Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre"

Transcription

1 Accidents musculaires Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

2 I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique Examens complémentaires Traitements

3 Lésions intrinsèques Définition Sollicitation muscle>capacités fonctionnelles Contraction contrariée ou forcée Le plus souvent en course excentrique Etirement musculaire passif brutal Localisation: zones de faiblesse Jonction myo-aponévrotique Jonction myo-tendineuse Corps musculaire : + rare

4 Lésions intrinsèques Facteurs favorisants Anatomiques Muscles bi-articulaires (droit fémoral, IJ, Triceps dural) Equilibre couple agoniste/antagoniste Variation longueur importante, constitutionnel (raideur IJ) Technologiques Entraînement, échauffement, matériel Hygiéno-diététique, âge

5 Lésions intrinsèques Classification Empirique, discutable mais pratique en clinique Courbature: douleur muscle le lendemain Contracture: post-effort, échauffement Elongation-étirement lésion musculaire pour effort > 60% max

6 Lésions intrinsèques Claquage Hématome intramusculaire Déchirure et rupture Hématome intramusculaire Hématome superficiel Atteinte musculoaponévrotique

7 Lésions intrinsèques Classification de Rodineau et Durey (1990) La plus exacte Tient compte des lésions anatomiques 5 stades (0 à IV)

8 Lésions intrinsèques Stade 0 (contracture) Atteinte réversible des fibres musculaires, tissu de soutien intact Stade I (contracture) Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires, tissu de soutien intact Stade II (élongation) Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires, lésion modérée tissu de soutien

9 Lésions intrinsèques Stade III (claquage) Atteinte irréversible de nombreuses fibres musculaires, atteinte importante du tissu conjonctif, hématome localisé intramusculaire Stade IV (déchirure et rupture) Rupture ou désinsertion musculaire

10 Lésions extrinsèques Choc externe appliqué sur le muscle Entre joueurs, chute au sol, choc contre objet dur Localisation Corps musculaire Ecrasement sur le relief osseux Quadriceps, triceps sural Tableau clinique Contusion bénigne, moyenne, sévère

11 I. Accidents musculaires aigus Classification Clinique Examens complémentaires Traitements

12 Examen clinique Antécédents: pseudo-claquages à répétition? Circonstances de survenue Type effort: maximal ou modéré Mécanisme: choc direct, étirement, contraction excentrique Début: brutal ou progressif Pendant ou après l effort Impotence fonctionnelle Poursuite possible de l effort, arrêt immédiat?

13 Inspection Examen clinique Discontinuité, déhiscence musculaire Ecchymose, hématome Triade clinique Palpation: douleur, contracture, ballotement Etirement: course interne, moyenne, externe Contraction isométrique: course interne, moyenne, externe Permet de poser le diagnostic et d apprécier la gravité Course interne>course externe Gravité: douleur dans les 3 courses

14 Test isométrique droit fémoral Etirement du droit fémoral en course moyenne Etirement du droit fémoral et course externe

15 Examen clinique: lésions intrinsèques Stade I-II (élongation contracture) Douleur retardée, minime Poursuite de l effort possible Inspection: normale Palpation: douleur ou contracture localisée Etirements isométriques: normaux ou peu perturbés Contractions isométriques: douleur

16 Examen clinique: lésions intrinsèques Stade III (claquage musculaire) Douleur brutale +/- claquement Douleur devient permanente Arrêt de l effort Inspection: ecchymose retardée, discontinuité musculaire Palpation: douleur vive, exquise, étendue; ballotement musculaire diminué Contractions isométriques douloureuses dans les 3 courses

17 Examen clinique: lésions intrinsèques Stade IV (rupture partielle ou totale) Douleur brutale avec claquement, d emblée permanente Arrêt immédiat de l effort Inspection: encoche majorée par la contraction, tuméfaction globuleuse Palpation: dépression nette très douloureuse, empâtement, ballotement aboli Contractions isométriques: douloureuses et déficitaires

18 Examen clinique: lésions extrinsèques Variable Continuum contusion bénigne et sévère Facteurs de gravité Hématome (écrasement fibres et vaisseaux relief osseux) Perte du ballottement musculaire Tension de la loge contuse

19 I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique Examens complémentaires Traitements

20 Examens complémentaires Radiographies standard Indications limitées Recherche d un arrachement apophysaire chez l adolescent Recherche de lésion osseuse ou articulaire en cas de traumatisme violent

21 Examens complémentaires Echographie Examen de première intention Diagnostic positif, différentiel, topographique des lésions Recherche de complications immédiates Guidage d une éventuelle ponction écho guidée à visée thérapeutique

22 Coupe longitudinale Échographie Aspects normaux Doppler pulsé Coupe transversale Contraction

23 Avantages de l échographie Palper échoscopique Corrélation douleur/lésion Permet d affirmer le caractère liquidien d un hématome et d en guider la ponction Étude dynamique (contraction) et comparative améliorant la sensibilité. Diagnostic différentiel/complications : thrombose veineuse profonde Absence d irradiation

24 Echographie: aspects pathologiques Lésions intrinsèques Lésions intéressant uniquement les fibres musculaires: stade 0 Stade 0 : muscle hyperéchogène

25 Echographie: aspects pathologiques Lésions intrinsèques Lésions intéressant la jonction des fibres musculaires et du squelette conjonctif: désinsertion myo-aponévrotique Stade I: nuage hyperéchogène intramusculaire sans désorganisation Stade II: hyperéchogène à contours flous. Désorganisation fasciculaire

26 Echographie: aspects pathologiques Lésions intrinsèques Stade III : décollement focal avec hématome Stade IV : désinsertion ou rupture d un faisceau avec rétraction

27 Formes topographiques Muscles de la jambe : tennis leg. Échographie +++

28 Formes topographiques Tennis leg : évolution Hématome organisé Organisation cicatricielle périphérique

29 Echographie: aspects pathologiques Lésions extrinsèques (directes) Lésion bénigne : Hyperéchogène Pas d hématome Lésion de gravité moyenne : Coulées hématiques non circonscrites < 50% fibres dans plan ax Lésion de gravité moyenne : Hématome collecté > 50% fibres dans plan ax

30 IRM musculaire Réputée moins opérateur dépendant Possède un précieux aspect cartographique Parfaitement reproductible: permet le suivi (haut niveau) Sensibilité en contraste +++: mise en évidence de petites zones d œdème ou de saignement grâce aux séquences avec saturation de la graisse

31 IRM musculaire T1 T2 STIR

32 IRM: aspects pathologiques Lésions extrinsèques

33 IRM musculaire Indications Discordance écho-clinique Lésion profonde d accès difficile en échographie Lésion récidivante Sportif de haut niveau Inconvénients Pas d étude dynamique Accessibilité aux machines Coût Muscle soléaire

34 Scanner Aucun intérêt en phase aiguë Faible résolution en contraste ne permettant pas d étudier le muscle de façon fiable Parfois utile en phase séquellaire Ossifications+

35 I. Accidents musculaires aigus Classification Clinique Examens complémentaires Traitements

36 Objectifs Obtenir une cicatrisation de qualité Eviter la chronicité Diminuer le risque de récidive

37 1.Traitement médical immédiat En urgence Protocole GREC/RICE Cryothérapie: hématome, œdème Antalgiques, décontracturants Pas d AINS Repos fonctionnel Stade 2 : 3 semaines > stade 3 : 6 semaines 3 phases Eviter aggravation Gérer hématome (ponction entre 4-10 jours si besoin) Kinésithérapie précoce

38 Médication Médication Antalgiques I, II AINS illogiques au début Facteurs de croissance d origine plaquettaire Platelet-derived growth factor (PDGF) Multiplication des cellules tendineuses et musculaires Vascularisation Vascular endothelial growth factor (VEGF) Vascularisation Insulin-like growth factor-1 (IGF-1) Multiplication des cellules tendineuses et musculaires Techniques expérimentales!! Heldin CH et al. Physiol Rev Shi Y et al. Cell 2003

39 2.Prise en charge rééducative initiale Etirements passifs Meilleure orientation des fibres musculaires Eviter cicatrice fibreuse Mobilisation Ultrasons Ondes de choc

40 3.Récupération force et endurance Electrostimulation Renforcement musculaire De la course interne vers la course externe Statique Concentrique Excentrique (avant reprise et sous contrôle) Pliométrique Isocinétisme Avec stimulation spécifique des fibres de type II (force) ou de type I (endurance) Coudreuse JM et al. Science et Sports 2010

41 4.Traitement préventif Travail musculaire excentrique Maturation du collagène et résistance tendineuse Augmentation de la force (résultats rapides) Le muscle se raccourcit Le muscle s allonge : freinage de la descente Amélioration de la résistance à l étirement Adaptation aux contraintes mécaniques du geste sportif Stanish WD et al. Clin Sports Med 1985

42 Traitement selon stade clinique Stade 0 Atteinte réversible des fibres musculaires Pas d atteinte du tissu de soutien Pas de traitement Récupération : quelques heures

43 Traitement en fonction stade clinique Stade I Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires Traitement à visée antalgique, décontracturante, trophique et circulatoire Repos Balnéothérapie Massage superficiels drainants et profonds décontracturants, électrostimulation, étirements Récupération en quelques jours

44 Traitement en fonction stade clinique Stade II Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires Repos Cryothérapie, physiothérapie Travail isométrique puis dynamique Etirements Récupération en 10 à 20 jours Reprise liée à la clinique

45 Traitement en fonction stade clinique Stade III J0-J3 protocole RICE Compression-glace-surélévation-antalgique repos Pas de chaleur ni massage! J4-J10 Glace, physiothérapie Travail statique puis dynamique Evacuation hématome (intérêt de l'échographie) si besoin

46 Traitement en fonction stade clinique Stade III J10-J21 Massage légers, physiothérapie antalgique Poursuite du renforcement musculaire Après J21 Travail dynamique agoniste et antagoniste Etirements, M.T.P. si besoin Techniques neuromusculaires (Kabat) Pliométrie Travail condition physique Reprise du geste sportif

47 Traitement selon stade clinique Stade IV Rupture ou désinsertion Traitement initial identique au stade 3 Traitement adapté à la clinique Tolérance fonctionnelle? Indication chirurgicale Lésion haute des ischio-jambiers

48 5.Reprise entraînement Repos et antalgie Modelage musculaire Renforcement musculaire Reprise de l'entraînement Stade II J2-J3 J4 à J7 J8 à J13 J14 à J20 Stade III J3 à J7 J8 à J15-21 J15-21 à J30 Sem 4 à Sem 6 Stade IV J7 à J10 J11 à J30 Sem 4 à Sem 6 Sem 7 à Sem 8

49 6.Traitement chirurgical Indications Accidents aigus Désinsertions complètes Ruptures totales ou subtotales Hématomes n ayant pas répondu au traitement médical Lésions chroniques, séquelles Hématome ossifiants Pseudokystes

50 II. Lésions musculaires chroniques

51 Classification

52 Lésions musculaires chroniques La plupart des lésions musculaires guérissent sans séquelles Parfois évolution défavorable, source de séquelles fonctionnelles Types de lésions Cicatrices fibreuses Sous forme de granulomess cléreux

53 Lésions musculaires chroniques Hématome calcifié Hernie musculaire Calcifications ou ossifications intramusculaires

54 Conclusions Lésions aiguës et chroniques Lésions extrinsèques et intrinsèques Diagnostic précoce lésionnel Bilan clinique Intérêt de l'échographie Respect de l inflammation++ Rééducation indispensable Reprise sportive surveillée et progressive Travail de prévention

Dr Mauger SAMU 27 CHI Eure seine

Dr Mauger SAMU 27 CHI Eure seine Dr Mauger SAMU 27 CHI Eure seine musculaires:classification Extrinsèque: contusion ( dilacération des fibres musculaires) Choc externe appliqué sur le muscle Entre joueurs, chute au sol, choc contre objet

Plus en détail

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum Patient de 30 ans, sportif de haut niveau, marathonien. Présente des épisodes répétés de douleurs du mollet droit, survenant environ après une demie heure de course. Une échographie hauterésolution de

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

ACCIDENTS MUSCULAIRES

ACCIDENTS MUSCULAIRES Séminaire national DES MPR 20 juin 2014 ACCIDENTS MUSCULAIRES Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau (IURC) EA 3072 "Mitochondries, Stress Oxydant

Plus en détail

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif Prévention et traitement Presentation générale Les bienfaits du sport Blessures Facteurs favorisants Les accidents musculaires 7 catégories Dus à

Plus en détail

Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter

Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter Th. Bégué Service de Chirurgie Orthopédique, Traumatologique et Réparatrice Hôpital Antoine Béclère Université Paris- Sud, laboratoire CIAMS- STAPS EA

Plus en détail

EVOLUTION DU TRAITEMENT DES LESIONS MUSCULAIRES. C.Baudot ICOS 13 samedi 25/09/2010

EVOLUTION DU TRAITEMENT DES LESIONS MUSCULAIRES. C.Baudot ICOS 13 samedi 25/09/2010 EVOLUTION DU TRAITEMENT DES LESIONS MUSCULAIRES C.Baudot ICOS 13 samedi 25/09/2010 Quelle évolution dans la prise en charge des lésions musculaires Toujours pas de traitement basé sur des preuves (EBM)

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

La déchirure musculaire :

La déchirure musculaire : La déchirure musculaire : Cet accident très fréquent peut laisser des séquelles parfois définitives préjudiciables au sportif. C'est pourquoi il est important de porter rapidement un diagnostic précis

Plus en détail

GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique

GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique Tendinopathies microtraumatiques (sport) rhumatismales (inflammatoires, infectieuses) métaboliques (microcristalline) dégénératives médicamenteuses Tendinopathie

Plus en détail

Processus de réparation des tendons, ligaments et muscles: conséquences sur les délais de mise en contrainte

Processus de réparation des tendons, ligaments et muscles: conséquences sur les délais de mise en contrainte Processus de réparation des tendons, ligaments et muscles: conséquences sur les délais de mise en contrainte Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation

Plus en détail

Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau.

Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. A) La machine La machine utilisée pour cette étude est celle du Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. Elle nous a été fournie par

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire Déductions thérapeutiques Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES PLAN Les collagènes Le tendon, la jonction musculo-tendineuse et ostéotendineuse

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport

PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport 1 INTRODUCTION Le sport demande au muscle : FORCE ENDURANCE

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

Démembrement en imagerie. tendineuses traumatiques.

Démembrement en imagerie. tendineuses traumatiques. Démembrement en imagerie des lésions musculaires et tendineuses traumatiques. Yannick Carrillon Département d Imagerie Centre Orthopédique Santy Lyon Le muscle strié. Fibres musculaires regroupées en faisceau

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE. Niveau TERMINALE

LA MUSCULATION AU LYCEE. Niveau TERMINALE LA MUSCULATION AU LYCEE Niveau TERMINALE COMPETENCES ATTENDUES EN FIN DE TERMINALE LES DIFFERENTS OBJECTIFS DE LA MUSCULATION Les 3 objectifs principaux de la MUSCULATION REMISE EN FORME ESTHETIQUE PERFORMANCE

Plus en détail

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 S étirer : Pourquoi? Les étirements ont un rôle préventif important : ils préparent la musculature, favorisent la récupération et permettent d'éviter

Plus en détail

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force DEFINITION Pour Fox et Mathews (1981): «la force est la capacité qu a un groupe de muscles de forcer au maximum contre une résistance.» Ces deux auteurs préciseront plus tard : «la force musculaire se

Plus en détail

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy TENDINITES DU GENOU François PRIGENT Clinique Saint Louis Poissy Tendinites La cause la plus fréquente de douleur du genou Tendon : 60 à 70 % d eau. Peut s allonger de 5%. Ne croit plus à l âge adulte.

Plus en détail

Conduite à tenir devant une lésion musculaire du sportif

Conduite à tenir devant une lésion musculaire du sportif Science & Sports (2010) 25, 168 172 CONDUITE À TENIR Conduite à tenir devant une lésion musculaire du sportif Treatment of muscle injury J.-M. Coudreuse a,, F. Bryand b a Service de médecine du sport,

Plus en détail

LESIONS MUSCULO-TENDINEUSES ET MESOTHERAPIE

LESIONS MUSCULO-TENDINEUSES ET MESOTHERAPIE LESIONS MUSCULO-TENDINEUSES ET MESOTHERAPIE Philippe Ducreux Septembre 2015 Calvi LESIONS MUSCULO-TENDINEUSES ET MESOTHERAPIE Lésions musculaires seules Lésions tendineuses seules Lésions associées: muscles

Plus en détail

Echographie de l épaule

Echographie de l épaule Echographie de l épaule GH JL Brasseur Pitié-Salpêtrière Journées de Bichat; l épaule du sportif Paris 12 Mars 2015 But d une imagerie de l épaule Prévalence +++ des images anormales asymptomatiques rupture

Plus en détail

La pathologie méniscale

La pathologie méniscale Dr. KABBACHE Morhaf Chirurgie Orthopédique 39 1 01260 6 00 3 30 1 41 Membre de la Société Française de Chirurgie Orthopédie et traumatologie Tél. 0384798062 La pathologie méniscale Les ménisques, au nombre

Plus en détail

Les entorses de la cheville (257c) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les entorses de la cheville (257c) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les entorses de la cheville (257c) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de la cheville Résumé : L entorse de la cheville est probablement la lésion

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Etirement musculaire Renforcement musculaire

Etirement musculaire Renforcement musculaire Etirement musculaire Renforcement musculaire Pourquoi? Quand un muscle est fortement sollicité, il a tendance à se raccourcir et à rester dans sa position courte. Cette rétraction entraîne un déséquilibre

Plus en détail

Survenue aigüe Peut évoluer par étapes Douleur latérale ou fessière Reproduite par le mouvement nocif Testing des rotateurs

Survenue aigüe Peut évoluer par étapes Douleur latérale ou fessière Reproduite par le mouvement nocif Testing des rotateurs Lésions musculaires des Membres inférieurs, fréquentes Rôle du sport 46 ème Congrès de Médecine Manuelle-Ostéopathie Ploërmel, 15 Octobre 2011. Dr Th. CHARLAND M inférieurs : Quadriceps, Droit fémoral,

Plus en détail

PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence

PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence Hervé COLLADO Centre Phocéa Pôle de l appareil locomoteur St Marguerite Pôle de MPR et de Médecine du Sport AP-H Marseille DESC Médecine du Sport Diplômé

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Traumatologie du Membre Inférieur Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Fractures du col du fémur Fractures du col de fémur Fracture très fréquente chez le sujet âgé Ostéoporose

Plus en détail

Dr Y. Guillodo Cabinet de médecine du Sport du Questel

Dr Y. Guillodo Cabinet de médecine du Sport du Questel Dr Y. Guillodo Cabinet de médecine du Sport du Questel Inadaptation du tendon aux contraintes répétitives d étirements ou de frictions Traumatisme ou pas (fracture poignet, entorse cheville, )? Contexte

Plus en détail

Conduite à tenir devant un kyste poplité

Conduite à tenir devant un kyste poplité Conduite à tenir devant un kyste poplité Emmanuel Hoppé Service de rhumatologie Journée de FMC du 30.01.2014 Kyste de Baker (XIXè ) Kyste de nature synoviale liquide synovial + synoviocytes Mécanisme Hernie

Plus en détail

Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de

Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de Accidents musculaires 495 Chapitre 8 Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de force, de puissance, d endurance, de vigilance, de vitesse et d extensibilité

Plus en détail

LESIONS MICROTRAUMATIQUES DE L APPAREIL LOCOMOTEUR DE L ATHLETE. Dr Muracciole Paul

LESIONS MICROTRAUMATIQUES DE L APPAREIL LOCOMOTEUR DE L ATHLETE. Dr Muracciole Paul LESIONS MICROTRAUMATIQUES DE L APPAREIL LOCOMOTEUR DE L ATHLETE Dr Muracciole Paul ETIO-PATHOGENIE FACTEURS DE RISQUES INTRINSEQUES : INDIVIDU EXTRINSEQUES : ENTRAINEMENT STRUCTURES TOUCHEES OS ARTICULATION

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré Structure osseuse de l enfant épiphyse métaphyse Diaphyse Traumatismes de l enfant Interrogatoire Age de l enfant Antécédents

Plus en détail

Entraînement de la force musculaire

Entraînement de la force musculaire Module S.PH.370.0301.F.08 Evaluation et traitement des fonctions musculo-squelettiques Membre inférieur Entraînement de la force musculaire Les modes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE

RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE INTRODUCTION Les tendinopathies englobent toutes les souffrances du tendon: atteinte de l enveloppe du tendon (ténosynovite), souffrance du tendon luimeme (tendinite),pathologie d insertion (enthésopathies)

Plus en détail

Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif

Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif Il participe à l évaluation physique Il participe au suivi de la pratique sportive Il participe à la réhabilitation thérapeutique GN PICHARD IFMK REIMS

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

Dr Dunca Ioan Clinique Parc Léopold

Dr Dunca Ioan Clinique Parc Léopold Dr Dunca Ioan Clinique Parc Léopold Définition de massive Supérieure de 5 cm Minimum 2 tendons Pas d arthrose gléno- humérale Pas d arthrose excentrée Ruptures massives = pas irréparables! Réparation complète

Plus en détail

Les lésions myotendineuses 2

Les lésions myotendineuses 2 S.Abellaneda, PhD, Docteur en Sciences de la Motricité, Kinésithérapeute. Les lésions myotendineuses 2 Une classification des lésions permet-elle d estimer précisément le niveau de gravité et plus précisément,

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

ISOCINETISME DR B. VESSELLE C.H.U. REIMS

ISOCINETISME DR B. VESSELLE C.H.U. REIMS ISOCINETISME DR B. VESSELLE C.H.U. REIMS Ouverte : Point fixe proximal Chaîne Fermée : Point fixe distal Totale Interne -moyenne - externe Course Contraction musculaire MODALITES DE LA CONTRACTION MUSCULAIRE

Plus en détail

TENDINITES BURSITES. Docteur Patrick POPPE

TENDINITES BURSITES. Docteur Patrick POPPE TENDINITES ET BURSITES Docteur Patrick POPPE ANATOMIE DU TENDON PATHOGENIE DES TENDINITES FACTEURS MICROTRAUMATIQUES FACTEURS EXTRINSEQUES FACTEURS INTRINSEQUES CRITERES DIAGNOSTICS STADES EVOLUTIFS TYPES

Plus en détail

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel Dr Norbert TEISSEIRE- RHUMATOLOGUE- Diplômé de Médecine Manuelle Ostéopathie Introduction. De nombreuses contusions

Plus en détail

médecin en chef E Lapeyre et D Rogez / F Dochez Service de Médecine physique réadaptation HIA Percy -Clamart

médecin en chef E Lapeyre et D Rogez / F Dochez Service de Médecine physique réadaptation HIA Percy -Clamart Lésions Musculaires du Sportif médecin en chef E Lapeyre et D Rogez / F Dochez Service de Médecine physique réadaptation HIA Percy -Clamart Deux types de lésions Extrinsèques choc externe parfois associé

Plus en détail

Pathologies responsables de douleurs du membre inférieur lors de la pratique sportive. De la clinique à l imagerie. Dr Caroline Dubois

Pathologies responsables de douleurs du membre inférieur lors de la pratique sportive. De la clinique à l imagerie. Dr Caroline Dubois Pathologies responsables de douleurs du membre inférieur lors de la pratique sportive De la clinique à l imagerie Dr Elodie Gailledrat Dr Caroline Dubois Dr Béatrice Villemur Mme S. 17ans Douleurs des

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Sémiologie du genou. Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou

Sémiologie du genou. Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou Sémiologie du genou Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou Eléments passifs - Ligaments o Croisés : antérieur et postérieur = Stabilité antéro-postérieure o Latéraux : interne et externe

Plus en détail

LES METHODES EN MUSCULATION.

LES METHODES EN MUSCULATION. LES METHODES EN MUSCULATION. la méthodes concentriques la méthodes isométriques Les méthodes combinées Pour une musculation complète et performante : * Alterner les régimes de contractions musculaires.

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

Claquage au mollet. Le claquage au mollet est un des plus fréquents claquages avec le claquage à la cuisse.

Claquage au mollet. Le claquage au mollet est un des plus fréquents claquages avec le claquage à la cuisse. Claquage au mollet 90 % des claquages ont lieu chez des sportifs au cours d'un effort musculaire. Le claquage au mollet est un des plus fréquents claquages avec le claquage à la cuisse. Les footballeurs

Plus en détail

Le tendon calcanéen ou tendon d Achille est un épais tendon d environ 15 cm de long tendu entre le triceps sural et le calcanéum.

Le tendon calcanéen ou tendon d Achille est un épais tendon d environ 15 cm de long tendu entre le triceps sural et le calcanéum. Garch abdelhak Introduction: Le tendon calcanéen ou tendon d Achille est un épais tendon d environ 15 cm de long tendu entre le triceps sural et le calcanéum. Il est hyper sollicité lors des mouvements

Plus en détail

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Pathologie du pied Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Fracture du calcanéus Anatomie Thalamus Sustentaculum tali Tubérosité Corps

Plus en détail

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

MASSAGE ET CYCLISME. De la théorie... à la pratique

MASSAGE ET CYCLISME. De la théorie... à la pratique MASSAGE ET CYCLISME De la théorie...... à la pratique PLAN I.Préambule sur le massage sportif II.Théorie du massage - Anatomie - Physiologie - Installation et précautions III.Techniques de base du massage

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA JOUEUSE (À RENSEIGNER PAR LE COACH) Ce que la joueuse attend du programme (classer par importance de 1 à 3) Me maintenir en forme

DIAGNOSTIC DE LA JOUEUSE (À RENSEIGNER PAR LE COACH) Ce que la joueuse attend du programme (classer par importance de 1 à 3) Me maintenir en forme 1 fiche diagnostic DIAGNOSTIC DE LA JOUEUSE (À RENSEIGNER PAR LE COACH) Condition physiue générale Coordination, adresse Course et déplacements Force / Puissance Relâchement LA JOUEUSE Ce ue la joueuse

Plus en détail

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule Dr. Jean Aouston Les grands principes de la rééducation 0 Introduction 1 Pathologie et traitement 2 RRF de l épaule opérée 3 Cas clinique

Plus en détail

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU 1 Rééducation adaptée aux tendons réparés 2 3 4 Pressions dans l éspace sous acromial en fonction des actions musculaires lors de l

Plus en détail

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Contrôle adapté BAC EPS Séries générales et technologiques PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE D ÉTIREMENTS PRINCIPE D ÉLABORATION DE L ÉPREUVE : Le candidat dispose de 10 à 15

Plus en détail

Docteur Christian BENEZIS 28-31 mars 2007 MONTPELLIER FRANCE

Docteur Christian BENEZIS 28-31 mars 2007 MONTPELLIER FRANCE QUEBEC Docteur Christian BENEZIS 28-31 mars 2007 MONTPELLIER FRANCE L accident musculaire pose toujours chez le sportif 3 problèmes : Le diagnostic, clinique avant tout, étayé par l échographie et l IRM.

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches, INSEP, Service Recherche

Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches, INSEP, Service Recherche Commission Médicale du 20 Nov.2010 La Cryothérapie du Corps Entier (CCE) : le point scientifique et pratique Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches,, Service Recherche INTRODUCTION

Plus en détail

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante!

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante! CONDUITE A TENIR SUR LE TERRAIN DANS LES SITUATIONS LES PLUS URGENTES. Toutes les équipes n'ont pas un kinésithérapeute ou un médecin dans leur staff. Les dirigeants d'équipe amateur, mais surtout les

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

1- Les muscles. Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO

1- Les muscles. Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO Nous allons traiter aujourd hui des différents termes médicaux utilisés à tort ou à raison par tout coureur. En effet, certains

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS

Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Stretching Contrôle adapté Séries générales et technologiques

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance!

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport www.irbms.com Acteur par Passion dans le Sport et la Santé Dr Frédéric MATON Mme Brigitte KOTWICA M.

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

Pied neurologique central. F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER

Pied neurologique central. F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER Pied neurologique central F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER Montpellier, 12/06/2013 La marche chez l hémiplégique 94% marchent au terme du séjour en centre spécialisé -73%

Plus en détail

Traitement conservateur des atteintes musculaires

Traitement conservateur des atteintes musculaires Traitement conservateur des atteintes musculaires dans le cadre d'une pratique sportive Dr Denis CHAPUIS Clinique Notre Dame THIONVILLE Présentation: Les atteintes musculaires dans le cadre d'une pratique

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Les PRP : indications chirurgicales actuelles

Les PRP : indications chirurgicales actuelles Les PRP : indications chirurgicales actuelles Yoann BOHU Chirurgien orthopédique et traumatologique, manager médical et chirurgien du Racing Métro 92 En traumatologie, biomécanique et biologie sont les

Plus en détail

La Hanche de l enfant et de l adolescent

La Hanche de l enfant et de l adolescent La Hanche de l enfant et de l adolescent Cafcim 29 Septembre 2012 Sébastien Brunot, Hervé Laumonier, Hervé Bouin Imagerie médicale, Clinique du Tondu Ostéomyélite Ostéochondrite Epiphysiolyse Rhume de

Plus en détail

Activités qui imposent des stress importants aux chevilles

Activités qui imposent des stress importants aux chevilles Activités qui imposent des stress importants aux chevilles Anatomie du pied Tirée de Gosling et Al. Anatomie humaine 1986. 008 Figure 132 : Anatomie du pied Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et

Plus en détail

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs?

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? La rupture des tendons de la coiffe des rotateurs est une déchirure des tendons au niveau de leur insertion sur l humérus. Il s agit le plus souvent

Plus en détail

LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION. Dr B VESSELLE

LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION. Dr B VESSELLE LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION Dr B VESSELLE Ouverte : Point fixe proximal Chaîne Fermée : Point fixe distal Totale Interne -moyenne - externe Course Contraction musculaire MODALITES DE LA CONTRACTION

Plus en détail

Contusions musculaires:

Contusions musculaires: Lésions musculaires Banquier de 52 ans, footballeur du dimanche, vous consulte car, hier, alors qu il accélérait en vue d une action décisive dans le match, il a ressenti brusquement une violente douleur

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE 1/ DEFINITION Capacité à produire la plus grande accélération pour se mouvoir, ou pour déplacer une charge. 2/ CALCUL DE LA PUISSANCE Tout d abord, la

Plus en détail

Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie

Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie Parier j. Radier c Maussins Nollet Anatomie ligament sterno-claviculaire antérieur et postérieur Ligament costo-claviculaire ligament inter-claviculaire

Plus en détail

Les Pathologies Tendineuses. chez. Le Sportif 12/04/11 LES FONCTIONS DU TENDON CONSTITUTION DU TENDON

Les Pathologies Tendineuses. chez. Le Sportif 12/04/11 LES FONCTIONS DU TENDON CONSTITUTION DU TENDON Les Pathologies Tendineuses chez Le Sportif LES FONCTIONS DU TENDON! Lien muscle-os donc rôle essentiel dans la transmission des forces musculaires aux pièces osseuses (application sur une surface restreinte,

Plus en détail

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05 Prise en charge rééducative du sportif lombalgique Luc Sénégas Décembre 05 Les pathologies lombaires se développent le plus souvent chez les personnes non adaptées physiquement Actif Sédentaire Exemple

Plus en détail

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008)

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) 1 / Quelques données théoriques : * La répétition maximale (RM) : C est le poids le plus lourd

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO 1 Introduction a IRM : imagerie de l angiogénèse tumorale améliore la sensibilité de détection (> 90 %) par contre faible spécificité (70

Plus en détail

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s Passeport C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s NOM : PRENOM : F o o t & A n k l e I n s t i t u t e Clinique du Parc Léopold 3 8, R u e F r o i s s a r t 1 0 4 0 B r u x e l l e s T é l. : +

Plus en détail

Rétraction Q et IJ +++ Les douleurs de pointe de rotule. Tout n est pas une tendinopathie d insertion! Les diagnostics. Les facteurs de risque

Rétraction Q et IJ +++ Les douleurs de pointe de rotule. Tout n est pas une tendinopathie d insertion! Les diagnostics. Les facteurs de risque 24 Journée de Bichat. Le Genou mécanique et sportif Prise en charge des douleurs de pointe de rotule Khiami F, Rolland E, CatonnéY Pitié-Salpêtrière Les douleurs de pointe de rotule Épidémiologie Sportifs

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES. R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception

PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES. R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception DEFINITIONS «TENNIS ELBOW» / «EPICONDYLITE latérale» Enthésopathie = tendinopathie

Plus en détail

Les entorses de genou aux urgences. Dr F. Carlier CHU St Pierre Symposium des urgences 09/12/2014. seminaires iris

Les entorses de genou aux urgences. Dr F. Carlier CHU St Pierre Symposium des urgences 09/12/2014. seminaires iris Les entorses de genou aux urgences Dr F. Carlier CHU St Pierre Symposium des urgences 09/12/2014 Généralités Lésions fréquentes liées aux pratiques sportives 85% (sport avec mvt de pivot et sauts) Lésions

Plus en détail

La rééducation dans la BPCO

La rééducation dans la BPCO DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Pathologie respiratoire Rennes: 2009 Coordonnateurs : Pr R Brissot, Pr O. Remy-Neris, Pr F Boyer, Pr B Desrues,

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN Sylvie BESCH Hôpital National de Saint Maurice Service de Rééducation Fonctionnelle et Traumatologie FRACTURE DES MÉTATARSIENS GÉNÉRALITÉS Fréquence +++ Différents

Plus en détail