Trame, est une association qui a pour mission d anticiper et d accompagner les mutations de l agriculture

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Trame, est une association qui a pour mission d anticiper et d accompagner les mutations de l agriculture"

Transcription

1 Développement de métiers environnementaux Trame, est une association qui a pour mission d anticiper et d accompagner les mutations de l agriculture Veille technologique et réglementaire sur les matériels agricoles Les conditions de vie, l emploi et les relations humaines dans l exploitation La stratégie d entreprise Un ancrage territorial Les réseaux de Trame : FNGEDA / ANCEMA / FNASAVPA / BCMA Pour en savoir plus, visitez notre site

2 Une histoire qui donne envie de relever des défis! Il était une fois un village Autrichien nommé Güssing...

3 Une histoire qui donne envie de relever des défis! Güssing fin 80 > Région la plus pauvre du Pays Fonds Européens Güssing fin 90 > Centre Européen pour les Énergies Renouvelables 20 Md de Chiffre d affaire énergétique > Peu d infrastructures > Économie peu développée > Seul territoire autonome à 100 % en énergie > Référence internationale 400 écotouristes par semaine 36 Md de facture énergétique Exode rural 1000 Emplois hautement qualifiés créés Années 80 Révolution verte Années 90

4 Solaire Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible Une histoire qui donne envie de relever des défis! Chaleur Photovoltaïque Solaire therm Bois Combustion biomasse Gazéification thermique Turbine à vapeur Moteur à gaz Pile combustible Électricité Ensilage Biogaz Méthanisation Fischer-Trosch Gaz Colza Estérification Carburant

5 La biomasse et ses valorisations! Amendements organiques Composts, digestats Biomasse «la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l agriculture, de la sylviculture et des industries connexes ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et ménagers» Bioénergie Biocarburants, biocombustibles, électricité (bioéthanol, biodiesel, huiles végétales, bois, pailles, déchets) Biomatériaux / agro matériaux Construction, sacs plastiques, emballages, isolation, renfort de portières automobiles, planches de surf, matériaux composites... Biomolécules / agrochimie Tensioactifs, bio lubrifiants, agro-solvants pour les produits d'entretien et de nettoyage, huiles pour moteurs, encres d'imprimerie, produits cosmétiques et de nettoyage...

6 Qu est ce qu on gagne à valoriser la biomasse, à utiliser des biomatériaux? du CO2 évité du CO2 séquestré des matériaux et molécules renouvelables des énergies renouvelables de l aménagement du territoire de la valeur ajoutée de l emploi et des recettes publiques peu délocalisables de la santé des risques et des conflits évités des solutions applicables partout dans le monde des potentiels de R & D, de technologie et d organisation exportables

7 La biomasse et ses valorisations! Amendements organiques Composts, digestats Biomasse «la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l agriculture, de la sylviculture et des industries connexes ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et ménagers» Bioénergie Biocarburants, biocombustibles, électricité (bioéthanol, biodiesel, huiles végétales, bois, pailles, déchets) Biomatériaux / agro matériaux Construction, sacs plastiques, emballages, isolation, renfort de portières automobiles, planches de surf, matériaux composites... Biomolécules / agrochimie Tensioactifs, bio lubrifiants, agro-solvants pour les produits d'entretien et de nettoyage, huiles pour moteurs, encres d'imprimerie, produits cosmétiques et de nettoyage...

8 Amendements organiques Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible Compostage > du CO2 évité (réduction de la fabrication ou extraction et importation d engrais) > du CO2 séquestré (production d humus) > de la valeur ajoutée (service à la collectivité et économie d engrais) Méthanisation > du CO2 évité (réduction de la fabrication ou extraction et importation d engrais et réduction de la fabrication d énergie à partir de ressource fossile) > de la valeur ajoutée (service à la collectivité et économie d engrais)

9 La biomasse et ses valorisations! Amendements organiques Composts, digestats Biomasse «la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l agriculture, de la sylviculture et des industries connexes ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et ménagers» Bioénergie Biocarburants, biocombustibles, électricité (bioéthanol, biodiesel, huiles végétales, bois, pailles, déchets) Biomatériaux / agro matériaux Construction, sacs plastiques, emballages, isolation, renfort de portières automobiles, planches de surf, matériaux composites... Biomolécules / agrochimie Tensioactifs, bio lubrifiants, agro-solvants pour les produits d'entretien et de nettoyage, huiles pour moteurs, encres d'imprimerie, produits cosmétiques et de nettoyage...

10 Bioénergie Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible Solide Sec Ligneux bois broyage séchage granulation cultures dédiées sous-produits agricoles bois déchets des indus. du bois déchets verts déchiquetage stockage distribution distribution Combustion Chaleur > Marché des particuliers Bois bûche > Flambée plaisir cogénération Combustion Électricité > Marché collectivité + entreprises fioul 16 Canton Bois énergie > du CO2 évité > du CO2 séquestré > des énergies renouvelables > de l aménagement du territoire > de la valeur ajoutée > des risques et des conflits évités > des solutions applicables partout dans le monde 46 Suisse 52 Canton 59 Hors Suisse 25 Suisse

11 La biomasse et ses valorisations! Amendements organiques Composts, digestats Biomasse «la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l agriculture, de la sylviculture et des industries connexes ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et ménagers» Bioénergie Biocarburants, biocombustibles, électricité (bioéthanol, biodiesel, huiles végétales, bois, pailles, déchets) Biomatériaux / agro matériaux Construction, sacs plastiques, emballages, isolation, renfort de portières automobiles, planches de surf, matériaux composites... Biomolécules / agrochimie Tensioactifs, bio lubrifiants, agro-solvants pour les produits d'entretien et de nettoyage, huiles pour moteurs, encres d'imprimerie, produits cosmétiques et de nettoyage...

12 Biomolécules / agrochimie Liants bitumineux végétaux > du CO2 évité > Gain ergonomique > De la santé au travail Fluxants traditionnels > Formation d un épais brouillard et de vapeurs nocives > Point d éclair 110 C / risque d explosion Fluxants végétaux > Pas de brouillard et pas de vapeurs nocives > Point d éclair 180 C.. Température jamais atteinte sur un chantier Source : Mystères de l Or vert

13 La biomasse et ses valorisations! Amendements organiques Composts, digestats Biomasse «la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l agriculture, de la sylviculture et des industries connexes ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et ménagers» Bioénergie Biocarburants, biocombustibles, électricité (bioéthanol, biodiesel, huiles végétales, bois, pailles, déchets) Biomatériaux / agro matériaux Construction, sacs plastiques, emballages, isolation, renfort de portières automobiles, planches de surf, matériaux composites... Biomolécules / agrochimie Tensioactifs, bio lubrifiants, agro-solvants pour les produits d'entretien et de nettoyage, huiles pour moteurs, encres d'imprimerie, produits cosmétiques et de nettoyage...

14 Biomatériaux Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible Qu est ce qu on gagne à utiliser des biomatériaux? Source : Mystères de l Or vert

15 Qu est ce qu on gagne à utiliser des biomatériaux? Source : Étude stratégique pour le développement d une filièred agromatériaux dans le nord de la Seine et Marne BLEZAT Consulting pour le compte de l ARENE

16 > du CO2 séquestré Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible Qu est ce qu on gagne à utiliser des biomatériaux? 1,47 0,49 0,52 Bilan carbone de différents matériaux présentant un résistance thermique similaire Le béton de chanvre séquestre 0,3 kg éq. CO 2 par m2 et par an Source 0,35: Interchanvre Source : Interchanvre

17 > du CO2 évité Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible Qu est ce qu on gagne à utiliser des biomatériaux? à performance équivalente l'utilisation du béton de chanvre permet de réduire significativement les énergies grises liées à la construction Source : Interchanvre

18 > du CO2 évité Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible Qu est ce qu on gagne à utiliser des biomatériaux? > à performance équivalente on constate que les utilisateurs vivent avec une température inférieure de l ordre de 2 C pour un même confort. > La consommation constatée est de 30% inférieure à la consommation théorique. Comment cet avantage environnemental peut-il être rémunéré et rendre la filière biomatériaux compétitive? Source : Interchanvre

19 La filière biomatériaux peut répondre aux attentes suivantes : L écoprêt à taux zéro > Réduire la dépense énergétique globale. Certificat d économie d énergie > Réduire les émissions de gaz à effet de serre. Crédit carbone

20 L exemple du Chanvre: La valorisation Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible Source : Étude stratégique pour le développement d une filièred agromatériaux dans le nord de la Seine et Marne BLEZAT Consulting pour le compte de l ARENE

21 L exemple du Chanvre : recette /ha Exemple en Champagne Source : Le chanvre industriel, production et utilisation Édition France Agricole

22 L exemple du Chanvre : charges opérationnelle /ha Exemple en Champagne Source : Le chanvre industriel, production et utilisation Édition France Agricole

23 Les maisons en paille Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible La paille s'avère être un très bon isolant, permettant d'obtenir un coefficient R th équivalent à 20cm de laine de verre. Réservée actuellement à l'auto construction, car aucun DTU ne régit la construction en paille, c'est actuellement plus de 800 habitations qui ont été réalisées avec ce matériau en France. Source :

24 Les panneaux de paille compressée Source : stramit

25 Comment organiser une filière? Version n 1 Agriculteurs Coopérative Industriel Coopérative Transporteur Points de vente spécialisés Artisans Particuliers Production Transformation Distribution Vente Stockage Stockage Utilisation Version n 2 Agriculteurs Agriculteurs Agriculteurs Agriculteurs Artisans Particuliers Production Transformation Distribution Vente Stockage Stockage Utilisation

26 Agrofibres Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible AGROFIBRE SAS est une société spécialisée dans la première transformation de Chanvre industriel. AGROFIBRE SAS, au capital de 6,2 millions, est une entreprise du GROUPE EURALIS, premier groupe coopératif agricole et agroalimentaire du Sud-Ouest de la France. EURALIS (www.euralis.fr), agriculteurs-adhérents et 4338 salariés, a réalisé un chiffre d affaires supérieur à 1 milliard d en

27 Agrofibres Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible

28 Chanvre Mellois Les agriculteurs pourvoyeurs de matériaux à faible CHANVRE EN VENTE DIRECTE 9 agriculteurs cultivent du chanvre pour l'isolation de l'habitat et le commercialisent en VENTE DIRECTE Formation à l utilisation Réunion publique Formation à l utilisation Formation à l utilisation Formation à l utilisation 3.5 ha 30 ha 60 ha Création de la Sarl Chanvre Mellois Réalisation d un prototype de défribage Location d un silo de coopérative Création de la gamme (3 chènevottes + laine) Partenariats avec les artisans de la région

29 Comment organiser une filière? Version hybride Coopérative Industriel Transformation Architectes Agriculteurs Production Collectivités ECOCENTRE Construction école SARL Agriculteurs + Artisans Distribution Agriculteurs Particuliers + Artisans Collectivités Vente Produits - Chènevotte - Laine Services - Formation Utilisation - Réalisation de chantiers

30 Amendements organiques Composts, digestats Biomasse «la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l agriculture, de la sylviculture et des industries connexes ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et ménagers» Bioénergie Biocarburants, biocombustibles, électricité (bioéthanol, biodiesel, huiles végétales, bois, pailles, déchets) Biomatériaux / agro matériaux Construction, sacs plastiques, emballages, isolation, renfort de portières automobiles, planches de surf, matériaux composites... Biomolécules / agrochimie Tensioactifs, bio lubrifiants, agro-solvants pour les produits d'entretien et de nettoyage, huiles pour moteurs, encres d'imprimerie, produits cosmétiques et de nettoyage...

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE Agence locale de l energie et du climat 6 r u e H a r o u n T a z i e f f 78114 Magny les Hameaux Tél. 01 34 52 26 34 pedagogie@energie-sqy.com www.energie-sqy.com EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE.

HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE. HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE. I. PRECISION SUR L UTILISATION : - Dans toutes les documents on sous-entend par hydrogène, la molécule dihydrogène H 2.On conservera le terme hydrogène

Plus en détail

La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine

La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine Gilles Billen 1* 1 UMR Sisyphe/Metis, UPMC/CNRS, Paris * gilles.billen@upmc.fr 1 Introduction La raréfaction et le renchérissement des

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

Atelier de formation MDP

Atelier de formation MDP Atelier de formation MDP Session 5: Quantification des Réductions d Emission Dakar 17-20 Juin 2009 Contenu Quiz et introduction 10 min Méthodologies clées 10 min Etude de cas 20 min Travail de groupe 30

Plus en détail

Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var

Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var 1 Le dioxyde de carbone, gaz incolore, inerte et non toxique, est le principal gaz à effet de serre naturel avec la

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

LES MURS D'UNE MAISON

LES MURS D'UNE MAISON LES MURS D'UNE MAISON 2. Quel est la fonction de service assurée par les MURS d'une maison? Résister aux... Bloc Béton Manufacturé Béton cellulaire Coffrage en béton Métal Brique creuse en terre cuite

Plus en détail

LES FILIERES DE PRODUCTION BIOENERGETIQUE

LES FILIERES DE PRODUCTION BIOENERGETIQUE MINISTERE DE L AGRICULTURE DIRECTION DE LA PLANIFICATION ET DU DEVELOPPEMENT DU PARTENARIAT SERVICE DE PROMOTION DE L AGROBUSINESS ET DU MARKETING CONCEPT NOTE JATROPHA CURCAS LES FILIERES DE PRODUCTION

Plus en détail

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Titre et référence de l opération 4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Type d opération 4.1 Investissements dans les exploitations agricoles

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises L observatoire des entreprises Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises Novembre 2015 Ellisphere propose à tous les acteurs économiques,

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D'INTERVENTION FEADER 121-9 bis Aide aux économies d'énergie Plan de performance énergétique (PPE)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D'INTERVENTION FEADER 121-9 bis Aide aux économies d'énergie Plan de performance énergétique (PPE) Page 1 Mesure 121- Modernisation des exploitations agricoles Axe 1- Amélioration de la compétitivité des secteurs agricoles et forestiers Service instructeur Direction de l Alimentation, de l Agriculture

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS

11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS 11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS LA FILIÈRE EN RÉVOLUTION - VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE - INNOVER DURABLEMENT DANS LA FILIÈRE BOIS GRÂCE À L ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ Vendredi 18 mars 2016 1 QUEL EST

Plus en détail

Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables

Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables Projet No 27/2009-1 5 février 2009 Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables Texte du projet Projet de règlement grand-ducal instituant un régime d aides pour des

Plus en détail

Quel distributeur de gaz demain?

Quel distributeur de gaz demain? Quel distributeur de gaz demain? Les missions du distributeur GrDF Les missions du distributeur GrDF La gestion des relations clients / fournisseurs : Distribution de gaz, relevé des consommations, facturation,

Plus en détail

BILAN EMISSIONS GES GSK Saint Amand Dossier réglementaire

BILAN EMISSIONS GES GSK Saint Amand Dossier réglementaire BILAN EMISSIONS GES GSK Saint Amand Dossier réglementaire Gérard DE JONCKHEERE 1 rue Alfred de Musset 59242 TEMPLEUVE Tél : 07 60 54 97 23 gdejonckheere@synervie.fr Sommaire page 1. Description de la personne

Plus en détail

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments Rien ne se perd... Tout se transforme... Le respect de l'environnement

Plus en détail

La maîtrise de l énergie en culture sous serre. Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl)

La maîtrise de l énergie en culture sous serre. Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl) La maîtrise de l énergie en culture sous serre Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl) Etat des lieux 1265 ha de serres chauffées Production de tomate et concombre (10/12 mois) 594 ha Exclus : production

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

LES ATOUTS DU BOIS ENERGIE

LES ATOUTS DU BOIS ENERGIE LES ATOUTS DU BOIS ENERGIE UNE ENERGIE RENOUVELABLE Le bois est considéré comme une énergie renouvelable dans la mesure où la forêt est gérée de façon durable, c'est-à-dire, avec la garantie de pouvoir

Plus en détail

LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS

LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS I. Présentation de la Fédération Marocaine de Plasturgie «F.M.P.». SOMMAIRE II. Analyse de la filière plasturgie au Maroc. III. Vision stratégique

Plus en détail

Le CPE des Lycées d'alsace

Le CPE des Lycées d'alsace Le CPE des Lycées d'alsace Présentation du Projet Arnaud Dupuy Chef de projet www.cofely-gdfsuez.fr COFELY, une entreprise du Groupe GDF SUEZ Groupe GDF SUEZ 197 000 personnes Branche GDF SUEZ Énergie

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

Le chauffage au mazout moderne

Le chauffage au mazout moderne Le chauffage au mazout moderne 1 2 Avant d assainir son chauffage au mazout, les questions suivantes se posent au propriétaire: Dois-je procéder à l isolation du bâtiment? Dois-je changer de source d énergie?

Plus en détail

OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux

OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux INDICATEURS EAU Indicateurs d'activité Volume total d'eau prélevée Volume total des rejets Consommation d'eau totale DBO 5 (Demande Biochimique en Oxygène)

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec - Des Plaines B, 1220, Place George V Ouest, Québec

Plus en détail

La résistance thermique

La résistance thermique La résistance thermique À l inverse des métaux, les isolants ne conduisent pas la chaleur mais lui opposent, au contraire, une résistance. Plus cette résistance est forte, plus l'isolation thermique est

Plus en détail

La gestion des déchets du bâtiment sur les chantiers

La gestion des déchets du bâtiment sur les chantiers La gestion des déchets du bâtiment sur les chantiers La définition du déchet Un déchet est défini comme toute substance ou tout objet, ou plus généralement tout bien meuble, dont le détenteur se défait

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre - 5sur5 Décembre 2012 108, avenue Danton 94120 Fontenay sous bois Tél. : 09 54 31 51 54 Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE...

Plus en détail

avoir L'utile pour trouver

avoir L'utile pour trouver PRODUCtioN D'eau CHAUFFAGE AUX ENerGieS CONCEPTS DE CHauFFAGE CHAUDE SANITAIRE RENOUVELABLES electrique avoir L'utile pour trouver L'AGRéABLE >> pompes À chaleur gamme utile rotographics.fotolia Pompe

Plus en détail

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE OBSERVATOIRE janvier 2012 Suivi des Consommations d Energie, des émissions de GAZ À EFFET DE SERRE et de la production

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Non disponible (+/- 1900) Année de construction :

Plus en détail

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83 Présentation du projet d «Implantation d une scierie modèle couplée à une centrale de cogénération et unité de production de granulés» Provence-Alpes-Côte d Azur Alpes-Maritimes Commune du Broc (06510)

Plus en détail

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 Diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la région Centre de 40 % Depuis la fin du XVIII e siècle, notre modèle de civilisation est fondé sur une exploitation intensive

Plus en détail

Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables. Tristan Cotté Fondateur. Ecole des Mines le 23 septembre 2014

Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables. Tristan Cotté Fondateur. Ecole des Mines le 23 septembre 2014 Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables Tristan Cotté Fondateur Ecole des Mines le 23 septembre 2014 1 Actionnaires et références HELIOPROD METHANISATION 51% par les actionnaires

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES pour la rentabilité énergétique de votre site Notre exigence à votre service À l heure où les énergies et ressources deviennent de plus en plus rares et onéreuses, bien les

Plus en détail

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 SCANNAVINI CHRISTIAN BATI 2 1 SOMMAIRE : Présentation de l entreprise 3 QQOQCPC 4 Problème et Solutions 5 Liste des

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l année 2011. Fédération ADMR de la Manche. Saint Lô (50)

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l année 2011. Fédération ADMR de la Manche. Saint Lô (50) Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l année 2011 Fédération ADMR de la Manche En application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre. Format de restitution

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : rappels sur la démographie Démographie : étude des populations et de leurs dynamiques (à partir de caractéristiques

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

Traitement du lisier et des digestats - Tour d horizon et retour d expérience des procédés actuels -

Traitement du lisier et des digestats - Tour d horizon et retour d expérience des procédés actuels - Journées Technique Agricole, 20 juin 2013, Agroscope ART Tänikon Traitement du lisier et des digestats - Tour d horizon et retour d expérience des procédés actuels - Schéma de base du traitement Produit

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Annexe 2 : Secteur biomasse énergie Fiche d instruction

Annexe 2 : Secteur biomasse énergie Fiche d instruction , Appel à projets Fonds Chaleur renouvelable en Provence-Alpes-Côte d Azur 2012 Annexe 2 : Secteur biomasse énergie Fiche d instruction 1) Cadre de l opération Le porteur de projet fournit les documents

Plus en détail

Les engagements environnementaux de Legrand

Les engagements environnementaux de Legrand 128 Av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny 87045 Limoges Cedex - France Tél. : 05 55 06 87 87 - Fax : 05 55 06 88 88 i Votre Agence Commerciale habituelle Site www.legrand.fr > Profil Environnemental Produit

Plus en détail

Présentation des compétences et des qualifications des entreprises du bâtiment du Lot

Présentation des compétences et des qualifications des entreprises du bâtiment du Lot Présentation des compétences et des qualifications des entreprises du bâtiment du Lot Eau chaude solaire pour les professionnels du tourisme Jeudi 31 octobre 2013 Rôle et missions de la CAPEB Eco-conditionnalité

Plus en détail

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Entreprise et site concernés : Imprimerie du Commerce Effectif moyen : 17 personnes Période concernée : Janvier Juin Afin

Plus en détail

Dallage isolant à base de raffle de maïs (sous plancher chauffant)

Dallage isolant à base de raffle de maïs (sous plancher chauffant) Fiche éléments d ouvrage Maison Charmeau Fiche n 8 Dallage isolant à base de raffle de maïs (sous plancher chauffant) 1 Cadre Maître d'ouvrage Particulier Conception et Réalisation Autoconstructeur Noms

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Zéro Carbone Carbone +

Zéro Carbone Carbone + Chanvre et BTP Intérêts environnementaux Besoins en matériaux renouvelables Stockage du CO2 : Constructions Zéro Carbone et Carbone + Consommation d énergie : Au-delà des constructions à énergies passive

Plus en détail

ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie

ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie ECO Matériaux dans la maison: ECO Conception dans la maison ECO Bétons Bio détérioration des Surfaces ECO Matériaux isolants Matériaux isolants ECO nomie d énergie Rencontres innovation du 25 octobre 2007

Plus en détail

A LTERNATIVE E NERGY D IVISION SYSTÈMES DE COGÉNÉRATION À TRÈS HAUT RENDEMENT POUR L AGRICULTURE ET L INDUSTRIE

A LTERNATIVE E NERGY D IVISION SYSTÈMES DE COGÉNÉRATION À TRÈS HAUT RENDEMENT POUR L AGRICULTURE ET L INDUSTRIE A LTERNATIVE E NERGY D IVISION SYSTÈMES DE COGÉNÉRATION À TRÈS HAUT RENDEMENT POUR L AGRICULTURE ET L INDUSTRIE Innovation, Spécialisation, Qualité et Internationalité, les ingrédients du succès d une

Plus en détail

L énergie et le climat en Côtes d Armor

L énergie et le climat en Côtes d Armor L énergie et le climat en Côtes d Armor - Panorama - DE LA COP 21 À LA COOP(ÉRATION) 22 : ENSEMBLE POUR L'ÉNERGIE ET LE CLIMAT EN CÔTES D'ARMOR Rencontre du réseau T3D 06/11/2015 - Yffiniac Panorama de

Plus en détail

05/02/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

05/02/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 1 L intégration des énergies renouvelables dans le bâtiment Cogénération Biomasse Roger Camponogara ENS2R 2 Projet BATIMAC Partenaires institutionnels Région Ile de France Conseil Général 91 Labélisation

Plus en détail

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 1.Centrale hydraulique. Compléter le schéma. Voir livre p : 133 2. Quelle forme

Plus en détail

GFE Liste des BTS - BTSA NIVEAU 3 : cohérence forte NIVEAU 2 : cohérence moyenne NIVEAU 1 : cohérence faible

GFE Liste des BTS - BTSA NIVEAU 3 : cohérence forte NIVEAU 2 : cohérence moyenne NIVEAU 1 : cohérence faible Agriculture ANALYSE, CONDUITE ET STRATEGIE DE L'ETREPRISE AGRICOLE AGRONOMIE - PRODUCTIONS VEGETALES AQUACULTURE AGROEQUIPEMENT CONDUITE ET GESTION DE L'ENTREPRISE DU SECTEUR CANIN ET FELIN CONDUITE ET

Plus en détail

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Green Tilleur Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Présentation du projet Green Tilleur Caractéristiques du béton chaux-chanvre

Plus en détail

FEDRE Forum européen

FEDRE Forum européen FEDRE Forum européen Changements climatiques: Energie et Mobilité Genève, 23-27 janvier 2006 1. Introduction Développement des biocarburants en Europe: situation actuelle et perspectives Dr E. Gnansounou

Plus en détail

TOMRA : HISTOIRE DE LA SOCIÉTÉ

TOMRA : HISTOIRE DE LA SOCIÉTÉ TOMRA : HISTOIRE DE LA SOCIÉTÉ TOMRA a été fondée en 1972 sur la base d une innovation qui a permis de démarrer une activité de conception, de fabrication et de vente de machines de reverse vending destinées

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

recyclé OUATE DE CELLULOSE naturel N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu durable économique confort isolant bien-être protecteur

recyclé OUATE DE CELLULOSE naturel N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu durable économique confort isolant bien-être protecteur OUATE DE CELLULOSE bien-être sain recyclé économique confort protecteur naturel durable isolant N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu Golbey FABRICATION FRANÇAISE La Monnerie Le Montel

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne

Plus en détail

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Service de l énergie et des mines Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Introduction : L énergie en Polynésie française I Etat des lieux -l approvisionnement & dépendance énergétique -Le secteur

Plus en détail

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE Jeudi 21 mars, de 9h30 à 11h30 DÉBUT DE LA CONFÉRENCE PROGRAMME Publiée en juin 2011,

Plus en détail

Parquet contrecollé 3 plis, épaisseur 11-12mm, fabriqué en France

Parquet contrecollé 3 plis, épaisseur 11-12mm, fabriqué en France Parquet contrecollé 3 plis, épaisseur 11 12mm, fabriqué en France DECLARATION ENVIRONNEMENTALE Selon les normes NF EN 15804:2012+A1:2014 et XP P01064/CN:2014 Crédits photo : UFFEP Version sept15 Date de

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Alsace Bois Bûche a été réalisée afin: de promouvoir un bois en bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011 30/10/12 A. Bilan des GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : BOUYGUES IMMOBILIER Code NAF

Plus en détail

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation.

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation. Innovation, moteur de la chimie en France 1,64 Mds d à la R&D En 2012, les industries chimiques ont consacré : 32 Pour que l industrie chimique en France garde une place prépondérante sur la scène internationale,

Plus en détail

GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES

GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES APPLICABLE À L ENTENTE Produits de papier service sanitaire (308) TABLE DES MATIÈRES 2 Présentation 3 Concept de cycle de vie 4 Lexique commun 5 Écolabels 7 3RV-E 8

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment

Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment 1 1 1 L autoconsommation du PV dans le bâtiment Le GMPV-FFB a rédigé une contribution sur l autoconsommation de l électricité

Plus en détail

Engagés à bâtir un modèle de chimie durable. Jean-Pierre Clamadieu, Président du Comité Exécutif & CEO

Engagés à bâtir un modèle de chimie durable. Jean-Pierre Clamadieu, Président du Comité Exécutif & CEO Engagés à bâtir un modèle de chimie durable Jean-Pierre Clamadieu, Président du Comité Exécutif & CEO Un environnement macro-économique contrasté Une économie mondiale à plusieurs vitesses 6,9% 6,1% 1,7%

Plus en détail

La rénovation énergétique des maisons individuelles : Performance et potentiel des systèmes à eau chaude

La rénovation énergétique des maisons individuelles : Performance et potentiel des systèmes à eau chaude La rénovation énergétique des maisons individuelles : Performance et potentiel des systèmes à eau chaude Étude 2010 La rénovation énergétique des maisons individuelles : Performance et potentiel des systèmes

Plus en détail

L énergie dans l avenir

L énergie dans l avenir L1 : UE Sciences, techniques et société (STS) L énergie dans l avenir Pascale Chelin, Wilfrid da Silva 2015-2016 L énergie dans l avenir Sources: Cours "énergies renouvelables" de A. Jolly (UPEC) World

Plus en détail

CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE

CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE Un chauffage urbain multi-sites et multi-combustibles, un exemple sur l agglomération grenobloise Le 3 mai 2012 SOMMAIRE A. PRESENTATION DE LA COMPAGNIE DE CHAUFFAGE 1.

Plus en détail

Naturellement. NovoCondens SOB. Chaudière fioul à condensation

Naturellement. NovoCondens SOB. Chaudière fioul à condensation Naturellement NovoCondens SOB Chaudière fioul à condensation NovoCondens SOB des avantages pour la vie quotidienne 2 Le fait de disposer de la chaleur douce et de l'eau chaude dans sa maison est tout à

Plus en détail

Le cadre réglementaire des installations classées pour la protection de l environnement et de l urbanisme

Le cadre réglementaire des installations classées pour la protection de l environnement et de l urbanisme Le cadre réglementaire des installations classées pour la protection de l environnement et de l urbanisme Marc JABOUILLE, Coordinateur Rhône-Alpes pour les installations classées (ICPE) de méthanisation,

Plus en détail

Vendredi 8 avril 2011

Vendredi 8 avril 2011 www.laregion.fr Vendredi 8 avril 2011 La Région et la Banque Européenne d Investissement (BEI) mettent en place le Fonds photovoltaïque régional en partenariat avec trois banques régionales Muriel PIN

Plus en détail

S.A.S. Au capital de 9 681 354 RCS Montpellier 1999 B 28 SIRET 421 377 946 000 31 NAF 742 C

S.A.S. Au capital de 9 681 354 RCS Montpellier 1999 B 28 SIRET 421 377 946 000 31 NAF 742 C S.A.S. Au capital de 9 681 354 RCS Montpellier 1999 B 28 SIRET 421 377 946 000 31 NAF 742 C PRODUCTEUR D ENERGIES DEPUIS 1995 THERMIQUE / BIOMASSE 1 ère CENTRALE VALECO Cogenerations: Pierrelatte et Le

Plus en détail

Système électrostatique de captage des poussières, chauffages alimentés avec de la biomasse

Système électrostatique de captage des poussières, chauffages alimentés avec de la biomasse Système électrostatique de captage des poussières, chauffages alimentés avec de la biomasse www.spanner.de Spanner RE² GmbH Nous faisons de l énergie renouvelable concurrentielle L entreprise Spanner RE²

Plus en détail

Valorisation énergétique des sous-produits agroalimentaires par Chaudière à biomasse.une installation unique!!!

Valorisation énergétique des sous-produits agroalimentaires par Chaudière à biomasse.une installation unique!!! Valorisation énergétique des sous-produits agroalimentaires par Chaudière à biomasse.une installation unique!!! 27 e Congrès annuel de l AQME 8 mai 2013 Journée Biomasse Martin Gauthier, Chef de secteur

Plus en détail

EQUIPEMENTS D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE = CRÉDIT D'IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE (CIDD)

EQUIPEMENTS D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE = CRÉDIT D'IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) EQUIPEMENTS D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE = CRÉDIT D'IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) Les travaux amenant à des crédits d'impôts ne concernent que ceux qui sont effectués dans la résidence principale du foyer

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013 Fiche de synthèse du Concours REGALIME Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Edition 2012-2013 REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Le Concours s adresse

Plus en détail

La réalisation d une brochure de sensibilisation

La réalisation d une brochure de sensibilisation La réalisation d une brochure de sensibilisation un constat un constat une cause une cause CO 2 (dioxyde de carbone) CH 4 (méthane) O 3 (ozone) A l origine du réchauffement climatique : augmentation des

Plus en détail

Hot Rot Composting Systems Valorisation sur site des déchets organiques

Hot Rot Composting Systems Valorisation sur site des déchets organiques Hot Rot Composting Systems Valorisation sur site des déchets organiques Le compostage de proximité.2 Principe de fonctionnement..2 Le savoir-faire.....3 Informations techniques......4 HOTROT 1206... 7

Plus en détail

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu 2 BÂTISSEZ L ESPRIT TRANQUILLE Chers candidats bâtisseurs, Au travers de cette brochure, nous souhaitons parfaire votre

Plus en détail