Interventions chirurgicales sur l oesophage. 11/05/2012 Julia ATTALI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Interventions chirurgicales sur l oesophage. 11/05/2012 Julia ATTALI"

Transcription

1 Interventions chirurgicales sur l oesophage 11/05/2012 Julia ATTALI

2 PLAN 1. RGO 2. Cancers de l oesophage 3. Myotomie de Heller

3 RGO

4 Indications de la chirurgie Recidive precoce des symptomes de RGO a l arret du traitement medical (patients dependants aux IPP) Symptomes persistants malgre ttt medical (le RGO doit etre prouve: faire phmetrie) En cas de forme atypique, si le RGO est mis en cause Conference consensus 1999

5 Contre- indications Achalasie Sclerodermie Co-morbidites cardiovasculaires (Evaluation benefice/risque)

6 Bilan pre- operatoire FOGD (oesophagite?) Manometrie oesophagienne non systematique (achalasie? Sclerodermie?) phmetrie si FOGD normale ou symptomes atypiques Exploration radiologique non indiquee Conference consensus 1999

7 Chirurgie Abord coelioscopique ++ 2 techniques possibles - Intervention de Nissen ++ - Intervention de Toupet

8

9 Complications Dysphagie : frequente dans les 3 premiers mois, persistante dans 10% des cas - liee au RGO (stenose peptique, oesophagite peptique) - liee a la chirurgie (fundoplicature trop serree ou trop longue) - Achalasie Gas bloat syndrome Achalasie post operatoire

10 Dysphagie Prise en charge des complications - Dilatation - Reintervention Gas bloat syndrome - Regime alimentaire - Prokinetique Achalasie - Dilatation - Injection de toxine botulique

11 Cancers de l oesophage

12 Cancers de l oesophage 3eme cancer digestif 75% = epidermoides 25% = adenocarcinomes 12H/1F Survie a 5 ans = 10%

13 Facteurs de risque Carcinome epidermoide - Tabac - OH Adenocarcinome - Tabac - RGO avec EBO

14 Reperes anatomiques Oesophage cervical : du bord inférieur du cartilage cricoïde à l entrée dans le thorax, vers 19 cm des arcades dentaires Oesophage thoracique o tiers supérieur : de l orifice supérieur du thorax à la bifurcation trachéale, à 25 cm des arcades dentaires environ o tiers moyen : sous la bifurcation trachéale, de 25 à 32 cm des arcades dentaires environ o tiers inférieur, incluant l oesophage abdominal : de 32 à 40 cm des arcades dentaires environ.

15 TNM (UICC 2002) T - Tumeur primitive o o o o o o T0 Pas de signe de tumeur primitive Tis Carcinome in situ T1 Tumeur envahissant la lamina propria ou la sous-muqueuse T2 Tumeur envahissant la musculeuse propre T3 Tumeur envahissant l'adventice T4 Tumeur envahissant les structures adjacentes. N - Adénopathies régionales o o o Nx Ganglions non évalués N0 Pas de signe d'atteinte des ganglions lymphatiques régionaux N1 Métastases ganglionnaires lymphatiques régionales. M - Métastases à distance o o M0 Pas de métastase à distance M1 Présence de métastase(s) à distance (ganglionnaires ou viscerales)

16 Criteres d inoperabilite Contre-indications relatives o Age = 75 ans o O.M.S. = 2 o Perte de poids > 15 % du poids de base o Artériopathie sévère. Contre-indications absolues o Insuffisance respiratoire (PaO2 = 60 mmhg, PaCO2>45 mmhg, VEMS = 1000 ml/sec) o Cirrhose décompensée (ascite, ictère, présence de varices oesophagiennes) o Insuffisance rénale o Infarctus du myocarde datant de moins de 6 mois ou cardiopathie évolutive. Thesaurus cancerologie digestive 2007

17 Critères de non- résécabilité Tumeur envahissant les structures médiastinales (T4): arbre trachéo-bronchique, récurrents, aorte Métastases viscérales ou ganglionnaires à distance classées M1 (M1a, M1b). Thesaurus cancerologie digestive 2007

18 Mortalite, morbidite Mortalite hospitaliere = 5 a 10% Morbidite: 25 a 30% o Complications pulmonaires et infectieuses

19 Intervention de Lewis- Santy 2 voies d abord: abdominale et thoracique Oesophagectomie subtotale emportant une partie de l estomac, avec curage Anatomose oeso-gastrique intra-thoracique Examen d au moins 6 ganglions mediatinaux Cancer du 1/3 inferieur

20

21 Voie trans- hiatale Oesophagectomie sans thoracotomie 2 voies d abord: abdominale et cervicale Oesophagectomie subtotale emportant une partie de l estomac, pas de curage. Anastomose oeso-gastrique cervicale Cancer du 1/3 moyen ou inferieur chez les patients ne pouvant pas avoir de thoracotomie

22 Intervention d Akiyama Oesophagectomie subtotale avec anastomose oeso-gastrique cervicale + curage ganglionnaire 3 voies d abord: cervicale, abdominale, thoracique Cancers du 1/3 superieur de l oesophage

23

24 Complications post- operatoires precoces Fistules anastomotiques o responsables de 20 % des décès o rare et grave pour Lewis Santy, o plus fréquentes (moins graves) pour oesophagectomie trans-hiatale Complications pulmonaires o o o 15 à 30 % des opérés, responsables de 35 % des décès Atélectasie, pneumopathie bacterienne et SDRA Favorisées par paralysies récurentielles (troubles déglutition) Chylothorax : 1 à 2 % des cas Complications non spécifiques : 40 % des décès o embolies pulmonaires, septicémie, pneumothorax après ponction, o complication cardiovasculaire,

25 Complications post- operatoires tardives Sténoses anastomotiques Reflux gastro oesophagien (Lewis Santy) Troubles dyspeptiques divers, diarrhée, syndrome de petit estomac, ballonnement. Récidive

26 Myotomie de Heller

27 Myotomie du sphincter inferieur de l oesophage Voie laparoscopique Indication: achalasie avec echec des techniques endoscopiques (toxine botulique/dilatation)

28 Complications Breche iatrogene de la muqueuse oesophagienne Fistule RGO

Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre L. Dalmasso - CHU Tours

Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre L. Dalmasso - CHU Tours Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre 2008 L. Dalmasso - CHU Tours Généralités Indications La chirurgie est le traitement de référence pour les tumeurs œsophagiennes T1-T2 No/N1 et T3No Elle est une

Plus en détail

Chirurgie des carcinomes épidermoïdes de l oesophage. Voies d abord et techniques

Chirurgie des carcinomes épidermoïdes de l oesophage. Voies d abord et techniques Chirurgie des carcinomes épidermoïdes de l oesophage Voies d abord et techniques T.THIEBOT SCVO Brest 2008 Rappels épidermoïdes 75% des cancers de l œsophage (ADK 25%) Pronostic sombre (dg tardif, terrain)

Plus en détail

Cas clinique. Nelson Lourenço - Interne

Cas clinique. Nelson Lourenço - Interne Cas clinique Nelson Lourenço - Interne Mr XY Patient de 48 ans Pas d ATCD médicaux ou chirurgicaux Depuis 6 mois: «brûlures dans la poitrine», «régurgitations» Juin 2007: début d un traitement par IPP

Plus en détail

Référentiel National de Cancérologie Digestive

Référentiel National de Cancérologie Digestive Référentiel National de Cancérologie Digestive Chirurgie du cancer de l œsophage Pr Almou - Pr Raiss - Pr Elmalki - Dr Souadka Introduction Le cancer de l œsophage représente le 3ème cancer digestif en

Plus en détail

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA Cancer de l oesophage Pr M.B.BENKADA Introduction 5 000 nouveaux cas/an (France) Prédominance masculine Age moyen est de 55 et 69 ans Le traitement curateur est la chirurgie Radiochimiothérapie est périopératoire

Plus en détail

Pr. M.A. BIGARD. Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO?

Pr. M.A. BIGARD. Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Pr. M.A. BIGARD Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Professeur M.A. BIGARD Service d Hépatogastroentérologie CHU de NANCY Avant la

Plus en détail

22/12/2009 PLAN CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER PATHOLOGIE BENIGNE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE

22/12/2009 PLAN CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER PATHOLOGIE BENIGNE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE PLAN PATHOLOGIE BENIGNE CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE PATHOLOGIE TRAUMATIQUE 15/01/07 2 PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER DIVERTICULES DE L ŒSOPHAGE (diverticule de Zencker

Plus en détail

Cancer de l œsophage: Epidémiologie, facteurs de risque, classification et bilan pré-thérapeutique

Cancer de l œsophage: Epidémiologie, facteurs de risque, classification et bilan pré-thérapeutique Cancer de l œsophage: Epidémiologie, facteurs de risque, classification et bilan pré-thérapeutique Astrid Lièvre DES 2 Décembre 2006 Epidémiologie 5000 nouveaux cas/an et 4500 décès en France 3ème cancer

Plus en détail

Trieu Minh Tri NGO Chirurgie Générale, Viscérale et Endocrinienne

Trieu Minh Tri NGO Chirurgie Générale, Viscérale et Endocrinienne Trieu Minh Tri NGO Chirurgie Générale, Viscérale et Endocrinienne Épidémiologie Incidence en France : 4000 cas/an 3 ème cancer digestif 4 ème cause de mortalité par cancer Seitz JF, Gastroenterol Clin

Plus en détail

Chirurgie Gastro-Oesophagienne

Chirurgie Gastro-Oesophagienne Chirurgie Gastro-Oesophagienne Jérémie LEFEVRE Service de chirurgie digestive et générale Octobre 2013 Sommaire Gastrectomie Totale Partielle Oesophagectomie pour cancer Chirurgie du RGO Chirurgie de l

Plus en détail

DIGESTIF Dysphagie. Dysphagie

DIGESTIF Dysphagie. Dysphagie 03/02/2014 KHALED Louisa L2 Digestif Pr Seitz Relecteur 2 8 pages Dysphagie Plan A. Définition de la dysphagie B. Démarche diagnostique I. Étape 1 : Interrogatoire II. Étape 2 : Examens complémentaires

Plus en détail

Œsophage Thoracique, jonction oeso-gastrique-estomac

Œsophage Thoracique, jonction oeso-gastrique-estomac Œsophage Thoracique, jonction oeso-gastrique-estomac 05/01/2012 Marc 1 I. Généralités 1) Les repères anatomiques, le sternum et le diaphragme Œsophage C est un conduit musculo-membraneux Situé entre le

Plus en détail

Atrésie de l œsophage (AO) Complications et évolution : RGO. Pr Christian PIOLAT Hôpital Couple Enfant CHU Grenoble Université Joseph Fourier

Atrésie de l œsophage (AO) Complications et évolution : RGO. Pr Christian PIOLAT Hôpital Couple Enfant CHU Grenoble Université Joseph Fourier Atrésie de l œsophage (AO) Complications et évolution : RGO Pr Christian PIOLAT Hôpital Couple Enfant CHU Grenoble Université Joseph Fourier Enseignement DESC Chirurgie Pédiatrique, mardi 1 er octobre

Plus en détail

Atrésie de l œsophage Qu en est-il en 2011?

Atrésie de l œsophage Qu en est-il en 2011? Atrésie de l œsophage Qu en est-il en 2011? Journée du 6 novembre 2011 organisée par l AQAO CHRISTOPHE FAURE, MD GASTROENTÉROLOGUE PÉDIATRE HÔPITAL SAINTE-JUSTINE PRÉSIDENT DU RÉSEAU QUÉBÉCOIS D ÉTUDE

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU CANCER DE L OESOPHAGE. COURS DU DES ( 26/04/07) KANAFI Leïla CHU LIMOGES

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU CANCER DE L OESOPHAGE. COURS DU DES ( 26/04/07) KANAFI Leïla CHU LIMOGES PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU CANCER DE L OESOPHAGE COURS DU DES ( 26/04/07) KANAFI Leïla CHU LIMOGES GENERALITES! 5000 nouveaux cas par an! 3 ème cancer digestif (côlon; estomac)! 12H/1F! Epidermoide

Plus en détail

Patient de 58 ans; non fumeur ; altération de l état général ; dysphagie aux solides d'apparition récente J.B. Meyer IHN

Patient de 58 ans; non fumeur ; altération de l état général ; dysphagie aux solides d'apparition récente J.B. Meyer IHN Patient de 58 ans; non fumeur ; altération de l état général ; dysphagie aux solides d'apparition récente J.B. Meyer IHN Quels sont les éléments sémiologiques à retenir sur la radiographie (cardio) thoracique

Plus en détail

22/02/2016 PIOCH Nicolas L2 CR : CHEMLI Nyl Digestif Pr SEITZ 10 pages. Dysphagie

22/02/2016 PIOCH Nicolas L2 CR : CHEMLI Nyl Digestif Pr SEITZ 10 pages. Dysphagie 22/02/2016 PIOCH Nicolas L2 CR : CHEMLI Nyl Digestif Pr SEITZ 10 pages Dysphagie Plan A. Dysphagie oesophagienne B. Étape 1 : Interrogatoire C. Étape 2 : Examens complémentaires I. FOGD II. TOGD III. TDM

Plus en détail

Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique. Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse

Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique. Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse JARCD ONCOMIP, Toulouse, 11 avril 2014 Références TNCD : actualisation 2013 Recommandations en chirurgie

Plus en détail

Achalasie de l oesophage : les traitements. Séminaire DES avril 2007 Damien Carmona

Achalasie de l oesophage : les traitements. Séminaire DES avril 2007 Damien Carmona Achalasie de l oesophage : les traitements Séminaire DES avril 2007 Damien Carmona Achalasie de l oesophage Trouble moteur primitif de l oesophage le plus fréquent Maladie rare :! Prévalence : 8 Cas pour

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE L OBESITE (complications)

LA CHIRURGIE DE L OBESITE (complications) LA CHIRURGIE DE L OBESITE (complications) Dr LE PAGE Sébastien / Dr CENEDESE Alice Clinique St Vincent de Paul de BOURGOIN Maison des consultants Rappel des INDICATIONS de la CHIRURGIE Age > 18 ans (

Plus en détail

Réponse < 50 % et/ou 3 symptômes/semaine

Réponse < 50 % et/ou 3 symptômes/semaine RGO résistant aux IPP Réponse < 50 % et/ou 3 symptômes/semaine après 12 semaines d IPP x 1 RGO: Est ce le bon diagnostic? Reflux non acide? Contrôle de la sécrétion acide? Conférence de consensus Franco

Plus en détail

Séquelles fonctionnelles de la chirurgie des cancers de la jonction oeso-gastrique. Eric Lerebours Rouen

Séquelles fonctionnelles de la chirurgie des cancers de la jonction oeso-gastrique. Eric Lerebours Rouen Séquelles fonctionnelles de la chirurgie des cancers de la jonction oeso-gastrique Eric Lerebours Rouen Conflits d intérêt Aucun conflit d intérêt sur le thème de l exposé Les séquelles fonctionnelles

Plus en détail

Cancers du poumon (ICD-OC34)

Cancers du poumon (ICD-OC34) Cancers du poumon (ICD-OC34) Règles de classification Cette classification s applique uniquement aux carcinomes. Une confirmation histologique est nécessaire pour permettre la subdivision selon le type

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS APRES CHIRURGIE BARIATRIQUE. P. JOUET Hôpital Louis Mourier, Colombes

TROUBLES FONCTIONNELS APRES CHIRURGIE BARIATRIQUE. P. JOUET Hôpital Louis Mourier, Colombes TROUBLES FONCTIONNELS APRES CHIRURGIE BARIATRIQUE P. JOUET Hôpital Louis Mourier, Colombes Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT aucun Troubles

Plus en détail

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson Chapitre 12 : Item 152 Tumeurs de l œsophage I. Incidence, prévalence II. Facteurs de risque, conditions précancéreuses III. Prévention et dépistage IV. Symptômes V. Examen clinique VI. Explorations complémentaires

Plus en détail

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Œsophage non résécable (TNCD 2016)? Critères de non-résécabilité Tumeur

Plus en détail

Le cancer de l œsophage

Le cancer de l œsophage Chapitre 1 Le cancer de l œsophage Classifications Classification ptnm (UICC 2010) Tumeurs ptis : carcinome in situ dysplasie de haut grade pt1 : envahissement de la lamina propria et de la sous-muqueuse

Plus en détail

5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009

5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009 5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009 TEST Q.C.M.: Noircissez la (ou les) réponse(s) exacte(s) Q.C.M. N N 1: Parmi ces propositions quelles sont celles qui sont Vraies?

Plus en détail

TURSAC Avril Conséquences fonctionnelles des chirurgies oeso-gastriques. Isaure BIETTE CHU RANGUEIL

TURSAC Avril Conséquences fonctionnelles des chirurgies oeso-gastriques. Isaure BIETTE CHU RANGUEIL TURSAC Avril 2007 Conséquences fonctionnelles des chirurgies oeso-gastriques 1 Isaure BIETTE CHU RANGUEIL Pathologie fonctionnelle N a pas fait la preuve de son organicité Liée au dysfonctionnement d un

Plus en détail

1.décrivez les principales anomalies observables sur l œsophage et l estomac. - lésion bourgeonnnante pariétale circonférentielle du bas œsophage

1.décrivez les principales anomalies observables sur l œsophage et l estomac. - lésion bourgeonnnante pariétale circonférentielle du bas œsophage Homme de 60 ans ; présentant une dysphagie progressive avec sensation de blocage épigastrique,dans un contexte d amaigrissement et d asthénie. Il n y a pas d intoxication alcoolo tabagique. L exploration

Plus en détail

CHIRURGIE DE LA TRACHEE

CHIRURGIE DE LA TRACHEE CHIRURGIE DE LA TRACHEE Jean-François REGNARD Hôpital Cochin Jean-francois.regnard@cch.aphp.fr CHIRURGIE DE LA TRACHEE Tumeurs trachéales Sténoses trachéales post-intubation post-trachéotomie congénitale

Plus en détail

Cancers de l œsophage. Eric Deutsch Cours national de DES 19/06/2015

Cancers de l œsophage. Eric Deutsch Cours national de DES 19/06/2015 Cancers de l œsophage Eric Deutsch Cours national de DES 19/06/2015 Introduction / généralités Epidémiologie Monde 480 000 nouveaux cas/an 9 ème en termes d incidence 7 ème en termes de mortalité USA -

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE

CHIRURGIE THORACIQUE CHIRURGIE THORACIQUE I/ Rappels d'anatomie Contenu viscéral : poumons latéralement coeurs et gros vaisseaux médiastin au milieu éléments de passage (oesophage thoracique + canal thoracique, trachée, aorte

Plus en détail

N 308 DIAGNOSTIC D UNE DYSPHAGIE

N 308 DIAGNOSTIC D UNE DYSPHAGIE N 308 DIAGNOSTIC D UNE DYSPHAGIE Pr S. Chaussade Service d Hépato gastroentérologie Hôpital COCHIN Objectifs Devant une dysphagie, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens

Plus en détail

Traitement du RGO Indications de la chirurgie T Perniceni Département Médicochirurgical de Pathologie Digestive Institut Mutualiste Montsouris

Traitement du RGO Indications de la chirurgie T Perniceni Département Médicochirurgical de Pathologie Digestive Institut Mutualiste Montsouris Traitement du RGO Indications de la chirurgie T Perniceni Département Médicochirurgical de Pathologie Digestive Institut Mutualiste Montsouris Conflit d intérêt Pas de lien d intérêt Objectifs pédagogiques

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LES CANCERS DIGESTIFS I - CANCER DE L'ŒSOPHAGE A - EPIDEMIOLOGIE 1,5% des cancers. 7% des cancers digestifs. Taux moyen en France : 15/100 000 habitants. Incidence plus élevée en

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

Tumeurs de l œsophage

Tumeurs de l œsophage Tumeurs de l œsophage I. Incidence, prévalence II. Facteurs de risque, conditions précancéreuses III. Prévention et dépistage IV. Symptômes V. Examen clinique VI. Explorations complémentaires VII. Traitement

Plus en détail

Reflux Gastro- Oesophagien

Reflux Gastro- Oesophagien Reflux Gastro- Oesophagien Item 280 Objectifs pédagogiques : diagnostiquer un reflux gastro-oesophagien et une hernie hiatale Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient Thomas

Plus en détail

CANCER DE L ŒSOPHAGE

CANCER DE L ŒSOPHAGE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHESCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 3 FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE DEPARTEMENT DE MEDECINE MODULE DE GASTRO-ENTEROLOGIE 4eme année CANCER

Plus en détail

Item 152 Tumeurs de l œsophage

Item 152 Tumeurs de l œsophage CDU_Chap12.fm Page 1 Jeudi, 30. avril 2009 4:24 16 T I Item 152 Tumeurs de l œsophage 12 I. INCIDENCE, PRÉVALENCE II. FACTEURS DE RISQUE, CONDITIONS PRÉ-CANCÉREUSES III. PRÉVENTION ET DÉPISTAGE IV. SYMPTÔMES

Plus en détail

MEGAOESOPHAGE IDIOPATHIQUE A PROPOS DE 24 CAS

MEGAOESOPHAGE IDIOPATHIQUE A PROPOS DE 24 CAS MEGAOESOPHAGE IDIOPATHIQUE A PROPOS DE 24 CAS MA JELLALI, N BEN CHAABENE, A BEN SALEM, R SALEM, A ZRIG, W MNARI, M MAATOUK, J SAAD, H SAFFAR, M GOLLI MONASTIR - TUNISIE JFR 2011 - Palais des Congrès Paris,

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS DR. Mathieu BECK RESEAU ONCOLOR INTRODUCTION FREQUENCE Les plus fréquents (frq. cumulée) PRONOSTIC Très variable d un cancer à l autre Exemples: c. colorectaux

Plus en détail

PATHOLOGIE DE L OESOPHAGE

PATHOLOGIE DE L OESOPHAGE I- INTRODUCTION : Les lésions de l œsophage couvrent une gamme très étendue allant des cancers de très mauvais pronostic aux simples brûlures entraînées par des repas trop abondants ou épicés. II- OESOPHAGITES

Plus en détail

Université de Bordeaux DFGSM 3. Option Appareil Digestif. Janvier Durée : 30 minutes

Université de Bordeaux DFGSM 3. Option Appareil Digestif. Janvier Durée : 30 minutes Université de Bordeaux DFGSM 3 Option Appareil Digestif Janvier 2016 Durée : 30 minutes Le sujet est imprimé en recto/verso et comporte 5 pages (pages de garde comprises) et 17 QCM. Pensez à vous identifier

Plus en détail

Douleurs thoraciques non angineuses. DES 23 mai 2008 Elise Pommaret

Douleurs thoraciques non angineuses. DES 23 mai 2008 Elise Pommaret Douleurs thoraciques non angineuses DES 23 mai 2008 Elise Pommaret Douleurs thoraciques 1) origine oesophagienne 2) origine pariétale 3) origine médiastinale Interrogatoire/examen+++ Symptômes: localisation,

Plus en détail

Diagnostiquer une tumeur de l œsophage (152) S. EVRARD, G. CALAIS, J.F. HERON Décembre 2005 (mise à jour décembre 2005)

Diagnostiquer une tumeur de l œsophage (152) S. EVRARD, G. CALAIS, J.F. HERON Décembre 2005 (mise à jour décembre 2005) Diagnostiquer une tumeur de l œsophage (152) S. EVRARD, G. CALAIS, J.F. HERON Décembre 2005 (mise à jour décembre 2005) 1. Introduction Le cancer représente 98% des tumeurs de l œsophage. Son pronostic

Plus en détail

Endoscopie non invasive digestive : techniques et dispositifs. 13, 14 et 15 octobre 2009

Endoscopie non invasive digestive : techniques et dispositifs. 13, 14 et 15 octobre 2009 DILATATION INSTRUMENTALE œsophage Intestin ti colon biliaire Atelier 4 Endoscopie non invasive digestive : techniques et dispositifs Asept InMed www.aseptinmed.fr 1 Physiopathologie Sé Sténose de l appareil

Plus en détail

FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications

FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications FMC 17/4/14 Références Indication à visée diagnostique de l endoscopie

Plus en détail

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES Stade pour le phéochromocytome / paragangliome ANNEXES Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 5 cm A : Extension locale B : N1 C : Thrombose Métastases Classification par stades : cancer médullaire Stade

Plus en détail

Sténoses œsophagiennes congénitales

Sténoses œsophagiennes congénitales Sténoses œsophagiennes congénitales incidence : 1/25 000 à 1/50 000 F = M Malf. Cong. Ass. : 17% à 33% des cas Atrésie de l Oesophage (1/3) Sténoses œsophagiennes congénitales 3 types histo.: Épaississsement

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC Octobre 2015 Dr Michel CHERUBIN Service de chirurgie viscérale CHBT 1 CANCER DE L ESTOMAC bases du traitement: épidémiologiques: 5 cancer le + fréquent incidence diminue

Plus en détail

Oesophage: généralités

Oesophage: généralités Oesophage: généralités Conduit musculo-membraneux, contractile (onde péristaltique), étendu du pharynx à l estomac. cervical thoracique abdominal médiastin moyen médiastin postérieur médiastin antérieur

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

CANCER DU CARDIA Page 1 sur 6. Fondation Française de Cancérologie Digestive CANCER DU CARDIA

CANCER DU CARDIA Page 1 sur 6. Fondation Française de Cancérologie Digestive CANCER DU CARDIA CANCER DU CARDIA Page 1 sur 6 Fondation Française de Cancérologie Digestive F.F.C.D. CANCER DU CARDIA Définition Ils sont définis comme les cancers dont le centre est à moins de 2 cm de la jonction oeso-gastrique

Plus en détail

CHIRURGIE CANCER GASTRIQUE Type de résection? Curage? FFCD mai 2014 F Peschaud Ambroise Paré

CHIRURGIE CANCER GASTRIQUE Type de résection? Curage? FFCD mai 2014 F Peschaud Ambroise Paré CHIRURGIE CANCER GASTRIQUE Type de résection? Curage? FFCD mai 2014 F Peschaud Ambroise Paré Cancer Gastrique Traitement de référence: CHIRURGIE Cancer résécable localement avancé: Chimiothérapie péri

Plus en détail

DYSPHAGIES non tumorales non liées au RGO

DYSPHAGIES non tumorales non liées au RGO DYSPHAGIES non tumorales non liées au RGO Oesophagites infectieuses caustiques médicamenteuses et radiques Troubles moteurs de l œsophage Diverticules Corps étrangers Autres causes jld 90 80 70 60 50 40

Plus en détail

2- La chirurgie bariatrique: - est contre-indiquée chez l adolescent - est discutable après 60 ans V - est envisagée après échec du traitement médical

2- La chirurgie bariatrique: - est contre-indiquée chez l adolescent - est discutable après 60 ans V - est envisagée après échec du traitement médical 1- Concernant l'obésité - le surpoids est défini par un IMC supérieur à 25 V - l'obésité morbide est définie par un IMC supérieur à 40 V - la super obésité est définie par un IMC supérieur à 60 - la fréquence

Plus en détail

Le Cancer Broncho-pulmonaire Non À Petites Cellules : Pas À Pas Pour Une Classification TNM Précise

Le Cancer Broncho-pulmonaire Non À Petites Cellules : Pas À Pas Pour Une Classification TNM Précise Le Cancer Broncho-pulmonaire Non À Petites Cellules : Pas À Pas Pour Une Classification TNM Précise H. NJEH¹, H. ABID¹, M. ABDELKEFI¹, M. BRADAI¹, B. SOUISSI¹, S. MSAAED², S. HADDAR¹, KH. BEN MAHFOUDH¹

Plus en détail

QCM. Quels sont les mécanismes impliqués dans la physiopathologie de l ulcère gastrique?

QCM. Quels sont les mécanismes impliqués dans la physiopathologie de l ulcère gastrique? QCM Quels sont les mécanismes impliqués dans la physiopathologie de l ulcère gastrique? - Gastrite antrale à H pylori - Pangastrite à H pylori - Hypersécrétion acide gastrique - Baisse de la gastroprotection

Plus en détail

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 2 2015 / 2016 SALLE 6 Date Cours Enseignant Lundi 19/10/2015 Mardi 20/10/2015 Mercredi 21/10/2015 Jeudi 22/10/2015 Vendredi 23/10/2015 Athérome, épidémiologie

Plus en détail

Les pathologies gastro-intestinales

Les pathologies gastro-intestinales Cours 27 avril 2009 Les pathologies gastro-intestinales I. Généralités : A. La consultation : Le médecin doit avant tout déterminer l origine de la plainte du patient. L anamnèse : On recueille les informations

Plus en détail

Les nouvelles explorations fonctionnelles œsophagiennes

Les nouvelles explorations fonctionnelles œsophagiennes Les nouvelles explorations fonctionnelles œsophagiennes Frank ZERBIB Hôpital Saint-André CHU de Bordeaux Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2011 CONFLITS D INTÉRÊT

Plus en détail

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Gestion du péri opératoire en onco gériatrie Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Plan Série Rétrospective du service Techniques chirurgicales

Plus en détail

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires LES CANCERS THORACIQUES I/ Classification Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires Les cancers de plèvre primitifs Les cancers secondaires de la plèvre Les lymphomes médiastinaux

Plus en détail

Item Tumeurs de l'oesophage

Item Tumeurs de l'oesophage Item 152 - Tumeurs de l'oesophage Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Incidence, prévalence...1 2 Facteurs de risques, conditions pré-cancéreuses...2 3 Prévention

Plus en détail

Dr P Trefois Service d imagerie médicale L OESOPHAGE

Dr P Trefois Service d imagerie médicale L OESOPHAGE Dr P Trefois Service d imagerie médicale L OESOPHAGE L oesophage 1. Congénitales 2. Fonctionnelles: anomalie de la motricité 3. Oesophagites: infection et inflammation 4. Traumatiques 5. Post-chirurgicales

Plus en détail

Traitement endoscopique du carcinome épidermoïde superficiel et de la dysplasie de haut grade de l œsophage

Traitement endoscopique du carcinome épidermoïde superficiel et de la dysplasie de haut grade de l œsophage Traitement endoscopique du carcinome épidermoïde superficiel et de la dysplasie de haut grade de l œsophage J.M. Canard (1) (2), G. Rahmi (2), T. Manière (2), L. Palazzo (1), C. Cellier (2), R. Jian (2)

Plus en détail

Métastases Pulmonaires

Métastases Pulmonaires Métastases Pulmonaires Diagnostic, et traitement «local» Philippe Girard, Stéphane Lenoir Institut Mutualiste Montsouris, Paris Métastases Pulmonaires 1. Présentation radio-clinique, diagnostic 2. Traitement

Plus en détail

SOMMAIRE. Ce cahier d observation comprend les fiches suivantes :

SOMMAIRE. Ce cahier d observation comprend les fiches suivantes : SOMMAIRE Ce cahier d observation comprend les fiches suivantes : PROCEDURE DE GESTION DES DONNEES FICHE IDENTIFICATION FICHE 1 ELIGIBILITE INCLUSION... 1 duplicata FICHE 2.1 BILAN INITIAL BIOLOGIE... 1

Plus en détail

La chirurgie du cancer de l œsophage. M. SAIDANI M. ATTIG A. GRABA Centre Pierre & Marie Curie Chirurgie «A»

La chirurgie du cancer de l œsophage. M. SAIDANI M. ATTIG A. GRABA Centre Pierre & Marie Curie Chirurgie «A» La chirurgie du cancer de l œsophage. M. SAIDANI M. ATTIG A. GRABA Centre Pierre & Marie Curie Chirurgie «A» INTRODUCTION I - L incidence du Kc de l œsophage en légère baisse. -Principale evol épid est

Plus en détail

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Les cancers thoraciques sont multiples Grande variété de tumeurs (poumons primitifs, métastases, médiastin, sarcomes,

Plus en détail

LE CANCER DE L ŒSOPHAGE. TRAITEMENT CHIRURGICAL.

LE CANCER DE L ŒSOPHAGE. TRAITEMENT CHIRURGICAL. LE CANCER DE L ŒSOPHAGE. TRAITEMENT CHIRURGICAL. 1143 CANCERS DE L'OESOPHAGE AUTRES LÉSIONS: 36 - PSEUDOSARCOMES - DYSPLASIE HG - MÉTA ADK - MÉLANOMES (3) 883 EPI 224 ADK Photo satellite prise le 03-11-2003

Plus en détail

PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS

PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS Soutenance Mémoire DES, E.HULLO Jeudi 23 octobre 2008 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 1 INTRODUCTION Pneumopathies

Plus en détail

Traitement endovasculaire et cancer bronchique

Traitement endovasculaire et cancer bronchique Traitement endovasculaire et cancer bronchique Antoine Khalil Hôpital Tenon, groupe HUEP, APHP Plan Cancer bronchique et hémoptysie Fréquence Premier symptôme du cancer bronchique : 7 à 10%; 20% au décours

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives

Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives K. Vahedi Département Médico-Chirurgical de Pathologie Digestive Hôpital Lariboisière, Paris Séminaire DES Ile de France

Plus en détail

CANCERS DE L ESTOMAC

CANCERS DE L ESTOMAC CANCERS DE L ESTOMAC (item 150) I- Epidémiologie - Incidence en Europe : = 12/100 000 et = 4/100 000 => Explication : de l infection par l Helicobacter Pylori. - Incidence annuelle en France : 7000 à 8000

Plus en détail

L. Basson Tuteur: Pr A. Adenis Journée de DES Digestif 07/03/2014

L. Basson Tuteur: Pr A. Adenis Journée de DES Digestif 07/03/2014 L. Basson Tuteur: Pr A. Adenis Journée de DES Digestif 07/03/2014 Incidence en France en 2012: 4615 cas, 16 ème rang Mortalité en France en 2012: 3140 décès, 10 ème rang Incidence et mortalité estimées

Plus en détail

Tube digestif opéré. Dr. Dragean C.A. UCL. Clinique Univ. Saint Luc Bruxelles 2015

Tube digestif opéré. Dr. Dragean C.A. UCL. Clinique Univ. Saint Luc Bruxelles 2015 Tube digestif opéré Dr. Dragean C.A. UCL Clinique Univ. Saint Luc Bruxelles 2015 Type de chirurgie Complication Chirurgie à distance Complication Chirurgie récente Type de chirurgie - Segment du tube

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Dysphagie Définition Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Cervicale Rétro-sternale Épigastrique Apparaissant immédiatement après la déglutition Obstructions organiques ou fonctionnelles

Plus en détail

Tumeurs des poumons et tumeurs pleurales

Tumeurs des poumons et tumeurs pleurales Cancers du poumon..................... 135 Mésothéliome pleural................... 146 Tumeurs des poumons et tumeurs pleurales Note préliminaire La classification s applique aux cancers du poumon et au

Plus en détail

Cancers de l oesophage. Classification. Les gg sus-clav. et coeliaques sont considérés comme des métas M1 pour les K oesophagiens intrathoraciques

Cancers de l oesophage. Classification. Les gg sus-clav. et coeliaques sont considérés comme des métas M1 pour les K oesophagiens intrathoraciques Histologie Classification 90% de carcinomes épidermoïdes : bien différenciés moyennement différenciés faiblement différenciés 10% d adénocarcinomes Autres types ( sarcomes, carcinomes à petites cellules,

Plus en détail

UNE TUBERCULOSE PULMONAIRE «HISTORIQUE»

UNE TUBERCULOSE PULMONAIRE «HISTORIQUE» Admission le 5/06/2014 en MIT: Mr L., 43 ans, pour TB pulmonaire bacillifère UNE TUBERCULOSE PULMONAIRE «HISTORIQUE» Société de Médecine de Franche Comte 19 février 2015 Réchana VONGTHILATH, interne DES

Plus en détail

Chirurgie des cancers broncho-pulmonaires. Sujets âgés de 75 ans et plus

Chirurgie des cancers broncho-pulmonaires. Sujets âgés de 75 ans et plus Chirurgie des cancers broncho-pulmonaires. Sujets âgés de 75 ans et plus Marc RIQUET Hôpital Européen Georges Pompidou Paris - France mr 0902 Généralités: chirurgie et CNPC S adresse au formes localisées

Plus en détail

Cancer des voies biliaires: le thésaurus. Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles

Cancer des voies biliaires: le thésaurus. Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles Cancer des voies biliaires: le thésaurus Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles Introduction Dernière mise à jour: 11/07/2007 Cancer rare: 3% des cancers digestifs 2000 nouveaux cas

Plus en détail

Service de chirurgie digestive et générale - Hôpital Huriez CHRU Lille

Service de chirurgie digestive et générale - Hôpital Huriez CHRU Lille Service de chirurgie digestive et générale - Hôpital Huriez CHRU Lille Cancer œsophage 9ème rang cancer 7 ème rang décès par cancer Pronostic péjoratif : 12,5% à 5 ans 1/5 accessible traitement curatif

Plus en détail

PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE

PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE 1 PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE Dr Estelle SIRACH Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU Rangueil TSA 50032 31059 Toulouse cedex

Plus en détail

Dossier ECN - Thérapeutique

Dossier ECN - Thérapeutique Auteur : Sylvain MANFREDI UFR SMP Besançon Relecture par : Dr Elisabeth ASLANGUL, Service de Médecine interne, Hôpital Louis- Mourrier, APHP Dr DUMAS Florence Service des urgences, Hôpital Cochin APHP

Plus en détail

11 ème rencontre régionale de cancérologie digestive

11 ème rencontre régionale de cancérologie digestive 11 ème rencontre régionale de cancérologie digestive NIORT 19 janvier 2017 2- Prise en charge nutritionnelle du patient atteint de cancer digestif tout au long de son parcours de soins Prise en charge

Plus en détail