Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé"

Transcription

1 Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé Benoît HUE, Pharmacien CHU de Rennes Journée OMéDIT Bretagne - 14 septembre 2017

2 Plan I. Moyens de communication à la disposition des professionnels de santé bretons II. III. Contexte de l'utilisation de la messagerie sécurisée au CHU de Rennes et retour d'expérience Freins, leviers et perspectives 2

3 I. Moyens de communication à la disposition des professionnels de santé bretons 3

4 Moyens de communication à la disposition des professionnels de santé bretons Echange d informations entre professionnels de santé au sujet d un patient commun, dans le respect du secret médical Avec quels moyens actuellement? Messagerie sécurisée (MS) Visioconférence Espaces collaboratifs Téléphone Courrier Messagerie électronique Fax 4

5 Messageries sécurisées à la disposition des professionnels de santé bretons Pour tous : mssante.fr (ASIP santé Ministère) Pour tous les professionnels de santé bretons : telesantebretagne.org (GCS e-santé) Pour les médecins libéraux : apicrypt.fr (société APICEM S.A.R.L) Cas particulier de hprim À court terme (?) convergence vers mssante Spécificité des pharmacies d officine bretonnes, à la demande de l URPS Bretagne : une seule adresse de messagerie sécurisée par pharmacie (et non par associé) 5

6 II. Contexte de l'utilisation de la messagerie sécurisée au CHU de Rennes et retour d'expérience 6

7 Conciliation médicamenteuse et parcours du patient > 65ans hospitalisé à l UMIP Envoi d un message d activation de MSS au pharmacien d officine si besoin Critères de sélection : patients > 65 ans hospitalisés à l Unité de Médecine Interne Polyvalente non institutionnalisés à leur entrée Conciliation à l admission Analyse et suivi pharmaceutique quotidien Conciliation à la sortie Recueil et synthèse des informations liées au traitement habituel du patient (pharmacien) Validation du bilan médicamenteux et échange collaboratif médecin pharmacien Validation du bilan médicamenteux et élaboration d une fiche de conciliation de sortie (échange collaboratif médecin pharmacien) Entretien pharmaceutique de sortie avec le patient (pharmacien) Partage des informations (papier pour le patient / MS pour le pharmacien et le médecin) (pharmacien) 7

8 8

9 Matériels et Méthodes Etude de «satisfaction» via un questionnaire en ligne pour les pharmaciens d officine et médecins traitants Critères d inclusion : patients sortant au domicile, ayant eu une conciliation d entrée (+ de 65 ans et non institutionnalisés) Période d inclusion : 20 février au 15 avril 2017 Questionnaire envoyé : via MS avec lien du questionnaire dans le mail puis relance téléphonique le cas échéant Questionnaire en 2 parties : évaluations technique et de satisfaction 9

10 Résultats 35 patients inclus 18 patients avec médecin ET pharmacien équipés MS 6 patients avec médecin ET pharmacien NON équipés MS Au total, 40 questionnaires adressés par MS Types de messagerie sécurisée Apicrypt 13 réponses 6 pharmaciens (5 off + 1 HAD 35) 7 médecins (5 gén. + 1 coordinateur HAD cardio) Mssante / Telesante Bretagne Hprim 10

11 Résultats Éléments reçus 11

12 Résultats Médecins: 71 % oui Pharmaciens: 50 % oui 12

13 Résultats 75% de satisfaction sur l aspect technique aucun document reçu satisfait 13 pharmacien ne souhaitant pas utiliser messagerie sécurisée

14 Résultats Pharmaciens : 83% ordo de sortie 66% lettre de sortie Médecins : 57% ordo de sortie 71% lettre de sortie Autre: Coordonnées d un interlocuteur CRH complet 14

15 Résultats 91% satisfaction 15

16 Résultats 75% considèrent utiles les documents Médecin généraliste: 71% Pharmacien officine: 83% 16

17 Résultats Informations complètes (75% ) Pharmaciens : 100% Médecins: 50 % (30 % neutre) 17

18 Résultats 18

19 Discussion / Conclusion Les documents créés et envoyés lors de la conciliation de sortie sont jugés satisfaisants, utiles et complets par les médecins et pharmaciens d officine Quelques difficultés techniques : hprim = MS utilisée par certains médecins généralistes liée à leur logiciel professionnel mais envoi du questionnaire impossible car très sécurisé (explique le faible retour) Pb technique pour l envoi de l ordonnance de sortie (en cours de résolution par H. Gilardi et DIFSI) Encourager l utilisation MS par tous les professionnels de santé (ville et hôpital) en développant les échanges à double sens : Création de «guichets» uniques sécurisés à l hôpital Sud et à Pontchaillou pour les professionnels de ville Remplacement du fax par la messagerie sécurisée : lors de la conciliation d entrée, demander l envoi des ordonnances par MS 19

20 III. Freins, leviers et perspectives 20

21 Freins à l utilisation de la MS Défaut d activation des messageries sécurisées par officinaux (surtout) et médecins traitants Difficultés rencontrées au cours de l étude : Adresses de MS peu activées par pharmacies de ville -> activation de nombreuses messageries (pas tjrs dans les temps) MS pas toujours fonctionnelles (le pharmacien d officine n a pas suivi la consigne de se connecter une 1 ère fois) ou pas utilisées ou pas de partage des codes entres les pharmaciens Sous-utilisation de la MS par les officinaux et manque d intégration aux logiciels métiers Complexité liée à la subsistance de plusieurs types de MS Réticences restantes de la part de pharmaciens d officine et médecins traitants Lente mise en place des échanges à double-sens 21

22 Comprendre d où nous venons pour imaginer les solutions de demain Apicrypt s est développé en proposant des solutions permettant de traiter les flux de résultats biologiques (nomenclature LOINC) en les archivant directement dans le dossier du patient : temps secrétariat économisé +++ Perspectives à court terme avec le concours de l intelligence artificielle Paramétrage d alertes en cas de : résultats biologiques extrêmes Résultats d anapath Transposition possible avec d autres normes : lettre de liaison normée par décret 22

23 Contenu de la lettre de liaison De la ville vers l établissement de santé (Article R du CSP) : «Le praticien qui adresse un patient à un établissement de santé accompagne sa demande d'une lettre de liaison [ ]. Cette lettre comprend notamment les motifs de la demande d'hospitalisation, les traitements en cours et les allergies connus. Elle est adressée par messagerie sécurisée [ ] ou par tout moyen garantissant la confidentialité des informations. Elle est versée dans le dossier médical partagé du patient si ce dossier a été créé, ou lui est remise.» 23

24 Contenu de la lettre de liaison De l établissement de santé vers la ville (Article R du CSP) : I.- Lors de la sortie de l'établissement de santé, une lettre de liaison, rédigée par le médecin de l'établissement qui l'a pris en charge, est remise au patient par ce médecin [ ] qui s'assure que les informations utiles à la continuité des soins ont été comprises. [ ] la lettre de liaison est transmise le même jour, au médecin traitant et, le cas échéant, au praticien qui a adressé le patient. Elle est adressée par messagerie sécurisée [ ]. II.- Cette lettre de liaison contient les éléments suivants : 1 Identification [ ] 2 Motif d'hospitalisation ; 3 Synthèse médicale du séjour [ ] 4 Traitements prescrits à la sortie de l'établissement (ou ordonnances de sortie) et ceux arrêtés durant le séjour et le motif d'arrêt ou de remplacement, en précisant, notamment pour les traitements médicamenteux, la posologie et la durée du traitement ; 5 Annonce, le cas échéant, de l'attente de résultats d'examens ou d'autres informations [ ]; 6 Suites à donner, le cas échéant, y compris d'ordre médico-social, tels que les actes prévus et à programmer, recommandations et surveillances particulières. 24

25 Leviers et perspectives communs ville / hôpital Echelon national : Déploiement conjoint et convergent : de la conciliation médicamenteuse à grande échelle à l hôpital : données médico-économiques nécessaires pour obtenir les moyens humains du bilan de médication à l officine : négociations tarifaires en phase de finalisation Convergence annoncée de toutes les MS vers mssante Utilisation MS dans le cadre de l ETP Dossier médical partagé? Echelon régional : Nécessité de soutien local et régional afin d augmenter le taux de médecins et pharmaciens de ville utilisateurs de MS Communiquer auprès des URPS (médecin, pharmacien, IDE et autres professionnels de santé?) afin d obtenir leur soutien inconditionnel Solution «Hospiville» (société mapui) 25

26 Leviers et perspectives à l hôpital Intégration de la fiche de conciliation à la lettre de liaison transmise à J0 de la sortie (en attendant mieux au CHU de Rennes, la fiche de conciliation va être jointe en PJ à la lettre de liaison) Encouragement des officinaux dans le cadre des activités de pharmacie clinique à l activation de la MS possibilité d atteindre un objectif de 100% d ici la fin de l année si efforts conjoints des hôpitaux de la région : 01/11/16 : 250 MS activées au sein des officines bretonnes sur environ /08/17 : 535 MS activées sur environ 1050 besoin soutien organisations médicales : URPS médecins, Ordre des médecins 26

27 Leviers et perspectives en ville Solution MS : disponible immédiatement via le GCS esanté À très court terme intégration de la messagerie mssante.fr à l intérieur des logiciels métiers des officinaux Convergence apicrypt mssante chez les médecins traitants? Négociation financière : pour les médecins libéraux : forfait structure à condition d avoir un logiciel de télétransmission DMP compatible Messagerie sécurisée Pour les pharmaciens d officine : 1 euro à chaque ouverture du DMP Recours à la MS et à un LAD = 200 euros par an 27

28 Remerciements 28

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin Rôle du pharmacien dans la prise en charge des chimiothérapies orales : l expérience du réseau du marsan MP.Brechet, B.Gosselin CONTEXTE Contexte réglementaire : Décret «rétrocession» du 15 juin 2004 Décret

Plus en détail

RETOUR d EXPERIENCE Déploiement de la conciliation médicamenteuse d entrée et de la présence du pharmacien dans les unités de soins

RETOUR d EXPERIENCE Déploiement de la conciliation médicamenteuse d entrée et de la présence du pharmacien dans les unités de soins RETOUR d EXPERIENCE Déploiement de la conciliation médicamenteuse d entrée et de la présence du pharmacien dans les unités de soins C. Chenailler Pharmacien CHU Hôpitaux de Rouen CHU Hôpitaux de Rouen

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Dossier Médical Personnel Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Qu est-ce que le Dossier Médical Personnel? «Le DMP en quelques mots» 2 Le DMP, qu est-ce que c est? Le

Plus en détail

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile?

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? JOURNEE D ECHANGE 20 janvier 2017 Session 2 COMMENT INNOVER ET INTERAGIR AVEC SON ECOSYSTEME? Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? Mme M-Hélène

Plus en détail

Cartes de Santé mise à jour 2016

Cartes de Santé mise à jour 2016 Santé Publique Informatique Médicale Cartes de Santé mise à jour 2016 Stéfan DARMONI Professeur d Informatique Médicale, Faculté de Médecine de Rouen LITIS, EA 4108 & LIMICS INSERM UMRS1142 Courriel :

Plus en détail

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR 1 A S S O C I A T I O N H O S P I T A L I E R E S A I N T - J O S E P H ( 4 3 ) : C E N T R E

Plus en détail

Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire :

Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire : Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire : Pratiques, difficultés rencontrées et besoins SHS 22 05 2015 Patient

Plus en détail

Sécurité du patient Des défis à relever en région

Sécurité du patient Des défis à relever en région Journée du 13 mars 2014 CHU Dinant Godinne La continuité des soins médicamenteux collaboration entre la première et seconde ligne Sécurité Des défis à relever en région L expérience du Centre hospitalier

Plus en détail

Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie

Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie Bénédicte GOURIEUX, Pharmacien Thérèse SADORGE, Cadre

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE Vu les articles R. 6121-4-1 et D. 6124-311 du code de la santé publique, Vu l'article R.

Plus en détail

E-santé & Domotique 27 septembre esante.gouv.fr

E-santé & Domotique 27 septembre esante.gouv.fr E-santé & Domotique 27 septembre 2012 Qui sommes-nous? L ASIP Santé est l opérateur public chargé du déploiement de la e-santé en France. Nous sommes une agence d état, créée en 2009. Nos membres sont

Plus en détail

Formation CIS 11 octobre 2016

Formation CIS 11 octobre 2016 Formation CIS 11 octobre 2016 DMP Vers la structuration DMP : logiciels CLM homologués depuis la version LC 2010 v19 depuis la version logiciel CLM Web v1 depuis la version MédiClick Studio v5 Aujourd

Plus en détail

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE?

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? Marie Josée Augé-Caumon Conseiller USPO 1 ACCÈS DE TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ Article 36 I. Les articles

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail

CPS TRANSFORMATION NUMÉRIQUE CHU DE LIMOGES DPI MÉDECIN DE VILLE

CPS TRANSFORMATION NUMÉRIQUE CHU DE LIMOGES DPI MÉDECIN DE VILLE CPS TRANSFORMATION NUMÉRIQUE CHU DE LIMOGES 2017-2018 DPI @ MÉDECIN DE VILLE DEVENIR HÔPITAL NUMÉRIQUE D ICI FIN 2018 Pour accompagner l évolution de nos organisations et améliorer l accueil et la prise

Plus en détail

Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur

Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur Dr Benoît HUE Pharmacien clinicien en chirurgie digestive 6 ème journée du CLuD 7 avril 2016 Pharmacien à l hôpital : rôle et missions

Plus en détail

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS Pré requis : une structure et une organisation des soins de support oncologiques déjà fonctionnelles au sein

Plus en détail

VITALink, Suivi des patients sous thérapie orale

VITALink, Suivi des patients sous thérapie orale Barbara POIROT IDE en éducation thérapeutique Centre Paul Strauss bpoirot@strasbourg.unicancer.fr 3 Rue de la Porte de l Hôpital 67065 STRASBOURG CEDEX 03 88 25 24 24 Le 19 novembre 1923, le Centre Régional

Plus en détail

Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD. C. Champagne ASSAD HAD MP.

Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD. C. Champagne ASSAD HAD MP. Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD C. Champagne ASSAD HAD MP. Lemeux ASSAD HAD 17/11/2016 Contexte général de l entrée en HAD L ASSAD HAD

Plus en détail

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Une équipe de proximité pour améliorer les parcours de santé Les facteurs clés de réussite Un outil numérique innovant de coordination

Plus en détail

Fiche descriptive de l indicateur de qualité et de sécurité des soins «Qualité de la lettre de liaison à la sortie» (QLS) en MCO

Fiche descriptive de l indicateur de qualité et de sécurité des soins «Qualité de la lettre de liaison à la sortie» (QLS) en MCO Fiche descriptive de l indicateur de qualité et de sécurité des soins «Qualité de la lettre de liaison à la sortie» (QLS) en MCO Définition Justification Cet indicateur évalue la qualité de la lettre de

Plus en détail

e-santémail Une messagerie homologuée Une messagerie financée par Les données stockées chez un

e-santémail Une messagerie homologuée Une messagerie financée par Les données stockées chez un e-santémail Une messagerie financée par Une messagerie homologuée Les données stockées chez un 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 à 21 Pourquoi une messagerie sécurisée? e-santé MAIL, en 3 points Pour

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ONCOGÉRIATRIQUE PAR LES RÉSEAUX GÉRONTOLOGIQUES DU DÉPARTEMENT DE LA VIENNE COORDINATION DE LA PRISE EN CHARGE EN ONCOGERIATRIE CNRC J-L PEFFERKORN - 2 octobre 2014 LES RESEAUX

Plus en détail

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Danielle PREBAY Pharmacien URPS 23 mars 2017 Analyse de Risques du parcours - patient sous Prescription

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

ASIP Santé Présentation des missions

ASIP Santé Présentation des missions ASIP Santé Présentation des missions 29 septembre 2015 La révolution de l information : une profonde transformation du système de santé patient «empowerment» Hyperspécialisation et médecine collaborative

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PHARMACIENS ILE DE FRANCE

QUESTIONNAIRE PHARMACIENS ILE DE FRANCE QUESTIONNAIRE PHARMACIENS ILE DE FRANCE Dans le contexte de la loi HPST et des nouvelles missions attribuées au pharmacien, l URPS Pharmaciens Ile de France souhaite mettre en place un projet de télésanté

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse. Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017

Conciliation médicamenteuse. Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017 Conciliation médicamenteuse Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017 Pourquoi pratiquer la conciliation médicamenteuse? Le médicament = 2ème cause d événements indésirables graves (EIG) évitables liés

Plus en détail

Déploiement medico-social

Déploiement medico-social Déploiement medico-social L existant dans le processus d admission en Ehpad Ehpa et USLD en Poitou-Charentes : 4 départements, 4 CG, 4 annuaires en ligne sur les sites des CG actualisés une fois / an,

Plus en détail

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016 HAD 35 PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES 12 mai 2016 SOMMAIRE GENERALITES Définition de l HAD et Objectifs La tarification HOPITAL A DOMICILE 35 Présentation de

Plus en détail

Implication des externes en médecine dans la conciliation des traitements médicamenteux

Implication des externes en médecine dans la conciliation des traitements médicamenteux Implication des externes en médecine dans la conciliation des traitements médicamenteux M.Pérennes, M.Le Bot, N.Mugnier, J.Lelièvre, G.Busnel-Guillois, S.Molignier 24/06/2016 1 Pharmacie clinique au CHRU

Plus en détail

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Etude COMPHOR Appel à projet DGOS 2016 «Mise en œuvre de la pharmacie clinique en Etablissement de Santé» Journée

Plus en détail

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR Plan Cancer Circulaire d organisation des soins en cancérologie Place du réseau ONCOLOR Les principes d une d prise en charge de qualité! Un accès rapide au diagnostic! L information du patient et son

Plus en détail

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015 Télémédecine Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014 Formation APHAL du 15 décembre 2015 Introduction : L article 36 s inscrit en prolongation des actions réalisées en 2013-2015 en EHPAD et dans

Plus en détail

Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale. MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen

Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale. MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen Volet Médicament : Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen Partage d expérience : un pharmacien d officine Par Valentin JORET, pharmacien

Plus en détail

Projet TELEMEDECINE des réseaux CICAT (Languedoc Roussillon) & TELAP ( Basse Normandie)

Projet TELEMEDECINE des réseaux CICAT (Languedoc Roussillon) & TELAP ( Basse Normandie) Projet TELEMEDECINE des réseaux CICAT (Languedoc Roussillon) & TELAP ( Basse Normandie) GCS Télésanté Basse Normandie 2nde Journée du programme «Télémédecine» de l ASIP Santé» Paris - 3 mai 2012 Rappel

Plus en détail

La Conciliation des. et le lien «ville-hôpital» Dr BLANCHEMAIN, Gériatre Dr COLOMBE, Pharmacien

La Conciliation des. et le lien «ville-hôpital» Dr BLANCHEMAIN, Gériatre Dr COLOMBE, Pharmacien La Conciliation des Traitements Médicamenteux et le lien «ville-hôpital» Dr BLANCHEMAIN, Gériatre Dr COLOMBE, Pharmacien Erreurs médicamenteuses et facteurs favorisants Définition (Dictionnaire SFPC de

Plus en détail

Atelier AUEG 7 juin MyCHUGA. Le nouveau Portail Patient du CHU de Grenoble-Alpes. Direction des Systèmes d Information

Atelier AUEG 7 juin MyCHUGA. Le nouveau Portail Patient du CHU de Grenoble-Alpes. Direction des Systèmes d Information Atelier AUEG 7 juin 2017 MyCHUGA Le nouveau Portail Patient du CHU de Grenoble-Alpes Direction des Systèmes d Information Portail MyCHUGA : relation et parcours Patient Favoriser la relation CHUGA / patients

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA

Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA 1 Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA 15 Septembre 2016 Loïc PHILIPPE (Pharmacien inspecteur de santé publique, ARS Bourgogne-Franche-Comté)) Laure BRUNET (Pharmacien assistant spécialiste, CH de

Plus en détail

«Sécurité de la médication aux interfaces des coupures aux sutures»

«Sécurité de la médication aux interfaces des coupures aux sutures» Amélioration de la transmission de l information entre les milieux intra et extra-hospitalier «Sécurité de la médication aux interfaces des coupures aux sutures» 23 avril 2013 R. Pichon Renaud.pichon@phnvb.ch

Plus en détail

Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015

Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015 Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015 Contexte : Contexte national «élargir l approche du soin en accordant une place systématique aux

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

MSSANTÉ : COMMENT DEVENIR

MSSANTÉ : COMMENT DEVENIR MSSANTÉ : COMMENT DEVENIR COMPATIBLE? WEBINAR ENOVACOM 16 DÉCEMBRE 2014 PRÉSENTÉ PAR : SÉBASTIEN WETTER EXPERT SÉCURITÉ, RESPONSABLE OFFRE CHEZ ENOVACOM SWETTER@ENOVACOM.FR DANS CE WEBINAR Durant cette

Plus en détail

Les systèmes d information au service des parcours de santé

Les systèmes d information au service des parcours de santé PROJETS ET SERVICES Les systèmes d information au service des parcours de santé Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 10 avril 2014 Introduction «Le parcours de santé des aînés Des acteurs coordonnés

Plus en détail

CONCILIATION EN SSR ET EN EHPAD. Expérience du CH Durécu-Lavoisier de Darnétal

CONCILIATION EN SSR ET EN EHPAD. Expérience du CH Durécu-Lavoisier de Darnétal CONCILIATION EN SSR ET EN EHPAD Expérience du CH Durécu-Lavoisier de Darnétal Contexte de la conciliation en SSR Dossier patient informatisé 2006, Osiris Dossier pharmaceutique Document trajectoire avant

Plus en détail

Les échanges de données de santé à l'ère de l'asip. Dr Frédéric CHOMON GIE-TOI

Les échanges de données de santé à l'ère de l'asip. Dr Frédéric CHOMON GIE-TOI Les échanges de données de santé à l'ère de l'asip Dr Frédéric CHOMON GIE-TOI Sommaire Des orientations stratégiques clairement énoncées La trajectoire dite «DMP 1» Un planning ambitieux Répartition Régional

Plus en détail

Le dispositif P.A.S.S. du CHU de RENNES Permanence d Accès aux Soins de Santé, un outil social à ne pas méconnaitre

Le dispositif P.A.S.S. du CHU de RENNES Permanence d Accès aux Soins de Santé, un outil social à ne pas méconnaitre Le dispositif P.A.S.S. du CHU de RENNES Permanence d Accès aux Soins de Santé, un outil social à ne pas méconnaitre Réunion de présentation auprès du COREVIH Bretagne 4 ème journée annuelle Jeudi 28 avril

Plus en détail

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 Rappel du cadre légal Actions du Plan Cancer ( 2014-2019) afférentes au parcours de soins des patients sous

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE D'ASTHMOLOGIE ALLERGOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Hospitalisation de jour Vu les

Plus en détail

Présentation de l ASIP Santé

Présentation de l ASIP Santé CERCLE DES DECIDEURS NUMÉRIQUE & SANTÉ Présentation de l ASIP Santé V1.0, 2 avril 2014 Qui sommes-nous? L ASIP Santé est l opérateur public chargé de favoriser le déploiement de la e-santé en France. Nous

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L UNITE D ONCOLOGIE MEDICALE A TEMPS PARTIEL Vu les dispositions du code de la santé

Plus en détail

Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière

Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière Anne Spinewine Pharmacien clinicien, Dr Sc Pharm Université catholique de Louvain CHU Mont-Godinne et Centre de Pharmacie Clinique

Plus en détail

EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD

EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD ORIGINE Depuis plusieurs années La FNEHAD Picardie relaie

Plus en détail

Leur mission première est l organisation de

Leur mission première est l organisation de Missions des 3C Leur mission première est l organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire Dispositif dannonce d annonce Plan Personnalisé de Soins Promotionde la recherche clinique Soins

Plus en détail

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 MSP de la Haute Vallée du Thoré Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 L équipe de notre MSP 2 Médecins 7 IDE 1 Kinésithérapeute 3 Pharmaciens 1 Sage Femme 1 Podologue 1

Plus en détail

Gestion du Traitement Personnel du Patient

Gestion du Traitement Personnel du Patient Gestion du Traitement Personnel du Patient Dr Frédéric CHAUVELOT CH Morlaix Dr Camille RELIQUET Omedit Bretagne Origine du Problème Hospitalisation = points de transitions dans parcours de soins Admission,

Plus en détail

Enquête nationale sur le déploiement de la conciliation médicamenteuse dans les établissements de santé ( MCO, HAD, Dialyse, SSR et PSY)

Enquête nationale sur le déploiement de la conciliation médicamenteuse dans les établissements de santé ( MCO, HAD, Dialyse, SSR et PSY) Enquête nationale sur le déploiement de la conciliation médicamenteuse dans les établissements de santé ( MCO, HAD, Dialyse, SSR et PSY) La conciliation médicamenteuse est un processus formalisé qui prend

Plus en détail

Actualité de l ASIP Santé

Actualité de l ASIP Santé Actualité de l ASIP Santé ANAP / Journée nationale H12 SI production de soins Paris, le 20 Favoriser l échange et le partage d information médicale pour assurer une meilleure coordination des soins Messagerie

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

2 ème session : territoire de soins numérique

2 ème session : territoire de soins numérique 2 ème session : territoire de soins numérique Franck Jolivaldt, Mission systèmes d information des acteurs de l offre de soins, Direction générale de l offre de soins Contexte du programme (1/2) Dans le

Plus en détail

MSSanté: Messagerie sécurisée et Espace de confiance. Rencontre ARS et GCS - 6 juillet 2016

MSSanté: Messagerie sécurisée et Espace de confiance. Rencontre ARS et GCS - 6 juillet 2016 MSSanté: Messagerie sécurisée et Espace de confiance Rencontre ARS et GCS - 6 juillet 2016 Rappel du contexte Une stratégie de mobilisation de volumes Les professionnels de santé s approprient MSSanté

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» OMEDIT Haute-Normandie Octobre 2014 Dr M. Lefebvre-Caussin, Dr D. Monzat, Pr J. Doucet, Dr A. Breteau, N. Henry, Groupe de travail «EHPAD» OMEDIT

Plus en détail

D P LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

D P LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE questions sur le ÉQUIE D - TÉL. : 01 56 21 34 53 - FAX : 01 56 21 35 88 D 4 avenue Ruysdaël - 75008 ARIS www.ordre.pharmacien.fr Création tand M Je suis enrhumé, que puis-je prendre? Oui, je prends des

Plus en détail

Conciliation des traitements médicamenteux

Conciliation des traitements médicamenteux Conciliation des traitements médicamenteux 14 éme journée plénière de l OMEDIT Centre-Val-de Loire 17 Décembre 2015 Isabelle ALQUIER Conseiller Technique DAQSS-MSP 01 Med Rec : La sécurité de la prescription

Plus en détail

PROGRAMME HOPITAL NUMERIQUE

PROGRAMME HOPITAL NUMERIQUE PROGRAMME HOPITAL NUMERIQUE 2 Fondements du programme HN La nécessité d une politique nationale des SIH (Systèmes d Information Hospitaliers) : - développement et modernisation des SIH sont devenus un

Plus en détail

de la coordination par l infirmier libéral des sorties d hospitalisation de la personne âgée en Guadeloupe»

de la coordination par l infirmier libéral des sorties d hospitalisation de la personne âgée en Guadeloupe» Présentation mémoire master 2, sciences cliniques infirmières, coordination du parcours complexe du patient «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par l infirmier libéral des sorties

Plus en détail

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et :

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et : Convention type relative aux modalités de coopération entre un établissement de santé autorisé en soins de suite et de réadaptation et un établissement médico-social Entre : - nom de l établissement de

Plus en détail

Identité et Sécurité des patients. La politique nationale sur la

Identité et Sécurité des patients. La politique nationale sur la Identité et Sécurité des patients La politique nationale sur la sécurité de l identité Dr Muriel Eliaszewicz Bureau Qualité et Sécurité des Soins Direction Générale de l Offre de Soins Identité et Sécurité

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

HAD HOSPITALISATION A DO MICILE. Contact permanent avec l équipe de soins ou

HAD HOSPITALISATION A DO MICILE. Contact permanent avec l équipe de soins ou L hospitalisation à domicile permet : Un retour plus rapide au foyer en continuant le traitement commencé à l hôpital D éviter une entrée à l hôpital et de commencer un traitement chez soi HOSPITALISATION

Plus en détail

Voici AxiSanté5/Avantage PSY. Avantage nouvelle génération de logiciels pour vous, médecin psychiatre PSY

Voici AxiSanté5/Avantage PSY. Avantage nouvelle génération de logiciels pour vous, médecin psychiatre PSY 5 Voici AxiSanté5/Avantage PSY Avantage nouvelle génération de logiciels pour vous, médecin psychiatre PSY 5 Axilog vous prépare l avenir Pour fêter ses 17 années d évolution et d adaptation aux demandes

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE. Secrétaires médicales. ADYLIS Conseil 2012

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE. Secrétaires médicales. ADYLIS Conseil 2012 Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS

ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS Rennes, 15 mai 2013 ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS Méthodologie : déclaration de 230 EM par les ES bretons en 2012 analyse des causes par le Dr. Viorica LARGEAU recueil des mesures

Plus en détail

Le dossier patient. I. Définitions

Le dossier patient. I. Définitions Le dossier patient Le dossier patient est constitué des informations le concernant et qui sont partagées entre les professionnels et le patient. Le dossier est un outil de réflexion et de synthèse médicale

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ;

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRÊTÉ du relatif à la convention conclue entre un établissement mentionné au 6 du I de l article L. 312-1 du code de l action sociale et

Plus en détail

V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL

V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL Enquête et sensibilisation sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé des régions Bretagne et Pays de la Loire : focus sur les voies orales V. Bourcy

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau qualité et sécurité des soins

Plus en détail

Réunion des éditeurs «DMP Compatibles» Déploiement du DMP : retours d expérience. Anne Monnier Pôle Territoires 23 Avril 2012

Réunion des éditeurs «DMP Compatibles» Déploiement du DMP : retours d expérience. Anne Monnier Pôle Territoires 23 Avril 2012 Réunion des éditeurs «DMP Compatibles» Déploiement du DMP : retours d expérience Anne Monnier Pôle Territoires 23 Avril 2012 Contexte en chiffres Un contexte psychologique plutôt favorable au déploiement

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON Un projet commun Genèse du projet Rencontre de professionnels de la santé CHRU de Lille / Santélys Souhait fort des deux

Plus en détail

1. Le DMP au service de la coordination des soins. 2. Paysage sanitaire et médico-social d'aquitaine. 4. Expérimentation du DMP en Aquitaine

1. Le DMP au service de la coordination des soins. 2. Paysage sanitaire et médico-social d'aquitaine. 4. Expérimentation du DMP en Aquitaine 1/8 Sommaire 1. Le DMP au service de la coordination des soins 2. Paysage sanitaire et médico-social d'aquitaine 3. TéléSanté Aquitaine 4. Expérimentation du DMP en Aquitaine 5. Zoom sur les établissements

Plus en détail

Chapitre «Parcours du patient»

Chapitre «Parcours du patient» Thème 1 : Accueil téléphonique du patient Chapitre «Parcours du patient» Objectif : accueillir les patients au téléphone conformément à leurs attentes. PDP 1.1 : Il existe des consignes pour l accueil

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

Premières res rencontres Aquitaine TIC & Santé. Des innovations concrètes au service de la coordination des soins. 20 juin 2008

Premières res rencontres Aquitaine TIC & Santé. Des innovations concrètes au service de la coordination des soins. 20 juin 2008 Premières res rencontres Aquitaine TIC & Santé Des innovations concrètes au service de la coordination des soins 20 juin 2008 Avant propos Un contexte régional favorable au développement des synergies

Plus en détail

Lettre de mission pour une prestation de conseil. en vue de la

Lettre de mission pour une prestation de conseil. en vue de la Lettre de mission pour une prestation de conseil Analyse des besoins, attentes, usages, et pratiques de coordination entre professionnels de santé (sanitaires et médico- sociaux) intervenants au domicile

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la santé

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau Qualité et sécurité des soins Personne chargée du dossier : Julie Azard tél. :

Plus en détail

ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL

ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL mardi 4 novembre 2014 1 Missions des RRC «Garantir, à tous les patients atteints de cancer

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

Matinée d échanges Convention Médicale Mon SISRA MERCREDI 1 ER FÉVRIER 2017

Matinée d échanges Convention Médicale Mon SISRA MERCREDI 1 ER FÉVRIER 2017 Matinée d échanges Convention Médicale Mon SISRA MERCREDI 1 ER FÉVRIER 2017 Ordre du jour 9H15 11H15 - Présentation croisée de la nouvelle convention médicale Anne Marie VALLUCCI Directrice Adjointe CPAM

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de la santé met à disposition un tableau de bord

Plus en détail

Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie

Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE 08/11/2016 Dr Dominique CHARLETY (Grenoble)

Plus en détail

OMEDIT, le 20 novembre 2012

OMEDIT, le 20 novembre 2012 OMEDIT, le 20 novembre 2012 1 Signalement de l erreur médicamenteuse Sur une fiche de déclaration de l établissement, spécifique au médicament ou non, à la différence d un effet indésirable qui se déclare

Plus en détail

#FASN LAB. La télémédecine dans le secteur médico-social. Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor

#FASN LAB. La télémédecine dans le secteur médico-social. Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor #FASN LAB La télémédecine dans le secteur médico-social Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor Anne-Alexandra Babu Evelyne Dufour-Fremin Chef de projet, GCS

Plus en détail

Relations Ville. Attentes des pharmaciens. Isabelle ADENOT Philippe MONGES Albert DARQUE Bernard DIEU. Hospitaliers

Relations Ville. Attentes des pharmaciens. Isabelle ADENOT Philippe MONGES Albert DARQUE Bernard DIEU. Hospitaliers Relations Ville Ville--Hôpital Isabelle ADENOT Philippe MONGES Albert DARQUE Bernard DIEU 28 mai 2009 Attentes des pharmaciens Hospitaliers enquête SFPC réalisée par courrier, auprès des PUI disposant

Plus en détail

santé Aquitaine Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery

santé Aquitaine Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery Présentation TélésantT santé Aquitaine Colloque Santé,, Systèmes d Informationd et TélémédecineT Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery Sommaire Historique Objectifs Principales missions

Plus en détail

PROJET OBJECTIFS CONSTATS

PROJET OBJECTIFS CONSTATS Dispositif d information et de suivi des patients traités par Anticancéreux Voie ORale au CHR d Orléans (AVOR) Présentation du projet pluridisciplinaire Véronique PRIOU, Pharmacien Danielle BOSQUET, Psychologue

Plus en détail