Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée?"

Transcription

1 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 13 Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée? Brigitte Lutcher*, Michel Puech**, Bernard Barthélémy***, Adil El Maftouhi**, Christophe Baudouin* L unettes et lentilles compensent une amétropie. Pour corriger une myopie, nous pouvons actuellement faire appel soit à la chirurgie réfractive, soit au remodelage cornéen par lentille de contact (RMC). Dans ce dernier cas, où s exerce l action de la lentille? Comment la cornée réagit-elle et se réorganise-t-elle? Grâce au développement de l imagerie, de nouvelles explorations nous permettent aujourd hui de mieux étudier et de mieux comprendre la surface oculaire et la structure de la cornée. Elles apportent aussi une aide précieuse dans le diagnostic des pathologies et la surveillance après modification de l architecture cornéenne. En couplant plusieurs méthodes modernes d analyse de la surface oculaire, notamment OCT 3 et HRT II, nous avons suivi pendant deux ans 14 patients adaptés avec des lentilles Techno-Lens. Les examens ont été répétés à J1, une semaine, un et trois mois, puis tous les 3 mois et, enfin, au cours des deux mois qui ont suivi l arrêt du protocole, puis à la reprise de ce dernier. Qu est ce que le RMC ou remodelage cornéen? Le remodelage cornéen (corneal remodeling, CRM), ou orthokératologie, est une méthode ancienne, reprise voilà une dizaine d années. Le regain d intérêt pour ce mode de correction vient de l amélioration des performances des matériaux destinés au port prolongé et de la mise au point de nouvelles géométries (adaptation de lentilles de contact après chirurgie réfractive). Par l intermédiaire d un port nocturne, le principe du RMC est de conférer à la cornée prolate une déformation oblate induite et contrôlée, qui permette aux *Service Pr C. Baudouin **Service Pr L. Laroche CHNO des Quinze-Vingts, Paris ***Ancien maître de conférence, Antony faibles myopes et légers astigmates de ne pas porter de correction pendant la journée. Il s agit de transformer une géométrie asphérique en une géométrie sphérique par des forces de pression et de traction, en réduisant l excentricité de la zone centrale (figures 1, 2a, 2b). Figure 1. Action d une lentille RMC sur la cornée OCT 3 réalisés au Centre d imagerie et de laser, Paris. HRT II réalisés au CHNO des Quinze-Vingts, Paris (Service Pr C. Baudouin). Les Cahiers 13

2 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 14 2a Figure 3. Un remaniement cornéen en OCT 3 (hyper-réflectivité) 2b Figure 2. Lampe à fente : image fluo pendant le port d une lentille RMC (a) et immédiatement après le retrait (b) Figure 4. OCT 3 : Calipers Actuellement, plusieurs expressions sont proposées pour remplacer le terme d orthokératologie. Il porte en effet la mémoire d une technique ancienne qui ne correspond plus ni aux géométries ni aux matériaux modernes. Cependant, ces dénominations 1 ne reflètent ni l action de la lentille à géométrie inverse, ni son effet temporaire, et certaines sont des marques déposées. Nous préférons donc employer le terme de remodelage cornéen. Le RMC modifie la structure de la cornée dans son ensemble Ont été utilisés : un OCT 3 rétinien (figure 15, page 6) dont la focalisation avait été modifiée de façon à obtenir des images de la cornée. Il permet d identifier un remaniement cornéen (figure 3), de visualiser les anomalies de courbure ou la profondeur des opacités, et de mesurer l épaisseur de l épithélium grâce à des calipers (figure 4). Cet examen non invasif peut être répété ; (1) Expressions proposées pour remplacer le terme d orthokératologie : Accelerated Orthokeratology (AOK), Corneal Refractive Therapy (CRT), CRT Lens Paragon, Corneal Corrective Contacts (CCC), Eccentricity Zero Molding (EZM), Gentle Vision Shaping System (GVSS). le HRT II (figure 16, page 6), microscope confocal in vivo, est un appareil de référence pour l étude de la tête du nerf optique. En balayant la cornée du film lacrymal à l endothélium, son module cornéen offre des images pseudo-histologiques (figure 5). S il est plus difficile de comparer les mêmes coordonnées géométriques avec le HRT II, son principe de balayage permet de retrouver la zone suspecte ; l Orbscan (figure 6) nous a permis de suivre l évolution topographique de la cornée (vérification des résultats). Ces examens ont montré que : la lentille RMC provoque non seulement un remaniement antérieur (figure 7a), mais également postérieur (figure 7b), du rayon de courbure de la cornée, la compression s applique à l ensemble de épithélium cornéen avec un aplatissement des cellules épithéliales des couches profondes (figure 8) et des modifications de la forme des cellules basales (qui s allongent), il existe, avec ces effets de compression, non seulement une diminution relative de l épaisseur de l épithélium central, mais aussi un épaississement périphérique reproduisant les effets de bords de la lentille (figure 9), 14 Les Cahiers

3 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 15 5a 5b 5c 5d 5e 5f 5g 5h 5i 5j Figure 5. Balayage de la cornée en HRT II de la surface vers la profondeur : a. film lacrymal b. desquamation de l épithélium c. épithélium d. membranes basale et de Bowman e. nerfs f. stroma antérieur g et h. stroma moyen i. stroma postérieur j. endothélium Figure 6. La topographie cornéenne sur Orbscan corrobore les résultats 6a 6b Lentille 7a Figure 7a. En OCT 3, hyper-réflexivité au niveau des zones d appui sous la lentille RMC 7b Figure 7b. Déformations induites une heure après le retrait de la lentille Figure 8. HRT II : les cellules basales de l épithélium s allongent Les Cahiers 15

4 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 16 9a 9b Figure 9. OCT 3 : entre le début de l étude, J0 (a) et le sixième mois de port (b), l épaisseur de l épithélium a diminué au centre et augmenté (flèche) en périphérie les nerfs cornéens s épaississent, l augmentation de leur visibilité (HRT II) témoignant des forces de pression (figure 10), 10a 10b 10c 10d Figure 10. HRT II balayage : les nerfs sont devenus beaucoup plus apparents les kératocytes sont activés et plus nombreux, à la fois dans les couches antérieures et postérieures du stroma (figure 11). 11a 11b 11c Figure 11. En HRT II, les kératocytes sont activés et plus nombreux Toutes ces observations sont corrélées entre l OCT 3 et le HRT II dès la première semaine de port. Elles semblent s accentuer au bout d un mois et se stabiliser à trois mois. 16 Les Cahiers

5 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 19 Un cas de lésion microkystique Après 18 mois de port nocturne, le traitement a dû être interrompu de façon unilatérale chez un patient du fait d un inconfort correspondant à une zone de microkyste (figure 12). La lésion avait été suspectée en HRT II deux mois auparavant, alors qu il n existait aucun signe fonctionnel. Un délai de deux mois a été nécessaire pour observer la disparition des signes de microkyste en HRT II, ainsi que la diminution des kératocytes activés et de l épaisseur des nerfs, sans toutefois avoir obtenu un retour à l état initial (figure 13). Après reprise du protocole de port nocturne, la cornée s est modifiée en trois jours (accélération de la réponse cornéenne). Conformément à l observation clinique, l OCT3 a montré une cornée malléable, douée d une mémoire de forme (figure 14). Ces observations corroborent les hypothèses de Swarbrick en 1998 puis de Caroline et enfin de Fonn en a 13a 13c Selon Swarbrick et Caroline, la réduction de la myopie serait due à l adaptation plate de la lentille RMC, qui induirait une compression, puis une redistribution du tissu cornéen, aboutissant à un amincissement épithélial central, contemporain d un épaississement en moyenne périphérie. Cependant, contrairement à ces auteurs, nous n avons trouvé aucune redistribution de l épithélium cornéen. En 2003, Fonn a mesuré en OCT les variations de l épaisseur cornéenne lors du port nocturne de lentilles de contact en hydrogel et en PMMA pendant trois heures. Il a montré qu il existait une augmentation de l épaisseur de l épithélium, et qu il y aurait un remaniement du rayon de courbure non seulement antérieur, mais aussi postérieur de la cornée sous PMMA. Figure 12. Après 18 mois de port nocturne : même lésion microkystique vue par HRT II (a) et OCT 3 (b) Figure 13. HRT II et OCT 3 avant (a et b) puis deux mois après arrêt du port nocturne (c et d). Le diamètre des nerfs a diminué, les images OCT se sont normalisées. 12b 13b 13d Figure 14. Déformation de la cornée trois jours après la reprise du protocole Les Cahiers 19

6 p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 20 En pratique Nous avons constaté une parfaite corrélation entre les résultats obtenus en OCT 3 et HRT II. Ces deux examens nous ont permis de mieux comprendre le mécanisme d action de la lentille RMC et les réactions de la cornée au cours du suivi. Le film lacrymal et l épithélium cornéen superficiel ne sont pas les seules structures qui permettent d expliquer l effet de la lentille RMC. Il existe aussi des modifications architecturales de l ensemble de la cornée. L orthokératologie, ou RMC, peut-elle être considérée comme une alternative sans risque à la chirurgie réfractive? Nous n avons pas assez de recul pour nous permettre d émettre un jugement à ce jour mais, les effets décrits ci-dessus, notamment l absence de réversibilité complète après l arrêt du port, nous incitent à être très réservés quant au RMC, tout particulièrement pour l équipement des enfants. Figure 16. HRT II Figure 15. OCT 3 Bibliographie Brightbill F. Corneal surgery theory, technique and tissue (3e ed). Mosby, Wang J, Fonn D, Simpson TT, Jones L. The measurement of corneal epithelial thickness in response to hypoxia using optical coherence tomography. Am J Ophthalmol 2002;133: Cavanagh HD. Orthokeratology: old devil vs. new saint : the dialogue continues Eye Contact Lens 2004;30:179. Ladage PM, Yamamoto K, Ren DH et al. Recovery time of corneal epithelial proliferation in the rabbit following rigid gas-permeable extended contactlens wear. Eye Contact Lens 2003;29:61-4. Ladage PM, Ren DH, Petroll WM et al. Effects of eyelid closure and disposable and silicone hydrogel extended contact lens wear on rabbit corneal epithelial proliferation. Invest Ophthalmol Vis Sci 2003;44: Ladage PM, Jester JV, Petroll WM et al. Vertical movement of epithelial basal cells toward the corneal surface during use of extended-wear contact lenses. Invest Ophthalmol Vis Sci 2003;44: Li J, Jester JV, Cavanagh HD et al. On-line 3-dimensional confocal imaging in vivo. Invest Ophthalmol Vis Sci 2000;41: Les Cahiers

Chirurgie de la presbytie

Chirurgie de la presbytie Chirurgie de la presbytie IntraCor utilise le laser femtoseconde L IntraCor est une méthode innovante, efficace et peu invasive, de compensation chirurgicale de la presbytie chez les emmétropes. Cette

Plus en détail

ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies correctives associées

ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies correctives associées ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies Il existe de nombreuses anomalies de la cornée plus ou moins importantes qui entraînent soit une modification de la vision, soit la perte de la vue

Plus en détail

Casablanca Laser Vision

Casablanca Laser Vision Casablanca Laser Vision Située au cœur de la Clinique Val d Anfa, Casablanca Laser Vision est un centre ophtalmologique spécialisé dans la chirurgie réfractive. Grâce à l expertise de ses chirurgiens et

Plus en détail

Le Laser Blended Vision

Le Laser Blended Vision Zoom sur La chirurgie de la presbytie avec le logiciel Laser Blended Vision (LBV) Principe, mode d emploi et résultats n Dans la pratique de la chirurgie réfractive, le traitement de la presbytie représente

Plus en détail

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 Chirurgie Réfractive Correction de: Myopie Hypermétropie Astigmatisme Historique J. Barraquer : le kératomleusis années 50 en Colombie Historique

Plus en détail

Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne?

Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne? 1 D. GATINEL Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild, CEROC, PARIS. gatinel@aol.com Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne? L implantation d une lentille

Plus en détail

Chirurgie par laser femtoseconde

Chirurgie par laser femtoseconde Chirurgie par laser femtoseconde Valeria Nuzzo* K.Plamann, D.Peyrot, F.Deloison Laboratoire d'optique Appliquée, ENSTA - École Polytechnique - CNRS UMR 7639, Palaiseau F.Aptel, M.Savoldelli, J.-M.Legeais

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER

LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER Une vie sans lunettes ou lentilles de contact Voir, c est la vie, chaque jour, chaque instant. Voir, c est la liberté. Si les lunettes ou les lentilles de contact, que vous

Plus en détail

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives Chapitre 2 : Chirurgies réfractives 1. Techniques d examen... 2 1.1 Aberrométrie (voir chapitre cornée)... 2 1.2. Topographie cornéenne (voir chapitre cornée)... 2 2. Chirurgies incisionnelles... 2 3.1.

Plus en détail

Guide d adaptation. Rose K2 XL. Kératocône. Dégénérescence pellucide marginale. Post Greffe. Post Chirurgie. Lentille Semi-sclérale

Guide d adaptation. Rose K2 XL. Kératocône. Dégénérescence pellucide marginale. Post Greffe. Post Chirurgie. Lentille Semi-sclérale Guide d adaptation Rose K2 XL Lentille Semi-sclérale TM Kératocône Dégénérescence pellucide marginale Post Greffe Post Chirurgie 1 LENTILLE SEMI-SCLÉRALE ROSE K2 XL INDICATIONS 1 ères indications : kératocône,

Plus en détail

Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement

Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement Vision Clinic : Une compétence à tous les niveaux Depuis toujours, bien voir est un besoin fondamental de l homme. Avoir une meilleure

Plus en détail

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Introduction Un certain nombre de services de santé pour les yeux qu offrent des médecins ne sont pas considérés médicalement

Plus en détail

Heig-vd. Schneeberger Patrick. L œil et ses

Heig-vd. Schneeberger Patrick. L œil et ses 2009 Heig-vd Schneeberger Patrick L œil et ses es défauts 1 Table des matières L œil... 3 Le fonctionnement de l œil humain... 3 Les défauts de l œil... 4 La myopie et l hypermétropie... 4 L'astigmatisme...

Plus en détail

Activité scientifique et recherche :

Activité scientifique et recherche : L INSTITUT DE L ŒIL Notre Mission: L Institut de l Œil de Montréal a pour mission d offrir à chaque patient, une évaluation individuelle de l état de santé de ses yeux, qui tient compte de l ensemble de

Plus en détail

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Dr Jean-Pierre Chartrand, MD Q et R La chirurgie réfractive au laser excimer pratiquée par les ophtalmologues est l une des deux procédures chirurgicales les plus

Plus en détail

entilles e contact Corrections visuelles possibles

entilles e contact Corrections visuelles possibles entilles e contact Corrections visuelles possibles Les lentilles de contact ouvrent les yeux d un public de plus en plus grand. Lunettes L invention des verres correcteurs fut un progrès culturel majeur

Plus en détail

Conventionné secteur 1. Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly

Conventionné secteur 1. Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly CABINET MEDICAL 14 Rue de Tréguel Beaulieu 86000 POITIERS Docteur COULIBALY Roger Ophtalmologiste Conventionné secteur 1 Consultations sur rendez-vous Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly

Plus en détail

Les techniques chirurgicales au laser

Les techniques chirurgicales au laser Les techniques chirurgicales au laser Evolution dans le temps des techniques laser : La chirurgie réfractive peut corriger rapidement et avec une très grande sécurité différents types de troubles de la

Plus en détail

Binova Ultimate 1day. lentille souple jetable journalière

Binova Ultimate 1day. lentille souple jetable journalière Binova Ultimate Binova Ultimate Multifocal Binova Ultimate 1day Binova Ultimate 1day Toric lentille souple jetable journalière lentille souple jetable journalière (A et B 8% 0, MPa (A et B 8% 0, MPa Zone

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC).

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC). S. Leroux Les Jardins 1,2, F. Poisson,2 G. Leroux les Jardins, 3. 1-Cabinet Paris. 2-CHNO des Quinze Vingts, Paris, 3-Chef de clinique-assistant, Groupe hospitalier Cochin Hôtel Dieu, Paris. SFO 2012 PAS

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

Le kératocône. La maladie. Qu est-ce que le kératocône? Combien de personnes sont atteintes de kératocône?

Le kératocône. La maladie. Qu est-ce que le kératocône? Combien de personnes sont atteintes de kératocône? Le kératocône La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous informer sur le

Plus en détail

INTERET DE LA CORRECTION OPTIQUE PAR LENTILLES RIGIDES PERMEABLES AUX GAZ CHEZ LES PATIENTS PORTEURS DE KERATOCONE

INTERET DE LA CORRECTION OPTIQUE PAR LENTILLES RIGIDES PERMEABLES AUX GAZ CHEZ LES PATIENTS PORTEURS DE KERATOCONE UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES INTERET DE LA CORRECTION OPTIQUE PAR LENTILLES RIGIDES PERMEABLES AUX GAZ CHEZ LES PATIENTS PORTEURS DE KERATOCONE MEMOIRE

Plus en détail

Troubles de la réfraction. Définition. Epidémiologie

Troubles de la réfraction. Définition. Epidémiologie Troubles de la réfraction Troubles de la réfraction Définition Pour nous permettre une vision nette, les rayons lumineux provenant des objets vers lesquels nous orientons notre regard traversent successivement

Plus en détail

Chirurgie oculaire au laser Excimer

Chirurgie oculaire au laser Excimer Chirurgie oculaire au laser Excimer Ce document préparé par L'Hôpital d'ottawa présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils d'un professionnel de la santé qualifié. Consultez

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE? INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE? 3. LES OPERATIONS DE CHIRURGIE REFRACTIVE 4. RISQUES COMMUNS A TOUTES LES TECHNIQUES

Plus en détail

EST-CE UN RÊVE DE POUVOIR BIEN VOIR SANS LUNETTES OU VERRES DE CONTACT? Pas du tout!

EST-CE UN RÊVE DE POUVOIR BIEN VOIR SANS LUNETTES OU VERRES DE CONTACT? Pas du tout! EST-CE UN RÊVE DE POUVOIR BIEN VOIR SANS LUNETTES OU VERRES DE CONTACT? Pas du tout! Grâce à nos techniques avant-gardistes, des milliers de gens sont en mesure d oublier, à jamais, qu ils ont déjà eu

Plus en détail

Le dépistage du kératocône dans sa forme infraclinique

Le dépistage du kératocône dans sa forme infraclinique 1 D. Gatinel, A. Saad Fondation Rothschild, Centre d Expertise et de Recherche en Optique Clinique (CEROC), Paris. gatinel@gmail.com Détection automatisée du kératocône fruste avec l Orbscan Le dépistage

Plus en détail

REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES

REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES Maryline JEHL-RAVE CHU de BESANCON Implants intra-oculaires (IIO) Définition : DMS destinés à être implantés à l intérieur du globe oculaire par voie chirurgicale Le

Plus en détail

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE Votre rendez-vous est prévu : Le Au centre Aix Laser Vision 44 Av de Lattre de Tassigny 13090 AIX EN PROVENCE Tel: 04 42 99 09 81 Docteur OPHTALMOLOGISTE Ancien

Plus en détail

La Catarate. Définition. Epidémiologie

La Catarate. Définition. Epidémiologie La Catarate La Catarate Définition La cataracte est une affection se traduisant par une opacification du cristallin de l œil, qui est normalement transparent. Elle peut toucher la totalité du cristallin

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SUR LE

FICHE D INFORMATION SUR LE FICHE D INFORMATION SUR LE LASER EXCIMER DE SURFACE (PRK OU PARK) 1. QU EST-CE QUE LA PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE DE SURFACE (PRK OU PARK)? 2. LES LIMITES DE LA PRK 3. COMPARAISON TRAITEMENT DE SURFACE

Plus en détail

L'oeil myope L'oeil myope projette l'image nette en avant de la rétine et nécessite une correction.

L'oeil myope L'oeil myope projette l'image nette en avant de la rétine et nécessite une correction. brochure.indd 1 22/01/2010 15:13:04 brochure.indd 2 22/01/2010 15:13:27 brochure.indd 3 LA MYOPIE Si vous voyez trouble de loin et net de près, alors vous êtes probablement myope. Rétine QU EST CE QUE

Plus en détail

SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES...

SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES... ENVIE DE VOIR CLAIR SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES... INTRODUCTION : Vous présentez une anomalie de la réfraction et souhaitez remédier à cette anomalie par le biais d une intervention chirurgicale. Cette

Plus en détail

L expérience LASIK QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? CHOISIR UN CHIRURGIEN

L expérience LASIK QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? CHOISIR UN CHIRURGIEN L expérience LASIK I QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? Pour être éligible au LASIK, vous devez avoir au moins 21 ans, avoir des yeux en bonne santé et être en bonne santé générale. Votre vision ne doit pas

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille?

Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille? Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille? Raimund Spirig Augentagesklinik Dr. Spirig, St. Gallen Quintessence P Le domaine de dioptries pouvant être traité par laser est limité à env.

Plus en détail

Item 287 : Réfraction et anomalies de la réfraction

Item 287 : Réfraction et anomalies de la réfraction Item 287 : Réfraction et anomalies de la réfraction Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Les principales définitions... 3 II Accomodation...6 III Anomalies de la réfraction...7

Plus en détail

La correction de la myopie grâce au laser

La correction de la myopie grâce au laser La correction de la myopie grâce au laser Au fil du temps, les gens atteints de myopie en ont assez de devoir porter des lunettes ou des lentilles cornéennes qui les empêchent de profiter de leurs activités

Plus en détail

Item 83 (item 287) : Réfraction et anomalies de la réfraction Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 83 (item 287) : Réfraction et anomalies de la réfraction Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 83 (item 287) : Réfraction et anomalies de la réfraction Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Principales définitions... 3 2. Accomodation... 5

Plus en détail

Service d ophtalmologie Hôpital de la Timone Marseille

Service d ophtalmologie Hôpital de la Timone Marseille Service d ophtalmologie Hôpital de la Timone Marseille INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE Presbytie Madame, Monsieur, Vous êtes intéressés par la chirurgie réfractive. Cette fiche d`information a

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE. Comment se déroule la chirurgie de la cataracte?

LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE. Comment se déroule la chirurgie de la cataracte? LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE Comment se déroule la chirurgie de la cataracte? Une intervention de routine En France, plus de 500 000 chirurgies de la cataracte sont réalisées chaque année. L intervention

Plus en détail

Lasik Xtra: Résultats cliniques. Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France

Lasik Xtra: Résultats cliniques. Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France Lasik Xtra: Résultats cliniques Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France Introduction Lasik Xtra : Lasik combiné à un cross-linking cornéen accéléré Traitement de

Plus en détail

Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective

Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective Pilly B. 1, MD, Farpour B. 1,2, MD, Von Gunten S. 2,

Plus en détail

Le kératocône. Une brochure d information pour les praticiens et les personnes concernées. Raphael L. Eschmann

Le kératocône. Une brochure d information pour les praticiens et les personnes concernées. Raphael L. Eschmann Le kératocône Une brochure d information pour les praticiens et les personnes concernées Raphael L. Eschmann Avec la collaboration de P.D. Dr. Béatrice Frueh, Mme Andrea Müller-Treiber et du Dr Chantal

Plus en détail

La chirurgie réfractive de l œil. Corriger les défauts visuels grâce au laser

La chirurgie réfractive de l œil. Corriger les défauts visuels grâce au laser La chirurgie réfractive de l œil Corriger les défauts visuels grâce au laser Introduction Pour que notre système visuel puisse capter et interpréter ce que nous regardons, les images doivent se réfléchir

Plus en détail

Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : OPHTAMOLOGIE ADC - Acte de chirurgie BAFA006 1 0 Exérèse non transfixiante d'une lésion d'une paupière Notes

Plus en détail

Implants Toriques. Phakes - Artisan T Pseudophake - Acrysof T - Acritec T - Rayner Flex T. Lasik, PKR KR Cataracte Kératocône Kératoplastie Ptérygion

Implants Toriques. Phakes - Artisan T Pseudophake - Acrysof T - Acritec T - Rayner Flex T. Lasik, PKR KR Cataracte Kératocône Kératoplastie Ptérygion 176-181_OPHT15_chirurgie.qxp 27/05/08 17:19 Page 176 CHIRURGIE Traitement chirurgical de l astigmatisme Des moyens très divers pour des indications très variées Le bilan pré-opératoire élimine les contre-indications

Plus en détail

FORMULAIRE DE CONSENTEMENT

FORMULAIRE DE CONSENTEMENT FORMULAIRE DE CONSENTEMENT Correction de la vision au laser excimer PKR, LASEK, Épi-LASIK et LASIK pour corriger la myopie (difficulté à voir de loin), l hypermétropie (difficulté à voir de près) et l

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK)

FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK) FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK) 4 - INDICATIONS 5. HISTOIRE 6. EFFET DU LASER EXCIMER SUR

Plus en détail

Astigmatisme et micro-incision

Astigmatisme et micro-incision 10 119 P. LEVY Clinique Saint-Roch, MONTPELLIER. levy.34@free.fr L e temps où la préoccupation principale, voire unique, du chirurgien était l ablation du cristallin est révolu. Le concept de chirurgie

Plus en détail

Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON. 1 ère SA

Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON. 1 ère SA Correction des différents défauts de vision Comment corriger les principaux défauts de l œil? Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON 1 ère SA 1 Correction des différents défauts de vision Comment

Plus en détail

Reconnaissance des données kératocône par une méthode intelligente

Reconnaissance des données kératocône par une méthode intelligente Université Abou Bakr Belkaïd de Tlemcen Faculté de Technologie Département de Génie électrique et Electronique Laboratoire de Recherche de Génie Biomédical MEMOIRE DE PROJET DE FIN D ETUDES Pour obtenir

Plus en détail

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997 CENTRE LASER VICTOR HUGO Au service de votre vue depuis 1997 Le centre laser Historique Localisation Accès Infrastructures Le matériel et les techniques Matériel d examen Traitement du kératocône Lasers

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE. 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE. 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6 INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. L ŒIL ET LES DIFFERENTS DEFAUTS VISUELS....p 2-5 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6 3. EXAMEN PRE OPERATOIRE... p 6 4. L

Plus en détail

La demande de suppression des lunettes est de plus en plus

La demande de suppression des lunettes est de plus en plus Visya www.cliniquevision.com 1 M. TIMSIT VISYA Clinique de la Vision, PARIS. mt@ophtalmologie.fr Chirurgie de la presbytie : lasers ou implants? Les éléments décisionnels La demande de suppression des

Plus en détail

CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK

CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK Avril 2000 Service évaluation des technologies L AGENCE NATIONALE D ACCREDITATION ET D EVALUATION EN SANTE

Plus en détail

Les bases de l optique

Les bases de l optique Vision to Educate Les 10 pages essentielles Edition 2014 Introduction Edito Si résumer le métier d opticien dans un livret de 12 pages n est pas possible, nous avons essayé dans ce document d apporter

Plus en détail

La chirurgie cornéenne réfractive au laser excimer (1 ère pa

La chirurgie cornéenne réfractive au laser excimer (1 ère pa La chirurgie cornéenne réfractive au laser excimer (1 ère pa Définitions et anomalies de la vision qui peuvent être corrigées Corriger chirurgicalement un défaut réfractif oculaire de l adulte n est plus

Plus en détail

Comment prend-on en charge le kératocône?

Comment prend-on en charge le kératocône? TRAITEMENT DU KERATOCONE Comment prend-on en charge le kératocône? Une prise en charge pluri-disciplinaire La prise en charge du kératocône est l affaire de plusieurs spécialistes médicaux ou scientifiques

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING TECHNIQUES D AVENIR Jonathan LONDNER, Aurélie HAUTIER Centre Régional de Traitement des Grands Brûlés Service de chirurgie Plastique, Hôpital de la Conception, Marseille. DIAGNOSTIC DÉTERSION BOURGEONNEMENT

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Le laser en médecine Fiche professeur THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Réinvestissement-Approfondissement NOTIONS

Plus en détail

Conseil d Évaluation des Technologies de la Santé du Québec

Conseil d Évaluation des Technologies de la Santé du Québec Conseil d Évaluation des Technologies de la Santé du Québec RAPPORT PRÉSENTÉ AU Rapport Juin 2000 LE LASER EXCIMER EN OPHTALMOLOGIE : (CETS 2000-2 RF MISE À JOUR DE L ÉTAT DES CONNAISSANCES Ministre de

Plus en détail

Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre

Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre Figure 1b Wasmannia auropunctata Taille relative et diversité morphologique (Reine et ouvrière) Figure 2 Wasmannia auropunctata (mâle

Plus en détail

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1 INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Qu est-ce que la rétinopathie diabétique? On appelle rétinopathie diabétique les lésions du fond d œil causées par le diabète. En effet, l excès de sucre dans

Plus en détail

Sommaire. Le presbylasik

Sommaire. Le presbylasik Sommaire Chapitre I : Anatomie et physiologie de la cornée I : Anatomie de la cornée :... 7 1. Généralités et rapports :... 7 A. Forme :... 7 B. Rayon de courbure :... 7 C. Epaisseur :... 7 D. Pouvoir

Plus en détail

Un regard clair sur la

Un regard clair sur la Un regard clair sur la Un regard clair sur la chirurgie réfractive DDr r J.C. C. Vryghem www.vryghem.be www.vr yghem.b e Introduction Aimeriez-vous profiter, dorénavant, de la vie sans lunettes et/ou lentilles?

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée L'oeil La lumière et l'oeil La lumière entre dans l'oeil à travers la pupille, une ouverture foncée au centre de l'oeil. L'iris, l'anneau coloré qui entoure la pupille est un ensemble de muscles qui contrôle

Plus en détail

Chirurgie de la presbytie

Chirurgie de la presbytie M I S E A U P O I N T Chirurgie de la presbytie La presbytie n est pas une contre-indication à la chirurgie réfractive, même chez les myopes. Plusieurs options sont possibles avec des résultats favorables

Plus en détail

Biomicroscopie ultrasonore du segment antérieur

Biomicroscopie ultrasonore du segment antérieur 21-065-A-20 Biomicroscopie ultrasonore du segment antérieur M. Puech L exploration du segment antérieur par biomicroscopie ultrasonore (échographie de haute fréquence) apporte des renseignements complémentaires

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

Laser Assisted In-Situ Keratomileusis (LASIK)

Laser Assisted In-Situ Keratomileusis (LASIK) Laser Assisted In-Situ Keratomileusis (LASIK) Note importante pour le patient : L utilisation de ces méthodes médicales ou chirurgicales requiert une discussion attentive avec un médecin qualifié. Cette

Plus en détail

GLAUCOME CHRONIQUE. Rappels physiopathologiques OBJECTIFS. Item 82

GLAUCOME CHRONIQUE. Rappels physiopathologiques OBJECTIFS. Item 82 Item 82 GLAUCOME CHRONIQUE Anna Francoz, Pr Alain Bron Service d ophtalmologie, CHU de Dijon, France alain.bron@chu-dijon.fr RR OBJECTIFS DIAGNOSTIQUER un glaucome chronique. ARGUMENTER l attitude thérapeutique

Plus en détail

En février 2013, l Institut a été félicité par Agrément Canada pour avoir atteint les normes d excellence nationales en soins de santé.

En février 2013, l Institut a été félicité par Agrément Canada pour avoir atteint les normes d excellence nationales en soins de santé. INSTITUT DE L ŒIL DE MONTRÉAL MONTREAL EYE INSTITUTE L INSTITUT Fondée en 1984, La Clinique de l œil de Montréal est devenue, à la suite d'une importante expansion, l Institut de l œil de Montréal, un

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L Durée de l épreuve : 1h 30 Coefficient : 2 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9 Ce sujet comporte page 5/9 une ANNEXE à

Plus en détail

INSCRIPTIONS OUVERTES

INSCRIPTIONS OUVERTES JEUDI INSCRIPTION ET INSTALLATION DES STANDS 13H-14H COCKTEIL D ' A C C U E I L E T V I S I T E D E S S T A N D S 14H00 14H45 LES BASES DE LA PHAKOEMUL- SIFICATION O. BERBICH - K. ERRAIS PRISE EN CHARGE

Plus en détail

Instructions d utilisation

Instructions d utilisation Instructions d utilisation Lentilles intraoculaires acryliques monofocales réfractives hydrophiles stériles préchargées destinées à une implantation dans le sac capsulaire Ces instructions d utilisation

Plus en détail

Prise en charge des dysplasies et carcinomes in situ de la surface oculaire au CHT de Nouvelle-Calédonie

Prise en charge des dysplasies et carcinomes in situ de la surface oculaire au CHT de Nouvelle-Calédonie Prise en charge des dysplasies et carcinomes in situ de la surface oculaire au CHT de Nouvelle-Calédonie Congrès de la SFO Mai 2011 M. Le Loir (Brest), E. Mancel (Nouméa), L.W. Hirst (Brisbane) Dysplasie

Plus en détail

Greffes de cornée pour les kératocônes

Greffes de cornée pour les kératocônes Greffes de cornée pour les kératocônes La cornée est le tissu transparent qui se trouve sur la partie antérieure de l'œil et à travers lequel passe la lumière. Elle est en forme de dôme, et c est elle

Plus en détail

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS OEIL ET DIABÈTE S POMMIER Sve Pr RIDINGS Ref: Pr Philippe Gain, Dr Gilles Thuret RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1- Généralités dans les pays à haut niveau de vie, d une des principales causes de cécité légale

Plus en détail

OCT et MYOPIE. Jacques Chofflet Hôpital Saint Roch, Nice Prof. Gastaud Cabinet d Ophtalmologie d Antibes

OCT et MYOPIE. Jacques Chofflet Hôpital Saint Roch, Nice Prof. Gastaud Cabinet d Ophtalmologie d Antibes OCT et MYOPIE Jacques Chofflet Hôpital Saint Roch, Nice Prof. Gastaud Cabinet d Ophtalmologie d Antibes OCT & Myopie «OCT has had the largest clinical impact in ophthalmology.» Fujimoto, 2001. «OCT has

Plus en détail

LES YEUX ET LA VISION

LES YEUX ET LA VISION LES YEUX ET LA VISION INTRODUCTION Ce document, sur les normes visuelles, se veut être un outil de référence pour les spécialistes de la vision qui rencontrent les candidats, dans le cadre du processus

Plus en détail

Traitements du glaucome par laser

Traitements du glaucome par laser Traitements du glaucome par laser Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

LE KERATOCONE. Une déformation évolutive de la cornée responsable d une myopie et d un astigmatisme irrégulier

LE KERATOCONE. Une déformation évolutive de la cornée responsable d une myopie et d un astigmatisme irrégulier LE KERATOCONE Qu est ce que le kératocône? Une déformation évolutive de la cornée responsable d une myopie et d un astigmatisme irrégulier Le kératocône est une maladie déformante de la cornée qui perd

Plus en détail

Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire

Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire HÔPITAL LARIBOISIERE Service d'ophtalmologie 2 rue Ambroise Paré 75475 Paris cedex 10 tel : 33 (0)1 49 95 64 88 La rétine est constituée de cellules visuelles

Plus en détail

Les traitements médicaux innovants : LE LASER OPHTALMOLOGIQUE

Les traitements médicaux innovants : LE LASER OPHTALMOLOGIQUE Groupe n 210 1 S2 - Aurélie Gabas 1 S2 - Julie Prevost - Luc Leroy THEME : Avancées scientifiques et réalisations techniques Les traitements médicaux innovants : LE LASER OPHTALMOLOGIQUE 2011-2012 1 2

Plus en détail

IMAGERIE DE GÉNÉRATION DE SECONDE ET TROISIÈME HARMONIQUES EN OPHTALMOLOGIE CORNÉENNE

IMAGERIE DE GÉNÉRATION DE SECONDE ET TROISIÈME HARMONIQUES EN OPHTALMOLOGIE CORNÉENNE Université du Québec Institut National de la Recherche Scientifique Centre Énergie, Matériaux et Télécommunications IMAGERIE DE GÉNÉRATION DE SECONDE ET TROISIÈME HARMONIQUES EN OPHTALMOLOGIE CORNÉENNE

Plus en détail

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE F BEN AMARA*, NTOUMI*, ASALEM*, NBOUGHANMI*, HRAJHI*, R HAMZA*, N MNIF* M MARRAKCHI**, H HAJRI**, M FERJAOUI** *: Service d Imagerie Médicale Hôpital Charles

Plus en détail

Calcul de la puissance de l implant intraoculaire après chirurgie réfractive cornéenne

Calcul de la puissance de l implant intraoculaire après chirurgie réfractive cornéenne F M C J Fr. Ophtalmol., 2008; 31, 3, 326-334 2008. Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés REVUE GÉNÉRALE Calcul de la puissance de l implant intraoculaire après chirurgie réfractive cornéenne Y. Lteif

Plus en détail

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE Vincent de PARADES PARIS INTRODUCTION L incontinence anale du post-partum partum relève de deux mécanismes : la déchirure de l

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES MLIB ILV 1 418 658 6345 PAGE 1

TABLE DES MATIÈRES MLIB ILV 1 418 658 6345 PAGE 1 TABLE DES MATIÈRES BIENVENUE À L INSTITUT LASER VISUEL...2 LES DIFFÉRENTS TROUBLES DE LA VUE...3 LES AVANTAGES DE LA CORRECTION DE LA VUE PAR LASER...5 TYPES D INTERVENTION...6 ADMISSIBILITÉ AU TRAITEMENT...8

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Nouvelle Calédonie NOURRIR L'HUMANITÉ

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Nouvelle Calédonie NOURRIR L'HUMANITÉ Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Nouvelle Calédonie Durée de l'épreuve : 1 h 30 - Coefficient : 2 L'usage de la calculatrice est strictement interdit. Le candidat doit

Plus en détail

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR L ophtalmologie est une discipline médico-chirugicale de pointe au sein du réseau Domus Cliniques. Avec des plateaux techniques à la pointe du progrès,

Plus en détail

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE Docteur Agnès ROULET CCPP MONTPELLIER DU Podologie Janvier 2014 POURQUOI EVALUER LA CAPACITE FONCTIONNELLE LORS D UNE ATTEINTE DU PIED? Proposer

Plus en détail