Il est fixé à 6% de la masse salariale en 2014 (contre 4% en 2013) de l entreprise selon un mode de calcul présenté ci-après.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il est fixé à 6% de la masse salariale en 2014 (contre 4% en 2013) de l entreprise selon un mode de calcul présenté ci-après."

Transcription

1 Crédit d Impôt Compétitivité et Emploi (CICE) : Base de calcul et Montant N hésitez pas à consulter la circulaire ci-jointe intitulée «CICE COMMENT L OBTENIR» celle-ci vous informant sur les modalités de paiement PREAMBULE : L instruction fiscale du 26 novembre 2013 est venue simplifier les modalités de calcul, notamment pour les entreprises pratiquant l abattement de 10 %, dans la mesure où la rémunération à comparer au plafond de 2.5 x le smic est celle servant au calcul des cotisations et non plus le salaire brut. 1/ Objectif du CICE Comme son nom l'indique, le Crédit d'impôt Compétitivité Emploi (CICE), créé par la loi de finances rectificative pour 2012 a été mis en place depuis le 1er Janvier 2013, pour améliorer la compétitivité des entreprises. Il est censé représenter une baisse des charges sociales patronales financée en partie par la hausse de la TVA au 1 er Janvier / Montant du crédit d impôt Il est fixé à 6% de la masse salariale en 2014 (contre 4% en 2013) de l entreprise selon un mode de calcul présenté ci-après. 3/ Majoration pour adhésion à la Caisse Congés Payés Le montant du crédit d impôt est majoré de 10% pour tenir compte du fait que le paiement des indemnités de congés et des charges y afférents est géré par la Caisse de Congés Payés. 4/ A quel moment l entreprise peut elle bénéficier du CICE? 1/ Cas où l entreprise ne souhaite pas réclamer le remboursement par anticipation Le CICE est imputé sur l impôt sur les bénéfices (revenu ou société) dû au titre de l année au cours de laquelle les rémunérations prises en compte pour le calcul du CICE ont été versées (exemple : imputation du CICE calculé au titre des rémunérations 2013 sur l impôt dû au titre de l exercice 2013, à acquitter en 2014). Toujours à titre d exemple, les entreprises dont l exercice ne coïncide pas avec l année civile imputent le CICE sur l impôt dû au titre de l exercice clos au 30/06/2014. Le CICE sera versé en Si le CICE se trouve supérieur à l impôt dû, l excédent de ce crédit d impôt non imputé constitue, au profit de l entreprise, une créance sur l Etat utilisée pour le paiement de l impôt dû au cours des 3 années suivantes, sachant que la fraction non utilisée est remboursée à l entreprise à l expiration de cette période. 2/ Cas où l entreprise souhaite anticiper le remboursement L entreprise souhaite obtenir la cession ou le nantissement de la créance future du CICE auprès d une banque. Dans ce cas, le crédit d impôt est calculé l année même du versement des rémunérations sur lesquelles est assis le crédit d'impôt, et avant la liquidation de l'impôt en N + 1. Pour bénéficier de cette anticipation, la seule condition repose sur le fait que l entreprise ne soit pas en difficulté structurelle. 1

2 Les entreprises, ayant fait l objet d une procédure devant le Tribunal de Commerce (conciliation, sauvegarde, redressement judiciaire ou liquidation judiciaire) peuvent bénéficier d un remboursement anticipé et immédiat de leur créance non utilisée. Sachant qu il ne s agit que d une possibilité, les entreprises peuvent conserver, comme les autres, la faculté de continuer d imputer leurs créances sur l impôt sur les sociétés ou sur l impôt sur le revenu dû ultérieurement. NOTA : Cette anticipation peut être demandée dès la date de décision d ouverture de la procédure décidée par le Tribunal de Commerce. 3/ Formalité déclarative Le montant du CICE dont peut bénéficier l'entreprise sera déterminé sur une déclaration spéciale 2079-CICE-SD à souscrire par toutes les entreprises. Le montant du CICE sera par ailleurs mentionné : - sur les tableaux 2058-B ou 2033-D de la liasse fiscale, - sur le relevé de solde IS n 2572 (Entreprises soumises à l impôt sur les sociétés) - sur la déclaration de revenu n 2042 C (Entreprises soumises à l impôt sur le revenu). 5/ Quelles sont les entreprises concernées par ce crédit d impôt? Tous les employeurs soumis à un régime réel d imposition (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés). Par contre, l entreprise qui relève d un régime micro n est pas concernée. NOTA : Les entreprises exonérées d'impôt sur le résultat au titre d'un régime spécifique ont également droit au crédit d'impôt (entreprises nouvelles, jeunes entreprises innovantes, reprise d entreprise en difficulté, Zone Franche Urbaine ). 6/ Quelle rémunération est concernée par ce crédit d impôt? Voir modalités de remboursement dans la circulaire ci-jointe intitulée «CICE : comment l obtenir?» Type de contrat Salariés (CDI, CDD ) Apprenti Contrat de professionnalisation Contrat aidé (CUI, CIE, emploi d avenir ) Rémunération éligible au CICE plafonnée à 2.5 fois le SMIC Salaire brut (cf modalités ci-après). Il s agit des rémunérations soumises aux cotisations de sécurité sociale. Salaire brut réel et non la base forfaitaire servant au calcul des cotisations. Salaire brut. Le montant de l aide de l Etat doit être déduit de l assiette du CICE. 2

3 Conjoint de l exploitant Stagiaires Dirigeants (gérant de SARL, président ou directeur général de SA, ) La rémunération doit être prise en compte dans l assiette du CICE dans la limite de (valeur 2013) lorsque l'exploitant n'est pas adhérent d'un centre de gestion agréé ou d'une association de gestion agréée. Gratification non éligible au CICE Les rémunérations versées aux dirigeants au titre de leur mandat social ne sont pas éligibles au CICE. En revanche, lorsque le dirigeant cumule des fonctions de mandataire social et de salarié, la rémunération versée au titre du contrat de travail, pour l exercice de fonctions techniques distinctes, ouvre droit au crédit d impôt. - Intéressement et participation, Rémunérations exclues - Déduction forfaitaire pour frais professionnels (abattement de 10%), - Frais professionnels dès lors qu ils se trouvent exonérés de cotisations. 7/ Comment calculer le plafond des rémunérations pouvant être éligible au CICE 1/ Calcul du plafond pour un temps complet ( h/mois) Seules les rémunérations dont le montant n excède pas 2,5 SMIC sur l année ouvrent droit au crédit d impôt compétitivité emploi. Ce seuil se calcule en fonction du SMIC déterminé sur la base de la durée légale du travail, augmenté le cas échéant des heures complémentaires et supplémentaires réellement effectuées, sans prendre en compte la valeur des majorations (25%, 50%...) auxquelles elles donnent lieu. Rappelons que l instruction fiscale du 26 Novembre 2013 est venue modifier les conditions d éligibilité des rémunérations. Il convient désormais, avec un effet rétroactif au 1 er janvier 2013, de ne plus comparer le plafond de 2.5 fois le SMIC annuel (heures supplémentaires comprises) avec la rémunération brute totale non abattue mais avec la rémunération totale abattue. Ainsi, la rémunération permettant de vérifier si le seuil de 2.5 fois le SMIC annuel est atteint est identique à l assiette du CICE (montant à déclarer à l URSSAF). En fonction de ces éléments, le plafond annuel s élève à : 2,5 x [(9.53* x x 12 mois) + (nbre heures supplémentaires ou complémentaires x 9.53)] Le plafond mensuel s élève à : 2,5 x [(9.53* x ) + (nombre d heures supplémentaires ou complémentaires x 9.53)] *En cas de revalorisation du SMIC en cours d année, ces valeurs pourront être modifiées uniquement pour la période concernée. 3

4 Ainsi, les rémunérations soumises à cotisations (après éventuel abattement pour frais professionnels) devront être comparées au plafond obtenu afin de vérifier si elles sont éligibles au CICE. Conclusion : Dès lors que la rémunération annuelle abattue (compris heures supplémentaires, primes, etc.. dépasse le plafond préalablement déterminé, elle est exclue pour sa totalité de l assiette du crédit d impôt (détail point 6). Ainsi, nous constatons qu à l instar de l allègement Fillon, le CICE : - peut basculer d un mois à l autre aboutissant au bénéfice ou non d un crédit d impôt en fin d année. - calculé chaque mois, il peut être remis en cause en fin d année 2/ Comment calculer le plafond de rémunération pour un temps de travail incomplet (inférieur à Heures) Les différents types de situation de mois incomplets nécessitent de corriger ou de reconstituer le smic mensuel applicable dans la formule de calcul. 1/ C est le cas : - des salariés à temps partiel, - des salariés à temps plein lorsqu ils sont soumis à une durée collective de travail inférieure à la durée légale, - des salariés dont la durée annuelle est inférieure à 1607 heures, - des salariés en forfait annuel jours à 218. Exemples : Pour un temps partiel de 30h/semaine, le plafond du SMIC est proratisé par le rapport 30/35. Pour un temps partiel de 140h/mois, on utilise le rapport 140/ Pour un salarié à temps plein soumis à une durée collective de travail de 32 heures hebdomadaires, le plafond du SMIC est proratisé par le rapport 32/35. Pour un forfait de 215 jours/an, le SMIC est proratisé par le rapport 215/218. Attention : Pour les salariés soumis à une durée du travail supérieure à la durée légale (convention de forfait d heures supplémentaires, durée collective supérieure à la durée légale du travail), le plafond de 2.5 fois le SMIC est pris pour un temps plein «35 heures» soit (1820 fois le SMIC sur l année ou 1/12 de ce montant pour chaque mois), sans ajustement auquel il convient d ajouter les heures supplémentaires consécutives aux 38 heures. Par exemple, si un salarié à temps plein a une convention de forfait de 38 heures hebdomadaires par semaine, il ne faut pas corriger le plafond de 2.5 x SMIC par le rapport 38/35). Il faut considérer les 3 heures comme des heures supplémentaires pour le calcul du plafond de 2.5 SMIC. Lorsqu un salarié change de statut en cours d année (ex. passage d un temps plein à un temps partiel ou inversement), le SMIC annuel doit être déterminé en découpant l année en fonction de chaque période. 4

5 Mise en application : Dans une entreprise où la durée collective de travail est de 35h/semaine, un salarié à temps plein rémunéré sur une base mensuelle de passe à temps partiel (30h/semaine) à partir du 1 er septembre 2014 dans le cadre d un congé parental d éducation. Il n y a aucun incident de présence sur l année. Il convient de déterminer le montant du SMIC annuel applicable à cet exemple : - le SMIC correspondant aux mois de Janvier à Août 2014 est égal à 8/12 x x SMIC horaire (9.53 ), soit , - le SMIC correspondant aux mois de Septembre à Décembre 2014 est égal à 4/12 x x SMIC horaire (9.53 ) x 30/35, soit Conclusion : Le SMIC pris en compte pour le calcul du plafond annuel est donc de 2.5 x ( ) = / Cas des temps incomplets sur le mois : entrée/sortie en cours d année ou de mois, Cas des absences avec ou sans maintien partiel de salaire (exemple : maladie). Pour ces cas, une seule règle s applique, celle qui consiste à reconstituer le salaire qu aurait perçu le salarié s il avait été présent tout le mois. Ce calcul permettra de reconstituer le SMIC mensuel à appliquer. 1 ère étape : Reconstitution du SMIC mensuel : 1 x 1820 heures x SMIC horaire x Rém. brute effectivement versée (non comprises les IJSS le cas échéant) 12 Rém.qui aurait été versée si le salarié avait été présent tout le mois = Salaire servant de base pour le calcul du plafond (A) Attention : Dans ce prorata, il convient d ignorer les éléments de rémunération qui ne sont pas affectés par l absence, telle prime etc (Ainsi si une prime est versée le mois où le salarié a été absent et dont le montant de cette prime n est pas réduit du fait de l absence, la prime est exclue des rémunérations comparées). 2 ème étape : Calcul du plafond : 2.5 x (A : SMIC reconstitué) = plafond retenu 3 ème étape : Comparer ce plafond à la rémunération brute du salarié : Si celle-ci est inférieure au plafond, elle est éligible. Mise en application : 1 er exemple : Dans une entreprise où la durée collective de travail est de 35h/semaine, un salarié à temps plein rémunéré sur une base mensuelle de est embauché le 18 janvier Compte-tenu de sa date d entrée, son salaire de Janvier n est que de ère étape : reconstitution du SMIC Le SMIC reconstitué est égal à 1/12 x x SMIC horaire (9.53 ) x / , soit

6 2 ème étape : calcul du plafond Le plafond de 2.5 x SMIC est égal à x 2.5 = (A) à comparer aux de rémunération. 3 ème étape : comparer le plafond à la rémunération servant au calcul des cotisations du salarié Cette rémunération étant inférieure au plafond (A), elle est éligible au CICE). ( < ) Commentaires : L administration s est donc alignée sur les règles prévues par la réduction Fillon en cas d entrée/sortie en cours d année, alors qu elle avait initialement retenu un prorata par rapport au nombre d heures. 2 ème exemple : Dans une entreprise où la durée collective de travail est de 35h/semaine, un salarié à temps plein rémunéré sur une base mensuelle de est malade une partie du mois de Janvier. Sa rémunération mensuelle brute soumise à cotisations de sécurité sociale est de , compte-tenu du salaire correspondant à la période travaillée et des indemnités complémentaires de maladie versées par l employeur et soumises à cotisations. Il reçoit par ailleurs une prime exceptionnelle de 1 500, soit un salaire brut de ( ) contre s il avait travaillé ( ) (ou brut moins 10% en cas d abattement). 1 ère étape : reconstitution du SMIC Il convient de reconstituer le SMIC Mensuel de Janvier 2014 qui est égal à 1/12 x H x SMIC horaire (9.53 ) x / , soit (non compté la prime!). 2 ème étape : calcul du plafond 2.5 x = ème étape : comparer le plafond à la rémunération brute du salarié ou brut 10% en cas d abattement Le plafond de ainsi obtenu est à comparer aux de salaire. Dans ce cas, la rémunération est supérieure au plafond alors elle n est pas éligible au CICE. Ainsi, la prime remet en cause la base du CICE. 8/ Quels sont les rémunérations servant de base au calcul du CICE? Depuis l instruction du 26 Novembre 2013, une seule situation s applique puisqu il s agit de comparer l assiette de cotisation avec le plafond du CICE. Exemples : 1/ Entreprises qui pratiquent l abattement de 10% pour frais professionnels La rémunération à comparer avec le plafond du CICE est l assiette de cotisation sachant que la base servant au calcul du CICE sera identique sauf exception pour certains types de contrats (exemple : contrats aidés). 6

7 Exemple 1 : Salaire de base : x = Heures Supplémentaires : x x 1.25 = Prime Exceptionnelle : = Prime de panier : x 9.10 = Temps de trajet : 4.00 x = Rémunération totale : (A) Rémunération abattue : (B) / Le montant de la rémunération à comparer avec le plafond du CICE est : (B) / Il convient de calculer le plafond (C) afin de vérifier si la rémunération (B) est éligible au CICE, à savoir : 2.5 x [( x 9.53) + (16 heures supplémentaires x 9.53)] = (C) 3/ Pour être éligible au CICE, il convient de vérifier si la rémunération est inférieure au plafond : Tel est le cas dans notre exemple puisque (B) est inférieur à (C) alors la rémunération (B) est éligible au CICE. 4/ Base servant au calcul du CICE Compte tenu de l abattement pour frais professionnels, quelle est l assiette qui servira au calcul du CICE et qui sera à mentionner sur le bordereau URSSAF, ligne CTP 400? Il conviendra d indiquer, sur la ligne CTP 400 du bordereau URSSAF, la rémunération soumise à cotisations (après abattement) à savoir (B) dans notre exemple. 5/ Montant du CICE : x 6% = / Pour les entreprises adhérentes à la Caisse Congés Payés, le montant du crédit est majoré de 10 %. Dans notre exemple, il est porté à (115, %). Exemple 2 : Salaire de base : x = Heures Supplémentaires : x x 1.25 = Prime Exceptionnelle : = Prime de panier : x 9.10 = Temps de trajet : 4.00 x = Rémunération totale : (A) Rémunération abattue : (B) / Le montant de la rémunération à comparer avec le plafond du CICE est : (B)

8 2/ Il convient de calculer le plafond (C) afin de vérifier si la rémunération (B) est éligible au CICE, à savoir : 2.5 x [( x 9.53) + (16 x 9.53)] = (C) 3/ Pour être éligible au CICE, il convient de vérifier si la rémunération est inférieure au plafond : Tel n est pas le cas dans cet exemple puisque (B) est supérieur à (C) alors la rémunération (B) n est pas éligible au CICE. 2/ Entreprises qui ne pratiquent pas l abattement de 10% pour frais professionnels Tout comme pour l abattement de 10%, l assiette servant au calcul du CICE est identique à la rémunération servant à comparer le plafond du CICE. Exemple 1 : Salaire de base : x = Heures Supplémentaires : x x 1.25 = Prime Exceptionnelle : = Prime de panier : x 0.50 = 5.00 Temps de trajet : 4.00 x = Rémunération totale : (A) / Le montant de la rémunération à comparer avec le plafond du CICE est : (A) / Il convient de calculer le plafond (C) afin de vérifier si la rémunération (A) est éligible au CICE, à savoir : 2.5 x [( x 9.53) + (16 x 9.53)] = (C) 3/ Pour être éligible au CICE, il convient de vérifier si la rémunération est inférieure au plafond : Tel est le cas dans notre exemple puisque (A) est inférieur à (C) alors la rémunération (A) est éligible au CICE. 4/ Base servant au calcul du CICE Quelle est l assiette qui servira au calcul du CICE et qui sera à mentionner sur le bordereau URSSAF, ligne CTP 400? Il conviendra d indiquer la rémunération soumise à cotisations à savoir (A) dans notre exemple. 5/ Montant du CICE : x 6% = / Pour les entreprises adhérentes à la Caisse Congés Payés, le montant du crédit est majoré de 10 %. Dans notre exemple, il est porté à ( %). 8

9 Exemple 2 : Emploi d avenir Salaire de base : x 9.53 = Heures Supplémentaires : x 9.53 x 1.25 = Prime Exceptionnelle : = Prime de panier : x 0.50 = 5.00 Temps de trajet : 4.00 x 9.53 = Rémunération assujettie à cotisations : (A) Montant de l aide «emploi d avenir» : 500 1/ Le montant de la rémunération à comparer avec le plafond du CICE est : (A) / Il convient de calculer le plafond (C) afin de vérifier si la rémunération (A) est éligible au CICE, à savoir : 2.5 x [( x 9.53) + (16 x 9.53)] = (C) 3/ Pour être éligible au CICE, il convient de vérifier si la rémunération est inférieure au plafond : Tel est le cas dans notre exemple puisque (A) est inférieur à (C) alors la rémunération (A) est éligible au CICE. 4/ Base servant au calcul du CICE Quelle est l assiette qui servira au calcul du CICE et qui sera à mentionner sur le bordereau URSSAF, ligne CTP 400? Compte tenu du fait qu il s agit d un contrat aidé : Emploi d avenir, il conviendra de déduire de la rémunération soumise à cotisations à savoir (A) , le montant de l aide de l Etat, soit dans notre exemple, 500 L assiette du CICE est donc égale à : (A) = / Montant du CICE : x 6% = / Pour les entreprises adhérentes à la Caisse Congés Payés, le montant du crédit est majoré de 10 %. Dans notre exemple, il est porté à ( %). 9/ Comment remplir la déclaration URSSAF? Comme nous l avons évoqué ci-dessus, les rémunérations concernées par le CICE doivent être déclarées sur chaque bordereau des cotisations Urssaf, lors de chaque exigibilité des cotisations (trimestrielle ou mensuelle, en fonction de l effectif de l entreprise), au moyen d une ligne spécifique : CTP 400 Crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi 9

10 Important : Le montant à reporter sur votre bordereau Urssaf correspond au montant cumulé de la masse salariale éligible au crédit d impôt, à savoir la somme des montants suivants : - montant correspondant aux périodes antérieures à la déclaration en cours - montant correspondant à la période faisant l objet de la déclaration en cours. Ainsi, sur chaque bordereau figurera le montant de la masse salariale calculé depuis le mois de janvier et non le montant correspondant à la période déclarée. Exemple : pour une entreprise déclarant et acquittant ses cotisations mensuellement, le montant à reporter sur le bordereau URSSAF est le suivant : Période Masse salariale CICE Montant à reporter sur CTP 400 Janvier euros euros Février euros euros Mars euros euros Avril euros euros Mai euros euros Juin euros euros Par ailleurs, l effectif des salariés à reporter sur le bordereau correspond au nombre total de salariés au titre desquels l employeur a bénéficié du CICE depuis le début de l année civile. En cas d erreur dans les données déclarées sur la ligne spécifique CICE (CTP 400, la déclaration pourra être corrigée lors d une prochaine échéance. 12/ Formule de calcul Excel à réclamer auprès de la CAPEB Nous vous informons que nous tenons à votre disposition, sur simple demande auprès de nos services, une formule Excel qui vous permettra de déterminer la masse salariale éligible au crédit d impôt ainsi que son montant. Par ailleurs, sachez que le ministère de l Economie a lancé un simulateur de calcul qui vous permet de déterminer le montant du crédit d impôt à l adresse suivante : Malheureusement ce simulateur ne permet pas de vérifier si les rémunérations sont éligibles ou non au CICE. 13/ Peut-on cumuler le CICE avec les autres dispositions (Réduction Fillon, crédits d impôts apprentissage.)? L administration précise en outre qu en l absence de dispositions contraires, le cumul du CICE avec d autres dispositifs d exonérations ou crédits d impôt est tout à fait possible. Par contre, pour les aides portant sur les contrats aidés (CUI, CIE, emploi d avenir, contrat de génération), il conviendra, comme précisé dans la circulaire de déduire de l assiette servant au calcul du CICE le montant des aides accordées au titre de l année civile. 10

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement

La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement Petit déjeuner débat 11 avril 2013 1 Dominique DENIEL Expert comptable Commissaire aux comptes Ouest Conseils Quimper Pascale DEMONTFAUCON

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

Le versement transport (VT)

Le versement transport (VT) Le versement transport (VT) Textes de référence : Articles L2333-64 et L2531-2 du code général des collectivités territoriales Lettre circulaire Acoss n 2006-116 du 9 novembre 2006 Lettre circulaire Acoss

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

Le CICE - Crédit Impôt Compétitivité Emploi

Le CICE - Crédit Impôt Compétitivité Emploi Le CICE - Crédit Impôt Compétitivité Emploi Art. 66 de la 3 ème loi de finances rectificative pour 2012 n 2012-1510 du 29 décembre 2012 Finalité du dispositif «Redonner aux entreprises les moyens de leur

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

PARAMETRAGE PAYE - Janvier 2014 -

PARAMETRAGE PAYE - Janvier 2014 - CDIC Tél 05.34.25.40.75 Carine Louradour Fax 05.61.61.24.89 cdic@free.fr PARAMETRAGE PAYE - Janvier 2014 - DADS-U et TR Urssaf : octroi d un délai supplémentaire Délai accordé jusqu au mercredi 12 Février

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04. Déclaration Sociale Nominative Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.2015 Modification par rapport à la version précédente du 10

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION PRÉSENTATION DU PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI Mardi 5 mars 2013, à 9 heures 30 Préfecture de l Ardèche - Salle Jean Moulin CONTACTS PRESSE : Cabinet

Plus en détail

LES CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR

LES CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR LES CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR DES ENTREPRISES Mercredi 4 février 2015 Salon des entrepreneurs Intervenants Jérôme REBISCOUL o Expert-comptable, commissaire aux comptes o Membre du Comité Innovation des

Plus en détail

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013)

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) I. Calcul de l effectif Salariés pris en compte dans l effectif Est considérée comme salariée, toute personne ayant reçu une rémunération,

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

ANIMATION / Prévoyance

ANIMATION / Prévoyance ANIMATION / Prévoyance C5-012 Remplace C5-010 et C5-011 La mise en place de la complémentaire santé dans la branche Animation La loi du 14 juin 2013 de Sécurisation de l emploi a généralisé la couverture

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.)

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Qu est-ce que le C.I.C.E.? Le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E) est un avantage fiscal qui a pour

Plus en détail

Nouveautés au 1er janvier 2015

Nouveautés au 1er janvier 2015 Nouveautés au 1er janvier 2015 Urssaf.fr vous propose une présentation générale des principales dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 *, de la loi de finances pour 2015**

Plus en détail

Qu est-ce que le C.I.C.E.?

Qu est-ce que le C.I.C.E.? Qu est-ce que le C.I.C.E.? L article 66 de la loi de finances rectificative pour 2012 n 2012-1510 du 29 décembre 2012, met en place le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E.). Le C.I.C.E. a pour objectif

Plus en détail

Contributions Assurance chômage et cotisation AGS

Contributions Assurance chômage et cotisation AGS Contributions Assurance chômage et cotisation AGS Présentation générale Observation préalable : Vous trouverez dans ce dossier en premier lieu toutes les informations générales et les modalités pratiques

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

Moyens de déclaration

Moyens de déclaration Moyens de déclaration Obligation de déclaration et de paiement par voie dématérialisée L obligation de payer exclusivement par virement bancaire : Les entreprises ou établissements d'une même entreprise,

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ ++++++++++++++++++++++ En grandes entreprises option RH OBJECTIFS DE LA FORMATION Le gestionnaire de paie doit assurer

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature Avantages en nature Textes de référence : Arrêté du 10 décembre 2002 relatif l évaluation des avantages en nature en vue du calcul des cotisations de sécurité sociale. Observation préalable : Afin d accompagner

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.)

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Qu est-ce que le C.I.C.E.? Le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E) est un avantage fiscal qui a pour

Plus en détail

Titre emploi service entreprise. Guide. pratique. pour vos déclarations en ligne JUIN 2014. www.letese.urssaf.fr

Titre emploi service entreprise. Guide. pratique. pour vos déclarations en ligne JUIN 2014. www.letese.urssaf.fr Titre emploi service entreprise Guide pratique pour vos déclarations en ligne JUIN 2014 www.letese.urssaf.fr 1 SOMMAIRE PRÉSENTATION... 04 1. Emploi...04 2. Calcul des cotisations...04 3. Paiement des

Plus en détail

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Exonération sociale et déductibilité fiscale du financement patronal

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la sécurité sociale

Plus en détail

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2 2.2 Les impôts et taxes PARTIE 2 L avis de l expert-comptable La plupart des taxes sont dues à partir d un certain seuil d effectif (avec une période de franchise totale de 3 ans puis partielle : formation

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE)

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le livre blanc des experts SVP «Tous droits réservés SVP 2013» Version actualisée le 05/06/2013 1 Pourquoi vous proposer un livre blanc sur le

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

FOCUS : NOS ARTICLES SUR FACEBOOK https://www.facebook.com/pages/sodraco/618524861539098

FOCUS : NOS ARTICLES SUR FACEBOOK https://www.facebook.com/pages/sodraco/618524861539098 JUIN 20 N 6 FOCUS : NOS ARTICLES SUR FACEBOOK https://www.facebook.com/pages/sodraco/6185248639098 Nous vous présentons actuellement des articles aussi variés que : Assurance habitation et professionnelle

Plus en détail

Modules de formation H R S E R V I C E S

Modules de formation H R S E R V I C E S Modules de formation H R S E R V I C E S C est en s inspirant de la collaboration avec ses partenaires professionnels que Securex a conçu ce catalogue de formations dédié aux différents aspects de la gestion

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011 LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011 MAJ n 3 Version v19.50 NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE JANVIER 2011 NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2011... 4 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance

Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance Février 2014 SOMMAIRE MISE EN PLACE DE LA EGRATION SOCIALE ET FISCALE DES COTISATIONS DE RETRAITE ET DE

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2014 Mis à part le premier

Plus en détail

Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP»

Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP» Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP» Calculer et régler les cotisations sociales Calculer les cotisations URSSAF (vieillesse, CSG CRDS, maternité,

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga FORUM PROFESSIONNEL Fédération Nationale des Enseignants de Yoga Syndicat National des Professeurs de Yoga Divers statuts : I - Salarié (Association, Comité d entreprise, Société de portage, Entreprise

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

LDPaye. Etablir sa DADS-U 2014 N4DS V01X09

LDPaye. Etablir sa DADS-U 2014 N4DS V01X09 LDPaye Etablir sa DADS-U 2014 N4DS V01X09 Plan de la présentation La DADS-U Rappels Nouveautés DADS-U V01X09 Contrôler sa déclaration Les points sensibles à vérifier Les contrôles Sensibilisation DSN Q&R

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement L'intéressement Textes de référence : Loi n 2001-152 du 19 /02/2001 Lettre circulaire Acoss n 2001-056 du 10 avril 2001 rappelant les modifications apportées aux mécanismes de l épargne salariale Circulaire

Plus en détail

Contribution de solidarité

Contribution de solidarité FLASH D INFORMATIONS N 19/2012 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O. du 27/11/1982) - Décret

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 Ā - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2015 Les données communes

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

Effectif de l entreprise TA et FPC

Effectif de l entreprise TA et FPC Décompte des effectifs de l entreprise Contribution supplémentaire à l apprentissage et Formation Professionnelle continue Les effectifs des entreprise déterminent des obligations pour les entreprises

Plus en détail

Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport

Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport LES COTISATIONS SOCIALES DANS LE SPORT Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport Les associations qui emploient des salariés sont considérées

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

La Journée de solidarité

La Journée de solidarité La Journée de solidarité En vue d assurer le financement des actions en faveur de l autonomie des personnes âgées ou handicapées, la loi du 30 juin 2004 a mis en place une journée de solidarité : les salariés

Plus en détail

E. Avantages alloués par le comité d entreprise

E. Avantages alloués par le comité d entreprise E. Avantages alloués par le comité d entreprise 1) Bons d achat et cadeaux Les bons d achat et cadeaux alloués par le comité d entreprise doivent en principe être assujettis aux cotisations de Sécurité

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 SOMMAIRE Composez votre dispositif sur mesure 4 Étoile PEI 2 - Étoile PERCOI 2 Principales caractéristiques 5 Conseils d optimisation pour le dirigeant et les

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé Vos contacts Pour tous renseignements ou questions relatives : aux cotisations : contacter votre caisse de MSA, pour toute autre question : contacter l ANIPS au 09 69 32 34 27 (numéro non surtaxé). de

Plus en détail

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps section temps de travail LES CONGES ET TITRE I : LES TITULAIRES DEUXIEME PARTIE : LES CONGES ET CHAPITRE 2 : LE COMPTE EPARGNE-TEMPS (CET) Dernière mise à jour : Avril 2012 TEXTES APPLICABLES - Décret

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Janvier 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

Le babysitting. pour les familles. www.ville-palaiseau.fr. PIJ - 31 rue de Paris > 01 69 31 59 70. Information. Jeunesse.

Le babysitting. pour les familles. www.ville-palaiseau.fr. PIJ - 31 rue de Paris > 01 69 31 59 70. Information. Jeunesse. Le baby-sitting pour les familles Le babysitting Information Jeunesse Ile-de-France PIJ - 31 rue de Paris > 01 69 31 59 70 www.ville-palaiseau.fr Paiement et contrat Le moyen de paiement le plus simple

Plus en détail

Consignes déclaratives DSN

Consignes déclaratives DSN Consignes déclaratives DSN Pôle emploi 1/8 Contenu PREAMBULE... 3 1. GERER UNE FIN DE CDD / GERER UNE PROLONGATION DE CDD... 4 2. GERER UNE ABSENCE NON REMUNEREE OU PARTIELLEMENT REMUNEREE... 5 3. GERER

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

ACTUALITES DE LA PAYE DECEMBRE 2013

ACTUALITES DE LA PAYE DECEMBRE 2013 ACTUALITES DE LA PAYE DECEMBRE 2013 CHIFFRES et BAREMES ANNEE 2014... 2 TEMPS PARTIEL : MAJORATION DE TOUTES LES HEURES COMPLEMENTAIRES A COMPTER DU 1ER JANVIER 2014... 6 CICE : CREDIT D IMPOT COMPETITIVITE

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS CET épargne salariale TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS Sommaire Compte épargne temps 3 Historique 4 Mise en place 6 Alimentation 8 Utilisation 10 Optimiser le CET 14 COMPTE ÉPAR- GNE TEMPS Le Compte

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION

CIRCULAIRE D INFORMATION Siège social 33 Rue Gustave Eiffel- ZAC Ravine à Marquet - 97419 LA POSSESSION Tél. 02 62 43 10 43 Fax 02 62 43 16 04 / E-mail : acorex@acorexsa.com Bureau de Saint-Gilles Tél. 02 62 22 58 02 Fax 02 62

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres.

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres. «Effectif de l entreprise CSA et FPC» Décompte des effectifs de l entreprise pour le calcul du taux de la Contribution supplémentaire à l apprentissage et de contribution Formation Professionnelle continue

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Mars 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR DE MARS 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT

LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT 1. Préambule Préalablement à toute intervention pour l une des sociétés SIGMA Conseil, SIGMA Opérations ou CONCEPT RISK, le consultant doit disposer d un cadre

Plus en détail

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

Les nouvelles mesures fiscales et sociales. de 2015. Les mesures 2015 à connaître pour vous-même et votre entreprise.

Les nouvelles mesures fiscales et sociales. de 2015. Les mesures 2015 à connaître pour vous-même et votre entreprise. Les nouvelles mesures fiscales et sociales de 2015 Les mesures 2015 à connaître pour vous-même et votre entreprise. Les nouvelles mesures fiscales et sociales de 2015 1. Nouvelles mesures fiscales Les

Plus en détail