BILAN ÉCONOMIQUE 2013 PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN ÉCONOMIQUE 2013 PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ"

Transcription

1 PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ

2 PRÉAMBULE Un bilan enrichi. Approfondir les points essentiels ou les changements survenus en 2013 : la perception des prix, l impact du Made In, la Digital Mum. 2

3 Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin 3

4 SOMMAIRE ❶ ❷ ❸ ❹ Les points marquants de l année La consommation Soldes et Promotions, Focus sur la perception des prix La structure de la distribution ❺ ❻ Commerce extérieur et Focus sur la perception du Made In par la consommatrice Internet et Focus sur la Digital Mum Bilan et perspectives

5 LES POINTS MARQUANTS 2013 : Contrôle des dépenses de PAPF cmoins mais mieux c10,9 milliards d euros Montant accordé par les Françaises à leurs achats de PAP (-0,7% vs 2012). Recul du nombre d articles achetés et hausse des prix : +3,1%. 5

6 LES POINTS MARQUANTS c Acheter moins de vêtements qui durent plus longtemps. c Une femme à la recherche de valeurs sûres (manteaux, tailleurs ). cle prix : un enjeu majeur. 6

7 LA CONSOMMATION BUDGETS DE PAPF PAR FEMME ET PAR ÂGE 2013 : 392 euros, c est le budget moyen d une femme pour ses achats de PAPF. Pour rappel : 397 en 2012, 410 en 2011 et 421 en /24 ans : 550, grandes consommatrices de mode. 22,9% des dépenses de PAPF sont réalisées par cette tranche d âge, elles représentent 16,3% de la population féminine. 7

8 LA CONSOMMATION Budget moyen par femme et par âge en 2013* * : année 2013 estimée - SOURCE IFM 8

9 LA CONSOMMATION 25/44 ans : près de 365 euros en 2013, un chiffre inférieur de 6,9% au budget moyen des Françaises. 45/54 ans : 408 euros 55/64 ans : 429 euros Après 65 ans : sous-consommatrices de PAPF, elles représentent 23,5% de la population féminine mais seulement 16,8% des sommes dépensées. 9

10 LA CONSOMMATION CONSOMMATION PAR CATÉGORIE DE PRODUITS 2013 : Retour de la femme urbaine : hausse des tailleurs, manteaux, vestes et blazers. Les vestes et blazers font leur grand retour : +24,8% en volume vs +4,8% en Les manteaux reviennent sur le devant de la scène : +7,9% en 2013 (essoufflement de la doudoune +8,7% en 2013 après +60% en 2012). 10

11 LA CONSOMMATION La nouvelle séduction : le tailleur jupe/pantalon +3,1% en 2013, après 5,8% en Les robes et les jupes diminuent : -2,6% et -14,7%. Le jean ne séduit plus : -21,8% en 2013 après -18,8% en

12 LA CONSOMMATION Répartition de la consommation en valeur (pièces de dessus) 2013* * : année 2013 estimée - SOURCE IFM 12

13 LA CONSOMMATION Pour les petites pièces de dessus, un trio gagnant : T-shirts (38,6%), pull-overs/gilets (22,7%), blouses/chemisiers (10,5%) c71,8% des achats de petites pièces de dessus en volume. Marché des petites pièces de dessus affecté par les hausse des prix : +3,5% en 2013, permet de limiter le recul du CA. 13

14 LA CONSOMMATION Répartition de la consommation en valeur (pièces de dessus) 2013* * : année 2013 estimée - SOURCE IFM 14

15 SOLDES ET PROMOTIONS 30 % SOLDES 50 % 70 % Nouveau record : les soldes et promotions représentent 41,2% du CA du PAPF 1/3 des femmes recherche des prix réduits pour s acheter des vêtements : 33% vs 27% en ,1 points en ,2 points en Depuis 2011, accélération de la montée en puissance des prix barrés. 15

16 SOLDES ET PROMOTIONS Soldes et promotions de prêt à porter féminin, femmes de 13 ans et plus SOURCE IFM 16

17 PERCEPTION 8Focus DES PRIX Préambule Enquête réalisée par GfK en octobre interviewées représentatives de la population française. 17

18 PERCEPTION 8Focus DES PRIX Thème de l enquête Focus sur la perception de l évolution des prix par les consommatrices. 18

19 PERCEPTION 8Focus DES PRIX c En 2013 Près d 1/4 des femmes déclare avoir acheté des vêtements plus chers que d habitude (12% en 2010). cce sont surtout les 25/54 ans qui ont modifié leur façon d acheter. 19

20 PERCEPTION 8Focus DES PRIX c Les femmes actives ont le plus évolué : 7% en 2010 affirmaient acheter des vêtements plus chers que d habitude. 22% en c Les femmes non actives sont plus stables dans leur comportement. 20

21 PERCEPTION 8Focus DES PRIX Vous diriez qu'en 2013 vous avez acheté pour vous... 21

22 PERCEPTION 8Focus DES PRIX 22

23 PERCEPTION 8Focus DES PRIX Les achats malins Rappel : 41,2% des achats de PAPF en soldes et promotions. c Les femmes recherchent un meilleur niveau de qualité et utilisent les soldes et promotions pour amplifier cette quête du «mieux» dans le cadre de budgets contraints. 23

24 PERCEPTION 8Focus DES PRIX Dans laquelle de ces affirmations vous reconnaissez-vous le mieux : 24

25 PERCEPTION 8Focus DES PRIX c Notion de prix dans l habillement totalement brouillée c Difficulté à apprécier un prix «juste» dans l habillement c Toutes générations confondues c En 2013, 70% d entre elles sont d accord avec l affirmation : «les prix dans l habillement ne veulent plus rien dire» 25

26 PERCEPTION 8Focus DES PRIX Pour l affirmation suivante, ditesmoi si vous êtes tout à fait d'accord plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas du tout d'accord : Pour l'affirmation suivante, ditesmoi si vous êtes tout à fait d'accord plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas du tout d'accord : Total des réponses tout à fait d'accord et plutôt d'accord 26

27 PERCEPTION 8Focus DES PRIX Conclusion : MOINS MAIS MIEUX En 2013, les femmes, et surtout les 25/54 ans, déclarent acheter moins de pièces à un prix plus élevé. Preuve d un retournement certain des comportements pour des vêtements à haute valeur ajoutée (qualité, créativité, finitions). 27

28 PERCEPTION 8Focus DES PRIX Les soldes et autres promotions leur permettent d acheter à un meilleur niveau de qualité. MAIS La multiplication des soldes, promotions et autres ventes privées brouillent la notion de prix juste et provoquent des doutes sur la réalité économique du prix initial des vêtements. 28

29 PERCEPTION 8Focus DES PRIX créenchanter l acte d achat ctravailler sur la valeur créative du vêtement ctravailler sur un calendrier commercial cohérent 29

30 LES CIRCUITS DE DISTRIBUTION Trio de tête inchangé Chaînes spécialisées : n 1 avec 34,2% des sommes dépensées (+0,7 point vs 2012) Multimarques : n 2 avec 19,6% des sommes dépensées (-0,5 point vs 2012) GSS Grand Diffusion : n 3 avec 10,3% des sommes dépensées (+0,2 point vs 2012) 30

31 LES CIRCUITS DE DISTRIBUTION VAD : n 4 avec 9,6% des sommes dépensées (+0,2 point vs 2012) Grands Magasins : n 5 avec 6% des sommes dépensées (+0,2 point vs 2012) Autres circuits : n 6 avec 5,9% des sommes dépensées (0,1 point vs 2012) Les pure-players représentent 2,1% du marché du PAPF en valeur. 31

32 LES CIRCUITS DE DISTRIBUTION Grande distribution alimentaire : n 7 avec 5,7% des sommes dépensées (-0,1 point vs 2012) Magasins de sport : n 8 avec 4,7% des sommes dépensées (-0,2 point vs 2012) Magasins populaires : n 9 avec 1,6% des sommes dépensées (idem en 2012) 32

33 LES CIRCUITS DE DISTRIBUTION Prêt à porter féminin : parts de marché des circuits en valeur 33

34 COMMERCE EXTÉRIEUR EXPORTATIONS +5,4% pour la 4 e année consécutive, les exportations progressent UE à 28 : 1 er débouché des entreprises à 49,4% 2 e année consécutive que l UE n est plus majoritaire 34

35 COMMERCE EXTÉRIEUR EXPORTATIONS Top 10 des pays clients : ➊ Chine + Hong Kong ❷ Etats-Unis ❸ Allemagne ❹ Italie ❺ Espagne ❻ Royaume-Uni ❼ Belgique ❽ Japon ❾ Suisse ❿ Russie 35

36 COMMERCE EXTÉRIEUR EXPORTATIONS 5 pays membres de l UE sont classés dans le top 10 des pays clients de la France : Allemagne : +18,7% Italie : +2,6% Espagne : -3,5% Royaume-Uni : +5,2% Belgique : +6,7% 36

37 COMMERCE EXTÉRIEUR EXPORTATIONS Grand Export, destination gagnante d50,6% des exportations 1 er client de la France pour la 2 e année consécutive : Chine+Hong Kong : d11,4% (+27,9% vs 2012) 37

38 COMMERCE EXTÉRIEUR EXPORTATIONS Depuis 4 ans, les exportations en direction de Hong Kong affichent une grande progression +32,2% en 2013, +27% en 2012 Idem pour la Chine : +20,8% en 2013, +58,5% en 2012 Autres clients de la France hors UE : Etats-Unis : 8,9%, Japon : 6% 38

39 COMMERCE EXTÉRIEUR EXPORTATIONS Les Etats-Unis enregistrent une 4 e année de progression : +5,9% en 2013 après +27% en 2012 Le Japon, après une année 2012 en rattrapage de +17,6% affiche +1% en 2013 La Russie : Repli sensible après 2 années de hausse, idem pour la Suisse 39

40 COMMERCE EXTÉRIEUR EXPORTATIONS Prêt à porter féminin : principaux pays clients de la france en valeur 40

41 COMMERCE EXTÉRIEUR IMPORTATIONS Après une année de repli (-3,3% en 2012), les importations françaises se redressent : +2,6% en Asie : 55,8% mais en léger retrait de -0,3 point. Chine : 1er fournisseur avec 37,8% (+1,4% en valeur vs 2012). 41

42 COMMERCE EXTÉRIEUR IMPORTATIONS Top 10 des pays fournisseurs : ➊ Chine ❷ Italie ❸ Maroc ❹ Inde ❺ Bangladesh ❻ Turquie ❼ Tunisie ❽ Allemagne ❾ Vietnam ❿ Roumanie 42

43 COMMERCE EXTÉRIEUR IMPORTATIONS Fournisseurs en Asie : Bangladesh : 5 e pays fournisseur, +31%. Vietnam : 9 e pays fournisseur, +28,1%. Sourcing de proximité : Légère préférence de la France pour l UE à 28 : 22,8% des montants importés, +0,7 point. 43

44 COMMERCE EXTÉRIEUR IMPORTATIONS 44

45 COMMERCE EXTÉRIEUR IMPORTATIONS Italie : 8,9% (+8,6 %) Allemagne : 2,4% (+6,4%) Roumanie : 2% (+3,3%) Maroc : 3 e fournisseur avec 7,1% (+1,4%) Turquie : 6 e fournisseur avec 4,8% (+1,5%) Tunisie : 4,5% (-2,1%) 45

46 PERCEPTION 8Focus DU MADE IN L étiquetage cen 2013, 68% des Françaises déclarent lire les étiquettes (76% en 2010). c Plus on avance en âge, plus on lit les étiquettes des vêtements. c 45% des 15/24 ans lisent les informations portées sur les étiquettes. 46

47 PERCEPTION 8Focus DU MADE IN Pour l affirmation suivante, dites-moi si vous êtes tout à fait d'accord plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas du tout d'accord Pour l'affirmation suivante, dites moi si vous êtes tout à fait d'accord plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas du tout d'accord : réponses tout à fait d'accord et plutôt d'accord 47

48 PERCEPTION 8Focus DU MADE IN MADE IN c 92% des consommatrices demandent que le pays de fabrication soit indiqué sur l étiquette. c Et ce quelles que soient les générations (de 76% pour les ans à 100% pour les ans). 48

49 PERCEPTION 8Focus DU MADE IN Pour l'affirmation suivante, dites moi si vous êtes tout à fait d'accord plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas du tout d'accord réponses tout à fait d'accord et plutôt d'accord 49

50 PERCEPTION 8Focus DU MADE IN Le MADE IN France cfort attachement des Françaises à cette fabrication avec 65% de préférence au total. 50

51 PERCEPTION 8Focus DU MADE IN Pour l'affirmation suivante, dites moi si vous êtes tout à fait d'accord plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas du tout d'accord Réponses tout à fait d'accord et plutôt d'accord 51

52 PERCEPTION 8Focus DU MADE IN cl âge est déterminant : l intérêt décroit quand l âge baisse 9 femmes sur 10 pour les + de 55 ans 7 femmes sur 10 pour les 45 /54 ans 1 femme sur 2 pour les 25/44 ans La génération des 15/24 ans est la moins sensible au Made in France : - recherche de petits prix - volumes importants 52

53 PERCEPTION 8Focus DU MADE IN c Conclusion Une grande majorité des femmes sont sensibles aux informations données, quelles que soient les générations. Le Made In est une information importante pour l ensemble des consommatrices. 53

54 INTERNET c 2013 : le transfert des achats sur la toile se poursuit avec 13% des ventes en valeur (11,8% en 2012) mais une croissance qui se ralentit à 10% (18% de progression en 2012). Les 55/64 ans s intéressent de + en + aux achats sur la toile avec une part de 13,8% en 2013 vs 7,9% en

55 INTERNET Prêt à porter féminin - Femmes 13 ans et plus - Parts des achats sur internet par tranches d âges (% des sommes dépensées en 2013) 55

56 INTERNET c La montée en puissance des «clic&mortars» : VPC en pleine concurrence, ils ne sont plus majoritaires : 41,1% en 2013 vs 52,8% en Acteurs traditionnels de la mode (réseaux de magasins) qui gagnent des PdM : 38,9% du CA du PAPF sur la toile, +3,2 points vs Pure-Players : 16,2% des ventes sur internet et 2,1% sur le marché du PAPF en 2013, +0,2 point. Les prix moyens d achats de PAPF sur internet sont inférieurs de 13% aux prix moyens du marché. Top 10 des articles de PAPF : on trouve surtout des petites pièces de dessus (blouses, chemisiers, T-shirts, pull-overs ) 56

57 FOCUS SUR LA 8Focus DIGITAL MUM cpourquoi un focus sur la Digital Mum? Leader d opinion online. Près de 30% de la population féminine. Consommatrice de mode avertie. Génératrice de CA : près de 30% du marché du PAPF. Qui est-elle? Comment la séduire? 57

58 FOCUS SUR LA 8Focus DIGITAL MUM cnée entre 1969 et ,2 millions de femmes, soit 29,5% de la population féminine (13 ans et +). Une génération qui a dû affronter un contexte difficile (crises, dépenses contraintes, chômage ). Une génération connectée et adaptée aux nouveaux modes de consommation. 58

59 FOCUS SUR LES 8Focus DIGITAL MUM Les 25/44 ans ont dépensé 3 milliards d euros en PAPF, soit 27,4% des sommes dépensées sur ce marché mais un potentiel à exploiter : c365 euros pour ses achats de PAPF, -6,9% à la moyenne. Dès 2011, la part des prix barrés dans leurs achats de PAPF était de 40%. 59

60 FOCUS SUR LES 8Focus DIGITAL MUM c Conclusion Une génération sensible et désireuse de nouveaux services (gain de temps). Une génération informée et réactive : réseaux sociaux, forums mais aussi mobile. Une génération qui aime la mode : se sent frustrée de ne pouvoir acheter + de vêtements en raison de la crise (1/4 des 25/44 ans). 60

61 PERSPECTIVES 2014 c 2007/2013 Le marché du PAPF a cédé 13,6% de sa valeur. c 2014 Pour la 7 e année, la consommation de PAPF devrait reculer de l ordre de 1,4% en valeur (PIB : +0,8% de prévision, +0,6 % consommation des ménages). 61

62 PERSPECTIVES 2014 c Les enjeux du PAPF Se distinguer par une mode créative, à haute valeur ajoutée : provoquer l envie, faire rêver. Faire la différence avec de nouveaux services. Savoir accompagner la cliente. Maîtriser les réalités cross-canal. Poursuivre le développement des marques à l international. 62

63 Direction de la Communication Contact : Constance Dubois Bilan réalisé en collaboration avec l Institut Français de la Mode, les Douanes Françaises 63

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 Jean-Pierre MOCHO, Président de la FFPAPF François-Marie GRAU, Secrétaire Général de la FFPAPF Actualités de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin Du 26 février

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE 1er semestre 2013

BILAN ECONOMIQUE 1er semestre 2013 1er semestre 2013 Intervenants : Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

Synthèse des premières données export 2013 Avec au global 62 776 hl AOP vins secs et VDN

Synthèse des premières données export 2013 Avec au global 62 776 hl AOP vins secs et VDN Synthèse des premières données export 2013 Au niveau national et à fin 2013, les exportations d AOP sont stables tant en volume qu en valeur et dans un contexte régional où les volumes globaux de vin AOP

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle ! Université d Automne 2003! Enseignants de Sciences Economiques et Sociales - Entreprises Jeudi 23 et vendredi 24 octobre 2003! Lycée Louis Le Grand! Paris «Les entreprises dans la mondialisation» Un

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE. Intervenants :

BILAN ECONOMIQUE. Intervenants : 1 er semestre 2012 Intervenants : Jean-Pierre Mocho, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

EXE BILAN - copie:mise en page 1 14/05/12 14:39 Page 1 Bi 110lan économique 2

EXE BILAN - copie:mise en page 1 14/05/12 14:39 Page 1 Bi 110lan économique 2 011 Bilan économique Éditorial 03 Présentation de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin 04 Les chiffres essentiels de 2011 05 2 Les grands points marquants de l année 2011 06 La crise et ses

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2013 Les échanges, qui avaient nettement ralenti en 2012, se replient en 2013. Le recul des exportations (-1,3 %, après +3,1 %) est marqué pour certains biens intermédiaires,

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. Analyse économique 8

Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. Analyse économique 8 ² Prêt-à-porter 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Présentation de

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE

OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE LES DERNIERS RÉSULTATS DE LA CONSOMMATION D ARTICLES D HABILLEMENT ET TEXTILES Léger recul au mois d avril Au mois d avril, les chiffres d affaires des distributeurs se sont repliés de 1,8 % en valeur,

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017

Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017 Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017 Selon l étude de conjoncture VINEXPO / The IWSR Pour la 12 ème année consécutive, VINEXPO, le

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres,

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres, Agreste Synthèses Viticulture Décembre 212 n 212/197 Décembre 212 Viticulture Synthèses n 212/197 En 212, les prix des vins sont tirés à la hausse par les marchés à l exportation En 212, la récolte viticole

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013 > Les synthèses de FranceAgriMer juin 214 numéro22 VINS COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 213 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 22 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 3 3 / Fax : +33 1 73 3 3 3 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Premier semestre 2015

Premier semestre 2015 http://lekiosque.finances.gouv.fr Amélioration du déficit liée à l'allègement de la facture énergétique Premier semestre 2015 Au premier semestre 2015, la reprise des exportations se confirme (+3,4 %,

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

Tendances du marché mondial du vin. Amérique du Sud : Le Nouvel Eldorado?

Tendances du marché mondial du vin. Amérique du Sud : Le Nouvel Eldorado? Tendances du marché mondial du vin Amérique du Sud : Tendances du marché mondial du vin.horizon 2050 QUE PRE-DISENT LES ANALYSTES? «Le centre de la demande mondiale de vin» se déplace peu à peu et s élargit

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 5 CONTACTS PRESSE Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail :

Plus en détail

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée Épreuve composée Pour la partie 3 (Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet : en développant un raisonnement ; en exploitant les documents du

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Observatoire Statistique des marchés internationaux des vins rosés

Observatoire Statistique des marchés internationaux des vins rosés Statistique des marchés internationaux des vins rosés Atelier Un Jour en Provence Lundi 17/03/2014-14h00 Michel COUDERC, CIVP Caroline BLOT, Axelle CLOAREC, FranceAgrimer Benoit BECHET, Agrex Consulting

Plus en détail

chocolat 2013 1. ZOOM SUR LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE

chocolat 2013 1. ZOOM SUR LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE étude de marché par le Syndicat du Chocolat Florence Pradier du Syndicat du Chocolat Alliance 7 est venue présenter, lors des dernières Assises des Chocolatiers Confiseurs de France, une étude sur la France

Plus en détail

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION LA POMME DE TERRE LE PRODUIT La pomme de terre est la quatrième culture vivrière du monde après le blé, le riz et le mais. Elle occupe une place importante dans les régimes alimentaires de plusieurs pays

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv.

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv. http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2015 En 2015, les exportations, qui bénéficient du raffermissement de la demande mondiale et de gains de compétitivité liés à la dépréciation de l euro, progressent

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Qu est ce qu un un pays émergent?

Qu est ce qu un un pays émergent? Séminaire de l IDDRI : Pays émergents et aide publique au développement Qu est ce qu un un pays émergent? Michel Fouquin Iddri 10 Avril 2007 Questions de définitiond Du concept de Tiers-Monde (Sauvy) après

Plus en détail

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber :

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber : Septembre 2013 N 68 Sommaire I- La France a) Export de grumes de chêne p 2 b) Export de sciages de chêne p 3 c) Export de grumes de hêtre p 4 d) Export de sciages de hêtre p 5 e) Export grumes de résineux

Plus en détail

Chiffre d affaires au 31 décembre 2008

Chiffre d affaires au 31 décembre 2008 Chiffre d affaires au Chiffre d affaires au en retrait de 3,0% à périmètre et taux Solide performance, notamment dans l activité Ciment, compte tenu de la forte dégradation du contexte macroéconomique.

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Les acheteurs à distance et en ligne en 2010

Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste et Move et Reed Exposition 19 Octobre 2010 La pénétration de la vente à distance La commande à distance

Plus en détail

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace Filière forêt-bois Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace (Source : Douane) En octobre 2014, l Agreste (service statistique du Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire

Plus en détail

Le commerce international

Le commerce international Management international Le commerce international Exposé Réalisé Par : Encadré Par : 1 Plan Introduction I. Définition de commerce international II. Les théories du commerce international III. Les effets

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre Croissance des ventes encourageante au premier trimestre CA TTC T1 2011 : + 3,9% à taux de changes courants, +2,1% à taux de changes constants + 0,6% en comparable hors essence, ajusté de l effet calendaire

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R 2 0 1 4

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R 2 0 1 4 CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 4 Reproduction interdite à des fins commerciales sauf accord exprès du Comité Francéclat.

Plus en détail

Le déficit de la balance commerciale en diminution

Le déficit de la balance commerciale en diminution Centre REGIONAL d Observation du commerce de l industrie et des services Enjeux Ile-de-France : les entreprises exportatrices s en sortent toujours mieux Dans un contexte de recul des échanges extérieurs,

Plus en détail

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française Points forts 2 BILAN TOURISME 211 UN RETOUR DE CROISSANCE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Après un premier semestre encourageant et un second plus morose, les arrivées touristiques

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Statistiques France et International

Statistiques France et International Statistiques France et International Repères statistiques 2013 données 2012 Juin 2013 0 Sommaire Première partie Statistiques France Deuxième partie Statistiques internationales 1 Périmètre de l'étude

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL NOVEMBRE 2013 COMMERCE INTERNATIONAL AQUITAINE Enquête auprès des entreprises exportatrices aquitaines LES EXPORTATEURS AQUITAINS : QUI SONTILS? Présentation de l échantillon Ce document présente une synthèse

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 2012, le commerce mondial des marchandises a augmenté de 2 pour cent en volume dans le contexte d une faible demande mondiale et d une baisse des prix. Cela est beaucoup

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 Une grande étude IPEA Vous voulez cerner le marché du meuble de salle de bains et explorer les pistes prospectives à l horizon 2020? A partir de

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Sommaire Introduction 3 Qu achètent les consommateurs en ligne américains? 4 Méthodes de paiement préférées 4 Commerce transfrontalier 5 L importance des

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013 I. ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE ET D OLIVES DE TABLE AU BRÉSIL 1. Huile d olive et huile de grignons d olive Les importations brésiliennes d huile d olive et de grignons d olive au cours

Plus en détail

Les chiffres clefs du livre et de l édition

Les chiffres clefs du livre et de l édition Les chiffres clefs du livre et de l édition Livre Paris / Forum Pro Le 17 mars 2016 L écosystème du livre Un secteur majeur au sein des industries culturelles L édition de livres: 1 er producteur de contenus

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE

LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE Mutation des comportements, nouvelles influences, LLC vous livre ses premières analyses sur votre univers. JUIN2010 Une Étude LittlelessConversation AgenceConseilenCommunication

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2013-14

Marchés à la production vrac 2013-14 Avril Marchés à la production vrac - / Volumes cumulés depuis le début de la campagne* Rouges Rosés Blancs cépage cépages (-%) (-9%) (-%) (-8%) (-6%) (-9%) (+7%) (-9%) (+%) (+%) (+%) (+9%) France AOC /

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE

RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE Publication 2011 Chiffres 2010 CHIFFRES CLES DE LA MAROQUINERIE STRUCTURES REGIONALES IMPORTATIONS / EXPORTATIONS Fédération Française de la Maroquinerie 16 rue Martel

Plus en détail

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer.

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Communiqué de presse Croix, le 31 août 2015 Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Hausse du chiffre d affaires HT consolidé : 26,9 milliards d euros, +3,4

Plus en détail

L ÎLE MAURICE. Les relations commerciales de la Belgique avec

L ÎLE MAURICE. Les relations commerciales de la Belgique avec Les relations commerciales de la Belgique avec L ÎLE MAURICE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Le déclin de l industrie en France

Le déclin de l industrie en France Le déclin de l industrie en France Le but de ce dossier pédagogique est de comprendre les causes de la désindustrialisation en France. Il faut distinguer quatre phénomènes : i) les gains de productivité,

Plus en détail

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Enquête 2015 Réalisation : ACTEL Données source : Direction régionale des douanes Ile-de-France Ouest 1 Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Plus en détail

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015 Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes Vendredi 13 février 2015 Bilan et perspectives de l hôtellerie en France Progresser dans des environnements complexes 1. Bilan

Plus en détail

CECI N EST PAS UNE REPRISE

CECI N EST PAS UNE REPRISE Novembre 2013. 15.681 S I G N E S CECI N EST PAS UNE REPRISE Bonfond Olivier Le bout du tunnel? Depuis quelques mois, en Belgique mais aussi en France et dans quelques autres pays européens, les dirigeants

Plus en détail