Benoît Hucq Directeur général. Agence du Numérique Be prepared for the lighting of the future- Brussels- 17/11/2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Benoît Hucq Directeur général. Agence du Numérique Be prepared for the lighting of the future- Brussels- 17/11/2016"

Transcription

1 Les objectifs et les enjeux d une plateforme numérique pour les villes et communes Wallonnes. Inscrire les Smart Cities dans une vision Smart Region Digital Wallonia : La stratégie numérique Wallonne Benoît Hucq Directeur général. Agence du Numérique Be prepared for the lighting of the future- Brussels- 17/11/2016

2 2

3 3 idées majeures une stratégie pour définir les objectifs et garantir la cohérence des politiques liées au numérique en Wallonie. Intégrée dans le Plan Marshall 4.0 une plateforme pour assurer la convergence des acteurs, la diffusion des initiatives et le déploiement des services opérationnels. une marque pour incarner la Wallonie numérique, fédérer les initiatives et agir comme un catalyseur pour la transformation numérique de la région. 3

4 Stratégie 4

5 5

6 Ambition du Gouvernement wallon 6 Faire de la Wallonie un territoire connecté et intelligent, où les entreprises technologiques sont des leaders reconnus au niveau mondial et les moteurs d une mutation industrielle réussie, où l innovation numérique est au service de la qualité de l éducation, de l ouverture des services publics et du bien-être des citoyens.

7 1 stratégie // 5 thèmes structurants Le redéploiement de l économie wallonne passe par une augmentation forte et rapide de l intensité numérique des entreprises. Economie par le numérique Un secteur du numérique fort et une recherche pointue, susceptibles de capter et maintenir la valeur du numérique sur le territoire. Compétences et emploi Les Wallons acteurs de la transformation numérique par l acquisition des compétences technologiques et l adoption des comportements entrepreneuriaux. Facteur de compétitivité, connecté au THD et intelligent, le territoire offre un accès illimité aux usages numériques et agit comme catalyseur du développement industriel et économique. Territoire intelligent et connecté Secteur du numérique Services publics Une génération nouvelle de services publics, ouverts et transparents, exemples et vecteurs de la transformation numérique. 7

8 5 thèmes / 9 objectifs / 23 axes 8

9 Priorités d action de la stratégie numérique 9

10 > 500 millions d euros sur 4 ans 10

11 Logique de contrats Digital Wallonia est une stratégie ouverte, agile et transparente. L AdN est chargée : d identifier les différents acteurs ou initiatives susceptibles de contribuer à la réalisation des objectifs de Digital Wallonia. de déterminer le support qui leur sera apporté et/ou les missions qui leur seront confiées, de définir les résultats attendus et la manière dont ils seront intégrés à Digital Wallonia. Exemple : un contrat d objectifs implique la délégation, en tout ou partie, d une mission opérationnelle directement issue des objectifs stratégiques et axes de développement de la stratégie numérique. 11

12 5 thèmes / 9 objectifs / 23 axes 12

13 Plan du Numérique: 3 mesures spécifiques «Smart cities», dans le thème Territoire M 34. Mutualiser les ressources et assurer la cohérence des initiatives via une plateforme virtuelle et un forum physique. M 35. Accélérer les projets Smartcities par un cadre réglementaire favorable (marchés publics innovants et Open Data) et une gouvernance innovante. M 36. Mettre en œuvre un environnement régional de développement, d expérimentation et de déploiement des initiatives Smartcities 13

14 Dynamique Smart Region

15 Une «Smart Region»: pourquoi? Les objectifs des 3 mesures de la stratégie numérique sont Soutenir la métropolisation sur le territoire Déployer des politiques intégrées Développer l efficacité par la coordination et les économies d échelle Amplifier les impacts des projets publics et privés (masse critique) Mieux soutenir les écosystèmes d entreprises et de startups 15

16 Une «Smart Région»: Quoi? Une Smart Region = région engagée dans une démarche de transformation durable (prospérité économique, bien-être social, respect environnemental) de son territoire en utilisant les technologies e.a. numériques Une plateforme «virtuelle» basée sur les 5 grandes villes wallonnes Lieu de partage d expériences et de ressources Lieu de présentation croisée de projets Lieu de définition de thématiques d actions communes Lieu de validation d actions publiques (e.a. appel à projets) 16

17 Concilier une double approche Vision régionale Approche régionale (topdown): développement d une vision stratégique commune Approche locale (bottom-up): support d initiatives privées, associatives, citoyennes, communales

18 En résumé 18

19 5 thématiques verticales Smart Energy et infrastructures urbaines (gestions intelligentes, IoT ) Smart Mobility (durable, partagée, communicante, multimodale ) Smart Living & Smart Governance (guichets uniques, open data, dématérialisation et e-services, communication bidirectionnelle avec le citoyen, appli participatives ) Smart Health Smart Economy (économie en réseau, économie participative, commerce connecté, expérimentations en giga-quartiers, implication des tiers-lieux, nouveaux services grâce au big data ) 19

20 Une «Smart Région»: Comment? Une dynamique sous 3 axes: 1. Projets Top-Down (p.e plateforme physique de services) 2. Projets Bottom-up (p.ex centrale de marchés) 3. Networking, Innovation & Intelligence Cartographie des entreprises et des projets sur la plateforme Digital Wallonia Mise en place d un Réseau des Smart City Managers Mise en place d évènement semestriel de rencontre Offre/Demande entre entreprises et Villes : Smart City Forum Des actions spécifiques dans la sensibilisation, la formation et l accompagnement aux projets Smart cities 20

21 Plateforme 21

22 > 500 Profils liés à des missions > 290 Tags > Pages vues > Visiteurs uniques AP I > 1500 Profils du secteur du numérique > Profils > Entités juridiques Backoffice > Contacts > 500 Evénements sur 1 an > Articles de presse > Adresses et lieux

23 23 Services de la plateforme Cartographie interactive des entreprises et acteurs de l écosystème numérique de la Wallonie. Gestion, structuration, diffusion et partage de profils d entreprises ou d organismes. Cartographie de l écosystème Collecte, gestion, diffusion et partage d un agenda global des événements numériques, en Wallonie (et à l extérieur de la région si des acteurs wallons y sont impliqués). Agenda du numérique Modèle Data driven & Services oriented Gouvernance collaborative. Stratégie numérique Plateforme Diffusion et suivi des mesures liées à la stratégie numérique de la Wallonie. Réalisation et publication des baromètres numériques de la Wallonie (entreprises, citoyens, ). Contenu et actualités Publication de contenus de fond sur le numérique. Revue de presse de l actualité du numérique et des acteurs de l écosystème numérique wallon. Flux Twitter agrégé. Suivi via réseaux sociaux, newsletters, etc.

24 Vision par «profils» Entité(s) juridique(s) Vision Data. Organisation par tags. Interconnexions illimitées. Informations officielles et administratives (BCE). Rôles (fondateur, ). Etc. Contact(s) Profils Personnes physiques (rôles, réseaux sociaux, ). Mail. Web. Adresses (rôles). Etc. > 1300 profils Secteur wallon du numérique Contexte(s) Réseaux sociaux. Presse. Affiliations. Missions et événements. Etc. Activité(s) numérique(s) Produits et services du secteur du Numérique. E-commerce. Etc. > 250 profils Cartographiés sur des missions ou événements Grappes & écosystèmes Big Data, IoT, smarticities, missions AWEX, clusters, > 850 profils Secteur wallon de l e-commerce 24

25 Marque 25

26 Une marque pour la Wallonie numérique Wallonia identifie la région et l ambition politique Wallonie.be identifie le pays au niveau international International Une marque forte et fédératrice comme un amplificateur de la transformation numérique de la Wallonie. Marque Numérique Digital identifie le secteur du numérique et la volonté de transformer la Wallonie Nom de domaine L URL identifie le site Web, lieu de référence et de visibilité du numérique en Wallonie Logique parallèle à des initiatives comme 26

27 Agence du Numérique facebook.com/digitalwallonia Benoît Hucq Avenue Prince de Liège, 133 B-5100 Jambes +32 (0)

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité?

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? Donner des moyens à l AFB grâce aux redevances Il existe

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val de Loire Version 1.0 adoptée le 8 septembre 2015 Préambule

Plus en détail

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Département de Saône-et-Loire Comité stratégique permanent du numérique du 21 septembre 2015 Sommaire 1- Un réseau d acteurs 2- Rappel de la stratégie de déploiement

Plus en détail

ART - CULTURE INDEX. l Activités et techniques de communication spécialité chargé de communication, chef de projet communication visuelle

ART - CULTURE INDEX. l Activités et techniques de communication spécialité chargé de communication, chef de projet communication visuelle INDEX l Activités et techniques de communication spécialité chargé de communication, chef de projet communication visuelle l Activités et techniques de communication spécialité techniques de l'image et

Plus en détail

( entreprise apprenante ) Apprendre à apprendre à l heure du web 2.0. «Anticipant. forte croiss ance pour cette nouvelle

( entreprise apprenante ) Apprendre à apprendre à l heure du web 2.0. «Anticipant. forte croiss ance pour cette nouvelle 116 Nov Decembre V2 6/01/10 11:31 Page 18 116 Nov Decembre V2 6/01/10 11:31 Page 19 ( entreprise apprenante ) Apprendre à apprendre à l heure du web 2.0 ilearning Forum et ses 50 exposants s installent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

ACTUALITE. >> Environ 30 000 jeunes des ZUS reçus par l ANPE en deux mois

ACTUALITE. >> Environ 30 000 jeunes des ZUS reçus par l ANPE en deux mois actualité / agenda / nouveautés sur le site / nouveaux documents en ligne sur i-ville / lecture / la vie du web / offres d emploi / Lettre d information bimensuelle de http://www.ville.gouv.fr N 109 -

Plus en détail

paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement du territoire. le cas de la vallée de la loire

paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement du territoire. le cas de la vallée de la loire Plan Loire Grandeur Nature 2007-2013 10 e réunion de travail de la plateforme Recherche/Données/Information - 18/05/2010 paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement

Plus en détail

Logique entrepreunariale

Logique entrepreunariale Logique entrepreunariale Le Cube, le 11 octobre 2006 Olivia CONIL-LACOSTE, Pierrick JUDEAUX, Kevin CARDONA, Timothée MURILLO Intro I- Derrière la porte de Magda Danysz... II- Entreprendre et innover dans

Plus en détail

Notre région, mode d emploi

Notre région, mode d emploi 01 Notre région, mode d emploi Qui fait quoi dans la Région Franco-Valdo-Genevoise? Edition : Service des affaires extérieures du canton de Genève Responsables de la publication : A-K. Kolb, C. Rivière

Plus en détail

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68 Service d Optimisation et de Lancement pour l Entreprenariat 2016 Catalogue Formation des SOLen Technopôle Lahitolle Elus locaux 6 rue Maurice Roy 18000 Bourges Tel. 02 46 08 10 68 Organisme agréé par

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

Appel à Projets En région Provence Alpes Côte d Azur

Appel à Projets En région Provence Alpes Côte d Azur LEADER 2007-2013 Appel à Projets En région Provence Alpes Côte d Azur Autorité de gestion : Ministère de l agriculture et de la Pêche pour l Hexagone Cet appel à projets s adresse aux territoires de projet,

Plus en détail

IASC evaluation de l approche cluster phase 2 Rapport Synthèse

IASC evaluation de l approche cluster phase 2 Rapport Synthèse IASC evaluation de l approche cluster phase 2 résumé exécutif, AVRIL 2010 Evaluation de l Approche Cluster 2 Rapport Synthèse Julia Steets, François Grünewald, Andrea Binder, Véronique de Geoffroy, Domitille

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

Etude portant sur l évaluation des pôles de compétitivité

Etude portant sur l évaluation des pôles de compétitivité Etude portant sur l évaluation des pôles de compétitivité Chapitre 5 : les pôles et leur environnement 15 juin 2012 Sommaire 5. LES POLES ET LEUR ENVIRONNEMENT... 3 5.1. Des collaborations inter-pôles,

Plus en détail

Cinq ans, cinq millions d'emplois

Cinq ans, cinq millions d'emplois Charles-Édouard Ranchin Cinq ans, cinq millions d'emplois Par le made in France Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie CIRCULAIRE N 3982 DU 03/05/2012 Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie Réseaux: tous Niveaux et services: Primaire : Primaire / Secondaire Période: Année

Plus en détail

Suite à nos diverses entrevues, nous Vous prions de trouver ci-après le contrat de collaboration marketing et commerciale qui s articule comme suit :

Suite à nos diverses entrevues, nous Vous prions de trouver ci-après le contrat de collaboration marketing et commerciale qui s articule comme suit : Chiasso, 2007 Société A l attention de Objet : Contrat de franchisage Suite à nos diverses entrevues, nous Vous prions de trouver ci-après le contrat de collaboration marketing et commerciale qui s articule

Plus en détail

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour le 21 janvier 2008

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour le 21 janvier 2008 OpenCplusnet UN PROGICIEL LIBRE POUR LES STRUCTURES DE SERVICES À LA PERSONNE Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE

CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE GAL FORET D ORLEANS LOIRE SOLOGNE GAL LOIRE BEAUCE CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE Juillet 2013 Pays Forêt d'orléans

Plus en détail

Le sommaire. Les objectifs du livret 3. Nos quatre convictions 4. Nos recommandations 5. Les éléments de contexte 7. La quête du sens 9

Le sommaire. Les objectifs du livret 3. Nos quatre convictions 4. Nos recommandations 5. Les éléments de contexte 7. La quête du sens 9 1 Être Pilote des Processus sur le domaine des Ressources Humaines Nov 2015 Le sommaire Les objectifs du livret 3 Nos quatre convictions 4 Nos recommandations 5 Les éléments de contexte 7 La quête du sens

Plus en détail

La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée

La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée Session du Conseil régional des Pays de la Loire Hôtel de Région Nantes Vendredi 20 octobre 2006 Communiqué de presse p 2 et 3 Technocampus

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 2012-2013 Biarritz Surftraining Sortie Scolaire Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN info@surftraining.com ou www.surftraining.com 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 BIARRITZ

Plus en détail

Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical

Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical NOS ATOUTS Une Haute Ecole à taille humaine Un encadrement de proximité Un accueil et un suivi personnalisés des étudiants Des

Plus en détail

CONSULTATION GESTION EDITORIALE DES SUPPORTS DE COMMUNICATION LIGUE NATIONALE DE HANDBALL

CONSULTATION GESTION EDITORIALE DES SUPPORTS DE COMMUNICATION LIGUE NATIONALE DE HANDBALL CONSULTATION GESTION EDITORIALE DES SUPPORTS DE COMMUNICATION LIGUE NATIONALE DE HANDBALL PRESENTATION DE LA LIGUE NATIONALE DE HANDBALL La Ligue Nationale de Handball a en charge l'organisation, la gestion

Plus en détail

Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital. Point d avancement décembre 2013

Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital. Point d avancement décembre 2013 Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital Point d avancement décembre 2013. Ambition et Enjeux Ambition : Elever l expérience du patient à l hôpital au même niveau

Plus en détail

La mobilité en Région wallonne

La mobilité en Région wallonne La mobilité en Région wallonne Quelques initiatives Michel Lebrun député Wallon et de la Fédération-Wallonie Bruxelles Quels sont les initiatives favorisant une meilleur mobilité? Plusieurs plans existent

Plus en détail

Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles

Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles 13 mai 2015 - Colmar Caroline BRESCH Juriste et coordinatrice de l équipe partenariats La SATT Conectus Alsace : qu est

Plus en détail

PORTES OUVERTES SUR L AVENIR

PORTES OUVERTES SUR L AVENIR PORTES OUVERTES SUR L AVENIR Pour utiliser les énergies dormantes et les technologies qui émergent comme ressources compétitives. Programme d insertion professionnelle destiné aux jeunes diplômés en recherche

Plus en détail

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement Ce document se veut un guide, pour les gestionnaires de milieux documentaires responsables d un projet de construction ou d aménagement, permettant

Plus en détail

Saint-Étienne : premier portail culturel dématérialisé. La newsletter. sur le terrain / p.2. Materis Paints forme ses 1 250 collaborateurs

Saint-Étienne : premier portail culturel dématérialisé. La newsletter. sur le terrain / p.2. Materis Paints forme ses 1 250 collaborateurs La newsletter #6 sur le terrain / p.2 Saint-Étienne : premier portail culturel dématérialisé Partenariats / P.4 Micropole Institut / P.4 solutions / P.5 solutions mdm évolutionnaires : micropole et semarchy

Plus en détail

Fidéliser vos clients

Fidéliser vos clients Fidéliser vos clients 1 1. Nature et objectifs des modules Newsletter (*) Offres spéciales Actualités Développer un trafic qualifié sur votre site web Développer vos réservations en direct Fidéliser vos

Plus en détail

- Compte-rendu - M. Pierre EVRARD ARCENE Mme Francine Rochefort cheffe de service DDNT

- Compte-rendu - M. Pierre EVRARD ARCENE Mme Francine Rochefort cheffe de service DDNT Réunion de travail «Filière du Bâtiment et du Numérique» - Compte-rendu - Le jeudi 11 février 2016-9h30 à 12h Lieu de réunion : Abbaye aux Dames à Caen Salle aile sainte Anne Etaient présents Acteurs du

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014»

REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014» REGLEMENT APPEL A PROJETS «REVOLUTION SENSIBLE 1.0 2014» Organisé Par «Le Carré Bouge», laboratoire d arts appliqués dédié aux nouveaux usages et à l art de vivre et «Le COPA-Via Paysage», Programme de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DE PRESSE CANADA CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DE PRESSE CANADA CONTACT PRESSE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DE PRESSE CANADA CONTACT PRESSE GAËLLE DELEHELLE Responsable communication L École de design Nantes Atlantique g.delehelle(@)lecolededesign.com [t] +33 (0)2 51 13 50 74 [m] +33

Plus en détail

DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR

DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR ÉDITO «Donnons un visage à l immobilier pour le siècle à venir» Né de la vision d hommes et de femmes qui, par leurs compétences et leur intuition,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs DOSSIER DE PRESSE 2016 Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs 1 SOMMAIRE Présentation Le mot du PDG 4 Les chiffres clés 5 Le SIRH c est quoi 6 L avantage d avoir un SIRH en mode SaaS 7

Plus en détail

e-box La boîte aux lettres électronique sécurisée pour Entreprises & Citoyens

e-box La boîte aux lettres électronique sécurisée pour Entreprises & Citoyens e-box La boîte aux lettres électronique sécurisée pour Entreprises & Citoyens Mars 2016 J. Vos 1 e-box en général Les origines de l e-box Début des années 2000, l ONSS veut pouvoir contacter électroniquement

Plus en détail

Circulaire n 5528 du 15/12/2015

Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Soutien aux élèves de l enseignement secondaire pour le lancement d une campagne de lutte contre le (cyber) harcèlement au sein de l école Appel à projets Réseaux et niveaux

Plus en détail

Les Ressources Humaines

Les Ressources Humaines Les secteurs quirecrutent Les dossiers du SUIO Sommaire : Les secteurs qui recrutent Les lieux de travail Le principal débouché : - métiers du recrutement et gestion du personnel - métiers de la formation

Plus en détail

PLAN D ACTION ANNEE 2016

PLAN D ACTION ANNEE 2016 Office de Tourisme des Alpes du Léman Immeuble Les Contamines 74470 BELLEVAUX Tél : + 33 (0)4 50 73 71 53 Fax : + 33 (0)4 50 73 78 60 Email : info@alpesduleman.com Site : www.alpesduleman.com PLAN D ACTION

Plus en détail

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Rapport final Régis Blais, Ph.D., chercheur principal Université de Montréal Caroline Paquet, SF, (B.Sc.S), M.Sc., co-chercheure

Plus en détail

LA STRATEGIE REGIONALE D'INNOVATION ET DE SPECIALISATION INTELLIGENTE

LA STRATEGIE REGIONALE D'INNOVATION ET DE SPECIALISATION INTELLIGENTE LA STRATEGIE REGIONALE D'INNOVATION ET DE SPECIALISATION INTELLIGENTE METHODOLOGIE CONTEXTE www.innovation.rhonealpes.fr 2 MANAGEM NT ENJEUX DIAGNOSTIC OBJECTIFS SRI-SI CONTEXTE & ENJEUX Contexte de la

Plus en détail

SOMMAIRE. Le CJD, son histoire. L édito de la présidente. Un lieu d exception : le CIAM. Un thème fédérateur : Osons diriger autrement

SOMMAIRE. Le CJD, son histoire. L édito de la présidente. Un lieu d exception : le CIAM. Un thème fédérateur : Osons diriger autrement SOMMAIRE Le CJD, son histoire P.4 L édito de la présidente P.5 Un lieu d exception : le CIAM P.6 Un thème fédérateur : Osons diriger autrement P.7 Un public averti et influent P.8 Une com impactante P.9

Plus en détail

Campus des métiers et des qualifications de l économie touristique

Campus des métiers et des qualifications de l économie touristique P a g e 1 Campus des métiers et des qualifications de l économie touristique Note de présentation 13/07/2015 Projet présenté par : - Le Cluster Tourisme Paris-Val d Europe - La Communauté d Universités

Plus en détail

Cahier n 2 Méthodologie du projet urbain durable à l attention des maîtrises d ouvrage

Cahier n 2 Méthodologie du projet urbain durable à l attention des maîtrises d ouvrage DDE de la REUNION Cahier n 2 Méthodologie du projet urbain durable à l attention des maîtrises d ouvrage Programme «Réunion 2030» pour la réalisation de quartiers durables Guide méthodologique DDE de la

Plus en détail

COOP DEC Infos une lettre de l Agence COOP DEC Conseil. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique.

COOP DEC Infos une lettre de l Agence COOP DEC Conseil. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique.php COOP DEC Info - n 88 mai 2012 Lettre d'informations sur la coopération décentralisée Pour tout problème de lecture,

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES Contexte : La Communauté de communes du Pays de Lumbres (CCPL) porte un réseau de 13 médiathèques, connu sous le nom de réseau PLUME. Ces

Plus en détail

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction générale de la recherche et de l innovation Direction générale pour la recherche et l'innovation Direction générale

Plus en détail

APPEL A PROJET en résidence

APPEL A PROJET en résidence APPEL A PROJET en résidence Pour la création et l installation d œuvres Land Art, Street Art dans le cadre de la seconde édition du programme Jardin Arts L Art au jardin, l art du Jardin de mai à septembre

Plus en détail

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Rappel sur le Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional

Rapport pour le conseil régional Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPROBATION DES STATUTS ET ADHESION DE LA REGION ILE-DE- FRANCE A L

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Resolution. «Fonds Européen de Participation des Travailleurs» Document de fond

Resolution. «Fonds Européen de Participation des Travailleurs» Document de fond Annexe 1 Resolution «Fonds Européen de Participation des Travailleurs» Document de fond 1. Réflexions sur une structure pour le Fonds Européen de Participation des travailleurs et un centre de compétence

Plus en détail

Catalogue formation. Ce ne sont pas les compétences qui comptent mais ce que vous en faites

Catalogue formation. Ce ne sont pas les compétences qui comptent mais ce que vous en faites Catalogue formation Ce ne sont pas les compétences qui comptent mais ce que vous en faites www.innovationmanageriale.com - francis.boyer@innovationmanageriale.com - 06.84.01.01.98 Sommaire MANAGEMENT Sommaire

Plus en détail

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique PO Box 84200, 2508 AE La Haye, Pays-Bas DECLARATION DE LA FIP SUR LA POLITIQUE AMELIORER L ACCES AUX MEDICAMENTS DANS LES

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction Noda, Issy-les-Moulineaux (92), acquis en juillet 2015 * Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers, qui crée, structure

Plus en détail

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Un Groupe ancré dans une profession Le Groupe SMABTP est l assureur spécialiste du secteur de la construction. Parmi ses 140 000 sociétaires figurent des intervenants

Plus en détail

Guide pratique : Facebook

Guide pratique : Facebook 1 Guide pratique : Facebook Qu est-ce que Facebook? 1 er réseau social actif Publier des informations diverses : photographies, liens, textes... Se faire connaître du grand public (consommateurs finaux)

Plus en détail

L art de vivre, un état d esprit!

L art de vivre, un état d esprit! D o s s i e r de presse J a n v i e r 2016 L art de vivre, un état d esprit! L association - Le Grand Repas - Sur le terrain! Un patrimoine, un bien commun, une mission remarquable et fédératrice L association

Plus en détail

- Note de synthèse -

- Note de synthèse - Avril 2008 Emergence d un cluster logistique dans la région urbaine de Lyon Etude de benchmarking - Note de synthèse - Présentation L étude de benchmarking sur les clusters logistiques concerne une dizaine

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

L IFET à vos côtés pour vous accompagner dans votre mandat. Des leviers d actions, des formations

L IFET à vos côtés pour vous accompagner dans votre mandat. Des leviers d actions, des formations Formations additionnelles au catalogue du 1 er semestre 2016 Des leviers d actions, des formations L IFET à vos côtés pour vous accompagner dans votre mandat La formation au service de la dynamisation

Plus en détail

DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA?

DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA? DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA? Du 25 au 27 septembre se tiendra à New York l'assemblée générale des Nations Unies durant laquelle les chefs

Plus en détail

À la rencontre de Raphaël Elizé

À la rencontre de Raphaël Elizé FICHE 4 À la rencontre de Raphaël Elizé Niveau et thème de programme Niveau 4 ème Autres niveaux et thèmes de programme possibles. Troisième (en relation avec le programme d'histoire : le XX e siècle).

Plus en détail

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE Accompagner l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC 1 LES CHIFFRES REPERES FONDERIE CHIFFRE D AFFAIRES 5,6 milliards d euros

Plus en détail

Résultats annuels 2010-2011. Résultats annuels 2010-2011 15 juin 2011

Résultats annuels 2010-2011. Résultats annuels 2010-2011 15 juin 2011 15 juin 2011 Sommaire Présentation générale et faits marquants Résultats annuels consolidés Perspectives Annexes 2 Acteur clé de la distribution de produits et services télécom Présent dans 12 pays européens

Plus en détail

Direction Régionale Auvergne. Le Plan de Formation 2016

Direction Régionale Auvergne. Le Plan de Formation 2016 DRH - Développement Des Compétences Direction Régionale Auvergne Les orientations du prochain plan triennal 2016-2017-2018 Le Plan de Formation 2016 CE du 26 novembre 2015 Sommaire Principes fondateurs

Plus en détail

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires :

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : Dossier de presse Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : la Caisse de Dépôts et Consignations la Caisse d Épargne de Bretagne, l association «Parcours Confiance

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Mardi 25 septembre 2012 à 18H00 Compte-rendu de la séance article L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales

CONSEIL MUNICIPAL Mardi 25 septembre 2012 à 18H00 Compte-rendu de la séance article L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales Commune de Néoules Var 83136 CONSEIL MUNICIPAL Mardi 25 septembre 2012 à 18H00 Compte-rendu de la séance article L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales L an deux mille douze, aux date

Plus en détail

Fiche d identité page 2

Fiche d identité page 2 Préambule Ce dossier dresse un rapport d exécution synthétique de l ensemble des actions de communication engagées en faveur du programme Route des Grandes Alpes au cours de l année 2010. L année 20010

Plus en détail

programme de formation

programme de formation On voit loin pour notre monde programme de formation Automne 2015 Hiver, printemps, automne 2016 Un investissement qui rapporte, une formation continue, une formation reconnue! LE DéVELOPPEMENT DES COMPéTENCES

Plus en détail

Les règles de bonnes pratiques de l e-mail afin d augmenter sa productivité

Les règles de bonnes pratiques de l e-mail afin d augmenter sa productivité Bon usage de l e-mail Partie 1 Fiche 1 Les règles de bonnes pratiques de l e-mail afin d augmenter sa productivité Sommaire Communiquer pertinemment et utiliser les moyens de communication les plus adaptés

Plus en détail

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Le Sénégal s est inscrit, dès l origine, dans la dynamique du développement durable.

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Le jury de «Réinventer.Paris» confie à Linkcity et à ses partenaires l aménagement du site emblématique du Triangle Eole Evangile

Le jury de «Réinventer.Paris» confie à Linkcity et à ses partenaires l aménagement du site emblématique du Triangle Eole Evangile Communiqué de presse Mercredi 10 février 2016 Le jury de «Réinventer.Paris» confie à Linkcity et à ses partenaires l aménagement du site emblématique du Triangle Eole Evangile Linkcity Ile-de-France (anciennement

Plus en détail

Contact. Inscription avant le 15 mai 2015. Pourquoi exposer sur le Salon des Maires et des Collectivités locales?

Contact. Inscription avant le 15 mai 2015. Pourquoi exposer sur le Salon des Maires et des Collectivités locales? Inscription avant le 15 mai 2015 17, 18, 19 novembre 2015 17, 18, 19 novembre 2015 Le saviez-vous? En 2014, le SMCL c est : - 862 eposants - 55 400 m² d eposition - 57 720 visiteurs dont : 37 % d élus

Plus en détail

l audit énergétique l audit partagé sur mesure

l audit énergétique l audit partagé sur mesure l audit énergétique l audit partagé sur mesure Rénovation énergétique : les objectifs du Grenelle Consommation d'énergie en copropriété (kwh/m²/an) Et vous pour vous, quelle est votre consommation en kwh/m²/an?

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Yann Ducatteeuw, conseiller environnement UCM 9h00: Accueil petit-déjeuner Au programme 9h20: Les obligations générales en

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Avis de la Commission des participations et des transferts n o 2011-AC-4 du 31 mars 2011 relatif au transfert

Plus en détail

Dossier de presse. La Fibre

Dossier de presse. La Fibre Dossier de presse La Fibre Sommaire Qu est-ce que la Fibre optique? p. 3 Orange et la fibre p.4 La Fibre de bout en bout : pour quels usages? p.7 Les étapes du déploiement FttH p.10 Les acteurs p.12 Quelle

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

La nouvelle agence de La Foa

La nouvelle agence de La Foa DOSSIER DE PRESSE Nouméa, jeudi 9 juillet 2015 La nouvelle agence de La Foa L agence de la FOA a été inaugurée le jeudi 9 juillet 2015 en présence de Thierry CORNAILLE, Président du Conseil d Administration

Plus en détail

ACIRENE PRÉSENTATION ATELIER DE TRAITEMENT CULTUREL ET ESTHÉTIQUE DE L ENVIRONNEMENT SONORE ACIRENE. Agence

ACIRENE PRÉSENTATION ATELIER DE TRAITEMENT CULTUREL ET ESTHÉTIQUE DE L ENVIRONNEMENT SONORE ACIRENE. Agence GÉNÉRALE UNE ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE dont les compétences articulent les domaines de l aménagement du cadre de vie à ceux de la prise en compte de l environnement sonore AU SERVICE q des collectivités

Plus en détail

Catalogue Formations

Catalogue Formations Catalogue Formations Management Bureautique Photographie Relations Commerciales Ressources Humaines Infographie, Web, Image Développement Personnel Santé GAGNEZ EN COMPÉTENCE AVEC ARCADE Opter pour la

Plus en détail

FORMATION CIF 2016-2017 ASSISTANT DE PRODUCTION CINÉMA ET AUDIOVISUEL CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS MARSEILLE

FORMATION CIF 2016-2017 ASSISTANT DE PRODUCTION CINÉMA ET AUDIOVISUEL CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS MARSEILLE l' MARSEILLE Les financements ASSISTANT DE PRODUCTION CINÉMA ET AUDIOVISUEL FORMATION CIF 2016-2017 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTION DE FORMATION 2016-2017

Plus en détail

Des établissements et services confrontés aux réformes des formations

Des établissements et services confrontés aux réformes des formations La réforme du diplôme d Etat d éducateur spécialisé a-t-il eu des incidences sur la coopération entre centres de formation et établissements et services? Qu observe-t-on de la place qui est la mienne,

Plus en détail

coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité

coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité coopérative pointcarré * parce que l effet papillon, la théorie de lorenz, poincaré henri, la relativité le projet pointcarré un tiers-lieu situé à Saint-Denis, dans le 93. un lieu mutualisé, de travail,

Plus en détail