Programme Jeunes Professionnels de l Agence du NEPAD Investir dans la jeunesse; la plus grande ressource de l Afrique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme Jeunes Professionnels de l Agence du NEPAD Investir dans la jeunesse; la plus grande ressource de l Afrique"

Transcription

1 Programme Jeunes Professionnels de l Agence du NEPAD Investir dans la jeunesse; la plus grande ressource de l Afrique Deux-cent millions de citoyens de la population totale du continent africain, qui frise le milliard d habitants, ont entre 15 et 35 ans. Ce dividende démographique amène les dirigeants africains à développer des solutions dynamiques et concrètes pour répondre aux besoins croissants de la jeunesse. En janvier 2014, l Agence du NEPAD a lancé son Programme Jeunes Professionnels (PJP) pour attirer des jeunes africains motivés par l excellence dans l exécution de son mandat. Le PPJ offre aux diplômés et aux étudiants de troisième cycle l occasion de développer leur potentiel technique et de leadership tout en améliorant leurs connaissances pratiques des programmes du NEPAD ainsi que des stratégies de développement de l Afrique. Sur le long terme, le programme aidera l Agence du NEPAD à renforcer ses capacités institutionnelles pour la planification et la mise en œuvre des programmes et projets du NEPAD. Le programme PJP comprend des stages, des bourses et un programme de bénévolat. Pour faire partie du PJP, les candidats doivent être citoyens d un pays membre de l UA ou être Africain de la Diaspora et, avoir une bonne connaissance des domaines thématiques du NEPAD.

2 Edition Française Août 2014 page 2 Depuis le début du programme, cinq(05) stagiaires du Lesotho, du Burundi, du Kenya, de la Côte d Ivoire et du Nigéria ont rejoint l Agence du NEPAD. Ils ont été affectés dans différents départements dont notamment le cabinet du Secrétaire Exécutif, celui de la planification stratégique et de la gestion des connaissances, le Programme des sciences et de la technologie et l unité de communication. Linda Gouman de la Côte d Ivoire et Erick Mariga du Kenya partagent leurs expériences vécues à l Agence du NEPAD. Linda Gouman, 34 ans, est titulaire d un Master en littérature de l Université de Cocody à Abidjan, en Côte d Ivoire et d un diplôme en relations publiques du Boston City College Campus de Pretoria en Afrique du Sud. Linda travaille dans le service de la communication. Linda Gouman Pourquoi le NEPAD? J ai toujours voulu travailler pour une organisation internationale dont le centre d intérêt est l Afrique; ce qui explique pourquoi je poursuis actuellement mes études en relations internationales. Un jour, en 2007, je suis tombée sur une brochure du NEPAD et j ai tout de suite pensé que c était exactement ce que je voulais faire. Je crois fermement que les solutions pour la plupart des problèmes de l Afrique doivent venir des Africains euxmêmes et des jeunes africains en particulier. Qu avez-vous appris? J ai déjà beaucoup appris. J ai appris à écrire des articles pour le bulletin de l Agence du NEPAD et je comprends mieux la façon dont la communication et les activités d image de marque fonctionnent. Mon projet actuel Je travaille actuellement sur un projet dénommé «Une semaine en Afrique» qui est un condensé hebdomadaire de l actualité positive de l Afrique; je contribue aussi à la rédaction d alertes électroniques qui sont des messages internes destinés au personnel. Quelques mots pour ceux qui postulent pour le programme de Jeunes professionnels du NEPAD? L ancien Sous-Secrétaire Général des Nations Unies et Secrétaire Exécutif de la Commission Economique pour l Afrique (CEA), M. Abdoulie Janneh, a déclaré lors du Sommet de l UA à Malabo: «La viabilité future de notre planète est un enjeu important pour les jeunes de l Afrique ; la jeunesse africaine doit être mobilisée pour faire passer le message du développement durable».le Programme Jeunes Professionnels du NEPAD (PJP) offre une plate-forme pour que la jeunesse africaine s investisse davantage dans l avenir du continent. Erick Mariga, 25 ans, est titulaire d un Master en Etudes du développement de l Université sudafricaine de Western Cape et une licence en études de commerce (Mention très bien) de l Université Africa Nazarene, du Kenya. Il travaille dans la Division de la planification stratégique et de la gestion des connaissances. Pourquoi le NEPAD? J ai postulé parce que c était une bonne occasion d acquérir une expérience de travail pratique dans le développement de l Afrique. Mon projet actuel Je travaille dans la recherche et l analyse de données. Mon projet actuel porte sur «le rôle du NEPAD dans les structures de création d emplois en Afrique, dans le cadre Erick Mariga de l Agenda 2063». Pour moi, c est un projet passionnant. L Afrique est le continent le plus jeune; nous avons la main-d œuvre la plus jeune et la plus dynamique du monde et qui s agrandit au fil des jours. Cela signifie que nous avons un grand potentiel pour devenir des acteurs productifs dans la marche du monde.

3 Edition Française Août 2014 page 3 Cependant, il existe un paradoxe en Afrique. D une part, il y a beaucoup de jeunes sans emploi et, d autre part, il y a beaucoup d industries qui ne trouvent pas de personnel ou alors le coût d acquisition de ce personnel est très élevé, c est pourquoi il est impératif de créer des structures en partenariat avec les établissements d enseignement, les employeurs et aussi les acteurs du secteur social. Mon expérience à l Agence du NEPAD Au sein de l Agence du NEPAD je suis exposé à de nouvelles façons de penser. Cela m a également permis de travailler sur divers projets intéressants en Afrique, plus particulièrement l Agenda 2063, qui me permet de bénéficier des connaissances de différents experts. J ai aussi beaucoup appris sur les programmes du NEPAD. Quelques mots pour ceux qui postulent pour le programme des jeunes professionnels du NEPAD? L Afrique est un grand continent et si vous êtes intéressés par les expériences et opportunités que l Afrique peut vous offrir, le PJP de l Agence du NEPAD est donc le programme adéquat. «L Afrique que nous voulons dans 50 ans»: Quel sera votre rôle dans l histoire du développement de l Afrique?». L Agence du NEPAD a fait la promotion du PJP le 20 août lors du Salon Carrières Professionnelles de l Institut sud-africain des affaires internationales (SAIIA) à l Université de Witwatersrand à Johannesburg, en Afrique du Sud. Les étudiants diplômés ont démontré un grand intérêt pour le programme et voulaient en savoir plus sur le programme NEPAD. Financer le développement des Infrastructures Par Abdoul Salam Bello* Depuis près d une décennie, le continent Africain bénéfice, avec une certaine régularité, d un taux de croissance économique de 5 % par an en moyenne. Au regard de ce paramètre, la réalisation d infrastructures de qualité, au plan continental, devient à la fois est une condition de la soutenabilité de cette croissance africaine mais également bénéficiaire des retombées de cette croissance. Les dirigeants africains l ont bien compris; les projets transfrontaliers ont gagné en importance, d une part, en raison de la nature enclavée et de la petite taille de bien de pays africains et, d autre part, du fait des évidentes économies d échelle que ces réalisations, sur le plan continental, font réaliser à tous les opérateurs économiques avec la création de corridors commerciaux efficaces et le développement de solutions régionales de services au moindre coût. Aujourd hui, Le continent est en voie de finaliser la

4 Edition Française Août 2014 page 4 réalisation d un des ses principaux projets d infrastructures: la construction de l autoroute transsaharienne, longue de km qui reliera Alger à Lagos. Une fois achevée, cette autoroute créera un couloir dans le désert pour faciliter les échanges commerciaux, économiques et sociaux entre l Afrique du Nord et l Afrique subsaharienne. Ce sera la fin de la frontière/barrière saharienne. d affaires nigérian Tony Elumelu, qui a annoncé son intention de contribuer à l initiative Power Africa à hauteur de 2,5 milliards de dollars, pour ne citer que ces exemples parmi tant d autres. L étude du cabinet PricewaterhouseCoopers, Africa gearing up, publié en décembre 2013, montre la forte implication de compagnies chinoises dans les l agence de notation Moody s, les pays africains ont levé près de 8,1 milliards de dollars en obligations en Une autre source de financement, non négligeable à considérer, sont les envois d argent effectués par la diaspora africaine vers le continent. Ceux-ci ont atteint près de 40 milliards de dollars en 2012, bien plus que le montant de l aide Les partenaires stratégiques ne sont pas en reste. En juin 2013, le Président Obama a annoncé le lancement d un plan de 7 milliards de dollars sur cinq ans, Power Africa, qui vise à assurer à au moins 50 millions d Africains un accès à l énergie, par l électrification, à la fois dans des zones rurales et urbaines. Le programme Power Africa vise à installer mégawatts de capacité énergétique en Afrique subsaharienne d ici L initiative du Président Obama a déjà suscité l intérêt de la Banque Africaine de Développement et d entreprises privées africaines telle que Heirs Holding, société d investissement de l homme projets d infrastructures. Ainsi, Le Kenya a signé l an dernier un accord de 5 milliards de dollars avec la Chine pour la construction d une ligne de chemin de fer long de 952 km reliant la ville portuaire de Mombasa à la frontière ougandaise. Cette ligne devrait être prolongée jusqu au Rwanda, l Ouganda et à la Tanzanie à l orée Mobilier les ressources domestiques pour contribuer au financement des infrastructures continentales Ces dernières années, de nombreux pays africains ont fait appel à des obligations afin de financer leurs infrastructures. Selon publique au développement (APD). On estime aujourd hui que l Afrique peut potentiellement mobiliser une dizaine de milliards de Dollars par an par la titrisation des envois de fonds de la diaspora. Des mécanismes institutionnels innovants sont en train d être mis en place. À titre d exemple, la Banque Africaine de Développement propose un nouveau fonds, Fonds Africa 50, dédié aux infrastructures africaines tandis que le Groupe de la Banque mondiale cherche à élaborer une nouvelle plateforme d investissement qui est encore en préparation; le Mécanisme mondial d investissement (GIF). Le GIF se veut une initiative

5 Edition Française Août 2014 page 5 expérimentale qui permettra de faire la démonstration d un nouveau modèle de financement des investissements. Il devrait comprendre un ensemble intégré de services qui combine, à la fois, un financement de la préparation de projets et une plateforme d investissement. Certains défis demeurent En dépit de tous les efforts mentionnés ci-dessus, les financements consacrés aux infrastructures en Afrique restent insuffisants. D un côté, dans de nombreux cas, les environnements légaux et institutionnels doivent être revisités et mis à jour; pour notamment tenir en compte les projets transfrontaliers. D un autre côté, il est récurrent de constater que la phase (en amont) de financement des préparations de projets demeure encore un maillon faible. Il y a également un consensus, tant aux plans continental que national, que le secteur privé devra jouer un rôle crucial dans l effort visant à combler le déficit d infrastructures. En effet, il est admis que les financements publics ne suffiront pas à boucler les tours de table des investissements en infrastructures sur le continent. Le déficit en financements privés pour les infrastructures, en Afrique, est souvent lié au manque de sensibilisation des investisseurs désireux et capables d appréhender le risque à long terme associé aux projets complexes. Il est primordial de construire cette confiance et réduire l aversion au risque, notamment par l institution de cadres légaux et institutionnels garantissant la protection des investissements. L agenda de Dakar pour l Action Afin de répondre à ces problématiques, les dirigeants africains et leaders du secteur privé se sont réunis récemment, à Dakar (15-16 juin 2014) au Sénégal, afin d accélérer le bouclage financier de seize projets d infrastructures régionaux considérés comme prioritaires pour le développement du Continent. Le Sommet de Dakar sur le Financement s est engagé sur un Agenda de Dakar pour l Action. Gageons que cet Agenda ouvrira une nouvelle ère, celle de l innovation et de l accélération, pour les infrastructures africaines. * Abdoul Salam Bello, Directeur de Cabinet du Secrétaire Exécutif de l Agence du NEPAD. Faire face aux effets néfastes du changement climatique Madame Marie Etoundi, une agricultrice Camerounaise, déplore la vitesse à laquelle le niveau de la productivité de ses quatre acres de manioc ont chuté de façon spectaculaire au cours des deux dernières années. «Dans les années 1990 je cultivais le manioc et tout allait bien pour ma famille; mais maintenant Il n y a pas assez de pluies, le sol n est pas très fertile et de grosses termites mangent tout le manioc qu il me reste sur mon terrain. Je ne peux même plus récolter du kpwem (feuilles de manioc). A 54 ans je suis aujourd hui obligée d acheter du manioc, ce qui n avait jamais été le cas. J ai beaucoup de mal à payer les frais de scolarité de mes enfants», s est lamentée Marie. C était lors d un atelier sur le genre, le changement climatique et l agriculture tenu à Yaoundé au Cameroun en juillet Comme madame Etoundi, de nombreux agriculteurs sont confrontés aux dures réalités du changement climatique en Afrique, qui est en train de devenir un enjeu majeur pour la croissance économique, la prospérité à long terme,

6 Edition Française Août 2014 page 6 ainsi que la survie des populations déjà très vulnérables C est pour faire face à ces défis qu un certain nombre d initiatives continentales et mondiales sur le financement, l adaptation et la technologie pour le changement climatique ont été mises en place afin de transformer les défis climatiques en opportunités uniques de développement à travers l Afrique. Le Fonds du NEPAD pour le changement climatique est une initiative qui vise à renforcer la résilience et la capacité des pays africains à faire face aux défis actuels et futurs posés par le changement climatique. Le Fonds du NEPAD pour le changement climatique a été créé en 2014 avec un financement initial de 3,6 millions d Euros du gouvernement allemand pour une période de deux ans ( ). Le Fonds est en droite ligne des initiatives prioritaires de l Union africaine telles que le Plan d Action pour l Environnement du NEPAD et le Programme détaillé de développement de l agriculture africaine (PDDAA). Il offre une assistance technique et financière aux Etats-membres de l UA, aux Communautés économiques régionales (CER) et aux organisations non gouvernementales. Les grandes priorités du Fonds sont la promotion d actions innovantes, la mise en œuvre de mesures concrètes et de projets/interventions stratégiques qui servent de modèles pour l environnement et pour assurer les moyens de subsistance des populations. Selon la directrice des programmes de l Agence du NEPAD, Mme Estherine Fotabong, le Fonds du NEPAD pour le changement climatique est axé sur les résultats et adopte une approche robuste et globale de lutte contre le changement climatique sur le continent. Selon elle, «il est impératif que les pays africains prennent la question du changement climatique au sérieux car cela affecte la vie de millions de personnes, en particulier dans les communautés rurales». Plus de 100 institutions africaines ont répondu au premier appel à propositions dans le but d obtenir un soutien financier pour divers projets visant à la formation, le renforcement des capacités, la formulation de lignes directrices, la recherche et la gestion des connaissances dans le changement climatique en Afrique. Suite à une évaluation technique et financière des propositions reçues, le comité de pilotage du Fonds pour le changement climatique a approuvé 11 projets pour un financement dans le cadre du premier appel à propositions. Le Secrétaire Exécutif de l Agence du NEPAD, Dr Ibrahim Assane Mayaki, a souligné que le Fonds pour le changement climatique est un «fonds catalytique, qui doit être utilisé en vue d améliorer la vie des Africains». Il a donc demandé aux membres du comité de pilotage de puiser dans la richesse de leurs expériences, leurs réseaux de contacts et leurs expertises pour appuyer les buts et objectifs du Fonds. Le prochain appel à propositions devrait être annoncé en novembre 2014 Participants au Comité de Pilotage

7 Edition Française Août 2014 page 7 Répartition géographique des projets approuvés Projet: Sensibilisation, formation sur l impact du changement climatique sur l environnement et l agriculture Pays: Nigeria Bénéficiaire: NEPAD Nigeria Projet: Projet des femmes porteuses de bois de chauffe Pays: Ethiopie Bénéficiaire: Ministère de la femme, de l enfance et de la jeunesse de l Ethiopie Projet: Alignement de la politique et de la cohérence des programmes de lutte contre la désertification, promouvoir et assurer la biodiversité et l adaptation au changement climatique Pays: Niger Bénéficiaires: Secrétariat exécutif du Conseil national de l environnement pour un développement durable du Niger en collaboration avec la Fondation Gouri et l ONG Réseau MARP Niger Projet: Projet régional de renforcement des capacités pour faire face au changement climatique des acteurs du secteur de la pêche en Afrique de l Ouest Pays: Sénégal, Guinée, le Cap Vert Bénéficiaire: Réseau sur les politiques du secteur de la pêche en Afrique de l Ouest (REPAO) Projet: Développement d un cadre politique pour soutenir la mise en œuvre du Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages au Burkina Faso Pays: Burkina Faso Bénéficiaire: Secrétariat Permanent du Conseil National pour l Environnement et le Développement Durable Projet: Élaboration d un plan /stratégie intégrés de gestion des zones côtières le renforcement des capacités pour les femmes qui travaillent le long de la chaîne de valeur du poisson Pays: Cameroun Bénéficiaires: Le conseil municipal de Limbe en partenariat avec African Resource Group Projet: Utilisation de l information agrométéorologique pour l adaptation au changement climatique dans l agriculture Pays: Afrique du Sud Bénéficiaire: Service météorologique de l Afrique du Sud (SAWS) en collaboration avec l Ingonyama Rural Development Trust Projet: Renforcer les réponses communautaires sur le changement climatique Pays: Ouganda Bénéficiaire: Household Opportunities for Poverty Eradication (HOPE), ONG Projet: Soutenir l intégration du changement climatique dans les plans nationaux d investissement agricole des 9 pays du COMESA Pays: COMESA Bénéficiaire: Secrétariat du COMESA Projet: Intégration du changement climatique dans des plans d investissement nationaux pour l agriculture et la sécurité alimentaire de la Zambie Pays: Zambie Bénéficiaire: Ministère de l Agriculture et de l élevage, Zambia Projet: Intégration du changement climatique dans des plans d investissement nationaux pour l agriculture et la sécurité alimentaire du Swaziland Pays: Swaziland Bénéficiaire: Ministère de l Agriculture, Swaziland

8 Edition Française Août 2014 page 8 Atténuer l impact du changement climatique en soutenant les petites exploitantes agricoles Le Programme d appui sur le genre et le changement climatique dans l agriculture (GCCASP) a pour objectif de promouvoir une participation plus équitable et plus efficace des petites exploitantes grâce à des changements de politiques et un meilleur accès aux technologies climato-intelligentes. Le GCCASP vise à soutenir les petites exploitantes pour remédier aux défis posés par le changement climatique dans le secteur agricole. Le Programme du GCCASP qui est actuellement dans sa phase de planification sera pleinement mis en œuvre en 2015 dans cinq pays africains que sont l Ethiopie, le Cameroun, le Malawi, le Niger et le Rwanda. Compte tenu de la disponibilité des ressources, d autres pays bénéficieront du Programme. C est fort de cela que l Agence du NEPAD, en collaboration avec le ministère du Genre et de la Famille (MIGEPROFE) du Rwanda, et l Agence norvégienne de développement (NORAD) ont organisé un atelier de trois jours du 11au 13 août à Kigali. L objectif de l atelier était de soutenir le gouvernement du Rwanda dans ses efforts de formulation d un document de projet national pour la mise en œuvre du programme. L atelier a réuni des représentants du gouvernement du Rwanda, l organisme de gestion de l environnement au Rwanda (REMA), des organisations non gouvernementales et des organisations d agricultrices. «On peut survivre sans vêtements mais pas sans nourriture», a déclaré une des participantes à l atelier. Comme pour lui faire écho, M. Mohamed Abdisalam, le responsable de la mise en œuvre et la gestion de programmes, a souligné que le GCCASP est axé sur les petites exploitantes agricoles car elles sont les plus touchées par les effets du changement climatique et par l insécurité alimentaire. Il a expliqué que le GCCASP est dans sa phase finale de la planification et que l atelier était organisé pour examiner, valider et établir le GCCASP du Rwanda. «Suite à cet atelier, nous aurons une idée plus claire sur le cadre de résultats du GCCASP du Rwanda et des interventions du programme. Le programme ne sera pas seulement situé à Kigali mais ses impacts toucheront les communautés et les foyers dans tout le pays», a t-il dit. La Secrétaire permanente du Ministère du Genre et de la Famille, Mme Umulisa Henriette a souligné que la plupart des technologies agricoles utilisées au Rwanda sont basées sur des méthodes rudimentaires et le gouvernement aimerait que le programme apporte les nouvelles technologies nécessaires pour aider les femmes dans la production agricole et pour faire face au changement climatique. Elle a déclaré que «le Gouvernement du Rwanda avait atteint ses objectifs intermédiaires de développement spécifiques concernant le genre et que l Agence du NEPAD viendra compléter le travail actuel du gouvernement».

9 Edition Française Août 2014 page 9 Promouvoir une plus grande intégration en renforçant les capacités régionales (G-d) Mr. Jean-Yves Adou, CUA, Dr. Robert Nantchouang, ACBF, Prof. Khalil Timamy, Directeur, Unité de Coordination du NEPAD, CUA et Mlle Florence Nazare, Agence du NEPAD La collaboration des partenariats dans le cadre du Programme multi-institutionnel de l UA/NEPAD d appui au développement des capacités des Communautés économiques régionales (M-CDP) fait, sans équivoque, des progrès. La réunion de validation InterCommunauté Economique Régionale(CER) tenue à Magalisberg en Afrique du Sud (18-22 août) avait pour objectif d assurer que la Stratégie de développement des capacités et le Plan de mise en œuvre aideront l Afrique à accorder une attention suffisante aux capacités nécessaires pour la mise en œuvre respective de l Agenda 2063, la deuxième Décennie du NEPAD et l Agenda post Selon Dr Robert Nantchouang, responsable de la gestion des connaissances de la Fondation africaine pour le renforcement des capacités (ACBF) : «Les CER ont démontré un grand intérêt dans ce processus et elles semblent être très bien informées sur les capacités nécessaires pour s acquitter de leurs mandats». La Fondation africaine pour le renforcement des capacités (ACBF), un partenaire stratégique clé de l Agence du NEPAD pour le Programme de développement des capacités de l Afrique, s est engagée pour venir appuyer les efforts déjà consentis du PNUD et de la CEA. Des accords bilatéraux ont été signés entre le Secrétaire exécutif de l Agence du NEPAD et le Secrétaire exécutif de l ACBF pour renforcer le rôle de la Fondation dans l initiative multiinstitutionnelle de l UA/NEPAD. Afin d assurer une meilleure coordination et la durabilité des résultats en termes de capacité des CER, la réunion a réuni plusieurs participants dont des partenaires au développement avec des représentants de la BAD, l ACBF, Action Aid, le DFID, le FMI, OSISA, OXFAM, le PNUD, la CEA, l ONUDI et l USAID. Le programme de Développement de capacités des CER fait partie du processus de développement institutionnel global de l UA visant à forger les liens fonctionnels nécessaires entre les CER et les autres organes et institutions de l UA en vue de renforcer l intégration régionale en Afrique. «Dans un contexte mondial en constante évolution, le M-CDP présente une excellente opportunité pour consolider les réalisations actuelles en termes d intégration régionale et assurer que les capacités de réponse des CER aux besoins des citoyens soient renforcées», a déclaré M. Tigere Chagutah d OXFAM. La réunion, axée sur les besoins régionaux en termes de capacités pour accélérer l intégration régionale à travers les cadres tels que le 2e Décennie du NEPAD, l Agenda 2063 de l Union Africaine et les priorités post-2015 de l Afrique, a rassemblé des représentants de la Commission de l Union africaine, la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CENSAD), la Communauté de l Afrique de l Est (CAE), le Marché commun pour l Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté économique des Etats d Afrique centrale (CEEAC), la Communauté économique des États de l Afrique de l Ouest (CEDEAO), l Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et l Union du Maghreb arabe (UMA).

10 Edition Française Août 2014 page 10 Evènements à venir 1 4 Septembre 2014: Forum pour la Révolution Verte en Afrique (AGRF), Addis-Abeba, Ethiopie 3 Septembre 2014: Réunion du Comité de Pilotage de Grow Africa, Addis-Abeba, Ethiopie 1 5 Septembre 2014: Partenariat pour le contrôle de l Aflatoxine en Afrique, Réunion des bailleurs; Plans Nationaux d investissement pour l Agriculture et la Sécurité Alimentaire(NAFSIP), Lilongwe, Malawi 9 10 Septembre 2014: Participation au Global Regulatory Competency and Curricula Development Project; Washington DC, USA 9 10 Septembre 2014: Consultation des acteurs du Projet HHMA et sur le modèle commun de loi pour la régulation des médicaments en Afrique du Nord., Tunis, Tunisie Septembre 2014: Sommet pharmaceutique Africain Accra, Ghana Consulter aussi en ligne: Proverbe Proverbe de Maurice ~ Les jeunes pensent qu en grandissant ils atteindront le ciel et toucheront les étoiles. Mais, après un certain temps, ils se rendent compte de l éloignement du ciel Contact Unité de Communication du NEPAD Tel: +27 (0) Fax +27 (0) Visitez notre site internet à: Copyright Agence de Planification et de Coordination du NEPAD (NPCA) Tous les matériaux publiés dans la lettre d informations du NEPAD sont assujettis au droit d auteur et sont la propriété exclusive de l Agence du NEPAD. Aucun contenu ne saurait être cité, photocopié ou reproduit sans l autorisation préalable de l Agence du NEPAD. Agence du NEPAD, Block B, International Business Gateway Park, Corner Challenger & Columbia Avenues, Midridge Office Park, Midrand (Johannesburg), 1685, South Africa.

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009

Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009 Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009 La deuxième Assemblée générale de la «Coalition pour le développement du riz en Afrique» (CARD) s est tenue à Tokyo du

Plus en détail

PREMIERE SESSION ORDINAIRE. Rapport du Consultant (Document de Travail) CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL

PREMIERE SESSION ORDINAIRE. Rapport du Consultant (Document de Travail) CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL Rapport du Consultant (Document de Travail) 20 CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL IV RAPPORT DU

Plus en détail

DISCOURS DU PRÉSIDENT

DISCOURS DU PRÉSIDENT République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi DISCOURS DU PRÉSIDENT ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE À L OCCASION DU 34 ÈME SOMMET DU COMITE D'ORIENTATION DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DU

Plus en détail

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES UNITED NATIONS NATIONS UNIES DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES Liens entre l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) et le processus du Mécanisme

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA)

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Abidjan - Capitale économique de la Côte d Ivoire Initiative pour le Secteur Privé ISP La jeunesse africaine : La promesse d un avenir meilleur...

Plus en détail

Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA

Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA Discours d ouverture de Monsieur Khadim GUEYE, Ministre de l Agriculture du Sénégal Dakar, le 09 Novembre 2011

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE NUCLEAIRE (AFCONE)

VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE NUCLEAIRE (AFCONE) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : 011-551 7700 Fax : 011-551 7844 website : www. africa-union.org VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

Couloir Africain de l Énergie Propre

Couloir Africain de l Énergie Propre Couloir Africain de l Énergie Propre LE COULOIR AFRICAIN DE L ÉNERGIE PROPRE L Afrique change rapidement. En 2050, elle comptera 2 milliards d habitants, dont trois sur cinq vivront dans des villes. Plus

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

COMMON MARKET FOR EASTERN AND SOUTHERN AFRICA DECLARATION D ADDIS ABEBA DES MINISTRES DE L AGRICULTURE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES

COMMON MARKET FOR EASTERN AND SOUTHERN AFRICA DECLARATION D ADDIS ABEBA DES MINISTRES DE L AGRICULTURE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES COMMON MARKET FOR EASTERN AND SOUTHERN AFRICA DECLARATION D ADDIS ABEBA DES MINISTRES DE L AGRICULTURE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES NATURELLES À LEUR CINQUIÈME RÉUNION CONJOINTE TENUE Du 19 au

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE

LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE Demande de financement B (PME) LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE Eliminer la pauvreté en Afrique en investissant dans les Africains et dans leurs idées. www.usadf.gov FORMULAIRE DE DEMANDE

Plus en détail

Présentation de. Dr Mustapha Mekideche

Présentation de. Dr Mustapha Mekideche P a g e 1 LES PERSPECTIVES DU MECANISME AFRICAIN D EVALUATION PAR LES PAIRS A LA LUMIERE DE DIX ANS D EXPERIENCE : RELEVER NEUF DEFIS MAJEURS Présentation de Dr Mustapha Mekideche Nations Unies, New York

Plus en détail

Tenue dans le centre de conference de la CUA le Mercredi 30 Avril 2014, Addis-Abeba, Ethiopie.

Tenue dans le centre de conference de la CUA le Mercredi 30 Avril 2014, Addis-Abeba, Ethiopie. Communiqué de la conference continentale conjointes des Acteurs Non-Etatiques et de la Commission de l Union Africaine sur la sécurité alimentaire et l agriculture, faisant partie des discussions de la

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE

INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE Nations Unies Département des Affaires Economiques et Sociales Programme des Nations Unies pour le Développement Bureau Régional pour l'afrique HISTOIRIQUE DU PROJET

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DE LA COMMISSION SUR LE PROCESSUS DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA REGION DES GRANDS LACS

RAPPORT DU PRESIDENT DE LA COMMISSION SUR LE PROCESSUS DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA REGION DES GRANDS LACS AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia, Tel.:(251-1) 51 38 22 Fax: (251-1) 51 93 21 Email: oau-ews@telecom.net.et CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE 32 EME REUNION

Plus en détail

Le rôle d Afreximbank dans la promotion de l affacturage en Afrique

Le rôle d Afreximbank dans la promotion de l affacturage en Afrique Le rôle d Afreximbank dans la promotion de l affacturage en Afrique Par Mme Kanayo Awani Directrice, Financement du commerce et Agences (AFREXIMBANK) Présentation lors du séminaire d Afreximbank sur l

Plus en détail

Les leaders africains s engagent à éradiquer la faim sur le continent

Les leaders africains s engagent à éradiquer la faim sur le continent Les leaders africains s engagent à éradiquer la faim sur le continent Le défi de l éradication de la faim en Afrique était au cœur du débat lors de la réunion entre la Commission de l Union Africaine (CUA)

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY SYMPOSIUM AFRICAIN SUR LA FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT ROUTIER CASABLANCA, LE 5 MAI 2012 Excellence Monsieur

Plus en détail

Etude sur le Coût de la faim à Madagascar Rapport de la formation initiale Antsirabe (Hôtel Flower Palace), Madagascar Du 27 au 30 juillet 2015

Etude sur le Coût de la faim à Madagascar Rapport de la formation initiale Antsirabe (Hôtel Flower Palace), Madagascar Du 27 au 30 juillet 2015 Etude sur le Coût de la faim à Madagascar Rapport de la formation initiale Antsirabe (Hôtel Flower Palace), Madagascar Du 27 au 30 juillet 2015 Contexte L étude du Coût de la faim en Afrique (COHA) est

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE L IAGU est une ONG internationale spécialisée dans la recherche/action, l appui technique et l information dans le domaine de l environnement

Plus en détail

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Remarques introductives du Dr Jean PING Président de la Commission de l Union africaine à l ouverture de la 11 ème Réunion du Mécanisme de Coordination Régionale

Plus en détail

DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE

DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE REUNION DU GROUPE DE TRAVAIL MINISTERIEL SUR LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DU TOURISME EN AFRIQUE

Plus en détail

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action NATIONS UNIES DOCUMENT DE TRAVAIL POUR LE DIALOGUE MINISTERIEL SUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EP Conférence ministérielle africaine sur l environnement Version non éditée Distr.: Générale

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012 SIGNATURE D UN ACCORD DE SUBVENTION ENTRE LA CEDEAO ET LE NEPAD, RELATIF A UN INCUBATEUR COMMERCIAL POUR LES FEMMES AFRICAINES CHEFS D ENTREPRISE (BIAWE). Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa 12

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Calendrier des conférences, réunions et manifestations 2016

Calendrier des conférences, réunions et manifestations 2016 Calendrier des conférences, réunions et manifestations 2016 CENTRE DE CONFÉRENCES DE la CEA ADDIS-ABEBA (ÉTHIOPIE) Dès que les dirigeants recherchent un lieu commode où mener des discussions sérieuses

Plus en détail

Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour la Coordination Régionale du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO)

Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour la Coordination Régionale du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale Réunion Ad hoc NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale F Distr. : GENERAL ECA/SRO-CA/AHEGM.HLTIC/13/Inf.1 Février : 2013 Original : Français Ad Hoc

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

RAPPORT DES CONSULTATIONS DE LA RD CONGO SUR LA RECTUALISATION DE LA STRATEGIE DE LA BANQUE MONDIALE POUR L AFRIQUE. KINSHASA, 15 JUILLET 2010

RAPPORT DES CONSULTATIONS DE LA RD CONGO SUR LA RECTUALISATION DE LA STRATEGIE DE LA BANQUE MONDIALE POUR L AFRIQUE. KINSHASA, 15 JUILLET 2010 1 RAPPORT DES CONSULTATIONS DE LA RD CONGO SUR LA RECTUALISATION DE LA STRATEGIE DE LA BANQUE MONDIALE POUR L AFRIQUE. KINSHASA, 15 JUILLET 2010 Les consultations Régionales sur la Réactualisation de la

Plus en détail

Nous vous prions de transmettre en notre nom le message suivant à nos dirigeants, les chefs d'état de l'union Africaine.

Nous vous prions de transmettre en notre nom le message suivant à nos dirigeants, les chefs d'état de l'union Africaine. Le 19 janvier 2015 A Monsieur le président du 24 ème Sommet des chefs d Etat et de gouvernement de l Union Africaine Addis-Abeba Ethiopie OBJET: DÉCLARATION CONJOINTE DE LA SOCIETÉ CIVILE AFRICAINE SUR

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI)

TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI) TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI) 1) Contexte général La phase I du projet Risques Naturels (RN-COI) a été financée par l

Plus en détail

Consensus sur les données en Afriques

Consensus sur les données en Afriques Consensus sur les données en Afriques Huitième Réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l Union africaine sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l

Plus en détail

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL PRESENTATION DU PROJET/PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT PAR L'OCAL Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL Tunis, 22 24 Avril 2014 SOMMAIRE Introduction ti OCAL Expériences Description du projet Cadre de mise

Plus en détail

APERCU DE LA MISE EN OEUVRE DE L ACTION DE LA CONFERENCE MINISTERIELLE AFRICAINE SUR L ENVIRONNEMENT RELATIVE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EN AFRIQUE

APERCU DE LA MISE EN OEUVRE DE L ACTION DE LA CONFERENCE MINISTERIELLE AFRICAINE SUR L ENVIRONNEMENT RELATIVE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EN AFRIQUE APERCU DE LA MISE EN OEUVRE DE L ACTION DE LA CONFERENCE MINISTERIELLE AFRICAINE SUR L ENVIRONNEMENT RELATIVE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EN AFRIQUE (Décembre 2009) I. Résumé Compte tenu des défis majeurs

Plus en détail

L Initiative de l UNESCO pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA)

L Initiative de l UNESCO pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA) PRESENTATION TTISSA Gabrielle BONNET, Ramya VIVEKANANDAN Expertes associées, Section pour la formation des enseignants, Division de l enseignement supérieur, UNESCO L Initiative de l UNESCO pour la formation

Plus en détail

Favoriser le dialogue entre recherche et politiques pour l adaptation au changement climatique en Afrique

Favoriser le dialogue entre recherche et politiques pour l adaptation au changement climatique en Afrique Favoriser le dialogue entre recherche et politiques pour l adaptation au changement climatique en Afrique Annonce de la Conférence Conférence continentale sur la facilitation de décision éclairée et d'élaboration

Plus en détail

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE Protocole d Accord de Coopération Entre Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte

Plus en détail

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations.

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Cas du Sénégal Bassirou DIONE, ingénieur agroéconomiste dionsen2000@yahoo.fr Communication

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

GLOBAL A GRICULTURE and FOOD S ECURITY PROGRAM. NOTE D INFORMATION sur le GAFSP

GLOBAL A GRICULTURE and FOOD S ECURITY PROGRAM. NOTE D INFORMATION sur le GAFSP GLOBAL A GRICULTURE and FOOD S ECURITY PROGRAM NOTE D INFORMATION sur le GAFSP Présentée par Ndiogou Fall Comité de pilotage GAFSP Aout 2010 1 La crise alimentaire de 2008 a relancé le débat sur la situation

Plus en détail

Lettre de soutien. Paris, le 30 août 2012

Lettre de soutien. Paris, le 30 août 2012 Lettre de soutien Paris, le 30 août 2012 Secrétariat du Forum Mondial sur le Droit, la justice et le Développement c/o La Banque Mondiale Vice présidence juridique 1818 H Street N.W. Washington D.C. 20433

Plus en détail

Médias et Diffuseurs Offrir la télévision directe par satellite à travers l Afrique

Médias et Diffuseurs Offrir la télévision directe par satellite à travers l Afrique Médias et Diffuseurs Offrir la télévision directe par satellite à travers l Afrique Une nouvelle ère C est le moment ou jamais, a déclaré Mthuli Ncube, Economiste en Chef et Vice-Président de la Banque

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Embargo 17 janvier 2013 Rapport des Nations Unies : L économie africaine rebondit en dépit d un ralentissement économique mondial Des liens commerciaux

Plus en détail

Réunion Ad Hoc d Experts sur «L amélioration du climat des affaires en Afrique Centrale»

Réunion Ad Hoc d Experts sur «L amélioration du climat des affaires en Afrique Centrale» REUNION AD HOC D EXPERTS SUR L AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous Régional pour l Afrique Centrale F Distr : GENERAL ECA/SRO-CA/AHEGM.BUS/14/Inf.1

Plus en détail

Initiative allemande BACKUP pour l éducation en Afrique

Initiative allemande BACKUP pour l éducation en Afrique Initiative allemande BACKUP pour l éducation en Afrique Un partenaire pour assurer une éducation de qualité pour tous en Afrique «Je n ai jamais encore rencontré de donateur comme celui-ci : il écoute

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : +251-115- 517 700 Fax : +251-115- 517844 website : www. africa-union.org ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET FORUM DE LA

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

Expert International en Marketing et Commercialisation MAROC

Expert International en Marketing et Commercialisation MAROC Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE Agence des Nations Unies : Titre : Lieu : Durée : Bureau Régional de l ONUDC pour l Afrique de l'ouest et

Plus en détail

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD 29-30 MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf. No. HRSS/15/08/1262 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE Classe Titre fonctionnel P-3 Économiste Département/Division/Section RITD-ATPC Groupe professionnel Affaires Économiques

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances)

Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances) Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances) CONTEXTE L Université panafricaine (UPA) est une institution de formation et de recherche créée

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

West and Central African Council for Agricultural Research and Development

West and Central African Council for Agricultural Research and Development Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Institut international de recherche sur les politiques alimentaires www.ifpri.org Actualisé le 27 octobre 2007 Préoccupé

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

BUSINESS MEETING : PLUS DE 1,5 MILLIARDS DE DOLLARS POUR FINANCER LE SECTEUR AGRICOLE EN RDC ÉCRIT PAR CELLCOM. PUBLIÉ DANS ACCUEIL

BUSINESS MEETING : PLUS DE 1,5 MILLIARDS DE DOLLARS POUR FINANCER LE SECTEUR AGRICOLE EN RDC ÉCRIT PAR CELLCOM. PUBLIÉ DANS ACCUEIL BUSINESS MEETING : PLUS DE 1,5 MILLIARDS DE DOLLARS POUR FINANCER LE SECTEUR AGRICOLE EN RDC ÉCRIT PAR CELLCOM. PUBLIÉ DANS ACCUEIL C est un pari gagné pour le Ministre de l Agriculture, Pêche et élevage,

Plus en détail

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012.

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012. Avis de Sollicitation de Manifestation d intérêt pour le recrutement d un consultant international ou national pour la revue des Plans d investissements des pays AMI N 05 2012 Plans d investissement nationaux

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Forum African sur la Gouvernance de l Internet (AfIGF) http://afigf.uneca.org/ Termes de références Septembre 2012 Historique S inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies

Plus en détail

L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT

L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT Stage nouveaux programmes de Terminales ES/L Florian NICOLAS L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT Le redressement de l Afrique, auteur inconnu Source : www.cemcis.org (DR) Comment traiter la séquence?

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours Programme des Nations Unies pour le développement Discours Atelier technique de mobilisation des parties prenantes au processus de formulation de l Agenda d Action-Pays (AAP) et la formulation du Programme

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA)

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA) TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA) DESCRIPTION DE POSTE Désignation du poste : Expert en qualité, sécurité

Plus en détail

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AVIS DE RECRUTEMENT: ADMINISTRATEUR DE PROGRAMME, COMMUNICATIONS - NO.VA/NPCA/14/41 L Union Africaine (UA), créée en tant qu organe continental panafricain

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Appel à Manifestation d'intérêt

Appel à Manifestation d'intérêt AfricaInteract : Renforcement des liens entre la recherche et les décideurs politiques pour l'adaptation au changement climatique en Afrique Appel à Manifestation d'intérêt Recrutement d'un expert pour

Plus en détail

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti Guide méthodologique Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti mieux prendre en compte le risque naturel dans l urbanisation et l aménagement du territoire Préface Monsieur Yves Germain

Plus en détail

Cadre institutionnel pour le développement durable

Cadre institutionnel pour le développement durable DOCUMENT DE POSITION DE L CADRE INSTITUTIONNEL POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Cadre institutionnel pour le développement durable Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20, Rio de

Plus en détail

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA REDDA NESDA Réseau pour l environnement et le développement durable en Afrique Network for Environment and Sustainable Development in Africa Contact : + 225 20 20 5419/5823 /5826 Adresse : BP 95 Guichet

Plus en détail