Lycée de la Plaine de l Ain Bac. blanc Mathématiques Terminale S. Mars 2005

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lycée de la Plaine de l Ain Bac. blanc Mathématiques Terminale S. Mars 2005"

Transcription

1 Lycée de la Plaine de l Ain Bac. blanc Mathématiques Terminale S Mars

2 Exercice 1 (4 points). A ne traiter que par les élèves ne suivant pas l enseignement de spécialité. 1. Résoudre dans C l équation z 2 2 2z + 4 = 0. (a) Donner la forme algébrique des solutions. (b) Donner la forme exponentielle des solutions. 2. Dans le plan muni d un repère orthonormal (O; u, v ), on considère les points A, B et C d affixes respectives a = 1 2, b = 2 (1 + i) et c = 2 (1 i). (a) Déterminer l affixe d du point D image de C par l homothétie de centre A et de rapport 3. (b) Déterminer l affixe f du point F image de C par la rotation de centre O et d angle π 2. (c) Déterminer la forme exponentielle de Z = d b. Interpréter le résultat à f b l aide d une transformation. (d) Soit I le milieu de [DF ] et G le symétrique de B par rapport à I. Donner la nature du quadrilatère BDGF. Exercice 1 (4 points). A ne traiter que par les élèves suivant l enseignement de spécialité. Pour tout entier naturel n 5, on considère les nombres a = n 3 n 2 12n et b = 2n 2 7n Montrer que a et b sont des entiers divisibles par n On pose α = 2n + 1 et β = n + 3. On note d = P GCD(α, β). (a) A l aide d une combinaison linéaire à coefficients entiers de α et β indépendante de n, démontrer que d divise 5. (b) Démontrer que les deux propositions suivantes sont équivalentes : i. α et β sont multiples de 5 ii. n 2 mod 5 3. Démontrer que 2n + 1 et n sont premiers entre eux. 4. Déterminer, suivant les valeurs de n et en fonction de n, le PGCD de a et b. mars 2005 page 2/14

3 Exercice 2 (4 points). Soit n un entier naturel non nul et f n la fonction définie sur [0, + [ par { f n (x) = x n ln(x) si x ]0, + [ f n (0) = 0 On note C n la courbe représentative de f n dans un repère orthonormé 1. (a) La fonction f n est-elle continue sur ]0, + [? (b) La fonction f n est-elle continue en 0? ( O; i, ) j. 2. Soit n 2. Démontrer que la fonction f n est dérivable en 0 et déterminer f n(0). 3. La fonction f 1 est-elle dérivable en 0? 4. (a) Déterminer f n sur ]0, + [. (b) Dresser le tableau de variations de f n. 5. (a) Démontrer qu il existe deux points du plan (et deux seulement) appartenant à toutes les courbes C n. (b) On note A l un de ces deux points (A O). Démontrez que toutes les courbes C n admettent une même tangente en A. Exercice 3 (3 points). 1. Résoudre l équation différentielle E : y 2y = 0 (où la fonction inconnue y est fonction de la variable x). 2. Déterminer un polynôme du second degré P solution de l équation différentielle F : y 2y = Q où Q est le polynôme défini par Q(x) = 8x 2 8x (et où la fonction inconnue y est fonction de la variable x). 3. Soit f une solution quelconque de l équation différentielle F. (a) Etablir que f P est une solution de E. (b) En déduire que f est nécessairement de la forme 4. En déduire l ensemble des solutions de F. x k exp(2x) 4x 2 mars 2005 page 3/14

4 Exercice 4 (5 points). Soit f la fonction définie sur R par f(x) = x exp(x) exp(x) + 1 On note C sa courbe représentative dans un repère orthonormal ( O, i, ) j. 1. Déterminer la ite de f en et interpréter graphiquement le résultat. 2. (a) (question de cours) Etablir que pour tout réel x, on a exp(x) exp( x) = 1 en supposant ne connaître de l exponentielle que la seule propriété suivante { : y = y sur R exp est l unique fonction y dérivable sur R telle que y(0) = 1 (b) Déterminer la ite de f en (a) Démontrer que la droite d équation y = x est asymptote à C. (b) Etudier les positions relatives de C et. 4. Montrer que f (x) = exp(x)g(x) (exp(x) + 1) 2 où g est la fonction définie sur R par g(x) = exp(x) + x Déterminer une équation de la tangente T à C au point d abscisse 0 et étudier la position de C par rapport à T. 6. (a) Etudier les variations de g sur R, ainsi que ses ites en + et. (b) Démontrer que l équation g(x) = 0 admet une unique solution dans R, que l on notera α. 7. Dresser le tableau de variations de f. 8. Montrer que f(α) = α + 1. mars 2005 page 4/14

5 NOM, Prénom et classe : Exercice 5 (4 points). Pour chacune des affirmations proposées, indiquer V (pour vrai) ou F (pour faux) dans la case correspondante. On ne demande pas de justification. N oubliez pas d indiquer votre nom sur cette feuille. Une réponse juste sera notée par +0, 25, une réponse fausse par 0, 25, et l absence de réponse par 0. Propositions Pour tout x R, ln(x 2 ) s écrit aussi 2 ln(x) Si x = 1 alors ln(x 2 ) = 0 Pour tout x R, si ln(x 2 ) = 0 alors x = 1 Pour tout x R, ln(x 2 ) 0 «Pour tout x ]0; + [, ln(x 2 1 ) = ln x = 1 x Propositions Pour tous a ]0; + [ et b ]0; + [, ln(a) = ln(a) ln(b) ln(b) Pour tout a ]0; + [, (ln(a)) 2 = 2 ln(a) Il existe un réel a tel que (ln(a)) 2 = ln(a 2 ) Il n existe pas de couple (a, b) de réels tels que ln(a + b) = ln(a) + ln(b) Pour tous a ]0; + [ et b ]0; + [, ln(ab) = ln(a) + ln(b) Propositions La fonction x 1 est dérivable sur ]0; + [ et a pour dérivée la fonction x ln(x) x la fonction x ln (ln(x)) est dérivable sur ]1; + [ et a pour dérivée la fonction x 1 ln(x) Pour x ]1; + [, ln (ln(x)) = 0 x = e La fonction x e est dérivable sur R et a pour dérivée la fonction x e La fonction x ln `ln(x 3 ) est dérivable sur ]1; + [ et a pour dérivée la fonction x 1 x ln(x) Proposition Si une suite u converge vers une ite l et est telle que, pour tout entier n, u n+1 = f (u n) où f est la fonction définie à l exercice 4 alors l = 0 mars 2005 page 5/14

6 Exercice 1. Corrigé 1. Le discriminant est ( = 2 2 2) 4 4 = 8 Les solutions de l équation sont : et c = b i 2a (a) Forme algébrique des solutions : = 2 i 2 b = c = 2 + i 2 b = 2 + i 2 (b) Forme exponentielle des solutions. c = 2 i 2 b = = 2 et D où et Et donc cos (arg (b)) = Re(b) b sin (arg (b)) = Im(b) b arg (b) = π 4 b = 2 e i π 4 c = b c = 2 e i π 4 = = (a) d est défini par la relation d a = 3 (c a) d où et d = 3c + 4a d = 2 + 3i 2 mars 2005 page 6/14

7 (b) f est défini par la relation d où et f = e i π 2 c f = ic f = 2 i 2 (c) Après calcul (effectués à l aide des formes algébriques), on obtient Z = i, soit Z = e i π 2 L égalité d b = e i π 2 (f b) s interprète ainsi : le point D est image du point F par la rotation de centre B et d angle π 2. (d) Les diagonales [BG] et [F D] se coupent en leur milieu I : BDGF est donc un parallélogramme. D après la question précédente, l angle en B est droit : il s agit donc d un rectangle. Le milieu I de [F D] a pour affixe : z I = 1 2 (f + d) = 2 + i 2 F et D ont même abscisse (puisque Re(z F ) = Re(z D )), donc (F D) est parallèle à l axe des ordonnées. B, I et D ont même ordonnée (puisque Im(z B ) = Im(z I ) ), donc (BD) est parallèle à l axe des abscisses. Les diagonales [BG] et [F D] sont donc perpendiculaires : le quadrilatère est donc un carré. Exercice 1 (4 points). enseignement de spécialité. 1. et a = n (n 4) (n + 3) b = (n 4) (2n + 1) Comme n (n + 3) est un entier, on en déduit que a est divisible par n 4. Analogue pour b. 2. (a) d divise β et α, donc d divise 2β α = 5. (b) ( ) Si α et β sont multiples de 5, on a particulier β 0 mod 5 soit n mod 5, d où n 3 mod 5 ou encore n 2 mod 5. ( ) Si n 2 mod 5, alors n mod 5 et 2n mod 5, c est à dire β 0 mod 5 et α 0 mod 5 ou encore : β et α sont multiples de 5. mars 2005 page 7/14

8 3. Soit δ = pgcd (2n + 1; n). δ divise 2n+1 et n, donc δ divise (2n + 1) 2 (n) = 1. Donc δ = 1, c est à dire : 2n + 1 et n sont premiers entre eux. 4. d où De plus pgcd (a; b) = pgcd (n (n 4) β; (n 4) α) pgcd (a; b) = (n 4) pgcd (nβ; α) pgcd (nβ; α) = pgcd (β; α) En effet, soit Φ = pgcd (nβ; α) et σ = pgcd (β; α). σ divise β et α donc divise nβ et α et divise donc leur pgcd : σ divise Φ. Φ divise α. α est premier avec n (d après la question 3), donc Φ, diviseur de α, est également premier avec n. Par ailleurs Φ divise nβ, donc (étant premier avec n) divise β. Ainsi Φ divise α et β, donc divise leur pgcd : Φ divise σ. Des deux points précédents, on déduit : Φ = σ. On a donc : pgcd (a; b) = (n 4) pgcd (β; α) = (n 4) d Par ailleurs, on sait d après la question 2a, que d vaut 1 ou 5. Et, avec la question 2b, on peut préciser : { 5 si n 2 mod 5 d = 1 sinon On a donc : Exercice 2 (4 points). pgcd (a; b) = { 5 (n 4) si n 2 mod 5 (n 4) sinon 1. (a) La fonction f n est continue sur ]0, + [ comme produit de telles fonctions. (b) D après le théorème des croissances comparées : x 0 xn ln(x) = 0 2. f n(x) = 0 = f n (0) x 0,x>0 La fonction f n est donc continue en 0. f n (x) f n (0) x 0 = x n 1 ln(x) Comme n 2, on a n 1 1 et avec le théorème des croissances comparées : x 0 xn 1 ln(x) = 0 La fonction f n est donc dérivable en 0 et f n(0) = 0 mars 2005 page 8/14

9 3. d où donc f 1 n est pas dérivable en 0. f 1 (x) f 1 (0) x 0 = ln(x) f 1 (x) f 1 (0) = x 0 x 0 4. (a) Sur ]0, + [, f n est un produit uv de fonctions u : x x n v : x ln(x) dérivables sur ]0, + [, donc f n est dérivable sur ]0, + [ avec soit f n = u v + uv ou f n(x) = nx n 1 ln(x) + x n 1 x f n(x) = x n 1 (n ln(x) + 1) pour x ]0; + [ (b) Comme x n 1 > 0 pour x ]0, + [, f n a le signe de n ln(x) + 1 pour x ]0, + [. n ln(x) + 1 > 0 ln(x) > 1 ( ) 1 x > exp n n (on a utilisé la stricte croissance sur R de la fonction exp) De même : n ln(x) + 1 < 0 ln(x) < 1 n x 0 exp ( ) 1 n Signe de f (x) 0 + Variations de f 0 1 ne 0 < x < exp + ( ) 1 n 5. (a) donc f 1 (x) = f 2 (x) x = 0 ou x ln(x) = x 2 ln(x) x ln(x) = x 2 ln(x) ( x 2 x ) ln(x) = 0 x ln(x) = x 2 ln(x) x (x 1) ln(x) = 0 f 1 (x) = f 2 (x) x = 0 ou x = 1 mars 2005 page 9/14

10 Les courbes C 1 et C 2 ont donc deux points communs : le point O origine du repère et le point A (1; 0). On vérifie facilement que ces deux points appartiennent à toutes les courbes C n, CQFD. (b) La tangente en A à C n a pour équation réduite : y = f n(1)(x 1) + f n (1) soit CQFD y = x 1 Exercice 3 (3 points). 1. Les solutions de l équation différentielle sont les fonctions de la forme (α R) E : y 2y = 0 x α exp (2x) 2. Un polynôme du second degré P est de la forme x ax 2 + bx + c où a R, b R, c R. On a avec un tel polynôme, pour tout réel x : P (x) 2P (x) = (2ax + b) 2 ( ax 2 + bx + c ) soit P (x) 2P (x) = 2ax 2 + ( 2b + 2a) x + ( 2c + b) En identifiant les coefficients de ce polynôme à ceux du polynôme Q, on constate que le polynôme P : x 4x 2 est une solution de l équation différentielle F. 3. (a) (f P ) 2 (f P ) = (f 2f) (P 2P ) = Q Q = 0 donc f P est une solution de E. (b) f P, solution de E, est de la forme ce qui signifie que f est de la forme x k exp (2x), k R x k exp(2x) + P (x) c est à dire : x k exp(2x) 4x 2 mars 2005 page 10/14

11 4. D après ce qui précède toute solution de F est de la forme x k exp(2x) 4x 2 Réciproquement, on vérifie aisément que toute fonction de cette forme est solution de F. L ensemble des solutions de F est donc exactement l ensemble des fonctions de la forme : Exercice 4. x k exp(2x) 4x 2, k R 1. D après le théorème des croissances comparées : x exp(x) = 0 x Comme on a : et finalement : exp(x) = 0 x exp(x) + 1 = 1 x f = 0 Interprétation graphique : la droite d équation y = 0 est une asymptote à la courbe représentative de f en. 2. (a) Soit Φ la fonction définie sur R par On a Φ(x) = exp(x) exp( x) Φ = exp exp u où u est la fonction définie sur R par u(x) = x. exp u est dérivable sur R comme composée de telles fonctions, et Φ est dérivable sur R comme produit de telles fonctions avec : soit ou encore (puisque u = 1). On a donc Φ = exp exp u + exp (exp u) Φ = exp exp u + exp u exp u Φ = exp exp u exp exp u Φ = 0 Φ est donc une fonction constante. Comme Φ(0) = exp(0) exp(0) = 1, on a finalement pour tout réel x : Φ(x) = 1. Soit : x R exp(x) exp( x) = 1 mars 2005 page 11/14

12 (b) Pour tout réel x : f(x) = x 1 + e x (on a multiplié numérateur et dénominateur par e x ). Comme x + ex = + on a : d où et x + e x = x + x e x = 1 f = e x = 0 3. (a) f(x) x = xex 1 + e x x = xex x(e x + 1) 1 + e x = x 1 + e x (b) e x x + x = + (d après le thm des croissances comparées) d où e x x + x + 1 x = + c est à dire d où la ite de l inverse : Ainsi CQFD e x + 1 = + x + x x + x e x + 1 = 0 f(x) x = 0 x + f(x) x = x 1 + e x Comme exp > 0 sur R, on en déduit que f(x) x est du signe de x. Ainsi la courbe C est au-dessus de pour x < 0, coupe au point origine et est en-dessous de pour x > f = uv où u(x) = x, v = exp, w = 1 + exp. w f = (uv) w (uv)w w 2 = (u v + uv )w uvw w 2 mars 2005 page 12/14

13 soit, pour tout réel x : ce qui donne : f (x) = (ex + xe x ) (1 + e x ) x (e x ) 2 (1 + e x ) 2 f (x) = exp(x)g(x) (exp(x) + 1) 2 où g est la fonction définie sur R par g(x) = exp(x) + x Equation de la tangente T à C au point d abscisse 0 : y = f (0)(x 0) + f(0) soit y = 1 2 x f(x) 1 2 x = x (ex 1) 2 (1 + e x ) f(x) 1 2 x a donc le signe de ex 1 : C est donc en dessous de T pour x ] ; 0[, C coupe T au point origine du repère, C est au-dessus de T pour x ]0; + [. 6. (a) Comme la fonction exp et la fonction affine x x + 1 sont strictement croissantes sur R, g est somme de fonctions strictement croissantes sur R et est donc strictement croissante sur R. Comme Comme x + ex = + et x + x + 1 = +, on a g = + + x ex = 0 et x + 1 =, on a x g = (b) g est continue (comme somme de telles fonctions) sur R, g prend des valeurs positives et des valeurs négatives comme le montrent les résultats sur les ites de la question précédente. Donc, d après le thm des valeurs intermédiaires, g s annule au moins une fois sur R. Comme de plus g est strictement croissante sur R, g s annule au plus une fois sur R (thm d injectivité des fonctions strictement monotones). 7. D après la question 4., f a le signe de g sur R. Et le signe de g est donné par la question 6. x α + Signe de g 0 + Variations de f 0 f (α) + mars 2005 page 13/14

14 8. Or g(α) = 0 donc e α = α 1 d où f(α) = αeα e α + 1 soit ou encore f(α) = f(α) = α ( α 1) α α (α + 1) α f(α) = α + 1 Exercice 5 (4 points). Propositions Pour tout x R, ln(x 2 ) s écrit aussi 2 ln(x) Si x = 1 alors ln(x 2 ) = 0 Pour tout x R, si ln(x 2 ) = 0 alors x = 1 Pour tout x R, ln(x 2 ) 0 «Pour tout x ]0; + [, ln(x 2 1 ) = ln x = 1 x F V F F V Propositions Pour tous a ]0; + [ et b ]0; + [, ln(a) = ln(a) ln(b) ln(b) F Pour tout a ]0; + [, (ln(a)) 2 = 2 ln(a) Il existe un réel a tel que (ln(a)) 2 = ln(a 2 ) Il n existe pas de couple (a, b) de réels tels que ln(a + b) = ln(a) + ln(b) Pour tous a ]0; + [ et b ]0; + [, ln(ab) = ln(a) + ln(b) F V F V Propositions La fonction x 1 est dérivable sur ]0; + [ et a pour dérivée la fonction x ln(x) x F la fonction x ln (ln(x)) est dérivable sur ]1; + [ et a pour dérivée la fonction x 1 ln(x) Pour x ]1; + [, ln (ln(x)) = 0 x = e La fonction x e est dérivable sur R et a pour dérivée la fonction x e La fonction x ln `ln(x 3 ) est dérivable sur ]1; + [ et a pour dérivée la fonction x 1 x ln(x) F V F V Proposition Si une suite u converge vers une ite l et est telle que, pour tout entier n, u n+1 = f (u n) où f est la fonction définie à l exercice 4 alors l = 0 V mars 2005 page 14/14

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 14/11/2013 Corrigé

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 14/11/2013 Corrigé Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie //0 Corrigé. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous les candidats Soit f la fonction dérivable, définie sur l intervalle ]0 ; + [ par f (x)=e x + x.. Étude d une fonction

Plus en détail

Exercices supplémentaires : Etude de fonctions

Exercices supplémentaires : Etude de fonctions Exercices supplémentaires : Etude de fonctions Partie A : Dérivabilité Etudier la dérivabilité de la fonction : 1 en 1. On considère la fonction définie sur 1; par 1 1 Etudier la dérivabilité de en 1.

Plus en détail

Exercices : Étude de fonctions

Exercices : Étude de fonctions Exercices : Étude de fonctions Exercice : Calculer les limites suivantes :. lim + lnx+x x+e x.. lim 3. lim x4 e x +3x x x 4. lim 5. lim 6. lim e x (lnx) (e 3 ) x e 3x +x ( (lnx) 3 +x ) x 7. lim x e x +e

Plus en détail

FONCTION LOGARITHME NEPERIEN : f(x) = ln(x)

FONCTION LOGARITHME NEPERIEN : f(x) = ln(x) FONCTION LOGARITHME NEPERIEN : f() = ln() I) DEFINITION. a) Définition 1 et notations : ( de la fonction logarithme ) La fonction logarithme népérien notée «ln», associe à tout nombre réel positif strict

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 21 février 2015 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 21 février 2015 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 février 015 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient Le sujet est paginé de 1 à 5. Veuillez vérifier que vous avez bien toutes les pages. En cas d anomalie,

Plus en détail

CALCULATRICE AUTORISEE

CALCULATRICE AUTORISEE Lycée F. MISTRAL AVIGNON BAC BLANC 2012 Epreuve de MATHEMATIQUES Série S CALCULATRICE AUTORISEE DUREE : 4 heures Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il est complet Ce sujet comporte 3 pages

Plus en détail

Correction Bac ES Amérique du Nord juin 2010

Correction Bac ES Amérique du Nord juin 2010 Correction Bac ES Amérique du Nord juin 2010 EXERCICE 1 (5 points) On considère la fonction définie et dérivable sur l intervalle [ 2 ; 11], et on donne sa courbe ci-dessous. 1) (0) est égal à 2 : réponse

Plus en détail

Soit f une fonction définie sur un intervalle I deret a un réel appartenant à I. Lorsque le rapport

Soit f une fonction définie sur un intervalle I deret a un réel appartenant à I. Lorsque le rapport Lcée JANSON DE SAILLY 0 novembre 04 DÉRIVATION re STID I NOMBRE DÉRIVÉ DÉFINITION Soit f une fonction définie sur un intervalle I deret a un réel appartenant à I. f() f(a) Lorsque le rapport admet une

Plus en détail

Pour les TS2 version boulets. Giorgio Chuck VISCA 7 février 2016 PRIMITIVES

Pour les TS2 version boulets. Giorgio Chuck VISCA 7 février 2016 PRIMITIVES Pour les TS2 version boulets Giorgio Chuck VISCA 7 février 206 PRIMITIVES Table des matières I Le cours 3 I Définition et propriétés 3 I. définition................................................... 3

Plus en détail

ROC (Restitution organisée des connaissances)

ROC (Restitution organisée des connaissances) TS 2015/2016 Les Suites ROC (Restitution organisée des connaissances) ROC N 1:Théorèmes de comparaison Théorèmes de comparaison Soit trois suites, et. L désigne un nombre réel. Si à partir d un certain

Plus en détail

PGCD ET PPCM. Par convention, dans ce paragraphe, lorsque l on parlera de diviseurs d un entier naturel, il s agira toujours des diviseurs positifs.

PGCD ET PPCM. Par convention, dans ce paragraphe, lorsque l on parlera de diviseurs d un entier naturel, il s agira toujours des diviseurs positifs. PGCD ET PPCM I. Plus grand commun diviseur Par convention, dans ce paragraphe, lorsque l on parlera de diviseurs d un entier naturel, il s agira toujours des diviseurs positifs. 1. Diviseurs communs à

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation grapique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit f une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle La fonction exponentielle L expression «croissance exponentielle» est passée dans le langage courant et désigne sans distinction toute variation «hyper rapide» d un phénomène. Ce vocabulaire est cependant

Plus en détail

Logarithme Népérien. Conséquence Pour tous réels a et b strictement positifs on a : ln 1 a = - lna ; ln a b = lna - lnb ; ln a = 1 2 lna

Logarithme Népérien. Conséquence Pour tous réels a et b strictement positifs on a : ln 1 a = - lna ; ln a b = lna - lnb ; ln a = 1 2 lna Logarithme Népérien I) Définition - s Rappel La fonction exponentielle est une bijection de r sur ]0;+ [, c'est-à-dire que pour tout k ]0;+ [, l'équation ex = k a une solution unique dans r, cette solution

Plus en détail

Baccalauréat ES Antilles Guyane 19 juin 2013

Baccalauréat ES Antilles Guyane 19 juin 2013 Exercice Baccalauréat ES Antilles Guyane 9 juin Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Pour chacune des quatre questions, quatre réponses sont proposées ; une seule de ces réponses est exacte.

Plus en détail

Le sujet comporte 8 pages numérotées de 2 à 9 Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés

Le sujet comporte 8 pages numérotées de 2 à 9 Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés Le sujet comporte 8 pages numérotées de 2 à 9 Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés EXERCICE I Donner les réponses à cet exercice dans le cadre prévu à la page Une librairie

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

147 exercices de mathématiques pour Terminale S

147 exercices de mathématiques pour Terminale S 5 décembre 05 47 exercices de mathématiques pour Terminale S Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 5 décembre 05 I Continuité & dérivabilité............................. I.

Plus en détail

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7.

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7. Mathématiques pour l informatique IMAC première année - Soutien - Nombres complexes Rappels. Un nombre complexe z admet plusieurs représentations : représentation vectorielle z = (a, b) où a, b R représentation

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

TS - Cours sur le logarithme népérien

TS - Cours sur le logarithme népérien Lcée Europole - R. Vidonne 1 TS - Cours sur le logarithme népérien Fonction carrée et racine carrée Considérons les fonctions f : R + R + g : R + R + 2 Dans un repère orthonormal, les courbes C f et C

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la Terminale S

Cours de mathématiques pour la Terminale S Cours de mathématiques pour la Terminale S Savoir-Faire par chapitre Florent Girod 1 Année scolaire 2015 / 2016 1. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 1) Suites numériques.................................

Plus en détail

Espaces euclidiens. Soient E un espace vectoriel euclidien de dimension n, le produit scalaire sera noté comme

Espaces euclidiens. Soient E un espace vectoriel euclidien de dimension n, le produit scalaire sera noté comme Espaces euclidiens 1 Bases orthonormées Soient E un espace vectoriel euclidien de dimension n, le produit scalaire sera noté comme d habitude : < x, y >, ou (x, y) ou < x y > On note < x, x >= x 2, x est

Plus en détail

( ) = b. Chapitre 5 : Fonction logarithme népérien. I. Fonction logarithme népérien. 1. Définition et propriétés

( ) = b. Chapitre 5 : Fonction logarithme népérien. I. Fonction logarithme népérien. 1. Définition et propriétés Chapitre 5 : Fonction logarithme népérien I. Fonction logarithme népérien 1. Définition et propriétés La fonction exponentielle est strictement croissante sur! à valeurs dans 0;+, donc d'après le théorème

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Polynômes et Fractions rationnelles

Polynômes et Fractions rationnelles 3. Polynômes CHAPITRE 3 Polynômes et Fractions rationnelles 3.. Polynômes On désigne par K l ensemble R ou l ensemble C. Les élements de K sont les scalaires. 3... Définitions. Définition 3.. Soient a

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Terminale S3 Année 2009-2010 Table des matières I Les fonctions. 4 1 Les limites (suite du cours) 5 IV Limites par comparaison....................................... 5 V Fonctions

Plus en détail

Généralités sur les fonctions

Généralités sur les fonctions Généralités sur les fonctions Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Rappels et compléments 3 1.1 Fonctions affines............................................. 3 1.2 Fonctions

Plus en détail

Partie numérique. Réponses proposées N Proposition n 1 Proposition n 2 Proposition n 3 1

Partie numérique. Réponses proposées N Proposition n 1 Proposition n 2 Proposition n 3 1 Durée : 2 heures L emploi de la calculatrice est autorisé. Le soin, la qualité de la présentation et de la rédaction entrent pour 4 points dans l appréciation des copies. Exercice n 1 : Partie numérique

Plus en détail

4. En déduire l existence d une asymptote oblique pour (C f ) en +. 3 x 2 + 2x 3, et on note (C f) sa courbe

4. En déduire l existence d une asymptote oblique pour (C f ) en +. 3 x 2 + 2x 3, et on note (C f) sa courbe de la ère S à la TS. Exercice n : On donne la fonction f définie sur R par : = x 4 + x +. On appelle Γ la courbe représentative de f dans un repère orthonormé (O; ı, j).. Étudier la parité de f.. Déterminer

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Cours de Mathématiques

Cours de Mathématiques Cours de Mathématiques Lycee Gustave Eiffel PTSI 02/03 Chapitre 3 Fonctions usuelles 3.1 Théorème de la bijection Une fonction dérivable sur un intervalle I, strictement monotone déþnit une bijection.

Plus en détail

Classe : TES1 Le 12/05/2003. MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés

Classe : TES1 Le 12/05/2003. MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés Classe : TES1 Le 12/05/2003 MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés Durée : 3h Exercice 1: (5 points) Le tableau suivant donne l évolution du prix d un paquet de café

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 mat231-exo-03.tex (29 septembre 2008) Feuille d exercices n o 3 Exercice 3.1 Soit K un corps commutatif et soit {P 0, P 1,... P n } une famille de polynômes de

Plus en détail

RSA - bases mathématiques

RSA - bases mathématiques RSA - bases mathématiques Jang Schiltz Centre Universitaire de Luxembourg Séminaire de Mathématiques 162A, avenue de la Faïencerie L-1511 Luxembourg Luxembourg E-mail:schiltzj@cu.lu 1 Divisibilité Définition

Plus en détail

l événement avoir deux boules rouges au deuxième tirage

l événement avoir deux boules rouges au deuxième tirage G 6 A Séries : S-SA-S4-S5 /9 Epreuve du er groupe CORRIGE EXERCICE 3V 4R Urne On tire au hasard une boule. RR On la remet RV R VV R V V On ne la remet pas : La boule tirée au premier tirage est rouge :

Plus en détail

QCM chapitre 4 (cf. p. 116 du manuel) Pour bien commencer

QCM chapitre 4 (cf. p. 116 du manuel) Pour bien commencer QCM chapitre 4 (cf. p. 116 du manuel) Pour bien commencer Pour chaque question, il y a une ou plusieurs bonnes réponses. Tableaux de variations et tableaux de signes Les exercices 1 et se réfèrent au graphique

Plus en détail

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy V. Latocha PACES UHP septembre 2010 remerciements à D. Schmitt et V. Ries V. Latocha (PACES UHP) Cours mathématiques Paces septembre 2010 1 / 48 1 Fonctions d une variable

Plus en détail

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE Ecoles européennes Bureau du Secrétaire Général du Conseil Supérieur Unité de développement pédagogique Ref. : 011-01-D-7-fr- Orig. : EN PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE Cours à 4 périodes/semaine

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

Matière : Mathématiques Classe : Terminale SG

Matière : Mathématiques Classe : Terminale SG Matière : Mathématiques Classe : Terminale SG Exercice I (6 points) Dans le tableau suivant, une seule des réponses proposées à chaque question est correcte. Ecris le numéro de chaque question, et donner

Plus en détail

fonctions homographiques

fonctions homographiques fonctions homographiques Table des matières 1 aspect numérique et algébrique 3 1.1 activités.................................................. 3 1.1.1 activité 1 : différentes écritures.................................

Plus en détail

Corrigé de la Feuille 7. Fonctions trigonométriques et trigonométriques hyperboliques inverses.

Corrigé de la Feuille 7. Fonctions trigonométriques et trigonométriques hyperboliques inverses. Corrigé de la Feuille 7. Fonctions trigonométriques et trigonométriques hyperboliques inverses. Simplifier des expressions sin(arcsin(x)) : arcsin est la fonction réciproque de la fonction sin de l intervalle

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Thomas Rey classe de première ES ii Table des matières 1 Les pourcentages 1 1.1 Variation en pourcentage............................... 1 1.1.1 Calcul d une variation............................

Plus en détail

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J.

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. FAIVRE s de cours exigibles au bac S en mathématiques Enseignement

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

Exercices fondamentaux

Exercices fondamentaux Université de Nantes Département de Mathématiques DEUG MIAS - Module M2 Algèbre Année 2002/2003 Liste d exercices n 1 Exercices fondamentaux Espaces vectoriels, sous-espaces vectoriels 1. Montrer que l

Plus en détail

Développements limités. Notion de développement limité

Développements limités. Notion de développement limité MT12 - ch2 Page 1/8 Développements limités Dans tout ce chapitre, I désigne un intervalle de R non vide et non réduit à un point. I Notion de développement limité Dans tout ce paragraphe, a désigne un

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

Nombres et ensembles de nombres Exercices corrigés

Nombres et ensembles de nombres Exercices corrigés Nombres et ensembles de nombres Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : simplifications d écritures, ensembles de nombres (entiers naturels, entiers relatifs, nombres décimaux,

Plus en détail

L'aire du domaine limité par la courbe, l'axe des abscisses et les droites d'équations 4 et 16 est d'environ 0,95 unités d'aire.

L'aire du domaine limité par la courbe, l'axe des abscisses et les droites d'équations 4 et 16 est d'environ 0,95 unités d'aire. T ES/L DEVOIR SURVEILLE 6 24 MAI 2013 Durée : 3h Calculatrice autorisée NOM : Prénom : «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse,

Plus en détail

En 2005, année de sa création, un club de randonnée pédestre comportait 80 adhérents. Chacune des années suivantes on a constaté que :

En 2005, année de sa création, un club de randonnée pédestre comportait 80 adhérents. Chacune des années suivantes on a constaté que : Il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie lors de l évaluation finale. Les élèves n ayant pas la spécialité mathématique traiteront les exercices 1, 2,3 et 4, les élèves ayant

Plus en détail

Chapitre 5 Le logarithme néperien

Chapitre 5 Le logarithme néperien A) La fonction ln(x) Chapitre 5 Le logarithme néperien ) Définition Nous avons vu que nous ne savions pas exprimer la primitive de la fonction inverse avec des fonctions connues. Alors inventons cette

Plus en détail

Chapitre 2 : Etude de fonctions

Chapitre 2 : Etude de fonctions Chapitre : Etude de fonctions I. Fonctions carrées, racine carrée et inverse Propriété : La fonction carrée est définie sur. Elle est décroissante sur ; 0 et croissante sur 0; Démonstration : Sur ; 0 :

Plus en détail

Corrigé Pondichéry 1999

Corrigé Pondichéry 1999 Corrigé Pondichéry 999 EXERCICE. = 8 = i ). D'où les solutions de l'équation : z = + i et z = z = i. a. De manière immédiate : z = z = b. Soit θ la mesure principale de arg z : cos θ = Par suite arg z

Plus en détail

ESPACES PRÉHILBER TIENS RÉELS

ESPACES PRÉHILBER TIENS RÉELS ESPACES PRÉHILBER TIENS RÉELS 1 Produit scalaire et norme 1.1 Produit scalaire Définition 1.1 Soit E un R-espace vectoriel. On appelle produit scalaire sur E toute forme bilinéaire symétrique définie positive

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

( ) Si b divise a, alors pgcd a;b. ( ) est le plus grand commun diviseur de a et b.

( ) Si b divise a, alors pgcd a;b. ( ) est le plus grand commun diviseur de a et b. Chapitre 2 : PGCD - Bézout - Gauss I. PGCD de deux entiers Activité 1 Soit a et b des entiers non nuls. On note D( a;b) l ensemble des diviseurs communs positifs de a et de b. Ainsi D( a;b) = D( a) D(

Plus en détail

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES 3 novembre 205 66 exercices de mathématiques pour Terminale ES Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 3 novembre 205 I Suites........................................ I. Suite

Plus en détail

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES Année scolaire 00-004 Copyright c 004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence On veillera à détailler et à rédiger clairement les raisonnements,

Plus en détail

BTS MCI. Lycée Vauban, Brest 4 mai 2016. André Breton

BTS MCI. Lycée Vauban, Brest 4 mai 2016. André Breton BTS MCI Lycée Vauban, Brest 4 mai 06 André Breton Table des matières I Compléments pour les bac pro 8 ÉquationsFactorisationsInéquations 9. Identités remarquables................................ 9. Le

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

Quatre études de fonctions

Quatre études de fonctions Énoncé Quatre études de fonctions Eercice 1 On définit la fonction f : e 1/ ( +. 1. Préciser le domaine de définition, de continuité, de dérivabilité de f.. Indiquer les limites de f au bornes de son domaine

Plus en détail

Exercices de rentrée MPSI-PCSI

Exercices de rentrée MPSI-PCSI Exercices de rentrée MPSI-PCSI Lycée Saint-Louis 015-016 Introduction Cette feuille d exercices s adresse aux élèves rentrant en MPSI ou en PCSI au lycée Saint- Louis Il s agit d exercices qui sont entièrement

Plus en détail

Annales de géométrie dans l espace - Corrigé

Annales de géométrie dans l espace - Corrigé Annales de géométrie dans l espace - Corrigé Pondichéry Avril 2013 (4 points) Pour chacune des questions, quatre propositions de réponse sont données dont une seule est exacte. Pour chacune des questions

Plus en détail

2 PGCD, PPCM, petit théorème de Fermat

2 PGCD, PPCM, petit théorème de Fermat Université de Paris-Sud, année 2012/2013 Filière Math/Info-L2 Maths 209 Feuille d exercices de soutien 1 Congruences et arithmétique sur Z Exercice 1. a) Soit n un nombre entier. Combien de valeurs peut

Plus en détail

Polynômes à plusieurs variables. Résultant

Polynômes à plusieurs variables. Résultant Polynômes à plusieurs variables. Résultant Christophe Ritzenthaler 1 Relations coefficients-racines. Polynômes symétriques Issu de [MS] et de [Goz]. Soit A un anneau intègre. Définition 1.1. Soit a A \

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat ES Asie 16 juin 2015

Corrigé du baccalauréat ES Asie 16 juin 2015 Corrigé du baccalauréat ES Asie 16 juin 015 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats Aucune justification n était demandée dans cet exercice. 5 points 1. On lance une pièce de monnaie bien équilibrée 10

Plus en détail

Baccalauréat ES L Antilles Guyane juin 2016

Baccalauréat ES L Antilles Guyane juin 2016 Baccalauréat ES L ntilles Guyane juin 016 EXERCICE 1 Pour chacune des questions suivantes, une seule des quatre réponses proposées est exacte. ucune justification n est demandée. Une bonne réponse rapporte

Plus en détail

Corrigé : EM Lyon 2006

Corrigé : EM Lyon 2006 Corrigé : EM Lyon 26 Option économique Exercice 1: 1. a) Comme A est une matrice triangulaire, on peut lire ses valeurs propres sur sa diagonale. Les valeurs propres de A sont et 1. b) Aadmet deux valeurspropresdistinctes

Plus en détail

a. (0,5) Probabilité que le candidat n ait pas un dossier de bonne qualité et soit admis à la formation :. b. (0,5)

a. (0,5) Probabilité que le candidat n ait pas un dossier de bonne qualité et soit admis à la formation :. b. (0,5) Exercice 1 : (5 points) 1 On choisit un candidat au hasard et on note : l évènement : «le candidat a un dossier jugé de bonne qualité»; l évènement : «le candidat est admis à suivre la formation» a (0,5)

Plus en détail

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé CCP PSI - 00 Mathématiques : un corrigé Première partie. Définition d une structure euclidienne sur R n [X]... B est clairement symétrique et linéaire par rapport à sa seconde variable. De plus B(P, P

Plus en détail

Fonction logarithme népérien, cours de Terminale STI

Fonction logarithme népérien, cours de Terminale STI Fonction logarithme népérien, cours de Terminale STI F.Gaudon 5 juillet 010 Table des matières 1 Construction de la fonction logarithme népérien Propriétés analytiques.1 Étude de la fonction.......................................

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : correction

Devoir surveillé n 1 : correction E1A-E1B 013-01 Devoir surveillé n 1 : correction Samedi 8 septembre Durée : 3 heures. La calculatrice est interdite. On attachera une grande importance à la qualité de la rédaction. Les questions du début

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité).

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Lycée Jacques Monod février 05 Exercice : Voici les graphiques des questions. et.. A 4 A Graphique Question. Graphique Question..

Plus en détail

b) Equation du second degré Lorsque l équation ax² + bx + c = 0 admet des solutions, celles-ci sont appelées racines du trinôme ax² + bx + c.

b) Equation du second degré Lorsque l équation ax² + bx + c = 0 admet des solutions, celles-ci sont appelées racines du trinôme ax² + bx + c. Chapitre I : Révisions I. Le second degré a) fonction trinôme La représentation graphique d une fonction f définie sur par f() = a² + b + c (a non nul) est une parabole. La fonction f est appelée fonction

Plus en détail

5. Il y a 8 filles et 2 garçons et il arrive un couple ( garçon, fille) par minute!

5. Il y a 8 filles et 2 garçons et il arrive un couple ( garçon, fille) par minute! FICHE METHODE sur les FONCTION INVERSE I) A quoi sert la fonction INVERSE? a) Eemples :. On partage équitablement million d euros entre personnes! Combien chacun aura t-il en fonction de? f() =. 2. Il

Plus en détail

Fonctions hyperboliques

Fonctions hyperboliques Chapitre III Fonctions hyperboliques A Fonctions hyperboliques directes A. Sinus hyperbolique et cosinus hyperbolique A.. Définition On appelle fonction sinus hyperbolique la fonction sh : R R, x sh x

Plus en détail

Etude de fonctions polynômes, cours, terminale STMG

Etude de fonctions polynômes, cours, terminale STMG Etude de fonctions polynômes, cours, terminale STMG F.Gaudon 8 juillet 2015 Table des matières 1 Fonction dérivée 2 2 Opérations sur les fonctions dérivables 2 2.1 Somme..............................................

Plus en détail

Chapitre 3 Étude de fonctions. Table des matières. Chapitre 3 Étude de fonctions TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 3 Étude de fonctions. Table des matières. Chapitre 3 Étude de fonctions TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 3 Étude de fonctions TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 3 Étude de fonctions Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Extremums d une fonction

Extremums d une fonction Extremums d une fonction I) Définitions (rappels de seconde : voir la fiche de cours correspondante) Soit une fonction définie sur un ensemble D inclus dans, et deux réels. est le maximum de sur D si et

Plus en détail

Les polynômes du second degré

Les polynômes du second degré Les polynômes du second degré exercices corrigés 12 septembre 2013 Les polynômes du second degré Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 Les polynômes du second degré Exercice 1 Les polynômes du second degré

Plus en détail

Cours de mathématiques.

Cours de mathématiques. Orsay 008-009 IFIPS S Mathématiques (M160). Cours de mathématiques. 1. Equations différentielles linéaires du second ordre. La fonction C : x cos x est indéfiniment dérivable sur R, et C (x) = S(x), avec

Plus en détail

Le sujet comporte 8 pages numérotées de 2 à 9 Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés EXERCICE I

Le sujet comporte 8 pages numérotées de 2 à 9 Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés EXERCICE I Le sujet comporte 8 pages numérotées de à 9 Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés EXERCICE I Donner les réponses à cet exercice dans le cadre prévu à la page 3 Un distributeur

Plus en détail

ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU SECOND ORDRE (COURS)

ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU SECOND ORDRE (COURS) Auteur : Alain Ladureau ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU SECOND ORDRE (COURS) TI-Nspire CAS 1. Objectifs Découvrir les équations différentielles du second ordre. Résoudre à la main et à l aide de la calculatrice

Plus en détail

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité PRÉPRTION DU BCCLURÉT MTHÉMTIQUES SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité 8 Janvier Durée de l épreuve : heures Coefficient : 5 ou 7 L usage d une calculatrice électronique de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail

«L art de la réussite consiste à s entourer des meilleurs» STAGE INTENSIF OBJECTIF BAC PRIMITIVES, INTEGRALES & CALCUL D AIRES

«L art de la réussite consiste à s entourer des meilleurs» STAGE INTENSIF OBJECTIF BAC PRIMITIVES, INTEGRALES & CALCUL D AIRES «L art de la réussite consiste à s entourer des meilleurs» STAGE INTENSIF OBJECTIF BAC PRIMITIVES, INTEGRALES & CALCUL D AIRES LIBAN 2015 Une entreprise artisanale produit des parasols. Elle en fabrique

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

Fiche d exercices 3 : Continuité, Dérivabilité et Etude de fonctions Continuité

Fiche d exercices 3 : Continuité, Dérivabilité et Etude de fonctions Continuité Fiche d eercices : Continuité, Dérivabilité et Etude de fonctions Continuité Eercice On considère la fonction f définie sur [ ; + [ par : f() E() pour [ ; 4[ f() 4 + 4 pour [ 4 ; + [ a. Tracer la représentation

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

A.P soutien maths. Exercice 2 : Ci-contre, voici la représentation graphique de g dans un repère

A.P soutien maths. Exercice 2 : Ci-contre, voici la représentation graphique de g dans un repère A.P soutien maths Exercice 1 : Soit la fonction f définie sur IR par f(x) = 4x 2 + 16 x + 29 a) Quelle est la nature de f? b) Déterminer les variations de f c) Tracer la représentation graphique de f dans

Plus en détail

Devoir Commun : 3 heures -27.01.10- Terminales ES - Lycée Newton - Y. Angeli et L. Arab

Devoir Commun : 3 heures -27.01.10- Terminales ES - Lycée Newton - Y. Angeli et L. Arab Exercice Devoir Commun : 3 heures -7..- Terminales ES - Lycée Newton - Y. Angeli et L. Arab Soient f : R { } R, x x3 + x + x + (x + ), et C la courbe de f dans un repère orthonormé d unité, 5cm.. Limites.

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

LOGARITHME NÉPÉRIEN. I Définition - Propriétés - Relation fonctionnelle. Définition. Propriétés (voir démonstration 01) Rappel.

LOGARITHME NÉPÉRIEN. I Définition - Propriétés - Relation fonctionnelle. Définition. Propriétés (voir démonstration 01) Rappel. LOGARITHME NÉPÉRIEN I Définition - Propriétés - Relation fonctionnelle e Rappel La fonction eponentielle est une fonction continue et strictement croissante sur IR. On a lim e = 0 et - lim e = +. D'après

Plus en détail

FONCTIONS DU PREMIER ET DU DEUXIEME DEGRE

FONCTIONS DU PREMIER ET DU DEUXIEME DEGRE FONCTIONS DU PREMIER ET DU DEUXIEME ) Fonctions constantes. DEGRE Une fonction constante est une fonction de la forme : Exemples : f (x) = 3 g(x) = h(x) = 0 k(x) = 3, 6 f (x) = b où b est un nombre réel

Plus en détail