PROJET D IRRIGATION A PARTIR DE DESSALEMENT DE L EAU DE MER DANS LA PLAINE DE CHTOUKA - MAROC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET D IRRIGATION A PARTIR DE DESSALEMENT DE L EAU DE MER DANS LA PLAINE DE CHTOUKA - MAROC"

Transcription

1 Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime المملكة المغربية وزارة الفالحة والصيد البحري DIRECTION DE L IRRIGATION DE L AMENAGEMENT DE L ESPACE AGRICOLE PROJET D IRRIGATION A PARTIR DE DESSALEMENT DE L EAU DE MER DANS LA PLAINE DE CHTOUKA - MAROC I. Importance du Projet Le Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime s est engagé dans un ambitieux projet d irrigation à partir du dessalement de l eau de mer dans la plaine de Chtouka au niveau de la région de Souss-Massa. -1-

2 Ce Projet revêt une importance particulière pour notre pays et ce, à différents niveaux : - Le projet s inscrit directement dans le cadre du Plan Maroc Vert ; - Le projet permettra de soutenir le développement de la région agricole de Souss-Massa, la première région du Royaume dans la production et l exportation de cultures à forte valeur ajoutée. Il répond à une demande réelle des agriculteurs de la zone de production des primeurs de Chtouka, dont l aquifère qui servait à l irrigation connaît un rabattement excessif de son niveau piézométrique et même une intrusion inquiétante des eaux marines, et où les eaux de surface sont rares. En outre, les enquêtes réalisées dans cette zone par les services du Ministère ont montré l adhésion des agriculteurs à ce projet. -2-

3 - Si rien n est fait, le risque majeur réside dans la disparition de la nappe et une perte à l horizon 2035 de près de 9 Milliards de DH en valeur ajoutée, 3 Milliards DH en capital et plus de 2830 emplois permanents. - Le Projet contribuera à remédier à un problème environnemental majeur. En effet, face à la surexploitation de la nappe phréatique et son rabattement continu ces dernières années, l utilisation de l eau dessalée à des fins d irrigation dans la zone de Chtouka permettrait de poursuivre le développement agricole de la région tout en sauvegardant les ressources en eau souterraines et l hydrogéologie de la zone. -3-

4 II. Composantes techniques du projet : - Superficie nette concernée: ha (à la mise en service) ha (à l horizon 2035). - Besoins en eau dessalée: 55 millions de m3/an (à terme avec le développement maximal du projet). N.B. : Les prélèvements dans la nappe ne doivent pas dépasser 25 millions de m3/an (dans la limite du potentiel renouvelable). - Station de dessalement et prise d eau en mer : Emplacement possible : site côtier dans les limites terrestres et maritimes du Parc Naturel du Souss-Massa (entre Tifnit et Douira) Capacité : m3/j à la mise en service et m3/j à l horizon 2035 Technique : Osmose inverse avec double passe. Station modulaire et évolutive pour accompagner le développement progressif du projet. - Infrastructures d adduction et de distribution de l eau dessalée pour l irrigation Station de pompage pour le refoulement de l eau dessalée dans un bassin de régulation. -4-

5 Adduction à partir du bassin de régulation jusqu au réseau de distribution principal. Réseau de distribution principal. Stations de mise en pression. III. Montage institutionnel du projet : - Le projet sera réalisé dans le cadre d une délégation de service public à un opérateur privé (partenariat public-privé) qui aura la charge de cofinancer, concevoir, construire et gérer les infrastructures de dessalement de l eau de mer et d irrigation dans cette zone. - Chacune des parties concernées par la convention de gestion déléguée (Etat et/ou Conseil Régional, Délégataire et Usagers) apportera une contribution financière à l investissement initial, celle des usagers sous forme de droits de souscription. - Les bénéficiaires paieront une redevance au délégataire pour utilisation de l eau d irrigation dessalée. - Ces contributions financières à l investissement et leurs modalités, ainsi que le tarif du mètre cube d eau d irrigation dessalée seront déterminés par une étude de structuration et de dévolution du projet PPP. -5-

6 VI. Structuration et implémentation du projet PPP de Chtouka - Vu le succès du projet d El Guerdane, le Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime a retenu la Société Financière Internationale (SFI), la branche du Groupe de la Banque Mondiale, comme Conseiller Principal pour l assister dans la structuration et l implémentation de la transaction relative au projet. - L étude de structuration permettra de statuer sur la faisabilité du projet et de désigner par voie d appel d offres international le délégataire. Après quoi, celui-ci procèdera à la construction des infrastructures de dessalement et d irrigation et ensuite à leur gestion pendant une période de concession qui peut être de 30 ans. - L étude de structuration est également nécessaire pour analyser les risques liés au projet (notamment les risques financiers, de rentabilité, existence d opérateurs potentiels, ). Il s agit d un projet complexe, novateur, de haut niveau technologique, une première au Maroc. - Actuellement, la phase 1 de l étude de structuration du projet, qui consiste en l étude de faisabilité et d identification des options stratégiques pour la réalisation du projet, est achevée. Le Gouvernement marocain est en cours d arrêter le montage financier du projet et de prise décision sur certains aspects techniques. - Une fois les décisions prises sur les options stratégiques, le Gouvernement procèdera au lancement du processus de préqualification et d appel d offres pour le choix du délégataire qui aura la charge de réaliser et exploiter le projet. -6-

Lancement officiel de la Plateforme UpM sur le marché régional de l électricité

Lancement officiel de la Plateforme UpM sur le marché régional de l électricité Lancement officiel de la Plateforme UpM sur le marché régional de l électricité Intervention du Docteur Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 12 octobre

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales

Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales Souhir TAKTAK, Présidente - Directrice Générale de la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME)

Plus en détail

La réforme institutionnelle des déplacements urbains au Maroc Un levier de développement durable

La réforme institutionnelle des déplacements urbains au Maroc Un levier de développement durable ROYAUME DU MAROC Ministère de l Intérieur DGCL DPE La réforme institutionnelle des déplacements urbains au Maroc Un levier de développement durable Par M. Abdellatif CHADALI Directeur de la Planification

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION FONDS DE DEVELOPPEMENT LOCAL RAHARINJATOVO HANITRA DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg Décret N 2007-530 du 11 Juin 2007, modifié

Plus en détail

Le Programme National d Économie et de Valorisation en Irrigation

Le Programme National d Économie et de Valorisation en Irrigation Le Programme National d Économie et de Valorisation de l Eau l en Irrigation Journée mondiale de l alimentation Rabat 14 Novembre2008 BELGHITI MHAMED Administration du Génie Rural PLAN DE L EXPOSE 1. Cadre

Plus en détail

Projet d implantation de REEL sur le site du GPMLR

Projet d implantation de REEL sur le site du GPMLR 10 avril 2013 La recherche d un site pour le développement d un projet industriel complexe Le Groupe REEL est une entreprise qui développe, construit, installe et maintient des systèmes complexes de manutention.

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec À propos du Plan Nord Le Plan Nord va se déployer sur 25 ans. Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec Territoire concerné: 1,2 millions de km 2 soit 72% du Québec. Le territoire visé se situe au

Plus en détail

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie 7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES Les Energies Renouvelables en Tunisie Abdelkarim GHEZAL Directeur des Energies Renouvelables Agence Nationale pour la Maitrise de l Energie

Plus en détail

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Perspective de la Banque mondiale Benoît Bosquet, Banque mondiale Aperçu 1. Le rôle des forêts dans le développement 2. Le besoin

Plus en détail

LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS

LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS I. Présentation de la Fédération Marocaine de Plasturgie «F.M.P.». SOMMAIRE II. Analyse de la filière plasturgie au Maroc. III. Vision stratégique

Plus en détail

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement TABLE RONDE DE HAUT NIVEAU Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement Gouvernements organisateurs (1) Ministere de l'energie et de l'eau, Mali (2) Gouvernement de la Tunisie 1. Introduction

Plus en détail

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS (2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS Dans les 10 premières années de son activité, M&D a concentré toutes ses forces sur les infrastructures villageoises. A la fin des années 90, la question des activités

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

SYFAAH. Système de Financement et d Assurances Agricoles en Haïti

SYFAAH. Système de Financement et d Assurances Agricoles en Haïti S Conférence régionale sur le développement de la microfinance pour l activité économique Ministère de l Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) Diagramme du Système :

Plus en détail

Les marchés émergents et le secteur minier

Les marchés émergents et le secteur minier Les marchés émergents et le secteur minier Principales tendances pour l avenir Nochane Rousseau Leader, secteur minier, Québec Affaires sans frontières Le 15 novembre 2012 Ville de Québec De nombreux

Plus en détail

Les principaux points qui devraient être tenus en compte sont les suivants:

Les principaux points qui devraient être tenus en compte sont les suivants: MESURES QUI DOIVENT ETRE PRISES AU NIVEAU JURIDIQUE POUR ASSURER LE FINANCEMENT DES PROJETS D'INFRASTRUCTURE ET PAR CONSEQUENT LE SUCCES DU SYSTEME DE CONCESSION. Le premier point que je veux souligner

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE

FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L EMPLOI EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Créé en 2009, le Fonds d investissement et de soutien aux entreprises

Plus en détail

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement La dix neuvième conférence internationale des statisticiens(nes) du travail (CIST), Reconnaissant que la

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

Le territoire des îles Wallis et Futuna

Le territoire des îles Wallis et Futuna Le territoire des îles Wallis et Futuna présente le Colloque UNE AGRICULTURE DURABLE AU SERVICE DE LA POPULATION À Wallis et Futuna Le colloque Une agriculture durable au service de la population (ADSP)

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME

AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME ARTICLE 1 er : FINALITES Règlement d Application La finalité de ce dispositif

Plus en détail

Note technique. Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public.

Note technique. Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public. Note technique Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public. Table des matières Le Certiphyto territorial, une obligation réglementaire p 2 La priorité du

Plus en détail

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages.

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages. Appel à projet du 12 ème FUI Projet: SIRHYUS Projet de R&D collaboratif Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages SIRHYUS Soutiens demandés auprès de : Etat (FUI),

Plus en détail

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 SOMMAIRE Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 2 COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET NETS A SEDHIOU Dans

Plus en détail

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Colloque EPL AdCF Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Stratégie foncière et marché local foncier le rôle de l EPF Nord Pas de Calais Intervention

Plus en détail

Note de synthèse des travaux sur les conséquences comptables de la mise en place des loyers domaniaux

Note de synthèse des travaux sur les conséquences comptables de la mise en place des loyers domaniaux Note de synthèse des travaux sur les conséquences comptables de la mise en place des loyers domaniaux Conseil du 4 mai 2012 1. Contexte Par courrier en date du 18 mai 2011, le Conseil de normalisation

Plus en détail

11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES

11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES 11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES SOLS POLLUÉS Cette fiche documentée présente les procédures techniques mises en place pour identifier et caractériser les sols pollués ainsi que

Plus en détail

Le Centre Pilote La main à la pâte de Metz-Montigny

Le Centre Pilote La main à la pâte de Metz-Montigny Le Centre Pilote La main à la pâte de Metz-Montigny L IMPLANTATION D UN NOUVEAU CENTRE PILOTE Un nouvel élan de la Maison pour la science en Moselle Depuis plus de dix ans, l opération La main à la pâte

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC Résolution PC/7/2010/1 Proposition de mesures pour l état de préparation

Plus en détail

guide pratique photovoltaïque Branchements producteur - consommateur Août 2009 HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE

guide pratique photovoltaïque Branchements producteur - consommateur Août 2009 HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE guide pratique photovoltaïque Août 2009 Branchements producteur - consommateur Branchements producteur - consommateur Sommaire Contexte du guide pratique... p. 3 Principe de raccordement... p. 4 Injection

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

Agribusiness. La BERD et l appui à la chaîne de valeur dans l'industrie agro-alimentaire. Juin 2015

Agribusiness. La BERD et l appui à la chaîne de valeur dans l'industrie agro-alimentaire. Juin 2015 Agribusiness La BERD et l appui à la chaîne de valeur dans l'industrie agro-alimentaire Juin 2015 Sommaire 1. L Agribusiness au sein de la BERD 2. Agribusiness: Études de cas 3. Notre valeur ajoutée 2

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES SOSSOU Comlan Hervé Dissertation originale présentée en vue de l obtention du grade de docteur

Plus en détail

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD.

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD. Communication du DNP L objectif de cette journée de restitution est de partager avec tous les acteurs du marché financier les résultats finaux des travaux réalisés par les experts internationaux dans le

Plus en détail

www.sgbv.dz SOCIÉTÉ DE GESTION DE LA BOURSE DES VALEURS

www.sgbv.dz SOCIÉTÉ DE GESTION DE LA BOURSE DES VALEURS SOCIÉTÉ DE GESTION DE LA BOURSE DES VALEURS www.sgbv.dz 3 Introduction 5 Définition de la PME / PMI 5 Avantages d un marché boursier dédié aux PME 7 Organisation de la cote officielle 9 Conditions d admission

Plus en détail

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS Le comité stratégique du Plan Bâtiment du Grenelle a réuni les organisations représentant les entreprises du bâtiment, les architectes, les bureaux d études et les grandes écoles du bâtiment, afin de renforcer

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

Journée PNSE 3 du 3 juin 2015. Outil informatique SéSanE en cours de finalisation

Journée PNSE 3 du 3 juin 2015. Outil informatique SéSanE en cours de finalisation Journée PNSE 3 du 3 juin 2015 Outil informatique SéSanE en cours de finalisation Que permet l application? Comment se sert-on de l application? Quelle est l architecture de l application? 1 Application

Plus en détail

CrossPower. Le système intelligent de gestion de l énergie. www.pfisterer.com

CrossPower. Le système intelligent de gestion de l énergie. www.pfisterer.com CrossPower Le système intelligent de gestion de l énergie www.pfisterer.com 2 CrossPower Energie écologique: CrossPower aide à aider Souvent, l'électricité fait défaut là où elle est le plus nécessaire,

Plus en détail

FCPI Dividendes Plus n 2. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Souscription limitée

FCPI Dividendes Plus n 2. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Souscription limitée FCPI Dividendes Plus n 2 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Souscription limitée 50 % de réduction ISF ou 18 % de réduction d impôt sur le revenu en contrepartie d un risque de perte en capital

Plus en détail

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable CRÉDIT PHOTO : GETTYIMAGES - FÉVRIER 2008-07102 - Ce document est imprimé sur papier certifié PEFC. 10-31-1143 Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable Édition de février 2008

Plus en détail

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Premières estimations : 16 janvier 2013 Les chaînes de valeur mondiales (CVM) jouent aujourd hui un rôle de premier plan dans l économie de l

Plus en détail

Appréciation sommaire des dépenses

Appréciation sommaire des dépenses LIGNE 17 : LE BOURGET RER LE MESNIL-AMELOT (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 NORD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE Hiver 2015-2016 F Appréciation sommaire des dépenses PIECE F :

Plus en détail

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013 Fiche de synthèse du Concours REGALIME Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Edition 2012-2013 REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Le Concours s adresse

Plus en détail

Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique!

Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique! 1 Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique! Face à l urgence climatique, les territoires se mobilisent pour répondre aux enjeux des crises climatique et énergétique. Les citoyens

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

Association Bayti. Projet pour l équipement de l Espace BAYTI

Association Bayti. Projet pour l équipement de l Espace BAYTI Association Bayti Projet pour l équipement de l Espace BAYTI 1. Présentation générale de l association a. Mission et objectifs Les chiffres du recensement de la population 2004 du Haut Commissariat au

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Les Partenariats Public-Privé

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Les Partenariats Public-Privé REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Volonté politique de favoriser les investissements étrangers concourant au développement économique de la Mauritanie Le Gouvernement a, depuis plusieurs années, pris

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Décret n o 2007-1282 du 28 août 2007 relatif aux aides à l investissement immobilier

Plus en détail

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM Ces textes sont relatifs au Processus Occupation Temporaire

Plus en détail

Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes?

Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes? Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes? Jeudi 28 octobre de 9h30 à 10h30 Réunion en webconférence. Type de réseau faisant l objet de plus en plus d expérimentations, le microgrid se

Plus en détail

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83 Présentation du projet d «Implantation d une scierie modèle couplée à une centrale de cogénération et unité de production de granulés» Provence-Alpes-Côte d Azur Alpes-Maritimes Commune du Broc (06510)

Plus en détail

Pour tout renseignement, contactez

Pour tout renseignement, contactez Le SMAGE des Gardons (Syndicat Mixte pour l Aménagement et la Gestion Equilibrée des Gardons) regroupe 120 communes adhérentes et le Conseil général du Gard, unis pour la gestion des Gardons et ses affluents

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 00 1026 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 4 octobre 2000 sur les décisions tarifaires de France Télécom n 00 090 relative à la commercialisation des contrats "Ligne Locale"

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR DIRECCTE PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR POLE ENTREPRISES, EMPLOI ET ECONOMIE SERVICE DES ENTREPRISES DEPARTEMENT REDRESSEMENT ECONOMIQUE Marseille, le 19 avril

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie 1- Création du certificat de spécialisation (CS) 2- Outil d appui pour la mise en place

Plus en détail

Modèle document national Version du n 02/04/2015 PLAN D'ENTREPRISE. Cadre réservé à l'administration. Date de dépôt du dossier : / / N Osiris :

Modèle document national Version du n 02/04/2015 PLAN D'ENTREPRISE. Cadre réservé à l'administration. Date de dépôt du dossier : / / N Osiris : Modèle document national Version du n 02/04/2015 PLAN D'ENTREPRISE Cadre réservé à l'administration Date de dépôt du dossier : / / N Osiris : 1. RENSEIGNEMENTS SUR LE CANDIDAT Identification Nom / Prénom

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

les risques d investissements touristiques

les risques d investissements touristiques les risques d investissements touristiques Introduction Plan Première partie: Définitions d investissement Les intervenants au niveau des investissements touristiques au Maroc. La charte d investissement.

Plus en détail

Direction de la Voirie et des Déplacements

Direction de la Voirie et des Déplacements Direction de la Voirie et des Déplacements 2013 DVD 11 Convention de financement avec RFF relative aux études et travaux connexes à la réalisation d'un pont et d'une passerelle franchissant le faisceau

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Excellente dynamique commerciale. Investissements pour le développement du pôle Paiement rentabilisés. Lancement du plan stratégique «Puissance 5»

Excellente dynamique commerciale. Investissements pour le développement du pôle Paiement rentabilisés. Lancement du plan stratégique «Puissance 5» 29 MARCH 2016 Excellente dynamique commerciale +109% CA Paiement +57% CA Telecom Investissements pour le développement du pôle Paiement rentabilisés EBITDA Paiement à l équilibre Résultat net positif global

Plus en détail

Marque déposée de Visa International Service Association, Visa Canada est un usager licencié. Marque déposée de Visa Canada.

Marque déposée de Visa International Service Association, Visa Canada est un usager licencié. Marque déposée de Visa Canada. Pour obtenir plus de renseignements sur les pratiques exemplaires Visa en matière de processus de l acquisition au paiement ou un exemplaire de l étude intégrale sur les pratiques exemplaires, y compris

Plus en détail

WT-55. Erosion de la biodiversité domestique. Vision européenne

WT-55. Erosion de la biodiversité domestique. Vision européenne WT-55 Erosion de la biodiversité domestique Vision européenne Définition et perception La biodiversité domestique englobe l'ensemble des variétés et races constituées par l'homme. Variétés de blé, de fruits,

Plus en détail

Appréciation sommaire des dépenses

Appréciation sommaire des dépenses LIGNE 14 : OLYMPIADES < > AÉROPORT D ORLY (LIGNE BLEUE) LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE F Appréciation sommaire des dépenses PIECE F : Appréciation sommaire

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

Vendredi 8 avril 2011

Vendredi 8 avril 2011 www.laregion.fr Vendredi 8 avril 2011 La Région et la Banque Européenne d Investissement (BEI) mettent en place le Fonds photovoltaïque régional en partenariat avec trois banques régionales Muriel PIN

Plus en détail

Solution bancaire urbanisée

Solution bancaire urbanisée BFI est spécialisée depuis 1994 dans l édition et l intégration de solutions destinées aux banques et institutions financières. Bien implantée sur le marché africain, BFI a réussi à se forger une réputation

Plus en détail

Centre Nucléaire de Production d'électricité de Chooz

Centre Nucléaire de Production d'électricité de Chooz Centre Nucléaire de Production d'électricité de Chooz EDF CNPE de Chooz BP 174 08 600 Givet Tel : (33) 03 24 42 60 00 CHOOZ AU COEUR DES ARDENNES Deux unités de production Situation géographique Le Centre

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Dossier de presse. Favoriser l aménagement numérique du territoire

Dossier de presse. Favoriser l aménagement numérique du territoire Dossier de presse Marianne Fresnais Attachée de presse du conseil général du Calvados 02 31 57 11 20-06 98 96 05 45 - presse@calvados.fr 1 Sommaire Avant-propos p. 3 Les choix stratégiques du Calvados

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine Mondial Distribution limitée 25 COM WHC-01/CONF.208/14 Paris, le 31 octobre 2001 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

Ville de Parentis en Born

Ville de Parentis en Born Tél 05 58 78 40 02 Fax 05 58 78 90 22 Délibération n 10/20 : Finances Rapporteur : Monsieur LAVIELLE VOTE DU COMPTE ADMINISTRATIF BUDGET ANNEXE FORET EXERCICE 2009 L arrêté des comptes de la Collectivité

Plus en détail

Guide pour les fondateurs présentant un projet de Fondation de coopération scientifique ayant pour objet un réseau thématique de recherche avancée.

Guide pour les fondateurs présentant un projet de Fondation de coopération scientifique ayant pour objet un réseau thématique de recherche avancée. MENESR 22 Mai 2006 Document n 5 Guide pour les fondateurs présentant un projet de Fondation de coopération scientifique ayant pour objet un réseau thématique de recherche avancée. Les réseaux thématiques

Plus en détail

hydrosourcedavenir.com

hydrosourcedavenir.com hydrosourcedavenir.com L HYDROÉLECTRICITÉ AU QUÉBEC MY THES ET S 2011G1230F L HYDROÉLECTRICITÉ QUÉBÉCOISE, SOURCE D AVENIR L hydroélectricité est une importante source de gaz à effet de serre. Les émissions

Plus en détail

Eléments de restitution de l étude VIES Maroc. 30 juin 2010. France Volontaires

Eléments de restitution de l étude VIES Maroc. 30 juin 2010. France Volontaires Eléments de restitution de l étude VIES Maroc 30 juin 2010. France Volontaires INTRODUCTION : POINTS DE METHODOLOGIE Objet de l étude : Etablir un état des lieux des différentes pratiques de volontariat

Plus en détail

SMAG, CONCEPTEUR DE SOLUTIONS WEB & MOBILE POUR L AGRICULTURE D AUJOURD HUI ET DE DEMAIN. www.smag-group.com

SMAG, CONCEPTEUR DE SOLUTIONS WEB & MOBILE POUR L AGRICULTURE D AUJOURD HUI ET DE DEMAIN. www.smag-group.com www.smag-group.com SMAG, CONCEPTEUR DE SOLUTIONS WEB & MOBILE POUR L AGRICULTURE D AUJOURD HUI ET DE DEMAIN SMAG, PARCE QUE L AGRICULTURE SE CONJUGUE AU FUTUR... Pionniers de l informatique agricole, Smag

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION DROIT DES AFFAIRES

DROIT ECONOMIE GESTION DROIT DES AFFAIRES Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : DROIT ECONOMIE GESTION DROIT DES AFFAIRES Juriste d affaires Parcours Juriste d affaires internationales (Professionnel et Recherche) Parcours Juriste

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL Réaffirmant notre attachement à la troisième République du Mali ; Réaffirmant également notre

Plus en détail

Le Viaduc de Millau: Aperçu du processus suivi

Le Viaduc de Millau: Aperçu du processus suivi Le Viaduc de Millau: Aperçu du processus suivi Le Viaduc de Millau: Aperçu du processus suivi 1. Les choix initiaux et le projet 2. Décision de lancer le projet sous forme d une concession - Procédure

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises L observatoire des entreprises Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises Novembre 2015 Ellisphere propose à tous les acteurs économiques,

Plus en détail

Présence et stratégies des médias de service public européens sur les services numériques EXECUTIVE SUMMARY

Présence et stratégies des médias de service public européens sur les services numériques EXECUTIVE SUMMARY Présence et stratégies des médias de service public européens sur les services numériques Etude pilotée par la Direction du Développement des Médias - juillet 2008 EXECUTIVE SUMMARY 1. Les médias de service

Plus en détail

Contribution Canal Plus à la distribution de films en salle

Contribution Canal Plus à la distribution de films en salle Contribution Canal Plus à la distribution de films en salle Distributeurs Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire 2.3.25 Nationale Filière concernée

Plus en détail

Comment faciliter l investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d électricité verte? Jeudi 26 février 2009

Comment faciliter l investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d électricité verte? Jeudi 26 février 2009 Comment faciliter l investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d électricité verte? Jeudi 26 février 2009 Le point de vue d un développeur Gautier Pépin : Chef

Plus en détail

Table Ronde des bailleurs de fonds sur le financement de la deuxième phase du Programme Economique Régional (PER) 2012-2016 ------------------

Table Ronde des bailleurs de fonds sur le financement de la deuxième phase du Programme Economique Régional (PER) 2012-2016 ------------------ BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST LA COMMISSION Table Ronde des bailleurs de fonds sur le financement de la deuxième phase du Programme Economique

Plus en détail

PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE

PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE PRSE II Réaliser un Etat des lieux sur les points noirs environnementaux (PNE) Objectif : identifier les zones géographiques

Plus en détail

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION Convention Collective Nationale de l Expédition- Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) 1. MANAGEMENT Animer et gérer les ressources

Plus en détail

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Reperes & bons réflexes Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Achats publics socialement responsables : de quoi parle-t-on? Les achats socialement responsables se manifestent

Plus en détail