A vertissement de l auteur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A vertissement de l auteur"

Transcription

1 A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée d écrire ce livre, et m en a aussi inspiré le titre 2. On le sait, la «pédo-psychiatr-analyse», par quoi j ai pu désigner ce mélange confus et indigeste de psychiatrie et de psychanalyse, s est beaucoup intéressée à la psychologie (surtout pathologique) des adolescents, mais pas (ou pas beaucoup) à la psychopathologie des adultes de ans. Normal, penserezvous, puisque ce sont des hommes et des femmes de ans qui font la «pédo-psychiatr-analyse», et qu ils ne vont tout de même pas s intéresser à leurs problèmes à eux. C est pourquoi ils préfèrent s intéresser aux problèmes des autres, qui sont plus jeunes qu eux, et, de surcroît, sans réels moyens de défense contre leurs scrupuleuses investigations. 1. Pseudonyme d une grande psychanalyste parisienne qui pourrait être Françoise Dolto elle-même. 2. Manuel à l usage des enfants qui ont des parents diffi ciles, Paris, Le Seuil,

2 Manuel illustré à l usage des adolescents qui ont des parents difficiles J ai donc décidé de m intéresser à ces gens-là, à ces adultes de ans et plus, qui sont souvent parents d adolescents, de me pencher sur leurs crises, souvent multiples et multiformes. Cet ouvrage, qui est le fruit de longues années d observation, est destiné, principalement, aux adolescents qui ont la malchance de vivre avec des parents incompréhensifs, prétentieux, ou, peutêtre, au contraire, faibles et anxieux, c est-à-dire, en résumé, des parents «difficiles» (sans doute un pléonasme). Alors que l attention publique reste focalisée sur lui, l adolescent, (mais plutôt sur ses problèmes et sa pathologie), l on doit aujourd hui admettre que, si l état de parent est parfois délicat à assumer, celui d adolescent ne l est pas moins. On dit souvent combien il est difficile d être parent (le fameux métier impossible de Freud), qu il faut être un peu savant pour diriger l enfant, et un brin artiste pour guider l adolescent. On dit plus rarement combien il faut de patience et de courage aux adolescents pour supporter un parent, surtout quand il s agit d un parent difficile car celui-ci, selon une expression familière, leur en fait voir «de toutes les couleurs». La difficulté d être adolescent de parent difficile Ce qui frappe surtout, chez le parent difficile, plus encore que sa manière de penser et de raisonner, c est son attitude vis-à-vis des adolescents, qui pourrit l ambiance familiale. Les adolescents de parent difficile se sentent, en effet, en même temps débordés par l arrogance et l entêtement du parent en question et profondément déroutés, au quotidien, par ses comportements irritants. Car le parent difficile n est pas d un abord facile ; il semble qu il 8

3 La difficulté d être adolescent de parent difficile. Une histoire vieille comme le monde 9

4 Manuel illustré à l usage des adolescents qui ont des parents difficiles porte les difficultés sur son visage. Les adolescents constatent qu il n était pas comme ça auparavant, qu à présent on ne peut plus rien lui dire, qu il s énerve pour un oui pour un non. Alors, parfois, ils lèvent les yeux au ciel en se demandant ce qu ils ont pu faire de mal pour avoir de pareils parents. Il faut indiquer dès à présent que le dialogue n est pas ce qu il y a de plus facile avec un parent difficile. Les adolescents ont lu partout qu il fallait «s opposer» à lui pour prendre leur place et s émanciper de sa personne, qu ils allaient avoir avec lui de longs conflits épuisants. Alors, bien sûr, ils s inquiètent. C est à cet instant qu il faut rappeler que le parent est une personne orthodoxe, peu évoluée, guère en prise avec la modernité et toujours pleine de contradictions, qui veut à la fois être compris et ne jamais expliquer ses choix. C est pourquoi celui-ci dit volontiers à ses enfants, pour clore ou ne pas initier un débat : «Vous êtes trop jeunes pour comprendre!», comme si l âge avait quelque chose à voir à l affaire! Notons encore que le parent difficile dit parfois tant de bêtises qu il est délicat de le «prendre au sérieux». Bien sûr, la première rencontre d un adolescent avec ses parents (ou son parent s il est membre d une famille monoparentale) est déterminante. Si d emblée, ces derniers se montrent agressifs ou inattentifs à son égard, ce sont à coup sûr de longues années de mésentente et de conflits qui s ouvrent. Un adolescent averti en valant deux devra donc veiller à ménager la susceptibilité de ses géniteurs, habitués à son endroit au commandement «sans discussion». Que de fois, enfant, n a-t-il entendu ce refrain parental : «Obéis sans discuter»! Maintenant qu il est adolescent, il sait 10

5 Avertissement de l auteur qu il va devoir s armer de patience pour faire comprendre à ses aînés de parents qu à présent il a justement envie de discuter, et pas seulement les ordres, de discuter «tout court». Il pressent qu il aura, dans cette épreuve, besoin de faire preuve de psychologie, qu il devra admettre que l état d adulte est bien inconfortable, et le vieillissement, une douloureuse perspective. Il pressent encore qu il lui faudra savoir choisir les bons mots, le bon ton, pour maintenir, contre vents et marées, une bonne ambiance avec ses parents masculin et féminin. Encore un mot, il n y a pas lieu de distinguer ici les différents types de familles qui composent le monde moderne : biparentales, monoparentales, recomposées, homoparentales, tous les adolescents, quelles que soient leurs conditions de vie, rencontrent et doivent, d une manière ou d une autre, lutter contre les comportements difficiles de l un ou l autre de leurs parents. * Ce livre a pour but à la fois d aider les adolescents dans leur délicate mission d éduquer des parents difficiles mais aussi d aider ces derniers à se comporter comme il est nécessaire. Or rares sont les parents difficiles qui acceptent de se remettre en cause. Les adolescents, quant à eux, sont heureusement plus nombreux à vouloir agir. Très vite en effet, l adolescence venue, ils commencent à éprouver la terrible frustration de ne plus y arriver avec leur parent difficile. En pleine désillusion, ils finissent par s interroger. Pourquoi cela ne marche-t-il plus avec lui, alors que tout était si paisible auparavant? 11

6 Manuel illustré à l usage des adolescents qui ont des parents difficiles Mais, je le redis, un parent a des compétences de dialogue très limitées, si bien qu être adolescent de parent difficile est un «métier» proprement impossible. Quoi qu il fasse en effet, l adolescent ne transformera pas son parent difficile en un parent «facile». Il devra faire au mieux, sachant que l une de ses tâches essentielles est de gérer correctement la distance relationnelle avec ce parent imbu de pouvoir! Dans cet ouvrage, je présente une image de ce parent d adolescent, qui sera jugée peut-être «indélicate», mais je n ai pas d autre intention (bienveillante) que de permettre aux jeunes gens et jeunes filles d aborder différemment leur «métier d adolescent». La méconnaissance du parent difficile est en effet à l origine des conflits familiaux. Bien sûr, les adolescents sans souci (qui n ont pas de parent difficile) ne se reconnaîtront pas dans ces pages, mais ils prendront, je l espère, plaisir à reconnaître bien des adolescents de leur entourage en butte avec des parents de ce type. Mon but sera en définitive atteint si je puis permettre aux adolescents de parent difficile de mieux communiquer avec ce dernier, qu il soit ou non son géniteur, si je les ai convaincus d user à son égard d un autre vocabulaire que le vocabulaire usuel, d adopter d autres comportements que ceux qui ont cours depuis les temps les plus lointains. C est, je pense, de cette manière, et de cette manière seulement, qu ils pourront espérer modifier un tant soit peu les comportements problématiques du parent difficile. 12

7 Avertissement de l auteur Avertissement final : désormais j emploierai, en principe, le pluriel pour qualifier l adolescent (je parlerai donc des adolescents) et le singulier pour nommer les parents (je parlerai par conséquent du parent, en précisant, en cas de besoin, s il s agit de la mère ou du père, ou de quelque autre parent : oncle, tante, beau-père ). 13

Comment parler avec l enfant de la maladie grave et de la mort?

Comment parler avec l enfant de la maladie grave et de la mort? Annette SANZ - Simon GESSIAUME Comment parler avec l enfant de la maladie grave et de la mort? Ce livret a été réalisé sous l égide de la Maison médicale Notre Dame du Lac - Fondation Diaconesses de Reuilly

Plus en détail

CONFERENCE-DEBAT ORGANISEE PAR L'ASSOCIATION MAIA LES ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DU DON DE GAMETES LE 8 DECEMBRE 2012 A PARIS

CONFERENCE-DEBAT ORGANISEE PAR L'ASSOCIATION MAIA LES ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DU DON DE GAMETES LE 8 DECEMBRE 2012 A PARIS CONFERENCE-DEBAT ORGANISEE PAR L'ASSOCIATION MAIA LES ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DU DON DE GAMETES LE 8 DECEMBRE 2012 A PARIS Animée par Laurence Foucher psychologue bénévole auprès de Maia depuis 2005. Ecoute

Plus en détail

SERGE ESCOTS «C EST PAS TA MÈRE!» LES ENFANTS DE LA FAMILLE D ACCUEIL, UN ENJEU DE LA PROFESSIONNALISATION DES ASSISTANTS FAMILIAUX

SERGE ESCOTS «C EST PAS TA MÈRE!» LES ENFANTS DE LA FAMILLE D ACCUEIL, UN ENJEU DE LA PROFESSIONNALISATION DES ASSISTANTS FAMILIAUX Institut d anthropologie clinique 29 chemin des Côtes de Pech David 31400 Toulouse Tél-Fax 05 62 17 20 86 iac@i-ac.fr www.i-ac.fr ANTHROPOLOGIE CLINIQUE ET ACCUEIL FAMILIAL SERGE ESCOTS «C EST PAS TA MÈRE!»

Plus en détail

Comment Dieu s adresse-t-il à moi?

Comment Dieu s adresse-t-il à moi? Leçon 6 Comment Dieu s adresse-t-il à moi?... A vrai dire, je ne L ai jamais entendu. «Partez, partez, sortez de là! Ne touchez à rien d impur!» La voix se fait insistante ; elle a une note d autorité

Plus en détail

FONCTION MATERNELLE FONCTION PATERNELLE

FONCTION MATERNELLE FONCTION PATERNELLE Pour chaque enfant, c est la famille conjugale qui est le lieu de l humanisation. Les fonctions de la mère et du père restent différenciées et asymétriques même si, aujourd hui, le mot de parentalité laisse

Plus en détail

Écoutons ce que les enfants ont à nous dire. Adolescents en France : le grand malaise

Écoutons ce que les enfants ont à nous dire. Adolescents en France : le grand malaise Écoutons ce que les enfants ont à nous dire Adolescents en France : le grand malaise Consultation nationale des 6-18 ans 2014 sommaire AVANT-PROPOS DE MICHÈLE BARZACH, PRÉSIDENTE DE L UNICEF FRANCE...

Plus en détail

COMPRENDRE CE QUI FAIT LA DIFFICULTÉ DE L ÉCOLE AUJOURD HUI

COMPRENDRE CE QUI FAIT LA DIFFICULTÉ DE L ÉCOLE AUJOURD HUI COMPRENDRE CE QUI FAIT LA DIFFICULTÉ DE L ÉCOLE AUJOURD HUI Photo : François TEFNIN ÉCHANGES ET ANALYSES AVEC DES ACTEURS DE L ÉDUCATION SÉMINAIRE AVEC JEAN-PIERRE LEBRUN Secrétariat général de l enseignement

Plus en détail

Dans le champ médico-social, l approche systémique est trop souvent synonyme

Dans le champ médico-social, l approche systémique est trop souvent synonyme L approche systémique, clé du changement L approche systémique, son originalité et sa méthode dans le travail psychosocial Dans le champ médico-social, l approche systémique est trop souvent synonyme de

Plus en détail

Quand le cancer touche les parents

Quand le cancer touche les parents Quand le cancer touche les parents En parler aux enfants Conseils de la Ligue contre le cancer à l intention des familles touchées Impressum _Editeur Ligue suisse contre le cancer Effingerstrasse 40 case

Plus en détail

Le refus de soins d une personne ayant la maladie d Alzheimer

Le refus de soins d une personne ayant la maladie d Alzheimer Diplôme d Etat infirmier Promotion : 2010-2013 Le refus de soins d une personne ayant la maladie d Alzheimer Elodie ALLAIRE I n s t i t u t d e F o r m a t i o n e n S o i n s I n f i r m i e r s 1 0,

Plus en détail

Manipulation : ne vous laissez plus faire!

Manipulation : ne vous laissez plus faire! Jacques Regard Manipulation : ne vous laissez plus faire! Sixième tirage 2010, 2004 pour le texte de la précédente édition, 2010 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-54525-8 Table des matières

Plus en détail

Savoir enseigner dans le secondaire

Savoir enseigner dans le secondaire Savoir enseigner dans le secondaire Vincent Carette et Bernard Rey E x t r a i t s à l u s a g e d e s p r o f e s s e u r s d e l A t h é n é e R o y a l B r u x e l l e s 2. A t h é n é e R o y a l B

Plus en détail

Texte de Pierre GENTON Dessins de Vincent RINGLER

Texte de Pierre GENTON Dessins de Vincent RINGLER savane bien Texte de Pierre GENTON Dessins de Vincent RINGLER Pierre GENTON est neurologue et épileptologue à Marseille. Il est l auteur d articles et de livres scientifiques sur l épilepsie, et, avec

Plus en détail

La juste distance en psychiatrie : «Pas trop chaud, pas trop froid, mais de grâce, pas tiède!»*

La juste distance en psychiatrie : «Pas trop chaud, pas trop froid, mais de grâce, pas tiède!»* FERRER Maïa Promotion 2010-2013 Mémoire de Fin d Etudes UE 3.4, UE 4.8, UE 5.6, UE 6.2 Semestre 6 La juste distance en psychiatrie : «Pas trop chaud, pas trop froid, mais de grâce, pas tiède!»* Institut

Plus en détail

Tout ce que les parents ont toujours voulu savoir sur le stress des 10-15 ans

Tout ce que les parents ont toujours voulu savoir sur le stress des 10-15 ans Tout ce que les parents ont toujours voulu savoir sur le stress des 10-15 ans PRÉFACE............................................................p. 5 EDITORIAL...........................................................p.

Plus en détail

L'engagement http://gazette.ditaime.com/article/38.html

L'engagement http://gazette.ditaime.com/article/38.html L'engagement http://gazette.ditaime.com/article/38.html Définition Que veut dire au juste le mot engagement? Le dictionnaire nous en donne la définition suivante : «Promesse formelle, acte par lequel une

Plus en détail

Faire face au cancer

Faire face au cancer Faire face au cancer Un guide à l intention des personnes atteintes de cancer et de leurs aidants Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Photos : Getty Images First Light Matériel autorisé

Plus en détail

Quelle place pour les proches à l hôpital au cours des soins?

Quelle place pour les proches à l hôpital au cours des soins? HINSBERGER Sarah Promotion 2009-2012 Mémoire Quelle place pour les proches à l hôpital au cours des soins? Institut de Formation en Soins Infirmiers de Berck-sur-Mer HINSBERGER Sarah Promotion 2009-2012

Plus en détail

Ces familles qui ne demandent rien

Ces familles qui ne demandent rien Vouloir protéger des enfants victimes de maltraitances, de négligences et tenter d aider leurs parents pour leur permettre de se montrer plus compétents, amène régulièrement les intervenants de la protection

Plus en détail

LE TRAVAIL PSYCHO-SOCIO-EDUCATIF AVEC LES MERES D ENFANTS VICTIMES D ABUS SEXUELS

LE TRAVAIL PSYCHO-SOCIO-EDUCATIF AVEC LES MERES D ENFANTS VICTIMES D ABUS SEXUELS Le service Kaléidos présente : LE TRAVAIL PSYCHO-SOCIO-EDUCATIF AVEC LES MERES D ENFANTS VICTIMES D ABUS SEXUELS Réflexions destinées aux professionnels de la relation d aide et de soin Juillet 2006 «Il

Plus en détail

TvvÉÅÑtzÇxÅxÇà wxá áé zçtçàá ytvx tâ wxâ Ä ÅtàxÜÇxÄ wëâç xçytçà w v w wtçá áxá ÑÜxÅ xüá ÅÉÅxÇàá wx ä xa

TvvÉÅÑtzÇxÅxÇà wxá áé zçtçàá ytvx tâ wxâ Ä ÅtàxÜÇxÄ wëâç xçytçà w v w wtçá áxá ÑÜxÅ xüá ÅÉÅxÇàá wx ä xa _âv x gtätü cüéåéà ÉÇ ECCF@ECCI ECCI TvvÉÅÑtzÇxÅxÇà wxá áé zçtçàá ytvx tâ wxâ Ä ÅtàxÜÇxÄ wëâç xçytçà w v w wtçá áxá ÑÜxÅ xüá ÅÉÅxÇàá wx ä xa gütät Ä wx Y Ç wëñàâwxá W ÑÄ Åx wëñàtà wë\çy ÜÅ xü LA PIÈCE

Plus en détail

DIRIGER UNE ÉCOLE AUJOURD HUI ET DEMAIN

DIRIGER UNE ÉCOLE AUJOURD HUI ET DEMAIN DIRIGER UNE ÉCOLE AUJOURD HUI ET DEMAIN ANALYSES ET DIALOGUES AVEC JEAN-PIERRE LEBRUN Photo: Conrad van de WERVE AVANT-PROPOS Diriger une école aujourd hui n est pas une mince affaire, c est un métier

Plus en détail

Entreprendre une bonne communication avec les parents/paule Cantin/CPE-BC Joli-Coeur 1

Entreprendre une bonne communication avec les parents/paule Cantin/CPE-BC Joli-Coeur 1 Entreprendre une bonne communication avec les parents/paule Cantin/CPE-BC Joli-Coeur 1 Introduction : Objectifs : Prendre conscience que le parent est le premier responsable de son enfant; Lâcher prise

Plus en détail

Père à part entière avec enfants à temps partiel

Père à part entière avec enfants à temps partiel Père à part entière avec enfants à temps partiel Le guide des pères nouvellement séparés ou divorcés 1 2 Père à part entière avec enfants à temps partiel Le guide des pères nouvellement séparés ou divorcés

Plus en détail

Bruno Lallement. Comment devenir une personne plus sereine. Rien n est là-bas qui ne soit déjà ici. http://www.psychologie-du-bien-etre.

Bruno Lallement. Comment devenir une personne plus sereine. Rien n est là-bas qui ne soit déjà ici. http://www.psychologie-du-bien-etre. Comment devenir une personne plus sereine Rien n est là-bas qui ne soit déjà ici Bruno Lallement http://www.psychologie-du-bien-etre.com Tous droits réservés pour tous pays - 2008 Edité par : Ressources

Plus en détail

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Dans la prise en charge d adolescents en grande difficulté, de nombreuses personnes sont mobilisées autour

Plus en détail

à l intention des membres de l entourage d une personne atteinte de maladie mentale

à l intention des membres de l entourage d une personne atteinte de maladie mentale L INDIS PENSA BLE Guide à l intention des membres de l entourage d une personne atteinte de maladie mentale «Le goût de vivre et de progresser s enracine dans le besoin de trouver ou de donner un sens

Plus en détail

Aidants proches Indispensables mais invisibles

Aidants proches Indispensables mais invisibles EXCLUSION, INCLUSION Aidants proches Indispensables mais invisibles EDUCATION PERMANENTE Réalisation Question Santé asbl - Service Education permanente Texte Sandrine Pequet/Question Santé Graphisme Carine

Plus en détail

La place de la violence dans le travail social

La place de la violence dans le travail social La place de la violence dans le travail social GUY BAJOIT 1 Résumé : Pour bien comprendre d où vient la violence dans le travail social, il faut analyser la relation d aide. La relation d aide est une

Plus en détail

Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption :

Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : Ce que l on oublie souvent de dire. Par Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France 2 MARIAGE HOMOSEXUEL, HOMOPARENTALITÉ ET ADOPTION : CE QUE L ON OUBLIE

Plus en détail