Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes"

Transcription

1

2 Qu est-ce qu un risque majeur? Un aléa grave d origine naturelle (inondation, tempête, séisme, ) ou technologique (barrage, transport, ) qui peut causer de graves dommages à un grand nombre de personnes, de biens et à l environnement en cas d accident. aléa enjeux

3 A quoi sert le PPMS? rôle opérationnel Rôle culturel Texte de loi : Circulaire n du 29 mai 2002

4 Loi modernisation sécurité civile Août 2004

5 Quel est le rôle opérationnel du PPMS? Ce plan permet d assurer la mise en sûreté de tous les membres de la communauté éducative en attendant l arrivée des secours.

6 Notre lycée est très bien situé, il est soumis à peu de risques majeurs : Directement : Indirectement :

7 Déclenchement de l alerte et activation du PPMS: A la demande du Préfet, de l Inspecteur l d Acadd Académie, d un représentant de l autoritl autorité ou en cas de témoignage t direct d un d accident pouvant avoir une incidence majeure pour l él établissement, le PPMS de l établissement est activé par : Myriam Cazalet Proviseure OU en cas d absence par (dans l ordre de priorité) Laurent Bengue Proviseur Adjoint Jean Décha Gestionnaire Jean-Claude Sanchez ACMO Emilie Cartié AENES Muriel Valat AENES Eric Mayeur Chef de Travaux.

8 Dans le cadre d un accident majeur, deux comportements opposés peuvent être adoptés : La mise à l abri (= confinement si besoin) L évacuation des locaux Le signal mise à l abri ressemble à la sirène nationale d alerte : Le signal évacuation est le même que le signal incendie.

9 ! Dès le déclenchement de l alerte par la cellule de crise, tous les personnels du lycée, quels que soient leurs statuts, sont réquisitionnés jusqu au départ complet et définitif de tous les élèves dans leurs familles. Aucun personnel n est autorisé à quitter l établissement sans l autorisation exclusive du chef d établissement ou d un membre de l équipe de direction. Tout le monde a un rôle à jouer dans la mise en sûreté des élèves avant l arrivée des secours.

10 Pendant les heures de cours Les élèves qui sont avec leur professeur restent dans leur salle ou dans le gymnase. Le professeur suit les consignes du PPMS (fermeture des issues, appel, ) Les élèves qui sont dans la cour se dirigent le plus vite possible à la cafétéria où la vie scolaire assure leur encadrement. Les élèves qui sont devant le lycée sont regroupés dans l amphi. Leur encadrement est assuré par le surveillant de parvis. Tous les personnels qui n ont pas de mission prédéfinie rejoignent la salle des professeurs et sont à la disposition de la cellule de crise.

11 Pendant la récréation Les élèves, comme leurs professeurs, rejoignent la salle de leur prochain cours. Les consignes du PPMS sont appliquées. Les élèves qui n ont pas de cours rejoignent la cafétéria où la vie scolaire assure leur encadrement. Les élèves qui sont sortis fumer sont regroupés dans l amphi. Tous les personnels qui n ont pas de mission prédéfinie rejoignent la salle des professeurs et sont à la disposition de la cellule de crise.

12 Le soir ou la nuit à l internat Si les élèves mangent (ou sont dans la cour), ils restent dans la cantine. Les personnels présents s assurent de leur encadrement. Si les élèves sont dans leur chambre, ils doivent y rester et boucher les issues d aération si besoin.

13 Cas du séisme Lors de la secousse, il faut connaître les gestes à effectuer. A l intérieur : le professeur doit se mettre sous l encadrement d une porte ou près d un mur porteur. Les élèves doivent se mettre sous leurs tables (dans une position particulière avec les mains sur la tête). Il faut se tenir éloigner des fenêtres. Après la secousse, il faut évacuer rapidement les bâtiments.

14 Après la secousse Évacuez les bâtiments et rejoignez les lieux de rassemblement séisme du lycée. Zone de rassemblement des ateliers et du gymnase Zone de rassemblement du bâtiment général

15 8 mars 2010

16 24 janvier 2009 : tempête Klaus École maternelle Edouard Herriot

17 Cas de la tempête ou de neige en plaine Soit la tempête est annoncée longtemps à l avance par Météo France et il faut effectuer une évacuation anticipée des élèves (sur ordre du Préfet). Soit la tempête n a pas été anticipée et il faut se mettre à l abri dans des bâtiments en dur, fermer les portes et les volets et limiter les déplacements dans l établissement. Cette mise à l abri peut être prolongée plusieurs heures. Nous pouvons être amenés à héberger des élèves pour la nuit.

18 Quatrième cas : mouvement de terrain ou inondation ou rupture du barrage de Vinça Les élèves ne craignent rien à l intérieur du lycée mais ils ne doivent pas en sortir car les moyens de transport ne peuvent plus être assurés de façon sécurisée. Il faut donc les «garder à l abri» et fermer le lycée afin d éviter toute sortie d élèves.

19 Carte des zones inondables de Perpignan (DICRIM) lycée

20 Aspect culturel du PPMS Pourquoi le volet culturel est-il primordial? Tout simplement parce que personne ne vit au lycée en permanence. Nous sommes tous amenés à nous déplacer ou à vivre dans des zones à risques. Lorsque la catastrophe arrive, seuls des réflexes salvateurs déjà bien assimilés permettent de sauver des vies. Il faut profiter de l exercice de mise à l abri pour faire cette éducation.

21 DECRET Décret n du 11 janvier 2006 relatif à la sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, à la formation aux premiers secours et à l'enseignement des règles générales de sécurité Dans les établissements scolaires publics et privés sous contrat sont assurés une sensibilisation à la prévention des risques et aux missions des services de secours, une formation aux premiers secours ainsi qu'un enseignement des règles générales de sécurité. Dans les collèges et les lycées, cet enseignement et cette formation sont mis en oeuvre en application des programmes et dans les différentes activités organisées par l'établissement dans le cadre du projet d'établissement ; le projet d'établissement prend en compte les propositions du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté. Pour en savoir plus: Circulaire du 24 mai 2006

22 Voici les réflexes généraux à connaître et à appliquer en cas de risque majeur : Dès que vous entendez le signal national d alerte, rejoignez le bâtiment le plus proche pour vous y mettre à l abri. Fermez les portes et les fenêtres, confinez l endroit le mieux possible. Ne téléphonez pas pour ne pas encombrer les lignes. Ecoutez la radio sur la fréquence de France Bleu Roussillon : FM et suivez les recommandations des autorités.

23 Planning de la préparation de l exercice 1)Émission du signal de mise à l abri 2)Exercice de mise à l abri sans les élèves le 1 septembre )Exercice de mise à l abri avec les élèves

CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE

CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE Sur décisions des Chefs d établissement : Directeurs de Crise Soit EVACUATION Soit CONFINEMENT Personnes Ressources Personnes Ressources Personnels

Plus en détail

LYCEE MASSENA NICE. Plan Particulier de Mise en Sûreté

LYCEE MASSENA NICE. Plan Particulier de Mise en Sûreté LYCEE MASSENA NICE Plan Particulier de Mise en Sûreté 13/12/2012 P.P.M.S. du Lycée Masséna Préambule : Sur la rive gauche du Paillon, couvert dans cette partie, le lycée Masséna est situé sur une zone

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1. Alerte de la population FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE

OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1. Alerte de la population FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1 FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE R E C E P T I O N Standard mairie Période ouvrable de la mairie OU ALERTE Service de secours, système de vigilance,

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

VILLE DE MONTMORENCY. Plan communal de sauvegarde. c r h w t. risques majeurs. Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte

VILLE DE MONTMORENCY. Plan communal de sauvegarde. c r h w t. risques majeurs. Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte VILLE DE MONTMORENCY Plan communal de sauvegarde c r h w t a Les risques majeurs Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte à quoi sert ce document d information? Ce guide pratique présente les différents

Plus en détail

INFORMATION AU PUBLIC

INFORMATION AU PUBLIC Ville de Versailles INFORMATION AU PUBLIC SECURITE CIVILE COMMUNALE LES GESTES ESSENTIELS EN CAS DE RISQUES LES ALERTES L ALERTE PAR LA SIRENE En cas de danger imminent, le signal national d alerte comporte

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne réponse.

Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne réponse. CAMPAGNE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION SUR LES RISQUES INDUSTRIELS MAJEURS CÔTE D OPALE - FLANDRE 2010 Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES FACE A L'ACCIDENT MAJEUR

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES FACE A L'ACCIDENT MAJEUR PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES FACE A L'ACCIDENT MAJEUR Collège Louis PASTEUR Impasse Beauvois 45380 La Chapelle Saint Mesmin Tel : 02.38.72.65.81 Fax : 02.38.70.52.48

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

Le Plan Particulier de Mise en Sûreté. un dispositif essentiel et une obligation réglementaire

Le Plan Particulier de Mise en Sûreté. un dispositif essentiel et une obligation réglementaire Le Plan Particulier de Mise en Sûreté un dispositif essentiel et une obligation réglementaire Jacques Damian IEN Rumilly 2007 Depuis le 29 mai 2002, il est fait obligation à tous les établissements scolaires

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE (P.P.M.S.) Face aux risques majeurs. Dans le Département de Maine-et-Loire * * * * *

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE (P.P.M.S.) Face aux risques majeurs. Dans le Département de Maine-et-Loire * * * * * PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE (P.P.M.S.) Face aux risques majeurs Dans le Département de Maine-et-Loire * * * * * Commune : MAZE Circonscription : BAUGE Ecole Etablissement : école ste Marie Adresse

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 3, rue Paul Bouton 51140 Courcelles-Sapicourt Tél : 03 26 48 59 67 Courriel : mairie-courcelles-sapicourt@wanadoo.fr Site : http:// www.courcelles-sapicourt.fr PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Le présent document

Plus en détail

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST MAITRISE DES RISQUES ETABLISSEMENT CARGILL Plaquette d information «Les citoyens ont un droit à l information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur

Plus en détail

Document d Information Communal sur les Risques Majeurs D.I.C.RI.M

Document d Information Communal sur les Risques Majeurs D.I.C.RI.M Document d Information Communal sur les Risques Majeurs D.I.C.RI.M R M EAU FEU A I R T E R R E SAINT-RAPHAÀL Édition 2005 SOMMAIRE 1 - État d alerte 2 - Principales consignes à respecter 3 - Feux de forêt

Plus en détail

Les établissements d enseignement

Les établissements d enseignement Observ atoire national de la Sécurité des établissements scolair es et d enseignement supérieur Les établissements d enseignement à l accident majeur Qu est-ce que l accident majeur? C'est un événement

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

MAIRIE DE LA VERPILLIERE

MAIRIE DE LA VERPILLIERE MAIRIE DE LA VERPILLIERE DOCUMENT A CONSERVER Version 2013 INFORMATION COMMUNALE SUR LES RISQUES MAJEURS c t v w Information préventive des populations Les bons réflexes Sommaire L Édito du Maire La prévention

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT Annexe 05-1 CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT La zone de confinement est constituée d un ensemble de locaux où les élèves et le personnel sont mis à l abri pendant l alerte et disposant, si possible,

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

LA SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS DANS L' EPLE Juillet 2011

LA SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS DANS L' EPLE Juillet 2011 LA SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS DANS L' EPLE Juillet 2011 Cette sélection thématique couvre le vaste domaine de la sécurité des locaux et des équipements, la sécurité des personnes lors de certaines

Plus en détail

Plan Particulier de Mise en sûreté (P.P.M.S.) face aux risques majeurs dans l'académie de Poitiers

Plan Particulier de Mise en sûreté (P.P.M.S.) face aux risques majeurs dans l'académie de Poitiers Plan Particulier de Mise en sûreté (P.P.M.S.) face aux risques majeurs dans l'académie de Poitiers Ce document a été élaboré par : Yannick BRUXELLE, correspondante risques majeurs, Elisabeth RIMBEAU, inspectrice

Plus en détail

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Forum SMBV Pointe de Caux - Épouville Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Préfecture de la Seine-Maritime SIRACED PC - septembre 2011 le SIRACEDPC Service Interministériel

Plus en détail

Lycée Régional du Bâtiment et des Travaux Publics Saint Lambert N 0750697A LIVRET DE SECURITE INCENDIE

Lycée Régional du Bâtiment et des Travaux Publics Saint Lambert N 0750697A LIVRET DE SECURITE INCENDIE Lycée Régional du Bâtiment et des Travaux Publics Saint Lambert N 0750697A LIVRET DE SECURITE INCENDIE Mise à jour Mai 2010 Rappel de la réglementation L objectif des exercices d évacuation est d entraîner

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Cascade. Logiciel d aide à la gestion de crises. Préparation aux crises Exercices et formations Gestion de crise en temps réel Retour d expérience

Cascade. Logiciel d aide à la gestion de crises. Préparation aux crises Exercices et formations Gestion de crise en temps réel Retour d expérience Cascade Logiciel d aide à la gestion de crises Préparation aux crises Exercices et formations Gestion de crise en temps réel Retour d expérience http://www.overmind-dynamic.com Qu est-ce que Cascade? Cascade

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Commission Hygiène et Sécurité du 23/01/2014. Commission Hygiène et Sécurité. Date : 23/01/2014

Commission Hygiène et Sécurité du 23/01/2014. Commission Hygiène et Sécurité. Date : 23/01/2014 Collège François Rabelais 107 route de coulonges 79 000 NIORT Commission Hygiène et Sécurité Date : 23/01/2014 Présents : Mme Feuillet, M. Cousin, M. Gestin, Mme Danioux, Mme Ménard, Mme Rochaud Tarnaud,

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

édito Le Maire, Jacques Napieraj

édito Le Maire, Jacques Napieraj 3 2 édito Malheureusement, nous devons apprendre à vivre avec le risque. C est déjà une véritable réalité pour certains pays. Cette culture du risque passe par sa connaissance et la prise de conscience

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS École :.. Lieu de mise en sûreté : Année scolaire 20.. -20.. LE PLAN TECHNIQUE 1. Liste des risques auxquels l

Plus en détail

QUE FAIRE EN CAS D URGENCE?

QUE FAIRE EN CAS D URGENCE? QUE FAIRE EN CAS D URGENCE? Des comportements adaptés peuvent sauver votre vie et celle des autres Incendie Inondation Tremblement de terre Le Centre de secours et d incendie intercommunal de Sierre compte

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

Sommaire... 2. Le mot du Maire... 3. Glossaire... 4. Pour en savoir plus... 4. Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5

Sommaire... 2. Le mot du Maire... 3. Glossaire... 4. Pour en savoir plus... 4. Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5 Sommaire Sommaire... 2 Le mot du Maire... 3 Glossaire... 4 Pour en savoir plus... 4 Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5 Les risques naturels... 6 Les inondations... 6 Les phénomènes météorologiques... 7

Plus en détail

n w Document d information communal sur les risques majeurs

n w Document d information communal sur les risques majeurs D I C R I M b n w c i Document d information communal sur les risques majeurs ÉDITO Madame, Monsieur, Notre Ville peut être, un jour, concernée par un risque majeur comme un phénomène météorologique, un

Plus en détail

DOCUMENT A CONSERVER, A LIRE, A COMMENTER

DOCUMENT A CONSERVER, A LIRE, A COMMENTER COMMUNE DE BAHO DICRIM Chers Concitoyens, Document d information communal sur les risques majeurs PREVENIR POUR MIEUX REAGIR La sécurité des habitants de BAHO est l une des préoccupations majeures de l

Plus en détail

École Maternelle 56 avenue Félix Faure 75015 Paris Tél. 01 45 54 13 49 Annexe 78 rue de l Eglise 75015 Paris Directeur :.M.Touitou E...

École Maternelle 56 avenue Félix Faure 75015 Paris Tél. 01 45 54 13 49 Annexe 78 rue de l Eglise 75015 Paris Directeur :.M.Touitou E... ANNEE SCOLAIRE 2009/2010 MISE EN ŒUVRE DU PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ FACE AUX RISQUES MAJEURS (P.P.M.S.) École Maternelle 56 avenue Félix Faure 75015 Paris Tél. 01 45 54 13 49 Annexe 78 rue de

Plus en détail

URGENCE Recommandations en cas d urgence

URGENCE Recommandations en cas d urgence URGENCE Recommandations en cas d urgence EC 5609 144 Accident Malaise déterminer l ampleur et la gravité combien de personnes sont impliquées AGIR PREMIERS SECOURS Identifier les dangers pour soi-même

Plus en détail

D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS

D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS Les incendies de forêts ou les inondations sont les principaux risques majeurs qui peuvent

Plus en détail

Mesures de Sauvegarde

Mesures de Sauvegarde Risque de rupture de poche d eau sousglaciaire dans le glacier de Tête Rousse massif du Mont-Blanc Commune de Saint-Gervais Mesures de Sauvegarde Lieutenant-colonel Philippe CHAPPET Grenoble le 20 avril

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

DES SITES INTERNET SUR LES RISQUES MAJEURS

DES SITES INTERNET SUR LES RISQUES MAJEURS DES SITES INTERNET SUR LES RISQUES MAJEURS Sites Éducation Nationale DSDEN 94 http://www.ia94.ac-creteil.fr/vie_scolaire/hygiene_securite.htm Risques Majeurs et Environnement le site Internet de l académie

Plus en détail

La gestion des situations de crise

La gestion des situations de crise agir sur le climat scolaire La gestion des situations de crise Enjeux et procédures Daniel Simon EMS Académie de Montpellier 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr Sommaire Propos liminaires Avant

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

Le rôle du Maire dans la gestion de crise

Le rôle du Maire dans la gestion de crise PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Le rôle du Maire dans la gestion de crise 09/10/2014 Intervenant : Gislaine BLANCHIER, chef du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile à la Préfecture des Deux-Sèvres

Plus en détail

Document d information sur les RISQUES MAJEURS. www.perigueux.fr

Document d information sur les RISQUES MAJEURS. www.perigueux.fr Document d information sur les RISQUES MAJEURS www.perigueux.fr RISQUES MAJEURS Sommaire Qu est-ce qu un risque majeur? / page 4 L alerte / page 5 Le risque inondation / page 7 Le risque mouvement de terrain

Plus en détail

Atelier Scientifique et Technique

Atelier Scientifique et Technique Atelier Scientifique et Technique Géologue expert Compte rendu N 1 Station de métro TOULOUSE Quartier Saint Cyprien Maître d ouvrage : Jean TISSEO Construction d une station de métro 1 Résumé du projet

Plus en détail

Face au risque sismique, chaque jour, je me prépare! Que faire? Avant, Pendant Après

Face au risque sismique, chaque jour, je me prépare! Que faire? Avant, Pendant Après Face au risque sismique, chaque jour, je me prépare! Que faire? Avant, Pendant Après Guide à conserver Que faire? AVA Le matin, je prends toujours un petit-déjeuner avant de partir. A la maison On réalise

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

En cas d'accident nucléaire à la centrale de Belleville-sur-Loire, ayez les bons réflexes

En cas d'accident nucléaire à la centrale de Belleville-sur-Loire, ayez les bons réflexes En cas d'accident nucléaire à la centrale de Belleville-sur-Loire, ayez les bons réflexes Édition 2011 por tant m i t n e Docum e à lirement attentciovnserver et à PRÉFET DU CHER - PRÉFET DE LA NIÈVRE

Plus en détail

D.I.C.R.M. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs. Ce document est destiné aux habitants de Saint-Gérand-de-Vaux.

D.I.C.R.M. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs. Ce document est destiné aux habitants de Saint-Gérand-de-Vaux. D.I.C.R.M. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs Ce document est destiné aux habitants de Saint-Gérand-de-Vaux. Conservez-le de manière à le retrouver très rapidement en cas de besoin.

Plus en détail

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU V.2011 Incendie Classes de feu : CLASSE A CLASSE B CLASSE C CLASSE D CLASSE F Signalétique Dénomination Feux de matériaux solides Feux

Plus en détail

SANTE ET SECURITE DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES DU 1 er DEGRE

SANTE ET SECURITE DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES DU 1 er DEGRE Santé Sécurité au Travail Inspecteur Santé Sécurité au Travail Conseillers de prévention départementaux Assistants de prévention de circonscription SANTE ET SECURITE DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES DU

Plus en détail

SECURITE INCENDIE DANS LES ERP

SECURITE INCENDIE DANS LES ERP SECURITE INCENDIE DANS LES ERP Arrêté du 11 décembred 2009 1 Arrêté du 11 décembred 2009 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlementr de sécurits curité contre les

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs

Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs 1 Le Risque majeur Le risque majeur est un évènement d origine naturelle ou anthropique, rare mais dont les effets peuvent mettre en jeu un grand

Plus en détail

GESTION DE CRISE. Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014

GESTION DE CRISE. Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014 GESTION DE CRISE Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014 AUTORITES COMPETENTES Le maire sur le territoire de sa commune Le préfet lorsque l'événement dépasse les capacités de la

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

MAIRIE DE PÉLUSSIN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

MAIRIE DE PÉLUSSIN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE MAIRIE DE PÉLUSSIN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE DOCUMENt D INfORMAtION COMMUNALE SUR LES RISqUES MAjEURS DICRIM SOMMAIRE Préambule...page 2 Feux de forêt...page 3 Inondations...page 4 Tempêtes...page 5

Plus en détail

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Photographie : exercice d entraînement en 2013 Prévention PRÉFET DE LA SOMME 2300 m ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Le Plan Particulier d Intervention (PPI) La conduite à tenir à proximité de l espace

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Service de la sûreté institutionnelle avec la collaboration du Service de police de la Ville de Montréal Octobre 2010 Objectifs de cette présentation

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL SYNTHRON Rue du Moulin d Herbault BP 13 37110 AUZOUER-EN-TOURAINE Tél : 02.47.56.90.46 Fax : 02.47.29.60.37 Courriel : postmaster@protex-international.com

Plus en détail

E.M.A.S Montpellier réalisé par Daniel Simon. 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr

E.M.A.S Montpellier réalisé par Daniel Simon. 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr E.M.A.S Montpellier réalisé par Daniel Simon 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr Une situation de crise trouve son origine dans 2 types d événements la répétition d actes, pas d une gravité exceptionnelle,

Plus en détail

Personnels. 1 sur 5 20/03/2007 09:53 PRIORITÉS ET ACTIONS DÉVELOPPEMENT DES ACTIONS

Personnels. 1 sur 5 20/03/2007 09:53 PRIORITÉS ET ACTIONS DÉVELOPPEMENT DES ACTIONS 1 sur 5 20/03/2007 09:53 accueil bulletin officiel [B.O.] n 43 du 23 novembre 2006 - sommaire MENH0602761X Personnels COMITÉ CENTRAL D HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ Programme annuel de prévention 2006-2007 (enseignement

Plus en détail

Document d information communal sur les risques majeurs

Document d information communal sur les risques majeurs Document d information communal sur les risques majeurs Sommaire Prévenir et informer 3 Numéros utiles 4 Qu est-ce qu un risque majeur? 5 L alerte 6 Vigilance météorologique 7 Vigilance crues 8 Les risques

Plus en détail

Apprendre à porter secours Cycle 3

Apprendre à porter secours Cycle 3 Apprendre à porter secours Cycle 3 «Tout individu a droit à la vie à la liberté et à la sécurité de sa personne» Article 3 de la déclaration des Droits de l Homme Pourquoi cet enseignement Un maillon reste

Plus en détail

Edito P 3 Les risques majeurs P 4 Risques naturels Crue. Inondation P 5 à 7. Mouvements de terrains P 8 à 10. Les intempéries P 11 à 12

Edito P 3 Les risques majeurs P 4 Risques naturels Crue. Inondation P 5 à 7. Mouvements de terrains P 8 à 10. Les intempéries P 11 à 12 Capdenac le Haut 1 Edito P 3 Les risques majeurs P 4 Risques naturels Crue. Inondation P 5 à 7 Mouvements de terrains P 8 à 10 Les intempéries P 11 à 12 Risques technologiques Rupture de barrage P 13 à

Plus en détail

VILLE DE TARASCON. Risques majeurs : les bons réflexes Document d Information Communal sur les Risques Majeurs. Document à conserver

VILLE DE TARASCON. Risques majeurs : les bons réflexes Document d Information Communal sur les Risques Majeurs. Document à conserver 1 VILLE DE TARASCON Risques majeurs : les bons réflexes Document d Information Communal sur les Risques Majeurs Document à conserver Juin 2010 2ème édition 2 Edito Le DICRIM - document d information communal

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE 2011 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE SOMMAIRE SOMMAIRE 2 DECLENCHEMENT DU PCS 3.1 ROLE ET OBJECTIFS DU PLAN 3.2 MODALITES DE DECLENCHEMENT DES DIFFERENTES ALERTES

Plus en détail

Sécurité conventionnelle. Règles et consignes en vigueur à l Institut des Radioéléments pour les personnes extérieures

Sécurité conventionnelle. Règles et consignes en vigueur à l Institut des Radioéléments pour les personnes extérieures Sécurité conventionnelle Règles et consignes en vigueur à l Institut des Radioéléments pour les personnes extérieures SIPP - décembre 2013 Formation en sécurité conventionnelle - Veuillez prendre connaissance

Plus en détail

LES RISQUES MAJEURS POUR LA COMMUNE DE SAINT GERMAIN L HERM

LES RISQUES MAJEURS POUR LA COMMUNE DE SAINT GERMAIN L HERM Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs D.I.C.R.I.M Qu est-ce qu un risque majeur? Les différents types de risques majeurs auxquels chacun de nous peut être exposé, sur son lieu de vie,

Plus en détail

La sécurité des habitants de Sennecey-lès-Dijon est l une des préoccupations majeures de l équipe municipale et de moi-même.

La sécurité des habitants de Sennecey-lès-Dijon est l une des préoccupations majeures de l équipe municipale et de moi-même. 1 LE MOT DU MAIRE Chères concitoyennes, chers concitoyens, La sécurité des habitants de Sennecey-lès-Dijon est l une des préoccupations majeures de l équipe municipale et de moi-même. A cette fin, et conformément

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SECURITE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SECURITE Lycée Albert EINSTEIN Collège Gérard Philipe PLAN PARTICULIER DE MISE EN SECURITE ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 1 SOMMAIRE I. L environnement de la cité scolaire II. Le recensement des risques majeurs III.

Plus en détail

A lire attentivement et à conserver. Que faire en cas d accident sur le site FBFC de Romans?

A lire attentivement et à conserver. Que faire en cas d accident sur le site FBFC de Romans? A lire attentivement et à conserver Que faire en cas d accident sur le site FBFC de Romans? FBFC Romans fabrique des combustibles nucléaires. La Franco-Belge de Fabrication de Combustible (FBFC) est intégrée

Plus en détail

PLAN FAMILIAL DE MISE EN SURETÉ Face aux risques majeurs, comment se préparer en famille?

PLAN FAMILIAL DE MISE EN SURETÉ Face aux risques majeurs, comment se préparer en famille? PLAN FAMILIAL DE MISE EN SURETÉ Face aux risques majeurs, comment se préparer en famille? GMF. Assurément humain Chaque foyer doit s organiser face aux risques majeurs Qu est-ce qu un risque majeur? Le

Plus en détail

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE Sommaire du document : PROCEDURE D EVACUATION POUR LES EPLE DU 1 er DEGRE... 2 FICHE GUIDE DU DIRECTEUR D ÉCOLE... 3 LA FICHE

Plus en détail

Notice explicative du PPMS

Notice explicative du PPMS Notice explicative du PPMS ÉCOLE : document à conserver à l école (ne pas envoyer) Référence : BO hors-série n 3 du 30 mai 2002, circulaire n 2002-119 du 29-5-2002 Cette notice a été élaborée à partir

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE 1) Présentation du client : Le Lycée français de Prague est un établissement d enseignement scolaire accueillant

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

FOCUS 2015. Atelier Caen/Alexandria : La Résilience. WS1 : la Résilience comment gérer les risques naturels croissants en matière d urbanisme?

FOCUS 2015. Atelier Caen/Alexandria : La Résilience. WS1 : la Résilience comment gérer les risques naturels croissants en matière d urbanisme? FOCUS 2015 Du 5 au 6 mars 2015 Washington DC Ambassade de France Atelier Caen/Alexandria : La Résilience Pour commencer, quelques définitions Qu est-ce que la Résilience? Face aux évolutions (croissance

Plus en détail

Listes de contrôle concernant les mesures à prendre par les organes de conduite des régions et communes après un accident dans une centrale nucléaire

Listes de contrôle concernant les mesures à prendre par les organes de conduite des régions et communes après un accident dans une centrale nucléaire Listes de contrôle concernant les mesures à prendre par les organes de conduite des régions et communes après un accident dans une centrale nucléaire Explications générales concernant les listes de contrôle

Plus en détail

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES Lille, le 2 octobre 2013 Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES La préfecture du Nord, en

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS D.I.C.R.I.M MARCK

DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS D.I.C.R.I.M MARCK DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS D.I.C.R.I.M MARCK Le D.I.C.R.I.M : Gestion communale des risques Majeurs SOMMAIRE I. LES RISQUES MAJEURS ET L INFORMATION PREVENTIVE : page 3 A.

Plus en détail

Cette réflexion peut s inscrire dans une démarche globale d éducation à la citoyenneté.

Cette réflexion peut s inscrire dans une démarche globale d éducation à la citoyenneté. Circulaire n 4214 du 13/11/2012 Campagne nationale d information sur le risque Seveso (risques industriels majeurs) du Centre de crise (SPF Intérieur) Réseaux et niveaux concernés Destinataires de la circulaire

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH

RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH Le mercredi 22 mai 2013, une séance d information à la population s est tenue dans la salle du Conseil de l Administration communale.

Plus en détail

Dossier d Information Communal sur Les Risques Majeurs (DICRIM))

Dossier d Information Communal sur Les Risques Majeurs (DICRIM)) Dossier d Information Communal sur es Risques Majeurs (DICRIM)) IMPORTANT! DOCUMENT A CONSERVER Q u est ce qu un risque majeur? EDITORIA DU MAIRE a Commune de GIVET est soumise comme bien d autres à un

Plus en détail

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque.

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque. COMMUNE DE VELET Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque (le D I C R I M) Document d information communal sur les Risques Majeurs Sommaire

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

La gestion des crises de sécurité civile

La gestion des crises de sécurité civile PRÉFET DE ZONE DE DÉFENSE ET DE SÉCURITE ANTILLES La gestion des crises de sécurité civile 34 ème Rencontre Nationales du GP Sup UAG 12-13 novembre 2012 ETAT MAJOR INTERMINISTERIEL DE ZONE ANTILLES Qu

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2010 Cl. C 44 Colmar, le 24 février 2010 Màj MAI 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - CDG68@CALIXO.NET

Plus en détail

Je me forme. Fiche : S intégrer dans le lycée. Les personnels d un lycée général et technologique. Proviseur

Je me forme. Fiche : S intégrer dans le lycée. Les personnels d un lycée général et technologique. Proviseur Je me forme Fiche : S intégrer dans le lycée I. Les acteurs du lycée Les personnels d un lycée général et technologique Equipe pédagogique Proviseur Proviseur adjoint Gestionnaire intendant Chef de travaux

Plus en détail

Lyon, le 24 avril 2008. Monsieur le directeur EDF Site de Creys-Malville BP 63 38510 MORESTEL

Lyon, le 24 avril 2008. Monsieur le directeur EDF Site de Creys-Malville BP 63 38510 MORESTEL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 24 avril 2008 N/Réf. : Dép- Lyon-0562-2008 Objet : Inspection de EDF / CIDEN sur le site de Creys-Malville Identifiant de l'inspection : INS-2008-SUPPH-0008

Plus en détail