Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt"

Transcription

1 emprunter L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

2 emprunter? A savoir avant à la adapter les 2

3 A SAVOIR AVANT D EMPRUNTER 3

4 S endetter de manière raisonnable Pour éviter l excès de crédit, avant de s endetter, il est nécessaire de : Calculer ses ressources Calculer ses charges à la Salaire M. Salaire Mme / mois 550 / mois Loyer Crédit / mois 50 / mois Autres ressources 200 / mois Crédit 2 20 / mois Total / mois Total 520 / mois Calculer son endettement Charges 520 / mois Ressources / mois Taux d endettement 29,7 % «Reste à vivre» / mois 4

5 à la Les différents types de prêts Si vous avez besoin pour une courte ou moyenne durée, souscrivez un prêt à la : Prêt personnel, dont vous décidez librement de l affectation, Prêt affecté, prêt lié à l achat d un bien ou d un service Si vous achetez, construisez ou rénovez votre logement, optez pour le prêt. 5

6 à la Les critères de choix Quel que soit le type de crédit envisagé, examinez plusieurs propositions! Pour choisir la banque ou l organisme financier à qui vous allez empruntez, comparez les critères suivants : Le taux annuel effectif global (TAEG) à conditions identiques, La durée du prêt, Le montant des mensualités, Les modalités d ajustement des remboursements (à la hausse ou à la baisse), L assurance (obligatoire / facultative, coût). Vous disposez d un conseiller de clientèle dédié dans chaque agence de notre partenaire, la Société Générale. Pour le prêt à la, vous n avez pas de frais de dossier à payer, ils seront réduits pour le prêt. Vous bénéficiez de taux compétitifs sur votre prêt et sur son assurance. La durée de remboursement est souple : jusqu à 8 ans pour le prêt à la. 6

7 à la Le taux annuel effectif global Le taux annuel effectif global (TAEG) est le taux qui intègre tous les coûts liés au crédit : Intérêts, Frais, Assurance (si celle-ci est obligatoire et proposée par l organisme de crédit). Utilisez toujours le TAEG et le coût total du prêt pour comparer des offres de crédit d une durée et d un montant équivalents. 7

8 à la En cas de refus d un prêt Les banques et organismes de crédit ne sont pas obligés de vous accorder un prêt : après examen de votre dossier (revenus, crédits existants, consultation du Fichier des Incidents de Paiements) on peut vous refuser le prêt, notamment si vos mensualités ne vous laissent pas un reste à vivre suffisant ou si, pour un prêt, vos mensualités dépassent le tiers de vos revenus. Ne souscrivez pas de nouveaux crédits si vous atteignez ou dépassez ce seuil! Si vous vous heurtez à plusieurs refus, ne jouez pas avec le feu en contactant des organismes de crédits moins regardants 8

9 L assurance pour tous A savoir avant Dans certains cas, la souscription d une assurance est obligatoire. à la Les personnes présentant un risque de santé aggravé peuvent avoir accès à une assurance dans le cadre de la convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). 9

10 LE PRÊT À LA CONSOMMATION 10

11 à la Bien choisir votre prêt à la personnel est utilisable librement ; les fonds sont versés sur votre compte. Toujours moins coûteux qu un découvert et parfois qu un crédit affecté ; Si le bien acheté est défectueux, vous devez continuer à rembourser. affecté est lié à l achat d un objet ou d un service ; les fonds sont versés au commerçant. En cas de problème avec le bien acheté, le crédit est annulé automatiquement ; Impossible de changer l affectation du crédit. Le crédit renouvelable (revolving) est utilisable en fonction de vos besoins dans une certaine limite. Formule la plus souple ; Plus coûteux qu un crédit classique. 11

12 L offre préalable Dans tous les cas, l offre préalable est obligatoire. Elle reste valable 15 jours. à la L offre préalable doit contenir : le montant du crédit, son objet, le taux nominal, la durée, le nombre de remboursements, leur périodicité, Le montant des échéances de remboursement, le coût total des frais, le taux annuel effectif global (TAEG), éventuellement, les conditions générales de l assurance proposée. L assurance est facultative pour tout prêt d une durée de moins de 37 mois ou pour tout prêt d un montant inférieur ou égal à

13 Les conditions de rétractation Durant le délai de rétractation, vous pouvez renoncer librement au crédit (et à l achat associé en cas de crédit affecté). à la Le montant emprunté ne peut pas vous être versé pendant un délai de 14 jours. Ce délai court à compter du lendemain de la signature de l offre de crédit. Si le 7ème jour est un samedi, un dimanche ou un jour férié, le délai est prolongé jusqu au premier jour ouvrable suivant. En cas de livraison immédiate du bien acheté au moyen d un crédit affecté, ce délai peut être réduit à 3 jours. Lorsque le crédit est proposé par un vendeur à domicile, le délai de rétractation est également de 14 jours. 13

14 LE PRÊT IMMOBILIER 14

15 Bien choisir votre prêt La première étape d un projet est de déterminer le montant dont vous avez besoin Prix d achat du logement, Coût des travaux éventuels, Frais de notaire et commission de l agence. à la et les ressources dont vous disposez : Apport personnel, Prêt familial (aides, dons), Prêts aidés, Prêt bancaire. Les banques exigent en général un apport équivalent à 20 % du prix d achat. Dans tous les cas, l apport doit au moins couvrir les frais de notaire. Lorsque vous calculez votre apport, laissez-vous une marge pour faire face aux dépenses supplémentaires (équipement du logement, charges de copropriété, déménagement ). 15

16 à la Taux fixes, taux variables, taux mixtes En règle générale, les taux variables sont moins élevés mais plus risqués : si l indice de référence monte, vos mensualités peuvent augmenter. Certaines banques proposent des prêts avec des variations plafonnées pour limiter le risque (taux capés). En tout état de cause, si vous choisissez un crédit à taux variable, vérifiez que vos revenus sont suffisants pour faire face à une augmentation éventuelle des mensualités. 16

17 Les garanties La banque peut vous demander des garanties. à la Le cautionnement : une personne (que vous connaissez ou un organisme spécialisé) prend l engagement de rembourser le crédit si vous ne le pouvez plus ; Le coût de cautionnement par un organisme spécialisé représente environ 2 à 3 % du montant du prêt, avec remboursement d une quote-part en fin de prêt. L hypothèque ou inscription au privilège des prêteurs de deniers : la banque peut faire saisir le bien en cas de non-remboursement du prêt ; Le coût d une hypothèque dépend du type d hypothèque et varie entre 1 et 4 % du montant du prêt. Le nantissement : un contrat d assurance-vie ou des titres sont mis à la disposition de la banque pour garantir le remboursement. Vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, de la caution de votre Mutuelle ou de votre employeur. 17

18 L offre préalable est obligatoire. L offre préalable Elle est valable 30 jours. Au terme du délai de réflexion de 10 jours, vous pouvez accepter l offre. à la L offre préalable doit comprendre : le montant du crédit, son objet, le taux nominal, la durée, le nombre de remboursements, leur périodicité, le coût total des frais, le taux annuel effectif global (TAEG), éventuellement, les conditions générales de l assurance proposée, un échéancier des mensualités, en distinguant les intérêts et les remboursements proprement dits, en cas de taux variable, une simulation de l évolution des mensualités en cas de variation des taux. Si la vente ne se réalise pas, vous pouvez annuler le prêt dans les 4 mois suivants sa signature. 18

19 L assurance A savoir avant à la L assurance permet de rembourser le crédit si vous n êtes plus en mesure de le faire, pour des raisons indépendantes de votre volonté (maladie, incapacité ). L assurance décès-invalidité est en général exigée par la banque ou l organisme de crédit pour souscrire un prêt. L assurance perte d emploi est toujours facultative. La banque ou l organisme de crédit peut exiger que vous adhériez au contrat d assurance collective qu il a souscrit. Vous avez accès aux assurances proposées par la CNP à des conditions très attractives. 19

20 Les prêts aidés A savoir avant à la Si vous achetez un logement, vous pouvez bénéficier de prêts aidés. Chaque prêt répond à des critères d attribution spécifiques, quelques exemples : à taux zéro (si vous n êtes pas propriétaire de votre résidence principale et que vos revenus ne dépassent pas un certain seuil) ; à l accession sociale (taux plafonné, si vos revenus ne dépassent pas un certain seuil, non cumulable avec un prêt classique) ; conventionné (accessible à tous, à un taux fixé par l Etat, non cumulable avec un prêt classique) ; Le Prêt Epargne Logement (après avoir épargné au moins 4 ans sur un PEL). D autres organismes peuvent vous accorder un prêt : votre employeur, une collectivité locale 20

21 COMMENT ADAPTER LES REMBOURSEMENTS? 21

22 à la En cas de difficultés pour régler vos mensualités, essayez d abord de renégocier vos crédits auprès des banques ou des organismes qui vous les ont accordés : allongement de la durée, baisse du taux d intérêt En cas de difficultés persistantes, vous pouvez envisager la restructuration de vos crédits. La restructuration des crédits consiste à : remplacer plusieurs crédits, de durée plus ou moins longue et de taux d intérêts plus ou moins élevés par un seul crédit, avec des conditions de remboursements uniques. La restructuration peut être réalisée : par la banque qui vous a accordé les crédits, par un organisme spécialisé dans le rachat de crédits. BFM vous propose une étude personnalisée du dossier de prêt, une politique d acceptation des crédits rigoureuse, des conditions attractives. 22

23 à la Le crédit de restructuration en pratique La restructuration de crédit permet de diminuer vos mensualités mais s accompagne d un allongement des délais de remboursement et souvent d une augmentation des taux d intérêts, et donc d une augmentation du coût total. Exemple : Un couple a 3 crédits, pour des mensualités totales de Un prêt arrivant à échéance dans 7 ans, Un prêt pour l achat d un véhicule arrivant à échéance dans 2 ans, Un prêt associé à une carte de crédit, remboursable en 2 ans. Après négociation et regroupement, le couple n a plus qu une mensualité de 660, mais sur 15 ans. Les conditions du nouveau prêt (remboursement en 15 ans, taux d intérêt de 9 %) font qu au lieu de payer environ d intérêts, le couple paiera au final plus de d intérêts et de frais. 23

24 Quelques conseils A savoir avant L opération vous engage pour longtemps : le nouveau crédit est au moins aussi long que le plus long des crédits antérieurs. à la Le taux d intérêt du nouveau crédit peut être variable : il peut évoluer à la hausse ou à la baisse en fonction de la conjoncture économique. Prévoyez une marge pour pouvoir assumer une augmentation des mensualités en cas de hausse des taux! Vérifiez les conditions du nouveau crédit : taux effectif global, frais de dossier, frais de courtage, assurance De nombreux organismes, plus ou moins fiables, proposent leurs services Privilégiez votre banque ou un organisme en qui vous avez confiance. En cas de problème, il est plus facile de négocier avec un interlocuteur que vous connaissez et que vous pouvez rencontrer. Après l opération, même si vos mensualités sont moins élevées, suivez bien votre budget et ne souscrivez pas de nouveaux engagements au-delà de votre capacité d endettement! 24

25 Le remboursement anticipé Vous pouvez dans certains cas rembourser par anticipation tout ou partie de votre crédit : Rachat de crédit, Augmentation des revenus. à la Dans le cas d un crédit, cette possibilité doit être prévue dans le contrat de prêt. Le remboursement anticipé peut donner lieu à une indemnité. Cette indemnité ne peut pas dépasser 3 % du capital restant dû. Elle n est pas due si le remboursement est dû à un décès ou une cessation forcée d activité. Dans le cas d un crédit à la, le remboursement anticipé est toujours possible. Il ne peut en aucun cas faire l objet d une pénalité. 25

26 à la Le surendettement l éviter?

27 à la DES SITUATIONS DE PLUS EN PLUS FRÉQUENTES 27

28 Qu est-ce que le A savoir avant à la surendettement? On parle de surendettement quand une personne ou un foyer n est plus en mesure de rembourser ses mensualités de crédit ou autres créances (bailleurs). Le surendettement peut également être caractérisé alors que ne figurent que des impayés de loyer. Ce qui signifie que les charges (dépenses courantes + remboursements) ne laissent pas un reste à vivre suffisant. Ce qui entraîne des incidents de paiements (chèques sans provisions, échéances impayées ) et l augmentation des frais. 28

29 à la Près de ménages surendettés en France Parmi eux 20% de fonctionnaires ou agents services publics (chiffres source Banque de France) ménages en cours de désendettement En 5 ans, entre 2007 et 2012, 1 million de dossiers déposés en commission de surendettement dossiers recevables +26% depuis 2008 Le surendettement Plus de dossiers déposés par an Perte annuelle > 1 milliard en chiffres montant moyen d un dossier de surendettement en Allemagne et en Belgique

30 Le surendettement les causes Accumulation de crédits dans 89,2% des cas à la Difficultés à faire face aux charges régulières : électricité, chauffage, loyer, impôts, Accidents de la vie (chômage, divorce, ) Aide inter générationnelle (les séniors aident les enfants, petits enfants ou les parents).

31 Le surendettement Portrait type Personne seule dans 64,2% des cas (35% divorce, 6% veuvage) à la Locataire dans 78,6% des cas Employé ou ouvrier, avec moins de par mois pour 78,5% des cas et 25% de chômeurs Invalidité, congé de longue maladie, dans 25% des dossiers De plus en plus de séniors leur proportion a doublée en 10 ans

32 à la Le surendettement typologie des dettes Les dettes sont regroupées en 3 types : Dettes financières, 82,6% Dettes de charges courantes, 9,4% Autres dettes (sociales, pénales, ), 8% 94,7% des dossiers déposés présentent des dettes financières, réparties : 9,8% dettes immobilières 89,2% dettes à la - 77,8% crédit renouvelable 46% de prêt personnel 60,4% découvert et dépassement 77,3% des dossiers avec des dettes courantes (loyer, impôts, ) 51,3 % des dossiers concernés par les autres dettes

33 Le surendettement les carences à la Constat sur les dossiers de surendettement en l absence de fichier positif en France pour «Eviter le crédit de trop» : 78% des dossiers comportent de 8 à 20 crédits Pour 58% des dossiers, les derniers créanciers n auraient pas octroyé le crédit Dans 86% des dossiers, le différentiel entre la déclaration de l emprunteur et la réalité est de 100 et dans 33% de plus de 1 000

34 à la PRÉVENIR ET GUÉRIR 34

35 Prévenir et guérir A savoir avant à la prévenir le surendettement? Que faire en cas de surendettement? 35

36 à la prévenir le surendettement? Deux facteurs sont à l origine de la plupart des situations de surendettement : Les «accidents de la vie» : divorce, perte d emploi, maladie (environ 1 dossier sur 4) L accumulation de crédits (environ 3 dossiers sur 4). Vous pouvez difficilement prévoir la première cause mais vous pouvez éviter la deuxième, avec une gestion rigoureuse de : votre budget et de vos crédits! 36

37 Les erreurs à ne pas commettre Sachez résister aux achats impulsifs. à la Vérifiez que les conditions du crédit sont compatibles avec votre budget. Utilisez avec précaution les cartes de crédit renouvelable. Ne souscrivez jamais un crédit pour en rembourser un autre (sauf restructuration du crédit). Soyez attentif aux conditions des offres de rachat de crédit. 37

38 à la Les achats impulsifs Certaines offres publicitaires permettent d acheter un objet avec des conditions de crédit particulièrement avantageuses Avant toutes choses, assurez-vous que vous avez réellement besoin de cet objet. Prenez le temps de la réflexion et en cas de regrets, n hésitez pas à utiliser la possibilité de rétractation : 7 jours après la souscription du crédit! Pour un prêt affecté, ce délai est de 3 jours en cas de livraison du bien. 38

39 à la Les conditions du crédit Soyez attentifs aux éléments suivants lors de la souscription d un crédit : Le Taux Annuel Effectif Global ou TAEG (comprenant assurances, frais ), La durée du crédit, Le montant des mensualités, S il s agit d un prêt à taux variable : Plafonnement du taux en cas de hausse des taux d intérêt? Examinez avec soin les conditions du crédit, même écrites en petits caractères : elles vous engagent et peuvent avoir des conséquences très lourdes. 39

40 Les cartes de crédit renouvelable Les cartes de crédit renouvelable permettent de disposer d un crédit permanent que vous pouvez utiliser à votre guise. à la Chaque achat que vous faites avec une telle carte augmente votre crédit ce qui entraîne des mensualités supérieures! Tôt ou tard, vous devrez rembourser ce crédit En empruntant remboursable en 5 ans à un taux annuel effectif global de 15 %, vous rembourserez 35 par mois dont 10 d intérêts et de frais en moyenne! Choisissez le type de crédit en fonction de vos besoins. Un crédit renouvelable ne doit pas être utilisé comme un prêt à la. Le danger de ce prêt réside dans la reconstitution systématique du montant pouvant être emprunté. 40

41 à la La spirale du surendettement Rajouter un crédit aux crédits déjà existants peut vous «donner de l air» dans l immédiat Mais ce crédit supplémentaire ne fera qu aggraver votre situation, en augmentant encore les charges à payer. 41

42 Le rachat de crédits Certains organismes proposent le rachat des crédits et l étalement sur une durée plus longue. à la Cette solution permet de réduire les mensualités mais est plus coûteuse que les crédits initiaux : la durée d un prêt est déterminante dans le coût total du prêt. Elle ne doit pas vous conduire à souscrire de nouveaux crédits! Attention à bien choisir l organisme auquel vous avez recours (comparer les TAEG!) Un organisme propose l exemple suivant : Plusieurs crédits pour et des mensualités de transformés en un seul crédit de sur 25 ans, pour une mensualité de 800 soit plus de de moins tous les mois mais au final de frais divers (frais de dossier, pénalités de remboursement anticipé ), auxquels ils faut rajouter les intérêts supplémentaires liés à l allongement du crédit. BFM vous propose des taux attractifs pour votre crédit de restructuration avec une étude personnalisée. 42

43 Quelques conseils A savoir avant à la Ne souscrivez un crédit que pour des dépenses occasionnelles et non des dépenses courantes. Veillez à ce que les remboursements de l ensemble de vos crédits vous laissent suffisamment de ressources pour votre quotidien. Lors de la souscription d un nouveau crédit, vous devez déclarer tous vos crédits actuels. 43

44 Gérer son budget A savoir avant à la Votre budget comprend : Vos revenus stables, Vos charges fixes (loyer, électricité ) et vos charges courantes (alimentation, santé, transports ), auxquelles vous ne pouvez pas renoncer, Vos charges occasionnelles (vacances, hi-fi, vêtements ), Vos remboursements de crédits. Un crédit ne doit être souscrit que pour des dépenses occasionnelles et non pour combler des dépenses courantes. 44

45 Le taux d endettement Le taux d endettement ne doit pas dépasser un pourcentage de vos revenus en fonction du niveau de ceux-ci, entre 30 et 50%. à la Le taux d endettement est le rapport entre vos charges et vos revenus. Si votre salaire s élève à 1 500, que vous remboursez 300 par mois au titre du prêt de votre véhicule, la mensualité d un nouveau crédit ne devra pas dépasser 200. Trois critères sont notamment pris en compte par la BFM pour l accord d un crédit : Le taux d endettement, calculé en fonction du niveau de vos revenus, ne doit pas être trop important. La somme empruntée ne doit pas dépasser un an de salaire du souscripteur. Le montant restant après remboursement représente 80 % du SMIC (pour un célibataire). 45

46 Un nouveau crédit? A savoir avant à la Si vous ne déclarez pas tous vos crédits actuels à la banque ou à l organisme financier, vous engagez votre responsabilité et vous pourrez plus difficilement bénéficier de la recevabilité devant une Commission de surendettement. Les banques n ont ni l obligation ni les moyens de vérifier les crédits que vous avez déjà. Elles consultent le fichier des incidents de paiements des crédits aux particuliers (FICP) pour voir si vous avez déjà été dans l impossibilité de faire face à des échéances. 46

47 Que faire en cas de difficultés financières? En cas de difficulté temporaire : Anticipez en prévenant votre banquier. à la En cas de difficultés plus importantes, négociez avec les créanciers un étalement des remboursements : Avec votre banque, Ou l organisme de crédit. En dernier recours, déposez un dossier de déclaration de surendettement auprès de la Commission de Surendettement de votre département. 47

48 Tout faire pour éviter A savoir avant à la le surendettement Présenter un dossier à la Commission de surendettement n est pas une solution miracle : Rien n est acquis de droit, Des conditions sont à respecter : il faut le savoir avant pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Etre surendetté est grave et inconfortable. 48

49 Quelques conseils A savoir avant à la N attendez pas que la situation soit désespérée pour saisir la Commission de Surendettement. N hésitez pas à vous faire aider (assistante sociale, associations comme CRESUS par exemple) pour remplir le dossier. Si vous avez emprunté à deux, signez le dossier avec votre partenaire. 49

50 Saisir la Commission de A savoir avant Surendettement Il existe au moins une Commission de Surendettement par département. à la Le dépôt d un dossier n est pas un acte anodin, il entraîne des conséquences significatives. En cas de recevabilité, deux possibilités s ouvrent ensuite : La procédure classique : un plan conventionnel de redressement négocié avec les créanciers et le(s) débiteur(s). En cas d échec de ce plan amiable, des mesures recommandées voire imposées par la Commission pour des réaménagements ou pour bénéficier d un moratoire de dettes. L orientation vers une procédure de rétablissement personnel en cas de situation très grave ou irrémédiablement compromise. 50

51 En synthèse A savoir avant Sachez résister aux achats impulsifs. Vérifiez que les conditions du crédit sont compatibles avec votre budget. à la Utilisez avec précaution les cartes de crédit renouvelable. Ne souscrivez jamais un crédit pour en rembourser un autre (sauf restructuration du crédit). Soyez attentif aux conditions des offres de rachat de crédit. Et surtout, Ayez une gestion rigoureuse de votre budget et de vos crédits 59

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers MES CRÉDITS Vous avez de nombreux projets en tête à la suite de votre entrée dans la vie active : équipement de votre logement, achat d une voiture, voyages Et aussi, pourquoi pas, acquisition de votre

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

Les ménages et le crédit

Les ménages et le crédit Les ménages et le crédit Marseille 16 novembre 2011 1 Tous droits réservés 2011 Objectif et plan PLAN DE LA PRÉSENTATION Etat des lieux : Endettement et surendettement Bien souscrire son crédit immobilier

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Le conseil en financement

Le conseil en financement ACTUALITE JUIN 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT LE PROJET IMMOBILIER ET SON FINANCEMENT L opération immobilière est un projet important de la vie : Comment acheter, ou faire construire?

Plus en détail

LES RISQUES DU CREDIT

LES RISQUES DU CREDIT FACTEURS Prévention Santé Environnement E1 LES RISQUES DU CREDIT 1- Analyse de la situation. Le surendettement survient de plus en plus à la suite d une perte d emploi, de la maladie ou d un divorce. C

Plus en détail

LES CREDITS IMMOBILIERS

LES CREDITS IMMOBILIERS LES CREDITS IMMOBILIERS Actualisée le : 21/05/ 2011 TYPOLOGIE DES PRETS Les prêts réglementés Prêt à taux Zéro (PTZ) Prêt à l accession sociale (PAS) Prêt conventionné (PC) Prêt Epargne Logement (PEL)

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT Les différents crédits à la consommation Aujourd hui, un tiers des ménages - soit 9 millions - ont un crédit à la consommation. Ce

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 13 Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE juillet 2004 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle

Plus en détail

CMP-Banque, une banque municipale et sociale

CMP-Banque, une banque municipale et sociale CMP-Banque, une banque municipale et sociale Un acteur de la politique sociale CMP-Banque, la banque du Crédit Municipal de Paris, est une institution bancaire ancienne et singulière où la responsabilité

Plus en détail

Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation)

Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation) Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation) Lexique : Agrément Le prêteur émet une offre de contrat de crédit tout en prévoyant que ce

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»?

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»? Centre Européen des Consommateurs Luxembourg CREDIT «FACILE»? GIE 2009 CREDIT «FACILE»? Cette brochure vise à informer le consommateur, au moyen de conseils et informations pratiques, sur les droits et

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les fi lières agréées. La certifi cation

Plus en détail

Petit guide pratique du taux d endettement

Petit guide pratique du taux d endettement Petit guide pratique du taux d endettement Sommaire 1. Le taux d endettement, c est quoi? 2. Comment calculer votre taux d endettement? 3. Pourquoi évaluer votre taux d endettement? 4. L intérêt du calcul

Plus en détail

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Crédit Consommation Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Sommaire Les points clés de la réforme Les changements Notre philosophie de la réforme Les changements Notre philosophie Le crédit : - est

Plus en détail

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour choisir sa durée d emprunt :

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour choisir sa durée d emprunt : Bien entendu, une des premières choses que vous devrez définir pour faire un crédit immobilier, c est la durée du crédit au regard du niveau des mensualités que vous souhaitez payer et de votre capacité

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

Guide du crédit à la consommation

Guide du crédit à la consommation Guide du crédit à la consommation Ce qu il faut savoir avant de s engager Sommaire Le crédit à la consommation, qu est-ce que c est?... page 4 Ce qu il faut savoir avant de s engager...page 12 Que faire

Plus en détail

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3 FICHE N 3 Dépenses Budget CONNAÎTRE mes produits bancaires Epargne Revenus Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien connaître les produits bancaires et assurantiels que nous détenons. Cartes

Plus en détail

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Les principales mesures de la loi LAGARDE FICHE 2 Le point sur l entrée en vigueur des principales

Plus en détail

3. Un crédit à la consommation responsable

3. Un crédit à la consommation responsable 3. Un crédit à la consommation responsable Comité consultatif du secteur financier Rapport 2009-2010 49 Au cours de l exercice 2009-2010, le CCSF a suivi de près l évolution du texte de loi sur la réforme

Plus en détail

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement OFFRE PACK INSTALL Banque Fédérale Mutualiste, la banque des agents du secteur public Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement MOINS DE 35 ANS BFM, partenaire du groupe Société

Plus en détail

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement JUILLET 2012 N 22 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La procédure de surendettement 1 FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

Ne signez pas n importe quoi! Ne signez pas n importe quoi! Le crédit a un prix! Le crédit a un prix!

Ne signez pas n importe quoi! Ne signez pas n importe quoi! Le crédit a un prix! Le crédit a un prix! Ne signez pas n importe quoi! Signer un contrat de crédit est un engagement à long terme qui mérite réflexion. Prenez le temps de bien lire et de bien comprendre toutes les clauses du contrat! Sachez que

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema.

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema. La convention AERAS * s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé * La convention est téléchargeable sur www.gema.fr GEMA, 9, rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris - janvier 2007 1 Convention

Plus en détail

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante )

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) L assurance emprunteur vous protège, vous et votre famille : en cas de décès, d accident ou de maladie, elle prend en charge

Plus en détail

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION suscitée par la loi n 2010-737 du 1 er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation Réforme du crédit à la consommation et lutte contre le

Plus en détail

L assurance emprunteur en crédit immobilier

L assurance emprunteur en crédit immobilier Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement

Maîtriser son taux d endettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Les Mini-guides Bancaires: La banque dans le creux de la main topdeluxe FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Repère n 8 Maîtriser son taux d endettement

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s

Maîtriser son taux d endettement L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Imprimé www.lesclesdelabanque.com avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution?

Le regroupement de crédits, la solution? JANVIER 2014 N 28 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le regroupement de crédits, la solution? Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Comment réagir en cas de perte de revenus?

Comment réagir en cas de perte de revenus? NOVEMBRE 2014 N 12 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment réagir en cas de perte de revenus? Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

La réforme du crédit à la consommation «Lagarde»

La réforme du crédit à la consommation «Lagarde» La réforme du crédit à la consommation «Lagarde» Sommaire 1. Les objectifs de la réforme 2. Le calendrier 3. Les changements apportés 4. Les nouveaux documents 5. Pour en savoir plus 2 1. Les objectifs

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

AERAS. La convention. en10 points-clés. Crédit

AERAS. La convention. en10 points-clés. Crédit Crédit La convention AERAS en10 points-clés Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations 034 Souscrire ou acheter des obligations L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Juillet 2009 Sommaire 2 4 6 8 12 16 20 24 Souscrire ou acheter des obligations Qu est-ce qu une obligation cotée?

Plus en détail

Votre passeport logement. Édition février 2011

Votre passeport logement. Édition février 2011 Votre passeport logement Édition février 2011 Madame, Monsieur, Vous êtes agent statutaire et vous travaillez à EDF SA. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d aides au logement. Vous trouverez

Plus en détail

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque Glossaire Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque A COMME... AGIOS Également appelés «intérêts débiteurs», les agios sont les intérêts dus à la banque, lorsqu un compte présente un solde débiteur

Plus en détail

Le coût d un crédit. www.lesclesdelabanque.com. Nouvelle édition Mars 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le coût d un crédit. www.lesclesdelabanque.com. Nouvelle édition Mars 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES 026 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le coût d un crédit LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Nouvelle édition

Plus en détail

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Une grande majorité des Français souhaitent acquérir leur logement car devenir propriétaire est synonyme de placement financier, de sécurité pour l avenir

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Sommaire PARTIE I L ÉPARGNE BANCAIRE CLASSIQUE Chapitre 1. Les livrets bancaires...

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9)

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9) A l'attention de juin 2014 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9) Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les

Plus en détail

Epargne. aux difficultés. Malgré toutes les précautions, la vie nous réserve. Budget FICHE N 4

Epargne. aux difficultés. Malgré toutes les précautions, la vie nous réserve. Budget FICHE N 4 FICHE N 4 Dépenses Budget FAIRE FACE Revenus aux difficultés Epargne Malgré toutes les précautions, la vie nous réserve des coups durs, nous devons être en mesure de réagir. Ne rien faire est la pire des

Plus en détail

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER FICHE 7 LES GARANTIES ET SÛRETÉS AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 2 FICHE 7 LES GARANTIES ET SÛRETÉS Les crédits immobiliers portant

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JANVIER 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Gérer son budget, les bons réflexes

Gérer son budget, les bons réflexes GUIDE PRATIQUE Gérer son budget, les bons réflexes PRÉVOIR VOTRE BUDGET MAÎTRISER VOTRE BUDGET GÉRER VOTRE ARGENT ET VOS PROJETS ON A TOUS BESOIN DE CONSEILS POUR SON BUDGET L argent participe au bonheur

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit renouvelable

L essentiel sur. Le crédit renouvelable L essentiel sur Le crédit renouvelable Octobre 2009 Qu est ce que c est? Catégorie particulière de crédit à la consommation, le crédit renouvelable - souvent appelé revolving - est multiforme et complexe

Plus en détail

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?»

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» Lien avec la finance pour tous : à quoi sert une banque? (http:///-la-banque-a-quoi-ca-sert-.html) sur le site Synthèse commune sous forme de schéma ROLE

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

LE CREDIT IMMOBILIER

LE CREDIT IMMOBILIER INTERETS PRIVES SUPPLEMENT Page 1/5 LE CREDIT IMMOBILIER Qui dit achat immobilier dit crédit. Pour franchir au mieux ce passage obligé, il faut faire jouer la concurrence, savoir lire une offre de prêt

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) SEPTEMBRE 2015 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

Taux variables et accession à la propriété

Taux variables et accession à la propriété 22 mai 2008 Taux variables et accession à la propriété 12 engagements des établissements de crédit Ariane Obolensky Directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF) François Lemasson Président

Plus en détail

La Convention AERAS. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Septembre 2011

La Convention AERAS. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Septembre 2011 025 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les Mini-Guides Bancaires Septembre 2011 4 6 10 14 18 22 26 28 30 34 38 Sommaire Introduction Qui est concerné et qu est-ce

Plus en détail

Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier

Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier Le crédit immobilier se destine à financer l'achat ou la construction d'un logement, des travaux, des SCPI, ou encore au rachat d'un prêt existant.

Plus en détail

DISPOSITIONS DU CODE DE LA CONSOMMATION VOUS CONCERNENT-ELLES?

DISPOSITIONS DU CODE DE LA CONSOMMATION VOUS CONCERNENT-ELLES? INC document FICHE PRATIQUE J. 196 Août 2011 LE PRÊT PERSONNEL Vous souhaitez emprunter une somme d argent pour en disposer librement, sans qu elle ne soit affectée à un achat déterminé? Orientez-vous

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE. La banque des agents du secteur public. BFM, partenaire du groupe Société Générale

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE. La banque des agents du secteur public. BFM, partenaire du groupe Société Générale BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE La banque des agents du secteur public BFM, partenaire du groupe Société Générale BFM, LA BANQUE Plus d un million de clients en métropole et dans les DOM 190 626 prêts BFM

Plus en détail

Je VEUX. être accompagné pour réussir ma vie active! 18/29 ans. jeunes actifs

Je VEUX. être accompagné pour réussir ma vie active! 18/29 ans. jeunes actifs jeunes actifs 18/29 ans Je VEUX être accompagné pour réussir ma vie active! ICI,quand on veut réussir dans la vie active, on peut. Vous voulez votre indépendance financière? Votre banque vous écoute pour

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Direction générale des activités fiduciaires et de place Direction des PARticuliers LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS PRESENTATION DU DISPOSITIF ASPECTS JURIDIQUES / ASPECTS PRATIQUES UDAF 54 8 juin 2013

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE

LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR Créer une entreprise comporte une part de risque mais la reprise d une structure déjà existante également! Les risques

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA

LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA CHRISTINE LAGARDE MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION 1ER NOVEMBRE 2010 LE 1 ER NOVEMBRE ENTRENT EN VIGUEUR LES MESURES DE LA LOI LAGARDE

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

PRET ACCESSION. la demande. l emprunteur. infos + amallia.fr. détails du prêt cadre réservé à nos services. dossier à retourner à. amallia.

PRET ACCESSION. la demande. l emprunteur. infos + amallia.fr. détails du prêt cadre réservé à nos services. dossier à retourner à. amallia. POUR OPTIMISER VOTRE FINANCEMENT, contactez dès aujourd hui notre SERVICE CONSEIL EN FINANCEMENT la demande bénéficiaires : salariés d'entreprises assujetties conditions réglementaires : ne pas bénéficier

Plus en détail

LE PRET A TAUX REVISABLE

LE PRET A TAUX REVISABLE ADIL des Hauts de Seine Décembre 2007 L ADIL Vous Informe LE PRET A TAUX REVISABLE Accéder à la propriété d un bien immobilier suppose dans la très grande majorité des cas de recourir au crédit au prés

Plus en détail

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, une

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, une Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Nouvelle éditon - Mars 2011 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de

Plus en détail

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé,

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Janvier 2007 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Pour faciliter

Plus en détail

Le surendettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 22

Le surendettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 22 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Site d informations pratiques sur la banque et l argent Repère n 22 Le surendettement Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris

Plus en détail

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com Crédit LA CONVENTION AERAS S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé 1. Qu est ce que la convention AERAS? 2. Comment fonctionne le dispositif, quels sont les types de prêts concernés? 3.

Plus en détail

L accession à la propiété

L accession à la propiété LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Avant de se décider, il est indispensable de bien faire le point sur son budget... et de consulter sa banque, pour s assurer de la faisabilité de son projet.

Plus en détail

http://www Renégocier son prêt immobilier

http://www Renégocier son prêt immobilier http://www Renégocier son prêt immobilier Dans tous les cas, un crédit vous engage et doit être remboursé. Définition du crédit... A l'origine du latin «credere» (croire, avoir confiance) Aujourd'hui prêt

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2013 183

Le surendettement des ménages 2013 183 LIMOUSIN 183 Région Limousin en chiffres Surendettement Données 2013 2 874 dossiers déposés 3 147 personnes surendettées a) 456 dossiers pour 100 000 habitants b) : 36 202 euros c) Contexte socioéconomique

Plus en détail

Assurez votre crédit immobilier pour réussir votre projet

Assurez votre crédit immobilier pour réussir votre projet Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

FORMATION INTEGRATION. Le prêt immobilier et son environnement.

FORMATION INTEGRATION. Le prêt immobilier et son environnement. FORMATION INTEGRATION Le prêt immobilier et son environnement. Un projet immobilier Projet Défini Projet Non Défini Besoin en financement Projet 1 2 3 Besoin 1 Valeur du bien Prix de vente Agence, PAP,

Plus en détail

26 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

26 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE 26 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Helsinki (7-8 avril 2005) Les aspects sociaux de la justice La recherche de solutions juridiques aux problèmes d endettement dans une société de crédit

Plus en détail

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation

Plus en détail

Dix conseils pratiques pour gérer au mieux son compte bancaire

Dix conseils pratiques pour gérer au mieux son compte bancaire Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Réunion de concertation avec les associations de consommateurs sur la réforme du crédit à la consommation

Réunion de concertation avec les associations de consommateurs sur la réforme du crédit à la consommation Réunion de concertation avec les associations de consommateurs sur la réforme du crédit à la consommation Christine LAGARDE, Ministre de l Economie, de l Industrie et de l Emploi Luc CHATEL Secrétaire

Plus en détail

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Le Comité Consultatif du Secteur Financier L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Lucien Bernadine Secrétariat général du Comité consultatif du secteur financier Vendredi 21 mars

Plus en détail

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir Découvrir le regroupement de crédit 1/10 AVERTISSEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT Les informations figurant dans le présent document sont fournies à titre gracieux et sans garantie de leur caractère complet,

Plus en détail

Mini-guide n 25 - Septembre 2011

Mini-guide n 25 - Septembre 2011 Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Septembre 2011 La Convention AERAS La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé

Plus en détail

Le surendettement. Nouvelle édition Mars 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Le surendettement. Nouvelle édition Mars 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Assurer mon crédit immobilier

Assurer mon crédit immobilier SEPTEMBRE 2015 N 32 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Assurer mon crédit immobilier Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES QUESTIONS / REPONSES Peut-on tout acheter avec un crédit personnel? Oui, dans la mesure où le montant du crédit correspond à votre besoin. Jusqu à 75000 maximum, votre prêt personnel peut répondre à tous

Plus en détail

Définition du surendettement

Définition du surendettement Points abordés Définition du surendettement Selon l article L 330-1 du code civil «La situation dans laquelle le débiteur de bonne foi, personne physique, est dans l impossibilité manifeste de faire face

Plus en détail

Le Prêt conventionné et le prêt à l Accession Sociale. Janvier 2015

Le Prêt conventionné et le prêt à l Accession Sociale. Janvier 2015 Le Prêt conventionné et le prêt à l Accession Sociale Janvier 2015 Sommaire > Thème» Le Prêt Conventionné et le Prêt à l Accession Sociale > Objectif» Connaître et respecter les exigences en matière de

Plus en détail