Tout est dans les détails

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tout est dans les détails"

Transcription

1 Aon Business Unit Market or Division Practice Group Tout est dans les détails Numéro 3 l Août 2017 Dans ce numéro 01 Exemple 1: Conséquences dans la LPP pour les revenus modestes 02 Exemple 2: Conséquences dans la LPP pour les revenus plus élevés 02 Analyse pour l effectif global et comparaison avec la caisse de pensions 03 Retraites 2020 réglementation transitoire pour l âge de la retraite des femmes et options de flexibilisation 04 Que devez-vous faire? Prévoyance vieillesse 2020 Quelques exemples concrets pour y voir plus clair La réforme Prévoyance vieillesse 2020 PV2020 est prête. Les grandes lignes de la réforme sont connues de tous et peuvent être représentées au travers de quelques exemples simples. Or, comme c est si souvent le cas, le diable se cache dans les détails. Dans notre pratique quotidienne, nous avons déjà été confrontés à de nombreuses questions pointues. C est pourquoi nous souhaitons vous rendre attentifs aux défis qui pourraient vous attendre lors d une mise en œuvre de la réforme à l aide de quelques exemples choisis. Deux exemples concrets (revenu modeste et revenu plus élevé) illustrent les changements dans la LPP. Deux autres exemples expliquent en outre comment les réglementations transitoires doivent être comprises dans les 1er et 2e piliers. Il faut savoir que les effets de la PV2020 peuvent se révéler être très différents d un plan de prévoyance à l autre: plus les cotisations et les prestations du plan excèdent les cotisations et prestations minimales selon la LPP, le moins important sera le besoin d adaptation suite à l entrée en vigueur de la PV2020. Exemple 1: Conséquences dans la LPP pour les revenus modestes Le seuil d entrée dans la LPP, c est-à-dire le salaire à partir duquel l assurance est obligatoire, reste inchangé à CHF Il n y aura donc pas d élargissement du cercle d assurés. Ce qui changera, en revanche, c est la déduction de coordination. Elle s élèvera à 40% du salaire, mais au minimum à CHF et au maximum CHF L exemple d un assuré dont le salaire atteint juste le salaire minimal LPP, soit CHF par an, en illustre les conséquences à l extrême. Le tableau suivant présente les principaux chiffres-clés avant et après la réforme PV2020: Âge 45 ans, salaire CHF LPP actuelle PV2020 Déduction de coordination Salaire assuré Bonification de vieillesse 15% = % = Avoir de vieillesse Avoir attendu à l âge de 65 ans Rente de vieillesse expectative 6.8% = % = Art. 8 al. 1 LPP 2 Art. 8 al. 2 LPP

2 Compte tenu de la déduction de coordination plus basse, le salaire assuré doublera et les bonifications annuelles de vieillesse seront significativement plus élevées. Sous l hypothèse que le changement PV2020 aura lieu et que l assuré a acquis un avoir de vieillesse de CHF 5 993, la rente attendue projetée s élèvera à CHF Dans cet exemple, la réduction du taux de conversion de 6.8% à 6.0% sera plus que compensée par l augmentation du salaire assuré. Nous conseillons aux caisses de pensions d entreprises ayant des salaires modestes ou beaucoup de salariés employés à temps partiel de soigneusement analyser les effets individuellement pour leurs assurés (déductions salariales et prestations) ainsi que pour l employeur (coûts). Exemple 2: Conséquences dans la LPP pour les revenus plus élevés La situation est différente en regardant les conséquences pour une personne avec un salaire plus élevé. Prenons l exemple d un assuré âgé de 52 ans avec un salaire annuel de CHF Le tableau suivant présente à nouveau les principaux chiffres-clés: Âge 52 ans, salaire CHF LPP actuelle PV2020 Déduction de coordination Salaire assuré Bonification de vieillesse 15% = % = Avoir de vieillesse Avoir attendu à l âge de 65 ans Rente de vieillesse expectative 6.8% = % = Cet assuré verra également son salaire assuré augmenter, toutefois dans une mesure moindre que dans l exemple précédent. Par conséquent, les bonifications de vieillesse et l avoir de vieillesse attendu à l âge de 65 ans (sous l hypothèse que le changement PV2020 aura lieu et que l assuré a acquis un avoir de vieillesse de CHF ) seront plus élevés. Mais, cette fois, l augmentation ne suffira pas pour compenser la baisse du taux de conversion. Dans cet exemple, les cotisations plus élevées sur les 13 dernières années seront insuffisantes et il faudra compter avec une rente de vieillesse d environ 9% plus basse. Dans cet exemple, les mesures transitoires déploieront leurs effets de sorte que l assuré aura droit à une rente de vieillesse minimale LPP de CHF Analyse pour l effectif global et comparaison avec la caisse de pensions Les deux exemples montrent que l âge et le salaire déterminent très largement les conséquences de la Réforme vieillesse 2020 sur la situation personnelle des assurés. Aon Suisse évalue ainsi pour beaucoup de ses clients de manière transparente et simple les conséquences pour leurs effectifs respectifs. Ci-après, nous montrons, pour un effectif type, l ampleur des conséquences résultant de l introduction de la PV2020. Tout est dans les détails Aon Hewitt Août

3 Graphique: Changement du niveau des bonifications de vieillesse (100 = LPP actuelle). Pour l effectif de la Caisse de pensions Y, nous voyons qu avec PV2020, certains assurés n atteignent plus le niveau minimal des bonifications de vieillesse selon la LPP. Dans ce cas particulier, il conviendra d envisager une adaptation du plan de prévoyance, au moins pour les salaires annuels inférieurs à CHF La courbe bleue représente le niveau des bonifications de vieillesse actuelles (normées à 100) à partir du seuil d entrée de CHF La courbe rouge indique le niveau des bonifications après introduction de PV2020. Notamment pour les revenus les plus modestes (ou salariés occupés à temps partiel), ce niveau augmentera fortement compte tenu de la réduction du montant de coordination. Il s agit maintenant d appliquer cette comparaison théorique entre la LPP actuelle et la LPP selon PV2020 à l effectif et au plan de prévoyance spécifiques de la Caisse de pensions Y. Chaque point vert représente un assuré avec ses prestations réglementaires. Il apparaît que l effectif de la Caisse compte quelques assurés dont le niveau de salaire (inférieur à env. CHF ) ne permettra plus d atteindre le niveau minimal de cotisations nécessaire au financement de l épargne obligatoire. Dans cette situation, une modification du plan de prévoyance serait sans doute nécessaire, du moins pour les bas revenus. Comme nous avons pu l observer, pour d autres effectifs avec des plans de prévoyance fortement enveloppants, il suffira d adapter le compte témoin dans le certificat de prévoyance. Cette situation sera typiquement rencontrée lorsque tous les assurés sont déjà significativement au-dessus de PV2020 avec la définition actuelle du plan. Retraites 2020 réglementation transitoire pour l âge de la retraite des femmes et options de flexibilisation Dans l exemple suivant, nous analysons le cas de Madame X et les conséquences de PV2020 pour sa retraite. Madame X est assurée selon la LPP, mariée et née en février Elle aura 64 ans en 2020, et, selon le droit actuel, elle atteindra l âge ordinaire de la retraite à la fin du mois de février Selon PV2020, l âge de référence (anciennement l âge ordinaire de la retraite 3 ) pour les femmes est relevé de 64 à 65 ans en quatre étapes 4. Ceci signifie qu au , l âge de référence des femmes sera de 64 ans et 3 mois. Ensuite, 3 mois s ajouteront chaque année pour atteindre ainsi un âge de référence de 65 ans à compter du En cas d acceptation de PV2020, Madame X atteindra ainsi l âge légal de la retraite seulement en novembre Elle devra travailler neuf mois de plus pour toucher la rente de vieillesse ordinaire. Elle sera également concernée par l abaissement du taux de conversion, quoique dans une moindre mesure. A partir du (un an après le début de l augmentation de l âge de référence 3 PV2020 Art. 21 al. 1 LAVS 4 PV2020 Dispositions transitoires LAVS lit. c Tout est dans les détails Aon Hewitt Août

4 des femmes), le taux de conversion sera abaissé pendant quatre ans au rythme de 0.2% par an 5. Madame X pourra ainsi s attendre à une retraite à 64 ans et 9 mois avec un taux de conversion de 6.46%. Mais elle pourra néanmoins être sûre de toucher au moins une rente de la caisse de pensions selon le minimum LPP actuel 6. A partir du , Madame X bénéficierait en outre d un salaire assuré plus élevé compte tenu du nouveau montant de coordination 7. Dans sa catégorie d âge, il n y aura pas d augmentation des bonifications de vieillesse (en vigueur dès 2019) et ses cotisations à l AVS demeureront inchangées (l augmentation des cotisations n interviendra que dès 2021). Dans l AVS, Madame X pourra quand-même bénéficier de l augmentation de CHF 70 par mois de la rente complète de vieillesse 8. Par ailleurs, si elle et son mari perçoivent tous les deux une rente complète, ils profiteront de l augmentation dès 2019 à 155% du plafond de la rente pour les couples qui s élève aujourd hui à 150% 9. Selon ses préférences, Madame X devra évaluer si une retraite anticipée selon la réglementation actuelle serait une meilleure solution pour elle. Que devez-vous faire? Comme les exemples le montrent, des situations individuelles peuvent être plus ou moins complexes notamment s agissant des cas de retraite durant la période transitoire. Nous conseillons ainsi aux caisses de pensions d étudier les détails de la réforme afin d être en mesure d apporter en temps voulu des réponses appropriées à leurs particularités. Il conviendra également d analyser à temps si des adaptations de plan s avèreront nécessaires ou si une adaptation du compte témoin sera suffisante. Dans certains cas, lorsque l écart par rapport aux prestations minimales selon PV2020 est faible, des solutions alternatives telle qu une adaptation de la politique en matière de provisions pourrait également être envisagée. Les dispositions de PV2020 sur la déduction de coordination et les bonifications de vieillesse minimales selon la LPP entreront en vigueur au 1er janvier 2019 seulement. A cette date interviendra également la première étape d abaissement du taux de conversion. Au 1 er janvier 2018, les règlements de prévoyance devront par exemple être adaptés sur les points suivants: idéalement le terme âge de la retraite ordinaire devrait être remplacé par âge de référence ; en 2018, l âge de référence légal pour les femmes s élèvera à 64 ans et 3 mois et augmentera chaque année de 3 mois jusqu au 1er janvier Il convient en outre de fixer le taux de conversion pour les femmes applicable à l âge de référence correspondant; dans le régime obligatoire, l âge minimal pour la perception des prestations de vieillesse sera fixé à 62 ans. Les institutions de prévoyance peuvent déroger à cette règle, l âge minimal de la retraite ne doit cependant pas être 5 ans inférieur à l âge de référence réglementaire, et être au minimum de 60 ans. Des exceptions seront possibles, notamment en cas de restructurations d entreprises; si le règlement actuel prévoit une retraite anticipée entre 58 et 60 ans, cette possibilité pourra être maintenue jusqu au pour les assurés qui seront présents dans la caisse de pensions au ; le versement des prestations de vieillesse pourra être ajourné jusqu à cinq ans après l âge de référence, à condition que l assuré continue à exercer une activité lucrative; toutes les institutions de prévoyance devront permettre aux assurés de bénéficier de mises à la retraite partielles; toutes les institutions de prévoyance devront désormais offrir la possibilité de maintenir l assurance en cas de résiliation des rapports de travail par l employeur après l âge de 58 ans, voire dès l âge de 55 ans si l institution de prévoyance fait usage de cette possibilité. Parlez-en avec nous nous vous accompagnerons dans la mise en œuvre de la réforme. 5 PV2020 Art. 14 al. 2 LPP avec dispositions transitoires lit. b 6 PV2020 Dispositions transitoires lit. c LPP 7 PV2020 Art. 8 LPP 8 PV2020 Art. 34a LAVS avec dispositions transitoires lit. d 9 PV2020 Art. 35 LAVS avec dispositions transitoires lit. e Tout est dans les détails Aon Hewitt Août

5 Contacts Aon Suisse SA Avenue Edouard-Dubois Neuchâtel Aon Suisse SA Avenue Edouard Rod 4 Case postale Nyon 1 Aon Schweiz AG Lagerstrasse Zürich +41 (0) aon.ch About Aon Aon plc (NYSE:AON) is a leading global professional services firm providing a broad range of risk, retirement and health solutions. Our 50,000 colleagues in 120 countries empower results for clients by using proprietary data and analytics to deliver insights that reduce volatility and improve performance. Aon plc All rights reserved. The information contained herein and the statements expressed are of a general nature and are not intended to address the circumstances of any particular individual or entity. Although we endeavor to provide accurate and timely information and use sources we consider reliable, there can be no guarantee that such information is accurate as of the date it is received or that it will continue to be accurate in the future. No one should act on such information without appropriate professional advice after a thorough examination of the particular situation. GDM000000

Réforme de la prévoyance vieillesse 2020

Réforme de la prévoyance vieillesse 2020 Réforme de la prévoyance vieillesse 2020 Prévoyance professionnelle: Calcul de la compensation dans le cadre de l abaissement du taux de conversion minimal Documentation, 21 janvier 2016 Contacts: Martin

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015 Caisse de pensions des bouchers (proparis Fondation de prévoyance arts et métiers Suisse) RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015 Première partie: plan de prévoyance S5, S5U Le présent plan de prévoyance entre en

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

6.02 Etat au 1 er janvier 2010

6.02 Etat au 1 er janvier 2010 6.02 Etat au 1 er janvier 2010 Allocation de maternité Femmes ayant droit à l allocation 1 A droit à cette allocation toute femme dont le statut professionnel, à la naissance de l enfant, correspond à

Plus en détail

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ A première vue, le certificat de la caisse de pension ressemble à une jungle de chiffres et de termes techniques. En fait, il n est pas si difficile

Plus en détail

1.2011 Etat au 1 er janvier 2011

1.2011 Etat au 1 er janvier 2011 1.2011 Etat au 1 er janvier 2011 Modifications au 1 er janvier 2011 dans le domaine des cotisations et des prestations Sommaire Chiffres Cotisations 1-5 Prestations de l AVS 6-7 Prestations de l AI 8-9

Plus en détail

Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine

Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine Plan de prévoyance.1.0. Optima Plus / Standard-R 1. Objet Le présent document fait partie intégrante du contrat d affiliation n passé entre, (ci-après l'employeur) et Le Fonds de prévoyance de la Société

Plus en détail

Maîtrise. Clarté. Engagement.

Maîtrise. Clarté. Engagement. Association des Résidences Notre-Dame Information au personnel David Charles Genève, le 16 juin 2015 Maîtrise. Clarté. Engagement. 2015 Argos Prévoyance SA. Droits réservés. 1 Sommaire Système de prévoyance

Plus en détail

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr République slovaque Merci

Plus en détail

Règlement régissant les mesures d'assainissement

Règlement régissant les mesures d'assainissement Règlement régissant les mesures d'assainissement Entrée en vigueur: 1 er janvier 2013 Adopté par: le Conseil de fondation, le 5 septembre 2012 TABLE DES MATIERES Page 1. CONDITIONS REQUISES... 3 2. COMPÉTENCE...

Plus en détail

ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX. RAPPORT de GESTION

ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX. RAPPORT de GESTION ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX RAPPORT de GESTION 2012 TABLE DES MATIERES Pages Chiffres clés 1 Editorial 2 Rapport annuel 3 Bilan 9 Compte d exploitation 10 Rapport de vérification de l organe de révision

Plus en détail

Par voie électronique Département fédéral de l intérieur 3003 Berne. Berne, le 18 mars 2016

Par voie électronique Département fédéral de l intérieur 3003 Berne. Berne, le 18 mars 2016 Par voie électronique Département fédéral de l intérieur 3003 Berne Berne, le 18 mars 2016 Réponse à la consultation sur la révision partielle de la loi fédérale sur les prestations complémentaires à l

Plus en détail

Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE

Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE Premier décret pris en application de la loi de réforme de la retraite, ce texte

Plus en détail

Editorial. Mai 2008. Chère assurée, cher assuré, Dans ce 7 e bulletin vous trouverez les informations suivantes:

Editorial. Mai 2008. Chère assurée, cher assuré, Dans ce 7 e bulletin vous trouverez les informations suivantes: Mai 2008 Bulletin N o 7 Fonds de prévoyance de l association vaudoise des organismes privés pour enfants, adolescents et adultes en difficulté et de l association vaudoise des travailleurs de l éducation

Plus en détail

Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n.

Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n. Confidentiel À toutes les études affiliées Berne, le 5 décembre 2013/aln Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n. Madame, Monsieur, Pour être en mesure de boucler l année en cours et débuter

Plus en détail

Plan social destiné au personnel sous CCT

Plan social destiné au personnel sous CCT Plan social destiné au personnel sous CCT Novembre 2015 Sommaire Chapitre 1: Généralités, champ d'application 4 1 Aperçu 4 2 Principes 4 3 Champ d'application et durée de validité 4 Chapitre 2: Modification

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI)

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Le régime qui complète le portefeuille d épargne de votre client Document du conseiller Investissement LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Le compte d épargne

Plus en détail

La cessation anticipée d'activité pour carrière longue en 10 questions

La cessation anticipée d'activité pour carrière longue en 10 questions La cessation anticipée d'activité pour carrière longue en 10 questions Un fonctionnaire peut mettre fin prématurément à son activité. Sa pension sera versée à compter de l'âge légal de départ à la retraite,

Plus en détail

Le deuxième pilier de pension est une nécessité! I Introduction 02. I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03

Le deuxième pilier de pension est une nécessité! I Introduction 02. I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03 ssur 01 N 11 I Bulletin hebdomadaire du 19/03/2009 Le deuxième pilier de pension est une nécessité! Contenu I Introduction 02 I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03 I 2. Situation

Plus en détail

Actualités dans le domaine du droit du travail

Actualités dans le domaine du droit du travail 29 avril 2016 Actualités dans le domaine du droit du travail Me Nathalie Subilia (ns@oher.ch) Rue De-Candolle 16 CH-1205 Genève etude@oher.ch SOMMAIRE 1. Introduction 2. Le licenciement collectif 3. Le

Plus en détail

Votre partenaire de confiance dans le 2e pilier. Etre proche de vous et évoluer ensemble en fonction de vos besoins

Votre partenaire de confiance dans le 2e pilier. Etre proche de vous et évoluer ensemble en fonction de vos besoins Votre partenaire de confiance dans le 2e pilier Etre proche de vous et évoluer ensemble en fonction de vos besoins Tout chef d entreprise responsable se doit d établir et d assurer un plan de prévoyance

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire Guide salariés n o 5 mars 2016 Cumul emploi retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures pour l emploi des séniors Demandeurs d emploi Salariés Retraites Aide à l embauche des DE de 45 ans et plus Aides pour les DE de 50 ans et plus Période

Plus en détail

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1 GRECE Les dépenses de protection sociale en Grèce représentent 24,5% du PIB. Le système grec est de logique bismarckienne, mais évolue depuis 1980 avec la mise en place d un service national de santé,

Plus en détail

CONDITIONS COMPLÉMENTAIRES POUR LES RENTES VIAGÈRES DIFFÉRÉES

CONDITIONS COMPLÉMENTAIRES POUR LES RENTES VIAGÈRES DIFFÉRÉES Édition 2015 CONDITIONS COMPLÉMENTAIRES POUR LES RENTES VIAGÈRES DIFFÉRÉES SOMMAIRE 1. Termes 2 1.1 Période de rente 2 1.2 Réserve mathématique d inventaire 2 1.3 Réserve mathématique suffisante 2 1.4

Plus en détail

Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE SOMMAIRE

Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE SOMMAIRE Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE Approuvé en CA du 05.05.11 SOMMAIRE Le présent règlement se compose de plusieurs éléments

Plus en détail

Art. 1 Modifications La loi instituant une assurance en cas de maternité et d adoption, du 21 avril 2005, est modifiée comme suit :

Art. 1 Modifications La loi instituant une assurance en cas de maternité et d adoption, du 21 avril 2005, est modifiée comme suit : Secrétariat du Grand Conseil Projet présenté par les députés : Initiateurs Date de dépôt : Date de dépôt PL Numéro d objet Projet de loi Modifiant la loi instituant une assurance en cas de maternité et

Plus en détail

La nouvelle CCNT 2010

La nouvelle CCNT 2010 La nouvelle CCNT 2010 Principales nouveautés (partie I) 1. Aperçu Le dossier ci-après présente des explications concernant la durée de travail hebdomadaire, les congés, la réglementation sur les heures

Plus en détail

Règlement-cadre de prévoyance de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA (RCPP)

Règlement-cadre de prévoyance de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA (RCPP) Règlement-cadre de prévoyance de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA (RCPP) du 6 mars 05 La Commission de la caisse, vu l art., al., let. g, de la loi fédérale du 0 décembre 006 régissant la Caisse

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012

DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012 DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012 1. Personnes soumises à l impôt à la source A teneur des articles 108 ss de la loi fiscale du 10 mars 1976 (LF), les personnes suivantes

Plus en détail

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU Pouvez-vous racheter ou régulariser des droits pour la retraite? À JOUR AU 1 er mars 2007 Vous avez fait des études supérieures et/ou vous avez peu cotisé certaines années? Si vous le souhaitez, vous pouvez

Plus en détail

Hypothèques. Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers. Valable au 1er juillet 2015

Hypothèques. Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers. Valable au 1er juillet 2015 Hypothèques Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers Valable au 1er juillet 2015 Fondation de prévoyance ASMAC Kollerweg 32 Case postale 389 CH-3006 Berne N Téléphone: +41 31 350

Plus en détail

3.1 Mutations saisies 3.2 Nouvelles mutations 3.3 Documents. 4.1 Etat d une mutation saisie 4.2 Détails d une mutation saisie

3.1 Mutations saisies 3.2 Nouvelles mutations 3.3 Documents. 4.1 Etat d une mutation saisie 4.2 Détails d une mutation saisie Juin 2011 Table des matières Chapitre Chapitre 1: Aperçu général Chapitre 2: Recherche Chapitre 3: Administration Chapitre 4: Mutations saisies Chapitre 5: Nouvelles mutations Chapitre 6: Commande de documents

Plus en détail

Ne laissez pas votre entreprise être terrassée par une maladie ou un accident

Ne laissez pas votre entreprise être terrassée par une maladie ou un accident Ensemble, c est sûr. Ne laissez pas votre entreprise être terrassée par une maladie ou un accident p.2 Introduction p.2 Des prestations insuffisantes p.3 Les solutions VIVIUM p.4 Encore plus d avantages,

Plus en détail

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP)

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP) Circulaire C.d.G. - DOC n 301 du 25 novembre 2004 Date d effet : 1 er janvier 2005 La présente circulaire annule et remplace la circulaire C.d.G. DOC n 290 du 25 août 2004 LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 00 1026 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 4 octobre 2000 sur les décisions tarifaires de France Télécom n 00 090 relative à la commercialisation des contrats "Ligne Locale"

Plus en détail

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD Chère cliente, cher client, Veuillez trouver ci-dessous le rappel des nouveautés du mois de juillet 2013: 1 ) Définition de la modulation de la contribution patronale d assurance chômage (source URSSAF)

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

C O J C SOCIÉTÉ D AVOCATS

C O J C SOCIÉTÉ D AVOCATS SOCIÉTÉ D AVOCATS LES PETITS ÉCHOS DE COJC Des nouvelles de votre Avocat A - ACCESSIBILITÉ Notre cabinet situé 197 rue des Orangers à Bordeaux, dans un jardin et dans un bâtiment ancien n est pas facilement

Plus en détail

L assurance chômage en Europe

L assurance chômage en Europe L assurance chômage en Europe Unédic - 18 octobre 2012 AJIS Principes fondateurs de la protection sociale Deux logiques Les systèmes de protection sociale appartiennent à deux grandes familles - ceux qui

Plus en détail

ANNEXE A PLAN RELATIF AUX LOCAUX DE L OMPI

ANNEXE A PLAN RELATIF AUX LOCAUX DE L OMPI page 220 ANNEXE A PLAN RELATIF AUX LOCAUX DE L OMPI Généralités 341. Le plan relatif aux locaux de l OMPI a pour objet, en tant qu instrument de planification, de présenter les prévisions concernant les

Plus en détail

Rapport annuel 2013 Retraites Populaires Fondation de prévoyance 2

Rapport annuel 2013 Retraites Populaires Fondation de prévoyance 2 Rapport annuel 2013 Retraites Populaires Fondation de prévoyance 2 En bref Retraites Populaires Fondation de prévoyance est une fondation s adressant aux PME vaudoises afin de répondre à leur besoin d

Plus en détail

4 Le délai légal maximal de six mois dont dispose la CP pour. 5 Le montant minimum de la mise en gage de la PLP ou du

4 Le délai légal maximal de six mois dont dispose la CP pour. 5 Le montant minimum de la mise en gage de la PLP ou du 2 CAISSE DE PREVOYANCE DES FONCTIONNAIRES DE POLICE ET DE LA PRISON DIRECTIVE DU COMITE DE LA CP CONCERNANT L'APPLICATION DES ARTICLES 30a A 30g ET 83a DE LA LPP (accession à la propriété du logement au

Plus en détail

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income OYSTER (la «SICAV») Société d'investissement à capital variable Siège social: 11/13, boulevard de la Foire L-1528 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-55.740 Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit

Plus en détail

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE Décembre 2002 11, rue de la Tour des Dames - 75436 Paris cedex 09 - Tél. 01 45 26 33 41 - Fax 01 49 95 06 50 - www.cleiss.fr 2

Plus en détail

Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu

Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu DOSSIER DE PRESSE Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu Le 16 mars 2016 1 Sommaire Éditorial... 5 Une modernisation de la gestion de l impôt sur le revenu

Plus en détail

Et si ma voiture se mettait à parler à la vôtre?

Et si ma voiture se mettait à parler à la vôtre? Et si ma voiture se mettait à parler à la vôtre? Automotion Fleet Club 25 Mars 2014 Bruno Magal Agenda Etapes de l évolution 1. Equipement 2. Connectivité 3. Intelligence Impact sur le secteur automobile

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 2016

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 2016 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 216 1 er trimestre 216:,49 % Début d année décevant, avec une lueur d espoir en mars La quote-part des actions suisses a atteint un nouveau

Plus en détail

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016 Le dispositif ispositifpénibilité pénibilité Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés Janvier 2016 Le contexte réglementaire Loi et champs d application Contexte réglementaire

Plus en détail

La loi organique relative aux lois de financement de la sécurité sociale

La loi organique relative aux lois de financement de la sécurité sociale La loi organique relative aux lois de financement de la sécurité sociale Donner plus de cohérence, plus de crédibilité et plus de sens aux lois de financement de la sécurité sociale Mercredi 23 février

Plus en détail

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Version brève du rapport comparatif national Mars 2014, version 1.0 Résumé du rapport comparatif national, mesure 2012 Sommaire 1. Contexte... 3

Plus en détail

ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU TRAVAIL

ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU TRAVAIL MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel DURÉE DU TRAVAIL DANS LES ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU

Plus en détail

CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG Guide d application relatif aux conventions de flexibilisation du temps de travail

CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG Guide d application relatif aux conventions de flexibilisation du temps de travail Guide d application relatif aux conventions de flexibilisation du temps de travail I. Principes 1. La convention de flexibilisation (ci-après : convention) ne peut être imposée. Elle peut être sollicitée,

Plus en détail

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Etude réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Novembre 2009 Table des matières 2 Page 1. Descriptif

Plus en détail

Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën

Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Thierry Debeneix Epargne salariale, Epargne retraite et Fonds supplémentaires

Plus en détail

RETRAITE. se préparer à temps

RETRAITE. se préparer à temps RETRAITE se préparer à temps 1 Table des matières Planifiez votre retraite 2 Caisse de pension: rente ou capital? 3 Retraite ordinaire 4 Retraite anticipée anticipation rente / capital 6 Ajournement de

Plus en détail

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié.

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié. PROJET D'ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS DANS LES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE PRÉAMBULE Le protocole d accord du 1 er mars 2004 constitue un cadre fondateur du compte épargne temps au sein du

Plus en détail

1 La sécurité sociale suisse en bref... 3 Le 1 pilier : la prévoyance étatique... 3

1 La sécurité sociale suisse en bref... 3 Le 1 pilier : la prévoyance étatique... 3 L E S B A S E S Table des matières 1 La sécurité sociale suisse en bref... 3 1.1 er Le 1 pilier : la prévoyance étatique... 3 1.2 ème Le 2 pilier : la prévoyance professionnelle... 4 1.3 ème Le 3 pilier

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015

LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015 LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015 Comment déclarer? 1 Le compte personnel de prévention de la pénibilité offre de nouveaux leviers pour diminuer la pénibilité au travail et, en

Plus en détail

OBJET DE L ENQUÊTE Données selon la Circ.-FINMA 08/14 «Reporting prudentiel banques».

OBJET DE L ENQUÊTE Données selon la Circ.-FINMA 08/14 «Reporting prudentiel banques». Reporting prudentiel Base individuelle/base consolidée COMMENTAIRES I. CARACTÉRISTIQUES DE L ENQUÊTE BUT DE L ENQUÊTE Le reporting prudentiel permet à l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers

Plus en détail

Chili. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Chili. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Chili Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Les Enfants du Monde. Règlement et conditions d accueil

Les Enfants du Monde. Règlement et conditions d accueil Les Enfants du Monde Puits-Godet 16 2000 Neuchâtel Tél 032 725 24 25 l.anthoine@bluewin.ch Directrice Psychologue Lory ANTHOINE Règlement et conditions d accueil Horaires d ouverture et fermetures annuelles

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1997

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1997 ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1997 Le mouvement de baisse des taux d intérêt des crédits au logement s est poursuivi au cours de l année écoulée, ce mouvement étant plus accentué au

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 PARIS, le 03/05/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 OBJET : Frais professionnels décisions du Conseil d Etat du 29/12/2004 TEXTE A ANNOTER

Plus en détail

Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1

Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1 1/5 Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1 ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION (branche 21) Type d assurance-vie Garanties Capiplan Assurance-vie avec taux d intérêt garanti sur les primes versées dans le

Plus en détail

Finlande. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Régime lié à la rémunération. Indicateurs essentiels : Finlande

Finlande. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Régime lié à la rémunération. Indicateurs essentiels : Finlande 11. PANORAMA DES PENSIONS 215 : DESCRIPTIFS PAYS FINLANDE Finlande Finlande : le système de retraite en 214 Il existe une pension publique de base ciblée (pension nationale et garantie) qui est soumise

Plus en détail

Aon HR Solutions Benefits Communication. La politique de rémunération en tant qu instrument stratégique. Risk. Reinsurance. Human Resources.

Aon HR Solutions Benefits Communication. La politique de rémunération en tant qu instrument stratégique. Risk. Reinsurance. Human Resources. Aon HR Solutions Benefits Communication La politique de rémunération en tant qu instrument stratégique Risk. Reinsurance. Human Resources. La politique de rémunération en tant qu instrument stratégique

Plus en détail

Examen final. Conseiller/ère financier avec brevet fédéral. 6ème session Planification financière pour ménages. Cas d étude no 1

Examen final. Conseiller/ère financier avec brevet fédéral. 6ème session Planification financière pour ménages. Cas d étude no 1 Examen final Conseiller/ère financier avec brevet fédéral 6ème session Planification financière pour ménages privés Cas d étude no 1 Examen oral du 23. / 25. mai 2012 Experts principaux: Urs Büchler &

Plus en détail

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T ComitÄ d Entreprise DIALOGE 53, rue Gustave Flaubert - 76600 LE HAVRE TÄl. 02 35 42 58 52 Fax 02 32 74 27 98 Mail ce.dialoge@orange.fr Site http://cedialoge.neufblog.com Guide pratique La nouvelle lägislation

Plus en détail

Police afférente au régime de pension collectif

Police afférente au régime de pension collectif Police afférente au régime de pension collectif Numéro de police : PRPP 0005 En vigueur le 3 mars 2014 La London Life, Compagnie d Assurance-Vie (l émetteur) verse les prestations prévues conformément

Plus en détail

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Ce texte réforme de façon considérable les lois du 14 décembre 1964 et du 3 janvier 1968 en matière de protection des majeurs

Plus en détail

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie 1 La formation hors Se former hors est une modalité particulière de formation qui nécessite un investissement personnel du salarié. Une formation peut se réaliser hors dans le cadre du plan de formation

Plus en détail

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La sécurité sociale française distingue deux statuts, le détachement et l expatriation. Le détaché relève du régime général

Plus en détail

La Prestation de Service

La Prestation de Service La Prestation de Service Unique (P.S.U.) à l usage des parents CRÈCHE MUNICIPALE DE MANGOT www.villedugosier.fr Qu est-ce que la PSU? En vigueur en Guadeloupe depuis 2010, la Prestation de Service Unique

Plus en détail

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés PLAN D ACTION en faveur de l emploi des salariés âgés prévu par l article 87 de la loi 2008-1330 de financement de la sécurité sociale pour 2009 Pour la Direction de l AMAMB, Pour les salariés de l EHPAD

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

MA CAISSE DE PENSION 2016. Informations pour les employés

MA CAISSE DE PENSION 2016. Informations pour les employés MA CAISSE DE PENSION 2016 Informations pour les employés 1 GastroSocial votre caisse de pension L établissement dans lequel vous travaillez est assuré auprès de la Caisse de pension GastroSocial. Elle

Plus en détail

vu les articles 31, alinéa 1, chiffre 1 et 42, alinéa 1 de la Constitution cantonale ; sur la proposition du Conseil d Etat,

vu les articles 31, alinéa 1, chiffre 1 et 42, alinéa 1 de la Constitution cantonale ; sur la proposition du Conseil d Etat, Consultation Projet Loi du 8 RPT octobre II 00 Avant-projet de loi sur le traitement du personnel de la scolarité obligatoire (y c. école enfantine) et de l enseignement secondaire du deuxième degré général

Plus en détail

Prévoyance Avenant n 06-15

Prévoyance Avenant n 06-15 Convention collective nationale des Acteurs du Lien Social et Familial : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants, associations de développement social local Prévoyance

Plus en détail

la construction d une nouvelle installation de transbordement du TC,

la construction d une nouvelle installation de transbordement du TC, Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral des transports OFT Division Financement Numéro de référence : Votre référence : Notre référence

Plus en détail

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1 PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1. (1) Le sous-alinéa 6(1)a)(i) de la Loi de l impôt sur le revenu est remplacé par ce qui suit

Plus en détail

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures Faits saillants Particuliers 1. Dons de bienfaisance 2. Accélération du plan de réduction de la contribution santé en vue de son abolition en 2018 3. Réduction de 50% de la contribution additionnelle à

Plus en détail

Congé de maternité. Reprise des fonctions page 6

Congé de maternité. Reprise des fonctions page 6 Congé de maternité Durée du congé Durée légale du congé de maternité page 2 Cas particuliers Accouchement tardif page 3 Accouchement prématuré page 3 Hospitalisation de l enfant page 3 Accouchement prématuré

Plus en détail

Divorcer. Aide-mémoire à l'intention des personnes qui envisagent un divorce. Association suisse des Centres sociaux protestants

Divorcer. Aide-mémoire à l'intention des personnes qui envisagent un divorce. Association suisse des Centres sociaux protestants Divorcer Aide-mémoire à l'intention des personnes qui envisagent un divorce Association suisse des Centres sociaux protestants 2010 by Editions La Passerelle, CSP Vaud, 28, rue Beau-Séjour, CH-1003 Lausanne

Plus en détail

Assurance vie. Vous souhaitez devenir propriétaire : mettez tous les atouts de votre côté

Assurance vie. Vous souhaitez devenir propriétaire : mettez tous les atouts de votre côté Vous souhaitez devenir propriétaire : mettez tous les atouts de votre côté Sommaire 5 Du rêve à la réalité... Mettez tous les atouts de votre côté! 8 Etape n 1 Etablissez un budget réaliste 9 Etape n

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NOR : RDFF1517451C

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NOR : RDFF1517451C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministre des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire

Plus en détail

Newsletter : Wake-up call Pension

Newsletter : Wake-up call Pension Newsletter : Wake-up call Pension Janvier 2016 Contenu 1 Taux variable pour le calcul de la garantie de rendement LPC... 2 2 Couverture décès minimale obligatoire pour les affiliés passifs... 6 3 Définition

Plus en détail

Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique

Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique L employeur doit favoriser le reclassement des salariés lors de licenciement économique Lorsqu une entreprise met en place un plan de licenciement

Plus en détail

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION BRH 2000 RH 3 chap.5 5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION La reprise d'indemnisation consiste à attribuer le reliquat des allocations de chômage afférentes à une précédente période d'indemnisation

Plus en détail

INFORMATION POUR LES SALARIÉS. J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet

INFORMATION POUR LES SALARIÉS. J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet INFORMATION POUR LES SALARIÉS J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet... Aujourd hui, parce que j ai eu un accident sur

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

AVERTISSEMENT CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL

AVERTISSEMENT CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL AVERTISSEMENT Ce modèle de lettre ou de contrat vous est proposé gratuitement par Smic-horaire et ne dispense en aucun cas de consulter un professionnel pour adapter ses règles au cas par cas.aux besoins

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales. Commission centrale des examens. Examen professionnel 2008 du brevet

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales. Commission centrale des examens. Examen professionnel 2008 du brevet FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2008 du brevet Assurance-maladie (AMal) Nom / Prénom : No de candidat (e) : Durée de l'examen

Plus en détail

Guide. Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale. Mars 2007

Guide. Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale. Mars 2007 Guide Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale Mars 2007 INTRODUCTION De nombreuses personnes recevront un montant de rétroactivité relatif à l équité salariale et un bon

Plus en détail

DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS POUR VISER UN POTENTIEL DE PERFORMANCE

DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS POUR VISER UN POTENTIEL DE PERFORMANCE ACTIGO 90 N 2 FONDS COMMUN DE PLACEMENT OFFRANT UNE PROTECTION PARTIELLE DU CAPITAL À L ÉCHÉANCE* DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS POUR VISER UN POTENTIEL DE PERFORMANCE BANQUE & ASSURANCE * La protection

Plus en détail

Direction des ressources humaines Document d information

Direction des ressources humaines Document d information Direction des ressources humaines Document d information Le projet de modernisation de la gestion de la rémunération des cadres et professionnels sur fonds courant 19 janvier 2007 1. Rappel du projet de

Plus en détail

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie Fidulane Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE Droit du travail et paie LES CONDITIONS GENERALES DE LA PAIE TRAVAILLEURS SALARIES ET TRAVAILLEURS NON SALARIES SOURCES JURIDIQUES DE LA PAIE

Plus en détail

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise AOUT 2014 Artisan Commerçant Industriel 1 Au programme Enregistrer votre entreprise Votre protection sociale obligatoire Les prestations Les

Plus en détail

La fiscalité de la voiture de société Union Wallonne des Entreprises

La fiscalité de la voiture de société Union Wallonne des Entreprises KPMG TAX & LEGAL La fiscalité de la voiture de société Union Wallonne des Entreprises Guy Pierson 9 octobre 2009 BELASTINGCONSULENTEN / CONSEILS FISCAUX / TAX ADVISERS Dans le chef de l employeur Frais

Plus en détail