GRI - Groupement Romand de l Informatique Case postale 740 CH Lausanne Tél

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GRI - Groupement Romand de l Informatique Case postale 740 CH - 1001 Lausanne Tél. ++41 21 652 30 70 www.gri.ch gri@gri.ch"

Transcription

1 GRI - Groupement Romand de l Informatique Case postale 740 CH Lausanne Tél

2 La version française est traduite, adaptée et publiée par le GRI - Groupement Romand de l Informatique. Impressum Edition ème édition remaniée et mise à jour Version française ISBN : Version allemande ISBN : ère édition originale en allemand GRI - Groupement Romand de l Informatique Case postale 740 CH Lausanne Cet ouvrage et toutes les parties qui le composent sont protégés par le droit d auteur. Sauf accord de l éditeur, toute utilisation au-delà des limites étroites prévues par la Loi fédérale sur le droit d auteur est illicite et punissable. Ceci s applique en particulier aux reproductions, traductions ainsi qu à la mémorisation et au traitement dans des systèmes électroniques.

3 AVANT-PROPOS DU CONSEILLER FÉDÉRAL JOHANN N. SCHNEIDER-AMMANN De zéro à une offre complète de formation en informatique Les professions évoluent et s adaptent à de nouvelles réalités, conduisant parfois à la création de nouvelles fonctions lorsque la demande se modifie complètement. Par conséquent, de nouvelles offres de formation et de travail apparaissent, et même de nouvelles catégories professionnelles. Exceptionnellement et à titre d exemple, j aimerais souligner ici ce qui s est passé dans le domaine des technologies de l information et de la communication : en quelques décennies le mécanicien de machines à écrire est devenu informaticien et il existe une offre gigantesque dans les métiers de l informatique qui doivent couvrir des domaines d activité entièrement nouveaux. Il est certain qu aucune autre catégorie professionnelle n a connu de croissance similaire dans une période aussi courte et développé son offre à partir de zéro pour en faire un domaine intersectoriel. La première génération d informaticiens était constituée d une communauté d autodidactes qui s est rapidement développée. Ces «spécialistes» de la première heure avaient été formés à d autres métiers et ont évolué par le principe du «learning by doing» vers une profession totalement nouvelle. On trouvait ces personnes, qui avaient changé de cap, dans les entreprises de services, dans l industrie et naturellement aussi dans l administration. Depuis lors, la grande majorité de la population dispose de connaissances de base en informatique et seule une petite minorité, qui est en train de disparaître, refuse d utiliser les technologies de l information. On utilise dans notre pays plus d ordinateurs, en proportion avec la population totale, que dans tous les autres pays européens. De multiples offres de formation ont également été rapidement développées dans les nouvelles technologies de l information et de la communication : des professions en partie nouvelles sont de plus en plus demandées et appréciées, comme informaticien(ne), médiamaticien(ne), télématicien(ne) ou employé(e) de vente multimédia, tout comme des offres de formation continue spécifiques à certains domaines. Au niveau de la formation professionnelle et de la formation tertiaire, les filières sont constamment adaptées aux besoins de la science et de l économie et il n est plus pensable de les retirer des offres de formation. L ouvrage de référence «Les professions des TIC - Technologies de l Information et de la Communication» que vous avez entre les mains offre certainement le meilleur aperçu de l importante offre de formation. Il vous renseigne sur les carrières fascinantes et palpitantes dans l informatique. De plus, le manuel de swissict, la principale association professionnelle des métiers de l information et de la communication, propose un aperçu aux employeurs quant à ce qu ils peuvent attendre des professionnels de l informatique en fonction de leur formation de base et de leur formation continue. Ceci contribue à l harmonisation des profils professionnels. Aujourd hui, on ne peut plus se passer des TIC. Il est de ce fait important que nous nous assurions qu il y a assez de professionnels de haut niveau bien formés dans les technologies de l information et de la communication. Le Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche (DEFR) mettra tout en œuvre, en collaboration avec la branche, pour que le secteur de l informatique demeure un facteur économique important et un domaine d activité attractif. Johann N. Schneider-Ammann Conseiller fédéral Les professions des TIC, 8 ème édition

4 Exigences du monde du travail 1 Editeurs 1.1 swissict Association suisse des technologies de l information et de la communication swissict est la principale association professionnelle dans le secteur des technologies de l information et de la communication en Suisse. Elle comprend 3000 membres composés de petites, moyennes et grandes entreprises informatiques, entreprises utilisatrices de l informatique et de membres individuels. L association promeut l image du secteur des TIC en Suisse. Elle s engage à mettre en place de bonnes conditions cadres et élargir le savoir-faire métier. swissict favorise les échanges d information, soutient des projets pour la jeunesse, publie les ouvrages «Les professions des TIC» et «L enquête nationale annuelle des salaires de l informatique». Elle organise également le «Swiss ICT Award», l oscar national de l informatique. Des centaines d experts s engagent dans des groupes de travail pour le développement des TIC et des professionnels du métier en Suisse. Ce réseau traite de grands sujets d actualité tels que les professions des TIC, les salaires des TIC, le e-learning, l Open Source, l innovation, les médias sociaux et l informatique mobile, le Lean, Agile, Scrum, le Cloud Computing Sourcing, etc. Information détaillée : 1.2 GRI Groupement Romand de l Informatique Le GRI est la plus importante association professionnelle romande de l informatique qui rassemble les entreprises et administrations utilisatrices de l informatique et les fournisseurs de prestations liées aux TIC. Le GRI regroupe plus de 400 sociétés, administrations ou associations représentant le tissu économique de la Suisse romande. Le GRI a pour missions principales : la promotion et le développement de l information des milieux spécialisés et du grand public sur les techniques, les méthodes et les professions de l informatique la promotion et le développement de la formation des professionnels et des utilisateurs de l informatique le développement de la collaboration et de la coopération entre les membres en vue de l échange d idées, de connaissances et d expériences dans l informatique la représentation de la Suisse romande auprès des autorités fédérales, des associations de Suisse alémanique et étrangères poursuivant les mêmes buts la recherche et diffusion de la documentation spécialisée en relation aux TIC l aide à la résolution de conflits pouvant intervenir dans le domaine de l informatique notamment entre utilisateurs, fournisseurs de prestations. Information détaillée : Le triangle des prestations de swissict : Ouvrages «Professions des TIC» et «Enquête des salaires» et Formations ng Plan Build Run Project Management Organization Tâches et exigences Base de données des compétences Compétences métiers Compétences en méthodologie Compétences Business Compétences du poste de travail Compétences personnelles Formation de base et continue Mesures de formation Concepts de formation Offre de formation Exigences des examens Formation continue Professions ICT Quality Manager ICT Test Manager Program Manager Process Manager - 6 Les professions des TIC, 8 ème édition 2013

5 Table des matières Sponsors... 3 Préface de Johann N. Schneider-Ammann, Conseiller fédéral Editeurs swissict GRI... 6 Avant-propos du Dr Thomas Flatt, Président de swissict Auteurs Organisations participantes Entreprises participantes Structure et utilisation Objectif et finalité Nouveautés de la 8 ème édition Changements dans la description des professions Féminin - Masculin De la description de profession à la description de poste Structure d une description de poste Orientation par rapport aux ouvrages et standards internationaux CobiT 5 - Le référentiel de la gouvernance informatique ITIL 2011 IT Infrastructure Library CMMI - Capability Maturity Model Integration) ISO ISO ISO 27001/ISO EFQM - European Foundation for Quality Management TQM - Total Quality Model Six Sigma BSC - Balanced Scorecard RSC - Risk Scorecard COSO ERM Intégration du référentiel ITIL dans le livre «Professions des TIC» Affectation des professions des TIC au cycle de vie ITIL Avant-propos de Joseph Widmer, Directeur adjoint du SEFRI Formation professionnelle et continue Le marché de l emploi Le paysage de la formation informatique en Suisse Comparaison des formations du tertiaire Concepts de formation Possibilités de formation du secondaire II au niveau quaternaire Accès aux professions de l informatique Reconversion dans les TIC Avancement professionnel et spécialisation Formation professionnelle Formation professionnelle de base (Niveau secondaire II) Résumé de la formation professionnelle de base Formation professionnelle supérieure (Tertiaire B) Déclaration de Bologne Diplômes Programmes de formation continue Hautes écoles spécialisées - HES (niveau tertiaire A) La formation de base des hautes écoles spécialisées Diplômes délivrés Offres de formation continue Formations de la HES-SO (Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale) Hautes écoles pédagogiques (niveau tertiaire A) Enseignement primaire et enseignement secondaire I Enseignement secondaire II Formation continue pour les enseignants Hautes écoles universitaires : EPF - Ecoles polytechniques fédérales / Universités Universités en Suisse Les professions des TIC, 8 ème édition

6 Table des matières Formation universitaire à distance Formation en Informatique et en Systèmes de communication à l EPFL Doctorat Profil des informaticien(ne)s Profil des ingénieurs en Systèmes de communication Formation continue à des fins professionnelles Informa Professions Systématique des descriptions de professions Structure de la page de gauche Structure de la page de droite Niveaux de compétence S1 - Niveau de compétence «Junior» S2 - Niveau de compétence «Professional» S3 - Niveau de compétence «Senior» S4 - Niveau de compétence «Expert» S5 - Niveau de compétence «Senior Expert» M1 - Management inférieur (p. ex. direction d une équipe) M2 - Management moyen (p. ex. direction d un service) M3 - Management supérieur (p. ex. direction d un domaine) M4 - Direction générale Groupes de professions Groupe Planification - Plan Groupe Développement - Build Groupe Exploitation - Run Groupe Gestion de projet - PM Organisation et gestion d entreprise - Org Fréquence des professions des TIC et de l organisation entre 2010 et Aperçu des professions Famille de professions Chief Information Officier Head Plan Head Build Head Run Head Project Management Head Organization and Business Administration ICT Architect ICT Consultant ICT Controler ICT Quality Manager ICT Security Officer ICT Sourcing Manager Application Engineer Database Engineer ICT System Engineer ICT Test Engineer ICT Test Manager ICT Requirements Engineer Network Engineer Software Engineer IS Engineer Application Operation Manager Database Administrator ICT Change Manager ICT Helpdesk Agent ICT Operator ICT Dispatcher ICT Service Manager ICT Supporter ICT System Administrator ICT System Controller Les professions des TIC, 8 ème édition 2013

7 Table des matières ICT System Specialist ICT Technician Network Administrator Webmaster Project Manager Officer Project Leader Program Manager Business Analyst Process Manager Business Organization Organization Manager Modèle de compétences Introduction au modèle de compétences Modèle de compétences Compétences professionnelles et méthodiques Management des TIC Management des projets Management des risques Gestion de la qualité Service Design Architectures Economie des TIC Organisation Protection et sécurité Ingénierie de gestion Développement d applications Ingénierie du matériel informatique Ingénierie des réseaux Ingénierie des services Management des services Ingénierie des données Gestion des données Ingénierie des logiciels techniques Exploitation des applications Exploitation du matériel informatique Exploitation des réseaux Exploitation des services des TIC Compétences commerciales Compétences liées au poste Processus commerciaux Processus d administration Politique/Culture/Organisation d entreprise Contexte financier de l activité commerciale Situation concurrentielle dans le secteur d activité Transformation de l activité commerciale par les TIC Conseil et vente Compétences personnelles Conduite du personnel Communication Autogestion (Self Management) Se gérer soi-même Compétences sociales Créativité et résolution des problèmes Didactique Listes des professions apparentées Les professions et les désignations apparentées par ordre alphabétique Liste alphabétique des professions Liste des professions par ordre de leur numéro Annexe Nouvelles désignations des professions Index Auteurs Les professions des TIC, 8 ème édition

8 AVANT-PROPOS DE JOSEF WIDMER, DIRECTEUR ADJOINT DU SEFRI SECRÉTARIAT D ETAT À LA FORMATION, À LA RECHERCHE ET À L INNOVATION De multiples voies conduisent au succès! Etes-vous confronté à une décision importante concernant votre formation ou votre parcours professionnel? Etes-vous éventuellement encore indécis quant au secteur professionnel dans lequel vous voulez vous insérer? Une carrière dans l informatique représente dans ce cas bien plus qu une option valable. Au travail, le développement très rapide des technologies de l information et de la technique a pour conséquence que nous n arrivons que difficilement à nous passer d ordinateurs, de réseaux, etc. De ce fait, on comprend que le domaine des technologies de l information a énormément gagné en importance et qu il continuera encore à le faire dans l avenir. Dans beaucoup d entreprises, les technologies de l information sont devenues un facteur stratégique. Par conséquent, les attentes quant aux spécialistes des technologies de l information ont changé. Beaucoup de fonctions informatiques sont en pleine mutation. Les priorités se déplacent de plus en plus de la technologie en direction des processus d entreprise et l informatique doit faciliter, rationnaliser et améliorer ces processus. L avenir de beaucoup d entreprises dépendra des conditions dans lesquelles le business et les technologies de l information collaboreront. De plus, l intégration dans les médias sociaux est devenue une exigence majeure pour de nombreuses entreprises. Cela signifie qu il faudra dorénavant surmonter beaucoup de défis informatiques qui nécessiteront des professionnels très qualifiés. La Suisse est bien armée pour répondre à cet objectif de qualification. Elle dispose d un système de formation varié et bien développé. La formation professionnelle, qui est très étendue et étroitement liée à l économie, est devenue un facteur clé de réussite. Et ceci est aussi valable pour l informatique. Les jeunes qui terminent l école obligatoire ont la possibilité de suivre des formations professionnelles intéressantes et exigeantes comme informaticien(ne), médiamaticien(ne), télématicien(ne). De nombreux horizons s ouvrent dans le monde des technologies de l information à ceux qui désirent poursuivre leur formation après quelques années d expérience professionnelle (p. ex. informaticien(ne) en développement d applications, Web Project Manager ou informaticien(ne) de gestion). Il est bien entendu aussi possible d accéder à ces professions avec une formation scolaire de base, par une école supérieure d informatique ou une maturité gymnasiale suivie d un apprentissage (accéléré). Les diplômé(e)s qui obtiennent une maturité professionnelle parallèlement à leur formation professionnelle ont la possibilité de poursuivre leurs études dans une Haute école spécialisée (et d obtenir un Bachelor ou un Master of Science) ou moyennant une année supplémentaire de passerelle à l université. Les perspectives de travail dans l informatique sont excellentes. Actuellement, certains domaines connaissent déjà une pénurie de professionnels qualifiés. Selon une étude de 2010 concernant les besoins en spécialistes des MINT, il manquera plus de professionnels dans l informatique en Ceci n est pas sans conséquence dans un pays qui veut continuer à se positionner internationalement dans le domaine des technologies de l information et de la communication. Votre contribution personnelle est par conséquent tout à fait bienvenue! Entrez dans le domaine fascinant de l informatique! Le marché du travail pour les spécialistes des TIC est toutefois en mouvement constant. De nouveaux champs d activité apparaissent et les exigences de qualification changent. Outre les aptitudes professionnelles, il devient de plus en plus important pour les jeunes spécialistes d acquérir des compétences-clés pour leur carrière - des Soft Skills bien développés en font d ailleurs aussi partie - et de planifier rapidement leur trajectoire de formation et leur carrière professionnelle. La présente publication est précisément des plus utiles pour cela. Elle contient toutes les informations importantes concernant les offres de formation de base et de formation continue dans le domaine de l informatique et vous est utile pour planifier votre carrière individuelle. Peu de domaines professionnels offrent autant de perspectives prometteuses que l informatique. Décidez-vous et sachez acquérir les compétences et le savoir-faire nécessaires. Vos idées novatrices et votre force de travail seront demandées dans le futur. Je vous souhaite d y trouver beaucoup de plaisir et de satisfaction. Josef Widmer Directeur adjoint du SEFRI - Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Les professions des TIC, 8 ème édition

9 Les formations DÉCLARATION DE BOLOGNE - APERÇU 3.9 Déclaration de Bologne La réforme de Bologne est un processus global de renouvellement de l enseignement supérieur qui vise à créer un espace européen d enseignement supérieur (European Higher Education Area). Ses objectifs sont les suivants : L introduction d un système de diplômes aisément compréhensibles et comparables L introduction d un système d études à deux niveaux : Bachelor et Master La mise en place d un système de crédits, comme le système ECTS La promotion de la mobilité et la suppression des obstacles à la libre circulation La promotion de la coopération européenne en termes de qualité et d évaluation La promotion de la dimension européenne dans l enseignement supérieur La promotion de l attractivité de l espace européen d enseignement supérieur L élaboration d un cadre national de qualifications Le système d études est composé de trois niveaux : Bachelor (180 crédits) Master (90 ou 120 crédits) et Doctorat Le système de crédits ECTS (European Credit Transfer and Accumulation) a été développé pour permettre la mobilité des étudiants. Le système combine les crédits ECTS et les enseignements ainsi que l accumulation et le transfert de ces crédits. 1 crédit correspond à une charge de 25 à 30 heures de travail 60 crédits sont accordés pour une année d études 180 crédits sont nécessaires pour l obtention d un bachelor et 90 à 120 crédits sont nécessaires pour l obtention d un master Mobilité Afin d encourager la mobilité dans l enseignement supérieur suisse, il est possible pour les étudiants ayant obtenu un bachelor dans une haute école spécialisée (HES) ou pédagogique (HEP), d effectuer un master dans une université. La situation inverse est également concevable. Pour toutes les hautes écoles suisses (universités, HES et HEP), la signature de la déclaration de Bologne a engendré un renouvellement global des structures et contenus de leurs filières d études. Au semestre d automne 2009/2010, tous les nouveaux étudiants inscrits auprès d une haute école suisse (y compris en médecine) ont entrepris un programme de premier cycle (bachelor) et 90 % des universitaires ont été inscrits à un programme d études bachelor ou master Diplômes Bachelor of Science (BSc) Le programme du bachelor se compose de 180 crédits ECTS, ce qui correspond à une durée de 3 ans. Les bases générales sont enseignées durant la première année. Au cours des deux années suivantes, les connaissances théoriques et méthodologiques sont approfondies. Les étudiants peuvent commencer à se spécialiser grâce aux cours à option, à des projets pratiques et au travail de fin de bachelor Master of Science (MSc) en informatique Dans le programme de master, les étudiants élargissent et approfondissent les notions acquises lors du bachelor. Le programme permet une initiation à la recherche, axée sur la pratique. De plus, il se distingue par le fait que les étudiants peuvent se spécialiser en fonction de leurs intérêts personnels. Un total de 90 crédits ECTS, respectivement 120, est nécessaire pour l obtention du diplôme. Ceci correspond à une durée d un an et demi, respectivement deux ans d études à plein temps Programmes de formation continue La formation continue est conçue pour approfondir un domaine spécialisé, acquérir une qualification supplémentaire dans un domaine différent ou pour acquérir un approfondissement multidisciplinaire du diplôme supérieur de base. Les offres en formation continue sont adaptées aux besoins des professionnels et des cadres provenant du milieu académique, qui travaillent dans des entreprises privées et publiques ou dans l administration, respectivement dans la recherche, l enseignement ou le conseil. Ainsi, les hautes écoles offrent un large choix de formations continues de haut niveau afin de former les diplômés ainsi que toutes les personnes qui s intéressent à des thématiques scientifiques rendant ainsi accessibles au public les derniers résultats de la recherche universitaire. La formation continue dans les universités ne repose pas Les professions des TIC, 8 ème édition

10 Les formations seulement sur la communication mais également sur le partage des connaissances si bien que les deux parties - hautes écoles comme participants - profitent du transfert de connaissances entre milieu universitaire et pratique. L offre comporte des formations de longue durée ainsi que des cours d un ou plusieurs jours. L introduction des cours de formation continue dans le système européen de crédits ECTS offre aux participants la transparence ainsi que la comparabilité internationale de leurs diplômes. Les formations continues sont généralement destinées aux titulaires d un grade universitaire de niveau master et qui attestent d une certaine pratique professionnelle. Dans des cas exceptionnels, des personnes avec des qualifications équivalentes et avec une expérience professionnelle correspondante, peuvent également être admises. La décision d admission incombe alors au responsable de la formation Master of Advanced Studies (MAS) Les formations MAS (anciennement formations post-grades) constituent les diplômes les plus élevés dans le cadre d une formation continue et conduisent à un titre académique. Elles offrent une formation globale dans différents domaines qui doit permettre d acquérir une qualification supplémentaire dans son propre secteur d activité, ou alors peut ouvrir des portes vers un nouveau champ professionnel. Les formations MAS durent généralement deux ans ou plus et demandent, en plus de la présence aux cours et du travail individuel, la rédaction d un mémoire de fin d études. Ces formations sont le plus souvent en cours d emploi et correspondent à un minimum de 60 crédits ECTS, ce qui équivaut à un investissement de 1800 heures de travail (y compris le travail individuel). L appellation officielle du titre obtenu est Master of Advanced Studies. Le diplôme délivré n ouvre pas l accès à un doctorat. L appellation officielle du titre obtenu est Diploma of Advanced Studies Certificate of Advanced Studies (CAS) Les formations CAS (anciennement cours de diplôme post-grade) constituent les plus petits diplômes de formation continue proposés en Suisse. Elles offrent des connaissances spécifiques sur un thème qui doivent permettre d acquérir une qualification supplémentaire dans un domaine particulier. Les formations CAS durent généralement de quelques mois à une année et demandent parfois, en plus de la présence aux cours et du travail individuel, la rédaction d un petit projet. Ces formations sont le plus souvent en cours d emploi et correspondent à un minimum de 10 crédits ECTS, ce qui équivaut à un investissement de 300 heures de travail (y compris le travail individuel). L appellation officielle du titre obtenu est Certificate of Advanced Studies Les cours de formation continue Ils offrent des connaissances spécifiques pour des groupes professionnels définis ou alors un contenu général pour les groupes intéressés à des thématiques scientifiques. Les cours durent entre un et plusieurs jours. Une attestation de participation peut être donnée aux participants qui le désirent. Lors de certains cours spécifiques, un relevé de notes peut être exigé. Dans ce cas, les participants reçoivent une confirmation des crédits ECTS obtenus, assurant ainsi la transparence et la reconnaissance internationale de leurs performances. Les offres de cours spécifiques sont destinées à des groupes professionnels définis alors que les cours traitant de thématiques générales sont ouverts à tous les intéressés. Un diplôme universitaire n est habituellement pas requis Diploma of Advanced Studies (DAS) Les formations DAS constituent une nouvelle typologie de formations continues, qui sont moins poussées que les MAS. Elles offrent une formation approfondie dans un domaine spécifique qui doit permettre d acquérir une qualification supplémentaire dans son propre secteur d activité, ou dans une nouvelle spécialisation professionnelle. La durée d un DAS se situe généralement entre un et deux ans et demande souvent, en plus de la présence aux cours et du travail individuel, la rédaction d un mémoire de fin d études. Ces formations sont le plus souvent en cours d emploi et correspondent à un minimum de 30 crédits ECTS, ce qui équivaut à un investissement de 900 heures de travail (y compris le travail individuel). 60 Les professions des TIC, 8 ème édition 2013

11 Les formations Formation continue : divers diplômes postgrades NDS, CAS, DAS, MAS, EMBA, etc. Formation professionnelle supérieure (Tertiaire B) Examens professionnels ICT Manager avec dip. fédéral (dès 2015) Informaticien avec dip. fédéral, options - Business Solutions - Service & Technology Solutions Expert en organisation et management avec dip. fédéral Web Project Manager avec dip. féd. Télématicien avec diplôme fédéral Examens professionnels (Brevet fédéral) Développement d applications TIC Techniques réseau/système TIC Informatique de gestion Médiamatique Spécialiste en organisation Chef de projet télématique Informaticien avec attestation fédérale AFP Ecoles supérieures (Diplôme ES) Technicien ES en informatique options - - développement d applications - technique système - ingénierie logiciel - ingénierie système Informaticien de gestion ES Technicien ES en télécommunication Technicien ES en technique média Technicien ES Média Economiste ES options - Informatique/Organisation Divers autres diplômes ES Certificat féd. de capacité (CFC ) ou longue expérience pratique Hautes écoles (Tertiaire A, diplômes académiques) Hautes écoles spécialisées - HES Filières Master (MA) - Business Information Systems Filières Bachelor (BA) - Informatique - Informatique gestion - Télécommunication - Informatique médicale - Ingénierie média - Autres filières de formation cont. - Master of Advanced Studies (MAS) - Diploma of Advanced Studies (DAS) - Certificate of Advanced Studies (CAS) - Cours de form. cont. Maturité prof. Maturité spécialisée Certificat ECG école de culture générale Hautes écoles universitaires Universités et Ecoles polytechniques Doctorat (PhD) Filières Master - Informatique - Robotics, Systems and Control - Electrotechnic and Informationstechnology - Computational Biology and Bioinformatics - Economie Filières Bachelor - Informatique - Electrotechnic and Informationstechnology - Economie Autres filières de formation continue - Master of Advanced Studies (MAS) - Diploma of Advanced Studies (DAS) - Certificate of Advanced Studies (CAS) - Cours de formation continue Maturité gymnasiale Formations métiers Formations prof. avec certification ou diplôme par exemple : Certifications indépendantes de fournisseurs - SIZ - ITIL - ISACA - IPMA - PMA - SAQ /ISTQB etc. Certification dépendante d une industrie - IBM - MICROSOFT - SAP - CISCO etc. Programme de formation continue auprès d une HES Université, EPF - Master of Advanced Studies - Diploma of Advanced Studies - Certificate of Advanced Studies Le paysage de la formation informatique en Suisse Le système de formation suisse avec les diplômes pour l informatique, l organisation et l économie PH Hautes écoles pédagogiques/universités supérieurs (Diplôme fédéral) - Informatique de gestion - Niveau secondaire II Les professions des TIC, 8 ème édition

12 Les professions 4 Professions 4.1 Systématique des descriptions de professions Toutes les professions sont décrites sur une double page et selon un schéma identique. Dans chaque description de profession, la page de gauche et la page de droite forment un tout. Seule la lecture des deux pages permet d avoir une interprétation correcte et complète de la description d une profession Structure de la page de gauche Désignation de la profession (en français et en anglais) Désignation courante de la profession dans l économie, en français et en anglais SS = Service Strategy SD = Service Design ST = Service Transition SO = Service Operation CSI = Continual Service Improvement N /groupe de professions Numéro du niveau de compétence/groupe de profession (cf. chapitre 4.2) Structure de la page de droite Description de la profession en anglais Description de la profession Formation Apprentissage/Maturité Formation prof. supérieure Hautes écoles Domaine de compétence Senior Niveau de compétence La description de la profession correspond au niveau de compétence «Senior» (cf. section 4.1.6) Désignation de la profession en anglais Désignation de la prof. Senior Groupe de la prof. Désignations synonymes Description succincte. Compétences professionnelles Management ICT Management de projet ICT Service Operation Compétences métier Processus métiers Tâches principales.... Compétences personnelles Conduite de personnel Les professions des TIC, 8 ème édition Désignations synonymes Désignations de professions utilisées sur le marché de l emploi ou à titre de synonymes Description des activités Description succincte : description résumée des activités Tâches principales : liste des tâches ou activités les plus importantes Graphique radar, profil phases Lifecycle Positionnement des activités principales par rapport aux 5 phases du cycle de vie ITIL La page de droite décrit les exigences indispensables pour l exercice de la profession, à savoir la formation, les compétences professionnelles et méthodologiques, ainsi que les compétences métier et les compétences comportementales dans les rubriques : Désignation de la profession Désignation courante de la profession en anglais et en français avec les synonymes usuels. Niveau de compétence La description de la profession correspond au niveau de compétence «Senior» (cf. section 4.1.6) Formation (scolarité, formation professionnelle supérieure, haute école/université) Ce paragraphe indique la formation de base normalement indispensable à l exercice de la profes- Les professions des TIC, 8 ème édition

13 Les professions sion, indépendamment de la voie par laquelle le niveau de connaissances a été atteint. Connaissances métier nécessaires Cette liste comprend les exigences relatives aux compétences suivantes : compétences professionnelles et méthodologiques compétences métier compétences sociales Les compétences métier indispensables sont décrites dans le modèle de compétences dans le chapitre 4. Taxonomie des connaissances métier nécessaires Sur le côté droit de la liste sont mentionnés les différents niveaux d exigence et de qualification pour chaque compétence. Il n est pas toujours facile de déterminer les niveaux d exigence des compétences métier nécessaires. Une taxonomie à quatre niveaux a été définie pour la détermination du niveau d exigence respectif. 1. Faibles exigences de connaissances, d expérience, de compétences 2. Exigences accrues de connaissances, d expérience, de compétences 3. Hautes exigences de connaissances, d expérience, de compétences 4. Très hautes exigences de connaissances, d expérience, de compétences Niveaux de compétence L enquête sur les salaires menée chaque année par SwissICT se base sur les descriptions de professions contenues dans le présent ouvrage. Les niveaux de compétence peuvent être utilisés non seulement pour vérifier la structure des salaires, mais également pour la classification des collaborateurs dans le cadre des mesures de développement des ressources humaines et des promotions. Dans chaque profession, on distingue plusieurs catégories de personnes : les personnes qui doivent d abord être formées, les spécialistes reconnus, les collaborateurs qui ont une maîtrise théorique et pratique de leur domaine professionnel ou sont même des experts de renommée internationale. Il y a en outre des personnes qui exercent des fonctions dirigeantes. C est pourquoi l on subdivise chaque profession informatique en différents niveaux de compétence pour pouvoir prendre en compte ces différences de savoir, d expérience et de responsabilité dans le cadre de l analyse des salaires. On comptait au total six niveaux de compétence dans les précédentes éditions de cet ouvrage; les trois niveaux supérieurs étaient utilisés aussi bien pour les fonctions comportant une responsabilité de conduite du personnel que pour les spécialistes hautement qualifiés. A partir de 2009 pour améliorer la qualité de l analyse des salaires, les rémunérations des spécialistes des TIC sont analysées séparément : sans responsabilité de conduite du personnel ni fonction hiérarchique et avec une responsabilité de conduite du personnel et des fonctions hiérarchiques. Pour les spécialistes des TIC sans responsabilité de conduite du personnel, les cinq niveaux de compétence suivants sont nouveaux (S1 à S5) : S1 - Junior S2 - Professional S3 - Senior S4 - Expert S5 - Senior Expert Au cours de leur évolution professionnelle, les collaborateurs peuvent assumer non seulement une responsabilité technique, mais également des fonctions de conduite du personnel. En fonction du nombre de collaborateurs ou des niveaux hiérarchiques subordonnés, on distingue à présent les niveaux de compétence suivants (M1 à M4) : M1 - Management inférieur (cadres inférieurs) M2 - Management moyen (cadres moyens) M3 - Management supérieur (cadres supérieurs) M4 - Top Management Les descriptions de professions contenues dans le présent ouvrage se basent sur le niveau Senior (S3). Les différents niveaux de compétence sont décrits en détail ci-après S1 - Niveau de compétence «Junior» Possède la capacité d exécuter les tâches dans son domaine professionnel en bénéficiant d un accompagnement technique spécialisé et d une surveillance. Doit encore compléter ses connaissances dans son domaine professionnel, par exemple par une formation complémentaire/continue. N a aucune (ou n a qu une première) expérience pratique dans son domaine professionnel ou dans un domaine apparenté, a besoin de plus d expérience pratique pour confirmer sa compétence professionnelle. Personne expérimentée au bénéfice d un accompagnement technique S2 - Niveau de compétence «Professional» Possède de bonnes connaissances dans son domaine professionnel 76 Les professions des TIC, 8 ème édition 2013

14 Les professions Possède en général une expérience pratique d au moins trois ans Peut exécuter des tâches complètes ou partielles de manière autonome Peut, en cas de besoin, avoir recours à une assistance technique S3 - Niveau de compétence «Senior» Possède des connaissances approfondies dans son domaine professionnel et dans des domaines voisins Possède en général une expérience pratique d au moins cinq ans Peut exécuter les tâches de manière autonome et guider d autres personnes dans son domaine technique Peut conduire des projets métiers Peut exécuter des tâches conceptuels de conseils et résoudre des problèmes métiers exigeants Peut exercer des tâches de cadre dans de grandes entreprises sans cependant avoir des responsabilités de direction S4 - Niveau de compétence «Expert» Possède des connaissances étendues dans son domaine professionnel et dans des domaines voisins Dispose d une vaste expérience pratique d au moins 8 ans d expérience dans ses domaines professionnels Possède la capacité d accomplir des tâches conceptuelles, de donner des conseils compétents et de résoudre des problèmes complexes Possède la capacité de conduire et d animer («coacher») des équipes de projets composées de spécialistes (sans conduite de personnel) Peut exercer des tâches de cadre ou de membre de la direction dans de grandes entreprises sans cependant avoir des responsabilités de direction S5 - Niveau de compétence «Senior Expert» Comme le niveau «Expert», mais possède en plus les connaissances et capacités suivantes : A une réputation d expert au sein d une grande entreprise ou est considéré en externe comme un expert reconnu dans son domaine professionnel, par exemple à l échelon national ou dans sa branche A la reconnaissance d expert dans une grande entreprise ou à l extérieur (dans sa branche, au niveau régional, national ou international) Capable de donner des conseils compétents et de résoudre des problèmes très complexes Capable de donner des cours magistraux ou de rédiger des articles spécialisés; son savoir correspond à celui d un professeur d université pour la formation de spécialistes «Senior», par exemple dans un domaine spécial dans les hautes écoles spécialisées ou les hautes écoles A un rang de cadre ou de membre de la direction dans une grande entreprise, sans cependant avoir des responsabilités de direction M1 - Management inférieur (p. ex. direction d une équipe) Uniquement la conduite directe du personnel (1 à 10 collaborateurs) M2 - Management moyen (p. ex. direction d un service) Conduite directe et indirecte du personnel (10 à 30 collaborateurs) Conduit plusieurs chefs d équipe (M1) M3 - Management supérieur (p. ex. direction d un domaine) Conduite directe et indirecte du personnel (30 à 100 collaborateurs) Conduite du personnel au-delà de deux niveaux hiérarchiques Conduit plusieurs chefs de service (M2) M4 - Direction générale Conduite de personnel directe et indirecte (plus de 100 collaborateurs) Conduite de personnel au-dessus de plusieurs hiérarchiques Conduite de plusieurs responsables de domaines (M3) 4.2 Groupes de professions Les descriptions de professions sont regroupées en cinq groupes comme suit : Planification - Plan Développement - Build Exploitation - Run Management de projet - PM Organisation - Org Dans un groupe, les professions sont classées par ordre alphabétique dans la mesure où aucun autre ordre logique ne s impose. Les professions des TIC, 8 ème édition

15 Les professions A chaque description de profession est attribué un nombre de deux chiffres (défini au hasard) suivi du chiffre «3» pour «senior» et du nom du groupe auquel appartient la profession. Tâches supplémentaires Souvent, les personnes appartenant à un groupe «Plan», «Build», «Run» ou «Org» exercent des tâches appartenant également à d autres groupes, par exemple des tâches de gestion de projet. Ces tâches ne font toutefois pas partie de leurs tâches principales. Ces tâches nécessitent des connaissances et des compétences supplémentaires. Les personnes doivent les maîtriser et les utiliser dans une mesure limitée Groupe Planification - Plan Le groupe «Plan» comprend les professions avec des activités de planification, de direction et de conseil. Les personnes dont la profession appartient à ce groupe ne sont pas directement actives dans le développement ou l exploitation des systèmes des TIC. Leurs tâches consistent à la fourniture des bases pour le développement des systèmes des TIC, à en préparer leur développement et leur fonctionnement, ou à soutenir ces activités. Chronologiquement, ces activités peuvent se dérouler non seulement avant la mise en exploitation des systèmes TIC mais également pendant ou après. Le groupe «Plan» comprend les professions suivantes : Architecte TIC - ICT Architect Consultant TIC - ICT Consultant Contrôleur TIC - ICT Controller Responsable qualité TIC - ICT Quality Manager Responsable de la sécurité des TIC - ICT Security Officier ICT Manager des approvisionnements - ICT Sourcing Manager Groupe Développement - Build Le groupe «Build» comprend les professions avec des activités d ingénierie, de conception, et de création de systèmes TIC. Les personnes dont la profession appartient à ce groupe préparent les systèmes TIC pour leur exploitation et les livrent ensuite aux professionnels appartenant au groupe «Run». Le groupe «Build» comprend les professions suivantes : Développeur d applications - Applications Developper Spécialiste des bases de données - Database Engineer Ingénieur Système TIC - ICT System Engineer Ingénieur de test - ICT Test Engineer Manager de test - ICT Test Manager ICT Requirements Engineer Spécialiste réseau - Network Engineer Ingénieur logiciel - Software Engineer Informaticien de gestion - Information System Engineer Groupe Exploitation - Run Le groupe «Run» comprend les professions avec des activités d exploitation des systèmes TIC et de leur utilisation. En général, les personnes qui exercent ces professions exercent des activités de services orientées clients. Pour remédier aux incidents, elles doivent avoir les compétences nécessaires pour détecter les problèmes et les résoudre. Le groupe «Run» comprend les professions suivantes : Manager d application - Applications Manager Administrateur de bases de données - Database Administrator ICT Change Manager Collaborateur Helpdesk - ICT Helpdesk Agent Opérateur TIC - ICT Operator Planificateur de production - ICT Production Planer ICT Service Manager Supporter des TIC - ICT Supporter ICT System Administrator Contrôleur système TIC - ICT System Controller Spécialiste des systèmes TIC - ICT System Specialist Technicien TIC - ICT Technician Administrateur réseau - Network Administrator Webmestre - Webmaster Groupe Gestion de projet - PM Le groupe «Gestion de projet» comprend toutes les professions qui sont actives dans des tâches liées à des projets. Les membres de ce groupe s occupent de ces tâches exclusivement ou en majeure partie. Certaines missions de gestion de projet sont également exécutées par des personnes appartenant à d autres groupes de professions. Il peut s agir de collaborateurs qui assument passagèrement ce rôle ou cette profession (fonction temporaire). Le groupe «gestion de projet» comprend les professions: Project Manager Officier Chef de projet - Project Leader Program Manager 78 Les professions des TIC, 8 ème édition 2013

16 Les professions Organisation et gestion d entreprise - Org Le groupe «Organisation et gestion d entreprise» comprend toutes les professions qui traitent des tâches d organisation d entreprise et des missions permettant la croissance de l entreprise comme la conception et la mise en place d une organisation, la conception et le management de processus, la mise en place d outils métiers et d outils informatiques ou la description de postes de travail. Le groupe «Organisation et gestion d entreprise» comprend les professions suivantes : Business Analyst Process Manager Organisateur d entreprise - Business Organization Consultant Manager d organiation - Organization Manager Fréquence des professions dans les domaines des TIC et de l organisation entre 2010 et 2012 SwissICT effectue chaque année une enquête et une analyse des salaires des TIC. Dans ce cadre, les employés actifs dans les TIC et dans l organisation sont répertoriés par profession, selon la définition donnée dans cet ouvrage. De 2010 à 2012, entre 220 à 280 ont participé à cette enquête, déclarant entre à salariés. Les différentes branches, régions ou la tailles d entreprise ne sont pas représentées proportionnellement à leur fréquence en Suisse. Le secteur bancaire, assurances et prestations de services informatiques sont fortement représentés et comprennent près des trois quarts de l échantillonnage. Un peu moins des deux tiers des réponses reçues proviennent de grandes entreprises comprenant plus de employés. Ainsi, les données reçues ne sont pas vraiment représentatives de l ensemble de la Suisse. Elles donnent cependant une bonne idée de la répartition des professions des TIC en Suisse. Un cinquième de toutes les données salariales reçues provient de la profession développeur d applications. Cette profession comprend les développeurs de logiciels techniques (logiciels embarqués, robotique, automatisation, etc.) qui représentent près d un quart des développeurs de logiciels. Environ 20 % sont actifs dans le système ou le réseau, dont pour chacun 10 % travaille dans le support ou la gestion de projet. Les professions des TIC, 8 ème édition

17 Liste des professions Groupes Famille de professions Professions No Page Plan (Planification) Build (Développement) Run (Exploitation) Project Management (PM) Organization (Org) Head Head Plan ICT Architecture ICT Architect ICT Consultance ICT Consultant ICT Sourcing Manager ICT Controlling ICT Controller ICT Quality Management ICT Quality Manager ICT Security Management ICT Security Officer Head Head Build Software Engineering IS Engineering System Engineering and Architecture Testing Application Engineer Database Engineer Software Engineer IS Engineer ICT Requirements Engineer ICT System Engineer Network Engineer ICT Test Engineer ICT Test Manager Head Head Run ICT Operation ICT Support Application Operation Manager Database Administrator ICT Change Manager ICT Operator ICT Dispatcher ICT System Controller ICT System Administrator ICT System Specialist Network Administrator Webmaster ICT Helpdesk Agent ICT Supporter ICT Technician ICT Service Management ICT Service Manager Head Head Project Management Project Management Office Project Manager Officier Project Management Project Leader Program Manager Head Head of Organization Organization Business Analyst Process Manager Business Organiz. Consultant Organization Manager

18 Architecte logiciel ICT Architect Senior 46-3 Plan SS Désignations synonymes CSI SD Architecte des TIC Architecte système Architecte d entreprise SO ST Description succincte Planifier et réaliser des architectures (matériel, logiciels, systèmes d information, données, interfaces, réseaux de communication) en tenant compte de la rentabilité, de la qualité et de l applicabilité. Tâches principales Analyser la stratégie de l entreprise et en déduire des propositions pour la stratégie des TIC Observer les marchés du matériel, des logiciels et de la communication Planifier et réaliser des architectures intégrant des TIC (matériel, logiciels, communication, données, interfaces) conformes à la stratégie des TIC, en tenant particulièrement compte de la stratégie de l entreprise et de la rentabilité Documenter les descriptions techniques du système et les vues d ensemble Elaborer et assurer la maintenance du concept de mise en place du matériel, des logiciels et de la communication Soutenir les architectures/la stratégie des TIC Elaborer et faire respecter les normes de qualité pour les architectures Effectuer des audits et des reviews de conception Conseiller dans le cadre des projets liés aux TIC Communiquer les architectures/la stratégie des TIC 90 Les professions des TIC, 8 ème édition 2013

19 Plan Architecte logiciel ICT Architect Senior Formation Apprentissage/Maturité Formation professionnelle supérieure Haute école/université 1 Faibles exigences de connaissances/d expérience/de compétences 2 Exigences accrues de connaissances/d expérience/de compétences 3 Hautes exigences de connaissances/d expérience/de compétences 4 Très hautes exigences de connaissances/d expérience/de compétences Domaines de compétence Compétences professionnelles et méthodologiques Management des TIC Management de projet Management des risques Management de la qualité Service Design Architectures Economie des TIC Organisation Protection et sécurité Business Engineering Application Engineering Hardware Engineering Network Engineering Service Engineering Data Engineering/Data Management Technical Software Engineering Application Operation Hardware Operation Network Operation ICT Service Operation Qualifications supplémentaires Dans les domaines de la planification et de la conception Compétences métiers/liées au poste Processus métiers/d administration Organisation, politique, culture d entreprise Contexte financier de l activité Situation concurrentielle dans la branche d activité Transformation des activités métiers par les TIC Conseil et vente Compétences personnelles Conduite de personnel Communication Self Management/Gestion de sa personne Compétences sociales Conception et résolution de problème Les professions des TIC, 8 ème édition

20

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2013

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2013 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2013 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

Sans informatique plus rien ne fonctionne! Les professions des ICT : des métiers d avenir

Sans informatique plus rien ne fonctionne! Les professions des ICT : des métiers d avenir Sans informatique plus rien ne fonctionne! Les professions des ICT : des métiers d avenir Informatique : des carrières prometteuses Comment devenir informaticien? Que ce soit dans le cadre de nos loisirs

Plus en détail

414.134.2 Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.134.2 Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation continue à l EPFL) du 27 juin 2005 (Etat

Plus en détail

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance sur la formation continue à l EPF de Zurich) 414.134.1 du 26 mars 2013 (Etat le 1 er octobre

Plus en détail

Informations. Planification (Plan) Développement (Build) Exploitation (Run) Management de projets (MP) Organisation et gestion d'entreprise

Informations. Planification (Plan) Développement (Build) Exploitation (Run) Management de projets (MP) Organisation et gestion d'entreprise Informations Info Planification (Plan) 1 Développement (Build) 2 Exploitation (Run) 3 Management de projets (MP) 4 Organisation et gestion d'entreprise 5 Totaux par niveau de compétence Σ Info Table des

Plus en détail

brevet fédéral d informaticien de gestion ... pour booster sa carrière

brevet fédéral d informaticien de gestion ... pour booster sa carrière brevet fédéral d informaticien de gestion... pour booster sa carrière formation continue...clé du succès 25 milliards C est en CHF. le PIB engendré par les TIC en Suisse. Entreprendre pour conduire son

Plus en détail

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT 1. MAS QSM Le MAS QSM est une formation

Plus en détail

Perméabilité entre les formations dans le domaine du travail social

Perméabilité entre les formations dans le domaine du travail social Domaine Travail social Perméabilité entre les formations dans le domaine du travail social Réunis à Louvain-La-Neuve en 2009 pour faire le bilan des dix premières années du processus de Bologne, les ministres

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste un lien important avec le marché du travail. La formation professionnelle supérieure permet d acquérir les compétences

Plus en détail

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Recommandations de la CSHEP et de la CRUS pour la mise en œuvre coordonnée de la déclaration de Bologne

Plus en détail

Etudes postgrades HES Lutte contre la criminalité économique

Etudes postgrades HES Lutte contre la criminalité économique ILCE Institut de lutte contre la criminalité économique EXECUTIVE MASTER OF ECONOMIC CRIME INVESTIGATION Etudes postgrades HES Lutte contre la criminalité économique Cycle d études en emploi reconnu par

Plus en détail

Connecte-toi aux nouvelles technologies

Connecte-toi aux nouvelles technologies Connecte-toi aux nouvelles technologies Les métiers des TIC des métiers branchés Bien choisir Toutes les informations utiles. Cette brochure doit t orienter dans tes choix de formation. Choisir n est pas

Plus en détail

Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité. L assurance d une carrière prometteuse!

Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité. L assurance d une carrière prometteuse! Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité L assurance d une carrière prometteuse! 2 De tout temps, l assurance privée s engage fortement à la formation de sa propre relève.

Plus en détail

Sans informatique plus rien ne fonctionne! Les professions des TIC avec beaucoup d avenir

Sans informatique plus rien ne fonctionne! Les professions des TIC avec beaucoup d avenir Sans informatique plus rien ne fonctionne! Les professions des TIC avec beaucoup d avenir lay_broschuere_idays_a5_f_1d.indd 1 09.11.10 09:11 Informatique : des carrières avec beaucoup d avenir Peu importe

Plus en détail

Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO. Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO. Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO Version du 9 mai 008 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

BACHELOR OF SCIENCE APRÈS UNE MPT OU UN DIPLÔME ES

BACHELOR OF SCIENCE APRÈS UNE MPT OU UN DIPLÔME ES Informaticien-ne de gestion BACHELOR OF SCIENCE APRÈS UNE MPT OU UN DIPLÔME ES LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent

Plus en détail

Guide relatif aux qualifications du corps enseignant pour les branches de la maturité professionnelle

Guide relatif aux qualifications du corps enseignant pour les branches de la maturité professionnelle Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Questions de fond et politique Guide relatif aux qualifications

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Check-list pour la bonne formation continue Voies de formation

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent).

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent). Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : Champ d application Article

Plus en détail

Les entreprises suivantes ont, par leur soutien financier, permis la réalisation de cet ouvrage :

Les entreprises suivantes ont, par leur soutien financier, permis la réalisation de cet ouvrage : Les entreprises suivantes ont, par leur soutien financier, permis la réalisation de cet ouvrage : Sponsors Abraxas Informatik AG est une entreprise suisse leader des TIC pour les administrations publiques,

Plus en détail

Traduction de l allemand. La version allemande fait foi.

Traduction de l allemand. La version allemande fait foi. Règlement du Programme de Formation continue en Archivistique et Sciences de l information (Certificate of Advanced Studies et Master of Advanced Studies) Dans l ensemble du présent règlement les titres

Plus en détail

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE).

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE). Directives du Master of Science HES-SO in Engineering Version du février 01 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu le protocole d accord entre la CUSO et la HES-SO relatif

Plus en détail

A. TITRES SUISSES. Admission. avec Stage (pratique professionnelle) Remarques. En / Ou reconnaissance de crédits ECTS 1 ère année

A. TITRES SUISSES. Admission. avec Stage (pratique professionnelle) Remarques. En / Ou reconnaissance de crédits ECTS 1 ère année CONDITIONS D ADMISSION, CURSUS BACHELOR HES-SO, DANS LES FILIERES ARCHITECTURE, GENIE CIVIL, GENIE MECANIQUE, MICROTECHNIQUES, INFORMATIQUE ET TELECOMMUNICATIONS POUR LA RENTREE ACADÉMIQUE 2009-2010 Les

Plus en détail

Dispositions d application des directives sur les qualifications didactiques du personnel d enseignement de la HES-SO

Dispositions d application des directives sur les qualifications didactiques du personnel d enseignement de la HES-SO Dispositions d application des directives sur les qualifications didactiques du personnel d enseignement de la HES-SO relatives à l attribution d équivalences et à la reconnaissance d acquis pour la formation

Plus en détail

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business HFVESA Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance Une coopération entre l AFA et AKAD Business Ecole supérieure assurance (ESA) 2 Selon l Office fédéral de la formation professionnelle et

Plus en détail

Directive 05_04 Prise en compte des études déjà effectuées

Directive 05_04 Prise en compte des études déjà effectuées Haute école pédagogique Comité de Direction Avenue de Cour CH 04 Lausanne www.hepl.ch Directives du Comité de direction Chapitre 05 : Filières de formation Directive 05_04 Prise en compte des études déjà

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 414.110.422.3 du 8 mai 1995 (Etat le 1 er décembre 2015) La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, du 26 mai 2011, vu le règlement relatif à la formation

Plus en détail

BACHELOR OF SCIENCE APRÈS UNE MPC OU UNE MATURITÉ ACADÉMIQUE/GYMNASIALE

BACHELOR OF SCIENCE APRÈS UNE MPC OU UNE MATURITÉ ACADÉMIQUE/GYMNASIALE Informaticien-ne de gestion BACHELOR OF SCIENCE APRÈS UNE MPC OU UNE MATURITÉ ACADÉMIQUE/GYMNASIALE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied

Plus en détail

Evolution et futurs défis

Evolution et futurs défis Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Formation professionnelle duale Evolution et futurs

Plus en détail

Dès la rentrée 2011, toutes les filières à Neuchâtel

Dès la rentrée 2011, toutes les filières à Neuchâtel bauart Dès la rentrée 2011, toutes les filières à Neuchâtel Gare de Neuchâtel Conservatoire Haute Ecole de Musique Haute Ecole Arc Santé Haute Ecole Arc Conservation-restauration Haute Ecole Arc Ingénierie

Plus en détail

Protocole d accord. 1. Généralités

Protocole d accord. 1. Généralités Protocole d accord relatif à la reconnaissance réciproque des études et des titres et à la réglementation cadre de l accès d étudiant-e-s et de diplômé-e-s d une haute école à l autre Les universités membres

Plus en détail

Manuel sur la formation continue Octroi des titres, modularités et transition entre l ancien modèle (CPG/EPG) et le nouveau (CAS/DAS/MAS/EMBA)

Manuel sur la formation continue Octroi des titres, modularités et transition entre l ancien modèle (CPG/EPG) et le nouveau (CAS/DAS/MAS/EMBA) Manuel sur la formation continue Octroi des titres, modularités et transition entre l ancien modèle (CPG/EPG) et le nouveau (CAS/DAS/MAS/EMBA) Version 1.0 Juin 08 Document adopté par le Conseil Enseignement,

Plus en détail

Titres des hautes écoles spécialisées notice explicative

Titres des hautes écoles spécialisées notice explicative Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Hautes écoles Questions de fond et politique HES Titres

Plus en détail

ASO * DEPUIS 1986 * Formation réseautage soirées à thème. Catalogue des formations. Association Suisse d Organisation et de Management

ASO * DEPUIS 1986 * Formation réseautage soirées à thème. Catalogue des formations. Association Suisse d Organisation et de Management ASO * DEPUIS 1986 * Formation réseautage soirées à thème Catalogue des formations Association Suisse d Organisation et de Management Av. Benjamin Constant 1 1003 Lausanne www.aso-organisation.ch Formations

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Ordonnance relative à la création et à la gestion des hautes écoles spécialisées

Ordonnance relative à la création et à la gestion des hautes écoles spécialisées Ordonnance relative à la création et à la gestion des hautes écoles spécialisées (Ordonnance sur les hautes écoles spécialisées, OHES) 414.711 du 11 septembre 1996 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil

Plus en détail

NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE. Session 2013-2016. Une formation novatrice et. articulée autour d une base

NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE. Session 2013-2016. Une formation novatrice et. articulée autour d une base WWW.IREF.CH INFO@IREF.CH FAX 021/671 30 26 TEL 021/671 30 25 1020 RENENS AV. DES BAUMETTES 11 NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE Une formation novatrice et Session 2013-2016

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 414.110.422.3 du 8 mai 1995 (Etat le 1 er décembre 2013) La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),

Plus en détail

Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé)

Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé) Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé) Le Master en didactique des langues étrangère est une filière d enseignement commune aux universités de Berne et Fribourg, en collaboration

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance d admission à l EPFZ) du 30 novembre 2010 La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Direction de

Plus en détail

MSc in Life Sciences Food, Nutrition and Health. Section Santé Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires HAFL

MSc in Life Sciences Food, Nutrition and Health. Section Santé Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires HAFL MSc in Life Sciences Food, Nutrition and Health Développer des aliments pour les sportifs ou les personnes allergiques fait partie des nouveaux défis, au carrefour des sciences alimentaires et de la nutrition,

Plus en détail

Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation continue à l EPFL) du 27 juin 2005 La

Plus en détail

Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF

Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF Questions et réponses (Q&R) [Complément au factsheet ESBF du 01.11.2010] [Remplace Q&R du 31.12.2009] A. L ESBF, une filière de formation du degré tertiaire dans

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans?

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? La HEP Vaud vous prépare au Bachelor of Arts et Diplôme d enseignement pour

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

2008-2011 FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES

2008-2011 FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES DAS HES-SO GDIS en deux ans d études Diploma of Advanced Studies HES-SO en Gestion et Direction d institutions éducatives,

Plus en détail

BUT. Sauf indications contraires sous remarques, l admission concerne le premier semestre d études

BUT. Sauf indications contraires sous remarques, l admission concerne le premier semestre d études DISPOSITIONS D APPLICATION DU REGLEMENT D ADMISSION EN FORMATION BACHELOR DES FILIERES ECONOMIE D ENTREPRISE, TOURISME, INFORMATIQUE DE GESTION, INFORMATION DOCUMENTAIRE, DROIT ECONOMIQUE ET INTERNATIONAL

Plus en détail

Dimensions de la qualité pour les programmes de formation

Dimensions de la qualité pour les programmes de formation L évaluation des programmes de formation à l Université de Genève Dimensions de la qualité pour les programmes de formation BUREAU QUALITÉ Table de matières Avant-propos... 3 Dimension 1 : Description

Plus en détail

Règlement d application du contrôle des études

Règlement d application du contrôle des études Notes : Le plan d études et l acquisition des crédits sont basés sur le système européen de transfert et d accumulation de crédits. Développé par L Union Européenne, il a pour but de faciliter la lecture

Plus en détail

Technicien-ne dipl. ES en conduite des travaux. Formation en cours d emploi

Technicien-ne dipl. ES en conduite des travaux. Formation en cours d emploi Technicien-ne dipl. ES en conduite des travaux Formation en cours d emploi Sommaire Introduction 3 Notre offre de formation 4 Objectifs de votre formation 5 Vos perspectives professionnelles 6 Plan de

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail

DOMAINE INGENIERIE ET ARCHITECTURE CONDITIONS D ADMISSION EN FORMATION BACHELOR

DOMAINE INGENIERIE ET ARCHITECTURE CONDITIONS D ADMISSION EN FORMATION BACHELOR DOMAINE INGENIERIE ET ARCHITECTURE CONDITIONS D ADMISSION EN FORMATION BACHELOR Le tableau ci-après fixe les conditions d admission valables pour le domaine Ingénierie et. Elles concernent les voies d

Plus en détail

Master of Advanced Studies (MAS) en Santé publique ---------

Master of Advanced Studies (MAS) en Santé publique --------- Institut de médecine sociale et préventive Prof. André Rougemont Master of Advanced Studies (MAS) en Santé publique --------- EXPOSÉ DES MOTIFS En 1990 a été mis sur pied avec le soutien du rectorat de

Plus en détail

Nouveau concept de formation

Nouveau concept de formation Nouveau concept de formation Cet article présente le nouveau modèle de formation dans le secteur fiduciaire qui doit prendre en compte la réforme de Bologne et les autres modifications intervenues dans

Plus en détail

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien F i c h e d i n f o r m a t i o n 01.2008 1/8 Brevet fédéral: profil Développement Domaines de qualification Business Engineering Data Management

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale (OMPr) 412.103.1 du 24 juin 2009 (Etat le 1 er octobre 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 25, al. 5, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur

Plus en détail

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation à l EPFL) du 14 juin 2004 (Etat le 1 er septembre 2009) La Direction

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation à l EPFL) du 14 juin 2004 (Etat le 1 er septembre 2015) La Direction

Plus en détail

1. Glossaire Attestation fédérale professionnelle (AFP) BDEFA 2 Branche de formation et d examen Branche et entreprise

1. Glossaire Attestation fédérale professionnelle (AFP) BDEFA 2 Branche de formation et d examen Branche et entreprise 1. Glossaire Attestation fédérale professionnelle (AFP) La personne qui a réussi la procédure de qualification au terme de sa formation d assistant de bureau reçoit l attestation fédérale de formation

Plus en détail

Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004

Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004 Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004 1. Statut La formation en santé de niveau HES (HES-santé) est proposée dans le cadre d'un département HES ou d'une entité autonome faisant partie d'une

Plus en détail

Prof. Dr. Stephan M. Wagner Rolf Jaus

Prof. Dr. Stephan M. Wagner Rolf Jaus Développement des collaborateurs et évolution des salaires dans le secteur des achats Etude 2014 Prof. Dr. Stephan M. Wagner Chaire de gestion logistique Département Management, technologie et économie

Plus en détail

Introduction à la systématique SWISSDOC

Introduction à la systématique SWISSDOC Introduction à la systématique SWISSDOC Mai 2010 Table des matières La systématique SWISSDOC... 3 1 Systématique des professions... 4 1.1 Vue d ensemble des huit groupes principaux... 4 1.2 Structure d

Plus en détail

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr Experts de Bologne /////////// Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme 2e 2f.fr POURQUOI CE GUIDE? > De nombreux établissements d enseignement supérieur désirent mettre en place

Plus en détail

Fiche Info STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE

Fiche Info STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE Fiche Info AIDE JURIDIQUE STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE AIDE JURIDIQUE Fédération des Étudiants Francophones ASBL 20 rue

Plus en détail

Rapport cantonal sur les hautes écoles

Rapport cantonal sur les hautes écoles Conférence de presse du 17 novembre 2015 Département de la formation et de la sécurité Présidence du Conseil d'etat Chancellerie - IVS Präsidium des Staatsrates Kanzlei - IVS INVITATION POUR LES MÉDIAS

Plus en détail

Sommaire. L essentiel en bref 4. 4 Réforme de Bologne et réussite dans les hautes écoles 19. Introduction 6. 4.1 Taux de réussite au bachelor 19

Sommaire. L essentiel en bref 4. 4 Réforme de Bologne et réussite dans les hautes écoles 19. Introduction 6. 4.1 Taux de réussite au bachelor 19 Sommaire L essentiel en bref 4 Introduction 6 1 Taux de passage vers le master 7 1.1 Les taux de passage vers le master au sein des hautes écoles universitaires 7 1.2 Les taux de passage vers le master

Plus en détail

Sciences et techniques de l ingénieur

Sciences et techniques de l ingénieur Sciences et Un an après l obtention de leur diplôme, plus de la moitié des nouveaux diplômés HES en sciences et occupent un emploi dans l industrie, tandis que 3 % travaillent dans les services privés.

Plus en détail

Bachelor of Science en. Informatique médicale. Informatique médicale

Bachelor of Science en. Informatique médicale. Informatique médicale Haute école spécialisée bernoise Informatique médicale La Haute Route 80 2502 Bienne Téléphone +41 32 321 63 23 office.ti@bfh.ch ti.bfh.ch/informatiquemedicale Bachelor of Science en Informatique médicale

Plus en détail

Santé de l enfant, de l adolescent et de la famille

Santé de l enfant, de l adolescent et de la famille Diploma of Advanced Studies DAS - volée 2010 Santé de l enfant, de l adolescent et de la famille Une spécialisation postgrade destinée aux professionnel-le-s de la «Santé» 40 ECTS. mig heds-ge DAS - volée

Plus en détail

Formation continue universitaire. Etat des lieux. Formations diplômantes MAS DAS CAS. Statistiques 2007

Formation continue universitaire. Etat des lieux. Formations diplômantes MAS DAS CAS. Statistiques 2007 Formation continue universitaire Etat des lieux 3000 2766 140 2500 2482 120 106 114 117 2000 1500 1955 1708 2006 2007 100 80 60 57 60 80 69 85 83 89 97 92 86 96 48 1000 40 33 35 500 110 346 417 712 20

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) (Interactive Media Designer CFC) du 22 octobre 2013 47117 Interactive Media Designer CFC Interactive

Plus en détail

FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau»

FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau» FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau» 2 Formation continue en relation avec l exploitation des réseaux

Plus en détail

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges.

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Généralités L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Requiert une certaine créativité et des facultés d adaptation. Il est possible de changer de nombreuses fois de postes

Plus en détail

Certificate of Advanced Studies en investigation financière [CAS IF] Certificate of Advanced Studies in Financial Investigation [CAS FI]

Certificate of Advanced Studies en investigation financière [CAS IF] Certificate of Advanced Studies in Financial Investigation [CAS FI] Certificate of Advanced Studies en investigation financière [CAS IF] Certificate of Advanced Studies in Financial Investigation [CAS FI] Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées (HES),

Plus en détail

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business HFVESA Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance Une coopération entre l AFA et AKAD Business Ecole supérieure assurance (ESA) 2 Selon l Office fédéral de la formation professionnelle et

Plus en détail

Berne, le 15 avril 2014. Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern

Berne, le 15 avril 2014. Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern Berne, le 15 avril 2014 Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern par: stefanie.haab@sbfi.admin.ch Prise de position de l association

Plus en détail

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées du 2 septembre 2005 (Etat le 1 er mai 2009) Le Département fédéral de l économie,

Plus en détail

IPMA. Référentiel et certification. Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch

IPMA. Référentiel et certification. Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch IPMA Référentiel et certification Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch 11 et 12 avril 2012 C. Marguerat février 2012 2 1. Se certifier, quel intérêt? 2. IPMA dans le monde 3. Le référentiel

Plus en détail

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse»

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» 1. Objectifs supérieurs... 2 2. Candidats admis au concours... 2 3. Cadre financier... 3 4. Dépôt de la demande... 3 5. Évaluation de la demande... 3 6. Calendrier

Plus en détail

APERÇU DES MULTIPLES POSSIBILITÉS DANS LES PROFESSIONS TIC

APERÇU DES MULTIPLES POSSIBILITÉS DANS LES PROFESSIONS TIC APERÇU DES MULTIPLES POSSIBILITÉS DANS LES PROFESSIONS TIC SANS TIC RIEN NE FONCTIONNE! «Peu importe qu il s agisse de la télévision, d une banque, du contrôle des feux routiers, de l atelier d un garage

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Règlement d admission en Bachelor dans le domaine Santé HES-SO Version du 10 février 015 Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la Convention intercantonale sur la Haute école

Plus en détail

DE PRATICIENNE FORMATRICE ET PRATICIEN FORMATEUR

DE PRATICIENNE FORMATRICE ET PRATICIEN FORMATEUR CERTIFICATE OF ADVANCED STUDIES (CAS) HES-SO DE PRATICIENNE FORMATRICE ET PRATICIEN FORMATEUR DOMAINES DE LA SANTE ET DU TRAVAIL SOCIAL Janvier 2012 www.hes-so.ch SOMMAIRE Cadre général 1 Buts de la formation

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

INTRODUCTION AUX SYSTÈMES DE FORMATION SUISSE ET FRANCAIS

INTRODUCTION AUX SYSTÈMES DE FORMATION SUISSE ET FRANCAIS INTRODUCTION AUX SYSTÈMES DE FORMATION SUISSE ET FRANCAIS Le système éducatif français Le système éducatif suisse Les Hautes écoles spécialisées : domaines et homologues français Le domaine de l ingénierie

Plus en détail

Lancement du CNC formation professionnelle. 22 octobre 2014, Kursaal Berne

Lancement du CNC formation professionnelle. 22 octobre 2014, Kursaal Berne Lancement du CNC formation professionnelle 22 octobre 2014, Kursaal Berne Bienvenue au 2 Programme 09:00-09:15 Discours de bienvenue et l importance du CNC formation professionnelle Josef Widmer, SEFRI

Plus en détail

Des professionnels recherchés qui occupent des postes clés. Les titulaires du brevet fédéral d ingénieur géomètre

Des professionnels recherchés qui occupent des postes clés. Les titulaires du brevet fédéral d ingénieur géomètre Des professionnels recherchés qui occupent des postes clés Les titulaires du brevet fédéral d ingénieur géomètre La mensuration officielle: Une tâche requise par l Etat La mensuration officielle a pour

Plus en détail

Bachelor of Science en. Technique automobile. Technique automobile

Bachelor of Science en. Technique automobile. Technique automobile Haute école spécialisée bernoise Technique automobile Route principale 127 2537 Vauffelin Téléphone +41 32 321 66 05 office.ti@bfh.ch ti.bfh.ch/auto Bachelor of Science en Technique automobile En tant

Plus en détail