Climats récents. Modélisation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Climats récents. Modélisation"

Transcription

1 J e a nj o uz e l, Di r e c t e urdere c he r c he semé r i t ea ucea La bo r a t o i r ede ssc i e nc e sducl i ma te tde l Env i r o nne me nt/ I PSLVi c e Pr é s i de ntdug r o upe

2 De nombreuses archives pour reconstituer les climats du passé! Accessible! Influencée par le climat! Puisse être datée! Si possible continue Très ancien : Témoignages géologiques Cycles glaciaires-interglaciaires - Sédiments marins - Glaces polaires - Séries polliniques, fossiles - Sédiments lacustres - Stalagmites Climats récents - Cernes d arbres - Coraux - Archives historiques Rôle clé des isotopes (H 2 16 O, HDO, H 2 18 O) Modélisation

3 Age en millions d années Enregistrements fournis à partir de l analyse de sédiments marins! Tendance générale au refroidissement depuis ~ 4,5 milliards d années! La terre boule de glace (entre 76 et 7 puis de 62 et 59 millions d années)! Des enregistrements continus depuis 7 millions d années! L océan profond s est progressivement refroidi depuis 7 millions d années! Succession de périodes glaciaires et interglaciaires depuis ~ 2 millions d années

4 Sahara, il y a 1 ans La terre vue de l espace France, il y a 21 ans La terre glaciaire (il y a 21 ans)

5 Les causes Température CO 2! Géographie! Topographie! Soleil! Atmosphère

6 Rôle clé des isotopes (H 2 16 O, H 2 18 O, HDO)! Plus d isotopes lourds dans la pluie et la neige que dans la vapeur d eau! A chaque étape, la vapeur restante dans le nuage s appauvrit en isotopes lourds! De même pour les précipitations qui en sont issues si bien qu en fin de parcours (régions polaires), la neige est de plus en pauvre en isotopes lourds

7 6 4 2 La teneur en oxygène 18 des glaces polaires Stade est d autant 11.3plus faible qu il fait plus froid stade 11 Temperature au Dome C Niveau de la mer Age en milliers d'années La teneur en oxygène 18 de l océan est d autant élevée que les calottes glaciaires sont importantes

8 En 1976, les enregistrements déduits des sédiments marins confirment la validité de la théorie astronomique (Hays, Imbrie et Shackleton) dite aussi théorie de Milankovich La théorie astronomique

9 Eccentricité Inclinaison Précession Insolation Milankovitch Périodicités de 2 ans 4 ans 1 ans

10 6 4 2 Stade 11.3 Temperature au Dome C Niveau de la mer Age en milliers d'années On retrouve ces mêmes périodicités dans de nombreux enregistrements climatiques couvrant le dernier million d années

11 * * Dans les années 8, les glaces de l Antarctique révèlent un lien très clair entre gaz à effet de serre (gaz carbonique et méthane) et climat. Le rythme des périodes glaciaires est bien déterminé par la position de la Terre sur son orbite mais l effet de serre joue un rôle d amplificateur.

12 + 4% x 2,5 +2% Gaz carbonique : CO 2 Méthane : CH 4 Protoxyde d azote : N 2 O! Plus l effet de serre est important, plus la quantité d énergie disponible pour «chauffer» les composantes du système climatique (atmosphère, océan, glaces et surfaces continentales) augmente.! Il y a 2 ans (période pré-industrielle), elle était en moyenne de 24 W/m 2! Elle avait augmenté d environ 2 W/m 2 depuis le dernier maximum glaciaire! Depuis, elle a augmenté de près de 3 W/m 2 en raison des activités humaines! Près de 75 % des émissions de gaz à effet de sere sont dues au CO 2 (combustibles fossiles pour plus de 8%). Le méthane (CH 4 ) a contribué pour 14 % (rizières, décharges, ruminants,..) et le N 2 O pour 8% (engrais, fumiers, fossiles, ).! La vapeur d eau est le premier gaz à effet de serre

13 Energie Transport routier Industrie Agriculture Sylviculture Résidentiel Tertiaire Autres Transports! Les émissions de gaz à effet de serre sont bien documentées! Elles varient de façon importante d un pays à l autre

14 Température moyenne de la Planète de 188 à L'année 215 a été la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des enregistrements modernes ; 14 mois «record» consécutivement Le Monde (4 août 216): Le climat s est brutalement dégradé en 215

15 Chaleur dans l océan Couverture de neige au printemps Niveau moyen de la mer Minimum de la banquise Arctique 1% : atmosphère ; 93% : océan ; 3% : glaces ; 3% : surfaces Le réchauffement est sans équivoque et sans précédent

16 Les 3 dernières années sont les 3 années les plus chaudes du dernier millénaire

17 -,5 C,5 C 1 C Réchauffement observé Gaz à effet de serre Autres contributions humaines (pollution) Activités humaines Les différentes contributions au réchauffement observé depuis 195 Activité solaire, volcans Variabilité naturelle Une large part de ce réchauffement est du aux activités humaines (95%)

18 Scénario sobre,61 C ! Dans le cas du scénario émetteur, le réchauffement moyen serait en 21 voisin de 5 C par rapport à la période pré-industrielle ! En moins d un siècle notre planète subirait un réchauffement du même Systèmes des Incidences Phénomènes ordre que Événements celui Répartition observé depuis le uniques et météorologiques incidences mondiales particuliers C C menacés extrêmes de grande 5 catégories decumulées risque échelle dernier maximum glaciaire. 1 1 Observée RCP 8,5 (scénario à émissions élevées) Chevauchement RCP 2,6 (scénario d'atténuation à émissions faibles) ,61 C (ºC, par rapport à la période , utilisée en guise d'approximation des niveaux préindustriels) Scénario émetteur 3 (ºC, par rapport à la période ) 5 4 Évolution de la température moyenne 5 (ºC, par rapport à la période , utilisée en guise d'approximation des niveaux préindustriels) (ºC, par rapport à la période ) Évolution de la température moyenne globale 6 de risque supplémentairepar dû au changement climatique! IlDegré se poursuivrait la suite : de 6 à Élevé Indétectable Moyen Très élevé 8 C en 22. Encadré d'évaluation RID.1 Figure 1 Perspective globale des risques liés au climat. Les risques correspondant à chacun des motifs de préoccupation sont indiqués à droite, 2,6 servent à indiquer le risque supplémentaire dû aurcp 8,5 climatique lorsqu'un niveau de température pour des niveaux croissants de changement climatique.rcp Les couleurs changement est atteint, puis maintenu Le risque indétectable (en blanc) indique qu'il n'y aen pas surface d'incidence (entre associée détectable et attribuable au changement climatique. Le risque Évolution de la température moyenne et ) a)ou dépassé. modéré (en jaune) indique que les incidences associées sont à la fois détectables et attribuables au changement climatique avec un niveau de confiance au moins moyen, compte tenu également des autres critères spécifiques aux risques principaux. Le risque élevé32(en rouge) indique que les incidences associées sont graves et de39grande ampleur, en prenant également en compte les autres critères spécifiques aux risques principaux. Le violet, utilisé pour la première fois dans la présente évaluation, indique que tous les critères spécifiques aux risques principaux laissent conclure à un risque très élevé. [Figure 19 4] En guise de référence, la moyenne annuelle globale passée et prévue de la température à la surface du globe est indiquée à gauche, comme dans la figure RID.4. [Figure RC 1, encadré CC-RC; GTI RE5, figures RID.1 et RID.7] Selon la plus longue série disponible de données de température à la surface du globe, le changement observé entre la moyenne de la période et la période de référence du cinquième Rapport d'évaluation ( ) s'établit à,61 C (intervalle de confiance à 5 95 %:,55 à,67 C) [GTI RE5, RID, 2.4], qui est utilisée ici en guise d'approximation du changement de la température globale moyenne à la surface du globe depuis l'ère préindustrielle, c'est-à-dire la période précédant 175 [Glossaires des contributions des GTI et II au cinquième Rapport d'évaluation]. ( C) 2 b) 1,5 1,5,5 1 1, Évolution des précipitations moyennes (entre et )

19

20

L influence des astres sur. le climat terrestre

L influence des astres sur. le climat terrestre L influence des astres sur le climat terrestre Laurent LONDEIX Introduction Le Soleil nous apporte chaleur et lumière. Ses conjonctions avec la Terre donnent le rythme des jours et des nuits, des saisons,

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

Fondements scientifiques du Changement Climatique

Fondements scientifiques du Changement Climatique Module 1 Mai 2015 Fondements scientifiques du Changement Climatique 11.05.2015 Seite 1 Contenu La machine climatique L effet de serre Changements observés dans le climat et dans d autres indicateurs Augmentation

Plus en détail

Les glaces polaires et le

Les glaces polaires et le Les glaces polaires et le changement climatique Pr Roland Souchez Université libre de Bruxelles Roland Souchez Changements environnementaux dans les régions polaires Temperature trend 1982-2004 La

Plus en détail

Changement climatique et la méthode scientifique M. Dittmar Thoiry 13.12.2010

Changement climatique et la méthode scientifique M. Dittmar Thoiry 13.12.2010 Changement climatique et la méthode scientifique M. Dittmar Thoiry 13.12.2010 méthode scientifique: l'ensemble des canons guidant ou devant guider le processus de production des connaissances scientifiques,

Plus en détail

Le climat à travers les âges. Paléoclimat - Julien Barthès - Séminaire Avenir Climatique 12/04/2014 Paris

Le climat à travers les âges. Paléoclimat - Julien Barthès - Séminaire Avenir Climatique 12/04/2014 Paris Le climat à travers les âges 1 Le climat à travers les âges 1. Reconstruire le climat passé et ses moteurs Reconstruire les moteurs du climat Reconstruire les données climatiques 2. Le climat passé Les

Plus en détail

jusque 270 000 ans en arrière : Interglaciaire de Holstein ou Yamouthien -

jusque 270 000 ans en arrière : Interglaciaire de Holstein ou Yamouthien - Les phases antérieures à l'humanité relèvent de la paléoclimatologie. Elle permet de suivre, au fil de la dérive des continents et des glaciations successives, les variations ayant affecté les sols et

Plus en détail

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA CHANGER DE CLIMAT! Climat tropical, climat tempéré, réchauffement climatique, facteurs de climat Peut-être as-tu déjà entendu toutes ces expressions. Mais sais-tu ce qu elles signifient vraiment? Nova,

Plus en détail

Sélection de messages clefs du rapport de synthèse du 5 e rapport d évaluation du GIEC

Sélection de messages clefs du rapport de synthèse du 5 e rapport d évaluation du GIEC Sélection de messages clefs du rapport de synthèse du 5 e rapport d évaluation du GIEC Paris, le 3 novembre 2014 Dans l'attente de la publication de la traduction officielle en langue française sous la

Plus en détail

Évolution climatique durant l Holocène (~ 15 000 ans) Climat du dernier millénaire: l optimum climatique. Évolution des civilisations pendant l Holocl

Évolution climatique durant l Holocène (~ 15 000 ans) Climat du dernier millénaire: l optimum climatique. Évolution des civilisations pendant l Holocl Évolution climatique durant l Holocène (~ 15 000 ans) Évolution des civilisations pendant l Holocl Holocène Présent 2500 4000 5000 6000 Optimum Petit de Age l Holocène Glaciaire Période de Löbben Optimum

Plus en détail

Plan 12 semaines dont 11 utilisables, 1 pour les exposés (8*1/2h). 1. Cours Diaporama + Croissance linéaire/exponentielle, modèle logistique.

Plan 12 semaines dont 11 utilisables, 1 pour les exposés (8*1/2h). 1. Cours Diaporama + Croissance linéaire/exponentielle, modèle logistique. Plan 12 semaines dont 11 utilisables, 1 pour les exposés (8*1/2h). 1. Cours Diaporama + Croissance linéaire/exponentielle, modèle logistique. Prise en main Xcas. Energie : Calcul unités. Tableur. 2. Ellipse,

Plus en détail

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe:

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe: Science et technologie ST Univers Terre et espace Nom: groupe: Tiré d'observatoire, Julie Trottier, Avril 2012 1. Les minéraux Les minéraux (un minéral) sont des éléments ou des composés chimiques qui

Plus en détail

COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015

COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015 COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015 Myriam Maestroni CEO Economie d Energie, SAS Présidente FONDATION E5T Auteur de l ouvrage: Comprendre

Plus en détail

Colloque «Enseignement des sciences à l école primaire : Education à l environnement pour un développement durable»

Colloque «Enseignement des sciences à l école primaire : Education à l environnement pour un développement durable» Colloque «Enseignement des sciences à l école primaire : Education à l environnement pour un développement durable» Conférence de Michel Petit - membre de l Académie des sciences Le changement climatique

Plus en détail

Les enquêtes de l ADEME

Les enquêtes de l ADEME Les enquêtes de l ADEME (Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie) L ADEME efectue chaque année depuis 2000 une enquête par sondage sur les représentatons sociales de l efet de serre et

Plus en détail

PRESENTATION ET DEBAT

PRESENTATION ET DEBAT Réchauffement Climatique Mairie de MASSY Agenda 21 PRESENTATION ET DEBAT Gaël CALLENS Est-ce que la terre chauffe vraiment? Les Constats Depuis 1950, la terre s est réchauffée de 0,9 C, passant de 14 C

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges grammaire 4. Corriges vocabulaire 5. Corriges conjugaison 6. Corriges orthographe 7. Corriges Lecture

Plus en détail

Surdose de CO 2 : Nos villes sont-elles prêtes? Agence Locale de l Energie et du Climat de Plaine Commune

Surdose de CO 2 : Nos villes sont-elles prêtes? Agence Locale de l Energie et du Climat de Plaine Commune Agence Locale de l Energie et du Climat de Plaine Commune Surdose de CO 2 : Nos villes sont-elles prêtes? Bouleversements climatiques : nous n avons pas d ours polaire, mais nous sommes concernés. En 2013,

Plus en détail

Le Changement Climatique

Le Changement Climatique Le Changement Climatique Pr. Jean-François DOUSSIN Objectif Parler du changement climatique Hors de toute polémique C est a dire en partant des bases scientifiques Pour cela commençons par parler du climat

Plus en détail

Les pollutions dues aux combustibles fossiles :

Les pollutions dues aux combustibles fossiles : Les pollutions dues aux combustibles fossiles : Les pollutions directes : Il y a des milliers de morts chaque année et beaucoup de personnes malades (asthme, cancers, etc) à cause de la pollution de l

Plus en détail

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau. Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE, ST-STE, 4 e secondaire La lithosphère La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Plus en détail

Modélisation Restitution des contributions au(x) forum(s)

Modélisation Restitution des contributions au(x) forum(s) Modélisation Restitution des contributions au(x) forum(s) Forum Modélisation : 8 contributions Nombreuses contributions dispersées dans d autres forums Gerhard Krinner (LGGE), Gilles Garric (Mercator-Océan),

Plus en détail

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique Bilan radiatif de la Terre et changement climatique François-Marie Bréon Chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Unité Mixte CEA-CNRS La Machine Climatique Atmosphère Système

Plus en détail

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Méthodes d étude et projections Serge Planton Météo-France, CNRM/GAME Projections climatiques à l échelle planétaire Projections climatiques

Plus en détail

Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation

Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation Niveau Durée Objectif Cycle 3 6 ième -5 ième 1 heure Nombre d enfants 15 à 30 Découvrir comment les scientifiques ont mis en évidence la réalité

Plus en détail

Le rayonnement. Fiche réalisée par L. Borrel (ENM/RP), Y. Esnault (SaE) inspirée du cours de E. Celhay (ENM/EGM)

Le rayonnement. Fiche réalisée par L. Borrel (ENM/RP), Y. Esnault (SaE) inspirée du cours de E. Celhay (ENM/EGM) Le rayonnement Fiche réalisée par L. Borrel (ENM/RP), Y. Esnault (SaE) inspirée du cours de E. Celhay (ENM/EGM) Importance du rayonnement en météorologie Les mouvements qui animent les enveloppes fluides

Plus en détail

Changement Climatique (1/2) : Qu est-ce que c est?

Changement Climatique (1/2) : Qu est-ce que c est? Dossier pédagogique 3 Langues, géographie, sciences, histoire Changement Climatique (1/2) : Qu est-ce que c est? plus de 100 ans de recherches scientifiques Changement climatique, Effet de serre, gaz à

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Bienvenue dans Clim Way Martinique! Quelques rappels scientifiques

Bienvenue dans Clim Way Martinique! Quelques rappels scientifiques Le Guide Les changements climatiques L effet de serre additionnel perturbe le climat de la planète : augmentation de la température moyenne, modification des précipitations, fonte de la banquise, élévation

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

LE CLIMAT et nous. Photo : ThinkStock

LE CLIMAT et nous. Photo : ThinkStock LE CLIMAT et nous Le climat de notre planète a toujours évolué. Mais depuis 150 ans environ l être humain joue un rôle de plus en plus important dans ces variations Photo : ThinkStock / Le climat et nous

Plus en détail

La COP 21 & Haïti HAÏTI PREND RACINE INFOGRAPHIE

La COP 21 & Haïti HAÏTI PREND RACINE INFOGRAPHIE La COP 21 & Haïti LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE QU EST CE QUE LA COP 21? LES ENJEUX DE LA COP 21 LES OBJECTIFS DE L ACCORD LA CONTRIBUTION D HAÏTI LA COOPERATION DE LA FRANCE HAÏTI PREND RACINE INFOGRAPHIE

Plus en détail

Quel est le lien entre toutes ces énergies????

Quel est le lien entre toutes ces énergies???? Quel est le lien entre toutes ces énergies???? Comment l Homme utilise l énergie lumineuse? A. Une inégale répartition de l énergie solaire en fonction de la latitude Manuel Nathan seconde Répartition

Plus en détail

Bienvenue dans Clim Way Paris!

Bienvenue dans Clim Way Paris! Quelques rappels scientifiques L effet de serre naturel En se réchauffant grâce au rayonnement solaire, la Terre émet de la chaleur vers l espace. Si toute cette chaleur s échappait il ferait environ 18

Plus en détail

L économie des politiques climatiques Le 30 Janvier 2013 Le Climat et la Science

L économie des politiques climatiques Le 30 Janvier 2013 Le Climat et la Science CNRS - Université Pierre et Marie Curie - Université Versailles/Saint-Quentin, Université Denis Diderot, Université Paris XII, CEA - CNES - Ecole Polytechnique - Ecole Normale Supérieure - IRD LATMOS -

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Parcours élèves Correction Jusqu à la 4 è D E V E L O P P E M E N T 2 0 1 5 U R A B L E Département éducation formation Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr

Plus en détail

Le changement climatique en Savoie :

Le changement climatique en Savoie : Le changement climatique en Savoie : Quels impacts déjà visibles? Comment lutter contre le changement climatique? Avec le soutien L effet de serre 3 Un constat : la planète se réchauffe! 4 Corrélation

Plus en détail

kit pédagogique changements sur les climatiques

kit pédagogique changements sur les climatiques kit pédagogique sur les changements climatiques - Édition 2015 présentation à télécharger Troisième édition - Mars 2015 Rédacteur Simon Coquillaud, Chargé de mission Information-Communication au Réseau

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Le réchauffement climatique est-il d origine humaine? Les contre-arguments astronomiques

Le réchauffement climatique est-il d origine humaine? Les contre-arguments astronomiques Le réchauffement climatique est-il d origine humaine? Les contre-arguments astronomiques Le réchauffement climatique actuel est-il important, durable et dangereux ou bien faible et transitoire? Est-il

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Énergie et climat: deux enjeux corrélés.

Énergie et climat: deux enjeux corrélés. Énergie et climat: deux enjeux corrélés. Bernard Parisse January 16, 2007 1 Introduction Nous sommes maintenant fréquemment informés par les médias des questions énergétiques, en particulier depuis la

Plus en détail

CHANGEMENTS CLIMATIQUES 2013

CHANGEMENTS CLIMATIQUES 2013 CHANGEMENTS CLIMATIQUES 2013 Les éléments scientifiques Résumé à l intention des décideurs GT I CONTRIBUTION DU GROUPE DE TRAVAIL I AU CINQUIÈME RAPPORT D ÉVALUATION DU GROUPE D EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL

Plus en détail

Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre?

Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? I- Les objets du système solaire Activité : Les objets du système solaire (Livre p12-13-14-15) Observations de photos et participation

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT II LE RAYONNEMENT SOLAIRE Introduction : Le soleil est une étoile. La fusion thermonucléaire de l hydrogène en hélium lui fournit toute son énergie,

Plus en détail

Volcanisme et tectonique des plaques

Volcanisme et tectonique des plaques Volcanisme et tectonique des plaques Le volcanisme Le volcanisme est un phénomène naturel menaçant, mais il peut être aussi fascinant. Pour certaine civilisation, l attraction des volcans est grande. Elle

Plus en détail

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese www.scotese.com chris@scotese.com Introduction Christopher SCOTESE de l Université du Texas est l'auteur

Plus en détail

INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE

INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES A L ECOLE INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE Les changements climatiques a l'ecole 1 OBJECTIFS Á la fin de cette session, le participant sera capable

Plus en détail

Etat des lieux. Diagnostic de la situation existante à Profondeville en matière de Développement Durable. Page 15

Etat des lieux. Diagnostic de la situation existante à Profondeville en matière de Développement Durable. Page 15 Etat des lieux Diagnostic de la situation existante à Profondeville en matière de Développement Durable Page 15 Chapitre 1 : Une certaine approche des problèmes de consommation d énergie à Profondeville

Plus en détail

Introduction à la dynamique du climat

Introduction à la dynamique du climat Introduction à la dynamique du climat Didier Swingedouw didier.swingedouw@u-bordeaux1.fr http://dods.ipsl.jussieu.fr/dssce/public_html/gdpublic.html Qu est-ce que le climat? Définition du climat Larousse

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR?

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR? 1800 CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS, QUEL CLIMAT FUTUR? PARIS-MONTSOURIS, LA MÉMOIRE DU CLIMAT PARISIEN Depuis 1872, différents paramètres

Plus en détail

L ozone stratosphérique

L ozone stratosphérique Livret sur l environnement 2013 L ozone stratosphérique Marie-Lise Chanin I - Questions les plus fréquentes Qu est-ce que l ozone et où se situe-t-il dans l atmosphère? L ozone est un gaz qui est naturellement

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Reliefs et climats du monde

Reliefs et climats du monde Reliefs et climats du monde Matière : Géographie Domaine : Regard sur le Monde Séance 1 Quels sont les reliefs mondiaux? CM2! Objectif(s) de la séance :! Connaître les caractéristiques des reliefs du monde

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Par Lucie Vincent 1 et Enric Aguilar 2 1 Climate Research Division, Environment Canada, Toronto, Canada

Plus en détail

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Sciences 9M1Ch11 2011-2012 NOM: 1 Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Section 11.1: Le Soleil et son influence

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET TRANSITION ENERGETIQUE : quelles conséquences locales, quelles ressources promouvoir, quels usages ré-orienter?

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET TRANSITION ENERGETIQUE : quelles conséquences locales, quelles ressources promouvoir, quels usages ré-orienter? CHANGEMENT CLIMATIQUE ET TRANSITION ENERGETIQUE : quelles conséquences locales, quelles ressources promouvoir, quels usages ré-orienter? 15 février 2012 Conférence de prospective n 2 page 1 Le Schéma de

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS CERTIFIÉS ET CONCOURS D ACCÈS À DES LISTES D APTITUDE (CAFEP)

CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS CERTIFIÉS ET CONCOURS D ACCÈS À DES LISTES D APTITUDE (CAFEP) Repère à reporter sur la copie SESSION DE 28 CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS CERTIFIÉS ET CONCOURS D ACCÈS À DES LISTES D APTITUDE (CAFEP) Section : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE COMPOSITION

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE 1, 2, 3 Soleil!!! TITRE Rappels historiques - 1644 : Descartes imagine que le Soleil est une étoile comme les autres - Vers 1850, certains imaginent que le Soleil est constitué de charbon, mais sa durée

Plus en détail

Abécédaire Physique des pôles

Abécédaire Physique des pôles Abécédaire Physique des pôles Albédo C est le rapport entre l énergie solaire réfléchie par un corps et l énergie solaire reçue par ce même corps. Son échelle est de 0 (= pour un objet noir) à 1 (= pour

Plus en détail

Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Le défi du changement climatique Glaciers en fonte, élévation du niveau de la mer, diminution des ressources

Plus en détail

Histoire des transports - Annexe 4 : Cartes questions

Histoire des transports - Annexe 4 : Cartes questions - Annexe 4 : Cartes questions Que doit-on porter pour se protéger d une chute de vélo? Un casque, et éventuellement des genouillères et coudières. Que doit-on avoir sur son vélo pour avertir d un danger?

Plus en détail

À la rencontre d espaces plus lointains

À la rencontre d espaces plus lointains séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Paysages de ville Habiter une ville séance 1 Voici les cinq plus grandes villes françaises. Compare-les. À ton avis, pourquoi ces villes se sont-elles développées à ces endroits

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION Année de référence : 211 Page : 1 / 12 SOMMAIRE I. GENERALITES... 3 A. INTRODUCTION 3 B. OBJECTIFS 3 II. LA METHODE BILAN CARBONE... 4 A.

Plus en détail

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AU SUJET DE LA SCIENCE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE MISE À JOUR 2008

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AU SUJET DE LA SCIENCE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE MISE À JOUR 2008 QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AU SUJET DE LA SCIENCE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE MISE À JOUR 2008 QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AU SUJET DE LA SCIENCE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE Mise à jour 2008 Section de l

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Institut Français Mayence, le 5 mars 2015 Vincent Moron Aix-Marseille Université CEREGE, UM 34 CNRS moron@cerege.fr

Plus en détail

Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON

Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON Olympiades de la Chimie 14 octobre 2015 Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON SOMMAIRE 1) Le changement climatique : responsabilité des gaz à effet de serre, et notamment

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Michel Tissot L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13320-2 2 E ÉDITION SOMMAIRE Z SOMMAIRE Avant-propos GÉNÉRALITÉS 2 Chapitre 1 Le solaire : l énergie

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

La lithosphère et l hydrosphère

La lithosphère et l hydrosphère La lithosphère et l hydrosphère Verdicts et diagnostics Verdict CHAPITRE 6 STE Questions 1 à 36, A à D. 1 LA LITHOSPHÈRE (p. 184-200) 1. Observez l illustration ci-contre. a) Nommez les différentes couches

Plus en détail

Climat : vers le point de rupture?

Climat : vers le point de rupture? Climat : vers le point de rupture? Nouvelles données scientifiques sur la crise climatique BRIEFING Avril 2009 Climat : vers le point de rupture? Nouvelles données scientifiques sur la crise climatique

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE CORRIgé fiche élève ce2 - cm1 - cm2 UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE J'APPROFONDIS J OBSERVE Observe la vidéo puis réponds aux questions ECJS SÉANCE 2 - VOYAGER = POLLUER SCIENCES J'OBSERVE a) Que rejettent

Plus en détail

LES ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

LES ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE LES ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE FORUM 5 décembre «CHANGEMENT CLIMATIQUE : AGIR LOCAL, AGIR GLOBAL» Espace Mendès France Amandine LOEB, Directrice de l Agence Régionale pour l Evaluation environnement

Plus en détail

«Le climat, ma planète et moi!», un projet d éducation au développement durable à l école primaire.

«Le climat, ma planète et moi!», un projet d éducation au développement durable à l école primaire. «Le climat, ma planète et moi!», un projet d éducation au développement durable à l école primaire. David WILGENBUS 1*, Nathalie BOIS-MASSON 2, Alain CHOMAT 3 1 Ecole normale supérieure La main à la pâte

Plus en détail

INTRODUCTION A NASA WORLD WIND UN OUTIL POLYVALENT

INTRODUCTION A NASA WORLD WIND UN OUTIL POLYVALENT INTRODUCTION A NASA WORLD WIND UN OUTIL POLYVALENT Ce document n est qu une introduction aux multiples fonctions que propose le logiciel Nasa World Wind, et propose quelques pistes d exploitation pédagogique

Plus en détail

COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ.

COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ. COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ. LE CO 2 AU CŒUR DE L ENVIRONNEMENT EDF est très impliqué dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. EDF s engage à une communication

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES)

Émissions de gaz à effet de serre (GES) Les émissions de gaz à effet de serre (GES) d origine humaine perturbent l équilibre énergétique radiatif du système formé par la Terre et l atmosphère. Elles amplifient l effet de serre naturel, avec

Plus en détail

Quand le climat se dérègle

Quand le climat se dérègle Quand le climat se dérègle L ours blanc, Manitoba,Canada Une espèce adaptée à l environnement arctique L ours polaire (Ursus maritimus), le plus grand des carnivores terrestres, est une espèce au sommet

Plus en détail

Climats du passé : l apport des forages profonds dans les glaces polaires par Valérie Masson-Delmotte

Climats du passé : l apport des forages profonds dans les glaces polaires par Valérie Masson-Delmotte Climats du passé : l apport des forages profonds dans les glaces polaires par Valérie Masson-Delmotte Résumé - Depuis les années 1960, la communauté des «carottages dans les glaces» a produit une moisson

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Module 1 Introduction générale g. à la PEB. Performance Energétique des Bâtiments. Formation conseiller PEB

Module 1 Introduction générale g. à la PEB. Performance Energétique des Bâtiments. Formation conseiller PEB Module 1 Introduction générale g à la PEB Performance Energétique des Bâtiments Introduction Contenu 1. Le contexte de la PEB L ordonnance Le conseiller 2. Environnement énergétique Accès et prix de l

Plus en détail

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire PETR Midi-Quercy Synthèse Consommation d énergie finale Unité Résidentiel/tertiaire Industrie Transport routier Agriculture Total Territoire Ktep 36 4 40 nr 80 Territoire GWh 420 44 468 nr 933 Part de

Plus en détail

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Fatima Driouech et Atika Kasmi Le travail effectué par l équipe de la DMN, dans le cadre du projet et durant cette première période,

Plus en détail

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme L 2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme Lors de sa formation, il y a 4,6 milliards d années, la terre ne possédait pas d atmosphère. Il a fallu plusieurs millions d années pour

Plus en détail

SOMMAIRE. 1- La Terre dans le système solaire...2. 1-1- Le système solaire : localisation...2. 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire...

SOMMAIRE. 1- La Terre dans le système solaire...2. 1-1- Le système solaire : localisation...2. 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire... Chapitre 1 Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? SOMMAIRE 1- La Terre dans le système solaire...2 1-1- Le système solaire : localisation...2 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire...2

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale Communiqué de presse - Mardi 28 juillet 2009 Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale A la suite de la conférence d experts sur la Contribution Climat Energie, Michel

Plus en détail