Investir avec Discernement : la gestion value. Isabel LEVY, directeur de la gestion. INVEST 10 le 15 septembre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investir avec Discernement : la gestion value. Isabel LEVY, directeur de la gestion. INVEST 10 le 15 septembre 2010"

Transcription

1 Investir avec Discernement : la gestion value GIMD Isabel LEVY, directeur de la gestion Ste XXXXXXX INVEST 10 le 15 septembre , rue des Filles Saint-Thomas PARIS - Tél. : (33) Fax : (33)

2 SOMMAIRE La permanence des comportements humains en Bourse 04 La philosophie d'investissement Value 13 Le processus de gestion proprement dit 22 Des performances de qualité 26 Conclusion 31-2-

3 La permanence des comportements humains en Bourse

4 I - La permanence des comportements humains en Bourse (1) L'avidité et la peur, moteurs des comportements humains Source : i.b.botson Des pulsions primaires présentes dans toutes les cultures et les mythologies. Alan Greenspan parlait ainsi d exubérance irrationnelle. Pour se rassurer, la nécessité du rêve (ou de la croyance) et de l'assentiment du groupe. -4-

5 I - La permanence des comportements humains en Bourse (2) L'instinct grégaire des investisseurs (1) Le confort du groupe pour investir : "ils l'ont tous fait, donc cela doit être bien". La force du groupe : "j'ai trouvé de nouvelles raisons pour justifier l'investissement que nous avons fait". L'attractivité du groupe : "les experts s'empressent de justifier après coup une hausse ou une baisse significative". A un instant donné, il est toujours facile de trouver des arguments justifiant les mouvements passés du marché et la prolongation de cette tendance. Il est toujours plus difficile d'avoir accès aux données contraires. -5-

6 I - La permanence des comportements humains en Bourse (3) La psychologie de foule, cause de l'hystérie boursière Crainte de fin du monde en Psychose de faillite du système bancaire en Rêve d'une nouvelle ère avec la bulle "tech" de Bulle matières premières. Crise des subprimes Psychose de faillite du système bancaire. Crise financière russe et asiatique. Bull tech Bulle des matières premières Crise des subprimes Crainte de fin du monde «Capitalisme» Guerre du Golfe 0 12/87 12/88 12/89 12/90 12/91 12/92 12/93 12/94 12/95 12/96 12/97 12/98 12/99 12/00 12/01 12/02 12/03 12/04 12/05 12/06 12/07 12/08 12/09 1 CAC 40 Source : FACSET -6-

7 I - La permanence des comportements humains en Bourse (4) Principales bulles et principaux krachs dans l'histoire de la Bourse : Bulle puis krach sur les tulipes aux Pays-Bas 1720 : South sea company (Londres) : Compagnie des Indes (Paris) 1772, 1793, 1797 : Routes et canaux (Londres) 1847, 1848, 1857, 1873 : Chemin de fer (USA) 1864, 1866 : Compagnies maritimes 1888 : Krach de l'union Générale (Nouvelles banques, Paris) 1890 : L'Amérique du Sud (Londres) : La radio (New York) 1929 et s : Krach et crise de surproduction 1960 et s : Grands systèmes informatiques : les "go-go years" 1987 : Krach (New York) 1990 : Japon (Tokyo) 1998 : Crises asiatiques et russes : système bancaire mondial 2000 : Bulle Internet : Matières premières 2008 : Crise des subprimes -7-

8 I - La permanence des comportements humains en Bourse (5) Danger à éviter des comportements humains En bourse le mot le plus dangereux, c est «nouveau» : nouvelle ère, nouvelle technologie, nouvelle puissance économique. Mais aussi la remise en cause des calculs de valorisation : le Japon à la fin des année 80, les «web agencies» en

9 I - La permanence des comportements humains en Bourse (6) La permanence des comportements humains L'exemple de

10 I - La permanence des comportements humains en Bourse (7) L'amplification des crises par les consensus Consensus des analystes : la duplication comme mécanique. La gestion benchmarkée : le diktat des indices. Le calcul des indices par les flottants : UBU roi. Le cas d'une société vendue par son propriétaire sur le marché AVANT Flottant : 50 % Poids dans l'indice : 4 % APRES Flottant : 100 % Poids dans l'indice : 8 % -10-

11 La philosophie d'investissement "value"

12 II- La philosophie d'investissement "value" (1) A. Les principes concernant l'investisseur Apprendre à se connaître : admettre les risques de panurgisme pour tous. Ne jamais changer de méthode est la seule bonne méthode : le risque dit de la "porte de saloon". Rester hors des modes : Tout ce qui est admis est déjà dans le prix de l'action. Le potentiel est hors des sentiers battus. Faire preuve de patience : être dans le temps de l entreprise, plus que dans celui de la bourse. -12-

13 II- La philosophie d'investissement "value" (2) B. Les six points clés de la méthode (1) 1. Le doute raisonné et l'esprit contrariant réfléchi : La raison pour résister aux vagues d'hystérie. Les stars américaines des années 1980 ont quasiment toutes été détrônées : ATT, IBM, ITT, Dupont.. Le doute raisonné : la foule est panurgienne mais elle n'a pas toujours tort : l'exemple de l'éclatement de la bulle tech. DJ Euro Stoxx /Secteur Technology une division par 6 en 2 ans janv.-00 mars-00 mai-00 juil.-00 sept.-00 nov.-00 janv.-01 mars-01 mai-01 juil.-01 sept.-01 nov.-01 janv.-02 mars-02 mai-02 juil.-02 sept.-02 nov

14 II- La philosophie d'investissement "value" (3) B. Les six points clés de la méthode (2) 2. A l'échelle des entreprises : La vision déformée des macroéconomistes : la Bourse vue du ciel. Une plus grande maîtrise de la valeur intrinsèque quand on est près des entreprises. 3. Réduire la part du rêve : retrouver une valeur raisonnable (1) : a Eliminer : bilans trop lourds, marges trop élevées, trop fortes rentabilités des fonds propres. b Un PER bas n'est pas synonyme de valeur décotée. Les valeurs cycliques au plus haut du cycle présentent des PER bas, des marges au plus haut et se préparent à baisser -14-

15 II- La philosophie d'investissement "value" (4) B. Les six points clés de la méthode (3) 3. Réduire la part du rêve : retrouver une valeur raisonnable (2) : c Un PER haut peut être signe d'opportunité d'achat. En 2003, nos portefeuilles européens avaient un PER moyen de 27,9. Les sociétés étaient en restructuration avec des marges faibles. -15-

16 II- La philosophie d'investissement "value" (5) B. Les six points clés de la méthode (4) 3. Réduire la part du rêve : retrouver une valeur raisonnable (3) : d La valeur dépend du métier. L'entreprise analysée comme on démonte une boîte de vitesses. Trouver l'engrenage principal, générateur des profits futurs. Déterminer alors le ratio de valorisation adapté au métier. L'exemple des SSII pendant la bulle tech. exemples : Les services informatiques et les logiciels se valorisent différemment. L'acier et les semi conducteurs ont de nombreux points communs qui rendent leur valorisation similaire. Pas de compréhension, pas d'investissement. -16-

17 II- La philosophie d'investissement "value" (6) B. Les six points clés de la méthode (5) 4. Les hommes avant tout : Le management fait ressortir les qualités d'une entreprise : Lire entre les lignes d'une stratégie : - Evaluer les moyens réels de l'entreprise (bilan, cash-flow ). - Suivre le discours sur la durée. -17-

18 II- La philosophie d'investissement "value" (7) 5. La décote comme facteur de prudence : Acheter 1 euro (valeur industrielle) pour 50 centimes (prix boursier) : - Un potentiel important. - Un risque de baisse fondamentale limité. L exemple de Michael Page en 2009 : B. Les six points clés de la méthode (6) Chute du chiffre d affaires de 30 %, le cours passe de 600p à 180p. Moins de 2 ans après, le cours est à 435p : ajustement des coûts, la société est en ordre de marche pour la reprise. Cours pour Michael Page International PLC (GB) en PcGBP au 31/12/ Cours pour Michael Page International PLC (GB) en PcGBP au 03/09/ janv 07 avr 07 juil 07 oct 07 janv 08 avr 08 juil 08 sept 08 déc déc 08 avr 09 juil 09 sept 09 déc 09 avr 10 juil 10 sept 10 Vendre dès l'objectif de ratio atteint : ne pas croire qu'on est capable de sauter de la voiture juste avant la falaise. Source : FACSET -18-

19 II- La philosophie d'investissement "value" (8) B. Les six points clés de la méthode (7) 6. Le catalyseur : Déceler des événements dans la vie de l'entreprise de son métier : - changement de stratégie, - changement de direction, - opérations dans le métier. Ne pas hésiter à modifier le poids de la ligne en portefeuille en fonction de la probabilité de réalisation du catalyseur. Réduire la voilure si le catalyseur s'éloigne même si la décote est toujours là. -19-

20 Le processus de gestion proprement dit

21 III Le processus de gestion proprement dit (1) ENTRÉE MOMENTUM SORTIE Ne pas se laisser emporter par la FOULE Portefeuille PUR et CONCENTRÉ Profiter des EXAGÉRATIONS des MARCHÉS Anticiper le CHANGEMENT de statut boursier STRICTE DISCIPLINE DE VENTE Gestion collégiale Pondération en fct. du catalyseur et de la décote SIGNAUX BOURSIERS Contre performance Effets d annonce CATALYSEURS ÉVALUATION QUALITÉ DU MANAGEMENT VALEUR DE L ENTREPRISE STRATÉGIE COHÉRENTE CONTINUITÉ DANS LE DISCOURS ANALYSE FINANCIÈRE PRÉSÉLECTION ÉLIMINER BASES DE DONNÉES CRITÈRES QUANTITATIFS ÉTAPES OBJECTIF MOYENS-CRITÈRES -21-

22 III Le processus de gestion proprement dit (2) La nécessité de travailler en équipe Les "stars" existent-elles? Même les plus grands travaillent en équipe. La gestion collégiale comme source de réalisation plus probable. Quand une idée d'investissement emporte la conviction de chaque membre de l'équipe, sa réalisation est plus certaine. La gestion collégiale comme source de timing. Tendance à être en amont des dossiers. Si accord commun, le temps de la redécouverte par la Bourse est plus proche. La gestion collégiale comme source de richesses. De nombreuses rencontres avec les managements en Europe. Langues parlées dans l'équipe : anglais, allemand, néerlandais, suédois, espagnol, italien,. -22-

23 III Le processus de gestion proprement dit (3) -23-

24 Des performances de qualité

25 IV - Des performances de qualité (1). Gestion Value : le profil de performance. Source : METROPOLE Gestion. -25-

26 IV - Des performances de qualité (2). Des performances sur un cycle boursier complet. Performances depuis la création (2002). METROPOLE Sélection METROPOLE Euro METROPOLE France 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 93.90% 10.34% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 63.82% 6.13% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 74.82% 17.53% 0% METROPOLE Sélection STOXX Large 0% METROPOLE Euro Euro STOXX Large 0% METROPOLE France SBF 120 U n e v o l a t i l i t é m a î t r i s é e. Volatilité du fonds : 19,29 % Volatilité de l indice : 20,93 % Volatilité du fonds : 19,92 % Volatilité de l indice : 22,55 % Volatilité du fonds : 19,30 % Volatilité de l indice : 22,83 % Source : METROPOLE Gestion données au 09/09/

27 IV - Des performances de qualité (3). Des performances constantes depuis les plus hauts sur les marchés (1). Performances METROPOLE Sélection METROPOLE Euro METROPOLE France -38% -38% -30% -40% -42% -44% -46% -40,44% METROPOLE Sélection -45,03% STOXX Large -40% -42% -44% -46% -48% -41,57% METROPOLE Euro -46,25% Euro STOXX Large -32% -34% -36% -38% -40% -42% -44% -46% -32,95% METROPOLE France -43,08% SBF 120 U n e v o l a t i l i t é m a î t r i s é e. Volatilité du fonds : 30,20 % Volatilité de l indice : 37,12 % Volatilité du fonds : 30,73 % Volatilité de l indice : 38,17 % Volatilité du fonds : 27,94 % Volatilité de l indice : 39,20 % Source : METROPOLE Gestion. -27-

28 IV - Des performances de qualité (4). Des performances constantes depuis les plus hauts sur les marchés (2). Performances METROPOLE Sélection METROPOLE Euro METROPOLE France 40% 30% 20% 35,24% 25,12% 40% 30% 20% 31,44% 21,20% 40% 30% 20% 37,28% 23,73% 10% 10% 10% 0% METROPOLE Sélection STOXX Large 0% METROPOLE Euro Euro STOXX Large 0% METROPOLE France SBF 120 U n e v o l a t i l i t é m a î t r i s é e. Volatilité du fonds : 22,32 % Volatilité de l indice : 24,89 % Volatilité du fonds : 22,48 % Volatilité de l indice : 27,33 % Volatilité du fonds : 21,35 % Volatilité de l indice : 25,83 % Source : METROPOLE Gestion. -28-

29 IV - Des performances de qualité (5). Des performances constantes depuis les plus hauts sur les marchés (3). Performances METROPOLE Sélection METROPOLE Euro METROPOLE France 8% 7% 6% 6.88% 3% 2% 1% 2.05% 8% 6% 6.33% 5% 4% 3% 3.23% 0% -1% -2% 4% 2% 2% 1% 0% METROPOLE Sélection STOXX Large -3% -4% -5% METROPOLE Euro -4.36% Euro STOXX Large 0% -2% -4% METROPOLE France SBF % U n e v o l a t i l i t é m a î t r i s é e. Volatilité du fonds : 27.08% Volatilité de l indice : 30.87% Volatilité du fonds : 27.48% Volatilité de l indice : 33.04% Volatilité du fonds : 26.35% Volatilité de l indice : 33.40% Source : METROPOLE Gestion données au 09/09/

30 Conclusion

31 Panorama des styles de gestion Supports d investissement Monétaire Obligations ACTIONS Diversifiés Type de gestion ACTIVE PASSIVE Intervention du gérant d où nécessité de connaître sa psychologie (son biais) Méthode ou styles de gestion INDEFINIE MARKET ORIENTED GROWTH VALUE INDICIELLE/TILTEE GROWTH VALUE NB : PER = multiple de capitalisation des bénéfices Valeurs de croissance Horizon long (bonne visibilité) Critère principal : Changement de rythme de croissance bénéficiaire Points principaux analysés : Produits Métiers Valeurs en retournement ou d actifs Horizon court (visibilité à deux ans) Critère principal : Changement de statut boursier donc de niveau de ratios Points principaux analysés : Management Valeur industrielle -31-

32 Investir avec Discernement : la gestion value GIMD Isabel LEVY, directeur de la gestion Ste XXXXXXX

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Carte d identité du fonds Albatros

Carte d identité du fonds Albatros Carte d intité du fonds Albatros Forme juridique FCP capitalisation Catégorie valeurs européennes à dominante française Éligible au PEA oui Objectif performance réaliser à moyen terme une appréciation

Plus en détail

Crise des marchés : 5 choses que les investisseurs semblent ignorer

Crise des marchés : 5 choses que les investisseurs semblent ignorer janvier 8 - N Patrick ARTUS patrick.artus@natixis.com Crise des marchés : choses que les investisseurs semblent ignorer La chute des marchés (crédit, actions) au début de 8 est justifiée dans certains

Plus en détail

Comment investir dans une conjoncture volatile?

Comment investir dans une conjoncture volatile? Erwan MARREC, Responsable de la Gestion Quantitative et de l'ingénierie Financière, Federal Finance Gestion Federal Finance 4 lignes métier Gestion Collective Gestion Institutionnelle Gestion Privée Épargne

Plus en détail

LES INDICES BOURSIERS

LES INDICES BOURSIERS TRADAFRIQUE LES INDICES BOURSIERS [Type the document subtitle] Di [Pick the date] Qu est ce que les indices boursiers Les indices permettent de mesurer l évolution des marchés boursiers ce sont à la fois

Plus en détail

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles LE CERCLE INVESCO 006 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management Section 01 Section 0 Section 03 Les principaux indicateurs

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde».

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». «Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». Un contexte toujours difficile Conséquences pour les placements Conséquences pour la gestion des CARPA Reste-t-il des opportunités?

Plus en détail

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières La gamme de fonds «Finance Comportementale» de JPMorgan Asset Management : Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières Document réservé aux professionnels

Plus en détail

Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche.

Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche. Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche. Paris, le 13 mars 2012 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de la Banque Palatine - banque

Plus en détail

Présentation du Plan de Marché Trival. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation

Présentation du Plan de Marché Trival. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation Présentation du Plan de Marché Trival Associés en Finance : Trival et ses utilisations Une base de données financières reposant sur les prévisions menées par notre équipe indépendante d analystes financiers

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE)

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) JUIN 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) PLACEMENT ATHENA FINANCE JUIN 2015 Nos convictions Nos convictions

Plus en détail

Sommaire. Conatus Finance. Conatus Finance

Sommaire. Conatus Finance. Conatus Finance L inefficience des indices capi-pondérés, la voie royale pour le «smart bêta»? La gestion par le risque : ni passif, ni toujours «smart» mais une génération quantitative et pérenne d alpha Le multifactoriel

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

Rapport annuel. Groupe Société Générale BANQUE DE DÉTAIL GESTION D ACTIFS BANQUE DE FINANCEMENT ET D INVESTISSEMENT

Rapport annuel. Groupe Société Générale BANQUE DE DÉTAIL GESTION D ACTIFS BANQUE DE FINANCEMENT ET D INVESTISSEMENT Rapport annuel 2001 Groupe Société Générale BANQUE DE DÉTAIL GESTION D ACTIFS BANQUE DE FINANCEMENT ET D INVESTISSEMENT Sommaire Le développement du Groupe en action 01 Profil 02 Entretien avec Daniel

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Lettre trimestrielle n 37 : T2 2015 Points saillants : Baisse de 2,1% de la part C sur le trimestre à 220,77. Encours de 2 274

Plus en détail

Indicateur mondial de la multi gestion

Indicateur mondial de la multi gestion Indicateur mondial de la multi gestion (8ème vague - Juin 4) Contacts TNS Sofres : Frédéric CHASSAGNE / Dawn WALKER : 1 92 45 37 / 46 4 Contrat 15EE5 Département Communication & Finance SOMMAIRE Méthodologie...

Plus en détail

Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015

Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015 PERSPECTIVES 2015 Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015 Diego Franzin, Directeur de la Gestion Actions Européennes Janvier 2015 Actions européennes : perspectives Diego Franzin Directeur de la Gestion

Plus en détail

B) La problématique à court et moyen terme

B) La problématique à court et moyen terme Atelier 1B «La globalisation des marchés financiers, tendances et enjeux pour le Canada» Sujet : La marginalisation du Canada sur les scènes économique et financière mondiales. Ses conséquences probables

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque,

Le CAC vu de Nouillorque, Le CAC vu de Nouillorque, (Sem 15, 13 avril 12) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ La crise redémarre en Europe Création des OAT futures, le 16 avril Profitez

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation 1 2 3 4 5 6 Résultats Avancement de l'intégration Banque de Financement et d investissement Banque Privée et Gestion d'actifs Banque de Détail La révolution Internet 1 Une nouvelle

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com Conférence téléphonique mercredi 6 octobre 2010 11 heures 223, rue Saint honoré 75001 PARIS Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com THEMES DE LA CONFERENCE TELEPHONIQUE 1 ère

Plus en détail

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital.

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. Certificats TURBO Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les Certificats Turbo Le Certificat Turbo est

Plus en détail

Partie 1 Comprendre les marchés financiers : Y a-t-il une logique derrière les mouvements en apparence aléatoires des cours boursiers?

Partie 1 Comprendre les marchés financiers : Y a-t-il une logique derrière les mouvements en apparence aléatoires des cours boursiers? Sommaire Introduction... 1 Partie 1 Comprendre les marchés financiers : Y a-t-il une logique derrière les mouvements en apparence aléatoires des cours boursiers? Chapitre 1 L analyse fondamentale est incontournable...

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Crise économique et financière: 2008 = 1929? Mathias Dewatripont CEPULB, 4 novembre 2008

Crise économique et financière: 2008 = 1929? Mathias Dewatripont CEPULB, 4 novembre 2008 Crise économique et financière: 2008 = 1929? Mathias Dewatripont CEPULB, 4 novembre 2008 1 Plan 1. Qu est ce qu une banque? 2. Pourquoi les banques sont-elles fragiles? 3. Comment remédier aux chocs bancaires?

Plus en détail

Réunion Actionnaires. Nantes 14 septembre 2009. Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris

Réunion Actionnaires. Nantes 14 septembre 2009. Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris Réunion Actionnaires Nantes 14 septembre 2009 1 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Chapitre 3 : l évaluation des actions

Chapitre 3 : l évaluation des actions Chapitre 3 : l évaluation des actions 11.10.2013 Plan du cours Modèle d actualisation des dividendes rendement, gain en capital et rentabilité modèle d actualisation des dividendes Application du modèle

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1 RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) Page 1 Avertissement L'accès à certains de ces produits et/ou services peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou dans certains

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

LA NOUVELLE CLASSIFIC ATION MONETAIRE 16 JUIN 2011

LA NOUVELLE CLASSIFIC ATION MONETAIRE 16 JUIN 2011 LA NOUVELLE CLASSIFIC ATION MONETAIRE 16 JUIN 2011 Rappel : Le 19 mai 2010, le CESR, Comité européen des régulateurs de marchés (maintenant renommé ESMA, European Securities and Markets Authority), suite

Plus en détail

Global Ecologic Performance

Global Ecologic Performance Invest Managers «Faites de vos convictions, un choix d investissement» Présente la NOTICE SIMPLIFIEE de son nouveau FCP : Global Ecologic Performance Conforme aux normes européennes. 1 PARTIE A STATUTAIRE

Plus en détail

Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés

Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés INVESTIR Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés Nous traversons présentement une période de grande volatilité, c est-à-dire une période où les cours des marchés boursiers varient

Plus en détail

FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009

FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009 Moneta Asset Management Société de Gestion de Portefeuille agréée par l AMF n GP 03 010 17, rue de la Paix, 75002 Paris FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009 Points saillants du trimestre

Plus en détail

La stagnation japonaise

La stagnation japonaise La stagnation japonaise La chute des prix n en est que le symptôme 28 février 2011 Compte tenu des dernières augmentations des prix des matières premières, les investisseurs peuvent se poser des questions

Plus en détail

FINANCER SA RETRAITE, C EST ENCORE POSSIBLE! QUELLES SOLUTIONS ADOPTER?

FINANCER SA RETRAITE, C EST ENCORE POSSIBLE! QUELLES SOLUTIONS ADOPTER? Deuxième édition de #1 FINANCER SA RETRAITE, C EST ENCORE POSSIBLE! QUELLES SOLUTIONS ADOPTER? Deuxième édition de #2 PLAN DE L INTERVENTION 1. Les grandes principes d une retraité préparée 2. Point sur

Plus en détail

INFORM GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE)

INFORM GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE) 2 2004 INFORM INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE) Dans la gestion de portefeuilles en actions, Swissca mise

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14 Edition du 07 décembre 2015 Actualités du 31 novembre au 04 décembre 2015 Marchés Actions 04/12/15 CAC 40 4691-4,9% -5,2% 9,8% Eurostoxx 50* 3310-5,1% -3,8% 5,2% S&P 500 2050-1,9% -2,5% -0,50% Marchés

Plus en détail

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille I. Concept d'efficience des marchés et stratégies de gestion - Efficience opérationnelle des marchés

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 49 : T3 2015 Points saillants : Baisse de 0,9% de la part C sur le trimestre à 769,70. Encours

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2015

Perspective des marchés financiers en 2015 Perspective des marchés financiers en 2015 20/01/2015 14 ème édition 1 2 BIENVENUE! 3 Nouveautés Fortuneo Le PEA-PME 4 Nouveautés Fortuneo Les Portefeuilles Types 3 profils à suivre : prudent, équilibré

Plus en détail

INFORMATION : Cette analyse réalisée par thescreener est un spécimen (analyse de Danone en date du 8 novembre 2012) et est fournie à titre d exemple.

INFORMATION : Cette analyse réalisée par thescreener est un spécimen (analyse de Danone en date du 8 novembre 2012) et est fournie à titre d exemple. INFORMATION : Cette analyse réalisée par thescreener est un spécimen (analyse de Danone en date du 8 novembre 2012) et est fournie à titre d exemple. Pour consulter la dernière analyse de la valeur de

Plus en détail

Asia Pacific Performance

Asia Pacific Performance Informations clés pour l investisseur 30 octobre 2013 Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il

Plus en détail

La puissance des dividendes

La puissance des dividendes La puissance Investir dans des sociétés mondiales qui versent Les dividendes : solides, constants et prévisibles Rien n est garanti, n est-ce pas? revenu Les modes dans le domaine des placements passent

Plus en détail

Associations Mutuelles Groupes de protection sociale Particuliers prudence, solidarité

Associations Mutuelles Groupes de protection sociale Particuliers prudence, solidarité Associations Mutuelles Groupes de protection sociale Particuliers Après les dérèglements boursiers de 2008, pour vos placements... FCP Insertion Emplois Sérénité Choisissez la prudence, sans oublier la

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 Table des matières Sommaire....................................................5 Introduction.................................................

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder?

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder? ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE Y-a-t-il moins de sociétés à céder? La mise en place du financement est-elle toujours stricte? Les repreneurs sont-ils plus motivés?

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

«Patrimoine» TUne encyclopédie pratique. TVotre patrimoine en 10 thèmes. L encyclopédie financière à télécharger - 1 -

«Patrimoine» TUne encyclopédie pratique. TVotre patrimoine en 10 thèmes. L encyclopédie financière à télécharger - 1 - «Patrimoine» - 1 - L encyclopédie financière à télécharger TUne encyclopédie pratique L encyclopédie financière à télécharger est un guide pratique destiné à vous accompagner dans la constitution de votre

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque

Le CAC vu de Nouillorque Le CAC vu de Nouillorque (Sem 18, 5 mai 13) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ Bilan d un an de Hollandisme : la France devant un choix de société identique à

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement

Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement Paris, le 7 mars 2013 Monsieur, Vous êtes porteurs du FCP Equi-Actions Rendement (A-FR0010612234) (B-FR0010614628) et nous vous remercions de la confiance

Plus en détail

votre mandat de gestion

votre mandat de gestion votre mandat de gestion Confiez votre portefeuille à un professionnel! www.fortuneo.be Fortuneo Portfolio Management : Gestion sous mandat FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT Les avantages de la Gestion sous

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE Dr. Jean Benetti, Dr. Andreas Reichlin 13 FEVRIER 2002 La gestion du risque au niveau stratégique dans les caisses de pension Introduction Plusieurs

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

ir value.com Le Fundamental Value Indicator

ir value.com Le Fundamental Value Indicator éducatif Le Fundamental Value Indicator Le Fundamental Value Indicator (voir image en page 6) brosse en un tableau la valeur d une entreprise et de son équipe dirigeante. Il illustre en une seule image

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité du 1 er semestre 2010/11 3. Résultats semestriels 2010/11 4. Les ressources humaines, un enjeu

Plus en détail

Comment investir dans l ISR?

Comment investir dans l ISR? Comment investir dans l ISR? Pierre DINON Responsable du pôle ISR Allianz Global Investors France Sommaire 1. Description du marché de l Investissement Socialement Responsable (ISR) 2. Qu entend-on par

Plus en détail

Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Sommaire I Qu est-ce qu un tableau de bord? II Notions d indicateurs III Comment se construit-il? Qu est-ce

Plus en détail

Pourquoi et comment investir dans les unités de compte?

Pourquoi et comment investir dans les unités de compte? Pourquoi et comment investir dans les unités de compte? Direction de l Epargne Patrimoniale - Offre Financière Avril 2013 Préambule Quelques règles simples à retenir pour investir dans les unités de compte

Plus en détail

SEMINAIRES DE DIRECTION

SEMINAIRES DE DIRECTION SEMINAIRES DE DIRECTION Conçus spécialement pour les membres de la direction, ces séminaires sont concis et pratiques. Ils peuvent prendre la forme de présentations avec études de cas à l appui, ou de

Plus en détail

Bloomfield Investment Corporation

Bloomfield Investment Corporation Bloomfield Investment Corporation Le Département d Analyses Economiques et Boursières Président Directeur Général 1 Pourquoi un département dédié aux analyses économiques et boursières? Le Département

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque,

Le CAC vu de Nouillorque, Le CAC vu de Nouillorque, (Sem 34, 24 aout 12) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ La FED sème le doute Fin de l apesanteur euphorique Le pétrole mène la danse

Plus en détail

Efigest Valeurs FR0010507434. Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007

Efigest Valeurs FR0010507434. Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007 Efigest Valeurs FR0010507434 Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007 Sommaire Contexte Général du Marché des Actions Gestion d Efigest Valeurs Répartitions du Portefeuille Répartitions du Portefeuille

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

Tocqueville Finance : Dénicheur de pépites depuis 20 ans

Tocqueville Finance : Dénicheur de pépites depuis 20 ans Tocqueville PME Sommaire Tocqueville Finance : un ADN petites et moyennes capitalisations Définition du fonds Tocqueville PME Fiche signalétique du fonds Positionnement dans la gamme Des gérants déceleurs

Plus en détail

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40»

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Communiqué de presse 24 juin 2014 PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Les entreprises du CAC 40 ont souffert en 2013 de l euro fort Paris, le 24 juin 2014 Ricol Lasteyrie Corporate Finance

Plus en détail

Surfer sur la bulle : théorie et pratique. Par Prof. François Longin ESSEC Business School

Surfer sur la bulle : théorie et pratique. Par Prof. François Longin ESSEC Business School Surfer sur la bulle : théorie et pratique Par Prof. François Longin ESSEC Business School Présentation Salon Actionaria - Novembre 2015 Surfer sur la bulle Qu est qu une bulle? Que sait-on des bulles spéculatives?

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE er juillet N 78 L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie L exemple présent du Royaume-Uni montre à nouveau le rôle

Plus en détail

INFOPACK WWW.HOMUNITY.FR SAS HOMUNITY 11, RUE FRANCOIS PONSARD 75116 PARIS RCS PARIS 804388627

INFOPACK WWW.HOMUNITY.FR SAS HOMUNITY 11, RUE FRANCOIS PONSARD 75116 PARIS RCS PARIS 804388627 INFOPACK WWW.HOMUNITY.FR SAS HOMUNITY 11, RUE FRANCOIS PONSARD 75116 PARIS RCS PARIS 804388627 Bienvenue Si vous avez téléchargé ce document, c est que notre concept a attiré votre attention et nous vous

Plus en détail

La gestion actions. Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active actions américaines BCV Asset Management 06.11.2015

La gestion actions. Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active actions américaines BCV Asset Management 06.11.2015 Master en Droit et Economie / Automne 2014 / Prof. F. Alessandrini La gestion actions Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active actions américaines BCV Asset Management 06.11.2015 Sommaire 1.

Plus en détail

Réunion d'analystes Comptes du 1er semestre 2002. Paris, le 12 septembre 2002

Réunion d'analystes Comptes du 1er semestre 2002. Paris, le 12 septembre 2002 Réunion d'analystes Comptes du 1er semestre 2002 Paris, le 12 septembre 2002 Sommaire I - Résultats du 1 er semestre 2002 Faits marquants S1 2002 Résultats des filiales Résultats consolidés II - Évolution

Plus en détail

Les indices customisés

Les indices customisés Les indices customisés d IEM Finance Indices boursiers, l expertise spécialisée d IEM Finance 2 Les indices boursiers sont au cœur de l innovation financière car ils sont une synthèse d informations multiples.

Plus en détail

MIDCAP PARTNERS LOUIS CAPITAL MARKETS

MIDCAP PARTNERS LOUIS CAPITAL MARKETS Avertissement Ce document a été préparé par Midcap Partners à l usage exclusif de la société Figeac-Aero. Il est strictement confidentiel et ne peut être diffusé à un tiers sans l accord préalable de Midcap

Plus en détail

Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre

Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre François Facchini Professeur Agrégé des Universités, UP11 et économiste associé au Centre d Economie de la Sorbonne (UP1) Université d Automne de l

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 50 : T4 2015 Points saillants : Hausse de 10, de la part C sur le trimestre et de 28,5% sur l

Plus en détail

Bénéficier du potentiel des sociétés «sous-valorisées» Amundi Funds Equity Euroland Value

Bénéficier du potentiel des sociétés «sous-valorisées» Amundi Funds Equity Euroland Value Bénéficier du potentiel des sociétés «sous-valorisées» Amundi Funds Equity Euroland Value Attention : faisant suite à la fusion de la SICAV SGAM Fund par la SICAV Amundi Funds, le 24 juin 2011, le compartiment

Plus en détail

ZETA BIOTECH INSCRIPTION SUR LE MARCHE LIBRE D EURONEXT PARIS. : Augmentation de capital par émission de 206.065 actions nouvelles

ZETA BIOTECH INSCRIPTION SUR LE MARCHE LIBRE D EURONEXT PARIS. : Augmentation de capital par émission de 206.065 actions nouvelles ZETA BIOTECH INSCRIPTION SUR LE MARCHE LIBRE D EURONEXT PARIS Capital social avant opération : Ouverture du Placement : Clôture du Placement : 1 ère cotation : Prix de souscription : 4,85 par action Valorisation

Plus en détail

Core Holdings. Plus. que d acheter des titres : nous. investissons dans des entreprises

Core Holdings. Plus. que d acheter des titres : nous. investissons dans des entreprises Core Holdings nous Plus que d acheter des titres : investissons dans des Depuis plus de 170 ans, en tant que Banquiers Privés et famille d entrepreneurs, nous contribuons à protéger et à développer votre

Plus en détail

Interview exclusive de Cédric Froment. Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100%

Interview exclusive de Cédric Froment. Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100% Interview exclusive de Cédric Froment Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100% Interview Cédric Froment - Tradez les news - www.e-devenirtrader.com Page 1 Tradez la surprise - Cédric

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

Strasbourg 8 décembre 2014. A la rencontre de nos actionnaires

Strasbourg 8 décembre 2014. A la rencontre de nos actionnaires Strasbourg 8 décembre 2014 A la rencontre de nos actionnaires Air France-KLM : quatre secteurs d activité Chiffre d affaires 2013 Transport de passagers 21,1 mds 82% Transport de cargo Maintenance aéronautique

Plus en détail

Cadrer la stratégie boursière

Cadrer la stratégie boursière Chapitre 1 Cadrer la stratégie boursière Chercher la valeur dans tout investissement Qu est-ce que la stratégie boursière? Elle consiste à «chercher la valeur», nom technique utilisé par les analystes

Plus en détail