La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris"

Transcription

1 Direction des Espaces Verts et de l Environnement La réduction d usage en ville, exemple d une grande ville en gestion alternative économe en pesticide : La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris Réunion d échange ZNA/Axe 7 du Plan Ecophyto_ 31 mars 2014 Date du document : 31/03/2014

2 2

3 3 La DEVE : quelles stratégies et pratiques

4 4 Comment la DEVE a évolué vers une gestion plus respectueuse de l environnement? L utilisation des produits phytosanitaires, fertilisation et leurs alternatives est encadrée par la norme ISO Soins aux végétaux : méthodes alternatives et raisonnées depuis Évolution du catalogue vers des produits non toxiques et biologiques. Ce qui n exclut pas qu il est essentiel d avoir ses EPI, une formation, d être certifié à traiter que les produits soient : chimiques, biologiques, naturels. En 2005, la mise en place de la gestion différenciée. Depuis 2007, des jardins sont labellisés pour le mode de gestion écologique et notamment pour l absence d utilisation de produit chimique. C est la labellisation à la gestion écologique. En 2010, le bois de Vincennes certifie ISO14001 ses activités, il rejoint ainsi le bois de Boulogne certifié depuis En 2012, la DEVE se lance dans le label national EcoJardin

5 5 La veille sanitaire de la DEVE est réalisée par la Division des Etudes Végétales Participer au réseau d épidémiosurveillance mis en place par le ministère de l Agriculture dans le cadre du plan EcoPhyto Animer le réseau interne à la DEVE (réunion d échanges avec les relais terrain, fiches, formations, bulletin d alerte) Suivre de la progression des organismes nuisibles Anticiper la gestion des nouveaux organismes nuisibles Exemple : chalarose du frêne, capricorne asiatique, pyrale du buis Proposer une stratégie de lutte cohérente en accord avec la politique environnementale de la DEVE

6 6 La certification ISO «Soins aux végétaux : méthodes alternatives et raisonnées» encadre l usage des produits phytosanitaires (PP), des engrais et de leurs alternatives. Le périmètre de certification concerne tous les espaces verts gérés par la DEVE, il comprend donc : hectares d'espaces verts et de bois dont 410 hectares de parcs, jardins, squares et promenades hectares de forêts urbaines (bois de Boulogne, bois de Vincennes, forêt de Beauregard) 1 jardin Botanique sur 4 sites 1 école d horticulture (Ecole Du Breuil) arbres (bois compris), dont près de pour les arbres d'alignements 422 hectares de cimetières en 20 sites 1 centre de production horticole (2 millions de plantes àmassif, plantes d'intérieur, arbustes, vivaces, chrysanthèmes, arbres, 250 sapins de Noël ) Chaque typologie est un contexte différent pour lequel des préconisations et méthodes adaptées, en matière d utilisation des PP et des alternatives, sont proposées. En plus des spécificités de sites, on relève des spécificités d usage : site du jardin botanique, vigne, verger

7 7 La certification = respect des exigences réglementaires + principe d amélioration continue + objectifs de la ville de Paris comme le plan Biodiversité. Encadrement de l utilisation des produits phytosanitaires : rôle de la Division des Etudes Végétales (DEV) : veille technique, veille réglementaire, expertise pour une proposition de doctrines appliquées par les services exploitants. Exemples de produits : naturels classés dangereux pour l environnement (N) : PrevAM produit àbase d huile essentielles d orange douce utiliséen production contre aleurodes, naturels non classés : -àbase de Bacillus thurengiensis utilisénotamment contre la pyrale du buis, parasite émergent, - anti-limaces à base de phosphate ferrique. La gamme de matières fertilisantes: leur utilisation est soumise à analyse de terre et plan de fumure: les produits de synthèse (production et carence spécifique) les produits mixtes les produits organiques

8 union d échange ZNA/Axe 7 du Plan Ecophyto_ 31 mars Les bonnes pratiques essentielles et la prévention Choix du végétal adapté / méthode culturale Le choix du végétal doit dépendre des conditions de sols, climatiques et d exposition du lieu de plantation. Il ne faut pas replanter le même végétal à l endroit où le précédent était malade. Bien choisir les végétaux et supprimer les plus fragiles en les remplaçant par de plus rustiques: la bonne plante au bon endroit Importance de la connaissance du sol, des arrosages / méthode culturale Une analyse de sol doit être pratiquée avant d apporter des engrais ou amendements. Un plan de fumure adapté et des arrosages raisonnés sont essentiels à la bonne santé du végétal.

9 union d échange ZNA/Axe 7 du Plan Ecophyto_ 31 mars

10 10 Evolution des quantités de produits phytosanitaires achetées entre 1991 et 2013 à la DEVE (kg)

11 11 Norme ISO Soins aux végétaux : quelles méthodes selon la typologie? Centre de production horticole : Aller vers le zéro phyto Serres : Les impasses concernent principalement les maladies fongiques et quelques insectes ravageurs (tarsonèmes, cochenilles). La protection Biologique Intégrée avec des plannings de lâchers d auxiliaires est mise en œuvre depuis les années 90. Pépinières :l utilisation de fongicides et les insecticides est très ponctuelle. Les désherbants sont encore utilisés. Leur utilisation a beaucoup diminué avec la mise en œuvre d alternatives comme le désherbage mécanique à l aide de bineuse motorisée.

12 12 Les collections du Jardin Botanique: Les collections sont gérées en Protection Biologique Intégrée depuis les années 1990 avec des lâchers d auxiliaires programmés une majeure partie de l année (plannings de lâchers) En cas d attaque parasitaire qui ne peut pas être gérée par des méthodes prophylactiques ou alternatives, des traitements fongicides et insecticides peuvent être réalisés pour sauver une collection. Il existe dans ISO SV une procédure dédiée (PP-446-I-21) Les autorisations exceptionnelles délivrées en 2013 ont conduit à 5 traitements : 1 sur camélias du Parc Floral, 2 sur la roseraie de Bagatelle, 1 sur Bégonia et 1 sur Broméliacées des Serres d Auteuil Les arbres ne sont plus traités depuis le début des années 2000

13 13 Les cimetières : L utilisation de désherbants est encore d actualité car la configuration très hétérogène de nos cimetières ne permet pas aujourd hui de maintenir les sites sans utilisation de produit. De nombreux essais sont effectués d engazonnement, enherbement naturel, végétalisation ou substrat non poussant mais non imperméable. Les 5 vignes gérées par la DEVE : Un protocole de soins compatible AB est suivi depuis 2004.Une vigilance particulière a étéapportée sur l utilisation du cuivre pour éviter une pollution diffuse du sol. Les autres sites (jardins) sont en gestion écologique (zéro intrant chimique) Ils peuvent utiliser les produits naturels non classés (ex pour la pyrale du buis) ou en cas d urgence sanitaire demander une autorisation exceptionnelle àla division des études végétales.

14 14 La DEVE : des essais, des expérimentations

15 union d échange ZNA/Axe 7 du Plan Ecophyto_ 31 mars Contexte Contraintes Les cimetières vers le zéro phyto 422 hectares de cimetières en 20 sites 96 cantonniers (ATEE) 1 agent pour 4,4 hectares 180 hectares de cheminements à gérer (enherbement, désherbage etc.) 65 hectares de chemins 18 hectares de pieds de murs et caniveaux 75 hectares de trottoirs 86 hectares d espaces verts Diminution et vieillissement des effectifs Configuration très hétérogène (cimetière extra /intra muros) Public sensible à l aspect «propre» des sites Alternatives plus chronophages : rotofil, binette, reciprocateur, stabnet

16 16 Quelques données : Diminution de la toxicité des produits utilisés Diminution des surfaces désherbées chimiquement : 110 ha sur les 180 soit 40% de baisse Diminution des quantités achetées (attention au biais de diminution de dose efficace des nouveaux produits)

17 17 semis : trottoirs, chemins matériel mécanique revêtement non poussant végétalisation des chemins de 60cm, peu concluant, non respect de la végétalisation lors des travaux d ex/inhumation

18 éunion d échange ZNA/Axe 7 du Plan Ecophyto_ 31 mars D autres perspectives d essais pour 2014 essais de mousse dans les espaces entre tombes, APP végétalisation innovante essais d engazonnement avec structures alvéolées essais de grille de stabilisation et protection des sols en surface sur chemin de 2m (22 /m²) essais de nouveaux mélanges de semences Koeleria macrantha

19 19 Traitement qualitatif des pieds d arbres Contexte Solutions alternatives au désherbage chimique Solutions alternatives au stabilisé Amélioration des conditions de vie des arbres Meilleure infiltration de l eau de pluie Aspect esthétique Biodiversité et trames vertes Contraintes Entretien et arrosage limités Propreté Forte pression du public Panel de solutions innovantes, esthétiques et viables qui répondent au cas par cas aux diverses exigences du site

20 éunion d échange ZNA/Axe 7 du Plan Ecophyto_ 31 mars Résultats mitigés à décevants pour la végétalisation

21 21 Résultats satisfaisants pour le broyat

22 22 Merci de votre attention Auteur(s) du document : SSTV-Division des Etudes Végétales -Sarah ANDRE Contributeurs : Date du document : Mars 2014

La gestion différenciée. et la gestion des déchets

La gestion différenciée. et la gestion des déchets La gestion différenciée et la gestion des déchets Qu est-ce que la GD? Gestion différenciée = Une intensité de gestion propres à chaque espace vert + Une gestion plus écologique des EV + Une réponse au

Plus en détail

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité Séminaire TEDDIF 18 décembre 2008 Biodiversité: comprendre pour agir. L approche territoriale de la biodiversité Sommaire

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Patrimoine vert bordelais et politique de développement et de gestion Ecologie : grands principes et applications

Plus en détail

GAMME PROFESSIONNELLE Les engrais qui font pousser vos ventes

GAMME PROFESSIONNELLE Les engrais qui font pousser vos ventes EXPERTS FOR GROWTH* GAMME PROFESSIONNELLE Les engrais qui font pousser vos ventes * Experts pour la croissance Qu est-ce que la gamme Pro? Ce sont les engrais professionnels COMPO conditionnés dans de

Plus en détail

Chantepie 2013 «Zéro Phyto»

Chantepie 2013 «Zéro Phyto» Chantepie 2013 «Zéro Phyto» 1 Une évolution maîtrisée vers le «Zéro Phyto» 2 Une règlementation de plus en plus contraignante 3 Un outil d accompagnement : Le Plan de Désherbage 4 Les alternatives mises

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Date :23 Octobre 2012 Intervenant : Christian Aubrée - Direction des Jardins Ville de Rennes Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Les pratiques de la

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

CAPA travaux paysagers 2014-2015. Présentation du CAPA Travaux Paysagers

CAPA travaux paysagers 2014-2015. Présentation du CAPA Travaux Paysagers Présentation du CAPA Travaux Paysagers L école Du Breuil La Ville de Paris 22 Directions (Affaires scolaires, voirie et déplacement, eau et propreté, finances, ressources humaines ) 57 000 agents L école

Plus en détail

Les parcs et jardins et le développement durable

Les parcs et jardins et le développement durable MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CONSEIL NATIONAL DES PARCS ET JARDINS GUIDE DES BONNES PRATIQUES Les parcs et jardins et le développement durable Introduction Engager une démarche de développement

Plus en détail

Système de culture horticole Pépinière

Système de culture horticole Pépinière Système de culture horticole Pépinière Code DEPHY : HOF28740 Identification générale Production simultanée sur une année Photinia, Cuppressocyparis, Elaeagnus, Abelia, Autres arbustes Type de sol Hors-sol

Plus en détail

Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris

Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris Date du document : 31/03/2014 Direction des Espaces Verts et de l Environnement L utilisation de produits naturels, exemple de la Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les défis de l éco conception urbaine Les défis de la biodiversité et de la nature en ville Les défis de la construction d une filière économique

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Les actions durables dans les jardins de Bayonne

Les actions durables dans les jardins de Bayonne Les actions durables dans les jardins de Bayonne Objectifs des actions menées par la ville -Protéger l environnement (limiter les pollutions, réduire son empreinte carbone) - Protéger les utilisateurs

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. www.cnfpt.fr Extraction du 20 avril 2015 à 11:04

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. www.cnfpt.fr Extraction du 20 avril 2015 à 11:04 CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE www.cnfpt.fr Extraction du 20 avril 2015 à 11:04 ITINÉRAIRES GESTION DES ESPACES S SANS PESTICIDE CODE ITINÉRAIRE I2O04 CONSEILLER FORMATION : GAELLE

Plus en détail

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Fabienne Giboudeaux Adjointe au Maire de Paris Une biodiversité remarquable souvent méconnue Plus de 2000 espèces sauvages de plantes

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie

Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie Signature de l accord-cadre sur les pesticides utilisés par des professionnels en zones non agricoles Mesdames et Messieurs Je suis

Plus en détail

Direction des Espaces Verts et de l Environnement. Formation professionnelle continue Catalogue

Direction des Espaces Verts et de l Environnement. Formation professionnelle continue Catalogue Direction des Espaces Verts et de l Environnement Formation professionnelle continue Catalogue 2016 Editorial L offre de formation professionnelle continue proposée par l école Du Breuil est au cœur de

Plus en détail

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs Une approche coopérative globale de la réglementation des pesticides agricoles et de la lutte contre les ravageurs compatible

Plus en détail

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Product: 155928 / Page: 1 / Size: 150.000 x 135.000 / Date: 6-MAR-13 / 09:54:26 Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Composition Formulation SL 60 g/l huile essentielle d oranges douces Autorisation

Plus en détail

les jardiniers sports de la Ville de Lyon

les jardiniers sports de la Ville de Lyon ENTRETIEN DES GAZONS A VOCATION SPORTIVE DE LA VILLE DE LYON DANS UN CONTEXTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE Direction des sports Subdivision salles et stades Thierry Hornebeck Responsable entretien des terrains

Plus en détail

Les techniques alternatives de désherbage Enjeux Leviers Perspectives

Les techniques alternatives de désherbage Enjeux Leviers Perspectives Dijon 20 octobre 2010 Les techniques alternatives de désherbage Enjeux Leviers Perspectives Caroline Gutleben chargée de mission Plante & Cité Enjeux pour les collectivités territoriales Problématiques

Plus en détail

Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence

Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence L engagement du Parc du Luberon dans cette opération Un constat : forte consommation de pesticides

Plus en détail

Bilan de l action 2013-2014

Bilan de l action 2013-2014 Bailleurs sociaux - entretien des espaces ouverts au public Opération de soutien technique des bailleurs sociaux de la région Auvergne sur l amélioration et la réduction de leur utilisation de produits

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou»

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Journée Arbres, Eau et Cours d eau 26 avril 2012 Aurin Avec le concours financier de Présentation de la zone d étude Superficie : 1555 km² Population : 250

Plus en détail

Système de Gestion de l Environnement & Bonnes Pratiques en matière de Durabilité à la Socapalm(Cameroun)

Système de Gestion de l Environnement & Bonnes Pratiques en matière de Durabilité à la Socapalm(Cameroun) Système de Gestion de l Environnement & Bonnes Pratiques en matière de Durabilité à la Socapalm(Cameroun) Second Palm Oil AFRICA 17 Octobre 2013, Libreville (Gabon) Présenté par Ir Pierre Bois d Enghien

Plus en détail

Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto. 23 février 2015

Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto. 23 février 2015 Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto 23 février 2015 Présentation des RITA Définition et périmètre : Réseau d Innovation et de Transfert Agricole Présent dans les 5 DOM Créés en 2011

Plus en détail

L AGRICULTURE HORS SOL. Pour une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement.

L AGRICULTURE HORS SOL. Pour une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement. L AGRICULTURE HORS SOL L AGRICULTURE HORS SOL QUI SOMMES-NOUS? COCOSOL est une entreprise privée basée en Côte D ivoire qui développe et fait la promotion de l agriculture hors sol (hydroponie) des cultures

Plus en détail

Approche méthodologique pour la conception d un guide de diagnostic environnemental adapté aux entreprises de l horticulture ornementale.

Approche méthodologique pour la conception d un guide de diagnostic environnemental adapté aux entreprises de l horticulture ornementale. Pierre Dorand, Pascale Guillermin et Rémi Gardet (INH) Juin 2005 Maud Dubois (BHR) Robert Biagi (ESA) Approche méthodologique pour la conception d un guide de diagnostic environnemental adapté aux entreprises

Plus en détail

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne Partenaires: Cette action est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Bourgogne avec le Fonds européen de développement

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

Orléans Le 24 janvier 2013

Orléans Le 24 janvier 2013 1 * La genèse du projet / Eléments du contexte * Le cadre européen (Directive 209/128/CE) * La déclinaison nationale : le plan Ecophyto * Présentation du portail ECOPHYTOPIC * ECOPHYTOPIC : Présentation

Plus en détail

Actualités Ecophyto Franche-Comté

Actualités Ecophyto Franche-Comté Actualités Ecophyto Franche-Comté Lettre de liaison n 7 novembre 2012 Zones non agricoles Les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés par l objectif général de baisse de l utilisation de pesticides

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE THEME : LE JARDINAGE ECOLOGIQUE Mercredi 17 octobre 2012 Salle Faro 20h30 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Mairie de Massy 1, av. du Général

Plus en détail

Contrats Natura 2000

Contrats Natura 2000 Contrats Natura 2000 A. MESURES NON AGRICOLES ET NON FORESTIÈRES B. MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES (MAE) B.1 MAE territorialisées : liste nationale (PDRH, décembre 2008) Conditions d accès à certaines

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques,

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques, Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Certificat d'aptitude Professionnelle agricole «Jardinier paysagiste» Module : MP4- Travaux d'entretiens

Plus en détail

Institut de technologie agroalimentaire. Pavillon horticole écoresponsable

Institut de technologie agroalimentaire. Pavillon horticole écoresponsable Pavillon horticole écoresponsable L horticulture ornementale est en pleine mutation. Orientée traditionnellement vers l esthétique, elle prendra son prochain élan en misant sur les bienfaits des végétaux

Plus en détail

LE GUIDE RÉGLEMENTAIRE ET DE BONNES PRATIQUES D ENTRETIEN DES ESPACES PUBLICS

LE GUIDE RÉGLEMENTAIRE ET DE BONNES PRATIQUES D ENTRETIEN DES ESPACES PUBLICS LE GUIDE RÉGLEMENTAIRE ET DE BONNES PRATIQUES D ENTRETIEN DES ESPACES PUBLICS L Union des entreprises pour la Protection des Jardins et des espaces publics souhaite alerter les élus de toute l information

Plus en détail

4. Notice d utilisation

4. Notice d utilisation Clauses techniques pour une prise en compte de la réduction de l utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les marchés publics d entretien et de conception des espaces publics Mars 2012 Action

Plus en détail

Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable. Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY

Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable. Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY La Qualité d'un service ou d'un produit n'est pas ce que vous y mettez.

Plus en détail

1 er. anti-mousse uniquement naturel

1 er. anti-mousse uniquement naturel 1 er anti-mousse uniquement naturel 2 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 3 Jade et le développement durable : Un véritable engagement SOCIÉTÉ Satisfaire les besoins intergénérationnels en santé, éducation, habitat,

Plus en détail

L écojardinage sur la ville Nanterre

L écojardinage sur la ville Nanterre L écojardinage sur la ville Nanterre de Le principe de l écojardinage L écojardinage permet de gérer au mieux le patrimoine espaces verts et naturel de la ville en adaptant la gestion des espaces verts

Plus en détail

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais Charte nantaise des jardins collectifs Jardins naturels nantais Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l éternité. Gilles Clément Préambule La préservation de l environnement est aujourd

Plus en détail

Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs.

Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs. Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs. Questionnaire: (q Oui q Non) (q Oui q Non) espaces verts? (q Oui q Non) q IntØressantes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2 2. LES PRINCIPALES ETAPES DE LA LUTTE INTEGREE...3 2.1 ÉTAPE 1 : INFORMATION ET FORMATION...3 2.2

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC

DOSSIER DE PRESSE. Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC CONTACT PRESSE Manon FERNAND 07.82.50.27.14 communication@jardica.com SOMMAIRE NOTRE HISTOIRE.

Plus en détail

Règlement du label EcoJardin

Règlement du label EcoJardin Règlement du label EcoJardin ARTICLE LIMINAIRE De plus en plus de gestionnaires d espaces verts publics et privés s engagent dans la réduction de l impact environnemental de leurs pratiques mais ces changements,

Plus en détail

LES CULTURES SOUS SERRE

LES CULTURES SOUS SERRE LES CULTURES SOUS SERRE Chiffres clés du secteur des cultures légumières Les cultures légumières ce sont : - plus de 35 espèces (à l exception des pommes de terre) - une surface totale d environ 329 000

Plus en détail

Plan écophyto en Auvergne

Plan écophyto en Auvergne Plan écophyto en Auvergne Moins de produits phytosanitaires pour l'entretien des routes, autoroutes et voies ferrées Document régional d'actions engagées par les gestionnaires d'infrastructures linéaires

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

CIPEL Plan d action 2011-2020 Tableau de bord technique 2014

CIPEL Plan d action 2011-2020 Tableau de bord technique 2014 Objectifs du plan d action 2011-2020 Dans le domaine agricole, le plan d action vise principalement à réduire les apports en phosphore dans les eaux par ruissellement ou érosion et à limiter les apports

Plus en détail

La gestion BRAIVES différenciée à Braives : CIMETIERES SANS PESTICIDE Cimetière sans pesticide

La gestion BRAIVES différenciée à Braives : CIMETIERES SANS PESTICIDE Cimetière sans pesticide La gestion BRAIVES différenciée : à Braives : CIMETIERES SANS PESTICIDE Cimetière sans pesticide formation UVCW-Cimetières sans pesticide-30 avril 2015 Cimetières sans pesticide 1. Présentation de la Commune

Plus en détail

L AGRO-ECOLOGIE AU BURKINA FASO : technologies mises au point par l INERA-Burkina Faso

L AGRO-ECOLOGIE AU BURKINA FASO : technologies mises au point par l INERA-Burkina Faso L AGRO-ECOLOGIE AU BURKINA FASO : technologies mises au point par l INERA-Burkina Faso Kambiré Sami Hyacinthe Somé Léopold Ouagadougou le 15 février 2013 Les cordons pierreux 2 Les bandes enherbées 3 Conservation

Plus en détail

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Dossier de presse Avril 2015 Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Contact presse Marianne Debuire 05 55 46 54 02 cabinet.maire@ussel19.fr SOMMAIRE Le service patrimoine vert et propreté urbaine

Plus en détail

L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant?

L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant? L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant? Lorsqu un producteur achète un système d autoguidage, on lui fait souvent valoir des économies de carburant et une plus grande précision

Plus en détail

communaux Version 2015 Rencontre des élus des BV de la SEICHE et du SEMNON Stéphane GOURMAUD service de l eau (CRB) 9 octobre 2015 - Janzé

communaux Version 2015 Rencontre des élus des BV de la SEICHE et du SEMNON Stéphane GOURMAUD service de l eau (CRB) 9 octobre 2015 - Janzé Charte d entretien d des espaces communaux Version 2015 Rencontre des élus des BV de la SEICHE et du SEMNON Stéphane GOURMAUD service de l eau (CRB) 9 octobre 2015 - Janzé Démarche partenariale des pouvoirs

Plus en détail

La lutte antiparasitaire et les plantes ornementales

La lutte antiparasitaire et les plantes ornementales Vue d ensemble de l industrie La lutte antiparasitaire et les plantes ornementales L industrie horticole compte pour plus de 15 p. 100 (5 milliards de dollars) des recettes monétaires agricoles au Canada.

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

La gestion du désherbage dans les collectivités La Roche sur Yon (CDG85) 06 Novembre 2013

La gestion du désherbage dans les collectivités La Roche sur Yon (CDG85) 06 Novembre 2013 La gestion du désherbage dans les collectivités La Roche sur Yon (CDG85) 06 Novembre 2013 DATE DE PRESENTATION N 1 Sommaire 1 Présentation de Vendée Eau 2 Les enjeux de la qualité des eaux par rapport

Plus en détail

O.P.H De La Meuse 15 rue du moulin BP 30195 55005 BAR LE DUC cedex Tél. : 03.29.45.12.22 fax : 03.29.79.14.01

O.P.H De La Meuse 15 rue du moulin BP 30195 55005 BAR LE DUC cedex Tél. : 03.29.45.12.22 fax : 03.29.79.14.01 O.P.H De La Meuse 15 rue du moulin BP 30195 55005 BAR LE DUC cedex Tél. : 03.29.45.12.22 fax : 03.29.79.14.01 ENTRETIEN DES ESPACES VERTS ET ESPACES LIBRES TERRITOIRES NORD ET SUD ANNEES 2010-2011-2012

Plus en détail

L Agence de l eau peut vous aider

L Agence de l eau peut vous aider A G E N C E D E L E A U R H Ô N E - M É D I T E R R A N É E E T C O R S E LUTTE CONTRE LA POLLUTION DIFFUSE ET PROTECTION DES RESSOURCES EN EAU 2007-2012 L Agence de l eau peut vous aider Collectivités,

Plus en détail

Solutions pour toitures végétalisées. suivi. arrosage. entretien. Carnet de suivi des toitures végétalisées Sopranature

Solutions pour toitures végétalisées. suivi. arrosage. entretien. Carnet de suivi des toitures végétalisées Sopranature Solutions pour toitures végétalisées Carnet de suivi des toitures végétalisées Sopranature suivi arrosage entretien Solutions pour toitures végétalisées des L expert toits verts Sommaire Fiche d identité

Plus en détail

THEMATIQUE A : ENTRETIEN DU TERRAIN

THEMATIQUE A : ENTRETIEN DU TERRAIN ANNEXES 1. LA COMMANDE DE LA BRANCHE 2. LE DOSSIER DE CANDIDATURE OFFRE DE FORMATIONS 2015 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU GOLF ADHÉRENTES A UNIFORMATION THEMATIQUE A : ENTRETIEN DU TERRAIN

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE VITIVINICOLE AU QUÉBEC 2014-2017. Comité vigne et vin du CRAAQ

PLAN DIRECTEUR EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE VITIVINICOLE AU QUÉBEC 2014-2017. Comité vigne et vin du CRAAQ PLAN DIRECTEUR EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE VITIVINICOLE AU QUÉBEC 2014-2017 Comité vigne et vin du CRAAQ Mai 2014 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 3 LES ENJEUX DU SECTEUR... 4 PLAN DIRECTEUR

Plus en détail

Certifications environnementales

Certifications environnementales A - Contexte et enjeux 4 Certifications environnementales OBJECTIF Connaitre les labellisations existantes permettant de valoriser les bonnes pratiques environnementales ainsi que les outils d évaluation

Plus en détail

www.elephant-vert.com 1

www.elephant-vert.com 1 www.elephant-vert.com 1 L AGRICULTURE FACE À DES DÉFIS INÉDITS 3 L Afrique au cœur d un carrefour stratégique 1. 2. 3. 4. 5. Défi sanitaire: 1 Africain sur 4 souffre encore de malnutrition. Dans les pays

Plus en détail

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine CROS du 19 septembre 2013, Villenave d'ornon L élaboration du BSV en résumé Quelques chiffres

Plus en détail

La Protection Biologique Intégrée Mars 2007. Un savoir-faire... alliant Nature...et cultures. SOMMAIRE

La Protection Biologique Intégrée Mars 2007. Un savoir-faire... alliant Nature...et cultures. SOMMAIRE La Protection Biologique Intégrée Un savoir-faire... alliant Nature......et cultures. SOMMAIRE 1) Présentation de la Protection Biologique Intégrée à la Réunion 1.1) Définition de la PBI 1.2) Historique

Plus en détail

Le Programme Régional de Protection des Végétaux. Henri BROUCHOUD Cirad Réunion

Le Programme Régional de Protection des Végétaux. Henri BROUCHOUD Cirad Réunion Le Programme Régional de Protection des Végétaux Henri BROUCHOUD Cirad Réunion PRPV (2003-2008) Programme Régional de Protection des Végétaux e-prpv (2009 2014) Elargissement et Pérennisation du Réseau

Plus en détail

Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit

Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine Département de la Seine-Saint-Denis 1. Eléments de contexte 2. Rappel

Plus en détail

PLAN DE CLASSEMENT CDU CDI du Centre Horticole d Enseignement et de Promotion

PLAN DE CLASSEMENT CDU CDI du Centre Horticole d Enseignement et de Promotion PLAN DE CLASSEMENT CDU CDI du Centre Horticole d Enseignement et de Promotion En vert les domaines les plus utilisés dans le centre de formation. Classe 0 GENERALITES CULTURE SAVOIR (DICTIONNAIRES, ENCYCLOPEDIES,

Plus en détail

AG Technique Commission de Développement Viticole. Activités 2014

AG Technique Commission de Développement Viticole. Activités 2014 AG Technique Commission de Développement Viticole Activités 2014 Au service de la technique sur les exploitations; Anticiper les questions de demain, stimuler et participer à l innovation, Renforcer l

Plus en détail

Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière!

Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière! Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière! Plan!de!désherbage! Inventaire!des!EV!où!un!désherbage!est!pratiqué!:! Type!de!revêtement,! Présence!d un!point!d eau!,!avaloir,!filet!d eau,! Superficie,!

Plus en détail

Photo : Ville d Angers, DPJP

Photo : Ville d Angers, DPJP Photo : Ville d Angers, DPJP Photo : Ville d Angers, DPJP Présentation de Plante & Cité Enjeux pour les collectivités territoriales État des lieux du «zéro phyto» en France Contexte réglementaire Les leviers

Plus en détail

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation Directive Cadre Eau 2000/60/CE Objectifs : > Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable Réduction du degré de traitement des eaux brutes pour la production d eau potable > Préservation

Plus en détail

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0 Respecter les valeurs de la nature on nem tion envir a c fi ti r e C 1 ISO 140 0 entale L entreprise Klasmann-Deilmann est la plus performante des entreprises du domaine des supports de culture. Associant

Plus en détail

«ZERO PESTICIDE» DANS NOS VILLES ET VILLAGES DE VAUCLUSE

«ZERO PESTICIDE» DANS NOS VILLES ET VILLAGES DE VAUCLUSE 21 janvier 2016 ENTRAIGUES SUR LA SORGUE «ZERO PESTICIDE» DANS NOS VILLES ET VILLAGES DE VAUCLUSE Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles Claire LAFON Benoit DUPUY Présentation

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques. Ordre du jour

L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques. Ordre du jour L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques Ordre du jour 1. Le cadre réglementaire 2. Les exigences organisationnelles et leurs applications

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

Le Plan d Action Territorial de la nappe alluviale du gave de Pau

Le Plan d Action Territorial de la nappe alluviale du gave de Pau Le Plan d Action Territorial de la nappe alluviale du gave de Pau Plan d Action Territorial www.pat-gavedepau.fr Un programme d action pour lutter contre la pollution diffuse de l eau de la nappe alluviale

Plus en détail

Certification environnementale des exploitations agricoles

Certification environnementale des exploitations agricoles Certification environnementale des exploitations agricoles Afin de vous adresser une proposition sans engagement de votre part, nous vous remercions de bien vouloir remplir ce document et de nous le retourner

Plus en détail

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris)

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Marie DEHAENE Symposium du 24 octobre 2012 Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Yann DUSZA Soutenu par le programme «Ignis mutat res» Un outil

Plus en détail

II - Définition et objectifs

II - Définition et objectifs CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES PUBLICS OU D UNE DEMARCHE «OBJECTIF ZERO PESTICIDE» A L ECHELLE D UNE COMMUNE ou GROUPEMENT DE COMMUNES NOVEMBRE 2014

Plus en détail

dossier de presse Il a de vraies racines alsaciennes

dossier de presse Il a de vraies racines alsaciennes dossier de presse Il a de vraies racines alsaciennes Lancement Elsass Geranium 5 ème saison Mercredi 23 avril 2014 Maison de la Région Alsace Strasbourg - Wacken Contacts : Dénoline Jolivet 06 70 03 38

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application»

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application» Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application» mentionné à l article 7 de l arrêté du 25 novembre 2011 fixant les

Plus en détail

PROTOCOLE DE RECHERCHE

PROTOCOLE DE RECHERCHE PROTOCOLE DE RECHERCHE ESSAIS D ADAPTATION DE LA PLANTE NEPETA CATARIA AU BURUNDI La Nepeta cataria est une plante originaire de l Europe et l Asie, qui s est également bien établie en Amérique du Nord.

Plus en détail

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION KERPLOUZ LASALLE. Offre de formations 2014. Un site exceptionnel sur les bords de la ria d Auray

CENTRE DE FORMATION KERPLOUZ LASALLE. Offre de formations 2014. Un site exceptionnel sur les bords de la ria d Auray CENTRE DE FORMATION KERPLOUZ LASALLE Offre de formations 2014 Un site exceptionnel sur les bords de la ria d Auray AMENAGEMENTS ESPACES VERTS Un site stratégique en terme de formation professionnelle Site

Plus en détail

Agriculture urbaine & Biodiversité

Agriculture urbaine & Biodiversité Agriculture urbaine & Biodiversité 1ers éléments méthodologiques pour concilier demandes d agriculture urbaine et impératifs liés à l activité industrielle de la régie 7 images, 7 minutes 1 er juillet

Plus en détail

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière.

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière. Fiche technique: Culture de la tomate La tomate (Lycopersicon esculentum Mill.) de la famille des Solanacées, est l une des plus importantes cultures maraîchères produites au Bénin tant sur le plan des

Plus en détail