PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE N GABACORO-DROIT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE N GABACORO-DROIT"

Transcription

1 PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) Projet de Mobilisation des Initiatives en matière de Sécurité Alimentaire au Mali (PROMISAM) REGION DE KOULIKORO Cercle de Kati Commune rurale de N Gabacoro- Droit PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE N GABACORO-DROIT Elaboré avec l appui technique et financier de l USAID-Mali à travers le projet d appui au CSA, le PROMISAM Mars 2008

2 I. INTRODUCTION 1.1 : Contexte et utilité du diagnostic dans le cadre du Programme National de Sécurité Alimentaire La mise en œuvre du programme national de sécurité alimentaire à travers lequel la République du Mali a opté pour une gestion décentralisée de la sécurité alimentaire faisant de celle-ci un espace ouvert à tous les partenaires. Ce programme et la traduction de la stratégie national de sécurité alimentaire, SNSA, adoptée en 2002 par le gouvernement du Mali, ce qui a conduit à l adoption du cadre institutionnel en 2003, qui est conforme au processus de décentralisation et implique le niveau national, régional, local et communal. Tous les acteurs doivent participer aux instances de concertation et de coordination prévues à ces niveaux. Les défis et les enjeux de la stratégie nationale de sécurité alimentaire sont : Nourrir une population en forte croissance et de plus en plus urbaine ; Asseoir la croissance des revenus ruraux sur une stratégie rapide du secteur agricole ; Affronter la diversité des crises alimentaires ; Intégrer la gestion de la sécurité alimentaire dans le processus de décentralisation et de la reforme de l Etat ; Cette stratégie nationale se fixe les objectifs suivants : Objectifs généraux : - Assurer les conditions d une sécurité alimentaire structurelle durable et intégrée ; - Améliorer la prévention et la gestion des crises alimentaires 1.2 Méthodologie : Pour l élaboration du plan de sécurité alimentaire, PSA, la démarche comprenant quatre étapes a été adoptée : L étape de diagnostic L étape de concertation L étape de planification/programmation L étape de validation/restitution La première phase du diagnostic consiste à l établissement d une situation de référence ; connaître les potentialités et les contraintes de la collectivité, du milieu, des hommes, l évolution de l environnement. Ce diagnostic a été fait suivant les quatre piliers de la sécurité alimentaire, à savoir : La disponibilité des aliments L accès aux aliments L utilisation des aliments La stabilité dans l approvisionnement L analyse de la situation a consisté à l énumération des potentialités, des contraintes et des solutions à envisager pour résoudre les problèmes. L étape suivante était celle de la planification, ce qui a consisté un atelier le 14 octobre, qui a regroupé les services techniques (OHVN, SCN), les partenaires au développement et les élus communaux. Il s agit là de revoir ensemble le diagnostic pour proposer une planification de l ensemble des activités pour une durée de cinq ans. L étape de la concertation communautaire, élus, chefs de villages était celle qui a un caractère de sensibilisation des communautés. Elle a permis aussi de situer les citoyens de la commune en termes d efforts à consentir pour financer ce plan de sécurité. La dernière étape est celle de la restitution et validation par le conseil communal au cours d une session ordinaire. 1.3 : Présentation de la commune 2

3 1.3.1 Historique La commune de N Gabacoro a été créée par la loi n de l année Elle est composée de (7) sept villages dont : N Gabakoro droit, Sala, Sioulou, Mounoumounouba, Titibougou, Solokono, Djinkoni. Elle est dirigée par un conseil communal de 17 membres Situation géographique Elle couvre une superficie de 105,76 km2 de distante de 20 Km de la capitale Bamako. La commune de N Gabacoro est limitée à l Ouest par la commune I du District de Bamako (marigot farakoba) ; à l Est par la commune de Tienfala ; au Sud par le fleuve Niger et la commune de Banguinéda ; au Sud Ouest par la commune de Moribabougou au Nord par les communes de Sangarébougou et de Safo Population Officiellement, la population de N Gabacoro est de habitants dont 51 % de femmes. Cosmopolite, les ethnies majoritaires sont : les bamabaras, les sonraïs, les peulhs, les bozos, les dogons, les bobos, les malinkés. L islam est la religion dominante, suivi du christianisme et de l animisme. Sa proximité avec la capitale à eu un des effets positifs sur le développement des initiatives socio économiques pour l accroissement des revenus de la communauté Accessibilité La commune est facilement accessible. Elle est située de part et d autre de la route Bamako Koulikoro RR7. A côté de cette principale route d intérêt régional, il y a des pistes communales qui assurent l accès des villages entre eux tout en facilitant les échanges commerciaux. S agissant de l accessibilité il y a : - Le transport inter urbain du district de Bamako assuré sur tout le long de l axe routier RR7 - La voie ferrée Dakar Niger qui relie Koulikoro, Bamako, Kayes sans escale dans la commune - Le réseau fluvial qui assure le transport des personnes et des marchandises entre les différents villages d une rive à l autre et l exploitation active de la pêche. - La commune est partiellement pourvue de réseau téléphonique (Titibougou, Bandiougoubougou, N Gabacoro-droit) Ressources naturelles La commune rurale de N Gabacoro Droit est riche en ressources naturelles variées( ressources en eau, ressources forestières et animales et les ressources minières) Infrastructures et équipements : Sur le plan équipement éducatif, il existe : - 3 écoles communautaires - 1 école publique (niveau 1 er cycle) - 1 seul second cycle à Titibougou - 1 école privée et des medersas. Quant aux infrastructures sanitaires, la commune n a ni CSCOM, ni maternité, ni centre de santé. Au nombre des équipements marchands il y a : - Le marché de Bandiougoubougou - Le marché de N Gabacoro-droit - Le marché de Sala Activités socio- économiques et culturelles Les activités économiques dominantes sont : exploitation de sable et autres produits de carrières, élevage, agriculture, pêche, le petit commerce, aviculture, maraîchage, petites et moyennes entreprises (menuiseries métalliques etc ). 3

4 1.4Système d acteur : Le Conseil Communal Depuis les élections communales, du 30 Mai 2004, la commune de N Gabacoro dispose d un conseil communal de 17 Membres élus pour 05 ans. Il s agit de : OUATTARA Yaya Maire SAMAKE Lassana 1 er adjoint maire TRAORE Bakary 2 ème adjoint maire TRAORE Abdoulaye 3 ème adjoint maire SANGARE Yaya Conseiller communal COULIBALY Dienfa Conseiller communal COULIBALY Aliou Conseiller communal CISSE Agaly A. Conseiller communal DIARRA Boua Conseiller communal DANIOKO Dialla Conseiller communal KEÏTA Moussa Conseiller communal DIARRA Sékouba Conseiller communal FOMBA Kassim Conseiller communal DRAME Modibo Conseiller communal DIARRA Moussa N. Conseiller communal BALLO Bakary Conseiller communal DIALLO Adame C. Conseiller communal NB : Malan SISSOKO décédé et remplacé par Agaly Abdoulahi CISSE La commune dispose d un personnel communal composé de : DIARRA Mamadou Secrétaire Général TRAORE Seydou Régisseur recettes TAMBOURA Zoumbo Secrétaire dactylo DIARRA Bintou DIARRA Zeremi Gardien : Partenaires intervenant dans la commune * SECOM (service commun Kati) ; GTZ 1.5: Les Atouts - Existence de plus de hectares de terres cultivables ; - Existence de marigot ; - Existence de plaines aménageables ; - Existence de banques de céréales ; - Existence de service de l OHVN Les femmes exercent l agriculture et le maraîchage - Existence de cheptel ; - Existence d un cabinet vétérinaire ; - Existence de points d eau ; - Existence de forêts classées ; - Existence de service de la conservation de la nature ; - Existence de caisse d épargne et de crédit. 1.6 Les contraintes : - Pauvreté des sols ; - Insuffisance et disfonctionnement de la banque de céréale ; - Faible production et productivité ; - Insuffisance d attelage ; - Sous équipement des paysans ; - Inexistence de retenu d eau ; 4

5 - Rareté de pâturage ; - Accès difficile à la commune ; - Difficulté d écoulement des produits agricoles ; - Insuffisance et irrégularité des plaines ; - Insuffisance de viande ; - Insuffisance de céréales ; - Méconnaissance de la valeur nutritive des aliments ; - Manque de changement dans les habitudes alimentaires ; - Manque de commerçants grossistes. 1.7 Stratégie de mise en œuvre La stratégie de mise en œuvre de ce programme de sécurité alimentaire consiste : - L adoption de cet outils de planification comme document de référence pour le interventions des partenaires au niveau local afin d en assurer la cohérence et garantir l impact. - Mener une large sensibilisation de formation et d information sur le rôle dans l exécution de ce plan de sécurité alimentaire. - Mobiliser de façon permanente les recettes fiscales (impôts et taxes) afin de participer pleinement à l exécution du plan de sécurité alimentaire. 1.8 Mécanisme de suivie évaluation Un comité restreint de cinq membres issu du conseil communal a été mis en place pour le suivi de la mise en œuvre correcte et effective du plan de sécurité alimentaire de la commune. Ce comité établira son règlement de travail et est composé comme suit : - Siaka FOMBA Président - Issa COULIBALY Membre - Baba TRAORE Membre - Amadou DOUMBIA Membre - Mamourou TRAORE Membre 5

6 II. DIAGNOSTIC Piliers Disponibilités Atouts/ Potentialités Plaines cultivables Cheptel abondant Pisciculture Ressources forestières Contraintes/Problèmes Solutions proposées Activités Localisation Problème d équipement Sols pauvres Insuffisance des aliments bétails Maladie des animaux Matériel de pêche Coupe abusive des bois Aménager les plaines Fertiliser les sols Disponibilité de l aliment bétail Traitement des maladies Recherche d équipement Organiser des exploitations de bois - Aménagement de : - bas fond - micro barrage -Faciliter l obtention des intrants agricoles -Assurer les aliments bétails au cheptel Vaccination -Dotation en équipement de pêche -Reboisement et mise en place d une structure de gestion Le maraîchage Problème d eau Accès à l eau -Réaliser des forages des puits Saba, Mounoumounouba Sikoulou Titibougou Saba N gabacoro droit Sala N gabacoro droit Banancoro Sala Djiconi Mounoumounouba N gabacoro droit Banancoro,Sala Accès Pistes rurales Aménagement des pistes rurales -Réparer les pistes rurales Saba, Banancoro Mounoumounouba Utilisation Alimentation diversifiée non Diversification des aliments Informer et sensibiliser les femmes sur les techniques alimentaires Commune 6

7 Stabilité Insuffisance des banques de céréales Insuffisance d eau potable Multiplier les banques à céréales Améliorer l accès à l eau potable Ouverture et approvisionnement de nouvelles banques à céréales Réhabiliter les pompes à forages Commune Sala, Bandiougoubougou Titibougou 7

8 Objectif global par pilier III. PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE DE LA COMMUNE DE N GABACORO Objectif global : Assurer la Sécurité Alimentaire des populations de la commune Objectifs spécifiques Activités Résultats attendus Indicateurs Localisation Montant (en millions) Sources Commun Conseil de cercle Etat Partenaire Périodes Aménagement des plaines rizicoles micro barrage réalisé Superficie aménagée Commune 70 x x x x Augmenter la production agricole Assurer la disponibilité durable des céréales pour les populations Insuffisance des banques de céréales Equiper les paysans, pêcheurs et éleveurs en matériels agricoles Créer les banques de céréales Approvisionner les banques à céréales Le revenu agricole a augmenté 3 banques de céréales sont créées et approvisionnées Nature et quantité des équipements Les banques de céréales sont fonctionnelles Banancoro, Sala sikoulou Mounoumouba 50 x x x x Sala, Titibougou Bandiougoubougou 20 x x x x - Saba,Banancoro Mounoumouba 5 x x x x Désenclaver commune la Améliorer le régime alimentaire dans la commune Faciliter l accès des villages au chef lieu de la commune et l écoulement des produits Informer et sensibiliser les femmes sur les techniques alimentaires - Réparer les pistes rurales Réduction de la carence alimentaire dans la commune L accès des villages au chef lieu des communes est assuré et les produits agricoles sont écoulés Nbre de femmes formées Nbre de pistes rurales aménagées Tous les villages 1 x x x x - Saba, Banancoro Mounoumounouba Pm x x x x Approvisionnement en eau potable Assurer l eau potable dans la commune Réhabiliter les pompes /Réalisation des forages Disponibilité de l eau potable Nbre de pompe et forages disponibles Banancoro, N gabacoro 60 x x x x Total

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALABANCORO

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALABANCORO PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE MANDE

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE MANDE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

Dispositif de suivi des EXPLOITATIONS FAMILIALES

Dispositif de suivi des EXPLOITATIONS FAMILIALES COORDINATION NATIONALE DES ORGANISATIONS PAYSANNES DU MALI Kalaban coura Ext. Sud Rue 325 Porte 69, BP.E 2169 Bamako Mali Tél. : 00223 20 28 68 00 - Email : cnopmali@yahoo.fr Site web : www.cnop-mali.org

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KADIANA

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KADIANA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE BENGUENE

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE BENGUENE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

ZANZAN 5/5 V - INFORMATION ET COMMUNICATION. Emissions radiophoniques

ZANZAN 5/5 V - INFORMATION ET COMMUNICATION. Emissions radiophoniques ZANZAN 5/5 Une étude CAP a été réalisée en 2001 ; 15 Animatrices Rurales et leur Coordonnatrice ont été formées à la méthode MARP ; 40 formateurs des ASC membres du personnel de la santé (15 médecins et

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE SOKOURANI MISSIRIKORO

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE SOKOURANI MISSIRIKORO PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

Évolution du secteur pharmaceutique au MALI. Dr Douga CAMARA

Évolution du secteur pharmaceutique au MALI. Dr Douga CAMARA Évolution du secteur pharmaceutique au MALI Dr Douga CAMARA 1 Caractéristiques générales : Pays continental, le Mali avec une superficie de 1 241 238 km², partage ses frontières avec sept pays qui sont

Plus en détail

L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL

L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL AGENCE DE DEVELOPPEMENT MUNICIPAL L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL 1 Rappel : Projets antérieurs au PAC 1972-1er Projet Urbain Objectif : produire 15 200 parcelles

Plus en détail

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION FONDS DE DEVELOPPEMENT LOCAL RAHARINJATOVO HANITRA DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg Décret N 2007-530 du 11 Juin 2007, modifié

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 SOMMAIRE Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 2 COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET NETS A SEDHIOU Dans

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES SOSSOU Comlan Hervé Dissertation originale présentée en vue de l obtention du grade de docteur

Plus en détail

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES Bilan synthèse : Pays GABON Plan : Introduction I- Situation du pays II- Nouvelles orientations III-

Plus en détail

Session 2 27 JANVIER 2005 CADRE POLITIQUE, LEGISLATIF ET INSTITUTIONNEL

Session 2 27 JANVIER 2005 CADRE POLITIQUE, LEGISLATIF ET INSTITUTIONNEL POLITIQUES FONCIERES POUR LA CROISSANCE & LA REDUCTION DE LA PAUVRETE EN AFRIQUE FRANCOPHONE Cours d enseignement à distance développé par l Institut de la Banque Mondiale (WBI) et le Groupe de Recherche

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE YASSO

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE YASSO PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

Radio communautaire Fakara Jginda"

Radio communautaire Fakara Jginda Radio communautaire Fakara Jginda" par Groupe 4- Supervision: Hubert Ouaga Équipe: - Amadou Bokoye - André Bihindi - Dembélé Bakary (rapporteur) - Hadiza Yayé - Gaya Yacouba - Nadège Boko (rapporteur)

Plus en détail

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école Dossier Projet Electrification de l école d Issaogo La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école d Issaogo au Burkina Fasso, projet porté par les élèves et professeurs du

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

ETUDE DE CAS-MALI: EMANCIPATION ÉCONOMIQUE DES FEMMES PAR L ACCÈS À L ÉNERGIE

ETUDE DE CAS-MALI: EMANCIPATION ÉCONOMIQUE DES FEMMES PAR L ACCÈS À L ÉNERGIE Conférence sur Genre et Énergie à Mano River Union "L'Autonomisation Économique des Femmes à travers l Accès à l Énergie dans la Sousrégion MRU ETUDE DE CAS-MALI: EMANCIPATION ÉCONOMIQUE DES FEMMES PAR

Plus en détail

Compte-rendu atelier Eco-assainissement

Compte-rendu atelier Eco-assainissement Compte-rendu atelier Eco-assainissement 14 au 16 Septembre 2010 à N Djamena : Atelier d accompagnement des acteurs humanitaires et d échange d expérience «Opérationnalisation des projets d Assainissement

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Juillet 2009 INTRODUCTION Les excédents et déficits de campagnes

Plus en détail

Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle

Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle G.T. 1 : le Monde selon les Femmes Document issu de 3 sources : 1. Recommandations du groupe GESA de la CFD sur " l'accès et le contrôle des

Plus en détail

18 janvier 2012. de Riom Communauté. Contact : François Camé - www.etik-presse.com - info@etik-presse.com - 01 45 40 01 45

18 janvier 2012. de Riom Communauté. Contact : François Camé - www.etik-presse.com - info@etik-presse.com - 01 45 40 01 45 18 janvier 2012 de Riom Communauté Contact : François Camé - www.etik-presse.com - info@etik-presse.com - 01 45 40 01 45 UN PROJET DE TERRITOIRE A Un projet de territoire Une volonté politique Les élus

Plus en détail

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA Eric EKUE Directeur, chargé de la Mission pour la Réglementation et le Développement de la Microfinance (BCEAO) La microfinance

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 FSP Mali Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 L immigration malienne en France Quelques ordres de grandeur 4 millions de maliens

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Installation d un moulin multifonctionnel dans le village de Monzonblena» Village de Monzonblena Carte du Mali Localisation: Début du projet : Mi-novembre 2008 Durée du projet : Objectif

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec À propos du Plan Nord Le Plan Nord va se déployer sur 25 ans. Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec Territoire concerné: 1,2 millions de km 2 soit 72% du Québec. Le territoire visé se situe au

Plus en détail

Assainissement sain et eau potable pour l'école maternelle de Dominteni en Moldavie

Assainissement sain et eau potable pour l'école maternelle de Dominteni en Moldavie Rapport intermédiaire Assainissement sain et eau potable pour l'école maternelle de Dominteni en Moldavie Projet «Assainissement sain et eau potable pour l'école maternelle de Dominteni en Moldavie» 1.

Plus en détail

Diagnostic organisationnel Rapport sommaire. Société de transport de l Outaouais

Diagnostic organisationnel Rapport sommaire. Société de transport de l Outaouais Diagnostic organisationnel Rapport sommaire Société de transport de l Outaouais 28 mai 2015 Sujets traités Éléments contextuels Objectifs Activités réalisées Diagnostic Priorités Plan d action 1 Contexte

Plus en détail

Table Ronde des bailleurs de fonds sur le financement de la deuxième phase du Programme Economique Régional (PER) 2012-2016 ------------------

Table Ronde des bailleurs de fonds sur le financement de la deuxième phase du Programme Economique Régional (PER) 2012-2016 ------------------ BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST LA COMMISSION Table Ronde des bailleurs de fonds sur le financement de la deuxième phase du Programme Economique

Plus en détail

REGION DE SIKASSO Cercle de Yanfolila

REGION DE SIKASSO Cercle de Yanfolila PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

Programme services-conseils (PSC)

Programme services-conseils (PSC) Programme services-conseils (PSC) Dans le présent document, l emploi du masculin pour désigner des personnes n a d autres fins que celle d alléger le texte. Des mesures d aide décrites dans ce programme

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALIFABOUGOU

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALIFABOUGOU PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL Réaffirmant notre attachement à la troisième République du Mali ; Réaffirmant également notre

Plus en détail

PROGRAMME OIBT - CITES SUR LA GESTION DURABLE DE

PROGRAMME OIBT - CITES SUR LA GESTION DURABLE DE PROGRAMME OIBT - CITES SUR LA GESTION DURABLE DE Pericopsis elata (Assamela) DANS LE BASSIN DU CONGO Activité «Gestion de Pericopsis elata dans les plantations forestières du Cameroun» Tél. (237) 22 21

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION D UN CENTRE DE FORMATION CULTURELLE ET SPIRITUELLE DANS LE DIOCESE DE N ZEREKORE (REPUBLIQUE DE GUINEE)

PROJET DE CONSTRUCTION D UN CENTRE DE FORMATION CULTURELLE ET SPIRITUELLE DANS LE DIOCESE DE N ZEREKORE (REPUBLIQUE DE GUINEE) PROJET DE CONSTRUCTION D UN CENTRE DE FORMATION CULTURELLE ET SPIRITUELLE DANS LE DIOCESE DE N ZEREKORE (REPUBLIQUE DE GUINEE) Le document sur la stratégie de réduction de la pauvreté nous révèle clairement

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION. du 9.11.2015

DÉCISION DE LA COMMISSION. du 9.11.2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 9.11.2015 C(2015) 7674 final DÉCISION DE LA COMMISSION du 9.11.2015 relative au programme d action annuel 2015 en faveur de la Tanzanie, à financer sur les ressources

Plus en détail

PRESENTATION SUR LES ACTIVITÉS DES MUTUELLES DE SOLIDARITÉS.

PRESENTATION SUR LES ACTIVITÉS DES MUTUELLES DE SOLIDARITÉS. PRESENTATION SUR LES ACTIVITÉS DES MUTUELLES DE SOLIDARITÉS. Comment accéder à des services financiers en milieu rural vulnérable lorsque l'on est confronté à une offre inadaptée aux besoins (du fait des

Plus en détail

FINANCEMENT DE L AGRICULTURE URBAINE ET PERIURBAINE: ETAT DES LIEUX ET STRATEGIES ALTERNATIVES. LE CAS DE L AFRIQUE DE L OUEST FRANCOPHONE 1

FINANCEMENT DE L AGRICULTURE URBAINE ET PERIURBAINE: ETAT DES LIEUX ET STRATEGIES ALTERNATIVES. LE CAS DE L AFRIQUE DE L OUEST FRANCOPHONE 1 FINANCEMENT DE L AGRICULTURE URBAINE ET PERIURBAINE: ETAT DES LIEUX ET STRATEGIES ALTERNATIVES. LE CAS DE L AFRIQUE DE L OUEST FRANCOPHONE 1 OBJECTIFS DE LA PRESENTATION Présenter un aperçu de l agriculture

Plus en détail

Acte additionnel n 04/2001 portant adoption de la politique énergétique commune de l'uemoa

Acte additionnel n 04/2001 portant adoption de la politique énergétique commune de l'uemoa Acte additionnel n 04/2001 portant adoption de la politique énergétique commune de l'uemoa LA CONFÉRENCE DES CHEFS D ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT DE L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) VU

Plus en détail

K E D O U G O U SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2012. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kédougou

K E D O U G O U SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2012. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kédougou K E D REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement TABLE RONDE DE HAUT NIVEAU Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement Gouvernements organisateurs (1) Ministere de l'energie et de l'eau, Mali (2) Gouvernement de la Tunisie 1. Introduction

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES du BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL. Répertoire National des Certifications Professionnelles

FICHES TECHNIQUES du BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL. Répertoire National des Certifications Professionnelles FONDS SOCIAL EUROPÉEN Programme d individualisation des formations et de modernisation de l offre publique de formation professionnelle continue et d apprentissage agricoles FICHES TECHNIQUES du BACCALAURÉAT

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

REFLEXION EXPLORATOIRE SUR UN REFERENTIEL DE FORMATION DES ACTEURS DU CAR POUR LA REGION DE DIOURBEL

REFLEXION EXPLORATOIRE SUR UN REFERENTIEL DE FORMATION DES ACTEURS DU CAR POUR LA REGION DE DIOURBEL 1 II e CONFERENCE INTERNATIONALE DU RESEAU «FORMATION AGRICOLE ET RURALE» (FAR) «Rôle des acteurs dans l orientation et le fonctionnement des dispositifs de formation rurale pour le développement» TUNIS

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

SYFAAH. Système de Financement et d Assurances Agricoles en Haïti

SYFAAH. Système de Financement et d Assurances Agricoles en Haïti S Conférence régionale sur le développement de la microfinance pour l activité économique Ministère de l Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) Diagramme du Système :

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN Avril 2014 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC, bras financier de la CEDEAO, est une institution financière internationale appartenant aux 15

Plus en détail

Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview

Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview Review of WASH Approaches in Madagascar - Data Collection Tools USAID WASHplus Project - 2012 Date : Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview Endroit / Commune Nombre de participants

Plus en détail

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS PROTOCOLE D ACCORD pour l'enseignement de la PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS Ministère de l Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE BENENA

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE BENENA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT

FONDAMENTAUX DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT UNITED NATIONS NATIONS UNIES AFRICAN INSTITUTE FOR ECONOMIC DEVELOPMENT AND PLANNING INSTITUT AFRICAIN DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE PLANIFICATION (IDEP) FONDAMENTAUX DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie.

Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie. Ministère de la Santé Publique Office national de la Famille et de la Population Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie. 1 Place du programme de SR/PF dans

Plus en détail

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement La dix neuvième conférence internationale des statisticiens(nes) du travail (CIST), Reconnaissant que la

Plus en détail

GUIDE POUR LE RECOUVREMENT DE LA TAXE DE DEVELOPPEMENT LOCAL (TDL)

GUIDE POUR LE RECOUVREMENT DE LA TAXE DE DEVELOPPEMENT LOCAL (TDL) REPUBLIQUE DU BENIN FRATERNITE-JUSTICE-TRAVAIL ------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- CABINET ------------- SECRETARIAT GENERAL DU MINISTERE ------------- DIRECTION GENERALE

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE 1 FICHE TECHNIQUE 2

FICHE TECHNIQUE 1 FICHE TECHNIQUE 2 FICHE TECHNIQUE 1 1. INTITULE ECONOMIE DU DEVELOPPEMENT 2. GROUPE CIBLE SC,IR,CT,ONG,OP,BE 3. COMPETENCES VISEES Connaissance parfaite des théories du développement Connaissance parfaite des différentes

Plus en détail

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS (2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS Dans les 10 premières années de son activité, M&D a concentré toutes ses forces sur les infrastructures villageoises. A la fin des années 90, la question des activités

Plus en détail

Plan de développement durable 2015-2020

Plan de développement durable 2015-2020 Plan de développement durable 2015-2020 SAINT-PIERRE-LES-BECQUETS Réalisé dans le cadre de la démarche de développement local. AVANT-PROPOS En février 2014, les élus de la municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets

Plus en détail

«Présentation synthétique du guide «tourisme responsable» à destination des collectivités

«Présentation synthétique du guide «tourisme responsable» à destination des collectivités Groupe Tourisme responsable 15 janvier 2009 «Présentation synthétique du guide «tourisme responsable» à destination des collectivités Anne-Claire GAUDRU, Pôle Tourisme responsable, Cités Unies France Tourisme:

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA Association Cotonnière Africaine African Cotton Association CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA Dakar, 27 août 2009 Convention de partenariat A.C.A/AProCA, Dakar, 27 août 2009 1 Association

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

DOING BUSINESS MADAGASCAR Challenges et opportunités. Kampala OUGANDA 11 au 13 mai 2015

DOING BUSINESS MADAGASCAR Challenges et opportunités. Kampala OUGANDA 11 au 13 mai 2015 DOING BUSINESS MADAGASCAR Challenges et opportunités Kampala OUGANDA 11 au 13 mai 2015 Madagascar, fragilisé par la crise politique de 2009. Avant la crise de 2009, 4 réformes réalisés en 2008/2009 =>

Plus en détail

La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux

La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux Commissaires aux comptes d entités faisant appel public à

Plus en détail

Projet de recherche-action «Risques psychosociaux» du Département de la Seine-Saint-Denis

Projet de recherche-action «Risques psychosociaux» du Département de la Seine-Saint-Denis Projet de recherche-action «Risques psychosociaux» du Département de la Seine-Saint-Denis Partenariat avec le FNP de la CNRACL: bilan intermédiaire auprès du Comité Scientifique et Technique Service Santé

Plus en détail

Pour la conception et la Promotion d une Stratégie Nationale de Développement Durable

Pour la conception et la Promotion d une Stratégie Nationale de Développement Durable MINSTERE DE L ENVIRONNEMENT BURKINA FASO ET DE L EAU Unité - Progrès - Justice ----------------- ---------- SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT ----------------

Plus en détail

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire La démarche «industrielle» Une contribution à la compétitivité économique des territoires ÉVOLUTION DU CONTEXTE D INTERVENTION Rôle croissant joué par le changement climatique comme révélateur des vulnérabilités

Plus en détail

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30 Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l Homme et des Peuples (CADHP) de l Union Africaine Juin 2015

Plus en détail

POLITIQUE 08-05 POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE OBJET : ÉNONCÉ :

POLITIQUE 08-05 POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE OBJET : ÉNONCÉ : POLITIQUE 08-05 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL SOURCE Ressources matérielles CIBLE TITRE : POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE SECTEUR RÉSOLUTION

Plus en détail

SESSION 1:ENJEUX ET OPPORTUNITÉS AGRICOLES EN AFRIQUE DE L OUEST

SESSION 1:ENJEUX ET OPPORTUNITÉS AGRICOLES EN AFRIQUE DE L OUEST Afrique Nourricière SESSION 1:ENJEUX ET OPPORTUNITÉS AGRICOLES EN AFRIQUE DE L OUEST La vision des OP ouest-africaines : situation actuelle, défis, contraintes et potentiel de l agriculture africaine Juin

Plus en détail

Les TIC pour les Femmes Rurales en Afrique. Présentation pour la Relance du Projet Dimitra Phase 2 Bruxelles, 20-24 octobre 2002

Les TIC pour les Femmes Rurales en Afrique. Présentation pour la Relance du Projet Dimitra Phase 2 Bruxelles, 20-24 octobre 2002 Les TIC pour les Femmes Rurales en Afrique Présentation pour la Relance du Projet Dimitra Phase 2 Bruxelles, 20-24 octobre 2002 Natasha Primo Women snet Schéma de la Présentation Les TIC, c est quoi? Pourquoi

Plus en détail

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Colloque EPL AdCF Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Stratégie foncière et marché local foncier le rôle de l EPF Nord Pas de Calais Intervention

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3

Plus en détail

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020)

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 1 EDBI 2016 Nairobi PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 2 3 CONTEXTE Superficie : 322.462 km², avec un littoral de 520 km Population : 22.4

Plus en détail

Autonomie financière, marges de manœuvres budgétaires et fiscalité locale

Autonomie financière, marges de manœuvres budgétaires et fiscalité locale Autonomie financière, marges de manœuvres budgétaires et fiscalité locale Atelier organisé par le Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales Intervenants : Gérard BURN, directeur

Plus en détail

Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar

Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana Fandrosoana Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar Présenté par HAMELO Solphi Joli Historique Créé en Juillet 2008

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

Aménagement en courbes de niveau pour la conservation des sols en champs paysans

Aménagement en courbes de niveau pour la conservation des sols en champs paysans INSTITUT D ECONOMIE RURALE Japan International Research Center for Agricultural Sciences Aménagement en courbes de niveau pour la conservation des sols en champs paysans Décembre 2012 Annexe: Manuel technique

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KOULA

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KOULA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

Procès-verbal Conseil Municipal du 14 avril 2016

Procès-verbal Conseil Municipal du 14 avril 2016 Procès-verbal Conseil Municipal du 14 avril 2016 Le Conseil Municipal de la commune de Fresnes-sur-Marne, s est réuni à 20 h 34 en session ordinaire à la Mairie, sous la présidence de Monsieur Jean LEFORT,

Plus en détail

CONCLUSIONS UNIÃO AFRICANA ATELIER REGIONAL POUR L AFRIQUE DU NORD SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME FRONTIERE DE L UNION AFRICAINE

CONCLUSIONS UNIÃO AFRICANA ATELIER REGIONAL POUR L AFRIQUE DU NORD SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME FRONTIERE DE L UNION AFRICAINE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia, Tel.: (251-11) 55138 22 Fax: (251-11) 5519321 Email: situationroom@africa-union.org, oau-ews@ethionet.et ATELIER REGIONAL

Plus en détail

Une stratégie nouvelle 2008-2010. «l approche Guichet» «l approche territoriale»

Une stratégie nouvelle 2008-2010. «l approche Guichet» «l approche territoriale» Une stratégie nouvelle 2008-2010 L Agence de Développement Social De «l approche Guichet» à «l approche territoriale» L Approche Guichet Pendant la phase pilote (2001-2002) et jusqu à la fin de l année

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement?

Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement? Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement? Edwige PETIT Directrice de l Assainissement DINEPA HAITI HAITI Superficie : 27,200 km2 Population: 10,413,211 hab. en

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE

Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE Octobre 2015 Sommaire 1. Le programme Adultes-Relais...3 Présentation du programme adultes-relais pour l année 2014... 4 Les domaines

Plus en détail

CADRE LOGIQUE DU FONCTIONNEMENT DES STRUCTURES DU MOUVEMENT SPORTIF SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE NATIONAL

CADRE LOGIQUE DU FONCTIONNEMENT DES STRUCTURES DU MOUVEMENT SPORTIF SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE NATIONAL MINISTERE DE LA PROMOTION DE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DES LOISIRS Union-Discipline-Travail --------------------- ------------- OFFICE IVOIRIEN DES SPORTS SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE TAMBAGA

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE TAMBAGA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) Projet de Mobilisation des Initiatives en matière de Sécurité Alimentaire au Mali (PROMISAM)

Plus en détail

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes STATUTS Article 1 Création de la Communauté de Communes En application de l article 69 et 71 de la loi n 92-125 du 6 Février 1992 relative à l Administration Territoriale de la République et des dispositions

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP»

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre La Ville de NEVERS, représentée par son Maire, Monsieur Didier BOULAUD Et Les associations suivantes Association Regards Positifs, représentée par Monsieur Marc HENNEBOIS,

Plus en détail