Sciences physiques Stage n

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sciences physiques Stage n"

Transcription

1 Sciences physiques Stage n (Illustration : C.F.A du bâtiment Ermont 1

2 Qu est-ce le courant électrique? Le courant électrique est un déplacement de charges électriques dans un matériau conducteur du courant. Ce courant électrique correspond à un apport d énergie, et c est cela qui permet aux appareils électriques de fonctionner. Sa découverte remonte aux alentours de Analogie : on peut se représenter ce déplacement de charges électriques dans un fil conducteur comme le déplacement de l eau dans un tuyau. «L électricité passe dans un fil électrique comme l eau coule dans un tuyau». «L électricité passe dans un fil électrique comme l eau coule dans un tuyau» Attention : retenez bien cette analogie car elle reviendra très souvent, tout au long de notre étude de l électricité cette année. 2

3 Matériaux conducteurs et matériaux isolants Un matériau qui permet au courant de passer est appelé conducteur électrique. Un matériau qui ne permet pas le passage du courant est appelé isolant électrique. Expérience : Les montages suivants permettent de tester si un matériau est conducteur ou isolant : si la lampe s allume, c est que la matière testée est conductrice ; sinon, c est qu elle est isolante. Nous allons nous en servir pour tester quelques matières importantes Matière solide à tester Matière liquide à tester Matières Cuivre Bois Plexiglas Verre Acier P.V.C Conductrice Isolante Matières Air Eau distillée Eau sucrée Eau salée Eau + acide Eau du robinet Conductrice Isolante 3

4 Attention : dans des cas extrêmes, où la quantité d électricité en jeu est très grande, certains isolants cèdent face au courant et deviennent momentanément conducteurs. C est le cas de l air, habituellement isolant électrique, fort heureusement. Un éclair grandeur nature Un éclair miniature, la soudure à l arc Exercice 1: Une ampoule à incandescence fonctionne en transformant une grande partie de l énergie électrique qui la traverse en chaleur. Le filament chauffe alors beaucoup, et cela entraîne une émission de lumière. D après vous, dans les constituants de l ampoule ci-dessous, quels sont ceux qui sont isolants, quels sont ceux qui sont conducteurs? (indiquez I ou C directement sur le schéma) 4

5 Exercice 2: Sur l illustration ci-dessous, vous pouvez voir une expérience de démonstration très classique. Son fonctionnement est très simple : une personne monte sur un tapis isolant, et pose ses mains sur une source électrique. Rassurez-vous, cette source est choisie de telle manière que cette expérience ne comporte aucun danger. Le but de cet exercice est de déterminer si le corps humain est conducteur ou isolant, et comment fonctionne cette démonstration. 5

6 Sens conventionnel du courant Au prochain dossier, nous établirons les conditions nécessaires pour faire naître un courant électrique dans un conducteur. Mais ce que l on peut dire dès aujourd hui, c est que quand le courant circule, il va dans un sens que l on nomme conventionnel : «le courant va du + vers le» Sur l illustration du dessus, nous pouvons voir la borne + de la pile sur le coté gauche, la flèche verte s allume. Avec ce dispositif, si l on échange le sens de branchement sur la pile, ce serait la flèche rouge qui s allumerait. Remarque : Il est bien question ici de sens conventionnel. Certains d entre vous savent peut-être déjà que dans un conducteur métallique, ce sont des charges négatives (des électrons) qui circulent en sens inverse du sens conventionnel. Cela vous embrouille : alors n en tenez pas compte. Cela vous interroge? Alors vous trouverez de plus amples informations sur ce bout d histoire scientifique à ces adresses : pour quelques informations, pour des informations plus complètes. 6

7 Synthèse : Une matière appelée conductrice est une matière qui laisse passer le courant. Exemples : les métaux Une matière qui ne laisse pas passer ce courant sera appelée isolante. Exemples : les plastiques, l air Nous distribuons l électricité avec des conducteurs, et on se protège de cette électricité avec des isolants. Dans ces fils électriques : le cuivre au centre est conducteur, la gaine autour est isolante. De même, nos interrupteurs, prises, douilles de la vie de tous les jours sont en plastique (parfois en céramique), c'est-à-dire fabriqués avec une matière qui nous isole de l électricité qui passe à proximité Pour information (seulement) : parmi les métaux, le meilleur conducteur électrique est l argent, suivi du cuivre, puis de l or. Le courant électrique dans un fil correspond à un déplacement de charges électriques dans ce fil, ce qui transporte de l énergie et permet aux appareils électriques de fonctionner. Quand le courant circule dans un conducteur, il va du pôle + au pôle : c est le sens conventionnel du courant. 7

CIRCUIT ÉLECTRIQUE : découverte du matériel. Matériel Nom symbole. Ampoule éteinte et support. Ampoule allumée et support. Pile plate de 4,5 volts

CIRCUIT ÉLECTRIQUE : découverte du matériel. Matériel Nom symbole. Ampoule éteinte et support. Ampoule allumée et support. Pile plate de 4,5 volts CIRCUIT ÉLECTRIQUE : découverte du matériel Matériel Nom symbole Ampoule éteinte et support Ampoule allumée et support Pile plate de 4,5 volts Fil conducteur à pince crocodile Interrupteur ouvert Interrupteur

Plus en détail

Chapitre III. Electricité

Chapitre III. Electricité Chapitre Electricité 43 1. CRCUTS ÉLECTRQUES. Electricité 1 Circuits électriques 1.1 Sources et récepteurs d électricité Principalement, on distingue entre deux types de composantes électriques : 1. les

Plus en détail

Chapitre 7 Le courant électrique

Chapitre 7 Le courant électrique Chapitre 7 Le courant électrique OBJECTIFS Distinguer un matériau conducteur d un isolant électrique Connaître le sens conventionnel du courant Comprendre comment se comporte un interrupteur Identifier

Plus en détail

Document 2 : les symboles électriques fil électrique pile lampe interrupteur ouvert interrupteur fermé

Document 2 : les symboles électriques fil électrique pile lampe interrupteur ouvert interrupteur fermé SCIENCES : l électricité Document 1 : les appareils électriques Colorie en bleu les appareils électriques qui fonctionnent sur secteur (branchés avec une prise) et en jaune ceux qui fonctionnent avec une

Plus en détail

Chapitre 2 L INTENSITÉ DU COURANT

Chapitre 2 L INTENSITÉ DU COURANT Chapitre 2 L INTENSITÉ DU COURNT Expérience Réaliser un circuit en boucle simple comportant une pile (4.5 V), un interrupteur et une lampe (6 V 100 m). Questions 1. Quel est le symbole normalisé d un ampèremètre?

Plus en détail

Le courant électrique

Le courant électrique Plan Introduction: 1 CIRCULATION DU COURANT ELECTRIQUE : 2 LE SENS DU COURANT ELECTRIQUE 2.1 - Expérience avec un moteur : 2.2 - Le sens conventionnel du courant : 2.2.1. Fonctionnement d une diode simple

Plus en détail

Stage «Sciences et Technologie au cycle2». Curepipe du 12 au 15/04/2010. Alain Morival CP.

Stage «Sciences et Technologie au cycle2». Curepipe du 12 au 15/04/2010. Alain Morival CP. Cycle 2 Découverte du monde : «les élèves réalisent des maquettes élémentaires et des circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d un appareil» ( extrait des programmes) Progression

Plus en détail

SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES INSTALLATIONS

SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES INSTALLATIONS SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES INSTALLATIONS I. L INSTALLATION ÉLECTRIQUE DOMESTIQUE : SÉCURITÉ. Caractéristiques du courant du secteur. Courant du secteur = courant fourni par les prises murales = courant

Plus en détail

LES DIFFERENTES FORMES DE L ENERGIE

LES DIFFERENTES FORMES DE L ENERGIE TECHNOLOGIE : L ENERGIE - L ELECTRICITE 1 LES DIFFERENTES FORMES DE L ENERGIE Objectifs : - Comprendre que l utilisation d une source d énergie est nécessaire pour chauffer, éclairer, mettre en mouvement.

Plus en détail

Chapitre 8 Montages électriques

Chapitre 8 Montages électriques Chapitre 8 Montages électriques OBJECTIFS Réaliser un circuit série à partir d un schéma. Faire le schéma normalisé d un circuit en série. Réaliser un circuit en dérivation à partir d un schéma Faire le

Plus en détail

Technologie Séquence n 1 4éme DE L'ÉCLAIRAGE

Technologie Séquence n 1 4éme DE L'ÉCLAIRAGE 1 ) ACTIVITÉ N 1 : 1.1 ) INTRODUCTION. GESTION DE L'ÉCLAIRAGE A partir du document «Ressource éclairage.pdf» dans le dossier ressources, ce document est à utiliser tout au long de la séquence. Quelle est

Plus en détail

I/ Un semi-conducteur «lumineux» : la LED

I/ Un semi-conducteur «lumineux» : la LED 1/7 Thème : Matériaux Domaine : Propriétés électriques des matériaux CHAP 10-ACT DOC/EXP semi-conducteurs-diodes-cellules photovoltaïques : comment expliquer leur fonctionnement? Mots clés : Semi-conducteurs-cellules

Plus en détail

UTILISATION DES AFFICHES «!LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, POURQUOI?!»

UTILISATION DES AFFICHES «!LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, POURQUOI?!» L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE et L UTILISATION DES AFFICHES «!LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, POURQUOI?!» et «!LA BIODIVERSITÉ - TOUT EST VIVANT, TOUT EST LIÉ!» Michel Flambard / Philippe Delforge - Maîtres-ressources

Plus en détail

AUTOTEST ELECTRICITE

AUTOTEST ELECTRICITE ISUPFERE AUTOTEST ELECTRICITE Physique appliquée dans la série Schaum Arthur Beiser Sur internet, le site : http://perso.wanadoo.fr/physique.chimie/ deux parties sont intéressantes: - 1ère S: électrodynamique

Plus en détail

Tube fluorescent. Mode d emploi EE 2500 12002. Version 01

Tube fluorescent. Mode d emploi EE 2500 12002. Version 01 Tube fluorescent EE 2500 12002 Mode d emploi Version 01 1. Rappel théorique Lorsqu un interrupteur coupe le courant circulant dans une bobine, celle-ci est le siège d une tension électromotrice self-induite

Plus en détail

Sommaire. I. Pourquoi une serre? Répondons aux attentes de Mr Clebsattel, chef cuisinier

Sommaire. I. Pourquoi une serre? Répondons aux attentes de Mr Clebsattel, chef cuisinier Sommaire I. Pourquoi une serre? Répondons aux attentes de Mr Clebsattel, chef cuisinier II. Comment réaliser la serre et avec quels matériaux (5eme)? Partons d un croquis III. Comment et avec quoi peut-on

Plus en détail

Comment ça marche. Une lampe de poche?

Comment ça marche. Une lampe de poche? Classe adolesciences Collège Schuman Behren-lès-Forbach (57) ANNEXE 2 Comment ça marche. Une lampe de poche? Tu sais t en servir depuis la maternelle lorsque tu avais peur du «noir», mais sais-tu comment

Plus en détail

2- Le courant électrique est un mouvement d'ensemble des électrons

2- Le courant électrique est un mouvement d'ensemble des électrons ELECTRICITE Dans un premier temps notre étude se situera dans le cadre des courants continus fournis par les piles et les batteries, puis nous aborderons le courant alternatif du secteur pour parler des

Plus en détail

Fiche Technique. Présentation du problème. Pourquoi prendre la main à distance. Comment?

Fiche Technique. Présentation du problème. Pourquoi prendre la main à distance. Comment? Présentation du problème. Prendre la main sur un ordinateur distant. Conférence à distance D autres outils le permettent comme LogMeIn, WindowsVLC. Je pense que ce logiciel (en version gratuite) est le

Plus en détail

Regarde attentivement la pile. Les 2 lames sont appelées les bornes. Ecris ci-dessous les différences entre les 2 bornes d une pile.

Regarde attentivement la pile. Les 2 lames sont appelées les bornes. Ecris ci-dessous les différences entre les 2 bornes d une pile. Chapitre I Le montage électrique I] Rôle d un générateur électrique TP n 1 : Rôle d un générateur dans un montage électrique But du TP : - Réaliser un montage simple permettant d allumer une lampe ou d

Plus en détail

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Norme XP C 16 600 N de dossier : 2012-02-011 A / Désignation du ou des immeubles bâti(s) : Localisation du ou des bâtiments

Plus en détail

Les dangers de l électricité. Le fusible

Les dangers de l électricité. Le fusible Jean- Alain Jocelyne Sylvie P. Carine Z. Les dangers de l électricité. Les pré-requis : - Circuit ouvert ou fermé - Circuit électrique simple et en dérivation (plus de deux lampes) - Isolant / conducteur

Plus en détail

Energie Energie solaire

Energie Energie solaire Energie Energie solaire Réf : Français p 1 Ballon-échangeur et capteur solaire Version : 1109 1 Chauffe-eau solaire 1.1 Principe de fonctionnement - généralités Un chauffe-eau solaire consiste à coupler

Plus en détail

NF C 15-100 : amendement A5

NF C 15-100 : amendement A5 Page : 1 sur 6 1. Objet La norme NF C 15-100 dans sa version actuelle date de décembre 2002. Elle a subit quelques amendements qui n apportaient que peu de changements. L amendement A5, applicable à partir

Plus en détail

Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur

Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur Table des matières 1 Introduction 2 2 Le condensateur 2 2.1 Constitution et symbole... 2 2.2 Relation tension-intensité... 2 2.3 Condensateur et régimes...

Plus en détail

Optique. Chapitre 1 : Visibilité. Propagation de la lumière

Optique. Chapitre 1 : Visibilité. Propagation de la lumière 2 e B et C 1 Visibilité. Propagation de la lumière 1 Optique L optique est l étude des phénomènes lumineux, donc de tous les phénomènes qui se rapportent aux ondes électromagnétiques visibles. Nous nous

Plus en détail

Mon petit cahier d expériences de chimie

Mon petit cahier d expériences de chimie Mon petit cahier d expériences de chimie Cours Pi - SARL au capital de 17 531,86 euros - RCS PARIS B 391 712 122 - APE 8559B siège social et centre d expédition : 11-13 rue de l Épée de Bois, 75 005 Paris

Plus en détail

Ecole Royale Internationale. primaire. Leçon(1): Les genres des leviers (page 2 à 9) questions p. 10 et 11

Ecole Royale Internationale. primaire. Leçon(1): Les genres des leviers (page 2 à 9) questions p. 10 et 11 Révision Sciences 2015-2016 6 ème primaire - Les contenus dans le livre:- Unité 1: La force et le mouvement Leçon(1): Les genres des leviers (page 2 à 9) questions p. 10 et 11 Leçon(2):La Loi des leviers

Plus en détail

Comment peux-tu économiser de l énergie?

Comment peux-tu économiser de l énergie? This À propos needs de an l économie overall title d énergie Nous utilisons de l énergie chaque jour. Chaque fois que nous allumons une lumière ou la télévision, nous utilisons de l énergie. Dans chaque

Plus en détail

LA DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LA DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LA DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Principe Éléments constituant une installation de chauffage Différents types de distribution Distribution bitube Distribution monotube Distribution monotube

Plus en détail

INSTALATION ET RACCORDEMENTS FICHE TECHNIQUE

INSTALATION ET RACCORDEMENTS FICHE TECHNIQUE INSTALATION ET RACCORDEMENTS FICHE TECHNIQUE PUISSANCE TOTALE ABSORBEE - CONSOMMATION - VOLUME D'AIR NECESSAIRE A LA COMBUSTION. APPAREILS PLANS 2 FEUX PLANS 3 FEUX Modèle 8002-8022 8042-8062 8502-8522

Plus en détail

OPTION DE TABLE DE CUISSON À 2 BRÛLEURS À GAZ (FFD) (Destinée exclusivement à une utilisation sur des cusinières AGA à 4 fours

OPTION DE TABLE DE CUISSON À 2 BRÛLEURS À GAZ (FFD) (Destinée exclusivement à une utilisation sur des cusinières AGA à 4 fours OPTION DE TABLE DE CUISSON À 2 BRÛLEURS À GAZ (FFD) (Destinée exclusivement à une utilisation sur des cusinières AGA à 4 fours CONSIGNES D ENTRETIEN À LAISSER AU CLIENT MONTAGE DE CE PRODUIT IMPOSSIBLE

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 5 MASSE, VOLUME LORS DE CHANGEMENTS D'ÉTAT CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 5 MASSE, VOLUME LORS DE CHANGEMENTS D'ÉTAT CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 5 ème COURS Chimie Chapitre 5 MASSE, VOLUME LORS DE CHANGEMENTS D'ÉTAT CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 62 a L'unité légale est le mètre-cube

Plus en détail

I.P.A. Manuel d utilisation. Evolution PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE. www.someco.fr. Contrôle de dureté des métaux et élastomères

I.P.A. Manuel d utilisation. Evolution PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE. www.someco.fr. Contrôle de dureté des métaux et élastomères Contrôle de dureté des métaux et élastomères Rugosimètres, Vidéo 2D Projecteurs de profils Manuel d utilisation PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE Microscope loupes systèmes optiques I.P.A. Evolution Mesure

Plus en détail

Plan de formation pour les connaissances générales de la branche

Plan de formation pour les connaissances générales de la branche Version: 14 octobre 2003-1 Groupe de branches Construction et Habitation Plan de formation pour les connaissances générales de la branche (60 leçons) Dispensées uniquement dans les écoles professionnelles

Plus en détail

Dossier d aide au montage

Dossier d aide au montage Dossier d aide au montage Robot avancé à servomoteurs réf.rbsa Nomenclature Désignation Quantité Base usinée du robot 1 Servomoteurs avec pièces de fixation + visserie 2 Ensemble vis diam3x12mm + écrou

Plus en détail

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure.

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. C est faire l expérience quelques fois d une première séparation, c est faire connaissance avec

Plus en détail

Consommation annuelle d'eau chaude de 17'000 appartements

Consommation annuelle d'eau chaude de 17'000 appartements Consommation annuelle d'eau chaude de 7'000 appartements Nombre de consommateurs par tranche de consommation Total consommé par tranche de consommation 0..0 m3 % 3603 30..40 m3 0..30 m3 5% 85778.5 4% 7705.7

Plus en détail

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Entreprise et site concernés : Imprimerie du Commerce Effectif moyen : 17 personnes Période concernée : Janvier Juin Afin

Plus en détail

CH.8 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE exercices

CH.8 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE exercices CH.8 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE exercices SAVOIR SON COURS Reconnaître : Nommer les éléments numérotés ci-dessous : Des symboles : Dessine les symboles des éléments ci-dessous :... Encore des symboles : Donner

Plus en détail

Régie Autonome de Distribution d Eau et d Electricité de Marrakech

Régie Autonome de Distribution d Eau et d Electricité de Marrakech Régie Autonome de Distribution d Eau et d Electricité de Marrakech La La RADEEMA RADEEMA veille veille àà acheminer acheminer l eau de l eau jusqu aux jusqu aux vos vos points points dede consommation

Plus en détail

Les Granits du Bourbonnais

Les Granits du Bourbonnais Les Granits du Bourbonnais Les étapes pour commander votre bac à douche à l italienne GB design Les granits du bourbonnais 9 rue de l industrie 03250 le Mayet de montagne Tel. : 04 70 59 71 59 fax : 04

Plus en détail

La flûte de pluie. Public : - Entre 16 et 32 enfants âgés de 3 à 6 ans - Soit 4 équipes de 4 à 8 enfants. Encadrement :

La flûte de pluie. Public : - Entre 16 et 32 enfants âgés de 3 à 6 ans - Soit 4 équipes de 4 à 8 enfants. Encadrement : La flûte de pluie @ Le Centre de Loisirs de Lannilis www.clsh-lannilis.com Un grand jeu d aventure pour les 3-6 ans. Un principe très simple pour une ambiance magique! Public : - Entre 16 et 32 enfants

Plus en détail

Réalisation de A à Z d un écran de JDR

Réalisation de A à Z d un écran de JDR Réalisation de A à Z d un écran de JDR Tout d abord les bases, prévoyez un espace de travail dégagé (une table entière), aéré et à la lumière, une imprimante en état de fonctionnement et des cartouches

Plus en détail

Rubans d installation électrique

Rubans d installation électrique Rubans d installation électrique Fiabilité exceptionnelle des rubans Scotch Répondent à l ensemble des applications d isolation basse tension et haute tension L expertise du 1 er fabricant mondial de rubans

Plus en détail

Fluctuations électroniques et constantes fondamentales

Fluctuations électroniques et constantes fondamentales Fluctuations électroniques et constantes fondamentales Les mesures de fluctuations sont actuellement en fort développement dans les équipes de recherche et ont conduit à des résultats fondamentaux pour

Plus en détail

APPLICATIONS LINÉAIRES ET MATRICES. Résumé de cours d algèbre linéaire L1 de B. Calmès, Université d Artois (version du 1 er février 2016)

APPLICATIONS LINÉAIRES ET MATRICES. Résumé de cours d algèbre linéaire L1 de B. Calmès, Université d Artois (version du 1 er février 2016) APPLICATIONS LINÉAIRES ET MATRICES Résumé de cours d algèbre linéaire L de B. Calmès, Université d Artois (version du er février 206). Applications linéaires Soient E et F des espaces vectoriels sur K...

Plus en détail

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE CAPTEU DE PESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE - Le capteur de pression Il s agit du capteur MPX 00 AP (Motorola) capteur piezorésistif qui mesure des pressions comprises entre 0 et.0 5 Pa. D après le constructeur

Plus en détail

COMMENT CRÉER UN COMPTE

COMMENT CRÉER UN COMPTE COMMENT CRÉER UN COMPTE "ONEDRIVE" EN LIGNE I - CREATION D'UN COMPTE "ONEDRIVE" 1 ère étape : Connexion en ligne Dans "Google" taper "OneDrive" et cliquer sur : OneDrive : le stockage en ligne de Microsoft

Plus en détail

L espace de probabilités (Ω,A,P )

L espace de probabilités (Ω,A,P ) L espace de probabilités (Ω,A,P ) 1 Introduction Le calcul des probabilités est la science qui modélise les phénomènes aléatoires. Une modélisation implique donc certainement une simplification des phénomènes,

Plus en détail

Chapitre 2 Conduction électrique des métaux

Chapitre 2 Conduction électrique des métaux Chapitre 2 Conduction électrique des métaux OBJECTIFS Pratiquer une démarche expérimentale afin de comparer le caractère conducteur de différents solides. Invalider ou valider une hypothèse sur le caractère

Plus en détail

comprendre ma facture

comprendre ma facture C 0 M 15 J 100 N 0 C 0 M 4 J 100 N 0 C 0 M 0 J 0 N 70 minimum : comprendre ma facture Direct Energie 12 mm A conserver : Direct Energie N Dossier / File Number : 62100 / Project : Direct Energie Logo CMJN

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Non disponible (+/- 1900) Année de construction :

Plus en détail

ZONES AUTOUR DE FAYENCE FENETRE D ALTITUDE

ZONES AUTOUR DE FAYENCE FENETRE D ALTITUDE ZONES REGLEMENTEES 18 Depuis le 31 octobre 2002 dans la TMA de NICE, les zones aériennes ont été redistribuées autour de Fayence suite, entre autre, à la création de la fenêtre d altitude qui nous a été

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRASFORMATER MOOPHASE I. PRESETATIO n transformateur est constitué d un circuit magnétique ( composé de feuilles en acier accolées ) sur lequel sont disposés deux bobinages en cuivre : le primaire et

Plus en détail

CHEMISAFE. ARMOIRES DE STOCKAGE POUR PRODUITS CHIMIQUES NON INFLAMMABLES SERIE CS / CS Bois MANUEL D UTILISATION LABO-MODERNE

CHEMISAFE. ARMOIRES DE STOCKAGE POUR PRODUITS CHIMIQUES NON INFLAMMABLES SERIE CS / CS Bois MANUEL D UTILISATION LABO-MODERNE CHEMISAFE ARMOIRES DE STOCKAGE POUR PRODUITS CHIMIQUES NON INFLAMMABLES SERIE CS / CS Bois MANUEL D UTILISATION SERIE CS Acier SERIE CS Bois LABO-MODERNE 37, rue DOMBASLE- 75015 PARIS Tél. 01.42.50.50.50

Plus en détail

Remplacement de la pile de sauvegarde du YAESU FT-757 GX. par F4ANN

Remplacement de la pile de sauvegarde du YAESU FT-757 GX. par F4ANN Remplacement de la pile de sauvegarde du YAESU FT-757 GX par F4ANN Lorsque l émetteur/récepteur ne garde plus les fréquences mémorisées et affiche 7.000 MHZ à chaque allumage, c est que la pile interne

Plus en détail

Activité 8-1A Fais l activitéet puis fais questions 1 et 2. L énergie potentielle électrique et la tension 2012-03-09

Activité 8-1A Fais l activitéet puis fais questions 1 et 2. L énergie potentielle électrique et la tension 2012-03-09 La loi d Ohm: Les relations entre le courant, la tension et la résistance L énergie potentielle électrique et la tension Section 8.1 Énergie : La capacité d accomplir un travail L énergie cinétique : L

Plus en détail

Mode d emploi du terminal de messagerie numérique HURRICANE DUO

Mode d emploi du terminal de messagerie numérique HURRICANE DUO Mode d emploi du terminal de messagerie numérique HURRICANE DUO 1 Introduction Nous vous félicitons d avoir fait l acquisition du nouveau terminal de messagerie numérique HURRICANE DUO de Swissphone. En

Plus en détail

1. LA REPARTITION DES CIRCUITS ELECTRIQUES

1. LA REPARTITION DES CIRCUITS ELECTRIQUES Electrotechnique-fr.com Structure d une installation électrique Schéma /8. LA REPARTITION DES CIRCUITS ELECTRIQUES.. Structure d une installation : Une installation électrique regroupe l ensemble des appareils

Plus en détail

C o u r s n 1. Titre : Le circuit électrique élémentaire

C o u r s n 1. Titre : Le circuit électrique élémentaire C o u r s n 1 Titre : Le circuit électrique élémentaire 1 A c t i v i t é 1 : R é a l i s e r e t s c h é m a t i s e r u n c i r c u i t é l é m e n t a i r e I. Qu'est-ce qu'un circuit électrique simple?

Plus en détail

Expériences d induction par mouvement

Expériences d induction par mouvement Expériences d induction par mouvement E. Colardeau To cite this version: E. Colardeau. Expériences d induction par mouvement. J. Phys. Theor. Appl., 1886, 5 (1), pp.218-221. .

Plus en détail

Kit Puits Canadien. Ventilation double flux

Kit Puits Canadien. Ventilation double flux Kit Puits Canadien Ventilation double flux Sommaire 1. Informations générales... 3 2. Consigne de sécurité... 4 3. Principe de fonctionnement... 5 4. Installation... 4.1 Contrôle à la livraison... 4.2

Plus en détail

H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère

H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère Présentation & Dossier technique 1 Historique Les Américains, grand constructeurs de maisons à ossature bois ont découvert l ossature acier dans la maison

Plus en détail

UN ASPIRATEUR DE FUMÉE PERMET ÉGALEMENT D ALLUMER VOTRE FEU FACILEMENT. Combustible solide

UN ASPIRATEUR DE FUMÉE PERMET ÉGALEMENT D ALLUMER VOTRE FEU FACILEMENT. Combustible solide UN ASPIRATEUR DE FUMÉE PERMET ÉGALEMENT D ALLUMER VOTRE FEU FACILEMENT Combustible solide DE NOMBREUX FOYERS CONNAISSENT DIVERS PROBLEMES Une habitation sur quatre avec poêle ou cheminée à foyer ouvert

Plus en détail

Mesure de la quantité de chaleur dégagée par la combustion d un combustible

Mesure de la quantité de chaleur dégagée par la combustion d un combustible Mesure de la quantité de chaleur dégagée par la combustion d un combustible OBJECTIFS : Mesurer la quantité de chaleur libérée lors de la combustion d un combustible et déterminer expérimentalement les

Plus en détail

CHAPITRE E4 : LA RESISTANCE ÉLECTRIQUE

CHAPITRE E4 : LA RESISTANCE ÉLECTRIQUE CHAPITRE E4 : LA RESISTANCE ÉLECTRIQUE CORRIGES DES EXERCICES Exercice n 1 page 129 1- Un ohmmètre permet de mesurer une résistance. 2- L'unité de mesure d'une résistance est l'ohm. 3- Les bornes de branchement

Plus en détail

Les Scouts du District Rive-Sud / Beauce Inc. Brêlage de lit. Création : Martin Plante

Les Scouts du District Rive-Sud / Beauce Inc. Brêlage de lit. Création : Martin Plante Les Scouts du District Rive-Sud / Beauce Inc. Brêlage de lit Création : Martin Plante 1 Le brêlage une technique d'assemblage de morceaux de bois à l'aide de cordes. Le brêlage commence en fixant la corde

Plus en détail

TITRE : LA TRANSFORMATION DE LA MATIERE ORGANIQUE

TITRE : LA TRANSFORMATION DE LA MATIERE ORGANIQUE TITRE : LA TRANSFORMATION DE LA MATIERE ORGANIQUE classe :Sixième durée : 3 ou 4 heures selon le niveau de la classe, dont 1 heure en demi-groupe pour la réalisation des expériences la situation-problème

Plus en détail

Cours de radioamateur en vue de l'obtention de la licence complète (HAREC +) Les composants

Cours de radioamateur en vue de l'obtention de la licence complète (HAREC +) Les composants 4. Les transformateurs Les composants 4.1. Généralités Si nous branchons une bobine sur une source de courant alternatif, il y aura un courant alternatif dans la bobine et un champ magnétique alternatif.

Plus en détail

Machine de moulage centrifuge C.300. Manuel. http://www.letrainmagique.com

Machine de moulage centrifuge C.300. Manuel. http://www.letrainmagique.com Machine de moulage centrifuge C.300 Manuel http://www.letrainmagique.com Santé et sécurité Projections Vérifiez que vous portez toujours des protections correctes pour les yeux et que personne d autre

Plus en détail

Dossier d information

Dossier d information Dossier d information 3 ème Jeu Concours «A vos marques! Prêts? Papiers!!» Madame, Monsieur le Maire, Suite au succès des deux précédentes éditions du jeu-concours «À vos marques! Prêts? Papiers!!», le

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INSTALLATION ET RACCORDEMENT DES CABLES ET CONDUCTEURS MODULE N 6

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INSTALLATION ET RACCORDEMENT DES CABLES ET CONDUCTEURS MODULE N 6 ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 6 INSTALLATION

Plus en détail

C - TENSION ELECTRIQUE

C - TENSION ELECTRIQUE C - TENSION ELECTRIQUE C - I - ENERGIE POTENTIELLE ELECTRIQUE L'énergie potentielle est une énergie qui est en réserve, qui n'a pas encore été utilisée ou dépensée pour effectuer un travail. L'énergie

Plus en détail

N 21 Juin 2014. «La maison louée pour servir de centre» «Avec une petite cabane en bois»

N 21 Juin 2014. «La maison louée pour servir de centre» «Avec une petite cabane en bois» APAEA JJOURNAL DES ACTIIVIITES DU CENTRE SOCIIAL APAEA MADAGASCAR N 21 Juin 2014 LES ACTIVITES DU CENTRE SOCIAL APAEA PENDANT SES QUINZE ANNEES D EXISTENCE Dans un an c'est-à-dire en 2015, les activités

Plus en détail

TP PH 5 : Spectres lumineux

TP PH 5 : Spectres lumineux L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. I Spectre d émission TP PH 5 : Spectres lumineux Poste N 1 Matériel : source lumineuse,

Plus en détail

Construisons un jeu électrique

Construisons un jeu électrique niveau CE2 Séquence publiée sous le label "La main à la pâte" dans le journal La classe n 156 février 2005, pp.20-34 Construisons un jeu électrique Un grand classique revisité Fabriquer un jeu de "question-réponses"...

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

Comment calculer l indice composite de son enfant?

Comment calculer l indice composite de son enfant? Comment calculer l indice composite de son enfant? Pour déterminer son indice composite, il faut multiplier entre eux les 7 s qui suivent. Coefficient. La préférence Ce fascicule est destiné à vous aider

Plus en détail

ENERGIE ET PUISSANCE

ENERGIE ET PUISSANCE ENERGE ET PSSANCE NTRODCTON Quelque soit le dipôle, on a vu, qu il est possible de le caractériser par le tracé de sa caractéristique -. Le produit de ces deux grandeurs traduit la totalité de la puissance

Plus en détail

LE TRAIN, UN «OBJET TECHNIQUE»

LE TRAIN, UN «OBJET TECHNIQUE» SÉCURITÉ FERROVIAIRE LE TRAIN, UN «OBJET TECHNIQUE» Pistes d animation pour l enseignant Niveaux : École élémentaire / cycle 3 Durée : 2 à 3 séances Domaines transversaux : Maîtrise de la langue, sciences

Plus en détail

Chap. 3 Savoir S5-2 TELEEC

Chap. 3 Savoir S5-2 TELEEC 1. Une défaillance La défaillance est définie par la norme comme une altération ou une cessation du fonctionnement d un équipement pour accomplir la fonction qu il doit remplir. La défaillance peut être

Plus en détail

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT Chaudières Effigaz Prestigaz LES AVANTAGES LES TRÈS FAIBLES CONSOMMATIONS À CHARGE NULLE La perte de charge dans le serpentin sur le gaz

Plus en détail

Vous êtes surendetté. Procédures. Avril 2005

Vous êtes surendetté. Procédures. Avril 2005 Vous êtes surendetté Procédures Quelles sont les conditions pour bénéficier de la procédure de traitement des situations de surendettement? Que devez-vous faire? Avril 2005 Conception : SCICOM - Visuel

Plus en détail

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur?

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? TPE ANNEE 2012-2013 L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? Rédacteur du rapport : THOMAS Antoine FENOT Bazil Professeurs : M. AUDRY M. POUSSEL Les réalisations techniques face aux

Plus en détail

De la photo numérique au cyanotype de 1842

De la photo numérique au cyanotype de 1842 De la photo numérique au cyanotype de 1842 Ce TP illustre les notions suivantes : stœchiométrie, structure cristalline, oxydo-réduction, propriétés électroniques des métaux de transition, photochimie.

Plus en détail

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 6. Leçon n 6 : l imputation rationnelle

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 6. Leçon n 6 : l imputation rationnelle Leçon n 6 : l imputation rationnelle PLAN DE LA LEÇON : 1! L imputation rationnelle des charges fixes : principes et fondements... 1! 1.1! Fondements théoriques et techniques de l imputation rationnelle...

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ. les ecogestes. Le saviez-vous?

ÉLECTRICITÉ. les ecogestes. Le saviez-vous? ecogestes ÉLECTRICITÉ ÉCLAIRAGE Bien choisir l emplacement de son poste de travail : placé perpendiculairement aux fenêtres, il bénéficie au mieux de la lumière naturelle. Éteindre les lampes : Y penser

Plus en détail

Matériel : Consignes :

Matériel : Consignes : Question 1 : Comment faire pour que la glace fonde le plus vite possible? Nous allons donc chercher à résoudre ce problème, nous allons chercher à comprendre comment faire pour qu un glaçon fonde le plus

Plus en détail

LE DISJONCTEUR (Ref. STI GE : 2.2.3.3)

LE DISJONCTEUR (Ref. STI GE : 2.2.3.3) Sommaire 1/ Fonctions a/ Protection contre les surcharges et les courts-circuits...2 b/ Pouvoir de coupure..2 c/ temps de coupure..3 2/ Constitution..3 3/ Caractéristiques des disjoncteurs.4 4/ Etude des

Plus en détail

INSTALLER LES PANNEAUX D UNE DOUCHE EN VERRE

INSTALLER LES PANNEAUX D UNE DOUCHE EN VERRE INSTALLER LES PANNEAUX D UNE DOUCHE EN VERRE La douche en verre est sans conteste un must dans une salle de bain. Voici la procédure à suivre pour en installer les panneaux. Préparation ÉTAPE 1 À l aide

Plus en détail

Série TVS-800 Poste de purge compact en fonte

Série TVS-800 Poste de purge compact en fonte Série TVS-800 Poste de purge compact en fonte Le mécanisme unique du flotteur inversé ouvert, placé à l intérieur d une pièce de fonderie très résistante, vous offre les meilleures performances en économie

Plus en détail

F Tectiv 220 Mode d emploi Avec Teach-in: adopte la clarté actuelle sous forme de seuil de commutation, sur simple pression d une touche 1 Allumé. Eteint. Le tout de lui-même. Le Gira Tectiv 220 réagit

Plus en détail

Notions fondamentales

Notions fondamentales Fribourg 8 Mesures 1 Notions fondamentales Lorsque l on désire connaître les grandeurs électriques dans un circuit, outre la possibilité de les calculer, on peut les mesurer grâce aux instruments de mesure.

Plus en détail

ECOLE DES SCIENCES EXPERIMENTALES

ECOLE DES SCIENCES EXPERIMENTALES ECOLE DES SCIENCES EXPERIMENTALES Hervé This dans sa «cuisine» Introduction Une école des sciences expérimentales pour quoi faire? A vrai dire, au moins sur le papier les enfants et les adolescents font

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TETES GÉNÉRAU MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 4 avril 2011 modifiant l arrêté du 8 juillet 2008 définissant le modèle

Plus en détail

CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS

CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS ObjectifS DU JEU Objectif général : le jeu «RELATIONS ET PRÉVENTIONS» permet d aborder sous forme ludique trois thèmes de santé : - La contraception - Les Infections

Plus en détail

LA DÉRIVÉE SECONDE. Même si la dérivée première donne beaucoup d'information à propos d'une fonction, elle ne la caractérise pas complètement.

LA DÉRIVÉE SECONDE. Même si la dérivée première donne beaucoup d'information à propos d'une fonction, elle ne la caractérise pas complètement. LA DÉRIVÉE SECONDE Sommaire 1. Courbure Concavité et convexité... 2 2. Détermination de la nature d'un point stationnaire à l'aide de la dérivée seconde... 6 3. Optima absolus... 8 La rubrique précédente

Plus en détail

Mon logement est-il éligible à la fibre optique?

Mon logement est-il éligible à la fibre optique? Mon logement est-il éligible à la fibre optique? L éligibilité correspond à la possibilité pour le logement d être raccordé à la fibre et de bénéficier des services associés à l Internet Très Haut Débit.

Plus en détail

PARCOURS DE VISITE CAHIER 5 DE L ANIMATEUR ATELIER DECHETHEQUE

PARCOURS DE VISITE CAHIER 5 DE L ANIMATEUR ATELIER DECHETHEQUE PARCOURS DE VISITE CAHIER 5 DE L ANIMATEUR ATELIER DECHETHEQUE Atelier d OZ septembre 2014 1 Atelier autour de la déchéthèque 2 Objectif : Cet atelier est consacré aux déchets domestiques. Les envisager

Plus en détail