Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage"

Transcription

1 Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage

2 FORUM 22 Intervenants : Béatrice COUTURIER, Chargée de mission aménagement durable ; Métropole de Lyon Matthieu GUEDON, Responsable du Pôle Bailleurs- Collectivités-Tertiaire ; Agence Locale de l Energie Agglomération lyonnaise

3 Le Référentiel Habitat Durable Un peu d histoire Bilan quantitatif et qualitatif Mode d emploi Dispositif d accompagnement et de concertation Evolutions majeures à travers les millésimes Un référentiel local adossé à des référentiels nationaux Perspectives

4 Un peu d histoire Objectifs : Amener l ensemble des acteurs de la construction de bâtiments intervenant sur la communauté d agglomération (maîtres d ouvrages, concepteurs, entreprises) à mettre en œuvre depuis la conception de chaque opération jusqu à sa livraison et son exploitation, les mesures nécessaires pour répondre aux principaux enjeux suivants : Limiter les émissions de gaz à effet de serre Diminuer les consommations d énergie et d eau Recourir aux énergies renouvelables Assurer une gestion économe des bâtiments dans la durée, et leur donner une valeur d usage accrue Diminuer l impact sur la santé des constructeurs et utilisateurs

5 Un peu d histoire Des millésimes : 2004, 2006, 2009, 2012, 2013 et 2016

6 Un peu d histoire Un outil intégré aux actions du PLH et du PCET Action n 28 du PLH : généraliser le référentiel «Habitat Durable» Action 4.1 du PCET : construire du logement social neuf exemplaire Action 4.2 du PCET : garantir le niveau BCC pour la construction privée habitat et bureaux dès 2012 et anticiper la RT2020

7 Bilan quantitatif et qualitatif Nombre d opérations et de logements + bureau sous référentiel de grand Lyon entre (2004-juillet 2016) Opération N N logements N logements SHON [m²] Opération total sociaux référentiel HABITAT ,43

8 Bilan quantitatif et qualitatif Réf - Habitat durable- N d Opérations N de logements total Total général

9 Bilan quantitatif et qualitatif

10 Bilan quantitatif et qualitatif

11 Bilan quantitatif et qualitatif

12 Bilan quantitatif et qualitatif Type d EnR utilisée suivant les Référentiels

13 Mode d emploi Le présent document est obligatoire sur les opérations de construction de logements que lance la Métropole de Lyon dans le cadre des : - Cessions de terrain / ventes de foncier communautaire - ZAC d initiatives communautaires et PUP - et pour les logements sociaux développés sur son territoire. Le référentiel Habitat Durable repose sur un système à points. Afin de valider la conformité au référentiel, il est nécessaire de respecter : - toutes les cibles fermes - 5 cibles souples au minimum, soit 50 points

14 Système à points Mode d emploi

15 Mode d emploi Thèmes : Gestion de projet et vie du bâtiment Exigences techniques en 5 thèmes interdépendants : - Thème 1 : Insertion du projet dans son environnement immédiat (cible 1). - Thème 2 : Procédés et produits de construction (cible 2, 7, 13). - Thème 3 : Maîtrise des flux (cibles 4 et 5, 14). - Thème 4 : Maîtrise des conforts (cibles 8, 9, 10). - Thème 5 : Gestion des nuisances, pollutions et risques (cibles 3, 6, 11, 12,13, 14). Ce système permet de balayer les 14 cibles définies par l association HQE

16 Mode d emploi Le référentiel comporte trois niveaux de performance : - Niveau Performant RT2012 (le niveau de base à atteindre sur toutes les opérations sous référentiel). - Niveau Très Performant Effinergie + (niveau d exigence supérieur, pour les maîtres d ouvrage souhaitant faire mieux que le niveau Performant). - Niveau Bâtiment à Énergie Positive

17 Dispositif d accompagnement - Accompagnement technique sur des opérations en rdv avec analyse des programmes : aide à la conformité - Hotline tél / mail pour MOA et MOE Environ 90 demandes par an, majoritairement des BE - Présentations du référentiel pour des MO, autres partenaires Auprès des aménageurs (SERL ; 90 et LMH ; 140), qui portent plus de la moitié des opérations

18 Dispositif d accompagnement - Accompagnement services Métropole (DFI, DA, DHL) Instruction des dossiers pour conformité au Référentiel - Suivi des opérations et retour d expériences Ateliers auprès de professionnels : ABC HLM, VAD - Mise à jour du Référentiel Ateliers de concertation avec ABC HLM Sollicitation de réseaux de professionnels (VAD ) Formation / action sur le solaire thermique

19 Evolutions majeures 2004 : le Grand Lyon et l ADEME, avec l appui de l Agence Locale de l Energie, proposent le premier référentiel pour la qualité environnementale dans la construction de logements neufs du Grand Lyon 2005 : nouvelle réglementation thermique nationale 2006 : Référentiel Habitat du GL mis à jour 2007 : NOUVEAUTE : dispositif pour la qualité environnementale dans le logement social neuf de la Région, nécessité de rendre les dispositifs compatibles 2009 : 3 version du référentiel habitat durable 2012 : adaptation cible matériaux sains

20 Evolutions majeures Parmi les exigences techniques qui ont évolué entre le millésime 2012 et le millésime 2016, on peut citer les nouveautés du thème 3 maîtrise des flux : 3.1 Indice d isolation = Déperditions par les parois (W/K)/ Surface habitable (m²) : l indice d isolation 0,7 W/m².K. Le référentiel Habitat 2016 demande un indice d isolation 0,8 W/m².K pour les maisons individuelles, les bâtiments collectifs de moins de 15 logements et les bâtiments collectifs de deux niveaux ou moins. 3.1 Limitation des déperditions par les ponts thermiques : un ratio de transmission linéique moyen < 0.25 W/(m.K), équivalente au niveau RT %. 3.4 Part des énergies renouvelables : En lien avec les exigences du Plan Climat de la Métropole, le millésime 2016 du référentiel Habitat Durable demande une part d énergies renouvelables (EnR) dans le bilan énergétique global de 20% (systèmes actifs uniquement). En cas d impossibilité d atteindre cet objectif, il sera demandé une réduction de 20% du niveau de consommation maximal du bâtiment (Cep max -20%) et un minimum de 10% d EnR (systèmes actifs exclusivement). Ici encore, une souplesse à 15% au lieu de 20% est prévue pour les maisons individuelles, les bâtiments collectifs de moins de 15 logements et les bâtiments collectifs de deux niveaux ou moins.

21 Adossement à des référentiels nationaux Possibilité de faire certifier les opérations sous référentiel Habitat Durable 2016 de la Métropole de Lyon par des certificateurs. Mais la certification d une opération appliquant le référentiel Habitat Durable n est pas obligatoire. Un travail minutieux et long avec des négociations parfois difficiles avec les certificateurs

22 Adossement à des référentiels nationaux CERQUAL : certification NF Habitat et NF Habitat HQE Prestaterre : BEE et BEE+ content/uploads/2016/11/annexe- R%C3%A9f%C3%A9rentiel-GRAND-LYON-Habitatdurable-2016.pdf Promotelec Echanges en cours

23 Perspectives

Présentation du nouveau référentiel bureau du Grand Lyon. Atelier de l ALE 29 novembre 2012

Présentation du nouveau référentiel bureau du Grand Lyon. Atelier de l ALE 29 novembre 2012 Présentation du nouveau référentiel bureau du Grand Lyon Atelier de l ALE 29 novembre 2012 Le référentiel bureau du Grand Lyon: genèse 2005 : Premières réflexions sur le référentiel bureaux 2006 : Décision

Plus en détail

Les labels de rénovation thermique. Journée rénovation du patrimoine des Collectivités. Frédéric SAILLY

Les labels de rénovation thermique. Journée rénovation du patrimoine des Collectivités. Frédéric SAILLY Les labels de rénovation thermique Journée rénovation du patrimoine des Collectivités Frédéric SAILLY Les actions de l ARCAD/PQE sont financés par Quels labels en rénovation? Arrêté du 29 septembre 2009

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Réglementation thermique 2012 :

Réglementation thermique 2012 : Réglementation thermique 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Bernard Suard-MEDDTL Avril 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 «Questions d actualité!» 18/03/2011 La réglementation thermique 2012 Maria PEAN ADIL 91 Quentin HOFFER - Essonne info énergie/cg91 Maison départementale de l habitat 1 boulevard de l Ecoute-s il-pleut

Plus en détail

Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives. Antoine DESBARRIERES

Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives. Antoine DESBARRIERES Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives Antoine DESBARRIERES Champ couvert - Organismes Bâtiments Rénovés Bâtiments neufs Bâtiments en exploitation Aménageurs Etablissements de Santé Enseignement

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

La qualité globale et durable en construction et en rénovation

La qualité globale et durable en construction et en rénovation La qualité globale et durable en construction et en rénovation 18 octobre 2014 Journées de l éco-construction Pont à Mousson Certifications & Labels Panorama du paysage de la certification des différents

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 :

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Avril 2011 Bernard Suard-MEDDTL Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

V LORENZO Agence Construction Durable Présentation des exigences BBC, comment obtenir les labels

V LORENZO Agence Construction Durable Présentation des exigences BBC, comment obtenir les labels V LORENZO Agence Construction Durable Présentation des exigences BBC, comment obtenir les labels V LORENZO, contact: 06 74 71 14 66, mail: valerie.lorenzo@qualiconsult.fr _1 V LORENZO_2 -LOI BBC SCELLIER

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE DE L ALE. Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème )

ATELIER TECHNIQUE DE L ALE. Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème ) ATELIER TECHNIQUE DE L ALE Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème ) Source naturelle d aménagement Une dynamique commerciale sous le

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. Construire et rénover, le label BBC et la RT 2012

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. Construire et rénover, le label BBC et la RT 2012 Forum aux éco-énergies et éco-constructions 31 mars 2012 à Salles Construire et rénover, le label BBC et la RT 2012 CREAQ Guillaume CLERC Conseiller Info Energie 1 Les 13 Espaces Info Energie en Aquitaine

Plus en détail

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95)

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) RT 2012 : Outil majeur de l application du Grenelle pour le secteur du Bâtiment But : Limiter les consommations énergétique des bâtiments neuf. La RT 2012 impose

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

Les ponts thermiques dans la construction bois

Les ponts thermiques dans la construction bois Les ponts thermiques dans la construction bois Enjeux, impacts, solutions et perspectives Stéphanie DECKER Responsable du pôle Efficacité Energétique 14 décembre 2011, Congrès et Salon National du Bâtiment

Plus en détail

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013 Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le cadre Le bâtiment : 25 % des GES, 69 Mtep de consommation et 46% de la consommation totale d énergie

Plus en détail

LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT

LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT QU EST CE QUE LE LABEL BBC? Dans le cadre de la RT 2005 (réglementation thermique) l arrêté ministériel du 3 mai 2007 définit les exigences réglementaires

Plus en détail

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois Performance thermique des enveloppes à ossature en bois MANDRARA Zaratiana Institut technologique FCBA www.fcba.fr Marché de la construction Bois 5% 12% Bois empilé CLT Poteaux poutres Ossature bois Autres

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Plan. Rénovation : Grenelle, stratégie d action Action de l ADEME Programme pour le logement social : Rénovation : PREBAT Neuf : dispositif QEB

Plan. Rénovation : Grenelle, stratégie d action Action de l ADEME Programme pour le logement social : Rénovation : PREBAT Neuf : dispositif QEB Plan Rénovation : Grenelle, stratégie d action Action de l ADEME Programme pour le logement social : Rénovation : PREBAT Neuf : dispositif QEB 1 Les orientations du Grenelle de l environnement pour les

Plus en détail

Fiche N 1 : Réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le patrimoine privé existant et lutter contre la précarité énergétique...

Fiche N 1 : Réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le patrimoine privé existant et lutter contre la précarité énergétique... SOMMAIRE Fiche N 1 : Réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le patrimoine privé existant et lutter contre la précarité énergétique... 4 Fiche N 2 : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Sommaire 1. ANALYSE DES RECHERCHES... 2 2. RECOMMANDATIONS...11 2.1. ELEMENTS DETERMINANTS...11 2.2. SELECTION DE MOTS CLES...11 Page 2 sur

Plus en détail

ESPACES INFO ÉNERGIE GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES

ESPACES INFO ÉNERGIE GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES R À JOU MISE ESPACES INFO ÉNERGIE GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES RE OCTOB 2015 LES AIDES FINANCIÈRES POUR RÉDUIRE SA FACTURE ÉNERGÉTIQUE Si vous souhaitez entreprendre des travaux permettant d économiser

Plus en détail

rentiels Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1

rentiels Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1 Présentation des référentielsr rentiels NF Bâtiments B Tertiaires Démarche HQE Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1 Pourquoi une certification? Rappel

Plus en détail

Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010

Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010 Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010 Présentation du projet Maître d ouvrage: GRANDLYON HABITAT Maître d œuvre: ATELIER ARCHE 34 logements (31 PLUS 3 PLAI) Label BBC 2005 Ordre

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement»

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS Labels et RGE «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS RT Bâtiments existants S APPLIQUENT AUX BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS ET TERTIAIRES EXISTANTS À L OCCASION DE TRAVAUX

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

CONDUITE D UNE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE. Le rôle de la Mission d Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO)

CONDUITE D UNE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE. Le rôle de la Mission d Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO) CONDUITE D UNE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE Le rôle de la Mission d Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO) Anne GUINARD Karim HAJJI Economie et gestion de la construction, 23 Novembre 2009 Plan

Plus en détail

Bâtiment Basse Consommation En route vers la RT 2012. Espace Info Energie de Solagro Airbus, 12 septembre 2011

Bâtiment Basse Consommation En route vers la RT 2012. Espace Info Energie de Solagro Airbus, 12 septembre 2011 Bâtiment Basse Consommation En route vers la RT 2012 Espace Info Energie de Solagro Airbus, 12 septembre 2011 Espace Info Energie Solagro www.solagro.org Conseils gratuits & indépendants Rémi GAYRARD et

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel articulation des réglementations

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique

David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique Efficacité énergétique des bâtiments 29 juin 2011 David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) Direction

Plus en détail

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation CONSTRUIRE SELON LA RT 2012 Les clés pour comprendre la réglementation Le Contexte de la réglementation P ortée par les enjeux climatiques et par l engagement de réduire par 4 les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon»

Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon» Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon» Céline VACHEY ADEME 1er décembre 2011 Quel bilan depuis 2007? 240 dossiers déposés 95 lauréats Tertiaire (36) Associations

Plus en détail

immeuble de bureaux à énergie positive 31 mars 2010

immeuble de bureaux à énergie positive 31 mars 2010 immeuble de bureaux à énergie positive 31 mars 2010 1 1 Bonne Energie, au cœur de la Zac de Bonne Vaste programme de restructuration d une caserne militaire au centre de Grenoble de 8,5 ha 850 logements

Plus en détail

Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org

Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org Mise à jour le 22/11/2010 La consommation d'énergie liée à l utilisation et à l exploitation des bâtiments représente

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Tout savoir sur la Réglementation Thermique

Tout savoir sur la Réglementation Thermique Tout savoir sur la Réglementation Thermique 1 La RT pour le neuf La Réglementation Thermique 2005 s applique aux constructions neuves : Pour diminuer leur consommation d énergie Pour améliorer leur confort

Plus en détail

Tableau de Bord de la certification

Tableau de Bord de la certification Tableau de Bord de la certification Observatoire BBC - Effinergie 2015 Rénovation Bureau Grand Site Saint Victoire Architecte : Bolikian Architecte Mandataire Ce tableau de bord a pour objectif de présenter

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

ENERGETIQUE DU BATIMENT

ENERGETIQUE DU BATIMENT LP MIE Module UE2 2B-CEE Energétique du bâtiment I. INTRODUCTION : ENERGETIQUE DU BATIMENT Prenons l exemple d un bâtiment en hiver pour lequel on souhaiterait obtenir une température intérieure de 18

Plus en détail

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois MAISON INDIVIDUELLE Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois ÉVOLUTION Une énergie résolument moderne Authentique et d avenir Le bois se présente en France et en Europe comme la première source d énergie

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Les exigences prévues : La concrétisation du Grenelle Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

MAITRISEZ VOS CONSOMMATIONS

MAITRISEZ VOS CONSOMMATIONS Avis Technique N 3/07-529 MAITRISEZ VOS CONSOMMATIONS D énergie Distribué par : FIMUREX PLANCHERS-ACOR 36, avenue de Thionville - B.P. 90723 57147 WOIPPY Cedex Tél. : 03 87 31 03 31 - Télécopie : 03 87

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCES. Ile de La Réunion. Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive

RETOUR D EXPERIENCES. Ile de La Réunion. Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive 31 mars 2010, Chambéry 1 RETOUR D EXPERIENCES Bâtiment ENERPOS Ile de La Réunion François GARDE Laboratoire de Physique du Bâtiment et des

Plus en détail

PRESENTATION de la RT 2012

PRESENTATION de la RT 2012 INFORMATION RT 2012 PRESENTATION de la RT 2012 Thierry MOUGE 06/04/2011 INTRODUCTION La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre 2011 pour certains bâtiments. Cette présentation a pour but de vous

Plus en détail

Les certifications et labels pour les logements

Les certifications et labels pour les logements L habitat COMPRENDRE Les certifications et labels pour les logements Pour la qualité énergétique et environnementale des logements, en construction ou en rénovation Édition : mai 2014 sommaire glossaire

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault 1 - La note de calcul RT 2005, un document pour l instruction 2 Le diagnostic de performance énergétique dans le neuf : Qui, Quoi, Comment? 3 Information sur la solution technique ST 2007-002 relative

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

La maison basse consommation. Dossier. Guide d information à destination du particulier BBC. Hiver 2009 LEXIQUE

La maison basse consommation. Dossier. Guide d information à destination du particulier BBC. Hiver 2009 LEXIQUE Dossier BBC La maison basse consommation Guide d information à destination du particulier Hiver 2009 LEXIQUE BBC : Bâtiment Basse Consommation PAC : Pompe A Chaleur CV : Compacité Volumétrique PassivHaus

Plus en détail

Marie-Christine ROGER

Marie-Christine ROGER Réglementation thermique des bâtiments anciens : État actuel et perspectives Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation technique de la Construction Direction

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS Technicien principal territorial de 2 ème classe Examen professionnel de promotion interne Examen professionnel d avancement de grade

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

Économies d'énergie Comment agir

Économies d'énergie Comment agir Économies d'énergie Comment agir Impact des nouvelles règlementations thermiques sur les Établissements de Santé 31 mai 2012 Commissariat Général au Développement durable 1 Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

Appel à projets. Bâtiments Aquitains Basse Energie 2014

Appel à projets. Bâtiments Aquitains Basse Energie 2014 Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Energie 2014 REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

RT 2012 et responsabilités

RT 2012 et responsabilités RT 2012 et responsabilités UDAF Valence 24/05/2012 Source :Christian Blachot Architecte Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) 1.MODALITÉS TECHNIQUES 24/05/2012 RT2012 et responsabilités 2 Objectifs

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments : de la réglementation à l'application Marylène Ficheux et Jean-Philippe Berti

Performance énergétique des bâtiments : de la réglementation à l'application Marylène Ficheux et Jean-Philippe Berti Performance énergétique des bâtiments : de la réglementation à l'application Marylène Ficheux et Jean-Philippe Berti Le contexte général 3 Le contexte énergétique et environnemental Epuisement des ressources

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

Généralités et Exigences

Généralités et Exigences Généralités et Exigences Fédération Française du Bâtiment Basse-Normandie lenotref@bnormandie.ffbatiment.fr 02.31.27.70.53-06.48.77.95.04 Respect de tous les gardes fous RT2005 + 50 kwh EP /m 2.an + étanchéité

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES Conférence Habitat à basse consommation d énergie 15 mai 2009 MEYRARGUES A chaque période ses priorités. Rappel des faits La demande faite au monde de la construction au XXème siècle a été de construire

Plus en détail

FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT. Des experts de l évaluation des bâtiments

FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT. Des experts de l évaluation des bâtiments FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT Des experts de l évaluation des bâtiments 3 UNE GARANTIE DE QUALITÉ Les Maîtres d ouvrage et propriétaires immobiliers sont de plus en plus nombreux à relever le défi de la

Plus en détail

LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia

LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia Le programme 200 appartements SHON estimée à 18000 m² SHAB estimée à 14750 m² 8 Bâtiments R + 6 à 7 Maitrise d œuvre Architectes : Tania CONCKO Fabrice

Plus en détail

Quels sont les projets concernés par l étude de faisabilité des approvisionnements en énergie

Quels sont les projets concernés par l étude de faisabilité des approvisionnements en énergie Etude de faisabilité des approvisionnements en énergie dans le cadre de la mise en œuvre des critères d écoconditionalité des crédits territoriaux de la Région Avant propos Ce document est un outil de

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Performance Energétique du Bâtiment et RT2012

Performance Energétique du Bâtiment et RT2012 Performance Energétique du Bâtiment et RT2012 5 juin 2012 ORLEANS Opération réalisée avec le soutien financier de l Union Européenne, de l Etat et de la Région Centre : Programme La Règlementation Thermique

Plus en détail

un point sur la rt 2012

un point sur la rt 2012 un point sur la rt 2012 www.sepalumic.com LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À TRAVERS LE TEMPS La performance énergétique des bâtiments est une question essentielle qui n a cessé d évoluer depuis 1974! En effet,

Plus en détail

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux L immobilier d entreprises et la qualité environnementale Comment le patrimoine «Grand Lyon», à travers le SAE, contribue à la lutte contre l effet de serre Le Schéma d accueil des entreprises Définition

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement HQe en 2012

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement HQe en 2012 OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications NF Logement et NF Logement HQE en 212 SOMMAIRE 1. 2. 2.1. 2.2. 3. 3.1. 3.2. 4. 4.1. 4.2. 5. Introduction p.3 L activité de certification en 212

Plus en détail

Projets innovants à la Part Dieu. Tour Incity, Immeuble GREEN, Sky 56

Projets innovants à la Part Dieu. Tour Incity, Immeuble GREEN, Sky 56 Projets innovants à la Part Dieu Tour Incity, Immeuble GREEN, Sky 56 1 Focus sur trois projets innovants Sky 56 Tour Incity Le Green 2 INCITY Une tour de 200 mètres au cœur de la Part Dieu. Un nouveau

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION Réglementation RT 2012 : nouveaux mécanismes et principales différences par rapport à la RT 2005 Jean-Pierre BARDY Sous-directeur de la qualité et du développement durable

Plus en détail

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT Informations principales * Nom * Description * Concours * Année de construction * Année de livraison * Adresse * Code postal * Ville * Pays * Type de

Plus en détail