Contexte et objectifs. La pollution urbaine, un enjeu régional. 6 agglomérations concernées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contexte et objectifs. La pollution urbaine, un enjeu régional. 6 agglomérations concernées"

Transcription

1 Indicateurs d'exposition à la pollution atmosphérique en milieu urbain Etude relative aux agglomérations de Montpellier, Nîmes, Perpignan, Carcassonne, Narbonne et Sète Contexte et objectifs La pollution urbaine, un enjeu régional En 2006, plus de 70 % 1 des habitants de la région vivaient en zone urbaine ou périurbaine où se situent les principales sources de pollution (trafic routier, chauffage, ). Les 3 principales agglomérations que sont Montpellier, Nîmes et Perpignan regroupaient, en 2009, près de 29 % des habitants de la région. Dans ces agglomérations, environ 40% des habitants résident à moins de 150 mètres de rues ou de routes empruntées par plus de véhicules par jour. La population potentiellement impactée par les infrastructures routières s'avère donc significative. 6 agglomérations concernées 3 agglomérations de plus de habitants : Montpellier, Nîmes et Perpignan, 3 agglomérations entre et habitants : Sète, Narbonne et Carcassonne. Une fiche de synthèse est disponible pour chaque agglomération. Un partenariat sur 3 ans entre le Conseil Régional et AIR LR La convention de partenariat signée en 2010 permet de répondre à des enjeux majeurs du Programme de Surveillance de la Qualité de l'air (PSQA) portant sur le milieu urbain et périurbain et la proximité des axes routiers 2. Des objectifs au service des collectivités et des citoyens Développer les outils permettant à la Région de disposer d'indicateurs en lien avec : - les enjeux "santé, climat, énergie et économie" liés à la pollution de l'air et l'émission des gaz à effet de serre, - les politiques menées pour préserver la santé des populations, Simuler l'impact de différents scenarii sur la qualité de l'air, afin de mieux en connaître les effets sur les populations et les milieux, 1 Source INSEE, Repères et synthèse, n 1, janvier Meilleure connaissance de l'exposition des populations à la pollution urbaine (enjeux MUP2 et MUP4), à la pollution due au trafic routier (enjeu TR2) et des niveaux de particules à proximité des axes routiers (enjeu TR6). Améliorer l'information et la sensibilisation des citoyens, des collectivités locales, des entreprises sur les niveaux de pollution en milieu urbain, et l'exposition à la pollution induite, notamment par le trafic routier. AIR LR les Echelles de la Ville, Antigone, 3 place Paul Bec, Montpellier Tél Fax P1/6

2 Dispositifs mis en œuvre Montpellier, Nîmes et Perpignan Carcassonne, Sète et Narbonne Inventaire des émissions Modélisation haute résolution Inventaire des émissions Campagnes de mesures Cartographie géostatistique 3 La pollution atmosphérique urbaine en Languedoc-Roussillon En 2011, de nombreux dépassements des seuils réglementaires NO 2 Benzène PM 2,5 PM2,5 et PM10 Ozone Ozone Ozone Proximité du trafic routier Proximité du trafic routier Fond urbain et périurbain Proximité du trafic routier Milieux urbain, périurbain et rural Milieu périurbain Milieu urbain Non respect de la valeur limite annuelle. Non respect de la valeur limite horaire à proximité de quelques axes routiers. Non respect de l objectif de qualité à proximité de certains axes routiers. Non respect de l'objectif de qualité (dépassement constaté par le dispositif fixe de mesure) Non respect des valeurs limites à proximité de quelques axes routiers (cf. modélisations). Non respect des objectifs de qualité pour la protection de la végétation et pour la protection de la santé humaine sur tout le territoire. Non respect des valeurs cibles pour la protection de la santé humaine et de la végétation. Non respect de la valeur cible pour la protection de la santé humaine. Note : Seuls les dépassements de seuils réglementaires apparaissent dans ce tableau. Pour plus d'informations : Ainsi, à l'exception de l ozone 4, les dépassements des seuils réglementaires sont très majoritairement constatés à proximité du trafic routier. Si l on s intéresse uniquement au dépassement des valeurs limites - qui sont les seuils réglementaires les plus contraignants - les dépassements concernent exclusivement les abords immédiats d'axes routiers. 3 La géostatistique est une méthode d'interpolation spatiale permettant d'estimer au mieux, à partir des mesures, les concentrations en tout point de la zone étudiée. 4 Polluant dit "secondaire" qui résulte de la transformation chimique dans l'atmosphère de certains polluants dits "primaires" (en particulier NO, NO 2 et COV) sous l'effet des rayonnements solaires. Les plus fortes concentrations apparaissent l'été, en périphérie des zones émettrices de polluants primaires telles les grandes villes. P2/6

3 Les indicateurs d'exposition retenus Les teneurs en polluants dans l'air variant dans une même journée pour un même lieu, on utilise 2 types d'indicateurs pour représenter les concentrations auxquelles sont potentiellement exposées les populations sur une période : les indicateurs annuels qui représentent la moyenne des concentrations pour un polluant donné sur une année (exprimés en nombre d'habitants et en superficie exposés) ; les indicateurs horaires ou journaliers qui s intéressent à des pics de pollution survenus au cours de la même période (exprimés en nombre d'habitants et en superficie exposés). Les indicateurs "environnementaux" fournissent, quant à eux, une information qualitative sur la proximité (moins de 150 mètres) des lieux d'habitation aux voies à forte densité de trafic (plus de véhicules par jour) ; ils sont exprimés en nombre d'habitants, en km de voies et en superficie. Bilan De fortes variations spatiales Sur les 6 agglomérations régionales étudiées, les niveaux d'exposition au NO 2 (et aux PM10 / PM2.5 à Montpellier, Nîmes et Perpignan) dépendent de la proximité immédiate entre les habitations et une infrastructure routière importante. La présence ou non de bâtiments le long d'axes à fort trafic peut être un facteur déterminant pour la dispersion des polluants émis par le trafic routier et l'exposition des populations qui en résulte. Les expositions varient fortement dans une même agglomération, en lien avec la proximité du trafic routier : o à une pollution urbaine diffuse qui diminue quand on s'éloigne de l'hyper centre s'ajoutent, le long de grands axes ou de points névralgiques de la circulation, les contributions dues au fort trafic routier ; o dans les quartiers périphériques, les concentrations en polluants issus du trafic routier sont plus faibles, typiques d'un milieu périurbain. En revanche, les comportements sont les mêmes dans les 6 agglomérations étudiées : les concentrations les plus importantes sont retrouvées au plus près des grands axes routiers et notamment aux abords des autoroutes. Extrait de la cartographie des concentrations moyennes annuelles de NO 2 - Nîmes - Année Source : AIR LR, 2012 Une diminution de la pollution avec les années (à l'exception de l'agglomération de Sète) En référence aux résultats obtenus lors de campagnes de mesures antérieures (début des années 2000) à Carcassonne et Narbonne, les concentrations de NO 2 et de benzène ont diminué en , essentiellement en raison des diminutions des facteurs individuels d émissions des véhicules 5. A Montpellier, Nîmes et Perpignan, environ 40% des habitants résident à moins de 150 mètres de rues ou de routes empruntées par plus de véhicules par jour. 5 Des évolutions similaires ont été constatées à Montpellier (entre 1994 et 2007), Nîmes (entre 1998 et 2008) et Perpignan (entre 1997 et 2009). Les résumés des études correspondantes sont disponibles sur P3/6

4 En revanche, à Sète, les concentrations de NO 2 ont augmenté entre 2003 et 2011 tout en continuant à respecter les valeurs réglementaires annuelles, probablement en raison des nouveaux aménagements urbains et de l'augmentation d'émissions de NO x qui résulte du trafic routier croissant sur les principaux axes de l'agglomération. Entre 2009 et 2015, une diminution des concentrations moyennes en NO 2 et particules (PM10 et PM2.5) est attendue (cf. exemple de carte ci-dessous) dans les agglomérations pour lesquelles des simulations 2015 ont pu être réalisées (Montpellier, Nîmes et Perpignan). Globalement, la qualité de l'air devrait s'améliorer aux abords des principaux axes routiers, principalement en raison de l'amélioration technique des véhicules (normes d'émissions plus strictes). En effet, alors que le trafic continue à progresser (en moyenne de 0,5% par an au niveau national), les émissions unitaires par véhicule diminuent théoriquement d'année en année. Exposition des populations à la pollution urbaine : chiffres-clés pour les 6 agglomérations Préambule : on rappelle que, comme dans la majorité des études concernant l'exposition à la pollution de l'air, cette étude n'a concerné que la pollution ambiante (pas de prise en compte de la pollution à l'intérieur des locaux), en considérant que chaque habitant passait 100% de son temps à l'adresse de son domicile. Etat actuel Un peu moins de habitants, résidant à proximité d'axes routiers, sont exposés à des concentrations en NO 2 supérieures à la valeur limite annuelle. Sur les 6 villes étudiées, les indicateurs retenus montrent qu'un peu moins de 4000 habitants (dont les ¾ à Montpellier), soit 0,4 % de la population concernée 6, était exposé à des concentrations en NO 2 supérieures à la valeur limite annuelle entre 2009 et Certains établissements accueillant des populations sensibles (crèches, écoles ) sont également concernés. A Montpellier, Nîmes et Perpignan (qui regroupent habitants en 2009), c'est moins de 0.01 % de la population qui réside dans un lieu où les concentrations en PM10 et/ou PM2.5 ne respectent pas les valeurs limite annuelles. Pour le benzène, les indicateurs mettent en évidence la faible exposition de la population à ce polluant dans l'air ambiant. Etat futur NO 2 - Centre urbain de Montpellier - Evolution des concentrations moyennes annuelles entre les scenarii 2009 et Source : AIR LR, 2012 Cependant, en 2015, de fortes concentrations en NO 2 seront encore retrouvées aux abords des principaux axes routiers. De même, des points noirs de la pollution particulaire (PM10 et PM2.5) subsisteront à Montpellier, Nîmes et Perpignan (a minima). Il s'agit principalement des abords des autoroutes, où des dépassements des valeurs limites réglementaires sont encore prévisibles. Dans les 3 unités urbaines pour lesquelles des simulations ont été réalisées pour l'année 2015 (Montpellier, Nîmes et Perpignan), tous les indicateurs retenus montrent une diminution de l'exposition entre 2009 et 2015, tant pour la population générale que pour les établissements recevant des personnes sensibles (crèches, écoles lycées et hôpitaux). Sur les 719 établissements répertoriés, 16 établissements recevant des personnes sensibles sont exposés en 2009 à un dépassement de la valeur limite en NO 2, contre 6 en habitants recensés dans les 6 villes (source : INSEE 2009). P4/6

5 Perspectives Surveillance de la qualité de l'air et de l'exposition de la population A partir de 2013, des dispositifs permanents de surveillance de la qualité de l air (NO 2 et benzène) seront mis en place à Carcassonne et Sète par tubes passifs, avec l aide logistique des communautés d'agglomération concernées. De tels dispositifs qui existent déjà à Narbonne 7 depuis 2005 permettent, de disposer de tendances et d historiques, à mettre en relation, par exemple, avec des évolutions des plans de circulation. Dans le cadre de l'enjeu MUP 4 du PSQA "mieux connaître l exposition des populations aux concentrations de polluants dans l air ambiant de villes entre 40 et habitants qui ne disposent pas de dispositif étoffé fixe de surveillance", de nouvelles études (mesures et cartographie) pourraient être effectuées entre 2015 et 2020 pour : o savoir si l'augmentation de NO 2 relevée à Sète entre 2003 et 2011 a été contenue (priorité 1), o confirmer les tendances à la diminution de pollution à Carcassonne et Narbonne (priorité 2). Les modélisations "globales" réalisées à Montpellier, Nîmes et Perpignan pour les années 2009 et 2015 pourront servir d'outil d'aide à la décision pour les élus concernés, notamment en termes d'aménagement urbain, de politique de transport, d'implantation d'établissements accueillant des populations sensibles. Des modélisations seront réitérées chaque année pour Montpellier, Nîmes et Perpignan afin d'assurer un suivi périodique des concentrations en milieu urbain et, ainsi, permettre de confirmer les tendances prévues. L'étude réalisée à Carcassonne, Narbonne et Sète a mis en évidence qu'aux abords de certains axes routiers importants (tels l'a9 à Narbonne, les boulevards Camille Blanc et de Verdun à Sète ), une partie de la population pouvait être exposée à des dépassements de la valeur limite. Il s'avère à présent pertinent de développer un outil d'aide à la décision qui permette aux collectivités territoriales d'appréhender les effets des aménagements existants ou futurs (routiers, industriels, résidentiels, ), sur la qualité de l'air. Une cartographie établie par modélisation haute résolution 8 permettrait d'affiner les concentrations de chaque polluant, en tenant compte notamment de l'ensemble des sources d'émissions. Communication et information L'ensemble des résultats obtenus dans le cadre de ce programme sera mis à disposition des collectivités concernées, pour alimenter les réflexions de politiques publiques (transport, aménagement, habitat ). AIR LR pourra proposer, en 2013, une formation des élus des grandes agglomérations de la Région Languedoc- Roussillon sur le thème de l'exposition de la population à la pollution atmosphérique, afin de mieux diffuser les résultats de cette étude et d'autres études réalisées récemment dont l'exposition à la pollution au cours des déplacements quotidiens entre le domicile et le lieu de travail. Enfin, une synthèse de ce programme d'étude sera disponible sur et présentée aux différents comités locaux de concertation sur la qualité de l'air animés par AIR LR. 7 Extrait de la cartographie des concentrations moyennes annuelles de NO 2 - Perpignan - Année Source : AIR LR, 2012 Montpellier, Nîmes et Perpignan bénéficient de mesures pérennes automatiques de ces polluants. 8 Contrairement à la cartographie géostatistique présentée dans cette étude qui utilise uniquement les données d'échantillonnage, la modélisation intègre les données d'émissions de l'ensemble du domaine d'étude. En tenant compte de la météorologie (heure par heure), du relief, de la topographie, des caractéristiques des routes et de chaque source d'émission, la modélisation permet une représentation très fine des concentrations sur un territoire. P5/6

6 Partenariat avec les collectivités territoriales AIR LR reste à disposition de ses partenaires, pour : simuler l'impact d'actions spécifiques sur la qualité de l'air (c'est, par exemple, actuellement le cas dans le cadre des Plans de Protection de l'atmosphère de Montpellier et de Nîmes), comme la piétonisation de centres urbains, les extensions des zones portuaires confirmer par des campagnes de mesures, la réduction d'usage prévue de pesticides en zone agricole (cf. Ecophyto 2018), accompagner dans une démarche de mesures visant à améliorer la qualité de l'air intérieur, par exemple à l'intérieur de lycées ou d'autres établissements recevant du public, mettre en place une plate-forme permettant de simuler au quotidien la qualité de l'air au cœur des principales agglomérations de la région, comme c'est, par exemple, déjà le cas à Strasbourg 9 ou Aix-en-Provence 10. Concentrations moyennes annuelles de PM2.5 - Montpellier - Année Source : AIR LR, 2012 Concentrations moyennes annuelles de PM2.5 - Montpellier Année Source : AIR LR, Voir les cartographies quotidiennes sur : 10 Voir les cartographies quotidiennes sur : / rubrique prévisions locales P6/6

d établir des propositions d optimisation du dispositif actuel de surveillance de la qualité de l air sur la zone de l Ardoise ;

d établir des propositions d optimisation du dispositif actuel de surveillance de la qualité de l air sur la zone de l Ardoise ; ZONE INDUSTRIELLE DE L ARDOISE (30) Environnement de FERROPEM Etudes préalables à la redéfinition du dispositif de surveillance de la qualité de l air I - CONTEXTE En 1997, les sociétés Ugine et FERROPEM

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION Modélisation de la pollution atmosphérique à proximité des axes routiers les plus importants d Île-de-France : croisement

Plus en détail

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly Si les niveaux des différents polluants du trafic routier sont toujours plus importants à proximité du boulevard

Plus en détail

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax www.air rhonealpes.fr TRAVAUX PRELIMINAIRES A L IMPLANTATION D UNE FUTURE STATION URBAINE DE FOND EN ZONE REGIONALE 2014 Siège social :

Plus en détail

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 www.ra2013.air-rhonealpes.fr Préambule Grandes tendances Situation vis-à-vis de la réglementation Exposition des territoires et des populations Episodes de pollution

Plus en détail

Futures lignes de transport en commun en site propre dans l'agglomération de Nîmes. Etat initial de la qualité de l'air et simulations I CONTEXTE

Futures lignes de transport en commun en site propre dans l'agglomération de Nîmes. Etat initial de la qualité de l'air et simulations I CONTEXTE Futures lignes de transport en commun en site propre dans l'agglomération de Nîmes Etat initial de la qualité de l'air et simulations I CONTEXTE Nîmes Métropole, dans le cadre de son Plan de Déplacements

Plus en détail

Les polluants atmosphériques

Les polluants atmosphériques Les polluants atmosphériques * Les principaux polluants qui retentissent sur la santé (Particules Ozone - Oxydes d'azote -Benzène) p 2-5 * Durée de vie des polluants p 6 * Origine des émissions, devenir

Plus en détail

L air un capital commun

L air un capital commun L air un capital commun devenez partenaire page 3 Édito Édito page 4 Nos missions, nos moyens page 5 Nos champs d action page 6 Concertation et partenariat surveillance dispositifs et protocoles page 7

Plus en détail

ASCOPARG. Membre agréé du réseau

ASCOPARG. Membre agréé du réseau La qualité de l air aux abords de l aéroport Lyon-Saint ASCOPARG Membre agréé du réseau Etude préliminaire de la qualité de l air Etude préliminaire de la qualité de l air Objectif de l étude de l étude

Plus en détail

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ;

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ; ENVIRONNEMENT DE L UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE DES DECHETS (UVED) DE LUNEL-VIEL Campagne temporaire de mesures au Sud de l UVED Printemps 2010 Lexique Cd : cadmium Zn : zinc Cr : chrome, As : arsenic

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Résumé : Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet

Plus en détail

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT Appel à Projet AACT AIR 2013 Toulouse Métropole Projet : PUMIQAT Madame Elisabeth Toutut-Picard, Adjointe au Maire de Toulouse, Présidente de la Commission Environnement Développement Durable et Energies

Plus en détail

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure gestion de

Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure gestion de Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure La qualité de l air à différentes échelles La qualité de l air peut

Plus en détail

Cadastre du bruit routier - Notice explicative

Cadastre du bruit routier - Notice explicative Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l environnement, Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Cadastre du bruit routier - Notice explicative 1. Introduction Les nuisances sonores dues

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon ANALYSE DES IMPACTS DES SCENARIOS «ZAPA 2*» ET «ZAPA 3*» SUR LA QUALITE DE L AIR 2011 2013 www.air rhonealpes.fr Diffusion : novembre 2014 Siège social : 3 allée

Plus en détail

Résumé non technique. Tableaux d estimation

Résumé non technique. Tableaux d estimation Résumé non technique Tableaux d estimation 4 Chapitre 1 Introduction 5 E n application de la directive européenne 2002/49/CE, et de ses retranscriptions en droit français (décret 2006-361 du 24 mars 2006

Plus en détail

Fiche communale BOURG LES VALENCE

Fiche communale BOURG LES VALENCE Fiche communale BOURG LES VALENCE Synthèse de l entretien en commune du 30 juin 2011 CARACTERISTIQUES GENERALES DE LA COMMUNE La ville de Bourg les Valence est traversée par différents axes de communication

Plus en détail

2013, une année en demi-teinte. Bilan 2013 de la qualité de l air en Alsace

2013, une année en demi-teinte. Bilan 2013 de la qualité de l air en Alsace 2013, une année en demi-teinte la qualité de l air reste bonne mais certains indicateurs présentent une légère dégradation Les températures moyennes mensuelles ont été inférieures à la normale au cours

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue Fresnel

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR SUR ET AUTOUR DE LA PLATE-FORME AÉROPORTUAIRE DE PARIS-CHARLES DE GAULLE (AÉROPORTS DE PARIS) Gwenaël Roudaut

QUALITÉ DE L AIR SUR ET AUTOUR DE LA PLATE-FORME AÉROPORTUAIRE DE PARIS-CHARLES DE GAULLE (AÉROPORTS DE PARIS) Gwenaël Roudaut QUALITÉ DE L AIR SUR ET AUTOUR DE LA PLATE-FORME AÉROPORTUAIRE DE PARIS-CHARLES DE GAULLE (AÉROPORTS DE PARIS) Gwenaël Roudaut La qualité de l air sur et autour de n importe quel aéroport est un enjeu

Plus en détail

Évaluation de la qualité de l air dans le quartier du port, Nice

Évaluation de la qualité de l air dans le quartier du port, Nice Évaluation de la qualité de l air dans le quartier du port, Nice 1 er août 2013 7 janvier 2014 11 juillet 8 août 2014 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 Introduction / Contexte... 3 1. Caractérisation du site... 4

Plus en détail

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par :

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : dequestions Janvier 2010 MOBILITÉ n 4 Comment et pourquoi se déplacent les habitants? Des différences selon les communes? ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : Comment

Plus en détail

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE CETE de l Est centre d Études techniques de l Équipement CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE LES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES La qualité de l air et son incidence sur la

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À PARIS. Mai 2012

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À PARIS. Mai 2012 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À PARIS Mai 2012 La qualité de l'air à Paris Année 2011 2 SOMMAIRE 1 Généralités...5 1.1 Bilan météorologique de 2011 en Ile de France...5 1.2 Normes de qualité de l'air...5

Plus en détail

Autoroutes du Sud de la France

Autoroutes du Sud de la France Autoroutes du Sud de la France Direction de l Infrastructure Direction Technique Autoroute A20 Cartes de bruit stratégiques Département du Lot Septembre 2008 synesthésie Acoustique Référence Affaire Référence

Plus en détail

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Rapport complémentaire à l évaluation de l exposition potentielle de la population de l agglomération de Valence

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord

Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord ANNEE 2014 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Octobre 2015 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax

Plus en détail

AIR EXTÉRIEUR, AIR INTÉRIEUR Transfert de la pollution extérieure vers l intérieur des locaux

AIR EXTÉRIEUR, AIR INTÉRIEUR Transfert de la pollution extérieure vers l intérieur des locaux En hiver, la pollution extérieure est dominée par les particules et le dioxyde d azote, polluants primaires émis principalement par le trafic routier, les installations de chauffage des secteurs résidentiel,

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Information sur l état de la pollution atmosphérique et sur la mise en œuvre du plan de mesures 2000/2015

Information sur l état de la pollution atmosphérique et sur la mise en œuvre du plan de mesures 2000/2015 Information sur l état de la pollution atmosphérique et sur la mise en œuvre du plan de mesures 2000/2015 beco Berner Wirtschaft Economie bernoise Bilan 2010 Bilan 2010 Impressum Rédaction beco Economie

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2012 DANS LE VAL-DE-MARNE. Septembre 2013

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2012 DANS LE VAL-DE-MARNE. Septembre 2013 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2012 DANS LE VAL-DE-MARNE Septembre 2013 Station trafic Boulevard Haussmann SOMMAIRE 1 Généralités... 1 1.1 Bilan météorologique de 2012 en Ile-de-France... 1 1.2 Normes de qualité

Plus en détail

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée -

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Laboratoires impliqués dans le projet et contacts LISA (Isabelle Coll) CIRED

Plus en détail

2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements

2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements 2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements 2014, des conditions propices à une meilleure qualité de l air Depuis les 10 dernières années, les

Plus en détail

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Observatoire PDU 2006: simulations SIRANE Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Rédacteurs Relecteur Diffusion Date N et Version IRi Cf fiche de relecture Interne Avril

Plus en détail

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski autour des accès de Stations de ski 2013 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Juillet 2014 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax : 09 72 15 65 64 contact@air-rhonealpes.fr

Plus en détail

SÉLECTION D'UN SITE DE PROXIMITÉ TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE URBAINE RÉGIONALE

SÉLECTION D'UN SITE DE PROXIMITÉ TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE URBAINE RÉGIONALE SÉLECTION D'UN SITE DE PROXIMITÉ TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE URBAINE RÉGIONALE Bilan des campagnes de mesures effectuées du 2 avril 2012 au 15 avril 2013 Rapport n 83 Mars 2015 Présentation d'atmosf'air

Plus en détail

Missions générales du LCSQA SITE WEB LCSQA. Décembre 2009. Programme 2009 JEAN-YVES CHATELIER

Missions générales du LCSQA SITE WEB LCSQA. Décembre 2009. Programme 2009 JEAN-YVES CHATELIER Missions générales du LCSQA SITE WEB LCSQA Décembre 2009 Programme 2009 JEAN-YVES CHATELIER PREAMBULE Le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'air Le Laboratoire Central de Surveillance

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1 : ANALYSE DE L ETAT INITIAL DU SITE ET DE L ENVIRONNEMENT P.13 I. L ENVIRONNEMENT NATUREL : P.15

SOMMAIRE PARTIE 1 : ANALYSE DE L ETAT INITIAL DU SITE ET DE L ENVIRONNEMENT P.13 I. L ENVIRONNEMENT NATUREL : P.15 SOMMAIRE PREAMBULE : P.7 Le Plan Local d Urbanisme dans son contexte réglementaire P.7 Historique des documents réglementaires communaux P.10 INTRODUCTION : P.11 La commune dans son contexte géographique

Plus en détail

Lettre n 97 - février 2012

Lettre n 97 - février 2012 Lettre n 97 - février 2012 Si cette lettre ne s'affiche pas correctement, merci d ouvrir le fichier joint (format pdf) ou cliquer ici. Sommaire Angoulême Surveillance de la pollution d origine automobile

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon pour l économie du Languedoc-Roussillon RECENSEMENT DE LA POPULATION 2006 N 4 - Juillet 2009 Le Languedoc-Roussillon : la région où le nombre de logements a le plus augmenté Mireille LEFEBVRE - Insee Le

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE DE DÉFINITION DES ZONES SENSIBLES

MÉTHODOLOGIE DE DÉFINITION DES ZONES SENSIBLES MÉTHODOLOGIE DE DÉFINITION DES ZONES SENSIBLES DECEMBRE 2010 GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL «ZONES SENSIBLES» : MEDDTL, LCSQA/INERIS, ATMO RHÔNE-ALPES, ASPA, AIR NORMAND, AIRPARIF, ADEME PREAMBULE Le Laboratoire

Plus en détail

CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL

CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL Dans le cadre du projet d aménagement de la liaison routière RN126 Castres-Soual, la Direction Départementale de l Equipement

Plus en détail

Evolution Chiffres Tendances. L essentiel. sur. le logement. ogement Habitat. en Alsace

Evolution Chiffres Tendances. L essentiel. sur. le logement. ogement Habitat. en Alsace Evolution Chiffres Tendances L essentiel sur ogement Habitat le logement en Le parc de Logement En, la croissance du parc résidentiel est toujours forte La croissance du parc résidentiel est deux fois

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE I. CONTEXTE ET OBJECTIF DE LA CAMPAGNE Si en situation de fond les concentrations de dioxyde d azote

Plus en détail

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org Qualité de l air HAUTES-ALPES Bilanannuel 2011 www.airpaca.org TABLE DES MATIERES 1. DESCRIPTIF DU TERRITOIRE... 4 2. STRATEGIE DE SURVEILLANCE... 5 3. LA POLLUTION PHOTOCHIMIQUE... 6 4. LE DIOXYDE D

Plus en détail

Comment améliorer la qualité de l'air dans nos villes?

Comment améliorer la qualité de l'air dans nos villes? La qualité de l'air en ville Yves Richard Département de Géographie Centre de Recherches de Climatologie, UMR 6282 Biogéosciences, CNRS/uB yves.richard@u-bourgogne.fr 1/ La qualité de l'air en ville :

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 CP 13-491 ANNEXES A LA DELIBERATION ANNEXE A LA CONVENTION ENTRE LA REGION ILE DE FRANCE ET AIRPARIF Programme d actions subventionné par la Région pour l année 2013 ETAT RECAPITULATIF 4 CP 13-491 ANNEXE

Plus en détail

10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3)

10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3) 1.Introduction 10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3) L ozone est un polluant secondaire, c est-à-dire qu il n est pas produit directement dans l air ambiant par les activités humaines. Il est formé suite à des

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

Pollutions et nuisances : Echelles d impact et échelles d action, et inégalités environnementales

Pollutions et nuisances : Echelles d impact et échelles d action, et inégalités environnementales Pollutions et nuisances : Echelles d impact et échelles d action, et inégalités environnementales P.Hubert Les pollutions et nuisances documentées Les approches partant du territoire => Quels antagonismes

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. La pollution près du trafic. N 39 - Décembre 2012

Actualité AIRP RIF. La pollution près du trafic. N 39 - Décembre 2012 www.airparif.asso.fr AIRP RIF N 39 - Décembre 2012 Actualité S U R V E I L L A N C E D E L A Q U A L I T É D E L A I R E N I L E - D E - F R A N C E Facteurs d influence Nombre et type de véhicules, vitesse,

Plus en détail

ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012. Juillet 2013

ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012. Juillet 2013 ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012 Juillet 2013 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France EVOLUTION DE LA QUALITE DE L AIR A PARIS ENTRE 2002 ET 2012 JUILLET 2013 Evolution

Plus en détail

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Dr. HUANG Cheng, ingénieur sénior, Académie des sciences de l'environnement de Shanghai Le brouillard de

Plus en détail

Politique climatique et énergétique 2014-2018

Politique climatique et énergétique 2014-2018 La politique énergétique d'yverdon-les-bains fournit le cadre qui permettra de réduire les besoins en énergie de la Ville et d'augmenter la production d'énergies renouvelables. Il est important que cette

Plus en détail

Plan de Protection de l Atmosphère de

Plan de Protection de l Atmosphère de Plan de Protection de l Atmosphère de l agglomération lyonnaise Contexte Révision en cours Zoom sur actions transports ZAPA Présentation DREAL - UT69 Jean-François BOSSUAT Direction régionale de l Environnement,

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY Juillet 20 LA QUALITE DE L'AIR A EVRY EN 2011 COMPLEMENT A LA QUALITE DE L'AIR EN ESSONNE 1. INTRODUCTION La station de surveillance de la qualité de l air d Evry a été

Plus en détail

Préfet du Nord Préfet du Pas-de-Calais. Le plan de protection de l atmosphère (PPA) du Nord Pas-de-Calais

Préfet du Nord Préfet du Pas-de-Calais. Le plan de protection de l atmosphère (PPA) du Nord Pas-de-Calais DREAL Nord Pas-de-Calais Préfet du Nord Préfet du Pas-de-Calais Le plan de protection de l atmosphère (PPA) du Nord Pas-de-Calais Lille, le 16 avril 2014 Le Nord Pas-de-Calais février 2013 Une région visée

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet Un impact sur l air 4m à la ronde p 2 p 3 p 5 Pollution maximale au sein même de l échangeur L impact du boulevard Périphérique w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r IRP RIF N 25 - vril 25 ctualité S U

Plus en détail

OZONE - ÉTÉ 2015 BILAN DES MESURES PERMANENTES ANNÉE 2015

OZONE - ÉTÉ 2015 BILAN DES MESURES PERMANENTES ANNÉE 2015 ANNÉE 215 OZONE - ÉTÉ 215 BILAN DES MESURES PERMANENTES 1, rue Louis Lépine - Parc de la Méditerranée - 3447 Pérols Tél. 4 67 15 96 6 - Fax 4 67 15 96 69 - www.air-lr.org - info@air-lr.org Siret 31 793

Plus en détail

Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques RAPPORTS CETE Normandie Centre LRB Laboratoire Régional de Blois Affaire 131550 Cartes de bruit stratégiques Réseau routier national de l'eure Résumé non technique Article 3 du décret du 24 mars 2006 Novembre

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE

ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E A t mo Auvergne MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE Campagne de mesure de la qualité de l air à l aide du moyen mobile et

Plus en détail

1 OBJET DE L'ÉTUDE...3

1 OBJET DE L'ÉTUDE...3 SOMMAIRE 1 OBJET DE L'ÉTUDE...3 2 LA RÉGLEMENTATION...3 2.1 Les textes réglementaires...3 2.2 Les objectifs... 4 2.3 Les échéances...4 3 CONTENU DES CARTES DE BRUIT... 5 3.1 Les documents graphiques...5

Plus en détail

Tableau de Bord de la certification

Tableau de Bord de la certification Tableau de Bord de la certification Observatoire BBC - Effinergie 2015 Rénovation Bureau Grand Site Saint Victoire Architecte : Bolikian Architecte Mandataire Ce tableau de bord a pour objectif de présenter

Plus en détail

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H.,

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H., Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier Direction de santé publique par Louis Drouin, M.D., M.P.H., responsable, secteur Environnement urbain et santé (avec la collaboration

Plus en détail

CARTES DE BRUIT STRATÉGIQUES DES GRANDS AXES ROUTIERS RÉSUME NON TECHNIQUE SOMMAIRE 1. OBJET ET CONTEXTE.

CARTES DE BRUIT STRATÉGIQUES DES GRANDS AXES ROUTIERS RÉSUME NON TECHNIQUE SOMMAIRE 1. OBJET ET CONTEXTE. direction régionale de l Équipement Ile-de-France Pôle Réseau Scientifique et Technique Laboratoire Régional de l'est Parisien groupe Environnement CARTES DE BRUIT STRATÉGIQUES DES GRANDS AXES ROUTIERS

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

RESUMÉ NON TECHNIQUE ELABORATION DES CARTES DE BRUIT COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU HAUT VAL DE MARNE

RESUMÉ NON TECHNIQUE ELABORATION DES CARTES DE BRUIT COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU HAUT VAL DE MARNE DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DE L AMENAGEMENT ET DU DEVELOPPEMENT Service études et prospective RESUMÉ NON TECHNIQUE ELABORATION DES CARTES DE BRUIT COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU HAUT VAL DE MARNE

Plus en détail

BILAN ACOUSTIQUE D'UNE JOURNEE "EN VILLE, SANS MA VOITURE!" 22 septembre 2000

BILAN ACOUSTIQUE D'UNE JOURNEE EN VILLE, SANS MA VOITURE! 22 septembre 2000 BILAN ACOUSTIQUE D'UNE JOURNEE "EN VILLE, SANS MA VOITURE!" 22 septembre 2000 1. Contexte et objectifs 2. Méthodologie 3. Enquête 4. Cartographie 5. Représentation des gains acoustiques et des signaux

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006. Lieux accidentés. Détection et traitement - Milieu urbain et milieu interurbain

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006. Lieux accidentés. Détection et traitement - Milieu urbain et milieu interurbain Sétra interurbain urbain Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Lieux accidentés - Milieu urbain et milieu interurbain Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information

Plus en détail

La pollution atmosphérique causée par les véhicules

La pollution atmosphérique causée par les véhicules La pollution atmosphérique causée par les véhicules Qu'est ce la pollution atmosphérique? Il s'agit d'une dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments (particules, substances, matières

Plus en détail

Association pour la mesure de la pollution atmosphérique de l Auvergne. Campagne de mesure de l ozone en forêt de Tronçais (Allier) A t mo Auvergne

Association pour la mesure de la pollution atmosphérique de l Auvergne. Campagne de mesure de l ozone en forêt de Tronçais (Allier) A t mo Auvergne Association pour la mesure de la pollution atmosphérique de l Auvergne Campagne de mesure de l ozone en forêt de Tronçais (Allier) Juin à septembre 2013 A t mo Auvergne 25 rue des Ribes 63170 AUBIÈRE Tél.

Plus en détail

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D.

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D. PAYS (SI NECESSAIRE) NOM DU CLIENT SERVICECOMMUNE 'AUREILHANE PUYOO(65) DE GENOS NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL (faire en sorte que le Titre vienne se poser sur la forme ci dessous

Plus en détail

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 18/06/2012 QUALITAIR CORSE BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 Bilan PSQA 2010-2015 version 2012 Savelli Page blanche TABLE DES MATIERES Introduction... 1 1 Composition et financement de l association... 2

Plus en détail

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME Constat : Les statistiques montrent qu un salarié sur deux, décédé en accident du travail, l est au cours d un déplacement dans le cadre d une

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME La démarche poursuivie pour la réalisation du plan d urbanisme de la Ville de Saguenay se divise en différentes parties. Grandes orientations d aménagement et d urbanisme Les

Plus en détail

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie CREA Alsace du 16 avril 2014 Association pour la Surveillance et l étude

Plus en détail

Téléphonie mobile comme indicateur de localisation de population

Téléphonie mobile comme indicateur de localisation de population Observation dynamique de la densité de population à partir de la téléphonie mobile - Etude de cas sur le Territoire de Belfort Séminaire sur les recueils de données organisé par le CERTU : Paris, le 25

Plus en détail

Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine

Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine Synthèse rédigée par C. Drouin Mise en place d'une trame verte et bleue à Fontaine En 2010, la ville de Fontaine s'est engagée

Plus en détail

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL)

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL) Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions Romain RUSCH (DREAL) Effet de serre et pollution atmosphérique Des problématiques à priori différentes... Effet de serre : phénomène

Plus en détail