Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des"

Transcription

1 ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour abréger de expreion ou de mot employé fréquemment ou encore à faire de graffiti pour repréenter divere ituation. Et-ce par paree ou par manque de connaiance? Ou et-ce plutôt par intelligence et par ouci d économie que ont utilié de pictogramme et de ymbole? Il et certain que toute cette ymboliation a permi à l indutrie de repréenter, de façon claire et précie, de compoant mécanique, hydraulique, pneumatique, électrique ou électronique aini que de opération de oudage et d uinage ur le différent chéma et plan. Ce chapitre vou apprendra à reconnaître le ymbole d uinage, de oudage, de tructure métallique, de tuyauterie, d hydraulique, de pneumatique, d électricité et d électronique. Vou erez en meure de le identifier ur de plan et de chéma. ;aelgjh bb hjkoop;y ;aelgjhlk gbbbgh fhhj koop;y ;aelgjhlk bbb koop;y ;aelgjhlkj ;aelgj gbbbbghh hhfhhjkoop hjkoop;y 3.1 USINAGE ;aelgj ;aelgjhlkj bbghh op;y hfhhjko op;y ;ae hlkbj bbghh hjkoop;y dpi ;aelgj bbj hhjkoop;y Un plan d enemble ou de détail d une pièce mécanique renferme de multiple information. Le préciion ur l uinage y ont repréentée par de ymbole qui établient le type d uinage à exécuter et la tolérance géométrique à repecter. Symbole Sur la majorité de plan mécanique, la cotation qui pécifie le type d uinage d une pièce mécanique et encore incrite dan le annotation. Le deinateur et deinatrice utilient de plu en plu de ymbole normalié pour identifier certain type d uinage. La figure 3.1 préente le principaux type d uinage qui ont repréenté par un ymbole. Module 6 3.1

2 Chapitre 3 L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Figure 3.1 Symbole de type d uinage Si vou regardez de plan datant de pluieur année, vou remarquerez que toute le urface à être uinée avec un fini étaient identifiée par un ymbole en contact avec la ligne ignifiant la urface uinée. La figure 3.2 montre une pièce mécanique avec un ymbole préciant le urface à uiner. 3.2 Module 6

3 L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 Figure 3.2 Pièce mécanique avec urface à uiner X 0,06 R max 5,12 2,835 2,836 3,18 45 J 0,38 T 0,12 R 0,215 0,230 1,842 1,845 0,12 0,070 0,072 G 0,10R 0,30 1,35 4,58 L Lorqu il ont voulu normalier le différent igne repréentant le urface uinée, le pay indutrialié ont utilié le ymbole d état de urface. Aini, il l ont normalié afin d identifier le urface à uiner et de pécifier l état de on fini. La figure 3.3 montre le ymbole d uinage normalié. Figure 3.3 3,5 Symbole d uinage Signe d'état de urface de bae Uinage requi Spécification d'uinage Uinage procrit Signe d'état de urface utilié lorque d'autre caractéritique de urface ont pécifiée Indice de rugoité L indice de rugoité, ou l état du fini de la urface, doit être indiqué ur le ymbole d uinage. La figure 3.4 expoe comment on peut pécifier la rugoité en incrivant, à l emplacement approprié, l indice déiré par rapport au igne d état de urface. Figure 3.4 0,8 3,5 Emplacement de l indice de rugoité L'indice de rugoité moyenne et incrit à la gauche du trait oblique le plu long. Si une eule valeur et indiquée, il 'agit d'un maximum et toute valeur inférieure et acceptable. Valeur exprimée en micromètre (micron) ou en micro-pouce. Le deux valeur indiquent la rugoité moyenne maximale et minimale. Valeur exprimée en micromètre ou en micropouce. L'élèvement de matière par uinage et requi pour obtenir l'état de urface. La urépaieur d'uinage et indiquée à la gauche du trait oblique le plu court en millimètre ou en pouce. Uinage procrit Tolérance géométrique Le tolérance géométrique ont le repréentation ymbolique de réultat à obtenir lor de la fabrication ou de l aemblage de pièce. On clae le type de tolérance par famille, à avoir : de forme, de contour, d orientation, de poition et de battement. Chaque famille et ubdiviée en pluieur élément, lequel ont préenté à la figure 3.5. Module 6 3.3

4 Chapitre 3 L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Figure 3.5 Symbole de tolérance géométrique Sur un plan mécanique, le tolérance ont incrite à l intérieur d un cadre de deux à troi cae : la cae 1 contient le ymbole de caractéritique; la cae 2 indique la tolérance déirée en millimètre ou en millième de pouce et elle et précédée du ymbole Ø lorque la zone de tolérance et cylindrique; la cae 3 comporte une lettre majucule qui précie l élément de référence. La figure 3.6 montre un cadre où et incrite une tolérance géométrique. Repérage de l élément de référence L élément de référence et indiqué par un triangle noir qui lui touche et il et attaché à une cae qui l identifie. La urface concernée et déignée par une flèche venant du cadre d incription de tolérance. Figure 3.7 Repérage de l élément de référence Figure 3.6 Incription de tolérance Ø 0,05 M C 3.4 Module 6

5 L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 Certain deinateur incrivent la tolérance géométrique ur le prolongement d une ligne d attache et l élément de référence et identifié par une cae directement attachée à cet élément. La figure 3.8 donne un exemple de cette façon de faire. Figure 3.8 Identification directement ur l élément Tolérance de forme Rectitude d un axe : l axe d une forme cylindrique, que ce oit un arbre ou toute autre pièce cylindrique doit être compri à l intérieur d une zone cylindrique d un jeu donné. Cette tolérance e cote comme démontré à la figure 3.9. Figure 3.9 Cote de la rectitude d un axe Planéité d une urface : la urface de référence doit être plane et exempte d irrégularité dépaant la limite indiquée. La figure 3.10 montre une urface dont la planéité doit atifaire une tolérance de 0,10 mm. Module 6 3.5

6 Chapitre 3 L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Figure 3.10 Cote de la planéité d une urface Cylindricité d un cylindre : la urface de référence doit être comprie entre le cylindre extérieur et le cylindre intérieur dont la différence de rayon et de Y. Figure 3.11 Cote de la cylindricité d un cylindre Circularité d un cylindre : tou le point du contour d un cylindre doivent être compri dan une couronne imaginaire de largeur X (figure 3.12). 3.6 Module 6

7 L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 Figure 3.12 Cote de la circularité d un cylindre Contour d une urface : pour une phère ou une partie phérique d une pièce, la urface de référence doit être comprie entre deux urface imaginaire qui enveloppent la phère à une ditance Z. Figure 3.13 Cote de contour d une urface Tolérance d orientation Le tolérance d orientation regroupent de ymbole pour l inclinaion, la perpendicularité ou le parallélime oit entre deux urface, oit entre un axe et une urface. Inclinaion : le ymbole de l inclinaion identifie la tolérance de l angle inclu entre deux urface ou entre un axe et une urface. La urface de référence doit être comprie entre deux plan imaginaire epacé d une ditance X. La figure 3.14 montre le deux façon d indiquer le tolérance d inclinaion. Module 6 3.7

La cotation. Coter un dessin, c est donner 13 toutes les dimensions D E S S I N T E C H N I Q U E R E G L E S D E C O T A T I O N S

La cotation. Coter un dessin, c est donner 13 toutes les dimensions D E S S I N T E C H N I Q U E R E G L E S D E C O T A T I O N S La cotation Ø 8 LAMAGE Ø14 X 3 PROF Les dessins techniques doivent non seulement décrire la forme des objets avec précision, 50 mais aussi servir de guides pour leur construction ou leur fabrication. Coter

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INTERPRETATION DE SCHÉMAS, DE PLANS ET DE DEVIS MODULE N :02 SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INTERPRETATION DE SCHÉMAS, DE PLANS ET DE DEVIS MODULE N :02 SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :02 INTERPRETATION

Plus en détail

Le défi. reseau-cdls-cls.ca

Le défi. reseau-cdls-cls.ca an 1 nce La cieo techn de en moue pratiq Le défi Concevoir un appareil qui doit enclencher une cacade d évènement. Le dernier évènement era le lancer d un projectile le plu prè poible d une cible. 15 0

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières

AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières AUTRES ASPECTS DU GPS Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières 1 Partie I Tolérance de battement Défaut de Battement Défautconjuguéde forme, orientation et position, constatélorsde

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. TTA-DEI1 Livret dessin cotation 1 17/12/04

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. TTA-DEI1 Livret dessin cotation 1 17/12/04 COTATION 1 EXECUTION GRAPHIQUE DE LA COTATION Élément d une cote : 50 Valeur de la cote Ligne de cote Extrémité Ligne d attache 20 28 2.75 Disposition des lignes d attache : Point d épure Cotation d un

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

C orrigé Panorama 4. 4) Les segments de droite tracés pour relier les sommets homologues sont parallèles et isométriques.

C orrigé Panorama 4. 4) Les segments de droite tracés pour relier les sommets homologues sont parallèles et isométriques. C orrigé Panorama 4 1. La rotation 1) La rotation, déignée par le ymbole r et une tranformation géométrique qui aocie une figure image iométrique à une figure initiale elon un centre, un angle et un en

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie?

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Nom : Groupe : Date : Verdict Chapitre 11 1 La communication graphique Pages 336 et 337 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Les dessins de fabrication. Les schémas.

Plus en détail

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 2 3. ETATS LIMITES DE SERVICE : Définition

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation.

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation. 1/5 Le dessin technique ou dessin industriel est un élément essentiel de la communication technique. Il s agit d un ensemble de conventions de représentation des objets qui assurent que l objet produit

Plus en détail

1.1 DIFFÉRENTS TYPES DE LIGNE

1.1 DIFFÉRENTS TYPES DE LIGNE sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh jgbjgbbs bbsghhhf ;y dpi CHAPITRE 1 LES DIVERSES LIGNES DANS UN CROQUIS Dans tous les dessins, le langage de base est la ligne. Que celle-ci soit droite, verticale, horizontale

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Précisions pour calculer et choisir l'amortisseur correcte

Précisions pour calculer et choisir l'amortisseur correcte Aortieur ydraulique Pour trouver l'aortieur de fin de coure ou en ontage fixe de notre gae qui correpond à votre application, il uffit de replir notre quetionnaire. Enuite nou calculeron et coiiron l'aortieur

Plus en détail

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie-

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie- VI. MISE EN POSITION DES PIECES VI.1 Introduction On appelle usinage toute opération de mise en forme par enlèvement de matière à l aide d une machine-outil destinée à conférer à une pièce des dimensions

Plus en détail

Calculs autour des moteurs et de leurs charges

Calculs autour des moteurs et de leurs charges Calcul autour de moteur et de leur charge Guy Gauthier ing., Ph.D. Juillet 2011 Source: Drury Bill, The Control Technique Drive and Control Handbook, The Intitution of Electrical Engineer, London, United

Plus en détail

COTATION. G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits)

COTATION. G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits) COTATION G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits) La spécification géométrique des produits, symbolisée GPS, consiste à définir, au travers d un dessin de définition : La forme, les dimensions

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIULATIONS DE ONTE CARLO. Déenfant *, N. Ficher *, B. Blanquart **, N. Bédiat** *Laboratoire national de métroloie et d eai (LNE) ** Centre Technique de Indutrie

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

3M Solutions Abrasives pour l Industrie Disques et bandes abrasifs céramiques Cubitron II. La révolution abrasive

3M Solutions Abrasives pour l Industrie Disques et bandes abrasifs céramiques Cubitron II. La révolution abrasive 3M Solution Abraive pour l Indutrie Dique et bande abraif céramique Cubitron II La révolution abraive 2 L innovation taillée pour couper plu longtemp Durée de vie 6 foi plu longue qu un produit céramique

Plus en détail

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine ynchrone autopilotée. NOGAREDE, D. HARRIEY, Y. LEFEVRE, F. PIGACHE ertrand.nogarede@laplace.univ-tle.fr INPT/ENEEIHT, 2 rue Camichel,

Plus en détail

Réunion des comités roulements et GPS

Réunion des comités roulements et GPS 24 Réunion des comités roulements et GPS Dès publication de la nouvelle version de la norme ISO 492, les tolérances dimensionnelles des roulements et les systèmes ISO de limites et d ajustements pourront

Plus en détail

LA MÉTROLOGIE. Lycée professionnel Gaston Barré. Certificat d Aptitude Professionnelle SESSION 2012-2013. Nom : Prénoms :

LA MÉTROLOGIE. Lycée professionnel Gaston Barré. Certificat d Aptitude Professionnelle SESSION 2012-2013. Nom : Prénoms : Lycée professionnel Gaston Barré Certificat d Aptitude Professionnelle Vendeur Magasinier en Pièces de Rechange et Equipements Automobiles SESSION 2012-2013 LA MÉTROLOGIE Nom : Prénoms : LYCEE GASTON BARRÉ

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels 2016 Catalogue formation Carat Nord-Et Département Prévention de Rique Profeionnel Éditorial En qualité de dirigeant, encadrant, alarié, membre d une intance repréentative du peronnel, vou ête le acteur

Plus en détail

é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Cotes tolérancées é - Ajustements - Tlé Tolérances géométriques é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Plus en détail

Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Sections et coupes Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr 1 Introduction 2 Introduction Les sections et coupes permettent

Plus en détail

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE Le calculatrice ont autoriée. ***** N.B. : Le candidat attachera la plu grande importance à la clarté, à la préciion et à la conciion de la rédaction. Si un candidat et amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

Mémento du dessinateur. Nom Classe Numéro

Mémento du dessinateur. Nom Classe Numéro Normes NF E 04-502/503 ISO 5457/7200 CADRE - CARTOUCHE ET NOMENCLATURE 10 50 50 101010 Echelle : Format : TITRE Numéro - Le cadre, tracé à 10 mm du bord de la feuille permet de vérifier l'intégralité du

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité SYPOSIU DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 4) : EF-EPF-GE 04, 8-0 JUILLET 04, ENS CACHAN, FRANCE Paramètre clé pour la conception d une machine pentaphaée à aimant à double polarité Huein ZAHR,, Franck SCUILLER,

Plus en détail

Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel

Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel Tél : +33 (0)4 79 38 45 71 / Fax : +33 (0)4 79 38 61 51 Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel

Plus en détail

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort Multiplit Inverter RAS Economie et confort Comment fonctionne une Pompe à Chaleur Air-Air? Une Pompe à Chaleur et un ytème thermodynamique. Elle prélève la chaleur contenue dan l air extérieur, même à

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Roulements à une rangée de billes de génération C. Information Technique Produit

Roulements à une rangée de billes de génération C. Information Technique Produit Roulements à une rangée de billes de génération C Information Technique Produit Sommaire Caractéristiques 2 Avantages des roulements à billes FAG de génération C 2 Etanchéité et lubrification 2 Température

Plus en détail

Dessin industriel 1 ère année. Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT

Dessin industriel 1 ère année. Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT Dessin industriel 1 ère année Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT Les techniques graphiques à l IUT DESSIN INDUSTRIEL (DI) 2 h Cours 10 h TP 1 partiel DAO : dessin assisté par ordinateur

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. Poutre bi-articulée sous charge uniforme

XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. Poutre bi-articulée sous charge uniforme Ecole Nationale Supérieure d rchitecture de Mareille S2CE1 Cour de Structure Fonction de la poutre : franchir Poutre ur 2 appui (bi-articulée) : moment fléchiant et effort tranchant lexandre de la Foye

Plus en détail

é to ntes! de nos Les bioscience au ssibles Musée Armand-Frappier www.musee-afrappier.qc.ca Merci aux partenaires du Musée

é to ntes! de nos Les bioscience au ssibles Musée Armand-Frappier www.musee-afrappier.qc.ca Merci aux partenaires du Musée Le biocience au de no Levequephoto.com coeur... vie ible e c c a, e t n a n n é to nte! et paionna if t a c u d é e m m Progra 1 1 0 2 0 1 0 2 Muée Armand-Frappier Merci aux partenaire 531, boul. de Prairie,

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Description d achat Sac de sécurité de pièce à conviction, Catégorie 2

Description d achat Sac de sécurité de pièce à conviction, Catégorie 2 Gendarmerie royale du Canada Doc. no: PD-IE-02 Date: 2013-09-27 Royal Canadian Mounted Police Description d achat Sac de sécurité de pièce à conviction, Catégorie 2 Le présent document compte 6 pages,

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES FOURNITURE DE TUBES EN POLYETHYLENE HAUTE DENSITÉ PEHD Pour le transport et la distribution de l eau 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION _ DOMAINE D EPMLOI 2. CONFORMITE

Plus en détail

2- Tolérances Dimensionnelles : Alesage. Arbre. Système à alésage normal. Système à arbre normal. Ajustements incertains

2- Tolérances Dimensionnelles : Alesage. Arbre. Système à alésage normal. Système à arbre normal. Ajustements incertains - TOLÉRNCES DIMENSIONNELLES 1- Introduction : Pour assurer la liaison pivot glissant de l'arbre par rapport à l'alésage du palier, il faut s'assurer de l'exactitude des dimensions de l'arbre et de l'alésage,

Plus en détail

S C I E N C E S D E L A V I E E T D E L A T E R R E

S C I E N C E S D E L A V I E E T D E L A T E R R E ecr UNIVERSITÉ CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/2 11 G 24 BIS A 01 Durée : 2 heure OFFICE DU BACCALAUREAT Coef. 2 Téléfax (221) 33 824 65 81 - Tél. : 33 824 95 92-33 824 65 81 S C I E N C E S D E L A V I E

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION

CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION Dessin technique 1 CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION OBJECTIFS DU MODULE Dans la première partie qui traite la conception I et éléments de machines, l étudiant doit être capable à la fin du cours de

Plus en détail

Traits Lignes Utilisation Exemple

Traits Lignes Utilisation Exemple Voici les lignes conventionnelles qui sont utilisées pour le dessin technique. Toute ligne peut être un tracé fort, moyen ou faible. Elles sont donc classées de cette façon : Traits Lignes Utilisation

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Remarque : Le format directement inférieur s obtient en divisant la longueur par 2.

Remarque : Le format directement inférieur s obtient en divisant la longueur par 2. I. Dessin 2D : Dessin technique- Généralités Le but du dessin technique est de décrire fidèlement les formes des objets tridimensionnels à l'aide d'une ou plusieurs représentations de ceux-ci sur le plan

Plus en détail

.6..SIGNALISATION. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 6.1 Concept de base

.6..SIGNALISATION. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 6.1 Concept de base énovation.6..signalisation. 6.1 Concept de base Prévoir une signalisation comportant quatre types d'information : - Orientation : plan qui donne un aperçu de l ensemble du bâtiment et répertoire d étage

Plus en détail

Proposé par MADAK Page 20/29

Proposé par MADAK Page 20/29 VII. LE DESSIN TECHNIQUE 1 ) DEFINITION : Le dessin technique est le moyen d epression universel de tous les techniciens. C est un LANGAGE CONVENTIONNEL soumis à de nombreuses NORMES afin d éviter toutes

Plus en détail

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire Rapport de tage Développement et élaboration d outil de vérification de modèle numérique en utiliant l imagerie atellitaire Siham SBII Direction de la météorologie Nationale Marocaine Mr. Joël STEIN METEO-France

Plus en détail

Notice de montage, de démontage et d utilisation

Notice de montage, de démontage et d utilisation Layher Echafaudage Univerel Layher EuroFaçadacier-EuroFaçadalu Layher Tour roulante Layher Protection Certification LAYHER L I G H T W E I G H T Notice de montage, de démontage et d utiliation Notice de

Plus en détail

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution Octobre 2014 Emploi dan le ecteur agricole : caractéritique et évolution Direction régionale de l alimentation, de l agriculture, et de la Forêt Service Régional pour l Information Statitique et Economique(SRISE)

Plus en détail

Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter.

Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter. Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter. Veuillez visionner le document sur la formation en ligne. Corniche : objet technique à dessiner. Plaçons

Plus en détail

Important IND2105. Questionnaire d'examen. Attention : les questions 5, 11, 12 et 15 sont plus longues que les autres.

Important IND2105. Questionnaire d'examen. Attention : les questions 5, 11, 12 et 15 sont plus longues que les autres. Questionnaire d'examen IND2105 Sigle du cours MODULE 1 QUESTION 1 : ( 0,5 point ) Durée maximale recommandée 2 minutes PAGE 1 / 14 Nom : Signature : Prénom : Matricule : Durant l élaboration d une pièce

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

PIEDS ARTICULES in poliammide rinforzata. PIEDS ARTICULES ANTIDERAPANTS en polypropylène renforcé et acier inox. PIEDS ARTICULES en acier

PIEDS ARTICULES in poliammide rinforzata. PIEDS ARTICULES ANTIDERAPANTS en polypropylène renforcé et acier inox. PIEDS ARTICULES en acier Soaire Elément de Soutien PIEDS RTICULES in poliaide rinforzata Page R8 - R27 PIEDS RTICULES TIDERPTS en polypropylène renforcé et acier inox Page R28 - R39 PIEDS RTICULES en acier Page R40 - R47 PIEDS

Plus en détail

Guide stylistique des marques de commerce

Guide stylistique des marques de commerce Guide stylistique des marques de commerce L ARCHE TM Canada Août 2005 2 Guide stylistique des marques de commerce déposées de L ARCHE TM Canada Table des matières I. Introduction... 3 A. Qu est-ce qu une

Plus en détail

ACTIVITÉ PRATIQUE LA REPRESENTATION DU REEL. Modélisation d un Smartphone

ACTIVITÉ PRATIQUE LA REPRESENTATION DU REEL. Modélisation d un Smartphone NOM : Prénom : Classe : ACTIVITÉ PRATIQUE LA REPRESENTATION DU REEL ITEC Rotation des spécialités Modélisation d un Smartphone Objectif : découvrir les fonctions de base pour la création d une pièce sous

Plus en détail

www.atv.fr Amortisseurs Pince-rails de chocs

www.atv.fr Amortisseurs Pince-rails de chocs www..fr mortieur Pince-rail de choc compener page Technologie 0 Contruction et fonctionnement 03 Symbole Formule de bae 04 Ca de charge Groupe de charge et utiliation 05 Ca de charge et utiliation 06 Déignation

Plus en détail

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial Page1 Proceu Énergie renouvelable Autre Date de création : 05/01 Date de mie à jour : 01/03/2010 Verion n 2 Créateur : Thibault CHARLES : Pôle Technique Odyée 2 Route de la Roche ur Yon 85220 COEX : 02

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

UNIVERSITE D ELOUED DEPARTEMENT D'ELECTROTECHNIQUE

UNIVERSITE D ELOUED DEPARTEMENT D'ELECTROTECHNIQUE tranformateur 1- Contitution Un tranformateur comprend un circuit magnétique contitué de pluieur tôle ferromagnétique en forme de "E" et de "I" aemblée «tête-bêche». Ce tôle ont recouverte d un verni iolant

Plus en détail

Intitulée Etude et Synthèse des Caractéristiques de Réseaux d antennes Imprimées Supraconductrices dans la Bande Millimétrique

Intitulée Etude et Synthèse des Caractéristiques de Réseaux d antennes Imprimées Supraconductrices dans la Bande Millimétrique REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI - CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES DE L'INGENIEUR DEPARTEMENT D'ELECTRONIQUE

Plus en détail

1/28 CharlyGRAAL SOMMAIRE

1/28 CharlyGRAAL SOMMAIRE 1/28 SOMMAIRE CFAO Description du CharlyRobot 2 Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur 3 Procédure à suivre 4 CAO Dimension du plan 5 Dessin de la pièce Zone de travail 6 Rectangle 7 Polyligne

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

Utilisation du logiciel CATIA V5. Exemple d assemblage Le système bielle-piston

Utilisation du logiciel CATIA V5. Exemple d assemblage Le système bielle-piston Utilisation du logiciel CATIA V5 Exemple d assemblage Le système bielle-piston Ce scénario vous permettra de vous familiariser avec le module Assembly Design. L assemblage que vous allez réaliser est représenté

Plus en détail

Système ISO de tolérances Ajustements

Système ISO de tolérances Ajustements Principe de l interchangeabilité: Système ISO de tolérances Ajustements Lorsqu il faut fabriquer une série de pièces identiques, il est impossible d obtenir, d une pièce à l autre, exactement les mêmes

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Version Cahier des prescriptions techniques pour Tubes PVC assainissement Janvier 21 CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES TUBES EN POLYCHORURE DE VINYLE [PVC] Pour l assainissement gravitaire 1 Version

Plus en détail

Proposition de corrigé

Proposition de corrigé CONCOURS COMMUN 25 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve spécifique de Sciences Industrielles (filière PTSI) Vendredi 2 Mai 25 de 8h à 2h Proposition de corrigé A ETUDE FONCTIONNELLE

Plus en détail

Module Techniques de mesure et de contrôle

Module Techniques de mesure et de contrôle 5ème édition Juin 2014 Module Techniques de mesure et de contrôle Art. Nr. 2401f Index Les moyens de contrôle et de vérification 7 Les moyens de mesure 11 La documentation de la qualité 34 Les tolérances

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

Recensement des logements accessibles en «Loire et Sillon». 2014-2015. I. Le recensement de l offre de logements accessibles.

Recensement des logements accessibles en «Loire et Sillon». 2014-2015. I. Le recensement de l offre de logements accessibles. Recenement de logement acceible en «Loire et Sillon». 2014-2015 Conformément à la Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité de droit et de chance, la participation et la citoyenneté de peronne handicapée,

Plus en détail

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 0 EN FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LAVAL Demande d admiion par Internet : www.rafp.com Dan no centre de formation profeionnelle Comment pui-e m incrire

Plus en détail

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Apport des méthodes d infiltrométrie à la compréhension de l hydrodynamique de la zone non-saturée des sols.

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Apport des méthodes d infiltrométrie à la compréhension de l hydrodynamique de la zone non-saturée des sols. Univerité Pierre et Marie Curie, École de Mine de Pari & École Nationale du Génie Rural de Eaux et de Forêt Mater Science de l Univer, Environnement, Ecologie Parcour Hydrologie-Hydrogéologie Apport de

Plus en détail

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST PLAST tand e d 100m ouvrir à déc 2 UNE PREMIÈRE POUR PLAST Pour a première participation à Verdun Expo, Altaplat voit grand : un tand de 100m2 où era expoé le avoir faire d un fabricant toujour à la pointe

Plus en détail

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com LACLUSIENNE C L U F I X Éléments filetés, normalisation www.laclusienne.com Éléments filetés, normalisation Ce document contient des informations relatives aux fi letages des produits LA CLUSIENNE-CLUFIX

Plus en détail

Dossier Elève Page 1 / 17 TP INITIATION : INVENTOR R3 S. PIGOT Inventor R3.Doc (Word7) Version 01

Dossier Elève Page 1 / 17 TP INITIATION : INVENTOR R3 S. PIGOT Inventor R3.Doc (Word7) Version 01 Manuel d utilisation & Dossier Elève Page 1 / 17 TP INITIATION : INVENTOR R3 SOMMAIRE AVANT PROPOS... 3 BARRES D OUTILS GENERALES... 4 BARRES D OUTILS POUR LA CONCEPTION... 5 INTERFACE... 9 RACCOURCIS

Plus en détail

Notice d utiliation Verion 1.0 Décembre 2002 FRANÇAIS CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION:Pour éviter tout rique d'électrocution, ne pa ouvrir le boîtier. Ne pa réparer l'appareil oi-même. Conulter une peronne

Plus en détail

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

1.3 SÉLECTION DES MACHINES-OUTILS

1.3 SÉLECTION DES MACHINES-OUTILS f fj bbj b f bbb bbf ;y dpi LES PRINCIPES DE L USINAGE SUR MACHINES-OUTILS CHAPITRE ;aelj bb jkoop;y ;aeljlk bbb fj koop;y ;aeljlk bbb ;aelj ;aeljlkj bb koop;y op;y fjko op;y ;aeljlkj ;aelj bbbb fjkoop

Plus en détail

Il existe plusieurs coefficients qui permettent de mieux évaluer une distribution. Nous en examinons les principaux dans les lignes qui suivent.

Il existe plusieurs coefficients qui permettent de mieux évaluer une distribution. Nous en examinons les principaux dans les lignes qui suivent. Le coefficient Il exite pluieur coefficient qui permettent de mieux évaluer une ditribution. Nou en examinon le principaux dan le ligne qui uivent. Le coefficient de variation (CV) Le coefficient de variation

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

6. ETATS DE SURFACE 6.2. Défauts de rugosité

6. ETATS DE SURFACE 6.2. Défauts de rugosité 6. ETATS DE SURFACE 6.1. Définition Une surface réelle usinée n'est jamais parfaite, elle présente toujours des défauts par suite des erreurs systématiques d imperfections, admissibles dans la fabrication.

Plus en détail

VOITURE DE COURSE Centre d intérêt N 4 Page 4

VOITURE DE COURSE Centre d intérêt N 4 Page 4 VOITURE DE COURSE A 4 Page 4 4 ème LA VOITURE DE COURSE TRAVAIL A FAIRE : Découpez les différentes vues de la voiture et positionnez les correctement par rapport à la vue de face (1). Remarque : pour faire

Plus en détail

ANK. Cabine à double paroi. Systèmes d armoires en aluminium. Sur mesure. Robuste. Juxtaposable

ANK. Cabine à double paroi. Systèmes d armoires en aluminium. Sur mesure. Robuste. Juxtaposable ANK Cabine à double paroi Systèmes d armoires en aluminium Robuste Juxtaposable Sur mesure ANK Solide comme un roc L armoire sûre offrant une protection maximale Deux protections valent mieux qu une. Cette

Plus en détail

mk:@msitstore:c:\program%20files\microsoft%20office%202000\office\1036\acmain9.chm::/htm...

mk:@msitstore:c:\program%20files\microsoft%20office%202000\office\1036\acmain9.chm::/htm... Spécifications de Microsoft Access Spécifications de Microsoft Access Que voulez-vous faire? Obtenir des informations sur les spécifications générales relatives aux bases de données Microsoft Access Obtenir

Plus en détail

Circulation thermohaline et variation de la salinité

Circulation thermohaline et variation de la salinité Circulation thermohaline et variation de la alinité Mie en évidence de variation de la concentration de la olution lor du changement d état de l eau de mer à l aide d une meure phyique : celle de la conductimétrie.

Plus en détail

VERINS D APPUI. Programme général. Pression de fonctionnement jusqu à 500 bars. simple et double effet. 5 types d implantation différents

VERINS D APPUI. Programme général. Pression de fonctionnement jusqu à 500 bars. simple et double effet. 5 types d implantation différents Programme général VRINS D PPUI Pression de fonctionnement jusqu à simple et double effet 5 types d implantation différents Charge maximale de 6 jusqu à 102 kn Course du piston maximale de 6 jusqu à mm

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail