Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée?"

Transcription

1 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 13 Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée? Brigitte Lutcher*, Michel Puech**, Bernard Barthélémy***, Adil El Maftouhi**, Christophe Baudouin* L unettes et lentilles compensent une amétropie. Pour corriger une myopie, nous pouvons actuellement faire appel soit à la chirurgie réfractive, soit au remodelage cornéen par lentille de contact (RMC). Dans ce dernier cas, où s exerce l action de la lentille? Comment la cornée réagit-elle et se réorganise-t-elle? Grâce au développement de l imagerie, de nouvelles explorations nous permettent aujourd hui de mieux étudier et de mieux comprendre la surface oculaire et la structure de la cornée. Elles apportent aussi une aide précieuse dans le diagnostic des pathologies et la surveillance après modification de l architecture cornéenne. En couplant plusieurs méthodes modernes d analyse de la surface oculaire, notamment OCT 3 et HRT II, nous avons suivi pendant deux ans 14 patients adaptés avec des lentilles Techno-Lens. Les examens ont été répétés à J1, une semaine, un et trois mois, puis tous les 3 mois et, enfin, au cours des deux mois qui ont suivi l arrêt du protocole, puis à la reprise de ce dernier. Qu est ce que le RMC ou remodelage cornéen? Le remodelage cornéen (corneal remodeling, CRM), ou orthokératologie, est une méthode ancienne, reprise voilà une dizaine d années. Le regain d intérêt pour ce mode de correction vient de l amélioration des performances des matériaux destinés au port prolongé et de la mise au point de nouvelles géométries (adaptation de lentilles de contact après chirurgie réfractive). Par l intermédiaire d un port nocturne, le principe du RMC est de conférer à la cornée prolate une déformation oblate induite et contrôlée, qui permette aux *Service Pr C. Baudouin **Service Pr L. Laroche CHNO des Quinze-Vingts, Paris ***Ancien maître de conférence, Antony faibles myopes et légers astigmates de ne pas porter de correction pendant la journée. Il s agit de transformer une géométrie asphérique en une géométrie sphérique par des forces de pression et de traction, en réduisant l excentricité de la zone centrale (figures 1, 2a, 2b). Figure 1. Action d une lentille RMC sur la cornée OCT 3 réalisés au Centre d imagerie et de laser, Paris. HRT II réalisés au CHNO des Quinze-Vingts, Paris (Service Pr C. Baudouin). Les Cahiers 13

2 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 14 2a Figure 3. Un remaniement cornéen en OCT 3 (hyper-réflectivité) 2b Figure 2. Lampe à fente : image fluo pendant le port d une lentille RMC (a) et immédiatement après le retrait (b) Figure 4. OCT 3 : Calipers Actuellement, plusieurs expressions sont proposées pour remplacer le terme d orthokératologie. Il porte en effet la mémoire d une technique ancienne qui ne correspond plus ni aux géométries ni aux matériaux modernes. Cependant, ces dénominations 1 ne reflètent ni l action de la lentille à géométrie inverse, ni son effet temporaire, et certaines sont des marques déposées. Nous préférons donc employer le terme de remodelage cornéen. Le RMC modifie la structure de la cornée dans son ensemble Ont été utilisés : un OCT 3 rétinien (figure 15, page 6) dont la focalisation avait été modifiée de façon à obtenir des images de la cornée. Il permet d identifier un remaniement cornéen (figure 3), de visualiser les anomalies de courbure ou la profondeur des opacités, et de mesurer l épaisseur de l épithélium grâce à des calipers (figure 4). Cet examen non invasif peut être répété ; (1) Expressions proposées pour remplacer le terme d orthokératologie : Accelerated Orthokeratology (AOK), Corneal Refractive Therapy (CRT), CRT Lens Paragon, Corneal Corrective Contacts (CCC), Eccentricity Zero Molding (EZM), Gentle Vision Shaping System (GVSS). le HRT II (figure 16, page 6), microscope confocal in vivo, est un appareil de référence pour l étude de la tête du nerf optique. En balayant la cornée du film lacrymal à l endothélium, son module cornéen offre des images pseudo-histologiques (figure 5). S il est plus difficile de comparer les mêmes coordonnées géométriques avec le HRT II, son principe de balayage permet de retrouver la zone suspecte ; l Orbscan (figure 6) nous a permis de suivre l évolution topographique de la cornée (vérification des résultats). Ces examens ont montré que : la lentille RMC provoque non seulement un remaniement antérieur (figure 7a), mais également postérieur (figure 7b), du rayon de courbure de la cornée, la compression s applique à l ensemble de épithélium cornéen avec un aplatissement des cellules épithéliales des couches profondes (figure 8) et des modifications de la forme des cellules basales (qui s allongent), il existe, avec ces effets de compression, non seulement une diminution relative de l épaisseur de l épithélium central, mais aussi un épaississement périphérique reproduisant les effets de bords de la lentille (figure 9), 14 Les Cahiers

3 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 15 5a 5b 5c 5d 5e 5f 5g 5h 5i 5j Figure 5. Balayage de la cornée en HRT II de la surface vers la profondeur : a. film lacrymal b. desquamation de l épithélium c. épithélium d. membranes basale et de Bowman e. nerfs f. stroma antérieur g et h. stroma moyen i. stroma postérieur j. endothélium Figure 6. La topographie cornéenne sur Orbscan corrobore les résultats 6a 6b Lentille 7a Figure 7a. En OCT 3, hyper-réflexivité au niveau des zones d appui sous la lentille RMC 7b Figure 7b. Déformations induites une heure après le retrait de la lentille Figure 8. HRT II : les cellules basales de l épithélium s allongent Les Cahiers 15

4 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 16 9a 9b Figure 9. OCT 3 : entre le début de l étude, J0 (a) et le sixième mois de port (b), l épaisseur de l épithélium a diminué au centre et augmenté (flèche) en périphérie les nerfs cornéens s épaississent, l augmentation de leur visibilité (HRT II) témoignant des forces de pression (figure 10), 10a 10b 10c 10d Figure 10. HRT II balayage : les nerfs sont devenus beaucoup plus apparents les kératocytes sont activés et plus nombreux, à la fois dans les couches antérieures et postérieures du stroma (figure 11). 11a 11b 11c Figure 11. En HRT II, les kératocytes sont activés et plus nombreux Toutes ces observations sont corrélées entre l OCT 3 et le HRT II dès la première semaine de port. Elles semblent s accentuer au bout d un mois et se stabiliser à trois mois. 16 Les Cahiers

5 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 19 Un cas de lésion microkystique Après 18 mois de port nocturne, le traitement a dû être interrompu de façon unilatérale chez un patient du fait d un inconfort correspondant à une zone de microkyste (figure 12). La lésion avait été suspectée en HRT II deux mois auparavant, alors qu il n existait aucun signe fonctionnel. Un délai de deux mois a été nécessaire pour observer la disparition des signes de microkyste en HRT II, ainsi que la diminution des kératocytes activés et de l épaisseur des nerfs, sans toutefois avoir obtenu un retour à l état initial (figure 13). Après reprise du protocole de port nocturne, la cornée s est modifiée en trois jours (accélération de la réponse cornéenne). Conformément à l observation clinique, l OCT3 a montré une cornée malléable, douée d une mémoire de forme (figure 14). Ces observations corroborent les hypothèses de Swarbrick en 1998 puis de Caroline et enfin de Fonn en a 13a 13c Selon Swarbrick et Caroline, la réduction de la myopie serait due à l adaptation plate de la lentille RMC, qui induirait une compression, puis une redistribution du tissu cornéen, aboutissant à un amincissement épithélial central, contemporain d un épaississement en moyenne périphérie. Cependant, contrairement à ces auteurs, nous n avons trouvé aucune redistribution de l épithélium cornéen. En 2003, Fonn a mesuré en OCT les variations de l épaisseur cornéenne lors du port nocturne de lentilles de contact en hydrogel et en PMMA pendant trois heures. Il a montré qu il existait une augmentation de l épaisseur de l épithélium, et qu il y aurait un remaniement du rayon de courbure non seulement antérieur, mais aussi postérieur de la cornée sous PMMA. Figure 12. Après 18 mois de port nocturne : même lésion microkystique vue par HRT II (a) et OCT 3 (b) Figure 13. HRT II et OCT 3 avant (a et b) puis deux mois après arrêt du port nocturne (c et d). Le diamètre des nerfs a diminué, les images OCT se sont normalisées. 12b 13b 13d Figure 14. Déformation de la cornée trois jours après la reprise du protocole Les Cahiers 19

6 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 20 En pratique Nous avons constaté une parfaite corrélation entre les résultats obtenus en OCT 3 et HRT II. Ces deux examens nous ont permis de mieux comprendre le mécanisme d action de la lentille RMC et les réactions de la cornée au cours du suivi. Le film lacrymal et l épithélium cornéen superficiel ne sont pas les seules structures qui permettent d expliquer l effet de la lentille RMC. Il existe aussi des modifications architecturales de l ensemble de la cornée. L orthokératologie, ou RMC, peut-elle être considérée comme une alternative sans risque à la chirurgie réfractive? Nous n avons pas assez de recul pour nous permettre d émettre un jugement à ce jour mais, les effets décrits ci-dessus, notamment l absence de réversibilité complète après l arrêt du port, nous incitent à être très réservés quant au RMC, tout particulièrement pour l équipement des enfants. Figure 16. HRT II Figure 15. OCT 3 Bibliographie Brightbill F. Corneal surgery theory, technique and tissue (3e ed). Mosby, Wang J, Fonn D, Simpson TT, Jones L. The measurement of corneal epithelial thickness in response to hypoxia using optical coherence tomography. Am J Ophthalmol 2002;133: Cavanagh HD. Orthokeratology: old devil vs. new saint : the dialogue continues Eye Contact Lens 2004;30:179. Ladage PM, Yamamoto K, Ren DH et al. Recovery time of corneal epithelial proliferation in the rabbit following rigid gas-permeable extended contactlens wear. Eye Contact Lens 2003;29:61-4. Ladage PM, Ren DH, Petroll WM et al. Effects of eyelid closure and disposable and silicone hydrogel extended contact lens wear on rabbit corneal epithelial proliferation. Invest Ophthalmol Vis Sci 2003;44: Ladage PM, Jester JV, Petroll WM et al. Vertical movement of epithelial basal cells toward the corneal surface during use of extended-wear contact lenses. Invest Ophthalmol Vis Sci 2003;44: Li J, Jester JV, Cavanagh HD et al. On-line 3-dimensional confocal imaging in vivo. Invest Ophthalmol Vis Sci 2000;41: Les Cahiers

LES GEOMETRIES. Souples. Des Lentilles. Niveau intermédiaire. Bernard Barthélemy 2004

LES GEOMETRIES. Souples. Des Lentilles. Niveau intermédiaire. Bernard Barthélemy 2004 LES GEOMETRIES Des Lentilles Souples Niveau intermédiaire Bernard Barthélemy 2004 Le r 0 et le Ø T Le rayon postérieur et le diamètre total Adapté de CONTACTOLOGIE B. Barthélémy, T. Thiébaut, coord. Lavoisier,

Plus en détail

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie 1 Information générale de la Société Française d'ophtalmologie La chirurgie réfractive a pour but de corriger les anomalies de vision optique, de façon à améliorer l acuité visuelle sans correction et

Plus en détail

CONTACTOLOGIE. Table des matières

CONTACTOLOGIE. Table des matières CONTACTOLOGIE Table des matières Préface de Brien Holden avec la participation active d Isabelle Jalbert Contactologie par Sommaire Abréviations et symboles Bernard Barthélemy Thérèse Thiébaut ABR Les

Plus en détail

Orthokératologie. Correction de la myopie pendant le sommeil

Orthokératologie. Correction de la myopie pendant le sommeil Orthokératologie Correction de la myopie pendant le sommeil L orthokératologie est l élimination ou la réduction temporaire de la myopie par adaptation d une lentille rigide de forme spéciale. Cette méthode

Plus en détail

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard AMETROPIES SPHERIQUES Docteur A.M.Bernard l œil emmétrope se caractérise par une puissance basale (60 D) et une longueur (24mm), des valeurs harmonieuses et telles que : le foyer image F i est situé sur

Plus en détail

Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon

Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon Pour y voir plus clair? C est taupe! Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon Les différents examens Evaluation des défauts optiques Mesure de la tension oculaire Topographie et pachymétrie

Plus en détail

La puissance pour votre cabinet.

La puissance pour votre cabinet. La puissance pour votre cabinet. IOL Nouveau Nouveau Tracking Puissance Cornéenne Cornee/Segment Anterieur evaluation non-contact du Segment Anterieur Puissance Cornéenne L option Cornea Power permet d

Plus en détail

ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies correctives associées

ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies correctives associées ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies Il existe de nombreuses anomalies de la cornée plus ou moins importantes qui entraînent soit une modification de la vision, soit la perte de la vue

Plus en détail

Le bilan ophtalmologique préopératoire

Le bilan ophtalmologique préopératoire Le bilan ophtalmologique préopératoire Le bilan ophtalmologique préopératoire comprend plusieurs examens spécialisés effectués au cabinet médical. Préalablement à toute décision chirurgicale, votre chirurgien

Plus en détail

Chirurgie de la presbytie

Chirurgie de la presbytie Chirurgie de la presbytie IntraCor utilise le laser femtoseconde L IntraCor est une méthode innovante, efficace et peu invasive, de compensation chirurgicale de la presbytie chez les emmétropes. Cette

Plus en détail

OUTILS DE DIAGNOSTIC EN CHIRURGIE RÉFRACTIVE UTILE POUR QUI? Dr B. Farpour 18 octobre 2007

OUTILS DE DIAGNOSTIC EN CHIRURGIE RÉFRACTIVE UTILE POUR QUI? Dr B. Farpour 18 octobre 2007 OUTILS DE DIAGNOSTIC EN CHIRURGIE RÉFRACTIVE UTILE POUR QUI? Dr B. Farpour 18 octobre 2007 Outils diagnostiques Outils diagnostiques La Topographie L Orbscan II L Orbscan II L Orbscan II Source :www.laser-vision-rothschild.com

Plus en détail

Casablanca Laser Vision

Casablanca Laser Vision Casablanca Laser Vision Située au cœur de la Clinique Val d Anfa, Casablanca Laser Vision est un centre ophtalmologique spécialisé dans la chirurgie réfractive. Grâce à l expertise de ses chirurgiens et

Plus en détail

COMPRENDRE LA STABILISATION D UNE LENTILLE DE CONTACT SOUPLE TORIQUE A RENOUVELLEMENT FREQUENT

COMPRENDRE LA STABILISATION D UNE LENTILLE DE CONTACT SOUPLE TORIQUE A RENOUVELLEMENT FREQUENT COMPRENDRE LA STABILISATION D UNE LENTILLE DE CONTACT SOUPLE TORIQUE A RENOUVELLEMENT FREQUENT J. BUSSON, B. BARTHELEMY (2001) RESUME : Pour déterminer la stabilisation de la première lentille souple torique,

Plus en détail

http://vision-laser.info/la cornée.html

http://vision-laser.info/la cornée.html Chirurgie réfractive Anatomie de l œil : L'œil humain est l'organe des sens essentiel à la perception du monde qui nous entoure par l'acquisition constante des informations nouvelles que notre cerveau

Plus en détail

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 Chirurgie Réfractive Correction de: Myopie Hypermétropie Astigmatisme Historique J. Barraquer : le kératomleusis années 50 en Colombie Historique

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule!

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule! Optique géométrique UE3 Voir est un phénomène complexe qui implique une succession d événement qui permettent de détecter, localiser et identifier un objet éclairé par une source de lumière. L œil est

Plus en détail

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE LA COMPENSATION E L'ŒIL ASTIGMATE Principe Comme pour l'œil sphérique, la compensation théorique est celle qui emmétropisera l œil en vision de loin. Il faut donc que le système compensateur œil soit un

Plus en détail

Le Laser Blended Vision

Le Laser Blended Vision Zoom sur La chirurgie de la presbytie avec le logiciel Laser Blended Vision (LBV) Principe, mode d emploi et résultats n Dans la pratique de la chirurgie réfractive, le traitement de la presbytie représente

Plus en détail

MANUEL D ADAPTATION A utiliser avec Kerasofttraining.com

MANUEL D ADAPTATION A utiliser avec Kerasofttraining.com is a trademark of Bausch & Lomb Incorporated MANUEL D ADAPTATION A utiliser avec Kerasofttraining.com MOROCCO AV : MOUVEMENT - ROTATION - CENTRATION - CONFORT - ACUITÉ VISUELLE MANUEL D ADAPTATION : CONTENU

Plus en détail

Le glaucome est une neuropathie

Le glaucome est une neuropathie Apport des techniques d'imagerie récentes Résumé : L évaluation des atteintes de la structure a longtemps été limitée à l examen clinique de la tête du nerf optique et de la couche des fibres optiques

Plus en détail

Lentille Semi-Sclérale

Lentille Semi-Sclérale Kératocônes DMP Post Greffe Post Chirurgie ROSE K2 XL Lentille Semi-Sclérale TM Lentille Semi-Sclérale ROSE K2 XL Indications Pour Kératocône, Dégénérescence Marginale Pellucide (DMP), Post Greffe, Post

Plus en détail

Chirurgie par laser femtoseconde

Chirurgie par laser femtoseconde Chirurgie par laser femtoseconde Valeria Nuzzo* K.Plamann, D.Peyrot, F.Deloison Laboratoire d'optique Appliquée, ENSTA - École Polytechnique - CNRS UMR 7639, Palaiseau F.Aptel, M.Savoldelli, J.-M.Legeais

Plus en détail

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Généralités sur les instruments d optiques : Classification : Les instruments d optiques sont de types différents

Plus en détail

Nouveau. Rose K Rose K2. Rose K2 NC. Rose K2 IC. Rose K2 Post Graft. contrôle des aberrations. Nipple cone. irregular cornea.

Nouveau. Rose K Rose K2. Rose K2 NC. Rose K2 IC. Rose K2 Post Graft. contrôle des aberrations. Nipple cone. irregular cornea. Rose K Rose K2 contrôle des aberrations Rose K2 NC Nipple cone irregular cornea post-greffe Nouveau Semi-sclérale XL 5 profils de lentilles pour équiper toutes les cornées Protocole d adaptation systématisée

Plus en détail

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives Chapitre 2 : Chirurgies réfractives 1. Techniques d examen... 2 1.1 Aberrométrie (voir chapitre cornée)... 2 1.2. Topographie cornéenne (voir chapitre cornée)... 2 2. Chirurgies incisionnelles... 2 3.1.

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER

LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER Une vie sans lunettes ou lentilles de contact Voir, c est la vie, chaque jour, chaque instant. Voir, c est la liberté. Si les lunettes ou les lentilles de contact, que vous

Plus en détail

Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne?

Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne? 1 D. GATINEL Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild, CEROC, PARIS. gatinel@aol.com Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne? L implantation d une lentille

Plus en détail

Guide d adaptation. Rose K2 XL. Kératocône. Dégénérescence pellucide marginale. Post Greffe. Post Chirurgie. Lentille Semi-sclérale

Guide d adaptation. Rose K2 XL. Kératocône. Dégénérescence pellucide marginale. Post Greffe. Post Chirurgie. Lentille Semi-sclérale Guide d adaptation Rose K2 XL Lentille Semi-sclérale TM Kératocône Dégénérescence pellucide marginale Post Greffe Post Chirurgie 1 LENTILLE SEMI-SCLÉRALE ROSE K2 XL INDICATIONS 1 ères indications : kératocône,

Plus en détail

Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins

Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins PARIS SAFIR 2006 CHNO des Quinze-Vingts, Paris Cabinet: 13 bd Raspail, 75007 Paris Aberrométrie : intérêt en pratique courante.

Plus en détail

Les aberrations sphériques

Les aberrations sphériques Les aberrations sphériques en question S? D. GATINEL sphérique est définie en optique géométrique par une L aberration différence de puissance réfractive entre les rayons réfractés près et loin de l axe

Plus en détail

2007 : l astigmatisme ne doit plus faire récuser les lentilles

2007 : l astigmatisme ne doit plus faire récuser les lentilles 2007 : l astigmatisme ne doit plus faire récuser les lentilles Dominique Plaisant-Proust L astigmatisme est l un des défauts de réfraction les plus fréquents : près de quatre personnes sur dix seraient

Plus en détail

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Introduction Un certain nombre de services de santé pour les yeux qu offrent des médecins ne sont pas considérés médicalement

Plus en détail

CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL PLATE FORME L.B.V. 18 MARS 2012 DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR

CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL PLATE FORME L.B.V. 18 MARS 2012 DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL 18 MARS 2012 PLATE FORME L.B.V. DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR Comprenant : La station de mesures CRS Master ZEISS Le logiciel L.B.V. ZEISS Le laser Excimer Mel 80 Le

Plus en détail

Protocole d adaptation des lentilles multifocales pour presbytes Eliane Bernard Françoise Brigitte Serge ALBAREA-LEVY LEVY BARTHELEMY KREIS LUTCHER WAJEMAN Classification des lentilles multivisions 1.

Plus en détail

pour myopes, hypermétropes *Vivez Intensément Live Brightly. *

pour myopes, hypermétropes *Vivez Intensément Live Brightly. * Hyper oxygénation Hydratation SILICONE HYDROGEL 3ème GÉNÉRATION pour myopes, hypermétropes astigmates *Vivez Intensément Live Brightly. * La gamme de lentilles Biofinity, de l O 2 et de l H 2 O comme jamais

Plus en détail

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements LA VUE Sommaire : Anatomie de l œil Chemin de la lumière dans l œil Vocabulaire et définitions pour l œil Les muscles de l œil Les anomalies de l œil Les 3 amétropies ou vices de réfraction La presbytie,

Plus en détail

Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER

Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER 5éme congres Societe Algerienne du Glaucome Alger Hotel El Djazair 9 Novembre 2013 INTRODUCTION La chirurgie réfractive attire de plus en

Plus en détail

APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO

APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO 1 ère journée de la Société Algérienne du Glaucome Hôtel Sheraton - Club des pins - Alger Jeudi 1 er octobre 2009 APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO J.Aberkane, F.Kada, R.Halkoum, H.Lehtihet,

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement

Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement Vision Clinic : Une compétence à tous les niveaux Depuis toujours, bien voir est un besoin fondamental de l homme. Avoir une meilleure

Plus en détail

Activité scientifique et recherche :

Activité scientifique et recherche : L INSTITUT DE L ŒIL Notre Mission: L Institut de l Œil de Montréal a pour mission d offrir à chaque patient, une évaluation individuelle de l état de santé de ses yeux, qui tient compte de l ensemble de

Plus en détail

Biophysique de la vision

Biophysique de la vision Séminaires Pédagogiques de Biophysique Biophysique de la vision Les amétropies sphériques Dr Olivier LAIREZ Hôpitaux de Toulouse Université Paul Sabatier Lundi 27 juin 2011 0 Biophysique de la vision Les

Plus en détail

Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test!

Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test! Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test! Test rapide de détection d astigmatisme Invitez votre client à faire le test sans ses lunettes ou avec ses lentilles de contact. Comment procéder

Plus en détail

Anatomie macroscopique

Anatomie macroscopique Anatomie, embryologie et physiologie de la cornée Anne Faucher, MD, FRCS Université de Sherbrooke Septembre 2000 Anatomie macroscopique 1/6 de la tunique extérieure de l œil Circulaire vue face postérieure

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

ADAPTATION DES LENTILLES SOUPLES

ADAPTATION DES LENTILLES SOUPLES ADAPTATION DES LENTILLES SOUPLES Anis FEKI, ESSTSS 2006 1 INTRODUCTION Adaptation facile Examen préalable alable à toute adaptation +++ Hygiène +++ Deux séances s ances d essai d au minimum Contrôles systématiques

Plus en détail

Lentilles spéciales. 11,00 Toutes possibilités par 0,05. 10,10 à 11,30 7,30 à 10,55 par 0,05. Toutes possibilités (standard : + 1,00)

Lentilles spéciales. 11,00 Toutes possibilités par 0,05. 10,10 à 11,30 7,30 à 10,55 par 0,05. Toutes possibilités (standard : + 1,00) Lentille Page Laboratoire LS - pa,25 d pa,50 d AX 38 L C S pa,25 11,00 toutes possibilités pa,05 Enfant - Mégalo-cornée - Greffe de cornée Déformation cornéenne AX TI / TE / BI 39 L C S pa,25 11,00 pa,05

Plus en détail

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Centre Iéna Vision Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Les technologies les plus récentes, Les spécialistes hautement qualifiés au service de vos yeux 37, rue Galilée 75116

Plus en détail

Bulletin N 117 Octobre 2004... 2,30

Bulletin N 117 Octobre 2004... 2,30 Bulletin N 117 Octobre 2004................. 2,30 E d i t o S o m m a i r e Chers lecteurs, Ce numéro de rentrée fait la part belle à la pathologie oculaire. Pour la première fois depuis longtemps, et

Plus en détail

Heig-vd. Schneeberger Patrick. L œil et ses

Heig-vd. Schneeberger Patrick. L œil et ses 2009 Heig-vd Schneeberger Patrick L œil et ses es défauts 1 Table des matières L œil... 3 Le fonctionnement de l œil humain... 3 Les défauts de l œil... 4 La myopie et l hypermétropie... 4 L'astigmatisme...

Plus en détail

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Dr Jean-Pierre Chartrand, MD Q et R La chirurgie réfractive au laser excimer pratiquée par les ophtalmologues est l une des deux procédures chirurgicales les plus

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

Simple. Portable. Puissant. SD-OCT. Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet

Simple. Portable. Puissant. SD-OCT. Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet Simple. Portable. Puissant. SD-OCT Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet RETINE pour la détection précoce du glaucome La puissance du scan GCC permet d identifier la perte de cellules

Plus en détail

Lentilles souples. Lentilles semi - rigides. Lentilles thérapeutiques et cas spéciaux. Toris-K Torelis-K. Kératocône. Kératocône presbytie Toris-OP

Lentilles souples. Lentilles semi - rigides. Lentilles thérapeutiques et cas spéciaux. Toris-K Torelis-K. Kératocône. Kératocône presbytie Toris-OP 181 / fr / 01a Lentilles thérapeutiques et cas spéciaux DE/AT Simplicity without limits Lentilles souples Toris-K Torelis-K Kératocône Kératocône presbytie Toris-OP Post - opération Torelis-OP Post - opération

Plus en détail

Des règles fondamentales permettent d aborder simplement l adaptation des presbytes

Des règles fondamentales permettent d aborder simplement l adaptation des presbytes Adapter le presbyte en lentilles souples Jean-Philippe Colliot Des règles fondamentales permettent d aborder simplement l adaptation des presbytes en lentilles. L indication des lentilles souples ayant

Plus en détail

Aide à l adaptation pour lentilles souples sur mesure

Aide à l adaptation pour lentilles souples sur mesure SwissLens SA Chemin des Creuses 9 1008 Prilly / Switzerland www.swisslens.ch lens.info@swisslens.ch Suisse Tel + 41 21 620 06 66 Fax + 41 21 620 06 65 France Tél + 33 810 06 08 40 Fax + 33 810 05 59 48

Plus en détail

entilles e contact Corrections visuelles possibles

entilles e contact Corrections visuelles possibles entilles e contact Corrections visuelles possibles Les lentilles de contact ouvrent les yeux d un public de plus en plus grand. Lunettes L invention des verres correcteurs fut un progrès culturel majeur

Plus en détail

12 PANORAMA. Figure 1 Simulation de la vision selon l astigmatisme.

12 PANORAMA. Figure 1 Simulation de la vision selon l astigmatisme. L astigmatisme est le plus souvent généré par la géométrie torique de la cornée, en particulier de sa face antérieure. Il est plus rarement d origine cristallinienne, par irrégularité de la forme ou de

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Les particularités de la photoablation hypermétropique au laser Excimer en chirurgie réfractive cornéenne

Les particularités de la photoablation hypermétropique au laser Excimer en chirurgie réfractive cornéenne Les particularités de la photoablation hypermétropique au laser Excimer en chirurgie réfractive cornéenne LES PARTICULARITES DU PROFIL D ABLATION Qu il soit fidèle au modèle initial de Munnerlyn [1] ou

Plus en détail

Examens oculovisuels spécifiques

Examens oculovisuels spécifiques NORMES CLINIQUES Examens oculovisuels spécifiques Ces évaluations sont faites en réponse à des situations particulières. Quelques cas sont élaborés dans ce document. Examen en prévision d un ajustement

Plus en détail

Les techniques chirurgicales au laser

Les techniques chirurgicales au laser Les techniques chirurgicales au laser Evolution dans le temps des techniques laser : La chirurgie réfractive peut corriger rapidement et avec une très grande sécurité différents types de troubles de la

Plus en détail

Ophtalmic HR RX TORIC. lentille souple à renouvellement fréquent

Ophtalmic HR RX TORIC. lentille souple à renouvellement fréquent Ophtalmic HR SPHERIC Ophtalmic HR TORIC Ophtalmic HR RX TORIC Ophtalmic HR PROGRESSIVE Ophtalmic HR 1 DAY de manipulation /e c 1,10 mm 57 1,0 mm Somofilcon Freeform (moulage et taillage) 57 1,0 mm 6 Asphérique

Plus en détail

Bibliographie. Définition : emmetropie. Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8-9 avril 2O11. DÉFINITIONS : amétropies

Bibliographie. Définition : emmetropie. Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8-9 avril 2O11. DÉFINITIONS : amétropies Bibliographie PUBLICATIONS FNRO LA REFRACTION DE L OEIL OPTIQUE PHYSIOLOGIQUE - Yves LEGRAND Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8-9 avril 2O11 OPTIQUE -André MOUSSA et Paul PONSONNET CAHIERS D OPTIQUE

Plus en détail

Conventionné secteur 1. Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly

Conventionné secteur 1. Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly CABINET MEDICAL 14 Rue de Tréguel Beaulieu 86000 POITIERS Docteur COULIBALY Roger Ophtalmologiste Conventionné secteur 1 Consultations sur rendez-vous Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M TROUBLES DE LA REFRACTION Dr.BENLARIBI.M Introduction - Définition La réfraction oculaire : _ l ensemble des déviations que subit un rayon lumineux lors de sa traversée du système dioptrique oculaire,

Plus en détail

LENTILLES «BIO» POUR OPHTALMOSCOPIE INDIRECTE. MACULA PLUS 5.5 Macula Plus 5.5

LENTILLES «BIO» POUR OPHTALMOSCOPIE INDIRECTE. MACULA PLUS 5.5 Macula Plus 5.5 LENTILLES «BIO» POUR OPHTALMOSCOPIE INDIRECTE MACULA PLUS 5.5 Macula Plus 5.5 Excellente pour l'observation détaillée de la papille et du nerf optique Utilisée pour détecter des anomalies maculaires L

Plus en détail

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 CORNEE (08.07.2014) (Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 Objectifs : Diffusion des connaissances sur les maladies et les thérapeutiques de la cornée : sciences fondamentales, pathologie

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique Juin 2012 QUELS SIGNES FONCTIONNELS DOIVENT FAIRE ÉVOQUER UNE DMLA? La baisse d acuité

Plus en détail

Binova Ultimate 1day. lentille souple jetable journalière

Binova Ultimate 1day. lentille souple jetable journalière Binova Ultimate Binova Ultimate Multifocal Binova Ultimate 1day Binova Ultimate 1day Toric lentille souple jetable journalière lentille souple jetable journalière (A et B 8% 0, MPa (A et B 8% 0, MPa Zone

Plus en détail

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie www.strabisme.net Avertissement On distingue classiquement deux types d anisométropie Anisométropie et aniséïconie Alain Péchereau es anisométropies axiles es anisométropies de puissance Du fait de la

Plus en détail

La lentille mensuelle sur mesure en silicone hydrogel

La lentille mensuelle sur mesure en silicone hydrogel La lentille mensuelle sur mesure en silicone hydrogel Sphérique Torique torique Inspire your eyes Matériel Le confort sur mesure La gamme de lentilles mensuelles en silicone hydrogel Saphir RX est produite

Plus en détail

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC).

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC). S. Leroux Les Jardins 1,2, F. Poisson,2 G. Leroux les Jardins, 3. 1-Cabinet Paris. 2-CHNO des Quinze Vingts, Paris, 3-Chef de clinique-assistant, Groupe hospitalier Cochin Hôtel Dieu, Paris. SFO 2012 PAS

Plus en détail

Survol des principaux types de lentilles cornéennes chez les enfants aphaques âgés de moins de 5 ans

Survol des principaux types de lentilles cornéennes chez les enfants aphaques âgés de moins de 5 ans RECHERCHE CLINIQUE C Survol des principaux types de lentilles cornéennes chez les enfants aphaques âgés de moins de 5 ans Marie-Eve Corbeil, OD, MSc Amélie Ganivet, OD, MSc Langis Michaud, OD, MSc École

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Bibliographie. Définition : emmetropie. Plan. Lentilles minces. Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8 & 9 avril 2O11. DÉFINITIONS : amétropies

Bibliographie. Définition : emmetropie. Plan. Lentilles minces. Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8 & 9 avril 2O11. DÉFINITIONS : amétropies Bibliographie PUBLICATIONS FNRO LA REFRACTION DE L OEIL OPTIQUE PHYSIOLOGIQUE - Yves LEGRAND Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8 & 9 avril 2O11 OPTIQUE -André MOUSSA et Paul PONSONNET CAHIERS D OPTIQUE

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision 3 Défauts Visuels Bien davantage pour votre vision Une Vision sans défaut Un œil sans aucun défaut visuel, reçoit une image d objets proches ou lointains qui se forme parfaitement sur la rétine. Pour restituer

Plus en détail

module de biophysique annales d examens

module de biophysique annales d examens QUESTIONS D EXAMENS ELECTRICITE ET BIOELECTRICITE OPTIQUE GEOMETRIQUE ET BIOPHYSIQUE DE LA VISION BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS Partie B : - Chapitre Faculté de Médecine - Université d Alger 1/23 Soit un

Plus en détail

INTERET DE LA CORRECTION OPTIQUE PAR LENTILLES RIGIDES PERMEABLES AUX GAZ CHEZ LES PATIENTS PORTEURS DE KERATOCONE

INTERET DE LA CORRECTION OPTIQUE PAR LENTILLES RIGIDES PERMEABLES AUX GAZ CHEZ LES PATIENTS PORTEURS DE KERATOCONE UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES INTERET DE LA CORRECTION OPTIQUE PAR LENTILLES RIGIDES PERMEABLES AUX GAZ CHEZ LES PATIENTS PORTEURS DE KERATOCONE MEMOIRE

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie,

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie, LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? F. Malecaze, Professeur des Universités en Ophtalmologie, Service d Ophtalmologie, Hôpital Purpan, Place du Dr Baylac, 31059 TOULOUSE Cedex, Tél : 05

Plus en détail

La chirurgie de la cataracte

La chirurgie de la cataracte Le dossier réalités ophtalmologiques # 215_Septembre 2014_Cahier 1 Choix pertinent et limites des formules de calcul : présent et futur RÉSUMÉ : Cet article expose les principales formules utilisées pour

Plus en détail

Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris)

Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris) Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris) Dr Michael Assouline* Introduction L évolution des pratiques de chirurgie réfractive

Plus en détail

L adaptation en lentilles de contact des enfants porteurs d un kératocône

L adaptation en lentilles de contact des enfants porteurs d un kératocône L adaptation en lentilles de contact des enfants porteurs d un kératocône Florence Malet L adaptation de lentilles chez l enfant porteur d un kératocône est particulièrement importante en termes de développement

Plus en détail

obs.4 un Modèle pour l œil cours

obs.4 un Modèle pour l œil cours obs.4 un Modèle pour l œil cours 1) Modélisation optique de l œil : a) anatomie de l œil humain : L œil humain est un globe pratiquement sphérique qui est protégé de l extérieur par une membrane résistante,

Plus en détail

Qu est ce qu un implant?

Qu est ce qu un implant? Qu est ce qu un implant? L implant fait partie à part entière de l opération de la cataracte : il est indispensable de remplacer le cristallin naturel par un implant de façon à retrouver une vision nette,

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Nous diviserons les principales

Nous diviserons les principales Lentilles souples hydrophiles multifocales Retour sur les nouveautés 2011 n Les laboratoires nous proposent des nouveautés en lentilles souples hydrophiles multifocales. Pourtant nous avions déjà un choix

Plus en détail

Chirurgie oculaire au laser Excimer

Chirurgie oculaire au laser Excimer Chirurgie oculaire au laser Excimer Ce document préparé par L'Hôpital d'ottawa présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils d'un professionnel de la santé qualifié. Consultez

Plus en détail

Le kératocône. La maladie. Qu est-ce que le kératocône? Combien de personnes sont atteintes de kératocône?

Le kératocône. La maladie. Qu est-ce que le kératocône? Combien de personnes sont atteintes de kératocône? Le kératocône La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous informer sur le

Plus en détail

Il y a dix ans, on attendait en contactologie une révolution dans le domaine des lentilles

Il y a dix ans, on attendait en contactologie une révolution dans le domaine des lentilles Les silicone-hydrogels : lentilles du XX e siècle? Stéphane Fiat-Rubolini Il y a dix ans, on attendait en contactologie une révolution dans le domaine des lentilles souples. Compte tenu de la nécessité

Plus en détail

Le glaucome du myope. O. Ouhadj. C.H.U. Béni-Messous Alger

Le glaucome du myope. O. Ouhadj. C.H.U. Béni-Messous Alger Le glaucome du myope O. Ouhadj C.H.U. Béni-Messous Alger Introduction Rapports complexes entre myopie et glaucome Myopie faible et moyenne : pas de pb Myopie forte : 6 8 dioptries LA 26 mm Myopie forte

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE? INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE? 3. LES OPERATIONS DE CHIRURGIE REFRACTIVE 4. RISQUES COMMUNS A TOUTES LES TECHNIQUES

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

Traitement chirurgical de la myopie, de l hypermétropie et de l astigmatisme

Traitement chirurgical de la myopie, de l hypermétropie et de l astigmatisme Persomed siège social 7 rue Ste Odile BP 62 67 302 Schiltigheim adresse courrier (contacts, commandes) 2 rue de la Concorde 68 000 Colmar tél.: +33 (0)3 89 41 39 94 fax : +33 (0)3 89 29 05 94 Traitement

Plus en détail

05/03/2010. La correction de l astigmatisme en Lentilles Souples. Simplification extrêmes des adaptations Réticences!!!

05/03/2010. La correction de l astigmatisme en Lentilles Souples. Simplification extrêmes des adaptations Réticences!!! La correction de l astigmatisme en Lentilles Souples LRO Janvier 2006 27ème journées d études Vision 5 MERIBEL mars 2006 Cl.s.C. Huy 5 Octobre 2008 Bernard Barthelemy bb@bbarthelemy.com Simplification

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION

TROUBLES DE LA REFRACTION TROUBLES DE LA REFRACTION DR DEGDEG LAZHAR Rappels Dioptre = surface séparant 2 milieux transparents d indices différents Œil = succession de dioptres sphériques Dioptre cornéen 40 D Dioptre cristallinien

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

A) 1,3408 B) 1,3490 C) 1,3554 D) 1,3618 E)

A) 1,3408 B) 1,3490 C) 1,3554 D) 1,3618 E) Sup Perform NÎMES PHYSIQUE 1 er Quad 2009 - Contrôle Optique QCM1 : Soit un milieu dans lequel la lumière jaune (de longueur d onde λj = 578 nm) se propage à la vitesse de 221190 km.s -1 et la lumière

Plus en détail