I. PRÉAMBULE... 3 II. PROGRAMME FONCTIONNEL... 4 A. Présentation de l opération :... 4

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. PRÉAMBULE... 3 II. PROGRAMME FONCTIONNEL... 4 A. Présentation de l opération :... 4"

Transcription

1 PROGRAMME

2 I. PRÉAMBULE... 3 II. PROGRAMME FONCTIONNEL... 4 A. Présentation de l opération : Les acteurs : Contenu et objectifs : Objectifs en matière de fonctionnement : Objectifs en matière architecturale : Objectifs en matière urbaine : Contraintes :... 5 B. Présentation du site : Historique : Principaux objectifs : Principe de fonctionnement des espaces intérieurs : Programme des surfaces : C. Descriptif de l unité fonctionnelle : III. PROGRAMME TECHNIQUE A. Démarche de Qualité Environnementale - Objectifs : Généralités : Objectifs : Exigences particulières : B. Données : Réseaux : Terrain : C. Contraintes techniques : Généralités : Clos et couvert : Production de chaleur : Isolation thermique : Confort : Ventilation : Acoustique : Sécurité incendie : Sécurité anti-intrusion : Accessibilité handicapés : Electricité : Informatique : Téléphonie : Finitions : Aménagements extérieurs : Divers : D. Contraintes réglementaires : Les textes officiels Les textes techniques E. Contrôle technique : F. Conformité de l accessibilité aux personnes handicapées : IV. ANNEXES :... 18

3 I. PRÉAMBULE Le présent document constitue le programme général pour la conception du chauffage de la Mairie. Il est prévu de revoir l installation dans sa globalité (production et distribution). A ce titre, l équipe de maîtrise d œuvre devra envisager plusieurs scénarii sur le mode de chauffage envisagé. Les solutions techniques proposées devront prendre en compte la diversité des activités. Le présent document «Programme» a pour objet de permettre une consultation de concepteurs et de retenir un maître d œuvre pour la réalisation de l opération. Le programme comprend : Le programme fonctionnel qui définit les contraintes et les objectifs de l opération, ainsi que l organisation fonctionnelle des locaux. Le programme technique qui définit les contraintes techniques et le niveau des prestations attendues. Il comprend une fiche détaillée pour chaque type de local. Le projet devra intégrer le maintien en fonctionnement de l établissement pendant les travaux.

4 II. PROGRAMME FONCTIONNEL A. PRÉSENTATION DE L OPÉRATION : 1. Les acteurs : Maître d Ouvrage : Assistance à Maîtrise d'ouvrage : Monsieur Jean VAUBOURG Maire Commune de BOUXURULLES 25 Grande Rue BOUXURULLES Tél.: Agence Technique Départementale des Vosges 5, rue Gilbert EPINAL CEDEX 09 Représentée par M. Jean-Philippe CLERC Téléphone : Rôle : Assurer la conduite de l opération (suivi administratif, juridique et technique) du projet. Valider toutes les étapes du projet. Contrôleur technique : Coordonnateur SPS : Une consultation est en cours Une consultation est en cours 2. Contenu et objectifs : Le projet consiste à travailler sur l enveloppe du bâtiment Mairie (volet isolation) et sur le mode de chauffage du site. Différentes propositions techniques devront être envisagées afin d exploiter les locaux existants. Zone projet Photographie IGN Source Géoportail

5 Le projet consiste à déterminer la solution économiquement et écologiquement la plus pertinente pour la collectivité. Une solution avec une chaufferie bois sera étudiée (voir la possibilité d exploiter les locaux existant : sans extension et/ou sans construction) ; les autres solutions sont laissées libre à l équipe retenue. Le Maître d ouvrage souhaite maîtriser la qualité des prestations dans le cadre d une démarche «qualité environnementale» ainsi que le coût de l opération. 3. Objectifs en matière de fonctionnement : Qualité et cohérence de l installation et du mode de chauffage. Indépendance et fonctionnalités du système mis en place. Etude sur le rapport coût investissement / coût de fonctionnement 4. Objectifs en matière architecturale : Sans objet 5. Objectifs en matière urbaine : L urbanisme sur la commune de BOUXURULLES est réglementé par une carte communale. La parcelle concernée est située en section ZA n Contraintes : - Respect des surfaces. - Respect de la part de l enveloppe financière affectée aux travaux. - Respect des principes d organisation fonctionnelle. - Respect des contraintes réglementaires, urbaines.

6 B. PRÉSENTATION DU SITE : 1. Historique : Localisation : Le bâtiment se situe au centre du village à l intersection de 2 voies communales.

7 Présentation du site : Le bâtiment est une ancienne construction. Le bâtiment en question est délimité en vert sur le plan ci-dessous. Il se situe sur la rue principale et jouxte un autre bâtiment privé. Il se développe sur deux niveaux. La façade principale, qui se situe sur rue, est constituée d une entrée principale. Les locaux de l'étage sont des logements. La totalité des locaux est actuellement utilisée. Il existe un bâtiment en partie arrière de la parcelle et il sera étudié la possibilité d y implanter une chaufferie bois.

8 Surfaces de terrain : Les parcelles, constituant le terrain, représentent une surface totale de m². Accès : Public : L'entrée principale de la Mairie se situe sur la rue principale. L accès au logements s effectue par l arrière (entrée privative). Présentation des parties existantes : Les deux niveaux sont concernés par ces travaux. Il conviendra d étudier les différentes possibilités d amélioration de l isolation de tous les locaux en fonction de leur usage et de leur utilisation. Il est nécessaire de bien différencier la Mairie du reste du bâtiment. Il pourra être proposé par le maître d œuvre différents niveaux de performance à atteindre. Plan rez-de-chaussée

9 La structure principale de ce bâtiment est en pierre naturelle, la charpente est en bois et les toitures en tuiles. La plupart des planchers dans les niveaux sont en bois. Il existe différentes problématiques de niveaux notamment au rez-de-chaussée vis-à-vis de l'accès sur rue mais aussi des parties intérieures ; c'est aussi pour cette raison qu'un accès sur le côté permettrait de s'affranchir de cette difficulté et éviter une rampe. Des photos sont jointes en annexe n 3. Les diagnostics amiante et plomb ont été réalisés. Ils sont joints en annexe n 4 Plan étage

10 2. Principaux objectifs : Mairie : L isolation des locaux de la Mairie sera étudiée avec attention afin de proposer des priorités sur les solutions proposées. Logements : Les logements seront traités de la même manière que la Mairie. Les deux logements sont occupés. 3. Principe de fonctionnement des espaces intérieurs : Les matériaux et équipements proposés devront présenter toutes les garanties nécessaires en terme de pérennité, de qualité, de facilité d'entretien ou de maintenance et répondre aux exigences formulées par le maître d'ouvrage en terme de développement durable. L'installation électrique sera contrôlée afin de répondre aux exigences suivantes : normes NF C , câblage et prises informatiques répondant aux exigences. La ventilation des espaces devra au minimum répondre au règlement sanitaire départemental tout en respectant la RT. Une ventilation de confort des espaces pourra être assurée par une VMC.

11 4. Programme des surfaces : Sans objet. Les surfaces des locaux restent inchangées. C. DESCRIPTIF DE L UNITÉ FONCTIONNELLE : L'idée générale du projet consiste à améliorer les performances de tous les locaux et travaillant sur l isolation de l enveloppe et sur la production de chauffage.

12 III. PROGRAMME TECHNIQUE A. DÉMARCHE DE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE - OBJECTIFS : 1. Généralités : Afin de garantir des constructions répondant à une démarche de Développement durable, l'atd intègre systématiquement dans ses programmes les objectifs de Qualité Environnementale correspondant aux sites proposés. 2. Objectifs : La qualité environnementale a pour but de créer un environnement intérieur sain et confortable tout en maîtrisant les impacts des bâtiments sur l environnement extérieur, ceci à toutes les étapes de la vie du bâtiment. Les priorités sont de 2 types : - les conséquences sur les utilisateurs - Confort (hygrothermique, acoustique, visuel) : des objectifs de confort d été, de lumière naturelle - Santé (conditions sanitaires, qualité de l air) : prise en compte du principe de précaution en particulier pour la qualité de l air - les impacts sur l environnement - Gestion de l énergie (maîtrise de l énergie, réflexion sur l utilisation d énergies renouvelables) : optimisation de l isolation de l enveloppe, amélioration des rendements des équipements, récupération de thermie, production d énergies propres - Choix des produits de construction : matériaux recyclés ou recyclables (dont le bois), réflexion sur la nocivité des produits et sur la déconstruction du bâtiment - Entretien et maintenance : conception et mise en œuvre des matériaux permettant une optimisation des interventions sur le bâtiment. Ces objectifs seront élaborés par le maître d œuvre en concertation avec le maître d ouvrage et devront être garantis par le maître d œuvre

13 3. Exigences particulières : La bonne tenue des matériaux utilisés facilitera leur utilisation, leur entretien ainsi que leur durabilité dans le temps. Un chantier de bâtiment crée des nuisances pour l environnement, une approche globale de maîtrise de l ensemble de ces nuisances doit être mise en place : Poussière (site en état de fonctionnement) Bruit (pour les intervenants et le voisinage), Gêne pour les utilisateurs du site, Déchets (valorisation). Ce dernier point devra faire l objet d une attention particulière, le chantier intégrera un tri sélectif des déchets.

14 B. DONNÉES : 1. Réseaux : Le terrain est desservi par les réseaux suivants : Eau Electricité Réseaux eaux usées et pluviales : Réseau pseudo-séparatif Chauffage électrique Les renseignements techniques complémentaires tels qu implantation exacte et capacité de chaque réseau devront être demandés auprès de la Mairie. 2. Terrain : Sans objet. C. CONTRAINTES TECHNIQUES : 1. Généralités : Les caractéristiques des ouvrages et des matériaux mis en œuvre pour la construction du bâtiment répondront : - Aux normes, règlements et règles de l art en vigueurs applicables aux constructions et aux exigences de ce type de constructions - Aux règles parasismiques : zone de faible sismicité - Aux contraintes réglementaires ERP - Toutes les parties ERP seront accessibles aux personnes handicapées 2. Clos et couvert : La toiture sera révisée et fera l'objet d'un diagnostic minutieux. Il sera évalué la pertinence du remplacement des menuiseries extérieures.

15 3. Production de chaleur : L équipe de maîtrise d œuvre étudiera toutes les possibilités d'amélioration sur les systèmes existants et surtout le changement d installation. 4. Isolation thermique : L isolation thermique sera étudiée avec soin afin d'améliorer et d éviter les ponts thermiques. Il sera privilégié l emploi de matériels innovants (vitrages spécifiques.). 5. Confort : Tous les usagers devront bénéficier à tout moment d un confort thermique (en particulier pour le confort d été), hygrométrique, visuel (optimisation de la lumière naturelle, choix des matériaux). 6. Ventilation : La ventilation de tous les locaux sera assurée en respectant la réglementation. Elle devra être en adéquation avec le système de chauffage actuel. 7. Acoustique : Un soin particulier sera apporté pour traiter l acoustique des locaux notamment par rapport aux locaux dédiés aux logements. 8. Sécurité incendie : Le bâtiment est assujetti aux règles de sécurité contre l incendie dans les établissements recevant du public. Le concepteur devra éviter l emploi des matériaux, qui par leur nature et leur mise en œuvre, pourraient être des sources importantes de dégagement fumigène ou asphyxiant. Les extincteurs et plans d évacuation sont à prévoir dans le cadre des travaux. 9. Sécurité anti-intrusion : Sans objet.

16 10. Accessibilité handicapés : Seul l'espace ERP devra être accessible aux personnes handicapées. 11. Electricité : Les installations électriques devront respecter les normes UTE et USE. L appareillage (interrupteurs, prises de courants, luminaires,...) comportera la marque nationale de conformité aux normes NF USE ou de la marque de qualité USE. La distribution électrique sera au maximum encastrée. Un contrôle d'accès sera mis en œuvre afin de sécuriser les entrées (visiophone). 12. Informatique : Il sera prévu une prise informatique RJ 45 par poste de travail ou par espace (notamment pour l'espace d'accueil et la salle de conseil). 13. Téléphonie : Il sera prévu une prise téléphone RJ 45 par poste de travail et une pour la salle de conseil. 14. Finitions : Sans objet. 15. Aménagements extérieurs : Sans objet. 16. Divers : Le concepteur prévoira la mise en place des extincteurs et des plans d'évacuation mis à jour.

17 D. CONTRAINTES RÉGLEMENTAIRES : Le présent projet est soumis à l ensemble des textes réglementaires y compris à ceux afférents à ce type d établissement (ERP) et de travaux. 1. Les textes officiels Les textes à caractère obligatoire - Les textes législatifs, - Les textes réglementaires, - Les codes. Les textes à caractère informatif - Circulaires, directives, instructions. 2. Les textes techniques Les textes sur les produits - Les normes, - Les avis techniques. Les règles de conception et de mise en œuvre - Les règles de calcul, - Les DTU. E. CONTRÔLE TECHNIQUE : Le présent projet fera l objet d un contrôle technique pour les missions suivantes : Mission de base : Mission LE, portant sur la solidité des existants. Mission S, portant sur les conditions de sécurité des personnes dans les constructions. Mission PS, portant sur les conditions relatives à la sécurité des personnes dans les constructions en cas de séisme. 17

18 F. CONFORMITÉ DE L ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES : Il faudra prendre toutes les dispositions nécessaires afin de rendre la totalité des locaux ERP accessible aux personnes handicapées. IV. ANNEXES : Annexe n 1 : Plan masse Annexe n 2 : Plans des niveaux Le :.. A Le maître d œuvre : 18

19 Annexe n 1

20

21 Annexe n 2

22

23

PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX DE LA COMMUNE DE VILLIERS SUR MORIN

PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX DE LA COMMUNE DE VILLIERS SUR MORIN PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX DE LA COMMUNE DE VILLIERS SUR MORIN 1. INTRODUCTION Ce présent programme constitue le document de synthèse en

Plus en détail

Présentation de l'opération

Présentation de l'opération MARCHE N 2006 04 MARCHÉ À PROCEDURE ADAPTÉE ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHÉS PUBLICS - DÉCRET DU 7 JANVIER 2004 PROGRAMME DE L'OPÉRATION Opération n op2006_04_oeuvre PERSONNE PUBLIQUE CONTRACTANTE Monsieur

Plus en détail

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007 La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL Pascal LOCOGE - Décembre 2007 Qui sommes-nous? Un organisme précurseur de la certification, créé en 1974 Reconnu et indépendant,

Plus en détail

MISSION DE DIAGNOSTIC EN VUE DE CORRIGER LES DEFAUTS DE CONSTRUCTION DU GYMNASE CHERELLES

MISSION DE DIAGNOSTIC EN VUE DE CORRIGER LES DEFAUTS DE CONSTRUCTION DU GYMNASE CHERELLES DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE VILLE DE NEMOURS MISSION DE DIAGNOSTIC EN VUE DE CORRIGER LES DEFAUTS DE CONSTRUCTION DU GYMNASE CHERELLES MAIRIE DE NEMOURS Ville de NEMOURS SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX

Plus en détail

Équipements. d un fonctionnement perturbé par des bouches condamnées. de la perméabilité à l air de l enveloppe mal maîtrisée.

Équipements. d un fonctionnement perturbé par des bouches condamnées. de la perméabilité à l air de l enveloppe mal maîtrisée. Équipements E.3 1/5 VMC simple flux Domaine d application Cette fiche traite des interfaces rencontrées dans les installations de ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux en bâtiment tollectif

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE ET DE LA CANTINE

MARCHÉ PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE ET DE LA CANTINE COMMUNE DE RESTINCLIERES PROGRAMME DE L OPERATION MARCHÉ PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE ET DE LA CANTINE Marché de Maîtrise d Œuvre (Bâtiment) à procédure adaptée passé en application

Plus en détail

Isolation par l extérieur + parement enduit mince

Isolation par l extérieur + parement enduit mince Enveloppes et revêtements extérieurs Isolation par l extérieur + parement enduit mince D.1 1/5 Domaine d application Toute construction isolée par l extérieur en travaux neufs, hors maisons en bois. Dans

Plus en détail

Commune de Vollore-Montagne (63) Réaménagement de la Mairie et de l Ecole MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE «PROCÉDURE ADAPTÉE»

Commune de Vollore-Montagne (63) Réaménagement de la Mairie et de l Ecole MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE «PROCÉDURE ADAPTÉE» (63) Réaménagement de la Mairie et de l Ecole MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE «PROCÉDURE ADAPTÉE» Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Date et heure limites de réception des offres : le vendredi

Plus en détail

La réglementation. en matière de construction. Retour d expérience. Fabrice CONIN

La réglementation. en matière de construction. Retour d expérience. Fabrice CONIN La réglementation en matière de construction Retour d expérience Fabrice CONIN Les rubriques réglementaires Aération Garde-corps Fenêtres basses Passage du brancard Acoustique Thermique Accessibilité Sécurité

Plus en détail

Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul

Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul Sommaire 1 -Présentation n du CNIDEP 2 -Présentati ion du projet 3 -Les cibles de la HQE 4 -La gestion énergé

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL GENERAL. Séance du vendredi 23 octobre 2009

RAPPORT AU CONSEIL GENERAL. Séance du vendredi 23 octobre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services du Département Direction des Bâtiments, des Moyens Généraux et du Patrimoine 2009-CG-2-2408 Service Affaires Financières Affaire

Plus en détail

Concours INTERNE de contrôleur des services techniques Bâtiment. «Session 2008» Meilleure copie "Etude de cas"

Concours INTERNE de contrôleur des services techniques Bâtiment. «Session 2008» Meilleure copie Etude de cas Concours INTERNE de contrôleur des services techniques Bâtiment «Session 2008» Meilleure copie "Etude de cas" Le Ministère de l Intérieur veut réhabiliter un bâtiment composé de, un sous sol, un rez-de-chaussée

Plus en détail

Réalisation d un espace de bureau en mezzanine Plateforme bois construction

Réalisation d un espace de bureau en mezzanine Plateforme bois construction Réalisation d un espace de bureau en mezzanine Plateforme bois construction Acheteur : Pôle Excellence Bois Contact : Nicolas ROSSET, chargé de mission 715, route de Saint Félix Z.A. Rumilly Sud 74150

Plus en détail

Notice descriptive de sécurité

Notice descriptive de sécurité Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public 5 ème catégorie sans locaux à sommeil Version 2016-1 Sommaire Avant propos Page 3 Liste des pièces à fournir Page 4 Renseignements

Plus en détail

PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles

PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles VALIDEO Bulletin d attestation 20 juillet 2009, mise à jour le 15-05-2017 Lors de l audit de suivi

Plus en détail

RECAPITULATIF DES ANNEXES 2 : COMPETENCES DES PERSONNES PHYSIQUES

RECAPITULATIF DES ANNEXES 2 : COMPETENCES DES PERSONNES PHYSIQUES RECAPITULATIF DES S 2 : COMPETENCES DES PERSONNES PHYSIQUES Connaissances THEORIQUES requises Termites Arrêté du 30 octobre 2006 Amiante Arrêté du 21 novembre 2006 1 les généralités sur le bâtiment : la

Plus en détail

La certification Habitat & Environnement. Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006

La certification Habitat & Environnement. Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006 La certification Habitat & Environnement Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006 La certification Habitat & Environnement Habitat & Environnement : quels objectifs? Se doter d un outil d évaluation et de mesure

Plus en détail

4 pavillons T3 accessibles PMR

4 pavillons T3 accessibles PMR 4 pavillons T3 accessibles PMR rue Henri Barbusse 58270 Saint-Benin-d'Azy, Saint-Benin-d'Azy Présentation Présentation du projet La Communauté de Communes des Amognes s est engagée dans la réalisation

Plus en détail

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Paris, le 19 Avril 2013 Introduction Ce document a pour but de

Plus en détail

CHE - CHANTIER À FAIBLES NUISANCES

CHE - CHANTIER À FAIBLES NUISANCES Organisation, pilotage et évaluation PARTIE ORGANISATION DU PROFESSIONNEL CHE - CHANTIER À FAIBLES NUISANCES Objectif : La rubrique CHE est obligatoire dans le cadre de la certification d opérations HQE

Plus en détail

01 ST GENIS POUILLY 1. GENERALITES. La construction se conformera :

01 ST GENIS POUILLY 1. GENERALITES. La construction se conformera : Les caractéristiques techniques détaillées seront définies dans une notice descriptive conforme à l arrêté du 10 mai 1968 au stade de l acte authentique. 1. GENERALITES La construction se conformera :

Plus en détail

OBJET : Maison du Parc de Châteauroux Maîtrise d œuvre pour la réhabilitation d'un logement

OBJET : Maison du Parc de Châteauroux Maîtrise d œuvre pour la réhabilitation d'un logement Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Directeur du Parc national des Écrins MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE passé en application de l article 27 du décret n 2016-360 du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics

Plus en détail

CHAPITRE VII ZONE NB

CHAPITRE VII ZONE NB CHAPITRE VII ZONE NB REGLEMENTATION APPLICABLE A LA ZONE NB Il s agit d une zone naturelle, ordinaire, où se trouvent déjà des constructions, qu il n apparaît pas nécessaire de protéger pour des raisons

Plus en détail

FOURNITURE ET POSE BARDAGE EXTERIEUR SUR FACADES DU CINEMA «CINEMACHECOUL»

FOURNITURE ET POSE BARDAGE EXTERIEUR SUR FACADES DU CINEMA «CINEMACHECOUL» MAIRIE DE MACHECOUL-SAINT-MEME 5 PLACE DE L AUDITOIRE 44270 MACHECOUL-SAINT-MEME 02.40.02.35.50 CAHIER DES CHARGES FOURNITURE ET POSE BARDAGE EXTERIEUR SUR FACADES DU CINEMA «CINEMACHECOUL» Avril 2017

Plus en détail

Rapport Initial de Contrôle Technique

Rapport Initial de Contrôle Technique Référence : 11-005 TE ONSTRUTION ode NAF : 7120B SIREN : 482 421 419 Rapport Initial de ontrôle Technique Maître d ouvrage MAIRIE DE SAINT MARTIN DE RAU 1 Place Joseph Bagnananchi 13310 SAINT MARTIN DE

Plus en détail

Qualitel - Millésime Les principales évolutions

Qualitel - Millésime Les principales évolutions Qualitel - Millésime 2008 Les principales évolutions Le millésime 2008 intègrent les mises à jours de : septembre 2006 et juillet 2007 relatives à l application de la RT. janvier 2007 intégrant la réglementation

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE MAIRIE D ECROSNES. REAMENAGEMENT D UNE PARTIE DES LOCAUX DE LA MAIRIE A RDC 2, rue de la mairie ECROSNES MAITRE D OUVRAGE :

NOTICE DE SECURITE MAIRIE D ECROSNES. REAMENAGEMENT D UNE PARTIE DES LOCAUX DE LA MAIRIE A RDC 2, rue de la mairie ECROSNES MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE D ECROSNES (28320) REAMENAGEMENT D UNE PARTIE DES LOCAUX DE LA MAIRIE A RDC * NOTICE DE SECURITE MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE D ECROSNES 2, rue de la mairie 28320 ECROSNES ARCHITECTE : MADAME BUEE

Plus en détail

Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans la certification HQE TM

Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans la certification HQE TM Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans la certification HQE TM Document établi dans le cadre du projet BAZED Version 1-2013 Index 1. Introduction sur la Certification

Plus en détail

et de 3 appartements à Grilly

et de 3 appartements à Grilly pour la et de 3 appartements à Grilly Préambule La mairie de Grilly souhaite construire un immeuble comprenant : 1 micro crèche privée 1 appartement en rezdechaussée pour personne à mobilité réduite 2

Plus en détail

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 01/12/2003 Date livraison fin 2005 Distribution des logements 10 log. ind. PLUS SH : 1021 m² SU : 1116 m² Label ou certification

Plus en détail

77 PRESLES EN BRIE 1. GENERALITES. La construction se conformera :

77 PRESLES EN BRIE 1. GENERALITES. La construction se conformera : Les caractéristiques techniques détaillées seront définies dans une notice descriptive conforme à l arrêté du 10 mai 1968 au stade de l acte authentique. 1. GENERALITES La construction se conformera :

Plus en détail

Ville de CRAON CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

Ville de CRAON CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Marché passé selon la procédure adaptée en application de l'article 28 alinéa du Code des Marchés Publics Maître d'ouvrage : Ville de CRAON Objet de la consultation : Travaux de

Plus en détail

Projet de construction de l antenne de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Haute-Garonne à Saint-Gaudens

Projet de construction de l antenne de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Haute-Garonne à Saint-Gaudens Projet de construction de l antenne de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Haute-Garonne à Saint-Gaudens Contenu de la mission AMO Le 12 mars 2012 1/10 Table des matières Projet de construction

Plus en détail

Renseignements Administratifs : Demandeur : ERP : Adresse : Référence PC n : Activités :

Renseignements Administratifs : Demandeur : ERP : Adresse : Référence PC n : Activités : NOTICE DE SECURITE CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (Articles R 123.22 à R 123.55 du Code de la Construction et de l Habitation Article R 421.5 du Code de l Urbanisme) Les précisions demandées

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional Pour répondre aux besoins du marché et aux nouvelles normes réglementaires

Plus en détail

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème ARCOBA INGENIERIE GENERALE Pôle Conseil et Environnement 37-41 rue du Rocher Paris VIIIème Démarche de certification environnementale 14/10/2011 Label BBC Effinergie rénovation Délivré par Certivéa Correspond

Plus en détail

Communauté de Communes DU PAYS DES COULEURS

Communauté de Communes DU PAYS DES COULEURS Communauté de Communes DU PAYS DES COULEURS CAHIER DES CHARGES COMMUN Objets : - Réalisation d'un diagnostic accessibilité des établissements recevant du public, ERP catégorie 1 à 5. - Réalisation d'un

Plus en détail

LES RUCHES DE SAINT JEAN PROJET

LES RUCHES DE SAINT JEAN PROJET 1 er APPEL À PROJETS D HABITAT PARTICIPATIF DE LA VILLE D AVIGNON LES RUCHES DE SAINT JEAN PROJET le terrain est situé2 Rue Combe Secteur St Jean/St Véran Parcelle cadastrale : IP 187 1 2-LE PROGRAMME

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-LETTRE-000232-20140929 DGFIP lettre-type ; modèle LETTRE - IR - Modèle d'attestation

Plus en détail

CONSTRUCTION DES NOUVEAUX ATELIERS TECHNIQUES MUNICIPAUX DE CHATEAUBOURG

CONSTRUCTION DES NOUVEAUX ATELIERS TECHNIQUES MUNICIPAUX DE CHATEAUBOURG CONSTRUCTION DES NOUVEAUX ATELIERS TECHNIQUES MUNICIPAUX DE CHATEAUBOURG Programme Conducteur d opération : Services Techniques Ville de Chateaubourg Octobre 2009 Octobre 2009 - Programme de la restructuration

Plus en détail

Diagnostic technique global

Diagnostic technique global Diagnostic technique global SOMMAIRE 1. Contexte réglementaire 2. But de la réglementation 3. Le Diagnostic Technique Global 4. Les risques à moyen long terme de ne pas réaliser CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE

Plus en détail

C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe

C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe SECTION 1 _NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL ARTICLE AUe1 _ OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Sont interdites dans la zone

Plus en détail

La Charte Qualité Habitat du Sicoval

La Charte Qualité Habitat du Sicoval Préserver l environnement et le cadre de vie Garantir l équité sociale Assurer l équilibre financier des opérations La Charte Qualité Habitat du Sicoval Février 2006 Le Sicoval, petit historique 1975 1983

Plus en détail

5 Phase d utilisation

5 Phase d utilisation Agir sur les produits actifs Définition Un produit ou système est dit actif lorsque les impacts de la phase d utilisation sont dominants. Où agir? 1 Choix des matériaux 2 Réduction de l emploi de matériaux

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE A l origine de la charte éco-quartiers... Des enjeux globaux et locaux inscrits dans l Agenda 21 de LMCU : «la ville durable, économe des ressources, agréable

Plus en détail

Lotissement : LES JARDINS D ARMEL

Lotissement : LES JARDINS D ARMEL Lotissement : LES JARDINS D ARMEL REGLEMENT 1 - DISPOSITIONS GENERALES OBJET DU REGLEMENT En application des textes en vigueur, et des dispositions du Plan Local d Urbanisme de la commune de LORIOL SUR

Plus en détail

TITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES A URBANISER

TITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES A URBANISER TITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES A URBANISER Les zones à urbaniser ou zones AU couvrent les secteurs à caractère naturel de la commune destinés à être ouverts à l urbanisation (article R 123-6

Plus en détail

Procédures d évaluations pour les procédés photovoltaïques intégrés au bâtiment

Procédures d évaluations pour les procédés photovoltaïques intégrés au bâtiment Céline MEHL, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Procédures d évaluations pour les procédés photovoltaïques intégrés au bâtiment «BATIMAT, Forum Qualité et Développement Durable» Introduction

Plus en détail

IDE D E E S 4 ce n en u éq S D ma m rche h HQE Q E ( QE Q B E ) bâ b time m nt

IDE D E E S 4 ce n en u éq S D ma m rche h HQE Q E ( QE Q B E ) bâ b time m nt IDEES Séquence n 4 HQE (QEB) Démarche bâtiment HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE Initiation à la QEB Démarche HQE bâtiment Séq quence n 4 Enjeux HQE Qualité Environnementale Bâtiment (QEB) Haute Qualité Environnementale

Plus en détail

2 Table des matières générale

2 Table des matières générale Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable» OUTILS PRATIQUES chap. 2 page 1 2 0 - Outils pratiques Chap. 1 - Comment est organisé cet ouvrage? Chap. 2-1 - La construction

Plus en détail

La zone US est destinée à l accueil d activités sportives. Son périmètre inclut les équipements existants et les projets d extension.

La zone US est destinée à l accueil d activités sportives. Son périmètre inclut les équipements existants et les projets d extension. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE US CARACTERE DE LA ZONE. La zone US est destinée à l accueil d activités sportives. Son périmètre inclut les équipements existants et les projets d extension. Le territoire

Plus en détail

COMMUNE DE PORTET SUR GARONNE

COMMUNE DE PORTET SUR GARONNE COMMUNE DE PORTET SUR GARONNE Objet de la consultation : PROGRAMME D INVESTISSEMENT «BATIMENT» TRAVAUX DE REHABILITATION DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS SUITE A SINISTRE Procédure adaptée ouverte est soumise

Plus en détail

Marché d assistance à la maîtrise d ouvrage portant sur la réalisation d un état des lieux des bâtiments scolaires Marché n 03/2010

Marché d assistance à la maîtrise d ouvrage portant sur la réalisation d un état des lieux des bâtiments scolaires Marché n 03/2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE BOISEE Marché d assistance à la maîtrise d ouvrage portant sur la réalisation d un état des lieux des bâtiments scolaires Marché n 03/2010 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

Plus en détail

LES DIAGNOSTICS ENERGETIQUES

LES DIAGNOSTICS ENERGETIQUES 1. Meuse Energies Nouvelles LES DIAGNOSTICS ENERGETIQUES DES BATIMENTS PUBLICS Assistance Technique du Conseil Général CG55 Diagnostics Hôtel du département énergétiques - des BP 514 bâtiments - Place

Plus en détail

PROGRAMME PREVISIONNEL DESTINATION DE LA MAITRISE D'ŒUVRE

PROGRAMME PREVISIONNEL DESTINATION DE LA MAITRISE D'ŒUVRE ST JEAN DE LA RUELLE ZAC ALLEVILLE NORD ILOTS CDE Construction de 10 logements individuels locatifs sociaux (PLUS et PLAI) et 10 logements individuels en location accession (PSLA) PROGRAMME PREVISIONNEL

Plus en détail

DIAGNOSTICS TECHNIQUES ET EVALUATIONS REGLEMENTAIRES DES INSTALLATIONS

DIAGNOSTICS TECHNIQUES ET EVALUATIONS REGLEMENTAIRES DES INSTALLATIONS DIAGNOSTICS TECHNIQUES ET EVALUATIONS REGLEMENTAIRES DES INSTALLATIONS RAPPORT DU LOCAL Photo du local Synthèse du local En priorité A moyen terme Conforme Nombre d écart(s) réglementaire(s) 4 2 16 N du

Plus en détail

Qualité Environnementale

Qualité Environnementale La Haute Qualité Environnementale Un enjeu majeur pour le développement durable EB 03/12/04 Le développement durable : Définition : Un mode de développement qui satisfait les besoins des populations d

Plus en détail

Guide de préconisations relatif aux dispositions prévues pour l aménagement des toitures terrasses Version 1.5 du 14 février 2017

Guide de préconisations relatif aux dispositions prévues pour l aménagement des toitures terrasses Version 1.5 du 14 février 2017 PREFECTURE DE POLICE DIRECTION DES TRANSPORTS ET DE LA PROTECTION DU PUBLIC Guide de préconisations relatif aux dispositions prévues pour l aménagement des toitures terrasses Version 1.5 du 14 février

Plus en détail

NOTICE SECURITE ERP. 5ème catégorie sans locaux à sommeil (Effectif reçu inférieur ou égal à 19 personnes) Arrêté du 22 juin 1990

NOTICE SECURITE ERP. 5ème catégorie sans locaux à sommeil (Effectif reçu inférieur ou égal à 19 personnes) Arrêté du 22 juin 1990 NOTICE SECURITE ERP 5ème catégorie sans locaux à sommeil (Effectif reçu inférieur ou égal à 19 personnes) Arrêté du 22 juin 1990 1 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL

Plus en détail

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DES INTERVENTIONS DE L'ETAT DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES (liste des correspondants ci-jointe) DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES

Plus en détail

REHABILITATION Amélioration du confort 5

REHABILITATION Amélioration du confort 5 REHABILITATION Amélioration du confort 5 LE CLOISONNEMENT LES CHASSIS LES SOLS L ISOLATION DES MURS LA VENTILATION INSTALLATION ELECTRIQUE LA RT «EXISTANT» S9- JF QUELDERIE - 2012 1 LE CLOISONNEMENT 2

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : (objet du marché) N de la consultation* : 014/2010

Plus en détail

CHAPITRE 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Nt

CHAPITRE 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Nt CHAPITRE 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Nt Caractère de la zone Elle correspond aux espaces réservés pour les aménagements légers liés à la découverte des milieux et à la pratique du tourisme,

Plus en détail

MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES

MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES CONSEIL GENERAL DE LA CHARENTE DIRECTION DE L AMENAGEMENT ET DE L EDUCATION SERVICE DES BATIMENTS MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES ANTENNE DE SOYAUX MAITRISE D ŒUVRE: ARCHITECTE: BUREAUX D ETUDES:

Plus en détail

Département de l Ardèche. Commune de Laviolle. Juillet 2015 PROGRAMME. Réhabilitation et aménagement d un logement communal

Département de l Ardèche. Commune de Laviolle. Juillet 2015 PROGRAMME. Réhabilitation et aménagement d un logement communal Département de l Ardèche Commune de Laviolle Juillet 2015 PROGRAMME Réhabilitation et aménagement d un logement communal DOSSIER RÉALISÉ PAR Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de

Plus en détail

L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE

L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE LA COLOMBIERE A CHALONS EN CHAMPAGNE (51) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 01/07/2004 Date livraison début 2007 Distribution des logements 9 log. col. PLUS SH :

Plus en détail

Valorisation des solutions bois pour la réhabilitation des bâtiments Performances techniques

Valorisation des solutions bois pour la réhabilitation des bâtiments Performances techniques Valorisation des solutions bois pour la réhabilitation des bâtiments Performances techniques 23/06/2017 SOMMAIRE A. PROTECTION INCENDIE... 3 B. ACOUSTIQUE... 5 C. THERMIQUE... 6 Performances techniques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L'HABITAT DURABLE Décret n o 2016-711 du 30 mai 2016 relatif aux travaux d isolation en cas de travaux de ravalement de façade,

Plus en détail

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A.

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. FORMATIONS en efficacité énergétique et bâtiments durables Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. Enjeux du Développement durable: objectifs 2017/2020 L Union Européenne

Plus en détail

NOTICE de SECURITE INCENDIE. Salle des fêtes/foyer rural 4, rue de LA TRACONNE LECHELLE

NOTICE de SECURITE INCENDIE. Salle des fêtes/foyer rural 4, rue de LA TRACONNE LECHELLE NOTICE de SECURITE INCENDIE 4, rue de LA TRACONNE 77 171 LECHELLE Etablissement de type L de 4 ème catégorie Demandeur : Ville de LECHELLE Hôtel de ville 2, rue de la TRACONNE 77 171 LECHELLE Version N

Plus en détail

Compétences et qualifications couvertes par les qualifications détenues

Compétences et qualifications couvertes par les qualifications détenues couvertes par les qualifications s 03 : Planification et coordinations diverses 0301 : Planification - Coordination (OPC) d'exécution 12 : Génie civil - Gros Œuvre - Second Œuvre 1218 : Ingénierie en génie

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE A LA MAITRISE D OUVRAGE BATIMENTS PUBLICS VOLET ENERGETIQUE - CAHIER DES CHARGES -

MISSION D ASSISTANCE A LA MAITRISE D OUVRAGE BATIMENTS PUBLICS VOLET ENERGETIQUE - CAHIER DES CHARGES - MISSION D ASSISTANCE A LA MAITRISE D OUVRAGE BATIMENTS PUBLICS VOLET ENERGETIQUE 1- Présentation générale la mission - CAHIER DES CHARGES - Le maître d ouvrage public (MO) peut se faire assister par un

Plus en détail

1. DIAGNOSTIC DE L ETAT EXISTANT LISTE DES TRAVAUX DE DEMOLITION ET ESTIMATION LISTE DES TRAVAUX DE RESTAURATION ET ESTIMATION...

1. DIAGNOSTIC DE L ETAT EXISTANT LISTE DES TRAVAUX DE DEMOLITION ET ESTIMATION LISTE DES TRAVAUX DE RESTAURATION ET ESTIMATION... SOMMAIRE 2014 1. DIAGNOSTIC DE L ETAT EXISTANT... 1 2. LISTE DES TRAVAUX DE DEMOLITION ET ESTIMATION... 3 3. LISTE DES TRAVAUX DE RESTAURATION ET ESTIMATION... 4 3.1. BET STUCTURE... 4 3.2. GROS-OEUVRE...

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Objet du Marché : Procédure adaptée pour la réhabilitation du 1 er étage du 96 rue Nationale à Pont à Marcq Transformation en 2 logements

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ ET D ACCESSIBILITÉ Sous-commission départementale de sécurité dans les Etablissements

Plus en détail

ZONE A. Article A 2 - Occupations et utilisations du sol soumises à conditions particulières

ZONE A. Article A 2 - Occupations et utilisations du sol soumises à conditions particulières ZONE A CARACTERE DE LA ZONE A Il s agit d une zone agricole à protéger en raison du potentiel agronomique, biologique ou économique de l espace agricole. Cette zone ne sera pas équipée pour des usages

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment 1. Approche globale à l

Plus en détail

Club Qualité BTP 29. Guide des bonnes pratiques en matière de développement durable

Club Qualité BTP 29. Guide des bonnes pratiques en matière de développement durable Club Qualité BTP 29 Guide des bonnes pratiques en matière de développement durable 14 décembre 2010 édito Une charte pour l ensemble de la filière bâtiment Construire est traditionnellement considéré comme

Plus en détail

Le Saint Germain. Toulouse (Quartier Pouvourville) Haute-Garonne (31)

Le Saint Germain. Toulouse (Quartier Pouvourville) Haute-Garonne (31) Le Saint Germain Toulouse (Quartier Pouvourville) Haute-Garonne (31) Le Saint Germain Toulouse (Quartier Pouvourville) - Haute-Garonne (31) Le Saint Germain SITUATION DE LA RÉSIDENCE RECAPITULATIF PRATIQUE

Plus en détail

Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme

Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme Sommaire Pollution Economie et écologie Habitat et Environnement Urbanisme Durable s 1 Pollution

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ETUDES BASSE ENERGIE

CAHIER DES CHARGES ETUDES BASSE ENERGIE CAHIER DES CHARGES ETUDES BASSE ENERGIE Le second appel à projets Bâtiments économes en énergie de l ADEME et de la Région Alsace va permettre de continuer à favoriser l émergence de bâtiments économes

Plus en détail

CHAPITRE IV - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES Ui

CHAPITRE IV - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES Ui 33 CHAPITRE IV - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES Ui NATURE DE L'OCCUPATION ET DE L'UTILISATION DU SOL La zone Ui est destinée aux activités professionnelles, industrielles, commerciales et artisanales de

Plus en détail

- PRÉSERVATION DE L'ENVIRONNEMENT EN BAC PROFESSIONNEL -

- PRÉSERVATION DE L'ENVIRONNEMENT EN BAC PROFESSIONNEL - - PRÉSERVATION DE L'ENVIRONNEMENT EN BAC - - en enseignement professionnel dans les spécialités du BATIMENT et des TRAVAUX PUBLICS - - PRÉSERVATION DE L'ENVIRONNEMENT EN BAC - EE crcontexte S Environnement

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR. Gaël LHENRY, architecte DPLG Veni MICHEL, architecte DPLG

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR. Gaël LHENRY, architecte DPLG Veni MICHEL, architecte DPLG 26.11.2013 COLLOQUE DREAL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR SOMMAIRE COLLOQUE DREAL 1 I Enjeux de la Qualité de l Air Intérieur 2 I Impact sur la Qualité de l air 3 I Maîtrise de la

Plus en détail

Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR

Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR Sommaire GÉNÉRALITÉS p. 3 Rôle de l entrée d air p. 4 Environnement réglementaire p. 4 Définition p. 4 Dimensionnement

Plus en détail

LOTISSEMENT «LES CAPUCINES»

LOTISSEMENT «LES CAPUCINES» Département des Pyrénées -Atlantiques Commune de BOEIL-BEZING LOTISSEMENT «LES CAPUCINES» REGLEMENT Article 1 Type d occupation ou d utilisation au sol 1.1 Le lotissement est destiné à la construction

Plus en détail

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Construction Bois & Logement Social : du passif au positif J.-M. Gremmel 1 Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Dynamik der Niedrigenergiegebäude Perspektiven für den Holzsektor Jean-Marc

Plus en détail

Études de cas. Le 25 septembre 2014

Études de cas. Le 25 septembre 2014 Études de cas 1 Le 25 septembre 2014 1 Présentation IBC Création en 2001 En 2014: >47 membres titulaires >10 membres postulants > soient # 250 acteurs Vous connaissez forcément un projet bois réalisé avec

Plus en détail

Document provisoire 08/03/2017

Document provisoire 08/03/2017 Document provisoire SOMMAIRE I / RAPPEL REGLEMENTAIRE II / ORIENTATIONS THEMATIQUES POUR LES NOUVELLES OPERATIONS D AMENAGEMENT III / ORIENTATIONS SECTORIELLES p. 5 p. 6 p. 9 3 I / RAPPEL REGLEMENTAIRE

Plus en détail

18 Février 2011 à 12 Heures

18 Février 2011 à 12 Heures MARCHES PUBLICS DE SERVICES Ville d Auterive Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE 05 34 28 19 30 Cahier des Clauses Administratives Particulières Réhabilitation et extension du gymnase MISSION DE CONTROLE

Plus en détail

EXTRAIT DU REGLEMENT DU PLU COMMUNE DE VIRIAT ZONE 2AU. CHAPITRE III : Dispositions applicables à la zone 2AU

EXTRAIT DU REGLEMENT DU PLU COMMUNE DE VIRIAT ZONE 2AU. CHAPITRE III : Dispositions applicables à la zone 2AU EXTRAIT DU REGLEMENT DU PLU COMMUNE DE VIRIAT ZONE 2AU CHAPITRE III : Dispositions applicables à la zone 2AU CARACTÉRISTIQUES DE LA ZONE - La zone 2AU est strictement réservée à l urbanisation future à

Plus en détail

AMO Démarche et Certification HQE

AMO Démarche et Certification HQE DOMAINE : La démarche et la certification HQE concerne les bâtiments neufs comme les bâtiments existants, publics ou privés, dans les domaines suivants : Bâtiments tertiaires ; Equipements sportifs ; Maison

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION DE 75 APPARTEMENTS À DIFFERDANGE. Ancienne «Ferme Schmitz» à Asselborn ARCHITECTE GEORGES & THEIS ARCHITECTES

DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION DE 75 APPARTEMENTS À DIFFERDANGE. Ancienne «Ferme Schmitz» à Asselborn ARCHITECTE GEORGES & THEIS ARCHITECTES DOSSIER DE PRESSE ARCHITECTE GEORGES & THEIS ARCHITECTES GÉNIE TECHNIQUE BETIC S.A. CONTRÔLE TECHNIQUE LUXCONTROL COORDINATEUR DE SÉCURITÉ H.B.H. CONSTRUCTION DE 75 APPARTEMENTS MAISONS UNIFAMILIALES À

Plus en détail

Comment accélérer la rénovation des logement sociaux? Quelques réponses européennes. Julien DIJOL, Secrétaire-Général adjoint

Comment accélérer la rénovation des logement sociaux? Quelques réponses européennes. Julien DIJOL, Secrétaire-Général adjoint Comment accélérer la rénovation des logement sociaux? Quelques réponses européennes Julien DIJOL, Secrétaire-Général adjoint Housing Europe De Copenhagen (2009) à Paris (2015) Au total 25 millions de

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI)

Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) Rue du Donjon 58000, Nevers Présentation Disposition générale : le bâtiment de l'ancienne Armurerie de la caserne Pitié est une construction datant des

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Mission de Maîtrise d œuvre pour la conception et la réalisation d un Bâtiment d activité sur la zone d activité «Les Plantes»

Plus en détail

MAIRIE DE PENESTIN INSTALLATION ET EXPLOITATION DE PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES SUR LA TOITURE DE DEUX BATIMENTS COMMUNAUX

MAIRIE DE PENESTIN INSTALLATION ET EXPLOITATION DE PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES SUR LA TOITURE DE DEUX BATIMENTS COMMUNAUX MAIRIE DE PENESTIN INSTALLATION ET EXPLOITATION DE PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES SUR LA TOITURE DE DEUX BATIMENTS COMMUNAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION ET CAHIER DES CHARGES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES 1

Plus en détail

KOMOREBI ARCHITECTES NOS RÉFÉRENCES

KOMOREBI ARCHITECTES NOS RÉFÉRENCES KOMOREBI ARCHITECTES NOS RÉFÉRENCES NOS DOMAINES D INTERVENTION Mise en conformité aux règles d accessibilité et de sécurité incendie des Établissements Recevant du Public Travaux de réhabilitation, de

Plus en détail