IDHEAP. Management public. Résumé des enjeux stratégiques. Olivier Glassey Camille-Angelo Aglione 17 pages janvier 09

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IDHEAP. Management public. Résumé des enjeux stratégiques. Olivier Glassey 2008. Camille-Angelo Aglione 17 pages janvier 09"

Transcription

1 IDHEAP Management public Résumé des enjeux stratégiques Olivier Glassey 2008 Camille-Angelo Aglione 17 pages janvier 09

2 Avertissement Vous tenez dans vos mains une synthèse du contenu du cours donné par le professeur Olivier Glassey à l Institut des hautes études en administration publique, à Lausanne en Ce document n est naturellement pas complet, ni définitif (vérifiez toujours la date d édition, une nouvelle version a peut-être été mise en ligne avec des ajouts ou des corrections). Ce document est mis à disposition de tous, il a été téléchargé sur Webdoc (webdoc.unil.ch) sous l adresse caglione. (pour de l aide sur l utilisation de Webdoc : Vos critiques, ajouts, commentaires, questions, sont tous bienvenus : Bonne lecture! Camille-Angelo Aglione N oubliez pas que le management est la science qui est à l œuvre dans le pilotage des actions procédurales en cours dans une démarche qualitative de modélisation des processus. Les axes visés sont tant financiers, humains, procéduriers, technologiques que l aspect commercial. En orientant votre regard en fonction des outils stratégiques de modélisation et d aide à la prise de décisions, vous améliorez votre efficacité et réalisez également un gain d efficience. Les critères éthiques et temporels ne doivent jamais être oubliés dans vos modélisation, de même que vous devez toujours garder à l esprit, dans un esprit qualitatif, le feed-back nécessaire à la rétroaction des mesures entreprissent en amont. Maintenant, si vous avez compris ce texte c est que vous mentez, sinon c est simplement qu il ne veut rien dire, un peu comme les pages qui suivent. Bonne lecture! Camille-Angelo Aglione 2 17

3 1. LES THEORIES ECONOMIQUES THEORIE DES JEUX THEORIE DE L AGENCE...5 EQUILIBRE DE NASH...5 OPTIMUM DE PARETO DESIGN ORGANISATIONNEL...6 CLASSIFICATION PARC...6 LES DIFFERENTS TYPES DE DESIGN ORGANISATIONNELS...6 LES REGLES DU DESIGN ORGANISATIONNEL THEORIE DES ORGANISATIONS ET DE LA MOTIVATION THEORIE DE LA CONTINGENCE CONCEPTS DE BASE : ETAT, GOUVERNEMENT, ADMINISTRATION ROLES ET SPECIFICITE DE L ADMINISTRATION...8 LES DIFFERENCES QUI SONT LES MANAGERS PUBLICS? MANAGEMENT STRATEGIQUE L APPROCHE TRADITIONNELLE...9 SEGMENTATION EN DOMAINES D ACTIVITES STRATEGIQUES (DAS)...9 ANALYSE (SWOT) NEW PUBLIC MANAGEMENT ELEMENTS DE BASE CE QUI A CHANGE ET COMMENT DEMARCHE...11 LES IDEES FORCES...11 LES AXES DE TRAVAIL...11 LES PREREQUIS...11 LES OUTILS...11 COMPARAISON MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION (SI) TYPOLOGIE...13 TECHNOLOGIE...13 Camille-Angelo Aglione 3 17

4 TYPES DE SI METHODE...13 COBIT...13 RUP...13 ERP...13 CRM...13 WORKFLOW...14 DATAWAREHOUSE...14 BI GOUVERNANCE ET ALIGNEMENT STRATEGIQUE ALIGNEMENT DES PROCESSUS...15 MATRICE RACI...15 VALIT BUDGET, CONTROLE DE GESTION ET PERFORMANCE TRIANGLE DE LA PERFORMANCE DIFFERENCE ENTRE EFFICACITE ET EFFICIANCE INPUTS, OUTPUTS, OUTCOMES QUELQUES MODELES DE CONTROLE DE GESTION ET PERFORMANCE...16 MANAGEMENT PAR OBJECTIF (MBO)...16 ZERO-BASED BUDGETING...16 TOTAL QUALITY MANAGEMENT (TQM)...17 Camille-Angelo Aglione 4 17

5 1. Les théories économiques 1.1. Théorie des jeux Discipline mathématique qui étudie les situations où le sort de chaque participant dépend de ses décisions, mais aussi des décisions prises par d autres participants. Son précurseur c est Pascal, avec son pari, mais la théorie des jeux est entrée en économie suite aux travaux de Selten (ce qui lui a valu d ailleurs un prix Nobel d économie). On peut l utiliser pour comparer les avantages et désavantage d effectuer une action ou de ne pas la faire (par exemple : former nos employés ou ne pas le faire). Exemples donnés dans le cours : Une entreprise évalue ses gains à former ou pas ses employés. «En résumé la théorie des jeux permet d analyser des situations, repose sur la question de la rationalité des autres et permet dans une certaine mesure de prendre en compte les capacités d adaptation des joueurs.» Bref c est un outil utile pour analyser notre situation (actuelle ou potentielle) face à la concurrence Théorie de l agence «Pour résumer, on parle de relation principal-agent lorsqu'un principal cherche à obtenir d'un agent qu'il maximise sa satisfaction alors qu'on se trouve dans une situation d'asymétrie d'information au détriment du principal. Ce problème se résout grâce à la contractualisation.» Utile en management pour : engager des collaborateurs et fixer des salaires à la performance et motivation. Exemples donnés en cours : Nestlé détermine le prix de lancement d un produit en évaluant toutes les options que pourrait prendre un concurrent. Equilibre de Nash John Nash a défini une situation d'interaction comme stable si aucun agent n'a intérêt à changer sa stratégie. La formalisation de ce constat simple a été essentielle pour la théorie des jeux. Mais cela ne donne pas un seul résultat (plusieurs possibilités). Optimum de Pareto En économie, un optimum de Pareto est un état dans lequel on ne peut pas améliorer le bien-être d un individu sans détériorer celui d un autre. En gros c est la solution la plus profitable à tous. Mais cela implique qu il faut faire confiance au partenaire, car s il choisit une autre option, lui gagnera plus, mais vous y perdrez. Camille-Angelo Aglione 5 17

6 2. Design organisationnel Création des rôles, des processus et des relations hiérarchiques dans une organisation. Définition des objectifs et des responsabilités ( ), des méthodes de travail, des cahiers des charges, ( ) des outils de management et de contrôle. Mettre en place l organisation par laquelle les activités seront menées et la stratégie appliquée. L organisation a plusieurs facettes classification PARC Classification PARC Personnes : les talents, les qualifications, les goûts, les croyances, les objectifs de ces personnes Architecture : charte organisationnelle, structure financière et de gouvernance, spécification des réseaux personnels Routines : processus managériaux, les politiques et les procédures, officielles et officieuses, formelles et informelles Culture: les valeurs partagées de la main d'œuvre de la firme, les croyances partagées sur pourquoi la firme existe, sur ce qu ils représentent individuellement et collectivement, et à quelle fin, langage utilisé Les différents types de design organisationnels Structure fonctionnelle Structure divisionnelle Structure matricielle Structure de processus Miles et Snow (1984, 1995) postulent que l on est passé d un modèle à l autre en suivant une évolution historique (dont le prof remet le tableau en slide 15). Aujourd hui les entreprises fonctionneraient donc plus en termes de processus qu en termes fonctionnels. Ce qui est le signe de la sortie du modèle d organisation bureaucratique. Les règles du design organisationnel Pour tout projet il faut : Diviser les tâches Selon les rôles, les activités, l utilisation des ressources, les outputs Coordonner les tâches Selon la communication, la prise de décision et le pilotage / controlling Configurer les tâches Selon la hiérarchie, la portée du contrôle et l allocation des ressources Camille-Angelo Aglione 6 17

7 3. Théorie des organisations et de la motivation 3.1. Théorie de la contingence L approche contingente : décrit comment le choix des variables structurelles pour la conception d'une organisation dépend d'une ou de plusieurs variables de contexte appelées «facteurs de contingence». Camille-Angelo Aglione 7 17

8 4. Concepts de base : état, gouvernement, administration 4.1. Rôles et spécificité de l administration Objectifs fixés par des externes Absence de rentabilité Pas de concurrence Complexité des tâches Contrôle politique Mais aussi Participation des fonctionnaires aux processus de décisions politiques Contrôle partisan des nominations et des carrières Implication des fonctionnaires dans la vie politique Statut du fonctionnaire Les différences Environnement : marchés vs. administrés, rentabilité vs. service universel Produits/services : fournis par l état parce que le secteur privé ne le fait pas Attente de traitement égaux, responsables et éthiques Aspects coercitifs/punition (on pensera à la police, aux impôts, etc.) Les objectifs et les critères de performance sont différents L autorité et les moyens de pression sur les employés sont différents Turn-over des manager en fonction des élections Niveau de salaires et bonus Qui sont les managers publics? Dans l OCDE, en large majorité des juristes. En Allemagne principalement des politiciens En France des Enarques En Suisse des p(i)mps? Camille-Angelo Aglione 8 17

9 5. Management stratégique Définition des missions et de la vision. Analyse de la concurrence de marché. Gestion du risque. Gestion du changement L approche traditionnelle Segmentation en domaines d activités stratégiques (DAS) Analyse (SWOT) Choix d une stratégie générique Arbitrage Evolution du périmètre d activité Segmentation en domaines d activités stratégiques (DAS) Lorsqu'une entreprise intervient sur plusieurs marchés, la segmentation de ses activités en DAS (segments homogènes) lui permet d'obtenir une vision synthétique de ses activités. A partir de cette meilleure compréhension de l'existant, l'entreprise est en mesure d'effectuer ces choix stratégiques et de procéder à des arbitrages en terme d'allocation de ressources. Les DAS sont définis en terme de couples produits/marchés caractérisés par un certain nombre de points communs (fournisseurs, concurrents, consommateurs, technologies, etc.). Il s'agit avant tout de définir des critères de segmentation pertinents... Il convient en particulier de différencier: les critères de segmentation marketing utilisés pour définir le marketing mix (composition de groupes de sous-groupes de consommateurs ayant des besoins différents à assouvir) les critères de segmentation stratégique qui permettent de diviser les activités de l'entreprise en segments homogènes régis par des facteurs clefs de succès identiques. Pour définir ses DAS, l'entreprise doit donc privilégier les critères de segmentation stratégiques. Analyse (SWOT) L analyse SWOT (ou matrice SWOT, de l'anglais Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités), Threats (menaces), est un outil de stratégie d'entreprise permettant de déterminer les options stratégiques envisageables au niveau d'un domaine d'activité stratégique (DAS ou SBU). Mais il existe également d autres modèles d analyse : Matrice BCG : En identifiant si un DAS coûte et s il rapporte, on évalue quels sont, dans un portefeuille d action, les produits les plus rentables ou au contraire ceux qui sont des poids morts. Matrice d Ansoff : La matrice, croisant les produits (actuels et nouveaux) et les marchés (actuels et nouveaux) de l'entreprise, permet de faciliter la prise de décision du décideur. On arrive ainsi à quatre possibilités de décisions : Si le marché est présent et le produit aussi : pénétration du marché (ou consolidation) Si le marché est présent mais que le produit est nouveau : Extension de marché Si le marché est nouveau mais le produit présent : Développement de produits Camille-Angelo Aglione 9 17

10 Si le marché est nouveau et le produit aussi : Diversification Typologie de Miles & Snow : Identifient quatre types d entreprises. Les defenders (BIC), les prospectors (3M), les analyzers (IBM) et les reactors (CineTitan). Gap analysis : Dans le domaine des affaires et de l'économie, c est un outil permettant l'évaluation des ressources d'une entreprise en comparant sa performance à son potentiel de performance. À sa base sont deux questions: Où sommes-nous? Et Où voulons-nous être? Grille d évaluation Helfer, Kalika et Orsoni : Croise différents aspect (coût, risque, ressources humaines, etc.) en ligne, avec différentes options d un même projet (en colonnes). Arbre d évaluation : Permet de déterminer la performance comptable d un portefeuille selon plusieurs options et deux possibilités : optimiste/pessimiste. Camille-Angelo Aglione 10 17

11 6. New Public Management Terme apparu dans les années 80 pour marquer un virage vers la production et la prestation de services publics, avec une approche de rationalisme économique Eléments de base Privatisation ou sous-traitance Administré = client qui paie pour un service et doit être traité comme tel Mesure de performance et évaluation Mise en place de systèmes de motivation/récompenses 6.2. Ce qui a changé et comment Elaboration de politiques publiques management Hiérarchie concurrence Obligations de moyens et procédures obligation de résultats Gestion réglementaire gestion des performances 6.3. Démarche Les idées forces La décision appartient aux politiques Le management appartient aux managers Le choix appartient aux clients Les axes de travail Réduction du coûts et/ou des effectifs Décentralisation / sous-traitance Transparence, qualité de service aux citoyens et participation Réforme financière, fiscale, législative, etc. Refonte des systèmes d information Les prérequis Définition des missions de l organisation Définition des missions (ce qui doit être fait à l interne, ce qui peut être externalisé ou sous-traité) Identification des services que le marché ne peut pas fournir Les outils Mesure des coûts Camille-Angelo Aglione 11 17

12 Analyse budgétaire Contrats de services / d objectifs et de moyens Analyse de performance (efficacité / efficiance) Comparaisons Comparaison Dans le temps Entre unité de même nature Internationales Camille-Angelo Aglione 12 17

13 7. Management des systèmes d information (SI) 7.1. Typologie Technologie Matériel Système d exploitation Stockage Réseau et communication Types de SI Opérationnels : commandes, paie, compta, production, Management opérationnel : prévisions, objectifs, indicateurs, rapports, simulation, etc. Management stratégique : prévisions à 5 ans, planification, 7.2. Méthode CoBIT (Control Objectives for Business and Related Technology) Une théorie développée dans six bouquins qui pose des règles de gouvernance des SI, avec des indicateurs et des méthodes de calcul pour permettre au manager d avoir une vision d ensemble de la situation. Le modèle CobiT se focalise sur ce que l entreprise a besoin de faire et non sur la façon dont elle doit le faire. RUP Processus unifié (PU ou UP en anglais pour Unified Process) est une méthode de prise en charge du cycle de vie d un logiciel et donc du développement, pour les logiciels orientés objets. ERP Enterprise Resource Planning Logiciel qui permet de gérer l'ensemble des processus opérationnels d'une entreprise, en intégrant l'ensemble des fonctions de cette dernière comme la gestion des ressources humaines, la gestion comptable et financière, mais aussi la vente, la distribution, l'approvisionnement, le commerce électronique. Lourds à mettre en place et pas flexible CRM La gestion de la relation client consiste à savoir cibler, à attirer et à conserver les bons clients et représente un facteur déterminant du succès de l entreprise. Pour arriver à un résultat satisfaisant, les systèmes de gestion des relations clients (customer relationship management - Camille-Angelo Aglione 13 17

14 CRM en anglais) doivent permettre aux responsables d entreprise de mieux comprendre leurs clients pour adapter et personnaliser leurs produits ou leurs services. Le CRM est envisagé comme une stratégie d entreprise où deux buts essentiels sont poursuivis : augmenter les bénéfices et accroître la satisfaction du client. Workflow Flux d'informations au sein d'une organisation, par exemple la transmission automatique de documents entre des personnes. Modélisation et gestion informatique de l'ensemble des tâches à accomplir et des différents acteurs impliqués dans la réalisation d'un processus métier. En pratique, cela décrit le circuit de validation, les tâches à accomplir entre les différents acteurs d'un processus, les délais, les modes de validation, et fournit à chacun des acteurs les informations nécessaires pour la réalisation de sa tâche. Par abus de langage, on peut appeler le dispositif logiciel qui gère le suivi tout simplement "workflow". Datawarehouse Sorte de banque de données géante qui collecte le contenu d autres banques de données. BI Pour Business Information. Il s agit en général d un logiciel qui rassemble des données statistiques de l entreprise de manière à faciliter la prise de décisions. Camille-Angelo Aglione 14 17

15 8. Gouvernance et alignement stratégique Chez la plupart de ceux qui, au sein du secteur public comme au sein du secteur privé, emploient le terme de gouvernance, celui-ci désigne avant tout un mouvement de «décentrement» de la prise de décision, avec une multiplication des lieux et des acteurs impliqués dans cette décision. Il renvoie à la mise en place de nouveaux modes de régulation plus souples, fondés sur le partenariat entre différents acteurs Alignement des processus En fait on peut aligner la stratégie et les processus IT. Cela revient à : (1) établir une stratégie d entreprise, (2) fixer des objectifs pour les SI, (3) adapter les structures de l entreprise aux SI ainsi développés, (4) établir un bilan et éventuellement revenir au point 1 pour des ajustements. Matrice RACI La matrice RACI permet de définir les rôles et responsabilités dans un service ou sur un projet. Responsability, Accountable, Consulted, Informed ou Réalise, Autorité, Consulté, Informé La matrice RACI présente des activités en ligne et des rôles en colonne comme dans l exemple ci-dessous. Dans chaque cellule du tableau, on indique la responsabilité du rôle pour l activité en utilisant les lettres du RACI. Pour plus de pérennité, il est conseillé d utiliser des libellés génériques de fonction pour qualifier les rôles plutôt que des noms de personnes. ValIT Tout comme CoBIT, ValIT est une une théorie qui permet aux managers de tirer des avantages économiques de leurs investissements dans les SI en mettant en place un cadre de gouvernance. Lien avec CoBIT : Dans sa dernière mouture, CoBIT intègre ValIT. ValIT se focalise sur les questions d investissement (est-ce que l on fait les bonnes choses?) et la réalisation de bénéfices (en tire-t-on des bénéfices?), alors que CoBIT se focalise sur l exécution (est-ce qu on les retire bien et de la bonne manière). Camille-Angelo Aglione 15 17

16 Introduction 9. Budget, contrôle de gestion et performance! Triangle 9.1. de Triangle la performance de la performance 9.2. Différence entre efficacité et efficiance IDHEAP Diapositive 3 Efficacité : Rapport entre le résultat obtenu et l objectif à atteindre Efficience : Rapport entre le résultat obtenu et les moyens engagés 9.3. Inputs, Outputs, Outcomes Inputs : Dépenses publiques Outputs : Produits, prestations Introduction Outcomes : Impacts, atteinte des objectifs 9.4. Quelques modèles de contrôle de gestion et performance! Efficacité Management Rapport entre le par résultat objectif obtenu (MBO) et l objectif à atteindre Se fonde sur l'attribution à chaque employé d'objectifs pour ensuite les comparer et guider leur performance par rapport aux objectifs qui leurs ont été assignés. Vise à accroître la! Efficience performance de l'organisation en croisant les buts organisationnels avec les objectifs des collaborateurs Rapport entre le dans résultat toute obtenu l'organisation. et les moyens Dans engagés le meilleur des cas, les employés reçoivent une forte stimulation pour fixer leurs objectifs, les fenêtres de temps pour leur réalisation, etc. Le MBO inclut la traçabilité continue des processus et feedback de fournir pour atteindre les objectifs. Zero-Based Budgeting Plutôt que de toujours partir du budget précédent pour évaluer le budget suivant, on repart chaque année à zéro. IDHEAP Diapositive 4 Avantages : Allocation des ressources alignée avec les besoins. On repère plus facilement les budgets «gonflés». Utile pour les services de l administration dont le résultat est difficile à évaluer. Identifie les possibilités d externalisation. Elimine certains gaspillages. Camille-Angelo Aglione

17 Désavantages : La R&D est menacée (dur de justifier tous les investissements). On compte beaucoup sur l honnêteté des dirigeants (qui évaluent le budget). Marche difficilement dans les grosses structures. Total Quality Management (TQM) Démarche de gestion de la qualité dont l'objectif est l'obtention d'une très large mobilisation et implication de toute l'entreprise pour parvenir à une qualité parfaite en réduisant au maximum les gaspillages et en améliorant en permanence les éléments de sorties (outputs). Cette démarche repose sur ISO 9004, norme qui sert de document explicatif à la norme ISO Camille-Angelo Aglione 17 17

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE LE MANAGEMENT STRATEGIQUE I. Introduction au management stratégique... 2 A. Cas de l entreprise Dell... 2 B. Définitions... 2 C. Les décisions stratégiques... 2 D. Processus d élaboration... 3 E. Impact

Plus en détail

Economie et organisation d entreprises

Economie et organisation d entreprises Economie et organisation d entreprises 0. Introduction générale 1. Définition et diversité d entreprises 2. L environnement des entreprises 3. Les fonctions de l entreprise 4. L organisation des entreprises

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Composition à partir d'un dossier portant sur les éléments généraux du droit et sur le droit des affaires

Composition à partir d'un dossier portant sur les éléments généraux du droit et sur le droit des affaires Concours externe de l agrégation du second degré Section économie et gestion Programme de la session 2013 Les candidats à l'agrégation externe d économie et gestion ont le choix entre cinq options : -

Plus en détail

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5 Table des matières Sommaire.................................................................. v Avant-propos et remerciements............................................. 1 Note du traducteur.....................................................

Plus en détail

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1) 0rientations générales L enseignement de «management et sciences de gestion» intègre des approches

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

Historique : Mintzberg a fait la synthèse de ce courant en proposant une typologie et une représentation originales des formes structurelles.

Historique : Mintzberg a fait la synthèse de ce courant en proposant une typologie et une représentation originales des formes structurelles. Historique : Pendant longtemps, hégémonie des structures formelles (relations officielles et prescrites entre les membres de l'organisation) : prescriptions de Fayol et de Taylor préconisant la structure

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Nos Solutions Conseil en Stratégie et Management Ce qui nous distingue Domaines d Intervention Nos Solutions Diagnostique stratégique et analyses de marchés. Planification stratégique et études prospectives.

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

Atelier A06. Comment intégrer la gestion des risques à la stratégie de l entreprise

Atelier A06. Comment intégrer la gestion des risques à la stratégie de l entreprise Atelier A06 Comment intégrer la gestion des risques à la stratégie de l entreprise 1 Atelier A06 Intervenants Olivier Sorba Directeur Risque & Contrôle Interne Gilles Proust Associé & co-fondateur Intervenant

Plus en détail

ITIL V3. Stratégie des services - Processus

ITIL V3. Stratégie des services - Processus ITIL V3 Stratégie des services - Processus Création : juillet 2011 Mise à jour : Juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

Programme IMPACT BOUSSOLE

Programme IMPACT BOUSSOLE Prendre le temps de réfléchir au long terme lorsqu on est pris dans la gestion de son organisation au quotidien n est pas chose aisée. Il faut pourtant s assurer que la stratégie de développement soit

Plus en détail

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins Durée : Minimum 14h Maximum 182h (Ce choix permet de valider 10% du Titre de niveau II «chef d entreprise développeur

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Sommaire Organisation et fonctionnement de l'entreprise... 1 Les principales fonctions de l entreprise... 2 La notion de structure... 3 Caractéristiques d

Plus en détail

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2 Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle Introduction 2 La démarche prévisionnelle : Prépare l entreprise à exploiter les atouts et affronter les difficultés qu elle rencontrera dans l avenir. Comporte

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Le pilotage de la performance... 17 I. Du contrôle au pilotage de la performance... 17 A. Le contrôle de gestion traditionnel... 17 B. Le pilotage de la performance... 19

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Le marketing stratégique Chapitre 3 Yohan Bernard Les 3 niveaux de la stratégie Politique générale Couverture géographique Diversité de l offre Allocation des ressources entre les activités Stratégie corporate

Plus en détail

Structure organisationnelle. Catherine VOYNNET FOURBOUL

Structure organisationnelle. Catherine VOYNNET FOURBOUL Structure organisationnelle Catherine VOYNNET FOURBOUL Bibliographie Mintzberg H., The Structuring of Organizations, Englewood Cliffs, N. J., Prentice-Hall,1979 Desreumaux A., Structures d'entreprise,

Plus en détail

1. Description de la formation

1. Description de la formation EN PARTENARIAT AVEC ITIL France Objectifs de la formation - Comprendre les principes des 5 processus de la stratégie des services afin d'initier une démarche ITIL au sein d'une entreprise 1. Description

Plus en détail

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Le CIGREF, dans son livre blanc de 2002, précise que «l alignement stratégique de l organisation sur le métier est le fait de mettre en

Plus en détail

Audit interne et création de valeur

Audit interne et création de valeur Audit interne et création de valeur Jean-Pierre Hottin Yves Grimaud Paul le Nail *connectedthinking 26 novembre 2008 Agenda Introduction Les clefs de la transformation de l audit interne Plan d audit et

Plus en détail

Épreuve n 11 : contrôle de gestion

Épreuve n 11 : contrôle de gestion Épreuve n 11 : contrôle de gestion Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou un ou plusieurs excercices et/ou une ou plusieurs questions. Durée : 4 heures.

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Partie 1 : Introduction

Partie 1 : Introduction Objectifs de la formation L'intérêt des organisations informatiques pour les meilleures pratiques ITIL est maintenant prouvé au niveau mondial. Outre l'accent mis sur l'alignement de l'informatique sur

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction. 1 Le management face aux défis du XXI e siècle Julie Tixier C HAPITR E

TABLE DES MATIÈRES. Introduction. 1 Le management face aux défis du XXI e siècle Julie Tixier C HAPITR E TABLE DES MATIÈRES Introduction C HAPITR E 1 Le management face aux défis du XXI e siècle Julie Tixier I. L évolution de l environnement de l entreprise... 17 A. Entre le local et le global : la gestion

Plus en détail

BI2B est un cabinet de conseil expert en Corporate Performance Management QUI SOMMES-NOUS?

BI2B est un cabinet de conseil expert en Corporate Performance Management QUI SOMMES-NOUS? SOMMAIRE Qui sommes nous? page 3 Notre offre : Le CPM, Corporate Performance Management page 4 Business Planning & Forecasting page 5 Business Intelligence page 6 Business Process Management page 7 Nos

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION PARTIE I : INTRODUCTION AU CONTROLE DE GESTION. Chapitre 1 : Planification et budgétisation

CONTROLE DE GESTION PARTIE I : INTRODUCTION AU CONTROLE DE GESTION. Chapitre 1 : Planification et budgétisation CONTROLE DE GESTION PARTIE I : INTRODUCTION AU CONTROLE DE GESTION Chapitre 1 : Planification et budgétisation Section 1 - LE CONCEPT DE CONTRÔLE DE GESTION 1. Définitions (1) "Le contrôle de gestion...

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Les stratégies sont globales ou de domaine. Les stratégies globales

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

PROGRAMME MBA pour cadres en exercice. Description des activités pédagogiques

PROGRAMME MBA pour cadres en exercice. Description des activités pédagogiques PROGRAMME MBA pour cadres en exercice Description des activités pédagogiques Direction du programme, Avril 2007 DESCRIPTION DES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES VOLET 1 EBA 701 Structures et système organisationnels

Plus en détail

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES Améliorer les coûts de revient de votre outil industriel CODE P2 Chef d entreprise Responsable administratif et financier Personnel chargé de calcul de revient Comprendre les fondements de la comptabilité

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Document1 - Un SI est composé de 2 sous-systèmes : Document2 Les ERP Un point sur l ERP Gaëlle Maindron

Document1 - Un SI est composé de 2 sous-systèmes : Document2 Les ERP Un point sur l ERP Gaëlle Maindron Document1 - Un SI est composé de 2 sous-systèmes : Document2 Les ERP Un point sur l ERP Gaëlle Maindron Définir l Entreprise Resources Planning mieux connu sous le nom d ERP Cette solution informatique

Plus en détail

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Sébastien Pasquet, Responsable de missions Le CRM (Customer Relationship Management) s est développé depuis 10 ans essentiellement par l intégration

Plus en détail

Système d Information

Système d Information 1 sur 9 Brandicourt sylvain formateur Unix,apache,Algorithme,C,Html,Css,Php,Gestion de projet,méthode Agile... sylvainbrandicourt@gmail.com Système d Information Architecture Technique Architecture Logiciel

Plus en détail

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing Présentation : Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING PROGRAMME : INITIATION AU MARKETING (env. 2 jours) Le marketing : pour quoi faire? Le marketing (on utilise

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE

LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE Une fois les objectifs fixés pour son équipe, le manageur doit définir une stratégie et mettre en place un plan d actions. Outil de prévision et de planification, ce

Plus en détail

Les indicateurs de Performance. François GUILLAUME, Chef de marché SIRH TALENTIA SOFTWARE

Les indicateurs de Performance. François GUILLAUME, Chef de marché SIRH TALENTIA SOFTWARE Les indicateurs de Performance François GUILLAUME, Chef de marché SIRH TALENTIA SOFTWARE La préoccupation des RH, Leur mission Pour débuter La «performance RH» est un des sujets favoris des DRH français

Plus en détail

Performance Management Budgeting & Financial Analysis: A necessary Evil!

Performance Management Budgeting & Financial Analysis: A necessary Evil! Performance Management Budgeting & Financial Analysis: A necessary Evil! Cabinet de conseil exclusivement positionné sur la mise en œuvre de solutions logicielles de pilotage de la performance : tableaux

Plus en détail

Management Development International Institute

Management Development International Institute Comprendre l'environnement et élaborer la stratégie Connaître et utiliser les principaux outils et méthodes d'analyse stratégique et de prospective, Comprendre et évaluer le contexte culturel, économique

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

Présentation GRILOG. Février 2013

Présentation GRILOG. Février 2013 Présentation GRILOG Février 2013 Sujet / Agenda Comment maximiser ses performances commerciales et services à l aide d un CRM métier Editeur/intégrateur? Agenda: La filière de l édition de logiciel : Les

Plus en détail

IT Gouvernance. Plan. Définition. IT gouvernance pourquoi? But et enjeux. Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance

IT Gouvernance. Plan. Définition. IT gouvernance pourquoi? But et enjeux. Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance IT Gouvernance M2 : ACSI / SID 1 Plan Définition IT gouvernance pourquoi? But et enjeux Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance Les problèmes rencontrés Conclusion M2 : ACSI / SID 2 1

Plus en détail

Business Plan Méthodologie PricewaterhouseCoopers. David Hodder Laurent Vanat

Business Plan Méthodologie PricewaterhouseCoopers. David Hodder Laurent Vanat Business Plan Méthodologie PricewaterhouseCoopers David Hodder Laurent Vanat L'approche du Business Plan développée par PricewaterhouseCoopers se veut d'offrir une solution simple et facile à la préparation

Plus en détail

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 7 Management. 2 e ÉDITION. Jean-François Soutenain Christophe Torset.

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 7 Management. 2 e ÉDITION. Jean-François Soutenain Christophe Torset. LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DCG 7 Management 2 e ÉDITION Jean-François Soutenain Christophe Torset Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie

Plus en détail

LES CLÉS DE L ÉQUITÉ

LES CLÉS DE L ÉQUITÉ Jean-Marie PERETTI LES CLÉS DE L ÉQUITÉ Enjeu managérial Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3057-9 AVANT-PROPOS...XIII INTRODUCTION... XVII Partie I LES ENJEUX DE L ÉQUITÉ CHAPITRE 1 Le sentiment

Plus en détail

Formation - Manager les projets de la DSI

Formation - Manager les projets de la DSI QUALIPSO Formation - Manager les projets de la DSI 4 x 2 jours + 2 jours de bilan Instaurer le PMO pour le support réactif des chefs de projet et l arbitrage et l équilibrage de portefeuille de projets

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Un cadre de référence intégré Val IT - CobiT Risk IT

Un cadre de référence intégré Val IT - CobiT Risk IT IGSI Symposium 2009 Les systèmes d information et les risques d entreprises Un cadre de référence intégré Val IT - CobiT Risk IT Création de valeur Maîtrise des risques Utilisation optimale/responsable

Plus en détail

Introduction Définition de la notion de stratégie

Introduction Définition de la notion de stratégie Introduction Définition de la notion de stratégie Les origines multiples Stratégie militaire et stratégie d entreprise Analyse stratégique et analyse économique Stratégie et histoire des entreprises Stratégie

Plus en détail

STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING

STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING Corporate : Niveaux de la stratégie Niveau global, concerne le groupe dans son ensemble Domaine d activité stratégique (DAS) : Concerne un marché particulier Fonctionnel

Plus en détail

Formation - Manager les projets de la DSI

Formation - Manager les projets de la DSI QUALIPSO Formation - Manager les projets de la DSI 4 x 2 jours + 2 jours de bilan Instaurer le PMO pour le support réactif des chefs de projet et l arbitrage et l équilibrage de portefeuille de projets

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP METHODES & CONCEPTS POUR UNE INGENIERIE INNOVANTE Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat Département INFORMATIQUE www.enim.ac.ma MANAGEMENT

Plus en détail

Formation Gérer le portefeuille de projets stratégiques de la DSI & Conduire le changement (5 + 1 jours)

Formation Gérer le portefeuille de projets stratégiques de la DSI & Conduire le changement (5 + 1 jours) QUALIPSO Formation Gérer le portefeuille de projets stratégiques de la DSI & Conduire le changement (5 + 1 jours) Formation-action de 6 jours + 3 mois d assistance à distance offerts Coaching individuel

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

La GPEC : Une opportunité en temps de crise

La GPEC : Une opportunité en temps de crise La GPEC : Une opportunité en temps de crise Présentation issue de l atelier Campus merlane du 28/03/2013 Petit historique Un effet de mode Une connotation PSE Une volonté d exhaustivité des outils Un exercice

Plus en détail

Gestion et management de projet - Introduction - 1 -

Gestion et management de projet - Introduction - 1 - I Gestion et management de projet - Introduction - 1 - Définition du projet et de la gestion de projets. I-1 Actualité de la gestion de projet ancien ; extension et modification des projets depuis 30 ans

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de :

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : «Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : Pour écouter le webinaire : - Choisissez le mode Téléphone ou

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

Intelligence Economique - Business Intelligence

Intelligence Economique - Business Intelligence Intelligence Economique - Business Intelligence Notion de Business Intelligence Dès qu'il y a une entreprise, il y a implicitement intelligence économique (tout comme il y a du marketing) : quelle produit

Plus en détail

EXTRAIT. Les apports du BPM (gestion des processus métier) Le CXP, 2009 1

EXTRAIT. Les apports du BPM (gestion des processus métier) Le CXP, 2009 1 EXTRAIT EXTRAIT Les apports du BPM (gestion des processus métier) Le CXP, 2009 1 Le CXP, 2009 1 PRESENTATION DE L ETUDE ANALYSER LES OFFRES I RÉDIGER LE CAHIER DES CHARGES I APPROFONDIR LE DOMAINE I COMPRENDRE

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'information

Urbanisation des Systèmes d'information Urbanisation des Systèmes d'information Les Audits de Systèmes d Information et leurs méthodes 1 Gouvernance de Système d Information Trois standards de référence pour trois processus du Système d Information

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI)

Management des Systèmes d information (SI) ENGDE - DSCG 2 - Formation initiale Préparation au concours 2015 - UE5 Management des Systèmes d information (SI) S6 - Audit et Gouvernance Yves MEISTERMANN Rappel : Sommaire de l UE5 4. Gestion de la

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? Introduction Pourquoi ce livre? La gestion de projet est un processus à la fois courant et complexe de nos organisations. Courant car la culture du travail en «mode projet» fait partie du vocabulaire et

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

La stratégie de diversification : tentative de clarification

La stratégie de diversification : tentative de clarification La stratégie de diversification : tentative de clarification Par Djamel Fellag (Lycée Robert Schuman Metz) La question des stratégies corporate concernant le développement des entreprises est une question

Plus en détail

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude *connectedthinking Démarche de notre étude et profil de notre panel Slide 2 Une étude présentant le panorama des pratiques

Plus en détail

Montréal. New York. Les fournisseurs et utilisateurs des technologies de l'information et de communication

Montréal. New York. Les fournisseurs et utilisateurs des technologies de l'information et de communication BPM: état de l art Qui sommes-nous? PAC en bref Stockholm Une société européenne indépendante De notoriété internationale Reconnue par tous les acteurs du marché Offrant une grande variété de prestations

Plus en détail

Marketing. + de 20 fiches de cours + de 200 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT

Marketing. + de 20 fiches de cours + de 200 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Marketing Claire Roederer Inès Gicquel 2 e ÉDITION L essentiel + de 20 fiches de cours + de 200 QCM commentés + de 40 exercices corrigés Sommaire Mode d emploi.........................................................

Plus en détail

La gestion opérationnelle de l information commerciale

La gestion opérationnelle de l information commerciale La gestion opérationnelle de l information commerciale La maîtrise du Process Commercial Du ciblage à la commande avec les solutions PREMIDATA PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56

Plus en détail

CHARTE ACTION LOGEMENT SUR :

CHARTE ACTION LOGEMENT SUR : CHARTE ACTION LOGEMENT SUR : LA GESTION DES RISQUES LE CONTROLE INTERNE L AUDIT INTERNE Validée par le Conseil de surveillance du 18 septembre 2013 1/22 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LE CADRE DE REFERENCE...

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II Sommaire 1.Les Tourelles en quelques mots... 2 2. Le CNAM en quelques mots... 3 3. Objectifs de la formation... 4 4. Poursuites

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II Sommaire 1.Les Tourelles en quelques mots... 2 2. Le CNAM en quelques mots... 3 3. Objectifs de la formation... 4 4. Poursuites

Plus en détail