Contrat global performanciel d éclairage public

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrat global performanciel d éclairage public"

Transcription

1 Contrat global performanciel d éclairage public Mardi 27 janvier 2015 Assises de l'énergie, Bordeaux Stéphane Baly

2 1. Introduction Constat 2002: installations d éclairage public vétustes et surconsommatrices, globalement inefficaces. Il a donc été décidé de mettre en place une solution globale performancielle (contrat passé auprès d un acteur privé : entreprise ou groupement), permettant d atteindre des objectifs ambitieux de réduction des consommations électriques, renouvellement du patrimoine arrivé en fin de vie, amélioration du service rendu et prise en compte des dispositions de l agenda 21 de la ville de Lille. L intérêt d une solution performancielle réside aussi dans le fait de favoriser l investissement avec pour objectif de maîtriser les budgets de fonctionnement : L analyse du budget global de l éclairage public de Lille en 2004 fait apparaître qu il était très défavorable à l investissement: environ 33% pour l énergie, 33% pour le fonctionnement et 33% pour l investissement pour un coût global annuel de 210 TTC par point lumineux. L objectif annuel moyen du marché : 20% pour l énergie, 20% pour la maintenance et 60% pour l investissement pour un coût global annuel de 200 TTC par point lumineux et une qualité de service au moins égale. Enfin, la forte augmentation des tarifs de l électricité, déjà envisagée à l époque, plaidait pour une action rapide et massive sur la réduction des consommations afin de garantir la pérennité et la qualité du service, tout en maîtrisant les budgets dans un contexte de plus en plus contraint pour les collectivités.

3 1. Intérêt d une solution globale Réduction des consommations électriques Étude optimisée pour garantir l efficacité de l installation Investissement opportun Performance de l installation Maintien de l'installation dans le temps Prise en compte des coûts de maintenance et mise en œuvre conforme Réduction de la vétusté Consommation électrique maîtrisée Impact organisation maintenance Optimisation de l efficacité au cours de la vie de l ouvrage Maîtrise des coûts de fonctionnement Maintenance optimisée Service de qualité pour un coût global optimisé

4 2. Bilan Réduction consommations électriques : 42% (dans le respect de la norme d éclairage extérieur) Investissement opportun (Programme de reconstruction) Réduction de la vétusté 64% de reconstruction. Âge moyen passé de plus de 20 ans fin 2004 à moins de 10 ans fin 2013) Consommation électrique maîtrisée Maintenance optimisée Prestataire payé sur la base de son engagement 2 jours pour dépannage quelque soit lampe + campagnes entretien préventif Marché attribué suite à appel d offres sur performance : mise en œuvre du programme de reconstruction a permis une non dépense d environ 6 millions sur l énergie. L investissement de 17,7 millions sera amorti vers 2024 (durée de vie estimée d une installation d éclairage : 30 ans).

5 2.1 Actions réduction consommations Objectif atteint de 42% d économies d énergie annuelles au terme du marché d éclairage public , grâce en particulier à : Remplacement des luminaires vétustes et relativement ou peu efficaces par les luminaires efficaces et recyclables, équipés de sources lumineuses haute performance ; Réduction des sur-éclairements (dans le cadre de la reconstruction, l'éclairage de chaque rue a été étudié et une solution adaptée déterminée). Le leitmotiv étant "éclairer juste" ; Mise en place de réducteurs de puissance sur certaines installations (400 et 250W) ; Suppression des luminaires boule (économies d'énergie liées à la diminution des nuisances lumineuses grâce à l'utilisation de luminaires à haute performance et de lampes beaucoup plus efficaces) ; Maîtrise du temps d allumage annuel (la mise en place d'un allumage centralisé, basé sur des récepteurs infrarouges, a fait passer la durée d'éclairage annuelle de 4300h à 4165h environ, sans réduire le service). Sur points lumineux gérés en 2004 à Lille, Lomme et Hellemmes, environ ont été reconstruits dans le cadre du marché de maintenance globale de l éclairage public (taux de reconstruction de 64% en 8 ans). - dimension sécuritaire de l éclairage par le biais d installations performantes assurée - bases permettant la mise en œuvre d'actions plus diversifiées et qualitatives dans le cadre du nouveau marché global d'éclairage.

6 3. Objectifs MARCHÉ ATTRIBUÉ SUITE À UN DIALOGUE COMPÉTITIF Principe directeur : changer le regard sur la ville par le développement d un programme de mise en lumière économiquement raisonné et responsable. - Optimisation des coûts de fonctionnement et prise en compte des préoccupations de développement durable ; - Mise en place d objectifs de performance conditionnant la rémunération du titulaire (10 % poste énergie et maintenance). Objectifs de performance : - Réduction des puissances installées (~-10%) - Réduction des consommations (~-21%) - Réduction des émissions de GES - Production d énergie renouvelable Investissement opportun (Programme de reconstruction) Compris engagements sur : - Recettes et subventions - Délais d exécution Objectifs de performance : - Taux de panne - Taux de vétusté - Performance photométrique Consommation électrique maîtrisée Contrôle cos phi télésurveillance Maintenance optimisée Prestataire payé sur la base de son engagement (contrat fourniture années 1 et 2. Sera renégocié pour la suite) Engagements: sur délais différenciés / catégories luminaires, entretien systématique, contrôles obligatoires

7 3.1 Actions réduction des consommations Coût global d environ 245 TTC par point lumineux (équivalent au coût actualisé en 2013 du marché ). Ratios équivalents au marché global , qui favorise l investissement (20% pour l énergie, 25% pour la maintenance et 55% pour l investissement). Maîtrise du budget énergie grâce aux réductions de consommations générées par l investissement. Principales actions mises en œuvre pour la réduction des consommations électriques (objectif global de -21% de consommations électriques annuelles d ici 2019) : Passage à 4050h d allumage annuel pour l éclairage public (basé sur l horloge de la télésurveillance installée dans les armoires de commande. Maîtrise totale de la durée de fonctionnement) ; Gradation au point lumineux (environ 8000 points lumineux traités), et ajustement des puissances des sources (optimisation) ; 3 modes de fonctionnement pour les mises en valeur du patrimoine avec extinction à 1h au plus tard (adaptation aux usages et contextes) ; Mise en œuvre généralisée de ballasts électroniques de dernière génération, qui génèrent 8% de surconsommation au lieu de 15% pour les ballasts ferro.

8 4. Contenu investissement du marché Optimisation des dépenses de fonctionnement Corridors marchands Animation nocturne / vie des quartiers Inserti on Valorisation du patrimoine bâti Bio diversité / trame noire Réduction des conso / GES Communication / sensibilisation

9 4.1 Illustrations plan d'urbanisme lumière

10 4.2 Illustrations plan d'urbanisme lumière

11 4.3 Illustrations plan d'urbanisme lumière Sérénité et mieux vivre. - Sécurisation de passages piétons et de sorties d écoles maternelles et primaires (renforcement du niveau d éclairement, habillage graphique des mâts) ; - Renforcement de l éclairage des sorties de métro. renforcement efficace de l éclairage aux abords immédiats des stations / matériels identifiants.

12 5. Bilan et perspectives sur base étiquette énergie

13 6. Conclusions - La mise en place d une solution globale performancielle de qualité nécessite la conduite et le suivi d une procédure de dialogue compétitif exigeante, tant pour la collectivité que pour les candidats : longue (1 an ½ dans ce cas) et complexe (analyses, échanges cadrés dont auditions) permettant d échanger avec les candidats afin d élaborer progressivement des offres, mais aussi un cahier des charges répondant au mieux aux intérêts de la Collectivité. Une telle solution impose des pré-requis et moyens, tant pour la procédure d attribution que pour l exécution du marché : Connaissance minimale de l état du parc permettant de prioriser les objectifs en amont ; Bon niveau d expertise, tant technique que juridique et financière (procédure menée en interne) et moyens humains techniques et administratifs adaptés pour le suivi ; Implication d un nombre conséquent d acteurs en amont et en cours de procédure, mais aussi dans le cadre du suivi des projets en fonction des objectifs du marché en termes d investissement. Contact élu : Stéphane Baly - Contact service : Damien Morineaux -

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007 et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de suite l éclairage du titre public Titre Présentation du 13 décembre 2007 Lille : Une référence Européenne Programme Européen GREENLIGHT

Plus en détail

Réunion publique. 22 Février 2011. à 18 H 30. Diagnostic éclairage public

Réunion publique. 22 Février 2011. à 18 H 30. Diagnostic éclairage public 1 VILLE DE CESSON SEVIGNE Réunion publique du 22 Février 2011 à 18 H 30 Diagnostic éclairage public 2 RAPPEL - ETATS GENERAUX DEVELOPPEMENT DURABLE Groupe «Energie et Eclairage public» En juin 2009, Le

Plus en détail

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Cahier des charges de diagnostic énergétique 1 OBJET DU PRESENT DOCUMENT Le présent cahier

Plus en détail

Un éclairage public sobre et. Enjeux énergétiques et économiques. Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011

Un éclairage public sobre et. Enjeux énergétiques et économiques. Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011 Un éclairage public sobre et performant à Châteaugay Enjeux énergétiques et économiques Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011 CONTEXTE DE REFLEXION DE CHÂTEAUGAY Châteaugay se situe au Nord de l agglomération

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS 39502 Commune de SANTANS - SIDEC du Jura - Année 2011 SOMMAIRE 1. Résumé de l Eclairage Public de la Commune de SANTANS 2. Fiches Caractéristiques des Armoires d

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES Vous êtes une commune rurale ou semi urbaine vous vous sentez concernée par la protection de l environnement et les économies d énergies vous souhaitez mettre en œuvre des actions pour un développement

Plus en détail

La gestion durable d'un parc d'éclairage extérieur

La gestion durable d'un parc d'éclairage extérieur Journée Journée technique technique La gestion durable d'un parc d'éclairage extérieur Appui méthodologique AMO Paul VERNY Dter Méditerranée - CEREMA Sébastien ERGAND Dter Normandie-Centre CEREMA 1 Eléments

Plus en détail

Les Certificats d économie d énergie. Éclairage Public

Les Certificats d économie d énergie. Éclairage Public Les Certificats d économie d énergie Éclairage Public Principe Obligation des fournisseurs d'énergie («obligés») à réaliser des actions d'ure ou acheter CEE, sinon pénalité Autres acteurs («éligibles»)

Plus en détail

Les Contrats de Performance Énergétique

Les Contrats de Performance Énergétique Les Contrats de Performance Énergétique Loi Grenelle I Article 5 de la loi n 2009-967 du 3 août 2009 «Le droit de la commande publique devra prendre en compte l'objectif de réduction des consommations

Plus en détail

Point n 5 de l ordre du jour. Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les conseillers généraux,

Point n 5 de l ordre du jour. Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les conseillers généraux, Point n 5 de l ordre du jour Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 348 000.- pour le remplacement des lampadaires à la vapeur de mercure par un éclairage

Plus en détail

Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale. www.cofely-gdfsuez.fr

Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale. www.cofely-gdfsuez.fr Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale www.cofely-gdfsuez.fr Le CPE un contrat de performance Qu'est-ce qu'un Contrat de Performance Energétique? Un contrat garantissant une amélioration

Plus en détail

S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité

S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité anticiper améliorer économiser maîtriser Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie Lumière sur

Plus en détail

Programme EPure Réunion départementale d information SAINT-PIERRE-EN-FAUCIGNY Mercredi 25 septembre 2013

Programme EPure Réunion départementale d information SAINT-PIERRE-EN-FAUCIGNY Mercredi 25 septembre 2013 Programme EPure Réunion départementale d information SAINT-PIERRE-EN-FAUCIGNY Mercredi 25 septembre 2013 Repères - l éclairage public pour le SYANE c est : 223 communes qui lui ont transféré la compétence

Plus en détail

COTITA Centre Est. Eclairage public du réseau r. routier national : Méthode de réalisation r. diagnostic des installations.

COTITA Centre Est. Eclairage public du réseau r. routier national : Méthode de réalisation r. diagnostic des installations. Centre Est Eclairage public du réseau r routier national : Méthode de réalisation r d un d diagnostic des installations VERNY Paul CETE MéditerranM diterranée, 27 janvier 2011 Le contexte national et international

Plus en détail

MDE en éclairage public

MDE en éclairage public MDE en éclairage public Eclairage public et MDE (Maîtrise de la demande en énergies) INITIER UNE DEMARCHE DEVELOPPEMENT DURABLE EN EP Philippe LESUR Eclairage et Energie Conseil Tél +33 9 50 16 48 66 e.e.c@free.fr

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 La direction de l Hôpital général juif (HGJ) s'engage { respecter ses engagements en matière d environnement,

Plus en détail

Comment financer son projet de rénovation? Les Outils de Financement proposés Mutualisation Fonds Efficacité Energie Fonds Efficacité Energie Travaux de rénovation Certificats d Economie d Energie 1 Mutualisation

Plus en détail

OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011

OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011 Date : 28 novembre 2011 OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011 Animateur : Jean-Bernard BARTHEL/ vice-président CASC (Christelle FEISTHAUER/ prise de notes) Présents : Jean-Paul Brach/BH Electricité,

Plus en détail

«Eclairage Public et Economies d Energie» 2016

«Eclairage Public et Economies d Energie» 2016 «Eclairage Public et Economies d Energie» 2016 Dispositif de soutien pour les communes de moins de 10 000 habitants 1 CONTEXTE Dans la cadre du Fonds Régional d'excellence Environnementale Poitou Charentes

Plus en détail

énergie en éclairage public

énergie en éclairage public Les économies d éd énergie en éclairage SMEPE Toulouse 6 Décembre 2012 Intervenant: Yacin LALA Ingénieur nieur Responsable Technique Chef de Secteur Syndicat Départemental d Electricité de Haute-Garonne

Plus en détail

Communiqué de presse. Programme d économies d énergies dans les bâtiments municipaux De la Ville de Périgueux

Communiqué de presse. Programme d économies d énergies dans les bâtiments municipaux De la Ville de Périgueux Mercredi 4 juillet 2012 Service : Communication Ref : ST/Cadre de vie / Energie Communiqué de presse Programme d économies d énergies d les bâtiments municipaux De la Ville de Périgueux Deux exemples de

Plus en détail

Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts

Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts Dossier de presse Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts Juillet 2012 Contact presse : Magali GACK 03 88 60 93 89 magali.gack@strasbourg.eu 1 Le Plan lumière La richesse patrimoniale

Plus en détail

L USEDA et le changement climatique

L USEDA et le changement climatique ETREPILLY VAUX ANDIGNY L USEDA et le changement climatique HOLNON CRAONNE 1 Présentation de l USEDA Autorité organisatrice de la distribution d énergie ( AODE) Propriétaire de réseaux de distribution d

Plus en détail

Systèmes de gestion extérieurs Télégestion au point lumineux CityTouch. Philips Lighting France

Systèmes de gestion extérieurs Télégestion au point lumineux CityTouch. Philips Lighting France Systèmes de gestion extérieurs Télégestion au point lumineux CityTouch Philips Lighting France Télégestion au point lumineux Allumage / extinction Gradation Mesures physiques Communication bi directionnelle

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique communal

Pré-diagnostic énergétique communal Alexis NOIROT Conseiller Energie Partagé Tél. : 6.48.41.33.82 Mail : alexis.noirot@scot-vosges-centrales.fr Pré-diagnostic énergétique communal Personnes référents : Elu : Administratif : Technique : Contact

Plus en détail

Une révolution dans l éclairage

Une révolution dans l éclairage Une révolution dans l éclairage MINOS SYSTEM Qu'est-ce que Minos System? Minos System est le système qui révolutionne la gestion et l'utilisation du réseau d'éclairage extérieur. D un simple clic, où

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La télégestion de l éclairage public de Saint Gratien, ville la plus équipée en France. Présentation le :

DOSSIER DE PRESSE. La télégestion de l éclairage public de Saint Gratien, ville la plus équipée en France. Présentation le : DOSSIER DE PRESSE La télégestion de l éclairage public de Saint Gratien, ville la plus équipée en France Présentation le : mardi 6 avril 2010 à 11h00 Hôtel de Ville Place Gambetta 95210 Saint Gratien Dans

Plus en détail

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS POUR CANDIDATER : Mariane.Colmant@dupont.com ETAT SIGNALETIQUE SERVICE : MAINTENANCE SITE : SASSENAGE (38) Intitulé du poste : Responsable Service Entretien et Travaux Neufs Cette fiche fonction sera révisée

Plus en détail

AFFIRMER. votre identité lumière

AFFIRMER. votre identité lumière AFFIRMER votre identité lumière L éclairage public contribue à la qualité du cadre de vie. Il a pour objectifs d améliorer la visibilité, la sécurité des biens et des personnes ainsi que la mise en valeur

Plus en détail

Le diagnostic en éclairage public

Le diagnostic en éclairage public Emission du 11 février 2013 S@ti TV Le diagnostic en éclairage public Intervention de M. Vincent MARCHAUT, formateur et consultant en éclairage public Présentation : Florence BONFILS, Conseiller formation

Plus en détail

Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants :

Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants : Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants : Christophe FERRAGNE, responsable du service «Electrification Equipements et Communications Electroniques» SOMMAIRE

Plus en détail

Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises. 19 novembre 2013. Cynthia Cavin Chargée de projets

Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises. 19 novembre 2013. Cynthia Cavin Chargée de projets Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises 19 novembre 2013 Cynthia Cavin Chargée de projets Sommaire Introduction : Conséquences, et surtout opportunités

Plus en détail

Projet «CPE- écoles» Performance énergétique des écoles municipales parisiennes

Projet «CPE- écoles» Performance énergétique des écoles municipales parisiennes Projet «CPE- écoles» Performance énergétique des écoles municipales parisiennes 1 Historique Octobre 2007 : vote du Plan Climat à l unanimité par le Conseil de Paris + signature d un partenariat entre

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Les services de gestion de l énergie Schneider Electric valorisent votre datacenter. Schneider Electric www.schneider-electric.com

Plus en détail

PARTENARIAT. «Pays d Auge Expansion - SDEC Energie» CCI du Pays d Auge - LISIEUX. Avec le concours financier de : 9 janvier 2012

PARTENARIAT. «Pays d Auge Expansion - SDEC Energie» CCI du Pays d Auge - LISIEUX. Avec le concours financier de : 9 janvier 2012 PARTENARIAT «- SDEC Energie» 9 janvier 2012 CCI du Pays d Auge - LISIEUX Avec le concours financier de : Page 1 9 janvier 2012 Commission énergie du Syndicat intercommunal d énergies du Calvados 27/09/2010

Plus en détail

SL42-xx SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât

SL42-xx SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât Les contrôleurs SL42 permettent de piloter des ballasts électroniques DALI ou 1 10V, ferromagnétique en tout ou rien

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce.

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce. SOLELUCE est une entreprise qui vise à proposer un ensemble d'informations, de conseils et de technologies sur les énergies renoubelables en particulier sur les panneaux solaires photovoltaïques et l éclairage

Plus en détail

Guide : Protection contre la foudre et les surtensions pour les éclairages à LED Version 08/2014

Guide : Protection contre la foudre et les surtensions pour les éclairages à LED Version 08/2014 Guide : Protection contre la foudre et les surtensions pour les éclairages à LED Version 08/2014 Sommaire Chapitre 1. Protection contre la foudre et les surtensions pour les éclairages à LED 3 Chapitre

Plus en détail

Lumière sur vos villes et territoires

Lumière sur vos villes et territoires Lumière sur vos villes et territoires Réinventer vos villes et territoires par la lumière Cofely Ineo conçoit votre éclairage public comme un outil d urbanisme nocturne et diurne pour renforcer l attractivité

Plus en détail

AUDIT DES INSTALLATIONS D ECLAIRAGE PUBLIC DE 36 COMMUNES

AUDIT DES INSTALLATIONS D ECLAIRAGE PUBLIC DE 36 COMMUNES AUDIT DES INSTALLATIONS D ECLAIRAGE PUBLIC DE 36 COMMUNES LA MISSION DE SCE 1 DIAGNOSTIC TECHNIQUE ET ENERGETIQUE DES INSTALLATIONS 2 SCHEMA DIRECTEUR DE RENOVATION 3 CARTOGRAPHIE DES POINTS LUMINEUX AGNOS,

Plus en détail

DESCRIPTIF DES EQUIPEMENTS D ECLAIRAGE PUBLIC ELIGIBLES A UNE AIDE FINANCIERE DU SYNDICAT

DESCRIPTIF DES EQUIPEMENTS D ECLAIRAGE PUBLIC ELIGIBLES A UNE AIDE FINANCIERE DU SYNDICAT octobre 2009 DESCRITIF DES EQUIEMENTS D ECLAIRAGE UBLIC ELIGIBLES A UNE AIDE FINANCIERE DU SYNDICAT Ce document est destiné aux collectivités souhaitant réaliser certains travaux d investissement sur les

Plus en détail

Conjuguer qualité de service et performance énergétique 18/11/2014

Conjuguer qualité de service et performance énergétique 18/11/2014 Conjuguer qualité de service et performance énergétique 18/11/2014 Sommaire 1. Mieux connaitre Bouygues Energies & Services 2. L offre CityBox 3. Nos services pour les établissements de santé 4. Les offres

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour la signalisation lumineuse

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour la signalisation lumineuse SECURITE 15-016 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour la signalisation lumineuse (Du 19 août 2015) Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, La gestion du

Plus en détail

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie Ingénierie Conseils en Maintenance, Etudes de Productivité et Benchmarking Energies Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie IMPACT DU DEVELOPPENT DURABLE SUR LA CONCEPTION

Plus en détail

Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke. 11 décembre 2012

Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke. 11 décembre 2012 Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke 11 décembre 2012 Sherbrooke, ville sous les étoiles HISTORIQUE 2003 Création du Comité de lutte contre la pollution

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC Cahier des charges SOMMAIRE I Objet page 2 II Objectifs page 2 III Champs du diagnostic page 2 IV Inventaire technique page 2 V Inventaire financier page 3 VI Schéma directeur

Plus en détail

Ambition Négawatt. Construire ensemble une stratégie énergétique durable

Ambition Négawatt. Construire ensemble une stratégie énergétique durable Ambition Négawatt Construire ensemble une stratégie énergétique durable La gestion énergétique : un axe prioritaire de votre stratégie d entreprise La gestion énergétique est devenue un axe stratégique

Plus en détail

Etat lieux et accompagnement

Etat lieux et accompagnement HERAULT ENERGIES Etat lieux et accompagnement >> Rénovation performante des écoles en climat Méditerranéen Hérault Energies en 2015 97% de communes de l Hérault adhérentes 718 778 habitants 3 EPCI adhérents

Plus en détail

Présentation de la Plateforme 08/09/2014

Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Historique Plateforme technologique nationale indépendante, moteur du développement de la filière industrielle française de l éclairage Initiée par le CEA-Leti

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE ISO 9001:2008 la solution électrique maîtrisée Industrie Compensation d énergie réactive Suppression des pénalités sur le réactif. Optimisation en fonction

Plus en détail

L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle

L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle P LE BORGNE CICF H DESPRETZ ADEME Pourquoi l audit énergétique?

Plus en détail

Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages

Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages...il y a encore peu de temps, le réseau d éclairage avait la vocation d éclairer pour : Sécuriser les déplacements auto / piéton Etendre à la nuit

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie Maintenance des installations d éclairage public Rapport annuel consolidé 2013 sur 163 communes Syndicat Départemental d Energie Sommaire Sommaire... 1 I Préambule... 2 L entretien préventif annuel...

Plus en détail

«Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016

«Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016 DÉLIBÉRATION N 2015CR076 DU 16/10/2015 Territoire d'intervention : Poitou-Charentes DATE DE FIN DE VALIDITÉ DU DISPOSITIF : 31/12/2016 1 CONTEXTE «Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016 Dispositif

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Boulangers Pâtissiers Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts de l énergie

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : ETUDE DE L OPTIMISATION DE L ECLAIRAGE DES SALLES DE COURS DU LYCEE DON BOSCO

PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : ETUDE DE L OPTIMISATION DE L ECLAIRAGE DES SALLES DE COURS DU LYCEE DON BOSCO LTP DON BOSCO Année Scolaire 2010/2011 78, rue Stanislas Torrents 13006 MARSEILLE Tel : 04-91-14-00-00 Fax : 04-91-81-96-97 PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : ETUDE DE L OPTIMISATION DE L ECLAIRAGE DES SALLES

Plus en détail

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE Plan d'actions POSTE N ACTIVITE ACTION PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE MOYENS HUMAINS MOYENS FINANCIERS DELAIS NIVEAU 2011 en tco 2e HYPOTHESE DE REDUCTION POTENTIEL DE REDUCTION DU POSTE

Plus en détail

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement ---

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- Le stationnement PMR Etat des lieux et prise en compte des évolutions réglementaires à Lille Métropole M. Courbot

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Matinale de l ATEPS: FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ENERGIE

Matinale de l ATEPS: FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ENERGIE Matinale de l ATEPS: FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ENERGIE LES ULIS 7 MARS 2014 Programme 9H45: Introduction par l'ateps - Règles de mise en concurrence des fournisseurs et présentation des différentes

Plus en détail

Bilan des Emissions de GES. Restitution finale

Bilan des Emissions de GES. Restitution finale Bilan des Emissions de GES Restitution finale 19/11/2012 Agenda Synthèse de la collecte des données Modifications vs. restitution intermédiaire Présentation des résultats actualisés Plan d actions de réduction

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière»

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Dossier de Presse I 14 Novembre 2012 Ville d Avignon Cofely Ineo, Groupe GDF SUEZ Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Partenariat, Public-Privé pour l optimisation

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment, qui consomme près de 40 % de l énergie en France, est l un des principaux gisements pour atteindre l objectif européen de 27

Plus en détail

Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83)

Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83) Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83) Données contextuelles : Générales Patrimoine Politique énergétique Aspects organisationnels : Place et rôle

Plus en détail

La mutation énergétique : un défi à relever...

La mutation énergétique : un défi à relever... DDT 77 Colloque développement durable du 22 novembre 2012 La mutation énergétique : un défi à relever... Les enjeux de la maîtrise de l énergie en éclairage public Eva Besnard Chargée de mission Energie-Climat

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER

Plus en détail

ECLAIRAGE INTELLIGENT EXTERIEUR

ECLAIRAGE INTELLIGENT EXTERIEUR JOEL RISPAL - HARVARD ENGINEERING SYNDICAT DE L ECLAIRAGE ECLAIRAGE INTELLIGENT EXTERIEUR SYNDICAT DE L ECLAIRAGE Commission Gestion de l éclairage Membres : ABB, Comatélec, Etap, GE Lighting, Harvard

Plus en détail

Services de Maintenance Kaba France

Services de Maintenance Kaba France Services de Maintenance Kaba France Les produits Kaba sont unanimement reconnus, par vous en tant qu utilisateurs, pour leur qualité et leur fiabilité. Il n en demeure pas moins qu une maintenance appropriée

Plus en détail

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com FINANCEMENT DES TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com SOMMAIRE Présentation SMALT énergie Compréhension du contexte actuel 3 9 SOMMAIRE Réponses aux besoins Assistance

Plus en détail

Achat d énergie dans les collectivités locales Quels constats et enjeux observés sur le terrain?

Achat d énergie dans les collectivités locales Quels constats et enjeux observés sur le terrain? Achat d énergie dans les collectivités locales Quels constats et enjeux observés sur le terrain? De l intérêt de bien connaître son profil énergétique Répartition des consommations d'énergie par type en

Plus en détail

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME N FICHE ACTION Intitulé 1 Réaliser un agenda ou un cahier de texte sur l'éco-citoyenneté en lien avec le recyclage des

Plus en détail

Ateliers du Pays Vallée de la Sarthe. CEP & Eclairage Public

Ateliers du Pays Vallée de la Sarthe. CEP & Eclairage Public Ateliers du Pays Vallée de la Sarthe CEP & Eclairage Public Ordre du jour Présentation du Pays Vallée de la Sarthe Territoire Syndicat Mixte Pays Vallée de la Sarthe (SMPVS) Le service de Conseil en Energie

Plus en détail

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau : en savoir plus ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau 30 HT TOUT COMPRIS(*) ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques BOITE CARTON

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG)

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) CHARTE D ENGAGEMENT Conclue le: date Entre: SIG Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) et: Logo de votre entreprise Nom du client Entreprise Rue NPA/Localité

Plus en détail

Association pour la Sauvegarde du Ciel et de l Environnement Nocturnes (ASCEN) ASBL LUTTER CONTRE LAPOLLUTION LUMINEUSE, C'EST ÉCONOMISER DE L'ARGENT

Association pour la Sauvegarde du Ciel et de l Environnement Nocturnes (ASCEN) ASBL LUTTER CONTRE LAPOLLUTION LUMINEUSE, C'EST ÉCONOMISER DE L'ARGENT Association pour la Sauvegarde du Ciel et de l Environnement Nocturnes (ASCEN) ASBL LUTTER CONTRE LAPOLLUTION LUMINEUSE, C'EST ÉCONOMISER DE L'ARGENT 1. B AISSER LA PUISSANCE : 28% D ÉNERGIE EN MOINS Un

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 AVERTISSEMENT Ces diapositives constituent le support d une conférence Ils ne peuvent être dissociés du discours des conférenciers des JNL de Besançon (2012) Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 1

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts

AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT AUDIT ENERGETIQUE Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 1/11 503 - VESTIAIRES DES GRIPOTS copyright IGN

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Le contexte et les enjeux du secteur du bâtiment En France Le Bâtiment est en France le plus gros consommateur d énergie parmi tous les secteurs

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 15 ème séance

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 15 ème séance CONSEIL GÉNÉRAL Législature 2012-2016 15 ème séance TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. ÉTAT DU RÉSEAU EP 2 3. CONCEPT PROPOSÉ 3 4. ESTIMATION DES COÛTS 3 5. CONCLUSION ET DÉLAI 4 6. PROJET D ARRÊTÉ

Plus en détail

Les certificats d économie d énergie

Les certificats d économie d énergie 7 ième ASSISES DE L ENERGIE Groupe 3 : Du discours à l action Atelier 10 : Quel sont les modes de financement à disposition? Exposé introductif Les certificats d économie d énergie Robert ANGIOLETTI ADEME/DERRME/DMS2E

Plus en détail

Le projet Hélios va t il bouleverser les relations Collectivités / Trésor Public?

Le projet Hélios va t il bouleverser les relations Collectivités / Trésor Public? Le projet Hélios va t il bouleverser les relations Collectivités / Trésor Public? Mardi 12 juin 2007 Saint-Germain Germain-en en -Laye Contexte Pontault-Combault Département : Seine et Marne Population

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

Special Lightletter Tuningen. Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED. Hess. Une société de Nordeon-Group

Special Lightletter Tuningen. Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED. Hess. Une société de Nordeon-Group Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED Hess. Une société de Nordeon-Group 82 % d économie énergétique En passant à la technique LED et en utilisant une commande d éclairage intelligente,

Plus en détail

Economisez l'énergie. en gérant l'éclairage public! L'offre globale. Des solutions fiables pour gérer l'éclairage public.

Economisez l'énergie. en gérant l'éclairage public! L'offre globale. Des solutions fiables pour gérer l'éclairage public. BH Technologies Des solutions fiables pour gérer l'éclairage public. économie l confort l fiabilité Economisez l'énergie en gérant l'éclairage public! L'offre globale Une gamme complète pour maîtriser

Plus en détail

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Restitution Finale 12 février 2013 ADEV Énergie, 2 rue Jules Ferry -36300 Le Blanc Tél: 02 54 37 19 68 Fax: 02 54 37 99 27 Port: 06.67.29.44.35

Plus en détail

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2 En

Plus en détail