Bilan thermique d une chambre froide Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T1.2 : Analyser les plans d une installation Compétence C1.1 : Collecter, identifier, lister, relever des données Thème : S4 : Approche scientifique

Plus en détail

Contenu de la présentation 29/01/2015

Contenu de la présentation 29/01/2015 26 janvier 2015 10.00 à 10.30 Risque de propagation de l incendie via les façades nouvelles solutions pour les bardages en bois et pour les éléments de façade en ossature en bois Y. Martin CSTC Les copies

Plus en détail

FERMACELL Powerpanel H 2 O Cloisons non porteuses - Parement simple

FERMACELL Powerpanel H 2 O Cloisons non porteuses - Parement simple Cloisons non porteuses - Parement simple La solution recommandée en locaux fréquemment et fortement humides Descriptif : Les cloisons simple peau FERMACELL Powerpanel H 2 O sont des cloisons distributives

Plus en détail

grille DE TRANSFERT ESTHETIQUE COUPE-FEU

grille DE TRANSFERT ESTHETIQUE COUPE-FEU V COMPARTIMENTAGE Gz60 E : I : W : v e : h o : ino : Dimensions en mm : Gz60 Ln-5 GzKF = (Wn+2 L x (Hn+2 Hn-5 GzKF Cadre de finition fixe Etanchéité Isolation thermique Rayonnement Montage vertical dans

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

SecilVit CORK ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR 100% NATURELLE

SecilVit CORK ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR 100% NATURELLE SecilVit CORK ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR 100% NATURELLE SecilVit CORK PERFORMANCES MAXIMALES: THERMIQUE, ACOUSTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE. Le système SecilVit CORK fait la liaison entre la performance

Plus en détail

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT Chaudières Effigaz Prestigaz LES AVANTAGES LES TRÈS FAIBLES CONSOMMATIONS À CHARGE NULLE La perte de charge dans le serpentin sur le gaz

Plus en détail

Foyer 900 Grande Vision

Foyer 900 Grande Vision Foyer 900 Grande Vision Référence 690 LC Mai 007 page 1/6 575 99 Fiche technique AD 690 Foyer 900 GV Référence : 690 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément

Plus en détail

Appareil de chauffage

Appareil de chauffage Français p 1 Version : 9004 1 Description Le bec électrique de laboratoire LAB 2 est un appareil de chauffage pouvant se substituer au bec Bunsen pour chauffer des tubes à essais, des récipients et pour

Plus en détail

Synthétiques : ils sont issus de la pétrochimie (polystyrènes, polyuréthanes ),

Synthétiques : ils sont issus de la pétrochimie (polystyrènes, polyuréthanes ), Définition Isolant : Matériau limitant les transferts d énergies entre deux systèmes (cas d un bâtiment : intérieur et extérieur) 1. Il existe différents types d isolants : Synthétiques : ils sont issus

Plus en détail

Plâtre Métal Bois Etanche à l air Coupe feu. Guide. des trappes

Plâtre Métal Bois Etanche à l air Coupe feu. Guide. des trappes Plâtre Métal Bois Etanche à l air Coupe feu Guide des trappes Sommaire Comment choisir sa trappe?... 3 Trappe plâtre mur et plafond... 4 Trappe métal laqué à serrure, mur et plafond... 6 Trappe métal laqué

Plus en détail

Foyer 700 Double ouverture à contre poids

Foyer 700 Double ouverture à contre poids Foyer 700 Double ouverture à contre poids Référence 6876 44 LC 15/10/2007 page 1/6 52 840 1050 Foyer 700 DO contre poids Référence : 6876 44 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE TOITURE UNILIN

ÉLÉMENTS DE TOITURE UNILIN ÉLÉMENTS DE TOITURE UNILIN Liste de prix 02/2016 Belgique et Luxembourg DIVISION INSULATION www.unilininsulation.com 1 2 Contenu CAISSONS CHEVRONNÉS...............................................................

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? DIRECCTE RHONE ALPES mars 2013

OU EST L AMIANTE? DIRECCTE RHONE ALPES mars 2013 OU EST L AMIANTE? DIRECCTE RHONE ALPES mars 2013 L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE Une roche naturel, jadis fortement utilisée pour ses qualités techniques : grande résistance au feu pas de conduction électrique

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. PROJET DE CONSTRUCTION D UNE SALLE d HALTEROPHILIE. 1361m²

NOTICE DE SECURITE. PROJET DE CONSTRUCTION D UNE SALLE d HALTEROPHILIE. 1361m² NOTICE DE SECURITE PROJET DE CONSTRUCTION D UNE SALLE d HALTEROPHILIE DEMANDEUR : Ville de Berck sur mer BATIMENT : surface : - SHON : 1361m² DESCRIPTION SOMMAIRE DE L ETABLISSEMENT : Construction d une

Plus en détail

Panneaux Isolants Bardage & Couverture. Fiche Technique KS1170 TFF LD & KS1170 TFF HD

Panneaux Isolants Bardage & Couverture. Fiche Technique KS1170 TFF LD & KS1170 TFF HD Panneaux Isolants Bardage & Couverture Fiche Technique KS1170 TFF LD & KS1170 TFF HD Description Panneaux sandwich en laine de roche à fibres redressées en largeur de 1170 mm à fixations apparentes. Profil

Plus en détail

Programme d outils pour chargeurs avec la nouvelle gamme de pelle robust.

Programme d outils pour chargeurs avec la nouvelle gamme de pelle robust. Prograe d outils pour chargeurs avec la nouvelle gae de pelle robust. Gae de pelles Fonctionnelles Stables Solides Pour un travail parfait dans la durée, la cobinaison tracteur-chargeur-outil doit être

Plus en détail

BARDAGE BARDAGE SEC BARDAGE ISOLANT BARDAGE DOUBLE PEAU N 15

BARDAGE BARDAGE SEC BARDAGE ISOLANT BARDAGE DOUBLE PEAU N 15 BARDAGE BARDAGE SEC BARDAGE ISOLANT BARDAGE DOUBLE PEAU N 15 0 6-1 7 BATIROC, profileur de bacs acier pour l enveloppe du bâtient Batiroc vous propose une gae de bardage sec, isolant et double peau adaptée

Plus en détail

GUIDE DE MONTAGE SOLARSIT

GUIDE DE MONTAGE SOLARSIT GUIDE DE MONTAGE SOLARSIT DISTRIBUTEUR OFFICIEL FRANCE CAP ENERGIE 34150 La Boissière capenergie@gmail.com - www.capenergie.fr - tél : 04 67 56 77 91 POSE DE LAMBOURDES OU RAIL OMEGA Fermettes 10X50 Ecartement

Plus en détail

PERFORMANCES FACE AU FEU

PERFORMANCES FACE AU FEU ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

8 EXIGENCES POUR LE RAPPORT DONNÉES À INTRODUIRE DONNÉES À EXTRAIRE...19

8 EXIGENCES POUR LE RAPPORT DONNÉES À INTRODUIRE DONNÉES À EXTRAIRE...19 Annexe 8 Les règles de calcul pour la détermination des coefficients de transmission thermique linéaires et ponctuels des nœuds constructifs Calculs numériques validés TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

Panneau de bardage polyuréthanne FP

Panneau de bardage polyuréthanne FP 15 Panneau de bardage polyuréthanne ondulé type FP-W PROFIL 7 50 50 PROFIL 6 BRUCHAPaneel PROFIL 5 PROFIL 4 PROFIL 3 PROFIL PROFIL 1 Panneau de bardage polyuréthanne FP FIXATION CACHEE panneau de bardage

Plus en détail

DecoBox 36. Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers. Edition Novembre 2011

DecoBox 36. Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers. Edition Novembre 2011 DecoBox 36 Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers Edition Novembre 2011 DecoBox 36 Une solution simple et innovante pour Les 9 plus du système Valoriser votre habitation Economies

Plus en détail

Notice descriptive de sécurité

Notice descriptive de sécurité Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public 5 ème catégorie sans locaux à sommeil Version 2016-1 Sommaire Avant propos Page 3 Liste des pièces à fournir Page 4 Renseignements

Plus en détail

Didactique. Notions de mole. Réf : Français p 1. Version : 2101

Didactique. Notions de mole. Réf : Français p 1. Version : 2101 Français p 1 Version : 2101 1 Contenu - 1 ole d'aluiniu : asse 27,0 +/- 0,2g - 1 ole de fer : asse 55,8 +/- 0,2g - 1 ole de cuivre : asse 63,5 +/- 0,2g - 1 ole de zinc : asse 65,4 +/- 0,2g - 1 ole d'étain

Plus en détail