Accidents dus à l électricité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accidents dus à l électricité"

Transcription

1 Accidents dus à l électricité Inspection fédérale des installations électriques à courant fort - ESTI Gérard Scheuble 1

2 Quand faisons-nous une enquête? Selon l ordonnance RS art. 16, Pour la SUVA,seulement lors d accident corporel Sur demande d un juge ou d une compagnie d assurance pour des dommages importants Gérard Scheuble 2

3 Article 16 de l ordonnance sur les installations électriques à courant fort (RS 734.2) Art. 16 Communication obligatoire 1) L exploitant d une installation à courant fort est tenu d annoncer sans retard à l organe de contrôle compétent tout accident corporel dû à l électricité ou tout dommage important. Tout accident corporel grave doit en outre être annoncé au service cantonal compétent. 2) A moins qu il s agisse d éviter un autre accident ou un autre sinistre ou que le maintien de l exploitation l exige, rien, en cas d accident grave, ne doit être changé sur place avant que l organe de contrôle ait établi les causes de l accident. 3) L organe de contrôle prend immédiatement toutes mesures utiles. Il ouvre une enquête si cela est nécessaire pour établir les causes de l accident ou du dommage. Dans ce cas, l exploitant lui prête aide. 4) Les organes de contrôle enregistrent tous les accidents et sinistres annoncés, les analysent et prennent des mesures de prévention des accidents et dommages. Gérard Scheuble 3

4 Répartition des secteurs Gérard Scheuble 4

5 Informations importantes pour l enquête Premières informations d annonce d un accident Nom, Prénom: Adresse: Date de naissance: Profession: Entreprise: Date et heure de l accident: Lieu de l accident: Tension (BT, MT, HT): Description: Annoncé par: Date, heure: 1er secours par: Gérard Scheuble 5

6 Analyse des accidents électriques Statistique des accidents (tiré à part du rapport annuel 2010) Gérard Scheuble 6

7 Analyse des accidents électriques Gérard Scheuble 7

8 Gérard Scheuble 8

9 Analyse des accidents électriques Présentation de divers accidents classés par catégorie 1. Manque de protection, contact direct 2. Isolation défectueuse 3. Mise à terre défectueuse ou absente 4. Modification sur installation schéma III 5. Travaux sous tension 6. Chantiers 7. Conséquences de court-circuit 8. Haute et moyenne tension Gérard Scheuble 9

10 1. Manque de protection, contact direct Ancienne introduction au grenier 1/1 Gérard Scheuble 10

11 1. Manque de protection, contact direct Locaux techniques d un hôtel 1/2 Gérard Scheuble 11

12 1. Manque de protection, contact direct Locaux techniques d un hôtel 2/2 Gérard Scheuble 12

13 1. Manque de protection, contact direct Isolation de tuyaux dans faux-plafond 1/4 Gérard Scheuble 13

14 1. Manque de protection, contact direct Isolation de tuyaux dans faux-plafond 2/4 Gérard Scheuble 14

15 1. Manque de protection, contact direct Isolation de tuyaux dans faux-plafond 3/4 Gérard Scheuble 15

16 1. Manque de protection, contact direct Isolation de tuyaux dans faux-plafond 4/4 Gérard Scheuble 16

17 1. Manque de protection, contact direct Ampoule cassée dans guirlande 1/1 Gérard Scheuble 17

18 1. Manque de protection, contact direct Chaudière électrique 1/3 Gérard Scheuble 18

19 1. Manque de protection, contact direct Chaudière électrique 2/3 Gérard Scheuble 19

20 1. Manque de protection, contact direct Chaudière électrique 3/3 Gérard Scheuble 20

21 1. Manque de protection, contact direct Tirage de câbles dans ensemble d appareillage 1/4 Gérard Scheuble 21

22 1. Manque de protection, contact direct Tirage de câbles dans ensemble d appareillage 2/4 Gérard Scheuble 22

23 1. Manque de protection, contact direct Tirage de câbles dans ensemble d appareillage 3/4 Gérard Scheuble 23

24 1. Manque de protection, contact direct Tirage de câbles dans ensemble d appareillage 4/4 Gérard Scheuble 24

25 1. Manque de protection, contact direct Réglettes HPC dans coffret de distribution BT 1/2 Gérard Scheuble 25

26 1. Manque de protection, contact direct Réglettes HPC dans coffret de distribution BT 2/2 Gérard Scheuble 26

27 2. Isolation défectueuse Lampe sur pied 1/3 Gérard Scheuble 27

28 2. Isolation défectueuse Lampe sur pied 2/3 Gérard Scheuble 28

29 2. Isolation défectueuse Lampe sur pied 3/3 Gérard Scheuble 29

30 2. Isolation défectueuse Câble abîmé dans faux-plafond 1/2 Gérard Scheuble 30

31 2. Isolation défectueuse Câble abîmé dans faux-plafond 2/2 Gérard Scheuble 31

32 3. Mise à terre défectueuse ou absente Meuble inox de magasin 1/3 Gérard Scheuble 32

33 3. Mise à terre défectueuse ou absente Meuble inox de magasin 2/3 Gérard Scheuble 33

34 3. Mise à terre défectueuse ou absente Meuble inox de magasin 3/3 Gérard Scheuble 34

35 3. Mise à terre défectueuse ou absente Sèche-linge dans salle de bain 1/4 Gérard Scheuble 35

36 3. Mise à terre défectueuse ou absente Sèche-linge dans salle de bain 2/4 Gérard Scheuble 36

37 3. Mise à terre défectueuse ou absente Sèche-linge dans salle de bain 3/4 Gérard Scheuble 37

38 3. Mise à terre défectueuse ou absente Sèche-linge dans salle de bain 4/4 Gérard Scheuble 38

39 3. Mise à terre défectueuse ou absente Exposition de luminaires 1/3 Gérard Scheuble 39

40 3. Mise à terre défectueuse ou absente Exposition de luminaires 2/3 Gérard Scheuble 40

41 3. Mise à terre défectueuse ou absente Exposition de luminaires 3/3 Gérard Scheuble 41

42 3. Mise à terre défectueuse ou absente Luminaire sur terrasse d un restaurant 1/5 Gérard Scheuble 42

43 3. Mise à terre défectueuse ou absente Luminaire sur terrasse d un restaurant 2/5 Gérard Scheuble 43

44 3. Mise à terre défectueuse ou absente Luminaire sur terrasse d un restaurant 3/5 Gérard Scheuble 44

45 3. Mise à terre défectueuse ou absente Luminaire sur terrasse d un restaurant 4/5 Gérard Scheuble 45

46 3. Mise à terre défectueuse ou absente Luminaire sur terrasse d un restaurant 5/5 Gérard Scheuble 46

47 3. Mise à terre défectueuse ou absente Bloc de ventilation dans faux-plafond 1/2 Gérard Scheuble 47

48 3. Mise à terre défectueuse ou absente Bloc de ventilation dans faux-plafond 2/2 Raccordement correct Erreur de raccordement Gérard Scheuble 48

49 3. Mise à terre défectueuse ou absente Prise T12 dans salon de coiffure 1/7 Gérard Scheuble 49

50 3. Mise à terre défectueuse ou absente Prise T12 dans salon de coiffure 2/7 Gérard Scheuble 50

51 3. Mise à terre défectueuse ou absente Prise T12 dans salon de coiffure 3/7 Gérard Scheuble 51

52 3. Mise à terre défectueuse ou absente Prise T12 dans salon de coiffure 4/7 Gérard Scheuble 52

53 3. Mise à terre défectueuse ou absente Prise T12 dans salon de coiffure 5/7 Gérard Scheuble 53

54 3. Mise à terre défectueuse ou absente Prise T12 dans salon de coiffure 6/7 Gérard Scheuble 54

55 3. Mise à terre défectueuse ou absente Prise T12 dans salon de coiffure 7/7 Gérard Scheuble 55

56 3. Mise à terre défectueuse ou absente Potelet mis à terre 1/6 Gérard Scheuble 56

57 3. Mise à terre défectueuse ou absente Potelet mis à terre 2/6 Gérard Scheuble 57

58 3. Mise à terre défectueuse ou absente Potelet mis à terre 3/6 Gérard Scheuble 58

59 3. Mise à terre défectueuse ou absente Potelet mis à terre 4/6 Gérard Scheuble 59

60 3. Mise à terre défectueuse ou absente Potelet mis à terre 5/6 Gérard Scheuble 60

61 3. Mise à terre défectueuse ou absente Potelet mis à terre 6/6 Gérard Scheuble 61

62 4. Modification sur installation schéma III Prise dans chaufferie au sous-sol 1/5 Gérard Scheuble 62

63 4. Modification sur installation schéma III Prise dans chaufferie au sous-sol 2/5 Gérard Scheuble 63

64 4. Modification sur installation schéma III Prise dans chaufferie au sous-sol 3/5 Gérard Scheuble 64

65 4. Modification sur installation schéma III Prise dans chaufferie au sous-sol 4/5 Gérard Scheuble 65

66 4. Modification sur installation schéma III Prise dans chaufferie au sous-sol 5/5 Gérard Scheuble 66

67 4. Modification sur installation schéma III Cuisine d immeuble 1/4 Gérard Scheuble 67

68 4. Modification sur installation schéma III Cuisine d immeuble 2/4 Gérard Scheuble 68

69 4. Modification sur installation schéma III Cuisine d immeuble 3/4 Gérard Scheuble 69

70 4. Modification sur installation schéma III Cuisine d immeuble 4/4 Gérard Scheuble 70

71 5. Travaux sous tension Canal électrique 1/5 Gérard Scheuble 71

72 5. Travaux sous tension Canal électrique 2/5 Gérard Scheuble 72

73 5. Travaux sous tension Canal électrique 3/5 Gérard Scheuble 73

74 5. Travaux sous tension Canal électrique 4/5 Gérard Scheuble 74

75 5. Travaux sous tension Canal électrique 5/5 Gérard Scheuble 75

76 5. Travaux sous tension Remplacement de bague de calibrage dans coffret d introduction 1/1 Gérard Scheuble 76

77 5. Travaux sous tension Dérivation sur câble de réseau 1/3 Gérard Scheuble 77

78 5. Travaux sous tension Dérivation sur câble de réseau 2/3 Gérard Scheuble 78

79 5. Travaux sous tension Dérivation sur câble de réseau 3/3 Gérard Scheuble 79

80 5. Travaux sous tension Câble de réseau sectionné 1/1 Gérard Scheuble 80

81 5. Travaux sous tension Guirlande lumineuse provisoire 1/5 Gérard Scheuble 81

82 5. Travaux sous tension Guirlande lumineuse provisoire 2/5 Gérard Scheuble 82

83 5. Travaux sous tension Guirlande lumineuse provisoire 3/5 Gérard Scheuble 83

84 5. Travaux sous tension Guirlande lumineuse provisoire 4/5 Gérard Scheuble 84

85 5. Travaux sous tension Guirlande lumineuse provisoire 5/5 Gérard Scheuble 85

86 5. Travaux sous tension Mesure de courant dans distribution BT 1/5 Gérard Scheuble 86

87 5. Travaux sous tension Mesure de courant dans distribution BT 2/5 Gérard Scheuble 87

88 5. Travaux sous tension Mesure de courant dans distribution BT 3/5 Gérard Scheuble 88

89 5. Travaux sous tension Mesure de courant dans distribution BT 4/5 Gérard Scheuble 89

90 5. Travaux sous tension Mesure de courant dans distribution BT 5/5 Gérard Scheuble 90

91 5. Travaux sous tension Mesure de tension sur un câble BT 1/3 Gérard Scheuble 91

92 5. Travaux sous tension Mesure de tension sur un câble BT 2/3 Gérard Scheuble 92

93 5. Travaux sous tension Mesure de tension sur un câble BT 3/3 Gérard Scheuble 93

94 5. Travaux sous tension N oublions pas la règle N 1 Gérard Scheuble 94

95 6. Chantiers liaison électrique de containers 1/1 Gérard Scheuble 95

96 6. Chantiers Transformation ancienne ferme 1/3 Gérard Scheuble 96

97 6. Chantiers Transformation ancienne ferme 2/3 Gérard Scheuble 97

98 6. Chantiers Transformation ancienne ferme 3/3 Gérard Scheuble 98

99 6. Chantiers Travaux aux alentours d une villa 1/4 Gérard Scheuble 99

100 6. Chantiers Travaux aux alentours d une villa 2/4 Gérard Scheuble 100

101 6. Chantiers Travaux aux alentours d une villa 3/4 Gérard Scheuble 101

102 6. Chantiers Travaux aux alentours d une villa 4/4 Gérard Scheuble 102

103 6. Chantiers Ouverture de tubes de protection de câbles 1/3 Gérard Scheuble 103

104 6. Chantiers Ouverture de tubes de protection de câbles 2/3 Gérard Scheuble 104

105 6. Chantiers Ouverture de tubes de protection de câbles 3/3 Gérard Scheuble 105

106 6. Chantiers Travaux dans fouilles 1/1 Gérard Scheuble 106

107 7. Conséquences de court-circuit Relais dans ensemble d appareillage 1/2 Gérard Scheuble 107

108 7. Conséquences de court-circuit Relais dans ensemble d appareillage 2/2 Gérard Scheuble 108

109 7. Conséquences de court-circuit Coffret d introduction 1/2 Gérard Scheuble 109

110 7. Conséquences de court-circuit Coffret d introduction 2/2 Gérard Scheuble 110

111 8. Haute et moyenne tension Ligne 18 kv 1/5 Gérard Scheuble 111

112 8. Haute et moyenne tension Ligne 18 kv 2/5 ferme Int. 195 Mât Mât 13 Jussy Château Gérard Scheuble 112

113 8. Haute et moyenne tension Ligne 18 kv 3/5 Gérard Scheuble 113

114 8. Haute et moyenne tension Ligne 18 kv 4/5 Gérard Scheuble 114

115 8. Haute et moyenne tension Ligne 18 kv 5/5 Gérard Scheuble 115

116 8. Haute et moyenne tension Révision de cellules MT 1/3 Gérard Scheuble 116

117 8. Haute et moyenne tension Révision de cellules MT 2/3 Gérard Scheuble 117

118 8. Haute et moyenne tension Révision de cellules MT 3/3 Gérard Scheuble 118

119 8. Haute et moyenne tension Percement d un câble MT 1/3 Gérard Scheuble 119

120 8. Haute et moyenne tension Percement d un câble MT 2/3 Gérard Scheuble 120

121 8. Haute et moyenne tension Percement d un câble MT 3/3 Gérard Scheuble 121

122 8. Haute et moyenne tension Camion grue dans la ligne 1/3 Gérard Scheuble 122

123 8. Haute et moyenne tension Camion grue dans la ligne 2/3 Gérard Scheuble 123

124 8. Haute et moyenne tension Camion grue dans la ligne 3/3 Gérard Scheuble 124

125 8. Haute et moyenne tension Camion dans la ligne 1/5 Gérard Scheuble 125

126 8. Haute et moyenne tension Camion dans la ligne 2/5 Gérard Scheuble 126

127 8. Haute et moyenne tension Camion dans la ligne 3/5 Gérard Scheuble 127

128 8. Haute et moyenne tension Camion dans la ligne 4/5 Gérard Scheuble 128

129 8. Haute et moyenne tension Camion dans la ligne 5/5 Gérard Scheuble 129

130 La profession compte énormément sur vous pour améliorer la sécurité des installations électriques par: vos contrôles méticuleux vos conseils efficaces votre perspicacité Gérard Scheuble 130

131 Merci de votre attention Gérard Scheuble 131

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Se former dans l électricité? Nous répondons pleinement à vos besoins!

Se former dans l électricité? Nous répondons pleinement à vos besoins! Se former dans l électricité? Nous répondons pleinement à vos besoins! Notre partenariat Cinelec et CPI Formations se réunissent pour vous offrir une palette de formations répondant aux exigences de tous.

Plus en détail

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories.

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories. 2 Les postes HTA/BT Dès que la puissance demandée atteint 50 kva, les entreprises industrielles ou tertiaires sont alimentées en haute tension 20 kv (HTA). L étendue de leur site fait qu elles sont généralement

Plus en détail

Equivalence des qualifications

Equivalence des qualifications Equivalence des qualifications 2 Profil d un monteur-électricien diffusé par une maison de placement temporaire (I) Nom, Prénom, Date de naissance, Portugal Expérience professionnelle : 2009 à ce jour

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Electricité Générale - Courants Faibles - Climatisation - Maintenance QUALIFELEC - E2-2 / TH1

Electricité Générale - Courants Faibles - Climatisation - Maintenance QUALIFELEC - E2-2 / TH1 ARTICLE 1 - OBJET DU CONTRAT La maintenance des équipements d'éclairage des parties communes Le présent contrat a pour objet de définir les obligations de SARL EG : - La périodicité des visites des installations

Plus en détail

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité LOT 10 ELECTRICITE INTITULE U Qtité 10.1. DEPOSE 10.1.1. Consignation des installations électriques 10.1.2. Dépose de l'ensemble des installations électriques 10.2. PREPARATION DE CHANTIER 10.2.1. Installation

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Association Intercommunale d'electricité du Sud du Hainaut.

Association Intercommunale d'electricité du Sud du Hainaut. Association Intercommunale d'electricité du Sud du Hainaut. Société Coopérative Constituée conformément à la loi du 1er mars 1922 Arrêté royal du 20 avril 1925 Annexe au Moniteur Belge du 20 mai 1925,

Plus en détail

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF de mesure hors T.V.A. Hors Taxes 50 - DEMOLITIONS ET DEPOSES Y COMPRIS EVACUATION 50.01 Démolitions et déposes pour l'ensemble du local suivant plans de

Plus en détail

Le plan de formation des apprentissages (électricienne)

Le plan de formation des apprentissages (électricienne) Électricienne Le plan de formation des apprentissages (électricienne) Les tâches du métier d électricienne Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3 Tâche 4 Tâche 5 Tâche 6 Tâche 7 Tâche 8 Tâche 9 Tâche 10 Tâche 11 Tâche

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 Une grande étude IPEA Vous voulez cerner le marché du meuble de salle de bains et explorer les pistes prospectives à l horizon 2020? A partir de

Plus en détail

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT Sur la base des articles 1, 2, 3,7 et 8 des CG, la présente prescription technique définit : La contribution au branchement au réseau (CB) et la contribution aux coûts du réseau (CCR); Contribution de

Plus en détail

Pour construire et rénover en toute sécurité. Pack je construis, je rénove. L assurance indispensable pour votre chantier

Pour construire et rénover en toute sécurité. Pack je construis, je rénove. L assurance indispensable pour votre chantier Pour construire et rénover en toute sécurité Pack je construis, je rénove L assurance indispensable pour votre chantier Avantage supplémentaire pour les nouvelles constructions Votre assurance Incendie

Plus en détail

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT Clermont-Ferrand, le 17 Septembre 2012 DP/AH/3527 MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT LOT N 6 : ELECTRICITE D.P.G.F. Bureau d Etudes Techniques : Architecte : gretco ingénierie

Plus en détail

AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture Office de l environnement Service de l aménagement du territoire, Section des permis de construire

AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture Office de l environnement Service de l aménagement du territoire, Section des permis de construire RÉSEAU DE TÉLÉPHONIE MOBILE INSTANCE RESPONSABLE Service de l aménagement du territoire INSTANCE DE COORDINATION Service de l aménagement du territoire AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture

Plus en détail

ELECTRICIEN INSTALLATEUR - MONTEUR

ELECTRICIEN INSTALLATEUR - MONTEUR MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION ELECTRICIEN INSTALLATEUR

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J.

REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J. REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J. BORDEREAU DES PRIX POUR L'ETABLISSEMENT DES DEVIS DES LOTISSEMENTS,DOUARS,BRANCHEMENT BT ET BRANCHEMENT

Plus en détail

MESURES D'ÉNERGIE ÉLECTRICITÉ

MESURES D'ÉNERGIE ÉLECTRICITÉ P R O J E CENTRALISATION et EXPLOITATION des MESURES D'ÉNERGIE ÉLECTRICITÉ GAZ EAU T MISES EN JEU DANS LE LYCEE JEAN PROUVE Description du projet Mesure des énergies et fluide Les contraintes des milieux

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES Evaluation du niveau de compétences de l agent en électricité Qualification Inscriptions possibles Non électricien

Plus en détail

Dossier n 1409 MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS. Architecte ; M. SAMPER Gérard. BET Structure BET GRIF INGENIERIE

Dossier n 1409 MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS. Architecte ; M. SAMPER Gérard. BET Structure BET GRIF INGENIERIE Phase DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS D.C.E. D.P.G.F. LOT N 7. ELECTRICITE LUSTRERIE CHAUFFAGE ELECTRIQUE N : Echelle : Date : 28.05.2015. MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS

Plus en détail

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011)

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011) Arrêté étendant le champ d application des conventions collectives de travail pour les métiers de la métallurgie du bâtiment soit : CCT pour le métier d installateur en chauffage, ventilation et climatisation,

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE Date de la mission

Plus en détail

Dangers liés à l électricité

Dangers liés à l électricité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Version 2009 Dangers liés à l électricité Vers 2009 0 Introduction Personnes habilitées à effectuer des travaux d installations

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 8843 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 9 septembre 2002 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 3 470 000 F pour la mise en conformité

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE

HABILITATION ELECTRIQUE HABILITATION ELECTRIQUE N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 96 PREPARATION A L HABILITATION H0V-B0 - Etre capable d accéder sans

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité.

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. Généralités Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. L habilitation est la reconnaissance, par l

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) plombierv2 Page 1 sur 9 PLOMBIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières :

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières : Page 1/18 Tables des matières : 1 Préambule...2 2 Vue générale...3 3 Gestion de réseau...4 4 Calcul Siflow et DACHCZ...6 5 Mesures des charges...9 6 Analyse topologique Rapport d état...11 7 Analyse topologique

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

Bon de commande Avrilexpo

Bon de commande Avrilexpo Bon de commande Avrilexpo Merci de noter que ce bon de commande comporte 5 pages RAISON SOCIALE : N de stand : ADRESSE : PERSONNE CONCERNEE : TELEPHONE : EMAIL : FORMALITES OBLIGATOIRES Pages guide DESIGNATION

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE DESCRIPTION

PROCÈS-VERBAL DE DESCRIPTION ANGOULÊME COGNAC RUFFEC VILLEBOIS-LAVALETTE 52, rue René Goscinny B.P. 1211 16006 ANGOULEME Cedex 10, rue du Port B.P. 164 16105 COGNAC Cedex 3, place d'armes B.P 93 16700 RUFFEC 52, Grand'Rue B.P. 2 16320

Plus en détail

POOL CONTROL. VERSION : ph +/- MANUEL D UTILISATION

POOL CONTROL. VERSION : ph +/- MANUEL D UTILISATION POOL CONTROL VERSION : ph +/- MANUEL D UTILISATION Copyright 2009 WELTICO. Tous droits réservés. Aucun extrait de ce manuel, incluant les produits et logiciels qui y sont décrits, ne peut être reproduit,

Plus en détail

Attestation de Conformité CONSUEL

Attestation de Conformité CONSUEL Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans les guides SéQuélec, faite sans l'autorisation du comité est illicite et constitue

Plus en détail

ACHEVEMENT DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D'UNE UNITE DE PRODUCTION A KSAR EL BOUIYA C.R ARABE SEBAH GHRIS ARFOUD PROVINCE ERRACHUDIA

ACHEVEMENT DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D'UNE UNITE DE PRODUCTION A KSAR EL BOUIYA C.R ARABE SEBAH GHRIS ARFOUD PROVINCE ERRACHUDIA ACHEVEMENT DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D'UNE UNITE DE PRODUCTION A KSAR EL BOUIYA C.R ARABE SEBAH GHRIS ARFOUD PROVINCE ERRACHUDIA N DESIGNATION DES OUVRAGES A.1 Sol en Granito Poli A-REVETEMENT Le mètre

Plus en détail

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM Créteil le 24 Novembre 2009 CONSEIL SYNDICAL Blog : Résidence Laferrière Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier Etaient présents le 20/11/2009 à 10h30 à 12h15 : : Mr.

Plus en détail

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage PROGRAMME Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage Action d acquisition, d entretien ou de perfectionnement des connaissances PREV 0016/3095 Objectifs Maintenir les compétences

Plus en détail

SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi

SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi IMPORTANTES CONSIGNES DE SÉCURITÉ LISEZ ET OBSERVEZ TOUTES LES CONSIGNES CONSERVEZ CES CONSIGNES EN LIEU SÛR AVERTISSEMENT Avant d installer

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

DYNTEST AML (Alarme/Moniteur/Logger) Surveillance du filtre à particules

DYNTEST AML (Alarme/Moniteur/Logger) Surveillance du filtre à particules DYNTEST AML (Alarme/Moniteur/Logger) Surveillance du filtre à particules COMMANDE (Control Box) avec faisceau de câbles raccordé CONDUITE DE PRESSION y incl. Instructions d installation et matériel de

Plus en détail

réparation ou fabrication, transports, etc. Dans des cas semblables, vous pouvez souvent cocher également la case 29.

réparation ou fabrication, transports, etc. Dans des cas semblables, vous pouvez souvent cocher également la case 29. GUIDE RELATIF A LA TYPOLOGIE DE PROBLEMES ET DE DEMANDES DU CONSOMMATEUR Le présent guide fournit des explications concernant les différentes catégories de problèmes et de demandes du consommateur, ainsi

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Installatrice-électricienne CFC / Installateur-électricien CFC

Installatrice-électricienne CFC / Installateur-électricien CFC USIE-Document: 2010465MS Formation de base: Installatrice-électricienne CFC / Renseignement sur la série d'exemples de travaux pratiques de l'usie: Avec l'ordonnance sur la formation professionnelle de

Plus en détail

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques Rapport technique / Machines Contenu : Système pousse-tube Rédaction Date : Laurent Chevrier / Etudiant ETC 3ème année : 8 janvier 2013 Système pousse-tube Introduction Anciennement, les travaux de mise

Plus en détail

tebis au cœur de l installation

tebis au cœur de l installation Le tertiaire Hager, l autre savoir-faire Complexe multi-activités tebis au cœur de l installation En 2008, la municipalité de Dachstein a ouvert un complexe multi-activités à la fois polyvalent et fonctionnel.

Plus en détail

Nom et prénom du maître de service :.. Fonction :.. Auprès de quelle compagnie?.. Moment (entrée, sortie, classe, récréation, trajet) :..

Nom et prénom du maître de service :.. Fonction :.. Auprès de quelle compagnie?.. Moment (entrée, sortie, classe, récréation, trajet) :.. Circonscription de :... RAPPORT D ACCIDENT SCOLAIRE Premier degré A remplir par le Directeur de l école : en un exemplaire original et un double certifié conforme à l original et adressé à l autorité hiérachique

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle II

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON

INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON THEME 2 INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Thème N 2 Lycée Risle-Seine BEP les métiers de l électrotechnique. Prénom :. Gr :.. THEME 2

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Le 18 février 2015 Modèle de Convention d exploitation pour un Site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA ou HTB Conditions Particulières Résumé La Convention de Conduite et d Exploitation

Plus en détail

Coordonnées souscripteur. Cocher les Garanties souhaitées du ou des Locaux d exploitation

Coordonnées souscripteur. Cocher les Garanties souhaitées du ou des Locaux d exploitation DEMANDE DE DEVIS RC PRO SECURITE / GARDIENNAGE / POSE INSTALLATION ET MAINTENANCE DE SYSTEME D INTRUSION ET INCENDIE Coordonnées souscripteur Raison Social (ainsi que la forme juridique : SARL, S.A ) :

Plus en détail

Energie électrique, SIA 380/4, Partie éclairage Edition juin 2011

Energie électrique, SIA 380/4, Partie éclairage Edition juin 2011 Aide à l application EN-12 Energie électrique, SIA 380/4, Partie éclairage Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences énergétiques à respecter pour l éclairage dans les constructions.

Plus en détail

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique

Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique du 31 décembre 2012 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur (Ordonnance sur l approvisionnement

Plus en détail

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers Economiser l énergie au quotidien Le Guichet de l énergie de Verviers le guichet de l énergie Economies d énergie Conseils gratuits Isolation Chauffage et régulation Eau chaude sanitaire Energies renouvelables

Plus en détail

LANCY SQUARE PPE2 PLAQUETTE DE VENTE

LANCY SQUARE PPE2 PLAQUETTE DE VENTE LANCY SQUARE PPE2 PLAQUETTE DE VENTE Table des matières 1. Situation géographique 2. Plan des appartements 3. Descriptif succinct 4. Planification 5. Prix de vente 6. Contact / visites IMMEUBLE D HABITATION

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS 39502 Commune de SANTANS - SIDEC du Jura - Année 2011 SOMMAIRE 1. Résumé de l Eclairage Public de la Commune de SANTANS 2. Fiches Caractéristiques des Armoires d

Plus en détail

Compétence éclairage public

Compétence éclairage public Compétence éclairage public Réunion d information Compétence éclairage public Les communes concernées Transfert global de la compétence éclairage : Travaux Maintenance Mise à jour de la base de données

Plus en détail

ENTREPRISE D ELECTRICITE GENERALE RÉNOVATION, MISE AUX NORMES, MISE EN SÉCURITÉ

ENTREPRISE D ELECTRICITE GENERALE RÉNOVATION, MISE AUX NORMES, MISE EN SÉCURITÉ ENTREPRISE D ELECTRICITE GENERALE RÉNOVATION, MISE AUX NORMES, MISE EN SÉCURITÉ 14 a v e n u e d u G a l. d e G a u l l e. 9 2 3 6 0 M E U D O N L A F O R E T h t t p : / / w w w. l y s - e l e c. c o

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ

l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ Règles de sécurité applicables à l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ Fait à Soultz en août 2006 Sommaire I/ Quelques notions relatives aux risques d incendie II/ Les outils destinés

Plus en détail

Caractéristiques techniques du module électronique Témoin lumineux rouge

Caractéristiques techniques du module électronique Témoin lumineux rouge Caractéristiques techniques du module électronique Témoin lumineux rouge Raccordement terminal de programmation TELU DATA Pile lithium de maintien de l heure type CR032 Résistance de terminaison 120 Ω

Plus en détail

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Permis de bâtir Données recueillies sur les permis de bâtir concernant les bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation (Formulaire statistique modèle II) INFORMATIONS

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

Protection juridique pour entreprises. Pour vous défendre lorsque vous êtes dans votre bon droit!

Protection juridique pour entreprises. Pour vous défendre lorsque vous êtes dans votre bon droit! pour entreprises. Pour vous défendre lorsque vous êtes dans votre bon droit!, oui. Mais seulement dans la mesure où vous en avez vraiment besoin. Parce que votre entreprise est unique, Protekta vous offre

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 5 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour vos chantiers 30.34.001/00 08/14 L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour votre chantier La construction d un bâtiment,

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

N/O THALIA A - TRAVAUX MECANIQUES

N/O THALIA A - TRAVAUX MECANIQUES N/O THALIA A - TRAVAUX MECANIQUES ARRET TECHNIQUE 2010 A 5 - TRAVAUX MECANIQUES APPARAUX ET DIVERS I BOUTEILLE D AIR DE TELECOMMANDE Nombre :1 Volume 45 : litres Pression de service : 7 bars Voir plan

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE Communauté de Communes Entre Thue et Mue 8 avenue de la Stèle 14740 Bretteville l'orgueilleuse CONSTRCTION D'NE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE Commune de Saint-Manvieu-Norrey DCE Octobre

Plus en détail

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES Thème : ASSURANCE 1 PF Version du O5 novembre 2009 SOMMAIRE Pages Les risques assurables En cours de construction 4 En cours d exploitation 5 A la réception des installations

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

SERVICES INDUSTRIELS

SERVICES INDUSTRIELS - 141 - SERVICES INDUSTRIELS PREAMBULE Le contrat de partenariat pour l alimentation en gaz de Lutry a été finalisé en novembre 2005 avec les Services industriels de Lausanne. Cette importante décision

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels 1. Lot n 1 : Electricité 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Tableau général basse tension... 3 1.3 Tableaux divisionnaires

Plus en détail

Bornes TallyKey. Présentation de la Gamme. www.insilio.com. InSilio, distributeur exclusif de la gamme TallyKey

Bornes TallyKey. Présentation de la Gamme. www.insilio.com. InSilio, distributeur exclusif de la gamme TallyKey www.insilio.com Bornes TallyKey Présentation de la Gamme InSilio, distributeur exclusif de la gamme TallyKey France, DOM-TOM, Maroc, Algérie, Tunisie Borne T2 Généralités Dim : 83-130x14x12,4 cm Structure

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

Votre raccordement électrique

Votre raccordement électrique Votre raccordement électrique L objectif de cette brochure est de vous apporter une aide utile lors du raccordement de votre projet de construction à notre réseau de distribution. Un électricien se chargera

Plus en détail

Assurance Tous risques chantiers

Assurance Tous risques chantiers Assurance Tous risques chantiers Münchener Rück Munich Re Assurance Tous risques chantiers Une publication de la Münchener Rückversicherungs Gesellschaft Cette publication a été entièrement conçue, rédigée

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

PROFESSIONNELS DE LA CONSTRUCTION

PROFESSIONNELS DE LA CONSTRUCTION PROFESSIONNELS DE LA CONSTRUCTION Assurés en réseau avec MMA POUR VOTRE ACTIVITÉ MMA BTP Au plus près de vos besoins Que vous soyez plombier, menuisier ou carreleur, l assurance MMA BTP s ajuste à votre

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

Assurances. Responsabilité civile, responsabilité du locataire. Prescriptions générales de sécurité

Assurances. Responsabilité civile, responsabilité du locataire. Prescriptions générales de sécurité MANUEL D EXPOSITION ET CONDITIONS GENERALES MONTREUX MUSIC & CONVENTION CENTRE (2m2c) Lieu de l exposition Cette exposition aura lieu de 24 du 25 septembre 2015 au Montreux Music & Convention Centre (2m2c),

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

Grille d'évaluation. Nom:... Prénom:...

Grille d'évaluation. Nom:... Prénom:... Grille d'évaluation Nom:... Prénom:... AMMA ASSURANCES a.m. Association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément à l article 2, 2 de la Loi du 25.06.1992 (M.B. 20.08.1992) agréée sous le code

Plus en détail

Documentation Technique de Référence

Documentation Technique de Référence Documentation Technique de Référence Documentation technique de référence Chapitre 8 Trames-type Article 8.7 : client consommateur Version 1 applicable à compter du 24 avril 2009 PROPOSITION TECHNIQUE

Plus en détail

COMMENT FAIRE LES CARTONS DE DÉMÉNAGEMENT?

COMMENT FAIRE LES CARTONS DE DÉMÉNAGEMENT? COMMENT FAIRE LES CARTONS DE DÉMÉNAGEMENT? de www.moveria.fr Voir aussi www.moveria.fr/blog. Faire ses cartons de déménagement requiert énormément d énergie. En plus du temps que cela peut prendre d emballer

Plus en détail