3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3. DOCUMENTS DE REFERENCE :"

Transcription

1 1. OBJET : La présente instruction décrit le pansement et la manipulation de la chambre à cathéter implantable. 2. DOMAINE D APPLICATION : La présente instruction s applique au niveau du Service d Hématologie. 3. DOCUMENTS DE REFERENCE : Procédures qualité du CHU de Lille. Recommandations de la SF2H. 4. DEFINITION ET ABREVIATION : Définitions : Néant. Les abréviations suivantes sont utilisées dans le document : SF2H : Société Française d Hygiène Hospitalière ; SHA : Solution Hydro-Alcoolique. PAC : Port-A-Cath (Chambre à cathéter implantable). UU : Usage Unique. 5. ACTEURS CONCERNES :. Propriété de l Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid 1/5

2 6. CONTENU : BRANCHEMENT ET PANSEMENT Préparation du matériel 1 paire de gants non stériles (pour l ablation du pansement si présence) 1 paire de gants stériles Un champ stérile Compresses stériles (3 paquets) Antiseptique à large spectre (Bétadine) Blouse stérile pour le secteur protégé Blouse non stérile pour le secteur non protégé (si tenue non changée par poste) 2 masques de soins (un pour l infirmier, l autre pour le patient) Aiguille de Hubert sécurisée de type II. 1 ou 2 pansement adhésifs transparents semi-perméables type TEGADERM Ou COSMOPOR si patient allergique Stéristrip 1 valve à pression positive Une seringue de 20 ml LL, 1 trocart 20 ml de sérum physiologique injectable Branchement et/ou changement de ligne : Rampe avec robinet 4 voies et raccord 2 m pour le secteur non protégé un raccord 4 m pour le secteur protégé uniquement Valves bidirectionnelles pour les robinets de la rampe 1 prolongateur avec robinet 3 voies + valve type bidirectionnelle Bandage auto-agrippant + 2 compresses stériles Préparation infirmier et patient Prévenir le patient du soin Déconditionner le matériel sur le champ stérile (sauf l ampoule de sérum physiologique). Demander au patient de maintenir la tête du côté opposé au PAC et/ou lui mettre un masque de soin. Si PAC branché Enlever le pansement avec les gants non stériles dépiquer le PAC (si PAC branché depuis 7 jours, pas de rinçage pulsé si PAC rebranché de suite) Enlever les gants non stériles Mettre un gant stérile et prélever stérilement le sérum physiologique avec la seringue 20ml Déposer la seringue dans le champ stérile et évacuer le trocart dans un containeur Mettre le 2ème gant et purger le robinet proximal sur lequel est disposée la valve bidirectionnelle Purger l aiguille sécurisée de Hubert sur laquelle est disposée au Propriété de l Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid 2/5

3 préalable la valve à pression positive Réaliser la détersion et la désinfection de la peau en respectant les 5 temps (détersion, rinçage, séchage, désinfection, séchage air libre). NB : si PAC branché, réaliser la détersion et désinfection de la peau ainsi que l aiguille jusqu au raccord proximal) Attendre le séchage complet de l antiseptique. Piquer dans le PAC et vérifier le retour veineux Réaliser un rinçage pulsé du système avec minimum 10ml de sérum physiologique injectable Couvrir l aiguille de Stéristrip puis de TEGADERM en veillant à bien évacuer l air présent sous le pansement. (si utilisation de compresse sous le pansement laisser le point de ponction visible) NB : Si utilisation de TEGADERM pansement tous les 7 Jours Si utilisation de COSMOPOR pansement tous les 4 jours Si présence de fil de suture pansement tous les 2 jours Si pansement mouillé, souillé ou décollé, refaire le pansement Enlever les gants et le masque du patient Réaliser une friction au SHA Après le soin Noter la date de réfection du pansement et l aspect du point de ponction dans le dossier de soin et dans le carnet de voie centrale du patient si sortie de celui-ci Surveillance pluriquotidienne du point de ponction du PAC et signalement de toutes modifications au médecin Programmer la réfection hebdomadaire du pansement avec changement de ligne de perfusion toute les 72 heures. Si transfusion ou alimentation parentérale sur la rampe de perfusion, changement de ligne/24h. MANIPULATION Réaliser une hygiène des mains avec SHA avant toute manipulation du PAC et de l ensemble des éléments constituants le dispositif de perfusion. Toutes manipulation des rampes et robinets doit être réalisée avec des compresses stériles imprégnées d un antiseptique alcoolique majeur (Alcool) Une blouse à UU, une charlotte et un masque seront utilisés au secteur protégé avant la manipulation des rampes et perfusions dans la chambre du patient. Mettre des gants à UU (stérile pour le secteur protégé) et un masque si la manipulation s effectue au niveau du raccord proximal du PAC. (celui doit être protégé à l aide d une compresse stérile et de bandage auto-agrippant car il est en contact direct avec la peau de patient). Vérifier le reflux et le débit du PAC avant chaque utilisation Désinfecter les embouts, les valves bidirectionnelles avec des compresses stériles imbibées d un antiseptique alcoolique majeur (Alcool) compatible avec les matériaux utilisés et avant toute injection ou connexion Maintenir le système le plus clos possible : ne jamais laisser le système ouvert sans bouchon de verrouillage. Tenir les rampes à distance de toute source de contamination Propriété de l Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid 3/5

4 (literie, plaie, stomie, ) DEBRANCHEMENT DU PAC Préparation du matériel Infirmière 1 paire de gants non stériles (pour l ablation du pansement) 1 paire de gants stériles Un champ stérile Compresses stériles (2 paquets) Antiseptique à large spectre (Bétadine) Blouse stérile pour le secteur protégé Blouse non stérile pour le secteur non protégé (si tenue non changée par poste) 2 masques de soins (un pour l infirmier, l autre pour le patient) 1 pansement type COSMOPOR Une seringue de 20 ml, 1 trocart 20 ml de sérum physiologique injectable Préparation Infirmière et patient Infirmière Prévenir le patient du soin Déconditionner le matériel sur le champ stérile (sauf l ampoule de sérum physiologique et la seringue de 20 ml). Prélever le sérum physiologique avec la seringue 20ml Déposer la seringue sur un coin du champ et évacuer le trocart dans un containeur Demander au patient de maintenir la tête du côté opposé au PAC et/ou lui mettre un masque de soin. Mettre les gants non stériles, enlever le pansement et lever le piston de l aiguille sécurisée de Hubert Connecter la seringue de 20 ml de sérum physiologique à l extrémité du raccord de l aiguille après une désinfection avec une compresse stérile imbibée d antiseptique alcoolique Réaliser le rinçage pulsé et dépiqué le PAC Enlever les gants non stériles et réaliser une friction au SHA, mettre les gants stériles Réaliser la détersion et la désinfection de la peau en respectant les 5 temps (détersion, rinçage, séchage, désinfection, séchage air libre). Mettre le pansement Noter la date de réfection du pansement et l aspect du point de ponction dans le dossier de soin et dans le carnet de voie centrale du patient. Propriété de l Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid 4/5

5 7. DOCUMENTS ASSOCIES : Néant. 8. CIRCUIT DU DOCUMENT : Rédaction Vérification Nom/Prénom Fonction Visa Groupe de Travail Projet Allogreffe Groupe de Travail Projet Allogreffe Dr Myriam TOUHAMI Directrice Médicale Approbation Amina HADIR Chef de Service Qualité Validation Pr M Hamed HARIF Directeur Général Version Date Nature de modification Page(s) Propriété de l Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid 5/5

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : Ce protocole décrit les étapes relatives à la réalisation d hémoculture dans les conditions maximales d asepsie et le respect des précautions standards. La réalisation dans des conditions aseptiques

Plus en détail

nouveaux abords pas sans risque

nouveaux abords pas sans risque PICCLINE et MIDLINE Cathéters veineux à insertion périphérique nouveaux abords pas sans risque «Journée d Echanges» Instituts de formation aux carrières de santé 21 Novembre 2014 Anne Blancard / IDE Hygiène

Plus en détail

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI)

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI) Indications La chambre à cathéter implantable (CCI) est un abord veineux central de longue durée (supérieur à 3 mois) utilisé le plus souvent pour : - la chimiothérapie anticancéreuse, - la nutrition parentérale,

Plus en détail

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable)

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable) Fiche n 1 : Avant la pose de CCI Audit organisationnel : 1 fiche par établissement «poseur» Répondre à l'ensemble des questions ci-dessous 1-1 Une Check-list Voie Veineuse Centrale est mise en place dans

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Désobstruction d un site veineux implantable

Désobstruction d un site veineux implantable Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 6 Désobstruction d un site veineux implantable 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : Ref. Service : Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure à pour

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE. Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB

BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE. Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB 1 BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE 06 avril 2017 AFSOS 2017 Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB Présentation 2 Rappel sur la cci Surveillance de la CCI au retour de bloc La perfusion sur

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE

SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE 1-DEFINITION La chambre à cathéter implantable (C.C.I), ou chambre implantable pour perfusion (C.I.P), ou Porth a Cat (PAC), est un dispositif

Plus en détail

REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE

REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE Les différentes étapes! RAPPEL : Tout pansement souillé ou non occlusif doit être changé sans délai LE MATERIEL NECESSAIRE! Habillage : Avant tout soin : Friction Hydro-alcoolique

Plus en détail

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires En établissement de santé En HAD Fréquence d exposition Prévalence

Plus en détail

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VOIE VEINEUSE PÉRIPHÉRIQUERIQUE Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Préparation du matériel Pose d une d voie veineuse périphp riphériquerique Retrait

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008 Page : 1 MISE A JOUR N version : OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole préparation et pose de perfusion section pose sous cutanée OBJET Décrire la technique de

Plus en détail

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : La présente instruction décrit la préparation et le déroulement du prélèvement de la moelle osseuse au Bloc opératoire. 2. DOMAINE D APPLICATION : La présente instruction s applique au niveau

Plus en détail

Hémodialyse chronique - Accès vasculaire sur cathéter BRANCHEMENT SUR CATHÉTER

Hémodialyse chronique - Accès vasculaire sur cathéter BRANCHEMENT SUR CATHÉTER Fiche Technique MATÉRIEL Matériel de protection BRANCHEMENT SUR CATHÉTER Masque de soins et lunettes de protection ou masque à visière Masque de soins pour le patient Gants à usage unique stériles Gants

Plus en détail

POSE et RETRAIT D AIGUILLE SUR CHAMBRE À CATHETER IMPLANTABLE EN PÉDIATRIE

POSE et RETRAIT D AIGUILLE SUR CHAMBRE À CATHETER IMPLANTABLE EN PÉDIATRIE Journée OncoCentre du 13 octobre 2009 POSE et RETRAIT D AIGUILLE SUR CHAMBRE À CATHETER IMPLANTABLE EN PÉDIATRIE Par l équipe paramédicale du département de pédiatrie CHR Orléans OBJECTIFS DU SOIN Réaliser

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE

LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE MÉMO E-UNIVERSITÉ HOMEPERF 2012 HYGIÈNE DES MAINS LES «INCONTOURNABLES» DE L HYGIÈNE DES MAINS > Manches courtes ou relevées > Mains et poignets sans bijoux

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

INSTRUCTION PREPARATION ET DEROULEMENT DU PRELEVEMENT

INSTRUCTION PREPARATION ET DEROULEMENT DU PRELEVEMENT 1. OBJET : La présente instruction décrit la préparation et le déroulement du prélèvement de la moelle osseuse au Bloc opératoire. 2. DOMAINE D APPLICATION : La présente instruction s applique au niveau

Plus en détail

VOIES VEINEUSES CENTRALES

VOIES VEINEUSES CENTRALES VOIES VEINEUSES CENTRALES C.H.R.A Date de diffusion : 01/01/1996 Version : 01 PROTOCOLE DE POSE ET DE GESTION DES VOIES VEINEUSES CENTRALES Rédigé par : Equipe soignante réanimation, Unité d hygiène Vérifié

Plus en détail

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Voies Veineuses Centrales et Procédures Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Présentation du service 14 lits de réanimation médicale adulte 750 patients/an Durée moyenne de séjour : 6.5 jours

Plus en détail

RIPHH Nord. Décembre 2012 Lyon. Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est

RIPHH Nord. Décembre 2012 Lyon. Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins RIPHH Nord Décembre 2012 Lyon Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière

Plus en détail

Les cathéters veineux profonds

Les cathéters veineux profonds Les cathéters veineux profonds DIFFÉRENTS TYPES DE CATHÉTERS VEINEUX CENTRAUX Les cathéters veineux longs > 80 mm, radio-opaques Simple lumière (2 longueurs : 20 et 30 cm, 2 tailles : 1,7 et 2 mm de diamètre

Plus en détail

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1 Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre 2013 1 Présentation de l hôpital universitaire Paul BROUSSE 737 lits, dont : 135 lits pôle MFADU 15 lits de Réanimation 14 lits Soins intensifs

Plus en détail

Manipulation des dispositifs intra-vasculaires

Manipulation des dispositifs intra-vasculaires Manipulation des dispositifs intra-vasculaires Absence de lien d intérêt PRINOI 24 avril 2015 Céline Frömme EPSMR/CHGM Laetitia Lyannaz ARLIN RM Page 1 Déroulement Contexte Questions posées aux participants

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PICC LINE

MISE EN PLACE DU PICC LINE MISE EN PLACE DU PICC LINE Retour d expérience CH La Rochelle Introduction à l hôpital début 2011 par un radiologue formé au CHU de Bordeaux avec du matériel COOK. Lors du COMEDIMS du 15 mars 2011 ; il

Plus en détail

Objectifs. Définition. rentiel. Garantir le confort et la sécurits

Objectifs. Définition. rentiel. Garantir le confort et la sécurits Objectifs Gestion des voies veineuses centrales Guénaelle Chilou Hélène Sérandour Garantir le confort et la sécurits curité du patient Connaître les bonnes pratiques Échanger autour des problématiques

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DEFINITION SOINS INFIRMIERS PERMETTANT D ASSURER LA POSE ET L ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DANS DES CONDITIONS D HYGIENE ET D ASEPSIE OPTIMALES

Plus en détail

[Dénomination du service émetteur]

[Dénomination du service émetteur] diffusion] application] OBJET : - Prise en charge optimisée de la voie d abord pour hémodialyse. - Prévention des complications infectieuses du cathéter de dialyse. PERSONNELS CONCERNES : - Personnel infirmier

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

REALISATION D UN PRELEVEMENT D HEMOCULTURES CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE À DOMICILE

REALISATION D UN PRELEVEMENT D HEMOCULTURES CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE À DOMICILE 1- OBJET L objet de ce protocole est de permettre le prélèvement de sang en vue de la recherche de germes en évitant une contamination extrinsèque. 2- DOCUMENTS DE REFERENCE Décret n 2004-802 du 29 juillet

Plus en détail

PR SPI 05 Page 1 sur 7. Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation et de gestion des cathéters veineux

PR SPI 05 Page 1 sur 7. Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation et de gestion des cathéters veineux PR SPI 05 Page 1 sur 7 Indice de révision 01 Gestion des cathéters veineux Date d application : 18 février 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation

Plus en détail

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 I Indication C est un fin tuyau en silicone ou PVC introduit dans le système veineux profond. Sa longueur est d environ 30cm chez l adulte mais seuls 10 à 15 cm

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE VERSION N 1 Page 1/7 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques permettant d assurer la pose et l entretien

Plus en détail

UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC)

UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC) UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC) Mme SEHAB.A,Zouani.S, Kebib A, Djaafri.M, Touhami.H Service Hématologie CHU Oran Journée infirmiers 25/04/2014 UTILISATION DE LACHAMBRE

Plus en détail

Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim. Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES

Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim. Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim N S PT.S.040.1 Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE Unité de Gestion du Risque Infectieux ( UGRI) Jeudi

Plus en détail

SERVICE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE AUTODIALYSE (AURAL)

SERVICE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE AUTODIALYSE (AURAL) JOURNEE DIALIN MARDI 11 OCTOBRE 2016 COMPARAISON BRANCHEMENT DEBRANCHEMENT FAV et KT CH. EURE ET LOIR Izaline CALDEIRA - Barbara DELORME - Jessy GOUDRON - Gilles LUREAU CENTRE HOSPITALIER D ARDECHE NORD

Plus en détail

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 12 Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central 1- principe de soin 2- Objectif Acte thérapeutique qui consiste

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide (si présente) 2. Ongles courts

Plus en détail

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL CATHETER VEINEUX CENTRAL 8.04 Objectif La mise en œuvre de techniques de soins rigoureuses, écrites et respectées par tous, peut permettre de réduire considérablement la fréquence des infections de cathéters

Plus en détail

Les facteurs de risque d ILC

Les facteurs de risque d ILC Facteurs de risque Les facteurs de risque d ILC Le matériel utilisé Adhérence des micro organismes > pour les cathéters en PVC La densité de la flore cutanée au site d insertion Le nombre de manipulations

Plus en détail

INJECTION INTRAVEINEUSE

INJECTION INTRAVEINEUSE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE INJECTION INTRAVEINEUSE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition Introduction dans un vaisseau sanguin d une substance médicamenteuse fluide au moyen d'une

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide 2. Ongles courts et sans vernis

Plus en détail

ReSOP. Accès Veineux. Voies Périphériques Voies Centrales

ReSOP. Accès Veineux. Voies Périphériques Voies Centrales ReSOP Accès Veineux Voies Périphériques Voies Centrales Voies Veineuses Périphériques Utilisées Au début de la maladie En cas de traitement bref, comportant des chimiothérapies non agressives pour les

Plus en détail

Entretien des Dispositifs Intra Veineux de Longue Durée en ONCOLOGIE

Entretien des Dispositifs Intra Veineux de Longue Durée en ONCOLOGIE Entretien des Dispositifs Intra Veineux de Longue Durée en ONCOLOGIE Journée scientifique du CCLIN EST DIJON, le 14 mars 2013 Centre de lutte contre le cancer de Lorraine Vandœuvre-lès-Nancy i.raclot@nancy.unicancer.fr

Plus en détail

Indications du PICC. Autres utilisations PICC-LINE PICC-LINE

Indications du PICC. Autres utilisations PICC-LINE PICC-LINE PICC-LINE Cathéter central inséré par voie périphérique PICC-LINE Cathéter veineux central inséré par voie périphérique B Grisi C Haond REPH RA 13/10/2011 Avantages / VVC classique + de confort? - d infection

Plus en détail

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un site veineux central

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un site veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 5 Transfusion d un concentré de plaquettes sur un site veineux central 1- principe de soin Acte thérapeutique qui consiste à administrer par

Plus en détail

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Dr Stéphanie EDOUARD Praticien Hygiéniste - EOH Corinne LECLERC IDE coordinatrice Oncologie Centre Hospitalier de DIEPPE Jeudi 27 Avril 2017 XVeme

Plus en détail

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte)

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte) 1. Objet : Ce mode opératoire décrit la réalisation des hémocultures, examens permettant de faire le diagnostic des bactériémies et fongémies. Le prélèvement unique consiste à prélever en même temps 4

Plus en détail

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon PICC LINE une évaluation des pratiques EOHH CHU de Dijon Problématiques Justification de l audit/évaluation : Suite à un signalement interne par le responsable médical d un service, de plusieurs infections

Plus en détail

Connecteurs de sécurité sur accès vasculaire : enquête de connaissances, attitudes et pratiques dans 27 services utilisateurs

Connecteurs de sécurité sur accès vasculaire : enquête de connaissances, attitudes et pratiques dans 27 services utilisateurs Connecteurs de sécurité sur accès vasculaire : enquête de connaissances, attitudes et pratiques dans 27 services utilisateurs Yolène CARRE (Service d Hygiène Hospitalière - CHU Bordeaux-France) 1 Contexte

Plus en détail

Le cathéter artériel

Le cathéter artériel Le cathéter artériel Définition Le KTA permet le monitorage de la pression artérielle sanglante en continu de manière invasive. C est l introduction par voie transcutanée d un cathéter dans une artère

Plus en détail

Prévention des risques d infection. Guide pratique MediSet Perfusion. à domicile

Prévention des risques d infection. Guide pratique MediSet Perfusion. à domicile Prévention des risques d infection Guide pratique MediSet Perfusion à domicile Tableau de correspondance Ancienne Gamme MediSet Perfusion MediSet pose pour voie sous-cutanée avec un perfuseur 3 voies intégré

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL SMUR de Saint Germain en Laye 27 décembre 2001 Définition Le cathétérisme artériel permet la mesure et la surveillance en continue de la pression artérielle du patient.

Plus en détail

LES CHAMBRES A CATHETERS IMPLANTABLES(CCI)

LES CHAMBRES A CATHETERS IMPLANTABLES(CCI) LES CHAMBRES A CATHETERS IMPLANTABLES(CCI) OU CATHETER IMPLANTABLE POUR PERFUSION ( CIP ) UE 4.4 Semestre 5 OBJECTIFS : Citer anatomiquement les sites d implantation Expliquer les risques liés aux dispositifs

Plus en détail

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice Les Hémocultures -De la prescription au Laboratoire D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice CONSTAT Fréquence et importance de la réalisation d hémocultures

Plus en détail

SHA Quand l environnement modifie le comportement O. Meunier, B. Kessler, S. Burger

SHA Quand l environnement modifie le comportement O. Meunier, B. Kessler, S. Burger HA Quand l environnement modifie le comportement. Meunier, B. Kessler,. Burger Équipe pérationnelle d Hygiène H Haguenau R 2/22 R 3/22 R 4/22 R 5/22 tratégie comportementale et HA? R 6/22 1 1 Evolution

Plus en détail

MIDLINE RIPHH Zone Nord Avril 2014 2013 2014

MIDLINE RIPHH Zone Nord Avril 2014 2013 2014 Cathéter MIDLINE Cathéter Veineux Périphérique Profond de Longue Durée RIPHH Zone Nord Avril 2014 Anne Blancard / IDE Hygiène Hospitalière / CHU Clermont-Ferrand Technique en expansion Au CHU de Clermont-Ferrand

Plus en détail

Ponction lombaire sous Kalinox

Ponction lombaire sous Kalinox Ponction lombaire sous Kalinox 1-Définition 2-Objectif Les méninges constituent une enveloppe protégeant l ensemble du système nerveux central, c est-à-dire le cerveau et la moelle épinière. Entre les

Plus en détail

DIVLD les bonnes pratiques. Isabelle Pingenot Délio Prudente

DIVLD les bonnes pratiques. Isabelle Pingenot Délio Prudente DIVLD les bonnes pratiques Isabelle Pingenot Délio Prudente Qu est ce qu un cathéter central? Il s'agit d'un dispositif intra vasculaire, posé au bloc opératoire dont la durée d utilisation est estimée

Plus en détail

RHEOP. Accès Veineux. Voies Périphériques Voies Centrales

RHEOP. Accès Veineux. Voies Périphériques Voies Centrales RHEOP Accès Veineux Voies Périphériques Voies Centrales Voies Veineuses Périphériques Utilisées Au début de la maladie En cas de traitement bref, comportant des chimiothérapies non agressives pour les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 12 avril 2016 portant modification des conditions d inscription des dispositifs médicaux de nutrition

Plus en détail

CATHETER ARTERIEL. Classeur protocoles. Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter artériel, ainsi que son ablation.

CATHETER ARTERIEL. Classeur protocoles. Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter artériel, ainsi que son ablation. 31/10/2007 Page 1/8 Rédaction : F. Maniglier - S.Marmilloud (IDE) Vérification : JB Chable (IDE) Approbation : Dr C. Santre 1 BUT Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter

Plus en détail

PRISE EN CHARGE SOIGNANTE ET SUIVI D'UN PATIENT PORTEUR DE PICC LINE

PRISE EN CHARGE SOIGNANTE ET SUIVI D'UN PATIENT PORTEUR DE PICC LINE PRISE EN CHARGE SOIGNANTE ET SUIVI D'UN PATIENT PORTEUR DE PICC LINE Equipe soignante de chirurgie vasculaire de NANTES: Pascale FRIOU (I.D.E) Dorothée OLLIVIER (I.D.E) Stéphanie STANISLAWIAK (A.S) Le

Plus en détail

Hygiène des mains. Au plus près du soin: Friction désinfection: Hydro Alcoolique

Hygiène des mains. Au plus près du soin: Friction désinfection: Hydro Alcoolique Hygiène des mains Au plus près du soin: Friction désinfection: Hydro Alcoolique R12 Hygiène des mains et port des gants R12- Il est fortement recommandé de réaliser, avant l insertion du cathéter, un traitement

Plus en détail

Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014

Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014 Comment mener un audit CVC hors réanimation Contexte national Sarah Jolivet (interne) Gisèle Bendjelloul (infirmière hygiéniste) UHLIN 26/04/2011 Enquête nationale de prévalence 2006 : 4.6% des patients

Plus en détail

SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE

SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE Spécificité des AES en psychiatrie pour déterminer qui prend en charge les AES en établissement public, privé, service autonome ou non, et la rapidité de mise en place

Plus en détail

REFECTION DES PANSEMENTS

REFECTION DES PANSEMENTS REFECTION DES PANSEMENTS Annie BRENET & Isabelle PONCET JUIN 2014 SOMMAIRE Objectifs Matériel Technique Recommandations MAI 2013 2 Objectifs Réaliser un pansement est un acte de soin qui consiste à appliquer

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI)

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) EOHI : Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) - Mmes S. Nottebaert, Dr Caroline LAURANS, médecin hygiéniste, pour l Équipe Opérationnelle d Hygiène et d Infectiologie

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

Mise en place d essais de dispositifs médicaux

Mise en place d essais de dispositifs médicaux Mise en place d essais de dispositifs médicaux Marie-France RAMIER IDE hygiéniste Centre Hospitalier AVIGNON RIPHH Centre Hospitalier ARLES 13 avril 2012 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nombre de lits

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ AVIS DE LA COMMISSION. 14 septembre 2010

COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ AVIS DE LA COMMISSION. 14 septembre 2010 COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ AVIS DE LA COMMISSION 14 septembre 2010 Dispositifs : DISPOSITIFS MEDICAUX DE PERFUSION A DOMICILE (Titre I, chapitre

Plus en détail

Protocole Sondage urinaire clos stérile chez la femme

Protocole Sondage urinaire clos stérile chez la femme Hôpital de Soultz N S PT.S.035.1 Protocole Sondage urinaire clos stérile chez la femme SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

LES PANSEMENTS STÉRILES

LES PANSEMENTS STÉRILES 24.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II LES PANSEMENTS STÉRILES INTRODUCTION I)3 types de plaies aiguës A)Plaie aiguë à faibles risques infectieux 2)Matériel pour soins de plaies aiguës à faibles risques

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 5 Document réalisé par l ARLIN- de Normandie,, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

Prise en charge des CVC en réanimation adulte

Prise en charge des CVC en réanimation adulte Prise en charge des CVC en réanimation adulte De l audit des ressources à l auto-évaluation des pratiques de soin au sein du réseau REACAT Réseau REACAT 2000-01 M. Aggoune, F Paule, S Maugat, C Joly et

Plus en détail

RIPHH 13 Avril 2012 Réseau Interrégional des Professionnels en Hygiène Hospitalière. Les systèmes clos ou valves bi-directionnelles. Bouchons.

RIPHH 13 Avril 2012 Réseau Interrégional des Professionnels en Hygiène Hospitalière. Les systèmes clos ou valves bi-directionnelles. Bouchons. RIPHH 13 Avril 2012 Réseau Interrégional des Professionnels en Hygiène Hospitalière Les systèmes clos ou valves bi-directionnelles Elodie Romeyer, Pharmacien Chef de produits Elodie_romeyer@europe.bd.com

Plus en détail

LES VALVES ET LIGNES SÉCURISÉES

LES VALVES ET LIGNES SÉCURISÉES LES VALVES ET LIGNES SÉCURISÉES VBD, VAR, VAS JOURNÉES NATIONALES EURO-PHARMAT BORDEAUX 2016 1 DÉCLARATION DE LIENS D INTÉRÊT Johanna GRESSET Pascal JEAN Wilfried VILLACRECES Julien MARET JOURNÉES NATIONALES

Plus en détail

Utilisation d'une chambre implantable

Utilisation d'une chambre implantable Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : 11 1. OBJET Eviter

Plus en détail

Indice Date Modifications 0 Création

Indice Date Modifications 0 Création Page : 1/7 Mots clés : Pratique d'hygiène pour les de plaie aiguë DESTINATAIRES - Cadres de Santé - Direction Qualité et Gestion des Risques - Pharmacie Centrale - Tous les médecins (par mail) - Service

Plus en détail

POSE D UNE PERFUSION SOUS-CUTANÉE

POSE D UNE PERFUSION SOUS-CUTANÉE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE POSE D UNE PERFUSION SOUS-CUTANÉE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition La réhydratation par voie sous-cutanée (SC) consiste en l administration par

Plus en détail

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané»

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» «Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» Journée annuelle du réseau AES CCLIN Sud-est 17 Janvier 2013 V Montigny IDE Hygiéniste Centre hospitalier de Belley Centre Hospitalier

Plus en détail

Traitement manuel d un endoscope souple

Traitement manuel d un endoscope souple Traitement manuel d un endoscope souple Fiche technique Indication Remarque Retraitement des endoscopes souples après utilisation avec une phase de désinfection correspondant à une désinfection de haut

Plus en détail

DERIVATION VENTRICULAIRE CEREBRALE EXTERNE

DERIVATION VENTRICULAIRE CEREBRALE EXTERNE Groupe de Référence en Soins infirmiers (GRESI) Groupe de travail : Dr B. Rillet, Mmes F. Elarsi, B. Junod, M. Martinet Diffusée : février 2003 Approuvée par Dr B. Rilliet : Avalisation : M. A. Laubscher,

Plus en détail

POSE ET GESTION D UN DISPOSITIF IMPLANTE

POSE ET GESTION D UN DISPOSITIF IMPLANTE POSE ET GESTION D UN DISPOSITIF IMPLANTE NERVEUX DE TYPE CATHETER INTRATHECAL : PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX A l occasion de plusieurs signalements d infection nosocomiale en lien avec l utilisation

Plus en détail

BOUTON DE GASTROSTOMIE

BOUTON DE GASTROSTOMIE CENTRE PEDIATRIQUE DE NUTRITION ENTERALE ET PARENTERALE H Ô P I T A L T I M O N E E N F A N T S BOUTON DE GASTROSTOMIE Guide de bonnes pratiques à l attention des familles Définition Gastrostomie : communication

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC

Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC Comité de lutte contre la douleur Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC Référence : CLUD 14 Version : 4 Date de diffusion Intranet : 2016 Références

Plus en détail