Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre"

Transcription

1 Accidents musculaires Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

2 I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique Examens complémentaires Traitements

3 Lésions intrinsèques Définition Sollicitation muscle>capacités fonctionnelles Contraction contrariée ou forcée Le plus souvent en course excentrique Etirement musculaire passif brutal Localisation: zones de faiblesse Jonction myo-aponévrotique Jonction myo-tendineuse Corps musculaire : + rare

4 Lésions intrinsèques Facteurs favorisants Anatomiques Muscles bi-articulaires (droit fémoral, IJ, Triceps dural) Equilibre couple agoniste/antagoniste Variation longueur importante, constitutionnel (raideur IJ) Technologiques Entraînement, échauffement, matériel Hygiéno-diététique, âge

5 Lésions intrinsèques Classification Empirique, discutable mais pratique en clinique Courbature: douleur muscle le lendemain Contracture: post-effort, échauffement Elongation-étirement lésion musculaire pour effort > 60% max

6 Lésions intrinsèques Claquage Hématome intramusculaire Déchirure et rupture Hématome intramusculaire Hématome superficiel Atteinte musculoaponévrotique

7 Lésions intrinsèques Classification de Rodineau et Durey (1990) La plus exacte Tient compte des lésions anatomiques 5 stades (0 à IV)

8 Lésions intrinsèques Stade 0 (contracture) Atteinte réversible des fibres musculaires, tissu de soutien intact Stade I (contracture) Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires, tissu de soutien intact Stade II (élongation) Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires, lésion modérée tissu de soutien

9 Lésions intrinsèques Stade III (claquage) Atteinte irréversible de nombreuses fibres musculaires, atteinte importante du tissu conjonctif, hématome localisé intramusculaire Stade IV (déchirure et rupture) Rupture ou désinsertion musculaire

10 Lésions extrinsèques Choc externe appliqué sur le muscle Entre joueurs, chute au sol, choc contre objet dur Localisation Corps musculaire Ecrasement sur le relief osseux Quadriceps, triceps sural Tableau clinique Contusion bénigne, moyenne, sévère

11 I. Accidents musculaires aigus Classification Clinique Examens complémentaires Traitements

12 Examen clinique Antécédents: pseudo-claquages à répétition? Circonstances de survenue Type effort: maximal ou modéré Mécanisme: choc direct, étirement, contraction excentrique Début: brutal ou progressif Pendant ou après l effort Impotence fonctionnelle Poursuite possible de l effort, arrêt immédiat?

13 Inspection Examen clinique Discontinuité, déhiscence musculaire Ecchymose, hématome Triade clinique Palpation: douleur, contracture, ballotement Etirement: course interne, moyenne, externe Contraction isométrique: course interne, moyenne, externe Permet de poser le diagnostic et d apprécier la gravité Course interne>course externe Gravité: douleur dans les 3 courses

14 Test isométrique droit fémoral Etirement du droit fémoral en course moyenne Etirement du droit fémoral et course externe

15 Examen clinique: lésions intrinsèques Stade I-II (élongation contracture) Douleur retardée, minime Poursuite de l effort possible Inspection: normale Palpation: douleur ou contracture localisée Etirements isométriques: normaux ou peu perturbés Contractions isométriques: douleur

16 Examen clinique: lésions intrinsèques Stade III (claquage musculaire) Douleur brutale +/- claquement Douleur devient permanente Arrêt de l effort Inspection: ecchymose retardée, discontinuité musculaire Palpation: douleur vive, exquise, étendue; ballotement musculaire diminué Contractions isométriques douloureuses dans les 3 courses

17 Examen clinique: lésions intrinsèques Stade IV (rupture partielle ou totale) Douleur brutale avec claquement, d emblée permanente Arrêt immédiat de l effort Inspection: encoche majorée par la contraction, tuméfaction globuleuse Palpation: dépression nette très douloureuse, empâtement, ballotement aboli Contractions isométriques: douloureuses et déficitaires

18 Examen clinique: lésions extrinsèques Variable Continuum contusion bénigne et sévère Facteurs de gravité Hématome (écrasement fibres et vaisseaux relief osseux) Perte du ballottement musculaire Tension de la loge contuse

19 I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique Examens complémentaires Traitements

20 Examens complémentaires Radiographies standard Indications limitées Recherche d un arrachement apophysaire chez l adolescent Recherche de lésion osseuse ou articulaire en cas de traumatisme violent

21 Examens complémentaires Echographie Examen de première intention Diagnostic positif, différentiel, topographique des lésions Recherche de complications immédiates Guidage d une éventuelle ponction écho guidée à visée thérapeutique

22 Coupe longitudinale Échographie Aspects normaux Doppler pulsé Coupe transversale Contraction

23 Avantages de l échographie Palper échoscopique Corrélation douleur/lésion Permet d affirmer le caractère liquidien d un hématome et d en guider la ponction Étude dynamique (contraction) et comparative améliorant la sensibilité. Diagnostic différentiel/complications : thrombose veineuse profonde Absence d irradiation

24 Echographie: aspects pathologiques Lésions intrinsèques Lésions intéressant uniquement les fibres musculaires: stade 0 Stade 0 : muscle hyperéchogène

25 Echographie: aspects pathologiques Lésions intrinsèques Lésions intéressant la jonction des fibres musculaires et du squelette conjonctif: désinsertion myo-aponévrotique Stade I: nuage hyperéchogène intramusculaire sans désorganisation Stade II: hyperéchogène à contours flous. Désorganisation fasciculaire

26 Echographie: aspects pathologiques Lésions intrinsèques Stade III : décollement focal avec hématome Stade IV : désinsertion ou rupture d un faisceau avec rétraction

27 Formes topographiques Muscles de la jambe : tennis leg. Échographie +++

28 Formes topographiques Tennis leg : évolution Hématome organisé Organisation cicatricielle périphérique

29 Echographie: aspects pathologiques Lésions extrinsèques (directes) Lésion bénigne : Hyperéchogène Pas d hématome Lésion de gravité moyenne : Coulées hématiques non circonscrites < 50% fibres dans plan ax Lésion de gravité moyenne : Hématome collecté > 50% fibres dans plan ax

30 IRM musculaire Réputée moins opérateur dépendant Possède un précieux aspect cartographique Parfaitement reproductible: permet le suivi (haut niveau) Sensibilité en contraste +++: mise en évidence de petites zones d œdème ou de saignement grâce aux séquences avec saturation de la graisse

31 IRM musculaire T1 T2 STIR

32 IRM: aspects pathologiques Lésions extrinsèques

33 IRM musculaire Indications Discordance écho-clinique Lésion profonde d accès difficile en échographie Lésion récidivante Sportif de haut niveau Inconvénients Pas d étude dynamique Accessibilité aux machines Coût Muscle soléaire

34 Scanner Aucun intérêt en phase aiguë Faible résolution en contraste ne permettant pas d étudier le muscle de façon fiable Parfois utile en phase séquellaire Ossifications+

35 I. Accidents musculaires aigus Classification Clinique Examens complémentaires Traitements

36 Objectifs Obtenir une cicatrisation de qualité Eviter la chronicité Diminuer le risque de récidive

37 1.Traitement médical immédiat En urgence Protocole GREC/RICE Cryothérapie: hématome, œdème Antalgiques, décontracturants Pas d AINS Repos fonctionnel Stade 2 : 3 semaines > stade 3 : 6 semaines 3 phases Eviter aggravation Gérer hématome (ponction entre 4-10 jours si besoin) Kinésithérapie précoce

38 Médication Médication Antalgiques I, II AINS illogiques au début Facteurs de croissance d origine plaquettaire Platelet-derived growth factor (PDGF) Multiplication des cellules tendineuses et musculaires Vascularisation Vascular endothelial growth factor (VEGF) Vascularisation Insulin-like growth factor-1 (IGF-1) Multiplication des cellules tendineuses et musculaires Techniques expérimentales!! Heldin CH et al. Physiol Rev Shi Y et al. Cell 2003

39 2.Prise en charge rééducative initiale Etirements passifs Meilleure orientation des fibres musculaires Eviter cicatrice fibreuse Mobilisation Ultrasons Ondes de choc

40 3.Récupération force et endurance Electrostimulation Renforcement musculaire De la course interne vers la course externe Statique Concentrique Excentrique (avant reprise et sous contrôle) Pliométrique Isocinétisme Avec stimulation spécifique des fibres de type II (force) ou de type I (endurance) Coudreuse JM et al. Science et Sports 2010

41 4.Traitement préventif Travail musculaire excentrique Maturation du collagène et résistance tendineuse Augmentation de la force (résultats rapides) Le muscle se raccourcit Le muscle s allonge : freinage de la descente Amélioration de la résistance à l étirement Adaptation aux contraintes mécaniques du geste sportif Stanish WD et al. Clin Sports Med 1985

42 Traitement selon stade clinique Stade 0 Atteinte réversible des fibres musculaires Pas d atteinte du tissu de soutien Pas de traitement Récupération : quelques heures

43 Traitement en fonction stade clinique Stade I Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires Traitement à visée antalgique, décontracturante, trophique et circulatoire Repos Balnéothérapie Massage superficiels drainants et profonds décontracturants, électrostimulation, étirements Récupération en quelques jours

44 Traitement en fonction stade clinique Stade II Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires Repos Cryothérapie, physiothérapie Travail isométrique puis dynamique Etirements Récupération en 10 à 20 jours Reprise liée à la clinique

45 Traitement en fonction stade clinique Stade III J0-J3 protocole RICE Compression-glace-surélévation-antalgique repos Pas de chaleur ni massage! J4-J10 Glace, physiothérapie Travail statique puis dynamique Evacuation hématome (intérêt de l'échographie) si besoin

46 Traitement en fonction stade clinique Stade III J10-J21 Massage légers, physiothérapie antalgique Poursuite du renforcement musculaire Après J21 Travail dynamique agoniste et antagoniste Etirements, M.T.P. si besoin Techniques neuromusculaires (Kabat) Pliométrie Travail condition physique Reprise du geste sportif

47 Traitement selon stade clinique Stade IV Rupture ou désinsertion Traitement initial identique au stade 3 Traitement adapté à la clinique Tolérance fonctionnelle? Indication chirurgicale Lésion haute des ischio-jambiers

48 5.Reprise entraînement Repos et antalgie Modelage musculaire Renforcement musculaire Reprise de l'entraînement Stade II J2-J3 J4 à J7 J8 à J13 J14 à J20 Stade III J3 à J7 J8 à J15-21 J15-21 à J30 Sem 4 à Sem 6 Stade IV J7 à J10 J11 à J30 Sem 4 à Sem 6 Sem 7 à Sem 8

49 6.Traitement chirurgical Indications Accidents aigus Désinsertions complètes Ruptures totales ou subtotales Hématomes n ayant pas répondu au traitement médical Lésions chroniques, séquelles Hématome ossifiants Pseudokystes

50 II. Lésions musculaires chroniques

51 Classification

52 Lésions musculaires chroniques La plupart des lésions musculaires guérissent sans séquelles Parfois évolution défavorable, source de séquelles fonctionnelles Types de lésions Cicatrices fibreuses Sous forme de granulomess cléreux

53 Lésions musculaires chroniques Hématome calcifié Hernie musculaire Calcifications ou ossifications intramusculaires

54 Conclusions Lésions aiguës et chroniques Lésions extrinsèques et intrinsèques Diagnostic précoce lésionnel Bilan clinique Intérêt de l'échographie Respect de l inflammation++ Rééducation indispensable Reprise sportive surveillée et progressive Travail de prévention

Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter

Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter Th. Bégué Service de Chirurgie Orthopédique, Traumatologique et Réparatrice Hôpital Antoine Béclère Université Paris- Sud, laboratoire CIAMS- STAPS EA

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de

Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de Accidents musculaires 495 Chapitre 8 Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de force, de puissance, d endurance, de vigilance, de vitesse et d extensibilité

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Contrôle adapté BAC EPS Séries générales et technologiques PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE D ÉTIREMENTS PRINCIPE D ÉLABORATION DE L ÉPREUVE : Le candidat dispose de 10 à 15

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

Projet de recherche. Patrick Gendron, B. Sc. Pht Clinique de médecine du sport CHUM et Université de Montréal patrick.gendron.1@icloud.

Projet de recherche. Patrick Gendron, B. Sc. Pht Clinique de médecine du sport CHUM et Université de Montréal patrick.gendron.1@icloud. Projet de recherche Retour au jeu chez des athlètes ayant subi une lésion des ischio-jambiers : valeur prédictive des mesures de l intégrité musculaire obtenue par échographie et des mesures cliniques

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 L arthrose de la Hanche Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 Définition L arthrose est une maladie

Plus en détail

LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE

LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Traumatologie du Sport Centre de traumatologie du sport de La Défense Diplôme d université de podologie du sport EPIDEMIOLOGIE 6000

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

LES ETIREMENTS : NOUVELLES CONSIGNES

LES ETIREMENTS : NOUVELLES CONSIGNES Dr Claude MARBLE LES ETIREMENTS : NOUVELLES CONSIGNES La pratique du sport engendre souvent des lésions musculaires ou tendineuses telles que des contractures, des élongations, des claquages ou des tendinites.

Plus en détail

Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive

Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive Docteur Josselin LAFFOND DESC Médecine du Sport 2 ème année Centre de Biologie et de Médecine du Sport de Pau 1. Introduction et rappels anatomiques

Plus en détail

Entraînement de la force musculaire

Entraînement de la force musculaire Module S.PH.370.0301.F.08 Evaluation et traitement des fonctions musculo-squelettiques Membre inférieur Entraînement de la force musculaire Les modes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

Avr v il 2 0 2 1 0 0 P of o. J.M. Criel e aa a r a d, d Dr D J.F. Ka K u a x

Avr v il 2 0 2 1 0 0 P of o. J.M. Criel e aa a r a d, d Dr D J.F. Ka K u a x Avril 2010 1 Prof. J.M. Crielaard, Dr J.F. Kaux de Liège Service de Médecine de l Appareil locomoteur Université et CHU de Liège 2 Lésions musculaires particulières LESION GRAND PECTORAL LESION ADDUCTEURS

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Le muscle ilio-psoas : pathologies distales

Le muscle ilio-psoas : pathologies distales Le muscle ilio-psoas : pathologies distales Docteur François Prigent L'anatomie 1 - Le conflit ilio-psoas / prothèse de hanche,. 2 - La bursopathie ilio-pectinée, Le ressaut antérieur. Constitué de deux

Plus en détail

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT Le genou du cycliste Aspects cliniques et technopathiques Jacky MAILLOT Colloque national du cyclisme FFC Monaco le 10 octobre 2009 Pourquoi Gonalgie? Rien de plus facile que de pédaler. Sport en décharge

Plus en détail

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires DR ROCH MADER SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE H ÔPITAL SUD - CHU DE GRENOBLE Plan Tendinopathies

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant 40 Item 299 Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant ENC Insérer les T1 Objectifs pédagogiques Devant une boiterie ou un trouble de la démarche chez l enfant, argumenter les principales hypothèses

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches, INSEP, Service Recherche

Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches, INSEP, Service Recherche Commission Médicale du 20 Nov.2010 La Cryothérapie du Corps Entier (CCE) : le point scientifique et pratique Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches,, Service Recherche INTRODUCTION

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif

Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif Lionel Pesquer, Pascal Huot, Maryse Moinard, Gérald Paris, Alain Silvestre, Philippe Meyer Clinique du sport de Bordeaux - Mérignac

Plus en détail

BLESSURES DE SURUTILISATION

BLESSURES DE SURUTILISATION INTRODUCTION Monsieur Sansouci est un fervent amateur de course à pied et de natation. Voulant participer à une course de 10 km dans quelques semaines, il a augmenté son volume d entraînement. Par contre,

Plus en détail

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL Co-fondateur de la spécialité de Rééducation et Réadaptation fonctionnelle, et membre permanent du jury parisien. Ancien chef de service de MPR à l hôpital Foch (Suresnes).

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES ENTORSES DE CHEVILLE DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE DES ENTORSES DE CHEVILLE DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE DES ENTORSES DE CHEVILLE DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 111 Version n 1 Créé le 01-10-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJ ET DEFINITIONS Organiser

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE

ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE 1 Endermothérapie THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE DEPUIS PLUS DE 25 ANS, LPG SYSTEMS ACCOMPAGNE LES KINÉSITHÉRAPEUTES DANS

Plus en détail

Les étirements??? Oui? Quand? Comment?

Les étirements??? Oui? Quand? Comment? Les étirements??? Oui? Quand? Comment? Sommaire : Idées reçues... Page 2 Contradictions... Page 3 Les techniques d étirement... Page 5 Les positions d étirement... Page 7 Recommandations... Page 11 1 Idées

Plus en détail

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière Place de la thérapie manuelle Définition Il est habituel de parler de syndrome du piriforme L étude anatomique de la région laisse penser que

Plus en détail

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou 1 Objet Ce guide a pour objectif d orienter la prise en charge du patient en physiothérapie après sa chirurgie

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie

WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie L EPAULE DU DU SPORTIF WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie GENERALITES 0 Epaule = mobilité + stabilité 0 3 articulations : Gléno-humérale, acromio et sternoclaviculaire 0 2 plans

Plus en détail

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG Douleurs du pied en pratique clinique Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied Service de rhumatologie / HUG Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... 16 septembre 2009 Douleur

Plus en détail

Les pathologies de la coiffe des rotateurs

Les pathologies de la coiffe des rotateurs Les tendinopathies de l épaule : un éventail de pathologies Frédéric Balg, MD, FRCSC Mise à Présenté dans le cadre de la conférence : L appareil locomoteur, Université de Sherbrooke, septembre 2006. j

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE RAKOTOMALALA Hoby Nomena RALANDISON Stéphane La Rhumatologie au Quotidien, mars 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) 1 Introduction Hanche: ceinture

Plus en détail

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM Résumé de la soirée et conclusions du Dr Brigitte CHAPOT par rapport aux pathologies traitées

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban - Paris VII e Séminaire DIU d Arthroscopie 2012 Le

Plus en détail

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P.

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. La boiterie de l enfant La boiterie Les pièges de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. Liège Liège Caractéristiques de la boiterie

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire LES ETIREMENTS Notions de base Sommaire Mise en garde Un minimum de connaissances anatomiques et physiologiques Choix des étirements : tableau synthétique Quelques exemples d'étirements fréquemment utiles:

Plus en détail

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012 Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Anniversaire ASL Paris 26 mai 2012 Présentation de l'équipe

Plus en détail

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque M.IRRAZI (Metz) 7 et 8 mai PARIS OBJECTIFS Anticiper la douleur Récupération fonctionnelle Gérer les

Plus en détail

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05 Prise en charge rééducative du sportif lombalgique Luc Sénégas Décembre 05 Les pathologies lombaires se développent le plus souvent chez les personnes non adaptées physiquement Actif Sédentaire Exemple

Plus en détail

IMAGERIE DES LESIONS MUSCULO SQUELETTIQUES DU FOOTBALLEUR PROFESSIONNEL

IMAGERIE DES LESIONS MUSCULO SQUELETTIQUES DU FOOTBALLEUR PROFESSIONNEL Journées Françaises de Radiologie Paris, Octobre 2008 IMAGERIE DES LESIONS MUSCULO SQUELETTIQUES DU FOOTBALLEUR PROFESSIONNEL M SAID*, S BEN YAHIA**, R ATALLAH*, R ELA BED*, M ALLEGUE, K ELABED*, J DAHMENE**,F

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES FR É D É R I C SA U V E U R S A R FAT I Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Ancien Chef de Clinique à l Hôpital Saint-Louis Fellow of the Endoscopic Plastic Surgery Center Baltimore U.S.A. C H I R U R

Plus en détail

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Au programme Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Club La Foulée 5 août 2004 Dre Mireille Belzile La lombo-sciatalgie Inflammation du périoste au site d insertion des muscles du mollet Erreur

Plus en détail

Entorses Latérales de l'articulation Talo-Crurale

Entorses Latérales de l'articulation Talo-Crurale 1 Entorses Latérales de l'articulation Talo-Crurale O. Laffenêtre, D. Chauveaux, J.C. Le Huec Université Victor Segalen Bordeaux 2 I) Introduction Les traumatismes de la cheville et du médio-pied représentent

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Service de Chirurgie orthopédique et Traumatologique Hôpital Beaujon 100, boulevard du général Leclerc 92110 CLICHY Accueil : 01 40 87 52 53 Consultation : 01 40 87 59 22 Feuillet d information complémentaire

Plus en détail

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice)

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Préambule n Reste-t-il des problèmes dans le diagnostic et le traitement des lésions

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

Compression Nerf ulnaire coude

Compression Nerf ulnaire coude Compression Nerf ulnaire coude site de compression Arcade du cubital antérieur Défile epitrochléoolécranien Atteinte Nerf ulnaire Parésthésie D4-D5 Perte de force : interosseux 1 Compression Nerf ulnaire

Plus en détail

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE Les ostéochondroses de croissance sont également appelées ostéochondrites ou apophysites qui n est pas une pathologie inflammatoire mais une pathologie de surmenage mécanique

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l'attention du patient HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée ; il faudrait

Plus en détail

Techniques de l'escalade

Techniques de l'escalade Techniques de l'escalade Différentes techniques développées ici : L'échauffement Les étirements Tout d'abord la chose la plus importante avant de se mettre à grimper et plus généralement avant de faire

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG

OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG OBJECTIFS ET CALENDRIER de la REEDUCATION d une PTG 2ème journée pratique MPR V Salvator-Witvoet, M Bovard, R Belmafhoud et l équipe des kinésithérapeutes de la Chataigneraie INTRODUCTION > 50 000 PTG

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Le travail isocinétique

Le travail isocinétique Le travail isocinétique Les principes L évaluation Le renforcement La rééducation GN PICHARD IFMK REIMS 2009 1 GN PICHARD IFMK REIMS 2009 2 généralités Définition: travail basé sur la résistance maximale

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

cofemer DES MPR MPR et Appareillage Objectiver l'effecteur Mesurer l activité locomotrice Mesurer le comportement locomoteur en situation

cofemer DES MPR MPR et Appareillage Objectiver l'effecteur Mesurer l activité locomotrice Mesurer le comportement locomoteur en situation DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Nancy : 18-19-20 mars 2009 Coordonnateurs : Pr JM André, Pr J. Paysant, Dr N. Martinet Titre : Explorations

Plus en détail

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN Le tennis pour les «Seniors +» Analyse des caractéristiques du public +45 ans +55 ans +65 ans Propositions de Préparation Physique spécifique Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission

Plus en détail

L approche clinique des tendinopathies et s il n y avait pas d inflammation?

L approche clinique des tendinopathies et s il n y avait pas d inflammation? L A C T I V I T É P H Y S I Q U E C H E Z L A D U L T E L approche clinique des tendinopathies et s il n y avait pas d inflammation? 5 par Martin Lamontagne Dans sa ferme intention de se remettre en forme,

Plus en détail

Critères de suivi en rééducation et. d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation

Critères de suivi en rééducation et. d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Critères de suivi en rééducation et Octobre 2007 Version pré-commission d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation Après chirurgie des ruptures

Plus en détail

Cancer du Sein: Parlons des Douleurs Séquellaires

Cancer du Sein: Parlons des Douleurs Séquellaires Cancer du Sein: Parlons des Douleurs Séquellaires Dr Estelle Botton Algo-Cancérologue Mont Saint-Michel, 17 Avril 2013 Pourquoi en parler? 1 Parce qu elles sont, parfois (souvent?) Non évoquées, non entendues

Plus en détail

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE DIU de Pathologie Locomotrice liée à la Pratique du Sport Sophie GROSCLAUDE Clinique du Parc LYON Jérôme Garret-Christophe Lévigne PATHOLOGIE MICROTRAUMATIQUE SPORT Compression

Plus en détail

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004 11/02/10 Structures sensibles du crâne neurogénétique Cheveux Cuir chevelu Tissu sous cutané Périoste Os Dure mère Méninges molles Cerveau vaisseaux MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

Tendinopathies rotuliennes. Tendinopathies achiléennes

Tendinopathies rotuliennes. Tendinopathies achiléennes Epicondylites Epitrochléites Enthésopathies des Ischio-jambiers Syndromes de coiffe Cicatrices fibreuses musculaires Tendinopathies achiléennes Aponévrosites plantaires Tendinopathies rotuliennes Périostites

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

TARIF: Généralités: deux traitements par jour ont été formellement prescrits par le médecin. peut facturer qu une seule fois le forfait.

TARIF: Généralités: deux traitements par jour ont été formellement prescrits par le médecin. peut facturer qu une seule fois le forfait. TARIF: Généralités: 1 Le physiothérapeute est libre de choisir les méthodes de traitement en fonction de la prescription médicale et de ses connaissances professionnelles. Sur la base de la prescription

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 LICENCE 1 2 ème SESSION 2 ème SEMESTRE Juin 2011 UNITE 7 ANATOMIE DUREE : 30 mn COEFFICIENT : 3 Sujet proposé par V. ARSAC : 1) La scapula : A) Est un os plat et triangulaire

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail