MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE"

Transcription

1 MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE

2 Intérêts des variantes Maître d ouvrage : offre plus intéressante Coût Matériaux économiques Technique Durabilité des matériaux Meilleures performances Délais de réalisation Optimiser les quantités Respect du cahier des charges Qualité Environnement 2

3 Intérêts des variantes Entreprise : réaliser une offre compétitive Moyens Matériel & personnel Techniques d entreprise Savoir faire spécifique Produits spéciaux Satisfaction des besoins Offre technique et estimation ciblées Offre environnementale Financière Optimiser les marges du chantier 3

4 Caractéristiques du guide S applique au Réseau Routier National Précise la «recevabilité des variantes» Chaussées neuves Définition de règles Porte sur : Conception des variantes Les matériaux Destiné à : Services de l Etat Entreprises routières Bureaux d études et laboratoires 4

5 Guide articulé en 6 chapitres Présentation Contexte réglementaire Code des marchés publics Les spécifications intangibles Variantes autorisées Règles de conception Les éléments techniques du règlement de la consultation L examen des offres Validation de la variante Période de préparation 5

6 Spécifications intangibles Les définitions Définition d une variante Référence à la solution de base Les familles de structures types (en référence aux catalogues) Souples (GNT/GB) Bitumineuses épaisses (GB/GB) Semi-rigides et Rigides (GH/GH et Béton) Mixtes (GH/GB) Inverses (GRH/GB) Référentiel de calcul des variantes Guide de dimensionnement 6

7 Spécifications Les variantes autorisées 4 types de variantes Les couches de surface Nature et épaisseur Les couches d assise Nature et épaisseur La couche de forme Nature et épaisseur Combinaison des 3 cas précédents pas de remise en cause des choix de la maîtrise d ouvrage 7

8 Spécifications Variantes sur les couches de surface Porte sur les couches de roulement et liaison C R C L Solution de base Caractéristiques de surface mêmes spécifications Dissociation des fonctions Couches de Roulement et Liaison Matériaux conformes Guide application des normes sur les enrobés hydrocarbonés Respect de l épaisseur équivalente des couches de surface C R C L Solution variante 8

9 Spécifications Variantes sur les couches d assise Choix de matériaux différents 2 cas de figure Même famille de structure Solution de base Autre famille préciser les familles non autorisées respect des combinaisons autorisées (CB/CF) Solution variante 9

10 Spécifications Variante sur la couche de forme Même classe de plate-forme nature et épaisseur Autre classe de plate-forme nature et épaisseur Solution de base Conséquence Vérification au gel/dégel Incidence sur le fil rouge Implique appels d offres : - simultanés pour les lots terrassement et chaussées - ou unique Couche de forme / chaussées Solution variante 10

11 Spécifications Règles de conception des variantes La démarche de calcul Guide de dimensionnement Hypothèses et données du règlement de la consultation mêmes que celles de la solution de base Caractéristiques des matériaux Solution de base matériaux normalisés valeurs seuils des classes de performance Solutions variantes matériaux normalisés matériaux ayant un avis technique «IDRRIM» matériaux innovants au sens de la charte innovation Pour les deux derniers types de matériaux, il devra être établi que les performances retenues sont bien obtenues avec les constituants du chantier 11

12 Spécifications Cas particulier des matériaux normalisés à performances nettement supérieures aux seuils Principe Prise en compte de ces valeurs si les performances retenues sont bien obtenues avec les constituants du chantier (y compris le liant), à la teneur en vide prévisible sur chantier Prise en compte des résultats des études de formulation Limitation des performances dans une fourchette ou valeurs précises 12

13 Examen des offres Critères de choix Respect du code des marchés (pour l Etat) Coût d utilisation scénario d entretien type Valeur technique de l offre résultats des études de référence justificatifs techniques Délai d exécution Prix des prestations Classement des offres Classements séparés des solutions de base et des variantes maître d oeuvre Choix final maître d ouvrage 13

14 Fourchettes Cliquez Période pour de préparation modifier les styles et validation du texte de du masque la variante Réalisation des études complémentaires Confirmation des résultats de l étude de référence avec les constituants du chantier Si les résultats ne sont pas conformes L entreprise peut proposer un réajustement du dimensionnement sans modification du prix initial Sinon, résiliation du marché 14

15 QUELQUES CAS CONCRETS 15

16 Rocade Nord de Troyes Mise à 2 x 2 voies 16

17 Rocade Nord de Troyes Solution de base Grave Ciment : de classe T3 (NF EN ) Sable Anti Remontée de Fissure à 9% de bitume modifié BBSG en couche de liaison Béton Bitumineux Très Mince 2.5 cm couche de roulement Béton Bitumineux Semi Grenu 10 cm couche de liaison Sable Anti-remontée de fissures 2 cm Système anti-remontée de fissures Grave Ciment de classe 3 19 cm couche de base Grave Ciment de classe 3 18 cm couche de fondation BBTM au liant modifié Craie traitée (PF3) 35 cm couche de forme (hors marché) 17

18 Rocade Nord de Troyes Variante retenue RECYVIA CH - Grave Ciment classe T3: Comportant 86.5% de grave de recyclage Procédé anti-remontée de fissure : Préfissuration Olivia Géogrille Fibres de verre BBSG : Comportant 15% d agrégats d enrobés Enrobés tièdes Evotherm MA3 BBTM Béton Bitumineux Très Mince 2.5 cm couche de roulement Béton Bitumineux Semi Grenu 10 cm couche de liaison Géogrille Rotaflex 816 SL système anti-remontée de fissures RECYVIA CH - Grave Ciment de classe 3 20 cm couche de base RECYVIA CH - Grave Ciment de classe 3 19 cm couche de fondation Craie traitée (PF3) 35 cm couche de forme (hors marché) 18

19 Rocade Nord de Troyes RECYVIA CH Formulation: Grave de démolition de chaussée : 74.5% Traverses Béton concassées : 12% Sable fillérisé :10% Liant routier : 3.5% Performances mécaniques Classe T3 den nsité sèche (t/m3) Formule contenant 20% d agrégats d enrobés teneurs en eau % IPI Caractéristiques de compactage: Densité humide OPM: t/m3 Teneur en eau OPM: 9% Densité sèche OPM: /m3 IPI à l OPM: 88 19

20 Rocade Nord de Troyes Procédé anti-remontée de fissure Préfissuration (procédé OLIVIA ) Insertion d un film de polyéthylène dans la préfissure Pas de préfissuration : 3 m Permet d avoir des fissures plus fines et moins évolutives Grille Rotaflex 816 SL en fibre de verre enduite d une résine qui permet De protéger les fibres des agressions mécaniques Coller les fibres entre elles pour qu elles travaillent uniformément 20

21 Rocade Nord de Troyes BBSG Evotherm Formulation 15% d agrégats d enrobés Utilisation du procédé Evotherm MA3 Intérêt du procédé Evotherm : Gain énergétique à la fabrication : jusqu à 40% Diminution des gaz à effet de serre : jusqu à 40% Confort pour les équipes de mise en œuvre Moindre oxydation du liant => durée de vie plus importante du revêtement 21

22 Rocade Nord de Troyes BILAN Economie financière de 2% Durée de vie augmentée d environ 5% Finance Matériaux vierges Energie Réduction de 58% de la consommation d agrégats vierges Réduction de 17% de la consommation d énergie 22

23 Déviation Oloron Sainte Marie Création d une liaison 23

24 Déviation Oloron Sainte Marie Solution de base Béton Bitumineux Module Elevé 0/10 : de classe 3 Grave Bitume 0/14 de classe 3 GNT 0/60 24

25 Déviation Oloron Sainte Marie Variante retenue Béton Bitumineux Module Elevé 0/10 tiède : de classe 3 comportant 30 % d agrégats d enrobés RENFOVIA 0/14 tiède : comportant 30 % d agrégats d enrobés Grave recyclée (D 31 ) : 25

26 Déviation Oloron Sainte Marie Cliquez Performances pour modifier mécaniques les styles RENFOVIA du texte du masque et BBME RENFOVIA : Module 15 C/10Hz : MPa Déformation à 10 6 cycles : Bitume pur 20/30 BBME Module 15 C/10Hz : MPa Déformation à 10 6 cycles : Bitume pur 20/30 26

27 Déviation Oloron Sainte Marie BILAN Economie financière de 9% Durée de vie identique Finance Matériaux vierges Energie Réduction de 49% de la consommation d agrégats vierges Réduction de 24% de la consommation d énergie 27

28 Nièvre - RD 978 Voie supplémentaire 28

29 Nièvre - RD 978 Solution de base Béton Bitumineux Semi-Grenu 0/10 : de classe 3 Grave Bitume 0/14 de classe 3 PF2 module 50 MPa GNT 0/31.5 et 0/150 PF 2 BBSG 0/10 6 cm GB3 0/14 9 cm GB3 0/14 10 cm AR1 module 20 MPa AR 1 GNT 0/ cm GNT 0/ cm 29

30 Nièvre - RD 978 Solution variante Béton Bitumineux Semi-Grenu 0/10 : de classe 3 Grave Bitume 0/14 de classe 4 BBSG 0/10 6 cm PF 2 Matériaux traités PF 2 GB4 0/14 8 cm GB4 0/14 8 cm AR 1 Module 20 MPa AR 1 MTLH 35 cm 30

31 Nièvre - RD 978 Cliquez GB4 et pour BBSGmodifier les styles du texte du masque Performances normalisées GB4 Evotherm MA3 : Module 15 C/10Hz : MPa Déformation à 10 6 cycles : Bitume pur 35/50 20% d agrégats d enrobés BBSG Evotherm MA3 : Module 15 C/10Hz : 7000 MPa Déformation à 10 6 cycles : Bitume pur 35/50 31

32 Nièvre - RD 978 BILAN 100 Economie financière de 6% Durée de vie identique Meilleure tenue au gel Finance Matériaux vierges Energie Réduction de 27% de la consommation de matériaux vierges Réduction de 11% de la consommation d énergie 32

33 CONCLUSIONS Cliquez Impact pour des variantes modifier les sur styles du contrats texte du masque Présentation de variantes très variable 10 à 20% Dépend du maître d ouvrage De l implantation de l entreprise Choix essentiellement sur le prix mais aussi valeur environnementale (abaissement température, économie de matériaux, ) Amènent une implication encore plus forte des entreprises (garanties,..) 33

34 CONCLUSIONS Cliquez Impact pour des variantes modifier les sur styles du contrats texte du masque L innovation tire les entreprises vers le haut Solutions techniques Nouveaux produits Nouvelles performances Image de marque forte Génèrent des compétences de part et d autre Structurent les équipes techniques Ont permis l optimisation des produits et des solutions techniques 34

LES ENROBES D ASSISESD

LES ENROBES D ASSISESD LES ENROBES D ASSISESD Graves Bitumes (GB) Enrobés à Module Élevé (EME) Les Enrobés Bitumineux : Formulation, Fabrication, Mise en Place - Montréal 2006 1 TERMINOLOGIE Bétons bitumineux Couche Base Base

Plus en détail

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Green Tilleur Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Présentation du projet Green Tilleur Caractéristiques du béton chaux-chanvre

Plus en détail

3. Structures et revêtements : les solutions béton

3. Structures et revêtements : les solutions béton 3. Structures et s : les solutions béton 3.1 - Structures et s pour les tramways sur rails La structure type d une plate-forme de tramway se compose généralement : d un corps de voirie ou de chaussée constitué

Plus en détail

Le Baccalauréat STI2D

Le Baccalauréat STI2D Le Baccalauréat STI2D (Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable) Baccalauréat STI2D La structure L approche technologique Matériaux et structures L approche MEI caractérise la

Plus en détail

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol Le LE SEACISOL La Dalle Isolante Sans Etai Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES LES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN ŒUVRE LIMITES DE PORTEE 55 Le C H A

Plus en détail

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Ilot E à Saint Denis O. FASSIO, N. Barthes 1 Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Olivier Fassio

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : MQ 89 12 92 0056 (Ce référentiel annule et remplace, à compter du 05/12/2013, la précédente fiche d identité) REFERENTIEL DU

Plus en détail

Façade. StoTherm Classic et StoTherm Vario Systèmes d isolation thermique Sto

Façade. StoTherm Classic et StoTherm Vario Systèmes d isolation thermique Sto Façade StoTherm Classic et StoTherm Vario Systèmes d isolation thermique Sto La combinaison pertinente entre la durabilité et la diversité Les systèmes d isolation thermique StoTherm Classic et StoTherm

Plus en détail

Renforcer votre assise

Renforcer votre assise N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBE à module élevé COLBASE N Renforcer votre assise COLBASE N appartient à la famille des enrobés à module élevé de classe 1 de la norme NFP-98140. Il supporte les trafics

Plus en détail

Réussir un projet de méthanisation Faire le choix d'une ingénierie indépendante?

Réussir un projet de méthanisation Faire le choix d'une ingénierie indépendante? Réussir un projet de méthanisation Faire le choix d'une ingénierie indépendante? LEDJO ENERGIE, GIRUS POLLUTEC 2014 - VILLAGE BIOGAZ Mardi 2 déc. 2014-10h30 / 11h15 Ingénierie indépendante ou modèle clé

Plus en détail

Contractualiser la qualité. Performance et garantie dans les marchés publics de travaux. Olivier RUIZ DIR EST. Performance et marchés de chaussées

Contractualiser la qualité. Performance et garantie dans les marchés publics de travaux. Olivier RUIZ DIR EST. Performance et marchés de chaussées Contractualiser la qualité Performance et garantie dans les marchés publics de travaux Olivier RUIZ DIR EST Nancy, 26 mai 2011 Sommaire : I- Approche générale II- Performances / exigences techniques dans

Plus en détail

Fournitures de Gasoil et GNR

Fournitures de Gasoil et GNR dfs VILLE D AVERMES Fournitures de Gasoil et GNR Règlement de la consultation N 16/002 Date et heure limites de réception des offres : 29 janvier 2016 à 12h00 Services techniques Mairie Avermes page 1

Plus en détail

OPTIMISATION DES PLATES-FORMES. support de chaussées autoroutières. en fonction DES CONDITIONS DE CHANTIER ET DU BILAN TECHNICO-ECONOMIQUE GLOBAL

OPTIMISATION DES PLATES-FORMES. support de chaussées autoroutières. en fonction DES CONDITIONS DE CHANTIER ET DU BILAN TECHNICO-ECONOMIQUE GLOBAL OPTIMISATION DES PLATES-FORMES support de chaussées autoroutières en fonction DES CONDITIONS DE CHANTIER ET DU BILAN TECHNICO-ECONOMIQUE GLOBAL (chaussées + couche de forme) Yves GUERPILLON CFMS le, 20

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

ARENA : Simuler et valider l usine du futur

ARENA : Simuler et valider l usine du futur : Simuler et valider l usine du futur Arena, logiciel de Rockwell Automation est un outil clé dans la simulation des flux de production : valider l adéquation produits/process de vos ateliers, optimiser

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES SYMAT Rue de l Adour 65 460 BOURS Tél : 05-62-53-34-40 MARCHE D IMPRESSION Marché de décembre 2011 N 2011-09 Date et heure limites de réception des

Plus en détail

Fissures et regard collecteur EU

Fissures et regard collecteur EU Scope of Work Cette visite technique a eu lieu le 04 Juin 2015 et concerne la zone base vie des travailleurs du site de Tasiast. Ce rapport fait suite à un constat d affaissement partiel des dalles supports

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNE DE TOUSSIEUX AMENAGEMENT TROTTOIR ROUTE DE REYRIEUX ET TRAVAUX CHEMIN DE GATEFER Bordereau des prix Page 1 sur 8 BP 01 Enlèvement haie et grillage Au forfait, l arrachage

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES Emmanuel DELAVAL CETE Nord-Picardie Département CGI / AS PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

Plus en détail

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Guide de la mesure des résultats Le Service des Achats de l État s assure que les achats de l État et de ses établissements

Plus en détail

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau»

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau» NOTE RELATIVE A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES SUR LES PARCELLES PRIVATIVES «le Pré Bourdeau» 55 b rue Gaston Boulet 76380 Bapeaume les Rouen TEL : 02.32.82.36.81 FAX : 02.35.76.96.50 contact@infraservices.fr

Plus en détail

BGV 4G 560x200x274. Le must de la performance thermique R=1,40 m².k/w. Applications. Certification. Descriptif & Réglementation

BGV 4G 560x200x274. Le must de la performance thermique R=1,40 m².k/w. Applications. Certification. Descriptif & Réglementation BGV 4G 560x200x274 Le must de la performance thermique R=1,40 m².k/w Applications TYPE DE MARCHÉ RÉGLEMENTATION RT 2012 POSE HQE OUI MAISON INDIVIDUELLE Certification Descriptif & Réglementation Brique

Plus en détail

Centre de Formation INNOVATION EVERYWHERE WITH YOU TECHNIQUES DE PRODUCTION DES MATERIAUX ROUTIERS. Customer services - 2016

Centre de Formation INNOVATION EVERYWHERE WITH YOU TECHNIQUES DE PRODUCTION DES MATERIAUX ROUTIERS. Customer services - 2016 Centre de Formation TECHNIQUES DE PRODUCTION DES MATERIAUX ROUTIERS Customer services - 2016 Pour matériels de toutes marques INNOVATION EVERYWHERE WITH YOU Renforcez vos compétences, Développez votre

Plus en détail

AMIANTE LANCEMENT DES MARCHÉS DE TRAVAUX RAPPELS

AMIANTE LANCEMENT DES MARCHÉS DE TRAVAUX RAPPELS N 109 - SOCIAL n 55 - MARCHES n 24 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 25 octobre 2013 ISSN 1769-4000 AMIANTE LANCEMENT DES MARCHÉS DE TRAVAUX RAPPELS L essentiel La question de l amiante est

Plus en détail

le BIM Voirie et Assainissement dans un LOTISSEMENT en BTS TP

le BIM Voirie et Assainissement dans un LOTISSEMENT en BTS TP le BIM Voirie et Assainissement dans un LOTISSEMENT en BTS TP Étude d un LOTISSEMENT - présentation de quelques utilisations possibles du BIM en classe de BTS TP - logiciel utilisé MENSURA, le site www.reseaux-et-canalisations.ineris.fr,

Plus en détail

Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE

Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE RECONSTRUCTION DU COLLÈGE DESCARTES Page 02 - A Sommaire du Lot 02 Page 1 DESCRIPTION DES OUVRAGES POUR ISOLATION EXTÉRIEURE - FACADE

Plus en détail

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES SYCOPLAN PLANCHERS Métalliques Solutions constructives adaptées à vos besoins Créée en 2009 par trois industriels, SyCoMo développe, produit et commercialise une offre complète de systèmes constructifs

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Total Productive Maintenance - - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Tous Pour la Machine, résume l idée principale de la Total Productive Maintenance TOTAL Transverse à tous les services centrés

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique Sommaire 0 Préambule 1 Approche et Démarche Diagnostic stratégique 3 Scenarii d évolution 4 Positionnement cible 0 Préambule 3 Préambule L analyse stratégique repose sur

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 16

Plus en détail

Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune

Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune Gestion des Voiries Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune Une infrastructure vitale Circulation de flux essentiels Automobiles Piétons Eau potable Assainissement Electricité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE CAHIER DES CHARGES POUR UNE MISSION DE REALISATION D UN AUDIT DECHETS DE DECONSTRUCTION DANS LE CADRE D UNE OPERATION DE DEMOLITION ET DE RESTRUCTURATION

Plus en détail

Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité

Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité Limoges, le 10/04/2013 SPRIR LIMOUSIN - Marc CHIAVASSA - Denis BERTAUD - Paulo LOPES MONTEIRO Cycle(s) de vie d une chaussée. Marc CHIAVASSA CYCLE(S)

Plus en détail

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants L utilisation du bois répond parfaitement au respect de l environnement et aux attentes

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012

LES CONSTRUCTIONS BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012 1 / 8 BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012 OBJECTIF : Evaluer l impact environnemental d une structure de bâtiment d un point de vue consommation énergétique. Projet : Réaliser l avant-projet une maison

Plus en détail

FORMULAIRE DE GESTION DE LA PORTEE FLEXIBLE (Protocole Valtec)

FORMULAIRE DE GESTION DE LA PORTEE FLEXIBLE (Protocole Valtec) Joindre les documents de preuve A) EXPRESSION DU BESOIN / ANALYSE DES OFFRES / VÉRIFICATION DOCUMENTAIRE Définition du besoin Rédaction du cahier des charges Définition des critères de performances et

Plus en détail

ThyssenKrupp Industrial Solutions. Notre nouveau nom est. www.thyssenkrupp-industrial-solutions.com. La presse à rouleaux POLYCOM.

ThyssenKrupp Industrial Solutions. Notre nouveau nom est. www.thyssenkrupp-industrial-solutions.com. La presse à rouleaux POLYCOM. Notre nouveau nom est ThyssenKrupp Industrial Solutions www.thyssenkrupp-industrial-solutions.com La presse à rouleaux POLYCOM Polysius 2 La presse à rouleaux POLYCOM La solution éprouvée pour les économies

Plus en détail

FICHE NOUVEAUTÉS GESTION COMMERCIALE LIGNE PME. MARS 2016 v8.1

FICHE NOUVEAUTÉS GESTION COMMERCIALE LIGNE PME. MARS 2016 v8.1 FICHE NOUVEAUTÉS GESTION COMMERCIALE MARS 2016 v8.1 Enrichissement du module gestion des affaires La gestion des affaires permet à l entreprise de répertorier un ensemble de données essentielles pour étudier

Plus en détail

Document complémentaire au PPN du DUT Génie civil construction durable (GC-CD)

Document complémentaire au PPN du DUT Génie civil construction durable (GC-CD) CPN GC-CD Document complémentaire au PPN du DUT Génie civil construction durable (GC-CD) Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d étude S'appuyant sur l'arrêté du août

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 SCANNAVINI CHRISTIAN BATI 2 1 SOMMAIRE : Présentation de l entreprise 3 QQOQCPC 4 Problème et Solutions 5 Liste des

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

Restauration de toitures du bâtiment communal de Pont Ravagers

Restauration de toitures du bâtiment communal de Pont Ravagers Restauration de toitures du bâtiment communal de Pont Ravagers Marché à procédure adaptée MAPA Maîtrise d'ouvrage : commune de Sainte-Croix-vallées-françaises Maîtrise d'œuvre : commission travaux de la

Plus en détail

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste Maître de l ouvrage : Commune de GRILLY Opération : Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste 34, chemin Jacques Belay 01 220 GRILLY Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D

COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D PUBLIC : GEOMETRES- EXPERTS, INGENIEURS, ARCHITECTE OU TOUTES PERSONNES SOUHAITANT MAITRISER COVADIS. PRE- REQUIS : BONNE CONNAISSANCE DU LOGICIEL AUTOCAD.

Plus en détail

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action RÉPONSE DE LA DIRECTION ET DE PLAN D ACTION TITRE DU PROJET : Évaluation du services du droit fiscal CENTRE DE RESPONSABILITÉ : services du droit fiscal () Conclusions Recommandations Réponse de la direction

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

La chaux performance. Maçonner à la chaux. édition juillet 2011. Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com

La chaux performance. Maçonner à la chaux. édition juillet 2011. Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com La performance Maçonner à la édition juillet 2011 Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com La performance Sommaire 04-05 La, solution durable Performances techniques économiques environnementales

Plus en détail

Relevé des déductions ------

Relevé des déductions ------ Cahier des charges du mode EDI du téléservice SIMPL-TVA Relevé des déductions ------ Version 1.1 10 Février 2016 SUIVI DES VERSIONS Date N Version Motif de Mise à Jour 24/07/2015 1.0 Création 10/02/2016

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2013

CAHIER DES CHARGES 2013 Mairie de ROCBARON Place du Souvenir Français 83136 CAHIER DES CHARGES 2013 MAIRIE DE ROCBARON TELEPHONIE FIXE & MOBILE INTERNET SOMMAIRE 1 - IDENTIFICATION DE L'ORGANISME PASSANT LE MARCHE 2 - OBJET DU

Plus en détail

Aide à la prévention de l escarre

Aide à la prévention de l escarre Serenis Tous les produits PRAXIS Medical Technologies sont homologués CE Efficacité et fiabilité Aide à la prévention de l escarre Serenis I Matelas de prévention en 3 éléments de mousse moulée et compressée

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

Suivez le guide POLYFILLA

Suivez le guide POLYFILLA information presse Suivez le guide POLYFILLA Pour les petites rénovations ou les réparations plus importantes, POLYFILLA propose une gamme complète d enduits adaptés à chaque type de travaux de décoration.

Plus en détail

AVIS DE MARCHE. Marché de services informatiques et services connexes SECTION I: POUVOIR ADJUDICATEUR. Directive 2004/18/CE

AVIS DE MARCHE. Marché de services informatiques et services connexes SECTION I: POUVOIR ADJUDICATEUR. Directive 2004/18/CE AVIS DE MARCHE Marché de services informatiques et services connexes Directive 2004/18/CE SECTION I: POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM, ADRESSES ET POINT(S) DE CONTACT Centre Hospitalier Henri GUERIN M Michel

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E4/121 ASSEMBLEE DE CORSE 4 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : HABILITATION

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos... 5. Domaine d application du guide... 7

SOMMAIRE. Avant-propos... 5. Domaine d application du guide... 7 SOMMAIRE Avant-propos...................................... 5 Domaine d application du guide...................... 7 Définitions Terminologie du volet roulant...9 La typologie des volets roulants....11

Plus en détail

Lot n 12 PEINTURE - NETTOYAGE

Lot n 12 PEINTURE - NETTOYAGE Lot n 12 PEINTURE - NETTOYAGE 12.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 2 12.2 TEXTES ET REGLEMENTS... 2 12.3 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES... 2 12.4 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES... 3 12.4.1 GENERALITES... 3 12.4.2 PEINTURE...

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE 1 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHÉ DE PRESTATIONS DE SERVICES EN ASSURANCES Date limite de réception des offres : LUNDI 21 OCTOBRE 2013

Plus en détail

Achat de fournitures de bureau

Achat de fournitures de bureau Groupement de commande (article 8 du Code des Marchés Publics) Coordonnateur du groupement : La Communauté de Communes du Vimeu Industriel 154, Rue Henri Barbusse BP 60067 80534 FRIVILLE-ESCARBOTIN cedex

Plus en détail

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi EUROBITUME Bitumen Day 2014 @ Anderlecht Vincent BAPTISTE, Total Marketing Services Sommaire Concept du liant «prêt à l emploi»

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 Avis du 8 septembre 2010 I. Introduction a. Absence de cadre conceptuel

Plus en détail

LOT N 19 - REVETEMENTS DE SOLS ET MURS

LOT N 19 - REVETEMENTS DE SOLS ET MURS LOT N 19 - REVETEMENTS DE SOLS ET MURS 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les revêtements de sols en carrelage et

Plus en détail

ENDUITS SUPERFICIELS DANS LE TARN

ENDUITS SUPERFICIELS DANS LE TARN ENDUITS SUPERFICIELS DANS LE TARN 1 - Le contexte Politique revêtement de chaussée, délibérations Assemblée Départementale (1999, 2005) 1-1 Préalable - Quantification du patrimoine (Longueur = 4127 km

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3

Plus en détail

Béton bitumineux à froid. Luc VALERY

Béton bitumineux à froid. Luc VALERY Béton bitumineux à froid Luc VALERY «Les Techniques à froid sont dans le coup.» - Économies d énergie - Réduction des émissions de GES BBF: béton bitumineux à froid - Avec matériaux neufs - Avec agrégats

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment

Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment 1 1 1 L autoconsommation du PV dans le bâtiment Le GMPV-FFB a rédigé une contribution sur l autoconsommation de l électricité

Plus en détail

Achats responsables. dans les marchés publics

Achats responsables. dans les marchés publics Achats responsables dans les marchés publics s 16 mars 2006 1 Plan Préambule : Définition de la notion d achat responsable I Aspects juridiques II Mise en oeuvre III Retour d expérience Conclusion 2 «Achats

Plus en détail

Par délibération n 2013/5287 du 11 mars 2013, le Conseil municipal a approuvé les points suivants :

Par délibération n 2013/5287 du 11 mars 2013, le Conseil municipal a approuvé les points suivants : 2013/5691 Délégation Générale aux ressources humaines PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 JUILLET 2013 Commission Ressources Humaines du 21 juin 2013 Objet : Complémentaire santé et prévoyance

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

SEQUENCE D ELABORATION DES PRODUITS DU SAGE BIEVRE VALIDATION FINALE

SEQUENCE D ELABORATION DES PRODUITS DU SAGE BIEVRE VALIDATION FINALE Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Bièvre Marché Public à procédure adaptée de services Article 28 du Code des Marchés Publics SEQUENCE D ELABORATION DES PRODUITS DU SAGE BIEVRE VALIDATION FINALE Acte

Plus en détail

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS...

Plus en détail

Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX

Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET

Plus en détail

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant :

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant : 3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : Pare vapeur de permeance inférieure ou égale à : 0,015 g/h.m2.mmhg en zone très froide 0,05 g/h.m2.mmhg hors zone très froide. Les descriptions de pose

Plus en détail

Les engagements environnementaux de Legrand

Les engagements environnementaux de Legrand 128 Av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny 87045 Limoges Cedex - France Tél. : 05 55 06 87 87 - Fax : 05 55 06 88 88 i Votre Agence Commerciale habituelle Site www.legrand.fr > Profil Environnemental Produit

Plus en détail

Quand la la lumière devient électricité. Elsingor. La qualité : une nécessité pour les installations photovoltaïques

Quand la la lumière devient électricité. Elsingor. La qualité : une nécessité pour les installations photovoltaïques Quand la la lumière devient électricité Elsingor La qualité : une nécessité pour les installations photovoltaïques Elsingor en quelques mots o Créée en 1996 o Active dans le photovoltaïque depuis 2004

Plus en détail

Cahier des charges pour l évaluation externe. Association Adef Résidences

Cahier des charges pour l évaluation externe. Association Adef Résidences Cahier des charges pour l évaluation externe Association Adef Résidences SOMMAIRE Introduction - Adef Résidences, présentation... 5 Prestations d évaluations externes... 7 Article 1-2... 8 Article 3-4...

Plus en détail

2 536 sources (DIAG 2010) 64 % SHP 15 % Ballon fluo 12 % I.M 6 % LEDS 3 % Autres

2 536 sources (DIAG 2010) 64 % SHP 15 % Ballon fluo 12 % I.M 6 % LEDS 3 % Autres L ECLAIRAGE PUBLIC A DARDILLY 2 536 sources (DIAG 2010) 64 % SHP 15 % Ballon fluo 12 % I.M 6 % LEDS 3 % Autres 1 500 candélabres (26 % sur supports EDF) 89 armoires de commande 70 modèles différents de

Plus en détail

CDC-EPB CAHIER DES CHARGES D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON

CDC-EPB CAHIER DES CHARGES D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON CDC-EPB CAHIER DES CHARGES concernant la fabrication et la mise en oeuvre D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON TABLE DES MATIERES REMARQUE GENERALE--------------------------------------------------------------------------------------------------1

Plus en détail

«ACCORD-CADRE RELATIF A LA MAINTENANCE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES»

«ACCORD-CADRE RELATIF A LA MAINTENANCE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES» Direction des Affaires Economiques Avenue du maréchal Juin - BP 50082-83407 Hyères Cedex Tél. : 04.94.00.24.22 Fax : 04.94.00.27.20 Adresse de courrier électronique : cellule-marches@ch-hyeres.fr Adresse

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Marché Public de travaux Consultation n 2015 T 01 Objet du marché : RENOVATION ET MISE EN ACCESSIBILITE DU BATIMENT DE L ECOLE PRIMAIRE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Procédure adaptée

Plus en détail

Solution de sérurité temporaire Solution Anti squat, patrimoine vacant Solution Time Lapse

Solution de sérurité temporaire Solution Anti squat, patrimoine vacant Solution Time Lapse Solution de sérurité temporaire Solution Anti squat, patrimoine vacant Solution Time Lapse Page 1 Qui sommes nous? Soluprotect est une société du groupe ALLOVIE. Nous agissons dans les domaines de la sécurité

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS

CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS Octobre 2015 Table des matières 1- Objectifs... 3 2- Portée... 3 3- Principes... 3 I. Saine gouvernance... 3 II. Respect de l environnement... 4 III. Responsabilité en

Plus en détail

Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3. (kg/m2) 110 88 2.2 3.3 27 24 120 96 2.4 3.6 29 5 130 104 2.6 3.

Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3. (kg/m2) 110 88 2.2 3.3 27 24 120 96 2.4 3.6 29 5 130 104 2.6 3. Epaisseur appliquée (mm) Epaisseur utile après tassement de 20% (mm) Résistance thermique R (m²k/w) Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3 (kg/m2) Nombre minimal

Plus en détail

ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE

ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE SYNTHESE Le groupe de travail a examiné avec une particulière attention les options disponibles pour le recouvrement d une cotisation sur la valeur ajoutée ou de

Plus en détail

DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF

DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF VILLE DE VIC EN BIGORRE TRAVAUX DE VOIRIE ET RESEAU EAUX PLUVIALES AMENAGEMENT RUE COMBESSIES DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF (DQE) Maître de l ouvrage

Plus en détail

zendow Découvrez aujourd hui la fenêtre de demain

zendow Découvrez aujourd hui la fenêtre de demain zendow * EXCELLENTE ISOLATIONPEB * ECONOMIQUE Découvrez aujourd hui la fenêtre de demain Tout pour le plaisir Confort, tout pour le plaisir Qualité Testée & approuvée A Pour assurer la qualité du produit

Plus en détail

2/ Les machines d embouteillage. Ligne d embouteillage type :

2/ Les machines d embouteillage. Ligne d embouteillage type : 2/ Les machines d embouteillage Ligne d embouteillage type : 1 : Souffleuse de bouteilles PET 2 : Silos & redresseur de bouteilles 3 : Dépalettiseur de bouteilles verre 4 : Rinceuse bouteilles verre 5

Plus en détail

Solutions Challenge Test

Solutions Challenge Test Solutions Challenge Test Listeria, Salmonelle, crise alimentaire Maîtrisez vos risques microbiologiques Solutions Challenge Test Le Challenge Test est un protocole microbiologique dont l objectif est de

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Syndicat National des Patinoires Congrès CLERMONT FERRAND 11-13 mai 2015 LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Jean-Pierre RIPOLL Pilote d opération,

Plus en détail

2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION

2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION Direction de l Urbanisme Service de l Action Foncière 2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016.

CAHIER DES CHARGES. Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016. CAHIER DES CHARGES Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016. Date limite de réception des offres : le 4 mars 2016 à 12h00 Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

Doublage haute performance thermique Polyplac

Doublage haute performance thermique Polyplac Polyplac Longueurs standard : 500, 600, 700 mm Autres longueurs : 800, 3000 mm Largeur : 100 mm Épaisseurs de l isolant : de 0 à 180 mm Conforme à la norme NF EN 13950 Performances thermiques : Certificat

Plus en détail

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments Rien ne se perd... Tout se transforme... Le respect de l'environnement

Plus en détail

Refonte du site Web du CEMHTI cahier des charges

Refonte du site Web du CEMHTI cahier des charges 1 Refonte du site Web du CEMHTI cahier des charges 1. Marché 1.1 Le contexte Le CEMHTI, laboratoire du CNRS d environ 120 personnes, dispose actuellement d un site Web www.cemhti.cnrs orleans.fr comprenant

Plus en détail