Objet : Mise en œuvre du guichet intégré dans le cadre du dispositif de la MAIA de Saint-Quentin. La structure :... Représentée par :..

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objet : Mise en œuvre du guichet intégré dans le cadre du dispositif de la MAIA de Saint-Quentin. La structure :... Représentée par :.."

Transcription

1 Objet : Mise en œuvre du guichet intégré dans le cadre du dispositif de la MAIA de Saint-Quentin Entre les soussignés : La structure :... Adresse : Représentée par :.. D une part, Et L Association Temps de Vie dont le siège social est sis 5, Rue Philippe Noiret SAINT ANDRE LEZ LILLE, porteuse de la MAIA de Saint-Quentin sis 5b, Rue Paul Doumer à SAINT QUENTIN, représentée par Jean-Marc AUGUET, agissant en sa qualité de Directeur Général de l Association Temps de Vie, et par délégation, par Monsieur Bertrand GALLOO, en sa qualité de Directeur de la MAIA de SAINT QUENTIN visée ci-dessus, D autre part. Vu : le Code de l Action Sociale et des Familles ; Vu : le Cahier des charges des MAIA prévu au décret n publié au JO du 30 septembre 2011 ; Vu : la décision du Directeur général de l ARS Picardie De juin 2011 retenant le projet de la MAIA de Saint- Quentin ; Vu : la convention pluriannuelle pour l installation et le financement d une maison pour l autonomie et l intégration des malades Alzheimer (élargie aux personnes de plus de 60 ans dépendantes) signée entre l Agence Régionale de Santé et l Association Temps de Vie. Il a été convenu ce qui suit, Page 1 sur 6

2 PREAMBULE Dans le cadre du Plan National Alzheimer et suite à un appel à candidature lancé par l ARS Picardie en février 2011, l Association Temps de Vie, a été retenue comme porteur MAIA sur l arrondissement de Saint-Quentin. Le dispositif vise à organiser une coordination des structures et des services pour la population âgée de plus de 60 ans dépendante ainsi que les aidants naturels et leur entourage. L enjeu est de mettre fin au désarroi des familles face à une multitude d acteurs peu ou mal articulés entre eux (voire cloisonnés), qu ils soient sociaux, médico-sociaux et/ou sanitaires. L intégration des services et des soins a pour objectif de développer une approche globale de la réponse aux besoins de la personne. Afin de simplifier ses démarches, supprimer les redondances et favoriser la cohérence et la complémentarité des interventions. Page 2 sur 6

3 Définition du guichet intégré : Le guichet intégré constitue un ensemble coordonné des lieux d accueil, d information et d orientation pour les personnes âgées sur le territoire. Il est mobilisé de fait dès qu une personne âgée ou son entourage font une demande d aide ou qu un besoin est identifié par un professionnel. Médecins et professionnels libéraux CCAS Associations CLIC Equipe mobile gériatrique SAAD HAD Accueil, Orientation, Expertise/Coordination Services sanitaires SSIAD ESA(D) Gestionnaires de cas EMS APA/ MDPH Pole Sénior RSPHP EHPAD Service Social Le Guichet Intégré du dispositif de la MAIA Page 3 sur 6

4 Dans le suivi du parcours, la fonction d accueil de la population à chaque endroit du territoire est une fonction à part entière et déterminante : l objectif est d identifier la/les problématique(s) qui provoque(nt) la demande et quelles en sont les conséquences afin de s assurer que la réponse (offre de service, accès aux soins, aide financière) réponde aux besoins y compris non exprimés. L enjeu est que la situation de la personne soit prise en compte au bon moment, au bon endroit et dans un esprit de prévention de la perte d autonomie. Le guichet intégré participe au processus d information et d orientation selon 4 fonctions : accueil de la demande, l analyse de la situation, le repérage des besoins et l orientation. OBJET DE LA CONVENTION L objet de la convention consiste à la mise en place opérationnelle du «guichet intégré» reposant sur l engagement des partenaires de la MAIA de Saint-Quentin. Le guichet intégré permet d optimiser le service rendu à la personne âgée et à son entourage, à travers l intégration des services et des structures, et l harmonisation des pratiques. Il s agit d améliorer l évaluation, l orientation et le suivi de la prise en charge de la personne et de son entourage dès la demande de celle-ci. ARTICLE 1 : LES ACTEURS ET LES PARTENAIRES L organisation du dispositif de la MAIA de Saint-Quentin s appuie sur l ensemble des acteurs sanitaires, médico-sociaux et sociaux du territoire qu elle couvre, signataire de la présente convention. Les acteurs concernés peuvent être : Les professionnels de santé libéraux : médecins traitants, neurologues, psychiatres, gériatres, psychologues, infirmières, kinésithérapeutes, orthophonistes Les établissements de santé : Centres hospitaliers, Cliniques, Hospitalisation A Domicile Les centres locaux d information et de coordination (CLIC) Le point info sénior Les Centres Communaux d Action Sociale, Les Services de Soins Infirmiers à Domicile, Les services d aide à domicile Les établissements d hébergement des personnes âgées dépendantes (EHPAD) notamment ceux comportant des structures de répit ou les unités protégés, Les partenaires associatifs : France Alzheimer, JALMAV, Les Petits Frères des Pauvres L équipe médico-sociale du Conseil Général en charge de l Allocation Personnalisé à l Autonomie, La Maison Départementale pour les Personnes Handicapées, Page 4 sur 6

5 L Unité Territoriale d Action Sociale, ARTICLE 2 : PRINCIPES GENERAUX Il s agit d offrir aux malades et à leurs familles une réponse personnalisée, évolutive et coordonnée dans le but de leur simplifier la vie quotidienne et d améliorer le bien-être des aidants. La MAIA de Saint-Quentin, est un dispositif de coordination et d intégration, qui assure la liaison entre les partenaires professionnels et l interlocuteur direct de la personne en situation complexe et de son médecin traitant auquel il ne se substitue pas. Il est possible d associer à cette convention des annexes permettant de préciser des éléments spécifiques au partenaire concerné. ARTICLE 3 : ENGAGEMENTS COMMUN DU PARTENAIRE ET DE LA MAIA Engagement du réseau MAIA dans la mise en œuvre du «guichet intégré» La MAIA de Saint-Quentin s engage à : Apporter de l information et à sensibiliser sur la personne âgée dépendante Répondre aux besoins d information et de sensibilisation des personnels de l ensemble des partenaires pour la bonne mise en œuvre des missions Mettre à disposition les outils appropriés : le référentiel des missions, la fiche d identification des besoins et d orientation de la Personne Agée sur l arrondissement de Saint-Quentin et les critères d inclusion à la Gestion de cas. Accompagner les personnes âgées dépendantes en situation complexe et leurs aidants dans la constitution de leur parcours de vie. Informer la personne qui sera prise en charge de l utilisation qui sera faite des informations recueillies. Le partenaire de la MAIA de Saint-Quentin s engage à : Adhérer aux principes de la convention Permettre au personnel dédié d être formé à l utilisation des outils communs. Utiliser ces outils avec les autres partenaires Créer les outils nécessaires avec l ensemble des partenaires professionnels pour limiter les redondances et les fragmentations dans les parcours de soins Page 5 sur 6

6 Informer la personne qui sera prise en charge de l utilisation qui sera faite des informations strictement nécessaires recueillies. Travailler en étroite liaison avec le gestionnaire de cas de la MAIA de Saint-Quentin dans le but d assurer une continuité dans la mise en œuvre du plan de services personnalisé (PSP) Faire signer le document de consentement du partage d informations strictement nécessaires pour renseigner «la fiche d identification des besoins et d orientation de la Personne Agée sur l arrondissement de Saint-Quentin». Cet échange d informations respecte les principes du consentement libre et éclairé de la personne (ou de son représentant légal) et du secret décrits dans le code de la Santé Publique, loi n du 4 mars 2002 ainsi que le code d Action Sociale et des Familles. Remonter les données d activité en transmettant à la MAIA «les fiches d identification des besoins et d orientation de la Personne Agée sur l arrondissement de Saint-Quentin». Travaux destinés à des statistiques, de mise en lumière des besoins non couverts et aussi en vue d améliorations des dispositifs existants. ARTICLE 4 : UTILISATION DU LOGO DE LA MAIA DE SAINT-QUENTIN Le logo de la MAIA de Saint-Quentin peut être utilisé par l ensemble des partenaires ayant conventionné. Cependant, il est important de rappeler et de préciser que ce logo ne correspond pas encore à une labellisation MAIA. Cette labellisation ne prenant effet qu à 36 mois de fonctionnement et sous réserve de validation. ARTICLE 5 : DUREE DE LA CONVENTION, DATE D EFFET ET RESILIATION La présente convention de partenariat prend effet à la date de signature des deux parties pour une année et sera reconduite par tacite reconduction. Dans l'hypothèse de difficultés ou de désaccords dans la mise en œuvre des engagements, des discussions à l'amiable en lien avec les autorités compétentes, pourront être engagées. En cas d'échec de ces discussions un désengagement du signataire souhaitant mettre fin au partenariat sera formulé par le biais d'un acte écrit adressé à l'autre partie. Fait à, le.. En deux exemplaires originaux Pour Pour la MAIA de Saint-Quentin Le Directeur M Bertrand GALLOO Page 6 sur 6

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial AUBENAS Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial ARDÈCHE MAISONS POUR L AUTONOMIE ET L INTÉGRATION DES MALADES ALZHEIMER L objectif des maisons pour l autonomie

Plus en détail

Première table De concertation tactique

Première table De concertation tactique Première table De concertation tactique 09 décembre 2011 Territoire du Clic de Gien Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire et Agé-Clic Le dispositif national La MAIA de l Est du Loiret

Plus en détail

Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas. 29 avril

Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas. 29 avril Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas 31 29 avril 2016 1 Contexte Général des MAIA Une politique nationale (plan Alzheimer 2008-2012) Financement Convention entre l ARS et le «porteur» du projet (

Plus en détail

Rencontres Inter-Régionales. Projet d outil d évaluation multidimensionnelle commun aux gestionnaires de cas MAIA. 2 octobre 2014

Rencontres Inter-Régionales. Projet d outil d évaluation multidimensionnelle commun aux gestionnaires de cas MAIA. 2 octobre 2014 Rencontres Inter-Régionales Projet d outil d évaluation multidimensionnelle commun aux gestionnaires de cas MAIA 2 octobre 2014 Sophie Moreau-Favier Chef de projet MAIA, Direction de la compensation, CNSA

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

Table territoriale 17 décembre Méthode d Action pour l Intégration des services d aides et de soins dans le champs de l Autonomie

Table territoriale 17 décembre Méthode d Action pour l Intégration des services d aides et de soins dans le champs de l Autonomie Table territoriale 17 décembre 2015 Méthode d Action pour l Intégration des services d aides et de soins dans le champs de l Autonomie Ordre du jour Nouvelle charte graphique nationale pour les MAIA Bilan

Plus en détail

Présentation de la Maison Loire Autonomie

Présentation de la Maison Loire Autonomie L u n d i 8 o c t o b r e 2 0 1 2 dossier de presse Présentation de la Maison Loire Autonomie par Bernard BONNE, président du Conseil général et Claude BOURDELLE, vice-président du Conseil général chargé

Plus en détail

MAIA de Saint-Quentin

MAIA de Saint-Quentin L accompagnement d une situation complexe MAIA de Saint-Quentin Assise régionale du sanitaire et du médico-sociale APF FEHAP : 2 ème édition : Quelle coordination des acteurs dans les parcours de vie?

Plus en détail

Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile

Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile Renouveler l organisation des SSIAD et faire évoluer leurs pratiques : un des enjeux du maintien à domicile

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 28 janvier Claire Astier Pilote MAIA Paris Est

D. I.U. Gestionnaire de cas 28 janvier Claire Astier Pilote MAIA Paris Est D. I.U. Gestionnaire de cas 28 janvier 2013 Claire Astier Pilote MAIA Paris Est 1 PLAN NATIONAL ALZHEIMER Liens importants entre - Mesure 4 : MAIA - Mesure 5 : Gestion de cas. INTERDEPENDANCE COMPLEMENTARITE

Plus en détail

3eme rencontre nationale Des réseaux de sante PA. Dr Olivier Dupont. équipe projet nationale MAIA

3eme rencontre nationale Des réseaux de sante PA. Dr Olivier Dupont. équipe projet nationale MAIA 3eme rencontre nationale Des réseaux de sante PA Dr Olivier Dupont équipe projet nationale MAIA 1 MAIA «Hier» 2 Pourquoi la mesure 4 du plan national Alzheimer? «L enjeu est de mettre fin au désarroi des

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

Travail d animation territoriale des pilotes MAIA

Travail d animation territoriale des pilotes MAIA Travail d animation territoriale des pilotes MAIA Lucie ALVES Pilote MAIA sud 79/Directrice Association Gérontologique sud Deux-Sèvres Historique des dispositifs MAIA en Deux-Sèvres Août 2011-oct 2014

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE

CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE 1- Contexte et enjeux des Plateformes Territoriales d Appui (PTA) La loi n 2016-41 du 26 janvier 2016 de

Plus en détail

FRAGILITÉ SOCIALE MAIA

FRAGILITÉ SOCIALE MAIA HOPITAL DE PROXIMITE FRAGILITÉ SOCIALE MAIA La fragilité : - D E S F A C T E U R S M É D I C A U X - D E S F A C T E U R S C O G N I T I F S - D E S F A C T E U R S P S Y C H O L O G I Q U E S - D E S

Plus en détail

MAIA 93 Sud-Est. Table de concertation tactique - 15 mai Jeudi 16 janvier 2014 À REVOIR VALIDÉ

MAIA 93 Sud-Est. Table de concertation tactique - 15 mai Jeudi 16 janvier 2014 À REVOIR VALIDÉ Commentaires des participants apparaissent de cette façon : À REVOIR VALIDÉ MAIA 93 Sud-Est Jeudi 16 janvier 2014 Table de concertation tactique - 15 mai 2014 - Julie TALIBON, pilote de la MAIA 93 Sud-Est

Plus en détail

CHAPITRE 3 La prise en charge interdisciplinaire de la souffrance psychique

CHAPITRE 3 La prise en charge interdisciplinaire de la souffrance psychique La prise en charge interdisciplinaire de la souffrance psychique CHAPITRE 3 La prise en charge interdisciplinaire de la souffrance psychique d une personne suppose la sollicitation de professionnels qui

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

en Santé partagés en Ile-de-France

en Santé partagés en Ile-de-France Convention de partenariat relatif aux échanges de données entre le Département de Seine et Marne, l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France et le Groupement de Coopération Sanitaire pour le Développement

Plus en détail

Expérimentation MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer

Expérimentation MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer Association ENVISAGER Expérimentation MAIA Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer SITE DE VIERZON Stéphanie FACHE, pilote local de l expérimentation MAIA L Expérimentation MAIA

Plus en détail

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi»

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» Une maison de retraite à domicile Une FILière gériatrique pour l Accompagnement A domicile, car il est plus agréable de vivre chez SOI. Coordination des différents acteurs

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER DE PRESSE Table ronde «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 8 mars 2013 1 _ SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Quelques données chiffrées 4 Les initiatives

Plus en détail

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie ****

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** PAERPA Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** 9 ème 10 ème 19 ème arrondissements de Paris Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Ateliers PAERPA ARS DT 75 avril 2014

Plus en détail

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA Session PACSS ARS 3 juillet 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

24 JUIN Table Tactique

24 JUIN Table Tactique 24 JUIN 2013 1 ORDRE DU JOUR Présentation du dispositif MAIA Les objectifs de la table tactique Le Guichet Intégré Mise en place des groupes de travail La Gestion de cas 2 1- Présentation du dispositif

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

Le réseau Aliénor de Tonneins

Le réseau Aliénor de Tonneins Le réseau Aliénor de Tonneins Le Réseau Gérontologique et Alzheimer Aliénor permet d'optimiser le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes. Une équipe pluridisciplinaire est à votre disposition

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL : «GUIDE ENTRETIEN - FICHE LIAISON»

COMPTE-RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL : «GUIDE ENTRETIEN - FICHE LIAISON» MAIA 93 SUD-EST À valider en table de concertation tactique le 15 mai 2014 COMPTE-RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL : «GUIDE ENTRETIEN - FICHE LIAISON» - JEUDI 6 MARS 2014 - Liste des présents Isabelle MALAQUIN

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail

Plan national maladies rares. Dispositif de suivi. Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée

Plan national maladies rares. Dispositif de suivi. Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée 2011-2014 Plan national maladies rares Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée Dispositif de suivi Le dispositif de suivi du plan national maladies rares sera assuré

Plus en détail

Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord

Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord PREAMBULE Une filière gériatrique et gérontologique est organisée entre les structures sanitaires et médicosociales, sociales,

Plus en détail

L organisation de l information et de la prise en charge des personnes âgées sur le territoire de la CDC de Podensac Présentation du CLIC Sud Gironde

L organisation de l information et de la prise en charge des personnes âgées sur le territoire de la CDC de Podensac Présentation du CLIC Sud Gironde L organisation de l information et de la prise en charge des personnes âgées sur le territoire de la CDC de Podensac Présentation du CLIC Sud Gironde Un secteur protéïforme caisses de retraite (carsat,

Plus en détail

MAIA (Maison Autonomie Intégration Alzheimer)

MAIA (Maison Autonomie Intégration Alzheimer) MAIA (Maison Autonomie Intégration Alzheimer) Matthieu de Stampa Expert évaluateur DGS Matthieu de stampa Plan Alzheimer 2008-2012 3 Axes, 11 objectifs, 44 mesures Améliorer la qualité de vie des malades

Plus en détail

Le parcours de santé et de vie : Des concepts à l opérationnalisation

Le parcours de santé et de vie : Des concepts à l opérationnalisation Rencontre nationale des ASV et projets territoriaux Le parcours : quelle réalité dans les territoires 1 er juin 2017 à Lyon Le parcours et de vie : Des concepts à l opérationnalisation Marie-Aline BLOCH,

Plus en détail

CHARTE D ADHESION Réseau de Santé en Gérontologie des 7 Vallées. Préambule : Article 1 - Principes éthiques, finalités et objectifs du réseau :

CHARTE D ADHESION Réseau de Santé en Gérontologie des 7 Vallées. Préambule : Article 1 - Principes éthiques, finalités et objectifs du réseau : CHARTE D ADHESION Réseau de Santé en Gérontologie des 7 Vallées Préambule : Un réseau de santé a pour objet de favoriser l accès aux soins, la coordination, la continuité ou l interdisciplinarité des prises

Plus en détail

LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE.

LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE. LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE. URIOPSS PACA MARSEILLE 26/03/15 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Coordination, Clic, réseau, filière,

Plus en détail

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie2017-2021 Démarche et méthodologie Une démarche participative en plusieurs étapes programmées sur l année 2016 : la réalisation

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES. «Hébergement temporaire en EHPAD pour personnes âgées en sortie d hospitalisation» Cahier des charges.

APPEL A CANDIDATURES. «Hébergement temporaire en EHPAD pour personnes âgées en sortie d hospitalisation» Cahier des charges. Direction de l Autonomie Réf. à rappeler: Hébergement temporaire en sortie d hospitalisation Affaire suivie par : S. Courtois/ JP Flouzat Courriel : ars-idf-personnes-agees@ars.sante.fr APPEL A CANDIDATURES

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Bureau International du Travail Jeudi 2 octobre 2014 Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Monsieur Jacques RABUT Vice-président

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Bilan Plan Alzheimer 2008-2012 Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Mesure 1a - Accueil de jour Offre de répit pour l aidant, à visée thérapeutique pour le malade, l accueil de jour à vocation à

Plus en détail

Sixième table De concertation tactique

Sixième table De concertation tactique Sixième table De concertation tactique Janvier 2014 Territoire du Clic de Sully sur Loire, Gien et Montargis Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et Orpadam Clic Rappel de

Plus en détail

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 CONTENU Une couverture santé globale... 3 Filieris, un opérateur de santé issu d un régime de protection sociale... 4 L offre de

Plus en détail

Démarche parcours : - Dr Eliane ABRAHAM, gériatre - Chef de service - Réseau Gérard Cuny Nancy, France

Démarche parcours : - Dr Eliane ABRAHAM, gériatre - Chef de service - Réseau Gérard Cuny Nancy, France Démarche parcours : Déclinaison opérationnelle sur le territoire nancéen - Dr Eliane ABRAHAM, gériatre - Chef de service - Réseau Gérard Cuny Nancy, France co-porteur CTA-PAERPA - Boris BERNARD, responsable

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé

Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé Congrès FEHAP 3 octobre 2013 Laurent SAUZE Directeur délégué aux politiques régionales de santé Contexte Cadre «règlementaire»

Plus en détail

ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne

ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne 09/01/15 Plan Qu est-ce que l'ars? le PRS? Politique régionale bretonne de déploiement des MAIA, Accompagnement

Plus en détail

TRAVAILLEUR SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE

TRAVAILLEUR SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I GESTIONNAIRE DE CAS - MAIA (Maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer) POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction

Plus en détail

COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES

COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES COLLOQUE PLURIPROFESSIONNEL COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES -DOSSIER DE PRESSE- ÉVÈNEMENT Colloque Pluriprofessionnel : «Coordination et travail en réseau autour des

Plus en détail

Réunion de coordination technique. Clic Seniors Loire et Cens

Réunion de coordination technique. Clic Seniors Loire et Cens Réunion de coordination technique Clic Seniors Loire et Cens 09/10/2012 Ordre du jour Clic/MAIA : Différents mais complémentaires Les axes d intégration de la MAIA Nouvelle fiche d entrée en gestion de

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ONCOGÉRIATRIQUE PAR LES RÉSEAUX GÉRONTOLOGIQUES DU DÉPARTEMENT DE LA VIENNE COORDINATION DE LA PRISE EN CHARGE EN ONCOGERIATRIE CNRC J-L PEFFERKORN - 2 octobre 2014 LES RESEAUX

Plus en détail

Guide de la phase test

Guide de la phase test 1 2 Gestion de cas : Guide de la phase test AOÛT 2014 La procédure d accès gestion de cas testée sur le Sud-Est de la Seine-Saint-Denis au mois d Août 2014 Les critères d accès nationaux et la procédure

Plus en détail

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain (Département du Nord) Rencontre nationale des Réseaux de Santé Personnes Agées Le 28 mai 2015 Levallois Perret Intervention des Drs Anne-Sophie

Plus en détail

Livret d accueil de l usager

Livret d accueil de l usager Livret d accueil de l usager Service de Soins Infirmiers A Domicile E.H.P.A.D La Sofiéta 2424, Bd Edouard VII 06230 Villefranche-sur-Mer Téléphone : 04.93.01.66.24 ssiad@ehpadvillef.com Livret d accueil

Plus en détail

DEMARCHE PAERPA. Fiche de consentement de la personne âgée

DEMARCHE PAERPA. Fiche de consentement de la personne âgée DEMARCHE PAERPA Fiche de consentement de la personne âgée Madame, Monsieur, Vous êtes sollicité(e) pour donner votre consentement à la transmission d informations vous concernant. Votre consentement permettra

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

AVANT-PROJET. ARRÊTÉ du. Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L du code de l action sociale et des familles

AVANT-PROJET. ARRÊTÉ du. Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L du code de l action sociale et des familles RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : AVANT-PROJET ARRÊTÉ du Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L. 314-12 du code de l action sociale et des

Plus en détail

Faire face aux enjeux de l avancée en âge des personnes en situations de handicap

Faire face aux enjeux de l avancée en âge des personnes en situations de handicap Faire face aux enjeux de l avancée en âge des personnes en situations de handicap La CNSA et ses missions Établissement public créé par la loi du 30 juin 2004, missions renforcées par la loi du 11 février

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

L intégration des services Un système d acteurs et d actions. Quels enjeux pour les SESSAD?

L intégration des services Un système d acteurs et d actions. Quels enjeux pour les SESSAD? L intégration des services Un système d acteurs et d actions Quels enjeux pour les SESSAD? 1 Aujourd hui : constat de la fragmentation des pratiques De nombreuses ressources disponibles mais : Des dispositifs

Plus en détail

Coordination Territoriale pour l Autonomie - CORTA - Les actions sur le Territoire Porte des Alpes

Coordination Territoriale pour l Autonomie - CORTA - Les actions sur le Territoire Porte des Alpes Coordination Territoriale pour l Autonomie - CORTA - Les actions sur le Territoire Porte des Alpes Contexte démographique 11, 8 % (128 593) de la population totale iséroise 9,1%(6319) de la population

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) adresse : code postal et ville : Présidé par Représenté par Ci-après dénommé «SSIAD» d une part, ET L Hospitalisation à

Plus en détail

Docteur D. Beaumont Conseil Départemental des Vosges

Docteur D. Beaumont Conseil Départemental des Vosges Docteur D. Beaumont Conseil Départemental des Vosges Coordination autour des personnes âgées Différents parcours (ARS) Les parcours de soins :soinsde premiers recours, hospitalisation évitable (urgences),

Plus en détail

Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART

Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART 1 1. Le déploiement des MAIA en Bretagne 2 1 1. Les modalités

Plus en détail

Coordination des soins en médecine libérale

Coordination des soins en médecine libérale Coordination des soins en médecine libérale Dr. Hervé PIDOUX, médecin généraliste herve.pidoux@free.fr SOFOMEC, Carcassonne, 18 décembre 2014 Coordination des soins en médecine libérale introduction pourquoi.souhait

Plus en détail

Loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement, décryptage

Loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement, décryptage Loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement, décryptage 11ème journée départementale de la gérontologie Mercredi 7 octobre 2015 UN CONSTAT : le vieillissement

Plus en détail

EXPERIMENTATION PAERPA Sur le territoire de la MAYENNE

EXPERIMENTATION PAERPA Sur le territoire de la MAYENNE EXPERIMENTATION PAERPA Sur le territoire de la MAYENNE LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL : UN OUTIL DE CONNAISSANCE FEUILLE DE ROUTE : ARCHITECTURE GLOBALE ET DETAIL DES FICHES ACTION Le prototype PAERPA en

Plus en détail

MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer

MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer MAIA Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer MAIA, mécanismes de l intégration Guichet intégré : mode d organisation partagé entre tous les partenaires chargés de l information,

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA 4 EME REUNION DU GROUPE DE TRAVAIL «PREVENTION / SANTE PSYCHOSOCIALE» 15 NOVEMBRE Etaient présents (11) :

COMPTE-RENDU DE LA 4 EME REUNION DU GROUPE DE TRAVAIL «PREVENTION / SANTE PSYCHOSOCIALE» 15 NOVEMBRE Etaient présents (11) : COMPTE-RENDU DE LA 4 EME REUNION DU GROUPE DE TRAVAIL «PREVENTION / SANTE PSYCHOSOCIALE» 15 NOVEMBRE 2011 Etaient présents (11) : Aurélie Misme, Réseau de santé Paris Nord Claude Cormier, Point Paris Emeraude

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

3. La gouvernance du Contrat Local de santé La plus-value attendue du Contrat Local de Santé...7

3. La gouvernance du Contrat Local de santé La plus-value attendue du Contrat Local de Santé...7 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès à la santé et aux soins...3 2. Les champs d application du CLS.4 3. La gouvernance

Plus en détail

Inauguration de l accueil de jour pour personnes âgées. «Le temps d une pause» DOSSIER DE PRESSE

Inauguration de l accueil de jour pour personnes âgées. «Le temps d une pause» DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l accueil de jour pour personnes âgées «Le temps d une pause» Samedi 24 juin à 11h Résidence d Olt - Bâtiment B 182 Impasse du Maréchal de Lattre de Tassigny 46 000 Cahors

Plus en détail

Mise en place d un guichet unique à destination des patients et des professionnels sur le territoire Rhône Nord-Isère

Mise en place d un guichet unique à destination des patients et des professionnels sur le territoire Rhône Nord-Isère Mise en place d un guichet unique à destination des patients et des professionnels sur le territoire Rhône Nord-Isère Des solutions graduées pour favoriser le maintien à domicile ou faciliter le retour

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie

Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie François GRIMONPREZ Pierre BLAISE Avril 2012 Les enjeux de la prise en charge des personnes en risque de perte d autonomie Démographiques

Plus en détail

Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente

Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente Le mot du Directeur La présentation du service Les droits des usagers Le fonctionnement du service Les personnes à contacter

Plus en détail

Les plateformes territoriales d appui

Les plateformes territoriales d appui Les plateformes territoriales d appui 24 mars 2016 La genèse des plateformes - Double constat - Les professionnels, en particulier les médecins traitants, ont besoin d un appui pour les situations complexes

Plus en détail

La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo. Clic du Pays d'ancenis

La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo. Clic du Pays d'ancenis La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo Clic du Pays d'ancenis 21 juin 2012 Un dispositif pour les professionnels MAIA Issue du plan Alzheimer 2008-2012 Objectif

Plus en détail

Association gérontologique de Gâtine

Association gérontologique de Gâtine Association gérontologique de Gâtine (CLIC de Gâtine & Réseau de santé nord Deux-Sèvres & MAIA des Deux-Sèvres) «La coordination au service des usagers et des professionnels» Journées nationales FFMPS

Plus en détail

Le système d acteurs de la coordination au service du parcours des personnes en situation chronique

Le système d acteurs de la coordination au service du parcours des personnes en situation chronique Séminaire EHESP ANFH Mardi 16 février 2016 La coordination dans tous ses états Le système d acteurs de la coordination au service du parcours des personnes en situation chronique Marie-Aline BLOCH Professeure

Plus en détail

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux Loi HPST : Les réseaux de santé sont-ils encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux La loi HPST ne supprime pas les réseaux de santé - mais elle introduit de nouvelles formes d organisation (maisons

Plus en détail

POLE RESSOURCES REGIONAL MND

POLE RESSOURCES REGIONAL MND POLE RESSOURCES REGIONAL MND (Maladies Neuro-Dégénératives) Articulation Comité de pilotage Régional informations complémentaires Comité de suivi informations complémentaires Equipe Pôle MND informations

Plus en détail

Charte de la filière gérontologique Grenoble - Sud Isère

Charte de la filière gérontologique Grenoble - Sud Isère Charte de la filière gérontologique Grenoble - Sud Isère Préambule : L évolution démographique, le vieillissement de la population et les évolutions des pratiques professionnelles concernant la prise en

Plus en détail

PLAN REGIONAL AUTISME

PLAN REGIONAL AUTISME Projet Régional de Santé Corse 2012-2016 Schéma régional d organisation médico-sociale (SROMS) Corse 2012-2016 PLAN REGIONAL AUTISME 2013-2017 SYNTHESE 1 INTRODUCTION Dans le cadre de son projet régional

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Une équipe de proximité pour améliorer les parcours de santé Les facteurs clés de réussite Un outil numérique innovant de coordination

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU ALSACE GERONTOLOGIE

CHARTE DU RESEAU ALSACE GERONTOLOGIE ACTE D ADHESION DES PROFESSIONNELS CHARTE DU RESEAU ALSACE GERONTOLOGIE Préambule D après l article D6321 4 (V) du code la santé publique, l'amélioration de la qualité du service rendu à l'usager au sein

Plus en détail