LES ECHOS DE LA BOURSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ECHOS DE LA BOURSE"

Transcription

1 Newsletter: N 52 R D u Moi s d e S ep t em b r e N Agrément : SGI 021 / 2005 CREPMF MFAC-SB /005 / 2011 COSUMAF Dans ce numéro: MEMBRE DE LA BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES DE L UEMOA ET DE LA BOURSE DES VALEURS MOBILIERES DE L AFRIQUE CENTRALE LES ECHOS DE LA BOURSE Evolution graphique des indices 02 septembre au 30 septembre 2013 BILAN DU MOIS: Evolution des indices 02 Septembre au 30 septembre 2013 BILAN DU MOIS (P1) AGENDA DU MOIS (P3) OPPORTUNITES (P6) QUESTION DU MOIS (P8) août 3-sept. 23-sept. 13-oct. Brvm 10 brvm c Mois Indices Début Fin Variation Brvm ,15% Brvm composite 202,73 204,37 0,81% COMMENT DEBUTER EN BOURSE PRINCIPAUX INDICATEURS (P10) Contact Siège : com Tél : Fax : Code Skype : africabourse 01 BP 6002 Cotonou BENIN Titres Plus actif en Volume/ Valeur Plus forte hausse du mois Plus forte baisse du mois ETIT (En Volume) Titres Cours Variation % Titres Cours Variation % SNTS (En Valeur) Base=100 au 14 Juin NEIC ,55% SHEC ,22% Indice sectoriel 30- Septembre- 13 Variation en valeur en % 02- septemb re -13 Nbre de Sociétés BRVM - Industrie 122,98 5,65 4,82% 117,33 12 BRVM - Services Publics 547,07 7,40 1,37% 539,67 4 BRVM - Finances 78,59-2,92-3,58% 81,51 8 BRVM - Transport 510,74-0,20-0,04% 510,94 2 BRVM - Agriculture 303,74 28,56 10,38% 275,18 4 BRVM - Distribution 196,74 0,23 0,12% 196,51 6 BRVM - Autres Secteurs 1 RESUME DU MOIS Sur la période du 30 Août 2013 au 30 Septembre 2013, les Fonds Communs de Placement ont connu une variation à la hausse. La variation de ces fonds depuis leur origine est de 5,48% et 7,64% et 11,54% respectivement pour CAPITAL SÜR et OBLIGATIS et EPARGNE CROISSANCE. Pour un client ayant effectué une souscription de FCFA à l origine, ci-dessous une estimation de son gain : FCP Capital sûr FCP Obligatis FCP Epargne Croissance Date investissement 10/10/ /09/ /11/2012 Montant Valeur au 30/09/ Plus-value Rendement 5,48% (sur 11 mois & 20j) 7,64% (sur 1 an & 11j) 11,54% (sur 10 mois & 19j) 1

2 Publication des Valeurs Liquidatives au 30 / 09/ 2013 PERFORMANCES FCP AAM Valeur Nominale d origine Valeur Liquidative Au 30 Septembre Valeur Liquidative Au 30 Août Performance Origine Performance Mensuelle CAPITAL SUR , ,96 5,48% 0,70% OBLIGATIS , ,73 7,64% 0,91% EPARGNE CROISSANCE , ,76 11,54% 0,46% HISTORIQUE Date de démarrage des Fonds : OBLIGATIS: 19/09/2012 CAPITAL SUR: 10/10/2012 EPARGNE CROIS: 19/11/2012 Le patrimoine c'est capital, l'épargne c'est capital, à tout âge celle-ci est nécessaire (épargne, retraite, placement financier) Africabourse Asset Management Société de Gestion d Actif Filiale de la sgi africabourse sa 01 B.P Tél : /36 Fax : N d Agrément : sg/ RC : RB/COT/07B site : 2

3 AGENDA DU MOIS ZONE UEMOA : La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières BRVM - porte à la connaissance du public et des intervenants du marché, qu à l'issue de la révision trimestrielle des indices boursiers, elle a procédé à la modification de l'indice BRVM 10. La nouvelle composition se présente comme suit: 1-ECOBANK TRANSNATIONAL INCOPRORATED TG 2-SONATEL SN 3-PALM CI 4-ONATEL BF 5-SAPH CI 6-SGB CI 7-SOGB CI 8-FILTISAC CI 9-CIE CI 10-BOLLORE AFRICA LOGISTICS CI ETIT SNTS PALC ONTBF SPHC SGBC SOGC FTSC CIEC SDSC Sociétés sortant de l'indice Sociétés entrant dans l'indice SITAB CI STBC FILTISAC CI FTSC BICI CI BICC BOLLORE AFRICA LOGISTICS SDSC Par cette mise à jour, la bourse Régionale continue d'assurer le respect des critères d'éligibilité pour chacun des titres composant l'indice BRVM 10 afin qu'il offre une meilleure représentation de la liquidité du marché. EMPRUNT OBLIGATAIRE BANK OK AFRICA / PAIEMENT DES INTERETS ANNUELS ET REMBOURSEMENT PARTIEL DU CAPITAL Le Dépositaire Central/Banque de Règlement porte à la connaissance des teneurs de comptes-conservateurs, et des intervenants sur le marché que la BANK OF AFRICA procèdera le 11 octobre 2013 au paiement des intérêts annuels et au remboursement partiel du capital des emprunts obligataires ci-après : «BOA BURKINA FASO 6,25% », «BOA NIGER 6,25% », «BOA COTE D IVOIRE 6,25% », «BOA SENEGAL 6,50% ». BRVM / COTATION EN CONTINU La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières porte à la connaissance du public et des intervenants du marché, qu elle se modernise et passe du fixing à la cotation en continu après 15 ans de fonctionnement. 3

4 EMPRUNT OBLIGATAIRE «BHB 6,25% » / PAIEMENT DES INTERETS ANNUELS ET REMBOURSEMENT PARTIEL DU CAPITAL Le Dépositaire Central / Banque de Règlement porte à la connaissance des Teneurs de Comptes -Conservateurs, que la BANQUE DE L HABITAT DU BENIN procèdera au paiement des intérêts annuels et au remboursement partiel du capital de l emprunt obligataire dénommé «BHB 6,25% » pour un montant global net d impôt de (Cinq Cent Dix Sept Millions Cinq cent Mille francs CFA). BANK OF AFRICA NIGER/ AUGMENTATION DU CAPITAL PAR APPORT EN NUMERAIRE Conformément à l article 1711 des règles de Négociations, d Admission et de Radiation à la Cote, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de L Afrique de l Ouest porte à la connaissance du public et des intervenants du marché que la BANK OF AFRICA-NIGER (symbole : BOAN) procédera à l augmentation de son capital par apport en numéraire. BOA NIGER / VALEUR THEORIQUE DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières porte à la connaissance du public et des intervenants du marché, que dans le cadre de l augmentation de capital de la BANK OF AFRICA (BOA NIGER) par apport en numéraire en raison d une (1) action nouvelle pour seize (16) actions anciennes, la valeur théorique du Droit Préférentiel de Souscription (DPS) à la séance du 26 septembre 2013 est de 530. COOPERATION ENTRE LE CREPMF ET LA CDVM Le président du Conseil Régional a le plaisir d informer le public de la signature d une convention de Coopération, d Assistance et d Echanges d Informations entre le Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF), organe de régulation du marché financier de l UMOA et le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM), organe de régulation du marché financier Marocain. TRITURAF CI - SOCIETE EN LIQUIDATION / SUSPENSION DE COTATION Conformément aux articles 1511 et 1515 des Règles de Négociations, d Admission et de Radiation à la Cote, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières - BRVM- porte à la connaissance du public et des intervenants du marché, que la cotation des titres de la société TRITURAF CI - société en liquidation - (symbole : TTRC) est suspendue jusqu à nouvel ordre. 4

5 ZONE CEMAC : UN EMPRUNT OBLIGATAIRE POUR BOUCLER LE FINANCEMENT DE LA CITE INTERNATIONALE DES AFFAIRES Pour financer à hauteur de 35% la construction de la Cité internationale des affaires (CIA), le Tchad a ouvert jusqu au 15 novembre une souscription par appel public à l'épargne afin de mobiliser 85 milliards FCFA (170 millions $) sur les compartiments obligataires de la DSX et de la BVMAC. L emprunt «Etat tchadien 6% net » offre un taux du coupon annuel de 6% sur une période de 5 ans. LA BEAC ADOPTE DE NOUVELLES METHODES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DES CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME La Banque des Etats de l'afrique centrale (BEAC) va renforcer ses moyens informatiques de vigilance, de détection, d'alerte automatisée et de traçage des opérations sensibles ou suspectes afin d'intensifier la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, a déclaré le gouverneur de cette institution sousrégionale, Lucas ABAGA NCHAMA, jeudi à Yaoundé. BGFI LANCE UN EMPRUNT OBLIGATIRE DE 80 MILLIARDS DE FCFA BGFI Holding Corporation SA, Société tête du groupe BGFI Bank lance un emprunt obligataire d un montant de 80 milliards de Francs CFA pour une durée de 7 ans, en vue d accompagner davantage le financement des projets structurants initiés dans ses pays d implantation. Cette offre dénommée «BGFI Holding 5% Brut » est ouverte à toute personne physique ou morale résidente ou non dans la zone CEMAC. L ETAT DU CAMEROUN EN RETARD SUR LES PREVISIONS 2013 D EMISSIONS DE TITRES (Agence Ecofin) - Selon le dernier rapport d évaluation de l économie camerounaise produit par le Fonds Monétaire International (FMI), le gouvernement camerounais ne devrait pas réaliser les prévisions d émission de titres publics sur le marché de la BEAC, en cette année «Les services du FMI sont d avis que le montant probable de l émission des titres atteindra seulement 40% du montant prévu par le budget». L EMPRUNT OBLIGATAIRE BGFI N A PAS OBTENU LE VISA DU GENDARME FINANCIER CAMEROUNAIS (Agence Ecofin) - Dans un communiqué publié dans le quotidien gouvernemental Cameroun Tribune, Chef Théodore EDJANGUE (photo), le président de la Commission des marchés financiers (CMF), le régulateur du marché boursier camerounais, dénonce la publicité faite autour de l emprunt obligataire lancé à la Bourse des valeurs mobilières d Afrique centrale (BVMAC) par BGFI Holding, le groupe bancaire gabonais. 5

6 PROGRAMME D EMISSION DE BONS ET D OBLIGATIONS DU TRESOR EMETTEUR Nature Valeur Date Durée Taux Montant global (millions FCFA) COTE D'IVOIRE Trésor Obligations septembre Trésor Obligations octobre Trésor Obligations novembre Trésor Obligations décembre MALI Trésor Bons août-13 9 mois Multiples Trésor Bons septembre-13 6 mois Multiples Trésor Bons octobre mois Multiples Trésor Bons décembre-13 6 mois Multiples NIGER Trésor Bons novembre mois Multiples SENEGAL Trésor Bons septembre-13 2 ans Multiples Trésor Bons octobre-13 2 ans Multiples Trésor Bons décembre-13 1 an Multiples Trésor Obligations septembre ans Trésor Obligations octobre-13 5 ans Trésor Obligations octobre-13 3 ans Trésor Obligations novembre ans TOGO Trésor Bons octobre-13 6 mois Multiples Trésor Bons décembre-13 1 an Multiples * (Source: BCEAO) Pour plus d informations : BENIN CONGO TOGO Pointe Noire rond point KASSAI Face Immeuble institut Français Tél : / 27 Siège Av. Steinmetz En face de DHL Tél :( ) Immeuble Festival des Glaces 1 er étage, Bd du 13 Janvier Tél : (+228) /

7 QUESTION DU MOIS Règles de base pour réussir en bourse La bourse des valeurs mobilières est un marché où s'échangent différents produits financiers, dont les plus connus sont les actions et les obligations. La bourse est donc à la fois un lieu de financement pour les émetteurs - à besoin de capitaux (les Entreprises, les Collectivités, les États et autres organisations) et un lieu de placement pour les investisseurs à capacité de financement (épargnants particuliers et institutionnels). La bourse joue un rôle primordial dans le financement de l'économie : les Entreprises, les Collectivités, les Etats et autres organisations y trouvent des capitaux complémentaires aux moyens de financement traditionnels (autofinancement, crédits bancaires...) nécessaires à leur développement ; tandis que les particuliers disposent d'un outil leur permettant de fructifier leur épargne en devenant actionnaires d'entreprises cotées en achetant des actions ou créanciers de ces entreprises, collectivités, États ou Organisations en achetant des obligations. En premier lieu, investir en Bourse ne peut se faire en direct par un particulier. Cela nécessite d'avoir recours à un professionnel : une Société de Gestion et d Intermédiation (SGI), seule habilité à négocier en bourse. La réalisation d'une opération, qu'elle soit d'achat ou de vente, s'effectue donc par la passation d'un ordre de Bourse à la SGI choisie. Pour un investissement en bourse réussi, il suffit de connaître et d appliquer quelques règles essentielles pour une gestion efficace de votre portefeuille. Fixez-vous un objectif, Ne vous endettez pas et Visez le long terme Ceci dépend du type de revenu que vous souhaitez obtenir de votre placement: fixes et réguliers ou à terme. Souhaitez-vous vous constituer un patrimoine pour assurer votre avenir et celui de vos enfants? Voulezvous disposer de votre argent rapidement, ou souhaitez-vous placer vos économies à long terme? Autant de questions auxquelles vous devrez répondre avec l'aide notamment de votre conseiller financier pour orienter au mieux vos choix de placement. L'objectif principal de chaque investisseur en bourse étant de toucher des dividendes (en fin d exercice) ou de réaliser des plus-values à long terme, il est vivement recommandé que l'argent investi en bourse provienne de votre épargne que vous pourrez ainsi placer sur le long terme pour réaliser le meilleur rendement. Toutefois, la durée de placement qu'il est nécessaire de respecter est très variable et dépend du placement choisi. 7

8 QUESTION DU MOIS : Règles de base pour réussir en bourse Investissez progressivement tout en diversifiant votre portefeuille Afin de constituer un portefeuille, il convient d investir progressivement. Il est préférable de placer votre capital, en procédant à des versements périodiques réguliers, en plusieurs fois, pour bénéficier au mieux des fluctuations du marché. N oubliez pas qu avec un même montant, vous achetez une quantité plus importante d actions quand les cours sont au plus bas. Ne concentrez pas tous vos placements sur le même secteur d'activité, sur une même valeur ou dans le même pays. Votre portefeuille doit comprendre plusieurs valeurs pour bénéficier des opportunités présentes dans plusieurs domaines d'activité. Évitez surtout de vous disperser et concentrez-vous dans un premier temps sur 4 ou 5 valeurs pour vous familiariser avec les mécanismes de la Bourse. Acceptez les risques et ne cédez pas à la panique La décision d acheter des actions en bourse vous expose aux évolutions des cours. Ceux-ci peuvent enregistrer des hausses ou des baisses. Investir en bourse, c est donc prendre un risque. En matière d investissement, plus vous prenez de risque, plus la performance potentielle de votre portefeuille est élevée. Les investisseurs avertis et les professionnels du marché ont davantage tendance à revendre pendant les périodes de forte hausse (réalisation de plus-values selon l objectif fixé), et à acheter quand les cours baissent. Adressez-vous à des professionnels Pour bien respecter les règles d or de l'investissement en bourse, il convient de s adresser à des professionnels aguerris. Ils orienteront vos investissements selon votre situation financière et votre objectif de placement.ils vous permettront ainsi de mettre toutes les chances de succès de votre côté. Investir en bourse, c est parier sur l avenir. Il faut donc veiller à réunir le maximum d informations sur les valeurs (activité de l entreprise, résultats, perspectives, etc..) pour réussir ce pari. Par ailleurs, il est vivement recommandé de suivre l actualité boursière en vous renseignant auprès de votre conseiller financier, ou en consultant les différents supports dédiés à cet effet. N'oubliez jamais que le temps est souvent le meilleur allié de la performance! Fin. 8

9 NOS GAMMES D OPCVM Suivre et Gérer votre compte en ligne Sur le site Vous voulez disposer de toutes les informations en temps réel sur l évolution de votre portefeuille Gagnez du temps et soyez autonome Consulter votre compte en ligne. NOS GAMMES D OPCVM 9

10 LES PRINCIPAUX INDICATEURS : 30/09/2013 TITRES CAPITALISATI ON DU MARCHE CAPITALISATION DU MARCHE (% of Total) COURS (FCFA) AU 30/08/2013 DERNIER DIVIDENDE PAYE PER RENDEME NT Volume Industrie ,47% ,98% 845 SICABLE CI ,34% ,89% 381 FILTISAC CI ,12% ,00 7,67% 4 NEI-CEDA CI ,11% ,00 5,07% 41 NESTLE CI ,00% ,00 3,95% 1 CROWN SIEM CI ,64% ,00 1,63% 42 AIR LIQUIDE C I - - NC SOLIBRA CI ,09% ,00 4,85% 18 SMB CI ,15% ,00 3,03% 22 SITAB CI ,59% ,00 2,56% 228 TRITURAF ,46% ,00 7,46% 11 UNILEVER CI - - SP UNIWAX CI ,13% ,00 3,85% 10 Service Public ,30% ,10% 5577 CIE CI ,88% ,00 5,91% 49 ONATEL BF ,00% ,00 8,43% 2612 SODE CI ,00% ,00 7,47% 21 SONATEL SN ,19% ,00 7,30% 2895 Finance ,61% % BICI CI ,52% ,00 6,11% 125 BANK OF AFRICA BN - 0,00% NC BANK OF AFRICA BF ,78% ,00 8,48% 36 BANK OF AFRICA CI ,28% ,00 5,28% 18 BANK OF AFRICA NG ,04% ,00 6,02% 3 ECOBANK TRANS. INCORP. TG (*) ,54% 56 1,992-3,56% SAFCA CI - 0,00% NC SGB CI ,45% ,00 9,57% 574 Transport ,07% ,11 12 BOLLORE AFRICA LOGISTICS CI ,04% ,00 7% 1 MOVIS CI ,03% ,00 0,03 11 Agriculture PALM CI ,51% ,98% 727 SICOR CI ,34% ,00 96,94% 370 SOGB CI - 0,00% NC NC - - SAPH CI ,00% ,00 8,04% 20 Distribution ,75% ,00 500% 162 SERVAIR ABIDJAN CI ,37% ,00 100,00% 49 BERNABE CI ,91% ,00 100,00% 37 CFAO CI ,97% ,00 100,00% 57 TRACTAFRIC MOTORS CI - - NC NC - - VIVO ENERGY CI ,16% ,00 100,00% 10 TOTAL CI ,35% ,00 100,00% 9 Autres Services - 0,00% NC SETAO CI - - NC Total %

11 11

12 12

13 13

14 Nous joindre sur : NOS ACTIVITES Au BENIN Siège Avenue Steinmetz En face de DHL Tel : ( 229 ) / 36 Fax: BP 6002 COTONOU africabourse.com ********************** Agence Akpakpa Sènadé En face de Vital Finance Agence Fidjrossè vons Eglise Catholique Courtage Conservation de Titres Gestion de Portefeuilles Placement en Valeurs Mobilières Tél : (+229 ) (+229 ) Fax : ( +229 ) Distributeur & Dépositaire d OPCVM Au TOGO Immeuble Festival des Glaces,1 er étage, Bd du 13 Janvier, Quartier Souza-Nétimé Tél : (+228 ) ( +228 ) BP 2633 Lomé. Togo Fax: ( +228 ) Introduction en Bourse Services Financiers Conseils & Ingénierie Financière Conjuguons avoirs & Développement 14

LES ECHOS DE LA BOURSE

LES ECHOS DE LA BOURSE Newsletters:N 51 R Du Moi s d e Ju i ll et 20 1 3 N Agrément : SGI 021 / 2005 CREPMF MFAC-SB /005 / 2011 COSUMAF Dans ce numéro: BILAN DU MOIS (P1) MEMBRE DE LA BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES

Plus en détail

LES ECHOS DE LA BOURSE

LES ECHOS DE LA BOURSE Newsletter: N 55 R Du Moi s d e Sep tembre 2014 N Agrément : SGI 021 / 2005 CREPMF MFAC-SB /005 / 2011 COSUMAF Dans ce numéro: MEMBRE DE LA BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES DE L UEMOA ET DE LA BOURSE

Plus en détail

LES ECHOS DE LA BOURSE

LES ECHOS DE LA BOURSE Newsletter:N 61 R Du Moi s d e Mai 2 01 5 N Agrément : SGI 021 / 2005 CREPMF MFAC-SB /005 / 2011 COSUMAF Dans ce numéro: MEMBRE DE LA BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES DE L UEMOA ET DE LA BOURSE

Plus en détail

LES ECHOS DE LA BOURSE

LES ECHOS DE LA BOURSE LES ECHOS DE LA BOURSE Newsletter N 041(25 au 29/07/2011) Dans ce numéro : Evolution graphique des indices 25 au 29 Juillet 2011 Evolution des indices au cours de la période BILAN DE LA SEMAINE AGENDA

Plus en détail

- Obligations: 1 293.96 BRVM10. Valeur en millions FCFA

- Obligations: 1 293.96 BRVM10. Valeur en millions FCFA Indices N 83 jeudi 30 avril 2015 BRVM 10 Variation: Variation / 31 Déc. 2014: 272.39-0.78% 1.82% BRVM Composite Variation: Variation / 31 Déc. 2014: 264.70-0.50% 2.57% Capitalisations (en milliards de

Plus en détail

Rapport d analyse boursière

Rapport d analyse boursière Rapport d analyse boursière Département d Analyses Economiques et Boursières Semaine 44 du 26 au 30 Octobre 2015 (Source BRVM) Bloomfield Investment Corporation est une agence de notation panafricaine

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style 38 ÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE LA FÉDÉRATION DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES DE DROIT NATIONAL AFRICAINES (FANAF) THÈME : «LES PLACEMENTS DES COMPAGNIES D ASSURANCE : OPPORTUNITÉS OFFERTES PAR LES MARCHÉS

Plus en détail

CREDIT RISK MANAGEMENT BEYOND NUMBERS. Département d Analyses Economiques et Boursières Semaine 46 du 10 au 14 Novembre 2014 BRVM 10. Valeur.

CREDIT RISK MANAGEMENT BEYOND NUMBERS. Département d Analyses Economiques et Boursières Semaine 46 du 10 au 14 Novembre 2014 BRVM 10. Valeur. CREDIT RISK MANAGEMENT BEYOND NUMBERS Rapport d analyse boursière Département d Analyses Economiques et Boursières Semaine 46 du 10 au 14 Novembre 2014 Bloomfield Investment Corporation est une agence

Plus en détail

BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES Afrique de l Ouest INVESTISSONS POUR L AVENIR

BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES Afrique de l Ouest INVESTISSONS POUR L AVENIR BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES Afrique de l Ouest INVESTISSONS POUR L AVENIR AUX LECTEURS La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est au cœur de l économie de l Union Economique et Monétaire

Plus en détail

Marché Financier Régional UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries. Jeddah, du 2 au 4 juin 2008

Marché Financier Régional UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries. Jeddah, du 2 au 4 juin 2008 UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries Jeddah, du 2 au 4 juin 2008 BR\/M - DC/BR Jean Paul GILLET Directeur Général Directeur Général ;: Jean-Paul Gillet Abidjan, janvier 2007

Plus en détail

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA A FIN MARS 2014. trimestrielle de conjoncture dans l'uemoa 1

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA A FIN MARS 2014. trimestrielle de conjoncture dans l'uemoa 1 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA A FIN MARS 2014 trimestrielle de conjoncture dans l'uemoa 1 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA A FIN MARS 2014 (*) Avril 2014

Plus en détail

SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023

SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023 SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023 2013 I- Historique La CRRH-UEMOA est l un des fruits de la coopération engagée en 2005 par la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest (BCEAO),

Plus en détail

Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers

Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers Union Monétaire Ouest Africaine ----------------------- Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers SYNTHESE DES TRAVAUX DU SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DU MARCHE FINANCIER REGIONAL

Plus en détail

Site Web: www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 07 FEVRIER 2014 COTATION ELECTRONIQUE 17/01/14 20/01/14 22/01/14 24/01/14 C O U R S 27/01/14

Site Web: www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 07 FEVRIER 2014 COTATION ELECTRONIQUE 17/01/14 20/01/14 22/01/14 24/01/14 C O U R S 27/01/14 BULLETIN OFFICIEL DE LA COTE Douala Stock Exchange Société Anonyme avec Conseil d'administration au capital social de 1 740 500 000 FCFA Immeuble de la Bourse, B.P. 442 Douala, Cameroun RC n 027 967 C.C.M110

Plus en détail

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DECEMBRE 2014 (*)

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DECEMBRE 2014 (*) BULLE TIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DECEMBRE 2014 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DECEMBRE 2014 (*) (*) : Ce bulletin, qui remplace celui dénommé «Bulletin

Plus en détail

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010 BRVM - DC / BR Bourse Régionale des Valeurs Mobilières Afrique de l Ouest Dépositaire Central Banque de Règlement Afrique de l Ouest Mise à jour du 1 er juillet 2010 Objet de la mise à jour La mise à jour

Plus en détail

Date de publication : 1 er juin 2015 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DU MOIS D'AVRIL 2015 (*)

Date de publication : 1 er juin 2015 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DU MOIS D'AVRIL 2015 (*) BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA AVRIL 2015 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DU MOIS D'AVRIL 2015 (*) Date de publication : 1 er juin 2015 (*) : Le «Bulletin

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale

Plus en détail

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) de l Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) Douala, le 29 octobre 2009

Plus en détail

DECISION N 2013-062 PORTANT AUTORISATION DE L'EMISSION DE L'EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR PLACEMENT PRIVE "PETRO IVOIRE 7% 2013-2020"

DECISION N 2013-062 PORTANT AUTORISATION DE L'EMISSION DE L'EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR PLACEMENT PRIVE PETRO IVOIRE 7% 2013-2020 Union Monétaire Ouest Africaine CL Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers DECISION N 2013-062 PORTANT AUTORISATION DE L'EMISSION DE L'EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR PLACEMENT PRIVE "PETRO

Plus en détail

Site Web : www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 11 MARS 2011 COTATION ELECTRONIQUE

Site Web : www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 11 MARS 2011 COTATION ELECTRONIQUE BULLETIN OFFICIEL DE LA COTE Douala Stock Exchange Société Anonyme avec Conseil d'administration au capital social de 1 740 500 000 FCFA Immeuble de la Bourse, B.P. 442 Douala, Cameroun RC n 027 967 C.C.M110

Plus en détail

Directeur de Publication Sogué DIARISSO Directeur de la Recherche et de la Statistique Email : courriers.drs@bceao.int

Directeur de Publication Sogué DIARISSO Directeur de la Recherche et de la Statistique Email : courriers.drs@bceao.int BULLETIN MENSUEL DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE DANS L'UEMOA A FIN NOVEMBRE 2011 Siège - Avenue Abdoulaye FADIGA BP : 3108 - DAKAR (Sénégal) Tél. : +221 33 839 05 00 Télécopie : +221 33 823 93 35 Télex :

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA Présenté par Mame Marie Sow SAKHO SEMINAIRE CONSUMAF 4,5 et 6 décembre 2006 1 SOMMAIRE CONTEXTE MARCHE DES TITRES PUBLICS : OBJECTIFS VISES LES DIFFERENTS TITRES

Plus en détail

L e g u i d e d e l i n v e s t i s s e u r e n b o u r s e Octobre 2012

L e g u i d e d e l i n v e s t i s s e u r e n b o u r s e Octobre 2012 L e g u i d e d e l i n v e s t i s s e u r e n b o u r s e Octobre 2012 I II III IV V VI VII Introduction La Bourse en clair Les principaux produits boursiers A - Les titres de capital ou actions B -

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE «État Gabonais 5,50% net 2007-2013» CARACTERISTIQUES - RESULTAT & SYNTHESE Par M. Willy ONTSIA DIRECTEUR GENERAL BGFI BOURSE Arrangeur et Chef de File Chargé du Service Financier et

Plus en détail

Emprunt obligataire par appel public à l épargne

Emprunt obligataire par appel public à l épargne «Etat du Tchad 6% net 2013-2018» Emprunt obligataire par appel public à l épargne CARACTERISTIQUES Conseil financier de l Etat du Tchad Co-Arrangeurs I. Caractéristiques de l emprunt Les principales caractéristiques

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE. Abidjan le 26 novembre 2015

PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE. Abidjan le 26 novembre 2015 PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE Abidjan le 26 novembre 2015 RHF ABidjan le 26 novembre 2015 1 PLAN I. LA CRRH-UEMOA : OPÉRATIONNELLES TRENTE NEUF MOIS D ACTIVITÉS II.

Plus en détail

BANK OF AFRICA-NIGER ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 16 AVRIL 2013

BANK OF AFRICA-NIGER ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 16 AVRIL 2013 BANK OF AFRICA-NIGER. BANK OF AFRICA-NIGER ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 16 AVRIL 2013 Le Conseil d Administration prie les actionnaires de la BANK OF AFRICA NIGER (BOA-NIGER) de bien vouloir

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES

L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES ATELIER REGIONAL SUR LE DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER EN AFRIQUE CENTRALE L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER DE L AFRIQUE L CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES Douala, 29 & 30 octobre 2009

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 1 I LES ACTEURS DU MARCHE / ARCHITECTURE ORGANISATIONNELLE DU MARCHE 1- L ORGANE DE REGULATION : LA

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA COTATION EN CONTINU NOTE TECHNIQUE A L ATTENTION DES INVESTISSEURS ET DU GRAND PUBLIC Bourse Régionale des Valeurs Mobilières 16 septembre 1998 16 septembre 2013 15 ans au service des économies de l UEMOA

Plus en détail

DECISION N 2012-056 PORTANT AUTORISATION DE L'EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR PLACEMENT PRIVE "CSI MATFORCE 7,5 % 2012-2017"

DECISION N 2012-056 PORTANT AUTORISATION DE L'EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR PLACEMENT PRIVE CSI MATFORCE 7,5 % 2012-2017 Union Monetaire Ouest Africaine VZOCEE Conseil Regional de l'epargne Publique et des Marches Financiers DECISION N 2012-056 PORTANT AUTORISATION DE L'EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR PLACEMENT PRIVE "CSI MATFORCE

Plus en détail

COMMENT INVESTIR. Et GAGNER. A La Bourse des Valeurs De l Uemoa

COMMENT INVESTIR. Et GAGNER. A La Bourse des Valeurs De l Uemoa COMMENT INVESTIR Et GAGNER A La Bourse des Valeurs De l Uemoa Avertissement L auteur ne pourra être tenu responsable de toutes pertes liées à l utilisation directe ou indirecte des informations, outils

Plus en détail

ATELIER REGIONAL SUR LES MARCHES OBLIGATAIRES ET LES TITRES PUBLICS

ATELIER REGIONAL SUR LES MARCHES OBLIGATAIRES ET LES TITRES PUBLICS ATELIER REGIONAL SUR LES MARCHES OBLIGATAIRES ET LES TITRES PUBLICS Le Marché Obligataire de l UEMOA : évolution et perspectives Edoh Kossi AMENOUNVE, Ph.D. Secrétaire Général Conseil Régional de l Epargne

Plus en détail

INSTRUCTION N 21/99 RELATIVE A LA CLASSIFICATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES

INSTRUCTION N 21/99 RELATIVE A LA CLASSIFICATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE CONSEIL REGIONAL DE L EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS INSTRUCTION N 21/99 RELATIVE A LA CLASSIFICATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2015 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Guide pratique - BOAD 1 GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

COMMUNIQUE RELATIF AU RACHAT DES OBLIGATIONS «PAA

COMMUNIQUE RELATIF AU RACHAT DES OBLIGATIONS «PAA Port Autonome d Abidjan Société Nationale de droit ivoirien au capital social de F CFA 16 000 000 000 Siège social sis à la Rue A22 des Piroguiers, Boulevard du Port BP V85 Abidjan COTE D IVOIRE Tel. :

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations 034 Souscrire ou acheter des obligations L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Juillet 2009 Sommaire 2 4 6 8 12 16 20 24 Souscrire ou acheter des obligations Qu est-ce qu une obligation cotée?

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE SIAT GABON

INTRODUCTION EN BOURSE SIAT GABON INTRODUCTION EN BOURSE SIAT GABON Par ouverture de 30% de son capital social PRESENTATION DES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L OPERTAION Principales caractéristiques de l opération (1/3) Nature de l opération

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques La Bourse Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques Le Marché Financier a un double rôle : apporter les capitaux nécessaires au financement des investissements des agents économiques et assurer

Plus en détail

BILANS ET COMPTES DE RESULTATS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS

BILANS ET COMPTES DE RESULTATS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS BILANS ET COMPTES DE RESULTATS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS UMOA 2010 Siège - Avenue Abdoulaye FADIGA BP : 3108 - DAKAR (Sénégal) Tél. : +221 33 839 05 00 Télécopie : +221 33 823 93 35 Télex

Plus en détail

Attijariwafa bank. SICAV et FCP. Gamme Privée

Attijariwafa bank. SICAV et FCP. Gamme Privée Attijariwafa bank SICAV et FCP Gamme Privée Avertissement L attention des souscripteurs est attirée sur le fait qu un investissement en OPCVM subit les évolutions et les aléas des marchés. En conséquence,

Plus en détail

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9 La capitalisation boursière 3 Le volume des transactions 5 Le flottant 7 Les indices boursiers 9 Le Price Earning Ratio & Taux de rendement des actions 11 (Dividend Yield) Lire le bilan d une entreprise

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

NC 17 Norme comptable relative au portefeuille-titres et autres opérations effectuées par les OPCVM

NC 17 Norme comptable relative au portefeuille-titres et autres opérations effectuées par les OPCVM NC 17 Norme comptable relative au portefeuille-titres et autres opérations effectuées par les OPCVM Objectif 01. La Norme Comptable NC 07 - relative aux placements définit les règles de prise en compte,

Plus en détail

PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE

PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE 00 PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE SOMMAIRE QU EST-CE QU UN FONDS COMMUN DE PLACEMENT?...04 QUELS SONT LES AVANTAGES LIES AUX FONDS COMMUNS DE PLACEMENT?...04 Y-A-T IL DES RISQUES

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

SOMMAIRE LISTE DES SIGLES, ACRONYMES ET ABREVIATIONS... 3 ORGANISATION ET COMPOSITION DU CONSEIL REGIONAL... 7

SOMMAIRE LISTE DES SIGLES, ACRONYMES ET ABREVIATIONS... 3 ORGANISATION ET COMPOSITION DU CONSEIL REGIONAL... 7 Rapport annuel 2012 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 LISTE DES SIGLES, ACRONYMES ET ABREVIATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 4 LISTE DES GRAPHIQUES... 5 LISTE DES ANNEXES... 5 FAITS MARQUANTS DE L ANNEE 2012... 6

Plus en détail

OBLIGATIONS DU TRESOR PAR ADJUDICATION ETAT DU BENIN 6,25% 2015-2020

OBLIGATIONS DU TRESOR PAR ADJUDICATION ETAT DU BENIN 6,25% 2015-2020 REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE NOTE D INFORMATION OBLIGATIONS DU TRESOR PAR

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE. BNP PARIBAS INDICE FRANCE Fonds commun de placement de droit français

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE. BNP PARIBAS INDICE FRANCE Fonds commun de placement de droit français OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE 1 - PRESENTATION SUCCINCTE

Plus en détail

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE INVESTIR EN BOURSE Sommaire 1 Introduction 2 Qu est-ce que la Bourse des valeurs mobilières? 3 Quels sont les droits liés aux valeurs

Plus en détail

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013)

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013) Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

Paris vous accueille pour la 1 re édition des BRVM Investment Days. Cet

Paris vous accueille pour la 1 re édition des BRVM Investment Days. Cet Paris vous accueille pour la 1 re édition des BRVM Investment Days. Cet événement de 2 jours est une rencontre clé entre les acteurs de la place boursière de l UEMOA et les investisseurs internationaux.

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2 Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

Télévision Française 1

Télévision Française 1 Télévision Française 1 Société anonyme au capital de 42 682 098 RCS Nanterre 326 300 159 TF1 1, quai du Point du Jour 92656 Boulogne Cédex - FRANCE Tél. : (33) 1 41 41 12 34 www.tf1.fr LE GUIDE DE L ACTIONNAIRE

Plus en détail

Intégration du Marché des Capitaux pour le Marché d Investissement Commun de la CEDEAO Jonathan Aremu Ph.D Consultant, ECIM Introduction ti Il y a un certain nombre de raisons bien connues pour lesquelles

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999 Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999 SERIE ETUDES N 4 Février 2001 PREFACE La Direction générale d AFRISTAT

Plus en détail

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés.

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. I] Les intermédiaires Les intermédiaires sont des personnes physiques ou morales qui interviennent

Plus en détail

I. CONTEXTE. 1.1. Fondement de l homologation

I. CONTEXTE. 1.1. Fondement de l homologation Union Monétaire Ouest Africaine -------------------------------- Consultation de place Du 1 er au 31 juillet 2009 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION DU

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE

CONVENTION DE COMPTE 1 CONVENTION DE COMPTE ENTRE LES SOUSSIGNES: ATLANTIQUE FINANCE - Société Anonyme au capital de FCFA 360 000 000 ayant son siège social à l immeuble Atlantique Assurances (10i ème étage), 15 Avenue Joseph

Plus en détail

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 11 jours (27,3j) 169 159-10. Transfert de Propriété 29 jours (57,2j) 133 127-6

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 11 jours (27,3j) 169 159-10. Transfert de Propriété 29 jours (57,2j) 133 127-6 Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

BAREME GENERAL DES CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE

BAREME GENERAL DES CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE BAREME GENERAL DES CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE A PARTIR DU 1ER JUIN 2008 (Document non limitatif et modifiable) 2 I - OUVERTURE DE COMPTE Compte épargne Marina : 100.000 FCFA Dantokpa, Jéricho,

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE par appel public à l épargne

EMPRUNT OBLIGATAIRE par appel public à l épargne NOTE D INFORMATION FINANÇONS ENSEMBLE L ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ POUR TOUS EMPRUNT OBLIGATAIRE par appel public à l épargne DU 16 septembre 2013 AU 18 octobre 2013 CAISSE RÉGIONALE DE REFINANCEMENT HYPOTHÉCAIRE

Plus en détail

Prospectus simplifié. UNOFI-OPPORTUNITE USA Fonds commun de placement A- PARTIE STATUTAIRE A.1 PRESENTATION SUCCINCTE

Prospectus simplifié. UNOFI-OPPORTUNITE USA Fonds commun de placement A- PARTIE STATUTAIRE A.1 PRESENTATION SUCCINCTE UNOFI-OPPORTUNITE USA Fonds commun de placement Prospectus simplifié OPCVM conforme aux normes européennes A- PARTIE STATUTAIRE A.1 PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR77829 Dénomination : UNOFI OPPORTUNITE

Plus en détail

La soutenabilité de la dette publique/enjeux du financement des États par le marché financier

La soutenabilité de la dette publique/enjeux du financement des États par le marché financier COMMISSION DE SURVEILLACE DU MARCHE FINANCIER DE L AFRIQUE CENTRALE Atelier régional sur «les marchés obligataires et les émissions de titres publics» Libreville, Gabon : les 18 et 19 février 2008 La soutenabilité

Plus en détail

Le Groupe BANK OF AFRICA

Le Groupe BANK OF AFRICA Le Groupe BANK OF AFRICA Une vision, une histoire, une stratégie Mars 2010 1 L origine La vision, dès 1982, d une banque panafricaine, accessible à tous, impliquée dans le développement économique, avec

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail

ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE

ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE ATLASCAPITAL MANAGEMENT ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE Régi par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que

Plus en détail

OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRESOR PAR ADJUDICATION

OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRESOR PAR ADJUDICATION REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE NOTE D INFORMATION OBLIGATIONS ASSIMILABLES

Plus en détail

Djimadoum MANDEKOR Directeur du Crédit, des Marchés de Capitaux et du Contrôle Bancaire-BEAC

Djimadoum MANDEKOR Directeur du Crédit, des Marchés de Capitaux et du Contrôle Bancaire-BEAC REGULER L ECONOMIE SOUS-REGIONALE : QUELS PRODUITS FINANCIERS ADAPTES POUR REDUIRE LA SITUATION DE SURLIQUIDITE ET DRAINER L EPARGNE INTERIEURE? FONDS SOUVERAINS, OPCVM,. Djimadoum MANDEKOR Directeur du

Plus en détail

Plan LA BANQUE CONCLUSION INTRODUCTION. 1. Définition de la Banque ; 2. Types de banques ; 3. Les produits bancaires ; 4. La Clientèle de la banque ;

Plan LA BANQUE CONCLUSION INTRODUCTION. 1. Définition de la Banque ; 2. Types de banques ; 3. Les produits bancaires ; 4. La Clientèle de la banque ; LA BANQUE Plan INTRODUCTION 1. Définition de la Banque ; 2. Types de banques ; 3. Les produits bancaires ; 4. La Clientèle de la banque ; 5. Opérations de banque. CONCLUSION INTRODUCTION La banque est

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français 01.07.07 YAMA OPPORTUNITES OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français Prospectus Simplifié Société de Gestion : ATLAS GESTION Date d agrément : 02/04/1999 Date d édition : 01/07/2007 FCP «YAMA

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE L AMF appelle l attention des souscripteurs sur le niveau élevé des frais directs et indirects maximum auxquels est exposé ce Fonds. La rentabilité de l investissement

Plus en détail

Le passage d un ordre de bourse, sa comptabilisation et la gestion des conflits d intérêts

Le passage d un ordre de bourse, sa comptabilisation et la gestion des conflits d intérêts Le passage d un ordre de bourse, sa comptabilisation et la gestion des conflits d intérêts Animé par : Mme Astou Diop NIANG Séminaire COSUMAF Libreville les 4,5 et 6 Novembre 2006 SOMMAIRE 1. DEFINITIONS

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF Introduction Principaux avantages; Principales obligations PLAN -----------------------------------------------

Plus en détail

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

BANQUE ATTIJARI DE TUNISIE EX

BANQUE ATTIJARI DE TUNISIE EX BANQUE ATTIJARI DE TUNISIE EX SA au capital de 100.000.000 dinars divisé en 20.000.000 actions de nominal 5 dinars entièrement libérés Siége social : 95 Av de la liberté 1002 Tunis - Belvédère RC : B140811997

Plus en détail

CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX

CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX INTERVENTION DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA

Plus en détail

Le Rôle de la bourse

Le Rôle de la bourse Le Rôle de la bourse Les Bourses de valeurs ou marchés financiers sont des lieux où s'échangent différents produits financiers, parmi ceux-ci les plus connus sont les actions et les obligations, cependant

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES

Plus en détail

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE intervenants du marché sommaire introduction L'autorité du marché - La Commission d Organisation et de Surveillance des Opérations

Plus en détail

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES LES ACQUISITIONS DE TITRES Objectif(s) : o Classification des titres. Pré-requis : o Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). Modalités : o Immobilisations financières :

Plus en détail

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM)

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Plan 1.L e s O P C V M : D é f in it io n e t t y p e s 1.1 :D é f in it io n 1.2 : T y p e s 2. L e s a v a n t a g e s d u n p la c

Plus en détail

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000 CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER EXTRAIT DE LA NOTE D INFORMATION EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE MONTANT GLOBAL DE L EMISSION : 1 MILLIARD DE DIRHAMS Tranche A Cotée Tranche B Non cotée Tranche

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles

Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles Les ateliers Petit auditorium Les Journées de l AFTE 2014 Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles Valérie SAINSAULIEU Franz ZURENGER Lionel GARNIER DENIS Trésorier groupe Alten Zilé Yao KOUASSI

Plus en détail

1/17/2014 AFRITAC /séminaire Abidjan 13 au 17 Janvier 2014/ D.BRANGER

1/17/2014 AFRITAC /séminaire Abidjan 13 au 17 Janvier 2014/ D.BRANGER LES GROUPES BANCAIRES DANS l UMOA 1 doublement des actifs bancaires en dix ans suivant le fort développement des dépôts dans la CEDEAO croissance des crédits en % ( échelle de gauche) croissance des dépôts

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES ---------------------------------------

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES --------------------------------------- Union Monétaire Ouest Africaine --------------------------------------------- Consultation de place Du 02 au 31 mai 2013 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail