Investir avec Discernement : la gestion value. Isabel LEVY, directeur de la gestion. INVEST 10 le 15 septembre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investir avec Discernement : la gestion value. Isabel LEVY, directeur de la gestion. INVEST 10 le 15 septembre 2010"

Transcription

1 Investir avec Discernement : la gestion value GIMD Isabel LEVY, directeur de la gestion Ste XXXXXXX INVEST 10 le 15 septembre , rue des Filles Saint-Thomas PARIS - Tél. : (33) Fax : (33)

2 SOMMAIRE La permanence des comportements humains en Bourse 04 La philosophie d'investissement Value 13 Le processus de gestion proprement dit 22 Des performances de qualité 26 Conclusion 31-2-

3 La permanence des comportements humains en Bourse

4 I - La permanence des comportements humains en Bourse (1) L'avidité et la peur, moteurs des comportements humains Source : i.b.botson Des pulsions primaires présentes dans toutes les cultures et les mythologies. Alan Greenspan parlait ainsi d exubérance irrationnelle. Pour se rassurer, la nécessité du rêve (ou de la croyance) et de l'assentiment du groupe. -4-

5 I - La permanence des comportements humains en Bourse (2) L'instinct grégaire des investisseurs (1) Le confort du groupe pour investir : "ils l'ont tous fait, donc cela doit être bien". La force du groupe : "j'ai trouvé de nouvelles raisons pour justifier l'investissement que nous avons fait". L'attractivité du groupe : "les experts s'empressent de justifier après coup une hausse ou une baisse significative". A un instant donné, il est toujours facile de trouver des arguments justifiant les mouvements passés du marché et la prolongation de cette tendance. Il est toujours plus difficile d'avoir accès aux données contraires. -5-

6 I - La permanence des comportements humains en Bourse (3) La psychologie de foule, cause de l'hystérie boursière Crainte de fin du monde en Psychose de faillite du système bancaire en Rêve d'une nouvelle ère avec la bulle "tech" de Bulle matières premières. Crise des subprimes Psychose de faillite du système bancaire. Crise financière russe et asiatique. Bull tech Bulle des matières premières Crise des subprimes Crainte de fin du monde «Capitalisme» Guerre du Golfe 0 12/87 12/88 12/89 12/90 12/91 12/92 12/93 12/94 12/95 12/96 12/97 12/98 12/99 12/00 12/01 12/02 12/03 12/04 12/05 12/06 12/07 12/08 12/09 1 CAC 40 Source : FACSET -6-

7 I - La permanence des comportements humains en Bourse (4) Principales bulles et principaux krachs dans l'histoire de la Bourse : Bulle puis krach sur les tulipes aux Pays-Bas 1720 : South sea company (Londres) : Compagnie des Indes (Paris) 1772, 1793, 1797 : Routes et canaux (Londres) 1847, 1848, 1857, 1873 : Chemin de fer (USA) 1864, 1866 : Compagnies maritimes 1888 : Krach de l'union Générale (Nouvelles banques, Paris) 1890 : L'Amérique du Sud (Londres) : La radio (New York) 1929 et s : Krach et crise de surproduction 1960 et s : Grands systèmes informatiques : les "go-go years" 1987 : Krach (New York) 1990 : Japon (Tokyo) 1998 : Crises asiatiques et russes : système bancaire mondial 2000 : Bulle Internet : Matières premières 2008 : Crise des subprimes -7-

8 I - La permanence des comportements humains en Bourse (5) Danger à éviter des comportements humains En bourse le mot le plus dangereux, c est «nouveau» : nouvelle ère, nouvelle technologie, nouvelle puissance économique. Mais aussi la remise en cause des calculs de valorisation : le Japon à la fin des année 80, les «web agencies» en

9 I - La permanence des comportements humains en Bourse (6) La permanence des comportements humains L'exemple de

10 I - La permanence des comportements humains en Bourse (7) L'amplification des crises par les consensus Consensus des analystes : la duplication comme mécanique. La gestion benchmarkée : le diktat des indices. Le calcul des indices par les flottants : UBU roi. Le cas d'une société vendue par son propriétaire sur le marché AVANT Flottant : 50 % Poids dans l'indice : 4 % APRES Flottant : 100 % Poids dans l'indice : 8 % -10-

11 La philosophie d'investissement "value"

12 II- La philosophie d'investissement "value" (1) A. Les principes concernant l'investisseur Apprendre à se connaître : admettre les risques de panurgisme pour tous. Ne jamais changer de méthode est la seule bonne méthode : le risque dit de la "porte de saloon". Rester hors des modes : Tout ce qui est admis est déjà dans le prix de l'action. Le potentiel est hors des sentiers battus. Faire preuve de patience : être dans le temps de l entreprise, plus que dans celui de la bourse. -12-

13 II- La philosophie d'investissement "value" (2) B. Les six points clés de la méthode (1) 1. Le doute raisonné et l'esprit contrariant réfléchi : La raison pour résister aux vagues d'hystérie. Les stars américaines des années 1980 ont quasiment toutes été détrônées : ATT, IBM, ITT, Dupont.. Le doute raisonné : la foule est panurgienne mais elle n'a pas toujours tort : l'exemple de l'éclatement de la bulle tech. DJ Euro Stoxx /Secteur Technology une division par 6 en 2 ans janv.-00 mars-00 mai-00 juil.-00 sept.-00 nov.-00 janv.-01 mars-01 mai-01 juil.-01 sept.-01 nov.-01 janv.-02 mars-02 mai-02 juil.-02 sept.-02 nov

14 II- La philosophie d'investissement "value" (3) B. Les six points clés de la méthode (2) 2. A l'échelle des entreprises : La vision déformée des macroéconomistes : la Bourse vue du ciel. Une plus grande maîtrise de la valeur intrinsèque quand on est près des entreprises. 3. Réduire la part du rêve : retrouver une valeur raisonnable (1) : a Eliminer : bilans trop lourds, marges trop élevées, trop fortes rentabilités des fonds propres. b Un PER bas n'est pas synonyme de valeur décotée. Les valeurs cycliques au plus haut du cycle présentent des PER bas, des marges au plus haut et se préparent à baisser -14-

15 II- La philosophie d'investissement "value" (4) B. Les six points clés de la méthode (3) 3. Réduire la part du rêve : retrouver une valeur raisonnable (2) : c Un PER haut peut être signe d'opportunité d'achat. En 2003, nos portefeuilles européens avaient un PER moyen de 27,9. Les sociétés étaient en restructuration avec des marges faibles. -15-

16 II- La philosophie d'investissement "value" (5) B. Les six points clés de la méthode (4) 3. Réduire la part du rêve : retrouver une valeur raisonnable (3) : d La valeur dépend du métier. L'entreprise analysée comme on démonte une boîte de vitesses. Trouver l'engrenage principal, générateur des profits futurs. Déterminer alors le ratio de valorisation adapté au métier. L'exemple des SSII pendant la bulle tech. exemples : Les services informatiques et les logiciels se valorisent différemment. L'acier et les semi conducteurs ont de nombreux points communs qui rendent leur valorisation similaire. Pas de compréhension, pas d'investissement. -16-

17 II- La philosophie d'investissement "value" (6) B. Les six points clés de la méthode (5) 4. Les hommes avant tout : Le management fait ressortir les qualités d'une entreprise : Lire entre les lignes d'une stratégie : - Evaluer les moyens réels de l'entreprise (bilan, cash-flow ). - Suivre le discours sur la durée. -17-

18 II- La philosophie d'investissement "value" (7) 5. La décote comme facteur de prudence : Acheter 1 euro (valeur industrielle) pour 50 centimes (prix boursier) : - Un potentiel important. - Un risque de baisse fondamentale limité. L exemple de Michael Page en 2009 : B. Les six points clés de la méthode (6) Chute du chiffre d affaires de 30 %, le cours passe de 600p à 180p. Moins de 2 ans après, le cours est à 435p : ajustement des coûts, la société est en ordre de marche pour la reprise. Cours pour Michael Page International PLC (GB) en PcGBP au 31/12/ Cours pour Michael Page International PLC (GB) en PcGBP au 03/09/ janv 07 avr 07 juil 07 oct 07 janv 08 avr 08 juil 08 sept 08 déc déc 08 avr 09 juil 09 sept 09 déc 09 avr 10 juil 10 sept 10 Vendre dès l'objectif de ratio atteint : ne pas croire qu'on est capable de sauter de la voiture juste avant la falaise. Source : FACSET -18-

19 II- La philosophie d'investissement "value" (8) B. Les six points clés de la méthode (7) 6. Le catalyseur : Déceler des événements dans la vie de l'entreprise de son métier : - changement de stratégie, - changement de direction, - opérations dans le métier. Ne pas hésiter à modifier le poids de la ligne en portefeuille en fonction de la probabilité de réalisation du catalyseur. Réduire la voilure si le catalyseur s'éloigne même si la décote est toujours là. -19-

20 Le processus de gestion proprement dit

21 III Le processus de gestion proprement dit (1) ENTRÉE MOMENTUM SORTIE Ne pas se laisser emporter par la FOULE Portefeuille PUR et CONCENTRÉ Profiter des EXAGÉRATIONS des MARCHÉS Anticiper le CHANGEMENT de statut boursier STRICTE DISCIPLINE DE VENTE Gestion collégiale Pondération en fct. du catalyseur et de la décote SIGNAUX BOURSIERS Contre performance Effets d annonce CATALYSEURS ÉVALUATION QUALITÉ DU MANAGEMENT VALEUR DE L ENTREPRISE STRATÉGIE COHÉRENTE CONTINUITÉ DANS LE DISCOURS ANALYSE FINANCIÈRE PRÉSÉLECTION ÉLIMINER BASES DE DONNÉES CRITÈRES QUANTITATIFS ÉTAPES OBJECTIF MOYENS-CRITÈRES -21-

22 III Le processus de gestion proprement dit (2) La nécessité de travailler en équipe Les "stars" existent-elles? Même les plus grands travaillent en équipe. La gestion collégiale comme source de réalisation plus probable. Quand une idée d'investissement emporte la conviction de chaque membre de l'équipe, sa réalisation est plus certaine. La gestion collégiale comme source de timing. Tendance à être en amont des dossiers. Si accord commun, le temps de la redécouverte par la Bourse est plus proche. La gestion collégiale comme source de richesses. De nombreuses rencontres avec les managements en Europe. Langues parlées dans l'équipe : anglais, allemand, néerlandais, suédois, espagnol, italien,. -22-

23 III Le processus de gestion proprement dit (3) -23-

24 Des performances de qualité

25 IV - Des performances de qualité (1). Gestion Value : le profil de performance. Source : METROPOLE Gestion. -25-

26 IV - Des performances de qualité (2). Des performances sur un cycle boursier complet. Performances depuis la création (2002). METROPOLE Sélection METROPOLE Euro METROPOLE France 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 93.90% 10.34% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 63.82% 6.13% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 74.82% 17.53% 0% METROPOLE Sélection STOXX Large 0% METROPOLE Euro Euro STOXX Large 0% METROPOLE France SBF 120 U n e v o l a t i l i t é m a î t r i s é e. Volatilité du fonds : 19,29 % Volatilité de l indice : 20,93 % Volatilité du fonds : 19,92 % Volatilité de l indice : 22,55 % Volatilité du fonds : 19,30 % Volatilité de l indice : 22,83 % Source : METROPOLE Gestion données au 09/09/

27 IV - Des performances de qualité (3). Des performances constantes depuis les plus hauts sur les marchés (1). Performances METROPOLE Sélection METROPOLE Euro METROPOLE France -38% -38% -30% -40% -42% -44% -46% -40,44% METROPOLE Sélection -45,03% STOXX Large -40% -42% -44% -46% -48% -41,57% METROPOLE Euro -46,25% Euro STOXX Large -32% -34% -36% -38% -40% -42% -44% -46% -32,95% METROPOLE France -43,08% SBF 120 U n e v o l a t i l i t é m a î t r i s é e. Volatilité du fonds : 30,20 % Volatilité de l indice : 37,12 % Volatilité du fonds : 30,73 % Volatilité de l indice : 38,17 % Volatilité du fonds : 27,94 % Volatilité de l indice : 39,20 % Source : METROPOLE Gestion. -27-

28 IV - Des performances de qualité (4). Des performances constantes depuis les plus hauts sur les marchés (2). Performances METROPOLE Sélection METROPOLE Euro METROPOLE France 40% 30% 20% 35,24% 25,12% 40% 30% 20% 31,44% 21,20% 40% 30% 20% 37,28% 23,73% 10% 10% 10% 0% METROPOLE Sélection STOXX Large 0% METROPOLE Euro Euro STOXX Large 0% METROPOLE France SBF 120 U n e v o l a t i l i t é m a î t r i s é e. Volatilité du fonds : 22,32 % Volatilité de l indice : 24,89 % Volatilité du fonds : 22,48 % Volatilité de l indice : 27,33 % Volatilité du fonds : 21,35 % Volatilité de l indice : 25,83 % Source : METROPOLE Gestion. -28-

29 IV - Des performances de qualité (5). Des performances constantes depuis les plus hauts sur les marchés (3). Performances METROPOLE Sélection METROPOLE Euro METROPOLE France 8% 7% 6% 6.88% 3% 2% 1% 2.05% 8% 6% 6.33% 5% 4% 3% 3.23% 0% -1% -2% 4% 2% 2% 1% 0% METROPOLE Sélection STOXX Large -3% -4% -5% METROPOLE Euro -4.36% Euro STOXX Large 0% -2% -4% METROPOLE France SBF % U n e v o l a t i l i t é m a î t r i s é e. Volatilité du fonds : 27.08% Volatilité de l indice : 30.87% Volatilité du fonds : 27.48% Volatilité de l indice : 33.04% Volatilité du fonds : 26.35% Volatilité de l indice : 33.40% Source : METROPOLE Gestion données au 09/09/

30 Conclusion

31 Panorama des styles de gestion Supports d investissement Monétaire Obligations ACTIONS Diversifiés Type de gestion ACTIVE PASSIVE Intervention du gérant d où nécessité de connaître sa psychologie (son biais) Méthode ou styles de gestion INDEFINIE MARKET ORIENTED GROWTH VALUE INDICIELLE/TILTEE GROWTH VALUE NB : PER = multiple de capitalisation des bénéfices Valeurs de croissance Horizon long (bonne visibilité) Critère principal : Changement de rythme de croissance bénéficiaire Points principaux analysés : Produits Métiers Valeurs en retournement ou d actifs Horizon court (visibilité à deux ans) Critère principal : Changement de statut boursier donc de niveau de ratios Points principaux analysés : Management Valeur industrielle -31-

32 Investir avec Discernement : la gestion value GIMD Isabel LEVY, directeur de la gestion Ste XXXXXXX

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active Ce document est destiné à des investisseurs professionnels uniquement Vivienne investissement L analyse quantitative au service de la gestion active OUESSANT Rapport de gestion Printemps-été 2015 Vivienne

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières La gamme de fonds «Finance Comportementale» de JPMorgan Asset Management : Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières Document réservé aux professionnels

Plus en détail

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité du 1 er semestre 2010/11 3. Résultats semestriels 2010/11 4. Les ressources humaines, un enjeu

Plus en détail

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium CAC 40 Françaises FR0007052782 Le FCP CAC 40 a pour objectif de reproduire l'évolution de l'indice CAC 40 GROSS TR en minimisant au maximum l'écart de suivi («tracking error») entre les performances du

Plus en détail

Les portefeuilles sélect RBC

Les portefeuilles sélect RBC Les portefeuilles sélect RBC À la suite des difficultés qui agitent le système financier mondial, les marchés boursiers mondiaux ont chuté de façon spectaculaire au cours des dernières semaines. Le Canada

Plus en détail

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES Christophe Mianné, Luc François Sommaire Notre activité Nos atouts La gestion du risque Conclusion 2 Notre activité 3 Les métiers Distribution de produits dérivés actions

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital.

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. Certificats TURBO Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les Certificats Turbo Le Certificat Turbo est

Plus en détail

thématique d'investissement

thématique d'investissement 6// thématique d'investissement PRéSERVER LE CAPITAL AVEC DU CRéDIT DE QUALITé Alors qu elles avaient bien résisté à la crise de la dette souveraine sur le premier semestre, les obligations d entreprise

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Réservé exclusivement aux clients professionnels au sens de la Directive MIF

Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Réservé exclusivement aux clients professionnels au sens de la Directive MIF Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Cette information est établie à l'intention exclusive de son destinataire et est strictement confidentielle Cedrus AM est une Société de Gestion

Plus en détail

Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche.

Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche. Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche. Paris, le 13 mars 2012 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de la Banque Palatine - banque

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

Cadrer la stratégie boursière

Cadrer la stratégie boursière Chapitre 1 Cadrer la stratégie boursière Chercher la valeur dans tout investissement Qu est-ce que la stratégie boursière? Elle consiste à «chercher la valeur», nom technique utilisé par les analystes

Plus en détail

Le meilleur et le pire de l'investissement à faible volatilité

Le meilleur et le pire de l'investissement à faible volatilité LIVRE BLANC 2015 Document destiné aux investisseurs professionnels uniquement Le meilleur et le pire de l'investissement à faible volatilité David Blitz, PhD Matthias Hanauer, PhD, CFA Pim van Vliet, PhD

Plus en détail

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p.

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) STRATÉGIE P. 2 Crédit Agricole CIB - fait bénéficier l investisseur d un coupon brut annuel intéressant pendant 8 ans. Concrètement, le calcul du coupon s opère sur la base

Plus en détail

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale JOURNEES DE L ECONOMIE DE LYON UNE CRISE À FACETTES MULTIPLES Session Histoire des crises financières 21 novembre 28 Comment caractériser la crise financière internationale de 27-28?! Crise immobilière

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

Emerging Manager Day 18 décembre 2014

Emerging Manager Day 18 décembre 2014 Emerging Manager Day 18 décembre 2014 KARAKORAM Agrément AMF n 11000038 SAS au capital de 200 000 euros 112 Boulevard Haussmann 75008 Paris Tel : 01 82 83 47 30 2 1 La Société 3 1 Karakoram Une société

Plus en détail

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Stratégie 24 Update II/2014 La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Depuis la fin de l année 2007, le secteur des hedges funds a entamé une traversée du désert. Pourtant, le nouveau

Plus en détail

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille I. Concept d'efficience des marchés et stratégies de gestion - Efficience opérationnelle des marchés

Plus en détail

METHODOLOGIE D INVESTISSEMENT

METHODOLOGIE D INVESTISSEMENT METHODOLOGIE D INVESTISSEMENT Présentation de la stratégie : Nous avons décidé de suivre une politique d investissement simple qui consiste à investir sur le long terme dans des entreprises de qualité.

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2014

Perspective des marchés financiers en 2014 Perspective des marchés financiers en 2014 21/01/2014 13 ième édition 1 Outil d aide à la décision : The Screener OUTIL D AIDE À LA DÉCISION : THESCREENER Des analyses sur les valeurs boursières Disponible

Plus en détail

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Solvabilité 2, une réforme en 3 piliers Les objectifs : Définir un cadre harmonisé imposant

Plus en détail

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 DES TAUX D INTÉRÊT TRÈS BAS DEPUIS LONGTEMPS SANS REDÉCOLLAGE SENSIBLE DE LA CROISSANCE MONDIALE Les taux d intérêt réels à court et moyen

Plus en détail

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com Conférence téléphonique mercredi 6 octobre 2010 11 heures 223, rue Saint honoré 75001 PARIS Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com THEMES DE LA CONFERENCE TELEPHONIQUE 1 ère

Plus en détail

les possibilités de placement

les possibilités de placement L'épargne d'assurance vie universelle et les possibilités de placement L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada L'épargne d'assurance vie universelle et les possibilités de placement Les régimes

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office:

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

Orchidée I Long Short

Orchidée I Long Short Orchidée I Long Short Concilier performance, décorrélationet faible volatilité 1er trimestre 2015 Document d information non contractuel réservé à des investisseurs professionnels au sens du Règlement

Plus en détail

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE Dr. Jean Benetti, Dr. Andreas Reichlin 13 FEVRIER 2002 La gestion du risque au niveau stratégique dans les caisses de pension Introduction Plusieurs

Plus en détail

Ce document synthétise les principaux aspects de DayTrader Live, le service le plus haut de gamme de DayByDay.

Ce document synthétise les principaux aspects de DayTrader Live, le service le plus haut de gamme de DayByDay. Bienvenue chez DayByDay, Ce document synthétise les principaux aspects de DayTrader Live, le service le plus haut de gamme de DayByDay. Il est en deux parties : - Les idées de trading : quels sont les

Plus en détail

L ANALYSE TECHNIQUE. TradingCity.biz

L ANALYSE TECHNIQUE. TradingCity.biz L ANALYSE TECHNIQUE Initiation TradingCity.biz 1 Analyse Technique " L analyse technique est l étude de l évolution d un marché principalement sur base de graphique, dans le but de prévoir les futures

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

Comment réussir vos investissements en bourse?

Comment réussir vos investissements en bourse? Comment réussir vos investissements en bourse? Les 3 règles d or indispensables - 1 - Introduction L investissement dans les marchés financiers est souvent vu d un mauvais œil. La forte volatilité de ces

Plus en détail

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF)

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF) AS Investment Management (CHF) Rapport annuel 2011 Philosophie d investissement AS Equities - Opportunity Switzerland est un fonds long-short en actions suisses, avec une faible corrélation au marché suisse.

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE?

QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE? QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE? GENÈVE, LE 11 AVRIL 2013 BRUNO JACQUIER BANQUE PRIVÉE PARTIE 1 LA PARITÉ DES POUVOIRS D ACHAT BANQUE PRIVÉE EDMOND DE ROTHSCHILD S.A. 2 EXPLICATION THÉORIQUE ÉQUILIBRE

Plus en détail

Interview exclusive de Cédric Froment. Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100%

Interview exclusive de Cédric Froment. Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100% Interview exclusive de Cédric Froment Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100% Interview Cédric Froment - Tradez les news - www.e-devenirtrader.com Page 1 Tradez la surprise - Cédric

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF

IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF Présentation La Société de Gestion IGEA Finance La structure L approche originale Société de gestion agréée par l AMF Gestion diversifiée, patrimoniale Clients privés

Plus en détail

INFORM GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE)

INFORM GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE) 2 2004 INFORM INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE) Dans la gestion de portefeuilles en actions, Swissca mise

Plus en détail

Étape importante pour la zone euro

Étape importante pour la zone euro Étape importante pour la zone euro Plan de sauvetage réussi - Les craintes liées à la dette dans la zone euro se sont finalement apaisées après avoir été à leur paroxysme la semaine dernière. Un effort

Plus en détail

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS GARDER LE RYTHME DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS 5 500 CLIENTS PROFESSIONNELS 1 400 ENTREPRISES

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture La Meilleure Idée Capital One va fructifier votre portefeuille 14 février

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

Investissements Financiers

Investissements Financiers Investissements Financiers Gestion pilotée Optimiser vos placements pour BCM c est capital! E n v i g u e u r a u 1 e r j a n v i e r 2 0 1 5 Toute reproduction, même partielle, est interdite. Une copie

Plus en détail

Décision-Plus. Maîtriser l analyse technique pour réussir en Bourse

Décision-Plus. Maîtriser l analyse technique pour réussir en Bourse Décision-Plus Maîtriser l analyse technique pour réussir en Bourse L objectif Ce cours d'une journée est un condensé sur l'analyse technique de titres et d indices boursiers. La formation couvrira tous

Plus en détail

Une nouvelle dimension pour le Groupe

Une nouvelle dimension pour le Groupe + Une nouvelle dimension pour le Groupe Plan Les atouts du rapprochement - Un changement de dimension - Des synergies importantes - De fortes complémentarités Les modalités de l opération Plan d action

Plus en détail

Processus et stratégie d investissement

Processus et stratégie d investissement FCP Bryan Garnier Long Short Equity Recherche de performance par le «stock picking» Processus et stratégie d investissement FCP Bryan Garnier Long Short Equity TABLE DES MATIERES Introduction 2 I Méthodologie

Plus en détail

Portefeuille WeeklyEURO. Solution d'investissement diversifiée, simple et transparente pour l'investisseur particulier

Portefeuille WeeklyEURO. Solution d'investissement diversifiée, simple et transparente pour l'investisseur particulier Portefeuille WeeklyEURO Solution d'investissement diversifiée, simple et transparente pour l'investisseur particulier 1. The SPY Surfer 2. Défis rencontrés par l'investisseur particulier 3. Notre stratégie

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

Règles d or pour investir en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM

Règles d or pour investir en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM 40 Règles d or pour investir en Bourse TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM Règle numéro un, Ne perdez pas d'argent. Règle numéro deux, N'oubliez jamais la règle

Plus en détail

Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière.

Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière. Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière. Gestionnaire de fonds Analyste financier 1 (secteur des télécommunications) Analyste financier 2 (secteur

Plus en détail

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions?

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? en collaboration avec Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? Vous participez au concours organisé par l association Transaction l Investment Challenge, et vous avez bien

Plus en détail

votre mandat de gestion

votre mandat de gestion votre mandat de gestion Confiez votre portefeuille à un professionnel! www.fortuneo.be Fortuneo Portfolio Management : Gestion sous mandat FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT Les avantages de la Gestion sous

Plus en détail

Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité

Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité MARIE QUANTIER Inspiration depuis 1907 Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité Une approche hybride entre «smart

Plus en détail

Emerging Manager Day 18 décembre 2013 1

Emerging Manager Day 18 décembre 2013 1 Emerging Manager Day 18 décembre 2013 1 FACTEURS DE RISQUES L Le FCP sera principalement investi dans des instruments financiers sélectionnés par la société de gestion. Ces instruments sont soumis aux

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM Centre Loire dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Fipavie Premium. Assurance vie

Fipavie Premium. Assurance vie Assurance vie Fipavie Premium Le contrat haut de gamme : > souple et évolutif > transparent > avec plus d'avantages fiscaux > avec un accès à la multigestion Fipavie Premium Un contrat souple et évolutif

Plus en détail

La situation économique et financière

La situation économique et financière Mars 2011 La situation économique et financière «Le fusil à éléphant est rechargé et la gâchette me démange» Warren Buffet Extrait de la lettre annuelle aux actionnaires de Berkshire Hathaway, 26 février

Plus en détail

Bien investir sur les marchés financiers

Bien investir sur les marchés financiers Bien investir sur les marchés financiers avec les CFD Bien investir sur les marchés financiers IG 1 Qu est-ce qu un CFD (Contrat pour la Différence)? Produit dérivé accessible aux investisseurs particuliers,

Plus en détail

Partie V La structuration des portefeuilles

Partie V La structuration des portefeuilles Partie V La structuration des portefeuilles Chapitre 13 Les différentes approches de la gestion Objectifs pédagogiques Au terme de ce chapitre, vous saurez : 1. Structurer un portefeuille en fonction de

Plus en détail

GuIDE DES SuPPORTS BforBANK VIE ANNExE 1 Aux CONDITIONS GéNéRALES

GuIDE DES SuPPORTS BforBANK VIE ANNExE 1 Aux CONDITIONS GéNéRALES En vigueur au 1 er janvier 2014 c ACTIONS EUROPE Centifolia - C FR0007076930 EdR Europe Synergie - E FR0010594291 EdR Europe Value & Yield - C FR0010588681 EdR Tricolore Rendement - C FR0010588343 JPMorgan

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

Analyse comparée du couple performance / risque des compartiments Large, Mid et Small en Europe. Février 2015 2 ème partie

Analyse comparée du couple performance / risque des compartiments Large, Mid et Small en Europe. Février 2015 2 ème partie Analyse comparée du couple performance / risque des compartiments Large, Mid et Small en Europe Février 2015 2 ème partie Préambule Le suivi des performances et du comportement des différentes classes

Plus en détail

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1 RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) Page 1 Avertissement L'accès à certains de ces produits et/ou services peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou dans certains

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Votre accès à un monde de placements

Votre accès à un monde de placements Portefeuille HSBC Sélection mondiale MD Votre accès à un monde de placements Accès à des gestionnaires de portefeuille à l échelle locale et mondiale Le service Portefeuille Sélection mondiale tire profit

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France 1

Plus en détail

FOUR POINTS Août 2014

FOUR POINTS Août 2014 FOURPOINTS Août 2014 FOURPOINTS IM: Société de Gestion depuis 1931 Société indépendante, spécialiste de la gestion globale en actions, détenue par ses dirigeants ainsi que ses collaborateurs. Nos expertises:

Plus en détail

Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet

Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet 1 Jeudi 25 Octobre 2007 Crises financières et Risques Bancaires Réforme de Bâle II I. Définitions des risques

Plus en détail

BNP Paribas. La perspective d un coupon élevé, en cas de hausse comme en cas de baisse de maximum 30% de l indice CAC40 avec un risque sur le capital

BNP Paribas. La perspective d un coupon élevé, en cas de hausse comme en cas de baisse de maximum 30% de l indice CAC40 avec un risque sur le capital STRATÉGIE P. 2 BNP Paribas - s adresse à l investisseur expérimenté qui souhaite un coupon brut annuel potentiel de 8% même en cas de baisse de maximum 30% de l indice CAC40 et qui accepte un risque en

Plus en détail

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Présentation dans le cadre de l événement «Journée carrière PRMIA» 17 mars 2015 Mathieu Derome, M.Sc. Directeur Principal

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 16 AU 23 NOVEMBRE 2006 - Numéro 5 DÉFINITION DE LA SEMAINE : Portefeuille NASDAQ NYSE DOSSIER DE LA SEMAINE : Rating d une entreprise par Moody s NOUVELLE DE LA SEMAINE : L opération secrète de la

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF.

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF. ISF2012 Un placement bloqué sur 6 ans minimum, soit jusqu au 30 juin 2018 (pouvant aller jusqu à 7 ans maximum, soit jusqu au 30 juin 2019, sur décision de la société de gestion). FCPI éligible à la réduction

Plus en détail

Qu est-ce-qu un Warrant?

Qu est-ce-qu un Warrant? Qu est-ce-qu un Warrant? L epargne est investi dans une multitude d instruments financiers Comptes d epargne Titres Conditionnel= le detenteur à un droit Inconditionnel= le detenteur a une obligation Obligations

Plus en détail

Rachat d actions : les raisons d un engouement

Rachat d actions : les raisons d un engouement Rachat d actions : les raisons d un engouement Maher Abdia Chercheur au groupe ESC Troyes Sabri Boubaker Professeur associé au groupe ESC Troyes, chercheur à l Institut de recherche en gestion de l université

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE PULPAVIE NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : Agences des CAISSES REGIONALES de CREDIT AGRICOLE,

Plus en détail

Les étapes pour réussir ses investissements. Guide à l'attention des investisseurs particuliers

Les étapes pour réussir ses investissements. Guide à l'attention des investisseurs particuliers Les étapes pour réussir ses investissements Guide à l'attention des investisseurs particuliers Vous simplifier les choses La vie d'un investisseur n'est pas de tout repos. Les marchés financiers étant

Plus en détail

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 Sommaire I - Le rôle prépondérant des marchés financiers I.1 - Financiarisation de l'économie mondiale I.2 Lien avec l'entreprise

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE PULPEA ELIGIBLE AU PEA NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : Agences des CAISSES REGIONALES de

Plus en détail

Trouver des alternatives crédibles au modèle excessivement financiarisé de normes comptables

Trouver des alternatives crédibles au modèle excessivement financiarisé de normes comptables Trouver des alternatives crédibles au modèle excessivement financiarisé de normes comptables Entretien publié in Confrontations Europe n 97, Janvier-Mars 2012 1 L Autorité des normes comptables (ANC),

Plus en détail

MÉTHODE Investir en bourse avec Isiotrade. " Hier est derrière. Demain est un mystère. Ce qui compte, c est ce que l'on fait dans l instant.

MÉTHODE Investir en bourse avec Isiotrade.  Hier est derrière. Demain est un mystère. Ce qui compte, c est ce que l'on fait dans l instant. MÉTHODE Investir en bourse avec Isiotrade " Hier est derrière. Demain est un mystère. Ce qui compte, c est ce que l'on fait dans l instant." Version réactualisée au 15 mai 2014 Sommaire 1. A PROPOS D'ISIOTRADE...

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 RAPPORT SEMESTRIEL ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013 Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 8 rue Danielle Casanova 75002 Paris Tel: +33(0)1.44.55.02.10 / Fax: +33(0)1.44.55.02.20 acerfinance@acerfinance.com

Plus en détail