genda 70 actions pour une ville durable Notre ville durable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "genda 70 actions pour une ville durable Notre ville durable"

Transcription

1 M H a genda M 21 R H 70 actions pour une ville durable E E Notre ville durable

2 L Agenda 21, qu est-ce que c est? Un nouveau projet de société Issu du Sommet de Rio en 1992, l Agenda 21 local est un plan d actions destiné à mettre en œuvre le développement durable sur un territoire. En 2010, une démarche de révision a été amorcée par la Ville. Elle a abouti à l élaboration d un nouveau programme adopté par le Conseil municipal en mars La Ville participe ainsi à relever les défis mondiaux à l échelle de son territoire et s inscrit dans les stratégies locales, européennes et nationales qui visent à construire un nouveau projet de société. Les règles du jeu Plan d actions voté à l unanimité le 28 mars Il revient à chaque collectivité territoriale de s approprier la démarche selon les valeurs et les méthodes qu elle souhaite promouvoir. Pour sa part, la Ville de Caen a retenu des principes de mise en œuvre centrés sur les notions de solidarité, d enjeux collectifs et de démocratie. Jouer la solidarité Traiter la problématique de développement durable sous le seul angle environnemental ne suffit plus. L agenda 21 caennais est un agenda 21 solidaire qui tente de répondre tout à la fois aux urgences sociales, environnementales et économiques. Jouer collectif Caen a mené la démarche de révision de son Agenda 21 avec ses partenaires et un comité de pilotage composé de Caen la mer, Viacités, l Ademe, la Dreal, le conseil général du Calvados et le conseil régional de Basse-Normandie. La restitution globale s est déroulée le 9 janvier 2013 à l hôtel de ville et le projet a ensuite reçu le label «Agenda 21 local de France» en mars. Par ailleurs, la Ville a rejoint plus de autres villes européennes en signant la «convention des maires pour une énergie locale durable». Suivi et évaluation de la démarche Les services municipaux ont défini des indicateurs qui permettront de mesurer les résultats de chaque action et le degré d accomplissement des trois grands axes choisis. Jouer la démocratie L impératif démocratique de la concertation a été reconnu comme condition sine qua non de réussite de la démarche. Les directions municipales, les entreprises, les associations, les institutions et les habitants ont été invités à collaborer au plan d actions et sont associés dans le cadre d un comité de suivi.

3 3 grands axes pour un avenir solidaire et durable La notion de solidarité fonde l Agenda 21 «deuxième génération». L Homme a été placé au cœur de ce projet pour construire un avenir à la fois solidaire et durable. 70 actions sont programmées et organisées autour de 3 grands axes définis par la Ville de Caen, ses partenaires et ses habitants. 1. Agir face à l urgence climatique et sociale Le premier axe vise à trouver des modes d aménagement et de transports urbains économes en énergie, à promouvoir un habitat durable dans le but notamment de réduire la précarité énergétique et à développer la part des énergies renouvelables dans le but de diminuer notre dépendance aux énergies fossiles (pétrole et dérivés). L habitat durable Que ce soit pour les ménages ou pour les entreprises, le prix de l énergie est désormais une préoccupation. Il faut donc agir en faveur de la réhabilitation thermique de l habitat ancien et aider les Caennais à devenir plus autonomes et plus sobres dans les consommations d énergie de leur logement. Les principes du développement durable doivent être intégrés dès la conception des projets d urbanisme et des nouveaux quartiers. Une mobilité partagée Pour cela, il faut développer encore les circulations piétonnes, le réseau cyclable, les transports collectifs, soutenir l autopartage, les services hippomobiles améliorer constamment l accessibilité de ces équipements et mettre en œuvre de grands projets d aménagement. La maîtrise de l énergie Dans le domaine de l énergie, la réduction des consommations permet non seulement de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, mais aussi de faire baisser les factures. C est un enjeu majeur qui se traduit par des actions menées à l échelle de la ville et des quartiers, visant à développer les sources d énergie renouvelables et leur usage. Retrouvez toutes les actions de l Agenda 21 sur

4 2. Placer l Homme au cœur du projet solidaire et environnemental Le deuxième axe vise à rendre la ville plus douce en favorisant l insertion professionnelle, le lien social et l accueil des personnes fragiles, en incitant à des pratiques économiques responsables, en protégeant les ressources naturelles et en créant des espaces conçus pour le bien-être de tous. Une économie responsable au service de tous Accompagner les projets d économie sociale et solidaire, depuis l émergence de l idée jusqu à sa mise en œuvre, est une priorité. Au-delà de sa propre action, la Ville souhaite orienter l ensemble des acteurs économiques vers des modes de production et de consommation responsables. Une ville solidaire Pour répondre au défi de l isolement et de la dépendance, des services d aide et de soutien aux séniors sont développés par l intermédiaire de professionnels et d aidants familiaux, toute une palette de loisirs pour tous est proposée, et la ville est aménagée pour la rendre plus conviviale et plus accessible aux personnes porteuses de handicap. De même, Caen défend le droit et l accès à l éducation pour tous. Une nature présente dans des espaces conçus pour tous Caen dispose de grandes surfaces d espaces verts qui sont aménagés pour en faire des lieux à vivre et à partager. Certains de ces espaces sont plus spécialement dédiés à la protection de la biodiversité. L objectif «zéro pesticide» est visé d ici la fin Retrouvez toutes les actions de l Agenda 21 sur Retrouvez

5 3. Montrer l exemple Le troisième axe vise à faire évoluer les services de la Ville pour qu ils puissent mieux accompagner les publics fragilisés, favoriser le changement vers une économie responsable et coordonner les forces vives du développement durable, notamment à travers des pratiques de concertation et d évaluation. Une administration exemplaire La réussite de l Agenda 21 dépend en grande partie de la mobilisation des services. Les agents municipaux sont sensibilisés et formés afin de faire évoluer leurs pratiques. Ainsi, chaque action est conduite en tenant compte des trois piliers du développement durable : social, environnemental et économique. Des partenariats et la participation citoyenne Des lieux où les citoyens peuvent se prononcer sur les grandes politiques municipales et participer à l évaluation des actions menées sont mis en place. Cette démarche permettra de créer une culture commune pour les citoyens et tous les acteurs. Le travail d évaluation aura pour but de vérifier l efficacité et la pertinence des actions, au regard des enjeux du développement durable et des attentes des citoyens. La commande publique comme levier de développement durable La commande publique doit évoluer vers une prise en compte des principes de développement durable dans le but de faciliter l accès à l emploi des personnes en difficulté d insertion et de soutenir l amélioration des conditions de travail. Elle doit favoriser également les achats responsables et solidaires en encourageant les fournisseurs à adapter leurs pratiques pour répondre à ces nouveaux critères. toutes les actions de l Agenda 21 sur

6 Les énergies : une priorité à partager Une attention particulière est portée au domaine des économies d énergie à travers plusieurs démarches : mise en place d un plan Climat énergie territorial (PCET, dont l objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre, la dépendance énergétique et la vulnérabilité climatique du territoire 1 ) ; engagement dans un processus de labellisation Cit ergie ; poursuite des objectifs des «3 x 20» 2 de la «Convention des maires pour une énergie locale durable» ; promotion des énergies renouvelables (ENR) : d ores et déjà, 100 % des bâtiments communaux et 50 % de l éclairage public sont alimentés en électricité verte d origine renouvelable (ENR). Un projet de chaufferie bois pour logements et 20 établissements publics et privés sur les quartiers sud de la ville est aussi à l étude ; mise en place d un plan Lumière visant à définir les priorités pour faire baisser les consommations de 20 %, tout en répondant aux attentes de confort, de sécurité et d embellissement en matière d éclairage public. 1 Le PCET renforce le volet climat/énergie de l Agenda 21 2 Réduction d au moins 20 % des émissions de CO2, réduction de 20 % de la consommation d énergie et production de 20 % d énergies renouvelables d ici 2020.

7 Réalisation : Ville de Caen / Conception et mise en page : Le Kwalé / Crédits photos : Ville de Caen, F. Decaëns / Impression : ETC-Inn papier recyclé / août 2013 L Agenda 21 de la Ville de Caen labellisé «Agenda 21 France» par le ministère de l Écologie et du Développement durable. Caen fait partie des 90 territoires récemment distingués «Agenda 21 local France» lors de la 7 e session de reconnaissance du ministère de l Écologie et du Développement durable. (mars 2013) Notre ville durable Direction générale du Développement durable, de l Espace public et du Patrimoine Service Développement durable

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Montmélian la solaire

Montmélian la solaire Dossier de presse Montmélian la solaire Ville de 4165 habitants, capitale de la Combe de Savoie, située au sein du Territoire Cœur de Savoie qui regroupe 43 communes et 34 000 habitants, à 300 m d altitude,

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Le Sénégal s est inscrit, dès l origine, dans la dynamique du développement durable.

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Rappel sur le Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

INVITATIONS PRESSE UBS

INVITATIONS PRESSE UBS Du 07 au 11 septembre 2015 n 79 INVITATIONS PRESSE UBS INVITATION PRESSE N 1 LORIENT Mardi 8 septembre, à 11h45 Présidence Rue Armand GUILLEMOT - Conférence de presse officielle de rentrée de l UNIVERSITE

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie CIRCULAIRE N 3982 DU 03/05/2012 Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie Réseaux: tous Niveaux et services: Primaire : Primaire / Secondaire Période: Année

Plus en détail

L art de vivre, un état d esprit!

L art de vivre, un état d esprit! D o s s i e r de presse J a n v i e r 2016 L art de vivre, un état d esprit! L association - Le Grand Repas - Sur le terrain! Un patrimoine, un bien commun, une mission remarquable et fédératrice L association

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

RAppoRT D'ACTiviTé. Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT

RAppoRT D'ACTiviTé. Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT RAppoRT D'ACTiviTé Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT 2014 Édito La Carsat Normandie s est inscrite dans une démarche de Développement durable depuis 2008. Elle s appuie sur le plan

Plus en détail

coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité

coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité le projet pointcarré un tiers-lieu situé à Saint-Denis, dans le 93. un lieu mutualisé, de travail,

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-Direction de l Action Sportive Service du Sport de Haut Niveau et des Concessions Sportives 2015 DJS 105 Subvention (40.000 euros) à la Ligue de Paris de Tennis

Plus en détail

RAPPORT 2010 DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE

RAPPORT 2010 DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE RAPPORT 2010 DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE SOMMAIRE La RSE dans le logement social P.4 Carte d identité P.5 Les temps forts 2010 P.6 Créativité Les objectifs RSE de Trois Moulins Habitat

Plus en détail

Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital. Point d avancement décembre 2013

Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital. Point d avancement décembre 2013 Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital Point d avancement décembre 2013. Ambition et Enjeux Ambition : Elever l expérience du patient à l hôpital au même niveau

Plus en détail

paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement du territoire. le cas de la vallée de la loire

paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement du territoire. le cas de la vallée de la loire Plan Loire Grandeur Nature 2007-2013 10 e réunion de travail de la plateforme Recherche/Données/Information - 18/05/2010 paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

Notre région, mode d emploi

Notre région, mode d emploi 01 Notre région, mode d emploi Qui fait quoi dans la Région Franco-Valdo-Genevoise? Edition : Service des affaires extérieures du canton de Genève Responsables de la publication : A-K. Kolb, C. Rivière

Plus en détail

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires :

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : Dossier de presse Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : la Caisse de Dépôts et Consignations la Caisse d Épargne de Bretagne, l association «Parcours Confiance

Plus en détail

DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR

DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR ÉDITO «Donnons un visage à l immobilier pour le siècle à venir» Né de la vision d hommes et de femmes qui, par leurs compétences et leur intuition,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional

Rapport pour le conseil régional Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPROBATION DES STATUTS ET ADHESION DE LA REGION ILE-DE- FRANCE A L

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical

Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical NOS ATOUTS Une Haute Ecole à taille humaine Un encadrement de proximité Un accueil et un suivi personnalisés des étudiants Des

Plus en détail

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val de Loire Version 1.0 adoptée le 8 septembre 2015 Préambule

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 N 702 By Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016 CONECT 2016 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 1 2 3 4 La CONECT va apporter son assistance technique à l'initiative économique

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

SE FORMER A L ARIFTS. www.arifts.fr FORMATION PREPARATOIRE AUX METIERS EDUCATIFS ET SOCIAUX CAP PETITE ENFANCE MONITEUR EDUCATEUR

SE FORMER A L ARIFTS. www.arifts.fr FORMATION PREPARATOIRE AUX METIERS EDUCATIFS ET SOCIAUX CAP PETITE ENFANCE MONITEUR EDUCATEUR SE FORMER A L ARIFTS www.arifts.fr FORMATION PREPARATOIRE AUX METIERS EDUCATIFS ET SOCIAUX CAP PETITE ENFANCE MONITEUR EDUCATEUR ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS EDUCATEUR SPECIALISE

Plus en détail

COOP DEC Infos une lettre de l Agence COOP DEC Conseil. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique.

COOP DEC Infos une lettre de l Agence COOP DEC Conseil. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique.php COOP DEC Info - n 88 mai 2012 Lettre d'informations sur la coopération décentralisée Pour tout problème de lecture,

Plus en détail

Montpellier Agglomération accueille les étudiants chinois

Montpellier Agglomération accueille les étudiants chinois Dossier de presse Vendredi 17 octobre 2008 Montpellier Agglomération accueille les étudiants chinois Je suis ravi d accueillir ce soir les étudiants chinois, toujours aussi nombreux dans nos universités

Plus en détail

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR Préface Le 25 septembre 2015, les États membres des Nations Unies ont adopté

Plus en détail

LES AGENCES IMMOBILIÈRES À VOCATION SOCIALE. Panorama DÉCEMBRE 2015

LES AGENCES IMMOBILIÈRES À VOCATION SOCIALE. Panorama DÉCEMBRE 2015 LES AGENCES IMMOBILIÈRES À VOCATION SOCIALE Panorama DÉCEMBRE 2015 Sommaire Développer un réseau professionnel 4 Les AIVS, un outil d insertion par le logement 4 Des compétences immobilières au service

Plus en détail

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction générale de la recherche et de l innovation Direction générale pour la recherche et l'innovation Direction générale

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL REPUBLIQUE FRANCAISE PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL n 2016-1085 Conseil du 21 mars 2016 commission principale : éducation, culture, patrimoine et sport objet : Partenariat avec l'association FC Lyon

Plus en détail

Règlement d'admission

Règlement d'admission Règlement d'admission concernant la formation d'éducateur spécialisé 1. Définition de la profession et du contexte de l intervention des éducateurs spécialisés Selon l arrêté du 20 Juin 2007 relatif au

Plus en détail

Le jury de «Réinventer.Paris» confie à Linkcity et à ses partenaires l aménagement du site emblématique du Triangle Eole Evangile

Le jury de «Réinventer.Paris» confie à Linkcity et à ses partenaires l aménagement du site emblématique du Triangle Eole Evangile Communiqué de presse Mercredi 10 février 2016 Le jury de «Réinventer.Paris» confie à Linkcity et à ses partenaires l aménagement du site emblématique du Triangle Eole Evangile Linkcity Ile-de-France (anciennement

Plus en détail

Document de présentation de l Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de Haute-Corse

Document de présentation de l Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de Haute-Corse Document de présentation de l Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de Haute-Corse AD PEP 2B Doc présentation ad pep 2b Page 1 Historique : L association départementale des Pupilles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Communiqué de presse... p.2 Le Gérontopôle en bref... p.3 Gérontopôle des Pays de la Loire 2011-2012... p.4 à 10 ...

DOSSIER DE PRESSE. Communiqué de presse... p.2 Le Gérontopôle en bref... p.3 Gérontopôle des Pays de la Loire 2011-2012... p.4 à 10 ... La longévité est une chance pour tous Maison régionale de l Autonomie et de la Longévité des Pays de la Loire : acte 1 Pose symbolique de 1 ère pierre Île de Nantes 28 novembre 2011 En présence de Jacques

Plus en détail

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population»

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» «Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» Calendrier Appel à projet FDVA Bretagne 2015 Diffusion de l appel à projets

Plus en détail

Cinq ans, cinq millions d'emplois

Cinq ans, cinq millions d'emplois Charles-Édouard Ranchin Cinq ans, cinq millions d'emplois Par le made in France Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET 188 (2004-2005) N 1 188 (2004-2005) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant le Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus en vue de favoriser l utilisation

Plus en détail

La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée

La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée Session du Conseil régional des Pays de la Loire Hôtel de Région Nantes Vendredi 20 octobre 2006 Communiqué de presse p 2 et 3 Technocampus

Plus en détail

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU CONFERENCE DE PRESSE du 24 mars 2011 www.mediation-eau.fr Agence Point Virgule Claire-Anne Brule Solenn Morgon

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com)

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Accueil > Consulting Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS Nous mettons à votre disposition notre expérience pour vous permettre de prendre

Plus en détail

COOPÉRATION ET FAMILLE

COOPÉRATION ET FAMILLE COOPÉRATION ET FAMILLE Coopération et Famille : un acteur au service de la mixité dans l habitat «Jean Lolive», Pantin (93), 67 logements locatifs PLA. 21 737 logements gérés* 5 152 lots de copropriété

Plus en détail

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68 Service d Optimisation et de Lancement pour l Entreprenariat 2016 Catalogue Formation des SOLen Technopôle Lahitolle Elus locaux 6 rue Maurice Roy 18000 Bourges Tel. 02 46 08 10 68 Organisme agréé par

Plus en détail

ACTUALITE. >> Environ 30 000 jeunes des ZUS reçus par l ANPE en deux mois

ACTUALITE. >> Environ 30 000 jeunes des ZUS reçus par l ANPE en deux mois actualité / agenda / nouveautés sur le site / nouveaux documents en ligne sur i-ville / lecture / la vie du web / offres d emploi / Lettre d information bimensuelle de http://www.ville.gouv.fr N 109 -

Plus en détail

PANORAMA DE LA MOBILITÉ EN SAÔNE-ET-LOIRE. A partir des trois enquêtes déplacements villes moyennes du territoire et du recensement de la population.

PANORAMA DE LA MOBILITÉ EN SAÔNE-ET-LOIRE. A partir des trois enquêtes déplacements villes moyennes du territoire et du recensement de la population. PANORAMA DE LA MOBILITÉ EN SAÔNE-ET-LOIRE A partir des trois enquêtes déplacements villes moyennes du territoire et du recensement de la population. 2 Agence d urbanisme Sud Bourgogne Les pôles et leur

Plus en détail

DOSSIER SPONSORING. Sucé Beach Cup

DOSSIER SPONSORING. Sucé Beach Cup DOSSIER SPONSORING Sucé Beach Cup Tournoi de Kayak Polo organisé par le club de canoe-kayak de Sucé sur Erdre - Club de canoe-kayak de Sucé sur Erdre - Sucé Beach Cup - Public et campagne de communication

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

PROJET INSTITUTIONNEL DE L UDAF DE PARIS 2012/2017

PROJET INSTITUTIONNEL DE L UDAF DE PARIS 2012/2017 PROJET INSTITUTIONNEL DE L UDAF DE PARIS 2012/2017 Projet validé lors de l Assemblée Générale du 12 juin 2012 1 SOMMAIRE Introduction p.2 Message du président Avant-propos L historique du mouvement familial

Plus en détail

MATERNELLE ET INFANTILE ACCUEILLIR UN ENFANT GUIDE PRATIQUE POUR LES ASSISTANTS MATERNELS

MATERNELLE ET INFANTILE ACCUEILLIR UN ENFANT GUIDE PRATIQUE POUR LES ASSISTANTS MATERNELS #charentemaritime #activeattractive D partement de la Charente-Maritime PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE ACCUEILLIR UN ENFANT GUIDE PRATIQUE POUR LES ASSISTANTS MATERNELS POURQUOI UN GUIDE PRATIQUE?

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration de la nouvelle résidence locative Néolia

Dossier de presse. Inauguration de la nouvelle résidence locative Néolia Dossier de presse Inauguration de la nouvelle résidence locative Néolia 4 et 6 impasse de la Sterne Pierregarin et 34 et 54 boulevard du Béal à Sury-le-Comtal L'évènement : Jeudi 9 juin 2016 à 11 H Michel

Plus en détail

Chef de chantier gros oeuvre

Chef de chantier gros oeuvre Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/06/2016. Fiche formation Chef de chantier gros oeuvre - N : 19299 - Mise à jour : 08/12/2015 Chef de chantier gros oeuvre Lycée Technique

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI La présente application informatique a été élaborée par l Ademe (Agence de l Environnement et de la Maitrise de l Energie www.ademe.fr ) pour répondre à la mission confiée

Plus en détail

Introduction. Reconnaissance récente du rôle des hautes terres. comme contribution à l équilibre écologique général

Introduction. Reconnaissance récente du rôle des hautes terres. comme contribution à l équilibre écologique général Colloque International : L eau en montagne «Gestion intégrée des hauts bassins versants» Megève 5-6 septembre 2002 ----------------------------- Aspect sociologique des comportements humains en montagne

Plus en détail

PLAN CLIMAT ÉNERGIE TERRITORIAL

PLAN CLIMAT ÉNERGIE TERRITORIAL PLAN CLIMAT ÉNERGIE TERRITORIAL PLAN CLIMAT ÉNERGIE TERRITORIAL - Point d étape 2015 Point d étape 2015 www.grandlyon.com ÉDITO LE PRÉSIDENT DE LA MÉTROPOLE DE LYON Philippe Somnolet Un mois avant la COP21,

Plus en détail

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour le 21 janvier 2008

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour le 21 janvier 2008 OpenCplusnet UN PROGICIEL LIBRE POUR LES STRUCTURES DE SERVICES À LA PERSONNE Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour

Plus en détail

CMTC CODE : TAG 0721

CMTC CODE : TAG 0721 R é p u b l i q u e Al g é r i e n n e D é m o c r a t i q u e e t P o p u l a i r e Ministère de la Formation et de l enseignement Professionnels Institut National de la Formation المعھد الوطني للتكوين

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

SXONF Q@OGHD ' F QNT OD» 7/ $ CD MNHQ 7/ $ CD MNHQ. Rapport développement durable ' F QNT OD»

SXONF Q@OGHD ' F QNT OD» 7/ $ CD MNHQ 7/ $ CD MNHQ. Rapport développement durable ' F QNT OD» SXONF Q@OGHD ' F QNT OD» 7/ $ CD MNHQ 7/ $ CD MNHQ Rapport développement durable 2006 SXONF Q@OGHD ' F QNT OD» LEXIQUE SOMMAIRE 02 Entretien avec la Présidente 04 Conseil d Administration et Comité Exécutif

Plus en détail

Développement durable & RSO

Développement durable & RSO Développement durable & RSO Rapport d'activité 2013 Sommaire Préambule... 4 La Carsat Nord-Picardie, une entreprise engagée en faveur de la Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO)... 5 En 2013,

Plus en détail

Les Foyers de Seine-et-Marne RAPPORT 2012 D ACTIVITÉ RESPONSABLE

Les Foyers de Seine-et-Marne RAPPORT 2012 D ACTIVITÉ RESPONSABLE Les Foyers de SeineetMarne RAPPORT 2012 D ACTIVITÉ RESPONSABLE sommaire La RSE dans le logement social P.45 Carte d identité P.6 nos valeurs les objectifs RSE P.7 les temps forts 2012 P.89 Promouvoir l

Plus en détail

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité?

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? Donner des moyens à l AFB grâce aux redevances Il existe

Plus en détail

UGSEL NORD LILLE 16 RUE NEGRIER 59042 LILLE. TEL : 03.20.51.22.93 FAX : 03.20.55.96.30 COURIEL : ugsel@ddeclille.org

UGSEL NORD LILLE 16 RUE NEGRIER 59042 LILLE. TEL : 03.20.51.22.93 FAX : 03.20.55.96.30 COURIEL : ugsel@ddeclille.org UGSEL NORD LILLE 16 RUE NEGRIER 59042 LILLE TEL : 03.20.51.22.93 FAX : 03.20.55.96.30 COURIEL : ugsel@ddeclille.org FEDERATION SPORTIVE ET EDUCATIVE DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 277 RUE SAINT JACQUES 75240

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) DIAGSOLOGIS 81 route du Rhin Napoléon 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 43 37 59 / 06 15 54 38 29 - Fax : 03 88 39 67 80 RCS : 513247189 Compagnie d assurance : HISCOX n HARCP 0083339 Diagnostic de performance

Plus en détail

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable 1 2 Le crédit permet à l emprunteur d acquérir des biens et services ou de réaliser des investissements,

Plus en détail

7 projets et actions d actualité engagés par LogiEst en Lorraine en faveur du développement durable.

7 projets et actions d actualité engagés par LogiEst en Lorraine en faveur du développement durable. DÉVELOPPEMENT DURABLE en Lorraine www.logiest.fr 7 projets et actions d actualité engagés par LogiEst en Lorraine en faveur du développement durable. 67 logements livrés cet été sur le 1 er éco-quartier

Plus en détail

CULTURELLE AUDREY SOMMIER MÉDIATRICE CULTURELLE

CULTURELLE AUDREY SOMMIER MÉDIATRICE CULTURELLE Education ARTISTIQUE et CULTURELLE AUDREY SOMMIER MÉDIATRICE CULTURELLE audreysommier@spacejunk.tv // 06 67 78 15 73 1 SOMMAIRE A PROPOS DE SPACEJUNK... P3 MOUVEMENTS ARTISTIQUES CONTEMPORAINS ÉMERGENTS

Plus en détail

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES Association affiliée à la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) Approuvés par l assemblée générale du 14 novembre 2014 PREAMBULE Dans

Plus en détail

Les droits de l enfant dans les Objectifs de développement durable

Les droits de l enfant dans les Objectifs de développement durable Les droits de l enfant dans les Objectifs de développement durable Analyse - juin 2016 «Nous, les adultes, avons malheureusement failli à notre devoir de défendre tous vos droits. Un tiers d entre vous

Plus en détail

l audit énergétique l audit partagé sur mesure

l audit énergétique l audit partagé sur mesure l audit énergétique l audit partagé sur mesure Rénovation énergétique : les objectifs du Grenelle Consommation d'énergie en copropriété (kwh/m²/an) Et vous pour vous, quelle est votre consommation en kwh/m²/an?

Plus en détail

Spécial TPE-PME : Des moyens exceptionnels pour le développement des compétences

Spécial TPE-PME : Des moyens exceptionnels pour le développement des compétences NumÉro NOVEMBRE 2015 8 Le Magazine de l OPCA DEFi pour le développement de l emploi et de la formation dans l industrie P. 4 le Tour De la question Spécial TPE-PME : Des moyens exceptionnels pour le développement

Plus en détail

Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14

Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14 Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14 UNE Diagnostiqueurs et auditeurs ont de l énergie à revendre! LE DIAGNOSTIC EST UN DOCUMENT OBLIGATOIRE, L AUDIT UNE DEMARCHE VOLONTAIRE. UN SEUL BUT POUR

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014»

REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014» REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014» Organisé Par «Le Carré Bouge», laboratoire d arts appliqués dédié aux nouveaux usages et à l art de vivre et «Le COPA-Via Paysage», Programme de

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 2 ème RÉUNION DE 2013 Séance du 21 février 2013 CG 13/2 è m e /VI-04 L'an deux mille treize, le 21 février, les membres

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Institut Confucius Contexte de création d un Institut Confucius à Angers :

DOSSIER DE PRESSE Institut Confucius Contexte de création d un Institut Confucius à Angers : DOSSIER DE PRESSE Institut Confucius Contexte de création d un Institut Confucius à Angers : Le projet de création de l Institut Confucius des Pays de la Loire d Angers marque la volonté des partenaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DE PRESSE CANADA CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DE PRESSE CANADA CONTACT PRESSE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DE PRESSE CANADA CONTACT PRESSE GAËLLE DELEHELLE Responsable communication L École de design Nantes Atlantique g.delehelle(@)lecolededesign.com [t] +33 (0)2 51 13 50 74 [m] +33

Plus en détail

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Un Groupe ancré dans une profession Le Groupe SMABTP est l assureur spécialiste du secteur de la construction. Parmi ses 140 000 sociétaires figurent des intervenants

Plus en détail

SALON DES MAIRES 2014 : NOS REMISES DE PRIX

SALON DES MAIRES 2014 : NOS REMISES DE PRIX SALON DES MAIRES 2014 : NOS REMISES DE PRIX Date de publication : 18 novembre 2014 SUR LE STAND DE LA FONDATION DU PATRIMOINE Hall 2.1 - Stand H13 Parc des expositions Porte de Versailles Paris À l'occasion

Plus en détail

programme de formation

programme de formation On voit loin pour notre monde programme de formation Automne 2015 Hiver, printemps, automne 2016 Un investissement qui rapporte, une formation continue, une formation reconnue! LE DéVELOPPEMENT DES COMPéTENCES

Plus en détail

La mobilité en Région wallonne

La mobilité en Région wallonne La mobilité en Région wallonne Quelques initiatives Michel Lebrun député Wallon et de la Fédération-Wallonie Bruxelles Quels sont les initiatives favorisant une meilleur mobilité? Plusieurs plans existent

Plus en détail

Guide Opérationnel. Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles

Guide Opérationnel. Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles Guide Opérationnel Elaboré par : Ialy ANDRIAMPARANONY Adelin LESOA VELO -Octobre 2011- Construction de bâtiment de stockage

Plus en détail

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Département de Saône-et-Loire Comité stratégique permanent du numérique du 21 septembre 2015 Sommaire 1- Un réseau d acteurs 2- Rappel de la stratégie de déploiement

Plus en détail

Circulaire n 5528 du 15/12/2015

Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Soutien aux élèves de l enseignement secondaire pour le lancement d une campagne de lutte contre le (cyber) harcèlement au sein de l école Appel à projets Réseaux et niveaux

Plus en détail

L IFET à vos côtés pour vous accompagner dans votre mandat. Des leviers d actions, des formations

L IFET à vos côtés pour vous accompagner dans votre mandat. Des leviers d actions, des formations Formations additionnelles au catalogue du 1 er semestre 2016 Des leviers d actions, des formations L IFET à vos côtés pour vous accompagner dans votre mandat La formation au service de la dynamisation

Plus en détail

Note d information du SDIS 47 RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX RISQUES DES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAIQUES

Note d information du SDIS 47 RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX RISQUES DES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAIQUES Note d information du Page 1 / 7 1 PUBLIC VISE Maîtres d ouvrages, contrôleurs techniques, maîtres d œuvres, bureaux d étude, constructeurs. Sapeurs-pompiers. Tout public. 2 OBJECTIFS Les capteurs photovoltaïques

Plus en détail

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique PO Box 84200, 2508 AE La Haye, Pays-Bas DECLARATION DE LA FIP SUR LA POLITIQUE AMELIORER L ACCES AUX MEDICAMENTS DANS LES

Plus en détail

3.1. Les objectifs de développement durable à 2030 : un agenda universel

3.1. Les objectifs de développement durable à 2030 : un agenda universel 3. OBJECTIFS À COURT ET MOYEN TERME 3.1. Les objectifs de développement durable à 2030 : un agenda universel Ce troisième chapitre est consacré aux objectifs à court et moyen terme que le Gouvernement

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Les certifications et labels appliqués au bâtiment et à l immobilier

Plus en détail