Modélisation thermo-élasto-hydrodynamique d un joint de pompe primaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modélisation thermo-élasto-hydrodynamique d un joint de pompe primaire"

Transcription

1 Modélisation thermo-élasto-hydrodynamique d un joint de pompe primaire Erwan Galenne EDF R&D, Département Analyses Mécaniques et Acoustique, 1 Avenue du Général de Gaulle, Clamart RÉSUMÉ. Des problèmes de dérives du débit de fuite ont été observés sur les joints de pompe primaire. Pour compléter la connaissance du comportement de ce composant critique pour la sûreté des centrales nucléaire, un modèle thermo-élasto-hydrodynamique a été développé. Cet article présente un modèle 2D axisymétrique visant à caractériser le comportement normal du joint. Le couplage fluide-structure est réalisé par l intermédiaire de matrices de coefficients d influence : ces matrices permettent le chaînage entre un code de calcul de structures et un code de calcul de l écoulement. L effet des déformations et des échanges thermiques sur le comportement global du joint est alors étudié. ABSTRACT. EDF has experienced in the last years some problems in managing reactor coolant pumps seals in operation. That s why a thermo-elasto-hydro-dynamical model of the seal has been developed. The present model is a steady two-dimensional approach so as to characterize the normal operating mode of the seal. The coupling between fluid flow and structure deformations is realized through influence coefficient matrix. The effect of heat transfers and of mechanical deformations on seal behaviour is compared. MOTS-CLÉS : couplage fluide-structure, matrices de coefficients d influence, pompe primaire. KEYWORDS: fluid-structure coupling, influence coefficient matrix, Reactor Coolant Pump.

2 2 Giens Contexte Les groupes motopompes primaires (GMPP) assurent la circulation du fluide primaire et le refroidissement du cœur des centrales nucléaires, et sont un composant essentiel pour la sûreté des installations. L étanchéité des GMPP est réalisée par l intermédiaire de trois joints en série. Le premier joint, appelé joint 1, assure l essentiel de la perte de pression entre la pression du circuit primaire (155 bars) et la pression atmosphérique. Depuis 1998, plusieurs problèmes de dérive du débit de fuite du joint n 1 ont affecté le parc nucléaire français, conduisant dans certains cas à des arrêts fortuits de tranches [Metz et al. 03]. Pour compléter la connaissance et la maîtrise de ce composant, un projet a été initié à EDF avec pour objectif, notamment, de construire un modèle numérique du comportement du joint. Cet article vise à présenter le modèle thermo-élasto-hydro-dynamique (TEHD), développé en partenariat avec le Laboratoire de Mécanique des Solides de l Université de Poitiers. 2. Présentation du modèle thermo-élasto-hydro-dynamique 2.1. Description du joint 1 de GMPP Le joint 1 assure l essentiel de l étanchéité du groupe motopompe primaire. Ce joint est composé de deux ensembles : un ensemble tournant, solidaire de l arbre de la pompe ; et un ensemble flottant, bloqué en rotation par une broche mais libre de se déplacer axialement, cf. Figure 1. La partie active du joint, les glaces, sont en matériau céramique. Les glaces sont maintenues en contact avec leur support par l intermédiaire d une clame et de vis de serrage. Il n y a pas contact entre les deux glaces en fonctionnement : l ouverture du joint est de l ordre de 15 µm. Cette ouverture résulte de l équilibre de la partie flottante sous l action des forces de pression, du poids et des forces de frottement entre la bague de glissement et la douille de logement. Le joint est soumis à un fort différentiel de pression (155 bars) : le fluide s écoule dans un profil convergent du rayon extérieur vers le rayon extérieur. Le débit de fuite est élevé, de l ordre de 600 l/h dans les conditions nominales de fonctionnement Modèle TEHD Le modèle thermo-élasto-hydrodynamique présenté ici se limite à une approche 2D axisymétrique, permettant d étudier le comportement normal du joint. Le modèle se décompose en trois parties. Les déformations thermomécaniques de la structure

3 Modèle thermo-élasto-hydro-dynamique 3 sont étudiées par élément finis avec le Code_Aster, code de calcul développé par EDF. Le couplage entre l écoulement du fluide et les déformations de la structure est réalisé par l intermédiaire de matrices de coefficients d influence. Enfin, un logiciel, développé par le LMS de l Université de Poitiers, calcule l ouverture du joint à l équilibre et résout les équations de l écoulement en prenant en compte les déformations de la structure. Le modèle repose donc sur un chaînage de codes. Figure 1. Géométrie du joint 1 de GMPP et dimensions caractéristiques 2.3. Modélisation de l écoulement TEHD La modélisation de l écoulement repose sur les modèles développés par Brunetière et al. Les équations de conservation sont résolues par la méthode des éléments finis. La spécificité du problème à résoudre, où une des dimensions de l espace (~40 cm dans la direction radiale) est très grande devant l autre (~20 µm dans la direction axiale), permet de faire quelques hypothèses simplificatrices. Le type d écoulement est soit imposé par l utilisateur (laminaire ou turbulent), soit déterminé après calcul d un facteur d écoulement local. Compte tenu de la vitesse importante du fluide, on montre que les effets d inertie ne peuvent être

4 4 Giens 2005 négligés. Seuls les résultats en écoulement turbulent avec prise en compte des effets d inertie seront présentés dans cet article. 3. Modélisation thermomécanique 3.1 Chargements et conditions aux limites Les modèles thermomécaniques de l ensemble flottant et de l ensemble tournant sont construits en 2D axisymétrique, avec des chargements volumiques (pesanteur, rotation de l ensemble tournant) et surfaciques (échange de chaleur avec le fluide environnant, pression du fluide, pression de contact des joints élastomériques). Les conditions de contact entre les pièces de chaque élément rendent le problème mécanique non linéaire. Le serrage des vis de clamage, qui permet de maintenir le contact entre la glace et son support, est pris en compte par l intermédiaire d un modèle axisymétrique : ce modèle est construit en recherchant une équivalence de comportement mécanique entre les N vis de serrage équiréparties et une couronne axisymétrique de module d Young E eq. Le serrage est représenté sous la forme d un déplacement imposé de la couronne d une distance D Serr, calculée à partir du module d Young des vis E vis, de leur géométrie (rayon interne R i, rayon externe R e, hauteur l o ) et de l effort de serrage par vis F Serr : E N R R N. F. l. = e i Serr o eq Evis D 4 Serr = Re + R ) i.( 2 2 Eeq π Re Ri Cette première valeur théorique de D Serr, calculée sous l hypothèse que seules les vis sont déformables, est ensuite recalée par un calcul mécanique complet. L approche présentée ici a été validée par des mesures de déformation des glaces soumises au serrage des vis de clamage. 3.2 Résultats Le chargement thermique entraîne une dilatation des pièces, avec une dilatation plus importante en aval qu en amont à cause de l échauffement du fluide de 5 C environ au passage du joint : le chargement thermique tend donc à augmenter la conicité des glaces. Le chargement mécanique tend à faire tourner les glaces dans leur plan, de manière antisymétrique entre l ensemble tournant et l ensemble flottant : la conicité des glaces diminue. L effet des deux chargements sur le profil du convergent est donc opposé. Les contraintes sont peu élevées dans la structure : la contrainte de von Mises maximale est de 80 MPa. On reste donc dans le cadre d un comportement élastique.

5 Modèle thermo-élasto-hydro-dynamique Construction des matrices de coefficients d influence La prise en compte du couplage par l intermédiaire de matrices de coefficients d influence n est valide que pour des problèmes linéaires. Cependant, on fait l hypothèse que le comportement thermomécanique du joint est quasi-linéaire pour des petites perturbations du champ de pression (δp) et de flux (δq) autour d une position d équilibre approchée (u app ). Les matrices sont calculées avec le Code_Aster grâce à des boucles Python. L équation du couplage pour le déplacement u i du nœud i d une glace s écrit : u = u i app _ i + d Tij ( q q ) δ q + d ( p p ) δp j app _ j Eij j app _ j où p et q sont respectivement les champs de pression et de flux calculés par résolution des équations dans le fluide, p app et q app les champs de pression et de flux approchés et [d Eij ] et [d Tij ] les matrices de coefficients d influence mécanique et thermomécanique. Une équation équivalente est définie pour le couplage thermique entre les glaces et le fluide. 4. Validation du modèle 4.1 Comparaison des différentes modélisations Plusieurs modélisations sont possibles selon que l on prenne en compte ou non les échanges thermiques, les déformations d origine thermique et/ou mécanique. On constate, cf. Figure 2, que les déformations mécaniques tendent à diminuer le débit Q du joint (Q EHD <Q THD ) alors que les déformations d origine thermique (Q TEHD >Q THD ) tendent à l augmenter. L effet des déformations mécaniques est cependant prépondérant THD TEHD EHD (isotherme) ETEHD THD : échanges thermiques TEHD : échanges thermiques et les déformations associées EHD : déformations d origine mécanique ETEHD : échanges thermiques et toutes les déformations Figure 2. Débits de fuite (en l/h) pour les différentes modélisations

6 6 Giens Validation de modèle La résolution numérique des équations de conservation dans le fluide est validée par comparaison avec des résultats analytiques et les résultats d autres logiciels ; le modèle thermo-élasto-hydrodynamique complet du joint 1 de GMPP ne peut être validé que par comparaison avec des données expérimentales. La seule mesure disponible est le débit de fuite du joint. Le calcul avec le modèle le plus complet et pour une température d injection de 50 C donne un débit de 750 l/h, cohérent avec les mesures sur site. Dès la première itération du chaîné fluide-structure, la convergence du débit de fuite et du déplacement des glaces est assurée, avec des écarts résiduels de l ordre de 3%, due aux multiples interpolations lors de la résolution numérique du problème couplé. L hypothèse de quasi-linéarité du comportement thermomécanique du joint autour d une position d équilibre approchée est donc validée. 5. Conclusion et perspectives La modélisation thermo-élasto-hydrodynamique du joint, basée sur un couplage fluide-structure par matrices de coefficients d influence, permet d étudier le comportement normal du joint (effet des conditions d exploitation, de la géométrie, du frottement ). Le développement d un modèle numérique a permis d améliorer la connaissance et donc la maîtrise d un composant essentiel à la sûreté des centrales nucléaires. Le développement d un modèle 3D est en cours, afin d étudier le comportement d un des modes de comportement dégradé du joint, le mésalignement de l ensemble flottant. 6. Bibliographie Brunetière N., Tournerie B., Frene J., 2003, «TEHD Lubrication of Mechanical Face Seals in Stable Tracking Mode. Part 1 : Numerical Model and Experiments», ASME Journal of Tribology, vol. 125, n 3, pp Brunetière N., Tournerie B., Frene J., 2003, «TEHD Lubrication of Mechanical Face Seals in Stable Tracking Mode. Part 2 : Parametric study», ASME Journal of Tribology, vol. 125, n 3, pp Metz J., Pierre I., 2003, Hydrostatic seal operation in Reactor Coolant Pumps of French Pressurized Water Reactor nuclear power plant, High Performance Rotary Shaft Seals Workshop, October 2003, Poitiers.

SSNL126 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite. Deux modélisations permettent de tester le critère de flambement en élastoplasticité :

SSNL126 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite. Deux modélisations permettent de tester le critère de flambement en élastoplasticité : Titre : SSNL16 - Flambement élastoplastique d'une poutre [...] Date : 15/1/011 Page : 1/6 Responsable : Nicolas GREFFET Clé : V6.0.16 Révision : 8101 SSNL16 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite

Plus en détail

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE POUR UNE VANNE DE FOND DE L AMENAGEMENT ROUJANEL Rédacteur : Sylvain THINAT Révision

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1

Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1 Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1 Maïlys Pache EDF SEPTEN Journée des utilisateurs de Salome-Meca et Code_Aster 19 mars 2013 Contexte : fissuration

Plus en détail

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles ème Congrès Français de Mécanique Bordeaux, 6 au 3 août 3 Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles. BODIF, F. DNNE,.K. BENKL niversité des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS.

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Problème : (Thème : Primitives, équations différentielles linéaires du 1 er ordre à coefficients

Plus en détail

SSNV247 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une interface XFEM courbe traversant une calotte sphérique

SSNV247 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une interface XFEM courbe traversant une calotte sphérique Titre : SSNV247 - Application d'une pression répartie sur [...] Date : 19/08/2015 Page : 1/10 SSNV247 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une interface XFEM courbe traversant une calotte

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Série M Echangeurs thermiques à plaques

Série M Echangeurs thermiques à plaques . kypour le chauffage et le refroidissement de votre installation Série M Echangeurs thermiques à plaques Applications Les échangeurs thermiques à plaques d Alfa Laval peuvent être utilisés pour le chauffage

Plus en détail

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant Présentateur Date 1 Qu'est-ce que SolidWorks Flow Simulation? SolidWorks Flow Simulation est un logiciel d'analyse des écoulements de fluide et du

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t page 1 Problème 1 : Auget mobile (6 points) Un jet d eau, ayant une vitesse V 1 frappe un auget à une hauteur y 1 comme indiqué sur la figure 1. On considère que le jet incident a un diamètre D et que

Plus en détail

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D.

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Christian Mariotti, Françoise Le Piver Laboratoire de Détection et de Géophysique CEA/DAM/DASE BP12 91680 Bruyères le Châtel christian.mariotti@cea.fr

Plus en détail

Technologie de pompe : Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid

Technologie de pompe : Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid ETUDE SPECIALISEE Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid Conformément aux recommandations EDL (Efficacité et prestations de service énergétiques) des mesures ciblées doivent

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

La Tribologie : Fondamentaux et Applications Complexes

La Tribologie : Fondamentaux et Applications Complexes La Tribologie : Fondamentaux et Applications Complexes 29-31 mai 2013, École Centrale de Lyon, Écully, France ETUDE TRIBOLOGIQUE SUR DES LUBRIFIANTS SOLIDES A HAUTE TEMPERATURE DANS DES MACHINES DE DETENTE

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants.

Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants. Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants. Aurélie FASQUELLE 1* 1 JEUMONT Electric 367, rue de l Industrie BP 219 59572 Jeumont Cedex * (auteur correspondant

Plus en détail

HSNA100 - Séchage d'un mur d'enceinte en béton. Fascicule v7.20 : Thermo-mécanique statique non linéaire des structures axisymétriques

HSNA100 - Séchage d'un mur d'enceinte en béton. Fascicule v7.20 : Thermo-mécanique statique non linéaire des structures axisymétriques Titre : HSNA100 - Séchage d'un mur d'enceinte en béton Date : 27/06/2013 Page : 1/9 HSNA100 - Séchage d'un mur d'enceinte en béton Résumé : Ce cas test est destiné à valider le calcul du séchage du béton,

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Simulation Numérique de la Convection Naturelle en Régime Laminaire Transitoire dans une Serre Tunnel Chauffée par le Bas (Flux)

Simulation Numérique de la Convection Naturelle en Régime Laminaire Transitoire dans une Serre Tunnel Chauffée par le Bas (Flux) Re. Energ. Ren. : Valorisation (999) 4-45 Simulation Numérique de la Conection Naturelle en Régime Laminaire Transitoire dans une Serre Tunnel Chauffée par le Bas (Flux) B. Draoui, M. Benyamine, Y. Touhami

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

Etude théorique et expérimentale du comportement thermohydrodynamique des garnitures d étanchéité

Etude théorique et expérimentale du comportement thermohydrodynamique des garnitures d étanchéité Etude théorique et expérimentale du comportement thermohydrodynamique des garnitures d étanchéité Noël Brunetière To cite this version: Noël Brunetière. Etude théorique et expérimentale du comportement

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DES PROCEDES DE FORGEAGE

SIMULATION NUMERIQUE DES PROCEDES DE FORGEAGE SIMULATION NUMERIQUE DES PROCEDES DE FORGEAGE - TRAVAUX PRATIQUES - INTRODUCTION A L'UTILISATION DU LOGICIEL FORGE2 L. PENAZZI Janvier 2001 MAT/01/TP/INTR-FORGE/3.1 1. OBJECTIF Cette étude a pour objectif

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

Freins à disques et à tambours

Freins à disques et à tambours Page 1 sur 6 Freins à disques et à tambours I. Fonction principale du mécanisme Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le rôle

Plus en détail

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ÉCOLE D INGÉNIERIE DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-600 PROESSEUR

Plus en détail

TP2 ACTIVITE ITEC. Centre d intérêt : AUBE D UN MIRAGE 2000 COMPORTEMENT D UNE PIECE. Documents : Sujet Projet Dossier technique - Document réponse.

TP2 ACTIVITE ITEC. Centre d intérêt : AUBE D UN MIRAGE 2000 COMPORTEMENT D UNE PIECE. Documents : Sujet Projet Dossier technique - Document réponse. ACTIVITE ITEC TP2 Durée : 2H Centre d intérêt : COMPORTEMENT D UNE PIECE AUBE D UN MIRAGE 2000 BA133 COMPETENCES TERMINALES ATTENDUES NIVEAU D ACQUISITION 1 2 3 * * Rendre compte de son travail par écrit.

Plus en détail

UTILISATION DE GT-Suite EN THERMIQUE MOTEUR Exemple d utilisation

UTILISATION DE GT-Suite EN THERMIQUE MOTEUR Exemple d utilisation UTLSATON DE GT-Suite EN THERMQUE MOTEUR Exemple d utilisation ODLLARD Laurent & LEVASSEUR Aurélien Version 00 UTLSATON EN THERMQUE MOTEUR Rencontre Utilisateurs GT-POWER 2013 1. Utilisation de GT-Suite

Plus en détail

La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint

La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint Journée AIAP-22 ai 2007 L étanchéité des assemblages non permanents 1 Sommaire Introduction 1- Présentation de la méthode

Plus en détail

PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes

PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes Matthieu LONGEOT EDF/SEPTEN Division Transfert Env. Radioprotection Journées SFRP «Code de Calcul

Plus en détail

SIMULATION DES AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE

SIMULATION DES AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE Simulation SIMULATION AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE Michel VISONNEAU et Emmanuel GUILMINEAU Laboratoire de Mécanique des Fluides CNRS UMR 6598, Ecole Centrale de Nantes Nantes, FRANCE

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

Etude du contact entre le coussinet et le logement dans un palier lisse

Etude du contact entre le coussinet et le logement dans un palier lisse Etude du contact entre le coussinet et le logement dans un palier lisse T.L. NGUYEN, A. FATU, D. SOUCHET Département GMSC, Institut Pprime (CNRS-Université de Poitiers-ENSMA), 16021 ANGOULEME Résumé :

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

Ce test met en jeu un cube avec une fissure en forme de lentille, soumis à une tension hydrostatique.

Ce test met en jeu un cube avec une fissure en forme de lentille, soumis à une tension hydrostatique. Titre : SSLV155 - Fissure lentille en traction Date : 20/07/2015 Page : 1/24 SSLV155 Fissure lentille en traction Résumé : Ce test a pour but de valider le calcul des facteurs d'intensité de contrainte

Plus en détail

Comportement au jeune âge et phénomènes Thermo-Hydro-Mécaniques

Comportement au jeune âge et phénomènes Thermo-Hydro-Mécaniques Comportement au jeune âge et phénomènes Thermo-Hydro-Mécaniques Alain SELLIER Objectif des essais en retrait gêné Analyser finement le comportement THM au jeune âge d une structure type (RG8) Analyser

Plus en détail

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g»

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Lucien BLANC 1 1 Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels, CNRS/université de Provence Technopôle de Château-Gombert, Marseille Résumé

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile V.G. Chapin,, S. Jamme (ENSICA) B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Aérodynamique du voilier Analyser & optimiser les performances

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl[...] Date : 31/10/2014 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

Evaluation des fuites en air et vapeur à travers une paroi d enceinte: couplage Code_Aster - Ecrevisse. Benoît MASSON. - Journées Aster 2008-

Evaluation des fuites en air et vapeur à travers une paroi d enceinte: couplage Code_Aster - Ecrevisse. Benoît MASSON. - Journées Aster 2008- Les fuites à travers une paroi d enceinte Evaluation des fuites en air et vapeur à travers une paroi d enceinte: couplage Code_Aster - Ecrevisse Benoît MASSON - Journées Aster 2008- Les fuites à travers

Plus en détail

ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES

ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES Julien Schaguene, Olivier Bertrand, Eric David Sogreah Consultants

Plus en détail

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK Société : ETERNIT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Service DER Division HTO DER/HTO 2008-083- RB/LS Date Le 23 avril 2008

Plus en détail

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Titre : WTNP128 - Essai de fendage par coin du béton sous [...] Date : 02/03/2011 Page : 1/14 WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Résumé : Le test présenté ici permet de vérifier

Plus en détail

TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS

TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS Manip n 9 Avril 2014 J. ALBET P. de CARO C. SAUDEJAUD 2 ème Année ATELIER INTER UNIVERSITAIRE DE GENIE DES PROCEDES Objectifs de la manipulation

Plus en détail

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine January 25, 2011 Ce n est le bon chemin que si la flèche vise le coeur, R.Hauser Intéraction Pastille/Gaine Fonctionnement

Plus en détail

Génération de champ magnétique par effet dynamo : l expérience VKS

Génération de champ magnétique par effet dynamo : l expérience VKS Génération de champ magnétique par effet dynamo : l expérience VKS Nicolas Mordant Laboratoire de Physique Statistique 6 Novembre 2007 Compte-rendu de Luc Deike et Stéphanie Couvreur Introduction Les mouvements

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique

Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique Thomas CATTEROU Stage de M1 de l ENS Cachan réalisé à l IRSN Encadrant Georges

Plus en détail

THESE. Secteur de Recherche : Génie Mécanique, Productique et Transport. Présentée par : Mustapha CHIAD ************************

THESE. Secteur de Recherche : Génie Mécanique, Productique et Transport. Présentée par : Mustapha CHIAD ************************ THESE pour l obtention du Grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE DE POITIERS (Faculté des Sciences Fondamentales et Appliquées) (Diplôme National - Arrêté du 7 août 2006) Ecole Doctorale Sciences et Ingénierie

Plus en détail

Amélioration du rendement...

Amélioration du rendement... Amélioration du rendement...... grâce à des moteurs à vitesse variable avec variateurs de fréquence Tomi Ristimäki Responsable produit 08 I 2008 Compte tenu de l augmentation continue des prix de l énergie,

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

Ouvrages en maçonnerie :

Ouvrages en maçonnerie : Club Ouvrages d Art du 5 février 2009 à Berre l'etang Ouvrages en maçonnerie : investigations préalables et recalculs Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Sommaire

Plus en détail

Défrettage des roues de GMPP 1300 MWe

Défrettage des roues de GMPP 1300 MWe Défrettage des roues de GMPP 1300 MWe Journée des Utilisateurs du Code_Aster 17 mars 2011 Raphaël PERONY EDF / R&D / AMA Sommaire 1. Le Groupe MotoPompe Primaire 2. Objectif de l étude 3. Identification

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

ISAT/CM/2A/Glissières

ISAT/CM/2A/Glissières Analyse et conception des liaisons glissières I - Liaison glissière parfaite : définition II - Exemples : Classification des solutions technologiques III- Liaison glissière lisse III.1 Solutions sans préoccupation

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 2) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE...3

1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 2) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE...3 Dossier technique Assistance de Freinage Pneumatique de Renault Twingo Page 1/7 Assistance de Freinage Pneumatique de Renault Twingo 1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 11) STRUCTURE DU SYSTEME

Plus en détail

Roulements à une rangée de billes de génération C. Information Technique Produit

Roulements à une rangée de billes de génération C. Information Technique Produit Roulements à une rangée de billes de génération C Information Technique Produit Sommaire Caractéristiques 2 Avantages des roulements à billes FAG de génération C 2 Etanchéité et lubrification 2 Température

Plus en détail

USINAGE A GRANDE VITESSE

USINAGE A GRANDE VITESSE USINAGE A GRANDE VITESSE François Geiskopf Yann Landon Emmanuel Duc LURPA, décembre 1999 L usinage à grande vitesse est devenu depuis le début des années 90 un des procédés de fabrication à la mode,

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Identification des transferts de chaleur d'un impact de jet chaud supersonique par méthode inverse. P. Reulet, E. Divouron, P.

Identification des transferts de chaleur d'un impact de jet chaud supersonique par méthode inverse. P. Reulet, E. Divouron, P. Identification des transferts de chaleur d'un impact de jet chaud supersonique par méthode inverse P. Reulet, E. Divouron, P. Millan Contexte industriel Simulation de la rupture d'une conduite d'air chaud

Plus en détail

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0 DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D version 3.0 Déclaration de conformité... 4 Tests de validation de la norme EN 10211... 5 Cas n 1... 5 Cas n 2... 6 Tests de validation de la norme EN

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

Communication technique et initiation à la conception. Les guidages en rotation

Communication technique et initiation à la conception. Les guidages en rotation Communication technique et initiation à la conception Les guidages en rotation Plan du cours 2 A. Présentation B. Expression fonctionnelle du besoin: C. Principes mis en œuvre D. Guidages en rotation par

Plus en détail

Performances des turbocompresseurs aux basses vitesses de rotation

Performances des turbocompresseurs aux basses vitesses de rotation DELIGANT/PODEVIN Mardi 23 mars 2010 Performances des turbocompresseurs aux basses vitesses de rotation Michaël DELIGANT : Doctorant Pierre PODEVIN : Ingénieur de recherche CNAM Chaire de Turbomachines

Plus en détail

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur : scientifique : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur Première et seconde s PROGRAMME DE SCIENCES INDUSTRIELLES DE

Plus en détail

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Séminaire mi parcours Stock-e 2010 Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Kévyn JOHANNES, Laboratoire CETHIL, Kevyn.johannes@insa-lyon.fr Coordinateur : CETHIL Organismes de

Plus en détail

Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert

Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert Objectifs de la présentation Connaître les origines de la perméabilité à l air et sa mécanique Identifier les enjeux de l étanchéité à l air

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

FDNV100 - Ballottement d un réservoir d eau avec paroi déformable élastique

FDNV100 - Ballottement d un réservoir d eau avec paroi déformable élastique Titre : FDNV100 - Ballottement d un réservoir d eau avec p[...] Date : 03/11/2010 Page : 1/7 Manuel de Validation Fascicule V8.03 : Fluide non linéaire Document : V8.03.100 FDNV100 - Ballottement d un

Plus en détail

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire Revue des Energies Renouvelables SIENR 12 Ghardaïa (2012) 23 28 Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire H. Ammar 1*, M.T. Bouziane 2 et Y. Bakelli 1 1 Unité de Recherche

Plus en détail

Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains

Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains Etienne ARNOULT Abdelhamid TOUACHE Pascal LARDEUR Université de Technologie de Compiègne Laboratoire Roberval BP 20 529 60

Plus en détail

La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6

La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6 La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6 1. GENERALITE AU SUJET DU GUIDAGE EN ROTATION La solution constructive qui réalise une liaison pivot est appelée guidage en rotation. Le guidage en rotation

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT ET CHOIX DES VERINS

DIMENSIONNEMENT ET CHOIX DES VERINS 1 Que dimensionner? Lors de l étude d un système pneumatique il est nécessaire de dimensionner chaque vérin en fonction du rôle qu il joue. Le travail qu il réalise conduit à déterminer le diamètre de

Plus en détail

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie-

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie- VI. MISE EN POSITION DES PIECES VI.1 Introduction On appelle usinage toute opération de mise en forme par enlèvement de matière à l aide d une machine-outil destinée à conférer à une pièce des dimensions

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

LES PERTES DE CHARGE J-M R. D-BTP

LES PERTES DE CHARGE J-M R. D-BTP LES PERTES DE CHARGE J-M R. D-BTP 2006 1 Définitions, généralités Détermination de tuyauteries, calcul de pertes de charge Abaques 2 Définitions, généralités Notion de perte de charge Perte de charge d

Plus en détail

«Détermination des Pertes de Charge d un Diaphragme de Cheminée d équilibre par Simulations Numériques»

«Détermination des Pertes de Charge d un Diaphragme de Cheminée d équilibre par Simulations Numériques» EPFL Lausanne ANSYS Conference & 9 ème Forum CADFEM 1 septembre 01 «Détermination des Pertes de Charge d un Diaphragme de Cheminée d équilibre par Simulations Numériques» Christophe NICOLET 1 Sébastien

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR Outil de démonstration et de formation NTN-SNR MOUNTING POINT GUIDE DE L UTILISATEUR 1/17 Mounting POINT NTN-SNR Description du produit Le Mounting point NTN-SNR (MP) est un équipement qui permet de montrer

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants Projets industriels-étudiants Etude du comportement d un concept de module avant de moto innovant Concept de Jean Bertrand BRUNEAU (JBB) Modèle de 27 pièces Identification des zones contraintes Propositions

Plus en détail

DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN

DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN Mercredi 10 mai 2006 DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN Les documents de cours et de TD sont autorisés. Certaines données sont à rechercher dans le cours. Pour toutes les questions vous préciserez

Plus en détail

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Unité d hydrologie et d hydraulique agricole Génie rural et environnemental ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Notes de cours provisoires année académique 2010-2011 Aurore Degré Table des matières CHAPITRE

Plus en détail

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES I- Introduction L MECNIQUE C est la science mise à notre disposition afin de déterminer : les efforts, les caractéristiques d un mouvement, les dimensions, les déformations, les conditions de fonctionnement

Plus en détail

Baligh EL HEFNI. Défi INTEP Projet EPO/Lot A2 «Aide au pilotage de transitoires rares» EDF R&D Département STEP baligh.el-hefni@edf.

Baligh EL HEFNI. Défi INTEP Projet EPO/Lot A2 «Aide au pilotage de transitoires rares» EDF R&D Département STEP baligh.el-hefni@edf. Modèle physique/neutronique en Modelica d un outil d aide au pilotage du transitoire sensible de montée en puissance à 3%Pn/h après rechargement Maquettage d un outil d aide au pilotage sous Excel/VB Défi

Plus en détail

Utilisation de SALOME pour la distribution de calculs Code_Carmel3D en CND avec remaillage

Utilisation de SALOME pour la distribution de calculs Code_Carmel3D en CND avec remaillage Utilisation de SALOME pour la distribution de calculs Code_Carmel3D en CND avec remaillage M. Pallud pallud@imacs.polytechnique.fr IMACS travail en collaboration avec N. Béreux O. Moreau EDF R&D / CLAMART

Plus en détail

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état PLAN 1ère partie Chapitre 2 Changements d état 1 Généralités 1.1 Notion de phase 1.2 Passages d un état à l autre 1.3 Equilibre entre les phases 1.4 Chaleur latente de changement d état 2 Fusion-solidification

Plus en détail

Etude du transfert de la charge au moteur.

Etude du transfert de la charge au moteur. tude de FP 1 : Adapter la hauteur de l'assise tude du transfert de la charge au moteur Dans cette partie, on se propose de vérifier les caractéristiques moteur à travers une étude en régime établi n effet

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

Présentation. Il s adresse aux étudiants : de B.T.S. Fluides Énergies Environnement, d I.U.T. Génie Thermique des écoles d ingénieurs.

Présentation. Il s adresse aux étudiants : de B.T.S. Fluides Énergies Environnement, d I.U.T. Génie Thermique des écoles d ingénieurs. Présentation Professeur agrégé de mécanique, j enseigne la conception des installations frigorifiques depuis 1989 en B.T.S. Fluides Énergies Environnement option Génie Frigorifique. Lors de sa dernière

Plus en détail

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE (Coefficient : 1 Durée : 4 h) Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : calculatrice

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail