LE JOUEUR COMPULSIF : LE JEU PATHOLOGIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE JOUEUR COMPULSIF : LE JEU PATHOLOGIQUE"

Transcription

1 LE JOUEUR COMPULSIF : LE JEU PATHOLOGIQUE Le jeu pathologique, également appelé jeu compulsif, est classé comme un trouble du contrôle des impulsions dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l American Psychiatric Association (DSM-IV). Alors que certains médecins soutiennent qu il peut être un «symptôme» d autres troubles émotifs, le jeu pathologique est un comportement autodestructeur qui peut être traité comme maladie primaire. De nombreux psychiatres et psychologues estiment que le jeu pathologique fait partie des dépendances et il présente plusieurs aspects semblables à la dépendance à l alcool ou à la drogue. Parmi les composantes incapacitantes souvent présentes, mentionnons la dépression, la ruine financière, les agissements illégaux, les mensonges constants à propos des gains, des pertes et des activités liés au jeu, la rupture de la famille, la perte d emploi, l isolement du groupe social et des pairs, les préoccupations, les pensées et la planification liées aux activités de jeu, ainsi que des sentiments de grande culpabilité à propos de ce comportement. Le jeu pathologique peut mener aux idées et au comportement suicidaires et même jusqu au suicide complet. Lorsque des avocats jouent, ils se présentent malheureusement souvent comme des personnes importantes avec un ego énorme. Un examen plus attentif révélera souvent une situation tout à fait différente. De nombreux joueurs compulsifs ont un besoin incessant de trouver des moyens de nourrir leur ego carencé et le jeu peut constituer un moyen d adaptation, très semblable à la consommation et à l abus d alcool. Dans les débuts du jeu compulsif, il se peut que l avocat souhaite le plus grand bureau, l équipement stéréophonique dernier cri, la voiture la plus luxueuse et tous les autres biens du même genre. Tout en achetant les vêtements les plus chers et les plus à la mode, l avocat peut contracter des obligations de crédit et des dettes qui deviendront ingérables. Il manifestera souvent une double personnalité. D une part, il sera charmant, affable et amical. D autre part, son humeur peut changer subitement et il deviendra colérique, impatient, intransigeant et intolérant. De nombreux avocats se fixent des objectifs irréalistes, souvent appuyés par leur famille ou la collectivité au sein de laquelle ils vivent. Après tout, on s attend à ce que les avocats réussissent, à ce qu ils aient une situation financière stable et à ce qu ils soient responsables au niveau social. On s attend également à ce qu ils travaillent de longues heures, tout en ayant beaucoup de temps à consacrer à leur famille et aux loisirs. Ils devraient être en mesure de tout faire. En réalité, peu nombreux sont ceux qui peuvent atteindre ce niveau de rendement et certains trouvent des moyens malsains de faire face à la situation, comme recourir aux drogues, à l alcool et au jeu. LE JEU CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES LES RAISONS POUR LESQUELLES LES PERSONNES ÂGÉES SE TOURNENT VERS LE JEU Un nombre croissant d hommes et de femmes à la retraite sont aux prises avec de graves problèmes de jeu et de graves problèmes financiers, même ceux qui n ont jamais joué avant leur retraite. À un moment de leur vie où il est très difficile, voire impossible, de récupérer les pertes financières, les problèmes de jeu et le jeu compulsif sont bien ancrés chez les gens à la retraite, y compris chez les avocats, les juges et leur famille. Le développement incessant et la disponibilité du jeu légalisé dans plusieurs territoires, dans des endroits différents et sous de nombreuses formes et de nombreux produits ont entraîné une augmentation dramatique du jeu chez les personnes âgées.

2 Qu il s agisse du bingo local, de la loterie nationale, du casino régional, des épreuves sportives, des courses ou des cartes, le jeu chez les personnes âgées est devenu une question très grave et très importante. Il est donc nécessaire de sensibiliser et d informer les personnes âgées à ce sujet. Les personnes âgées se tournent vers le jeu pour échapper à la solitude, être socialement acceptées ou encore pour oublier le passé ou une crise récente de leur vie. Bien que la motivation première puisse être le plaisir et le divertissement, elle cache fréquemment une raison moins ludique de jouer. À mesure qu elles perdent de l argent, les personnes âgées perçoivent souvent le jeu comme une occasion d augmenter leur revenu, de recouvrer leurs pertes ou d ajouter à un revenu fixe. Chez les personnes âgées, nombreuses sont celles qui perdent des amis, des voisins, des frères, des sœurs ou leur conjoint au cours de la retraite. Ces pertes augmentent et s accumulent avec le temps, s accélérant à mesure que la personne à la retraite avance en âge. De nombreuses personnes âgées sont également éloignées de leurs enfants, de leurs petits-enfants et de leurs anciens voisins pour toutes sortes de raisons. Plusieurs s ennuient ou sont malheureuses à la retraite et sont déçues en raison d attentes non comblées. Comme nous le mentionnions plus haut, plusieurs joueurs âgés n ont jamais joué avant la retraite. Ils sont encouragés à le faire par de vastes campagnes de marketing et de publicité, de même que par des promotions liées au transport et aux repas qui les ciblent de façon plus particulière. Certaines personnes âgées ont un ami ou un voisin qui a joué au bingo ou aux cartes à l occasion ou elles l ont fait elles-mêmes. Les nouveaux casinos sont attrayants et excitants et sont conçus pour que les personnes âgées se sentent chez elles et importantes. Très rapidement, elles peuvent se retrouver à jouer toutes les semaines à des jeux de toutes sortes qui peuvent entraîner toute une série de problèmes. Quant aux autres joueurs à problèmes, les personnes âgées peuvent considérer le jeu comme une partie de plus en plus importante de leur vie. Une fois que le problème de jeu devient du jeu compulsif ou une dépendance, la personne âgée a un urgent et important besoin d aide par le biais de la réadaptation et des services de consultation professionnels. POURQUOI LES PERSONNES ÂGÉES SE TOURNENT-ELLES VERS LE JEU? Le Florida Counsel on Compulsive Gambling signale que les facteurs suivants semblent contribuer directement au fait qu un très grand nombre de personnes âgées se tournent plus que jamais vers le jeu. De nombreuses personnes âgées ont un revenu disponible. De nombreuses personnes âgées ont des ressources financières limitées et cherchent un moyen raisonnable d augmenter leur revenu fixe. La publicité faite par les loteries, les casinos et autres établissements de jeu leur fait croire que le gros lot est à portée de la main. D autres s ennuient et ont beaucoup de temps à leur disposition à la retraite. D autres encore peuvent avoir perdu leur conjoint, se sentir seules, désespérées ou sentir qu elles manquent de contrôle. Les personnes âgées sont disponibles et ont beaucoup d occasions de jouer, particulièrement lorsque le transport est gratuit et que d autres incitatifs leur sont offerts.

3 De nombreuses personnes âgées se sentent seules et ont perdu leur conjoint ou des amis proches ou ont déménagé ailleurs pour vivre leur retraite, laissant les membres de leur famille et les amis derrière. Les personnes âgées sont sujettes à l influence des autres et certaines veulent tout simplement être avec des personnes comme elles dans le cadre d une activité excitante et amusante. SIGNES DE PROBLÈMES DE JEU CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES Tout d abord, vérifiez s il y a une perte d intérêt relativement à la participation à des activités habituelles avec les amis et les membres de la famille. Ensuite, vérifiez s il y a un intérêt accru pour les activités de jeu ou si celles-ci sont une priorité. Y a-t-il des absences de la maison qui demeurent inexpliquées? Vérifiez s il y a des indices démontrant une grande priorité accordée au jeu et aux activités liées au jeu. Y a-t-il des changements d attitude et de personnalité? Un aspect très important est le besoin soudain d argent ou une demande de prêt temporaire. Certains biens semblent-ils avoir disparu? Les soins personnels sont-ils négligés, tels que l hygiène, l alimentation, le paiement des comptes et les visites chez le médecin? Lorsque questionnée sur son emploi du temps et l utilisation de son argent, la personne évitet-elle de répondre ou en fait-elle un secret? Y a-t-il une détérioration de l état de santé? Dans l ensemble, vérifiez si la personne s isole ou est déprimée. TYPES DE JOUEURS CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES 1. LES JOUEURS DE TOUJOURS CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES Certaines personnes âgées ont joué toute leur vie et peuvent être devenues des joueurs à problèmes plusieurs années auparavant, sans toutefois avoir cherché de l aide. Compte tenu du temps disponible, ajouté aux autres facteurs mentionnés plus haut, le jeu chez une personne âgée peut s accélérer et susciter encore plus de problèmes après la retraite. 2. LES JOUEURS SOCIAUX À PROBLÈMES CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES Cette personne peut avoir joué socialement tout au long de sa vie, mais sans problème. Après la retraite, le jeu s intensifie et devient problématique. 3. LES JOUEURS À PROBLÈM ES TARDIFS CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES

4 Cette personne n a jamais joué ou l a fait très, très rarement au cours de sa vie et avant la retraite. La progression vers la perte de contrôle peut néanmoins survenir sur une période de temps relativement courte. Contrairement à d autres formes de dépendance, une personne âgée peut perdre d énormes sommes d argent en très peu de temps lorsqu elle est un joueur à problèmes. 4. LE JOUEUR À PROBLÈMES INACTIF CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES Certaines personnes âgées deviennent des joueurs en utilisant le téléphone, Internet, les clubs de loterie ou les sollicitations de sweepstakes. En d autres mots, le jeu pour ce groupe de personnes peut se concentrer entièrement sur des activités à la maison. Encore ici, l argent destiné au dépenses mensuelles peut rapidement disparaître en jouant de cette façon. Le conseil de la Floride signale que le jeu à problèmes qui n est pas traité peut susciter une kyrielle d horreurs. Tout d abord, la dépression est déjà répandue chez les personnes âgées, mais le jeu pathologique peut grandement l empirer. Il entraîne une perte de l estime et du respect de soi, de même qu il suscite un besoin grandissant d isolement pour cacher les pertes qui s accumulent. La dépression grave peut s installer à la suite de la perte des économies d une vie et de la sécurité pour la retraite. Une fois les économies et la sécurité financière perdues, la personne âgée peut se sentir tout à fait ridicule et bonne à rien. Le suicide devient un risque réel. Pourquoi? L autonomie financière signifie ne pas constituer un fardeau pour la famille, mais la perte de cette autonomie produit l effet contraire. L anxiété et les perturbations de l humeur sont aggravées par le jeu et par les conséquences du jeu compulsif. À titre d exemple, une mauvaise alimentation, la perturbation du sommeil et le manque de repos sont tous des répercussions du jeu compulsif. Les troubles physiques liés au stress sont très élevés chez les joueurs pathologiques et de loin beaucoup plus élevés chez les personnes âgées. De nombreuses maladies chez les personnes âgées sont aggravées par l augmentation du stress, notamment l arthrite, les problèmes circulatoires et cardiaques, les problèmes de l appareil gastro-intestinal, les problèmes respiratoires, de même que la perte de la paix d esprit. Les personnes âgées qui ont un problème de jeu ont besoin d un traitement et d une réadaptation professionnels. À l instar de ceux appartenant à des groupes moins âgés, le déni est une question sérieuse qui fera que les personnes âgées affirmeront ne pas avoir de problèmes de jeu, malgré la preuve éclatante du contraire. LE JEU CHEZ LES ADOLESCENTS Bien que le jeu soit nouveau pour nombreux d entre nous qui avons grandi dans des endroits où il n était pas disponible, l expérience des adolescents d aujourd hui est très différente. Les enfants ont grandi dans des collectivités qui comptent des casinos, les jeux de cartes, les paris sportifs, les billets de loterie, le bingo, les arcades de jeux vidéo, les appareils de loterie vidéo, et qui offrent de nombreuses autres occasions de parier, de jouer et de participer au jeu. Les enfants ont grandi avec des images de panneaux-réclame et la publicité des revues qui affirment qu il est amusant de gagner de l argent et de rêver au gros lot. Puisque tout le monde peut gagner, il s agit d une activité où les chances sont égales pour tous et les chances pour les adolescents de gagner sont aussi bonnes que pour les autres. En effet, les adolescents ont

5 tendance à avoir un système de croyances selon lequel ils sont immortels et invulnérables au danger et au risque. Dans cet état d esprit, tout ce qu un adolescent a à faire pour gagner est de participer et d avoir de la chance. Pour de nombreux adultes, la réalisation que la majorité des élèves du secondaire ont déjà joué est un véritable réveil. À titre d exemple, dans l État de la Floride où le jeu est légal depuis des dizaines d années, les élèves du secondaire indiquent que 91 % d entre eux ont déjà joué et que plus de 80 % ont joué au cours de la dernière année. Qui plus est, 6,6 % des élèves du secondaire de cet État peuvent être classés dans la catégorie des joueurs à problèmes. Parmi ceux-ci, plusieurs deviendront des joueurs pathologiques. Les joueurs masculins semblent compétitifs et intelligents, prendre des risques sous le coup de l impulsion, avoir un niveau d énergie élevé et réussir au niveau scolaire. Plusieurs ont des emplois à temps partiel qui leur fournit l argent pour jouer. Plusieurs encore sont populaires et sont des athlètes. Ces adolescents sont souvent les enfants de parents qui consomment de la drogue ou qui sont alcooliques. Plusieurs jouent pour de l argent avant d avoir atteint l âge de 14 ans. Ils sont beaucoup plus susceptibles de consommer de l alcool et de la drogue de concert avec le jeu. Les joueurs adolescents masculins ont tendance à miser sur les sports, les cartes, les loteries, les cartes à gratter, tout en aspirant aux courses de chevaux et aux casinos. Les adolescentes qui jouent ont tendance à être compétitives, populaires et de bonnes élèves. Elles sont des chefs de file, des organisatrices d activités et des athlètes. Elles ont tendance à miser sur les loteries, le bingo, les cartes, tout en rêvant d aller au casino. Lors du traitement, parmi les difficultés soulevées, mentionnons la difficulté de s abstenir de jouer, la dépression, l anxiété, les questions liées à l estime de soi et la diminution de l assurance de soi à un moment où la confiance en soi est déjà chancelante. COMMENT SAVOIR SI VOUS AVEZ UN PROBLÈME DE JEU? LES RÉPONSES À CES QUESTIONS VOUS AIDERONT À DÉTERMINER SI VOUS AVEZ UN PROBLÈME DE JEU. 1. Croyez-vous que gager est une façon rapide et facile de gagner de l argent? 2. Avez-vous le sentiment que vous devez jouer pour faire partie du groupe et impressionner vos amis? 3. Vous vantez-vous de vos gains? 4. Est-ce qu un de vos parents ou les deux jouent? 5. Jouez-vous avec de l argent destiné à autre chose? (L argent pour le déjeuner, pour l autobus, ainsi de suite.)? 6. Acceptez-vous des travaux supplémentaires pour avoir de l argent pour jouer? (Tondre le gazon, laver des voitures, corvées à la maison, ainsi de suite.) 7. Vous absentez-vous de vos cours pour jouer? 8. Jouez-vous à l école? (Jouer aux cartes, paris sportifs, dés, ainsi de suite.)

6 9. Vos résultats scolaires sont-ils moins élevés en raison de vos activités de jeu? 10. Avez-vous un intérêt très marqué pour la documentation liée aux sports ou les événements sportifs? 11. Empruntez-vous ou volez-vous de l argent à vos amis et à votre famille pour jouer? 12. Avez-vous des discussions avec vos amis ou les membres de votre famille à propos de vos activités de jeu? 13. Vous arrive-t-il de jouer pour ne pas penser à une chose qui vous préoccupe? 14. Lorsque vous jouez, perdez-vous la notion du temps et gagez-vous plus d argent que vous ne l aviez prévu? 15. Avez-vous jamais eu le sentiment de vouloir arrêter de jouer, mais vous vous pensiez incapable de le faire? QUEL EST VOTRE RÉSULTAT? Si vous avez répondu «oui» à trois questions ou plus, il vous faudrait peut-être parler de vos activités de jeu à quelqu un. JEU EN BOURSE On s aperçoit de plus en plus que de nombreux joueurs à problèmes et joueurs pathologiques utilisent la bourse pour nourrir leur dépendance. En effet, les spécialistes du milieu ont indiqué que les joueurs en bourse représentent plus de 20 % des joueurs qui vont en traitement. Pour les personnes qui investissent en bourse, cela prend quelques minutes d une réflexion attentive pour comprendre comment un joueur peut utiliser la bourse plutôt qu un casino, un pari sportif, une carte à gratter ou une machine à sous. Parmi les domaines privilégiés du jeu en bourse qui attisent l intérêt des joueurs compulsifs, mentionnons les options, les marchandises, les actions cotées en cents, l investissement indiciel, les nouvelles émissions d actions, certains types de bons et les actions de technologie de pointe. Ed Looney du Council of Compulsive Gambling of New Jersey signale que les joueurs compulsifs ont un appétit différent en ce qui concerne les investissements. Certains aiment le risque que comporte l index des marchandises et des options. D autres se croient des investisseurs à long terme prudents, préférant les valeurs de premier ordre. Mais même les valeurs de premier ordre très sûres en apparence peuvent connaître des hausses et des baisses fulgurantes, et une telle situation peut être aggravée par les achats sur marge, soit l emprunt d argent pour l achat d actions. Ces deux types de joueurs en bourse trouvent du plaisir à la perspective de suivre les activités quotidiennes qui entourent leurs investissements. Grâce aux moyens de communications modernes, les joueurs en bourse n ont plus à attendre le journal du lendemain ni les nouvelles de la radio ou de la télévision à toutes les heures. Ils peuvent obtenir l information en ligne en temps réel, ce qui constitue une caractéristique importante de la dépendance au jeu en bourse. L «action» est l élément clé et suivre le déroulement de l action crée l excitation chez ces joueurs. Comme on peut l imaginer, les joueurs en bourse n ont pas de buts précis pour leurs investissements et ils suivent leur intuition ou leur idée quant au comportement du marché et la direction qu il prend. Ce type d activité peut néanmoins avoir le même effet profond sur les relations avec le conjoint, la famille, sur l emploi et entraîner des problèmes financiers et la ruine.

7 À mesure que les joueurs en bourse se dirigent vers la phase du désespoir de leur dépendance au jeu, plusieurs peuvent recourir à des activités illégales, comme les détournements et les vols de fonds en fiducie. La maladie progresse encore plus lorsque le joueur tente de recouvrer les pertes en jouant encore plus souvent avec des montants plus importants. Tout comme avec les autres types de joueurs à problèmes et de joueurs pathologiques, les services de consultation et un traitement professionnels sont nécessaires. AVEZ-VOUS UNE DÉPENDANCE ENVERS LE JEU? CROYEZ-VOUS QUE VOTRE HABITUDE DE JOUER EN BOURSE S APPROCHE DU JEU COMPULSIF? RÉPONDEZ AUX ÉNONCÉS CI-DESSOUS PAR OUI OU NON ET VOYEZ LE RÉSULTAT. 1. Je passe tous les jours du temps à rechercher des renseignements sur l état de mes investissements ou de mes transactions ou je pense à des investissements ou des transactions passés et futurs. 2. Une des principales raisons pour lesquelles j ai investi ou passé des ordres en bourse était pour sortir d un état de mal-être, par exemple, pour échapper à mes problèmes, au stress, à l anxiété, à la dépression et ainsi de suite. 3. J ai ressenti de fortes sensations positives lorsque je gagne et de fortes sensations négatives lorsque je perds en bourse. 4. Je me sens mal à l aise lorsque des liquidités s accumulent dans mon compte et je dois trouver rapidement des moyens de les utiliser. 5. Je suis agité ou irritable quand je ne peux pas spéculer en bourse, par exemple, quand je suis à court d argent, en vacances ou obligé de réduire mes transactions. 6. J ai dû augmenter mon portefeuille investi pour maintenir mon bien-être ou mon état d excitation. 7. Avec le temps, mes investissements sont devenus de plus en plus spéculatifs, voire risqués. 8. J ai investi plus d argent en bourse que je n ai les moyens d en perdre. 9. Je me suis souvent engagé dans des investissements ou des transactions avec d importants volumes, par exemple, pour déjouer les intentions du marché et ainsi de suite. 10. Mes investissements ou mes transactions sont en très grande partie financés par des emprunts. 11. Je n ai pas ouvert mes relevés de compte pour éviter d avoir à penser à mes pertes. 12. J ai emprunté de l argent à ma famille, à mes amis, sur les cartes de crédit ou d autres sources pour investir. 13. J ai emprunté de l argent pour investir et je ne l ai pas remboursé. 14. J ai dû demander à une autre personne de fournir de l argent pour régler une crise causée par mes investissements ou mes transactions. 15. J ai menti pour cacher le fait que j investissais ou pour cacher le montant des mes investissements ou de mes transactions. 16. Quand les pertes se sont accumulées, j ai poursuivi mes investissements et mes transactions dans la même voie ou je les ai augmentés dans l espoir de voir ma stratégie récompensée, ou que la chance revienne et que je récupérerais mes pertes. 17. J ai voulu arrêter d investir, mais je ne pensais pas pouvoir le faire ou j en ai été incapable lorsque j ai voulu contrôler, diminuer ou arrêter mes investissements ou mes transactions.

8 18. J ai failli perdre un emploi important, ma famille ou d autres engagements, ou je les ai perdus, en raison de la quantité de temps et d argent investis dans mes transactions financières. 19. J ai commis des actes illégaux pour obtenir de l argent afin de continuer à investir ou pour rembourser un prêt conclu pour investir en bourse. 20. Je me suis déjà posé la question de savoir si je jouais en bourse de manière excessive. Résultat : Pointage : Aucune réponse affirmative...pas de problème de jeu 1 ou 2 oui... Problèmes possibles dans l avenir 3 ou 4 oui... Légers problèmes 5 ou 6 oui... Problèmes moyens 7 oui ou plus... Problèmes importants Source : Marvin Steinberg, directeur exécutif, Connecticut Council on Problem Gambling QUESTIONNAIRE DE EDWARD LOONEY POUR LES INVESTISSEURS EN LIGNE 1. Investissez-vous en bourse de l argent dont vous aurez peut-être besoin au cours de l année qui vient? 2. Investissez-vous plus d argent que vous ne l aviez prévu? 3. Avez-vous déjà menti concernant vos transactions en ligne? 4. Investissez-vous vos économies pour la retraite pour tenter de récupérer vos pertes? 5. Vous a-t-on déjà dit que vous passiez trop de temps en ligne? 6. La façon dont vous investissez a-t-elle une incidence sur d autres domaines de votre vie? 7. Si vous perdiez la presque totalité de l argent que vous investissez en ligne, cela changerait-il votre vie? 8. Investissez-vous fréquemment (à très court terme) pour l excitation et la sensation que cela vous procure? 9. Êtes-vous devenu discret à propos de vos transactions en ligne? 10. Vous sentez-vous triste ou déprimé lorsque vous n investissez pas en bourse? Si vous avez répondu oui à l une de ces questions, il est possible que vous vous dirigiez de l investissement au jeu. QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES EMPLOYEURS 1. L employé négocie-t-il des options, des contrats à terme ou des marchandises pour ses propres comptes? 2. L employé achète-t-il des titres sur marge?

9 3. L employé effectue-t-il des transactions à court terme (sur séance) pour lui-même ou pour des clients? 4. L employé a-t-il des habitudes et des heures de travail inhabituelles? 5. L employé est-il réticent à prendre régulièrement des vacances? 6. L employé règle-t-il son compte en temps opportun et de façon appropriée? 7. Les clients de l employé ont-il un grand nombre de violations au règlement «T» (argent avancé par un courtier à un client pour effectuer des transactions)? 8. L employé effectue-t-il un nombre inhabituellement élevé de transactions personnelles ou pour des membres de sa famille? 9. L employé emprunte-t-il de l argent à l entreprise ou ses collègues de travail? 10. Le portefeuille de l employé compte-t-il un nombre élevé d investissements spéculatifs? 11. L employé a-t-il des antécédents professionnels stables? 12. L employé fait-il des chèques sans provision? 13. Des chèques bancaires ou d autres chèques non identifiables sont-ils utilisés pour régler les comptes des clients? 14. L employé reçoit-il des chèques de clients qui lui sont remis en mains propres? 15. Les comptes des clients de l employé affichent-ils une grande activité des liquidités? 16. L employé fait-il un grand nombre d appels téléphoniques à Sport Phone, aux paris hors hippodromes, ou a-t-il de telles activités? 17. L employé reçoit-il des appels de créanciers pendant le travail? 18. Les conversations de l employé portent-elles principalement sur les sports ou le jeu? LES JOUEURS ET LE SUICIDE INTRODUCTION À LA PRÉVENTION DU SUICIDE Les joueurs compulsifs et les membres de leur famille, et même les joueurs à problèmes, présentent un risque élevé de comportement suicidaire, de tentatives de suicide ou de suicide complet. Pour eux, l idée du suicide peut commencer à sembler être une véritable solution de rechange à un problème qui semble insoluble. À mesure que la souffrance, l anxiété et la dépression liées au jeu augmentent, les problèmes peuvent paraître accablants et sans issue. Les problèmes et les difficultés devenant un très lourd fardeau, la personne dont l esprit est déjà torturé peut en venir à avoir des idées de suicide lorsqu un nouveau problème ou une nouvelle difficulté se présente, même lorsqu il est relativement peu important. Lorsqu une personne se trouve dans une telle souffrance, sa pensée devient étroite et faussée. Dans un tel état d esprit, le suicide peut sembler la seule solution.

10 QUELS SONT LES SIGNES À OBSERVER? Certains signes ou comportements ont été identifiés comme étant des indicateurs d une pensée suicidaire. Parmi ceux-ci, mentionnons les suivants : 1. Une dépression allant en s aggravant ou des manifestations de grand désespoir. Ces sentiments peuvent indiquer un mouvement de descente, particulièrement lorsqu ils sont combinés à la consommation d alcool ou de drogues nocives. 2. Commentaires ou déclarations suicidaires. Souvent, les personnes suicidaires passeront des commentaires suspects à propos du suicide, de la mort ou du désespoir. Si l interlocuteur est confus ou embarrassé, il est possible qu il n y prête pas attention ou qu il les ignore. 3. La mise en ordre des affaires et les arrangements définitifs. Une personne suicidaire peut tout à coup terminer un testament, donner des biens qui lui sont chers ou mettre ses affaires en ordre pour la première fois depuis longtemps. Elle fera parfois des commentaires directs ou vagues selon lesquels elle ne sera plus là. 4. Une bonne humeur inexpliquée. Une personne suicidaire peut soudainement paraître de bonne humeur après une longue période où elle était déprimée. Une étrange humeur gaie peut tout à coup remplacer la dépression. Il semble que la décision de se suicider peut servir à éliminer chez une personne suicidaire les fardeaux ou la perception de fardeaux. Ayant trouvé une «solution», la souffrance d une personne suicidaire peut s atténuer. 5. La prise de risques graves. La conduite à haute vitesse est un exemple flagrant. Il y a de très nombreux accidents de voiture avec une seule personne lorsqu une personne semble avoir foncé sur un obstacle ou quitté la route. 6. Autres comportements autodestructeurs, comme des périodes de consommation excessive d alcool ou de drogues ou même errer dans les rues l hiver sans manteau, ni chapeau, ni bottes.

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs)

a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs) a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs) 1. Veuillez indiquer auxquels des types de jeux suivants vous avez déjà joué dans votre vie. Pour chacun, répondez «pas du tout», «moins d une fois

Plus en détail

Au cours de votre vie. Au cours des 12 derniers mois Moins d une fois par mois. Plus d une fois par semaine. Une fois par mois. Une fois par semaine

Au cours de votre vie. Au cours des 12 derniers mois Moins d une fois par mois. Plus d une fois par semaine. Une fois par mois. Une fois par semaine Le SOGS (South Oaks Gambling Screen) (American Journal of Psychiatry, 1987) 1.Indiquez quel (s) type (s) de jeu vous avez déjà pratiqué au cours de votre vie et pour chaque jeu spécifiez combien de fois

Plus en détail

Amorcer la réconciliation

Amorcer la réconciliation AMORCER LA RÉCONCILIATION PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le cinquième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement? Oui En

Plus en détail

LE JEU CHEZ LES JEUNES

LE JEU CHEZ LES JEUNES LE JEU CHEZ LES JEUNES NOTRE POLITIQUE : 19 ANS ET PLUS Le jeu est une option de divertissement pour les adultes. Dans cette perspective, Loto Atlantique s engage à continuer de soutenir les initiatives

Plus en détail

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches 1. Qu est-ce que le jeu problématique? Lorsque le jeu occasionnel et récréatif devient plus qu un simple divertissement, on parle de jeu problématique.

Plus en détail

Le jeu pathologique est une maladie chronique, progressive, apparentée à une dépendance et qui peut même être fatale.

Le jeu pathologique est une maladie chronique, progressive, apparentée à une dépendance et qui peut même être fatale. révention en pratique médicale DIRECTION DE LA SANTÉ PUBLIQUE Garder notre monde en santé LE JEU PATHOLOGIQUE La dépendance au jeu : un problème de santé à dépister Le jeu pathologique est une maladie

Plus en détail

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE?

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? Les changements de l humeur constituent un phénomène normal de la vie. Cependant, dans la maladie bipolaire, ces changements sont hors de proportion avec les énervements.

Plus en détail

DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES :

DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES : DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES : Recette «Pain farci à la viande» Es-tu accro??? Mots cachés

Plus en détail

L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées

L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées Guide destiné aux professionnels travaillant auprès des personnes âgées Ensemble, nous pouvons aider les personnes âgées du

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

9.11 Les jeux de hasard et d argent

9.11 Les jeux de hasard et d argent 9.11 Les jeux de hasard et d argent Maud Pousset, Marie-Line Tovar 288 Les jeux de hasard et d argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s est étoffée,

Plus en détail

LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR

LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR SAVOIR POUR CHOISIR Si vous aimez jouer aux machines à sous ou aux appareils de loterie vidéo, cette publication est pour vous. Elle pourrait vous aider à limiter

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

Le coût social du jeu excessif

Le coût social du jeu excessif Le coût social du jeu excessif Jeu et précarité Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu Claude Jeanrenaud Dimitri Kohler Institut de recherches économiques Université de Neuchâtel

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE)

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Ce questionnaire vous aidera à juger si vous devez consulter un clinicien pour votre dépression, si

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Jeux d argent problème de jeu jeu pathologique

Jeux d argent problème de jeu jeu pathologique Tabac, alcool, drogues, jeux de hasard et d argent Àl heure de l intégration des pratiques Jeux d argentd Serge Chevalier Élisabeth Papineau Silo No. 5 Denis Tremblay, 1998 Jeux d argent problème de jeu

Plus en détail

Mémoire remis au Comité des affaires juridiques et constitutionnelles Paris sportifs

Mémoire remis au Comité des affaires juridiques et constitutionnelles Paris sportifs Mémoire remis au Comité des affaires juridiques et constitutionnelles Paris sportifs Sommaire Le présent mémoire décrit le fonctionnement des paris sportifs légaux en Australie et fait particulièrement

Plus en détail

LE JOURNAL DU JOUEUR

LE JOURNAL DU JOUEUR LE JOURNAL DU JOUEUR TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Jetons un coup d œil à vos habitudes de jeu Évaluez vos habitudes de jeu... 3 Signes avant-coureurs de la dépendance au jeu... 4 Mythes et réalités

Plus en détail

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements 2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs Revoir la notion des placements Un message de Blake C. Goldring, m.s.m., ll.d., cfa PRÉSIDENT DU CONSEIL ET CHEF DE LA DIRECTION, LA SOCIÉTÉ DE

Plus en détail

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises 1 Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises Luca Fumagalli Adjoint au chef du Service des établissements spécialisés et délégué du canton au groupe d accompagnement

Plus en détail

Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014. Ministère de la Santé et ministère des Finances

Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014. Ministère de la Santé et ministère des Finances Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014 Ministère de la Santé et ministère des Finances Rapport 27 mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Résumé... 5 Contexte de l enquête... 5 Méthodologie...

Plus en détail

Evaluation de l'addiction : DSM-5

Evaluation de l'addiction : DSM-5 Evaluation de l'addiction : DSM-5 Source : American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (5th ed.) Mode d utilisation inadapté d'un produit conduisant

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

INDICE AUTORITÉ RAPPORT D ANALYSE OCTOBRE 2012 Sylvain Gauthier, vice-président CROP. de la vie aux idées

INDICE AUTORITÉ RAPPORT D ANALYSE OCTOBRE 2012 Sylvain Gauthier, vice-président CROP. de la vie aux idées INDICE AUTORITÉ RAPPORT D ANALYSE OCTOBRE 2012 Sylvain Gauthier, vice-président CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 5 FAITS SAILLANTS 9 RÉSULTATS DÉTAILLÉS

Plus en détail

La campagne Generation Squeeze

La campagne Generation Squeeze La campagne La campagne est menée par un vaste réseau de partenaires déterminés à faire en sorte que les jeunes générations aient la possibilité de faire face à divers enjeux, comme les salaires plus bas,

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT

Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT 1 Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

Questionnaire ICA. Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles :

Questionnaire ICA. Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles : Questionnaire ICA Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles : Sexe : Féminin Masculin Age : ans Nombre d années d études (y compris l école obligatoire) terminées et réussies

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Les dépenses et la dette des ménages

Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses des ménages représentent près de 65 % 1 du total des dépenses au Canada et elles jouent donc un rôle moteur très important dans l économie. Les ménages

Plus en détail

HABITUDES PROBLÉMATIQUES DE JEUX DE

HABITUDES PROBLÉMATIQUES DE JEUX DE HABITUDES PROBLÉMATIQUES DE JEUX DE HASARD ET D ARGENT À L ADOLESCENCE: DE L EXPÉRIENCE À UNE RATIONALISATION SOCIALE Annie-Claude Savard, M. Serv. Soc., candidate au doctorat, École de Service Social,

Plus en détail

La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants

La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants Laurent Michel Délégué Général de l USEM Marie Portal Etudiante en Master 2 Promotion de la santé, ISPED Stagiaire à l USEM L USEM et les SMERS

Plus en détail

Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables

Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables Robert T. Wood, Ph.D. 1 Robert J. Williams, Ph.D. 2 1 Sujet de la recherche Paramètres démographiques des joueurs

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Pour retourner un exemplaire papier du questionnaire de sondage. Par la poste : Par télécopie : 416 922-7538 Tricia Kindree

Pour retourner un exemplaire papier du questionnaire de sondage. Par la poste : Par télécopie : 416 922-7538 Tricia Kindree À l écoute des personnes touchées par la SP Sondage à l intention des proches d une personne qui est atteinte de SP ou qui a reçu un diagnostic de SCI et des aidants non rémunérés d une personne qui est

Plus en détail

Guide de compréhension des comportements financiers

Guide de compréhension des comportements financiers Guide de compréhension des comportements financiers Le test incomeiq comprendre les PROJECTION comportements financiers OVER-OPTIMISM BIAS Le test incomeiq a été élaboré à partir de théories cognitives

Plus en détail

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard Aides aux personnes concernées et à leurs proches Pour une consultation professionnelle, veuillez vous adresser à un centre de consultation ou à un groupe de parole proche de chez vous. Avec un carnet

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

Différents facteurs impliqués dans l addiction

Différents facteurs impliqués dans l addiction Différents facteurs impliqués dans l addiction Facteurs génétiques Neurobiologiques Circuits, métabolisme, neuroadaptation Développement Puberté Maturation cérébrale Sexe Comportement Tempérament Personnalité

Plus en détail

Quoi faire si votre enfant fugue

Quoi faire si votre enfant fugue Aide-mémoire pour les parents à la recherche d un enfant disparu : Quoi faire si votre enfant fugue La liste de questions suivantes a été préparée pour vous aider à décider des étapes à suivre pour retrouver

Plus en détail

Questionnaire des troubles du sommeil

Questionnaire des troubles du sommeil Questionnaire des troubles du sommeil NOM :... PRÉNOM :... Date de naissance :.../.../... Date de ce jour :.../.../... Consultez un proche si nécessaire pour répondre attentivement aux questions suivantes.

Plus en détail

Etude nationale sur l audition Résultats

Etude nationale sur l audition Résultats Etude nationale sur l audition Résultats 18 février 2013 Partenaires de l étude: Contenu Résumé Introduction Objectif Méthodologie de l étude Raisons pour lesquelles aucun appareil auditif n a été porté

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

DIRA-LAVAL LES ABUS FINANCIERS ET L EXPLOITATION FINANCIÈRE

DIRA-LAVAL LES ABUS FINANCIERS ET L EXPLOITATION FINANCIÈRE Qu est-ce que l exploitation financière? L exploitation financière est l utilisation à mauvais escient de votre argent ou de vos biens par un parent ou une personne en qui vous avez confiance. L exploitation

Plus en détail

LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE

LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE Magali Dufour, Ph.D. Faculté de médecine et des sciences de la Santé Natacha Brunelle, Ph.D. Université du Québec à Trois-Rivières Sévrine

Plus en détail

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ BUREAU DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ LE RÔLE DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC 2 Bureau du Tuteur et curateur public La prise de décisions au

Plus en détail

Jeunes et jeux de hasard

Jeunes et jeux de hasard Jeunes et jeux de hasard Jeunes et jeux de hasard Mars 2009 Agenda Objectifs Méthodologie Les jeux d argent (initiation, types de jeux, fréquence ) Les attitudes vis-à-vis du jeu d argent Les jeux d adresse

Plus en détail

Comment l activité physique peut-elle améliorer votre vie? Comment l activité physique peut-elle améliorer votre bien être?

Comment l activité physique peut-elle améliorer votre vie? Comment l activité physique peut-elle améliorer votre bien être? Guide de bien-être Activité Physique Comment l activité physique peut-elle améliorer votre vie? Effets positifs Plus grande estime de soi Meilleure condition physique Niveau d'énergie supérieur Meilleure

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa.

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. L interchange Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. Il n y a pas si longtemps, les consommateurs n avaient d autre choix que d utiliser

Plus en détail

Trop de stress trop de pression! Comment les adolescents suisses gèrent le stress et la pression à la performance. ETUDE JUVENIR 4.

Trop de stress trop de pression! Comment les adolescents suisses gèrent le stress et la pression à la performance. ETUDE JUVENIR 4. ETUDE JUVENIR 4.0 1 ETUDE JUVENIR 4.0 Trop de stress trop de pression! Comment les adolescents suisses gèrent le stress et la pression à la performance. 2 ETUDE JUVENIR 4.0 Table des matières Qu est-ce

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

CONNAISSEZ LES FAITS!

CONNAISSEZ LES FAITS! GÉREZ votre JEU C EST PAYANT DE SAVOIR CONNAISSEZ LES FAITS! VOTRE GUIDE POUR QUE LE JEU RESTE UN JEU depasserseslimites.ca olg.ca 1 sur 32, alors qu elles sont d environ 1 sur 14 millions pour le gros

Plus en détail

Pourquoi acheter de l assurance-vie?

Pourquoi acheter de l assurance-vie? À propos de ce guide Ce livret fait partie d une série de publications conçues pour vous aider à créer un programme complet de sécurité financière pour toutes les étapes de votre vie. Il donne une vue

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

Pour commander ce guide d utilisation et le guide de cotation sur EXCEL qui génère des bilans de façon automatique:

Pour commander ce guide d utilisation et le guide de cotation sur EXCEL qui génère des bilans de façon automatique: ÉCHELLE DES COGNITIONS LIÉES AU JEU Guide d utilisation Auteurs : Marie Grall-Bronnec a), Gaëlle Bouju, Véronique Sébille-Rivain, Philip Gorwood, Claude Boutin b), Jean-Luc Vénisse, Jean-Benoit Hardouin

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

JEUX PATHOLOGIQUES CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES (Janvier 2007)

JEUX PATHOLOGIQUES CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES (Janvier 2007) JEUX PATHOLOGIQUES CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES (Janvier 2007) Entrée de jeu : «Au Québec, les jeux de hasard et d argent se retrouvent sous différentes formes comme les casinos, les jeux de cartes, les loteries,

Plus en détail

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Camillo Zacchia, Ph.D. Psychologue Conseiller principal Bureau d éducation en santé mentale Institut Douglas 6 décembre, 2011 À l agenda C est

Plus en détail

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale 19 juin 2008 Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale Dr. Ariane Zermatten Dr. Christian Osiek Dr. Françoise Jermann Dr. Yasser Khazaal Dr. Guido Bondolfi Pourquoi

Plus en détail

9e à 12e année. Trousse de soutien au curriculum. Note à l intention des présentateurs : Les activités permettent à l enseignant :

9e à 12e année. Trousse de soutien au curriculum. Note à l intention des présentateurs : Les activités permettent à l enseignant : Trousse de soutien au curriculum Note à l intention des présentateurs : Les activités qui accompagnent la présentation permettent à l enseignant d approfondir les notions, les idées et l information présentées

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Les jeux accessibles par Internet sont réservés aux joueurs ayant 18 ans et plus.

Les jeux accessibles par Internet sont réservés aux joueurs ayant 18 ans et plus. oublié? LES JEUX DE LA FIGURENT PARMI LES MOINS RISQUES EN TERMES D ASSUETUDE AU CELA N EMPECHE PAS LA DE SE SENTIR EXTREMEMENT CONCERNEE PAR LES PROBLEMES DE DEPENDANCE AU SI LA MISSION PREMIERE DE LA

Plus en détail

Consommation de substances

Consommation de substances Consommation de substances Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 7.6 analyser les facteurs sociaux susceptibles d influencer le

Plus en détail

Mise en garde 418 523-1502

Mise en garde 418 523-1502 Mise en garde Afin de compléter ce questionnaire, nous te recommandons d être accompagné d un adulte afin de pouvoir valider certaines informations. Sinon, nous t invitons à contacter les intervenants

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS?

LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS? LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS? Questions Vrai Faux J ai suivi un cours ou lu un livre traitant de mon secteur d activité au 1 cours des trois dernières années. 0 1 Mon secteur d activité a

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

ENQUête 2012 auprès des hypothécaires

ENQUête 2012 auprès des hypothécaires ENQUête 2012 auprès des emprunteurs hypothécaires La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION principales constatations de l Enquête 2012 auprès des emprunteurs hypothécaires Les emprunteurs

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être. Vous ou un membre de la famille. Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté

Votre lien direct à la santé et au mieux-être. Vous ou un membre de la famille. Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

Document de référence. Gestion du stress

Document de référence. Gestion du stress Document de référence Gestion du stress Table des matières Introduction 2 Définition du stress 2 Les causes du stress au travail 2 Les catégories de stress : le stress positif et le stress négatif 2 Les

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

Analyse de contenu des échanges en ateliers. «Dépression et consommation chez les jeunes (15 à 30 ans) : mieux comprendre pour mieux agir»

Analyse de contenu des échanges en ateliers. «Dépression et consommation chez les jeunes (15 à 30 ans) : mieux comprendre pour mieux agir» Analyse de contenu des échanges en ateliers «Dépression et consommation chez les jeunes (15 à 30 ans) : mieux comprendre pour mieux agir» dans le cadre du Programme de formation croisée en santé mentale

Plus en détail

80 est le nouveau. Une étude sur le comportement de prévoyance en Suisse

80 est le nouveau. Une étude sur le comportement de prévoyance en Suisse 80 est le nouveau 60 Une étude sur le comportement de prévoyance en Suisse A partir de quand sommes-nous considérés comme «âgés»? Comment vivons-nous à la retraite? Qu attendons-nous de notre prévoyance?

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix

Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix Contenu 03 04 06 08 13 Introduction: Est-ce le moment? Un contexte propice à la discussion Une amorce positive à la discussion

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL

RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL La FGTB a mené une enquête auprès de 4947 personnes (réponses valides) entre le 10 mars et le 3 avril sur la base d un questionnaire établi

Plus en détail

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ BUREAU DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ LE RÔLE DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC 1 2 Bureau du Tuteur et curateur public La prise de décisions

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAITEMENT pour les personnes affectées par le jeu problématique CAHIER D EXERCICES

PROGRAMME DE TRAITEMENT pour les personnes affectées par le jeu problématique CAHIER D EXERCICES PROGRAMME DE TRAITEMENT pour les personnes affectées par le jeu problématique Comment arrêter de jouer ou modérer ses activités de jeu CAHIER D EXERCICES Tony Toneatto, Ph.D. Barbara Kosky, M.Sc.A. Gloria

Plus en détail

Jeu Responsable. Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites!

Jeu Responsable. Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites! Jeu Responsable Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites! INTRODUCTION Garantir une offre sécurisée pour jouer en toute sérénité La Loterie Nationale vous garantit une offre sécurisée de jeux attractifs

Plus en détail

DID (Diagnostic Inventory for Depression) Avec l autorisation de l auteur

DID (Diagnostic Inventory for Depression) Avec l autorisation de l auteur DID (Diagnostic Inventory for Depression) Avec l autorisation de l auteur Version française : Source : Zimmerman, M., Sheeran, T., & Young, D. (2004). The Diagnostic Inventory for Depression: A self-report

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE Définition de la toxicomanie : Habitude de consommer un ou plusieurs produits psychoactifs, susceptibles d'entraîner une dépendance psychique et parfois physique.

Plus en détail

19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants

19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants 19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants Avec le développement social, la télévision est entrée dans la plupart des foyers en devenant le média de masse

Plus en détail

Conseils en Credit Management

Conseils en Credit Management Conseils en Credit Management détection précoce des risques de défaut de paiement Les faillites interviennent souvent lorsqu un partenaire d affaires important ferme ses portes. Ce sont en particulier

Plus en détail

Guide d information parentale. Aider l enfant à composer avec la SLA

Guide d information parentale. Aider l enfant à composer avec la SLA Guide d information parentale Aider l enfant à composer avec la SLA SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAITEMENT DE L ALCOOLISME ET DE LA TOXICOMANIE

PROGRAMME DE TRAITEMENT DE L ALCOOLISME ET DE LA TOXICOMANIE PROGRAMME DE TRAITEMENT DE L ALCOOLISME ET DE LA TOXICOMANIE Vous êtes-vous déjà questionné sur votre consommation d alcool ou de drogue? Votre consommation a-t-elle affecté votre santé, vos relations

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SOCIOLOGIQUES

RENSEIGNEMENTS SOCIOLOGIQUES Services à la vie étudiante Sherbrooke (Québec) J1K 2R1 Psychologie et orientation 819 821 7666 (téléphone) 819 821 7689 (télécopieur) 1 800 267 8337 poste 67666 (sans frais) spo@usherbrooke.ca DATE :

Plus en détail

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français Résultats d enquête Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris 23 octobre 2014 Quelques mots sur la méthodologie de l enquête

Plus en détail

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien www.drsaintlaurent.com RENSEIGNEMENTS CONFIDENTIELS SUR LE CLIENT Veuillez répondre de façon détaillée aux questions suivantes. N hésitez pas à m informer

Plus en détail

Vous et votre famille PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES

Vous et votre famille PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES www.forces.gc.ca/assistance VOTRE QUALITÉ DE VIE EST IMPORTANTE! Évidemment, vous désirez profiter d une bonne qualité de vie. Et vous avez parfaitement raison! Toutefois,

Plus en détail

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Résumé de recherche Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Robert Ladouceur, Ph.D. 1 Francine Ferland, Ph.D. Christiane Poulin, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C.

Plus en détail