Le diamant : un ve hicule d investissement alternatif et inte ressant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le diamant : un ve hicule d investissement alternatif et inte ressant"

Transcription

1 Le diamant : un ve hicule d investissement alternatif et inte ressant En temps de crise, les gens sont souvent à la recherche d investissements différents, les marchés étant soumis à des turbulences importantes. On se tourne souvent vers l or, mais le diamant peut aussi représenter une solution intéressante, moyennant quelques précautions que nous allons développer ici. Sommaire Les bonnes raisons : pourquoi investir dans le diamant?... 2 Les bonnes pratiques : comment investir dans le diamant?... 3 Les bonnes perspectives : que peut-on attendre d un investissement dans le diamant?... 5 Le bon diamant : bien comprendre le diamant taillé... 6 Le bon moment : c est maintenant!... 8 Le bon endroit : où acheter des diamants?... 9 La bonne personne : les experts en diamant d investissement... 10

2 Les bonnes raisons : pourquoi investir dans le diamant? Le diamant peut se révéler être un véhicule d investissement intéressant pour plusieurs raisons : Un produit mondialement reconnu, avec un système d évaluation des pierres entièrement standard et international Un produit qui est à la fois un investissement et un bijou, lorsque la pierre est montée. Un produit aisément transportable, et entièrement confidentiel, occupant un très faible volume pour une grande valeur Un produit facilement transmissible de génération en génération, ajoutant une dimension familiale à la dimension financière. Un produit dont le prix est indépendant des lois, mais qui est régulé par l offre et la demande mondiale Un produit issu des ressources naturelles finies (la Terre ne produit plus de diamant, comme elle ne produit plus de pétrole), et dont l approvisionnement est par conséquent limité

3 Les bonnes pratiques : comment investir dans le diamant? Quel aspect? On peut investir dans le diamant à différentes étapes de la vie de celui-ci : Les mines de diamants : plusieurs compagnies minières, plus ou moins spécialisées dans le diamant, et cotées en bourse, peuvent accueillir vos investissements. Anglo-American, propriétaire de la célèbre compagnie De Beers, est sans doute la plus connue. Investir dans ce type de société est un placement que l on peut suivre facilement, publiquement, mais qui est relativement standard. Le diamant brut : acheter du diamant brut auprès de «marchands» ou de «traders» est possible, mais nécessite une grande connaissance des réseaux et des qualités. C est un type d investissement qui est réservé à des initiés, ou des professionnels. Le diamant taillé : c est l investissement le plus accessible, et le plus normé. En effet, le diamant taillé peut être certifié par des laboratoires indépendants de gemmologie (GIA, HRD ou IGI par exemple), ce qui lui décrit ses caractéristiques de façon scientifique et objective. Le certificat est la «carte d identité» de la pierre, qui détaillera le poids en carat, la couleur, la pureté, la qualité de la taille, et beaucoup d autres mesures très précises de la pierre. Ces certificats ont une reconnaissance internationale. Les bijoux en diamant : le bijou en diamant a l avantage indéniable d offrir la possibilité de «porter son investissement». En dehors de l aspect esthétique, il permet également une transmission de génération en génération, créant ainsi sa propre histoire avec la vôtre. On voit donc que l investissement dans le diamant peut se faire à toute étape, que ces investissements peuvent être cumulables (on peut investir dans des mines et aussi dans du diamant taillé et du bijou), et que la principale question est de comprendre quelle est l étape qui correspond le mieux à vos besoins et à votre profil d investissement

4 Quelles étapes? 1. Se renseigner : la toute première étape est de bien se renseigner sur le diamant. Beaucoup de sources existent, tant sur Internet que dans des librairies, et qui vous aideront à mieux comprendre la chaîne de valeur du diamant, les acteurs en présence, et la compréhension de la valeur des pierres. Les experts d Adamence sont là à votre écoute pour vous renseigner, et une section entière du site (Guides), est dédiée à l information sur le diamant. 2. Déterminer son budget : Il n y a pas de somme prédéfinie. Il faut que la somme investie soit en rapport avec la part d investissement que vous souhaitez y accorder. Par exemple, certains de nos clients décident de placer 5% de leur patrimoine mobilier dans le diamant. D autres décident de monter à 10% par exemple. Pour ce type d investissement, il est important de se fixer une tranche budgétaire, et un plafond à ne pas dépasser. L avantage du diamant, est que l investissement peut commencer à partir de quelques milliers d euros, jusqu à atteindre plusieurs millions pour des pierres d exception. Le Martian Pink, un diamant rose intense très rare de carats a été adjugé 14 millions d euros chez Christie s à Hong Kong en mai 2012, et en novembre 2010, un diamant rose de carats, certifié de couleur naturelle rose intense par le GIA, était adjugé pour plus de 30 millions d'euros, par Sotheby's à Genève. Il convient donc à chacun de fixer un budget, par rapport à la volonté de diversification de ses actifs. $ 3. Choisir son investissement diamant : il s agit enfin de choisir à quelle étape de la vie du diamant on souhaite investir (mines, diamant brut, diamant taillé, bijoux). Le plus simple et le plus normé est sans doute le diamant taillé, le plus compliqué est le diamant brut. La facilité de transmission ou la transportabilité peuvent aussi être des critères de choix de l investissement. Du point du vue du diamant, il est clair que plus la pierre est de poids en carat élevé, et de qualité excellente, plus l investissement pourra être intéressant à terme. Certains de nos clients ont investi des sommes allant de 3000 euros jusqu à euros! Le spectre est donc large. En revanche, nous recommandons, pour une somme donnée, d acheter une pierre plus grosse plutôt que plusieurs petites

5 Les bonnes perspectives : que peut-on attendre d un investissement dans le diamant? Un investissement dans le diamant est un placement long terme. Si vous espérez faire un «aller-retour» sur un placement qui peut rapporter vite, le diamant n est pas le bon véhicule. Le diamant : une valeur refuge Le diamant est une valeur, surtout pour les pierres d exception, qui peut être considérée comme «refuge». Qu entend-on par «pierre d exception»? Il s agit de pierres de très haute qualité, et de fort caratage. Il peut aussi s agir de diamants de couleur, qui ne représentent que 5% des diamants de qualité joaillerie dans le monde. Le diamant, comme sur bien d autres marchés, suit la règle simple du «plus c est rare, plus cela a de la valeur». Par exemple, des pierres de 1 ou 2, ou 3 carats et plus, de couleur D, de pureté IF, parfaitement taillées et sans fluorescence, certifiées, peuvent représenter des placements long terme qui ont une très forte chance de prendre de la valeur. Ils sont facilement transmissibles, et sont à l abri des règles économiques volatiles des marchés. Combien de temps avant d espérer un retour sur investissement intéressant? L investissement dans un diamant investissement n est pas un placement court terme. Si vous comptez faire un «aller-retour», le diamant n est pas le bon véhicule pour cela. Le diamant est un placement moyen-long terme, dont vous pourrez espérer (en fonction de la qualité et du poids en carat de la pierre, ainsi que de l évolution du marché), un retour entre 5 et 10 ans. La plupart de nos clients qui investissent dans le diamant le font sur une perspective long terme, voire avec une optique de transmission simple à leurs enfants (permettant une possibilité de valorisation sur le long terme, à travers les générations). La revente de votre diamant Lorsque l on investit dans un actif, il est important de savoir quelles sont les sorties potentielles, et donc les possibilités de revente de votre pierre. Lorsque vous souhaiterez revendre votre diamant, Adamence peut également être votre interlocuteur privilégié. En fonction de la pierre et de sa qualité, nous pourrons : Soit vous mettre en relation avec notre département Achats si la pierre correspond à un de nos besoins Soit vous trouver le ou les acheteurs potentiels de votre pierre. Ces derniers peuvent être des revendeurs professionnels, des ateliers de joaillerie, ou des diamantaires situés dans les grandes bourses mondiales (Anvers, Tel Aviv ou New York). En fonction de la pierre, nous pourrons vous orienter vers la catégorie d acheteur qui sera le plus intéressée. Ce service est gratuit. N hésitez donc pas à nous contacter aux coordonnées mentionnées ci-dessous

6 Le bon diamant : bien comprendre le diamant taillé Les 4 C du diamant Le diamant taillé est défini par ce que l on appelle communément les 4C : Color (couleur) : un diamant peut être incolore (et l on parle alors de nuances de blancs, et de teintes jaunes) et il existe aussi des diamants de couleur. L échelle de graduation des diamants incolores va de D à Z, D étant la couleur «la plus blanche», et Z la couleur «avec une forte teinte jaune». Le schéma ci-dessous détaille cette échelle avec les explications : Clarity (pureté) : la pureté d un diamant détermine le nombre, la grosseur et les positions des inclusions naturelles (petites imperfections, ou taches) dans une pierre. L échelle va de IF (internally flawless parfaitement pur) à Piqué (grosses inclusions visibles à l œil nu). Le schéma ci-dessous détaille l échelle de valeur. Carat : le carat détermine le poids d une pierre. 1 carat (ct) = 0,20 g. Plus le poids en carat est élevé, plus la pierre est grosse. L origine du mot carat vient de la graine d un arbre, le caroubier, que l on utilisait avant pour peser les diamants (cette graine étant d un poids quasi invariable). Le tableau ci-dessous vous donne la correspondance entre le poids en carat et le diamètre approximatif d une pierre. carats mm carats mm Cut (qualité de la taille) : la qualité de la taille est un critère clé pour le diamant. Elle détermine la façon dont la pierre est taillée, et donc la façon dont celle-ci va réfléchir la lumière. Les qualités de tailles sont : Excellente, Très bonne, Bonne, Moyenne, Mauvaise. Les certificats utilisent généralement trois critères de taille : Cut : c est l appréciation globale de la qualité de taille de la pierre. Symetry : il s agit de la qualité des angles de taille de la pierre Polish : il s agit de la qualité de poli de la pierre. Une pierre parfaitement taillée pourra donc être «3 fois Excellente» : Excellente en Cut, Symetry et Polish

7 Les autres critères Forme du diamant : les principales formes sont présentées ci-dessous, le diamant rond étant la forme la plus commune : Fluorescence : il est enfin préférable de prendre des pierres qui n ont peu ou pas de «fluorescence». Une pierre peut naturellement posséder de la fluorescence. Dans le cadre de joaillerie de tous les jours, cette fluorescence, si elle n est pas trop forte, n a pas d incidence visible et ne pose pas trop de problème. Dans le cadre d un investissement, nous recommandons des pierres non fluorescentes («none» sur le certificat). Certificat : Toutes les pierres que vous achetez doivent être impérativement certifiées par des laboratoires indépendants et internationaux. Les trois principaux sont : GIA : Gemological Institute of America (Etats-Unis), c est le laboratoire le plus connu. HRD : Hoge Raad voor Diamant (Anvers, Belgique), c est l institution semi-publique et historique à Anvers. IGI : International Gemological Institute (Anvers), c est le troisième laboratoire de référence. Les certificats GIA sont les plus «cotés», et mondialement reconnus (et les pierres donc souvent plus chères), mais les certificats HRD et IGI possèdent également des réputations de qualité irréprochables. Cas particulier pour un investissement : les pierres de Type IIA. Ces pierres sont particulièrement rares dans la nature. Dans une pierre, le type I ou II est lié à l absence d azote. Les diamants de type II A sont rares dans la nature : seulement 1 à 2% des diamants naturels sont de type II, et au sein de ces «type II», les diamants de type II A sont les diamants «purs». Ils ne contiennent aucun défaut visible en infrarouge. Le laboratoire GIA édite un certificat additionnel et spécial pour ces pierres. Le fait d avoir un certificat de Type IIA donne une valeur additionnelle à la pierre pour un investissement

8 Le bon moment : c est maintenant! Le cours du diamant Le "Rapaport Diamond Report" est un document qui établit le lien entre les quatre critères de qualité et le prix d'un diamant. Véritable institution, il sert de référence à tous les diamantaires dans le monde. Il fixe le cours du diamant et les prix indiqués sont la moyenne des prix pratiqués sur le marché du diamant à New York, jusqu'à carats. Exemples de diamants achetés : À titre d exemple d investissement intéressant, déjà réalisé par nos clients : Diamant rond de 1.02 ct, de couleur D et de pureté IF, 3 fois excellente en qualité de taille, certifiée par le laboratoire GIA, sans fluorescence : autour de euros TTC (prix calculé en juin 2012) Diamant rond de 1.51 ct, de couleur D et de pureté IF, 3 fois excellente en qualité de taille, certifiée par le laboratoire GIA, sans fluorescence : autour de euros TTC (prix calculé en juin 2012) À noter que les résidents hors UE bénéficient de la détaxe. Comparaison des options d investissement Volatilité Probablement investir plus tard Probablement investir plus tard élevé Ne pas investir Investir maintenant faible hedge funds or diamant négative positive Valeur / coût

9 Le bon endroit : où acheter des diamants? Diamantaires, joailliers physiques ou en ligne, les acteurs sont divers. La particularité des acteurs Internet est d éliminer les intermédiaires pour accéder directement aux producteurs de diamants taillés (autrement dit, ils ne passent par aucun courtier), et vous proposent directement en ligne plusieurs milliers de diamants. Ils sont également à même de vous conseiller sur la nature des pierres (toutes certifiées) qui correspondent à vos besoins, et peuvent réaliser des recherches personnalisées sur les grandes places diamantaires mondiales (New York, Tel Aviv, Anvers, Bombay, Hong Kong). Anvers New York Tel Aviv Bombay Hong Kong

10 La bonne personne : les experts en diamant d investissement Sur le diamant taillé, il convient de choisir le bon partenaire pour son achat, c est-à-dire : Celui qui vous procurera le bon niveau d information Celui qui saura gagner votre confiance durablement Celui qui utilisera le moins d intermédiaires possibles pour accéder aux pierres Celui qui possèdera un accès à toutes les places diamantaires, vous proposant ainsi un vaste choix de pierres, et donc d investissements possibles N hésitez pas à vous faire conseiller, et contactez nos experts Adamence, qui sauront vous guider et répondre à vos questions sur le diamant, et le potentiel d investissement qu il représente. Adamence 21 rue de la Paix Paris Site : Tél. :

Les conseils pour l'achat

Les conseils pour l'achat Les conseils pour l'achat Il est très important d'acheter une pierre précieuse à la lumière du jour, un jour de beau temps et avec une exposition vers le nord. C'est dans ces conditions que la véritable

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E David Sussman trader en diamants L itinéraire d un chasseur de pierres Celinni : le diamantaire leader de la toile Profil d entreprise : casser les codes et démocratiser l

Plus en détail

Avis légal. I 2 FISCALLIANCE 2011 L Incorporation des Courtiers Immobiliers du Québec

Avis légal. I 2 FISCALLIANCE 2011 L Incorporation des Courtiers Immobiliers du Québec Avis légal L incorporation des courtiers est un sujet très complexe, lequel ne saurait évidemment être traité en profondeur dans le présent document. Ce fascicule vise à sensibiliser les courtiers quant

Plus en détail

Chapitre 7 : Le marché des gemmes

Chapitre 7 : Le marché des gemmes Le marché des gemmes Chapitre 7 : Le marché des gemmes ( Extrait du Cours de gemmologie ) Il n y a pas plus arbitraire que le prix d une gemme! Ce sont des mots souvent entendus de clients non connaisseurs.

Plus en détail

Devenez le créateur de votre bijou grâce au site du joaillier Alexandre Rosenberg!

Devenez le créateur de votre bijou grâce au site du joaillier Alexandre Rosenberg! Devenez le créateur de votre bijou grâce au site du joaillier Alexandre Rosenberg! Passionné de pierres précieuses et d informatique, le joaillier Alexandre Rosenberg introduit le concept de la création

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité.

Ce rêve est devenu réalité. Vous venez de trouver une règle mise en ligne par un collectionneur qui, depuis 1998, partage sa collection de jeux de société et sa passion sur Internet. Imaginez que vous puissiez accéder, jour et nuit,

Plus en détail

RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER

RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER MAJ AÔUT 2015 PM405 - ME PREMIÈRE PARTIE RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER DES MAISONS À ÉTAGES (ME) ET DES MAISONS PLAIN-PIED (PP) DE LA VILLE DE REPENTIGNY AU 31 JUILLET 2015 Si dans les mois qui viennent,

Plus en détail

www.ingemmologie.com

www.ingemmologie.com ING PARIS 33 rue La Boétie 75008 Paris Tél : + 33 (0)1 47 70 23 83 paris@ingemmologie.com ING LYON 11 place Croix Paquet 69001 Lyon Tél : + 33 (0)4 78 29 09 89 lyon@ingemmologie.com ING NICE 15-17 rue

Plus en détail

MAI 2012. Dossier de Presse. Spécial Jubilé Jean-François Pellegrin

MAI 2012. Dossier de Presse. Spécial Jubilé Jean-François Pellegrin MAI 2012 Dossier de Presse Spécial Jubilé Jean-François Pellegrin www.pellegrin-et-fils.com SOMMAIRE En bref.......................................................................... 4 De père en fils,

Plus en détail

Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion

Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion (Mis à jour en janvier 2015) Pour avoir une idée sérieuse de la valeur de marché d un bateau d occasion, on ne devrait considérer que les

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Précieuses. La sélection

Précieuses. La sélection Précieuses La sélection 7. Bague or*, topazes** et saphirs - Réf. BDFRTB8N - 850. Bague or*, améthyste, saphirs roses et diamants - Réf. BDFRYI055N - 99. Bague or* et quartz rose - Réf. BDFJQS0N - 9. Bague

Plus en détail

Au niveau des négociants, c est un produit incontournable dans le segment du marché perlier.

Au niveau des négociants, c est un produit incontournable dans le segment du marché perlier. Résumés thématiques Thème 1: Tendance du marché final de la Perle de culture de Tahiti Il est incontestable que l apparition de la Perle de Tahiti a redonné un nouveau souffle à la perle en général. En

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

MERCREDI 7 DÉCEMBRE 2011

MERCREDI 7 DÉCEMBRE 2011 , rue Saint-Marc - 00 PARIS Tél. 01 0 1 0 - Fax : 01 1 SARL - Agrément 001-01 www.neret-tessier.com DROUOT RICHELIEU MERCREDI DÉCEMBRE 0 à 1 h - Salle 1 Expositions publiques : Mardi décembre 0 de h à

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE?

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? Le marché du e-commerce Besoins d un e-commerçant L offre des prestataires Offres «standardisées» Offres sur mesure Choisir une offre Solution libre ou propriétaire? Fonctionnalités

Plus en détail

Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés

Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés TD Waterhouse et Valeurs Mobilières TD ont pris l engagement d utiliser tous les moyens raisonnables afin de veiller à ce que les clients obtiennent

Plus en détail

CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION

CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION 50 CONNAISSANCE DES TECHNIQUES Découverte du cycle de production de la Bijouterie-Joaillerie Commerciaux, force de vente, responsables magasins, chefs de

Plus en détail

VISIBILITE DES VEHICULES D INTERVENTION

VISIBILITE DES VEHICULES D INTERVENTION VISIBILITE DES VEHICULES D INTERVENTION Part 1 : Quelles couleurs pour nos véhicules d interventions? L HISTOIRE DE COULEURS Normes Européennes: Les Normes Européennes préconisent pour les intervenants

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs I) SYNTHESE ADDITIVE Couleurs I.1 Couleur spectrale et couleur perçue Lumière blanche et couleur spectrale Exp prof : décomposition de la lumière par un prisme (ou un réseau) Couleurs spectrales (exemples)

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE?

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? Sur le marché de la création de sites marchands, les offres de prestataires fourmillent. Reste à savoir ce que ces prestations recouvrent et ce qui les distingue les unes des autres. Le commerce électronique

Plus en détail

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt?

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? L outil de survie du soldat : le camouflage. Lorsqu un homme ou une femme se retrouve en territoire ennemi, que ce soit seul ou avec un groupe, la personne

Plus en détail

8 astuces «choisir la bague parfaite»

8 astuces «choisir la bague parfaite» 8 astuces «choisir la bague parfaite» Offerts par : ARGOR-COLMAR Le Marché d Or SARL 4 rue des Serruriers 68000 COLMAR Site : www.argor-colmar.com Courriel : bijouterie@argor-colmar.com Tél : 03 89 23

Plus en détail

LOGICIELS ET SERVICES DE PROGRAMMATION

LOGICIELS ET SERVICES DE PROGRAMMATION BULLETIN N O 033 publié en mai 2000 modifié en juillet 2001 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL LOGICIELS ET SERVICES DE PROGRAMMATION Le présent bulletin décrit l application de la taxe sur les ventes

Plus en détail

«Les 8 règles d or à suivre pour acheter, conserver et vendre son or»

«Les 8 règles d or à suivre pour acheter, conserver et vendre son or» Paris, mars 2013 «Les 8 règles d or à suivre pour acheter, conserver et vendre son or» Site d achat en ligne d or et d argent physique avec garde en coffres, Jean-François Faure, président d AuCOFFRE.com,

Plus en détail

Les Fonds souverains : acteurs de la finance internationale

Les Fonds souverains : acteurs de la finance internationale Les Fonds souverains : acteurs de la finance internationale Thème 4 Le financement des activités économiques 4.3 Les institutions financières et leur rôle 4.4 La globalisation financière Compétences Caractériser

Plus en détail

LES MARCHÉS BELGE ET EUROPÉEN DE L OR

LES MARCHÉS BELGE ET EUROPÉEN DE L OR LES MARCHÉS BELGE ET EUROPÉEN DE L OR Résumé Production, consommation et commerce : faits marquants Prévisions à long terme : le remplacement de l or par les bijoux en or Sur le long terme, l UE devrait

Plus en détail

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES Roger Cadiergues MémoCad nd43.a LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES SOMMAIRE nd43.1. Les diodes électroluminescentes (LED) nd43.2. Les très basses tension de sécurité (TBTS) nd43.3. Le montage des appareils

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Sommaire Introduction 3 Qu achètent les consommateurs en ligne américains? 4 Méthodes de paiement préférées 4 Commerce transfrontalier 5 L importance des

Plus en détail

Electricité : fin des tarifs réglementés vert et jaune au 31 décembre 2015

Electricité : fin des tarifs réglementés vert et jaune au 31 décembre 2015 Rédacteur : Sylvain DESEAU, conseiller agro-équipements Chambre d Agriculture du Loiret Electricité : fin des tarifs réglementés vert et jaune au 31 décembre 2015 Note réalisée après contact avec les deux

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014 AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014 Sommaire Page 4 Qu est-ce que la retraite par capitalisation? Page 9 Page 12 Page 15 Page 17 Page

Plus en détail

joaillerie accessible

joaillerie accessible joaillerie accessible A u t o m n e H i v e r 2 0 1 1-2 0 1 2 Dès 2006, les premières collections O fée voient le jour. O fée affiche immédiatement son ambition : démocratiser le bijou. La marque interprète,

Plus en détail

Dossier de Presse. Octobre 2014. www.tousmesbijoux.fr Le palais Magenta - 2 place Magenta - 06000 Nice - France

Dossier de Presse. Octobre 2014. www.tousmesbijoux.fr Le palais Magenta - 2 place Magenta - 06000 Nice - France Dossier de Presse Octobre 2014 www.tousmesbijoux.fr Le palais Magenta - 2 place Magenta - 06000 Nice - France est le site généraliste du bijou de référence. Nous fabriquons des bijoux depuis 50 années,

Plus en détail

MERCREDI 19 JUIN 2013

MERCREDI 19 JUIN 2013 JUIN 0, rue Saint-Marc - 00 Paris Tél : 0 0 0 - Fax : 0 E-mail : mail@neret-tessier.com Internet : www.neret-tessier.com DROUOT-RICHELIEU, rue Drouot - 00 Paris MERCREDI JUIN 0 à h - Salle Expositions

Plus en détail

ir value.com Le Fundamental Value Indicator

ir value.com Le Fundamental Value Indicator éducatif Le Fundamental Value Indicator Le Fundamental Value Indicator (voir image en page 6) brosse en un tableau la valeur d une entreprise et de son équipe dirigeante. Il illustre en une seule image

Plus en détail

Planification financière. Maîtriser votre avenir financier. www.bcn.ch

Planification financière. Maîtriser votre avenir financier. www.bcn.ch Planification financière Maîtriser votre avenir financier www.bcn.ch Qu est-ce que la planification financière? Une planification financière consiste à dresser le bilan de votre situation globale actuelle

Plus en détail

guide pour créer son bijou contemporain

guide pour créer son bijou contemporain guide pour créer son bijou contemporain Matières Le platine est très clair, très dense, plus lourd que l or, c est aussi le plus cher. Les céramiques sont inrayables, très solides, mais peuvent casser

Plus en détail

Maison Paillard is a renowned jewelry brand originating from a family love story with the most precious gemstone: diamond.

Maison Paillard is a renowned jewelry brand originating from a family love story with the most precious gemstone: diamond. COLLECTION Maison Paillard is a renowned jewelry brand originating from a family love story with the most precious gemstone: diamond. Master clock maker César Victor Cohen has founded his first jewelry

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

DE COMBIEN FAUT-IL DIMINUER LE PRIX DE VOTRE MAISON POUR VENDRE

DE COMBIEN FAUT-IL DIMINUER LE PRIX DE VOTRE MAISON POUR VENDRE DE COMBIEN FAUT-IL DIMINUER LE PRIX DE VOTRE MAISON POUR VENDRE AOÛT 2014 PM96 Est-ce que vous devez diminuer de 5,000 $, 10,000 $, 20,000 $ ou bien de 5%, de 10% ou plus, ou connaissez-vous une manière

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

La Celle Saint-Cloud, ville fibrée

La Celle Saint-Cloud, ville fibrée La Celle Saint-Cloud, ville fibrée Préambule Quelles sont les caractéristiques du réseau cuivre actuellement utilisé? Actuellement, la majorité des français bénéficient des services voix, internet et TV

Plus en détail

Héritier non apparent : planification successorale pour les bénéficiaires des États-Unis

Héritier non apparent : planification successorale pour les bénéficiaires des États-Unis Héritier non apparent : planification successorale pour les bénéficiaires des États-Unis Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de

Plus en détail

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière Vos projets au cœur de votre Gestion Financière un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier vos projets quatre

Plus en détail

L HISTOIRE D ESSKAY L ACTUALITÉ D ESSKAY GEMS NOTRE PHILOSOPHIE ET NOS VALEURS SITUATION MACRO-ÉCONOMIQUE

L HISTOIRE D ESSKAY L ACTUALITÉ D ESSKAY GEMS NOTRE PHILOSOPHIE ET NOS VALEURS SITUATION MACRO-ÉCONOMIQUE L HISTOIRE D ESSKAY Entre 1869 et 1871, la ville de Klipdrift, à proximité des rivières Orange et Vaal connut la première «ruée vers les diamants». C est à cette époque que la famille Krisher commençât

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Damiani est la seule société joaillière italienne à créer et à fabriquer des bijoux depuis sa fondation.

Damiani est la seule société joaillière italienne à créer et à fabriquer des bijoux depuis sa fondation. HISTOIRE MAÎTRES ORFÈVRES DEPUIS 1924 La société Damiani est fondée en 1924, en plein cœur du pôle de l orfèvrerie de Valenza Po (au nord-ouest de l ), par Enrico Grassi Damiani. Grâce à ses talents d

Plus en détail

Art et techniques de la bijouterie-joaillerie Certificat d aptitude professionnelle

Art et techniques de la bijouterie-joaillerie Certificat d aptitude professionnelle Art et techniques de la bijouterie-joaillerie Certificat d aptitude professionnelle MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Direction générale de l enseignement scolaire Service des enseignements et des formations

Plus en détail

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR»

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» étude ENTREPRENEURS BNP PARIBAS 2016 EN BREF LES MILLENNIPRENEURS UNE GÉNÉRATION PRESSÉE I Âgés de moins de 35 ans, ces nouveaux entrepreneurs créent plus d entreprises,

Plus en détail

Mariage. Du 8 janvier au 31 décembre 2014. www.lemanegeabijoux.com. nos bijoux en un seul clic

Mariage. Du 8 janvier au 31 décembre 2014. www.lemanegeabijoux.com. nos bijoux en un seul clic Mariage Du 8 janvier au 31 décembre 2014 nos bijoux en un seul clic www.lemanegeabijoux.com 2 1 3 5 4 6 7 9 8 10 TOUS NOS BIJOUX SONT GARANTIS 2 ANS 11 12 13 14 15 16 Bagues de fiançailles, la plus précieuse

Plus en détail

Comment mieux comprendre la communication financière?

Comment mieux comprendre la communication financière? Comment mieux comprendre la communication financière? AXA Group Solutions Web Shared Services/Digital Studio - Novembre 2012 Focus sur l Investor Day Contacts: Communication interne Groupe : comint@axa.com

Plus en détail

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE a. L âge au début de la carrière b. Le type de carrière (temps complet/temps partiel c. Le taux d activité sur

Plus en détail

ACCOPLUS. Preséntation de la Société

ACCOPLUS. Preséntation de la Société ACCOPLUS Preséntation de la Société 2 0 1 4 ACCOPLUS LIMITED Notre cabinet est spécialisé dans les services aux petites et moyennes entreprises, aux propriétaires d entreprises et familles possédantes

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

d ETF : Sept règles à suivre

d ETF : Sept règles à suivre The Les buck meilleures stops pratiques here: Vanguard en matière money de négociation market funds d ETF : Sept règles à suivre Etude de Vanguard Décembre 2014 Joel M. Dickson, PhD ; James J. Rowley Jr.,

Plus en détail

NOK 4% 2016. Deutsche Bank. Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (FR) (A/A2) Une opportunité d investissement en couronne norvégienne.

NOK 4% 2016. Deutsche Bank. Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (FR) (A/A2) Une opportunité d investissement en couronne norvégienne. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en couronne norvégienne. A quoi vous attendre? Type d investissement Ce produit est une obligation. En souscrivant à cette obligation, vous prêtez de l argent

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal vente et l achat de propriétés par l entremise du système

Plus en détail

Des franchises récompensées

Des franchises récompensées 1 N 4 Recherche Actions en Europe 18 secteurs dans le Top 5 européen des meilleures équipes de recherche N 1 Recherche Actions sur les petites et moyennes capitalisations en Europe Meilleure société de

Plus en détail

RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT

RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT Faites le bon choix et appréciez le bonheur d une vie sans dette C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. ecommerce. Bien préparer son projet de site de vente en ligne

Les Fiches thématiques Jur@tic. ecommerce. Bien préparer son projet de site de vente en ligne Les Fiches thématiques Jur@tic ecommerce Bien préparer son projet de site de vente en ligne Les Fiches thématiques Jur@TIC? 1. Pourquoi passer le cap du e-commerce? (e-commerce signifiant commerce électronique)

Plus en détail

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Une grande majorité des Français souhaitent acquérir leur logement car devenir propriétaire est synonyme de placement financier, de sécurité pour l avenir

Plus en détail

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec May 12, 2009 Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

Guide de création de Pages Produits Catégorie Bijoux

Guide de création de Pages Produits Catégorie Bijoux Guide de création de Pages Produits Catégorie Bijoux Les informations produit que vous nous transmettez seront téléchargées sur notre site Amazon.fr, visibles par nos clients sur la page détaillée de chaque

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

Commerzbank AG Certificats Factors

Commerzbank AG Certificats Factors Commerzbank AG Certificats Factors Corporates & Markets Produits présentant un risque de perte en capital. Les instruments dérivés présentés sont soumis à des risques (voir les facteurs de risque sur la

Plus en détail

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert Séance n 2 Couleur des objets Une couleur spectrale correspond à une lumière dont le spectre ne présente qu une seule couleur. Il existe 6 couleurs spectrales : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet.

Plus en détail

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003 Communiqué de Presse Paris, le 25 septembre 2003 SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier L immobilier constitue un actif privilégié, décorrelé des marchés financiers traditionnels,

Plus en détail

L assurance vie universelle

L assurance vie universelle L assurance vie universelle ASSURANCE VIE UNIVERSELLE L assurance vie universelle vise deux objectifs. Protéger au moyen d une assurance à long terme le patrimoine que vous créez à l intention des personnes

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Gundula Papesch. 24 rue de Montbrillant 1201 Genève www.gundulapapesch.com

Gundula Papesch. 24 rue de Montbrillant 1201 Genève www.gundulapapesch.com Gundula Papesch 24 rue de Montbrillant 1201 Genève www.gundulapapesch.com Activités d une créatrice de bijoux Pour le moment, mon activité se concentre dans mon atelier. Je crée des bijoux dans ce lieu,

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

4. Stratégie hypothécaire. Taux d intérêt présents et futurs

4. Stratégie hypothécaire. Taux d intérêt présents et futurs 75 qui influencent directement le financement des hypothèques reste parfaitement imprévisible. Pour cette raison, il est recommandé de calculer précisément son budget afin de déterminer exactement quelles

Plus en détail

Générez votre fichier PDF sur PC avec CutePDF writer

Générez votre fichier PDF sur PC avec CutePDF writer Ce Guide vous explique les procédures informatiques à suivre pour générer votre fichier au format PDF avec le logiciel CutePDF Writer sur un PC. Le format PDF est le meilleur moyen de transmission de votre

Plus en détail

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS Les Niches Fiscales Sommaire INTRODUCTION LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS 1. La Loi Scellier 2. La Loi Girardin 3. La Location Meublée Professionnelle (LMP) 4. Le Loueur

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX OBLIGATIONS D INITIÉ

POLITIQUE RELATIVE AUX OBLIGATIONS D INITIÉ POLITIQUE RELATIVE AUX OBLIGATIONS D INITIÉS APPROUVÉE PAR LE COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE LE 25 AVRIL 2013 APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 2 MAI 2013 - 2 - POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE

LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE LA REPRISE D ENTREPRISE : LES PRECAUTIONS JURIDIQUES À PRENDRE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR Créer une entreprise comporte une part de risque mais la reprise d une structure déjà existante également! Les risques

Plus en détail

Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014

Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014 Ecostat Numéro 142 - Février 2015 Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014 5,08 milliards d euros TTC en 2014 (- 1 % par rapport à 2013) Source : Société 5 A noter que le chiffre d affaires

Plus en détail

Matrice produit/marché d Ansoff

Matrice produit/marché d Ansoff 1 Matrice produit/marché d Ansoff Le modèle en bref La matrice d Ansoff propose une manière logique de déterminer l ampleur et l orientation du développement stratégique de l entreprise sur le marché.

Plus en détail

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant 1 Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices RBC Votre employeur a

Plus en détail

Le profit ne saurait être un objectif en soi. Il n est que la conséquence logique d une entreprise bien menée.

Le profit ne saurait être un objectif en soi. Il n est que la conséquence logique d une entreprise bien menée. Le profit ne saurait être un objectif en soi. Il n est que la conséquence logique d une entreprise bien menée. My Global Advisor 2005 1 My Global Advisor, 5 rue Jacques-Balmat 1204 Genève 2005 1 QUI SOMMES

Plus en détail

Recherche de fond de financement

Recherche de fond de financement Recherche de fond de financement Guide pratique Phase 1 Vous voulez réaliser un projet.rapidement, vous vous rendez compte qu il vous faudra trouver de l argent pour mener à bien ce projet. Voici le type

Plus en détail

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008 Décembre 2008 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers

Plus en détail

Norme multilatérale 51-105 Emetteurs cotés sur les marchés de gré à gré américains. Définitions, désignation et détermination de l émetteur assujetti

Norme multilatérale 51-105 Emetteurs cotés sur les marchés de gré à gré américains. Définitions, désignation et détermination de l émetteur assujetti Norme multilatérale 51-105 Emetteurs cotés sur les marchés de gré à gré américains PART 1 Définitions, désignation et détermination de l émetteur assujetti 1. Définitions 2. Application des définitions

Plus en détail

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 11 Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre De nombreux propriétaires d entreprise ont accumulé des sommes

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Méthodes de la gestion indicielle

Méthodes de la gestion indicielle Méthodes de la gestion indicielle La gestion répliquante : Ce type de gestion indicielle peut être mis en œuvre par trois manières, soit par une réplication pure, une réplication synthétique, ou une réplication

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

CENTRE DE POLITIQUE ET D ADMINISTRATION FISCALES

CENTRE DE POLITIQUE ET D ADMINISTRATION FISCALES ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES MÉTHODES DE DÉTERMINATION DES PRIX DE TRANSFERT JUILLET 2010 Avertissement: Ce document, préparé par le Secrétariat de l OCDE, n a pas de valeur

Plus en détail

Stage à la Société Générale Ingénierie Financière. Note de Prise de Recul

Stage à la Société Générale Ingénierie Financière. Note de Prise de Recul Stage à la Société Générale Ingénierie Financière Note de Prise de Recul I. Rôle et Missions Assignés a. Description de l environnement de travail Au cours de mon stage, je travaille au sein du département

Plus en détail