SERA. Des règles de l air européennes, juridiquement supérieures aux textes et règlements français

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SERA. Des règles de l air européennes, juridiquement supérieures aux textes et règlements français"

Transcription

1 SERA Cette Présentation ne vaut que pour information partielle des changements apportés par le SERA. Des règles de l air européennes, juridiquement supérieures aux textes et règlements français

2 Sommaire Contexte Définitions Evolutions réglementaires Autres changements

3 SES? EASA? Volonté de l Europe de réduire coûts et retards Prévisions d augmentation du trafic en Europe Ciel unique: paquets législatifs Single European Sky: SES I en 2004 SESII en 2009 Mise en œuvre du ciel unique européen L AESA: régulateur Européen (Agence Européenne de Sécurité Aérienne)

4 Pourquoi SERA? Règles internationales Annexe 2 : règles de l air Annexe 11 : services de la circulation aérienne Doc 4444 : Gestion du trafic aérien O A C I Règles nationales RDA Arrêté 3 mars 2006 SCA Arrêté 3 mars 2006 RCA3 Arrêté du 6 juillet 1992 F R A N C E

5 Pourquoi SERA? Règles internationales Annexe 2 : règles de l air Annexe 11 : services de la circulation aérienne Doc 4444 : Gestion du trafic aérien Règles européennes - SERA - Règles nationales RDA Arrêté 3 mars 2006 SCA Arrêté 3 mars 2006 RCA3 Arrêté du 6 juillet 1992 O A C I F R A N C E

6 Objectifs de SERA? Harmonisation de la règle pour tous les pays d Europe Support pour la mise en œuvre des FAB Libre circulation entre les états La règlementation est la même partout en Europe Elle est conforme aux annexes OACI Réduction des risques associés aux différences de règlementation entre états

7 Corpus de SERA, vision OACI: SERA parts A & B = Annexe 2 OACI «règles de l air» annexe 11 OACI «Services de la circulation aérienne» + + Annexe 3 OACI «Assistance météorologique à la navigation aérienne internationale» SERA part A SERA part B

8 Applicabilité et limites Mais Marges de manœuvre laissées aux Etats membres, au travers des AMC, notamment lorsque SERA renvoie à une décision d une «autorité compétente». Possibilité de conserver des dispositions supplémentaires complétant une norme de l OACI si lesdites dispositions restent conformes au règlement (Article 8). En revanche : pas de possibilité de dérogations, hormis à son article 4, pour des activités d intérêt public bien identifiées et pour la formation nécessaire pour mener ces activités.

9 Corpus de SERA, vision France: SERA parts A & B = 100% du RDA «règles de l air» 100% du SCA «Services de la circulation aérienne» + + 0,5 % de l Annexe 3 OACI «Assistance météorologique à la navigation aérienne internationale» SERA part A SERA part B

10 SERA en trois dates Naissance SERA = règlement d exécution (UE) n 923/2012 de la Commission du 26 septembre 2012 établissant les règles de l air communes et des dispositions opérationnelles relatives aux services et procédures de navigation aérienne. Application SERA = 4 décembre 2014; Certaines dispositions (en région parisienne) : 13 novembre 2014 Evolutions futures SERA : 4 décembre 2014 = parties A et B. La partie C (Doc PANS-ATM OACI) devrait voir le jour en 2015

11 Définitions Liste non exhaustive

12 définitions nouvelles ( * définitions non SERA) Abordage* Adresse d aéronef Aéronef égaré Aéronef non identifié Autorité compétente Carburant minimal * Code SSR Compte rendu en vol Durée estimée Espace aérien situé au-dessus de la haute mer Exactitude Instructions du contrôle de la circulation aérienne Mode (mode SSR) Niveau de référence Niveau de transition Nuage ayant une importance opérationnelle Observation d'aéronef Obstacle Radar Radar de surveillance Radar secondaire de surveillance (SSR) Radiotéléphonie Service de radioguidage Seuil Site d exploitation Territoire Travail aérien Tronçon de route Zone à utilisation obligatoire de radio (RMZ) Zone à utilisation obligatoire de transpondeur (TMZ) Zone de circulation d'aérodrome (ATZ)

13 définitions modifiées Aérodrome Aérodrome contrôlé Aéronef Circuit d aérodrome Circulation à la surface Circulation d aérodrome Communications air-sol Durée totale estimée Heure d'approche prévue Heure d arrivée prévue Information de circulation (trafic) Nuit Service automatique d information de région terminale (ATIS) Service du contrôle de la circulation aérienne Voie de circulation Vol acrobatique (ou voltige aérienne)

14 Evolutions réglementaires Vol VFR de jour Vol VFR de nuit Vol IFR

15 Plan de vol en VFR Franchissement des frontières En cas de franchissement de frontière, le dépôt de plan de vol passe de 30 minutes avant le départ à 60 minutes avant le départ.

16 Plan de vol en VFR Franchissement des frontières Un plan de vol est déposé avant : [ ] tout vol au cours duquel l'aéronef franchit des frontières ; dans ce cas, le plan de vol est communiqué au moins 30 minutes avant l heure estimée du départ du poste de stationnement. Un plan de vol [avant] tout vol au cours duquel l aéronef doit franchir des frontières [ ] est déposé au moins soixante minutes avant le départ.

17 Visibilité requise en VMC en EANC sous la «surface S» La notion de 30s de vol s applique uniquement aux aéronefs qui évoluent à plus de 140kt.

18 Visibilité requise en VMC en EANC sous la «surface S» Choix de mise en œuvre La plus élevée des 2 valeurs : m, ou - distance parcourue en 30s de vol m, et si l autorité compétente le prescrit, jusqu à 1500m sous conditions : 1) vitesse de 140kt IAS, ou moins, pour laisser la possibilité de voir tout autre aéronef ou tout obstacle à temps pour éviter une collision; ou 2) dans des circonstances où la probabilité de rencontrer d autres aéronefs serait normalement faible, par exemple dans des zones à faible densité de circulation et pour des travaux aériens à basse altitude. En [ ] Le France, 2) serala appliqué possibilité comme de réduction suit : de la visibilité requise sera «Les établie. aéronefs [ ] qui pour des raisons techniques [Cliquez ou pour de qualité agrandir] de La valeur vol ne depermettent 140kts utilisable pas le maintien lorsque lad une visibilité vitesse est supérieure indiquée inférieure ou égaleà à140kts 1500m peuvent, doit sous être réserve considérée d évoluer, commeà unemaximum distance de et ne 15km devrait pas au être moins utiliséedes en aérodromes toutes circonstances. ouverts à Des la circulation éléments tels aérienne que lespublique conditions et des locales, aérodromes le nombre etréservés l'expérience à l usage des pilotes desàadministrations bord devraientetêtre l Etat, pris sauf [Cliquez en pour compte. pour lesafficher] besoins Il des est arrivées généralement et des considéré départs, queêtre le exploités maintien d une avec une visibilité visibilité au en moins vol équivalente à àla distance la distance qu ils parcourent parcourue en entrente 30 secondes de vol. permet» à un pilote d assurer la [<< prévention Retour page des 1/2] collisions. [Cliquez pour réduire] Les circonstances dans lesquelles «la probabilité de rencontrer d autres aéronefs serait normalement faible» ne sont pas définies par le règlement européen. [ ] [Cliquez pour réduire] [Suite page 2/2>> ]

19 Hauteur minimale de vol en VFR Apparition de la notion de volume autour de la position estimée de l aéronef. CTR

20 Hauteur minimale de vol en VFR Sauf pour les besoins du décollage et de l atterrissage, ou sauf autorisation de l autorité compétente, aucun vol VFR n est effectué: ft au-dessus des agglomérations ou rassemblements de personnes au-dessus de l obstacle le plus élevé dans un rayon de 600 m autour de l aéronef. - l'arrêté du 17 octobre 1957 relatif au survol des agglomérations et des rassemblements de personnes ou d'animaux fixe des hauteurs minimales à respecter, qui sont rappelées sur les cartes IGN/OACI au 1/ [ ] [Cliquez pour agrandir] - ailleurs, 500ft au-dessus du sol ou de l eau, et 150m de distance de tout obstacle, personne, véhicule, navire. [Cliquez pour réduire] GM1 Sauf SERA.3105 pour les besoins Hauteurs du décollage minimales et de ETABLISSEMENT l atterrissage, ou sauf PAR autorisation L AUTORITE de COMPETENTE l autorité compétente, DE aucun vol HAUTEURS VFR n est MINIMALES effectué : SUPERIEURES A CELLES PRESCRITES PAR LE REGLEMENT. Lorsque AMC1 SERA.5005(f) l autorité compétente Visual flightjuge rulestrop basses VFR les HAUTEURS hauteurs minimales MINIMALES prescrites en AUTORISATION SERA.5005 ou en SERA.5015, DE L'AUTORITE elle peut créer COMPETENTE des structures appropriées, telles que des Les espaces autorités aériens compétentes contrôlés, réglementés devraient ou préciser interdits les conditions et définir dansdes lesquelles conditions une spécifiques autorisationpar peut arrangements être accordée, nationaux. y compris les hauteurs minimales au-dessus du sol, -deailleurs l'eau ou qu aux de l'obstacle endroits lespécifiés plus élevé au dans point ci-dessus, un rayon de 150m (500ft) au-dessus pour les ballons, du sol ou les de planeurs l eau ou effectuant à 150m (500ft) des volsau-dessus pente de ou l obstacle les entraînements le plus élevé aux atterrissages situé dans un forcés. rayon de [ ] 150m (500ft) autour de l aéronef. - au-dessus des zones[cliquez à forte pour densité, agrandir] des villes [<< Retour autres page 1/2] agglomérations, [Cliquez pour réduire] ou de rassemblements de personnes en plein air, 300m (1000ft) au-dessus de l obstacle le plus élevé situé dans un rayon de 600m autour de l aéronef. [Cliquez pour réduire] [Suite page 2/2>> ] Choix de mise en œuvre Le règlement européen permet, comme la réglementation française actuelle, d'autoriser certaines activités sous les hauteurs minimales définies dans le règlement. [ ] [Cliquez pour agrandir] Les hauteurs minimales de survol des agglomérations resteront inchangées (l'arrêté du 17 octobre 1957 ne sera pas modifié), comme le permet le règlement européen. De plus, comme le règlement français actuel, le règlement européen fixe une hauteur minimale de 500ft en campagne. Cependant, il assortit cette condition d'un critère s'appliquant à l'obstacle le plus élevé dans un rayon de 500ft autour de l'aéronef, alors que le règlement français fixait une distance minimale à tout CTR obstacle, personne, véhicule, navire (sphère d'interdiction cylindre d'interdiction). [Cliquez pour réduire]

21 Vol VFR de nuit Le VFR de nuit Plan de vol Conditions météo requises Radiocommunications Hauteur minimale en croisière VFR de nuit Cas des ballons

22 Le VFR de nuit - Les notions de vol local et vol de voyage sont supprimées dans SERA. - En France, le vol aux abords d un aérodrome correspondra à la définition actuelle du vol local du RDA.

23 Le VFR de nuit Vol local : Vol effectué : a) à l intérieur des limites latérales d une zone de contrôle donnée (CTR) et éventuellement dans un volume défini localement dans les limites d une TMA jointive et porté à la connaissance des usagers par la voie de l information aéronautique ; ou [ ] [Cliquez pour agrandir] b) en l absence de zone de contrôle : - dans une zone réglementée créée dans le but de protéger la circulation d aérodrome de l aérodrome auquel elle est associée, ou - à 12 kilomètres (6,5 milles marins) au plus de l aérodrome. Vol de voyage : vol autre qu un vol local. Dans le cadre de cet appendice, à l arrivée dans une CTR, une zone réglementée ou à moins de 6,5 Nm de l aérodrome, un vol de voyage est considéré comme un vol local. [Cliquez pour réduire] [ ] Le règlement Cependant, européen dansne définit le contexte pas le vol dulocal paragraphe de nuit et SERA.5005 le vol de voyage. c) 1), un vol sera considéré comme évoluant aux abords d un aérodrome s il est effectué : i) Les à l intérieur définitions des limites existant latérales actuellement d une zone de dans contrôle la donnée réglementation (CTR) et française, éventuellement dans le dans contexte un volume spécifique défini du localement vol VFR dedans nuit, lessont limites utilisées d une TMA comme jointive critère et porté pourà la connaissance détermination : des usagers par la voie de l information aéronautique - des conditions ; oumétéorologiques requises pour exécuter le ii) vol, en l absence de zone de contrôle - dans des exigences une zone relatives réglementée au dépôt crééed un dans plan le but de vol, de protéger la - des circulation exigences d aérodrome relatives aux deradiocommunications. l aérodrome auquel elle est associée, ou -Lesà 12 dispositions kilomètres nationales (6,5 milles sur marins) ces aspects au plusétant de l aérodrome. remplacées par celles du règlement européen, ces définitions ne sont pas conservées dans le contexte VFR de nuit avion, car elles n ont plus d utilité. [ ] [<< Retour page 1/2] [Suite page 2/2>> ]

24 Plan de vol En pratique : Aucun changement Le dépôt d'un plan de vol est facultatif lorsque le vol ne concerne qu'un seul organisme APP ou SIV/APP dans sa phase de croisière et qu'une communication radio est établie avec celui-ci.

25 Plan de vol Dépôt d un plan de vol requis, sauf a) vols locaux ; b) vols entre deux aérodromes* sous réserve que le vol au-delà des limites du vol local au départ ou à l arrivée, [ ] soit effectué à l intérieur d espaces aériens gérés par le même organisme de contrôle [Cliquez d approche pour agrandir] en activité, y compris les organismes secteurs d information de vol (SIV/APP) ; c) vols entrepris de jour qui, pour des raisons imprévues, se terminent de nuit, si une liaison radiotéléphonique est établie de jour avec l organisme de la circulation aérienne de l aérodrome de destination ou de dégagement. * L aérodrome de départ peut être aussi l aérodrome de destination [Cliquez pour réduire] Les renseignements concernant un vol ou une partie de vol projeté qui doivent être fournis aux organismes des services de la circulation aérienne sont communiqués sous forme d un plan de vol. L expression «plan de vol» est utilisée pour désigner aussi bien des renseignements complets sur tous les éléments qui constituent la description du plan de vol pour l ensemble de la route prévue, ou des renseignements en nombre limité lorsqu il s agit, entre autres, d obtenir une clairance concernant une brève partie d un vol, par exemple la traversée d une voie aérienne, le décollage ou l atterrissage sur un aérodrome contrôlé. Choix de mise en œuvre - La règle applicable en France devient : [ ] «En application [Cliquez de SERA.4001 pour agrandir] a), un vol VFR de nuit est dispensé de déposer un plan de vol avant le départ lorsque le vol ne concerne qu'un seul organisme d approche ou un seul organisme secteur d information de vol (APP ou SIV/APP) de la circulation aérienne dans sa phase de croisière et qu'il établit une liaison radiotéléphonique [Cliquez pour bilatérale afficher] avec cet organisme ; les éléments de vol sont alors transmis conformément à SERA 4001 c).» [Cliquez pour réduire]

26 Conditions météo requises - Distances latérales et verticales par rapport aux nuages ; - NVFR on top possible au dessus de S ; - Sous le FL100, visibilité requise de 5000m minimum. France : Recommandation DGAC de continuer à prévoir une base des nuages 1500ft au moins au dessus du niveau de croisière prévu.

27 Conditions météo requises Vol de voyage : - Vue du sol/eau requise - Hauteur de base des nuages 1500 ft audessus du niveau de croisière prévu - Visibilité : m (5 000 m en phase d arrivée si la visibilité est transmise par un STAP ou un organismes ATS) - pas de prévision de précipitation ou d orage Vol local : - Vue du sol/eau requise - Hauteur de base des nuages 1500 ft - Visibilité 5000 m Tous vols : - Vue du sol requise uniquement sous (3000ft AMSL, 1000ft ASFC) [dans toutes les classes d espace]. - Plafond supérieur ou égal à 1500 ft - Distance par rapport aux nuages : 1500m (horizontalement) et 1000ft (verticalement) - Visibilité : * 8000m au-dessus de FL100/ ft, * 5000m au dessous de FL100/ ft. - Pour les reliefs montagneux, des minimums VMC de visibilité et de distance par rapport aux nuages supérieurs peuvent être prescrits par l autorité compétente. Choix de mise en œuvre - Le règlement européen fixe des conditions de distance par rapport aux nuages qui doivent être respectées [ ] «en temps réel», ce qui peut sembler [Cliquez peu pour réaliste agrandir] (difficulté d'évaluer la distance d'un nuage, la nuit). Afin de garantir le respect des distances requises par le règlement européen, la DGAC recommande l utilisation du critère «hauteur de base des nuages 1500ft [Cliquez au-dessus pour du afficher] niveau de croisière prévu». - L autorité compétente a la possibilité de prescrire des minimums supérieurs en région montagneuse (Actuellement, en France, sont considérées comme régions montagneuses les régions où le relief s élève à plus de 5000ft). [Cliquez pour réduire]

28 Radiocommunications Radiocommunications obligatoires sur le canal approprié (s il est disponible) quels que soient la classe et le type d espace.

29 Radiocommunications En espace aérien contrôlé (classe B à E) : établissement de communications bilatérales requis. Vol local : veille radiotéléphonique Etablissement de communications bilatérales requis, sur le canal de communication ATS approprié, s il est disponible (quels que soient la classe et le type d espace considérés). Cas des hélicoptères : vol VFR de nuit ils sont tenus de garder un contact radiotéléphonique avec l organisme compétent de la circulation aérienne à l intérieur des espaces contrôlés, des zones réglementées ainsi que dans certains volumes portés à la connaissance des usagers par la voie de l information aéronautique officielle.

30 Hauteur minimale en croisière En pratique : Aucun changement Alors que SERA prévoyait une hauteur de 1000ft au dessus de l obstacle le plus élevé situé dans un rayon de 8 km autour de la position estimée de l aéronef, le choix de mise en œuvre l a maintenu à 1500ft de par la présence fréquente, la nuit, de vols militaires dans la couche 1000ft/1500ft ASFC.

31 Hauteur minimale en croisière Choix de mise en œuvre Vol de voyage, sauf dérogation : ft au-dessus de l obstacle le plus élevé dans un rayon de 8 kilomètres autour de la position estimée de l aéronef, ft au-dessus de l obstacle le plus élevé dans un rayon de 8 kilomètres autour de la position estimée de l aéronef dans les régions où le relief s élève à une altitude de plus de 1500 mètres (5000 pieds). Vol local : ft au-dessus de l obstacle le plus élevé dans un rayon de 8 km autour de la position estimée de l aéronef, sauf consignes locales particulières. Sauf pour les besoins du décollage ou de l atterrissage et sauf autorisation expresse de l autorité compétente, un vol VFR de nuit est effectué à un niveau qui n est pas inférieur à l altitude minimale de vol fixée par l État dont le territoire est survolé ou, lorsque aucune altitude minimale de vol n a été établie : Tous vols, sauf autorisation expresse : ft au-dessus de l obstacle le plus élevé situé dans un rayon de 8 km autour de la position estimée de l aéronef, ft au moins au-dessus de l obstacle le plus élevé situé dans un rayon de 8 km autour de la position estimée de l aéronef, dans les régions accidentées ou montagneuses. La règle applicable en France devient : [ ] «un vol VFR de [Cliquez nuit est pour effectué agrandir] à un niveau qui n est pas inférieur à : i) au-dessus de régions accidentées ou montagneuses, à un niveau qui est à 600m (2000ft) au moins au-dessus de l obstacle le plus élevé situé dans un rayon de 8km autour de la position estimée[cliquez de l aéronef pour afficher] ; ii) ailleurs que dans les régions spécifiées au point i), à un niveau qui est à 450m (1500ft) au moins au-dessus de l obstacle le plus élevé situé dans un rayon de 8 km autour de la position estimée de l aéronef.» Ce choix de mise en œuvre se justifie par la présence fréquente, la nuit, de vols militaires dans la couche 1000ft/1500ft ASFC.» [Cliquez pour réduire]

32 Itinéraires obligatoires Le suivi des itinéraires VFR de nuit établis dans les espaces de classe E n est plus obligatoire, il est recommandé à l instar de ceux établis en classe G.

33 Vol IFR Plan de vol en IFR Choix du niveau en espace aérien non contrôlé Annulation IFR Radiocommunications en EANC

34 Plan de vol en IFR Aucun changement En France, même en classe G, le plan de vol restera obligatoire pour les vols IFR.

35 Plan de vol en IFR Un plan de vol est déposé avant [ ] un vol IFR [ ]. Un plan de vol est déposé avant : - Tout vol ou partie d un vol appelé à bénéficier du contrôle de la circulation aérienne - Tout vol IFR effectué dans l espace aérien à service consultatif. - Tout vol effectué dans ou à destination de régions ou le long de routes désignées par l autorité compétente, pour faciliter la fourniture d information de vol, le service d alerte et les opérations de recherches et de sauvetage Choix de mise en œuvre Tous les espaces où l administration française est chargée par l OACI de rendre les services de la CA seront désignés comme régions à plan de vol obligatoire pour les vols IFR

36 Choix du niveau en espace aérien non contrôlé L obligation de voler 500ft au-dessus de la surface S disparaît Le niveau minimal de croisière pour un IFR sera le max de 3000ft AMSL ou 1000ft ASFC Dérogation possible pour les hélicoptères effectuant du transport inter hospitalier

37 Choix du niveau en espace aérien non contrôlé Choix de mise en œuvre Hors de l espace aérien contrôlé, le niveau utilisé en IFR doit ménager une marge d au moins 500ft au-dessus du plus haut des deux niveaux suivants : 3000ft AMSL/1000ft ASFC. - Un aéronef en vol IFR dans la phase de croisière en palier hors de l espace aérien contrôlé utilise un niveau de croisière correspondant à sa route magnétique, comme il est spécifié dans le tableau des niveaux de croisière qui figure à l appendice 3, sauf dispositions contraires de l autorité compétente pour les vols effectués à une altitude égale ou inférieure à 900m (3000ft) au-dessus du niveau moyen de la mer. - La règle française actuelle interdisant le vol IFR sous la la surface max (3000ft AMSL, 1000ft ASFC) a pour origine la ladéfinition des VMC relativement à cette surface. Sous celle-ci, les VMC permettent aux[cliquez VFR de pour voler agrandir] en «bordure de couche», ce qui ne permet pas d assurer le «voir et éviter» entre vols IFR et vols VFR. On prévoit de maintenir cette interdiction de vol sous 3000ft AMSL, ce que permet SERA.5025 a). L interdiction de vol sous 1000ft ASFC perdure car elle est [Cliquez pour afficher] impliquée par SERA.5015 b) 2) (1000ft de marge de franchissement des obstacles en IFR de croisière). SERA ne permet cependant [Cliquez pas pour demasquer] maintenir la marge de 500ft. La règle applicable deviendra donc : vol IFR sous la surface définie par max (3000ft AMSL, 1000ft ASFC) interdit (plus de marge de 500ft). [Cliquez pour réduire]

38 Annulation IFR L annulation IFR pourra être temporaire L obligation de rester en VMC jusqu à destination est supprimée. Un vol pourrait donc avoir le profil suivant : IFR VFR IFR Requesting IFR clearance

39 Annulation IFR Un pilote ne peut annuler son vol IFR que s il estime que le vol peut être poursuivi en VMC jusqu à destination. - Si un aéronef effectuant un vol selon les règles de vol aux instruments se trouve dans les conditions météorologiques de vol à vue, il n annule pas son vol IFR, à moins qu on ne prévoie que le vol sera poursuivi pendant un laps de temps raisonnable dans des conditions météorologiques de vol à vue ininterrompues et qu on ait l intention de le poursuivre dans ces conditions. Choix de mise en œuvre Pour autant, l annulation IFR n implique pas l annulation du plan de vol VFR, qui reste en vigueur sauf indication contraire du pilote dans le cadre actuel français comme dans le cadre européen à venir. Requesting IFR clearance

40 Radiocommunications en EANC En pratique : pas de changement Tout le territoire national sera publié dans l AIP comme région à communications radio obligatoires (RMZ) pour les IFR.

41 Radiocommunications en EANC Choix de mise en œuvre En espace aérien non contrôlé : établissement de communications bilatérales avec l'organisme des services de la circulation aérienne approprié, et maintien de l'écoute. - En espace aérien non contrôlé, dans une région désignée par l autorité compétente : maintien l écoute des communications vocales air-sol, et établissement, s il y a lieu, des communications bilatérales avec l organisme des services de la circulation aérienne assurant le service d information de vol. On prévoit de désigner tout le territoire national comme région à communications radio obligatoire pour les IFR. [Cliquez pour afficher] [Cliquez pour masquer]

42 Feux lumineux L appendice 5 Information de vol Autres changements

43 Feux lumineux SERA fait la distinction entre «feux de navigation» pour les avions et «feux de position» pour les ballons.

44 Feux lumineux RDA Sauf dans les cas prévus en , de nuit ou pendant toute autre période que l'autorité compétente pourrait prescrire tout aéronef en vol allume : a) des feux anticollision destinés à attirer l'attention sur lui ; b) des feux de position destinés à indiquer la trajectoire relative de l'aéronef à un observateur ; il n'allume aucun autre feu qui serait susceptible d'être confondu avec ces feux. RDA Sauf dans les cas prévus en , de nuit ou pendant toute autre période que l'autorité compétente pourrait prescrire : a) tout aéronef qui se déplace sur l'aire de mouvement d'un aérodrome allume des feux de position destinés à indiquer la trajectoire relative de l'aéronef à un observateur et il n'allume aucun autre feu qui serait susceptible d'être confondu avec ces feux ; b) à moins qu'il ne soit en position stationnaire et qu'il ne soit autrement éclairé de façon suffisante, tout aéronef, sur l'aire de mouvement d'un aérodrome, allume des feux destinés à indiquer les extrémités de sa structure ; c) tout aéronef en cours de manœuvre sur l'aire de mouvement d'un aérodrome allume des feux destinés à attirer l'attention sur lui ; d) tout aéronef, sur l'aire de mouvement d'un aérodrome, dont les moteurs sont en marche allume des feux indiquant cette situation. a) Sauf dans les cas prévus au point e), de nuit, tout aéronef en vol allume: 1) des feux anticollision destinés à attirer l attention sur lui; et 2) des feux de navigation destinés à indiquer la trajectoire relative de l aéronef à un observateur; il n allume aucun autre feu qui serait susceptible d être confondu avec ces feux ; ou 3) dans le cas des ballons, des feux de position. b) Sauf dans les cas prévus au point e), de nuit: 1) tout aéronef qui se déplace sur l aire de mouvement d un aérodrome allume des feux de navigation destinés à indiquer la trajectoire relative de l aéronef à un observateur et il n allume aucun autre feu qui serait susceptible d être confondu avec ces feux ; 2) à moins qu il ne soit en position stationnaire et qu il ne soit autrement éclairé de façon suffisante, tout aéronef qui se déplace sur l aire de mouvement d un aérodrome allume des feux destinés à indiquer les extrémités de sa structure, dans la mesure du possible ; 3) tout aéronef qui circule à la surface ou qui est remorqué sur l aire de mouvement d un aérodrome allume des feux destinés à attirer l attention sur lui ; et 4) tout aéronef qui se déplace sur l aire de mouvement d un aérodrome, dont les moteurs sont en marche, allume des feux indiquant cette situation.

45 Information de vol La fourniture aux vols VFR des renseignements disponibles sur la circulation et les conditions météo le long de la route si ces conditions sont susceptibles de rendre impossible la poursuite du vol en VMC n est plus assujettie à la demande du pilote.

46 Information de vol Outre les renseignements indiqués au et 4.2.2, le service d information de vol assurés aux aéronefs évoluant en VFR comprend, sur demande du pilote, les renseignements disponibles sur la circulation et les conditions météorologiques le long de la route lorsque ces conditions sont susceptibles de rendre impossible la poursuite du vol selon les règles de vol à vue. Le service d information de vol destinés aux aéronefs effectuant des vols VFR comprendra, outre les renseignements indiqués au point a), les renseignements disponibles sur la circulation et les conditions météorologiques le long de la route lorsque ces conditions sont susceptibles de rendre impossible la poursuite du vol selon les règles de vol à vue.

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA»)

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA») MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA») Principaux changements applicables le 4 décembre 2014 Abréviations utilisées dans le présent document : RDA : annexe 1 à l arrêté du 3 mars 2006 modifié

Plus en détail

Séminaire annuel de recyclage du pilote privé avion et ULM

Séminaire annuel de recyclage du pilote privé avion et ULM Séminaire annuel de recyclage du pilote privé avion et ULM Séminaire annuel de recyclage du pilote privé avion et ULM Accueil Contexte Définitions Evolutions réglementaires Autres changements L. FOURNIER

Plus en détail

Appendice 5 VFR de nuit

Appendice 5 VFR de nuit Appendice 5 VFR de nuit 1 Vol de nuit VFR en avion Les conditions dans lesquelles un pilote d avion peut, de nuit, effectuer un vol selon les règles de vol à vue (vol VFR de nuit) sont fixées ci après.

Plus en détail

LES REGLES DE L'AIR A COMPTER DU 4 DECEMBRE 2014

LES REGLES DE L'AIR A COMPTER DU 4 DECEMBRE 2014 LES REGLES DE L'AIR A COMPTER DU 4 DECEMBRE 2014 Référence : Arrêté du 23 novembre 2012 relatif à la date d application du règlement d exécution (UE) n 923/2012 de la Commission du 26 septembre 2012 établissant

Plus en détail

Standardised European Rules of the Air

Standardised European Rules of the Air Standardised European Rules of the Air Situation actuelle Règles de l Air (Arrêté du 3 mars 2006) Service de la Circulation Aérienne (Arrêté du 3 mars 2006) Procédure pour les organismes de la circulation

Plus en détail

Ordonnance concernant les règles de l air applicables aux aéronefs

Ordonnance concernant les règles de l air applicables aux aéronefs Ordonnance concernant les règles de l air applicables aux aéronefs (ORA) Modification du 25 octobre 2006 Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication arrête:

Plus en détail

Amendements à la réglementation de la circulation aérienne RDA, SCA, RCA 3 et RCA 4 à l exclusion des textes associés. Principales modifications

Amendements à la réglementation de la circulation aérienne RDA, SCA, RCA 3 et RCA 4 à l exclusion des textes associés. Principales modifications RCA Amendements - 1 1 er décembre 2008 Bulletin de mise à jour NR 74/1994 Amendements à la réglementation de la circulation aérienne RDA, SCA, RCA 3 et RCA 4 à l exclusion des textes associés Nouveau RCA

Plus en détail

LES REGLES DE L'AIR. Cours 18

LES REGLES DE L'AIR. Cours 18 LES REGLES DE L'AIR Cours 18 1 LES REGLES DE L'AIR 1. Les règles de l'air 1.1 Règles de vol 1.2 Responsabilité du commandant de bord 1.3 Règles de survol des obstacles 1.4 Règles de prévention des abordages

Plus en détail

Ordonnance du DETEC concernant les règles de l air applicables aux aéronefs

Ordonnance du DETEC concernant les règles de l air applicables aux aéronefs Ordonnance du DETEC concernant les règles de l air applicables aux aéronefs (ORA) du 20 mai 2015 Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication (DETEC),

Plus en détail

Ordonnance du DETEC concernant les règles de l air applicables aux aéronefs

Ordonnance du DETEC concernant les règles de l air applicables aux aéronefs Ordonnance du DETEC concernant les règles de l air applicables aux aéronefs (ORA) du 20 mai 2015 (Etat le 15 juillet 2015) Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N juillet S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N juillet S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1201 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 58 19 juillet 2000 S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS Règlement

Plus en détail

LES ESPACES AERIENS. Les Zones à statuts particuliers

LES ESPACES AERIENS. Les Zones à statuts particuliers LES ESPACES AERIENS Connaître son environnement fait partie des préoccupations du pilote pour assurer sa sécurité, la sécurité de ses passagers et celle des autres usagers de l espace aérien environnant.

Plus en détail

CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20)

CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20) CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20) 1/ Feux envoyés de la tour aux avions au sol ou dans le tour de piste : au moins 4 questions. 2/ S-CTR? Zone de contrôle spécialisée : le service de la

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA)

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA) MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA) Différences entre le règlement européen et la réglementation française Choix nationaux de mise en œuvre Le présent document, à visée pédagogique, liste

Plus en détail

QCM Règlementation correction. QCM Reglementation/Ivan TORREADRADO

QCM Règlementation correction. QCM Reglementation/Ivan TORREADRADO QCM Règlementation correction QCM Reglementation/Ivan TORREADRADO 1/ Dans un espace aérien de classe D, les services rendus à un aéronef en VFR sont (choisir la combinaison exacte la plus complète) : 1

Plus en détail

TOUT (ou presque!) SUR LA CIRCULATION AERIENNE

TOUT (ou presque!) SUR LA CIRCULATION AERIENNE TOUT (ou presque!) SUR LA CIRCULATION AERIENNE 1 1ère partie : Espaces aériens, organismes et services de la circulation aérienne 2 Pourquoi connaître les espaces aériens? 3 Pour éviter cela : 4 Espaces

Plus en détail

Arrêté du 17 juillet 1992 relatif aux procédures générales de circulation aérienne pour l utilisation des aérodromes par les aéronefs

Arrêté du 17 juillet 1992 relatif aux procédures générales de circulation aérienne pour l utilisation des aérodromes par les aéronefs RDA TA GEN 061 Arrêté du 17 juillet 1992 relatif aux procédures générales de circulation aérienne pour l utilisation des aérodromes par les aéronefs (J.O.R.F. du 22 septembre 1992) (Extension outre-mer

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES. Projet RÈGLEMENT UE N /2010 DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES. Projet RÈGLEMENT UE N /2010 DE LA COMMISSION COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le xxx Projet RÈGLEMENT UE N /2010 DE LA COMMISSION du [ ] établissant des exigences communes pour l usage de l espace aérien et des procédures d exécution

Plus en détail

L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME. Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application

L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME. Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application ASPECT REGLEMENTAIRE RAPPELS - Aérodromes contrôlés : Aérodromes sur lesquels le service du contrôle de la

Plus en détail

Procédures pour les organismes de la circulation aérienne (RCA 3)

Procédures pour les organismes de la circulation aérienne (RCA 3) S I A LA RÉFÉRENCE EN INFORMATION AÉRONAUTIQUE Réglementation de la circulation aérienne Procédures pour les organismes de la circulation aérienne (RCA 3) Arrêté du 6 juillet 1992 modifié relatif aux procédures

Plus en détail

LES REGLES DE SURVOL EN VFR. Présentées par Thierry PEREIRA

LES REGLES DE SURVOL EN VFR. Présentées par Thierry PEREIRA LES REGLES DE SURVOL EN VFR Présentées par Thierry PEREIRA PLAN Les dispositions réglementaires Au départ et à l'arrivée En route Lors d'une panne-moteur simulée en présence d'un instructeur Particularités

Plus en détail

ATPL Avion Circulation Aérienne 010 Devoir 1 v.1

ATPL Avion Circulation Aérienne 010 Devoir 1 v.1 Chapitre à étudier : Annexes OACI : chapitre 01 à 04 (Annexe 1 : licences du personnel ; Annexe 7 : marques de nationalité et d immatriculation ; Annexe 8 : navigabilité des aéronefs) Circulation aérienne

Plus en détail

Calculatrice Interdite

Calculatrice Interdite ECOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE SESSION 2011 CONCOURS SUR TITRES Pour le RECRUTEMENT de TECHNICIENS SUPERIEURS des ETUDES et de L EXPLOITATION de L AVIATION CIVILE (T.S E.E.A.C.) CIRCULATION AERIENNE

Plus en détail

Mis à jour le 23/11/06 LE RCA NOUVEAU. Publié au JO du 3 mai 2006, l arrêté du 3 mars 2006 entrera en vigueur le 1 er Janvier 2007.

Mis à jour le 23/11/06 LE RCA NOUVEAU. Publié au JO du 3 mai 2006, l arrêté du 3 mars 2006 entrera en vigueur le 1 er Janvier 2007. Mis à jour le 23/11/06 LE RCA NOUVEAU ARRIVE Publié au JO du 3 mai 2006, l arrêté du 3 mars 2006 entrera en vigueur le 1 er Janvier 2007. 1 1.Pourquoi une refonte de la Réglementation de la Circulation

Plus en détail

CHAPITRE 10 DÉFINITIONS ET GLOSSAIRE

CHAPITRE 10 DÉFINITIONS ET GLOSSAIRE CHAPITRE 10 DÉFINITIONS ET GLOSSAIRE 10 - A - DÉFINITIONS Assistance radar : Utilisation du radar pour fournir aux aéronefs des renseignements sur leur position ou sur des écarts par rapport à leur route.

Plus en détail

35) Une zone à statut particulier identifiée par la lettre «P» est : a) réglementée b) interdite c) restreinte d) dangereuse.

35) Une zone à statut particulier identifiée par la lettre «P» est : a) réglementée b) interdite c) restreinte d) dangereuse. Questionnaire Réglementation 1) En vol, lorsque deux aéronefs arrivent face à face : a/ chaque aéronef doit virer à droite b/ ils doivent faire demi-tour. c/ le plus manoeuvrant dégage d/ le moins rapide

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION AERONAUTIQUE SERIE A NR 02 DU 20 SEPTEMBRE

CIRCULAIRE D INFORMATION AERONAUTIQUE SERIE A NR 02 DU 20 SEPTEMBRE TEL : 00 213 21 65 63 65 FAX : 00 213 21 50 91 84 ADRESSE TELEGRAPHIQUE AFTN : DAAAYNYX COM : NOF ALGER REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION D EXPLOITATION DE LA NAVIGATION AERIENNE

Plus en détail

Protocole d accord entre le CCA Poitiers et l aéroclub du Poitou. date d effet : 15 mars 2007 Page 1 sur 13

Protocole d accord entre le CCA Poitiers et l aéroclub du Poitou. date d effet : 15 mars 2007 Page 1 sur 13 Page 1 sur 13 Protocole d accord entre le centre de contrôle d approche de Poitiers-Biard et relatif aux activités de vol à voile sur l aérodrome de Poitiers Ce protocole annule et remplace le protocole

Plus en détail

DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS

DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS 1 DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS. 1 Circulation aérienne générale - Définition 2 Règles de vol - Vol IFR - Vol VFR 3 Services et organismes de la C.A.G - Définitions

Plus en détail

AVIATION CIVILE DE MADAGASCAR Direction des Aérodromes et de la Navigation Aérienne

AVIATION CIVILE DE MADAGASCAR Direction des Aérodromes et de la Navigation Aérienne AVIATION CIVILE DE MADAGASCAR Direction des Aérodromes et de la Navigation Aérienne A.C.M. DECISION N 58 /DG/ACM/DANA/D-NA FIXANT LA PROCEDURE A SUIVRE EN CAS D INTERRUPTION DES RADIOCOMMUNICATIONS AIR-SOL

Plus en détail

Instruction n o du 8 février 2011 relative à la détermination des minimums opérationnels d aérodrome

Instruction n o du 8 février 2011 relative à la détermination des minimums opérationnels d aérodrome Aviation civile MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, Direction générale de l aviation civile Direction du transport aérien Mission du ciel unique européen et de la réglementation de la navigation

Plus en détail

SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant. SOUS-PARTIE D Procédures opérationnelles

SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant. SOUS-PARTIE D Procédures opérationnelles SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant Un C.T.A. spécifie: Appendice 1 à l OPS 1.175 Contenu et conditions d un certificat de transporteur aérien (a) le nom et l adresse (siège principal

Plus en détail

Utilisation de l'espace aérien

Utilisation de l'espace aérien 1.Récapitulatif sur les 2.Le VFR Spécial 3.Les zones à statut 4.Altitude-Niveau de vol L auteur décline toute responsabilité en ce qui concerne l actualité, l exactitude ou la qualité des informations

Plus en détail

L'organisation de l'espace aérien

L'organisation de l'espace aérien 1. Pourquoi créer des L auteur décline toute responsabilité en ce qui concerne l actualité, l exactitude ou la qualité des informations mises à disposition sur ce diaporama. L auteur ne peut en aucun cas

Plus en détail

l'autorisation de survoler les agglomérations ou rassemblements de personnes ou d'animaux énumérés dans le dossier joint.

l'autorisation de survoler les agglomérations ou rassemblements de personnes ou d'animaux énumérés dans le dossier joint. DEMANDE DE DEROGATION SPECIALE ET TEMPORAIRE AUX REGLES DE L AIR RELATIVE A LA HAUTEUR MINIMALE DE SURVOL DES AGGLOMERATIONS ET DES RASSEMBLEMENTS DE PERSONNES EN ILE DE FRANCE A présenter, au Préfet du

Plus en détail

SERVICE DE L INFORMATION AERONAUTIQUE - ALGERIE - AMDT 01/01

SERVICE DE L INFORMATION AERONAUTIQUE - ALGERIE - AMDT 01/01 AIP GEN 1-7-1 ALGERIE 04 OCT 01 GEN 1.7 DIFFERENCES PAR RAPPORT AUX NORMES, PRATIQUES RECOMMANDEES ET PROCEDURES DE L OACI 1 Annexe 2 : Règles de l AIR Paragraphe 2.3 Responsabilité pour l application

Plus en détail

l'autorisation de survoler les agglomérations ou rassemblements de personnes ou d'animaux énumérés dans le dossier joint.

l'autorisation de survoler les agglomérations ou rassemblements de personnes ou d'animaux énumérés dans le dossier joint. DEMANDE DE DEROGATION SPECIALE ET TEMPORAIRE AUX REGLES DE L AIR RELATIVE A LA HAUTEUR MINIMALE DE SURVOL DES AGGLOMERATIONS ET DES RASSEMBLEMENTS DE PERSONNES EN ILE DE FRANCE Demande à présenter au(x)

Plus en détail

Intégration sur un aérodrome non contrôlé des avions évoluant en VFR. Règles de l'air et textes d'applications

Intégration sur un aérodrome non contrôlé des avions évoluant en VFR. Règles de l'air et textes d'applications Intégration sur un aérodrome non contrôlé des avions évoluant en VFR Objectif : S'intégrer en sécurité et selon les règles de l'air dans la circulation d'aérodrome Règles de l'air et textes d'applications

Plus en détail

Notes de cours CIRCULATION AÉRIENNE

Notes de cours CIRCULATION AÉRIENNE Notes de cours 010 CIRCULATION AÉRIENNE 010 CIRCULATION AÉRIENNE SOMMAIRE 1 : Les classes d espace...3 2 : Signaux lumineux...4 3 : Signaux au sol...4 4 : Séparation longitudinale en fonction du temps...5

Plus en détail

Appendice 4 Ballons libres non habités

Appendice 4 Ballons libres non habités Appendice 4 Ballons libres non habités RESERVE 1. Classification des ballons libres non habités Les ballons libres non habités sont classés de la façon suivante : a) léger : ballon libre non habité qui

Plus en détail

CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES

CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES Mémento à l usage des utilisateurs des 65 CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES 9.1 GÉNÉRALITÉS Afin de prendre en compte les différentes possibilités des hélicoptères, des procédures spécifiques

Plus en détail

LFKC / Calvi Sainte-Catherine / CLY

LFKC / Calvi Sainte-Catherine / CLY Cette page vise à attirer l attention des pilotes d aviation commerciale et générale sur le contexte aéronautique et les principales menaces associées à un aérodrome. Leur identification est issue d un

Plus en détail

PREPARATION DE LA NAVIGATION

PREPARATION DE LA NAVIGATION PREPARATION DE LA NAVIGATION QUESTION 1 Extrait Annexe 2 OACI : Règles de l'air Sauf pour les besoins du décollage ou de l'atterrissage et sauf autorisation spéciale de l'autorité compétente, un vol IFR

Plus en détail

II. - a) L exploitant d aérodrome peut La méthode de détermination de la classe est définie par arrêté du ministre chargé de l aviation civile.

II. - a) L exploitant d aérodrome peut La méthode de détermination de la classe est définie par arrêté du ministre chargé de l aviation civile. Décret 2001-26 du 9 janvier 2001 modifiant le code de l aviation civile (troisième partie) et relatif aux normes techniques applicables au service de sauvetage et de lutte contre l incendie des aéronefs

Plus en détail

Arrêté RCA - 5 Arrêté du 18 juillet er décembre 2008

Arrêté RCA - 5 Arrêté du 18 juillet er décembre 2008 RCA - 5 du 18 juillet 2008 modifiant l arrêté du 3 mars 2006 modifié relatif aux règles de l air et aux services de la circulation aérienne et l arrêté du 6 juillet 1992 modifié relatif aux procédures

Plus en détail

République Tunisienne ----***---- Ministère du Transport ----***---- Direction Générale de l Aviation Civile

République Tunisienne ----***---- Ministère du Transport ----***---- Direction Générale de l Aviation Civile République Tunisienne ----***---- Ministère du Transport ----***---- Direction Générale de l Aviation Civile Décision du Ministre du Transport N 092 du 15 juin 2009 fixant la durée et le contenu des programmes

Plus en détail

Nuages bas et faible visibilité

Nuages bas et faible visibilité Nuages bas et faible visibilité Définitions relatives à l aviation Crash aérien dû aux nuages bas/faible visibilité Statistiques en matière de visibilité Impact des nuages bas / faible visibilité sur l

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Arrêté du 17 décembre 2015 relatif à l utilisation de l espace aérien par les aéronefs qui

Plus en détail

Intégration dans la circulation d'aérodrome et départ d un aérodrome non contrôlé

Intégration dans la circulation d'aérodrome et départ d un aérodrome non contrôlé Renaud MONTAGNON. FI ACAT 15 Février 2014 SEMINAIRE RECYCLAGE PILOTE PRIVE AVION ET ULM Intégration dans la circulation d'aérodrome et départ d un aérodrome non contrôlé 1 Introduction.. 2 3 4 5 6 L intégration

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

LFMN / Nice Côte-d Azur / NCE

LFMN / Nice Côte-d Azur / NCE Cette page vise à attirer l attention des pilotes d aviation commerciale et générale sur le contexte aéronautique et les principales menaces associées à un aérodrome. Leur identification est issue d un

Plus en détail

1.1 Limites latérales Cercle de 3NM de rayon centré sur le point 47 40'47"N '21"E (ARP Blois le Breuil).

1.1 Limites latérales Cercle de 3NM de rayon centré sur le point 47 40'47N '21E (ARP Blois le Breuil). aou BUREAU NOTAM INTERNATIONAL : 05 57 92 57 95 Fax : 05 57 92 57 99 RSFTA : LFFAYNYX : sia.supaip@aviation-civile.gouv.fr Site SIA : http://www.sia.aviation-civile.gouv.fr SUP AIP 126/12 Date de publication

Plus en détail

Arrêtons : Notre Ministre du Développement durable et des Infrastructures est chargé de l exécution du présent règlement qui sera publié au Mémorial.

Arrêtons : Notre Ministre du Développement durable et des Infrastructures est chargé de l exécution du présent règlement qui sera publié au Mémorial. Projet de règlement grand-ducal portant modification du règlement grand-ducal du 5 décembre 2014 portant fixation des dérogations pour opérations spéciales concernant les activités d intérêt public dans

Plus en détail

Procédures pour les organismes rendant les services de la circulation aérienne aux aéronefs de la circulation aérienne générale RCA/3

Procédures pour les organismes rendant les services de la circulation aérienne aux aéronefs de la circulation aérienne générale RCA/3 Procédures pour les organismes rendant les services de la circulation aérienne aux aéronefs de la circulation aérienne générale RCA/3 TABLE DES MATIERES CHAPITRE 1. DEFINITIONS... 11 CHAPITRE 2. DISPOSITIONS

Plus en détail

BULLETIN D'INFORMATION DSAC

BULLETIN D'INFORMATION DSAC BI 2013/04 Rév. 1 BULLETIN D'INFORMATION DSAC Edité par : OSAC pour DGAC FRANCE Le : 9 OCTOBRE 2013 Révisé le : 30 DECEMBRE 2013 Validité : Ce Bulletin d'information a une durée de validité de 5 ans à

Plus en détail

Aéroclub Aix-Marseille

Aéroclub Aix-Marseille Bulletin Sécurité N 20 Nouvelle Règlementation Européenne OCTOBRE 2016 ATTENTION Ce document n'a pas valeur de texte réglementaire Chèr(e)s ami(e)s pilotes, Les dispositions de l'arrêté relatif à l'utilisation

Plus en détail

ANNEXE B FICHES TECHNIQUES SUR LES DEROGATIONS DE SURVOL

ANNEXE B FICHES TECHNIQUES SUR LES DEROGATIONS DE SURVOL ANNEXE B FICHES TECHNIQUES SUR LES DEROGATIONS DE SURVOL Les fiches techniques suivantes sont des fiches de références utilisées par les directeurs de l aviation civile ou leurs représentant pour fixer

Plus en détail

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES CHEA A-VIII-1 ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES ******* VIII - PISTE UTILISÉE EN CONDITIONS DE VOL AUX INSTRUMENTS POUR LES DÉCOLLAGES PAR RVR 150 m CHEA A-VIII-2

Plus en détail

VOL EN ESPACE RVSM. Guide d approbation. Direction de la sécurité de l Aviation civile Direction navigabilité et opérations

VOL EN ESPACE RVSM. Guide d approbation. Direction de la sécurité de l Aviation civile Direction navigabilité et opérations Direction de la sécurité de l Aviation civile Direction navigabilité et opérations VOL EN ESPACE RVSM Version 3 Guide d approbation Page : 2/8 GUIDE POUR L OBTENTION D UNE Liste des modifications Edition

Plus en détail

ATPL Avion PSV VFR ème Devoir v.1

ATPL Avion PSV VFR ème Devoir v.1 Chapitre 4 : Préparation de la navigation Chapitre 5 : Carburant Chapitre à étudier : * * * QUESTION 01 Sur une carte OACI 1/500 000 vol à vue, la route tracée entre deux points est : A) Une route magnétique

Plus en détail

Dossier de vol DR F-HAIX TRAJET BRIEFING

Dossier de vol DR F-HAIX TRAJET BRIEFING Dossier de vol F-HAIX STAGIAIRE : INSTRUCTEUR : DATE : TRAJET DEPART : DESTINATION : BRIEFING SITUATION ET DOCUMENTS PILOTE SITUATION ET DOCUMENTS AVION METEOROLOGIE NOTAM ROUTE NIVEAU DE VOL ESPACES AERIENS,

Plus en détail

STANDARDISED EUROPEAN RULES OF THE AIR (SERA) 4 DECEMBRE 2014

STANDARDISED EUROPEAN RULES OF THE AIR (SERA) 4 DECEMBRE 2014 STANDARDISED EUROPEAN RULES OF THE AIR (SERA) 4 DECEMBRE 2014 Document établi par la commission formation de la FFA à la suite de la mise à jour du règlement d exécution n 923 / 2012 de la Commission Européenne

Plus en détail

AUTORISATIONS DE SURVOLS BASSES HAUTEURS EN TRAVAIL AERIEN

AUTORISATIONS DE SURVOLS BASSES HAUTEURS EN TRAVAIL AERIEN Direction de la sécurité de l Aviation civile Direction navigabilité et opérations Version 0 AUTORISATIONS DE SURVOLS BASSES HAUTEURS EN TRAVAIL AERIEN Guide Page : 2/2 GUIDE POUR LES Liste des modifications

Plus en détail

ACCES AU SITE DU SIA http://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/ PREAMBULE version MARS 2010 - Ce document est destiné aux pilotes et ne permet l'accès qu' aux données du site SIA nécessaires aux vols VFR

Plus en détail

Commission Locale de Sécurité

Commission Locale de Sécurité Commission Locale de Sécurité FNE 06 LBH 11 du 22/03/2011 Pénétration de la zone réglementée R14 (tirs BEGO) par un appareil léger Interruption momentanée de l activité de 4 SEM EQSS LANN-BIHOUE SYNOPSIS

Plus en détail

Séminaire FI FFA DU 14 JANVIER 2017

Séminaire FI FFA DU 14 JANVIER 2017 La réglementation NCO EMPORT ET GESTION DU CARBURANT NCO.OP.125 EMPORT DE CARBURANT POUR UN VOL AVEC DÉCOLLAGE ET ATTERRISSAGE DU MÊME AÉRODROME ET EN MAINTENANT L AÉRODROME EN VUE DE JOUR : prévoir le

Plus en détail

CIRCULAIRE D'INFORMATION AÉRONAUTIQUE 31/12

CIRCULAIRE D'INFORMATION AÉRONAUTIQUE 31/12 CIRCULAIRE D'INFORMATION AÉRONAUTIQUE 31/12 Introduction NOUVEAU FORMULAIRE DE PLAN DE VOL La 1 ère modification de la 15 e édition des Procédures pour les services de navigation aérienne - Gestion du

Plus en détail

Cours d Altimétrie. Avril 2007

Cours d Altimétrie. Avril 2007 Aéro-Club du CE Airbus France - Toulouse Cours d Altimétrie 1 - Préalable Ce cours s adresse à tous les pilotes ou futurs pilotes visant à acquérir une formation ou un complément d information sur les

Plus en détail

Demande d autorisation de survol en travail aérien

Demande d autorisation de survol en travail aérien Date de réception Cadre réservé à l administration Numéro d'enregistrement 1. Informations et coordonnées de l exploitant Nom officiel Raison sociale Adresse du siège social N voie Extension Boite postale

Plus en détail

Annexe 1 à l arrêté du 03 mars 2006 (Règles de l air)

Annexe 1 à l arrêté du 03 mars 2006 (Règles de l air) RDA - 1 Annexe 1 à l arrêté du 03 mars 2006 (Règles de l air) RDA - 2 Page laissée intentionnellement blanche Sommaire RDA - 3 SOMMAIRE - REGLES DE L AIR CHAPITRE 1 er - Définitions 5 CHAPITRE 2 - Domaine

Plus en détail

Rapport. Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair

Rapport. Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair Rapport Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing 737-800W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair Bureau d Enquêtes et d Analyses pour la sécurité de l aviation civile

Plus en détail

Arrêté RCA 3-1 Procédures pour les organismes 1 er décembre 2008

Arrêté RCA 3-1 Procédures pour les organismes 1 er décembre 2008 Arrêté 3-1 Arrêté du 6 juillet 1992 relatif aux procédures pour les organismes rendant les services de la circulation aérienne aux aéronefs de la circulation aérienne générale. ( / 3) Modifié par : * arrêté

Plus en détail

NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION

NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION Henri Castanet 1 Préparation du vol 1.1 les documents machines 1.1.1 - Le manuel de vol : 1.1.2 le certificat de navigabilité 1.1.3 le carnet de route 1.2 les documents

Plus en détail

LFPG / Paris-Charles de Gaulle / CDG

LFPG / Paris-Charles de Gaulle / CDG Cette page vise à attirer l attention des pilotes d aviation commerciale et générale sur le contexte aéronautique et les principales menaces associées à un aérodrome. Leur identification est issue d un

Plus en détail

LA POSITION DEPART [DEP]

LA POSITION DEPART [DEP] LA POSITION DEPART [DEP] 1. INTRODUCTION: Le contrôle de départ (DEP) a pour but d'assurer les services de la circulation aérienne strictement pour les avions au départ de ou des aérodromes contrôlés.

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES. Version préliminaire RÈGLEMENT (UE) N /... DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES. Version préliminaire RÈGLEMENT (UE) N /... DE LA COMMISSION FR FR FR COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Version préliminaire Bruxelles, C RÈGLEMENT (UE) N /... DE LA COMMISSION du [ ] modifiant le règlement (UE) N / de la Commission établissant les règles de

Plus en détail

INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL

INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL LEÇON 25 INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL Lectures avant vol : Manuel ou E-Learning Prise de décision et jugement Atterrissage hors aérodrome Manuel de l avion OBJECTIF Décider et conduire un atterrissage

Plus en détail

IR CA 010 1 er Devoir v.1

IR CA 010 1 er Devoir v.1 Chapitre à étudier : Annexes OACI : chapitre 01 (Annexe 1 : licences du personnel) Circulation aérienne : partie 2 (Annexe 2 : Règles de l air) * * * QUESTION 1 Le passage d'un régime de vol aux instruments

Plus en détail

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES CHEA A-SOM-1 ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES ******* SOMMAIRE CHEA A-SOM-2 CHEA A-SOM-3 SOMMAIRE DE L ANNEXE A DISPOSITIONS TRANSITOIRES TRANS 1 RAPPEL DE

Plus en détail

RÈGLEMENT EUROPÉEN «SERA» CONSOLIDÉ AU 21 JANVIER 2015

RÈGLEMENT EUROPÉEN «SERA» CONSOLIDÉ AU 21 JANVIER 2015 RÈGLEMENT EUROPÉEN «SERA» CONSOLIDÉ AU 21 JANVIER 2015 De nouvelles dispositions supplémentaires et nationales viennent d être introduites dans les règles de l air européennes (règlement d'exécution (UE)

Plus en détail

Expérience IFR «Dreux Nogent» - Phase 2

Expérience IFR «Dreux Nogent» - Phase 2 Expérience IFR «Dreux Nogent» - Phase 2 Philippe Rollet Recherche & Innovation Eurocopter ETFS / Ph. Rollet / Présentation AFHSH09 / 1,v.0 / 28-03-09 Contexte Projet «Dreux Nogent» (DGAC/Eurocopter/CH

Plus en détail

Protocole d accord relatif à l activation des zones R 240 Laloubère A et B

Protocole d accord relatif à l activation des zones R 240 Laloubère A et B Protocole d accord relatif à l activation des zones R 240 Laloubère A et B Entre: L Organisme Pyrénées TARBES-LOURDES-PYRENEES Et L Association vélivole de TARBES Rédacteur : SNA/Sud/EX/ETU/Ph.VERSI Référence

Plus en détail

ANNEXE III CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET DÉGAGEMENTS CONCERNANT LES PLATES- FORMES POUR MANIFESTATIONS AÉRIENNES

ANNEXE III CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET DÉGAGEMENTS CONCERNANT LES PLATES- FORMES POUR MANIFESTATIONS AÉRIENNES ANNEXE III CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET DÉGAGEMENTS CONCERNANT LES PLATES- FORMES POUR MANIFESTATIONS AÉRIENNES 3.1 - CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES Sont décrites ci-après les caractéristiques auxquelles

Plus en détail

NOR : DEVA J. (Texte non paru au journal officiel)

NOR : DEVA J. (Texte non paru au journal officiel) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de l aviation civile Direction de la sécurité de l aviation civile Instruction du 6 mars 2013 relative

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT Arrêté du 18 août 2016 relatif aux éléments

Plus en détail

JORF n 0194 du 21 août Texte n 6

JORF n 0194 du 21 août Texte n 6 Le 22 août 2016 JORF n 0194 du 21 août 2016 Texte n 6 Arrêté du 18 août 2016 relatif aux éléments laissés à l appréciation de l autorité nationale compétente par le règlement n 965/2012 de la Commission

Plus en détail

ANNEXE I. Extrait du document intitulé «Utilisation des terrains au voisinage des aéroports» du ministère des Transports du Canada.

ANNEXE I. Extrait du document intitulé «Utilisation des terrains au voisinage des aéroports» du ministère des Transports du Canada. ANNEXE I Extrait du document intitulé «Utilisation des terrains au voisinage des aéroports» du ministère des Transports du Canada. Page 1 de 11 Page 2 de 11 INTRODUCTION À l heure actuelle, les planificateurs

Plus en détail

PRÉCISIONS ET REMARQUES

PRÉCISIONS ET REMARQUES Introduction - 1 PRÉCISIONS ET REMARQUES Faisant suite aux diverses modifications intervenues au Règlement «Services de la Circulation aérienne» dont la dernière est parue au Journal Officiel du 10 août

Plus en détail

«COMPRENDRE POUR MIEUX PRATIQUER L ULM»

«COMPRENDRE POUR MIEUX PRATIQUER L ULM» «COMPRENDRE POUR MIEUX PRATIQUER L ULM» TABLE DES MATIERES RAPPEL DE NOTIONS ELEMENTAIRES 1. Définitions 1.1. Force 1.2. Aérodynamique 1.3. Mécanique du vol 2. Vecteurs 2.1. Exemple de vecteur de force

Plus en détail

RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE DU SÉNÉGAL N 2 (RAS 02) REGLES DE L'AIR

RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE DU SÉNÉGAL N 2 (RAS 02) REGLES DE L'AIR AGENCE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE ET DE LA METEOROLOGIE ----- BP.8184 AEROPORT L.S. SENGHOR Tel: +221 33 865 60 00 - Fax: +221 33 820 39 67 +221 33 820.04.03 Email : anacim@anacim.sn RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE

Plus en détail

2.3 Dégagement aéronautique

2.3 Dégagement aéronautique 2.3 Dégagement aéronautique 1 1. C est quoi un obstacle? 2. Obstacles sur infrastructure 3. C est quoi un obstacle? 1 C est quoi un obstacle? Définition d un obstacle annexe 14 Volume 2 : Tout ou partie

Plus en détail

Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada

Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada Le développement de la réglementation La réglementation entourant les drones est développée en quatre phases: Phase 1: que 25 kg en visibilité

Plus en détail

GEN 3.6 RECHERCHES ET SAUVETAGE

GEN 3.6 RECHERCHES ET SAUVETAGE AIP GEN 3-6-1 ALGERIE 10OCT 13 GEN 3.6 RECHERCHES ET SAUVETAGE 1. Services compétents : 1.1 Centre de Coordination de Recherches et de Sauvetage : Adresse postale : RCC ALGER / SPOC (Centre de coordination

Plus en détail

GREGORY LOUNNAS. Aéro-Club Airbus France Toulouse Formation théorique

GREGORY LOUNNAS. Aéro-Club Airbus France Toulouse Formation théorique GREGORY LOUNNAS Aéro-Club Airbus France Toulouse Formation théorique Arrêté du 17 juillet 1992 Relatif aux procédures générales de circulation aérienne pour l utilisation des aérodromes par les aéronefs

Plus en détail

Le Grenelle Environnement

Le Grenelle Environnement RÉDUIRE LES NUISANCES SONORES AUTOUR DES AÉROPORTS PARISIENS Relèvement général de 300 mètres des altitudes d arrivée des avions à destination de Paris-Orly, de Paris-Charles de Gaulle et de Paris -Le

Plus en détail

ULM Super Guépard identifié 14-NI Date et heure 11 septembre 2016 à 18 h 15 (1) Exploitant. Aviation générale Personnes à bord

ULM Super Guépard identifié 14-NI Date et heure 11 septembre 2016 à 18 h 15 (1) Exploitant. Aviation générale Personnes à bord www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Perte de contrôle à faible hauteur lors d un vol de navigation (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale. Aéronef ULM

Plus en détail

EVITEMENT. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

EVITEMENT. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs EVITEMENT A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. EVITEMENT EN VOL A VUE OU EN AUTOINFORMATION 1.1.INTRODUCTION

Plus en détail

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Projet de décision de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes précisant les conditions d utilisation des installations radioélectriques en vue de fournir un service de communications

Plus en détail