DOCUMENT DE PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE PLURIANNUELLE (DPBEP)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOCUMENT DE PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE PLURIANNUELLE (DPBEP)"

Transcription

1 Tél : Fax : BP ; 302 COTONOU ROUTE DE L AEROPORT DOCUMENT DE PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE PLURIANNUELLE (DPBEP)

2 DPBEP Document institué par la loi organique N du 27/09/2013 portant loi des finances Principal document support du débat d orientation du budget de l Etat, gestion 2018 Champ de couverture : Administration centrale, collectivités locales, entreprises publiques et sécurité sociale Présente la situation économique, les perspectives et les options de politique économique 2

3 SOMMAIRE 1. Situation économique et financière sur la période Perspectives économiques et financières sur la période

4 1. Situation économique et financière sur la période

5 Situation économique et financière (1/12) Croissance économique Taux de croissance (%) 4,1 5,4 Taux d investissement (% du PIB) 26,7 29,3 Contributions sectorielles (%) Primaire 0,5 1,1 Secondaire 1,5 1,6 Tertiaire 2,1 2,7 5

6 Le taux de croissance de l activité en 2017 sera porté par : 1 la hausse de la production agricole en lien avec la poursuite de la mise en place des semences améliorées et des engrais de bonne qualité 2 la hausse de l activité d égrenage de coton et le dynamisme du secteur de la transformation agro-industrielle 3 L amélioration de l offre d énergie électrique et le lancement des chantiers de construction d infrastructures 4 La hausse du trafic au Port de Cotonou 5 La lutte contre la fraude et l évasion fiscale 6

7 Situation économique et financière (3/12) Inflation Un taux d inflation globalement contenu dans la norme communautaire 9,0% 8,0% 7,0% 6,0% 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 1,0% -2,0% 7,9% 6,7% 2,7% 2,2% 2,1% 2,1% 1,3% 1,0% 0,3% 0,0% ,0% ,8% ,1% 7

8 Situation économique et financière (4/12) Finances Publiques Un déficit budgétaire en baisse en 2016 par rapport à 2015 RÉALISATION Recettes totales 780,8 819,5 745,7 Recettes Fiscales 701,2 713,1 641,1 Douanes 362,1 345,7 288,5 Impôts 339,1 367,4 352,6 Recettes non fiscales 79,5 106,4 104,6 Dépenses totales et prêts nets 916, , ,2 Dépenses de personnel 317,4 343,4 353,8 Pensions et bourses 67,5 75,0 78,4 Transferts courants 146,4 249,5 185,5 Autres dépenses 103,9 141,1 100,1 Investissement public 249,6 376,9 299,6 Contribution budgétaire 114,6 216,6 178,5 Ressources extérieures 135,1 160,3 121,1 Intérêts sur la dette 18,3 36,3 63,3 Prêts nets 13,5 20,2 5,5 Solde budgétaire global, dons compris (en % PIB) -1,9-8,0-6,2 8 8

9 Situation économique et financière (5/12) Retour sur 2017 Rappel du tableau d équilibre de la Loi de finances 2017 OPERATIONS BUDGETAIRES OPERATIONS RESSOURCES CHARGES BUDGET GENERAL Recettes Totales du Budget général Dépenses du Budget Général Dont dépenses en capital Budget annexe et autres budgets Comptes d'affectation spéciale SOLDE BUDGETAIRE GLOBAL SOLDE BUDGÉTAIRE HORS PIP OPERATIONS DE TRESORERIE BESOIN DE FINANCEMENT Charges de Trésorerie Solde budgétaire global RESSOURCES DE FINANCEMENT Produit des cessions d'actifs 0 0 Emission de dettes à moyen et long terme Remboursement de prêts et d'avance du Trésor Variation des dépôts des correspondants du Trésor 0 0 Tirage sur FMI 0 0 Autres ressources de trésorerie TOTAL GLOBAL DE LA LOI DES FINANCES

10 Situation économique et financière (6/12) Retour sur 2017 Programme avec le FMI Au sens où on l entend, le Bénin n est pas dans une situation nécessitant une mise sous programme avec le FMI Toutefois, le Gouvernement a voulu rompre avec la tradition et convenir d un Programme avec le Fonds pour : o démontrer la bonne gouvernance des finances publiques o maintenir la confiance de la communauté internationale o envoyer des signaux forts aux investisseurs o d assurer la célérité des montages financiers Toutefois, le Gouvernement compte dépasser les objectifs de recettes du FMI afin d atteindre les prévisions de dépenses de la Loi de Finances

11 Situation économique et financière (7/12) Prévisions FMI 2017 RESSOURCES OPERATIONS BUDGETAIRES Charges BUDGET GENERAL Recettes Totales du Budget général Dépenses du Budget Général Dont dépenses en capital Budget annexe et autres budgets Comptes d'affectation spéciale SOLDE BUDGETAIRE GLOBAL SOLDE BUDGÉTAIRE HORS PIP OPERATIONS DE TRESORERIE BESOIN DE FINANCEMENT Charges de Trésorerie Solde budgétaire global RESSOURCES DE FINANCEMENT Produit des cessions d'actifs 0 Emission de dettes à moyen et long terme Remboursement de prêts et d'avance du Trésor 947 Variation des dépôts des correspondants du Trésor 0 Tirage sur FMI 0 Autres ressources de trésorerie TOTAL GLOBAL DE LA LOI DES FINANCES

12 80,0 Situation économique et financière (8/12) Dette Le taux d endettement est maîtrisé et compatible avec les dispositions communautaires 70,0 60,0 50,0 49,5 54,3 40,0 42,4 30,0 26,7 25,3 30,5 20,

13 Situation économique et financière (9/12) Situation des entreprises et offices d Etat Il est noté une nette amélioration de la situation financière des entreprises entre 2016 et Graphique 1 : Subventions et contribution au budget des entreprises publiques Graphique 2 : Subventions et contribution au budget des offices d Etat ,8 134, ,0 65, ,0 47, ,5 60, ,1 92, ,2 86, ,5 22, ,2 82,7 0,0 20,0 40,0 60,0 80,0 100,0 120,0 140,0 160,0 0,0 20,0 40,0 60,0 80,0 100,0 Contribution Subventions Subventions Impôts et taxes 13

14 Situation économique et financière (10/12) Au niveau des collectivités locales Amélioration de l effort public : Hausse des transferts publics de 31,3 milliards FCFA en 2014 à 41,5 milliards FCFA en 2017, soit une progression de 32,6% Hausse des dépenses des communes : De 58,5 milliards FCFA en 2014 à 70,7 milliards FCFA en 2016, soit une hausse de 20,9% 14 14

15 Situation économique et financière (11/12) Sécurité sociale Une situation financière robuste de la CNSS avec un excédent moyen annuel de 58,3 milliards FCFA sur la période ,0 100,0 97,4 109,7 99,5 102,8 80,0 60,0 40,0 37,6 59,8 57,3 52,4 38,1 61,4 48,1 54,7 20,0 0, Produits Charges Resultats 15

16 Situation économique et financière (12/12) Sécurité sociale Des résultats déficitaires du FNRB de l ordre de 40 milliards FCFA par an mais une amélioration est notée à partir de ,0 60,0 57,1 68,7 69,6 65,9 40,0 20,0 23,0 26,1 23,8 25,4 0,0-20, ,0-60,0-34,1-42,6-45,9-40,5 Produits Charges Resultats 16

17 2. Perspectives Economiques et Financières

18 Perspectives Economiques et Financières (1/11) Contexte d élaboration du budget Mise en œuvre du Programme d Actions du Gouvernement et sa publication 2- Signature avec le FMI d un nouveau Programme Economique et Financier 18

19 Perspectives Economiques et Financières (2/11) Objectif de la politique économique Relancer de façon durable le développement économique et social du Bénin 19

20 Perspectives Economiques et Financières (3/11) Trois piliers retenus au PAG 1- Consolidation de la démocratie de l Etat de droit et de la bonne Gouvernance; 2- Engagement de la transformation structurelle de l économie ; 3- Amélioration des conditions de vie des populations. 20

21 Perspectives Economiques et Financières (4/11) Un taux de croissance robuste à moyen terme 7,5 7,0 7,0 7,1 7,3 6,5 6,0 6,0 6,0 6,3 6,7 5,5 5,0 5,4 4,5 4,0 4,0 3,5 3, Référence Alternatif 21

22 Perspectives Economiques et Financières (5/11) Quelques facteurs de croissance sur la période Accélération des réformes portuaires Amélioration de l offre d énergie Intensification des travaux de construction d infrastructures socioéconomiques Rénovation du potentiel touristique Diversification de l agriculture (PAG) Croissance soutenue Développement de l économie numérique 22

23 Perspectives Economiques et Financières (6/11) Incertitudes Politique commerciale et de change du Nigéria Fluctuations du cours du pétrole Survenance de problèmes climatiques 23

24 Perspectives Economiques et Financières (7/11) Perspectives des finances publiques B.N Proj Proj Proj Recettes totales 884,6 949, ,0 1212,0 Fiscales 780,0 835,2 950, ,2 Recettes douanières 370,0 377,0 427,9 479,3 Recettes des Impôts 410,0 458,2 522,3 595,9 Non fiscales 10 4,6 113,7 125,8 136,8 Trésor 68,0 76,0 84,0 92,0 Dépenses totales et prêts nets 1670,2 1297, ,7 1377,8 Dépenses courantes 810,1 847,5 90 9,7 967,2 Dépenses de personnel 352,3 378,0 406,5 442,0 Pensions et bourses 88,9 93,9 99,1 104,7 Transferts courants 165,5 170,0 172,0 186,0 Autres dépenses 99,7 102,5 110,5 113,2 I nvestissement 860,1 449,9 40 0,0 410,6 Contributions budgétaires 619,4 246,9 178,9 194,6 Financements extérieurs 240,8 203,0 221,1 216,0 Solde primaire (définition étroite) -441,2-42,3 10 9,0 171,5 Intérêts 103,7 103,1 121,6 121,3 Prêts nets (- = remboursement) 0,0 0,0 0,0 0,0 Déficit global, hors dons (base ordonnancement) -785,6-348,4-233,7-165,8 Variation d'arriérés -10,0-10,0-10,0-10,0 Paiements en rapprochements 0,0 0,0 0,0 0,0 Déficit global (base caisse) En % du PI B -795,6-358,4-243,7-175,8 Recettes totales 15,6 16,0 16,8 17,4 Solde budgétaire global, base ordonnancement, dons com pris -12,3-4,0-1,9-0,8 En % des Recettes fiscales M asse Salariale 45,2 45,3 42,8 41,1 24

25 Perspectives Economiques et Financières (8/11) Perspectives des finances locales Objectifs 1- transférer d ici 2021, 15% du budget national aux communes ; 2- Atteindre les cibles prioritaires des ODD par des investissements à la base ; 3- Renforcer l assistance conseil, les contrôles et audits ; Tableau: Recettes et dépenses des communes Postes variation 2020/2018 Recettes totales dont : 80,9 85,2 90,1 11,4 Propres 25, ,8 Transferts 55 57,2 60,1 9,3 Dépenses totales dont : 75,1 74,6 74,6-0,7 Fonctionnement 35 33,5 33,5-4,3 Investissement 40,1 41,1 41,1 2,5 4- Mettre en place un dispositif de surveillance du transfert des compétences et des ressources aux communes. Source : CONAFIL 25

26 Perspectives Economiques et Financières (9/11) Au niveau des entreprises et offices d Etat, une amélioration est attendue en raison de la poursuite des mesures en cours Mesures en cours Mesures nouvelles Elaboration de contrats d objectifs + instaurer un dialogue périodique de gestion avec les entreprises publiques Professionnalisati on de la fonction d administrateur Relecture des cadres légaux des entreprises et offices améliorer l implication de l Etat dans la préparation et la tenue des Conseils d Administration. transmettre et l évaluation des lettres de mission aux directeurs généraux 26

27 Perspectives Economiques et Financières (10/11) Perspectives de la sécurité sociale 80,0 65,9 66,2 66,8 67,6 FNRB 60,0 40,0 25,4 40,4 40,3 40,1 Perspectives en matière de sécurité sociale 20,0 0,0-20, ,0-60,0-40,5-25,8-26,6-27,5 Consolidation de l excédent de la CNSS Amélioration de la situation financière du FNRB Charges Produits Résultats PRODUITS 105,5 108,3 119 CNSS CHARGES 48,2 50,5 55,6 RESULTAT (EXCEDENT) 57,3 57,8 63,4 27

28 Perspectives Economiques et Financières (11/11) Une stratégie d endettement orientée vers la réduction du coût de la dette et l atténuation des risques de change et de refinancement Eléments de la stratégie Recours prioritaire aux emprunts concessionnels et à ceux libellés en euro afin de réduire le risque de change. Recours prudent aux bailleurs non traditionnels pour le financement de projets hautement rentables. Orienter les émissions sur le marché intérieur vers des titres de maturité longue (10 ans) afin de réduire le risque de refinancement. 28

29 Je vous remercie 29

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 CONSEIL MUNICIPAL 3 FEVRIER 2016 BILAN FIN 2015 «Effet-ciseau» évité Pour éviter cet effet «ciseau», il faut limiter la hausse des dépenses (malgré l inflation, la

Plus en détail

o Des facteurs positifs avec la baisse du pétrole, la baisse de l euro, une politique monétaire accommodante conduite par la BCE.

o Des facteurs positifs avec la baisse du pétrole, la baisse de l euro, une politique monétaire accommodante conduite par la BCE. Art. 107 4è «Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le maire présente au conseil municipal, dans un délai de deux mois précédant l'examen du budget, un rapport sur les orientations budgétaires,

Plus en détail

Les principaux indicateurs économiques et financiers du Bénin Sources : Commission de l'uemoa, Comité de convergence et BCEAO, Septembre 2004

Les principaux indicateurs économiques et financiers du Bénin Sources : Commission de l'uemoa, Comité de convergence et BCEAO, Septembre 2004 La République du BENIN s'allonge sur 750 km entre le Nigeria à l'est, le Togo à l'ouest, le Burkina et le Nigeria au Nord. Elle possède une facade maritime de 125 km sur le Golfe de Guinée. Superficie:

Plus en détail

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES DES FINANCES PUBLIQUES

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES DES FINANCES PUBLIQUES Royaume du Maroc TRESORERIE GENERALE DU ROYAUME BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES DES FINANCES PUBLIQUES PRINCIPALES TENDANCES A fin avril 2013 et en comparaison avec la même période de 2012, l exécution

Plus en détail

BANQUE D ALGERIE. Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie

BANQUE D ALGERIE. Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie BANQUE D ALGERIE 1 Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie Présenté par : Achari-Djokic Branka Séminaire continental de l ABCA Mai 2015

Plus en détail

Budget Citoyen. 9ème édition du Colloque International sur : «La Modernisation de l Administration Publique et la Gouvernance»

Budget Citoyen. 9ème édition du Colloque International sur : «La Modernisation de l Administration Publique et la Gouvernance» Royaume du Maroc MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DU BUDGET 1 Budget Citoyen 9ème édition du Colloque International sur : «La Modernisation de l Administration Publique et la Gouvernance»

Plus en détail

(p)

(p) II.3. SECTEUR MONETAIRE ET FINANCIER II.3.1. RESSOURCES ET EMPLOIS DU SYSTEME BANCAIRE Les ressources du système bancaire (950.480,4 contre 840.466,9 MBIF) se sont accrues presque au même rythme que celui

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2015 EN BREF

LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2015 EN BREF République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi UN BUDGET EN PHASE AVEC LE PSE : Le budget 2015 est élaboré en parfaite cohérence avec le Plan Sénégal Emergent (PSE), cadre unique de référence de la politique

Plus en détail

Bamako - Mali. Séminaire sur la gestion de la trésorerie de l Etat. de la gestion de la trésorerie de l Etat. Jean Gustave Sanon

Bamako - Mali. Séminaire sur la gestion de la trésorerie de l Etat. de la gestion de la trésorerie de l Etat. Jean Gustave Sanon AFRITAC de louest l Ouest Bamako - Mali Séminaire sur la gestion de la trésorerie de l Etat Lomé, du 07 au 11 février 2011 Les cadres technique et institutionnel de la gestion de la trésorerie de l Etat

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 Contexte national Objectif de réduction du déficit public : 3 % du PIB à horizon 2017 (3,3 % en 2016) : 50 milliards d économie sur 2015-2017 dont réduction des concours

Plus en détail

Benin : Lettre d intention, Mémorandum de politique économique et financière, et Protocole d accord technique

Benin : Lettre d intention, Mémorandum de politique économique et financière, et Protocole d accord technique Fonds monétaire international Benin : Lettre d intention, Mémorandum de politique économique et financière, et Protocole d accord technique Le 7 août 2013 On trouvera ci-après une Lettre d intention du

Plus en détail

L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL

L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL AGENCE DE DEVELOPPEMENT MUNICIPAL L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL 1 Rappel : Projets antérieurs au PAC 1972-1er Projet Urbain Objectif : produire 15 200 parcelles

Plus en détail

Ninth DMFAS Advisory Group Meeting

Ninth DMFAS Advisory Group Meeting Ninth DMFAS Advisory Group Meeting Geneva, 14-15 November 2013 Expériences des pays avec le système SYGADE : Cas du Burkina Faso par M. Boukaré ZOUANGA Directeur de la Dette Publique du Burkina Faso The

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Année 215) Banque Centrale de Tunisie Janvier 216 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Le Fonds Monétaire International (FMI) a révisé, le mois courant, à la baisse

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE L ENDETTEMENT DU TOGO. Association Veille Economique

PROBLEMATIQUE DE L ENDETTEMENT DU TOGO. Association Veille Economique PROBLEMATIQUE DE L ENDETTEMENT DU TOGO Impact sur l économie togolaise Association Veille Economique SOMMAIRE Contexte Rapports du FMI Dette publique du Togo La dette publique globale Structure de la dette

Plus en détail

Processus de Planification basée sur les OMD:

Processus de Planification basée sur les OMD: Processus de Planification basée sur les OMD: Expériences du Niger Lusaka, octobre novembre 2007 Plan de l exposé Contexte Stratégie de Développement Accéléré et de Réduction de la Pauvreté: SDRP (2008-2012)

Plus en détail

LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions?

LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions? LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions? Abderrahim BOUAZZA Directeur de la Supervision Bancaire La microcrédit dans la région: un secteur encadré et orienté vers le tissu

Plus en détail

COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DES DECISIONS DES CONSEILS COMMUNAUTAIRES DE L ANNEE 2015

COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DES DECISIONS DES CONSEILS COMMUNAUTAIRES DE L ANNEE 2015 COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DES DECISIONS DES CONSEILS COMMUNAUTAIRES DE L ANNEE 2015 Conseil communautaire du 14/04/2015 Ordre du jour : - Vote des taux d imposition 2015 - Approbation du Compte Administratif

Plus en détail

Suite de prise de note du cours des finances internationales BY : AYOUZMED

Suite de prise de note du cours des finances internationales BY : AYOUZMED Suite de prise de note du cours des finances internationales BY : AYOUZMED IV- sources de financement d un déficit : 1)-les investissements directs : il se traduit par la création d une filiale.il est

Plus en détail

OPTIMISER LES RETOMBÉES DE LA FACILITATION DES ÉCHANGES EN TERMES DE DÉVELOPPEMENT

OPTIMISER LES RETOMBÉES DE LA FACILITATION DES ÉCHANGES EN TERMES DE DÉVELOPPEMENT Forum régional de l OCDE OPTIMISER LES RETOMBÉES DE LA FACILITATION DES ÉCHANGES EN TERMES DE DÉVELOPPEMENT Martin ABEGA Secrétaire Exécutif GICAM martinabega@yahoo.fr LA PERSPECTIVE DU SECTEUR PRIVÉ Environnement

Plus en détail

Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE)

Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) 1. 1 Rappel : calcul et règles d affectation du CICE. 2. 2 Montant du CICE 2013, valorisation et lignes directrices d utilisation. 3. 3 Le contexte

Plus en détail

LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES

LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES CHAPITRE 4 Présentation - Définitions 40 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 42 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

projet de la mandature en cohérence avec une trajectoire budgétaire d équilibre

projet de la mandature en cohérence avec une trajectoire budgétaire d équilibre Préambule Le Budget Primitif de la Région pour l année 2013 est un budget équilibré pour répondre aux attentes des Réunionnais avec deux axes majeurs : > une dynamique économique, avec les grands chantiers,

Plus en détail

L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré

L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré FICHE PAYS ESPAGNE : UNE BATAILLE PERDUE D AVANCE? Département analyse et prévision L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré tous les efforts en termes de finances publiques et de réformes

Plus en détail

ARCHEOLOGIES. Maison de la Culture 2 Rue du Collège MONTAUBAN. Exercice du 01 janvier 2015 au 31 décembre 2015

ARCHEOLOGIES. Maison de la Culture 2 Rue du Collège MONTAUBAN. Exercice du 01 janvier 2015 au 31 décembre 2015 ATHOS TARN ET GARONNE ZI ALBASUD Tél : 0563917580 82000 Montauban Fax : E-mail : ARCHEOLOGIES Maison de la Culture 2 Rue du Collège 82000 MONTAUBAN Exercice du 01 janvier 2015 au 31 décembre 2015 APE :

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie du Nouveau-Brunswick en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 31,9 milliards de dollars PIB par habitant : 42 200 $ Population : 756 000 habitants Exportations et importations

Plus en détail

Table des matières. A. Modalités techniques limitées des finances publiques classiques

Table des matières. A. Modalités techniques limitées des finances publiques classiques Table des matières Préface................................................... 5 Avant-propos............................................. 9 Principales abréviations utilisées............................

Plus en détail

Loi de finances initiale pour Récapitulation et répartition des crédits initiaux et des emplois autorisés du budget annexe : Journaux officiels

Loi de finances initiale pour Récapitulation et répartition des crédits initiaux et des emplois autorisés du budget annexe : Journaux officiels Loi de finances initiale Récapitulation et répartition des crédits initiaux et des emplois autorisés du budget annexe : Sommaire Tableau d équilibre 2 Récapitulations des évaluations des recettes 3 Récapitulations

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROSPECTIVE FINANCIERE DE LA COMMUNE SAINT JULIEN EN GENEVOIS 20 octobre 2015 Jean-Pierre COBLENTZ Rozenn LE CALVEZ STRATORIAL FINANCES wwwstratorial-financesfr Les Tours Gamma - Tour A 193 rue de Bercy

Plus en détail

Avis. Le compte administratif 2009 de la Région Alsace

Avis. Le compte administratif 2009 de la Région Alsace Avis Le compte administratif 2009 de la Région Alsace Avis du 22 juin 2010 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés des Communes, des Départements et des Régions, Vu les articles

Plus en détail

1. LE CONTEXTE NATIONAL

1. LE CONTEXTE NATIONAL Préambule Note préparatoire au DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 La tenue d un débat d orientations budgétaires dans les deux mois précédant le vote du budget est obligatoire pour les communes de plus

Plus en détail

Débat d Orientation Budgétaire

Débat d Orientation Budgétaire Débat d Orientation Budgétaire 2012 Conseil Communautaire 9 février 2012 1 2 3 Le contexte national et local Le bilan de 2011 Les Plans Pluriannuels d Investissement 4 La prospective financière et les

Plus en détail

Ville de Montréal Processus budgétaire 2011

Ville de Montréal Processus budgétaire 2011 Ville de Montréal Processus budgétaire 2011 Présentation à l intention des membres de la Commission municipale des finances Direction des stratégies et transactions immobilières Le 11 mai TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Paris, le 8 avril Tessi en bref. Synthèse de l année Analyse des résultats Perspectives Eléments boursiers

Paris, le 8 avril Tessi en bref. Synthèse de l année Analyse des résultats Perspectives Eléments boursiers Paris, le 8 avril 2004 Tessi en bref Synthèse de l année 2003 Analyse des résultats 2003 Perspectives 2004 Eléments boursiers 11 1 L acquisition et la capture de données N 1 en France Le traitement de

Plus en détail

Présentation des comptes 2014 de l'etat de Genève

Présentation des comptes 2014 de l'etat de Genève de la République et canton de Genève Présentation des comptes 2014 de l'etat de Genève Mardi 31 mars 2015 www.ge.ch/finances Comptes individuels Compte de fonctionnement résultat 2014 à l'équilibre Comptes

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du projet de budget pour 2016 et du projet de loi de programmation financière pluriannuelle pour la période 2015-2019 Novembre 2015 Structure de l évaluation

Plus en détail

Flash conjoncture à fin décembre 2011.

Flash conjoncture à fin décembre 2011. % Population (milieu de l'année 10 3 ) 35 978 36 300 * Taux de croisance en volume du PIB (%) 3,3 2,6 ** Taux de croissance en volume du PIB hors Hydrocarbures (%) 6,0 5,8 ** Le PIB (Mds US $) 161,9 197,9

Plus en détail

2011-2012 Perspectives économiques

2011-2012 Perspectives économiques 2011-2012 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours de l année

Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours de l année Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours de l année 2012 --------- AVRIL 2013 2 SOMMAIRE 1 EVOLUTION DU SECTEUR REEL ET DES PRIX... 3 2 EVOLUTION DU SECTEUR EXTERIEUR...

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2015

RÉSULTATS ANNUELS 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2015 Jean-Pierre SANCIER Directeur Général Stanislas LEMOR Directeur Général Délégué 18 mars 2016 2015 CONFORME À NOS OBJECTIFS DE CROISSANCE ET DE PERFORMANCE CA impacté par la baisse

Plus en détail

Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre 2016

Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre 2016 République du Benin Ministère de l Economie et des Finances Caisse Autonome d Amortissement Direction de la Stratégie USER CERTIFIEE ISO 9001-2008 Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre

Plus en détail

BAROMÈTRE ANNUEL SUR LA SITUATION BUDGÉTAIRE ET FINANCIÈRE DES MAIRES ET DES PRESIDENTS D EPCI

BAROMÈTRE ANNUEL SUR LA SITUATION BUDGÉTAIRE ET FINANCIÈRE DES MAIRES ET DES PRESIDENTS D EPCI BAROMÈTRE ANNUEL SUR LA SITUATION BUDGÉTAIRE ET FINANCIÈRE DES MAIRES ET DES PRESIDENTS D EPCI Fiche technique du sondage Sondage exclusif CSA / Association des maires de France / Caisse d Epargne réalisé

Plus en détail

Productivité Portrait de la situation au Canada et implications pour le cadre stratégique.

Productivité Portrait de la situation au Canada et implications pour le cadre stratégique. Productivité Portrait de la situation au et implications pour le cadre stratégique. Direction des politiques économique et fiscale Novembre 2010 Aperçu de la présentation Tendances récentes et contexte

Plus en détail

Maintenir et développer un réseau durable. Budget 2015 et PTI Comité plénier Ville de Québec 16 décembre 2014

Maintenir et développer un réseau durable. Budget 2015 et PTI Comité plénier Ville de Québec 16 décembre 2014 Maintenir et développer un réseau durable Budget 2015 et PTI 2015-2017 Comité plénier Ville de Québec 16 décembre 2014 Introduction Deux exercices intégrés Volonté du RTC Maintenir la qualité de service

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS DU PREMIER SEMESTRE 2016

CHIFFRES CLÉS DU PREMIER SEMESTRE 2016 CHIFFRES CLÉS DU PREMIER SEMESTRE 2016 (en M ) S1 2015 S1 2016 (1) Variation à changes constants Variation à changes courants Chiffre d affaires hors taxes 37 739 36 289 +2,2% -3,8% Chiffre d affaires

Plus en détail

ENTREPRENEURIAT Cours n 7 S6 FSR Business plan

ENTREPRENEURIAT Cours n 7 S6 FSR Business plan ENTREPRENEURIAT Cours n 7 S6 FSR.2013 Business plan Structure type d un BP : 1. Page de garde (logo, base line). 2. Page 2 :sommaire, suivi des remerciements (éventuellement) 3. Présentation du projet

Plus en détail

Bilan Région Haute-Normandie

Bilan Région Haute-Normandie Bilan Région Haute-Normandie Population au 01/01/2014 1 851 909 habitants Economie PIB 2013 51,6 Md 27 864 / habitant +0,1% en moyenne depuis 2000 Emploi 2013 702 800-0,7% depuis 2000 Taux de chômage 2014

Plus en détail

DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE HAUTE NORMANDIE ET DU DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME

DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE HAUTE NORMANDIE ET DU DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE HAUTE NORMANDIE ET DU DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME EDITORIAL DU DIRECTEUR La tenue des comptes et le conseil financier, budgétaire et fiscal des collectivités

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS Road Show Paris Kepler Cheuvreux 15 avril 2016

RÉSULTATS SEMESTRIELS Road Show Paris Kepler Cheuvreux 15 avril 2016 RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015-2016 Road Show Paris Kepler Cheuvreux 15 avril 2016 2 Road Show Paris, 15 avril 2016, Résultats semestriels 15-16 UN 1 er SEMESTRE DYNAMIQUE LES TEMPS FORTS DU SEMESTRE Continuité

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2014 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2014

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2014 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2014 DEBAT DEBAT D ORIENTATION D ORIENTATION BUDGETAIRE 2014 BUDGETAIRE 2014 2 prévisionnel paramètres financiers de la ville en fin d année 2013 Dépenses de fonctionnement sous contrôle, mais des recettes

Plus en détail

Communiqué Beaucaire, le 30 avril 2014 RESULTATS ANNUELS Conversion des dettes FRN et OBSAR et sortie du Redressement Judiciaire

Communiqué Beaucaire, le 30 avril 2014 RESULTATS ANNUELS Conversion des dettes FRN et OBSAR et sortie du Redressement Judiciaire Communiqué Beaucaire, le 30 avril 2014 RESULTATS ANNUELS 2013 1- Conversion des dettes FRN et OBSAR et sortie du Redressement Judiciaire - La dette de la société est passée de 567,4 millions d euros au

Plus en détail

Projet de Budget primitif Ville et Département de Paris

Projet de Budget primitif Ville et Département de Paris Projet de Budget primitif 2014 - Ville et Département de Paris DEPENSES RECETTES Contribution du Département au FNGIR 892 M Recettes reversées au FNGIR 892 M Fonctionnement Dépenses de gestion 6 440 M

Plus en détail

RAPPORT DE KENNISTHON POUSSE, TRESORIER FEDERAL

RAPPORT DE KENNISTHON POUSSE, TRESORIER FEDERAL RAPPORT DE KENNISTHON POUSSE, TRESORIER FEDERAL Le bilan 2015 ressort déficitaire. Il est important de différencier les éléments financiers qui constituent ce résultat. Un effort conséquent de restructuration

Plus en détail

La revue financière Publication du ministère des Finances

La revue financière Publication du ministère des Finances La revue financière Publication du ministère des Finances Faits saillants Ministère des Finances Canada Décembre 2013 : excédent budgétaire de 1,1 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 1,1 milliard

Plus en détail

communiqué de presse Budget primitif et taux de fiscalité 2015 * IFER : imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux Finances

communiqué de presse Budget primitif et taux de fiscalité 2015 * IFER : imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux Finances Budget primitif et taux de fiscalité 2015 Le Budget Primitif 2015 sera présenté en Conseil Communautaire le 19 mars prochain et fait suite aux orientations budgétaires présentées le 12 février dernier.

Plus en détail

COMITE REGIONAL d'equitation RHONE ALPES

COMITE REGIONAL d'equitation RHONE ALPES COMITE REGIONAL d'equitation RHONE ALPES PARC DU CHEVAL LE LUIZARD 01150 CHAZEY SUR AIN COMPTES ANNUELS ARRÊTÉ AU 31/08/2015 NINET-FAURE Catherine Page 1 SOMMAIRE Pages Sommaire 2 Attestation 3 Règles

Plus en détail

VERSION CITOYENNE DU DOCUMENT DE PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE PLURIANNUELLE

VERSION CITOYENNE DU DOCUMENT DE PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE PLURIANNUELLE République du Bénin Fraternité Justice Travail --------------Ministère de l Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation --------------Direction Générale des Affaires économiques --------------Direction

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Sélection des structures en fonction des transferts. 4. II. Vote et adoption des budgets.. 5

SOMMAIRE. I. Sélection des structures en fonction des transferts. 4. II. Vote et adoption des budgets.. 5 SOMMAIRE INTRODUCTION I. Sélection des structures en fonction des transferts. 4 II. Vote et adoption des budgets.. 5 III. Analyse de l exécution budgétaire.. 5 1) Analyse du recouvrement des produits..6

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2016 ASSOCIATION :

DEMANDE DE SUBVENTION 2016 ASSOCIATION : DEMANDE DE SUBVENTION 2016 ASSOCIATION : CCAS DE BESANCON 9 rue Picasso BP 2039 25050 Besançon Cedex Tél. : 03 81 41 21 21 Fax : 03 81 52 92 56 Référent Administration Générale Tél : 03 81 41 21 68 DEMANDE

Plus en détail

Volume 7, numéro 1 10 août 2012

Volume 7, numéro 1 10 août 2012 ISSN 1715-2690 Volume 7, numéro 1 10 août 2012 AU 31 MAI 2012 Note au lecteur : Rapports pour l année 2012-2013 Comme l an dernier, le premier rapport des opérations financières de 2012-2013 présente les

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée)

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée) Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 23 septembre 2015 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre

Plus en détail

DOSSIER de DEMANDE de SUBVENTION Nom de l Association :...

DOSSIER de DEMANDE de SUBVENTION Nom de l Association :... DOSSIER de DEMANDE de SUBVENTION 2017 Nom de l Association :.... 1 DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT ANNEE 2017 1 ère DEMANDE RENOUVELLEMENT SECTEUR D ACTIVITE Sport Culture (Plusieurs secteurs d

Plus en détail

République de Côte D Ivoire PRESENTATION DU PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT

République de Côte D Ivoire PRESENTATION DU PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT République de Côte D Ivoire PRESENTATION DU PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT 2012-2015 Dès 1960, la Côte d Ivoire a choisi le libéralisme économique et organisé son développement, à travers la mise en œuvre

Plus en détail

La situation d ensemble des finances publiques (à fin janvier 2015)

La situation d ensemble des finances publiques (à fin janvier 2015) La situation d ensemble des finances publiques (à fin janvier 2015) PRÉSENTATION Le programme de stabilité transmis par la France à la Commission européenne en avril 2014 prévoyait de ramener le déficit

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES DU 1 er TRIMESTRE

CHIFFRE D AFFAIRES DU 1 er TRIMESTRE CHIFFRE D AFFAIRES DU 1 er TRIMESTRE 2015-2016 13 janvier 2016 INFORMATIONS PRÉVISIONNELLES Cette présentation contient des informations pouvant être réputées informations prévisionnelles, telles que des

Plus en détail

Chapitre 6 : Les limites à l efficacité des politiques économiques. A. Quels sont les couts liés au financement de la politique budgétaire?

Chapitre 6 : Les limites à l efficacité des politiques économiques. A. Quels sont les couts liés au financement de la politique budgétaire? Chapitre 6 : Les limites à l efficacité des politiques économiques. I) Les limites de la politique budgétaire. A. Quels sont les couts liés au financement de la politique budgétaire? 1. L emprunt source

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25: COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 429 II. LISTE DES TABLEAUX... 429 III. PRESENTATION... 430 IV. METHODOLOGIE... 430 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 430 Chapitre 25:

Plus en détail

Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours du 1 er semestre de l année

Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours du 1 er semestre de l année Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours du 1 er semestre de l année 2014 --------- SEPTEMBRE 2014 SOMMAIRE 1 EVOLUTION DU SECTEUR REEL ET DES PRIX... 4 2 - EVOLUTION

Plus en détail

ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD

ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD 1 ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD ANNEXE 2.1. : COMPOSITION DES TITRES DU COMPTE DE RESULTAT PREVISIONNEL PRINCIPAL (CRPP) CHARGES TITRE 1 : CHARGES DE PERSONNEL 621 Personnel extérieur à

Plus en détail

Financement des projets boisénergie

Financement des projets boisénergie Financement des projets boisénergie Stéphane COUSIN - CIBE 10 décembre 2015 Rencontre des animateurs bois-énergie Montpellier (34) Financement des projets boisénergie I. Quels sont les besoins de financement?

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 202 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES ER SEMESTRE 202 : CHIFFRE D AFFAIRES : 5,5 MILLIARDS D EUROS (+2) RÉSULTAT NET : 278 MILLIONS D EUROS (-29), IMPACTÉ PAR BOUYGUES TELECOM CARNET DE COMMANDES

Plus en détail

Thème 2. LA TENUE DE LA COMPTABILITE GENERALE ET LA PRODUCTION DES ETATS DE SYNTHESE. Par M. Inspecteur des Régies Financières (Trésor) MINFI/DGTCFM

Thème 2. LA TENUE DE LA COMPTABILITE GENERALE ET LA PRODUCTION DES ETATS DE SYNTHESE. Par M. Inspecteur des Régies Financières (Trésor) MINFI/DGTCFM Thème 2. LA TENUE DE LA COMPTABILITE GENERALE ET LA PRODUCTION DES ETATS DE SYNTHESE Par M. Inspecteur des Régies Financières (Trésor) MINFI/DGTCFM INTRODUCTION 03 objectifs principaux assignés à la comptabilité:

Plus en détail

Financement de la protection sociale. Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017

Financement de la protection sociale. Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017 Financement de la protection sociale Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017 Ressources Les ressources de la PS se répartissent en 3 catégories

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION B U D G E T A I R E FAITS MARQUANTS EN 2015, ET IMPACTS SUR LES PROCHAINS EXERCICES

RAPPORT DE PRESENTATION B U D G E T A I R E FAITS MARQUANTS EN 2015, ET IMPACTS SUR LES PROCHAINS EXERCICES RAPPORT DE PRESENTATION B U D G E T A I R E _ Vous avez débattu et pris connaissance du rapport d orientation budgétaire lors de la séance du 2 mars 2016, et la commission des Finances s est dûment tenue

Plus en détail

Bulletin du FMI. L Afrique subsaharienne entretient la croissance dans un monde incertain

Bulletin du FMI. L Afrique subsaharienne entretient la croissance dans un monde incertain Bulletin du FMI PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES RÉGIONALES L Afrique subsaharienne entretient la croissance dans un monde incertain Bulletin du FMI en ligne 12 octobre 2012 La croissance de l Afrique subsaharienne

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA FILIERE CACAO EN CÔTE D IVOIRE «Programme Quantité-Qualité- Croissance (2QC)»

PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA FILIERE CACAO EN CÔTE D IVOIRE «Programme Quantité-Qualité- Croissance (2QC)» PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA FILIERE CACAO EN CÔTE D IVOIRE «Programme Quantité-Qualité- Croissance (2QC)» PLAN DE PRESENTATION CONTEXTE 1- CONTENU DU PROGRAMME 2QC 2- LA PLATEFORME

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : MMES et MM les Agents comptables 26/05/98 - des Caisses Primaires d'assurance

Plus en détail

FÖRDERGELDER. Programmation des fonds européens Séance d information : 10 février 2015

FÖRDERGELDER. Programmation des fonds européens Séance d information : 10 février 2015 FÖRDERGELDER Programmation des fonds européens 2014-2020 Séance d information : 10 février 2015 Le cadre financier européen Nouvelles opportunités de financement Programme 2014-2020 L Union européenne

Plus en détail

Table des matières Demand- Aggregate supply)... 88

Table des matières Demand- Aggregate supply)... 88 Table des matières Introduction... 3 Chapitre 1 - DÉFINITIONS ET ORGANISATION DE L ÉTAT... 5 1. Définitions :... 5 1.1. Quelques apports fondamentaux :... 5 1.2. L État et la Nation :... 10 a) Définition

Plus en détail

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent 1 - Une diminution de l épargne pour la première fois depuis 6 ans Si on neutralise les effets de la suppression des contingents communaux

Plus en détail

Résultats Annuels 2012

Résultats Annuels 2012 Résultats Annuels 2012 31 janvier 2013 Bernard Arnault Excellente performance en 2012 Croissance organique des ventes de 9 % Base de comparaison élevée Forte dynamique aux Etats-Unis et bonne progression

Plus en détail

Sommaire. Faits marquants. Performances financières du Groupe. Performances par division. Perspectives

Sommaire. Faits marquants. Performances financières du Groupe. Performances par division. Perspectives 11 décembre 2014 Sommaire 1 Faits marquants 2 Performances financières du Groupe 3 Performances par division 4 Perspectives 2 Objectifs financiers atteints ou dépassés Croissance du CA 6,5 % (3,9 % de

Plus en détail

SFAP. Bilan Association 1. Présenté en Euros. Période du 01/01/2015 au 31/12/ AVENUE EMILE ZOLA PARIS. Cabinet Certus & Associés

SFAP. Bilan Association 1. Présenté en Euros. Période du 01/01/2015 au 31/12/ AVENUE EMILE ZOLA PARIS. Cabinet Certus & Associés 106 AVENUE EMILE ZOLA 75015 PARIS Bilan Association 1 Présenté en Euros Période du 01/01/2015 au 31/12/2015 BILAN ACTIF Exercice clos le ACTIF 31/12/2015 Exercice précédent 31/12/2014 (12 mois) (12 mois)

Plus en détail

FAITS MARQUANTS AU 30 SEPTEMBRE 2016

FAITS MARQUANTS AU 30 SEPTEMBRE 2016 Résullttatts du 3 èèmee ttriimesttre 2016 ett 9 moiis 2016 Paris, le 9 novembre 2016 SOMMAIRE Faits marquants au 30 septembre 2016 2 Analyse des activités 3 Finance et trésorerie 4 Analyse du compte de

Plus en détail

Gestion de la dette publique et Rôle de l Avocat

Gestion de la dette publique et Rôle de l Avocat CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION EN AFRIQUE DES AVOCATS FRANCOPHONES Gestion de la dette publique et Rôle de l Avocat Appolinaire HOUENOU Expert en gestion de la dette CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2015

RÉSULTATS ANNUELS 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2015 PROFIL 2 PÔLES D ACTIVITÉ 18 ème groupe mondial (1) 1 er indépendant en France AÉROPORTUAIRE 511 agences 30 000 clients 220 000 intérimaires délégués TRAVAIL TEMPORAIRE & RECRUTEMENT

Plus en détail

compte rendu de gestion budgétaire Monnaies et médailles

compte rendu de gestion budgétaire Monnaies et médailles 1 9 9 9 compte rendu de gestion budgétaire Monnaies et médailles COMPTE-RENDU DE GESTION BUDGÉTAIRE Monnaies et médailles Sommaire I - AGRÉGAT UNIQUE : MONNAIES ET MÉDAILLES...4 A. MISSIONS ET OBJECTIFS...

Plus en détail

NOTE SUR LA CONVERGENCE DU BURKINA FASO AU TITRE DES CRITERES DE L UEMOA SUR LA PERIODE ET PERSPECTIVES 2013

NOTE SUR LA CONVERGENCE DU BURKINA FASO AU TITRE DES CRITERES DE L UEMOA SUR LA PERIODE ET PERSPECTIVES 2013 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES *************** COMITE NATIONAL DE POLIQUE ECONOMIQUE BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice ***************** NOTE SUR LA CONVERGENCE DU BURKINA FASO AU TITRE DES

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2016 en quelques chiffres. (Loi de finances initiale)

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2016 en quelques chiffres. (Loi de finances initiale) LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2016 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2016 (art. 57 de la loi de finances initiale pour 2016) RECETTES FISCALES

Plus en détail

Résultats semestriels 2013

Résultats semestriels 2013 Fady Khallouf Directeur Général le 29 août 2013 1 Sommaire Revue opérationnelle Offre publique d achat en cours , producteur d électricité d origine éolienne Technologie éolienne terrestre performante,

Plus en détail

LEGISLATION PETROLIERE, LES INCITATIONS ET LA STRATEGIE POUR ATTIRER LES INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR

LEGISLATION PETROLIERE, LES INCITATIONS ET LA STRATEGIE POUR ATTIRER LES INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR LEGISLATION PETROLIERE, LES INCITATIONS ET LA STRATEGIE POUR ATTIRER LES INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR Novembre 2015 JOURNEES MINIERES ET PETROLIERES 2015 LAMINE ALEXIS DEMBELE DIRECTEUR AUREP SOMMAIRE

Plus en détail

Paritra Malagasy zary Ohabolana

Paritra Malagasy zary Ohabolana Echange d expériences Paritra Malagasy zary Ohabolana PMO du PND de Madagascar Nairobi, Avril 2015 Vision Madagascar, une nation moderne et prospère Madagascar sera une nouvelle force économique où le

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SESSION ORDINAIRE DE Séances du mardi 5 octobre 2004

ASSEMBLÉE NATIONALE JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SESSION ORDINAIRE DE Séances du mardi 5 octobre 2004 Année 2004. N o 94 bis A.N. (C.R.) ISSN 0242-6765 CPPAP 0503 B 05115 Mercredi 6 octobre 2004 ASSEMBLÉE NATIONALE JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SESSION ORDINAIRE DE 2004-2005 Articles, amendements

Plus en détail

Geneva, March 2009 COUNTRY REPORT : BENIN

Geneva, March 2009 COUNTRY REPORT : BENIN CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT UNITED NATIONS CONFERENCE ON TRADE AND DEVELOPMENT Multi-Year Expert Meeting on Services, Development and Trade: The Regulatory and Institutional

Plus en détail

Du tableau de bord financier à la stratégie de financement

Du tableau de bord financier à la stratégie de financement Du tableau de bord financier à la stratégie de financement Intervenants Michael Fontaine Expert-comptable Nadine Fain Expert-comptable Christian Gulino Expert-comptable Contenu de l atelier Toute société

Plus en détail

Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012

Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012 SCI LUCAS Tel : Fax : Email : SCI LUCAS Prévisionnel (Euro) Sommaire Présentation Description 2 Autres informations

Plus en détail

Fonds Économie Sociale. Programme de soutien aux entreprises

Fonds Économie Sociale. Programme de soutien aux entreprises Fonds Économie Sociale Programme de soutien aux entreprises TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE...3 2. OBJECTIF DU FONDS...3 2.1 Création d'une entreprise ou d une coopérative d économie sociale... 3 2.2 Projet

Plus en détail

MANUEL DE STATISTIQUES

MANUEL DE STATISTIQUES MANUEL DE STATISTIQUES MONÉTAIRES ET FINANCIÈRES INDEX 141 INDEX Les numéros renvoient aux paragraphes Abandon de créances, 194 Acceptations bancaires, 138, 310 Accords de confirmation, 469, 474 Accords

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO LOI PORTANT REDDITION DES COMPTES DU BUDGET DU POUVOIR CENTRAL POUR L EXERCICE 2013

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO LOI PORTANT REDDITION DES COMPTES DU BUDGET DU POUVOIR CENTRAL POUR L EXERCICE 2013 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO LOI PORTANT REDDITION DES COMPTES DU BUDGET DU POUVOIR CENTRAL POUR L EXERCICE 2013 Décembre 2014 i EXPOSE DES MOTIFS La présente Loi portant reddition des comptes du budget

Plus en détail