Siège social Association des familles soutien des aînés de Saint- Hubert (AFSAS) 1688, rue Cartier Saint-Hubert (Québec) J4T 1Y6

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Siège social Association des familles soutien des aînés de Saint- Hubert (AFSAS) 1688, rue Cartier Saint-Hubert (Québec) J4T 1Y6"

Transcription

1 Siège social Association des familles soutien des aînés de Saint- Hubert (AFSAS) 1688, rue Cartier Saint-Hubert (Québec) J4T 1Y6 Téléphone : Télécopieur : Messagerie : Web:

2 TABLE DES MATIÈRES Mot de la présidente... 3 Mission et valeurs du ROMAN... 4 Rapport d activités... 5 Vie associative... 5 Formations... 7 Mandats... 9 États des résultats 2009/ Prévisions budgétaires 2010/ Plan d action 2010/ Rapport annuel 2009/2010 2

3 ! "# $% & "!' '' # ( $)! '%!#$! ' %#*!" +! # (!,--. % /$# 0 ' 1! % # 2 " 1 /3 4' ( $ /5 ( # 1 6 $ # ( $ ' '' " +#,--.7,-8- / 19 ($ :7 /34'4; /5 ( /$ 5 :< Rapport annuel 2009/2010 3

4 REGROUPEMENT DES ORGANISMES MONTÉRÉGIENS D AIDANTS NATURELS Mission Regrouper les organismes qui soutiennent les aidants naturels des personnes âgées en Montérégie. Objets Fournir un lieu de rencontres et d échange aux organismes montérégiens dédiés en tout ou en partie aux aidants naturels des personnes âgées. Être un interlocuteur privilégié pour traiter des dossiers concernant les aidants naturels des personnes âgées. Promouvoir toutes actions permettant d améliorer les conditions des aidants naturels des personnes âgées. Se donner des services communs. Valeurs v Continuité v Qualité v Accessibilité Rapport annuel 2009/2010 4

5 27 mai 2009 : deuxième assemblée générale des membres du ROMAN 22 avril 2009 : Rencontre régulière des membres du ROMAN : 17 personnes : 15 organismes communautaires. 27 mai 2009 : Rencontre régulière des membres du ROMAN : 20 personnes : 17 organismes communautaires, 1 partenaire du réseau; 16 septembre 2009 : Rencontre régulière des membres du ROMAN : 19 personnes : 16 organismes communautaires, 1 partenaire du réseau; 28 octobre 2009 : Rencontre régulière des membres du ROMAN : 16 personnes : 14 organismes communautaires; 2 décembre 2009 : Rencontre régulière des membres du ROMAN : 24 personnes : 16 organismes communautaires, 2 partenaires du réseau; 20 janvier 2010 : Rencontre régulière des membres du ROMAN : 23 personnes : 17 organismes communautaires, 1 partenaire du réseau; 10 mars 2010 : Rencontre régulière des membres du ROMAN : 22 personnes : 16 organismes communautaires, 1 partenaire du réseau. TOTAL : 7 rencontres régulières Conseil d administration Anyela Vergara, présidente Denise Lapalme, vice-présidente Suzanne Tardif, trésorière Sylvie Dénommée, administratrice (Sonia Lessard, secrétaire : démission en octobre 2009) Rencontres du conseil d administration Les membres du conseil d administration se sont réunis à huit (8) reprises au cours de l année pour des rencontres officielles du conseil d administration. Plusieurs autres réunions ont sollicité leur présence en cours d année. Représentations Les personnes au sein des organismes membres et les administratrices du ROMAN sont souvent appelées à représenter les intérêts des membres et conséquemment, ceux des aidants et aidantes de la Montérégie. Au cours de l année écoulée ils ont accompli un nombre particulièrement important de tâches et pris de nombreuses décisions ayant un impact certain sur les orientations de l organisation et son avenir. Voici quelques unes de ces activités : Membre du PNC : Anyela Vergara est la déléguée du ROMAN; Salon de la FADOQ à Saint-Hyacinthe; Mémoire du ROMAN au sujet du projet de Loi 6; Délégation à la TRAM : Rose-Marie Fontaine nous y représente. RANQ, représentante : Rosy Dupré. Rapport annuel 2009/2010 5

6 Les membres du conseil d administration sont également actifs au sein de divers comités directement reliés aux mandats assumés par le ROMAN et assument des tâches découlant de cette implication : Rencontre à l Agence pour le programme régional de répit; Gestion du mandat de soutien aux organismes offrant du répit; Rencontres des formateurs pour le programme répit; Gestion du programme de formation. Les membres du conseil d administration accomplissent également de nombreuses autres tâches essentielles au développement et au rayonnement du ROMAN, assurant par le fait même sa continuité. Présentation des demandes de subvention (amélioration du Site web + hommes aidants); Rencontre avec vérificateur pour la comptabilité du ROMAN; Entrevues de sélection pour le chargé de projet (hommes aidants); Accompagnement du chargé de projet pour la recherche; Entrevues de sélection et accompagnement de la coordonnatrice; Réflexions, rencontres et discussions diverses en lien avec la Loi 6; Collaboration au projet de trousseau du RANQ; Participation au comité de soutien pour la recherche sur les hommes aidants; Participation au comité pour l amélioration du site Web du ROMAN; Gestion financière du ROMAN; Etc. Fournir un lieu de rencontres et d échange aux organismes montérégiens dédiés en tout ou en partie aux aidants naturels des personnes âgées. Se donner des services communs. Réalisations Permanence qui assure une présence quatre jours par semaine; Mise en fonction d un numéro de téléphone sans frais; Mise à jour du site internet. Lors de chacune des rencontres régulières, en conformité avec la mission du ROMAN, des thèmes d échange et de partage d expertise sont abordés. Les thèmes étant choisis en début d année, ceux-ci peuvent être modifiés selon les besoins émergents. Rapport annuel 2009/2010 6

7 Thèmes abordés pour Web ROMAN / améliorations La solidarité entre les membres Mon premier Noël seul Quoi développer avec les ex-aidants Programme PALV Programme d assurances pour la perte d autonomie Le conseil d administration Formations Un comité a été formé afin de planifier l offre de formations faite aux membres. Ce comité est formé de Lise A. Charest, Katerine Ouimet et Denise Lapalme. Au cours de l année, quatre (4) formations ont été offertes aux membres en plus des suivis clinques avec Michelle Arcand. Bilan des formations Date : 5-6 octobre 2009 Nombre de personnes : 17 participants Titre de la formation : P r é v e n i r l é p u i s e m e n t e n r e l a t i o n d a i d e La formation a été très appréciée des participants et il y a eu plusieurs commentaires sur la qualité du travail présenté. Les participants aimeraient une demie journée de plus pour réaliser un suivi après un certain temps. Date : 13 janvier 2010 Nombre de personnes : 13 participants Titre de la formation : D e u i l, m y t h e e t t o u r b i l l o n d e l a m a l a d i e. En général, les participants ont trouvé la formation très pertinente, très utile et pratique. La formation a été appréciée, les exemples étaient très concrets. Date : 10 février 2010 Nombre de personnes : 16 participants Titre de la formation : P r e n d r e s o i n d e n o s r e l a t i o n s _ L ensemble des participants était en majorité satisfaits ou très satisfaits, de très bons outils qui serviront dans la pratique, animation dynamique et respect de l horaire Rapport annuel 2009/2010 7

8 SUIVIS CLINIQUES AVEC MICHELLE ARCAND Les participants ont toujours apprécié les suivis cliniques de Michelle Arcand. Les ateliers nous permettent de faire le point sur nos interventions ainsi que de valider entre nous nos méthodes de travail. De plus, cette année, les intervenantes et Madame Arcand sont à réaliser un livre traitant de la résilience. Date Présence 19 juin participants 27 novembre participants 26 février participants 16 avril participants 14 mai participants Promouvoir toutes actions permettant d améliorer les conditions des aidants naturels des personnes âgées. Réalisations En accord avec cet objet, deux projets ont reçus un soutien financier du ROMAN. Il s agit des projets suivants : Journée des proches aidants du Sud-Ouest Journée de reconnaissance des aidants naturels de la Montérégie «É-MOI» Publicité/ représentation Conférence de presse recherche «Hommes aidants»; Envoi massif des informations relatives à la recherche; Révision et mise à jour du guide «Aidants Naturels pas si naturel que ça» Être un interlocuteur privilégié pour traiter des dossiers concernant les aidants naturels des personnes âgées Réalisations Participation aux nombreuses consultations traitant du projet de Loi 6. Dépôt d un mémoire illustrant la position du ROMAN et faisant état des préoccupations de ses membres. Discussions, échanges et réflexions sur les enjeux, défis et opportunités que représente cette loi. Sujet abordé lors des réunions régulières des membres pour discussion et information. Rapport annuel 2009/2010 8

9 Chargée de projet et coordonnatrice Le ROMAN a poursuivi ses deux mandats à caractères régionaux, soit le mandat au niveau du soutien des organisations impliquées dans l offre de répit aux aidants et celui du programme régional de formation à l intention des accompagnateurs répit, également dans le cadre du programme régional de répit. Afin de réaliser ces deux mandats, une personne chargée de projet a été embauchée par le ROMAN et a accompli son mandat d avril à juin La création d un poste de coordination et l embauche de celle-ci a été fait en octobre Mandat de soutien et d assistance aux organismes impliqués dans l offre de répit. Résumé du mandat Rapport du mandat soutien L Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie a confié au ROMAN le mandat d offrir des services de soutien et d assistance aux organismes communautaires, impliqués dans l offre de services répit aux aidants naturels, quant à l implantation et à la consolidation de services de répit pour les aidants. Pour y arriver, le ROMAN a engagé une chargée de projet, Julie Vendette, en mars Celle-ci a quitté son emploi au sein du ROMAN en juillet Le relais a été assuré par le conseil d administration jusqu à l embauche de la coordonnatrice en octobre En , environ aidants ont bénéficié de plus de heures de répit, offertes par du personnel formé et encadré. Voici quelques réalisations de la coordonnatrice et de la chargée de projet qui ont favorisé le développement de ces services de répit de qualité en Montérégie. Réalisations de la coordonnatrice : Accompagnement de 17 organismes dans le projet répit, Au-delà de 100 rencontres avec des organismes communautaires et l Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, Grande disponibilité pour répondre aux questions par courriel et par téléphone, Participation à plusieurs comités de suivis avec les organismes et les CSSS, Adaptation d outils de gestion pour les organismes, Gestion du programme régional de formation pour les accompagnateurs, Organisation de deux rencontres réunissant les gestionnaires des services de répit. Bilan au 31 mars 2010 Statistiques sur les services de répit en Montérégie Les organismes communautaires ont prouvé encore une fois leur engagement envers l amélioration des conditions de vie des aidants tout comme leur efficience et leur détermination à réussir malgré les nombreux obstacles. L actualisation et les ajustements nécessaires pour assurer la continuation du programme de répit en Montérégie n ont pas toujours été faciles mais les organismes avaient la volonté de les surmonter et ils y sont arrivés. Voici quelques statistiques qui le prouvent : Rapport annuel 2009/2010 9

10 *Les chiffres suivants sont préliminaires, les chiffres officiels n étant pas disponibles à ce moment-ci. Au 31 mars 2010, aidants se divisaient les heures de répit données par les accompagnateurs des organismes communautaires. Depuis le début du projet, heures de répit ont été données à aidants de la Montérégie. La majorité des heures sont offertes par des accompagnateurs qui vont prendre la relève de l aidant à domicile, mais il ne faut pas oublier que 6 organismes ont ouvert les portes de leur halte-répit aux personnes âgées nécessitant un accompagnement. C est plus de 200 emplois d accompagnateur qui ont été maintenues par les organismes. S appuyant sur les résultats de sondages écrits ou téléphoniques et suite aux commentaires des CSSS, les organismes assurent que la clientèle est satisfaite et heureuse de recevoir enfin du répit. Enfin la très vaste majorité des organismes ont atteint leur limite d heures disponible. La création de liste d attente a donc dû être envisagée. Les modalités de gestion de celles-ci ont été discutées et ont fait l objet de consensus régional. Programme régional de formation Bilan au 31 mars 2010 Rapport sur le programme régional de formation Les 17 organismes participant au programme régional de formation ont à cœur la qualité des services offerts aux aidants. Par conséquent, en un an, ils ont envoyé au total 540 personnes assister aux 11 formations offertes par le ROMAN et la Société Alzheimer Rive-Sud. Nos formateurs ont donné 67 ateliers de formation, au total c est heures de formation qui ont été financées Participation aux formations Formations Personnes vieillissantes et/ou en perte d'autonomie Personnes atteintes de la maladie d'alzheimer Formation spécifique Alzheimer (21 heures) L'approche communication «Le Soutien» PDSB 1 PDSB 2 PDSB 3 Soutien aux activités de vie quotidienne & méthode Heimlich Accompagnement en fin de vie Maladies chroniques Activités d'accompagnement Rapport annuel 2009/

11 Plusieurs formations ont été données directement dans les locaux des organismes qui en ont fait la demande et dont le nombre de participants était suffisant. Les accompagnateurs ont reçu une attestation pour chaque formation suivie. Le taux de satisfaction des participants aux formations varie entre 93.5%.et 97.8% Des nouvelles formations ont été offertes afin de mieux répondre aux besoins des aidants et des accompagnateurs. Nous avons fait face cette année à une problématique particulière et qui a limité l accès aux formations PDSB, particulièrement dans le secteur de Longueuil. Rapport annuel 2009/

12 Rapport annuel 2009/

13 Rapport annuel

14 Rapport annuel 2009/

15 Rapport annuel 2009/

16 Rapport annuel 2009/

17 !" # " $$ " " % $ $& $ ' ( % ) * +,-,.+,--( $ $$( $$ & & % /( # % (! $$ 0 " $$ $." $ $" 1 & " $ ' ( Rapport annuel 2009/

PROGRAMMATION AUTOMNE 2015

PROGRAMMATION AUTOMNE 2015 PROGRAMMATION AUTOMNE 2015 Notre mission : Soutenir les aidants qui prennent soin d un proche âgé. Territoire desservi : Brossard, Saint-Lambert et Longueuil arrondissements Greenfield Park, Saint- Hubert

Plus en détail

Commission des partenaires du marché du travail. Document d encadrement des Comités consultatifs

Commission des partenaires du marché du travail. Document d encadrement des Comités consultatifs Commission des partenaires du marché du travail Document d encadrement des Comités consultatifs Commission des partenaires du marché du travail Document d encadrement des Comités consultatifs Rédaction

Plus en détail

ENSEMBLE ET PLUS LOIN!

ENSEMBLE ET PLUS LOIN! ÉQUIPE INTERVENTION JEUNESSE ENSEMBLE ET PLUS LOIN! Gilles Lapointe Coordonnateur de l Équipe Intervention Jeunesse CSSS de la Haute-Yamaska Le 10 juin 2005 Qui est-elle?(éij) Une portion du réseau intégré

Plus en détail

AQDR SECTION HAUT-RICHELIEU

AQDR SECTION HAUT-RICHELIEU AQDR SECTION HAUT-RICHELIEU RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-12 La section compte présentement 475 membres. Il est certain que plusieurs de ceux-ci sont des clients de la Capitale, mais il faut aussi considérer

Plus en détail

Bienvenue à l Assemblée générale 2016

Bienvenue à l Assemblée générale 2016 Bienvenue à l Assemblée générale 2016 Présentation par Angèle Martin Rivard, présidente Olivier Noël, trésorier Stéphanie Béland, directrice générale 21 mars 2016 Ordre du jour 1. Ouverture de l assemblée

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES LES RENCONTRES. Quelques statistiques

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES LES RENCONTRES. Quelques statistiques BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES 2016-2017 LES RENCONTRES Quelques statistiques Le nombre de rencontres tenues Participation moyenne

Plus en détail

Plan d amélioration Adopté par le conseil d administration le 13 mars 2012

Plan d amélioration Adopté par le conseil d administration le 13 mars 2012 Plan d amélioration 2012-2015 Adopté par le conseil d administration le 13 mars 2012 Mise en contexte Le présent plan d amélioration se réalise de façon concomitante à un plan de mise en œuvre relié à

Plus en détail

POLITIQUE RÉVISÉE Programme d accompagnement estival en loisir pour les enfants handicapés de la Ville de Vaudreuil-Dorion

POLITIQUE RÉVISÉE Programme d accompagnement estival en loisir pour les enfants handicapés de la Ville de Vaudreuil-Dorion POLITIQUE RÉVISÉE Programme d accompagnement estival en loisir pour les enfants handicapés de la Ville de Vaudreuil-Dorion Préparé par le Service des arts, de la culture, des loisirs et de la vie communautaire

Plus en détail

CONSEILLER, CONSEILLÈRE AUX FAMILLLES BILINGUE Pour le Point de service de Brossard

CONSEILLER, CONSEILLÈRE AUX FAMILLLES BILINGUE Pour le Point de service de Brossard OFFRES D EMPLOIS CONSEILLER, CONSEILLÈRE AUX FAMILLLES BILINGUE Pour le Point de service de Brossard Sous l autorité de la direction des services aux familles, la personne choisie devra être autonome,

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

BILAN DU PLAN D'ACTION À L'ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

BILAN DU PLAN D'ACTION À L'ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES BILAN DU PLAN D'ACTION 2009-2012 À L'ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES JUIN 2012 Adopté par le conseil d administration le 13 juin 2012 Édition produite par : Agence de la santé et des services sociaux de

Plus en détail

CALENDRIER DES ACTIVITÉS POUR LES INTERVENANTS

CALENDRIER DES ACTIVITÉS POUR LES INTERVENANTS CALENDRIER DES ACTIVITÉS POUR LES INTERVENANTS Le ROMAN vous présente ce calendrier des activités d automne 2016 pour les intervenants de la Montérégie. Dans ce calendrier, vous trouverez les dates et

Plus en détail

STATUTS ET RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

STATUTS ET RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX STATUTS ET RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Là où la gymnastique est une passion! CLUB GYM-PLUS 95 BOUL DES ENTREPRISES BOISBRIAND, QUÉBEC, J7G 2T1 Téléphone : 450 965-8609 Télécopieur : 450 965-8609 Courriel : info@gym-plus.ca

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS 2014

RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 5 3 0, R U E D E L A G E Q U E B E C, Q C G 3 G 1 J 2 418-316-2241 I N F O @ L D H S. C A H T T P : / / W W W. L D H S. C A RAPPORT D ACTIVITÉS RAPPORT D ACTIVITÉS P O U R L A

Plus en détail

NOMINATION DES GESTIONNAIRES DU CLUB

NOMINATION DES GESTIONNAIRES DU CLUB RÉGLEMENTS GÉNÉRAUX Le Club de tennis de Repentigny a son siège social à Repentigny. La gestion de ce Club est constituée de trois membres faisant partie du conseil d administration, du comptable et des

Plus en détail

Rapport du Président-directeur général pour la Commission sur les soins de fin de vie YVAN GENDRON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

Rapport du Président-directeur général pour la Commission sur les soins de fin de vie YVAN GENDRON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Rapport du Président-directeur général pour la Commission sur les soins de fin de vie YVAN GENDRON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Décembre 2016 Rapport du Président-directeur général pour la Commission sur

Plus en détail

Le guichet d accès en santé mentale au CSSS Sud-Ouest Verdun

Le guichet d accès en santé mentale au CSSS Sud-Ouest Verdun Le guichet d accès en santé mentale au CSSS Sud-Ouest Verdun Un cheminement et des nombreux ajustements Pierre Demers Avec la collaboration de Annie Arévian et Christine Archambault 23 septembre 2013 Plan

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE»

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» Politique adoptée par le conseil d administration en juin 2007, révisé en septembre

Plus en détail

Politique de gestion. Plaintes Requêtes Commentaires. Notre raison d être, c est VOUS!

Politique de gestion. Plaintes Requêtes Commentaires. Notre raison d être, c est VOUS! Notre raison d être, c est VOUS! L organisme Handi-Bus offre des services aux clients sur le territoire des municipalités de: Chambly Carignan Marieville Richelieu Rougemont Saint-Césaire Saint-Mathias-sur-Richelieu

Plus en détail

Sommet «Le point sur l économie de Sept-Îles» Février 2015

Sommet «Le point sur l économie de Sept-Îles» Février 2015 Sommet «Le point sur l économie de Sept-Îles» Février 2015 Présenté par Dr. Julie Carrière, Ing. Directrice Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail 2 Plan de la présentation

Plus en détail

Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile. Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1

Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile. Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1 Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1 Présentateurs Sylvie Girard Spécialiste en activités cliniques,

Plus en détail

POLITIQUE DE RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

POLITIQUE DE RELATIONS AVEC LES MÉDIAS POLITIQUE DE RELATIONS AVEC LES MÉDIAS Service des contenus et des relations publiques Novembre 2016 1 TABLE DES MATIÈRES L OACIQ... 3 MISSION ET VISION DE L OACIQ... 3 PUBLICS CIBLES... 3 RÔLE DU SERVICE

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE. DOYENS et des FACULTES de CHIRURGIE DENTAIRE. d EXPRESSION TOTALEMENT ou PARTIELLEMENT FRANCAISE

CONFERENCE INTERNATIONALE. DOYENS et des FACULTES de CHIRURGIE DENTAIRE. d EXPRESSION TOTALEMENT ou PARTIELLEMENT FRANCAISE CONFERENCE INTERNATIONALE des DOYENS et des FACULTES de CHIRURGIE DENTAIRE d EXPRESSION TOTALEMENT ou PARTIELLEMENT FRANCAISE STATUTS CONFERENCE INTERNATIONALE DES DOYENS et DES FACULTES DE CHIRURGIE DENTAIRE

Plus en détail

ABF EN ASSURANCE COLLECTIVE DE PERSONNES

ABF EN ASSURANCE COLLECTIVE DE PERSONNES ABF EN ASSURANCE COLLECTIVE DE PERSONNES CRITÈRES À CONSIDÉRER POUR QUALIFIER LE CLIENT C est le profil du client qui déterminera en premier lieu son assurabilité ainsi que les types de régime et d arrangements

Plus en détail

POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DU PERSONNEL DE SOUTIEN ET PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE LÉVIS-LAUZON

POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DU PERSONNEL DE SOUTIEN ET PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE LÉVIS-LAUZON Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1312-00-18 Nombre de pages : 8 POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DU PERSONNEL DE SOUTIEN ET PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE LÉVIS-LAUZON

Plus en détail

La table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches. Planification stratégique

La table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches. Planification stratégique La table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches Planification stratégique 2010-2015 Rappel de la démarche AGA 2009 Élaborer une planification stratégique 2010-2015 Mise en place

Plus en détail

Stratégies d implantation, de déploiement et de diffusion PSI jeunesse

Stratégies d implantation, de déploiement et de diffusion PSI jeunesse Stratégies d implantation, de déploiement et de diffusion PSI jeunesse OBJECTIFS PRINCIPES DIRECTEURS STRATÉGIE : MOYENS Implantation régionale du PSI Cadre de référence régional Niveau stratégique 1 :

Plus en détail

Demeurer chez-soi avec son proche en perte d'autonomie? Oui c'est possible, avec les bons outils.

Demeurer chez-soi avec son proche en perte d'autonomie? Oui c'est possible, avec les bons outils. Demeurer chez-soi avec son proche en perte d'autonomie? Oui c'est possible, avec les bons outils. La personne proche aidante: sa définition Toute personne de l entourage qui apporte un soutien significatif,

Plus en détail

Le règlement intérieur s appuie sur les statuts de l association et en définit les conduites ou modalités d organisations.

Le règlement intérieur s appuie sur les statuts de l association et en définit les conduites ou modalités d organisations. Règlement intérieur de l Association Française des Infirmiers de Santé Publique Le règlement intérieur s appuie sur les statuts de l association et en définit les conduites ou modalités d organisations.

Plus en détail

COLLOQUE FRANCO-QUEBECOIS «Être proche aidant : du feu sacré au risque de la brûlure intérieure»

COLLOQUE FRANCO-QUEBECOIS «Être proche aidant : du feu sacré au risque de la brûlure intérieure» COLLOQUE FRANCO-QUEBECOIS «Être proche aidant : du feu sacré au risque de la brûlure intérieure» SAINT MALO LE GRAND LARGE 2 & 3 MARS 2017 Thème L aidance ou l aide naturelle. De nouveaux mots pour situer

Plus en détail

Convergence entre approche participative et gestion par résultats :

Convergence entre approche participative et gestion par résultats : Convergence entre approche participative et gestion par résultats : Expériences vécues en santé, services sociaux et en développement économique Atelier présenté au Colloque SQÉP 2001 par Andrée Fafard

Plus en détail

AGENDA COMMUN MUNICIPALITÉ ET SANTÉ PUBLIQUE :

AGENDA COMMUN MUNICIPALITÉ ET SANTÉ PUBLIQUE : Cette présentation a été effectuée le 22 novembre 2016, au cours de la journée «Rendre l environnement bâti sain et sécuritaire pour les citoyens à l échelle municipale : on se donne les moyens!» dans

Plus en détail

Secrétaire général. Votre rôle. Votre profil. Conditions d emploi

Secrétaire général. Votre rôle. Votre profil. Conditions d emploi OFFRE D EMPLOI AFFICHAGE 2016-71 Secrétaire général Votre rôle Sous l autorité de la présidente-directrice générale, le secrétaire général contribue à la réalisation de la mission de l Institut. Il veille

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES COMMUNES POUR L ENCADREMENT DES PERSONNES CHARGÉES DE COURS

LIGNES DIRECTRICES COMMUNES POUR L ENCADREMENT DES PERSONNES CHARGÉES DE COURS LIGNES DIRECTRICES COMMUNES POUR L ENCADREMENT DES PERSONNES CHARGÉES DE COURS 1. Préambule La poursuite de la qualité des enseignements offerts aux étudiantes et aux étudiants de 1 er cycle fait partie

Plus en détail

Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique

Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique Adoptée au Conseil d administration du 1 er octobre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le préambule 2 2. Les objectifs 2 3. Le champ

Plus en détail

Assemblée générale annuelle. Mardi le 20 juin 2017 à 19 h

Assemblée générale annuelle. Mardi le 20 juin 2017 à 19 h Assemblée générale annuelle Mardi le 20 juin 2017 à 19 h PROJET D ORDRE DU JOUR Ouverture de l assemblée et adoption de l ordre du jour Adoption du procès-verbal de la rencontre du 16 novembre 2016 Rapport

Plus en détail

ADMINISTRATEURS / ADMINISTRATRICES Dr. Gauthier Bastin Diane Beaudoin Monique Dupuis Lise Garant Médecin MTI Soprema Infirmière retraitée

ADMINISTRATEURS / ADMINISTRATRICES Dr. Gauthier Bastin Diane Beaudoin Monique Dupuis Lise Garant Médecin MTI Soprema Infirmière retraitée RAPPORT ANNUEL 2015 1 TABLE DES MATIERES NOTRE EQUIPE D ETOILES... 1 MESSAGE EN DUO... 2 MOT DE NOTRE COORDONNATRICE... 2 RESULTATS FINANCIERS... 3 AUTRES STATISTIQUES DE NOS PATIENTS... 5 FORMATION DE

Plus en détail

Mise en contexte. Recherche

Mise en contexte. Recherche Équipe de recherche Chercheurs Professionnelles de recherche Sarah Dufour, Université de Montréal Carl Lacharité, Université du Québec à Trois-Rivières Louise Lemay, Université de Sherbrooke Danielle Lessard,

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION. Service de police de la Ville de Montréal. Dossier

RAPPORT D INSPECTION. Service de police de la Ville de Montréal. Dossier RAPPORT D INSPECTION Service de police de la Ville de Montréal Dossier 100 60 75 Mai 2013 Version Web, octobre 2013 Boris Perron Christine Doré TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 1 2. MANDAT D INSPECTION...

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITÉS DU COMITÉ DE RÉSIDENTS MARIE-ROSE

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITÉS DU COMITÉ DE RÉSIDENTS MARIE-ROSE Comité de résidents 107, rue Notre-Dame L Épiphanie (Québec) J5X 3W3 Tél. : (450) 588-6811 poste 5009 Courriel : comitederesidents@hotmail.com RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITÉS DU COMITÉ DE RÉSIDENTS MARIE-ROSE

Plus en détail

Cadre d intervention pour l accompagnement des municipalités régionales de comté en aménagement du territoire

Cadre d intervention pour l accompagnement des municipalités régionales de comté en aménagement du territoire Cadre d intervention pour l accompagnement des municipalités régionales de comté en aménagement du territoire Ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire Avril 2017 Ce document

Plus en détail

7 SEPTEMBRE 2012 LA DÉMARCHE MUNICIPALITÉ LONGUEUIL

7 SEPTEMBRE 2012 LA DÉMARCHE MUNICIPALITÉ LONGUEUIL RENCONTRE D INFORMATION 7 SEPTEMBRE 2012 LA DÉMARCHE MUNICIPALITÉ AMIE DES AÎNÉS À LONGUEUIL 1-Mots de bienvenue Karine Laprise, chargée de projet MADA. Monique Bastien, vice présidente du comité exécutif

Plus en détail

Format d impression : légal. Agréé par International Society for Quality in Health Care (ISQua)

Format d impression : légal. Agréé par International Society for Quality in Health Care (ISQua) Grille de vérification dans le cadre de la délivrance d une attestation temporaire de conformité en dépendance Agréé par International Society for Quality in Health Care (ISQua) Qualité Rigueur Format

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI

DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI Description sommaire La chef d équipe avec la collaboration du psychiatre traitant SI sont responsables de la planification, l organisation, la coordination et

Plus en détail

COMMISSARIAT À L INFORMATION DU CANADA COMITÉ DE VÉRIFICATION INTERNE CHARTE

COMMISSARIAT À L INFORMATION DU CANADA COMITÉ DE VÉRIFICATION INTERNE CHARTE COMMISSARIAT À L INFORMATION DU CANADA COMITÉ DE VÉRIFICATION INTERNE CHARTE 24 Mai 2007 Commissariat à l information du Canada Comité de vérification interne Charte 1 Introduction La nouvelle Politique

Plus en détail

BIENVENUE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 15 OCTOBRE 2014

BIENVENUE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 15 OCTOBRE 2014 BIENVENUE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 15 OCTOBRE 2014 Ordre du jour 1. Mot de bienvenue 2. Constat du quorum (nomination du président d assemblée) 3. Adoption de l'ordre du jour 4. Adoption du procès-verbal

Plus en détail

Rapport annuel sur l état des services en français à l Hôpital Montfort

Rapport annuel sur l état des services en français à l Hôpital Montfort Rapport annuel 2015-2016 sur l état des services en français à l Hôpital Montfort MOT DU PRÉSIDENT L histoire de l Hôpital Montfort a démontré notre engagement continu à être un établissement phare en

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ

POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ Code PPN-01-00 Entrée en vigueur mai 2005 Mise à jour mai 2005 POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ 1. OBJET Déterminer

Plus en détail

Prénom et nom du répondant : Fonction du répondant au sein de l organisme: Tél. résidence: Tél. bureau: Tél. (autre): Courriel:

Prénom et nom du répondant : Fonction du répondant au sein de l organisme: Tél. résidence: Tél. bureau: Tél. (autre): Courriel: POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES À BUT NON LUCRATIF F-SRC-01 - FORMULAIRE D ACCRÉDITATION A-IDENTIFICATION DE L ORGANISME Nom de l organisme: Adresse complète avec code postal :

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DES USAGERS DU CHU SAINTE-JUSTINE AU CONSEIL D ADMINISTRATION ANNÉE

RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DES USAGERS DU CHU SAINTE-JUSTINE AU CONSEIL D ADMINISTRATION ANNÉE RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DES USAGERS DU CHU SAINTE-JUSTINE AU CONSEIL D ADMINISTRATION ANNÉE 2013-2014 1. Nom des membres du comité des usagers : Madame Annie Rainville, présidente Madame Josée Veillette,

Plus en détail

PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC. Plan d'action 2017

PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC. Plan d'action 2017 PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC 2017 1 Dépôt légal 2017 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN 978-2-550-77991-9 (PDF) Gouvernement du Québec Table des matières Message du président-directeur

Plus en détail

ÉTAT DE SITUATION Comment bien terminer et passer le flambeau? ÉTAT DE SITUATION Régie régionale de la santé et des services sociaux 02

ÉTAT DE SITUATION Comment bien terminer et passer le flambeau? ÉTAT DE SITUATION Régie régionale de la santé et des services sociaux 02 Guide pratique réalisé par : La direction des ressources humaines et financières Régie régionale Saguenay Lac-St-Jean le Comité de développement du personnel d encadrement Saguenay Lac-St-Jean et le Centre

Plus en détail

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED)

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Rapport d activités de l Association Québécoise pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Année 2014-2015 Introduction L association a été constituée par lettres patentes du registraire des entreprises au nom

Plus en détail

SOMMAIRE. Politique d intégration des enfants à besoins particuliers page 2

SOMMAIRE. Politique d intégration des enfants à besoins particuliers page 2 Politique d intégration des enfants à besoins particuliers, adopté par le conseil d administration en novembre 2008 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 PRÉSENTATION DU MILIEU... 4 LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX...

Plus en détail

Statuts de l Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie (IEPF)

Statuts de l Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie (IEPF) Statuts de l Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie (IEPF) modifiés par la Conférence ministérielle de la Francophonie 26 e session, Montreux (Suisse), le 21 octobre 2010 modifiés

Plus en détail

Synthèse de l évaluation. DESS en administration scolaire (3164)

Synthèse de l évaluation. DESS en administration scolaire (3164) Synthèse de l évaluation DESS en administration scolaire (3164) Synthèse de l évaluation périodique du DESS en administration scolaire (3164) Outil indispensable pour apprécier la qualité intrinsèque des

Plus en détail

Rapport annuel d activités Comité des usagers. Gardien du respect de vos droits et de vos obligations

Rapport annuel d activités Comité des usagers. Gardien du respect de vos droits et de vos obligations Rapport annuel d activités 2013-2014 Comité des usagers Gardien du respect de vos droits et de vos obligations Adopté au conseil d administration du 21 mai 2014 Voici le rapport annuel d activité 2013-2014

Plus en détail

Le développement professionnel des directions d établissement : récit de l expérimentation d un programme de formation continue

Le développement professionnel des directions d établissement : récit de l expérimentation d un programme de formation continue Le développement professionnel des directions d établissement : récit de l expérimentation d un programme de formation continue Faculté des sciences de l éducation Département d administration et fondements

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

RAPPORT D ACTIVITÉS DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE RAPPORT D ACTIVITÉS DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Mes principales fonctions consistent à assurer la gestion courante des opérations du transport adapté et collectif ainsi que la gestion des ressources financières

Plus en détail

Corporation de développement communautaire de Lajemmerais

Corporation de développement communautaire de Lajemmerais Corporation de développement communautaire de Lajemmerais Rapport annuel d activités 2007-2008 Table des matières Historique de la... 3 Réalisations 2007-2008... 4 Vie associative... 5 Représentations...

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS 2015

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS 2015 RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS 2015 5 3 0, R U E D E L A G E Q U E B E C, Q C G 3 G 1 J 2 418-316-2241 I N F O @ L D H S. C A H T T P : / / W W W. L D H S. C A RAPPORT D ACTIVITÉS RAPPORT D ACTIVITÉS P O U

Plus en détail

Programme d assistance financière au loisir des personnes handicapées

Programme d assistance financière au loisir des personnes handicapées Programme d assistance financière au loisir des personnes handicapées Volet : Accompagnement en loisir de l Île de Montréal Date limite pour déposer une demande : Le 21 mars 2014 GUIDE Édition 2014-2015

Plus en détail

Chapitre 5 Le comité consultatif sur le Développement communautaire

Chapitre 5 Le comité consultatif sur le Développement communautaire Chapitre 5 Le comité consultatif sur le Développement communautaire 3.5.1 Le mandat du comité sur le Développement communautaire Le mandat du comité sur le Développement communautaire consistait à définir

Plus en détail

Objectifs du programme. Sommaire de la présentation. Généraux :

Objectifs du programme. Sommaire de la présentation. Généraux : 201-11-21 Action-Santé : Centre de gestion des maladies chroniques Présentation du programme pour la clientèle diabétique et hypertendue au CSSS Sud-Ouest-Verdun Présenté par : Valérie Sicard, Infirmière

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable L appui de la Régie au développement durable se traduit par des gestes concrets. Depuis la sanction de la Loi sur le développement durable en 2006, la Régie s est engagée formellement

Plus en détail

Document d information

Document d information société d habitation du québec Programme d aide aux organismes communautaires en habitation Document d information Volet «Soutien à la mission globale» Édition 2015-2016 Date limite de dépôt d une demande

Plus en détail

Rapport annuel. Institut Canadien du Crédit Section de Montréal Québec

Rapport annuel. Institut Canadien du Crédit Section de Montréal Québec Rapport annuel 2016 Institut Canadien du Crédit Section de Montréal Québec Ordre du jour 1. Ouverture de l assemblée 2. Adoption de l ordre du jour 3. Adoption du procès verbal de la dernière assemblée

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN FINANCIER

DEMANDE DE SOUTIEN FINANCIER DEMANDE DE SOUTIEN FINANCIER Nom de l organisme : Titre du projet : Réservé à l administration Date de début du projet : Montant demandé : Date de fin du projet : Montant accordé : Date de dépôt de la

Plus en détail

REGROUPEMENT D'ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX - RÉGION 02 COMITÉ DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE

REGROUPEMENT D'ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX - RÉGION 02 COMITÉ DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE REGROUPEMENT D'ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX - RÉGION 02 COMITÉ DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE - Adopté par l assemblée générale du Regroupement lundi,

Plus en détail

La santé pour tout le monde : L approche communautaire du Communo-Gym - Gymnase social des Premiers quartiers de Trois-Rivières -

La santé pour tout le monde : L approche communautaire du Communo-Gym - Gymnase social des Premiers quartiers de Trois-Rivières - Faits saillants La santé pour tout le monde : L approche communautaire du Communo-Gym - Gymnase social des Premiers quartiers de Trois-Rivières - Recherche réalisée en 2013 par Centre de recherche sociale

Plus en détail

Les pratiques exemplaires du réseau de cancérologie du Québec

Les pratiques exemplaires du réseau de cancérologie du Québec Par Brigitte Coté Édith Lavoie Christine Mimeault Réseau régional de cancérologie et Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean Les pratiques exemplaires du réseau de cancérologie

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE CHIBOUGAMAU PROPOSITION MANDAT ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE SANTÉ ET SÉCURITÉ (CSS)

MUNICIPALITÉ DE CHIBOUGAMAU PROPOSITION MANDAT ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE SANTÉ ET SÉCURITÉ (CSS) MUNICIPALITÉ DE CHIBOUGAMAU PROPOSITION MANDAT ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE SANTÉ ET SÉCURITÉ (CSS) MARS 2016 1. MANDAT DU CSS Le comité en santé et en sécurité du travail (CSS) a pour mandat d améliorer

Plus en détail

La Chambre de coordination du secteur des fraises et framboises du Québec

La Chambre de coordination du secteur des fraises et framboises du Québec La Chambre de coordination du secteur des fraises et framboises du Québec 555, boul. Roland-Therrien, bureau 100, Longueuil (Québec) J4H 3Y9 TÉL. : (450) 679-0540, poste 8269 FAX : (450) 670-4867 COURRIEL

Plus en détail

STATUTS. Association des Étudiants et Diplômés de l École éthique de la Salpêtrière

STATUTS. Association des Étudiants et Diplômés de l École éthique de la Salpêtrière STATUTS Association des Étudiants et Diplômés de l École éthique de la Salpêtrière TITRE I : Objet et composition Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL (Adopté le 6 novembre 2015) Mis à jour le 30 septembre 2016

PLAN DE TRAVAIL (Adopté le 6 novembre 2015) Mis à jour le 30 septembre 2016 PLAN DE TRAVAIL 2015-2016 (Adopté le 6 novembre 2015) Mis à jour le 30 septembre 2016 Priorité 1 : Formation et développement professionnel des membres Offrir aux membres, chaque année, une activité de

Plus en détail

TERANGA GOLD CORPORATION RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT

TERANGA GOLD CORPORATION RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT TERANGA GOLD CORPORATION RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT Les présentes règles (les «règles») énoncent l objectif, la composition, les responsabilités et les pouvoirs du comité d audit (le «comité») du conseil

Plus en détail

Rapport d activité

Rapport d activité Notre vision Une association dynamique valorisante pour les membres valorisée par l Université Rapport d activité 2013-2014 Association des étudiantes et étudiants de l Université du 3e âge de Québec Avant-propos

Plus en détail

Mot du Conseil d administration

Mot du Conseil d administration Le bulletin des membres de l Association des responsables de la gestion des plaintes du Gouvernement du Québec FÉVRIER 2011, no 7 Mot du Conseil d administration Dans ce numéro : Mot du Conseil d administration

Plus en détail

Les compétences et qualités importantes requises pour exercer la fonction d'administrateur du ROMAN/Appui Montérégie sont :

Les compétences et qualités importantes requises pour exercer la fonction d'administrateur du ROMAN/Appui Montérégie sont : POLITIQUE D ÉLECTION DES ADMINISTRATEURS Partie 1 Profil désiré d un administrateur Les compétences et qualités importantes requises pour exercer la fonction d'administrateur du ROMAN/Appui Montérégie

Plus en détail

«Expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée»

«Expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée» STATUTS «Expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée» (Statuts conforme à la loi du 1 er juillet 1901 sur les contrats d association et du décret du 16 août 1901). ARTICLE PREMIER NOM

Plus en détail

OFFRE DE PARTENARIAT

OFFRE DE PARTENARIAT COLLOQUE 2016 OFFRE DE PARTENARIAT LE COLLOQUE DU EN BREF Les 5, 6 et 7 avril 2016, le tiendra la 7 ème édition de son colloque et c est Action main-d œuvre inc. qui en assume l organisation. Cette rencontre

Plus en détail

Projet montréalais de participation des personnes utilisatrices de services de santé mentale et G.A.R.E. Présentation

Projet montréalais de participation des personnes utilisatrices de services de santé mentale et G.A.R.E. Présentation Projet montréalais de participation des personnes utilisatrices de services de santé mentale et G.A.R.E. Présentation 2017 Le Plan d action en santé mentale, Les usagers: «Dans le but de rapprocher la

Plus en détail

Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA

Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA CADRE ET OBJET DE L EVALUATION Contexte Créée en mars 2002 sur l initiative de cinq associations françaises de lutte contre

Plus en détail

Procès-verbal de la réunion du conseil d administration tenue le mercredi 3 décembre 2014 (de 11 h à 15 h) Salle de conférence TJ Plunkett

Procès-verbal de la réunion du conseil d administration tenue le mercredi 3 décembre 2014 (de 11 h à 15 h) Salle de conférence TJ Plunkett Procès-verbal de la réunion du d administration tenue le mercredi 3 décembre 2014 (de 11 h à 15 h) Salle de conférence TJ Plunkett Membres Titre Membres du Titre personnel ou personnesressources David

Plus en détail

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Mémoire présenté au : Ministère de la Culture et des Communications Dans le cadre de la : Consultation pour le renouvellement de la Politique

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ]

CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ] CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ] PRÉAMBULE Tel que stipulé par la Loi sur les services de santé et les services sociaux, tout établissement du réseau doit se doter d un code d éthique et le faire adopter par son

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL //

RAPPORT ANNUEL // RAPPORT ANNUEL // 2016-2017 NOTRE VISION Être l incontournable organisme pour la réussite des 16-35 ans de la MRC Deux-Montagnes NOTRE MISSION Guider et accompagner les 16-35 ans de la MRC Deux-Montagnes

Plus en détail

Le mandat des membres est de deux ans. Un mandat ne peut être renouvelé qu une seule fois pour la même durée par le directeur général des élections.

Le mandat des membres est de deux ans. Un mandat ne peut être renouvelé qu une seule fois pour la même durée par le directeur général des élections. RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DE LA TABLE CITOYENNE 1 MISSION La Table citoyenne du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) est un comité de nature consultative formé de citoyennes et de citoyens du

Plus en détail

LE PHARMACIEN EN GMF. Préparée par Mme Chantal Plante, pharmacienne conseil, CRSP de Montréal CIUSSS du Centre-Sud-de-l Île-de-Montréal 22 mars 2016

LE PHARMACIEN EN GMF. Préparée par Mme Chantal Plante, pharmacienne conseil, CRSP de Montréal CIUSSS du Centre-Sud-de-l Île-de-Montréal 22 mars 2016 LE PHARMACIEN EN GMF Préparée par Mme Chantal Plante, pharmacienne conseil, CRSP de Montréal CIUSSS du Centre-Sud-de-l Île-de-Montréal 22 mars 2016 Objectifs Favoriser l intégration des pharmaciens et

Plus en détail

L art de communiquer les meilleures pratiques aux infirmières terrain

L art de communiquer les meilleures pratiques aux infirmières terrain L art de communiquer les meilleures pratiques aux infirmières terrain Présenté par : Brigitte Martel, M.Sc.inf. Directrice des soins infirmiers par intérim Karine Laroche, B.com. agente d information Objectifs

Plus en détail

VOLET «SOUTIEN À LA MISSION GLOBALE»

VOLET «SOUTIEN À LA MISSION GLOBALE» SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC PROGRAMME D AIDE AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES EN HABITATION (PAOC) ÉDITION 2014-2015 Date limite de dépôt d une demande d aide financière: 30 mai 2014 2 SOCIÉTÉ D HABITATION

Plus en détail

POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009

POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009 POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009 Adopté au conseil d administration du 29 octobre 2009 1- Présentation du milieu Depuis 1993, le centre de la petite

Plus en détail

Réalisations

Réalisations Faculté des sciences infirmières PARCE QUE NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS Réalisations 2002-2003 Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille Réalisations 2002-2003 La Chaire Desjardins

Plus en détail

CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS À une heure de Montréal et à 20 minutes de Trois-Rivières, le CSSS de Maskinongé est facilement accessible par l autoroute 40 à la hauteur de Louiseville. Son territoire

Plus en détail

GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE. À l intention des employeurs

GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE. À l intention des employeurs GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE À l intention des employeurs Document préparé par le comité de développement professionnel de l Association québécoise de musicothérapie Dernière mise à jour : octobre

Plus en détail

La présentation d un nouveau modèle de règlements généraux. 5 mai 2017 I Bromont

La présentation d un nouveau modèle de règlements généraux. 5 mai 2017 I Bromont CLUBS ET RÉGIONS La présentation d un nouveau modèle de règlements généraux 5 mai 2017 I Bromont La Politique 23 sur les clubs et les écoles de patinage Patinage Québec mandat Réglementer les clubs, les

Plus en détail

Programme de perfectionnement professionnel

Programme de perfectionnement professionnel Programme de perfectionnement professionnel Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) JUIN 2006 Réf. : 1303 TABLE DES MATIÈRES PAGE PRÉAMBULE. 3 1. LES

Plus en détail

ANNEXE 5. Cadre réglementaire de la politique institutionnelle de la recherche

ANNEXE 5. Cadre réglementaire de la politique institutionnelle de la recherche ANNEXE 5 Cadre réglementaire de la politique institutionnelle de la recherche ANNEXE 5 Cadre réglementaire 1. Responsabilités de l établissement et mécanismes de gestion en matière de recherche Le présent

Plus en détail