Nous sommes dimanche.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous sommes dimanche."

Transcription

1

2 Nous sommes dimanche. Lilly se lève de bonne heure. Elle va prendre son petit déjeuner, faire sa toilette aidée de maman, s habille et joue tranquillement dans sa chambre avec ses poupées. Ronron, le gros chat gris de la famille, termine doucement sa nuit sur le lit de Lilly. Ronron est un chat câlin mais faignant qui ne pense qu à manger et à dormir! Tout est calme dans la maison et une belle journée s annonce.

3 Soudain, quelqu un frappe à la porte. C est Kentin, son grand frère de 9 ans. _Dis moi Lilly, as-tu vu Ronron par hasard? Demande-t-il. _Oui! Il dort sur mon lit, regarde! répond Lilly en pointant Ronron du doigt. Kentin prend Ronron dans ses bras. Le gros chat se sentant soulever, ouvre un œil, puis le referme. _Je prends Ronron avec moi, dit Kentin. _ Tu l embêtes! Il était bien sur mon lit! Pourquoi viens-tu le prendre! demande Lilly, énervée. _Parce que j ai envie de l avoir un peu avec moi. Il est resté toute la nuit dans ta chambre. _S il reste dans ma chambre, c est qu il y est mieux que dans la tienne! Repose le Kentin! dit Lilly sur un ton ferme.

4 _Non! Tu es une petite fille égoïste! Ronron n est pas qu à toi. Il est à toute la famille! _C est toi l égoïste Kentin. Regarde, tu le déranges! _Je ne le dérange pas! Il dort dans mes bras! Je vais le poser sur mon lit, et Kentin n a pas le temps de finir sa phrase que Ronron saute de ses bras. Cette pièce est trop bruyante pour moi! se dit Ronron. Et il se dirige vers une pièce plus calme afin de terminer tranquillement sa sieste. _Regarde, c est malin! Tu l as fait fuir dit Lilly contrariée. _Si tu avais voulu partager Lilly, ien de tout ceci ne se serait passé, rétorque Kentin en quittant la chambre à son tour.

5 L après-midi, Lilly va avec sa maman chez Madame Rosier leur voisine. Lilly est enchantée car elle va y retrouver Agathe, sa meilleure amie. Lilly aime bien aller jouer chez Agathe. Elle a une belle chambre pleine de jouets fabuleux. Agathe aime bien jouer avec ses amis car elle n a pas de frère, ni de sœur. Lilly pense que c est bien dommage d être seule. Car si son frère Kentin est parfois agaçant, il est quand même gentil et elle s amuse beaucoup avec lui. Agathe, elle, pense que c est aussi bien d être sans frère et sœur. Elle est tranquille, n a pas à se chamailler ou se disputer. Elle peut aussi recevoir chez elle tous ses amis quand elle se sent un peu seule.

6 Lilly propose à Agathe de jouer à la poupée. Mais Agathe n a pas envie aujourd hui. _On joue toujours à la poupée! J aimerais bien changer de jeu. Nous pourrions faire des constructions en légo par exemple? dit Agathe à Lilly. _Ah non! Je n aime pas jouer aux légos. Et puis que veux-tu construire? _ Une maison. Ou encore mieux : un village! Se réjouit Agathe. _Un village? C est nul! Lance Lilly. _Non, ce n est pas nul! On peut construire, on peut inventer, on peut imaginer avec les légos, c est passionnant! Jouer à la poupée c est toujours pareil... _Non, ce n est pas vrai! On peut inventer tout un tas d histoires différentes en jouant à la poupée!

7 Les deux petites filles, n arrivant pas à s entendre, s énervent et finissent par pleurer. Agathe pleure car elle est vexée. Lilly pleure parce qu elle est frustrée. Alarmée par tant de bruit, la maman de Lilly entre dans la chambre. _Mais que se passe-t-il ici? Pourquoi pleurez-vous? Demande maman en voyant les filles en larmes. _Lilly ne veut pas jouer aux légos, elle dit que c est nul! Explique Agathe entre deux reniflements. _Oui mais Agathe ne veut pas jouer à la poupée, et moi je n aime pas les légos! Explique Lilly. _Je vois. C est un grave problème que nous avons là, dit maman. Et pourquoi ne pas construire une grande maison en légo pour y mettre vos poupées? propose-t-elle aux filles. _Mais oui! C est une très bonne idée! S écrit Agathe en cessant de pleurer. _Je trouve aussi! Dit Lilly en séchant ses larmes.

8 C est ainsi que les deux amies jouèrent tout l après-midi, et aux légos, et à la poupée. Maintenant il est tard. Maman et Lilly doivent rentrer à la maison. Lilly range un peu sa chambre pendant que maman prépare le dîner. Kentin, qui rentre du football avec papa, a très faim. Il rejoint maman dans la cuisine et lui demande : _Qu est-ce que tu fais à manger pour ce soir maman? _Des steaks hachés et de la purée pour les sportifs!

9 _Encore de la purée? S exclame Kentin. J avais envie de manger des carottes! En plus mami en a ramenées plein de son jardin. _Dis donc Kentin! Tu es toujours en train de râler pour un oui ou pour un non. Je ferai les carottes de mami demain, répond maman. _Mais pourquoi tu ne fais jamais ce que j ai envie? ronchonne Kentin. Lilly, qui a entendu son frère hausser la voix, se dirige à son tour vers la cuisine. _Maman? Pourquoi faites-vous tant de bruit? Demande Lilly.

10 _Ton frère ne veut pas de l excellente purée que j avais l intention de préparer pour ce soir, lui explique maman quelque peu agacée. _J aurais préféré des carottes, voilà tout! Insiste Kentin. Alors Lilly a une idée : _Pourquoi ne pas faire une purée de carottes? Propose Lilly. _Mais c est une idée supère! Tout le monde serait content! Pas vrai maman? Ose Kentin en regardant maman. Maman regarde Lilly, puis Kentin et se met à rire. Lilly et Kentin font de même. _C est vrai Lilly tu as raison. Il faut partager, même ses idées. Alors ce soir c est purée de carottes et steak hachés. Etes-vous contents? _Oui, oui, oui! Répondent en cœur Lilly et son frère tout en sautant de joie.

11 Et oui, c est vrai : Tout partager, même ses idées, c est rendre la vie agréable pour soi comme pour les autres! Par Judikl-L

Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion. Maternelle et 1 re année

Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion. Maternelle et 1 re année Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion Maternelle et 1 re année Pourquoi avons-nous besoin de nos dents? Pour manger: Pour mâcher notre nourriture,c est évident! Peux-tu manger une pomme,

Plus en détail

Audrianne. ASBL Centre de bien-être pour parents et enfants FICHE SIGNALITIQUE DE L ENFANT : Je m appelle :.. Je suis né(e) le :.à.. J habite à :.

Audrianne. ASBL Centre de bien-être pour parents et enfants FICHE SIGNALITIQUE DE L ENFANT : Je m appelle :.. Je suis né(e) le :.à.. J habite à :. FICHE SIGNALITIQUE DE L ENFANT : Je m appelle :.. Je suis né(e) le :.à.. J habite à :. Ma maman s appelle : Tél :... Mon papa s appelle : Tél :.... Mes frères et sœurs s appellent:.. Qui vient me chercher

Plus en détail

Lycéens en Ile-de-France. Scientifiques. Julien. Marion. Amel. Pascale responsable marketing. Élena formulatrice en cosmétique. Julie astrophysicienne

Lycéens en Ile-de-France. Scientifiques. Julien. Marion. Amel. Pascale responsable marketing. Élena formulatrice en cosmétique. Julie astrophysicienne Julien Marion Amel Lycéens en Ile-de-France Scientifiques Élena formulatrice en cosmétique Pascale responsable marketing Julie astrophysicienne Marc créateur d'entreprise Nicolas ingénieur en gestion des

Plus en détail

Le petit Nicolas. Sempé Goscinny. Fiche de lecture. Étude des personnages :

Le petit Nicolas. Sempé Goscinny. Fiche de lecture. Étude des personnages : Le petit Nicolas Sempé Goscinny Fiche de lecture Étude des personnages : Le petit Nicolas : Le petit Nicolas est un jeune garçon de sept ou huit ans, qui vit avec ses deux parents dans une petite maison.

Plus en détail

PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans

PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans «J ai toujours cherché à intéresser mon équipe à l évolution de l entreprise» Videur de boîte de nuit, avant d intégrer la police, Olivier Couteau,

Plus en détail

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE 2014-2015 Définitions L entrepreneuriat en général et l esprit d entreprendre en particulier sont reliés à l action. En effet,

Plus en détail

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international L essai en vibration, quand il est réalisé correctement, est un outil précieux pour chaque laboratoire ou pour chaque ligne

Plus en détail

TABLEAU DES ENTREVUES

TABLEAU DES ENTREVUES TABLEAU DES ENTREVUES Ce tableau regroupe les descriptions de toutes les entrevues réalisées auprès des éducatrices et éducateurs spécialisés. Pour chacun des thèmes, des suggestions de questions en lien

Plus en détail

Thierry Grootaers. Kaléidoscope 05.09 12.10.2013 # 6. Galerie Nadine Feront

Thierry Grootaers. Kaléidoscope 05.09 12.10.2013 # 6. Galerie Nadine Feront Thierry Grootaers # 6 05.09 12.10.2013 Kaléidoscope Galerie Nadine Feront Thierry Grootaers # 6 Kaléidoscope 4 5 Introduction Par Hadelin Feront, Curateur de la Galerie Peut-on habiter une image? Ou plutôt,

Plus en détail

Connaître son poids naturel et l accepter

Connaître son poids naturel et l accepter Connaître son poids naturel et l accepter Elodie Liénard, Psychologies.com Mieux vivre sa vie Et si notre poids était aussi génétiquement déterminé que l est notre taille? Et si notre organisme régulait

Plus en détail

Lire l image. Observer l'image comme un objet, permet d'en décrire la géométrie.

Lire l image. Observer l'image comme un objet, permet d'en décrire la géométrie. Lire l image Observer l'image comme un objet, permet d'en décrire la géométrie. A. Le cadre L'image inscrit le réel dans un cadre plus ou moins souligné rectangulaire, carré, losangé, ovale, circulaire.

Plus en détail

Mvb/messages 2013 08 Pagina 1

Mvb/messages 2013 08 Pagina 1 Système Ranking Depuis le 1/8/2013 le nouveau système de ranking est entré en vigueur. Le système consiste en 6 rankings continus, dans lesquels tous les joueurs actifs de la LFBB et de Badminton Vlaanderen

Plus en détail

EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle?

EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle? EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle? Quels indicateurs nous permettent-ils de juger de l état nutritionnel des individus? Les enfants indicateurs de la

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Éternelle genèse. Jacques Neefs

Éternelle genèse. Jacques Neefs Jacques Neefs Éternelle genèse «Je vois que je ne peux compter que sur une seule ressource : la création perpétuelle qui sort de mon encrier!» Balzac, à Madame Hanska 1. Hugo célébra, lors des funérailles

Plus en détail

BILAN SPORTIF PALMARES JEUNES EPBTT SAISON 2014/2015. Compétitions départementales, régionales et nationales. Compétitions individuelles

BILAN SPORTIF PALMARES JEUNES EPBTT SAISON 2014/2015. Compétitions départementales, régionales et nationales. Compétitions individuelles BILAN SPORTIF PALMARES JEUNES EPBTT SAISON 2014/2015 Compétitions internationales Eurominichamps (août 2014) : Sélection d Antoine LEANDRI et Adrien ROPARTZ Internationaux de Namur (novembre 2014) : Mélissa

Plus en détail

Forum de Paris 1 Février 2012

Forum de Paris 1 Février 2012 Forum de Paris 1 Février 2012 Bouleversements politiques défis économiques Intervention M. Adil Douiri Mesdames, Messieurs, Je suis ravi d être parmi vous et de contribuer à la réflexion en cette période

Plus en détail

Usages des technologies numériques dans le cadre de la protection de l enfance

Usages des technologies numériques dans le cadre de la protection de l enfance Usages des technologies numériques dans le cadre de la protection de l enfance L'exemple des communications à distance dans le cadre du placement en assistance éducative François Sorin Educateur spécialisé

Plus en détail

Points de suspension

Points de suspension DE ŒIL SUSPENSION (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE) 1 Indices typographiques Points de suspension Théorie À quoi servent les points de suspension? Il s agit toujours de trois points

Plus en détail

Mémento du baby-sitter

Mémento du baby-sitter Mémento du baby-sitter Mémento du baby-sitter Faire du baby-sitting est une responsabilité qui nécessite des connaissances dans le domaine de la petite enfance. Ce mémento rédigé par les puéricultrices

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

- bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année.

- bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année. bonjour, je suis amélie. bonjour, je suis mario. voici mon école. c est mon école. - bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année. j ai 9 ans

Plus en détail

Logique entrepreunariale

Logique entrepreunariale Logique entrepreunariale Le Cube, le 11 octobre 2006 Olivia CONIL-LACOSTE, Pierrick JUDEAUX, Kevin CARDONA, Timothée MURILLO Intro I- Derrière la porte de Magda Danysz... II- Entreprendre et innover dans

Plus en détail

Voici les petits dessins qui t aideront à lire ton livre

Voici les petits dessins qui t aideront à lire ton livre Voici les petits dessins qui t aideront à lire ton livre Apprends un poème et récite-le. Apprends à lire des, des dialogues, des textes. Observe bien les phrases et les mots, il y a quelque chose à découvrir...

Plus en détail

A. Le rôle de l avocat

A. Le rôle de l avocat Le harcèlement moral vise avant tout à détruire la victime et à lui ôter toute capacité de réaction. Isolée, discréditée, elle n aura souvent plus la capacité d agir. Emprisonnée dans un mécanisme de culpabilisation,

Plus en détail

ALLONS Z À LA CAMPAGNE KENT

ALLONS Z À LA CAMPAGNE KENT Ministère des Affaires étrangères et européennes ALLONS Z À LA CAMPAGNE KENT Des clips pour apprendre n 12 : Ils chantent la France Réalisation : Michel Boiron et Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction : Murielle

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

Albert Dupontel dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale

Albert Dupontel dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale Albert Dupontel dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale L infobésité, l obésité de l information! ALBERT DUPONTEL : Bonjour. C est possible d aller à la RTBF svp. JÉRÔME COLIN : C est très

Plus en détail

QUARTIERS DU MONDE: HISTOIRES URBAINES

QUARTIERS DU MONDE: HISTOIRES URBAINES QUARTIERS DU MONDE: HISTOIRES URBAINES FORMATION SUR LA VIDEO COMME OUTIL DE LA RECHERCHE-ACTION Equipe de Pikine 20-22 octobre 2007 Silvana Ospina, Référente en Techniques de Communication, INCITA Alice

Plus en détail

HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT

HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT Une entreprise qui veut assumer sa responsabilité sociétale doit inévitablement modifier un certain nombre d habitudes, de règles, de processus. Pour mener à bien

Plus en détail

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE.

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. Conférence de Laure Marchand Lucas. Mardi 4 Mars 2008 A l occasion de l arrivée d un enfant dans la famille, les parents préparent la chambre

Plus en détail

Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune

Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune Pourquoi un impôt sur la fortune? Pour Elio Di Rupo, Président du PS, c est d abord une simple question de justice : «Quelqu un qui se lève tôt tous

Plus en détail

La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet

La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet Accident du travail ou de trajet : la santé du salarié peut, du fait ou à l occasion de son travail, se trouver altérée. Il bénéficie

Plus en détail

PATRICK CHESNAIS PASCALE ARBILLOT THIERRY GODARD

PATRICK CHESNAIS PASCALE ARBILLOT THIERRY GODARD ANTOINE REIN ET FABRICE GOLDSTEIN PRÉSENTENT PATRICK CHESNAIS PASCALE ARBILLOT THIERRY GODARD UN FILM DE DIASTÈME PHOTOS : MATHIEU MORELLE ALMA JODOROWSKY JÉRÉMIE LAHEURTE LOU CHAUVAIN ALI MARHYAR LUNA

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL

LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL April 2007 LE TRAVAIL À quel âge est-ce que je peux travailler? Si tu as moins de 16 ans, tu as besoin d un Permis de travail pour enfant pour pouvoir travailler. (Ceci

Plus en détail

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Un Groupe ancré dans une profession Le Groupe SMABTP est l assureur spécialiste du secteur de la construction. Parmi ses 140 000 sociétaires figurent des intervenants

Plus en détail

Pour informations ultérieures visiter notre Site Web: www.a-light-against-human-trafficking.info

Pour informations ultérieures visiter notre Site Web: www.a-light-against-human-trafficking.info Pour informations ultérieures visiter notre Site Web: www.a-light-against-human-trafficking.info Chant d entrée Guide : Commençons cette veillée de prière en écoutant le témoignage d une de nos sœurs victime

Plus en détail

Poissons du lac Tanganyika

Poissons du lac Tanganyika Voyages Bio Sous-Marine Avec le concours de Poissons du lac Tanganyika du 11 au 27 avril 2015 avec Patrick Louisy Neolamprologus brichardi, Neolamprologus tretocephalus, Neolamprologus leleupi P. Louisy

Plus en détail

Gespensterschule. Spooky Spelling L alphabet fantomatique Spokenschool. Spielanleitung Instructions Règle du jeu Spelregels

Gespensterschule. Spooky Spelling L alphabet fantomatique Spokenschool. Spielanleitung Instructions Règle du jeu Spelregels Spielanleitung Instructions Règle du jeu Spelregels 4555 Gespensterschule Spooky Spelling L alphabet fantomatique Spokenschool Copyright - Spiele Bad Rodach 2005 Jeu Habermaaß n 4555 L alphabet fantomatique

Plus en détail

Ant onio Vivaldi L homme, son temps et sa musique

Ant onio Vivaldi L homme, son temps et sa musique Ant onio Vivaldi L homme, son temps et sa musique Ta bl e des ma tiè res La vie de Vivaldi 2 La vie à l é poque de Vi val di 9 La musique de Vivaldi 15 www.artsvivants.ca 1 La vie de Vivaldi Il y a depuis

Plus en détail

Adresse1 Adresse2 telephone mail

Adresse1 Adresse2 telephone mail + Adresse1 Adresse2 telephone mail Vous venez d'inscrire votre enfant à l'école maternelle Cette première rentrée est un événement unique et important dans sa vie. Après ce premier contact avec l'école,

Plus en détail

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts EDUS 1101 Méthodologie de l observation Mme Joëlle Berrewaerts Les différentes phases d une recherche 6 grandes phases : (processus dynamique!) 1) Définir la PROBLEMATIQUE de départ (QP de recherche) +

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du vendredi 17 septembre 2010 Classe de CE1 Melle EBENER

Compte rendu de la réunion du vendredi 17 septembre 2010 Classe de CE1 Melle EBENER Compte rendu de la réunion du vendredi 17 septembre 2010 Classe de CE1 Melle EBENER Présentations: C'est ma deuxième rentrée à GONFARON et en CE1. Avant cela j'ai eu une classe de CE2, une de CM2, deux

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE ACTION

FICHE DESCRIPTIVE ACTION FICHE DESCRIPTIVE ACTION RAPPEL : Les actions proposées peuvent concerner aussi bien des projets de sensibilisation à l égalité femmeshommes au sein des écoles d ingénieurs ou dans la sphère professionnelle.

Plus en détail

Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige

Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige 1) Contenu de votre coffret - Le téléphone Bazile Prestige 2) Votre Bazile Prestige le haut parleur - Un chargeur secteur - Un kit mains-libres - Un tour de

Plus en détail

TENNIS DE TABLE Saison 2015/2016

TENNIS DE TABLE Saison 2015/2016 COMITE REGIONAL DU SPORT UNIVERSITAIRE ACADEMIE DE CRETEIL 38-40 Rue Saint Simon - 94000 CRETEIL Tél. : 01.48.99.64.00. - Email : crsucreteil@free.fr Site Internet : www.crsuidf.com TENNIS DE TABLE Saison

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 2 : Règlement sur le financement de la lutte à l itinérance PRÉSENTATION Présenté par Madame Maurane Cloutier, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

Pour t amuser, varie tes activités

Pour t amuser, varie tes activités Corrigés Pour t amuser, varie tes activités : tous niveaux : cycle 2 : cycle 3 Objectifs pédagogiques : t t t Aborder les effets positifs et négatifs des nouvelles technologies ; Savoir que varier ses

Plus en détail

«Jour de rentrée au parascolaire avec le groupe de petits de 1 ère primaire» Récit, par Mme Begonia Rivera, animatrice

«Jour de rentrée au parascolaire avec le groupe de petits de 1 ère primaire» Récit, par Mme Begonia Rivera, animatrice «Jour de rentrée au parascolaire avec le groupe de petits de 1 ère primaire» Récit, par Mme Begonia Rivera, animatrice L'année scolaire 2013-2014 a commencé le 26 août 2013. J'ai la responsabilité d un

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer Bienvenue à la Chers enfants, Bonjour, je m appelle HECTOR Je suis la mascotte de la Maison de la Nature et de l Environnement 65. Nous allons bientôt passer un moment ensemble. Nous nous réjouissons,

Plus en détail

Les 7 conseils pour réussir son entrainement.

Les 7 conseils pour réussir son entrainement. Les 7 conseils pour réussir son entrainement. Ces conseils s'attachent plus à l'organisation de vos entraînements qu'à leur contenu et se limitent à l'aspect technique et biomécanique du tir. Si l'on voulait

Plus en détail

Coopérer pour créer l avenir au profit de nos membres. Argent redistribué de 2005 à 2011 4 500 000 $

Coopérer pour créer l avenir au profit de nos membres. Argent redistribué de 2005 à 2011 4 500 000 $ Coopérer pour créer l avenir au profit de nos membres Argent redistribué de 2005 à 2011 4 500 000 $ 1 L étonnant pouvoir de la coopération Ce recueil illustre avec éloquence ce que la coopération nous

Plus en détail

1 Thessaloniciens 2.13-3.5. Tenir, mais comment? Nous ne sommes pas les seuls minoritaires, mais minoritaires nous le sommes.

1 Thessaloniciens 2.13-3.5. Tenir, mais comment? Nous ne sommes pas les seuls minoritaires, mais minoritaires nous le sommes. 1Thess2b FMT 150809.doc 1 Introduction 1 Thessaloniciens 2.13-3.5 Tenir, mais comment? En France, nous sommes habitués : les chrétiens sont minoritaires, et les chrétiens évangéliques très minoritaires.

Plus en détail

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 0 Introduction Nous sommes quatre élèves de terminale S au lycée Hoche de Versailles : Cyril

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Et si des objets se comportaient comme des êtres humains et commençaient à se détester pour quelques légères différences?

Et si des objets se comportaient comme des êtres humains et commençaient à se détester pour quelques légères différences? LA PINCE EST AU CENTRE DE L'UNIVERS Et si des objets se comportaient comme des êtres humains et commençaient à se détester pour quelques légères différences? «Très original» (Arantxa) «Je ne pensais pas

Plus en détail

TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE»

TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE» Mise à jour du 20 mai 2010 TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE» Guide incluant la procédure de téléchargement d un logiciel gratuit Ce tutoriel est un pas-à-pas très détaillé. Cette prise de parti explique

Plus en détail

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Microbiologie Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Partie 2 : La transduction I. Les vecteurs de la transduction : les bactériophages La transduction est un phénomène

Plus en détail

Kawan Village Château le Verdoyer

Kawan Village Château le Verdoyer Kawan Village Château le Verdoyer Cahier de Vacances de :.. Bonjour, Nous sommes content que tes parents aient choisi le Château le Verdoyer pour tes vacances tu vas voir, tu vas vraiment t amuser! Ce

Plus en détail

Les 4 formes de divorce

Les 4 formes de divorce Publié sur Desunion.org (http://www.desunion.org) Accueil > Les 4 formes de divorce Les 4 formes de divorce Soumis par Françoisle dim, 02/06/2013-20:35 Le divorce est, avec le décès de l?un des époux,

Plus en détail

REVISION 1 A) Qui est-ce?

REVISION 1 A) Qui est-ce? 48 REVISION 1 A) Qui est-ce? LEÇON 4 49 B) Qu est - ce que c est? C) Où est... Karim? le livre? le crayon? le chat? Monsieur Dabiri? 50 Mina? D) Est - ce qu ily a... des enfants dans l école? des fleurs

Plus en détail

Suzanne Noël, journal d'une pionnière de la chirurgie esthétique

Suzanne Noël, journal d'une pionnière de la chirurgie esthétique Dossier La beauté Suzanne Noël, journal d'une pionnière de la chirurgie esthétique Yasmine Youssi Publié le 04/01/2015. Télérama n 3389-3390 Le docteur Suzanne Noël dans les années 1920. Photo: Bibliothèque

Plus en détail

JOUR DE FÊTE de Jacques TATI

JOUR DE FÊTE de Jacques TATI JOUR DE FÊTE de Jacques TATI FICHE TECHNIQUE Pays : France Durée : 1h20 Année : 1949 Genre : Comédie Scénario : Jacques TATI, Henri MARQUET, René WHEELER Décors : René MOULAERT Montage : Marcel MOREAU

Plus en détail

BCD Travel Business Manuel Utilisateur Juillet 2006

BCD Travel Business Manuel Utilisateur Juillet 2006 BCD Travel Business Manuel Utilisateur Juillet 2006 Page 1 of 40 1 CONNEXION...3 1.1 CONNEXION...3 1.2 ACCUEIL...4 2 PROFIL...5 2.1 PERSONNNEL...5 2.2 PAIEMENT...5 2.3 LIVRAISON...5 2.4 PREFERENCES...6

Plus en détail

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur?

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? TPE ANNEE 2012-2013 L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? Rédacteur du rapport : THOMAS Antoine FENOT Bazil Professeurs : M. AUDRY M. POUSSEL Les réalisations techniques face aux

Plus en détail

DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT

DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT DÉBAT TONIK, L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT L OUTIL «DÉBAT TONIK» TE PERMET DE LANCER DES DÉBATS TONIQUES DANS LE MOUVEMENT AVEC LES J&SIENS SUR DES

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes AES??? Administration Economique et Sociale? Aérothermie et Energie Solaire? Association d Etablissements Sportifs? AEV??? Aménagement d Espaces

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

Fiches de travail à photocopier

Fiches de travail à photocopier Education International Internationale de l Education Internacional de la Educación Internationale de l Education - Education Development Center - Organisation mondiale de la Santé Apprendre pour la vie:

Plus en détail

GUIDE POUR LA COMPREHENSION ET L APPLICATION DE LA LEGISLATION SUR LES GROUPE D INITIATIVE COMMUNE. Loi N 92/006 du 14 août 1992

GUIDE POUR LA COMPREHENSION ET L APPLICATION DE LA LEGISLATION SUR LES GROUPE D INITIATIVE COMMUNE. Loi N 92/006 du 14 août 1992 GUIDE POUR LA COMPREHENSION ET L APPLICATION DE LA LEGISLATION SUR LES GROUPE D INITIATIVE COMMUNE Loi N 92/006 du 14 août 1992 Relative aux sociétés coopératives et aux groupes d initiative commune ;

Plus en détail

Bibliothèques de lecture publique

Bibliothèques de lecture publique La lecture publique en France Bibliothèques de lecture publique Les bibliothèques municipales (BM) Créées, pour les plus anciennes, à partir de collections aristocratiques ou de biens religieux confisqués

Plus en détail

Mathématiques3 e. Laurent Ploy Professeur au Collège Vincent Auriol à Revel (31) Roger Brault Professeur au Lycée Maréchal Soult à Mazamet (81)

Mathématiques3 e. Laurent Ploy Professeur au Collège Vincent Auriol à Revel (31) Roger Brault Professeur au Lycée Maréchal Soult à Mazamet (81) PHRE Collection Mathématiques e Laurent Ploy Professeur au Collège Vincent uriol à Revel () Roger Brault Professeur au Lycée Maréchal Soult à Mazamet (8) Ludovic Requis Professeur au Lycée de Touscayrats

Plus en détail

Saint-Jacques Saint-Christophe

Saint-Jacques Saint-Christophe Saint-Jacques Saint-Christophe 2015-2016 Guide pratique «Ce n est pas vous qui m avez choisi, c est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit

Plus en détail

Guide pratique : Facebook

Guide pratique : Facebook 1 Guide pratique : Facebook Qu est-ce que Facebook? 1 er réseau social actif Publier des informations diverses : photographies, liens, textes... Se faire connaître du grand public (consommateurs finaux)

Plus en détail

La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants

La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants LES FICHES du LES FICHES HORS-SÉRIE du De 7 à 14 ans LES FICHES du N 47H www.playbacpresse.fr La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants Des attaques terroristes en France (7-9 janvier

Plus en détail

On faitle rnarche. avec Papa

On faitle rnarche. avec Papa On faitle rnarche avec Papa Apres diner, Papa a fait les comptes du mois avec Maman. - Je me dernande ou passe l'argent que je te donne, a dit Papa. - Ah! j'aime bien quand tu me dis ca, a dit Maman, qui

Plus en détail

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé!

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! Idéalement, 1 COMBIEN D HEURES MAXIMUM/SEMAINE un jeune doit-il consacrer à son emploi? 15 heures maximum par semaine. Attention : effectuer

Plus en détail

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS Le jeune demi-fondeur reste avant tout un athlète complet et doit être formé en ce sens. Il doit pouvoir exprimer pleinement son potentiel en développant

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE BOWLS CANADA BOULINGRIN

BULLETIN OFFICIEL DE BOWLS CANADA BOULINGRIN 5 BULLETIN OFFICIEL DE BOWLS CANADA BOULINGRIN www.bowlscanada.com Extra Ends Février 2014 À l aube d une nouvelle année DANS CE NUMÉRO Ian Tyzzer et Anna Mees A un mois de la nouvelle année derrière nous,

Plus en détail

Comprendre la jeunesse d aujourd hui

Comprendre la jeunesse d aujourd hui Comprendre la jeunesse d aujourd hui 1 Comprendre la jeunesse d aujourd hui Guy Bajoit 1 Être jeune aujourd hui, c est beaucoup plus difficile que de l avoir été il y a trente ou quarante ans. La raison

Plus en détail

Il était une fois, dans un pays très joli mais un peu bizarre, quatre petits enfants

Il était une fois, dans un pays très joli mais un peu bizarre, quatre petits enfants Il était une fois, dans un pays très joli mais un peu bizarre, quatre petits enfants animaux tout mignons qui passaient beaucoup de temps à être des enfants! Mais avant de commencer cette histoire presque

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Mieux vendre votre bien immobilier

Mieux vendre votre bien immobilier Mieux vendre votre bien immobilier Fort de notre expérience de plus de 20 ans dans la transaction immobilière et de plus de 10 ans dans l accompagnement des particuliers, vous trouverez dans ce guide tous

Plus en détail

1 Nom :. Prénom : Date :.. A) A l aide du livre, complète les rubriques ci-dessous : Editeur :... Nombre de pages de l histoire :.

1 Nom :. Prénom : Date :.. A) A l aide du livre, complète les rubriques ci-dessous : Editeur :... Nombre de pages de l histoire :. 1 Nom :. Prénom : Date : Le livre et les personnages. A) A l aide du livre, complète les rubriques ci-dessous : Auteur : Illustrateur :. Forme littéraire :. Editeur :... Nombre de pages de l histoire :.

Plus en détail

Esprit d équipe es-tu là?

Esprit d équipe es-tu là? économie Esprit d équipe es-tu là? Le Sofitel Tahiti a fêté cette année ses 40 ans. Lorsque cet établissement a fermé pendant plusieurs mois pour rénovation en 2005, le SEFI a pris en charge le financement

Plus en détail

À la verticale de l'été - livre android, PDF, Mac, iphone, EPUB, Windows, tablet télécharger livre (Frans) lire gratuitement

À la verticale de l'été - livre android, PDF, Mac, iphone, EPUB, Windows, tablet télécharger livre (Frans) lire gratuitement Après de longues années sans nouvelles de son premier amour, Lénie le retrouve sur Internet. Les deux protagonistes, dont les retrouvailles apparaissent comme une évidence, feront renaître l histoire de

Plus en détail

Innovation pour l apprenant, innovation pour l enseignant

Innovation pour l apprenant, innovation pour l enseignant Innovation pour l apprenant, innovation pour l enseignant Sophie Bailly, Emmanuelle Carette Crapel, université de Nancy 2, France Résumé Dans le cadre de la formation en FLE offerte par le Defle (département

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail