Accueil chez l assistante maternelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accueil chez l assistante maternelle"

Transcription

1 Accueil chez l assistate materelle

2 2

3 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est meé par ue aimatrice des relais assistates materelles de la Ville de Brest (RAM) et par ue Puéricultrice de le Protectio Materelle et Ifatile (PMI) du coseil gééral. Il foctioe das le cadre du Projet Educatif Local, projet éducatif partearial auquel participet la CAF, le Coseil Gééral, l Educatio Natioale et la Ville de Brest. Destiés prioritairemet aux assistates materelles ouvellemet agréées, les quelques coseils ci-dessous, issus de l expériece professioelle des assistates materelles, ot pour objectif de faciliter les relatios avec les parets pour u meilleur accueil de l efat. 3

4 Ue relatio sereie etre la famille et l assistate materelle est ue coditio idispesable à u accueil satisfaisat de l efat. Vous trouverez ci-dessous quelques clefs pour qu ue telle relatio s établisse lors des momets importats das l accueil de l efat : lorsque la demade d accueil est formulée, pedat la période d adaptatio de l efat, au quotidie, quad l efat est accueilli, das certaies situatios particulières. 4

5 LA DEMANDE D ACCUEIL Le premier cotact etre la famille et l assistate materelle se fait gééralemet par téléphoe. Il est suivi d ue recotre physique, si les deux parties souhaitet aller plus loi. Das l u et l autre cas, la forme et le to utilisés sot importats. Le paret appelle car il a u besoi d accueil. Le besoi peut être aticipé : le bébé est pas ecore é, ou il viet de aître. Ce besoi peut égalemet iterveir das l urgece : cette otio d urgece peut géérer u stress chez le paret, et quelques fois, certaies maladresses das l expressio de sa demade. Aux questios que poset les parets, vous devrez répodre avec bieveillace. 5

6 2 Les questios des parets : Quelles que soiet les familles, les premiers échages portet souvet sur les sujets suivats : La présetatio du besoi d accueil : âge du bébé, horaires d accueil souhaités, dispoibilité de l assistate aux heures et dates voulues. L agrémet : Etes-vous agréée pour u ou plusieurs efats? Cette questio traduit le plus souvet des préoccupatios des parets : souhait que l assistate s occupe exclusivemet de leur efat, ou au cotraire, voloté que l efat soit élevé avec d autres efats, das u objectif de socialisatio (certaies familles estimet que l efat sera aisi mieux préparé à l etrée à l école) N accueillez-vous pas plus d efats que le ombre autorisé? (sécurité du bébé). Les tarifs pratiqués, évetuellemet. Cette questio est le plus souvet posée lorsque des cotacts ot déjà été pris avec d autres assistates materelles. E foctio des réposes apportées, ue recotre est demadée par les parets. 6

7 2 Quelles réposes? Das ce premier cotact avec les parets, le to et la forme employés sot essetiels : Vous devez, bie etedu, être aimable, mais aussi totalemet dispoible ; si ce est pas le cas (chage d efats, repas, départ immiet) mieux vaut proposer aux parets de le rappeler ultérieuremet. Il coviet esuite de : S itéresser à l efat : demader so âge, so préom, savoir si c est u premier bébé Demader des précisios sur le ombre de jours d accueil par semaie, les horaires approximatifs Orgaiser la recotre : date et heure de redez-vous Si vous avez des aimaux, vous devez e iformer les parets. Das cet etretie téléphoique, quelques erreurs sot à éviter : Termier l etretie téléphoique trop rapidemet : ex : «Je e suis actuellemet pas dispoible mais vous pouvez obteir d autres cotacts auprès de» est préférable à «Je e suis plus dispoible, au revoir». Imposer ses coditios, d emblée. Parler tarif si le paret e pose pas la questio. Efi, mieux vaut attedre le redez-vous pour expliquer sa pratique professioelle. Si le besoi de la famille e correspod pas à la dispoibilité de l assistate materelle, il faut aider le paret e l orietat évetuellemet vers d autres assistates materelles, ou vers u RAM (Relais parets assistates materelles) 7

8 LA PREMIERE RENCONTRE La coditio essetielle pour cette recotre est votre dispoibilité : il est souhaitable de programmer ce redez-vous e l absece des efats déjà accueillis. Quelques règles élémetaires doivet par ailleurs être respectées : La teue vestimetaire doit être correcte. Il est utile de se préseter, et d accueillir les parets avec le sourire. Il est préférable de respecter ue certaie distace : soyez attetive à établir la relatio avec l efat, évetuellemet le predre das vos bras, si vous y êtes ivitée. 8

9 Le coteu de cette recotre est essetiel pour la suite évetuelle de la relatio : Elle doit être u temps d échage sur la motivatio de la demade, sur les attetes des us et des autres. Vous devez parler de vous de faço ouverte, préseter votre famille et expliquer votre faço de travailler auprès des efats. Il est importat d exprimer ce que l o est capable d accepter ou pas. Il vaut mieux refuser que d accepter à cotrecœur Il faut ecourager les parets à poser des questios, à dialoguer. Si vous adhérez à ue associatio d assistates materelles, sigalez-le aux parets. Si la relatio semble s istaller, faites visiter votre domicile ou au mois le lieu réservé à l efat. A la fi de l etretie, vous pouvez coveir d u autre temps de recotre, et échager les coordoées. Si cet etretie a pas permis d aboutir à ue solutio d accueil, vous pouvez réorieter les parets. 9

10 L ADAPTATION Ue fois l accueil décidé, ue période d adaptatio est défiie cojoitemet par les parets et l assistate materelle, pedat laquelle l efat viedra par séqueces progressives pour s habituer à quitter ses parets, s habituer aux lieux et bie sûr aux ouveaux visages. Lorsque l accueil est aticipé, la professioelle orgaise ce temps selo le rythme de l efat, ses dispoibilités et celles des parets. Cette période est importate car l efat, ses parets et l assistate materelle appreet à se coaître. C est l occasio d étudier le projet d accueil de faço très poussée : Ue fiche sur les habitudes de l efat peut être établie. Il e faut pas hésiter à demader aux parets leurs «petits trucs». Pour faciliter l adaptatio, vous pouvez demader d apporter la turbulette de l efat pedat ue quizaie de jours. Le paret doe le 1 er repas pris chez l assistate materelle (cela permet de voir commet le paret s y pred, le portage de l efat, etc.). L importat est de privilégier le dialogue, de chercher esemble des solutios. Il est bo d écouter les parets : «s ils diset des choses, c est qu il y a ue raiso» L assistate materelle se doit d être dispoible pedat cette période et s efforce de rassurer les parets. 10

11 L ACCUEIL AU QUOTIDIEN L accueil de l efat doit être de qualité : vous devez bie aturellemet avoir ue teue correcte, être souriate. Il est préférable que les arrivées et départs soiet écheloés. Lorsque cela est possible, la présece des frères et sœurs est à éviter. Si ce est pas possible, ils restet sous la resposabilité des parets. Cet istat doit se dérouler das le calme et la séréité pour favoriser l accueil idividuel. L accueil au quotidie requiert des qualités professioelles : discrétio, dispoibilité, ouverture, empathie : Dispoibilité relatioelle : vous devez être à l écoute, cofiate. Il est importat égalemet que les horaires du cotrat soiet respectés. Discrétio, respect : le vouvoiemet des parets est préférable : cela permet de se positioer, de savoir dire o. Tolérace : il faut éviter le jugemet, les étiquettes, accepter les parets tels qu ils sot. L assistate materelle doit aussi peser à respecter les besois et la place de sa propre famille. Elle doit savoir s ivestir e trouvat u juste équilibre. 11

12 LES SITUATIONS D ACCUEIL PARTICULIÈRES Certaies situatios : urgece, maladie, écessitet ue attetio particulière. U accueil à caractère exceptioel est u accueil lié à ue situatio particulière de l efat, du paret, ou de l assistate materelle. L efat : il peut s agir d u efat bééficiat d u allaitemet materel, ou qui est e période de sevrage, d u efat hadicapé ou malade, d u efat allergique écessitat u régime alimetaire particulier. Il peut s agir égalemet d u accueil e urgece ( ayat pas doé lieu à ue période d adaptatio) ou d u accueil faisat suite à u coflit assistate materelle-paret employeur. L efat peut coaître des difficultés liées à la séparatio. Le caractère exceptioel peut cocerer le paret : La particularité tiet parfois à la poursuite de l allaitemet materel, ou à la difficulté de la séparatio. Elle peut être liée à la situatio familiale : divorce, coflit, décès d u paret, chômage, problème de saté, difficultés fiacières. Il peut être lié à l assistate materelle : U chagemet d assistate materelle peut être écessaire suite à ue aissace chez l assistate «titulaire», à ue maladie ou u décès, à u coflit avec les parets. 12

13 Voici quelques coseils qui permettet de faire face à ces situatios exceptioelles : Par exemple : Si la mama souhaite allaiter au domicile de l assistate materelle, il est écessaire d échager avec elle, afi que chacue se sete à l aise das cette situatio. Il e faut pas hésiter à demader de l aide à la puéricultrice de secteur ou à ue collègue assistate materelle. E cas de maladie de la mama (dépressio ), u accueil de jour comme de uit peut être demadé. Vous devez predre cotact avec la puéricultrice sur la écessité de la mise e place de cet accueil, de sa durée Si l efat pleure beaucoup, s il e s adapte pas, que vous êtes fatiguée, parleze, échagez. N hésitez pas à vous faire aider. Pour toutes ces situatios difficiles, il est importat de e pas rester seule, de demader coseil et aide auprès des professioels qui vous etouret mais aussi aux collègues assistates materelles qui se retrouvet das le cadre d associatios. 13

14 2 Adresses utiles Cetres Départemetaux d Actio Sociale de Brest (CDAS) CDAS St Marc : 58, rue St-Marc, CDAS Lambézellec : Place de Bretage, CDAS Bellevue : 13, Place Napoléo III, CDAS Rive Droite : 14, rue Alsace-Lorraie, Relais Accueil Parets Assistates Materelles (RAM) Permaeces téléphoiques : - ludi et jeudi : 14h00-16h30 - mardi et mercredi : 9h00-11h30 et Accueil sur redez-vous Maiso de l Eface : 33, rue Sait-Exupéry, Mairie de St Marc : 124 rue de Verdu, Cetre social de Bellevue : 1, rue Pierre Trépos, Cetre social de Pe-Ar-Créach : 13, rue du Professeur Chrétie, Les deux deriers RAM précités serot prochaiemet istallés das les mairies de quartier respectivemet Mairie de Bellevue : et de l Europe : Associatios d Assistates Materelles (AAS) La Capucie, Cetre social de Bellevue, 1, Rue Trépos, La Faradole «Le Mille Pattes», rue de Liège, Les Lapious, Cetre Social de Kérourie, rue du Père Ricard, Les Razmoquets, Lieu d accueil la Rotode,

15 2 Notes persoelles 15

16 DIRECTION EDUCATION ENFANCE SOCIOCULTUREL Petite eface Eface scolarisee Actio associative et Jeuesse Projet educatif local

trouve ton équilibre

trouve ton équilibre trouve to équilibre www.bee-secure.lu FR Trouver so équilibre Es-tu allé à u cocert ou à la piscie récemmet? A quad remote ta derière recotre avec des amis? Combie de temps passes-tu sur les réseaux sociaux?

Plus en détail

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f 6. r e f o r c e m e t P o s i t i f La faço dot o offre u reforcemet positif est plus importate que la quatité. (traductio libre) B.F. Skier Nous avos tous besoi de reforcemet positif. Que ous e soyos

Plus en détail

Sommaire. Edito. Préface. Bien vivre en ville avec un chien Le ramassage individuel Les espaces chiens Les interventions des services municipaux

Sommaire. Edito. Préface. Bien vivre en ville avec un chien Le ramassage individuel Les espaces chiens Les interventions des services municipaux Sommaire Edito Préface Bie vivre e ville avec u chie Le ramassage idividuel Les espaces chies Les itervetios des services muicipaux A l école de la vie caie Où promeer so chie L idetité du chie So alimetatio

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de INNOVATION & EXPÉRIMENTATION 3 MODÉ L I S A T I O N Avec le soutie de SOMMAIRE I. GENÈSE DU PROJET... 2. FONCTIONNEMENT DU DISPOSITIF... 3. ACTEURS DU PROJET ET GOUVERNANCE... 4. PUBLIC CIBLE... 5. MOYENS

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Le facteur f i s c a l

Le facteur f i s c a l Stratégies de plaificatio fiscale de BDO Duwoody s.r.l./ S.E.N.C.R.L. N u m é r o 2008-01 Déclaratios de reveus des particuliers de 2007 Quoi de euf? Questios fiscales e cas de séparatio de cojoits Mise

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci U coseil persoalisé et complet, à votre service Retraite vers ue troisième étape de votre vie libérée de tout souci Ouvros la voie 1 Itroductio 2 Modèle de coseil Raiffeise Vos besois 4 Plaificatio de

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais 2013 / 2014 Après les aées MEP, les aées mis Pour ma mutuelle, je sais où je vais Bieveue das vos aées mis Vos études sot termiées, il vous faut doc passer de votre mutuelle étudiate à ue mutuelle spécialisée

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

Demandes de prêt REER FAQ

Demandes de prêt REER FAQ Demades de prêt REER FAQ Commet soumettre des demades de prêt REER e lige 1. Commet puis-je accéder à l outil e lige? Pour accéder à l outil e lige, redez-vous à l adresse mauvie.ca/pretreer. Etrez votre

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I DRH DE BUSINESS UNIT Formatio itesive à temps plei - Titre certifié par l Etat de iveau I Resposable e Maagemet et Directio des Ressources Humaies Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

Situations particulières Le diabète du sujet âgé

Situations particulières Le diabète du sujet âgé Situatios particulières Le diabète du sujet âgé Les hypoglycémies chez les persoes âgées diabétiques type 2 traitées par Sulfamides hypoglycémiats Tout patiet âgé diabétique de type 2 sous traitemet Sulfamides

Plus en détail

Suggestions d activités d animation de la lecture du magazine

Suggestions d activités d animation de la lecture du magazine Suggestios d activités d aimatio de la lecture du magazie 7A D epuis 2005, le Cetre fraco-otarie de ressources pédagogiques élabore et produit ue ressource qui répod aux besois et aux champs d itérêt des

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

Suggestions d activités d animation de la lecture du magazine

Suggestions d activités d animation de la lecture du magazine Suggestios d activités d aimatio de la lecture du magazie 7B D epuis 2005, le Cetre fraco-otarie de ressources pédagogiques élabore et produit ue ressource qui répod aux besois et aux champs d itérêt des

Plus en détail

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition.

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition. Écoute Service Coseil Trasparece Qualité Accueil Mutualiste Accompagemet Cetre Cetre d optique et d auditio MGEN de MGEN de Paris Paris U cetre d optique ouvert à tous Au service de ses adhérets, le cetre

Plus en détail

à l intention du personnel enseignant aux élèves de maternelle (4-5 ans)

à l intention du personnel enseignant aux élèves de maternelle (4-5 ans) Guide pédagogique sur le thème de la prévetio des icedies à l itetio du persoel eseigat aux élèves de materelle (4-5 as) Service de sécurité icedie de Motréal 2010 Illustratios : Roxae Fourier, Lise Moette

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O pour toute souscriptio (Offre soumise à coditios) MUTUELLE D&O Copilote de votre saté Seiors AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap das les etreprises de Travaux Publics Guide de boes pratiques 2012 Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

Exercices - Variables aléatoires discrètes : corrigé. Variables discrètes finies - Exercices pratiques

Exercices - Variables aléatoires discrètes : corrigé. Variables discrètes finies - Exercices pratiques Variables discrètes fiies - Exercices pratiques Exercice - Loi d u dé truqué - L2/ECS -. X pred ses valeurs das {,..., 6}. Par hypothèse, il existe u réel a tel que P (X k) ka. Maiteat, puisque P X est

Plus en détail

Concours de l Iscae. Épreuve Commune de Mathématiques (2015)

Concours de l Iscae. Épreuve Commune de Mathématiques (2015) Mohiieddie Beayad Cocours de l Iscae Épreuve Commue de Mathématiques (5) Voici l éocé de l épreuve commue de Mathématiques du cocours d etrée à l ISCAE de l aée 5, aisi que l itégralité du corrigé. Les

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Pour prendre soin de vos proches, et de vous-même VIE OPTION AUTONOMIE

Pour prendre soin de vos proches, et de vous-même VIE OPTION AUTONOMIE VIE OPTION AUTONOMIE Pour predre soi de vos proches, et de vous-même Desjardis Assuraces désige Desjardis Sécurité fiacière, compagie d assurace vie. POUR AUJOURD HUI ET DEMAIN L assurace vie permaete

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique Réf. : 126-114015-DE 2016 Nouvelle agece atioale de saté publique Le 25 septembre 2014, la miistre chargée de la Saté m a cofié ue missio de préfiguratio e vue de la créatio d ue agece atioale de saté

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête.

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête. Cliclasolutio Aée 2006/2007 REQUÊTES Utilité des requêtes QUESTIONNER LA BASE DE DONNÉES La foctio classique d'ue requête est de répodre à ue questio sur la base de doées. "Quels sot les cliets habitat

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

hygiène est un ensemble de principes et de pratiques ayant pour but de préserver et d améliorer la santé.

hygiène est un ensemble de principes et de pratiques ayant pour but de préserver et d améliorer la santé. l hygièe 1 techiques d hygièe hygièe est u esemble de pricipes et de pratiques ayat pour but de préserver et d améliorer la saté. L hygièe des locaux L applicatio des règles d hygièe a ue place essetielle

Plus en détail

Orange Graduate Programme. Edition 2016

Orange Graduate Programme. Edition 2016 Orage Graduate Programme Editio 2016 Commet Orage vous rapproche de l essetiel? Editorial Vous êtes passioé(e) par les progrès rapides et multiples du umérique? L Orage Graduate programme, c est pour vous!

Plus en détail

Guide d utilisation de TELUS LinkMC. pour appareils ios

Guide d utilisation de TELUS LinkMC. pour appareils ios Guide d utilisatio de TELUS LikMC pour appareils ios Table des matières Itroductio... 1 Aperçu... 1 Pricipales caractéristiques.... 1 Istallatio du cliet.... 2 Préalables.... 2 Téléchargemet et istallatio

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 2 AU 9 OCTOBRE 2006 - Numéro DÉFINITION DE LA SEMAINE : Stock otio Idice boursier DOSSIER DE LA SEMAINE : Simulatio d u rêt immobilier 2 LES COURS DU JOUR Le jeudi 2 octobre 7 L hebdo Fiace de la

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DEPARTEMENTALES 2015

RECOMMANDATIONS DEPARTEMENTALES 2015 ACCUEILS COLLECTIFS DE MINEURS RECOMMANDATIONS DEPARTEMENTALES 2015 Directio départemetale de la cohésio sociale Service Sport, jeuesse, vie associative et politique de la ville 10 rue Claudius Buard-

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr GUIDE PRATIQUE XEDE SÉJOU TA R s r u e g r e b é h s e d à l attetio www.commuaute-urbaie-aleco.fr sommaire 1. Qu est-ce que la taxe de séjour? 3 2. Qui peut istaurer la taxe de séjour? 3 3. Quelle peut

Plus en détail

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson.

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson. Travaux dirigés G33 Dimesioemet 2 séaces Eseigat : Athoy Busso. Exercice 1 : O cosidère u web switch et 3 serveurs web. Le web switch reçoit les requêtes http proveat des cliets et les répartit de maière

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificate of Advaced Studies Certificat de formatio cotiue Saté et diversités: compredre et pratiquer les approches trasculturelles octobre 2016 > jui 2017 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o

Plus en détail

Comment reconnaître les signes de mauvais traitements et aider les personnes âgées qui sont à risque

Comment reconnaître les signes de mauvais traitements et aider les personnes âgées qui sont à risque «Ce est pas correct!» Voisis, amis et familles u réseau pour les aîés Voisis, amis et familles u réseau pour les aîés Commet recoaître les siges de mauvais traitemets et aider les persoes âgées qui sot

Plus en détail

Chapitre 1 : Les notions de base

Chapitre 1 : Les notions de base Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de

Plus en détail

Parlez l anglais Tout simplement! Formations 2014/2015

Parlez l anglais Tout simplement! Formations 2014/2015 Parlez l aglais Tout simplemet! Formatios 2014/2015 sommaire L équipe.... 4 Modalités de suivi et évaluatio.... 4 Nos formules.... 6 Cours idividuels et cours collectifs....6 Speak Eglish Luch/Breakfast

Plus en détail

Chapitre 1: Calcul des intérêts

Chapitre 1: Calcul des intérêts Chapitre 1: Calcul des itérêts Ce chapitre vise à familiariser le lecteur avec les otios suivates : Itérêt Taux d itérêt omial Taux d itérêt périodique Valeur acquise Valeur actuelle Capitalisatio Le lecteur

Plus en détail

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir Ce que les Afro-Américais atteits de diabète ou d hypertesio artérielle doivet savoir Faites-vous examier pour les maladies réales Natioal Kidey Disease Educatio Program Que puis-je faire pour garder mes

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

Les émotions. Mon corps, espace d intimité. Le corps. Mes relations. Mon corps, espace d intimité 07/10/2014

Les émotions. Mon corps, espace d intimité. Le corps. Mes relations. Mon corps, espace d intimité 07/10/2014 Vie affective et sexuelle des persoes hadicapées metales Particularités et spécificités Les émotios De ombreuses PDM éprouvet des difficultés à compredre les émotios qu elles ressetet, à les exprimer de

Plus en détail

Le vademecum des Services à la Personne

Le vademecum des Services à la Personne ? { Le vademecum des Services à la Persoe Uio Natioale des Cetres Commuaux d Actio Sociale INTRODUCTION Le cotexte de vieillissemet démographique s accompage depuis plusieurs aées d u développemet des

Plus en détail

Avec la collaboration de :

Avec la collaboration de : Avec la collaboratio de : Compredre les besois d iformatio et d éducatio des patiets stomisés Etude qualitative : Sythèse des résultats et propositios d actios B. Crispi, A Kartheuser, A Deccache Uité

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

Séquence 1. Suites numériques

Séquence 1. Suites numériques Séquece Suites umériques Objectifs de la séquece Recoaître des situatios faisat iterveir des suites géométriques ou des suites arithmético-géométriques. Modéliser ces situatios par des suites géométriques

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Le SyStème mag. Nettoyage du sol

Le SyStème mag. Nettoyage du sol FR Le SyStème mag Nettoyage du sol Le Système Mag Cocept U pour tout! Ue chose qui avait ecore jamais existé: avec le Système Mag le support est adapté à tous les modèles de frages. Aisi, il est possible

Plus en détail

Modèle de pointage et correction des dérives

Modèle de pointage et correction des dérives Ges de la Lue Observatoire astroomique de Plougastel Tél : 0 98 40 69 73 http://www.gesdelalue.org Modèle de poitage et correctio des dérives 1. Présetatio du problème Le poitage d u astre par u télescope

Plus en détail

Collège Amiral Lejeune Amiens

Collège Amiral Lejeune Amiens Collège Amiral Lejeue Amies 1 «Tous citoye» au collège Amiral Lejeue Objectif à court terme : Former l esemble des collégies et des persoels du collège au PSC1 Projet pour 2012-2013: - Sessios APS pour

Plus en détail

Juillet 2014. Logimag N 7. Bulletin d informations. www.logiouest.fr

Juillet 2014. Logimag N 7. Bulletin d informations. www.logiouest.fr Logimag Bulleti d iformatios N 7 www.logiouest.fr Juillet 2014 A dapter otre patrimoie aux évolutios démographiques et otammet predre e compte le vieillissemet de os locataires, voici u des objectifs vers

Plus en détail

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES PROBABILITES EXERCICES CORRIGES Vocabulaire des probabilités Exercice. Das chacue de situatios décrites ci-dessous, éocer l évéemet cotraire de l évéemet doé. ) Das ue classe, o choisit deux élèves au

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

AUGMENTEZ VOS CHANCES DE REUSSITE AU DEC

AUGMENTEZ VOS CHANCES DE REUSSITE AU DEC Adré-Paul BAHUON Présidet Jea-Luc SCEMAMA Présidet délégué AUGMENTEZ VOS CHANCES DE REUSSITE AU DEC Les préparatios au DEC proposées par l ASFOREF ot u seul objectif : vous aider à réussir ce diplôme tat

Plus en détail

Le projet personnalisé ou l'engagement dû au bénéficiaire

Le projet personnalisé ou l'engagement dû au bénéficiaire Le projet... e quête de ses Le projet persoalisé ou l'egagemet dû au bééficiaire E matière de projet persoalisé, la pire des choses serait d'affadir la portée de cette otio e écartat l'optio méthodologique

Plus en détail

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires Coceptio : Boréal > 01 48 03 99 99 CPNEFP Commissio Paritaire Natioale pour l'emploi et la Formatio Professioelle de la brache des services fuéraires Sommaire Maagemet gééral du fuéraire Chef d etreprise

Plus en détail

Le groupement d intérêt public pour la rénovation urbaine UNE GOUVERNANCE LOCALE AU SERVICE DU RELOGEMENT. F i c h e d e x p é r i e n c e

Le groupement d intérêt public pour la rénovation urbaine UNE GOUVERNANCE LOCALE AU SERVICE DU RELOGEMENT. F i c h e d e x p é r i e n c e F i c h e d e x p é r i e c e FÉVRIER 2012 MOTS CLÉS : accompagemet social, relogemet, habitat, cadre de vie, gouverace LILLE MÉTROPOLE GIP LMRU 1, rue du Ballo, BP 749 59034 Lille Cedex Tél.: 03 20 21

Plus en détail

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i sessio fo r m a t i o co t i u e u i ve r s i t a i re S iitier à la simulatio avec patiet simulé/stadardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Directio Dresse Elisabeth

Plus en détail