Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les principaux secteurs d activité haut-marnais"

Transcription

1 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne

2 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan SOMMAIRE INTRODUCTION 3 DONNEES SYNTHETIQUE SUR LES SECTEURS ETUDIES 4 I. LES SECTEURS PHARES DE L INDUSTRIE 5 La filière métallurgie et le travail des métaux 6 Le secteur «caoutchouc plastiques» 9 L industrie agroalimentaire 12 La filière bois-papier-imprimerie-meubles 15 II. LE SECTEUR TERTIAIRE 18 Le commerce de gros 19 Le commerce de détail 22 Les services aux entreprises 25 Observatoire Economique de la Haute-Marne

3 INTRODUCTION Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Au travers des établissements du secteur marchand (hors agriculture) employant des salariés, l observatoire économique de Haute-Marne propose une lecture rapide et synthétique des grandes caractéristiques des secteurs économiques phares du département : - les 4 filières dominantes de l industrie haut-marnais : la métallurgie/travail des métaux, l industrie des caoutchouc/plastiques, l agro-alimentaire et le secteur du bois/papier/imprimerie/meubles ; - le secteur tertiaire avec le commerce de gros et de détail et les services aux entreprises. Nous remercions, pour la réalisation de cette publication, le service statistique régional de l URSSAF Aube-Haute-Marne pour l ensemble des données communiquées. Les informations présentées concernent uniquement les établissements du secteur marchand (hors agriculture) employant au moins un salarié. Observatoire Economique de la Haute-Marne 3

4 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan DONNEES SYNTHETIQUES SUR LES SECTEURS ETUDIES Industrie Nbre établissements Nbre salariés Masse salariale DUE* Métaux/Travail des métaux Caoutchouc/ Plastique Agro- Alimentaire Bois/Papier /Imprimerie /Meubles Evolution - 3,7 % - 10,7 % - 4,8 % -4,5% Evolution - 4,6 % +0,3 % +0,4 % - 5,3 % 214,0 M 51,1 M 37,0 M 22,7 M ,4 M 47,8 M 35,8 M 23,6 M Evolution -2,5% + 6,9 % + 3,2 % -3,6% Evolution +38,0 % +87,3 % +7,7 % +16,5 % Tertiaire Nbre établissements Nbre salariés Masse salariale DUE* *DUE (Déclaration Unique d Embauche) Commerce de gros Commerce de détail Services aux entreprises (y compris Intérim) Evolution +0,5% -1,5% +0,2% Evolution -3,4% +0,6% +12,8% 40,3 M 110,5 M 122,6 M ,0 M 108,7 M 109,5 M Evolution -3,9% + 1,6% +11,9% Evolution + 13,4% +20,3% +49,1% Source : URSSAF, 4 ème trimestre des années concernées Observatoire Economique de la Haute-Marne 4

5 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan LES SECTEURS PHARES DE L INDUSTRIE Source : URSSAF, 4 ème trimestre En Haute-Marne, 622 établissements industriels ont été recensés au 4 ème trimestre. Les quatre principaux secteurs industriels représentent 346 établissements (55,6% des entreprises du secteur). Ces quatre branches sont les principaux pourvoyeurs d emplois industriels dans le département avec salariés au 4 ème trimestre (86,5% des effectifs du secteur). Ils représentent une masse salariale de 324,8 M. Néanmoins, depuis plusieurs années, les effectifs employés tous secteurs industriels confondus enregistrent une baisse régulière. Observatoire Economique de la Haute-Marne 5

6 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan METALLURGIE ET TRAVAIL DES METAUX Au 4 ème trimestre : 237 établissements 7932 salariés 214,0 M de masse salariale ETABLISSEMENTS Nbre d établissements au 4 ème trimestre 2009 Nbre d établissements au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,7 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Malgré quelques périodes d amélioration, l évolution du nombre d établissements de la filière s est inscrite durablement dans une tendance baissière (-11,6% entre le 1 er trimestre 2005 et le 4 ème trimestre ). Au cours de l année, cette activité industrielle a perdu 9 établissements (-3,7%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 6

7 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan EFFECTIFS Effectif au 4 ème trimestre 2009 Effectif au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,6 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Activité stratégique historiquement pour le département, la part des effectifs salariés dans la métallurgie et le travail des métaux reste largement prédominante avec 57,6% des salariés employés dans l industrie. Cependant depuis 2008, l évolution des effectifs de cette filière affiche un fléchissement encore plus marqué que celui constaté pour le nombre d établissements (-15,0% entre le 1 er trimestre 2008 et le 4 ème trimestre ). Au cours de l année, la filière a perdu 381 emplois salariés (-4,6%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 7

8 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan DECLARATIONS D EMBAUCHE Déclarations d'embauches de l'année 2009 Déclarations d'embauches de l'année Evolution des déclarations d embauche ,0% Source : URSSAF En, comparativement à 2009, le recours à la DUE (Déclaration Unique d Embauche) a été beaucoup plus importante (1 032 contre 748, +38,0%), signe d une reprise économique dans le secteur de la métallurgie et du travail des métaux. Observatoire Economique de la Haute-Marne 8

9 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan SECTEUR «CAOUTCHOUC/ PLASTIQUE» Au 4 ème trimestre : 25 établissements salariés 51,1 M de masse salariale ETABLISSEMENTS Nbre d établissements au 4 ème trimestre 2009 Nbre d établissements au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,7 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Depuis 2005, la filière du «caoutchouc/plastique» n a pas connu de diminution importante de ses unités de production. Le nombre d établissements oscille entre 20 et 30 sur la période. Au cours de l année, la filière a perdu 3 unités (-10,7%) et compte 25 entreprises depuis le 1 er trimestre, à l identique du 1 er trimestre Observatoire Economique de la Haute-Marne 9

10 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan EFFECTIFS Effectif au 4 ème trimestre 2009 Effectif au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,3 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Après avoir connu une baisse significative entre le 1 er trimestre 2008 et le 3 ème trimestre 2009 (-12,4%), les effectifs salariés de cette branche sont repartis depuis en légère hausse pour se stabiliser autour de personnes au 4 ème trimestre. Au cours de l année, les effectifs salariés de la filière restent stables (5 salariés supplémentaires, +0,3%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 10

11 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan DECLARATIONS D EMBAUCHE Déclarations d'embauches de l'année 2009 Déclarations d'embauches de l'année Evolution des déclarations d embauche ,3% Source : URSSAF Par rapport à l année 2009, les DUE ont été pratiquement multipliées par 2 (251 contre 134, +87,3%). Là encore, cette augmentation semble témoigner d un redressement de l activité industrielle après les années de crise économique. Observatoire Economique de la Haute-Marne 11

12 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE* *L industrie agro-alimentaire se compose uniquement des industries alimentaires et des industries de fabrication de boissons. (est exclu la culture et production animale, chasse et services annexes) Au 4 ème trimestre : 20 établissements salariés 37,0 M de masse salariale ETABLISSEMENTS Nbre d établissements au 4 ème trimestre 2009 Nbre d établissements au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,8% Source : URSSAF, 4 ème trimestre Au cours des 6 dernières années, le nombre d établissements du secteur Agroalimentaire est resté stable avec une vingtaine de structures. Au cours de l année, la filière perd un établissement (-4,8%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 12

13 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan EFFECTIFS Effectif au 4 ème trimestre 2009 Effectif au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,4% Source : URSSAF, 4 ème trimestre Entre le 1 er trimestre 2007 et le 1 er trimestre, les effectifs salariés de ce secteur ont connu une baisse progressive et continue passant de salariés à (soit 20,2% sur la période). Durant l année, les effectifs se sont stabilisés autour de salariés (+0,4% sur un an). Observatoire Economique de la Haute-Marne 13

14 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan DECLARATIONS D EMBAUCHE Déclarations d'embauches de l'année 2009 Déclarations d'embauches de l'année Evolution des déclarations d embauche ,7% Source : URSSAF Tout comme les deux autres secteurs industriels étudiés, les DUE ont également augmenté dans la filière agro-alimentaire, mais dans une mesure moindre (+7,7%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 14

15 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan LA FILIERE BOIS/ PAPIER/ IMPRIMERIE/ MEUBLES Au 4 ème trimestre : 64 établissements 923 salariés 22,7 M de masse salariale ETABLISSEMENTS Nbre d établissements au 4 ème trimestre 2009 Nbre d établissements au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,5 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Depuis le 1 er trimestre 2005, le stock d établissements de la filière alterne entre des périodes de diminution et des périodes de stabilité. Au total, entre le 1 er trimestre 2005 et le 3 ème trimestre, la filière a vu disparaître 23 établissements (-28,0%). Au cours du dernier trimestre, le secteur du «bois/papier/imprimerie/meubles" connait un rebond avec 5 nouveaux établissements. Au cours de l année, la filière a perdu 3 unités (-4,5%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 15

16 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan EFFECTIFS Effectif au 4 ème trimestre 2009 Effectif au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,3 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre En relation avec la baisse du nombre d établissements dans cette filière et après une forte diminution des effectifs salariés au cours de l année 2005, le nombre de salariés employés connait une baisse modérée et continue (-21,3% entre le 1 er trimestre 2007 et le 4 ème trimestre, soit 251 emplois détruits). Au cours de l année, la filière a perdu 52 emplois salariés (-5,3%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 16

17 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan DECLARATIONS D EMBAUCHE Déclarations d'embauches de l'année 2009 Déclarations d'embauches de l'année Evolution des déclarations d embauche ,5% Source : URSSAF Ce secteur a connu, comme les autres secteurs analysés, une progression du nombre de DUE par rapport à 2009 (+16,5%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 17

18 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan SECTEUR TERTIAIRE Observatoire Economique de la Haute-Marne 18

19 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan COMMERCE DE GROS Au 4 ème trimestre : 204 établissements salariés 40,3 M de masse salariale ETABLISSEMENTS Nbre d établissements au 4 ème trimestre 2009 Nbre d établissements au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,5 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Après avoir enregistré des variations plus importantes au cours des années 2006 et 2007, le nombre d établissements s est stabilisé aux alentours de 200 unités. Au cours de l année, cette filière reste stable et gagne une unité (+0,5%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 19

20 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan EFFECTIFS Effectif au 4 ème trimestre 2009 Effectif au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,4 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Jusqu au 4 ème trimestre 2007, le commerce de gros a connu une hausse de ses effectifs, avant de les voir se stabiliser jusqu au 2 ème trimestre Depuis, le nombre de salarié de la filière diminue progressivement. Au cours de l année, la filière a perdu 53 emplois salariés (-3,4%) et se situe en dessous du niveau observé au 1 er trimestre Observatoire Economique de la Haute-Marne 20

21 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan DECLARATIONS D EMBAUCHE Déclarations d'embauches de l'année 2009 Déclarations d'embauches de l'année Evolution des déclarations d embauche ,4% Source : URSSAF Les DUE ont été un peu plus nombreuses en qu en 2009 (330 contre 291, +13,4%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 21

22 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan COMMERCE DE DETAIL* *Le commerce de détail inclut également les boulangeries, les pâtisseries, les établissements de cuisson de produits de boulangerie, les charcuteries, les commerces d alimentation générale, les grands magasins, les magasins multi-commerces, les hypermarchés, les supermarchés, les supérettes, les commerces de véhicules automobiles et les commerces et réparations de motocycles. Au 4 ème trimestre : 863 établissements salariés 110,5 M de masse salariale ETABLISSEMENTS Nbre d établissements au 4 ème trimestre 2009 Nbre d établissements au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,5 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Alors que le nombre d établissements évoluait en dents de scie jusqu au 1 er semestre 2009, le commerce de détail connait une phase décrochage depuis cette date : l effectif d établissements est passé de 901 unités au 1 er trimestre 2009 à 863 structures au 4 ème trimestre (-4,2%). Au cours de l année, la baisse du nombre d établissements enregistrée est de 13 unités (-1,5%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 22

23 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan EFFECTIFS Effectif au 4 ème trimestre 2009 Effectif au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,6 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre L évolution des effectifs salariés dans le commerce de détail est fortement marquée par les variations saisonnières avec une hausse des effectifs salariés durant la période estivale. Cette configuration est à mettre en parallèle avec les emplois saisonniers liés au tourisme (plus de 25% des emplois touristiques (hors hébergement et restauration) dépendent du commerce). Au cours de l année, le nombre de salariés a légèrement progressé avec 35 salariés supplémentaires (+0,6%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 23

24 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan DECLARATIONS D EMBAUCHE Déclarations d'embauches de l'année 2009 Déclarations d'embauches de l'année Evolution des déclarations d embauche ,3% Source : URSSAF Les DUE sont en nette progression par rapport à 2009 avec une augmentation de 20,3% (plus de 700 déclarations supplémentaires). En, si la répartition saisonnière des DUE est la même qu en 2009, le nombre de DUE est plus élevé quelque soit le moment de l année. Observatoire Economique de la Haute-Marne 24

25 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan SERVICES AUX ENTREPRISES* *(les services aux entreprises incluent tout ou partie des activités de transports et d entreposage, des activités d informations et de communication, des activités spécifiques scientifiques et techniques, des activités de service administratif et de soutien (dont les activités liées à l emploi) Au 4 ème trimestre : 507 établissements salariés 122,6 M de masse salariale ETABLISSEMENTS Nbre d établissements au 4 ème trimestre 2009 Nbre d établissements au au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,2 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Alors que le nombre d établissements liés au secteur des services aux entreprises était sur une tendance haussière jusqu au 1 er trimestre 2008, le mouvement s inverse à partir de cette date. Ainsi, au 4 ème trimestre, le nombre d établissements atteint quasiment son niveau du 1 er trimestre Au cours de l année de, les services aux entreprises ont gagné une unité (+0,2%). Observatoire Economique de la Haute-Marne 25

26 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan EFFECTIFS Effectif au 4 ème trimestre 2009 Effectif au 4 ème trimestre Evolution 4T 2009/ 4T ,8 % Source : URSSAF, 4 ème trimestre Au cours de l année, les effectifs salariés du secteur des services aux entreprises augmentent de 12,8% (+648 salariés), l intérim contribue très largement à cette hausse. En effet, alors que les effectifs des établissements des services aux entreprises sont restés globalement stable, l intérim a vu ces effectifs progresser significativement. Observatoire Economique de la Haute-Marne 26

27 Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan DECLARATION D EMBAUCHE Hors entreprises de travail temporaire Entreprises de travail temporaire Déclarations d'embauches de l'année 2009 Déclarations d'embauches de l'année Evolution des déclarations d embauche ,1% ,2% TOTAL ,1% * Hors Entreprises de Travail Temporaire Source : URSSAF L augmentation des DUE en est très marquée dans le secteur intérimaire (+51,2%, près de DUE de plus qu en 2009) et dans une moindre mesure pour les autres établissements des services aux entreprises (+11,1%). Le recours important à l intérim est un signe de reprise économique en cette année. Observatoire Economique de la Haute-Marne 27

28 Chambre de Commerce et d Industrie Territoriale de la Haute-Marne 55, rue du Président Carnot BP Saint-Dizier Cedex Contact : Johann Böckle Tél : Observatoire Economique de la Haute-Marne

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Les principaux secteurs d activité haut-marnais Situation 2011 Document réalisé en mars 2012 à partir des données : Contact : CCIT - Observatoire économique 9, rue de la Maladière 52 000 - CHAUMONT Tél.

Plus en détail

L emploi dans l Yonne

L emploi dans l Yonne L emploi dans l Yonne 3 ème trimestre 211 : Maintien du niveau de l emploi dans l Yonne. % L emploi icaunais n arrive toujours pas à progresser sur ce 3 ème trimestre. Tout comme la Côte d Or, l Yonne

Plus en détail

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Ce dossier a été réalisé par la sous-direction

Plus en détail

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 Juin 2011 service statistiques, études et évaluations Repères & Analyses L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 HAUTE-SAONE Direction régionale Franche-Comté L emploi salarié en Haute-Saône croît au 1

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Cahiers Conjoncturels Aubois

Cahiers Conjoncturels Aubois Cahiers Conjoncturels Aubois Tendances 1 er Prévisions 2 nd 29 ème édition Septembre 1 Synthèse Constats SECTEURS D ACTIVITE Prévisions Evolution CA Note d activité Note de confiance Perspectives d évolution

Plus en détail

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010 LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE Situation 2010 Etablissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés 1 Mars 2011 1 Uniquement les établissements relevant du Centre de Formalités de la Chambre

Plus en détail

Dares Indicateurs. L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014

Dares Indicateurs. L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014 Dares Indicateurs JANVIER 2015 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014 À la fin du 3 e trimestre

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

5 788 projets de recrutement en 2013

5 788 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Saint Etienne 5 788 projets de recrutement en 213 15,3 % des 6 952 établissements enquêtés dans le bassin de Saint Etienne envisagent de réaliser

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques Edition 204 Mars 204 Portrait sectoriel Direction régionale Languedoc-Roussillon Le Numérique en Languedoc-Roussillon Sommaire Emploi salarié page 2 DPAE page 6 Offres d emploi page 7 Demandeurs d emploi

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014

EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014 EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014 LORRAINE L emploi en recul de 0,8 % en Lorraine au 3 e trimestre 2014 Après deux

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Novembre 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées

Plus en détail

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département Résultats 1 er trimestre 13 n 31 Juin 13 BULLETIN STATISTIQUE & ÉCONOMIQUE DE LORRAINE 5. MEURTHE-ET-MOSELLE 55. MEUSE 57. MOSELLE. VOSGES Au premier trimestre 13, le repli de l emploi salarié amorcé fin

Plus en détail

Observatoire Emploi Economie

Observatoire Emploi Economie Observatoire Emploi Economie Pays de Quimperlé Mardi 28 mai 2013 1 Contexte Demande de la COCOPAQ dans le cadre de sa stratégie de développement économique 1 er travail en observation Emploi-Economie de

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Synthèse Chapitres Au 1 er janvier 2015, en Alsace le nombre d établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est en augmentation, tandis que les

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Le produit intérieur brut réel a augmenté de 0,5 % en janvier. Cette progression

Plus en détail

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Avril 2014 Objectif de l étude Pour la douzième année consécutive, l enquête Besoin en Main d œuvre (BMO) a été réalisée fin 2012 et

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L EMPLOI

BAROMÈTRE DE L EMPLOI BAROMÈTRE DE L EMPLOI JUILLET 215 pour la branche des services de l automobile n 1 1 L EMPLOI ESTIMÉ DANS LE SECTEUR «COMMERCE ET RÉPARATION AUTOMOBILE» AU 1 ER TRIMESTRE 215. RAPPEL MÉTHODOLOGIQUE DU

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Franche-Comté Bilan 2012 Perspectives 2013 Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide

Plus en détail

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 ECLAIRAGES & SYNTHESES 1 AVRIL 2015 N 16 ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 La quatorzième vague de l enquête BMO en Alsace met en évidence une croissance

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE SEPTEMBRE 2009 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Picardie Tendances régionales Numéro 20 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle

Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle S'étendant sur la majeure partie de la commune de La Sentinelle mais également à la marge sur les communes de Valenciennes et Trith-Saint- Léger, ce pôle regroupe plus

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1

juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1 Démographie des Entreprises Statistiques 2ème Trimestre 2012 juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1 - Source Fichier Consulaire - Les données

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi *

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * Sous embargo jusqu au 12 mars 00h01 Communiqué de presse Nanterre, le 12 mars 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * LES EMPLOYEURS FRANÇAIS S ATTENDENT À DES PERSPECTIVES D EMPLOI STABLES

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre JUILLET RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E C E P R I

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Franche-Comté Bilan 2014 Perspectives 2015 Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012 Région Poitou-Charentes Edito Avec les chiffres clés de l artisanat au 30 juin 2012, l observatoire économique régional de l

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

Le climat d incertitude persiste et freine le développement de l emploi

Le climat d incertitude persiste et freine le développement de l emploi N 7 - D ON N É E S 2 ÉME T R IM E S T R E 2 0 1 2 - P A R U T ION O C T OB R E 2 0 1 2 De plus, la situation de l emploi est contrastée : l emploi progresse au nord où se concentre le quart des emplois

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de MONT-DE-MARSAN CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons Population 2006 Aire-sur-l'Adour 9 655 Gabarret 3 598 Geaune 4 353 Grenade-sur-l'Adour

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

Évolution de l'emploi dans la Marne Des baisses d emploi malgré un tissu productif diversifié et tertiarisé

Évolution de l'emploi dans la Marne Des baisses d emploi malgré un tissu productif diversifié et tertiarisé Évolution de l'emploi dans la Marne Des baisses d emploi malgré un tissu productif diversifié et tertiarisé Premier département de Champagne- Ardenne en nombre d emplois, la Marne l est aussi en termes

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2013 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie au Québec

Produit intérieur brut par industrie au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Produit intérieur brut par industrie au Québec Janvier 2015 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser

Plus en détail

février 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION JANVIER 2012-1

février 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION JANVIER 2012-1 Démographie des Entreprises Statistiques année 2011 février 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION JANVIER 2012-1 Périgord Vert NONTRON L Isle en Périgord PERIGUEUX

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

8 661 projets de recrutement en 2013

8 661 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Annecy 8 661 projets de recrutement en 213 22, % des 7 89 établissements enquêtés envisagent de réaliser au moins une embauche. En 213, le bassin

Plus en détail

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Des tendances d évolution différenciées pour les femmes

Plus en détail

DIRECCTE. Lot-et-Garonne. la conjoncture. 2ème TRİMESTRE 2015. Indicateurs conjoncturels : Politiques de l'emploi : A Q U I T A I N E. page 6.

DIRECCTE. Lot-et-Garonne. la conjoncture. 2ème TRİMESTRE 2015. Indicateurs conjoncturels : Politiques de l'emploi : A Q U I T A I N E. page 6. DIRECCTE A Q U I T A I N E 2ème TRİMESTRE 215 la conjoncture Lot-et-Garonne en DİRECTİON RÉGİONALE DES ENTREPRİSES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATİON, DU TRAVAİL ET DE l EMPLOİ SERVİCE ÉTUDES, STATİSTİQUES,

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 341 II. LISTE DES TABLEAUX... 341 III. PRESENTATION... 342 IV. METHODOLOGIE... 342 V. DÉFINITIONS... 342 VI. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Juin 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées avec

Plus en détail

LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE EN FRANCE

LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE EN FRANCE Avril 2015 ID Comprendre le secteur de l électricité en un seul clic LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE EN FRANCE Note de conjoncture Contrairement à l énergie destinée au bâtiment ou au transport,

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

DG Trésor Septembre 2015

DG Trésor Septembre 2015 Les échanges commerciaux entre la France et le Portugal au premier semestre 2015 (balance des biens) DG Trésor Septembre 2015 Le déficit commercial de la France avec le Portugal a poursuivi sa décrue au

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

Vendeur(se), quelles compétences?

Vendeur(se), quelles compétences? ZOOM ces n e t é p m o c t e i o l emp Vendeur(se), quelles compétences? Le secteur de la vente recrute. Quelles compétences sont recherchées? Les connaissez-vous? vendeurs Les (ses) exercent dans une

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Les emplois salariés vacants en Belgique

Les emplois salariés vacants en Belgique 1 Les emplois salariés vacants en Belgique Les emplois salariés vacants en Belgique 1. Les emplois salariés vacants dans le secteur marchand principalement En 2013, 2,6 % des emplois salariés étaient vacants

Plus en détail

BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations

BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations Les statistiques trimestrielles ou annuelles sont basées sur les Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations (BRC) remplis par les établissements employeurs du

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre Octobre 2013 N 7 Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre L ESS, un gain d emploi pour la région Centre Les effectifs salariés de l Economie Sociale et Solidaire (ESS)*

Plus en détail

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe. http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique Social Ménages-logements Démographie Infrastructures-déplacements Morphologie Spécialisations Si le secteur tertiaire, commerces et services, regroupe plus de 70% des emplois du département 31,la tradition

Plus en détail

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2010. 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010)

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2010. 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010) France Création d'entreprises* de 2000 à 2010 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010) Nombre de créations annuelles Indicateurs annuels 2006 2007 2008 2009 2010 Taux de

Plus en détail

Commerce de détail et services ayant un point de vente

Commerce de détail et services ayant un point de vente Commerce de détail et services ayant un point de vente Département sélectionné : Tarn Ce rapport indique le nombre et l'évolution des mouvements d'établissements inscrits au Registre du Commerce et des

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014 Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 214 Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Août 214 Au 3 juin 214, le nombre d entreprises inscrites au RM a dépassé

Plus en détail

L emploi intérimaire en Guadeloupe * et dans les Dom entre 2008 et 2010

L emploi intérimaire en Guadeloupe * et dans les Dom entre 2008 et 2010 Date : Février 2012 Service Etudes, Evaluation Statistiques (SESE) de Guadeloupe L emploi intérimaire en Guadeloupe * et dans les Dom entre 2008 et 2010 *Îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy incluses

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail