CYBERINTIMIDATION DROIT DES JEUNES: ASPECTS LÉGAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CYBERINTIMIDATION DROIT DES JEUNES: ASPECTS LÉGAUX"

Transcription

1 CYBERINTIMIDATION DROIT DES JEUNES: ASPECTS LÉGAUX

2 Plan de la présentation 1. Définir la cyberintimidation 2. La liberté d expression 3. La Loi sur les écoles tolérantes en Ontario 4. L approche de la Nouvelle- Écosse 5. Le cadre fédéral 6. La diffamation 7. Ressources en ligne

3 1. Définir la Cyberintimidation

4 Pourquoi parler de la cyberintimidation? Sur une échelle évaluant 35 pays, le Canada occupe le neuvième rang en ce qui a trait à l'intimidation chez les jeunes de 13 ans Au Canada, au moins un adolescent sur trois raconte avoir déjà été victime d'intimidation à l'école Chez les Canadiens adultes, 38 % des hommes et 30 % des femmes déclarent avoir été victimes d'intimidation à l'école, occasionnellement ou fréquemment Au Canada, 47 % des parents affirment qu'un de leurs enfants a été victime d'intimidation Source: Institut de recherche en santé du Canada, Le cas Rehtaeh Parsons: L adolescente qui avait été victime de cyberintimidation a mis fin à ses jours en Elle a dénoncé l acte, mais l enquête policière n a jamais abouti.

5 Des aspects légaux sont touchés par la cyberintimidation? Liberté d expression Vie privée Dignité de la personne et réputation Discrimination et égalité Droit à l éducation Droit à la protection Crimination

6 La cyberintimidation peut se définir comme: L utilisation d une gamme de médias digitaux ou appareil de communication pour publier ou distribuer des formes d expression rabaissantes et offensantes On parle de menaces, de rumeurs, de publications de photos et de vidéos, dans le but d embarasser ou menacer d autres personnes.

7 L intimidation au sens de la Loi sur l éducation Par de la Loi Comportement agressif et généralement répété d un élève envers une autre personne qui, à la fois : a) a pour but, ou dont l élève devrait savoir qu il aura vraisemblablement cet effet : (i) soit de causer à la personne un préjudice, de la peur ou de la détresse, y compris un préjudice corporel, psychologique, social ou scolaire, un préjudice à la réputation ou un préjudice matériel, (ii) soit de créer un climat négatif pour la personne à l école; b) se produit dans un contexte de déséquilibre de pouvoirs, réel ou perçu, entre l élève et l autre personne, selon des facteurs tels que la taille, la force, l âge, l intelligence, le pouvoir des pairs, la situation économique, le statut social, la religion, l origine ethnique, l orientation sexuelle, la situation familiale, le sexe, l identité sexuelle, l expression de l identité sexuelle, la race, le handicap ou des besoins particuliers.

8 La Cyberintimidation au sens Par de la Loi sur l éducation On entend en outre par intimidation, pour l application de la définition de «intimidation» au paragraphe (1), l intimidation par des moyens électroniques (communément appelée cyberintimidation), notamment par : a) la création d une page Web ou d un blogue dans lequel le créateur usurpe l identité d une autre personne; b) le fait de faire passer une autre personne comme l auteur de renseignements ou de messages affichés sur Internet; c) la communication électronique d éléments d information à plus d une personne ou leur affichage sur un site Web auquel une ou plusieurs personnes ont accès. 2012, chap. 5, par. 1 (2).

9 Dans ce contexte il y a lieu de se demander en quoi l encadrement législatif de la cyberintimidation est complexe Droit pénal, droit civil, droit constitutionnel Les auteurs des actes sont souvent difficiles à retracer Touche des droits et libertés importants comme le droit à la vie privée ou la liberté d expression

10 2. La liberté d expression

11 Une liberté fondamentale Charte canadienne des Droits et libertés: Libertés fondamentales 2. Chacun a les libertés fondamentales suivantes : a) liberté de conscience et de religion; b) liberté de pensée, de croyance, d opinion et d expression, y compris la liberté de la presse et des autres moyens de communication; c) liberté de réunion pacifique; d) liberté d association.

12 Limites à la liberté d expression Article 1er de la Charte canadienne des drois et libertés: La Charte canadienne des droits et libertés garantit les droits et libertés qui y sont énoncés. Ils ne peuvent être restreints que par une règle de droit, dans des limites qui soient raisonnables et dont la justification puisse se démontrer dans le cadre d une société libre et démocratique. Ex: Propagande haineuse ou diffamation Jurisprudence intéressante: Saskatchewan (Human Rights Commission) c. Whatcott, 2013 CSC 11

13 3. La Loi sur les écoles tolérantes

14 La Loi sur les écoles tolérantes Adoptée en juin 2012 Modifie la Loi sur l éducation Elle exige que tous les conseils scolaires prennent des mesures de prévention de l'intimidation, établissent des conséquences plus sévères en cas d'intimidation et soutiennent les élèves qui veulent encourager la compréhension et le respect de tous.

15 Que dit cette Loi? oblige notamment les conseils scolaires à établir des plans de prévention et d intervention contre l intimidation et à offrir des programmes, des interventions et d autres mesures de soutien à l intention des élèves touchés par l intimidation, que ce soit comme victime, agresseur ou témoin. autorise aussi les écoles à expulser les intimidateurs récidivistes qui posent un risque inacceptable pour la sécurité d autres élèves les écoles doivent aussi appuyer les clubs permettant aux homosexuels et aux hétérosexuels de s allier.

16 La suspension sous la Loi sur les écoles tolérantes La cyberintimidation peut donner lieu à une suspension Par (1) Le directeur d école examine s il doit suspendre l élève qu il croit s être livré à l une ou l autre des activités suivantes pendant qu il se trouvait à l école ou qu il prenait part à une activité scolaire, ou dans d autres circonstances où le fait de se livrer à l activité aura des répercussions sur le climat scolaire :

17 Parmi les types d activités il y a entre autres: Menacer verbalement d infliger des dommages corporels graves à autrui. Dire des grossièretés à un enseignant ou à une autre personne en situation d autorité. Pratiquer l intimidation. Se livrer à une autre activité pour laquelle le directeur d école peut suspendre un élève aux termes d une politique du conseil.

18 Durée de la suspension (par. 306(4)) La suspension est d une durée maximale de 20 jours L élève doit être placé dans un programme pour élève suspendu La suspension imposée en application du présent article a pour effet d exclure l élève temporairement de son école et de toutes les activités scolaires. Il existe un processus d appel de la suspension

19 Le renvoi (par ) S il renvoie l élève, le conseil le place : a) dans une autre école du conseil, s il est exclu seulement de son école; b) dans un programme à l intention des élèves renvoyés, s il est exclu de toutes les écoles du conseil. 2007, chap. 14, art. 4.

20 En résumé Il existe déjà un encadrement dans le cadre scolaire, mais ce système a ses limites notamment cela ne garantit pas que la cyberintimidation prendra fin. La Nouvelle Écosse a de son côté adopté une approche différente.

21 L approche de la Nouvelle Écosse: La Loi sur la cybersécurité

22 Le cas de Nouvelle-Écosse La Loi sur la cybersécurité Entré en vigueur le 10 mai 2013 Cette loi permet de poursuivre sur la base de cyberintimidation. On peut demander des dommages intérêts et des dommages punitifs. C est le parent ou un policier qui doit en faire la demande si l enfant est mineur Il y a des possibilités d obtenir des interdictions de publier les noms dans les journaux La possibilité de poursuivre sous d autres lois est maintenue L agresseur peut être désigné à travers son adresse IP

23 Qu est-ce qui fait la particularité de cette loi? Unité d enquête CyberSCAN La loi crée l unité CyberSCAN, qui sera chargée de faire enquête sur les plaintes liées à la cyberintimidation. Il s agit de la première unité de ce genre au Canada. Toute personne les jeunes ou leurs parents, les enseignants, les directeurs ou des membres du public peuvent communiquer avec l unité CyberSCAN pour déposer une plainte liée à la cyberintimidation.

24 La Loi sur la cybersécurité (suite) - Responsabilité des parents Les victimes de cyberintimidation, leurs parents ou les services de police peuvent présenter une demande à un juge ou à un juge de paix pour obtenir une ordonnance de protection - Ordonnance de protection Ordonnance peut entre autres interdire toute communication avec la personne visée par la cyberintimidation ou encore interdire l accès à un ordinateur à l agresseur pendant une certaine période

25 Au niveau fédéral Le Code criminel: légifère déjà sur plusieurs formes graves de cyberintimidation. Un projet de loi pour modifier le Code criminel

26 Au niveau fédéral, le Code Criminel contient des dispositions qui peuvent s appliquer à la cyberintimidation harcèlement criminel (article 264); proférer des menaces (article 264.1); intimidation (paragraphe 423(1)), Diffamation (art. 300, 301) méfait concernant des données (paragraphe 430(1.1));

27 utilisation non autorisée d ordinateur (article 342.1); fraude à l identité (article 403); extorsion (article 346); conseiller le suicide (article 241); libelle diffamatoire (articles ); incitation à la haine (article 319); a pornographie juvénile (article 163.1);

28 Un Projet de Loi fédéral introdui en 2013 Modification au Code criminel Crée une nouvelle infraction pour interdire la distribution non consensuelle d'images intimes punissable d'une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement par mise en accusation ou de six mois sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire;

29 La nouvelle Loi porte principalement sur la distribution d images intimes. La Loi: Autoriserait un juge à ordonner le retrait d'images intimes d'internet; Permettrait à un juge d'ordonner la saisie de l'ordinateur, du téléphone cellulaire ou d'un autre appareil mobile utilisé pour commettre l'infraction; Permettrait le remboursement à la victime des frais engagés pour faire retirer les images intimes d'internet ou d'ailleurs; Autoriserait un juge à émettre une ordonnance pour empêcher une personne de distribuer des images intimes.

30 Les critiques Les critiques de du projet de Loi lui reprochent entre entres: De reprendre certains éléments du projet de loi C-30; un projet de loi qui avait été critiqué pour les larges pouvoirs d enquête qu il confère aux policiers ainsi que les préocupations quant à la protection de la vie privée Exemple: Possibilité pour les fournisseurs de service internet de fournir de l information sur les utilisateurs et cela sans mandat

31 Recours civils Il existe des possibilité de recours civils notamment: - Demande une ordonnance pour demander le retrait d image, etc. - Ou encore des poursuites pour diffamation

32 La diffamation Définition: La communication de propos ou d écrits qui font perdre l estime ou la considération de quelqu un ou qui encore, suscitent à son égard des sentiments défavorables et désagréables. Ou encore: Entacher la réputation d une personne vis-à-vis les autres par des paroles, des écrits ou des gestes suscitant, par exemple, du mépris, du ridicule, de la haine ou encore des moqueries

33 En Ontario les différents éléments pour poursuivre pour diffamation: - Les propos diffamatoires ont été communiqué à une autre personne que celle sur lesquelles elles portent - Les propos font référence au plaintif (plaignant) - Les propos sont diffamatoires: la réputation du plaintif en a été altérée Dans certains cas il faut également prouver le dommage Il existe des moyens de défense comme de démontrer que l information est juste et vérifique. Loi sur la diffamation, L.R.O. 1990, CHAPITRE L.12 Leenen c. Canadian Broadcasting Corporation et Myers c. Canadian Broadcasting Corporation

34 Néanmoins Le language utilisé dans la Loi sur la diffamation n est pas parfaitement adapté à la diffamation sur internet Il n est pas clair à quel moment des propos sur internet peuvent correspondre à de la diffamation

35 Un arrêt intéressant A.B c. Bragg Communications Inc. [2012] 2 R.C.S. 567, Dans cet arrêt, il a été déterminé qu une adolescente qui voulait entreprendre une poursuite en diffamation pouvait le faire de manière anonyme. Néanmoins, la Cour a déterminé que le contenu du faux profil créé à son nom ne ferait pas l objet de non publication. Bref, son nom pourra rester anonyme, mais le contenu du profil (sans publier le nom ou l information permettant de l identifier) sera public. Ainsi, la protection des victimes au moyen de l anonymat l emportent sur le risque pour le principe de la publicité des débats. Au par. 17: La reconnaissance du principe de la vulnérabilité inhérente des enfants demeure profondément enracinée en droit canadien. Ainsi, la vie privée des jeunes est protégée en vertu du Code criminel, L.R.C. 1985, ch. C-46 (art. 486), de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents, L.C. 2002, ch. 1 (art. 110), et de la législation en matière de protection de l enfance, sans oublier les ententes internationales comme la Convention relative aux droits de l enfant, R.T. Can no 3, et cette protection est fondée entièrement sur l âge et non sur la sensibilité de l enfant en particulier. Par conséquent, un enfant n a pas à démontrer dans le cadre d une demande relative à la cyberintimidation à caractère sexuel qu il se conforme à ce paradigme juridique.

36 En conclusion Il n y a pas de vide législatif pour contrer la cyberintimidation Néanmoins, la Loi est encore en développement et parfois difficilement applicable dans le contexte de la cyberintimidation. Étant donné les conséquences graves que la cyberintimidation peut avoir, il est primordiale que la population soit informée sur les recours légaux, mais également sur d autres avenues qui ne sont pas nécessairement juridiques. Il y a un besoin de sensibilisation autant pour les parents que les victimes et les agresseurs.

37 Dénoncer la cyberintimidation Une personne peut porter plainte directement à la police. Il existe d autres méthodes spécifiquement pour la cyberintimidation. Le site cyberaide.ca est entre autres une bonne ressource à travers laquelle on peut dénoncer un acte de cyberintimidation à caractère sexuel et criminel (https://www.cybertip.ca/app/fr/about).

38 Des ressources pour les jeunes et les parents Jeunesse j écoute: , ou visitez le site Internet! Stop a Bully Program: Aidezmoisvp.ca Bullyingawerenessweek.org Pensez cybersécurité

39 Pour de l information légale Centre Canadien d éducation aux médias de Littératie numérique: Texte intérgral du projet de loi C-13: 13_1/C-13_1.PDF Loi sur l éducation: m#bk3 Justice for children and youth:

2.3 De maintenir un climat de travail exempt d incivilité et de harcèlement.

2.3 De maintenir un climat de travail exempt d incivilité et de harcèlement. Objet : Politique concernant le harcèlement au travail En vigueur le : 2011-06-02 Mise à jour le : 2014-09-01 DIRECTIVE NO : 26 Page 1 de 5 Cette politique remplace toute autre politique antérieure concernant

Plus en détail

Mémoire présenté au ministère de la Justice du Canada : Aborder la cyberconduite

Mémoire présenté au ministère de la Justice du Canada : Aborder la cyberconduite Mémoire présenté au ministère de la Justice du Canada : Aborder la cyberconduite Introduction La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) est la porteparole nationale de la profession

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL Page: 1 de: 5 1. PRÉAMBULE La présente politique s'inspire des articles 10 et 10.1 de la Charte des droits et libertés de la personne qui interdit toute forme de harcèlement, tant social que sexuel. Elle

Plus en détail

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca 1 PROTECTION CONTRE L EXPLOITATION Toute personne âgée ou handicapée a le droit d être protégée contre toute

Plus en détail

Politique quant à l utilisation des médias sociaux

Politique quant à l utilisation des médias sociaux Politique quant à l utilisation des médias sociaux 2012-2013 Cette politique vise à guider les élèves du Collège dans leur usage des médias sociaux. Pour tous les élèves du Collège St-Jean-Vianney Politique

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX Page 4005-1 1.0 Contexte Présents depuis quelques années tant dans notre vie personnelle que dans notre vie professionnelle, les médias sociaux ont été très rapidement adoptés par les jeunes et les moins

Plus en détail

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT LE CYBER-HARCÈLEMENT Avec l utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l enceinte des établissements scolaires. On parle

Plus en détail

Politique sur la non-violence en milieu de travail

Politique sur la non-violence en milieu de travail Politique sur la non-violence en milieu de travail Direction des ressources humaines Adoptée le 15 avril 2013 Résolution 130415-4 POLITIQUE SUR LA NON-VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL 1. Objectifs La Ville

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau. Politique pour contrer le harcèlement

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau. Politique pour contrer le harcèlement Centre de la petite enfance Le Petit Réseau Politique pour contrer le harcèlement Février 2008 2 A- Énoncé et application L objectif premier de cette politique est de consacrer notre souci de prévenir

Plus en détail

Ce que les parents devraient savoir

Ce que les parents devraient savoir Renvoi : Ce que les parents devraient savoir Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves. Un climat positif

Plus en détail

HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL

HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES Numéro du document : 0903-07 Adoptée par la résolution : 60 0903 En date du : 2 septembre 2003 Modifiée par la résolution : En date du

Plus en détail

PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE

PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE Ces Précisions concernant le Signalement d un Contenu Illicite ont pour but de vous fournir une explication des questions figurant au formulaire

Plus en détail

Politique/Programmes Note nº 128

Politique/Programmes Note nº 128 Ministère de l Éducation Politique/Programmes Date d émission : Le 5 décembre 2012 En vigueur : Jusqu à abrogation ou modification Objet : À l attention des : CODE DE CONDUITE PROVINCIAL ET CODES DE CONDUITE

Plus en détail

Législation relative à la justice pénale pour les jeunes

Législation relative à la justice pénale pour les jeunes Capsule juridique Législation relative à la justice pénale pour les jeunes Au Canada, le taux d incarcération des adolescents est plus élevé que chez les adultes. Environ 80 pour cent des peines de placement

Plus en détail

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise régira à tous égards vos droits et obligations. L original

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC. Politique contre le harcèlement

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC. Politique contre le harcèlement CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CRDSC Politique contre le harcèlement Version finale Adoptée par résolution du conseil d administration le 11 mai 2006 CRDSC Politique contre le harcèlement

Plus en détail

Utilisation responsable des médias sociaux par les élèves du Conseil scolaire catholique Providence

Utilisation responsable des médias sociaux par les élèves du Conseil scolaire catholique Providence Procédure administrative : Utilisation responsable des médias sociaux par les élèves du Conseil scolaire catholique Providence Numéro : PA 4.013.4 Catégorie : Finances et affaires Pages : 7 Approuvée :

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION SECTEUR RESSOURCES HUMAINES IDENTIFICATION 5231-04-01 POLITIQUE RELATIVE AU HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

RECUEIL DE GESTION SECTEUR RESSOURCES HUMAINES IDENTIFICATION 5231-04-01 POLITIQUE RELATIVE AU HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE 1. RÉFÉRENCE Loi sur les normes du travail (en vigueur le 1 er juin 2004, art. 81.18) 2. DÉFINITIONS 2.1 Comportement se manifestant soit par des paroles, des actes ou des gestes répétés, à caractère vexatoire

Plus en détail

LIGNE DE CONDUITE. Accès et utilisation du réseau sans fil et appareil électronique personnel

LIGNE DE CONDUITE. Accès et utilisation du réseau sans fil et appareil électronique personnel APPROBATION DU CE : 6 février 2012 EN VIGUEUR : 6 février 2012 RÉVISION : OBJET Un accès au réseau sans fil du Conseil scolaire de district catholique Franco-Nord (ci après nommé le «CSCFN»), destiné à

Plus en détail

Suspension et. renvoi : Ce que les parents devraient savoir

Suspension et. renvoi : Ce que les parents devraient savoir Suspension et Ce que les parents devraient savoir renvoi : Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves.

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA POLITIQUE POUR UN MILIEU DE TRAVAIL EXEMPT DE HARCÈLEMENT ET DE VIOLENCE

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA POLITIQUE POUR UN MILIEU DE TRAVAIL EXEMPT DE HARCÈLEMENT ET DE VIOLENCE COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s il y a lieu) Code : P - 39 - RH Rés : CC-0999 Date : 19 décembre 2005 Page : 1 de 9 POLITIQUE POUR UN MILIEU DE TRAVAIL EXEMPT DE HARCÈLEMENT ET

Plus en détail

Avis n 139 du Bureau, du 8 novembre 2013, du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, concernant l avant-projet de loi visant à

Avis n 139 du Bureau, du 8 novembre 2013, du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, concernant l avant-projet de loi visant à Avis n 139 du Bureau, du 8 novembre 2013, du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, concernant l avant-projet de loi visant à renforcer la lutte contre le sexisme Introduction La Vice-Première

Plus en détail

LA CONSTITUTION CANADIENNE

LA CONSTITUTION CANADIENNE Objectifs d apprentissage Présenter aux élèves la notion de loi constitutionnelle. Comprendre l histoire et la nature de la Constitution canadienne. Mieux connaître les responsabilités des divers ordres

Plus en détail

En tant qu organisme œuvrant auprès d athlètes mineurs, quelles sont vos responsabilités et obligations légales pour protéger votre clientèle?

En tant qu organisme œuvrant auprès d athlètes mineurs, quelles sont vos responsabilités et obligations légales pour protéger votre clientèle? En tant qu organisme œuvrant auprès d athlètes mineurs, quelles sont vos responsabilités et obligations légales pour protéger votre clientèle? Avant l embauche Déterminer le profil de l emploi Niveau d

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 DOCUMENT OFFICIEL CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 Service des ressources humaines www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Service d information et de recherche parlementaires

Service d information et de recherche parlementaires Résumé législatif LS-666F PROJET DE LOI C-58 : LOI SUR LA PROTECTION DES ENFANTS (EXPLOITATION SEXUELLE EN LIGNE) Dominique Valiquet Division des affaires juridiques et législatives Le 17 décembre 2009

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE CHARTE DES BONNES PRATIQUES INTERNET CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE PRÉAMBULE La Charte des bonnes pratiques

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

ANNEXE I Politique anti-harcèlement Principes et procédures

ANNEXE I Politique anti-harcèlement Principes et procédures ANNEXE I Politique anti-harcèlement Principes et procédures I. Principes I.1 Engagements MicroCred s engage à garantir à tous ses collaborateurs des conditions de travail respectueuses. Considérant que

Plus en détail

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE Servir et protéger En bref Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 Nicole MacKenzie a été accusée d avoir commis un excès de vitesse. Lorsqu elle a comparu pour l interpellation à la Cour provinciale, elle n était pas représentée par un avocat.

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX 1- CONTEXTE Compte tenu de la popularité et de l influence grandissantes des médias sociaux comme véhicule d information, la présente politique a pour

Plus en détail

LES CINQ PRINCIPAUX ARRÊTS DE 2012

LES CINQ PRINCIPAUX ARRÊTS DE 2012 Chaque année, au cours de l Institut estival de droit du ROEJ à Toronto, un juge de la Cour d appel de l Ontario choisit cinq causes d importance sur le plan éducationnel. Le présent résumé, fondé sur

Plus en détail

CRIMINEL ET PÉNAL Plan de classification

CRIMINEL ET PÉNAL Plan de classification CRIMINEL ET PÉNAL Plan de classification DROITS ET LIBERTÉS (Voir aussi PERSONNES) droit à l'égalité motifs de discrimination infraction pénale ou criminelle droits judiciaires audition publique et impartiale

Plus en détail

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Adoptée par le Conseil d administration Le 6 décembre 2011 1. PRINCIPES ET VALEURS Le Cégep de Saint-Jérôme

Plus en détail

Règlement relatif à l utilisation des ressources informatiques et de télécommunication

Règlement relatif à l utilisation des ressources informatiques et de télécommunication SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Règlement relatif à l utilisation des ressources informatiques et de télécommunication Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s)

Plus en détail

www.cyberactionjeunesse.ca

www.cyberactionjeunesse.ca www.cyberactionjeunesse.ca CyberAction Jeunesse Canada 2011 Présentation de l organisme Projet pilote Prévention (approche en amont) Mission Objectif CyberAction Jeunesse Canada 2011 Plan de la présentation

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 2 Protection de l enfance et droit de la famille FR 002 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Protection de

Plus en détail

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE Association du personnel de l École Polytechnique 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Afin de ne pas alourdir le texte, tous les termes faisant référence à des personnes

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement

Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement Adopté au Conseil d administration le 29 novembre 2004 Table des matières Préambule... 3 Définitions... 4 Objectifs, principes et champ

Plus en détail

Visionnez notre vidéo sur ce sujet à http://youtu.be/4cavdskb0lk

Visionnez notre vidéo sur ce sujet à http://youtu.be/4cavdskb0lk À quel âge puis-je quitter le domicile familial? Puis-je fréquenter le même établissement scolaire qu avant? Mes parents ont-ils l obligation de subvenir à mes besoins? Visionnez notre vidéo sur ce sujet

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À L'UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

RÈGLEMENT RELATIF À L'UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION RÈGLEMENT RELATIF À L'UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Adopté par le Conseil le 7 février 2006 En vigueur le 7 février 2006 Abrogé par le Conseil et entré en vigueur le 24 avril 2012 Règlement

Plus en détail

N 2807 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2807 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2807 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 septembre 2010. PROPOSITION DE LOI visant à modifier les conditions

Plus en détail

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Numéro : 1. Objet général La présente politique vise à établir les règles applicables

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET RÈGLES DE CONDUITE PROFESSIONNELLE À L INTENTION DU PERSONNEL. Force Financière Excel

CODE D ÉTHIQUE ET RÈGLES DE CONDUITE PROFESSIONNELLE À L INTENTION DU PERSONNEL. Force Financière Excel CODE D ÉTHIQUE ET RÈGLES DE CONDUITE PROFESSIONNELLE À L INTENTION DU PERSONNEL FORCE FINANCIÈRE EXCEL SYNONYME D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE Depuis son avènement sur le marché de l assurance des personnes,

Plus en détail

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL POLITIQUE POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL # 61-03 Adoption le 14 juin 2005 Amendement le Mise en vigueur le 14 juin 2005 Résolution # C.C.-1865-06-05 Autorisation Susan

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE HAUT CONSEIL DE LA COMMUNICATION HCC CODE DE BONNE CONDUITE POUR LES ACTEURS POLITIQUES, SOCIAUX ET LES MEDIAS A L OCCASION DES ELECTIONS PRESIDENTIELLE ET LEGISLATIVES DE 2011 -*-*-*-*-*-*- Bangui, décembre

Plus en détail

INTERNET ET LA LOI. Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg)

INTERNET ET LA LOI. Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg) INTERNET ET LA LOI Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg) QUELQUES PRINCIPES Internet, c est aussi la vraie vie Le monde virtuel est aussi le monde réel : les lois s y appliquent Nous sommes toutes et tous

Plus en détail

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels Code de déontologie des entraîneurs professionnels En vigueur : octobre 2007 CODE DE DÉONTOLOGIE DES 1 1.0 ÉNONCÉ DE MISSION DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat de

Plus en détail

BAREME DES SANCTIONS DE REFERENCE

BAREME DES SANCTIONS DE REFERENCE BAREME DES SANCTIONS DE REFERENCE Pour la Ligue de Paris Ile de France INTRODUCTION Le présent barème énonce à titre indicatif les sanctions disciplinaires infligées à l encontre des clubs de football,

Plus en détail

5 questions-réponses sur la notion des violences sexuelles dans le sport

5 questions-réponses sur la notion des violences sexuelles dans le sport Textes-clés tirés du code du sport (source Légifrance) Article L332-6 Lors d une manifestation sportive ou de la retransmission en public d une telle manifestation dans une enceinte sportive, le fait de

Plus en détail

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE Politique et procédures à suivre pour la soumission de plaintes concernant la comptabilité, les contrôles comptables internes, l audit, l environnement et d autres questions 1. OBJECTIFS ET PORTÉE Groupe

Plus en détail

Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères

Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères DFAE 00-6-0 Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères du septembre 0 vu la Loi du mars 000 sur le personnel de

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels

Politique sur la protection des renseignements personnels Politique sur la protection des renseignements personnels TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 3 2 CHAMP D APPLICATION... 3 3 POLITIQUE... 4 3.1 Obligation en matière de responsabilité... 4 3.2 Obligation

Plus en détail

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Christina Hausammann, humanrights.ch/mers Sur mandat du Bureau fédéral de l égalité pour les personnes handicapées, du Bureau

Plus en détail

Règlement de sécurité de l information sur l utilisation des actifs informationnels

Règlement de sécurité de l information sur l utilisation des actifs informationnels Règlement de sécurité de l information sur l utilisation des actifs informationnels Approbation : Conseil d administration (Résolution CA-2012-239) Révision : Bureau de sécurité de l information Entrée

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES PLAINTES DANS LES MAISONS DE RETRAITE

LE TRAITEMENT DES PLAINTES DANS LES MAISONS DE RETRAITE LE TRAITEMENT DES PLAINTES DANS LES MAISONS DE RETRAITE Cet article a été initialement publié dans l édition du printemps/été 2013 du bulletin de nouvelles d ACE Disponible à www.acelaw.ca Les différends

Plus en détail

Section 1. Titre de la procédure : Résolution pacifique des différends pour les élus au CSF

Section 1. Titre de la procédure : Résolution pacifique des différends pour les élus au CSF SECTION 1: CONSEIL SCOLAIRE Titre de la procédure : Résolution pacifique des différends pour les élus au CSF Politique : Selon la politique de gouvernance 2.3 : Code de conduite et en particulier : toutes

Plus en détail

IL EST RÉSOLU D'ADOPTER LE PRÉSENT CODE DE DÉONTOLOGIE: Chapitre I Dispositions générales

IL EST RÉSOLU D'ADOPTER LE PRÉSENT CODE DE DÉONTOLOGIE: Chapitre I Dispositions générales ATTENDU QUE les membres ont adopté lors d une assemblée annuelle tenue le 5 novembre 2013, le présent Code de déontologie abrogeant l ancien Code de déontologie de l Association des massothérapeutes du

Plus en détail

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE OBJECTIFS PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE Considérant la reconnaissance par la Ville de Montréal (ci-après

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique encadrant l utilisation COTE : DG 2013-01 des réseaux sociaux APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 En vigueur le 26 février

Plus en détail

Accord de partenariat

Accord de partenariat Accord de partenariat Cet accord est conclu entre CoachingLabs LLC propriétaire du programme minceur LeBootCamp d une part et [prénoms, nom], ici nommé Affilié, d autre part, pour la participation au programme

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION ÉNONCÉ DE POLITIQUE POLITIQUE DE DÉNONCIATION Canadian Bank Note Company, Limited (la «Société») s est donné pour mission de mener ses affaires en conformité avec les normes les plus rigoureuses en matière

Plus en détail

ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982

ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 PARTIE I CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit

Plus en détail

file://g:\ressources humaines\formulaires VARIÉS\Directive sur le harcèlement a...

file://g:\ressources humaines\formulaires VARIÉS\Directive sur le harcèlement a... Page 1 sur 6 Bureau des ressources humaines Accueil English Directive sur le harcèlement au travail - Fonction publique du Nouveau- Brunswick 1. APPLICATION La présente directive vise tous les membres

Plus en détail

Projet de loi n o 59. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice

Projet de loi n o 59. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 59 Loi édictant la Loi concernant la prévention et la lutte contre les discours haineux et les discours incitant à la violence et apportant

Plus en détail

Les bonnes pratiques sur les médias sociaux LE GUIDE. Entrée

Les bonnes pratiques sur les médias sociaux LE GUIDE. Entrée direction de LA COMMUNICATION Les bonnes pratiques sur les médias sociaux LE GUIDE Entrée Ce document s adresse à vous, collaborateurs du Groupe La Poste, dès lors que : vous participez ou souhaitez participer

Plus en détail

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans.

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Questions/Réponses CATÉGORIE : DISCRIMINATION FONDÉE SUR L ÂGE. Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Faux. Un enfant de moins de 16 ans peut travailler en dehors des heures

Plus en détail

Liste de points à traiter établie avant la soumission du troisième rapport périodique du Sénégal (CAT/C/SEN/3)*

Liste de points à traiter établie avant la soumission du troisième rapport périodique du Sénégal (CAT/C/SEN/3)* Nations Unies Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants Distr. générale 3 août 2010 Français Original: anglais CAT/C/SEN/Q/3 Comité contre la torture

Plus en détail

Kevin O Shea Public Legal Information Association of NL (PLIAN)

Kevin O Shea Public Legal Information Association of NL (PLIAN) Stratégies d éducation des jeunes sur la prévention de la violence Kevin O Shea Public Legal Information Association of NL (PLIAN) PLIAN est un organisme sans but lucratif et de bienfaisance enregistré

Plus en détail

NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes

NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes Les enfants surfent sur internet majoritairement à partir de 8 ans 64%*

Plus en détail

cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité

cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité Pour les jeunes, Internet est un excellent merveilleux d apprentissage,

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE DE HARCÈLEMENT

POLITIQUE EN MATIÈRE DE HARCÈLEMENT POLITIQUE EN MATIÈRE DE HARCÈLEMENT La Fédération canadienne des municipalités (FCM) s engage à assurer un milieu de travail libre de harcèlement, de violence et de discrimination, dans lequel chaque personne

Plus en détail

Le droit criminel en bref

Le droit criminel en bref Le droit criminel en bref Avec le soutien financier de Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement la position officielle du gouvernement de l Ontario. 1 Campagne Femmes ontariennes et droit

Plus en détail

Le droit pénal et la non-divulgation du VIH

Le droit pénal et la non-divulgation du VIH Le droit pénal et la non-divulgation du VIH Comprendre le droit pénal canadien Les sources du droit Au Canada, les crimes sont principalement définis par le Code criminel et, dans une moindre mesure, par

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

Écoles de l Ontario. Code de. Code. conduite

Écoles de l Ontario. Code de. Code. conduite Écoles de l Ontario C Code Code de conduite Introduction L école est un lieu où l on préconise la responsabilité, le respect, la civilité et l excellence scolaire dans un climat d apprentissage et d enseignement

Plus en détail

Examen des marchés publics

Examen des marchés publics Tribunal canadien du commerce extérieur Canadian International Trade Tribunal TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR Examen des marchés publics Tribunal canadien du commerce extérieur Examen des marchés

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL15-020 TITRE : POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 2 février 2015 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI

Plus en détail

Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement

Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement Adoptée : Le 1 er janvier 2005 1. Préambule HEC Montréal reconnaît le droit de tout membre de la communauté

Plus en détail

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 ÉTHIQUE et Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 INTRODUCTION Pourquoi un code d éthique relatif aux violences au travail? Comment un code d éthique peut-il nous aider, nous

Plus en détail

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Internet, mineurs et législation Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Introduction Les principales incriminations et l aggravation des peines liée à l usage des TIC La responsabilité

Plus en détail

Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite -

Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite - Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite - Version 1.0 Principes et lignes directrices des entreprises de NIEDAX GROUP pour un management socialement responsable Page 1 sur 7 Charte des valeurs

Plus en détail

POLITIQUE VENTE ET SERVICE D ALCOOL À L UNIVERSITÉ

POLITIQUE VENTE ET SERVICE D ALCOOL À L UNIVERSITÉ Date d entrée en vigueur : 15 mars 2011 Origine : Vice-rectorat aux services Remplace/amende : 23 septembre 2002 Numéro de référence : VPS-3 Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture.

Plus en détail

du Blog du Parc Condition générales d utilisation Généralité

du Blog du Parc Condition générales d utilisation Généralité Condition générales d utilisation du Blog du Parc Généralité Dans le cadre de la révision de sa Charte, le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes propose un blog permettant de suivre

Plus en détail

La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs

La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs Présentation personnelle 1996-2001 Représentante service à la clientèle pour la Banque Laurentienne du Canada (BLC) pendant mes études

Plus en détail

Note d information à l attention des personnes victimes d une infraction

Note d information à l attention des personnes victimes d une infraction LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de la Justice Note d information à l attention des personnes victimes d une infraction 2010 En vertu de l article 4-1 du Code d instruction criminelle,

Plus en détail

DÉCLARATION DE POLITIQUE SUR LES RESSOURCES HUMAINES

DÉCLARATION DE POLITIQUE SUR LES RESSOURCES HUMAINES DÉCLARATION DE POLITIQUE SUR LES RESSOURCES HUMAINES JANVIER 2014 FERONIA INC (la «Corporation» ou «Société») DÉCLARATION DE POLITIQUE SUR LES RESSOURCES HUMAINES La Déclaration de politique sur les ressources

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

La Déclaration des devoirs et des droits du/de la Journaliste

La Déclaration des devoirs et des droits du/de la Journaliste La Déclaration des devoirs et des droits Schweizer Presserat Preambule Le droit à l information, de même qu à la libre expression et à la critique, est une des libertés fondamentales de tout être humain.

Plus en détail

La définition juridique du crime d agression sexuelle et la détermination de la peine

La définition juridique du crime d agression sexuelle et la détermination de la peine La définition juridique du crime d agression sexuelle et la détermination de la peine J U L I E D E S R O S I E R S P R O F E S S E U R E F A C U L T É D E D R O I T U N I V E R S I T É L A V A L Plan

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE»

CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE» CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE» La Page Facebook «FNE Centre-Val de Loire» a pour objectif de développer une communauté internet conviviale autour des actualités du réseau

Plus en détail

Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois

Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois INTRODUCTION Le projet de loi visant la création d une Charte fédérale

Plus en détail

Voici des exemples de cyberintimidation :

Voici des exemples de cyberintimidation : LEXIQUE COMMUN DÉFINITIONS Cette section est créée dans le but de disposer d un vocabulaire commun à l ensemble des personnes touchées par le plan de prévention et d intervention pour contrer l intimidation

Plus en détail

POLITIQUE CONTRE LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE GARDERIE TOUT-EN-JEUX

POLITIQUE CONTRE LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE GARDERIE TOUT-EN-JEUX POLITIQUE CONTRE LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE GARDERIE TOUT-EN-JEUX Approuvée par le comité de parents lors de la réunion du 15 octobre 2013 1 - Objet : L'objectif premier de cette politique est de prévenir

Plus en détail