Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé. A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé. A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte"

Transcription

1 Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte

2 A qui s adresse t-il? ➄ Aux sujets âgés souffrant d obésité, ou à ceux qui sont en surpoids associé à une ou plusieurs complications Définition de l obésité : Excès de masse grasse faisant suite à un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques ;

3 Mesure de l obésité : IMC = Poids (kg)/taille 2 (m 2 ) Chez le sujet âgé : 27<IMC 30 = surpoids 30<IMC 35 = obésité modérée 35<IMC 40 = obésité sévère IMC>40 = obésité morbide Le poids peut-être surestimé en présence d œdèmes

4 Motifs de prise de poids Déséquilibre alimentaire, compulsions alimentaires, grignotages ; Sédentarité, diminution de l activité physique, alitement prolongé ; Troubles psychologiques (stress, dépression) Troubles cognitifs (démences) ; Traitements médicamenteux : progestatifs de synthèse, corticoïdes ; Sevrage tabagique ; modification des habitudes de vie : entrée en institution ; Insuffisance thyroïdienne ; Mauvais résultat après un régime restrictif ;

5 Quelle prise en charge nutritionnelle pour la personne âgée obèse? Objectifs : ➄ Perte de poids ➄ ou stabilisation pondérale pour : prévenir et traiter les complications, améliorer la qualité de vie, en évitant une perte de la masse maigre

6 Quels moyens? ➄ la densité calorique de l alimentation ; ➄ Respecter les rythmes alimentaires ; ➄ Valoriser la culture culinaire, la convivialité et le plaisir ; ➄ l activité physique ; Les objectifs thérapeutiques devront être simples, individualisés, réalistes et mesurables

7 Objectifs pondéraux 1 er objectif : au moins stopper la prise de poids En pratique, la perte de poids est considérée comme bénéfique pour la santé si : de 5% du poids initial (en 3 à 6 mois) et maintien à long terme

8 Régimes hypocaloriques 1) Régime usuel. Personnalisé,. Peu restrictif,. Compatible avec la convivialité et diversité alimentaire - de 15 à 30% des apports alimentaires spontanés* - Ou bien : à -750 kcal/j**. Intérêt : bonne tolérance dans la durée * Réf : A. Basdevant et Al. Recommandations pour le diagnostic, la prévention et le traitement des obésités en France **Recommandations américaines pour la prise en charge de l obésité de la personne âgée (2005)

9 Sujet âgé 65ans : ➄ toujours 1200kcal/j ➄ + supplémentation poly vitaminique et alimentation riche en protéines de bonne qualité; Sujet âgé 80ans : ➄ 1500kcal/j à éviter un risque de dénutrition ; ➄ Eviter les déficits en macro et micronutriments : Attention à l insuffisance d apport en protéine et au risque de fonte musculaire.

10 2) Régimes à bas niveau calorique : 800 à 1200kcal/j = DANGER! Apports inférieurs au minimum toléré chez le sujet âgé ; - de 50 à 80% des apports alimentaires spontanés - Ne tient pas compte de la dépense d énergie ; - Incompatible avec une activité physique normale ; - Risques de dénutrition ou malnutrition ; à Régimes peu restrictifs personnalisés donnent de meilleurs résultats à long terme ;

11 Répartition alimentaire sur la journée ➄ Lipides : 30-35% de l AET ➄ Glucides : 50-55% de l AET 10-15% de l AET en glucides simples à favoriser les glucides complexes. ➄ Protéines : 15% de l AET à Privilégier l alimentation diversifiée et éviter les interdits qui aggravent les déséquilibres.

12 Promouvoir une alimentation équilibrée ➄ 4 vrais repas par jour, éviter les grignotages ; ➄ Manger assis, à table, dans le calme et la convivialité ; ➄ Faire des repas équilibrés : crudité, plat protidique, sucre lent, produit laitier, légumes cuits ; ➄ Limiter la consommation de fromage, privilégier les laitages de bonne qualité ;

13 ➄ Maintenir le plaisir : autoriser charcuterie et pâtisserie ; ➄Attention aux matières grasses visibles (MG d assaisonnement) et cachées (charcuterie, plats préparés, viennoiseries, biscuits salés ou sucrés ) ; ➄ Limiter les boissons alcoolisés et sucrées (sirop, boissons aux fruits) ; ➄ Privilégier les préparations «maison» ; ➄ Privilégier la variété alimentaire ;

14 Principes de l alimentation équilibrée PAINS, CEREALES, FECULENTS biscottes, pain de mie, pommes de terre, riz, pâtes, semoule, petits pois, légumes secs, A chaque repas

15 FRUITS ET LEGUMES ➄ Crus et cuits (au moins 1 crudité/j) ➄ Légumes verts : à volonté ; ➄ Fruits : en collation, sous forme de jus de fruits (100% pur jus, à teneur garantie en vitamine C) ; Peu caloriques, favorisent le rassasiement ; A chaque repas

16 MATIERES GRASSES huiles, margarine, beurre, saindoux, crème fraîche, ➄Privilégier les graisses végétales (huiles de colza, d olive, ) ; ➄Les varier ; ➄Limiter les graisses animales (graisses saturées) A limiter

17 VIANDE, POISSON, ŒUFS, ABATS, CHARCUTERIE ➄ Privilégier les cuissons utilisant le moins de matières grasses : rôties, grillées, vapeur, papillote, à l étouffée, au four, ➄ Attention aux morceaux de viande les plus gras ; ➄ Limiter à 1 charcuterie par semaine ; ➄ 1 portion le midi (100g) et ½ portion le soir ; 2 fois par jour

18 PRODUITS LAITIERS Lait, laitages, fromages ➄ Privilégier les moins gras : natures, ½ écrémés, à 20% de matières grasses ; ➄ Les plus riches en calcium ; ➄ Ne pas supprimer le fromage mais limiter à 1 portion de fromage à la coupe/j ; 3 à 4 par jour

19 PRODUITS SUCRES ➄Eviter une consommation en dehors des repas ; ➄Autoriser une pâtisserie par semaine ; ➄ préférer une préparation «maison» : clafouti, tarte aux fruits, ; En limiter la consommation

20 BOISSONS ➄Eau pendant et en dehors des repas ; ➄Privilégier l eau, le café, le thé, la tisane, le bouillon, le potage, ; ➄Limiter les boissons sucrées (sirop, jus de fruits, sodas, ) ; ➄Ne pas supprimer mais limiter les boissons alcoolisées à :2 verres/j chez la femme 3 verres/j chez l homme Eau, seule boisson indispensable

21 Une journée alimentaire Petit déjeuner : - café, thé ou tisane sans sucre - lait ½ écrémé ou laitage - pain, pain de mie, biscottes, céréales - beurre (10g) Déjeuner et : - entrée de légumes verts crus ou cuits dîner ou féculents et/ou potage - viande/poisson/œuf - féculents (1/2 à 1 part soit 100 à 200g) et/ou légumes verts cuits (à volonté) - laitage sans sucre ou 1 portion de fromage (40g) - 1 fruit crus, cuit ou 1 compote sans sucre ajouté - pain (1 tranche : 20g au minimum) Goûter : 1 boisson + 1 laitage sans sucre Eviter les grignotages

22 OBJECTIFS L activité physique ➄ Favoriser la perte de poids et préserver la masse maigre ; ➄ Prévenir la reprise de poids ; ➄ le risque de diabète, des maladies cardiovasculaires ➄ l oxydation lipidique ; ➄ l espérance de vie FREQUENCE - 3 séances par semaine de 45 à 60 minutes chacune - Tenir compte des handicaps, de l environnement, du mode de vie ;

23 EXEMPLES D ACTIVITES PHYSIQUES ➄ Faible intensité : marche lente, repassage, pétanque, ménage, ➄ Intensité modérée : marche rapide, vélo, natation, ➄ Intensité élevée : marche intensive, jogging,

24 L activité physique doit avoir un intérêt et doit procurer du plaisir pour être suivie durablement

25 Conclusion L obésité peut demander à être traitée chez les personnes âgées, mais la perte de poids doit être prudente et lente Les régimes restrictifs «durs» ne prenant pas en compte le plaisir sont contre indiqués chez les personnes âgées D où la nécessité de privilégier clairement sa prévention.

«La Suggestion Equilibre du jour»

«La Suggestion Equilibre du jour» «La Suggestion Equilibre du jour» L équilibre alimentaire Les principes de base Ce document est conforme au Mise à jour Février 2008 www.sodexho.com www.sodexo.com SOMMAIRE 1 La composition des aliments

Plus en détail

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline Alimentation 2 4 Ans Dr Decline 14/12/2016 Répartition des repas chez l'enfant de 1 à 3 ans Répartition de la Valeur Energétique 30% 15% 408 Kcal 204 Kcal 340 Kcal 408 Kcal 25% 30% Petit Déjeuner Déjeuner

Plus en détail

LES GROUPES ALIMENTAIRES

LES GROUPES ALIMENTAIRES LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 16 HERBANEWS SOMMAIRE LES GROUPES ALIMENTAIRES chiffres clefs Présentation de chaque groupe conseils dans le cadre d'un contrôle de poids Contexte A retenir

Plus en détail

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour.

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour. I OUI! Riz, pâtes, pommes de terre, pain, légumes secs, les féculents sont la base de notre alimentation et sont nécessaires à chaque repas, en quantités adaptées à l âge et de l appétit de chacun des

Plus en détail

Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS. Les clés d une bonne alimentation

Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS. Les clés d une bonne alimentation Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS Les clés d une bonne alimentation Pour mieux choisir son alimentation, il est rassurant de savoir qu aucun aliment, ni aucune famille d'aliments, ne réalise à

Plus en détail

Au moins 5 par jour. A chaque repas selon l appétit. 3 par jour. 1 à 2 fois par jour

Au moins 5 par jour. A chaque repas selon l appétit. 3 par jour. 1 à 2 fois par jour UNE ALIMENTATION EQUILIBREE ET DIVERSIFIEE POUR LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES DEFINITI ION Une alimentation équilibrée consiste à privilégier les aliments permettant de couvrir les besoins nutritionnels

Plus en détail

L'équilibre alimentaire

L'équilibre alimentaire L'équilibre alimentaire entrées sorties POIDS Equilibre alimentaire équilibre alimentaire = couverture des besoins pas de carence pas d'excès équilibre sur la semaine Besoins nutritionnels Sujet sain varie

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS LES ENFANTS QUI FONT DU SPORT ET SONT EN PÉRIODE DE CROISSANCE ONT-ILS DES BESOINS NUTRITIONNELS PARTICULIERS? Croissance + Sport = Besoins énergétiques Besoins en

Plus en détail

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents APPROCHE DIETETIQUE L équilibre alimentaire au quotidien fait partie des règles de base de la pratique d un sport. Il est important d avoir une alimentation naturelle, équilibrée, et variée. Le poids doit

Plus en détail

Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs :

Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs : Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs : De son poids : en cas de surpoids il aura une alimentation hypocalorique S il n a pas de surpoids l alimentation sera normocalorique

Plus en détail

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées par Emmanuelle Houssais. Le choix du lait maternel ou

Plus en détail

Messages nutrition santé

Messages nutrition santé Fiche A1 Des éléments de connaissance Les avancées de la recherche précisent le rôle que joue tant l inadéquation des apports alimentaires que l insuffisance d activité physique et la sédentarité dans

Plus en détail

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Herman Julie Diététicienne VIVALIA - Clinique St Joseph Arlon Le 18 Mars 2014 1 Besoins nutritionnels Le besoin énergétique d'un individu correspond

Plus en détail

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile!

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Notre corps a besoin: de lipides qui apportent de l énergie et permettent la croissance des cellules, de glucides qui donnent de l'énergie,

Plus en détail

Après l épreuve sportive. Si l épreuve se déroule l après midi. Bonne compétition!

Après l épreuve sportive. Si l épreuve se déroule l après midi. Bonne compétition! Si l épreuve se déroule l après midi Le repas doit être terminé 3 heures avant l épreuve - crudités ou cuidités + huile de colza et olive - 150 à 200g de viande ou poisson grillé ou papillote - 150 à 200g

Plus en détail

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier AM@llier - Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier U ne alimentation variée et équilibrée, associée à une activité physique régulière, aide à rester

Plus en détail

mon enfant en surpoids?

mon enfant en surpoids? Comment doit s'alimenter mon enfant en surpoids? De mauvaises habitudes alimentaires (trop de calories, grignotages toute la journée) ainsi qu une trop grande sédentarité contribuent au surpoids et à l

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 L alimentation, la meilleure alliée pour notre santé Notre alimentation joue un rôle essentiel pour construire notre santé. En revanche, une «alimentation

Plus en détail

Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais. du dimanche 25 septembre Fiche conseils n 4 juin 2016

Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais. du dimanche 25 septembre Fiche conseils n 4 juin 2016 Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais du dimanche 25 septembre 2016 Fiche conseils n 4 juin 2016 Pour le mois de mai je vous avais proposé l objectif suivant : «prendre conscience des

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 PLAN LES NUTRIMENTS MACRONUTRIMENTS MICRONUTRIMENTS HYDRATATION LA JOURNEE ALIMENTAIRE DU JEUNE SPORTIF DEPISTAGE DES TCA

Plus en détail

L ALIMENTATION DU FOOTBALLEUR. Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Nutrition du sport

L ALIMENTATION DU FOOTBALLEUR. Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Nutrition du sport L ALIMENTATION DU FOOTBALLEUR Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Nutrition du sport LA PYRAMIDE ALIMENTAIRE LES FECULENTS Pour courir plus vite, mangez des «vrais sucres lents» Pourquoi «lents»? Pourquoi

Plus en détail

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants PETITE ENFANCE Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants Une politique nutritionnelle volontariste pour la santé de vos

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire Les apports nutritionnels conseillés (ANC) Exemples d équivalences alimentaires La Pyramide alimentaire et les différents groupes d aliments Les recommandations

Plus en détail

limoges.fr. Prise en charge médicale de l obésité

limoges.fr. Prise en charge médicale de l obésité CSO@chu limoges.fr Prise en charge médicale de l obésité Une prise en charge globale 1 Conseils diététiques Prise en charge de l'obésité 3 Prise en charge psychologique 2 Conseils d'activité physique 2

Plus en détail

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline Notions De Base En Nutrition Dr Decline 14/12/2016 Composition Du Repas Répartitions Lipides : 25 à 30 % Glucides : 50 à 55 % Protides : 25 a 30 % Répartition des principaux Nutriments Lipides Glucides

Plus en détail

La composition des menus

La composition des menus La composition des menus Guide pratique de la restauration collective dans les lycées www.iledefrance.fr Sommaire La structure des repas 4 L élaboration des menus 8 Le contrôle 11 Ce guide pratique a été

Plus en détail

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda THE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda JUS D ORANGE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda CAFE Boissons vin - thé

Plus en détail

Les grandes règles de l alimentation chez le sportif

Les grandes règles de l alimentation chez le sportif Les grandes règles de l alimentation chez le sportif Pourquoi un équilibre alimentaire? Pour apporter tous les nutriments, les vitamines et les minéraux à l organisme Pour être en bonne santé Pour une

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Un apport suffisant en nutriments Les aliments apportent à l organisme diverses substances dénommées nutriments (glucides,

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE. Ma santé, j y tiens! et vous?

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE. Ma santé, j y tiens! et vous? L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Ma santé, j y tiens! et vous? 1. Prenez-vous un petit déjeuner le matin? Jamais Irrégulièrement Toujours 2. Sautez-vous des repas? Jamais Souvent Rarement 3. Combien de temps accordez-vous

Plus en détail

Qu est-ce que l équilibre alimentaire?

Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Je m'informe sur l'équilibre alimentaire Notre bonne santé est en grande partie liée à notre alimentation. Il est donc essentiel d avoir une alimentation équilibrée, même lorsqu on ne souffre d aucune

Plus en détail

LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP

LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP CE QUE LE SEL NOUS APPORTE. Le sodium qu il contient (la formule chimique du sel de cuisine est NaCl = Chlorure de sodium) joue un rôle important pour notre organisme

Plus en détail

Traitement des obésites en pratique

Traitement des obésites en pratique Traitement des obésites en pratique Dr A.H. Brahimi Médecin acupuncteur nutritionniste @: brahimihamid@yahoo.fr ASA TCM-Kongress. Solothurn 1-3 Dec 2016 Acupuncture Protocole de points standard: VE 20

Plus en détail

Intervention Clermont Foot Mercredi 25 février Fanny OLLIER Diététicienne_Professeur APA

Intervention Clermont Foot Mercredi 25 février Fanny OLLIER Diététicienne_Professeur APA Intervention Clermont Foot Mercredi 25 février 2016 Fanny OLLIER Diététicienne_Professeur APA Aliments essentiels PROTEINES MUSCLE (récupération) -Viande -Poisson -Œuf -Laitages -Légumes secs OS, CONTRACTION

Plus en détail

Quelle alimentation pour le plongeur? 14 mars 2015

Quelle alimentation pour le plongeur? 14 mars 2015 Quelle alimentation pour le plongeur? 14 mars 2015 Diététicienne (49) AVOIR une alimentation équilibrée et variée C est-à-dire: celle recommandée pour tous. Consommez 3 produits laitiers par jour, en privilégiant

Plus en détail

La composition du pique-nique

La composition du pique-nique Les repas La composition du pique-nique Salle avec tableau extérieur Objectifs de l atelier : Déterminer l origine et classer les aliments. Connaître les aliments préconisés pour un pique-nique. Équilibrer

Plus en détail

LA DENSITE CALORIQUE. Damien GALTIER, diététicien

LA DENSITE CALORIQUE. Damien GALTIER, diététicien LA DENSITE CALORIQUE LA DENSITE CALORIQUE 1. Diététique et équilibre alimentaire 2. Balance calorique et régulation pondérale 3. Manger plus pour contrôler son poids 4. La régulation de la prise alimentaire

Plus en détail

Nutrition : L équilibre alimentaire

Nutrition : L équilibre alimentaire Nutrition : L équilibre alimentaire Module 1 Sources : dossier «Cap sciences 2004» http : //www.nutrition-sante.com http : //www.inpes.santé.fr http : //www.mangerbouger.fr/pnns 1 Nutrition et équilibre

Plus en détail

LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe

LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe L LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe LES COMMISSIONS Financière Statuts et Règlements Arbitrage Jacques

Plus en détail

être étudiant-e et manger sainement, c est possible!

être étudiant-e et manger sainement, c est possible! être étudiant-e et manger sainement, c est possible! Santé et alimentation 2 «Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture» HIPPOCRATE Par manque de temps et/ou d argent,

Plus en détail

L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE LES HALLES SOLANID - LODÈVE

L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE LES HALLES SOLANID - LODÈVE L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE 2014 - LES HALLES SOLANID - LODÈVE LA CHARTE DES HALLES SOLANID Une origine des produits : frais, de saison, à maturité, prioritairement locaux, de bonnes filières

Plus en détail

REPÈRES MÉDICAUX. Annexe n 1 Le mot de la Diet

REPÈRES MÉDICAUX. Annexe n 1 Le mot de la Diet REPÈRES MÉDICAUX Activités Physiques et Sportives et Alimentation Annexe n 1 Le mot de la Diet 1. Et si on goûtait! Après un séjour dans le liquide amniotique, l allaitement constitue pour le bébé une

Plus en détail

Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise

Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise nutrijeu Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise Selon le temps dont vous disposez et des consignes qui vous seront proposées,

Plus en détail

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation Les groupes d'aliments Aucun aliment n est complet aucun des aliments que nous mangeons ne nous apporte

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires. mercredi 17 avril 2013

Maladies cardiovasculaires. mercredi 17 avril 2013 Maladies cardiovasculaires? Maladies cardiovasculaires et équilibre alimentaire Plan : Facteurs de risque Objectifs nutritionnels du PNNS en lien avec les MCV Contenu de la prévention nutritionnelle Hypertension

Plus en détail

TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE. Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua

TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE. Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua I. INTRODUCTION (1) L OMS définit le diabète sucré comme étant un état d hyperglycémie chronique en rapport avec des facteurs, les

Plus en détail

Ces fiches sont à adapter et peuvent constituer une référence pour conduire des activités adaptées au niveau des enfants.

Ces fiches sont à adapter et peuvent constituer une référence pour conduire des activités adaptées au niveau des enfants. Éducation à la santé Pique nique et goûter équilibré. Voir livret manger bouger pour la santé C2 (p10) et C3 (p17) et fiches en complément du livret sur le site USEP. Vous trouverez en annexe : Une fiche

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 28 SOMMAIRE Les collations Evolution du comportement alimentaire Définitions Intérêts d une collation Comment lutter contre le grignotage? Cas pratiques A

Plus en détail

Diététique du diabète

Diététique du diabète Diététique du diabète Actualités F. ZITO Cadre de Santé Unité diététique Pôle Prestataire CHR Metz-Thionville Date «La diététique c est quand on ne mange pas à sa faim des trucs que de toute façon on n

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 47 SOMMAIRE Les femmes actives Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des femmes Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments Herbalife

Plus en détail

NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation EXIGENCES REGLEMENTAIRES EN RESTAURATION SCOLAIRE Décret n 2011-1227

Plus en détail

Me Boutin Audrey Diététicienne /formatrice/ Educatrice thérapeutique

Me Boutin Audrey Diététicienne /formatrice/ Educatrice thérapeutique Me Boutin Audrey Diététicienne /formatrice/ Educatrice thérapeutique - Les nutriments essentiel du sportif, - Les groupes d aliments important pour être performant, - Les idées de repas principaux pour

Plus en détail

P Y R A M I D E A L I M E N T A I R E

P Y R A M I D E A L I M E N T A I R E P Y R A M I D E A L I M E N T A I R E La pyramide alimentaire est un outil visuel qui vous permet d'avoir une vue d'ensemble sur l'équilibre alimentaire d'une journée. Chaque groupe alimentaire contient

Plus en détail

CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES.

CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES. Mangez de «Bon Cœur» ADOPTER UNE ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE ET SAINE POUR PROTÉGER VOTRE CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES. Variez les aliments On

Plus en détail

L EQUILIBRE ALIMENTAIRE. Jessica KRENTZ Diététicienne Nutritionniste Cabinets en Libéral sur Lingolsheim&Wasselonne

L EQUILIBRE ALIMENTAIRE. Jessica KRENTZ Diététicienne Nutritionniste Cabinets en Libéral sur Lingolsheim&Wasselonne L EQUILIBRE ALIMENTAIRE Jessica KRENTZ Diététicienne Nutritionniste Cabinets en Libéral sur Lingolsheim&Wasselonne DÉFINITION DE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Une règle de base de toute alimentation saine. Une

Plus en détail

L alimentation à l attention des parents

L alimentation à l attention des parents L alimentation à l attention des parents Le cyclisme est surtout un sport «d endurance», c est à dire qu il est représenté par une activité musculaire d intensité peu élevée mais prolongée, pouvant durer

Plus en détail

Oú? Je mange... À la maison. Je prépare à manger pour ma famille. L entrée. Le plat principal. Le dessert

Oú? Je mange... À la maison. Je prépare à manger pour ma famille. L entrée. Le plat principal. Le dessert Je prépare à manger pour ma famille L entrée } Privilégiez les entrées de légumes, crus ou cuits... ou de fruits ; il n y a pas de raisons scientifiques à ce que les fruits soient consommés uniquement

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER»

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER» L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER» évolution de notre mode de vie est à l origine de quelques erreurs alimentaires qui Lpeuvent s ajouter à de mauvaises habitudes. S il est évident que manger

Plus en détail

Alimentation du jeune enfant

Alimentation du jeune enfant Alimentation du jeune enfant I. Alimentation des nourrissons 1. Les besoins alimentaires Besoins nutritionnels moyens : Nouveau-né : 80 cal / Kg 1 er : 120 cal / Kg 3 ème mois : 120 cal / Kg 6 ième : 100

Plus en détail

L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION

L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION La compétition pour un sportif est l aboutissement de nombreux efforts. C est pourquoi il est important d avoir une alimentation appropriée afin de mette toutes

Plus en détail

Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans

Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans Bien vieillir Le corps se transforme De quoi s'agit-il? Au fil des ans, la composition corporelle change ; la masse musculaire se réduit au profit

Plus en détail

Menu type du sportif

Menu type du sportif Menu type du sportif On ne mange pas de la même façon en période d entraînement, avant l effort, pendant l effort, ou même après. tous les jours et lors de l entraînement Petit déjeuner Un produit laitier

Plus en détail

Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels

Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels Le site du Docteur Bertrand COURTIAL Adresse du site : www.docvadis.fr/bertrand-courtial Validé par le Comité Scientifique Rhumatologie

Plus en détail

Le régime atkins est mis au point dans les années Il se base sur les mêmes principes qu un régime low-carb c est-à-dire un régime sans sucre.

Le régime atkins est mis au point dans les années Il se base sur les mêmes principes qu un régime low-carb c est-à-dire un régime sans sucre. Pour maigrir certaines personnes testent différents régimes. Il existe le régime Atkins, le régime Miami, le régime Hollywood ou encore le régime Mayo. Chacun propose un régime alimentaire bien spécifique

Plus en détail

Les Repères de consommation

Les Repères de consommation GEMRCN et NUTRITION Les Repères de consommation Lait et produits laitiers (fromages, yaourts) A chaque repas 3 à 4 fois par jour Les Produits sucrés Limiter la consommation Les Matières grasses Limiter

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif. Aurélie Demierre Diététicienne diplômée HES

L alimentation du jeune sportif. Aurélie Demierre Diététicienne diplômée HES L alimentation du jeune sportif Aurélie Demierre Diététicienne diplômée HES Problématique 1 adolescent sur 5 en surpoids Alimentation trop riche en sucre et en graisse et manque de fibres, vitamines et

Plus en détail

LE CONSEIL NUTRITIONNEL

LE CONSEIL NUTRITIONNEL LE CONSEIL NUTRITIONNEL LES GRANDS PRINCIPES DE L EDUCATION NUTRITIONNELLE Savoir équilibrer son alimentation Modifier son comportement alimentaire Restructurer ses croyances et ses représentations EQUILIBRER

Plus en détail

Enquête INCA Graphiques et tableaux

Enquête INCA Graphiques et tableaux Enquête INCA Graphiques et tableaux Avec qui se prend le repas? Le lieu des repas des adultes (hors non réponses) Les déjeuners pris hors domicile pour les adultes (base : 89 repas) Les dîners pris hors

Plus en détail

Évaluer les consommations alimentaires

Évaluer les consommations alimentaires Lien avec le PNNS Le PNNS, dans ses deux phases successives, a fixé des objectifs nutritionnels prioritaires pour la population générale, dont plusieurs concernent directement les s alimentaires : augmenter

Plus en détail

Le petit déjeuner, votre atout minceur

Le petit déjeuner, votre atout minceur Le petit déjeuner, votre atout minceur Le repas le plus important de la journée Nous ne le redirons jamais assez, oui oui, le petit déjeuner est LE repas le plus important de la journée, même (et surtout)

Plus en détail

ENQUÊTE ALIMENTAIRE. Si non : Retraité Invalide Sans profession Autres : Si oui : Quelle est votre profession? Quelles sont vos horaires?

ENQUÊTE ALIMENTAIRE. Si non : Retraité Invalide Sans profession Autres : Si oui : Quelle est votre profession? Quelles sont vos horaires? ENQUÊTE ALIMENTAIRE Date: IDENTIFICATION: NOM et prénom : Date de naissance : Adresse : Téléphone : Mail : Comment m avez-vous connu? Pourquoi faites-vous appel à moi : Programme choisi : ACTIVITÉS SOCIOPROFESSIONNELLES

Plus en détail

Alimentation, le petit déjeuner

Alimentation, le petit déjeuner Alimentation, le petit déjeuner Action d éducation et de prévention Séance avec les Secondes SEN Groupe EIE et ASI Généralités sur l alimentation I-LES NUTRIMENTS Les Protéines ==> Nutriments qui composent

Plus en détail

Programme en souscription. Evolution de l importance et de la composition du petit déjeuner en France chez les enfants

Programme en souscription. Evolution de l importance et de la composition du petit déjeuner en France chez les enfants Programme en souscription Evolution de l importance et de la composition du petit déjeuner en France chez les enfants Pôle Consommation et Entreprises Pascale HEBEL hebel@credoc.fr 06 42 02 77 94 Aurée

Plus en détail

ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers

ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers Objectifs pour les personnes en situation de handicap Apporter des informations adaptées sur la prévention des cancers par l alimentation. Susciter

Plus en détail

coeur Quiz aux vrai pourquoi? comment? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR

coeur Quiz aux vrai pourquoi? comment? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR ? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR coeur Quiz aux vrai? pourquoi? comment? Avec 180 000 décès par an, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en France. Les différentes

Plus en détail

Fin de vie et alimentation. Diététique

Fin de vie et alimentation. Diététique Fin de vie et alimentation Diététique Ne plus parler de régimes : Pour les personnes en fin de vie, il n y a aucune raison de prendre en compte les régimes hypolipémiants, hyposodés, hypocaloriques, Pour

Plus en détail

La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2

La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2 La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2 Peu importe votre âge, il est important d adopter une alimentation saine. Le fait de bien manger vous aidera à vous sentir bien tous

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif L'alimentation apporte les matériaux nécessaires à la construction et à la réparation des structures de l'organisme, et assure la restauration des réserves énergétiques. La pratique

Plus en détail

PNNS 9 repères nutritionnels

PNNS 9 repères nutritionnels PNNS 9 repères nutritionnels Fruits et légumes Produits sucrés Boissons Sel Activité physique Pains, céréales, pommes de terre et légumes secs Lait et produits laitiers Viandes, volailles, produits de

Plus en détail

PRÉVENTION de l OBÉSITÉ

PRÉVENTION de l OBÉSITÉ PRÉVENTION de l OBÉSITÉ JIJL- Familles et accompagnants 26 mars 2011 Dr C. Mircher - Institut Jérôme Lejeune L ALIMENTATION...PLAISIR : SEUL ET PARTAGÉ Alimentation: vie, croissance Mais se nourrir est

Plus en détail

La diététique, un atout. pour votre. Santé

La diététique, un atout. pour votre. Santé La diététique, un atout pour votre Santé CMPR Mardor, 71490 Couches Service diététique CMPR MARDOR Page 1 sur 15 Corps en bonne santé QUE FAUT-IL MANGER POUR LE PRESERVER? Pourquoi adopter une bonne hygiène

Plus en détail

PNNS 9 repères nutritionnels

PNNS 9 repères nutritionnels Fruits et légumes Produits sucrés PNNS 9 repères nutritionnels Pains, céréales, pommes de terre et légumes secs Lait et produits laitiers Viandes, volailles, produits de la pêche et oeufs Matières grasses

Plus en détail

Traitement diététique chez le diabétique. Nancy Champalbert Diététicienne

Traitement diététique chez le diabétique. Nancy Champalbert Diététicienne Traitement diététique chez le diabétique Nancy Champalbert Diététicienne PRINCIPES de l alimentation NORMALE en GLUCIDES, orientée en glucides complexes Rassasiement Eviter les variations de glycémies

Plus en détail

Le régime hyposodé. Le régime hyposodé consiste donc en un choix d aliments naturellement pauvres en sodium et en l absence d ajout de sel.

Le régime hyposodé. Le régime hyposodé consiste donc en un choix d aliments naturellement pauvres en sodium et en l absence d ajout de sel. Le régime hyposodé 1. Définition Le régime hyposodé vise à réduire l apport en sodium de la ration alimentaire journalière. La teneur en sodium prescrite pour le régime dépend de la pathologie. On peut

Plus en détail

L alimentation, l alliée du jeune rugbyman

L alimentation, l alliée du jeune rugbyman L alimentation, l alliée du jeune rugbyman Sommaire Quelques conseils pour bien t alimenter avant et pendant la compétition La semaine qui précède la compétition Le repas de la veille de la compétition

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 48 SOMMAIRE Les hommes actifs Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des hommes Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments Herbalife

Plus en détail

DIABETE ET ALIMENTATION. Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline

DIABETE ET ALIMENTATION. Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline DIABETE ET ALIMENTATION Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline 1 PLAN I.INTRODUCTION II.DIABETE ET ALIMENTATION 1.Généralités sur l alimentation 2.Définition du diabète 3.Les régimes

Plus en détail

L'ALIMENTATION DU JEUNE SPORTIF

L'ALIMENTATION DU JEUNE SPORTIF L'ALIMENTATION DU JEUNE SPORTIF Fiches sur le rôle des groupes d'aliments lors d'une activité physique Fiche enseignant alimentation 1 2009 LE JEUNE SPORTIF SON ALIMENTATION L'alimentation d'un sportif

Plus en détail

SCIENCES. L équilibre alimentaire I) QUE MANGEONS-NOUS?

SCIENCES. L équilibre alimentaire I) QUE MANGEONS-NOUS? I) QUE MANGEONS-NOUS? 1. Citez des exemples d aliments que vous avez l habitude de manger. 2. Peut-on trouver des points communs entre ces aliments? Peut-on regrouper ces aliments par famille? Pyramide

Plus en détail

L ALIMENTATION 1. 1, D où viennent nos aliments?

L ALIMENTATION 1. 1, D où viennent nos aliments? 1 1, D où viennent nos aliments? 1 1, D où viennent nos aliments? 2 1, D où viennent nos aliments? Les aliments que nous mangeons sont soit d origine: -. : la viande, le poisson, les œufs, le lait. - :

Plus en détail

L ALIMENTATION 1, D où viennent nos aliments?

L ALIMENTATION 1, D où viennent nos aliments? 1 1, D où viennent nos aliments? 1 1, D où viennent nos aliments? 1, D où viennent nos aliments? 2 Les aliments que nous mangeons sont soit d origine: -. : la viande, le poisson, les œufs, le lait. - :

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE 2 3 4 L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE 5 LE RYTHME ALIMENTAIRE JOURNALIER D UN ADOLESCENT EN FRANCE 6 LE RYTHME ALIMENTAIRE JOURNALIER D UN ADOLESCENT

Plus en détail

Nutrition Fonctionnelle Individualisée TCA FONCTION CERVEAU. Livret de recettes

Nutrition Fonctionnelle Individualisée TCA FONCTION CERVEAU. Livret de recettes Nutrition Fonctionnelle Individualisée TCA FONCTION CERVEAU Livret de recettes FONCTION CERVEAU Troubles de l adaptation S O M M A I R E Introduction... 1 Soupe, Purée... 2 Béchamel...3 Flan de pommes

Plus en détail

DOSSIER CUISINE. Quelques équivalences culinaires

DOSSIER CUISINE. Quelques équivalences culinaires DOSSIER CUISINE > Quelques équivalences culinaires > Les quantités par personne > La ration journalière et les groupes alimentaires > Les temps de cuisson Quelques équivalences culinaires Pour calculer

Plus en détail

LES RÉGIMES LIÉS AUX AFFECTIONS CARDIO-VASCULAIRES

LES RÉGIMES LIÉS AUX AFFECTIONS CARDIO-VASCULAIRES DIÉTÉTIQUE LES RÉGIMES LIÉS AUX AFFECTIONS CARDIO-VASCULAIRES I - LES DÉSÉQUILIBRES ALIMENTAIRES a) Alimentation riche en graisse Graisses dures : acides gras saturés Sucres simples b) Alimentation riche

Plus en détail

Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets?

Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets? APPROCHE GLOBALE Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets? APPROCHE GLOBALE L alimentation Emballages Déchets

Plus en détail

Guide pratique. Nutrition : de la réflexion des experts aux réflexes des patients!

Guide pratique. Nutrition : de la réflexion des experts aux réflexes des patients! Guide pratique 3 Nutrition : de la réflexion des experts aux réflexes des patients! L Observatoire du pain Depuis sa création en 2006, l Observatoire du pain s attache à améliorer les connaissances sur

Plus en détail

Régimes dans Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l intestin (MICI)

Régimes dans Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l intestin (MICI) Régimes dans Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l intestin (MICI) Sandrine CATTO Diététicienne Hôpital Robert Debré Paris LE REGIME PAUVRE EN FIBRES C est à vous d adapter la régime de votre enfant

Plus en détail

Gérez votre poids au quotidien. Des astuces simples pour + de plaisir et de contraintes

Gérez votre poids au quotidien. Des astuces simples pour + de plaisir et de contraintes Gérez votre poids au quotidien Des astuces simples pour + de plaisir et de contraintes Pourquoi et quand prend-on du poids? Les années passent et les kilos s installent Certaines étapes de la vie sont

Plus en détail

Alimentation recommandée pour les maladies. métaboliques courantes

Alimentation recommandée pour les maladies. métaboliques courantes Alimentation recommandée pour les maladies métaboliques courantes Introduction Les maladies métaboliques proviennent souvent de notre alimentation. Des études épidémiologiques ont démontré que ces maladies

Plus en détail